• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 23 mars 2012

23 mars 2012

12 000 ANS DE CATACLYSMES COSMIQUES

Classé dans : Outils/Bon à savoir — uriniglirimirnaglu @ 19 : 18

source : http://www.astrosurf.com/macombes/chapitre%2019-me.htm

Un avertissement en guise de prologue

En 1982, dans La Terre bombardée, nous avions entrepris la première tentative de reconstitution historique de l’impactisme terrestre et de ses conséquences humaines. Avant nous, dès les années 1950, plusieurs auteurs avaient bien essayé de faire avancer le problème, mais il faut le dire sans réel succès, si ce n’est commercial. Ces auteurs étaient pourtant souvent d’authentiques érudits, bien conscients que l’histoire ancienne des hommes était beaucoup plus complexe que celle qui était enseignée. Aucun n’était astronome malheureusement, c’est ce qui explique en partie leur échec en ce qui concerne les solutions proposées. Seule une approche vraiment nouvelle peut permettre de percer le voile épais qui enveloppe encore l’histoire naturelle des hommes depuis 12 000 ans. Pour progresser il est nécessaire de sortir des sentiers battus.

L’histoire mondiale des différentes civilisations du passé est pourtant assez bien connue maintenant dans son ensemble. Des siècles de recherches et de découvertes ont permis de brosser une synthèse acceptable, bien que les documents écrits ou gravés authentiques remontant avant 2000 avant J.-C. soient rares. On sait que l’incendie des grandes bibliothèques de l’Antiquité et la destruction de plus d’un million de volumes et de papyrus, véritable mémoire écrite des hommes du passé, a été le plus grand fléau intellectuel qu’ait jamais connu l’humanité. C’est toute notre Histoire qui est partie en fumée dans cette démonstration de bêtise humaine.

Ce manque de documents écrits ou gravés fait que l’on connaît très mal l’histoire naturelle des anciennes populations et civilisations. Seule leur histoire domestique est assez bien reconstituée, puisque c’est dans ce domaine que l’on trouve encore des traces indiscutables (villages, outils, bijoux, poteries, etc.). Les catastrophes naturelles qu’ont subi les populations ne sont jamais connues avec précision, mais survivent seulement camouflées sous formes de mythes plus ou moins obscurs. La meilleure preuve à ce sujet est la formidable éruption du Santorin, dont nous avons parlé au chapitre précédent, vers –1500, qui était déjà totalement oubliée dans la Grèce antique, seulement 1000 ans plus tard.

On se rend compte ainsi des difficultés qu’il y a à établir la chronologie et parfois la nature même des différents cataclysmes naturels du passé. Mais en cette fin de siècle, les choses s’éclaircissent quand même singulièrement grâce au travail remarquable de nombreux scientifiques catastrophistes. (more…)

Fantômes de 1914 : guerre mondiale : peut-on l’arrêter

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 39

source : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/fantomes-de-1914-guerre-mondiale-112819

 

Publié par Christian Tallonvendredi 23 mars 2012 sur Agoravox

Que peut faire l’électeur français pour arrêter la guerre en marche. L’article ne cache pas son pessimisme. L’empire a adressé un ultimatum à l’Iran. L’Iran peut-il faire autre chose que le rejeter ? L’empire en décomposition économique peut-il faire autre chose que de d’attaquer ? La France « intégrée » à l’OTAN a t-elle des marges de manoeuvre ? La réponse est oui mais les marges se rétrécissent dangereusement. L’élection d’un candidat demandant la sortie de l’OTAN serait le grain de sable qui enrayerait les plans de l’empire et empècherait la guerre des civilisations. Il serait temps de se réveiller.

Fantômes de 1914 : guerre mondiale : peut-on l’arrêter dans Politique/Societe Bases_US_monde-f1ef8

  1. Voici presque deux semaines que Vladimir Poutine a été élu et déjà les effets se font sentir ! En Syrie, renforcé par les livraisons d’armes russes, le régime Assad sort renforcé et plus solide que jamais. Le sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui se tiendra le 29 mars à New-Delhi devrait entériner le principe du recours à d’autres monnaies que le dollar ou l’euro et créer les bases d’un mécanisme de clearing entre ces pays.
    J’ai tâché de montrer la semaine dernière que les élections russes sont une des premières dates charnières du siècle avec 2001 évidemment. La Russie a pour 6 ans un homme fort fermement décidé à tenir tête à l’empire anglo-americano-européen. Il en a les moyens. Comment va réagir l’empire ?
    Les élections donnent six ans de plus à Poutine pour mener à bien son programme pour la Russie . Diplomatique, militaire, économique, financier, institutionnel, médiatique, scientifique. On a enterré un peu trop vite la Russie sous la rouille de ses vieux arsenaux de l’ère Gorbatchev. La Russie qui a considérablement souffert de Eltsine et du FMI a résisté. Les forces de dissolution et de chaos n’ont pas eu raison de la Russie. Ni l’alcool frelaté, ni l’héroïne importée massivement d’Afghanistan. Ce qui avait mis la Chine a genoux au XIX ème n’a pas marché en Russie. Comme je l’ai écrit la semaine dernière, la contre-attaque est lancée à la mode russe, comme en 1812 ou en 1943.
    Pendant ce temps et corrélativement, l’empire qui se heurte à cette résistance traverse une série de crises très dures. Le risque est grand de résoudre au moins temporairement les crises en provoquant des guerres à la libyenne (or + pétrole). A l’âge atomique, la guerre sera la fin de l’espèce, rendant insignifiantes toutes les autres promesses de campagne. Or, un ultimatum des Etats-Unis a déjà été remis à l’Iran par l’intermédiaire de la Russie : vous vous soumettez ou c’est la guerre ( source Kommersant, RT). Quand les Etats-Unis donnent un ultimatum, ils l’appliquent. Cette guerre peut être évitée par la mobilisation de toutes les énergies. (more…)

Le mythe de « la menace iranienne », par Yakov Rabkin

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 16

Publié le 23 MARS 2012 par 

Le mythe de « la menace iranienne », par Yakov Rabkin dans Politique/Societe AuNomDeLaTorah_125

 Yakov Rabkin est Professeur d’Histoire à l’Université de Montréal. Il est l’auteur du livre « Au nom de la Torah : Une histoire de  l’opposition juive au sionisme », sorti en 2004. Il également l’auteur d’un article publié en 2008 dans la Revue Internationale et  Stratégique, dans lequel il analyse le rôle moteur de certains lobbys sionistes dans la diabolisation du président Iranien,  Mahmoud Ahmadinejad.

 Dans le contexte des élections présidentielles françaises de 2012, certains candidats (Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon, …)  reprennent à leur compte le mensonge selon lequel le président iranien aurait déclaré qu’il souhaitait rayer Israël de la carte.

 L’Audible : De nombreux analystes estiment une attaque de pays occidentaux contre l’Iran « imminente », beaucoup parlent  du dernier trimestre 2012 comme probable fenêtre temporelle de lancement de ce conflit. Estimez-vous ce conflit inéluctable ?  Craignez-vous qu’il se transforme en guerre mondiale ?

YakoMRabkin_150 dans Politique/Societe

 Yakov Rabkin : Le consensus en matière de politique étrangère semble très solide en France. Ce consensus concerne  avant tout les actions occidentales dans les pays non occidentaux : la Lybie, la Syrie, l’Iran. Les élites politiques gardent  toujours en mémoire la « mission civilisatrice de la France » en Afrique et en Asie. Elles ont accepté que le principe d’égalité  s’applique aux peuples moins blancs seulement après le retrait de l’Algérie. Cette acceptation faisait partie de la vague de  décolonisation, créée et soutenue largement par l’URSS dans le contexte de la Guerre froide. Depuis une vingtaine d’années,  la légitimité grandissante du racisme facilite le retour à la discrimination raciale à l’intérieur (d’où l’essor de l’extrême  droite) et à des interventions militaires du type néocolonial à l’extérieur.

L’État d’Israël en donne l’exemple en agissant d’une façon résolue et avec impunité comme « le rempart de la civilisation occidentale » au Moyen Orient. Beaucoup de Français s’inspirent de cet exemple, acceptent le mythe de « la menace iranienne » fabriqué par les élites sionistes afin de non seulement consolider la société autour de la droite nationaliste mais également faire disparaître la tragédie palestinienne de l’opinion publique. Cette politique met en relief le refus d’appliquer le principe d’égalité à la République islamique. Ce qui est permis à Israël, notamment de disposer d’armes nucléaires sans aucun contrôle international, ne pourrait, dans cette logique coloniale, s’appliquer à un autre pays de la région. C’est ce mélange d’impunité et d’arrogance qu’admirent les élites politiques en France.
Je suis historien plutôt que prophète. Je sais qu’aucun conflit n’est inéluctable : il est du ressort de la volonté humaine. Une attaque contre l’Iran risque d’étendre considérablement la zone du conflit. Pourtant je n’y vois pas le spectre d’une guerre mondiale car les armes nucléaires que possèdent les adversaires potentiels (les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie, la Chine, l’Inde et le Pakistan) tendent à restreindre leur comportement.
Propos recueillis le 20 mars 2012 par Raphaël Berland pour l’Audible
Publié par à l’adresse 14:44

Le Bilderberg 2012 devrait se tenir en Israël

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 11

source : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-bilderberg-2012-devrait-se-113124

publié par Johan Livernette(son site) le vendredi 23 mars 2012

Le Bilderberg 2012 devrait se tenir en Israël dans Politique/Societe Bilderberg-eb77dLa 59ème édition du Club Bilderberg se tiendra prochainement et très probablement à Haïfa au nord d’Israël. Le planning mondialiste étant en cette année 2012 des plus chargés, cette réunion très sélect sera cette fois avancée. Car cette dernière se déroule habituellement au mois de juin. Tel un symbole, les conférences étalées sur trois jours se tiendront dans l’hôtel Rothschild. Une indication qui n’est certainement pas anodine compte tenu des plans de l’oligarchie mondialiste au Moyen-Orient.
Nul doute que le menu 2012 sera copieux et qu’il sera toujours aussi compliqué d’être informé de ce qui se complote dans ces réunions à huis clos.

En effet, cette conférence annuelle est régulièrement passée sous silence, depuis plusieurs décennies, par les médias de masse. Pourtant, à l’instar du Forum de Davos, des G8 et G20, les élites issues du monde financier, politique, industriel et médiatique se retrouvent en milieu fermé alors qu’à l’extérieur, le service de sécurité est imposant.

Dans la droite ligne maçonnique, la force du Bilderberg réside dans le total secret qui l’entoure. Seuls des investigateurs comme Daniel Estulin, Jim Tucker et Thierry Meyssan ont pu percer le mur du silence de ce club atlanto-européen et dont une des vocations est de s’opposer à la Russie. Cette omerta suspecte n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’affirmation du théologien luciférien Adam Weishaupt : « C’est dans l’intimité des sociétés secrètes qu’il faut savoir préparer l’opinion. » Cette célèbre maxime s’applique à merveille au club Bilderberg. Lequel est composé de divers cercles. Comme dans la franc-maçonnerie, les gradés supérieurs donnent les consignes aux inférieurs qu’ils maintiennent dans l’ignorance des plans oligarchiques. Tous sont cooptés selon de leur docilité, leur fonction au sein d’un pouvoir et leur attachement idéologique au libre-échange mondialisé non régulé. (more…)

Le polygone de Bourges et l’uranium appauvri : une relation fusionnelle

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 04

Source : http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/le-polygone-de-bourges-et-l-111992

 

Publié sur Agoravox par monkeysee le jeudi 22 mars 2012.

On parle d’uranium dans la région de Bourges depuis plus de quarante ans. La population s’est habituée aux expérimentations sur ces armes de guerre et ne semble pas concernée par les enjeux de santé publique. Qu’en est-il réellement ?

Un minerai de poids.
L’uranium appauvri est un sous-produit de l’uranium naturel mais reste hautement radioactif en comparaison avec la radioactivité naturelle de la Terre ou de l’homme(1). Il entre dans la catégorie des métaux lourds comme le tungstène, l’iridium, le platine ou l’or. Sa masse volumique élevée et son faible coût de production le font préférer aux autres matières. Les États-Unis, la Russie et la France possèdent les stocks les plus importants au niveau mondial(2). Son usage est exclusivement non-nucléaire cependant souvent militaire. Il peut être utilisé comme lest sur les quilles des bateaux
mais la quasi-totalité du stock est utilisé pour la fabrication de blindages pour des chars (les chars Abrams par exemple) et de projectiles d’armes de guerres. On parle ici de munitions à l’uranium appauvri.
On retrouve ces munitions dans les obus « flèches » ou « antichar »Ils ont la particularité d’être « pyrophoriques » : c’est-à-dire qu’ils peuvent percer les blindages des ennemis et brûler tout ce qui pourrait se trouver à l’intérieur. La densité et la vitesse de ce métal lourd permet aux pilotes d’accroître leur sécurité pendant les opérations.
Une arme hors la loi ?
Selon Avril Mac Donald(4), cette arme n’est étrangement classée dans aucune catégorie : ni nucléaire, ni radiologique, ni chimique, ni incendiaire, ni empoisonnée, elle est aux yeux de la communauté internationale une arme classique. D’ailleurs, cette arme ne fait partie d’aucun accord de désarmement.(5). La Belgique a été le premier pays au monde à interdire les munitions à l’uranium appauvri et même à punir les banques qui engageraient un marché de ce minerai(6).
Pendant l’impact, l’uranium s’échauffe et atteint sa température de fusion (600°c), une réaction avec les métaux environnants se produit et entraîne sa fusion. L’uranium dégagé lors de l’impact se propage et s’enflamme.
Le polygone de Bourges et l’uranium appauvri : une relation fusionnelle dans Politique/Societe M829jpg-e690e690-1bee6
Obus flèche américain M-829, flèche blanche composée d’uranium appauvri.
La matière radioactive se répand donc sur une dizaine de mètres par rapport au point d’impact et pénètre le sol jusqu’à 10 cm d’épaisseur. Selon la CRIIRAD, une fois que l’obus a explosé, des particules d’oxyde d’uranium ( environ 5 microns) viennent se placer sur les poumons, sur les reins et sur les os.

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT