• Accueil
  • > Complots prouvés
  • > ¤ Ex-réseau social ZunZuneo (2010-2012), prémice avorté d’une révolution colorée made in US à Cuba …?

6 avril 2014

¤ Ex-réseau social ZunZuneo (2010-2012), prémice avorté d’une révolution colorée made in US à Cuba …?

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 45

ZunZuneo, le réseau social cubain discrètement mis en place en collaboration avec l’USAID…

La Maison-Blanche a démenti que le réseau social ZunZuneo, créé par le gouvernement américain pour saper le régime des frères Castro à Cuba, eut été une opération secrète. Il s’agissait, a dit jeudi le porte-parole du président Obama Jay Carney, d’un programme de développement qui s’est achevé en 2012. M. Carney réagissait à des informations publiées par l’Associated Press qui a affirmé que le réseau social mis en place à Cuba en collaboration avec l’Agence des États-Unis pour le développement international, l’USAID, avait servi à miner le Parti communiste cubain. Selon M. Carney, c’est tout simplement parce que les États-Unis préfèrent rester discrets lorsqu’ils opèrent dans les environnement non permissifs comme Cuba, afin de protéger ceux qui sont impliqués dans le programme et le public en général. Le gouvernement cubain s’est abstenu de tout commentaire.
(La voix de l’Amérique, le 04-04-2014)

Zunzuneo : La Havane dénonce les activités illégales des Etats-Unis [MAJ]

Si le réseau social lancé avec l’Agence des Etats-Unis pour le développement international a été discret, c’est pour protéger ses utilisateurs explique la Maison Blanche.

¤ Ex-réseau social ZunZuneo (2010-2012), prémice avorté d'une révolution colorée made in US à Cuba ...? dans Complots prouvés default
01net
le 04/04/14 à 16h57
dot dans Outils/Bon à savoir
dot dans Politique/Societe
dot
Mise à jour du 4/4/2014

La Havane a exigé ce 4 avril 2014 que les Etats-Unis « mettent fin à leurs activités illégales et secrètes » contre Cuba, en réaction aux révélations sur le lancement par les Etats-Unis du réseau social Zunzoneo de 2009 à 2012 destiné, selon Washington, à faciliter la liberté d’expression des Cubains.

Ce projet « démontre une nouvelle fois que les Etats-Unis n’ont pas renoncé à leurs plans subversifs contre Cuba, qui cherchent à déstabiliser le pays pour provoquer des changements dans notre organisation politique », a affirmé dans un communiqué la directrice du département Etats-Unis du ministère cubain des Affaires étrangères, Josefina Vidal.

« Le gouvernement des Etats-Unis doit respecter le droit international et les principes des Nations unies et donc cesser ses activités illégales et secrètes contre Cuba, qui sont rejetées par le peuple cubain et l’opinion internationale », a-t-elle ajouté.

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/04/10/imperialisme-et-nouvel-ordre-mondial-la-machine-a-singerer-dans-les-affaires-des-autres-usaid-est-hors-de-controle/

Impérialisme et Nouvel Ordre Mondial: La machine à s’ingérer dans les affaires des autres (USAID) est hors de contrôle…

Cela fait longtemps que c’est le cas, çà a au moins le mérite d’être officiel maintenant, mais rassurons-nous… rien ne changera. L’USAID et sa succursale de la NED font au grand jour ce que la CIA faisait sous couvert il y a 30 ans et plus… C’est l’empire et son soutien étatico-entrepreneurial qu’il faut abattre si on veut que quelque chose change vraiment.

– Résistance 71 –

L’administrateur de l’USAID ignore qui dépense l’argent du contribuable

Réseau Voltaire, 10 Avril 2014, url de l’article: http://www.voltairenet.org/article183184.html

L’administrateur de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) a affirmé au Senat qu’il ignore d’où est surgie l’idée de créer un « réseau social » destiné à provoquer une révolte à Cuba.

Interrogé à ce sujet, le 8 avril 2014, au cours d’une audience sur le budget de l’USAID au sous-comité du Sénat aux opérations extérieures, l’administrateur de l’agence, Rajiv Shah (Sur la photo), a tenté de démentir les révélations de l’Associated Press [1] en affirmant que la création d’un « réseau social » pour les Cubains n’était pas une opération clandestine mais « discrète ».

Le programme en question s’était concrétisé en 2009 sous la forme d’un réseau social appelé « Zunzuneo », qui avait fonctionné jusqu’en 2012, depuis un pays tiers, afin d’attirer des usagers résidant à Cuba dans l’espoir d’arriver à les manipuler pour déclencher une révolte dans l’île.

Pendant l’audience, M. Rajiv Shah a voulu éluder une question directe du sénateur Patrick Leahy sur la paternité du projet, qui s’était caractérisé surtout par des envois massifs de SMS non souhaités à des centaines de milliers de personnes à Cuba.

A la question du sénateur Leahy sur « Qui a eu cette idée ? », M. Shah balbutia que le projet avait été conçu en 2007-2008 et voulut passer à d’autres aspects secondaires malgré les rappels à l’ordre du sénateur, qui finit par perdre patience. L’administrateur de l’USAID finit alors par déclarer : « Je ne sais pas, spécifiquement. » [2].trans

Au cours de l’audience, le sénateur Leahy souligna à plusieurs reprises que le projet était une absurdité et, en plus, « facile à découvrir » et il rappela que l’Etats-unien Alan Gross est en train de purger 15 ans de prison à Cuba, où il avait tenté de monter illégalement un réseau de télécommunications numériques… sur ordre de l’USAID [3].

Au début de ses questions à l’administrateur de l’USAID, le sénateur démocrate Patrick Leahy – qui occupe depuis décembre 2012 la présidence pro-tempore du Sénat US – rappela que :

« Les Etats-Unis consacrent entre 15 et 20 millions de dollars aux soi-disant programmes pour la démocratie à Cuba. » (sic) [4]

Présentée par Washington comme une institution indépendante qui s’efforce de favoriser le développement de par le monde, l’USAID est en fait une agence fédérale, financée par des fonds fédéraux – donc, par le contribuable US – approuvés par le Congrès et ses objectifs sont fixés par le Département d’Etat.

De nombreux Etats, dont la Bolivie [5], Cuba, Haïti, le Honduras, l’Uruguay, le Venezuela et la Russie [6], ont signalé l’USAID comme un écran de la CIA.

[1] Associated Press, « US Secretly Built ‘Cuban Twitter’ to Stir Unrest », par Desmond Butler, Jack Gillum et Alberto Arce ; et « US Secretly Created ‘Cuban Twitter’ to Stir Unrest », par Desmond Butler, Jack Gillum et Alberto Arce, 3 et 4 avril 2014.

[2] « Angry Exchange on Capitol Hill over Cuban Twitter », Associated Press, 8 avril 2014.

[3] « Alan Gross Case Spotlights U.S. Democracy Programas in Cuba », The National Security Archive, 18 janvier 2013.

[4] « The U.S. rise 15 to 20 million dollars for so-called democracy programs in Cuba… »

[5] « Le président Morales expulse l’USAID de Bolivie », 7sur7.be, 1er mai 2013.

[6] « Moscou interdit l’USAID, mais veut poursuivre la coopération économique », Ria Novosti, 21 septembre 2012.

Laisser un commentaire

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT