• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 21 septembre 2012

21 septembre 2012

¤ Au cœur du « clan » alaouite…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 14 : 37

16 juillet 2012

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Cet article condense une série de témoignages inédits, recueillis à la frontière turco-syrienne durant l’été 2011. Une enquête « à contre-courant » à propos du conflit qui embrase actuellement la Syrie.

¤ Au cœur du « clan » alaouite... dans Politique/Societe SyrieAuj-300x228
Juin 2011, cent vingt soldats sont tués à Jisr al Choughour, une localité du Nord-Ouest de la Syrie. Selon les opposants à Bachar Al Assad, ils ont été exécutés pour insubordination, pour avoir refusé de massacrer des civils innocents. Mais d’après Damas, ses militaires ont été abattus par une bande armée, au moment où ils portaient assistance à la population de Jisr al Choughour, terrorisée par les hors-la-loi…
Que se passe-t-il réellement en Syrie ? Quelles forces sociales s’y affrontent pour le contrôle du pouvoir ? Comment les pays limitrophes influencent-ils le contexte syrien ? Quels intérêts motivent l’Europe et les États-Unis à s’impliquer dans le conflit ?
Les témoignages qui suivent offrent un point de vue original et polémique sur les événements qui secouent actuellement la Syrie… (A)

Des vacances avec Bachar

Cet article se propose d’introduire de la complexité au sein du discours uniforme, propagé dans les médias, au sujet de la Syrie. Cette contribution au débat adopte donc un angle de vue inédit sur la question. Elle repose sur des entretiens réalisés durant l’été 2011, auprès d’Arabes alaouites de nationalité turque.
La Syrie est un pays arabe. Majoritairement sunnite, sa population se compose de douze pour cent de chrétiens et d’une proportion similaire d’Alaouites. Bachar Al Assad appartient à cette minorité, qui constitue une branche hétérodoxe du chiisme.
Antioche et Samandag sont deux villes frontalières de la Syrie, situées en territoire turc. Ces agglomérations sont partiellement peuplées d’Arabes alaouites. Installés au sud de la Turquie sunnite, ces derniers éprouvent un attachement particulier envers la Syrie.
Observateurs avertis des tensions qui traversent la région, les Arabes alaouites de Turquie, auxquels la parole est confiée dans ce document, se trouvent donc aux premières loges pour analyser les évolutions de la société syrienne.
Fournissant de nouvelles clés pour appréhender cette problématique, les personnes interviewées dans le cadre de cette enquête témoignent du climat de violence qui règne en Syrie et insistent sur le rôle joué, dans l’ombre, par la Turquie pour déstabiliser le pouvoir en place à Damas.

Une reine de bonté…

Entendu dans les médias internationaux : depuis juin, seize mille Syriens se sont réfugiés en Turquie, dans les environs d’Antioche (Antakya, en turc), pour fuir les massacres perpétrés, à quelques kilomètres de là, à Jisr al Choughour.
« Vu à la télé » : sous une pancarte souhaitant la bienvenue à « la reine de bonté », l’actrice américaine Angelina Jolie, les yeux tout ronds, débarque expressément à Antioche, afin de s’enquérir de l’état des malheureux.
Découverte sur le terrain : une réalité moins hollywoodienne…
Sur le bord de la route asphaltée, à une centaine de mètres de l’entrée du village d’Altinözu où sont installés des réfugiés, un arbre protège quatre jeunes Syriens du soleil : « On vient de Jisr al Choughour. On sait ce qui s’est passé là-bas avec les cent vingt soldats : c’est un règlement de compte entre policiers et soldats ! »
- « Ah bon ? »
- « Oui, c’est ce qu’on nous a dit… » (more…)

¤ Les drones vont enfin pouvoir photographier dans la légalité…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives — uriniglirimirnaglu @ 7 : 54

Les drones vont enfin pouvoir photographier dans la légalité…

Posté sur 12 mai 2012 by admin| Commentaires fermés

Les arrêtés tant attendus sont enfin arrivés.

Beaucoup ont déjà pris de l’avance dans l’exploitation de leurs machines car il est vrai que le risque encouru était très faible et la probabilité de contrôles quasi inexistante.

API qui travaille depuis plus de 30 ans dans le milieu du travail aérien et de la photographie aérienne ne pouvait pas prendre ce risque, pour la structure, ses salariés, et bien évidement ses clients.

Comme nous le faisons avec notre avion, nous allons pouvoir exploiter notre drone avec les autorisations préfectorales et DGAC (direction de l’aviation civile) obligatoires.

Au vu de la complexité de la procédure (formation de pilote, DNC, certifications machines, assurances, déclarations et autorisations diverses…) il est peu probable que la majorité des prestataires qui se sont lancés pérennisent leur activité au vu des risques encourus, c’est dommage pour nombre de collègues qui possèdent toutes les capacités et les compétences nécessaires, et qui n’auront pas les moyens de se mettre en conformité, mais il était normal que cette activité se professionnalise enfin, pour assurer la protection du public au sol  et des usagers de l’espace aérien (parfois bien encombré).

Le clip de présentation de cette nouvelle activité vous sera présenté très prochainement, et comme nous le faisons déjà pour notre activité photo et vidéo aérienne « grandeur », nous produirons pour chaque travail réalisé, les autorisations de vol nous ayant été délivrées.

On notera que ce texte s’applique également au ballons  captifs et cerfs-volants, voila qui devrait permettre de clarifier aussi une situation anormale, qui conduit souvent les exploitants des ces machines à travailler de manière illégale et potentiellement dangereuse.

Nos clients ne pourront plus l’ignorer.

(more…)

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT

TESTING