• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

23 octobre 2010

¤ Des avions aux armes, tout était prêt

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 20

Le journaliste italien Pino Cabras s’intéresse d’un peu plus près à ce personnage multicarte au service d’obscures missions  pour  le compte du gouvernement américain. George W. Bush l’ayant nommé directeur de la CIA, il fut un fervent acteur de la mise en place du Patriot Act. Mais bien avant cela, le matin du 11 septembre 2001, il déjeunait avec Mahmoud Ahmed, le directeur des services secrets pakistanais. L’article retrace le parcours de cet homme aux relations pour le moins troublantes, au point qu’il s’est trouvé, selon les termes du  journaliste, « à une poignée de main d’Oussama ben Laden. »

(more…)

¤ La Désobéissance (remake du film La chute)

Classé dans : Fun — uriniglirimirnaglu @ 2 : 05

Image de prévisualisation YouTube

¤ Le vol AA77 n’a pas pu être détourné et les vols United 175 et American 11 n’étaient pas des Boeing 767 ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 47

¤ Le vol AA77 n’a pas pu être détourné et les vols United 175 et American 11 n'étaient pas des Boeing 767 ? dans Politique/Societe Boeing-767-VIP-moyen

 Boeing 767 en vol

Source : http://www.voltairenet.org/article163141.html 29 novembre 2009

Selon le rapport de la Commission présidentielle Kean-Hamilton, le vol AA77 aurait été détourné par des pirates de l’air le 11 Septembre 2001 et se serait écrasé sur le Pentagone.

Le rapport précise que le détournement a eu lieu entre 8h51 (heure du dernier contact radio) et 8h54 (heure où l’avion change de cap) ; que le transpondeur ayant été coupé, on a perdu la trace de l’appareil à 8h56. Ce n’est qu’à 9h32 que l’aviation civile a observé un avion à proximité de Washington qu’elle a identifié par déduction comme étant le vol AA77.

Le rapport précise également que deux passagères Renée May et la journaliste Barbara Olson ont indiqué par téléphone à leurs proches qu’il y avait six pirates de l’air (et non cinq) armés de cutters. Selon le témoignage de Ted Olson, procureur général des États-unis, sa femme lui aurait précisé que les passagers et l’équipage avaient été regroupés au fond du Boeing et lui aurait demandé quelles instructions elle devait transmettre au capitaine avec lequel elle se trouvait.

Les témoignages des passagers ont déjà été invalidés par l’enquête du FBI, lors des auditions du procès Moussaoui. À cette occasion, il a été établi qu’il n’était pas possible à l’époque de passer de communication téléphonique à cette altitude de vol et qu’au demeurant, il n’y avait pas de trace de ces communications sur les relevés des compagnies téléphoniques.

Des documents du National Transportation Safety Board (NTSB) nouvellement déclassifiés à la demande de l’association « Pilot for 9/11 Truth » font apparaître l’enregistrement du paramètre « CI », intitulé « Flight Deck Door ». Celui-ci montre que la porte du cockpit est restée verrouillée. Il était donc à la fois impossible d’entrer dans le cockpit et d’en faire sortir le pilote durant le vol. (more…)

22 octobre 2010

¤ Pour une éjection avec pertes et fracas et un curage en profondeur de notre société intoxiquée

Classé dans : Dossiers clos — uriniglirimirnaglu @ 8 : 57

en 2012 !

¤ Pour une éjection avec pertes et fracas et un curage en profondeur de notre société intoxiquée dans Dossiers clos dehors-sarko     dans Dossiers clos  qgsarko

13 octobre 2010

¤ Les poteaux – Luc ANTONI

Classé dans : Fun — uriniglirimirnaglu @ 8 : 24

Trop fort ce sketch… plein de vérité… on dirait mon patron !

 

Image de prévisualisation YouTube

9 octobre 2010

¤ La destruction des supermarchés – Attention cet article propose une solution !

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 4 : 43

août 18, 2010…11:07

Extrait du blog « Jardinons la planète » : http://jardinons.wordpress.com/2010/08/18/la-destruction-des-supermarches-attention-cet-article-propose-une-solution/#comment-350

Le supermarché comme monopole radical sur l’alimentation, son gout, son mode de production et sa distribution, est un modèle à détruire pour son bilan globalement destructif pour l’humanité et notre planète. Sa taille et son modèle entrepreneurial sont en cause et peuvent être dépassés par la logique même qui les ont vu naitre, celle de l’efficacité économique. Amies caissières, petits producteurs et consommateurs pauvres, l’heure de la revanche a sonné.

¤ La destruction des supermarchés – Attention cet article propose une solution ! dans Politique/Societe

Le monopole de la distribution

Il y a une liste à la Prevert des effets négatifs du modèle de distribution des GMS (=Grande et Moyenne Surface, autrement dit les supermarchés et hypermarchés). La pression sur les prix, leur principal avantage, finit par exiger des modes de productions polluants, l’exploitation des travailleurs, puis provoque dumping législatif par les lobbys pro-GMS, des marges abusives du fait de consommateurs captifs, des délocalisations, l’homogénéisation des produits, la destruction des petits commerces, etc. Le documentaire suivant détaille ce mode d’action:

Tout comptes faits – Agnès Denis – 2008 (Partie 2 et 3)

En France, par exemple, sept entreprises se partagent 75% de la distribution. Maîtrisant ainsi un véritable goulot d’étranglement au niveau des chaînes d’approvisionnement, ce sont les grands seigneurs qui font face aux gueux: un grand nombre de vendeurs et un grand nombre d’acheteurs dans le besoin. Ce quasi monopole leur garantit des consommateurs et des producteurs captifs, desquels ils tirent de substantiels profits, nécessaires à la rémunération de leurs insatiables actionnaires. (more…)

¤ « Nous vivrons désormais dans la préoccupation permanente » Georges Pompidou, 1967

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 00

http://www.dailymotion.com/video/x7hahj

 Premier Ministre de la France depuis cinq ans, Georges Pompidou fait cette déclaration télévisée en 1967 pour justifier la suppression totale des barrière douanières au sein de la CEE.

Agrégé de lettres, maître des requêtes honoraire au Conseil d’État et ancien directeur général de la Banque Rothschild, il occupe, durant la présidence de Charles de Gaulle, les fonctions de Premier ministre du 14 avril 1962 au 10 juillet 1968, ce qui constitue à ce jour un record de durée à ce poste. Il est ensuite le 19e président de la République française du 20 juin 1969 à sa mort. (source Wikipédia)

¤ « Réformer », disent-ils…

Classé dans : Outils/Bon à savoir — uriniglirimirnaglu @ 2 : 13

Une émission proposée et présentée par Pascale Fourier sur ALIGRE FM 93.1 en région parisienne

EMISSION DU 14 MAI 2004

« Réformer », disent-ils…. 1/2

Avec Serge Halimi, Journaliste au Monde Diplomatique, auteur de « Le grand bond en arrière », éditions Fayard.

 

Pascale Fourier : Ces derniers temps, quand j’écoute les informations, je suis vraiment rassurée, parce que Raffarin ne laisse vraiment pas pourrir la situation… Après la réforme de la retraite, il va réformer la Sécurité Sociale : je me sens entre de bonnes mains puisque ça veut dire nécessairement progrès et nouvelles perspectives… Donc on ne peut être que tous d’accord…

Serge Halimi : Bien sûr… On ne peut être que tous d’accord, surtout quand on a intérêt aux résultats escomptés de ces réformes, et ça, on sait à peu près depuis une vingtaine d’années qui y a plutôt intérêt…

Pascale Fourier : Oui, c’est-à-dire ? …Soyons naïfs jusqu’au bout : qui ?

Serge Halimi : C’est-à-dire ceux qui en général lancent les réformes, les présentent comme inévitables, et ceux qui en profitent, qui sont essentiellement les détenteurs d’actifs financiers, en quelque sorte le capital plutôt que le travail.

Pascale Fourier : Mais normalement le mot « réforme », avant, était plutôt porté par des partis de gauche, c’était quelque chose de positif. Et là, le petit peuple, dont je fais partie, a l’impression qu’on donne ce mot-là dans un sens qui n’est sans doute pas en notre faveur…

Serge Halimi : Vous avez raison. Avant, le grand débat qui partageait la gauche, pas seulement européenne, mais aussi dans les autres pays, était le débat entre réforme et révolution ; et la question qui se posait était de savoir si on devait transformer le système capitaliste de manière brutale, le casser, casser l’appareil d’Etat, ou essayer d’intégrer dans ce système capitaliste un certain nombre de transformations qui le rendraient de moins en moins performant et ouvrirait graduellement, en quelque sorte, la place à un autre système qui ne serait pas régi par les lois du marché. Et puis à partir des années – l’histoire remonte évidemment à plus loin – mais pour celle que j’évoque dans ce livre à partir de la fin de la seconde guerre mondiale, on a eu le sentiment que l’ordre établi, le conservatisme, c’était la politique keynésienne, une politique centriste, social-démocrate, qui s’est installée, qui a occupé le pouvoir, que pratiquaient des partis de droite en même temps que des partis de gauche. Et dans ce contexte-là, la perspective de transformation ou de réforme a été de plus en plus reprise à son compte par des intellectuels ultra-libéraux qui se sont présentés comme ceux qui luttaient contre l’ordre établi, contre la domination, contre l’establishment, pour transformer la société. Et leur désir de transformer la société allait évidemment de pair avec un retour à l’ordre libéral qui existait au XIXème siècle, avant que les mécanismes d’intervention keynésiens ne se mettent en place.¤

(more…)

7 octobre 2010

¤ Les dix stratégies de manipulation de masses

Classé dans : Outils/Bon à savoir — uriniglirimirnaglu @ 9 : 32

Extrait du site : http://www.pressenza.com/npermalink/les-dix-strategies-de-manipulation-de-masses?ref=nf

Noam Chomsky

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

Chomsky_thelastminute.1280x960

Image by: thelast minute

PressenzaBoston, 9/21/10PRESSENZA Boston, 21/09/10

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics. (more…)

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT