29 juillet 2013

¤ Nouvelle étude: les « conspirationnistes » sont sains; les suiveurs des gouvernements sont fous, hostiles

Source : http://globalepresse.com/2013/07/12/nouvelle-etude-les-conspirationnistes-sont-sains-les-suiveurs-des-gouvernements-sont-fous-hostiles/

BY  on JUILLET 12, 2013 • ( 66 )

h.sharifi20130712040256270Par Kevin Barrett et HSN, le 12 juillet 2013

De récentes études de la part de psychologues et sociologues aux USA et au Royaume-Uni suggèrent qu’à l’inverse des stéréotypes des médias mainstream, ceux qui sont étiquetés « conspirationnistes » apparaissent plus sains que ceux qui acceptent les versions officielles des événements.

L’étude la plus récente a été publiée le 8 juillet par les psychologues Michael J. Wood et Karen M. Douglas de l’Université de Kent (Royaume-Uni). Intitulée « What about Building 7? A social psychological study of online discussion of 9/11 conspiracy theories » (Et pour le Bâtiment 7? Une étude socio-psychologique de discussions en ligne sur les théories de la conspiration autour des attentats du 11 septembre 2001, ndt), l’étude faisait la comparaison entre les commentaires « conspirationnistes » (pro-théorie de la conspiration) et « conventionnalistes » (anti-conspiration) sur des sites web d’information.

Les auteurs ont été surpris de découvrir qu’il est maintenant plus conventionnel de laisser des commentaires soi-disant conspirationnistes que conventionnalistes: « Sur les 2174 commentaires recueillis, 1459 furent définis comme conspirationnistes et 715 comme conventionnalistes. » En d’autres termes, parmi les gens qui commentent les articles d’information, ceux qui ne croient pas aux explications gouvernementales d’événements tels que le 11 septembre ou l’assassinat de JFK dépassent en nombre ceux qui y croient par un facteur de plus de deux contre un. Ceci veut dire que ce sont les commentateurs pro-théorie de la conspiration qui expriment ce qui est reconnu comme la sagesse populaire conventionnelle, tandis que les commentateurs anti-conspiration deviennent une minorité isolée.

Peut-être parce que leurs opinions soi-disant mainstream ne représentent plus la majorité, les commentateurs anti-conspiration ont souvent témoigné de la colère et de l’hostilité: « L’étude… a démontré que les gens qui favorisaient la version officielle du 11 septembre étaient en général plus hostiles quand ils essayaient de convaincre leurs opposants. »

De plus, il s’est avéré que les gens anti-conspiration étaient non seulement plus hostiles, mais fanatiquement attachés à leurs propres théories de la conspiration. Selon eux, leur propre théorie pour le 11 septembre – une théorie de la conspiration affirmant que 19 Arabes, aucun d’entre eux ne sachant piloter un avion efficacement, ont perpétré le crime du siècle sous la direction d’un mec sous dialyse dans une caverne en Afghanistan – était indiscutablement vraie. Les soi-disants conspirationnistes, par contre, ne prétendaient pas avoir de théorie expliquant complètement les événements du 11 septembre: « Pour ceux qui pensent que le 11 septembre était une conspiration du gouvernement, l’attention ne se porte pas sur la promotion d’une théorie en particulier, mais sur le démontage de la version officielle. »

Bref, cette nouvelle étude par Wood et Douglas suggère que le stéréotype négatif du conspirationniste – un fanatique hostile scotché à la vérité de sa propre théorie personnelle marginale – décrit avec précision les gens qui défendent la version officielle du 11 septembre, pas ceux qui la contestent.

De plus, l’étude a démontré que les soi-disants conspirationnistes discutent du contexte historique (tel que voir l’assassinat de JFK comme précurseur du 11 septembre) plus que les conventionnalistes. Elle a également découvert que les soi-disants conspirationnistes n’aiment pas se faire appeler ainsi, ou « théoriciens de la conspiration ».

Ces deux découvertes sont amplifiées par le nouveau livre « Conspiracy Theory in America » (La Théorie de la Conspiration aux USA, ndt) écrit par le politologue Lance DeHaven-Smith, publié plus tôt cette année par University of Texas Press. Le Professeur DeHaven-Smith explique pourquoi les gens n’aiment pas se faire traiter de « conspirationnistes »: le terme fut inventé et fait circuler par la CIA pour critiquer et railler les gens qui demandaient des comptes sur l’assassinat de J.F. Kennedy! « La campagne de la CIA pour rendre populaire le terme « théorie de la conspiration » et l’adhésion à de telles théories la cible de railleries et d’hostilité doit, hélas, recevoir le crédit d’avoir été l’une des initiatives de propagande les plus réussies de tous les temps. »

En d’autres mots, les gens qui se servent des termes « théorie de la conspiration » et « conspirationniste » comme insulte le font comme résultante d’une conspiration réelle, largement documentée et incontestée par la CIA pour étouffer l’enquête sur l’assassinat de JFK. Cette campagne, au fait, était totalement illégale, et les agents de la CIA impliqués sont des criminels; la CIA n’a pas le droit de mener des opérations domestiques, mais enfreint régulièrement la loi pour ce faire dans des opérations domestiques allant de la propagande aux assassinats.

DeHaven-Smith explique aussi pourquoi ceux qui doutent des explications officielles de « crimes importants » sont enthousiastes pour discuter du contexte historique. Il souligne qu’un grand nombre d’affirmations de conspirations se sont avérées être fondées, et qu’il semble y avoir des liens forts entre beaucoup de « crimes de l’état contre la démocratie » encore irrésolus. Un exemple évident est le lien entre les assassinats de John F. Kennedy et son frère Robert F. Kennedy, qui ont toutes deux pavé le chemin de présidences qui ont continué la guerre du Vietnam. Selon DeHaven-Smith, nous devrions toujours discuter des « assassinats Kennedy » au pluriel, parce que les deux meurtres semblent être des aspects du même crime plus large.

La psychologue Laurie Manwell de l’Université de Guelph est d’accord pour dire que l’étiquette « théorie de la conspiration » conçue par la CIA dérange les fonctions cognitives. Elle souligne, dans un article publié dans American Behavioral Scientist (2010) que les gens qui sont anti-conspiration ne peuvent pas penser clairement à propos de tels crimes apparents contre la démocratie que le 11 septembre à cause de leur incapacité à gérer des informations en conflit avec une croyance pré-établie.

Dans le même numéro de ABS, le Professeur de l’Université de Buffalo Steven Hoffman ajoute que les gens anti-conspiration sont typiquement la proie d’une « forte tendance à la confirmation » – c’est-à-dire, ils recherchent des informations qui confirment leurs croyances pré-établies, tout en se servant de mécanismes irrationnels (tel le label « théorie de la conspiration ») pour éviter des informations conflictuelles.

L’irrationalité extrême de ceux qui s’attaquent aux « théories de la conspiration » a été aptement exposée par les Professeurs en communication Gina Husting et Martin Orr de Boise State University. Dans un article de 2007, lu par la communauté scientifique et intitulé « Dangerous Machinery: ‘Conspiracy Theorist’ as a Transpersonal Strategy of Exclusion » (Machinerie Dangereuse: ‘Conspirationniste’ comme Stratégie Transpersonnelle d’Exclusion, ndt), ils ont écrit:

« Si je vous appelle conspirationniste, cela importe peu que vous ayez réellement affirmé qu’une conspiration existe ou que vous ayez simplement soulevé un sujet que je préfèrerais éviter… En vous étiquetant ainsi, je vous exclus stratégiquement de la sphère où la parole, le débat et les conflits publics prennent place. »

Mais maintenant, grâce à l’Internet, les gens qui doutent des histoires officielles ne sont plus exclus de la conversation publique; la campagne de la CIA vieille de 44 ans pour étouffer le débat en utilisant la raillerie « conspirationniste » est usée jusqu’à la corde. Dans les études académiques, comme dans les commentaires des articles d’informations, les voix pro-théorie de la conspiration sont désormais plus nombreuses – et plus rationnelles – que celles qui sont anti-conspiration.

Pas étonnant que les gens anti-conspiration ressemblent de plus en plus à des cinglés hostiles et paranoïaques.

Source: http://www.presstv.ir/detail/2013/07/12/313399/conspiracy-theorists-vs-govt-dupes/

66 réponses »

  1. Je savait bien que le gros bon sens devrait prévaloir et que ces crimes ont été couverts juste par la création d’un classe de gens qui réfléchissent en leur donnant un nom qui les discrédite. Pas surpris que la C.I.A’ soit derrière tout ça.

  2. Il y aussi d’autres facteurs à prendre en compte, comme par exemple que souvent les « conspirationnistes » connaissent mieux un tel sujet que les « conventionnalistes ».

    En effet ces derniers n’ont aucun intérêt à pousser l’étude d’un sujet puisqu’ils croient la version officielle et les arguments ou « preuves » qu’on lui présente. Il n’a donc pas le besoin de pousser l’enquête puisqu’on lui donne des éléments de réponse tout prêts, et comme il s’agit d’une version officielle, elle est forcément vraie pour celui-ci.

    En revanche le conspirationniste va avoir un besoin vital se prouver sa ou ses théories, de connaître le sujet sur le bout des doigts et de chercher toute preuve irréfutable qui pourrait corroborer ses théories, notamment parce qu’il a plus besoin de convaincre que son adversaire qui est diablement coriace (les médias mainstream). Puisque peu d’informations vont dans le sens des conspirationnistes, il va devoir de lui-même enquêter, regrouper, collecter. Il en résulte une plus grande connaissance du sujet que ceux qui croient sans scepticisme, sans doute.

    C’est par exemple le cas avec la religion ou bien souvent les militants athées en connaissent bien plus sur les religions que les religieux eux-mêmes.

    Ça nous conduit d’ailleurs à un autre facteur de santé mentale : le scepticisme. Celui qui croit sans jamais ne rien remettre en question n’est pas sain. Douter, c’est se donner les moyens de trouver le vrai.

    Ceci étant dit, il faut se méfier, comme toujours, des extrêmes. Un conspirationniste extrémiste, qui douterait de tout sans raison, tomberait dans la paranoïa, ce qui est considéré comme un trouble mental.

    • Belle analyse… :)
      Il n’en reste pas moins que la tendance générale extraite de cette étude est correcte ;)

    • Ton analyse rationnel et logique et argumenté est encore un preuve du bon état de santé mentale des dit « conspirationniste » ou sceptique :)

      • N’est-ce pas…? Il est temps de remettre les pendules à l’heure pour tout le monde, à mon avis…!
        Sinon nous nous rendons tous coupables de ce qui se passe. Je ne sais pas si tu vas trouver cette réaction rationnelle – mais elle est le fruit d’une logique implacable…! ;)

    • VendeurDeQuenelle

      Et le fait que les conspirationnistes sont plus nombreux sur Internet, mais ça rejoint un peu ce que tu dis.

      • En effet; les conspirationnistes sont plus nombreux sur Internet parce que leurs opinions y sont libres, ce qui n’est pas le cas des médias mainstream où tout est calculé/programmé/coopté…
        Ceci dit; la démocratie est le gouvernement du peuple, pour le peuple et AVEC le peuple; par conséquent il me semble que les personnes qui commentent l’information sont plus démocrates que les autres, qui se contentent d’être bovins, comme du bétail se laissant diriger…
        Il s’ensuit donc que les commentateurs dont il s’avère loisible de dire que parmi eux, les « conspirationnistes » sont plus sains que les suiveurs du gouvernement et que le débat public, pour autant qu’il ait encore de l’importance, se trouve ICI…
        Et pas dans les hémicycles institués par les gouvernements menteurs…

    • Je suis parfaitement d’accord avec toi.
      Je pense même que c’est beaucoup plus satisfaisant intellectuellement de rechercher la vérité cachée selon un soi-disant mensonge que d’accepter la version officielle.

      Mais comme toi je pense qu’il faut se méfier des extrêmes et qu’il faut savoir exercer un esprit critique tout en se gardant de tomber dans la paranoïa.

      Pour avoir discuté beaucoup avec un ami adepte de la « théorie du complot » je sais qu’il est très facile de basculer dans un autre monde où tout est inversé: Bachar el Assad devient par exemple une victime d’un complot sioniste voulant mettre à la tête de la Syrie des islamistes qu’Israël pourrait ensuite exterminer avec l’aide des Etats-Unis, la Russie est une grande démocratie, la guerre en Lybie a été entraîné sous l’influence démoniaque de Bernard-Henry Lévy, Hugo Chavez était le bienfaiteur de son peuple…

      Je veux bien que tout ne soit pas blanc ou noir mais là…

      • GI ne fait pas semblant d’être d’accord, tu as résumé la situation réelle en syrie, non ce n’est pas un délire conspirationniste ! pour BHL il suffit de regarder son film de M….. et dire du mal de Chavez relève de votre ignorance

    • « C’est par exemple le cas avec la religion ou bien souvent les militants athées en connaissent bien plus sur les religions que les religieux eux-mêmes. »

      Bof ! Non. Mauvais exemple. Je suis croyant et je n’ai jamais trouvé de militant athée sachant réellement de quoi il parlait, et pourtant j’en ai côtoyé beaucoup ! Les soi-disant « experts en religion » lus régulièrement sur le Nouvel Observateur ne font pas non plus honneur à leurs noms, car que savent-ils au fond ? L’inventaire complet de la propagande anti-religieuse qui a été faite au cours des deux derniers siècles, qu’ils tiennent pour véridique, et c’est tout.

      Sérieusement, vous imagineriez un complot musulman dans le monde actuel ? Et le Vatican, vaste blague ! Toute la clique médiatique s’acharne sur lui depuis des années, les versions popularisées de l’Histoire mentent en sa défaveur depuis des décennies, et les gardes mobiles du mysticisme athée (la branche franc-maçonne de l’athéisme, une autre version du mysticisme athée ayant par ailleurs accouché du nazisme) l’ont à l’œil depuis la Révolution, ce qui prouve bien qu’il n’est pas dans le camp des manipulateurs. On remarquera également que les militants athées sont majoritairement des conventionnalistes asservis aux médias qui rejettent sans discernement toute forme de théorie du complot…sauf celles qui concernent le Vatican !

      Qui plus est, la religion recouvre le plan spirituel plus que le plan intellectuel, et il n’est donc pas pertinent de la mêler à une étude ciblant l’ouverture intellectuelle des citoyens. D’ailleurs le phénomène de désintérêt du sujet de croyance touche beaucoup moins nettement les croyants d’une religion que les défenseurs d’une théorie, en raison du syndrome du doute religieux, qui les pousse à un scepticisme plus ou moins marqué selon les individus.

    • Il y a peut être des idiots, mais beaucoup de gens savent que ce qu’ils défendent est faux, ils font simplement exprès de ne pas le dire car la version officielle les arrange idéologiquement ou financièrement.
      Tu crois vraiment que le militant communiste, qui sur le web va nier les crimes du communisme, ignore vraiment les millions de morts de son parti ?
      Le militant communiste connait très bien les méthodes et l’histoire de son parti, il sait beaucoup plus de choses que son opposant qui le prend pour un con.
      Le militant royaliste connait autrement mieux son sujet que le républicain.
      etc…

      On peut aussi prendre l’exemple des militants sionistes, ils savent leurs méthodes, mais font exprès de minimiser, de parler de paix et d’accuser l’autre uniquement pour leurs intérêts.
      L’ex-droite connait aussi ce sujet et fait exprès de ne rien voir.
      L’imbécile c’est le mec qui prend ces gens pour des cons.

      • Ce n’est pas faux, mais tu confonds communisme et capitalisme d’Etat. Ethimologiquement, le communisme se définit sans classe sociale, donc sans classe dirigeante, juste un conseil local et révocable et non pas un guide ou un chef d’Etat.

        Historiquement, le communisme n’a jamais été institué, sauf par des tribus primitives, mais jamais à grande échelle tel que Karl Marx l’imaginait.

        En fait, les communistes sont le prétexte pour les capitalistes de dénigrer la vraie idée du communisme afin d’éluder le débat et démontrer qu’il ne peut pas y avoir d’autre système économique et politique que le leur.

    • D’accord avec toi sauf sur le point : « C’est par exemple le cas avec la religion ou bien souvent les militants athées en connaissent bien plus sur les religions que les religieux eux-mêmes. »
      Je ne pense pas qu’un religieux soit moins instruit sur les religions qu’un « militant athée » mais plutôt que c’est la tendance actuelle d’être athée, de tout rejeter en bloc, et de stigmatiser religieux et religions. Allez parler avec des bouddhistes, taoïstes, ou n’importe qu’elle autre religion et vous comprendrez que tout n’est pas qu’histoire de vérité mais beaucoup plus de perception du monde. Ne mélangeons pas tout s’il vous plait, votre argumentation était jusque là tellement correcte.

      PS: je ne suis pas religieux mais agnostique

      • On peut être agnostique (ne pas savoir) et croyant (théiste), de même qu’on peut être gnostique (savoir) et non-croyant (athée).

        Visiblement je ne suis pas celui qui mélange tout :)

  3. porthault pierre

    C’est evidents , pas besoin d étude pour sa ! quelle perte de temps . enfin .

  4. Ne pas oublier de mentionner qu’à défaut d’avoir des arguments concrets autre que la propagande officielle, les anti-conspis jouent sur la fibre émotionnelle, traitent leurs opposants de termes ré »ducteurs : macho, antisémites, homophobes, racistes … et caricaturent de façon grotesque les commentaires dont le leur n’arrive pas à la cheville.

    Bref, c’est beau d’être un conspirationniste ^^

  5. Dommage que cet article interprête mal la science à la base de tout ca. Je recommande à chacun de lire l’article scientifique cité, et de se demander si cet article ci-dessus le résume bien. Vous serez surpris.

    http://www.frontiersin.org/personality_science_and_individual_differences/10.3389/fpsyg.2013.00409/abstract

    • L’article que tu mets en lien n’offre que l’introduction de leur étude. Le vrai lien peut être trouvé ici:http://www.readcube.com/articles/10.3389/fpsyg.2013.00409?locale=en
      Ceci dit, la dernière phrase de l’introduction va bel et bien dans le sens de notre article. Je te suggère donc d’aller fouiller dans le texte COMPLET du travail de ces deux universitaires pour y trouver de quoi redire… En tout bien et en tout honneur, cela va de soi ;)
      La dernière phrase de l’intro:
      « These tendencies in persuasive communication can be understood as a reflection of an underlying conspiracist worldview in which the details of individual conspiracy theories are less important than a generalized rejection of official explanations. »
      Traduction:
      « Ces tendances en communication persuasive peuvent être comprises comme le reflet d’une vue globale conspirationniste sous-jacente dans laquelle les théories conspirationnistes individuelles sont moins importantes qu’un rejet généralisé des explications officielles. »
      Voilà.

      • J’avais accès au texte complet dans mon institution, mais merci d’avoir proposé un lien pour tout le monde. Je ne doute pas du bien fondé de l’article des universitaires. J’ai cependant l’impression que votre article, à commencer par le titre, n’inspire pas la même vision chez le lecteur que l’article qu’il décrit. Par exemple, je ne vois pas de là où vient le « fou » contre « sain ».
        Et une majorité d’opinion sur un forum de discussion ne reflète pas la majorité d’opinion générale. Voyez aussi la référence de l’article W&D cité en bas à gauche de page 7:
        http://worldpublicopinion.org/pipa/articles/international_security_bt/535.php?lb=btot&pnt=535&nid=&id=

      • Tu n’as pas tort; cependant, à mon esprit défendant, l’article tel qu’il est publié sur le blog est la traduction littérale (ou à peu près, en fonction de mes « talents » de traduction) de l’article original. Par conséquent, il faudrait peut-être en parler aux auteurs originaux.
        Ceci dit, en effet et bien entendu l’information a été exprimée de la manière voulue par les auteurs d’origine, qui sont manifestement des « conspirationnistes », et ont donc formulé l’article d’une manière qui pourrait être taxée de propagande s’il n’était également possible d’y voir comme une « anti-propagande »: une interprétation correcte d’une réalité sociale, les gens en ont marre des mensonges!
        Merci pour tes commentaires! ;D

  6. Ouais, enfin on dit aussi : le pire ennemi de la connaissance c’est pas l’ignorance mais l’illusion de la connaissance ! Certes, se poser des questions, chercher des réponses est sain. S’intéresser à plusieurs versions de l’histoire est certes passionnant. Mais les délires de conspi c’est souvent troquer une propagande contre une autre.
    Exemple du 11 septembre : des centaines de scientifiques totalement indépendant, ayant aucun lien ou intérêt avec le gouvernement américain confirme la thèse officielle donc bon. Y’a ceux aussi qui veulent tellement fantasmer sur un monde complexe aux réponses très difficiles qui se complaisent à partir forcement dans le : c’est pas possible on nous ment !
    C’est tout aussi malsain et bornée que quelqu’un qui suit sans pensée !
    Le secret est une connaissance géopolitique, historique, prendre en compte les traditions, coutumes, façon de fonctionner des gens, etc ! et là, beaucoup de conspirationniste verront aussi qu’ils sont très loin des réalités simplistes qu’ils prônent ! On juge des faits et on fantasme pas des choses qui nous arrangent en faisant des liens là ou il n’y en a pas :)

    • Merci pour ton commentaire, duquel je me permets néanmoins de me distancer…
      Saches que parmi les « conspirationnistes » il y a des personnes aux facultés intellectuelles et sociales en tout point comparables à celles que tu tiens pour « évangéliques »: ils ont des enfants, cherchent à promouvoir leur bonheur et le leur propre, ainsi que de leur couple.
      Ce que tu appelles des fantasmes (je mets ton orthographe qui est erroné: le mot s’écrit phantasmes) est le fruit d’années de recherche assidue de la part de personnes convaincues d’oeuvrer au dévoilement de manoeuvres cachées.
      Il y en a partout. Partout. Pourquoi?
      Parce qu’il le faut, et que si nous ne vous le disons pas vous vous ferez piéger « comme des cons ».
      D’ailleurs, sois honnête avec toi-même, ici se trouve la raison ultime de ta/tes visite(s) chez nous. Par conséquent et face à une vérité (selon moi qui t’écris), qu’en penses-tu?

      • Le Problème c’est qu’avec le commentaire de Merj, je me rends bien compte de la crédulité absolue de la plupart des gens en le système établi, ils continuent à voter , à croire que les dirigeants des nations sont là pour oeuvrer pour leur bien, que tout va aller de mieux en mieux, que la « crise » est derrière nous n’est ce pas, que le plus dur est passé…

        C’est affligeant, enfin moi je suis affligé de voir celà tous les jours mais je me dis que si le système tourne aussi bien c’est à cause de cette crédulité absolue, enfantine.
        Disons qu’entre ceux qui ne s’interessent à rien et ceux qui nient une conspiration, il ne reste plus grand monde quand même, enfin si, des anarchistes qui arrivent à adhérer à celà, des gens qui touchent à l’alternatif (dans la santé par exemple avec la Naturopathe M.Dogna), etc…

        Mais vous êtes des gens pas assez renseignés sur la globalité de ce qu’on nous propose, la plupart des choses proposées sont dans le mensonge, dans l’alimentaire, la politique, etc…Alors il y a le mec qui bouffe à longueur de temps des choses contenant de l’Aspartame parce que « officiellement » ce n’est pas dangereux et que tout le monde en consomme donc forcément celà a valeur de normalité et il y a le mec qui cherche un peu plus et tombe sur les bouquins de Marie Monique Robin où il était connu depuis lesannées 50 que l’Aspartame était une saloperie…
        Je donne cet exemple parce que c’est un exemple comme un autre.

        Alors bref, on ne peut pas tenir la main à des gens qui ne veulent pas en savoir plus et qui nient des tas de choses je veux dire.

      • Je suis tout à fait ton raisonnement, et pourtant je dirais que si, nous avons à leu tenir la main un peu, le temps de les installer face à ces vérités et de les induire à casser la dissonance cognitive qui les pousse à refuser les évidences qui, mises à la suite les unes des autres, dépeignent une entreprise de manipulation à tous les niveaux depuis des siècles même des millénaires.
        Sinon, en ce qui me concerne, c’est les abandonner à un sort que personne ne peut envier. Il faut réveiller ceux qui le veulent bien, et c’est pourquoi je publie ces articles. Quitte à leur mettre le nez dans leur propre m*rde…

      • @willsummer, sur le fait de tenir la main:

        Est-ce qu’il y a une méthode ou quelqu’un s’est-il penché sur la question du « comment » tenir la main à ces gens ? (question sérieuse) car j’ai l’impression d’être face à un mur, j’ai dû mal à simplement faire admettre qu’il y a peut être une alternative, à eux de la chercher. J’essaye de lire le maximum d’infos, de sources différentes, de mettre en relation certains faits entre eux mais le sujet est complexe, on parle du fonctionnement global du système à l’échelle mondiale tout de même… alors comment susciter l’intérêt des gens? comment leur donner l’envie de vérifier et comparer les informations ? comment leur « ouvrir un peu les yeux » sans se faire immédiatement cataloguer conspirationniste? Etienne Chouard dit que c’est normal, il faut se prendre des coups avant d’arriver à maîtriser suffisamment pour être « convainquant » mais difficile d’être autodidacte sur tous les sujets…

      • en n’hésitant pas à affirmer la vérité, quitte à passer pour un emmerdeur! :)
        Mieux vaut être pris pour un con par un imbécile que de ne pouvoir se regarder en face… ;)

      • Certes, mais ça ne fait pas beaucoup avancer le chmilblik :)

      • Fantasme et la bonne orthographe. Phantasme est une orthographe vieillie qui n’a plus cours. Attention, quand on veut faire dans l’arrogance, à connaître de quoi on parle.

      • Fantasme est la bonne orthographe. Phantasme est une orthographe ancienne qui n’a pas été retenue par l’usage. Quand on veut faire dans l’arrogance, mieux vaut connaître son sujet.

  7. Salut, Merci de ta réponse:) Oui, je suis bien d’accord avec toi. Tout ce que je sais c’est que les gens semblent se faire avoir par la subtilité des projets du système, autant les nazis et d’autres agissaient au grand jour pour pas mal de choses, autant actuellement ils ont la même idéologie de base mais agissent tellement subtilement que c’est à peine si celà est décelable si on ne fouine pas un peu.
    Mais je reste assez pessimiste quand même parce que j’ai l’impression que la societé est en train de se scinder depuis un bout de temps déjà entre « collabos » du système, je compte dedans ceux qui ne se penchent sur rien et me semblent aux mains du système c’est acquis pour lui, et ceux qui résisteront jusqu’au bout, celà ne fait pas des masses de gens quand même qui s’interrogent.
    Disons que d’après ce que j’observe autour de moi, ceux qui s’en fichent complétement ou nient ces choses pensent qu’ils ne seront jamais plus impactés plus que celà dans leur vie de tous les jours, celà semble flou pour eux dans la vie future, et puis à écouter les « merdias » comme dit P.Jovanovic eh bien tout va se remettre tranquillement…

    J’attends juste de voir la gueule qu’ils vont faire lorsque, Via le futur accord Euratlantique USA-Union européenne, tous les lobbies américains vont s’emparer des ressources de l’Europe en imposant la Fracturation hydraulique par exemple et qu’en ouvrant leur robinet l’eau va leur péter à la gueule.
    Il me semble que la consommation à tous les niveaux est l’anesthesiant des masses…

    Il est difficile d’agir quand même au niveau local, dans les bibliotheques municipales par exemple, une proposition d’achat que peut faire un lecteur est des fois rejetée lorsque l’ouvrage n’est pas « conforme à la ligne de pensée de la médiathèque » si je me souviens de la formulation, enfin je la reformule grossierement, autrement dit un bouquin sur la remise en cause du 11 sept c’est perçu comme un truc pour paranos, un truc pour adeptes de sensations intellectuelles, une croyance sectaire…

    A +.

  8. INFOWARS.com :)

  9. « Ceci veut dire que ce sont les commentateurs pro-théorie de la conspiration qui expriment ce qui est reconnu comme la sagesse populaire conventionnelle, tandis que les commentateurs anti-conspiration deviennent une minorité isolée. »
    Je ne comprends pas bien l’interprétation qui est faite ici . La conclusion qui fait le lien entre ‘sagesse’ populaire et nombre de de commentateurs , et ce en tant que : 1 argument fondant une analyse ‘saine ‘ ( qui est un mot relativement mal choisi , je trouve ) et 2 un argument d’autorité par le nombre , me semble erronée .
    De la meme façon , on pourrait par conséquent aussi affirmer que la pertinence des preuves de la version officielle ne suscitent plus de questionnement sur le sujet , et qu’ainsi le débat n’a plus lieu d’etre , les faits ayant été démontrés par les lois de la physique connues . ( ce qui d’un point de vue épistémologique reste discutable ).
    Le doute ne fait pas la raison , le doute est une posture critique , et elle doit se poser sur des bases les plus objectives possibles , vous en conviendrez puisque toute raison n’est pas garante de vérité . Si le ‘conspirationniste’ ‘complotiste’ ou autre catégorème qui vous convient se place dans une position de critique de la pensée ‘conventionnelle’ , il ne peut pas soritir des affirmations comme celle ci
    « Pas étonnant que les gens anti-conspiration ressemblent de plus en plus à des cinglés hostiles et paranoïaques. » , qui je le note dans votre article , serait plutot une méthode utilisé par les ‘tenants de la version officielle « 

    • Tu me permettras de douter du bien-fondé philosophique de tes allégations…! :D
      Le terme « conspirationniste » ayant été inventé par ceux qui avaient intérêt à pouvoir les railler, ton argumentation tombe à l’eau ;)

      • bien fondé philosophique ? De quoi parlez vous ? Pourriez vous développer votre argumentation , s’il vous plait ? Le terme de conspirationniste est utilisé ici en reprise de l’argumentation de l’article . Soyons rigoureux , s’il vous plait .

  10. bon , il ne semble pas y avoir de réponse à mes questions , tant pis …

    • Dernière tentative : Je vous ai posé des questions . Est-ce cela avoir un esprit critique , se targuer d’une pensée divergente qui refuse toute contradiction ? Je suppose que vos arguments sont un peu plus exhaustifs que ceux que vous me proposez qd meme ? Débat ou consensus , c’est la question que je me pose . Si vous voulez bien répondre à mon message du 23 juillet à 8h49 , j’en serai content .

      • Je me permets de te présenter mes excuses si je ne réponds qu’à ton commentaire de ce soir; sans doute une forme de dissonance cognitive t’atteint-elle – ceci dit en tout bien tout honneur et d’un sentiment parfaitement amical; cet article est une traduction que j’ai faite d’après le lien qui figure à sa fin; tu parles de « se targuer »; je t’affirme qu’il ne s’agit pas de cela mais d’angles d’opinion différents, et de leur visibilité sur le web et par conséquent ici; les points de vue exprimés dans l’article ne sont ni agressifs ni sentencieux. Pourquoi donc réagis-tu si vivement…?

  11. Ne pretons pas des intentions ou diagnostics cliniques qui ne sont pas à propos , s’il vous plait . L’ad hominem reste une arme rhétorique sans valeur .Je constate toutefois que je n’obtiens pas de réponses . Merci .

Laisser un commentaire

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT