9 mars 2014

¤ Contre la dictature de la finance : la bombe atomique suisse !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 13

Source : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2014%2F02%2F22%2F375-contre-la-dictature-de-la-finance-la-bombe-atomique-suisse

Par Étienne, samedi 22 février 2014 à 21:28 - Signes de vie d’une Europe des citoyens - #375 - rss

par Camille DESMOULINS
sur AgoravoxAvant-hier, en parcourant ce « cerveau collectif » qu’est Facebook, je suis tombé sur la publication d’un de mes amis et par la même occasion, je suis tombé des nues. Les médias « main stream », si prompts à sortir l’artillerie lourde contre les votations des Suisses sur les minarets ou l’immigration massive, se sont bien gardés de nous informer de cette initiative [bientôt] en cours, qui a recueilli à ce jour près de 50 000 signatures mais il lui en faudra le double pour déboucher sur un référendum. C’est de la bombe. J’en ai rêvé, et les Suisses vont peut-être le faire. Il faut absolument qu’ils aboutissent. Non seulement pour eux mais pour nous tous. C’est pourquoi nous devons les soutenir. J’invite tous ceux d’entre nous qui ont des amis et connaissances au pays des Helvètes de les contacter et de faire la promotion de cette initiative citoyenne. Si l’insurrection des fils (et des filles) de Guillaume Tell contre les Banksters (et les banques suisses sont puissantes !) est couronnée de succès, alors tout espoir sera permis pour nous-mêmes et les générations futures.

¤ Contre la dictature de la finance : la bombe atomique suisse ! dans Outils/Bon à savoir csm_Franz_2013_12_header_vollgeld-initiative_553047491a

Voici donc de quoi il s’agit :

http://www.zeitpunkt.ch/news/artikel-einzelansicht/artikel/die-geldwende-in-der-schweiz-steht-am-start.html

J’ai traduit l’essentiel de l’article ci-après :

« L’initiative citoyenne la plus importante des 20 dernières années devrait être lancée le 1er mai : la transformation du franc suisse d’argent-dette en « plein argent » [100 % money comme disent les économistes anglo-saxons]. C’est ce qu’ont décidé hier [le 8 janvier 2014 puisque l’article est daté du 9] à Zurich les responsables de l’association pour la modernisation de la monnaie. L’initiative « Plein argent – pour un argent à l’abri de la crise dans l’intérêt de tous : la création monétaire à la seule banque centrale » veut mettre fin à la création de la monnaie par les banques privées.

90 % de l’argent – la plupart des gens n’ont pas conscience de cette monstruosité – est créé littéralement à partir de rien par les banques. Le monopole de la banque centrale ne s’étend qu’à la monnaie fiduciaire [pièces et billets]. L’argent scripturaire, utilisé pour la plupart des paiements, est créé par les banques elles-mêmes chaque fois qu’elles octroient un crédit. Elles ne prêtent pas l’argent des épargnants – ceux-ci le conservent et peuvent s’en servir pour leurs paiements – , mais créent de l’argent qui n’existait pas par un simple jeu d’écritures. (…) La loi ne les oblige qu’à avoir 2,5 % du montant des prêts en dépôt. [c’est ce qu’on appelle le système des « réserves fractionnaires »]

Le revers de la médaille n’est pas seulement l’insécurité de nos dépôts bancaires, mais une montagne de dettes qui grossit sans cesse, qui est de plus en plus difficile à rembourser et dont souffrent principalement les salariés. Car la plus grande partie de la richesse nouvellement créée n’irrigue pas l’économie réelle, où la majorité gagne son pain quotidien, mais la finance qui permet de réaliser des gains rapides. (…)

Le privilège de la création monétaire draine des sommes considérables dans des poches privées alors qu’elles devraient revenir à la collectivité. L’article 99 de la Constitution (…) n’inclut pas la monnaie scripturaire (…). C’est cette lacune que les initiateurs veulent corriger. Le 100 % monnaie est ainsi appelé car toute la monnaie, même la monnaie scripturaire, est garantie par la banque centrale, et pas seulement 2.5 %. C’est pourquoi cet argent est à l’abri des faillites bancaires. L’idée selon laquelle un tel scénario ne pourrait se produire que dans les pays du Sud de l’Europe, fortement endettés, mais pas dans l’opulente Suisse est malheureusement une illusion. (…)

Bien qu’il paraisse révolutionnaire, ce concept n’est pas nouveau. Dans les années 1930, une large majorité de professeur d’économie américains se sont prononcés pour le « 100 % money » pour sortir de la crise. Dans une étude du FMI de 2012, le contrôle étatique de la création monétaire a été préconisé. (…)

Pourtant, les obstacles à cette initiative sont considérables : la compréhension générale de la vraie nature de l’argent bancaire est faible, même parmi les banquiers et politiciens qui devraient bien connaître le sujet. Les médias y portent peu d’intérêt, en particulier ceux qui vivent de la publicité pour les banques. Et les banquiers n’ont absolument pas intérêt à se soumettre à un débat public sur leurs privilèges insoupçonnés (…). Les initiateurs et leurs conseillers économiques (dont quelques professeurs émérites) sont ainsi dépendants du soutien des rares personnes qui sont conscientes des énormes enjeux de la création monétaire. Jusque là, 40 000 signatures [47 500 à ce jour] et 30 000 francs de dons ont été recueillis, ce qui est encore insuffisant. (…) »

Pour plus de renseignements et un suivi de cette initiative : http://www.vollgeld-initiative.ch/?&L=1

En quoi est-ce révolutionnaire ? Comme l’expliquent André-Jacques Holbecq et Philippe Derudder dans La dette publique, une affaire rentable, (1) le système bancaire vampirise littéralement l’économie réelle en ponctionnant des sommes considérables et parfaitement indues, par l’entremise de la dette publique. Un État n’a pas besoin d’emprunter aux banques privées, il peut se prêter à lui-même, sa banque centrale peut créer la monnaie dont il a besoin pour financer les services publics, puis la détruire en se remboursant (l’opération n’est donc pas inflationniste). Le tout sans intérêts.

Or, voici que notre souveraineté monétaire a été transférée à l’Europe donc la banque centrale s’interdit de financer directement les États (art. 104 du traité de Maastricht, confirmé par l’art. 123 du traité de Lisbonne), les obligeant à emprunter à des banques privées moyennant des intérêts dont le taux varie en fonction de la confiance des investisseurs dans la capacité de remboursement du pays : la crise grecque n’a pas d’autre origine. Quant à nous, qui bénéficions d’un taux faible, notre stock de dette avoisinant les 2000 milliards d’euros nous coûte quand-même près de 50 milliards d’intérêts par an ! Oui, vous avez bien lu : cela fait une saignée de 130 millions PAR JOUR, et sans que le premier centime du principal ne soit remboursé ! La dette publique n’est d’ailleurs pas faite pour être remboursée, mais pour assurer une rente ad vitam aeternam aux titulaires des emprunts d’États, qui ne peut être extorquée qu’en sacrifiant les besoins légitimes de la population en matière de santé, d’éducation, d’infrastructures, etc. En ce sens, il est (à moitié) faux d’affirmer que la dette pèsera sur les générations futures : elle pèsera sur les enfants des pauvres (ceux dont les services publics sont le seul patrimoine) mais profitera aux enfants des riches qui pourront continuer à ponctionner une part considérable de la richesse nationale. C’est pourquoi les milieux populaires et les classes moyennes ont un INTÉRÊT VITAL à ce que la monnaie soit déprivatisée !

Si cette initiative suisse réussit, elle ne manquera pas de donner des idées à toute l’Europe, et l’outil qui aura permis d’arracher la création monétaire aux banques, le référendum d’initiative citoyenne, deviendra une revendication incontournable (2). Autrement dit : c’est l’avenir de la démocratie sur tout le continent qui est en jeu !

Camille Desmoulins

(1) Voir ce blog : http://postjorion.wordpress.com/2013/03/03/270-holbecq-que-serait-la-dette-publique-devenue/

(2) Pour rappel, l’association Article 3 (http://www.article3.fr) a le référendum d’initiative citoyenne pour seule revendication.
Source : http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/contre-la-dictature-de-la-finance-148262

csm_Franz_Textquer_Eva_5Franken_26_5_x_6_4620cabf36 dans Politique/Societe

Vu de notre pauvre pays sans constitution, pays où les humains sont littéralement dominés par leurs « élus » et privés de toute initiative décisionnelle, on ne pourra que croiser les doigts pour que nos frères suisses arrivent à se mobiliser.

Mais rien n’interdit d’en parler entre nous, quand même, pour que continue à monter la conscience populaire que rien ne changera tant que nous n’aurons pas muté en citoyens constituants.

Profitez-en pour rejoindre (ou créer) près de chez vous une antenne de l’association si bien nommée :http://lescitoyensconstituants.com :)

Viralement vôtre :)

Étienne.

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le samedi 22 février 2014 à 22:52, par zedav

Si ça passe, cela pourrait-être le début d’une réaction en chaîne planétaire.

Je me demande dans quel état d’alerte se trouvent les ploutocrates depuis la survenue de cette nouvelle…et aussi la parade qu’ils vont trouver pour qu’à tout prix cela n’arrive pas ???

A suivre avec attention…

2. Le samedi 22 février 2014 à 23:25, par Ana Sailland

Diantre !

(Il y a longtemps que je m’interrogeais sur le désintérêt du peuple suisse pour cette question ; voilà : c’est guéri :) )

Pouvoir du peuple et monnaie du peuple. Le rêve ;

aux antipodes de notre double cauchemar institutionnel.

(la création monétaire scripturale abandonnée aux banques privées représente via le loyer de l’argent créé par elles un quasi impôt sur la vie, et sur TOUT de la vie planétaire, encaissé non pas par les états mais par … des gens)

(Le mécanisme implique aussi un pouvoir démentiel bien que peu dénoncé, qui est le pouvoir de décider à qui sont accordés les prêts, donc de décider de ce qui se fait et de ce qui ne se fait pas !!!)

J’écris dès ce soir à mes amis de Genève avec l’espoir d’aider. Voilà, le mail est parti ;)

3. Le samedi 22 février 2014 à 23:34, par Léon de Paris

Bonjour Etienne,

C’est Léon, j’ai participé à deux de vos réunions à Paris, je suis le jeune (31ans tout de même) qui la ramène beaucoup.

Je me permets de réagir sur ce post concernant l’initiative suisse.

En fait, ce qui est frappant sur le texte, c’est qu’on dirait un copié-collé des innombrables textes publiés par Solidarité&Progrès sur le sujet.

Je sais que vous êtes un peu frileux à leur sujet, je ne comprends pas pourquoi car, pour les connaître assez bien et militer auprès d’eux depuis plus de 3 ans déjà pour une séparation stricte des banques et une politique de crédit productif public pour financer l’économie réelle par la banque nationale (thème sous-jacent à votre post), le principal reproche que j’aurais à leur faire est d’être trop intellos et de ne pas moderniser assez rapidement leur image en utilisant davantage la vidéo et pas seulement pour des conférences parfois dures à suivre pour un public non averti.

J’espère que vous ne vous êtes pas arrêté aux accusations de sectarisme ou d’antisémitisme, qui sont ridicules, ou aux calomnies contre LaRouche, qui n’est pas un gourou mais un ami et un collaborateur politique, dont les écrits gagneraient à être connus pour leur humanisme et leur qualité.

Je vous mets qq liens afin que vous vous rendiez compte que le travail de S&P sur l’économie et la création monétaire est plus que sérieux, et pour vous rappeler qu’il y a bien un homme politique en France qui propose une stratégie pour remettre la monnaie au service de l’économie réelle et se bat tous les jours contre vents et marées pour se faire entendre avec ses qq militants courageux qui vont quotidiennement à la rencontre des passants ou des gens qui rentrent et qui sortent du ministère des finances pour les informer de telles initiatives.

Cheminade explique ses choses depuis bientôt 20 ans alors réveillez-vous et regardez ce qui se passe dans votre propre pays au lieu d’aller chercher en Suisse.

Connaissez-vous Myret Zaki ? Regardez, elle a interviewé Cheminade et a pris une jolie leçon d’économie:

http://www.jacquescheminade.fr/Cheminade-dans-le-magazine-suisse-Bilan-Les-banques-centrales-fabriquent-l_00964

IL y a des dizaines et des dizaines d’articles sur leur site, faites des recherches vous ne trouverez jamais autant de références historiques et d’explications sur le sujet:

http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/article/la-vraie-revolution-c-est-le-retour-au-credit.html

http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/economie/article/la-creation-de-monnaie.html

http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/economie/article/le-credit-productif-le-financement-des-grands.html

http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/economie/article/pourquoi-et-comment-refonder-bretton-woods.html

http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/economie/article/les-secrets-de-l-economie-reelle-creation.html

Amicalement et toujours à votre service si besoin est.

4. Le dimanche 23 février 2014 à 00:28, par Étienne

Dans une bonne constitution, créer une banque privée serait interdit comme crime contre l’humanité : toute banque doit être publique et sous contrôle citoyen quotidien.

Faute de constitution digne de ce nom, un COUP D’ÉTAT BANCAIRE MONDIAL se déroule sous nos yeux impuissants.
En voici apparemment un signe (un de plus) :

http://www.wikistrike.com/article-dictature-la-banque-d-italie-rachetee-par-des-banques-privees-dont-et-surtout-goldman-sachs-122356271.html

Scandale : Acte de dictature en Italie !

772731_les-bureaux-de-la-banque-d-italie-a-milan

Des évènement très très graves se sont produits ces derniers jours à l’assemblée Italienne dans un silence médiatique Français Hallucinant !!

Depuis 10 mois de cette législature, les incidents se succèdent avec des atteintes et transgressions sans précédent à la constitution Italienne de la part des partis majoritaires PD (Social-démocrate comme le PS quoi) et PDL (Parti de Berlusconi avant sa séparation).

Il semble qu’un point de non-retour sans précédent dans l’histoire de la République Italienne, ne soit arrivé dans la nuit du 29 Janvier 2014.

Les Grillini qui ne cessent de mettre au jour les magouilles et les corruptions des politiques, activisme des Lobbyiste au sein même du parlement et du sénat, ont été bafoué de leur droit le plus élémentaire de s’exprimer.

Un décret de loi IMU-BANKITALIA était en discussion ces derniers jours avec une échéance qui le rendait caduque si non voté avant le 29 Janvier minuit.

Ce décret, comme toujours, cachait sous l’abolition de la tranche d’impôt (IMU) pour les Italiens une ignominie.

Ce décret fourretout est dénoncé par les Grillini car il contient la privatisation, de fait, de la banque d’Italie (BANKITALIA) par l’augmentation du capital de 7.5 milliard d’euros.

Ces 7.5M$ étant pris dans les réserves de la banque, autrement dit, on vole l’argent des Italiens pour le donner aux banques privées actionnaires de BANKITALIA.

De plus, le rendement de ce capital assurait 750 M$ par an aux banques. Autant d’argent qui ne va pas au budget de l’Etat pour construire des écoles, des routes, etc …

Malgré les protestations des Grillini, le décret a été présenté à l’assemblée quelques jours seulement avant l’échéance. Il aurait pu être bien avant ce qui montre la volonté des évènements qui vont suivre.

Le décret n’ayant pas encore été voté ce 29 janvier, les parlementaires Grillini et d’autre de l’opposition soit 170 députés ont choisi de faire de l’obstructionnisme.

Autrement dit utiliser tout leur temps de parole (environ 10 min chacun donc près de 29 heures) pour faire dépasser le débat et louper l’échéance à minuit.

Le coup fourré est arrivé aux environs de 20H00, la présidente du parlement, en violation de tout règlement et du droit le plus élémentaire des députés, a décidé d’arrêter les débats et de faire procéder aux votes.

Un vrai scandale institutionnel qui a provoqué la réaction immédiate des Grillini qui ont voulu prendre les bans du parlement en signe de protestation.

Les députés de la majorité les ont alors insultés en les traitant de Fasciste et un député Grillini a même été frappé physiquement, voir la seconde vidéo.

L’agression du député Loredana LUPO (M5S)

Aujourd’hui les Grillini ont aussi déposé une demande d’Impeachment du Président Italien qui est normalement le garant de l’application de la constitution Italienne.

Au lieu de cela c’est lui qui manœuvre pour maintenir la caste politique en place pour servir les intérêts des banques et des Lobbies.

Par ailleurs, les parties majoritaires veulent changer la loi régissant les élections législatives déclarée anticonstitutionnelle, pour s’assurer de conserver le bipartisme !!

C’est juste incroyable, et aucune information ne filtre en France pour le moment.

Et évidement la presse Italienne, deuxième peau du système, ne cesse de montrer les Grillini comme des violents, des personnes qui ne respectent aucune loi et qui veulent faire payer plus d’impôts aux italiens. »
Source : http://www.wikistrike.com/article-dictature-la-banque-d-italie-rachetee-par-des-banques-privees-dont-et-surtout-goldman-sachs-122356271.html

5. Le dimanche 23 février 2014 à 00:34, par Ana Sailland

Valais monétaire libre :
http://valais-monetaire.123website.ch/

François de Siebenthal
http://desiebenthal.blogspot.fr/2014/02/finance-la-bombe-atomique-suisse.html

À noter que l’industrie suisse s’est depuis très longtemps dotée d’un système monétaire dédié, le WIR, qui la protège au moins en partie du secteur privé de la finance, et lui a permis de traverser plusieurs crises sans trop souffrir.
On se demande bien pourquoi les industriels français n’ont pas eu cette idée.
Ou pourquoi un « ministre du redressement » ne joue pas cette carte.

6. Le dimanche 23 février 2014 à 00:53, par Ana Sailland

Le texte du projet de loi valaisan :

http://monnaiesouveraine.files.wordpress.com/2013/11/617-1.pdf

Car en plus la suisse est une confédération, et ses cantons y disposent d’un vrai pouvoir !

Un peu comme si l’Hérault pouvait contourner le 123 de Lisbonne !!!

7. Le dimanche 23 février 2014 à 01:38, par Marie


Jovanovic : demain l’esclavage ou la révolte… par Super_Resistence

8. Le dimanche 23 février 2014 à 01:49, par Marie

La crise financière impose un nouveau système monétaire

p>http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/la-crise-financiere-impose-un-45530

…si cet article n’a pas déjà été posté sur un autre fil…

9. Le dimanche 23 février 2014 à 02:08, par Marie

http://frappermonnaie.wordpress.com/2012/01/20/pourquoi-largent-des-banques-centrales-est-devenu-inefficace/

http://frappermonnaie.wordpress.com/2012/06/03/assouplissement-quantitatif-et-inflation/

http://frappermonnaie.wordpress.com/2012/04/17/une-intox-a-jet-continu-12/

http://frappermonnaie.wordpress.com/category/propositions/

10. Le dimanche 23 février 2014 à 02:13, par Marie

« Le Major C.H. Douglas aurait écrit le texte ci-dessous.
Qu’il soit d’origine ou non, il prend ici toute sa signification » :

« La terre est peuplée
Par deux catégories d’humains
L’ Immense Majorité de ceux
Qui produisent toutes les richesses
Par leur travail
Et l’ Infime Minorité des banquiers
Qui produit tout l’argent
Par jeu d’écriture.
Pour consommer ce qu’elle produit
L’Immense Majorité
Emprunte tout l’argent
A l’Infime Minorité.
Mais l’Immense Majorité
N’a pas compris
Un problème pourtant bien simple.
C’est que si on s’endette éternellement
Les taux d’intérêt
S’accumulent éternellement
Et on se ruine.
C’est aussi bête que ça
Au point que c’est pas croyable.
Et parce que c’est pas croyable
La fête continue
Pour l’Infime Minorité
A moins qu’un jour
Dans un éclair de lucidité
L’IMMENSE Majorité
Ne réalise que parce qu’elle
Produit toutes les richesses
C’est à elle de produire tout l’argent
Par jeu d’écriture. »

http://www.bayard-macroeconomie.com/lettraObama.html

11. Le dimanche 23 février 2014 à 02:25, par Marie

Laisser un commentaire

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT