27 mars 2014

¤ Plainte pour pollution : le Parquet ouvre une enquête

Source : http://www.terraeco.net/Plainte-contre-X-pour-pollution-le,54408.html

24-03-2014

La plainte contre X pour pollution, déposée voilà douze jours en plein pic de pollution par l’ONG Ecologie sans frontière, entame son parcours juridique. Ce lundi, le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire afin de déterminer si cette plainte pour mise en danger d’autrui lors du récent pic de pollution est recevable.

Après s’être fait préciser les contours de la plainte par l’ONG, les gendarmes en charge de l’enquête solliciteront l’Institut national de veille sanitaire (INVS) et diverses administrations concernées afin de s’assurer qu’une incrimination pénale est susceptible d’être trouvée – et qui elle pourrait viser. Ensuite, si « un magistrat prend ça à cœur, il [pourra] aller perquisitionner dans les bureaux d’études des constructeurs (automobiles) ou dans les ministères », avait déclaré le vice-président de l’ONG Nadir Saïfi, lors du dépôt de la plainte.

La France est déjà l’objet de poursuites devant la Cour de justice européenne pour non-respect des valeurs limites applicables aux particules fines. La plainte à son encontre, déposée en mai 2011 par l’Union européenne, pourrait trouver une issue prochaine. La date du verdict n’est pas encore connue, mais l’on sait que la condamnation pourrait se compter en plusieurs dizaines de millions d’euros.

24 mars 2014

¤ Des chercheurs américains créent une éolienne de 2 millimètres de haut !

Classé dans : Outils/Bon à savoir — uriniglirimirnaglu @ 9 : 39

Source : https://www.lenergieenquestions.fr/des-chercheurs-americains-creent-une-eolienne-de-2-millimetres-de-haut/?utm_source=Outbrain&utm_medium=cpc&utm_campaign=Trafic

Publié le 22 janvier 2014

La miniaturisation, qui consiste à créer des dispositifs mécaniques ou électroniques à des échelles de plus en plus petites, ne se limite pas à l’informatique. Les télécoms, la médecine ou encore la robotique sont des domaines dans lesquels les principes de miniaturisation ont été largement appliqués, permettant de réaliser des progrès importants depuis une vingtaine d’années. La taille des téléphones mobiles en atteste, tout comme le développement des smartphones qui n’aurait pu se faire sans un recours aux sciences de la miniaturisation. Le secteur de l’énergie, et notamment avec les cellules solaires et les systèmes de stockage, ne sont pas “épargnés” par cette poursuite de la miniaturisation. Un phénomène qui touche désormais le secteur de l’éolien : deux chercheurs de l’université du Texas à Arlington (Etats-Unis) ont annoncé avoir mis au point une éolienne dont la largeur n’excède pas 1,8 millimètre à son point le plus large!

Petite mais costaud

Alors que les industriels du secteur de l’éolien se lancent dans une course à la puissance et au rendement (on pense notamment à Areva et sa turbine offshore de 8 MW), deux chercheurs universitaires du Texas ont pris le contre-pied de cette tendance en cherchant à mettre au point la turbine éolienne la plus petite possible.

Mission accomplie? A en juger par les dires de Smitha Rao et JC Chiao, il le semblerait bien. Ces deux chercheurs ont en effet réussi la prouesse de mettre au point un dispositif éolien miniature, capable de générer de l’énergie électrique en captant l’air ambiant. Leur micro-éolienne dispose de 3 micro-pâles fixées au sommet d’un micro-mât de 2 millimètres de longueur.

Testée avec succès en septembre dernier, cette micro-éolienne s’est révélée capable de résister à des courants d’airs importants grâce à sa constitution en alliage de nickel ultrarésistant. Ses deux concepteurs affirment qu’elle n’a pas besoin d’un vent naturel pour fonctionner, puisqu’un simple geste du bras permet à la turbine d’exploiter l’air ambiant. Ce dispositif éolien microscopique s’est également montré capable de résister à des frottements et à toutes sortes de pressions auxquels il a été soumis.

Des milliers de micro-éoliennes sur la coque d’un smartphone

S’appuyant sur les tests positifs concernant l’efficacité et la robustesse de leur invention, les deux créateurs estiment que leur dispositif pourrait être utilisé pour alimenter en énergies renouvelables les appareils mobiles que nous utilisons au quotidien. De là à envisager l’installation de centaines de ces micro-turbines sur la coque d’un smartphone ? ”Il vous suffirait d’agiter le mobile dans l’air pendant quelques minutes pour pouvoir s’en servir à nouveau”, assure Jung-Chih Chiao. (more…)

¤ « Golden Holocaust » de Robert N. Proctor, ou les détails du complot mondial des cigarettiers

Classé dans : Complots prouvés,Dossiers clos,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 18

Source : http://www.liberation.fr/societe/2014/03/17/comment-les-cigarettiers-ont-roule-le-monde-entier_987837

Comment les cigarettiers ont roulé le monde entier

ERIC FAVEREAU 17 MARS 2014 À 20:46
Au cours du XXe siècle, la cigarette est devenue un objet de masse.

Au cours du XXe siècle, la cigarette est devenue un objet de masse. (Photo Pierre Andrieu. AFP)

Dans son livre «Golden Holocaust», l’Américain Robert N. Proctor démonte, des millions de documents à l’appui, des décennies de stratégies assassines.

«C’était en 1970, j’avais 16 ans, et nous avions été conviés au lycée dans l’auditorium pour écouter un représentant de l’industrie du tabac… Son message était clair : fumer, ce n’est pas pour les jeunes, c’est un choix d’adulte, répétait-il. Fumer, c’était comme boire, conduire ou faire l’amour… Notre tour viendrait plus tard.» Un exemple parmi d’autres du magnifique savoir faire de «Big Tobacco». Ou comment donner envie de fumer sans en avoir l’air.

Mais, voilà, l’un des lycéens qui écoutait ce jour-là est peut-être resté un enfant. Robert N. Proctor est, en tout cas, devenu professeur d’histoire des sciences à l’Université de Stanford, à San Francisco. Et il vient d’achever un voyage aussi passionnant que terrifiant dans Golden Holocaust, démontant l’ahurissante escroquerie de la… cigarette. Sept cents pages qui provoquent de l’effroi. Comme un réquisitoire sans appel.

Publié il y a deux ans aux Etats-Unis, ce document sort cette semaine aux Editions des Equateurs, grâce à la Mutualité française. Avec une question qui court tout au long de cette enquête : «Comment sommes-nous entrés dans ce monde où des millions d’individus meurent d’avoir fumé, pendant que la majorité des hommes et des femmes qui sont au pouvoir ferment les yeux ? Comment l’industrie du tabac a-t-elle réussi à s’attirer les bonnes grâces des gouvernements et à faire de la défense de la liberté le socle de sa rhétorique ?» En écho, ces chiffres : chaque année, il se fume 6 000 milliards de cigarettes, ce qui équivaut à une cigarette de plus de 480 millions de kilomètres de long, avec au final 60 000 tonnes de goudron au fond des poumons des fumeurs. D’autres chiffres ? 150 millions de Chinois vont mourir à cause du tabac, on estime que 100 millions de personnes en sont mortes au XXe siècle. La cigarette pourrait encore faire un milliard de morts au XXIe siècle si rien ne change.

Tous ces faits et méfaits sont en partie connus. Mais l’énorme nouveauté de ce travail c’est que Robert N. Proctor a eu accès à des millions de données. On s’en souvient peu de ce côté-ci de l’Atlantique, mais en 1998 un accord (le Master Settlement Agreement) avait clos, aux Etats-Unis, les poursuites engagées par 46 Etats américains contre les cigarettiers. Cet accord comprenait un volet financier (188 milliards d’euros d’indemnisations aux fumeurs, échelonnés sur deux décennies), mais il ordonnait aussi la mise dans le domaine public des secrets de l’industrie.

Encore fallait-il s’y plonger. Des millions de documents, recouvrant plus de cinq décennies, ont été exhumés des armoires des grands cigarettiers et confiés à l’Université de Californie à San Francisco, chargée de bâtir la Legacy Tobacco Documents Library. Soit 13 millions de documents. C’est à partir de ces archives que Robert N. Proctor a construit son histoire globale de la cigarette. Reconstituant, pour reprendre le sous-titre de son ouvrage : «La conspiration des industriels du tabac».

L’ÉTINCELLE DES ALLUMETTES

On attaque par l’histoire. Ou comment la cigarette, guère répandue avant le XXe siècle, est devenue un objet de masse. Avant, il y avait la pipe surtout, les cigares aussi, et le tabac à rouler pour le petit peuple. Robert N. Proctor pointe avec méticulosité tous les épisodes et rouages qui, à la fin du XIXe-début du XXe, vont construire ce succès commercial unique.

D’abord, il y a «l’invention du séchage à chaud, qui va rendre l’inhalation de la fumée possible». Le goût s’impose, et surtout la dépendance. Mais cela ne suffit pas : pour fumer, il faut du feu. «L’invention des allumettes» ouvre la voie d’une consommation de masse, d’autant que parallèlement se met en place «la mécanisation de la fabrication» de la cigarette.

Ensuite, la constitution d’un couple infernal, pouvoirs publics-industriels. «La taxation du tabac par les gouvernements va rendre les Etats de plus en plus complices», note l’auteur.

Les guerres, enfin, vont devenir l’aubaine des cigarettiers. «Avant la guerre de 14, la cigarette était un luxe de marginaux, la guerre a légitimé la cigarette…» C’est la cigarette du combattant : magnifique changement d’image. «Les chiffres sont éloquents. Aux Etats-Unis, la consommation de cigarettes par personne a plus que triplé de 1914 à 1919, passant de 105 à 505 par an. Puis entre 1935 et 1945, elle a encore doublé.» La cigarette est alors distribuée partout, les grandes firmes se servent de cette population captive pour s’imposer.

DES PAQUETS DANS LE PLAN MARSHALL

Non sans effroi, l’auteur détaille comment le fameux plan Marshall, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, devient une magnifique opportunité d’exporter la cigarette. «Entre 1947 et 1951, la valeur totale des biens expédiés vers le continent, par le biais du plan Marshall, atteignit quelque 13 milliards de dollars… dont un milliard grâce au tabac. Près d’un tiers des financements liés à l’alimentation dans le plan est affecté au tabac.» Comme le note Robert N. Proctor, il n’y avait pourtant eu «aucune demande des Européens».

Le génie du marketing a parachevé l’affaire. «Toutes les grandes avancées de la publicité ont été inventées puis lancées par les fabricants de tabac», assure l’auteur. La machine hollywoodienne serviront de formidables vecteurs. «Les studios négociaient directement les contrats avec les cigarettiers.» (more…)

23 mars 2014

¤ La privatisation de la sécurité est en route en France ! (ça on le savait, mais si on nous le dit, c’est que ça veut dire que ça va bientôt être fait)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 54

Source : http://www.lecontrarien.com/urite-letat-cherche-de-nouveaux-allies-20-03-2014-france

Le Contrarien Matin, Édition du Jeudi 20 mars 2014

C’est un article édifiant du Figaro concernant l’une des dernières interventions du ministre de l’Intérieur qui, confronté à une disette financière jamais vue dans notre pays depuis la Seconde Guerre mondiale, ouvre la porte à la sécurité privée et à la privatisation des tâches de police.

Prochainement dans notre pays, nous serons confrontés à des milices privées qui bénéficieront d’une « délégation de service public »… Ce n’est pas ma conception de l’État qui doit justement s’occuper avant tout de ses tâches régaliennes et non pas de financer l’association de ping-pong…

Charles SANNAT

Lire ici pour le croire (more…)

¤ Les Etats-Unis n’ont plus d’or en réserve !!! (depuis le temps qu’on s’en doute !…)

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 44

Source : http://www.economiematin.fr/les-experts/item/3806-etats-unis-or-gold-standard-dollar

Note de Ü : Pour mémoire, nous qui lisons un peu de tout et surtout sur internet, nous ne sommes pas surpris par cette annonce officielle, car il y a longtemps maintenant que nous savons un paquet de choses au sujet de l’or en particulier et de la monnaie en général, depuis des mois voire des années. Ainsi, nous savions que : la Fed avait refourgué des lingots au tungstène à tour de bras, les banques centrales européennes n’arrivaient pas à remettre la main sur l’or qu’elles avaient mis en dépôt aux Etats-Unis, le cours de l’or papier est manipulé depuis des années, des investisseurs ayant acheté des parts d’or papier (ETF GLD) convertibles en or physique n’arrivaient pas à se faire livrer l’or physique auquel ils avaient droit, l’or stocké sous les tours jumelles s’est volatilisé le jour des attentats du 11 septembre 2001, les fixing de taux aussi sont manipulés (voir les scandales du LIBOR et de l’EURIBOR) etc… etc… Bref, tout est décidément bel et bien pourri dans le royaume de la Phynance…

¤ Les Etats-Unis n'ont plus d'or en réserve !!! (depuis le temps qu'on s'en doute !...) dans Etrange ea907c0490b6e222b206788b921e38d8_L

Les Etats-Unis n’ont plus que 418 tonnes d’or en réserve ce qui les renvoient au rang d’un pays comme Taiwan en 13ème position très loin derrière la place de leader. cc/Flickr/digitalmoneyworld

C’est un rapport officiel de l’Office of Inspector General Department of the Treasury donc de l’équivalent américain de notre Ministère des finances. Il a été rendu public très récemment. Il est daté du 4 janvier 2013. Vous trouverez le lien pour consulter le document original à la fin de notre dossier. Ce document présente les résultats d’un audit des réserves d’or de la FED, c’est-à-dire de la banque centrale américaine qui est censée détenir officiellement 8 113 tonnes d’or dans les coffres de Fort Knox. Cette information a été publiée ici sur le Blog de Jovanovic ou encore ici sur le site de Silverdoctor . Dans ce document passionnant on apprend et découvre officiellement ce qui couvait depuis plusieurs années.

Une rumeur qui devient réalité

Sur les marchés de l’or un vieux serpent de mer circule depuis de nombreuses années. La banque centrale américaine aurait de moins en moins d’or dans ses coffres. Loué, prêté, tout cet or a progressivement disparu dans les méandres de circuits financiers plus ou moins opaques. Bref plus personne n’était en mesure d’assurer la traçabilité et le suivi des réserves d’or. Ces rumeurs fondées notamment sur un afflux d’or physique sur les marchés incompatible avec le niveau de production mondiale et le maintien des stocks, pourtant comptablement inchangés, restait un mystère pour tous les intervenants et les observateurs.

418 tonnes d’or au lieu de 8133, détail du calcul

C’est vrai qu’il faut sortir la calculatrice puisque le rapport de l’Inspecteur Général communique des chiffres exprimés exclusivement dans l’unité FTO. Cela signifie Fine Troy Once et équivaut globalement à 31 grammes. Il suffit donc de multiplier le total des FTO par 31. Vous obtenez alors le montant total de grammes d’or détenu par la banque centrale américaine dans ses coffres. En divisant ce total par 1000 vous obtenez donc le nombre de kilos. En divisant encore par mille vous arrivez au nombre de tonnes détenues par la FED. Et là une immense surprise vous attend. Il n’y a plus que 418 tonnes d’or sous forme de lingots et de pièces toutes catégories confondues. (more…)

¤ « Les belles méthodes des démocrates ukrainiens ! » où comment on nous enfume…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 40

Source : http://www.lecontrarien.com/2014/03/20

svoboda

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Aujourd’hui, je souhaitais quitter le champ économique pur pour faire une petite incursion au sujet de la crise ukrainienne. Évidemment, l’économie n’est jamais loin. Souvenez-vous de l’inversion sémantique dans l’ouvrage de référence 1984 ! Dans ce livre, tous les mots changent de sens. « La guerre c’est la paix » est l’un des slogans cardinaux de George Orwell mais ce n’est bien sûr pas le seul exemple. Le ministère de la Torture est rebaptisé ministère de l’Amour et tout est à l’avenant dans ce monde « orwellien ».

Ce qui pouvait sembler de la science-fiction ou n’être qu’un roman d’anticipation est en fait devenu réalité et vous pouvez contempler sous vos yeux, là, maintenant, les manipulations grossières auxquelles nous sommes soumis à longueur de journée. Encore ce matin, mon idole (et je le dis sans ironie tant il a bercé ma jeunesse de ses doctes explications) Bernard Guetta de France Inter y allait de son couplet anti-Poutine et de sa « russo-phobie » primaire !

Cette manipulation géopolitique à laquelle nous sommes confrontés est révélatrice des méthodes désormais employées sans vergogne par nos dirigeants sur tous les domaines, et ces outils et cette culture du mensonge posent incontestablement un problème démocratique de taille. Pour le dire plus clairement : la masse de mensonges qui nous est servi matin, midi et soir est tout simplement incompatible avec un exercice citoyen éclairé. C’est incompatible avec la liberté.

Les mots ont un sens et la défense de la vérité est le seul contre-pouvoir crédible contre le poison de la manipulation

Je fais partie de ceux qui considèrent que tout ne peut pas forcément être dit parce qu’il existe des cas où les « secrets d’État » ont effectivement une signification et que pour protéger les intérêts supérieurs de votre nation et du peuple il faut parfois cacher certaines choses. C’est une évidence qu’il convient de rappeler. Il ne s’agit donc pas d’être irresponsable dans la divulgation d’informations.

Néanmoins, ce qui se passe au sujet de l’Ukraine est tellement gros que cela mérite une nouvelle dose de ré-information.

Oui Poutine n’est pas un ange et sa conception de la démocratie est une conception russe de la chose, tout comme nous avons en France la nôtre et elle a beaucoup évolué ces dernières années, en tout cas depuis 2001 et plutôt vers la démocrassie que vers la Démocratie.

Comme vous le savez, la Russie est dans le camp des méchants et du « mauvais côté de l’histoire », en tout cas c’est ce qui nous est rappelé avec force et conviction ces derniers jours par nos dirigeants qui bombent le torse et tiennent des propos assez édifiants tellement les mensonges sont gros.

Ainsi, Laurent Fabius, notre ministre des Affaires étrangères, a tenu à rassurer le peuple de France, alors que notre pays sort à peine du psychodrame de l’affaire M’Bala M’bala et que l’on s’interroge toujours sur l’ambiguïté du geste dit de la « quenelle » qui serait un signe antisémite.
Rassurez-vous, en Ukraine, point n’est besoin de s’interroger trop longtemps puisque le parti Svoboda dont je vous ai déjà parlé est un parti fondamentalement et sans conteste de la pire espèce antisémite.

Donc notre ministre Fabius disait avec fermeté sur France Inter que :
« Quand on accuse ce gouvernement d’être d’extrême droite, c’est faux. » « Il y a trois membres du parti Svoboda qui est un parti plus à droite que les autres, mais l’extrême droite n’est pas au sein du gouvernement », a-t-il ajouté…

La démission sous la contrainte physique du président de la télé publique ukrainienne

Aujourd’hui, enfin hier, nous avons eu droit à une illustration extraordinaire de la conception de la démocratie des membres du « parti un peu plus à droite », comme dirait Fabius, puisque des membres élus au Parlement ukrainien de Svoboda ont pris d’assaut le bureau du président du France Télévision locale et lui ont «littéralement éclaté » la tête sur son bureau jusqu’à ce que ce dernier, sous une modeste « pression » physique, c’est-à-dire un lynchage en règle, prenne une feuille blanche tenue par un preneur d’otage fort sympathique et démocrate puisque soutenu par nous (les gentils) et signe « librement » sa démission qui, évidemment, dans un pays démocratique, ne serait pas valable et serait annulé par le tribunal des prud’hommes… Même que la victime pourrait demander quelques dommages et intérêts vu la violence de la scène que vous pourrez regarder sur la vidéo ci-dessous diffusée par le site Euronews. (more…)

¤ Sevra Baklaci, journaliste turque menacée de mort par les rebelles syriens

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 19

Source : http://www.michelcollon.info/Syrie-les-revelations-d-une.html

19 octobre 2013

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

¤ Sevra Baklaci, journaliste turque menacée de mort par les rebelles syriens dans Outils/Bon à savoir sevra-baklac16dc-b4db0Sevra Baklaci est une journaliste travaillant en Syrie depuis trois ans. L’an dernier, les rebelles ont lancé un avis de recherche à son encontre. Ils veulent sa peau au motif qu’elle a présenté le journal télévisé de la chaîne officielle syrienne et dénoncé leurs crimes. Actuellement, Sevra recueille, au péril de sa vie, les témoignages de Syriens victimes des groupes armés. Ses recherches confirment le projet génocidaire de la prétendue « rébellion » syrienne.

Traduction : « Sevra est accusée d’être une propagandiste du gang au pouvoir. »
Dans le logo : matloub qui signifie « wanted ».
Sevra, 25 ans, est originaire d’Antioche en Turquie, une ville à la frontière syrienne majoritairement arabophone où cohabitent harmonieusement Arabes, Turkmènes, Kurdes, Arméniens, sunnites, alaouites, chrétiens et juifs.Après avoir décroché un diplôme en sciences sociales à l’Université de Gaziantep (sud de la Turquie), Sevra décide de s’installer en Syrie pour parfaire son arabe.C’était quelque mois à peine avant le début du soi-disant « printemps syrien ». La Syrie était alors un pays relativement paisible. Sevra ne s’imaginait pas un seul instant que ce pays allait subitement basculer dans l’horreur.

Face à l’escalade de la violence, sa famille la supplia de rentrer en Turquie.

Mais elle refusa, préférant appuyer la résistance du peuple syrien contre l’impérialisme et ses mercenaires qui sèment la terreur dans le pays.

Sevra servit d’abord d’interprète en turc pour l’agence syrienne d’information SANA.

Puis, du jour au lendemain, elle se retrouva sous le feu des projecteurs en tant que présentatrice du journal télévisé syrien en langue turque.

Depuis quelques mois, elle écrit des articles pour Sol (La gauche), le journal du Parti communiste de Turquie (TKP).

Dans son dernier billet, Sevra révèle que l’extermination silencieuse des alaouites par les groupes takfiris porte un nouveau nom de code : « bidon d’huile »

Elle y explique que « bidon d’huile » (galounet zeyt en arabe) est un surnom utilisé par les djihadistes syriens pour désigner les alaouites.

Aux check-points tenus par la rébellion, les chauffeurs de bus qui sont de mèche avec les terroristes communiqueraient à ces derniers le nombre de « bidons d’huile » se trouvant à bord de leur véhicule.

Les alaouites identifiés comme tels seraient alors arrêtés et fusillés.

Certaines victimes ne seraient cependant pas massacrées sur-le-champ.

Sevra nous a en effet confiés que plusieurs milliers d’alaouites sont d’abord utilisés comme esclaves sur le front.

Les alaouites faits prisonniers seraient forcés de creuser des tunnels servant à acheminer des combattants, des armes et des vivres aux groupes terroristes.

D’après plusieurs témoignages recueillis par Sevra, une fois le travail accompli, les esclaves seraient éliminés.

Les dizaines de kilomètres de galeries découvertes par l’armée syrienne en divers endroits du pays s’expliqueraient ainsi par la mobilisation massive de prisonniers par les groupes djihadistes dans les travaux de creusement.

Sevra reproche certaines ONG internationales de minimiser voire de nier le projet génocidaire des groupes djihadistes actifs en Syrie.

Espérons que le monde entende sa voix avant que les terroristes ne la fasse taire à jamais.

Source : Investig’Action

¤ L’épidémie de suicides se poursuit chez les banquiers en 2014 : 13 morts en 3 mois !

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 18

Note de Ü : il y a deux ans c’était une vague de démission sans précédent chez les banquiers, maintenant, on a des suicides qui se succèdent à une régularité de métronome… Faut-il n’y voir qu’une série de coincidences et vraiment aucun lien avec la série de scandales qui agitent le monde de la finance (manipulation du cours du LIBOR et de l’EURIBOR, disparition de l’or physique, etc…) ?

Article du 7 avril 2014

Source : http://reseauinternational.net/lex-pdg-dune-grande-banque-retrouve-mort-femme-fille/

L’ex-PDG d’une grande banque retrouvé mort avec sa femme et sa fille

Faudra-t-il bientôt ouvrir une rubrique spéciale pour la mort des  ? C’est devenu un véritable métier à risques. Jan Peter Schmittmann, ancien patron de la grande banque , a été retrouvé mort avec sa femme et l’une de ses filles dans leur maison de Laren aux .

Les  appellent ça (prudemment ou pudiquement) un drame familial. Drame, certes, familial, aussi. Mais ça ne nous dit pas ce qui s’est passé. Ça ne dénoterait pas un esprit tordu que de rattacher cette mort à la série de  de ces derniers temps dans le milieu de la banque et de la .

C’est le 13ème cette année. On est presque tenté de dire un de plus, et ce n’est pas par cynisme. Des , des accidents et des « drames familiaux », il y en a tous les jours. Mais 13 en 3 mois et dans le même secteur, ça commence à faire beaucoup. Que se passe-t-il dans ce milieu ? Ceux qui travaillent dans le monde de la banque et de la finance sont peut-être plus fragiles ? Mais j’en doute un peu.

Rappelons que M. Schmittmann était PDG du géant hollandais ABN Amro au moment où cette banque fut rachetée pour un peu plus de 100 milliards de dollars par le consortium bancaire formé par Royal Bank of Scotland, Santander et Fortis en 2007. Avant son départ en 2009, il a vu la banque Fortis au bord de la faillite à cause de la  et toute une série d’opérations de sauvetage de sa banque par le gouvernement néerlandais.

Avant sa mort il possédait la société 2 phase 2, une société d’investissement et de transactions financières. Il était également cofondateur de 5 Park Lane BV, et était membre du conseil de surveillance de Delta Lloyd Bank.

Liste des décès dans le milieu de la finance en 2014

1er- Deutsche Bank, William Broeksmit 26 Jan

2e – le premier de  cette année au Royaume-Uni, Gabriel Magee 27 Jan

3e – (ex Réserve fédérale) Russell Investments, Mike Dueker

4e – Swiss Re AG Communications Director, Tim Dickenson

5e – (ex banquier), Richard Talley, un cas étrange

6e – 2ème de JP Morgan, Ryan Henry grue

7e – 3ème de JP Morgan Hong Kong, Li Junjie

8e – National Bank of Commerce, James Stuart Jr

9e – 4ème de JP Morgan Jason Alan Salais

10e – Vertical Group trader, Edmund Reilly

11e -5ème JP Morgan puis Levy Capital, Kenneth Bellando

12e – 6ème de JP Morganer? Biker, Lawyer

13e – ex-PDG ABN Amro Bank (Dutch): Jan Peter Schmittmann

Avic (more…)

16 mars 2014

¤ NSA & C° : lire « The Intercept » pour faire obstacle à la volonté étatsunienne d’hégémonie globale à la Matrix ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 48

Source : Agoravox « Un devoir civique, lire The Intercept », article de Automates Intelligents (JP Baquiast), version avec commentaires (version du samedi 16 mars 2014 à )

Un devoir civique, lire The Intercept

The Intercept est le journal fondé par Glenn Greenwald, Laura Poitras et Jeremy Scahill pour diffuser les informations rapportées par Edward Snowden et décrivant en détail les activités de la NSA, de la CIA et d’autres agences américaines afin d’espionner le web mondial. Ces trois journalistes, comme nul ne devrait l’ignorer, ont été et demeurent l’objet de persécutions multiples visant à les réduire au silence. Ils ont le courage de les braver, peut-être au péril de leur vie. Ils ont été rejoints par une poignée de militants décidés à combattre l’hégémonie des susdites Agences sur le web.

¤ NSA & C° : lire

C’est pourquoi The Intercept doit absolument devenir une des sources de références pour ceux qui se préoccupent de comprendre en profondeur comment va le monde. Ajoutons cependant, à l’intention des ingénus, que comme tout ce qui provient du web peut être piraté et déformé par divers « malware », il faudra toujours à l’avenir se demander si les textes présentés comme venant de The Intercept sont bien de lui.

Dans l’immédiat, nous ferons confiance aux articles déjà publiés par le Journal. Le premier de ceux-ci décrit la façon dont la NSA utilise l’espionnage sur les réseaux afin d’identifier les individus à cibler en vue d’assassinat par des drones. Compte-tenu de la lutte menée contre les Talibans en Afghanistan et au Pakistan, on dira que la chose est de bonne guerre. Mais la technique peut être aussi employée pour détruire, par des drones ou autrement, toute personne jugée nuisible. Il peut s’agir de vous. Il peut s’agir de moi.

Le deuxième article est un reportage photographique commenté concernant les implantations de la NSA et d’autres grandes agences sur le territoire américain. Ces immeubles hébergent des serveurs mémorisant les milliards d’informations collectées par les agences depuis quelques années. Ils hébergent aussi d’importantes équipes d’analystes et de hackers chargé de pirater les communications et les ordinateurs d’ennemis éventuels de l’Amérique. La définition en est si large qu’elle peut inclure, à nouveau, vous et moi.

Mais l’article qui doit aujourd’hui retenir toute notre attention concerne les méthodes employées à très grande échelle pour pénétrer les réseaux et les ordinateurs de millions d’usagers du web, qu’ils se trouvent aux Etats-Unis ou à l’étranger. «  How the NSA Plans to Infect ‘Millions’ of Computers with Malware  » On notera que ces opérations sont conduites à partir du siège de la NSA à Fort Meade, mais sont pleinement relayées par les services secrets britanniques, le désormais célèbre GCHQ, ainsi qu’au Japon et dans 3 autres pays, Australie, Canada, Nouvelle Zélande composant avec l’Amérique et le Royaume-uni le groupe dit des Five Eyes. Ceux qui, en Europe, déplorent l’excessif assujettissement des gouvernements aux stratégies américaines, devraient se demander jusqu’à quel point les services secrets des pays de l’Union européenne collaborent avec la NSA et plus généralement avec les Five Eyes dans le recueil et l’exploitation d’informations piratées dans les ordinateurs des usagers européens du Net. (more…)

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l’île base US de Diego Garcia ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 36

Source : Agoravox, article d’Ariane Walter intitulé « Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord », avec ses commentaires (version du dimanche 16 mars 2014 à 10h15)

avec une mise à jour du 24 mars 2014 car un article de croah.fr (http://croah.fr/corbeau-dechaine/boeing-777-lavion-aurait-survole-les-iles-maldives/) indique que le Boeing (dont on nous dit désormais qu’il s’est abîmé dans l’océan indien au nord-ouest de l’Australie) aurait été vu survolant une des îles Maldives à très basse altitude… Or la ligne qui va des Maldives au supposé point de chute dans la mer passe au dessus de… l’île US de Diego Garcia…! D’ailleurs on apprend aussi que l’aéroport de cette île était tout comme celui des Maldives programmé dans le simulateur de vol du pilote… http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203380158047-boeing-disparu-le-simulateur-de-vol-du-pilote-livre-ses-premiers-secrets-657795.php

et toujours avec une mise à jour du 22 mars 2014 grâce à un article de Minurne Résistance daté du 21 mars 2014 : « VOL MH370 : UNE AUTRE HYPOTHESE ? (par Maurice D.)« , selon lequel un brevet a été déposé par Freescale et … quatre des passagers de l’avion disparu… quatre jours après leur disparition… !!!

Extrait de l’article : « Quatre jours après la disparition de l’avion, le Bureau international des brevets en a enregistré un, pris par un groupe de scientifiques, quatre Chinois tous originaires de Suzhou, une ville située près de Shangaï et un Américain, chacun en détenant 20 % : Peidong Wang, Zhijun Chen, Zhihong Chen, Li Yin et… Freescale semiconductor d’Austin au Texas. Quatre individus et une société. Or, coïncidence nous dira-t-on, mais il n’y aura que les idiots et les naïfs pour le croire, il y avait justement à bord du vol MH370 toute une équipe de Chinois et de Malais se rendant à Pékin « pour affaires », dont Wang, les deux Chen, Yin et des cadres de Freescale (voir le lien en fin d’article). Au total une vingtaine de personnes, rien que des ingénieurs et des cadres supérieurs. Car le brevet en question intéresse énormément les Chinois en train de faire un effort de guerre considérable pour développer leur marine autant que leur aviation. »

Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l'île base US de Diego Garcia ? dans Outils/Bon à savoir malaysia-8ab63 Il y avait donc vingt employés du groupe Freescale à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Ils étaient en route pour une réunion d’affaire en Chine.C’est le PDG du groupe, Greg Loewe, qui l’a annoncé dans un communiqué précisant que douze d’entre eux étaient de nationalité malaisienne, huit de nationalité chinoiseFreescale Semiconductor est une firme basée à Austin. Elle dispose d’une équipe de spécialistes dédiée à l’appui aux forces de défense. Les produits commerciaux de Freescale couvrent divers secteurs : -Les Communications sur le champ de bataille -L’avionique -Les bandes radar HF par L et S -Le guidage des missiles -La guerre électronique -L’identification, ami ou ennemi (IFF ) OK…Personne n’en parle dans les media mainstream. Est-on là au cœur des raisons de cette disparition ? il paraît évident que ce ne sont pas des laveurs de vitres qui faisaient ce voyage mais des ingénieurs de haut niveau.Alors ?Les chroniques de Rorschach approfondissent ainsi le sujet :« Concernant le mystère du vol MH370, deux informations importantes n’ont pas été diffusées. 1)- A l’aide de l’armement électronique d’aujourd’hui, un avion peut sembler disparaître. 2) Les vingt passagers de Freesacle sont liés à des contractants US de la Défense dans le domaine de l’armement électronique high tech. Les capacités de la guerre électronique comprennent des armes qui permettent de cacher des avions. Cet armement électronique est non seulement disponible, il est d’ores et déjà en cours de déploiement. A-t-il été utilisé pour masquer ou camoufler l’avion disparu ? » Mais voyons ce que sont ces nouvelles techniques : « De nouvelles armes électroniques permettent le brouillage , l’aveuglement , l’assourdissement et plus encore, de sorte qu’un avion pourrait disparaître des radars de détection tandis que les systèmes de sécurité ne seraient pas activés . Au niveau du radar les stratégies de contre-mesures électroniques basiques utilisées dans la guerre électronique sont : 1 ) les interférences radar 2 ) la modification des cibles 3 ) la modification des propriétés électriques de l’air . Par exemple, un rapport d’évaluation du renseignement américain a conclu qu’une attaque israélienne contre l’Iran irait bien au-delà des frappes aériennes avec des avions de combat et verrait probablement le déploiement d’armes électroniques contre le réseau électrique, l’Internet, les réseaux de téléphonie mobile ainsi que les fréquences d’urgence utilisées par les premiers secours en Iran. Autre exemple, Israël a développé une arme capable d’imiter un signal de maintenance qui commande au réseau des portables de  » se mettre en veille  » stoppant ainsi efficacement les transmissions. En 2007, l’armée syrienne a obtenu un avant-goût de cette guerre quand les radars de défense aérienne du pays ont étés leurrés par les forces Israéliennes. Dans un premier temps, elles ont fait en sorte qu’ils ne montrent aucun avion dans le ciel puis l’instant d’après, elles ont fait en sorte que les radars montrent des centaines d’avions. L’année dernière, il a été annoncé que la nouvelle technologie de la furtivité des avions les rend invisible non seulement au radar mais également à l’œil humain à la manière d’une cape d’invisibilité.  » A-t-on à faire à un détournement fait pour éliminer ou capturer ces cerveaux ?Ce matin un nouvel élement, révélé par le Nouvel Obs, rend cette thèse possible : Deux sources proches de l’enquête ont indiqué à Reuters que des données radar suggèrent que le vol MH370, qui a disparu samedi sans laisser de traces, a été délibérément orienté vers les îles Andaman,. Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des « waypoints », ce qui suppose que quelqu’un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu’il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources. Tout ceci n’est-il pas su depuis longtemps par les différents gouvernements. ? Pourquoi perdre du temps à chercher des débris qui n’existent pas ? Y a-t-il des négociations secrètes ? A-t-on sacrifié 219 passagers pour éliminer 20 savants ? Ou a-t-on enlevé 20 cerveaux pour utiliser leurs connaissances ? Que sont devenus les autres passagers ? (more…)

10 mars 2014

¤ Multiplication des cyberattaques contre les monnaies virtuelles…La finance mondiale contre Bitcoin & C° ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 31

Source : Renseignor 813 du 9 mars 2014, lettre de renseignement ouvert par la radio, publication de www.isabel-intelligence.org, en partenariat avec le Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) - www.cf2r.org - Directeur de la publication, directeur de la rédaction : Alain Charret - Tel. : 0892230322 #2667 (0,36 €/mn) - Comité de rédaction : Eric Denécé, Yves-Marie Peyry

Deux systèmes de paiement Bitcoin indiquent qu’ils ont perdu tous les avoirs numériques de leurs utilisateurs à la suite de cyberattaques. Des responsables de l’entreprise canadienne Flexcoin ont indiqué mardi que tout l’argent déposé par ses clients a été volé. Il s’agit de 896 bitcoins, c’est-à-dire environ 600 000 dollars selon le taux de change en vigueur mardi. Le système de paiement Bitcoin de la firme Poloniex a également annoncé que des pirates informatiques ont volé plus de 12% des avoirs numériques en sa possession. Ces attaques surviennent après un vol informatique similaire qui a mené à la faillite la semaine dernière le système de paiement Bitcoin de la firme MtGox, basée à Tokyo.
(Radio Japon international, le 05-03-2014)

9 mars 2014

¤ Dette publique, débat confisqué Pourquoi la France emprunte-t-elle sur les marchés ? par Benjamin Lemoine, le 12 février 2013

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 19

Source : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/12/28/293-loi-de-1973-les-aveux-de-rocard-et-deux-nouvelles-pistes-pour-comprendre-l-effet-veritable-de-la-loi

Dette publique, débat confisqué
Pourquoi la France emprunte-t-elle sur les marchés ?

par Benjamin Lemoine,
le 12 février 2013

http://www.laviedesidees.fr/Dette-publique-debat-confisque.html

Il faut rassurer les investisseurs et les agences de notation, ne cesse-t-on d’entendre depuis le début de la crise. Pour le sociologue Benjamin Lemoine, ces recommandations sont tributaires d’une conceptualisation purement budgétaire du problème de la dette. Le recours aux marchés financiers n’était en fait qu’une option parmi d’autres qui s’est imposée dans les années 1980-1990.

Les techniques de financement des États européens sont rarement mises en cause au cours des débats portant sur le problème de la dette publique. Au mieux, lorsque le financement de l’État est invoqué, c’est pour s’enorgueillir qu’en dépit des dégradations de la note souveraine infligées par les agences (Standard and Poor’s en janvier et Moody’s en novembre 2012), la France continue de bénéficier d’une signature financière de prestige et des taux d’emprunt parmi les plus faibles consentis par le marché, comparativement à la crise qui touche le reste de la zone euro. À la méconnaissance du grand public pour ces opérations répond leur grande normalité voire leur « naturalité » dans les secteurs financiers privés et publics.

Cette « évidence » s’adosse à un récit particulier des voies de financement légitimes de l’État, produit par les vainqueurs de l’histoire, qui tend à effacer les traces d’instruments qui ont pu exister par le passé, notamment pendant les décennies postérieures à la Seconde Guerre mondiale.

Après 1945, pendant la phase de reconstruction de l’économie française, un système très particulier de financement de l’État,« le circuit du Trésor », permettait au Trésor d’éviter le recours au marché dans le financement de la dépense publique.

Le démantèlement, à partir des années 1960, de ces mécanismes administrés d’alimentation de la trésorerie et le retour à des instruments de marché qui avaient cours au XIXe siècle, ont transformé durablement les relations entre l’État, l’économie et les marchés et ont installé une problématisation budgétaire des finances publiques [1].

Les déficits publics sont devenus la cause exclusive de l’emballement de la dette, et le spectre des solutions envisagées par les gouvernants, tant au niveau national qu’européen, s’est réduit autour de la diminution du déficit structurel et de la stricte surveillance des volumes des dépenses publiques.

L’oublié de l’histoire : le « circuit du Trésor »

Le recours à l’emprunt ou, plus précisément, à l’argent extérieur aux circuits de dépôts monétaires contrôlés par l’administration française des Finances, n’est qu’une option parmi d’autres au sortir du second conflit mondial. Les marchés financiers internationaux et la compétition entre États pour s’y financer sont alors inexistants. La notion même « d’endettement » de l’État ne s’est ré-explicitée en France qu’avec la réémergence, à partir des années 1970, des marchés obligataires.

Si la dette est faible en volume à l’époque, ce n’est pas exclusivement à cause des faibles déficits mais c’est aussi parce que le Trésor dispose d’une palette d’instruments variés qui rendent marginal l’appel à l’emprunt, au demeurant techniquement peu développé. Les dispositifs de trésorerie de la reconstruction sont tournés avant toute chose vers la garantie d’un financement sécurisé et régulier des dépenses publiques considérées comme nécessaires à l’expansion économique et à l’objectif de « plein emploi ». (more…)

¤ Contre la dictature de la finance : la bombe atomique suisse !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 13

Source : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2014%2F02%2F22%2F375-contre-la-dictature-de-la-finance-la-bombe-atomique-suisse

Par Étienne, samedi 22 février 2014 à 21:28 - Signes de vie d’une Europe des citoyens - #375 - rss

par Camille DESMOULINS
sur AgoravoxAvant-hier, en parcourant ce « cerveau collectif » qu’est Facebook, je suis tombé sur la publication d’un de mes amis et par la même occasion, je suis tombé des nues. Les médias « main stream », si prompts à sortir l’artillerie lourde contre les votations des Suisses sur les minarets ou l’immigration massive, se sont bien gardés de nous informer de cette initiative [bientôt] en cours, qui a recueilli à ce jour près de 50 000 signatures mais il lui en faudra le double pour déboucher sur un référendum. C’est de la bombe. J’en ai rêvé, et les Suisses vont peut-être le faire. Il faut absolument qu’ils aboutissent. Non seulement pour eux mais pour nous tous. C’est pourquoi nous devons les soutenir. J’invite tous ceux d’entre nous qui ont des amis et connaissances au pays des Helvètes de les contacter et de faire la promotion de cette initiative citoyenne. Si l’insurrection des fils (et des filles) de Guillaume Tell contre les Banksters (et les banques suisses sont puissantes !) est couronnée de succès, alors tout espoir sera permis pour nous-mêmes et les générations futures.

¤ Contre la dictature de la finance : la bombe atomique suisse ! dans Outils/Bon à savoir csm_Franz_2013_12_header_vollgeld-initiative_553047491a

Voici donc de quoi il s’agit :

http://www.zeitpunkt.ch/news/artikel-einzelansicht/artikel/die-geldwende-in-der-schweiz-steht-am-start.html

J’ai traduit l’essentiel de l’article ci-après :

« L’initiative citoyenne la plus importante des 20 dernières années devrait être lancée le 1er mai : la transformation du franc suisse d’argent-dette en « plein argent » [100 % money comme disent les économistes anglo-saxons]. C’est ce qu’ont décidé hier [le 8 janvier 2014 puisque l’article est daté du 9] à Zurich les responsables de l’association pour la modernisation de la monnaie. L’initiative « Plein argent – pour un argent à l’abri de la crise dans l’intérêt de tous : la création monétaire à la seule banque centrale » veut mettre fin à la création de la monnaie par les banques privées.

90 % de l’argent – la plupart des gens n’ont pas conscience de cette monstruosité – est créé littéralement à partir de rien par les banques. Le monopole de la banque centrale ne s’étend qu’à la monnaie fiduciaire [pièces et billets]. L’argent scripturaire, utilisé pour la plupart des paiements, est créé par les banques elles-mêmes chaque fois qu’elles octroient un crédit. Elles ne prêtent pas l’argent des épargnants – ceux-ci le conservent et peuvent s’en servir pour leurs paiements – , mais créent de l’argent qui n’existait pas par un simple jeu d’écritures. (…) La loi ne les oblige qu’à avoir 2,5 % du montant des prêts en dépôt. [c’est ce qu’on appelle le système des « réserves fractionnaires »]

Le revers de la médaille n’est pas seulement l’insécurité de nos dépôts bancaires, mais une montagne de dettes qui grossit sans cesse, qui est de plus en plus difficile à rembourser et dont souffrent principalement les salariés. Car la plus grande partie de la richesse nouvellement créée n’irrigue pas l’économie réelle, où la majorité gagne son pain quotidien, mais la finance qui permet de réaliser des gains rapides. (…)

Le privilège de la création monétaire draine des sommes considérables dans des poches privées alors qu’elles devraient revenir à la collectivité. L’article 99 de la Constitution (…) n’inclut pas la monnaie scripturaire (…). C’est cette lacune que les initiateurs veulent corriger. Le 100 % monnaie est ainsi appelé car toute la monnaie, même la monnaie scripturaire, est garantie par la banque centrale, et pas seulement 2.5 %. C’est pourquoi cet argent est à l’abri des faillites bancaires. L’idée selon laquelle un tel scénario ne pourrait se produire que dans les pays du Sud de l’Europe, fortement endettés, mais pas dans l’opulente Suisse est malheureusement une illusion. (…)

Bien qu’il paraisse révolutionnaire, ce concept n’est pas nouveau. Dans les années 1930, une large majorité de professeur d’économie américains se sont prononcés pour le « 100 % money » pour sortir de la crise. Dans une étude du FMI de 2012, le contrôle étatique de la création monétaire a été préconisé. (…)
(more…)

5 mars 2014

¤ Moscou inverse les rôles à Kiev

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 51

Source : http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://www.voltairenet.org/article182379.html

« Sous nos yeux »
par Thierry Meyssan

Alors que les dirigeants de l’Otan jubilent du coup d’État de Kiev, qu’ils présentent comme une révolution de plus à leurs opinions publiques, la situation s’inverse sur le terrain. À la place d’un gouvernement de voyous, faisant monter les enchères entre Washington et Moscou, ce sont désormais aux agents états-uniens d’exercer le pouvoir et de gérer les troubles qu’ils ont organisés. Or, le pays est ruiné et personne, quel qu’il soit, ne parviendra à le rétablir rapidement. La Russie peut maintenant défendre ses intérêts sans avoir à assumer le passif des vingt années de corruption précédentes.

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 2 mars 2014 ¤ Moscou inverse les rôles à Kiev dans Outils/Bon à savoir ligne-rouge

JPEG - 33.3 ko

La Russie n’a pas réagi aux événements ukrainiens durant les Jeux Olympiques de Sotchi [1]. Sa presse continuait à faire ses titres des exploits de ses athlètes, tandis que l’on se battait à Kiev et dans plusieurs capitales provinciales. Le Kremlin considérait en effet qu’à tout moment, les ennemis de la Russie pouvaient encore transformer sa fête sportive en bain de sang.

Comme prévu, le pouvoir avait déjà changé de mains à Kiev lorsque se clôturaient les Jeux. Les Occidentaux, largement désinformés, ont eu l’impression d’une révolution pro-européenne. Pourtant, la divulgation d’une conversation téléphonique entre l’assistante du secrétaire d’État US, Victoria Nuland, et son ambassadeur, Geoffrey R. Pyatt, ne laisse aucun doute sur le complot états-unien [2]. À coup de fausses images, on leur a fait passer un gouvernement de voyous et de prévaricateurs [3] pour une bande de tortionnaires russophiles [4]. Comme dans toutes les « révolutions colorées », de mystérieux snipers ont tiré depuis les toits à la fois sur la foule et la police, et le gouvernement en a été tenu pour responsable. Dans la confusion, les Occidentaux ont eu l’impression que « le peuple » s’était emparé des palais nationaux. En réalité, pendant que des activistes, majoritairement nazis, combattaient place Maidan en direct sur les télévisions internationales, des politiciens s’emparaient discrètement des palais nationaux dans une autre partie de la ville. De ce point de vue, les Européens peuvent être rassurés : ce ne sont pas les nazis qui ont pris le pouvoir.

Les nazis ukrainiens n’ont rien à voir avec l’extrême-droite ouest européenne, généralement ouvertement sioniste (sauf le Front national français). Ils ont été incorporés durant la Guerre froide dans les réseaux stay-behind de l’Otan pour saboter l’économie soviétique, puis ont été entretenus par la Pologne [5] et la Lituanie. Durant les trois mois de manifestation, ils ont été rejoints par des islamistes tatars qui étaient venus spécialement de Syrie où ils pratiquaient le jihad [6]. Les Tatars, habitants historiques de la Crimée, qui furent dispersés par Staline pour avoir soutenu les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, sont aujourd’hui répartis principalement en Ukraine et en Turquie. Place Maidan, ils ont su montrer leur savoir faire acquis en Syrie : ils ont crevé les yeux de policiers et les ont mutilés [7].

La révolution de la place Maidan masque un coup d’État extrêmement classique [8]. En présence de « diplomates » états-uniens, la Rada a violé la constitution qu’elle a abrogé sans référendum. Elle a destitué, sans débat ni procès, le président en exercice et a confié les pouvoirs législatifs et exécutifs à Olexandre Tourtchinov, l’ancien patron des services secrets.

Le nouveau dictateur a désigné Arseni Iatseniouk comme Premier ministre, ce qui correspond, ô miracle, aux souhaits exprimés à l’avance par Victoria Nuland. Le nouveau Premier ministre a constitué un cabinet qu’il est allé présenter aux manifestants de la place Maidan. Ceux-ci, désormais beaucoup plus nombreux et parmi lesquels les nazis ne représentent plus qu’un tiers, ont hué nombre d’entre eux, parce que juifs.

En Crimée, où la majorité de la population est russe et où stationne la marine russe, le Parlement régional, pris lui aussi d’un « élan révolutionnaire », renversait le gouvernement local (fidèle à Kiev) et nommait le sien (pro-Russe). Simultanément, des militaires en uniforme, mais sans drapeau ni insignes, prenaient les bâtiments officiels et l’aéroport, empêchant le nouveau gouvernement de Kiev d’envoyer ses forces.

À Kiev, la Rada dénonçait une ingérence russe et appelait au respect du Mémorandum de Budapest. En 1994, les États-Unis, le Royaume-Uni et la Russie avaient signé un accord sur le gel de l’Ukraine en échange de sa renonciation à l’arme nucléaire [9]. Mais pour Moscou, ce Mémorandum ne s’applique plus car il a été violé par Washington et Londres depuis la « révolution orange » de 2004 [10] et plus encore depuis le coup d’État de la semaine dernière. (more…)

28 février 2014

¤ Conférence de Christian Marchal, climato-sceptique et ancien président de l’ONERA

Classé dans : Bizarreries météo,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 34

Source : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/vichy/2014/01/28/le-rechauffement-climatique-est-il-dorigine-humaine_1850695.html

Auvergne > Allier > Vichy 28/01/14 – 06h00

Le réchauffement climatique est-il d’origine humaine ?

Lu 693 fois

Christian Marchal va bousculer, demain, les idées bien ancrées de l’impact humain sur le réchauffement climatique.? - Photo dominique Parat Christian Marchal va bousculer, demain, les idées bien ancrées de l’impact humain sur le réchauffement climatique.? – Photo dominique Parat
Coup de vent annoncé, demain, avec la conférence sur le réchauffement climatique. L’impact humain ne serait pas si sûr. C’est l’effet Christian Marchal.

La conférence, organisée demain par l’Université indépendante de Vichy, aura pour thème : le réchauffement climatique est-il d’origine humaine ? Elle sera animée par Christian Marchal, de la Direction scientifique générale Office national d’études et de recherches aérospatiales, qui apportera des contre-arguments astronomiques.

Pour le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), « le bouleversement est largement sous estimé ». Dans ses nombreux rapports, il tire puissamment la sirène d’alarme, argumentant que « l’homme est la cause principale du réchauffement climatique ».

Le conférencier prendra, demain, le contre-pied de cette « vérité », s’interrogeant sur l’importance du réchauffement, sa durée, ses aspects dangereux, etc. Christian Marchal a consulté des astronomes, des astrophysiciens, des géologues pour étayer son scepticisme quant à l’origine humaine du réchauffement climatique.

S’ils attestent bien de l’augmentation de la température de 1975 à 2003, selon eux, cela s’expliquerait « par les variations de l’activité du soleil ». Autre idée remise en cause, la fonte des glaciers : « la banquise arctique a repris 30 % de sa superficie et la banquise antarctique atteint actuellement un maximum historique. »

Pour Christian Marchal, « la thèse du Giec plaît psychologiquement. Il a fait un dogme d’une chose douteuse sur le plan scientifique. L’action humaine a peu d’impact sur le climat. Il y a des chiffres qui sont bons à rappeler : l’éruption volcanique du Eyjafjallajökull, en Islande, a dégagé une énergie égale à la bombe nucléaire d’Hiroshima, toutes les 17 secondes. »

Durant cette rencontre, le conférencier va argumenter son fait de départ : il n’y a pas de consensus scientifique sur l’origine humaine du réchauffement climatique. Ce vaste sujet portera également sur l’effet de serre, la concentration de gaz carbonique, le lobby des éoliennes, la radioactivité naturelle, etc.

Le débat risque d’être chaud, demain, entre les pro des « vérités » avancées par le Giec et les contre-arguments de certains scientifiques.

Rendez vous. Conférence demain, à 18 h 15, à l’hôtel Mercure, à Vichy. Elle sera suivie d’un dîner-débat à 20 h 15. Renseignements au 04.70.98.64.00

Fabienne Faurie

27 février 2014

¤ Fixing de l’or : 50% des données falsifiées (Financial Times du 23 février 2014)

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 15 : 01

Source : Agorafinance et http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http%3A%2F%2Fwww.ft.com%2Fcms%2Fs%2F0%2Fd5e00172-9b14-11e3-946b-00144feab7de.html&ei=NM4KU6S0D_P7yAHLuIGIBA&usg=AFQjCNHaFzw47jj5Fx8c6izaXIGy-kIt5g&sig2=nxnmTWTXcVwsdGDQNyZLqA&bvm=bv.61725948,d.aWc#axzz2uPr8oOMV

Dans son article « Des lambeaux de vérité qui laissent entrevoir une réalité sordide », Simone Wapler du site d’analyse financière la Chronique Agora met un lien vers une page cache Google qui permet de prendre connaissance de l’article ci-dessous, qui a très vite disparu du site du FT… 

« L’enquête du fixing de l’or progresse et il semble que “le comportement des prix de l’or est suspect dans 50% des cas”. Vous ne trouverez plus cet article sur le site du Financial Times, il en a été retiré le jour même. Mais grâce à l’aspirateur de Google, vous le retrouvez dans le cache du moteur de recherche. » indique Simone Wapler.

Voici cet article :

High quality global journalism requires investment. Please share this article with others using the link below, do not cut & paste the article. See ourTs&CsandCopyright Policyfor more detail. Emailftsales.support@ft.comto buy additional rights.http://www.ft.com/cms/s/0/d5e00172-9b14-11e3-946b-00144feab7de.html#ixzz2uWhpEgqT

February 23, 2014 8:19 am

Gold price rigging fears put investors on alert

By Madison Marriage

Global gold prices may have been manipulated on 50 per cent of occasions between January 2010 and December 2013, according to analysis by Fideres, a consultancy.

The findings come amid a probe by German and UK regulators into alleged manipulation of the gold price, which is set twice a day by Deutsche BankHSBC, Barclays, Bank of Nova Scotia and Société Générale in a process known as the “London gold fixing”.

Fideres’ research found the gold price frequently climbs (or falls) once a twice-daily conference call between the five banks begins, peaks (or troughs) almost exactly as the call ends and then experiences a sharp reversal, a pattern it alleged may be evidence of “collusive behaviour”.

“[This] is indicative of panel banks pushing the gold price upwards on the basis of a strategy that was likely predetermined before the start of the call in order to benefit their existing positions or pending orders,” Fideres concluded.

“The behaviour of the gold price is very suspicious in 50 per cent of cases. This is not something you would expect to see if you take into account normal market factors,“ said Alberto Thomas, a partner at Fideres.

Alasdair Macleod, head of research at GoldMoney, a dealer in physical gold, added: “When the banks fix the price, the advantage they have is that they know what orders they have in the pocket. There is a possibility that they are gaming the system.”

Pension funds, hedge funds, commodity trading advisers and futures traders are most likely to have suffered losses as a result, according to Mr Thomas, who said that many of these groups were “definitely ready” to file lawsuits.

Daniel Brockett, a partner at law firm Quinn Emanuel, also said he had spoken to several investors concerned about potential losses.

“It is fair to say that economic work suggests there are certain days when [the five banks] are not only tipping their clients off, but also colluding with one another,” he said.

Matt Johnson, head of distribution at ETF Securities, one of the largest providers of exchange traded products, said that if gold price collusion is proven, “investors in products with an expiry price based around the fixing could have been badly impacted”.

Gregory Asciolla, a partner at Labaton Sucharow, a US law firm, added: “There are certainly good reasons for investors to be concerned. They are paying close attention to this and if the investigations go somewhere, it would not surprise me if there were lawsuits filed around the world.”

All five banks declined to comment on the findings, which come amid growing regulatory scrutiny of gold and precious metal benchmarks.

BaFin, the German regulator, has launched an investigation into gold-price manipulation and demanded documents from Deutsche Bank. The bank last month decided to end its role in gold and silver pricing. The UK’s Financial Conduct Authority is also examining how the price of gold and other precious metals is set as part of a wider probe into benchmark manipulation following findings of wrongdoing with respect to Libor and similar allegations with respect to the foreign exchange market.

The US Commodity Futures Trading Commission has reportedly held private meetings to discuss gold manipulation, but declined to confirm or deny that an investigation was ongoing.

Copyright The Financial Times Limited 2014. You may share using our article tools.
Please don’t cut articles from FT.com and redistribute by email or post to the web.

 Pour aller plus loin, le site de la Chronique Agora : http://la-chronique-agora.com/croissance-pauvrete-etats-unis/ et en mai 2013 : http://la-chronique-agora.com/fixing-or-londres/

26 février 2014

¤ Scandale NSA – Dropbox publie ses nouveaux « Principes relatifs aux demandes émanant des autorités »…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 03

Source : http://www.numerama.com/magazine/28530-dropbox-interdit-les-recours-collectifs.html

http://www.reddit.com/r/technology/comments/1ywa8l/dropbox_jumps_on_forced_arbitration_bandwagon_but/

http://www.bodyspacesociety.eu/2014/02/22/dropbox-conditions-utilisation-exploitation-digital-labor/

… et se met hors la loi !

Par mél du 25 février 2014, le service de stockage en ligne « Dropbox », dont il a pu être dit que les manuels techniques de la NSA le mentionnaient comme facilement piratable et de fait couramment piraté par ce service secret, a adressé à chacun de ces abonnés gratuits ou payants un message les informant de la prochaine (24 mars 2014) mise à jour des conditions d’abonnement, notamment en ce qui touche la garantie du respect des libertés, mais aussi la résolution des conflits, en shuntant les tribunaux pour y substituer l’arbitrage… et en interdisant les recours collectifs (ou « class actions » aux US) !

Où comment il est décidément écrit, dans notre monde de fourberies technoïdostaliniennes à la 1984 d’Orwell, qu’un semblant de « plus » (+) en trompe-l’oeil devra toujours s’accompagner d’un gros « moins » (-) bien profond… 

Le mél de Dropbox renvoie au blog du service. Ce dernier met en avant ses « principes relatifs aux demandes émanant des autorités » (cf. ci-dessous), qui ne sont qu’étalage de bons sentiments et de voeux pieux, laissant penser que tout ce qui fait problème aujourd’hui dans le mésusage des informations numériques privées et notamment par le fait des abus gouvernementaux dénoncés par le héros lanceur d’alerte Edward Snowden au péril de sa sécurité et de sa liberté, ne serait qu’une question de lois qu’il conviendrait d’améliorer. Dropbox fait d’ailleurs part, de manière répétée dans ce document, de sa volonté de « modifier les lois en vue de mieux protéger votre vie privée » (sic !). Je ne savais pas que nous avions un nouveau législateur !!!

Ce « plus », qui consiste à voir un prestataire de service à qui on est invité à confier nos documents personnels, voire confidentiels, prendre le courageux et héroïque parti d’affirmer bien fort sa position en faveur de la protection de la vie numérique privée sous une forme du genre « gnagnagna, l’espionnage c’est pas bien et nous on va tout tout tout vraiment tout faire pour ne pas y participer, enfin… si on y arrive » est donc à relativiser et au moins à apprécier avec modération, car qui voudrait réellement vivre dans une société où les lois seront faites par les entités privées… (« ah, parce que ce n’est pas encore le cas ? » ;) ).

Mais quand on lit le reste du mél et qu’on voit que la modification des conditions d’utilisation du service Dropbox porte aussi sur L’ABANDON DU RECOURS AUX TRIBUNAUX JUDICIAIRES AU PROFIT DU RECOURS A L’ARBITRAGE* (rappelez-vous l’affaire Tapie…hmmm !, faites le lien avec ce que prévoit le GMT /TAFTA, bref, le pacte transatlantique, quoi !…:( ) alors là, c’est le summum, et on voit clairement de quel coté penche la balance !!! à savoir un triple moins, ou « - – - », ce qui s’écrit en tapant trois fois sur la touche « 6″ ne l’oublions pas …

Celà dit, on est en droit de se demander quel intérêt nous aurions à demeurer abonné à un service dans lequel la NSA fait son marché en toute impunité…

Ü

—-

* Dropbox a prévu une faculté d’ »opt-out », c’est à dire de rejet, de cette modification. Pour celà, il faut que l’abonné Dropbox se connecte sur la page ci-après et renseigne son nom et son prénom (en plus de son mél et de son mot de passe Dropbox) : https://www.dropbox.com/arbitration_optout (more…)

24 février 2014

¤ Ukraine = Syrie 2.0 ? La révolution orange sanguine promue par la CIA conduit-elle à la guerre civile et, à une escalade nucléaire USA-Russie ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 13

Sources : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/22/ingerence-occidentale-en-ukraine-vers-un-conflit-de-grande-envergure-paul-craig-roberts/

et http://resistance71.wordpress.com/2014/02/22/ingerence-occidentale-en-ukraine-on-est-parti-pour-un-syrie-2-0/

Ingérence occidentale en Ukraine: Vers un conflit de grande envergure ?… (Paul Craig Roberts)

La Russie ne fera rien tant que durent ses Jeux Olympiques… Washington le sait et en profite pour avancer le plus de pions possibles avant l’échéance. Les JO sont le paravent idéal. Les Russes préparent la riposte…

L’ours russe sortira de sa tannière dès la fin prochaine de la grand-messe des sports d’hiver. Poutine doit s’impatienter que musclor et musclette aient fini de faire de la luge pour reprendre les choses sérieuses en main…

– Résistance 71 –

L’Ukraine dérive t’elle vers la guerre civile et une confrontation des grandes puissances ?

Paul Craig Roberts - 20 février 2014 - url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2014/02/20/ukraine-drifting-toward-civil-war-great-power-confrontation/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les gens demandent des solutions, mais aucune solution n’est possible dans un monde totalement désinformé. Les populations presque partout sont dissatisfaites, mais peu ont une compréhension de la véritable situation. Avant qu’il ne puisse y avoir quelque solution que ce soit, les gens doivent connaître la vérité au sujet des problèmes. Pour les quelques ceux qui inclinent à être les messagers, c’est dans les grandes largeurs une entreprise ingrate qui voit peu de remerciements.

L’assomption que l’Homme est un animal rationnel est incorrecte. Il est une créature émotionnelle, il n’est pas le Mr Spock de Star Trek. Les humains ont le cerveau lavé par l’enculturation et l’endoctrination. Les patriotes répondent avec hostilité envers toutes critiques de leurs gouvernements, de leurs pays, de leurs espoirs ou leurs illusions. Leurs émotions étouffent les faits, si toutefois les faits leur parviennent. Les aspirations et les mirages prévalent sur la vérité. La plupart des gens veulent qu’on leur dise ce qu’ils ont envie d’entendre. En conséquence, ils sont toujours crédules et naïfs et leurs illusions et auto-persuasion en font des victimes faciles de la propagande. Ceci est vrai à tous les niveaux de la société et des leaders eux-mêmes.

Nous sommes les témoins de ceci aujourd’hui en Ukraine occidentale où un mélange d’étudiants délurés, pions de la marche de Washington vers son hégémonie globale, avec des manifestants payés pour manifester et des éléments fascistes parmi les ultra-nationalistes, amènent de grands troubles sur l’Ukraine et peut-être une guerre mondiale mortelle.

Beaucoup des manifestants sont des chômeurs qui collectent dans l’action de l’argent facile. Ce sont les innocents idéalistes qui détruisent l’indépendance de leur pays. Victoria Nuland, l’assistante ministre des affaires étrangères néo-con américaine, dont l’agenda est une hégémonie mondiale de Washington, a dit aux Ukrainiens ce qui était en stock pour eux le 13 décembre dernier, mais les manifestants furent trop hypnotisés pour l’entendre.

Dans un discours de 8 minutes et 46 secondes au National Press Club, sponsorisé par la fondation US-Ukraine et Chevron et le groupe de lobbying Ukraine-à-Washington, Nuland a crâné que Washington avait dépensé 5 milliards de dollars pour fomenter l’agitation, pour mener l’Ukraine au sein de l’UE. Une fois capturée par l’UE, l’Ukraine sera “aidée” par l’occident au travers du FMI. Nuland bien sûr a présenté le FMI comme le sauveteur de l’Ukraine et non pas comme la main de fer de l’occident qui va presser toute vie hors de l’Ukraine qui se débat avec son économie malade. (more…)

22 février 2014

¤ Au Vénézuéla encore une tentative US de révolution colorée…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 44

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/19/ingerence-de-lempire-une-fois-de-plus-au-venezuela-avec-une-tentative-de-revolution-coloree/

… comme en Ukraine ! L’empire allume les feux du chaos de partout: Syrie, Somalie, Soudan, République Centre Africaine, Vénézuéla sans oublier le Honduras bien-sûr… Déstabilisation tous azimuts, car le chaos le maintient en vie.

Les peuples y voient de plus en plus clair, y compris en occident et le retour de bâton sera terrible et définitif…

– Résistance 71 –

Le Vénézuéla accuse les Etats-Unis de fomenter les troubles d’une révolution colorée - Kurt Nimmo - 17 février 2014

 url de l’article: http://www.globalresearch.ca/venezuela-accuses-u-s-of-fomenting-color-revolution-unrest/5369516

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Lundi, le successeur d’Hugo Chavez, Nicolas Maduro, a ordonné l’expulsion de trois diplomates américains en rétaliation du fait de leur travail avec les activistes anti-gouvernement au Vénézuéla. L’ordre d’expulsion a coïncidé avec une manifestation planifiée de l’opposition.

Maduro a fait expulser trois autres diplomates en Septembre dernier, incluant le chargé d’affaires, Kelly Keiderling, après que le gouvernement les ait accusé de comploter avec l’opposition.

Le leader de l’opposition Leopoldo Lopez Mendoza, a défié le gouvernement de l’arrêter. Des manifestations emmenées par des étudiants ont posé un sérieux défi au gouvernement de Maduro.
“J’ai ordonné que le ministère des affaires étrangères entre dans le processus de déclarer ces trois diplomates consulaires comme persona non grata et de les expulser du pays.” A dit Maduro dans une diffusion à la nation sud-américaine. “Envoyons-les comploter à Washington.”

De récentes manifestation étudiantines à Caracas, Valencia, Maracaibo et d’autres villes ont gagné une attention internationale.

“Nous sommes profondément concernés par les tensions montantes, par la violence entourant cette manifestation du 12 février et par l’émission d’un mandat d’arrêt contre le chef de l’opposition Leopoldo Lopez”, a déclaré a porte-parole du ministère des affaires étrangères américain Marie Harf samedi.

Le ministre des affaires étangères John Kerry a aussi publié un communiqué au sujet de la violence récente résultant de la mort de trois personnes. “Les Etats-Unis sont profondément concernés par les tensions c roissantes et la violence qui a entourée la semaine de protestation au Vénézuéla. Nos condoléances vont aux familles de ceux qui ont été tués en résultat de ces violences tragiques,” a t’il dit samedi. (more…)

¤ Esclavagisme moderne: Qatar, coupe du monde de football et le décès de 400 ouvriers népalais sur les sites de construction…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 39

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/17/esclavagisme-moderne-qatar-coupe-du-monde-de-football-et-le-deces-de-400-ouvriers-nepalais-sur-les-sites-de-construction/

La construction des pyramides d’Egypte devait faire moins de morts à la semaine, mais les roitelets milliardaires du golfe sont de grands progressistes, c’est bien  connu…

– Résistance 71 –

400 ouvriers népalais sur les sites de construction pour la coupe du monde de football au Qatar y trouvent la mort

Press TV - 16 février 2014 - url de l’article original: http://www.presstv.ir/detail/2014/02/16/350913/400-nepalese-workers-die-in-qatar/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Une organisation des droits de l’Homme népalaise dit que 400 ouvriers népalais ont été tués sur les sites de construction des stades de football au Qatar pour la coupe du monde de 2022

Le Pravasi Nepali Coordination Committee (PNCC), qui suit attentivement les décès des travailleurs népalais immigrants au Qatar, a publié récemment des listes des personnes décédées utilisant les sources officielles de la capitale qatari de Doha. Le PNCC a aussi averti que le nombre de morts pourrait bien atteindre les 4000 d’ici à 2022.

Ce rapport va mettre une nouvelle pression sur les autorités qataries et la FIFA pour enrayer le taux de mortalité galopant des travailleurs étrangers sur les sites de construction.

Les ouvriers népalais constituent jusqu’à 20% des 2 millions de travailleurs migrants au Qatar et le taux de mortalité pourrait en fait être bien plus élevé que cela.

Des migrants d’autres nations ont aussi certainement été tués, mais il n’y a aucune donnée officielle à ce sujet.

Les terribles conditions de travail au Qatar pour la main d’œuvre étrangère ont été révélées en septembre dernier où la mort d’au moins 36 ouvriers népalais avait été enregistrée dans les semaines suivant les révélations de septembre.

Ce nouveau chiffre a aussi sonné l’alarme à la FIFA car cela montre que les protestations mondiales contre le traitement des ouvriers migrants au Qatar sont tombées dans les oreilles d’un sourd.

Le mois dernier , a dit le PNCC “La FIFA et le gouvernement du Qatar ont promis au monde qu’ils prendraient des mesures pour assurer la sécurité des ouvriers travaillant à la construction des stades et des infrastructures de la coupe du monde de 2022. Ce terrible et horrible chiffre de décès montre que ces dires n’étaient que mensonges.”

Amnesty International a aussi censuré le Qatar au sujet de l’exploitation sans merci des ouvriers étrangers.

Les ouvriers migrants au Qatar vivent dans des conditions extrêmement inhumaines et sordides et n’ont absolument aucune sécurité sur leurs lieux de travail.

16 février 2014

¤ Adolf Jacob Hitler, petit fils de Salomon Mayer Rotschild ?

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 45

Source : http://2012nouvelmorguemondial.over-blog.com/2014/02/hitler-serait-le-petit-fils-de-salomon-mayer-rothschild.html

Publié le 16 Février 2014 par 2012

Catégories : #société secrete
¤ Adolf Jacob Hitler, petit fils de Salomon Mayer Rotschild ? dans Etrange adolphe-jacob

Sur cette fiche des Renseignements Généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob.

Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la seconde guerre mondiale.

Hitler est un personnage méconnu à la personnalité complexe et dont l’histoire recèle de nombreux secrets que l’on découvre peu à peu.
Le Livre Jaune n°7 (Collectif d’auteurs, Ed. Félix, Fritz Springmeier) s’était déjà penché sur ses origines et avait écrit : « Walter Langer, un psychanalyste, démontre dans son livre « The mind of Hitler », preuves à l’appui, qu’Hitler était le petit fils du baron de Rothschild de Vienne. La police autrichienne a constitué un dossier secret sur les origines d’Hitler. Le chancelier Dollfuss avait ordonné cette enquête. On a découvert que sa grand mère, Maria Anna Schicklgruber, travaillait au service du baron Rothschild, quand elle est tombée enceinte. Quand les Rothschild ont appris la nouvelle, ils l’ont envoyée dans une clinique de la ville dont elle était originaire. C’est là qu’est né en 1837, Alois Hitler, le père d’Adolf Hitler. »

En effet, celui qui a diligenté cette enquête, Engelbert Dollfuss, chancelier fédéral de l’Autriche du 20 mai 1932 au 25 juillet 1934, ainsi que dictateur à partir du 4 mars 1933 s’opposait à Hitler. Il avait ainsi tenté de déstabiliser son pire ennemi. Hitler l’a d’ailleurs fait assassiner le 25 juillet 1934 par des nazis déguisés en uniforme militaire. Celui-ci prévenu, tente alors de s’enfuir de la chancellerie, mais surpris par ceux-ci, il est grièvement blessé et meurt dans la journée de ses blessures.
Hansjurgen Koehler, un officier de haut grade de la Gestapo, qui travaillait pour Reinhard Tristan Eugen Heydrich, adjoint direct de Heinrich Himmler, aurait conservé les documents relatifs à cette enquête, documents qu’il a dévoilé en partie dans son livre « A l’Intérieur de la Gestapo » et dans lequel on retrouve les origines d’Adolf Hitler à la page 143.

Il faut savoir qu’Heydrich, l’adjoint direct de Himmler, était officier à la section politique des services de renseignements de la marine à Kiel à partir de 1930 et travaillait en étroite collaboration avec Wilhelm Canaris, futur amiral et futur chef de l’Abwehr, le service de contre-espionnage militaire allemand.
Certaines mauvaises langues affirment qu’Heydrich aurait été assassiné car il connaissait trop de secrets. N’oublions pas que les trois « résistants » tchèques qui l’ont abattu ont été parachutés de Londres et ont bénéficié de complicités. De plus, le fils d’Heydrich, Klaus, est mort étrangement le 24 octobre 1943 lors d’un « accident de la route ».

Il existe un autre indice étonnant, ainsi, après l’Anschluss, c’est à dire l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie en 1938, Hitler fit raser Döllersheim, le village natal de son père. Etrange de vouloir détruire à ce point les preuves de son origine !

Il existe de plus une autre piste concernant la personnalité de Salomon Mayer Rothschild qui permet de comprendre sous un angle plus trivial ce qui a pu se passer. Hermann Von Goldschmidt, le fils de l’employé principal de Salomon Mayer Rothschild (1774 – 1855), avait écrit un livre, publié en 1917 dans lequel on peut lire :
« Dans les années 1840, il avait développé un enthousiasme téméraire pour les jeunes filles.. » et « Il avait une passion débauchée pour de très jeunes filles, les rumeurs de ses aventures scandaleuses étant étouffées par la police. »
Salomon Mayer, vivait seul dans la Maison à Vienne où la grand-mère d’Hitler (jeune à ce moment là) travaillait. N’oublions pas qu’Alois, le père d’Hitler, naquit en 1837.
Plus étonnant, un des fils de Salomon s’appelait à l’origine Jacob de Rothschild, mais il a changé son prénom pour James.

Mais, la deuxième source fondamentale concernant les origines d’Hitler provient de Walter Langer. Walter Charles Langer (1899-1981) n’était pas n’importe qui. Il a été professeur à l’Université d’Harvard mais surtout, il a été responsable d’un rapport intitulé « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend » sur le profil psychologique d’Hitler pour l’« Office of Strategic Services » basé à Washington.

Plus étonnant encore, son frère aîné William était le responsable du département d’histoire à l’Université d’Harvard et surtout, à la tête de la section analyse et recherche de l’Office américain des Services Stratégiques (OSS).
Son frère avait donc accès à tous les documents les plus secrets de l’époque. On peut donc supposer qu’il ait communiqué le dossier de Koehler à son frère qui devait établir pour l’OSS son profil psychologique.

C’est pourquoi « The Mind of Adolf Hitler , The Secret Wartime Report » (qui est en fait la publication du rapport secret commandité par l’OSS : « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend ») écrit en 1972 par Walter Charles Langer, qui affirme qu’Hitler était le fils illégitime de Maria Anna Schicklgruber et de Salomon Mayer Rothschild n’est pas un livre comme les autres et que ses affirmations concernant les origines d’Hitler sont à prendre avec le plus grand sérieux.

Encore une fois, il semble qu’on nous cache la vérité, comme dans le mythe de la caverne. Une réalité simple et atroce, cachée afin de masquer l’une des plus grande supercherie de l’histoire. En effet, comment analyser la haine d’Hitler pour les juifs si on connaît ses origines sémites ? Se cacherait-il quelque chose de plus important ? Hitler a-t-il obéi à des puissances supérieures comme cela est écrit sur sa fiche des Renseignements Généraux ?

Nous commençons à comprendre que l’histoire réelle du nazisme ne correspond pas à la réalité.
Le secret des origines d’Hitler est en effet l’arbre qui cache la forêt. On a beaucoup parlé de ses crimes, cependant, on a oublié de préciser ses liens avec les multinationales (IG Farben, Général Motors et IBM entre autres). Les camps de la mort étant avant tout des camps d’extermination d’esclaves exploités par celles-ci car n’oublions pas leur maxime « Arbeit macht frei », le travail rend libre, tout un programme !
Jacques Pauwels, historien et chercheur à l’université de Toronto a d’ailleurs fournit des preuves irréfutables sur cette réalité dans son livre « Le mythe de la bonne guerre ». Une vidéo de sa conférence est visible sur Dailymotion, un document exceptionnel que l’on peut voir sur mon blog : http://gillesbonafi.skyrock.com/2504758747-Jacques-Pauwels.html

Les débats stupides sur l’existence des chambres à gaz n’ayant qu’un seul objectif, cacher la vérité sur le but réel des camps de la mort et leurs liens avec les multinationales car comme l’affirme Noam Chomsky « Structurellement, l’équivalent politique de l’entreprise est l’Etat totalitaire. »
Benito Mussolini avait lui-même donné sa définition du fascisme : « Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché », ce que résume à merveille le sénateur Homer T. Bone qui déclarait le 4 juin 1943, au comité du sénat américain pour les affaires militaires : « Farben était Hitler et Hitler était Farben. »

http://www.nouvelordremondial.cc/2012/01/09/le-secret-dadolf-jacob-hitler/

¤ La Terre serait-elle en train de se refroidir? La glace arctique a progressé de 60% en un an

Classé dans : Bizarreries météo,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 41

Sources : http://infomonde7711.unblog.fr/2014/01/11/la-terre-serait-elle-en-train-de-se-refroidir-la-glace-arctique-a-progresse-de-60-en-un-an/

http://infomonde7711.unblog.fr/2014/01/10/la-terre-entre-dans-une-nouvelle-ere-glaciaire/

http://infomonde7711.unblog.fr/2014/01/15/norvege-la-mer-a-gele-si-rapide-qui-a-tue-des-milliers-de-poissons-instantanement/

11 janvier 2014

Par l’express.be.‘La Terre serait-elle en train de se refroidir? La glace arctique a progressé de 60% en un an

Après le record de l’été 2012, qui avait été marqué par une fonte importante, la couche de glace ininterrompue qui s’étire des iles canadiennes aux côtes russes mesure quasiment la moitié de la taille de l’Europe, et elle devrait continuer à se développer avec l’arrivée de la période du gel hivernal qui devrait débuter dans quelques jours. En conséquence, le passage qui permet à l’océan Pacifique de communiquer avec l’Atlantique nord a été condamné tout au long de cette année, ce qui a contraint les navires à changer leurs itinéraires.

Le Daily Mail rapporte qu’un rapport fuité du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui dépend des Nations Unies, indique que des scientifiques affirment que le monde se dirige vers une période de rafraîchissement qui ne s’achèvera pas avant le milieu de ce siècle.

D’une manière générale, certains climatologues éminents s’accordent désormais sur l’existence d’une pause dans le réchauffement climatique depuis 1997, et ce changement d’opinion a des implications importantes. En effet, les prédictions alarmistes qui avaient été faites jusqu’alors, selon lesquelles la Terre se réchauffait de plus en plus, principalement en raison des activités humaines, ont occasionné des milliards de dollars de dépenses pour les grandes économies qui se sont lancées dans la lutte contre ce réchauffement climatique.

Le GIEC devrait se réunir au cours de ce mois pour une réunion de crise, et en octobre, il devrait émettre son cinquième rapport d’évaluation, une étude qu’il publie tous les six ou sept ans. Mais les documents que le Daily Mail s’est procurés montrent que les gouvernements des pays qui financent le GIEC lui réclament d’introduire plus de 1500 changements dans la partie du rapport intitulée « Résumé pour les dirigeants», dont ils estiment qu’elle n’expliquerait pas assez bien cette pause dans le changement climatique. (more…)

¤ Les filaments d’avion selon le CICAP (Tanker Ennemy)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 16 : 43

Source : http://www.tankerenemy.com/2014/02/i-filamenti-aerei-secondo-il-cicap.html#.UwC5lWJ5N8E

traduction : Uriniglirimirnaglu (en cours, si vous voulez participer à l’élaboration de cette traduction, merci de poster vos propositions en commentaire ou mieux, en allant à la fin de l’article – formulaire de contact :) )

Aujourd’hui le CICAP, pour tenter de cacher la vérité sur les filaments épandus par avion (résultant de la décomposition du carburant) [1] a propagé la fumisterie des araignées migratrices qui migrent en toute saison. Il s’agirait d’arachnides dotées de pouvoirs extraordinaires, capables de tisser des toiles géantes, sous toutes les latitudes, tous les mois de l’année, à toutes les altitudes. Qu’écrivait, cependant, ce comité de négationnistes il y a seulement quelques années ? Quelles furent les conclusions d’analyses effectuées dans des temps non suspects ? Découvrons-le ensemble. Entre autres choses, nous pouvons constater que la « science » (?) du CICAP est, comme l’histoire dans le roman « 1984″ d’Orwell, sujette à révisions et ajustements constants afin qu’elle réponde à des besoins organiques de mystification. Il ne s’agit donc pas à proprement parler de science, mais, dans la meilleure des hypothèses, d’une idéologie, incarnation d’un pouvoir aussi injuste qu’obtus.

filaments italieSelon le récit d’un témoin oculaire , une chute abondante de filaments blancs aurait eu lieu à Vercelli et autour de la journée 11/08/1999 de 13h30 environ. Le phénomène aurait duré plusieurs heures : selon le même témoin, en fait, il aurait toujours été en cours à 16h30. Le témoignage (récolté par Massimiliano Grand, membre du CISU , centre italien pour les études sur les UFOs) est accompagnée d’une vidéo, prise le lendemain matin par le témoin oculaire dans le village de Carisio (VE), qui montre un champ jonché de filaments mentionnés ci-dessus. Différents échantillons de prétendus « cheveux d’ange » ont été recueillis, en date du 11/11/1999, par Matthew Leone, qui est également membre de la CISU.

Ici je déclare le rapport préliminaire de l’inspection et d’échantillonnage écrit par Matthew Leone.

Rapport préliminaire de l’enquête et le dessin sur le cas de « cheveux d’ange ».

Le jeudi 11 Novembre 1999, environ 10 heures, je suis arrivé dans la ville de Carisio (VC ), à proximité de la sortie correspondante de l’ A- 4 A – MI pour effectuer une inspection et des dessins se rapportant à un cas de  » cheveux d ‘ ange.  » En suivant les instructions reçues la veille, grâce à un témoin à avoir eu lieu dans le bureau pour l’occasion, laissant le Carisio, je me suis dirigé Vercelli. Après quelques centaines de mètres, après avoir identifié un chemin de terre, j’ai arrêté de chercher des traces de filaments blancs rapportés par le témoin en question. Toujours dans la voiture j’ai pu voir, sur la face avant d’un panneau de signalisation routière, les filaments blancs . Sorti, j’ai trouvé que les filaments étaient également présents à l’arrière de l’entente et que leur apparence était similaire à celle de la toile d’araignée. (more…)

15 février 2014

¤ Crimes de guerre de l’occident: La vérité sur l’Irak sort… Bientôt un nouveau Nüremberg pour l’Irak, la Libye et la Syrie ??…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 27

Source :

Les complices des crimes de guerres sont ceux payés pour maintenir le narratif

John Pilger 8 Février 2014

url de l’article: http://johnpilger.com/articles/the-accessories-to-war-crimes-are-those-paid-to-keep-the-record-straight

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le programme de la BBC “Today” est crédité de bien des satisfactions et les journaux du Mail et du Telegraph attaquent, comme d’habitude, l’entreprise comme étant gauchiste. Le mois dernier, une édition de “Today” fut éditée par l’artiste et musicien P.J Harvey. Ce qui se passa fut lumineux.

Les invités de Polly Harvey causèrent un moment de panique dès le moment où elle proposa d’inviter des gens comme Mark Curtis, un historien rarement entendu sur la BBC, qui chronique et étudie les crimes de l’empire britannique, l’avocat Phil Shiner, le journaliste Ian Cobain, qui révèlent comment les Britanniques kidnappent et torturent, le fondateur de Wikileaks Julian Assange et moi-même.

Il y eut des semaines de négociations absurdes à la maison de diffusion et de la part des “choristes” de l’establishment de “Today”, au sujet de la façon de nous “contrer” et même de savoir si oui ou non nous devrions être autorisés de parler sans être interrompus. Ce que cette brève insurrection démontra, fut la peur d’une reconnaissance. Les crimes des états occidentaux comme ceux de la Grande-Bretagne, ont rendu complices ceux dans les médias, qui suppriment ou minimisent le carnage.

Les pactes faustiens qui contribuèrent à une guerre mondiale il y a un siècle résonnent aujourd’hui à travers le Moyen-Orient et l’Asie: de la Syrie au Japon. A cette époque, comme maintenant, le camouflage était l’arme principale (de déception). En 1917, le premier ministre Lloyd George déclara: “Si les gens savaient la vérité, la guerre s’arrêterait demain. Mais bien sûr ils ne savent pas et ne doivent pas savoir.”

Dans le programme de “Today” de Polly Harvey, je me suis référé à un sondage qui fut fait l’an dernier en GB par l’agence Comres et qui demandait aux britanniques combien d’Irakiens avaient été tués en résultat de l’invason de 2003. Un majorité a dit que moins de 10 000 personnes avaient été tuées: un chiffre si bas que çà en était une insulte.

J’ai comparé cela avec une estimation scientifique d’ “un million d’hommes, de femmes et d’enfants qui sont morts dans cet enfer allumé par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.” En fait la fourchette est de 500 000 à plus d’un million de victimes. John Tirman, chercheurs principal au Centre des Etudes Internationales du MIT, qui a examiné toutes les estimations crédibles, m’a dit qu’un chiffre moyen “suggère environ 700 000 morts”. Il fit néanmoins remarquer que ceci était à l’exclusion des morts parmi les millions d’Irakiens déplacés et qui représentent 20% de la population. (more…)

¤ Le « sauvetage » de l’Irlande : 67,5 € milliards de prêts, 89,5 milliards transférés aux banques

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 15 : 49

Source : Attac France

Le 15 Décembre 2013, l’Irlande est devenue le premier pays à sortir d’un programme de «sauvetage» de la Troïka – Commission européenne, Banque centrale européenne (BCE) et FMI. Au moment où les élites politiques européennes sablent le champagne en l’honneur du « succès » irlandais, Attac publie une étude inédite à partir de chiffres officiels jusqu’ici dispersés. Alors que l’Irlande a reçu 67,5 milliards € de prêts pour son renflouement depuis la fin de 2010, le pays a transféré un montant total de 89,5 milliards € à son secteur financier au cours de la même période. 55,8 de ces milliards sont tombés dans les poches des banques créancières, toutes étrangères et certaines françaises. L’étude confirme que la situation économique et sociale de l’Irlande demeure désastreuse: ces milliards n’ont en rien profité aux Irlandais, broyés par la politique d’austérité infligée à leur pays pour payer ces dettes illégitimes. 

L’étude publiée aujourd’hui par le réseau des Attac d’Europe a été coordonnée par Attac Autriche et Attac Irlande. Les résultats en détail  (voir aussi www.attac.at/uploads/media/backgroundmaterial_ireland_english.pdf) :

- 18,1 milliards ont été utilisés pour recapitaliser directement les banques irlandaises .

- 55,8 milliards sont allés aux créanciers de l’Etat irlandais . € 37,5 milliards ont servi à rembourser des obligations gouvernementales à échéance et € 18,3 milliards pour payer les intérêts sur les obligations en circulation .

-        1,6 milliards ont été dépensés par la National Asset Management Agency (NAMA ), une structure de défaisance garantie par l’Etat , pour acheter les mauvais actifs immobiliers détenus par les banques irlandaises .

- 14 milliards ont été utilisés jusqu’à présent pour la liquidation de la Compagnie de liquidation des banques irlandaises ( IBCR ) , la fusion de deux banques nationalisées en faillite . 12,9 milliards entre eux ont été utilisés par l’AMNA pour acheter le reste des actifs de l’IBCR . Un autre 1,1 milliard a été versé aux créanciers de la banque à la suite d’ une garantie du gouvernement .

 » Au cours de son soi-disant sauvetage, l’Irlande a mis plus d’argent dans le secteur financier qu’elle n’a reçu de prêts pour son renflouement « , conclut Dominique Plihon d’Attac France ,  » la population irlandaise s’est lourdement endettée pour sauver le secteur bancaire européen « .

La Troïka aggrave les erreurs du gouvernement irlandais

Dans la période qui a précédé le programme de renflouement , la population irlandaise a été écrasée par ce qui est de loin le plus grand programme de renflouement des banques de la zone euro. Entre 2008 et 2010 , 76,5 milliards de fonds publics ont été transférés directement ou indirectement à des institutions financières irlandaises (1).  » Le gouvernement irlandais a poursuivi une politique de renflouement des banques à durée indéterminée – et la Troïka a encore aggravé ce cours « , critique Lisa Mittendrein, d’Attac Autriche.

La BCE a contraint l’Irlande à rembourser les hedge funds

L’influence de la Troïka est également visible dans les détails de la politique de gestion de la crise irlandaise : les banques irlandaises nationalisées doivent rembourser tous ses créanciers , même ceux qui ne sont pas couverts par la garantie de l’État . Une expertise commandée par le Parlement européen montre que la BCE a forcé le gouvernement irlandais à prendre cette mesure en menaçant de suspendre le financement d’urgence des banques irlandaises . Et cela bien que le remboursement intégral des obligations non garanties ne fasse pas partie du mémorandum de sauvetage, et malgré la demande du FMI que ces créanciers subissent des pertes (« haircut »). Ce faisant , la BCE a protégé les investisseurs les plus spéculatifs tels les hedge funds. Ils avaient prêté de l’argent aux banques irlandaises à des taux élevés quand il était déjà clair que celles-ci étaient sur le point de s’effondrer ou d’être secourues par l’État (2) . Le rapport conclut que la BCE a sans doute outrepassé son mandat et recommande de ne pas l’inclure dans de futures Troïkas (3). «Par le chantage et la coercition, la BCE s’est assurée qu’au bout de cinq ans de renflouement des banques, les spéculateurs auront perçu 6 Md € de fonds publics  » , selon Plihon (4) . (more…)

13 février 2014

¤ Propagande de la BBC: « Pourquoi je veux une puce implantée »

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 55

Source : http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/02/voudriez-vous-avoir-une-puce-rfid.html

¤ Propagande de la BBC:
Activist Post:
Voudriez-vous avoir une puce RFID implantée sous votre peau? Si vous êtes un tant soit peu comme moi, vous ne laisseriez jamais se faire une telle chose. Mais beaucoup d’autres, surtout parmi les jeunes générations, voient les choses de façon très différente. Les puces RFID implantées et autres formes de « technologie portable » sont de plus en plus vues comme « cool », « branchées », et « dernier cri » par des jeunes gens qui souhaitent « s’augmenter ». Et bien entendu les médias de masse sont à fond pour ces « avancées technologiques ».
Par exemple, la BBC vient de publier un billet intitulé « Pourquoi je veux une puce implantée« . Il nous est dit que de tels implants pourraient résoudre tout un tas de problèmes sociaux. Le vol d’identité et les fraudes à la carte de crédit seraient quasiment éliminées, d’autres formes de crime seraient grandement réduits, les enfants ne disparaîtraient jamais et nous n’aurions pas à nous souvenir de tout un éventail de mots de passe et de codes PIN comme nous le faisons actuellement. Il nous est dit que si nous adoptions simplement cette technologie nos vies seraient tellement meilleures. Mais est-ce vraiment le cas?
Alors que notre société devient « numériquement intégrée », les technologues nous affirment qu’il est « inévitable » que la technologie portable devienne aussi répandue que le sont les smartphones aujourd’hui. Et l’article de la BBC que je viens de mentionner est très impatient que ce jour arrive…
Au bout du compte, les puces implantées offrent une façon de rendre votre corps lisible par une machine. Actuellement, il n’y a pas de standard de communication avec les machines qui sous-tendent la société – depuis les digicodes des immeubles aux distributeurs automatiques de billets – mais une variété sans fin de systèmes d’identification: bandes magnétiques, mots de passe, codes PIN, questions de sécurité, et clés électroniques. Tous ces efforts sont là pour relier l’espace qui existe entre votre identité physique et votre identité numérique, et si vous les oubliez ou les perdez, vous êtes soudainement coupé de votre compte bancaire, de votre salle de gym, de votre trajet de retour à la maison, de votre preuve d’identité, et d’autres. Une puce implantée, par contre, pourrait agir comme notre pièce d’identité universelle pour naviguer dans le monde régulé par des machines.
Et pour certains, ce jour est déjà là. En fait, à certaines conférences technologiques les gens fontcarrément la queue pour se faire pucer… (more…)

1 février 2014

¤ OGM et eugénisme… L’éradication planifiée de la vaste majorité de la race humaine…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 07

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/31/ogm-et-eugenisme-leradication-planifiee-de-la-vaste-majorite-de-la-race-humaine/

Empoisonnement et stérilisation sur le long terme au programme des réjouissances agro-alimentaires de l’humanité. Reprendre le contrôle de la chaîne alimentaire est un IMPERATIF vital pour les peuples.

– Résistance 71 –

Les Organismes Génétiquement Modifiés ou OGM, ultimes machines à tuer

Stéphanie Relfe

 

25 janvier 2014

 

url de l’article:

http://dprogram.net/2014/01/25/the-ultimate-killing-machine-gmos/#more-148718

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Cela ressemble à la même chose, le pain, les tartes, les sodas, même les épis de maïs ; tant ce que nous mangeons aujourd’hui ressemble à ce que c’était il y a plus de 20 ans. Mais quelque chose de profondément différent s’est passé sans notre connaissance ou même notre accord et d’après certains prominents médecins, ce que nous ne savons pas est déjà en train de nous endommager sévèrement.

Que sont les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), parfois les initiales GM pour Génétiquement Modifé sont utilisées. L’ingénierie génétique est très différente de la création naturelle parce que cela implique de prendre des gènes d’espèces complètement différentes et de les insérer dans l’ADN d’autres espèces, plantes ou même animaux.

Pour la première fois dans l’histoire, bactéries, plantes et animaux peuvent être complètement mélangés ensemble. Par exemple aujourd’hui, l’ADN de bactéries est mise dans des plantes alimentaires.

Les deux raisons principales pour lesquelles les plantes sont modifiées génétiquement sont pour leur permettre de:

  1. Boire et résister au poison ou
  2. Produire du poison

Les buveuses de poison sont transformées avec des gènes de bactéries qui leur permettent de survivre à des doses autrement mortelles de pesticides. Le poison principal utilisé est le Glyphosate, le poison qui se trouve dans l’herbicide RoundUp de Monsanto. Les entreprises de la biotechnologie vendent les graines et l’herbicide en package et les fermiers peuvent alors utiliser des centaines de millions de litre en plus d’herbicide qu’il serait possible d’utiliser sans que les plantes ne meurent.

Les plantes productrices de poison sont appelées cultures Bt. Des gènes insérés de bactérie produisent un pesticide (poison) dans chaque cellule de la plante. Ce qui tue les insectes, nous tue également. Ceci est un pesticide qui se trouve DANS la plante elle-même. Vous ne pouvez pas le laver !!

Plus de 70% de la nourriture qui se trouve sur les étagères des supermarchees contient des produits alimentaires génétiquement modifiés. Prenez une loupe et lisez la liste des ingrédients. Sauf si les mots qui suivent sont étiqueté “Bio”, ne les mangez pas ! (more…)

27 janvier 2014

¤ Manif antichemtrail du 25 janvier 2014 : le reportage de France 3 Rhône Alpes à Montélimar

Source : http://rhone-alpes.france3.fr/2014/01/25/manifestation-contre-les-chemtrails-montelimar-402523.html

Manifestation contre les chemtrails à Montélimar

Les chemtrails, ce sont ces traînées blanches que laissent les avions dans le ciel. Une cinquantaine de personnes s’était rassemblée devant la gare de Montélimar pour dénoncer la dangerosité de ces chemtrails (contraction de Chemical Trails).

  • Par Julie Jacquard
  • Publié le 25/01/2014 | 17:26, mis à jour le 25/01/2014 | 17:26
© france3 rhône-alpes
© france3 rhône-alpes

Pour certains, ces traces blanches seraient dues à un épandage chimique que les avions feraient en vol.
Des traces qui pourraient être dangereuses pour la santé.

Images (vidéo) : Off Manif chemtrails – France 3 Rhône Alpes – Images signées O.Denoyelle
itw contre Chemtrails – Yannick Rochy Co-organisateur de la Marche mondiale contre les Chemtrails

Info ou intox?

Plusieurs personnes, dont quelques-unes dans la région, affirment souffrir de la maladie dite des Morgellons. Une nouvelle maladie liée, selon eux à la pollution atmosphérique et notamment aux chemtrails.
Malgré des rapports alarmants qui circulent sur Internet, la communauté médicale, elle, s’interroge et émet des doutes sur l’origine de ces maladies de peau.

Images (vidéo) : Les « Chemtrails » à l’origine de maladies étranges? – France 3 Marseille – Reportage: JM.Bertrand – A.Poitevin – N.Ruiz

¤ Nouveaux filaments tombés du ciel près de Montélimar ?

Source : http://www.ledauphine.com/drome/2014/01/22/drome-nouveaux-filaments-tombes-du-ciel-pres-de-montelimar?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Le 7 novembre 2013, la découverte de ces curieux filaments, semblables à des toiles d'araignées, dans la Drôme et l'Ardèche, avait défrayé la chronique. Archives Le DLLe 7 novembre 2013, la découverte de ces curieux filaments, semblables à des toiles d’araignées, dans la Drôme et l’Ardèche, avait défrayé la chronique. Archives Le DL

De nouveaux filaments tombés du ciel ? C’est ce qu’affirme avoir vu Arnaud Lafort, un Drômois qui travaille dans une entreprise de Malataverne, près de Montélimar (Drôme). Lui-même et des collègues de travail en auraient aperçu « des milliers » qui tombaient du ciel, ce mercredi 22 janvier vers 12 h 45. Un événement qui intervient trois jours avant la Marche mondiale contre la géo ingénierie. Il s’agit des « épandages aériens délibérés de nanoparticules chimiques », qui selon certains personnes, pourraient donner naissance à ces filaments. L’une des marches aura justement lieu à Montélimar, le samedi 25 janvier à partir de 14 heures, au départ de la gare SNCF. Déjà, le 7 novembre 2013, la découverte de ces curieux filaments, semblables à des toiles d’araignées, dans la Drôme et l’Ardèche, avait défrayé la chronique.

Plus d’informations dans les éditions du jeudi 23 janvier 2014 de Drôme & Ardèche du Dauphiné Libéré.

¤ Crime et mafia gouvernementale: Au pays du goulag levant (ex-USA), la Brigade des Stup plus gros trafiquant de cocaïne du pays…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 58

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/26/crime-et-mafia-gouvernementale-au-pays-du-goulag-levant-ex-usa-la-brigade-des-stup-plus-gros-trafiquant-de-cocaine-du-pays/

Les plus gros crimes, trafic et terrorisme sont perpétrés par les États et leurs gouvernements quels qu’ils soient. Cela se confirme jour après jour, semaine après semaine, mois après mois. etc. etc…

– Résistance 71 –

 

Le plus gros trafiquant de cocaïne des Etats-Unis révélé: La DEA (Brigade des Stups)

 

25 janvier 2014

url de l’article: http://www.informationclearinghouse.info/article37472.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Vidéo de l’affaire (en anglais):

http://www.youtube.com/watch?v=jbGaWSXfbWk

De nouveaux documents publiés ainsi que des témoignages du ministère de la ustice et d’officiels de la Drug Enforcement Administration (DEA), montrent maintenant que les histoires concernant le gouvernement qui importerait la cocaïne sont vraies. Une enquête faite au Mexique a trouvé que le gouvernement américain a permis le plus gros des cartels de la drogue de ce pays, Sinaloa, d’opérer sans crainte de persécution.. Ce groupe est responsable de 80% de la cocaïne qui entre dans le pays par Chicago. En échange, les leaders de Sinaloa donnent des informations à la DEA sur les gangs rivaux de la drogue.

Le cartel de la drogue qui travaille avec le gouvernement fédéral est dirigé par un des plus puissants trafiquants de drogue au monde. En plus de Chicago, son groupe maintient des opérations de cocaïne dans plusieurs des plus grandes villes américaines. Des déclarations écrites furent faites au tribunal de district de Chicago, confirmant l’alliance de la DEA et du plus gros cartel de la drogue mexicain. Le témoignage écrit, en plus d’autres preuves, montre des officiels de la DEA rencontrant des leaders du cartel Sinaloa plus de 50 fois entre 2000 et 2012. Ceci voudrait dire que le trafic autorisé par la DEA remonterait à au moins le début de l’administration de W. Bush et que cela continua sous la présidence d’Obama.

Un des leaders du groupe, Vincente Zambada-Niebla, affirme que le gouvernement américain a aussi fait envoyer des armes de type militaire au cartel Sinaloa. D’après des révélations récentes, ce furent ces armes qui furent à l’origine du scandale de l’Opération Fast and Furious (NdT: qui vit le bureau américain du Tabac de l’Alcool et des Armes, l’organisme fédéral qui gère ces trois produits, vendre des armes au Mexique, armes qui se retrouvèrent dans les mains du cartel de la drogue…).  Des armes automatiques, qui “disparurent” durant l’opération commandé par le ministre de la justice Eric Holder, réapparurent aux mains des membres du cartel pour tuer des agents fédéraux gardes-frontière. Cette toute dernière preuve pointe en direction d’un énorme scandale, impliquant à la fois les gouvernements républicain et démocrate. Au mieux, ceci donne la meilleure preuve jusqu’ici que le gouvernement fédéral est hautement responsable et soutient activement la contrebande de cocaïne dans le pays pour une valeur de multi-milliards de dollars. Pire même, des armes achetées pour l’armée américaine ont été envoyées au cartel de la drogue pour finalement tuer des agents américains. (more…)

¤ Ingérence politique en Ukraine… La déstabilisation du pays est une attaque de l’empire contre Poutine et la Russie…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 54

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/26/ingerence-politique-en-ukraine-la-destabilisation-du-pays-est-une-attaque-de-lempire-contre-poutine-et-la-russie/

Cousu de fil blanc… Un gouvernement pro-russe, légitimement élu, qui ne veut pas entrer dans l’UE (à juste titre puisque le peuple de l’Ukraine est historiquement lié à celui de la Russie) est mis sous-pression par une opposition payée et entraînée par l’occident. Dans cette affaire, que veut le peuple ukrainien ? Entrer dans l’UE pour mieux se faire laminer ?… On peut sérieusement en douter. L’empire attaque en sous-main la Russie qui empêche les banquiers de piller en rond. L’enjeu est là, tout en assujettissant les sous-sols ukrainiens en y mettant à terme un régime marionnette des yankees comme en Georgie et autres ex-nations du bloc de l’Est. Tout ceci a une odeur de guerre froide 2.0.. Indubitablement….

Puisse la grande tradition ukrainienne de résistance anarchiste revivre. Voir nos articles sur « L’expérience anarchiste ukrainienne 1917-1923″.

– Résistance 71–

Ukraine la vraie fausse révolution orange

Kharoubbi Habib

 

25 janvier 2014

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/311896-ukraine-la-fausse-vraie-révolution-orange,-par-kharroubi-habib

A Kiev, les partisans de l’intégration de leur pays à l’Union européenne

ont le droit de protester contre leur président et son gouvernement dont la politique s’oriente vers le rapprochement avec la Russie. Les médias occidentaux qui soutiennent leur mouvement présentent celui-ci comme animé par des démocrates ayant l’appui de la majorité du peuple ukrainien et le président ukrainien Igor Ianoukovitch et son gouvernement tels des autocrates obéissant au doigt et à l’œil à Poutine, avatar stalinien cherchant à replacer l’Ukraine dans l’orbite de la Russie.

Leur grille de lecture de la crise ukrainienne évacue tout simplement le fait que Ianoukovitch n’est pas arrivé au pouvoir par un coup de force ou une élection présidentielle truquée mais le plus démocratiquement du monde grâce à un scrutin dont les organisateurs à l’époque étaient les chefs de file de ce camp pro-européen qui veut le contraindre aujourd’hui à rompre avec la Russie et à ratifier l’intégration de l’Ukraine à l’Union européenne. C’est, répétons-le, le droit des partisans ukrainiens de l’intégration à l’Europe de manifester en faveur de celle-ci et de faire pression sur leurs autorités pour qu’elles en conviennent. Mais pas jusqu’à fomenter une insurrection pour faire partir Ianoukovitch et tomber son gouvernement. Or, c’est la dérive à laquelle se sont laissées aller des composantes du mouvement de protestation qui bat la rue à Kiev.

Ces extrémistes d’entre les manifestants bénéficient du soutien de l’Union européenne et des Etats-Unis qui en l’occurrence ont à nouveau montré qu’ils ne sont respectueux de l’ordre démocratique chez les autres que le temps qu’il se plie à la préservation de leurs intérêts géostratégiques. Ianoukovitch a le tort de ne pas avoir respecté et avalisé leurs desseins de ce point de vue pour son pays. Il est par conséquent la cible de leur foudre qui se manifeste par leur ingérence flagrante dans les affaires intérieures de l’Ukraine et leur soutien et encouragement multiformes à un mouvement qui est passé de la contestation pacifique à une confrontation violente avec un gouvernement bénéficiant de la légitimité des urnes.

Le temps a révélé ce que fut la «révolution orange» dont les manifestants de Kiev se revendiquent et veulent ramener au pouvoir ceux qui en furent les «leaders». Il a été amplement et irrécusablement démontré que ses acteurs déterminants en Ukraine ont été sponsorisés et encadrés par des officines américaines et européennes dont le but inavoué a été et reste de détacher irrévocablement l’Ukraine de la Russie et ainsi permettre à l’OTAN, le bras armé de l’Occident, de parachever l’encerclement militaire de la Russie. (more…)

25 janvier 2014

¤ Résistance à la dictature agro-alimentaire: Produits à boycotter contenant des OGM Monsanto…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 34

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/24/resistance-a-la-dictature-agro-alimentaire-produits-a-boycotter-contenant-des-ogm-monsanto/

Liste non-exhaustive bien-sûr, mais de produits qui ont envahis le marché français et francophone… La problématique est somme toute assez simple: Nous savons, grâce à de plus en plus d’études indépendantes (cf l‘étude don professeur Séralini sur le maïs OGM Monsanto), que notre alimentation tend à être empoisonnée (à dessein ou pas n’est plus vraiment le problème dans l’urgence…) par les OGM, par les produits chimiques (pesticides, insecticides, engrais), maintenant la radioactivité (Fukushima se révèle jour après jour être une source constante de contamination depuis près de 3 ans maintenant des écosystèmes pacifiques… Mangez-vous du saumon du pacifique ??…). Que faire ? On ne peut pas palier à tout, mais on peut déjà dire NON à ce dont on ne veut pas. Boycotter les produits qui utilisent les OGM est une première étape. En quoi les produits listés ci-après sont-ils potentiellement toxiques ? La très vaste majorité utilise ne serait-ce que du « syrop de maïs », ingredient « corn syrup » sur les étiquettes originales américaines… Sauf étiquetté NON GMO, tous les syrops de maïs utilisés proviennent de maïs génétiquement modifié dont Monsanto a le quasi monopole au pays du goulag levant. Ceci n’est qu’un cas parmi d’autres…

Nous boycottons ces marques depuis bien longtemps dans nos vies personnelles… C’est une affaire de choix, pourvu qu’il soit informé !

– Résistance 71 –

Monsanto les produits à Boycotter

Manon Laplace 20 janvier 2014 url de l’article original en français:

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/10502/monsanto-produits-boycotter

Les produits du géant de la biochimie Monsanto sont présents dans de très nombreux articles de consommation courante. Bio à la Une fait la liste de quelques unes des marques qu’il vaut mieux éviter afin de ne pas mettre n’importe quoi dans son assiette.

Monsanto, titan de la biotechnologie, est tristement célèbre pour les scandales sanitaires à répétition dans lesquels la firme est impliquée. Ce que l’on sait moins enr revanche, c’est que les marques qui contiennent des produits Monsanto envahissent nos rayons.
Pour mieux savoir ce que l’on met dans son assiette et dans celle de ses enfants, il est bon de connaître les multinationales, propriétaires de nombreuses marques, qui ont recours à des composants Monsanto pour certaines de leurs productions.
Parmi celles-ci, les sociétés Kraft Philipp Moris, Unilever, General Mills, Coca-Cola, Pepsico ou encore Procter & Gamble.

Boissons

Les boissons de la marque Coca-Cola: Coca-Cola, Fanta, Dr Pepper, Minute Maid…
Les jus de fruits Capri-Sun et Topricana.
Le boissons Ocean Spray, les sodas Pepsi-Cola, Seven Up, Schweppes ou les boissons énergisantes Gatorade.
Les thés Lipton et les cafés Maxwell.
Le lait Gloria de la firme Nestlé

Produits sucrés

Les chocolats Poulain, Lindt, Côte d’Or, Dam, Milka, Suchard et Toblerone.
Les biscuits Lu, Oreo, Cadbury et les cookies Pepperidge Farm.
Les produits Brossard ou Savane.
Les bonbons Carambar, Krema et La Vogienne.
Les chewing-gums Hollywood ou Malabar.
Les barres de chocolat Bounty.
Les glaces Häagen Dazs, Miko et Ben & Jerry’s.
Les céréales Kellogg’s, parmi lesquelles Special K, Trésor, Miel Pop’s, Froties ou encore All Bran.
Les céréales Quaker.
Les yaourts Yoplait.

Produits salés

Les chips Lay’s, Pringles et Doritos.
Les biscuits apéritif Benenuts et Bahlsen.
Les spécialités fromagères Philadelphia.
Les plats préparés Marie, Findus, Tipiak.
Les pains Jacquet.
Les soupes et bouillons Liebig, Knorr, Royaco, Alvale.
Les préparations mexicaines Old El Paso.
Les sauces Heinz, Amora, Benedicta.
Les produits Uncle Ben’s. (more…)

¤ Crise économique: Voir la dette sous un autre angle… pour mieux cesser de la payer !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 32

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/23/crise-economique-voir-la-dette-sous-un-autre-angle-pour-mieux-cesser-de-la-payer/

Angle de vue très intéressant sur la dette et de rentrer en désobéissance. Il faut sortir de la culpabilité induite au sujet de dettes des nations le plus souvent « odieuses » dans le sens où la responsabilité en incombe essentiellement au système de réserve fractionnel adopté par les escrocs de la finance internationale.

L’auteur a également écrit « Fragments of an Anarchist Anthropology » où figure en bonne place Marcel Mauss, Pierre Clastres, Robert Jaulin et Marshall Sahlins. Histoire de se sentir un peu « à la maison »…

– Résistance 71 –

La façon la plus simple de désobéir à la finance est de refuser de payer les dettes

David Graeber

16 janvier 2014

url de l’article original:

http://www.bastamag.net/David-Graeber-La-forme-la-plus

 

La dette ? Une construction sociale, fondatrice d’un pouvoir arbitraire, estime David Graeber, anthropologue et économiste états-unien, considéré par le New York Times comme l’un des intellectuels les plus influents actuellement. Les pays pauvres et les personnes endettées sont aujourd’hui enchainés aux systèmes de crédit. Piégés dans des relations basées sur la violence, les inégalités et justifiées par la morale, décrit l’auteur, dans un ouvrage qui retrace 5000 ans d’histoire de la dette. « Rembourser ses dettes » est devenu un dogme, impossible à contester. Et si, malgré tout, on décidait d’effacer l’ardoise ? Avec le mouvement Occupy Wall Street, David Graeber lance des actions de désobéissance civile pour démontrer l’absurdité du système capitaliste actuel. Entretien.

Basta ! : A quel moment dans l’histoire le crédit est-il apparu ? Qu’est-ce qu’une dette ?

David Graeber [1] : La dette est une promesse, qui a été pervertie par les mathématiques et la violence. On nous a raconté une histoire : « Il était une fois des gens qui utilisaient le troc. Voyant que cela ne marchait pas très bien, ils ont créé la monnaie. Et l’argent nous a amené le crédit. » Du troc au crédit, une sorte de ligne droite nous amènerait donc à la situation actuelle. Si on regarde plus attentivement l’histoire, cela s’est passé bien différemment ! Le crédit a d’abord été créé. La monnaie physique est apparue quelques milliers d’années plus tard. Cela permet de poser les questions différemment : comment sommes-nous passés d’un système où les gens disaient « je vous dois une vache », à un système où l’on peut mesurer la valeur exacte d’une dette ? Ou l’on peut assurer, formule mathématique à l’appui, que « 340 poulets sont équivalents à cinq vaches » ? Comment une promesse, une obligation de remboursement, est devenue une « dette » ? Comment l’idée que nous devons une faveur a-t-elle été quantifiée ?

En quoi quantifier une dette est-elle un problème ?

Quantifiable, la dette devient froide, impersonnelle et surtout transférable : l’identité du créancier n’a pas vraiment d’importance. Si je promets de vous rencontrer à cinq heures demain, vous ne pouvez pas donner cette promesse à quelqu’un d’autre. Parce que la dette est impersonnelle, parce qu’elle peut être exigible par des mécanismes impersonnels, elle peut être transférée à une autre personne. Sans ces mécanismes, la dette est quelque chose de très différent. C’est une promesse qui repose sur la confiance. Et une promesse, ce n’est pas la négation de la liberté, au contraire, c’est l’essence de la liberté ! Être libre, c’est justement avoir la capacité de faire des promesses. Les esclaves ne peuvent pas en faire, ils ne peuvent pas prendre d’engagements auprès d’autres personnes, car ils ne sont pas sûrs de pouvoir les tenir. Être libre, c’est pouvoir s’engager auprès d’autrui.

Au contraire, le « remboursement de la dette » est devenu un dogme moral…

La dette a été transformée en une question d’arithmétique impersonnelle, en l’essence même de l’obligation morale. C’est ce processus que nous devons défaire. Il est fascinant aussi de voir le lien entre la notion de dette et le vocabulaire religieux, de constater comment les premières religions débutent avec le langage de la dette : votre vie est une dette que vous devez à Dieu. La Bible par exemple commence avec le rachat des péchés… Devenue dogme moral, la dette justifie les dominations les plus terribles. On ne peut comprendre ce qu’elle représente aujourd’hui sans un détour par cette longue histoire de la dette comme justification morale de relations de pouvoir inégales. Le langage de la dette permet de justifier une relation de pouvoir arbitraire. Et il est très difficile d’argumenter face à un pouvoir arbitraire sans adopter le même langage. (more…)

24 janvier 2014

¤ Aerosols crimes

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...,Outils/Bon à savoir — uriniglirimirnaglu @ 8 : 11

22 janvier 2014

¤ Moyen-Orient et dictature saoudienne… Le fondement historique

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 54

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/22/moyen-orient-et-dictature-saoudienne-le-fondement-historique/

Le caniche saoudien des Rotschild a armé les rebelles libyens et syriens

Dean Henderson

17 janvier 2014

url de l’article: http://deanhenderson.wordpress.com/2014/01/17/rothschilds-saudi-lapdog-arms-libyan-rebels/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Dans un article du journal  The Independant de Londres le 7 Mars 2011 titré “America’s Secret Plan to Arm Libya’s Rebels”, le journaliste Robert Fisk rapportait que le gouvernement d’Obama avait demandé à l’Arabie Saoudite d’armer les rebelles libyens. Les Saoudiens obtempérèrent et plus tard soutinrent les mêmes rebelles d’Al Qaïda en Syrie. Les Saoudiens ont également envahi l’état voisin du Bahreïn pour sauver la monarchie Al-Khalifa.

Les Saoudiens ont joué ce rôle pour la cabale banquière de la City de Londres depuis presque un siècle, partie intégrante d’un quid pro quo qui implique le pétrole, les armes, la drogue et des opérations secrètes. (voir mon article, The Saudi Paymaster, ou le Chapitre 3 de mon livre, Big Oil & Their Bankers…)

Le trône saoudien a servi depuis longtemps comme un rempart dans la région pour les banquiers de la City de Londres et de Wall Street et leur confrérie dégénérée consanguine actionnaire des familles royales européennes. Ceci fut part d’un plan pondu par la famille Rothschild qui contrôle le monde des affaires de la table ronde depuis bien plus d’un siècle afin de saisir le contrôle du pétrole du Moyen-Orient.

La famille Rothschild est propriétaire en majorité des entreprises BP, de la Royal Dutch/Shell, ainsi que de la Banque d’Angleterre, de la Réserve Fédérale américaine et la banque centrale saoudienne: laSaudi Arabian Monetary Agency (ou SAMA).

En 1917, les Britanniques se sont assurés Ibn al-Saud comme client, celui-ci fut instruit d’encourager les tribus arabes de renier l’empire Ottoman (NdT: La trame essentielle de “Lawrence d’Arabie”, Lawrence étant un agent (militaire) agissant pour la City de Londres: la Couronne…) dans la région du Golfe Persique. La même année la Maison britannique des Rothschild poussa pour la déclaration de Balfour, prêtant le soutien de la “Couronne” pour une patrie juive en Palestine. Un an plus tard, l’empire Ottoman était vaincu.

L’Irak, la Jordanie et l’Arabie Saoudite furent sculptés dans les restes de l’empire ottoman et furent soumis aux règles de l’empire britannique, avec Ibn al-Saoud prenant le contrôle du pays qui portera son nom: l’Arabie Saoudite. En 1922, le traité de Djeddah donna son indépendance à l’Arabie Saoudite de l’empire britannique, bien que la “Couronne” (NdT: nos lecteurs savent maintenant ce qu’il faut lire quand on parle de la “couronne” britannique… La City de Londres) exerça toujours une influence considérable. Jusqu’à aujourd’hui, des mercenaires britanniques servent de garde rapprochée aux membres de la Maison des Saoud.

Pendant les années 1920, avec l’aide de l’armée britannique,  Ibn al-Saoud saisît toujours plus de territoires des Ottomans (Turcs). Il annexa Ryadh et saisît les villes saintes de la Mecque et de Médine des mains des Haschémites.

L’entreprise Standard Oil of California (maintenant Chevron-Texaco, empire Rockefeller), trouva du pétrole en Arabie Saoudite en 1938. L’entreprise créa l’entreprise ARAMCO avec ses quatre cavaliers du cartel ami Exxon Mobil, Royal/Dutch Shell et BP (NdT: aujourd’hui quasiment exclusivement des intérêts Rockefeller et Rothschild !!…). Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne signèrent des accords de protection avec la Maison des Saoud et l’entreprise Bechtel se hâta de construire les infrastructures pétrolières de l’entreprise ARAMCO.

En 1952, juste après des accords de sécurité entre les Etats-Unis et l’Arabis Saoudite, SAMA fut créée en tant que banque centrale saoudienne. Dès 1958, SAMA était gérée par le Pakistanais Anouard Ali, qui fut ensuite le conseiller du roi Fayçal d’Arabie. Anouard Ali a été le patron du département Moyen-Orient du FMI au préalable.

Ali recruta trois banquiers occidentaux pour servir comme conseillers de SAMA. Connus sous le vocable des “trois sages” ou des “pères blancs”, ces banquiers occidentaux dirigeaient SAMA, Ali servant de vitrine. Le plus puissant de ces trois banquiers étaient John Meyer Junior, PDG de la Morgan Guaranty (aujourd’hui JP Morgan Chase, intérêts Morgan et Rockefeller), de sa division internationale et plus tard PDG du vaisseau amiral Morgan.

Les pères blancs dirigèrent les royalties/intérêts des pétro-dollars de SAMA vers les comptes de Morgan Guaranty. A son tour Morgan servît comme conseiller très bien payé de SAMA. Le fils d’Anouard Ali eut même un bon boulot à Morgan Equity. Avec des milliards et des milliards de pétro-dollars coulant à flot, le quid pro quo armes pour pétrole fut établi.

La progéniture d’Ibn al-Saoud forme aujourd’hui la monarchie actuelle de la Maison des Saoud, qui règne en Arabie Saoudite. Moins de 20 familles qui sont connectées avec le trône contrôlent l’économie saoudienne. La Maison des Saoud élargit son influence par l’argent et la reproduction. Les membres mâle de la famille Saoud sont aujourd’hui plus de 5000. (more…)

¤ Oligarchie financière: les huit familles derrière le cartel banquier privé international… L’ennemi des peuples a un nom et des visages !

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 38

Source : http://resistance71.wordpress.com/2011/06/03/oligarchie-financiere-les-huit-familles-derriere-le-cartel-banquier-prive-international-lennemi-des-peuples-a-un-nom-et-des-visages/

Nous avons traduit ici un article de Dean Henderson qui décortique le panier de crabes de la haute finance internationale pour nous. Il confirme ici que les banques centrales n’ont de « centrale » que le nom, et qu’elles sont des entités privées, dirigées pour le profit et mettre le contrôle total de l’économie mondiale dans le moins de mains possible.

Les banques sont un outil d’oppression sans précédent et des armes de destruction massive qui doivent être éradiquées si nous désirons vivre libre. Le néo-esclavagisme orchestré par le cartel des banques privées et bel et bien en marche. Il suffit de lui dire NON pour que tout s’arrête et que nous reprenions notre destinée en main.

Oui, c’est aussi con que cela: être capable de dire NON ! en masse et s’y tenir…

Autres articles intéressants lies au sujet publies sur ce blog:

http://resistance71.wordpress.com/2011/10/19/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-wall-street-et-la-montee-en-puissance-dhitler-professeur-antony-sutton-1ere-partie/

http://resistance71.wordpress.com/2011/09/28/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-le-dossier-rockefeller-1ere-partie/

– Résistance 71 –

Le cartel de la réserve fédérale: les huit familles

par Dean Henderson

Global Research, le 1er Juin 2011 (Part one of a four-part series)

url de l’article original: http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=25080

Les quatre cavaliers du sytème bancaire américain (Bank of America, JP Morgan Chase, Citigroup and Wells Fargo) possèdent les quatre cavaliers du pétrole (Exxon Mobil, Royal Dutch/Shell, BP Amoco et Chevron Texaco) en tandem avec Deutsche Bank, la BNP, Barclays et d’autres anciens pontes européens de l’argent. Mais leur monopole sur l’économie globale ne s’arrête pas aux limites des champs pétroliers.

D’après les déclarations d’entreprise 10K enregistrées avec la SEC (NdT: la commission des cotations boursières, le “shériff” de Wall Street, ou ce qui devrait l’être), les quatre cavaliers de la banque sont parmi les 10 actionnaires majeurs de pratiquement toutes les entreprises figurant dans le ghotta du Fortune 500 [1]

Alors qui sont donc les actionaires de ces banques centralisant l’argent ? Cette information est gardée de manière plus ferme. Mes demandes aux agences régulatrices bancaires concernant la question de savoir qui possède les actions des top 25 compagnies américaines tenant les actions des banques ont initialement reçu un status couvert par le Freedom of Information Act (NDT: loi sur la liberté de l’information, qui aux Etats-Unis prévoit d’empêcher le secret de l’information), avant d’être finalement refusées sous couvert de raisons de “sécurité nationale”. Ceci est très ironique, sachant que bon nombre d’actionnaires résident en Europe.

Un des monument de la richesse de l’oligarchie globale qui possède ces compagnies de holding bancaire est la US Trust Corporation, fondée en 1853 et maintenant propriété de Bank of America. Un des récents directeurs de l’US Trust Corporation et administrateur honoraire était Walter Rothschild. D’autres directeurs furent Daniel Davison de JP Morgan Chase, Richard Tucker d’Exxon Mobil, Daniel Roberts de Citigroup et Marshall Schwartz de Morgan Stanley. [2] J.W. McCalister, un membre éminent de l’industrie du pétrole avec des entrées dans la maison des Saouds, écrivit dans le Grim Reaper, qu’il a obtenu des informations de banquiers saoudiens, qui citaient le fait que 80% de la banque fédérale de New York, de loin la plus puissante branche de la réserve fédérale, étaient détenus par juste huit familles, dont quatre résident aux Etats-Unis. Ce sont les familles Goldman Sachs, Rockefellers, Lehmans et Kuh Loebs de New York, les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourd, les Lazards de Paris et les Israël Moses Seifs de Rome.

CPA Thomas D. Schauf confirme les dires de McCallister, ajoutant que 10 banques contrôlent les douze branches de la réserve fédérale. Il nomme N.M Rothschild de Londres, Rotshschild Bank de Berlin, la banque Warburg de Hambourg, la banque Warburg d’Amsterdam, Lehmans Brothers de New York, Lazard Brothers de Paris, la banque Kuhn Loeb de New York, la banque Israel Moses Seif de Rome, Goldman Sachs de New York et la banque JP Morgan Chase de New York. Schauf également cite William Rockefeller, Paul Warburg, Jacob Schiff et James Stillman comme étant les individus qui ont le plus d’actions à tire individuel dans la réserve fédérale. [3] Les Schiffs sont étroitement liés à Kuhn Loeb, les Stillmans de Citigroup, qui se marrièrent dans le clan Rockefeller au début du siècle.

Eustace Mullins arriva aux même conclusions dans son livre “Les secrets de la réserve fédérale”, dans lequel il montre des diagrammes connectant la Fed et ses banques membres avec les familles Rothschild, Warburg, Rockefeller et autres. [4] Le contrôle exercé par ces familles sur l’économie globale ne peut pas être exagéré et est couvert volontairement du sceau du secret. Leur bras médiatique est prompt à discréditer toute information exposant ce cartel de banques privées comme étant une “théorie du complot”. Pourtant, les faits demeurent.

La maison Morgan

La banque de la réserve fédérale est née en 1913, la même année que mourut J. Pierpont Morgan et que la fondation Rockefeller fut créée. La maison Morgan présidait sur la finance américaine depuis le coin de Wall Street et Broad, agissant déjà en quasi banque centrale américaine depuis 1838, quand Georges Peabody la fonda à Londres.

Peabody était un partenaire d’affaires des Rothschilds. En 1952, l’enquêteur sur le Fed Eustace Mulins émit la suposition que les Morgans n’étaient de fait que les agents de Rothschild. Mullins écrivit que les Rothschilds “…préféraient opérer de manière anonyme aux etats-Unis derrière la façade de la JP Morgan and co”. [5] L’écrivain Gabriel Kolko écrivit “Les activités des Morgan en 1895-96 à vendre des bons du trésor or américains en Europe étaient basées sur une alliance avec la maison Rothschild.” [6]

La pieuvre financière Morgan enroula rapidement ses tentacules autour du monde. (more…)

¤ Affaire Dieudonné (suite… et fin pour l’heure en ce qui nous concerne): Recul, mesure et intelligence…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 55

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/17/affaire-dieudonne-suite-et-fin-pour-lheure-en-ce-qui-nous-concerne-recul-mesure-et-intelligence/

Mesure, recul et intelligence émanent de cet excellent article / analyse de cette « affaire d’État Dieudonné », publié dans le Quotidien d’Oran. Nous désirons relayer cet article car il représente, et de loin à notre sens, ce que nous avons lu de plus intelligent sur toute « l’affaire »…

Rideau (provisoire) donc sur le saltimbanque quenelleur…

– Résistance 71 –

 

Dieudonné ou David contre Goliath

 

par Djamel Labidi

 

16 janvier 2014

 

url de l’article original:

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5192870

 

En France, une campagne d’une violence inouïe a été menée contre l’humoriste Dieudonné. Tout le pouvoir d’Etat, tous les médias français, les partis politiques de droite comme de gauche se sont mobilisés, acharnés, contre un seul homme. Dieudonné avait toujours affirmé qu’il menait son combat contre «le système» et que ce système était une réalité. «Le système» vient d’en donner lui-même la preuve.

Sur les plateaux de chaines de télé françaises, pas un seul débat contradictoire. Pas une seule voix pour dire qu’il faut au moins donner la parole à l’accusé, qu’il n’est pas bon pour la vérité qu’il n’y aitqu’un seul son de cloche, et qu’il faut un minimum de débat démocratique. On assiste, en direct, à un véritable lynchage médiatique. Le seul point de vue différent toléré est celui consistant à douter de l’efficacité de la méthode d’interdiction du spectacle de Dieudonné, et encore faut-il, avant, montrer patte blanche, reconnaître que Dieudonné est « antisémite » et « raciste », et faire assaut d’injures à son égard. « Abject », ignoble » « infect » « lâche », tel est le lexique employé sur les médias concernant Dieudonné.

La violence de la campagne est si grande qu’elle va effrayer,tétaniser ceux qui ont la velléité de s’yopposer. Ainsi, le 10 janvier, sur France 2(émission « Ce soir ou jamais), le président de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) demandera à tous les participants au débat de ne plus employer le mot humoriste en parlant de Dieudonné. Puis, parlant d’une autre personne, il dira qu’elle est « un pseudo écrivain ». Un des participants au débat essaie alors de lui faire remarquer qu’il n’est pas qualifié pour en décider, et qu’il s’agit là d’une dérive dangereuse mais sa remarque est sitimide, sa voix si faible qu’il n’est pas entendu.

La campagne contre Dieudonné révèle la dérive totalitaire du système médiatique français aussi bien dans le contenu de l’information que dans les méthodes.La connivence entre le monde politique et le monde médiatique s’affiche au grand jour, sans qu’on se soucie même de sauver les apparences. Sur les plateaux de télé, journalistes et hommes politiques renchérissent les uns sur les autres dans une entente parfaite. La pensée est unique. La campagne est monolithique. Cela devient de la pure propagande. Les mêmes thèmes, et même les mêmes mots sont utilisés aussi bien par les responsables politiques que par les animateurs des chaines et émissions d’informations: « Dieudonné n’est plus un humoriste »"c’est un antisémite, un raciste » « ses spectacles sont des meetings politiques »"ce sont des entreprises de la haine « etc. La ministre de la culture françaisevient, elle-même, le proclamer, sur toutes les chaines sans se soucier des exigences de sa fonction et des précédents sinistres qu’évoquecette intervention du pouvoir dans le domaine de la culture. Des extraits de vidéos, toujours les mêmes, sont passés en boucle sur les chaines télé. Ce ne sont même pas des extraits du spectacle, « Le mur », mis en cause, mais des extraits de vidéo internet d’interventions de Dieudonné sur son site. Rien n’est dit de la grande variété de sujets qu’abordent les sketchs de Dieudonné. Tout doit laisser penser qu’il a une obsession: les juifs. Mais personne, sur les plateaux pour s’étonner de ces procédés. D’ailleurs, comme cela apparaîtra vite,fait notable: pas un de ceux qui s’acharnent sur Dieudonné, Crif(Conseil représentatif des institutions juives de France), Licra, hommes politiques, députés, journalistes, n’a même vu un seul des spectacles de Dieudonné. Il semblerait même que ce soit le cas du Conseil d’Etat lorsqu’il a statué.

Taubira et Anelka

Répétés, assenés, les mensonges tiennent lieu de vérités et servent ensuite de base à d’autres accusations contre Dieudonné. Les extraits de vidéo à charge contre Dieudonné ont été soigneusement choisis et retirés de leur contexte. Sur l’un d’eux, on entend Dieudonné direque « la vérité est intrinsèquement antisémite ». La phrase est présentée au premier degré alors que Dieudonné veut dire tout simplement là, que, dans le contexte du système régnant en France, toute vérité qu’il énonce est systématiquement qualifiée de discours antisémite par ses détracteurs.Sur une chaîne d’informations, on va affirmer que Dieudonné s’est attaqué »comme par hasard uniquement à des artistes juifs », ici, en l’occurrence Gad Elmaleh, Patrick Timsit, Patrick Bruel, Arthur et son ancien partenaire Elie Semoun. La chaîne oublie simplement de préciser que ce sont eux qui se sont attaqués soudainement, l’un après l’autre,à lui dans une campagne qui s’annonçait déjà et qu’il n’a fait que leur répondre. Sur la chaînefrançaise d’information Itélé, dans une présentation de Dieudonné, on signale  » qu’il a fait le salut nazi dans une émission de télévision ». On omet de préciser que ce geste accompagnait un jeu de mots « Isra-Heil ! » qu’il avait fait pour résumerle fait que les méthodes d’Israël contre les palestiniens lui rappelaient les méthodes nazis. Le public du plateau de télé (France 3, émission « on ne peut pas plaire à tout le monde », 1er décembre 2003) avait alors bien ri de ce sketch mais le spectacle avait déclenché de vives réactions officielles, y compris du Premier ministre de l’époque, Jean Pierre Raffarin et du CSA français (Conseil supérieur de l’audiovisuel). C’est depuis ce jour qu’il avait été frappé d’ostracisme dans les médias français. Cela fait plus de 10 ans…

Il reste de tout cela une impression très forte de manipulation de l’opinion. Jusqu’aux sondages réalisés qui donnent eux-mêmes l’impression de participer à la manipulation tant ils sont contradictoires. Le 30 Décembre, deux sondages (journaux « Le Point » et « Le Progrès ») donnent plus de 70% d’opinions contre l’interdiction des spectacles de Dieudonné. Mais ils sont 52% à être, soudainement, en faveur de l’interdiction, dans un sondage du CSA publié le 8 janvier 2014. Il devient difficile de vérifier la véracité d’un sondage, dés lors que la crédibilité du sondeur n’est pas soumise à la réalité des faits, comme c’est le cas par exemple pour la prévision du résultat d’élections.

Les méthodes sont elles aussi totalitaires. Elles visent à avilir l’adversaire, à ternir son image. Dieudonné est présenté » comme un petit entrepreneur faisant commerce de l’antisémitisme », que « ce qu’il fait, il le fait pour le fric », que »l’antisémitisme est pour lui une entreprise juteuse ». Dans des insinuations, à connotation raciste, on laisse entendre que Dieudonné Mbala Mbala « prépare sa retraite au Cameroun » et « aurait blanchi » de l’argent dans ce but. Comme dans toute pression totalitaire, celui qui veut rester neutre ou se tait, en devient lui-même suspect. Il va en être ainsi de la ministre de la justice française, Mme Taubira, qui va se voir reprocher, dans les médias, son silence. Ceux qui expriment leur sympathie pour Dieudonné sont menacés de sanction ouvertement dans les médias, comme le fait la ministre de la jeunesse et des sports pour le joueur de football Anelka, et beaucoup préfèrent se taire par peur pour leur carrière.

La Quenelle

Et puis, il y a l’aboutissement final de toute vision totalitaire: le délireparanoïaque. Le geste de protestation, de provocation et de dérision de Dieudonné,  » la quenelle », est qualifié de « salut nazi inversé ». Dieudonné, en quittant le Zénith de Nantes, où son spectacle vient d’être interdit, fait de loin, à son public, un petit geste d’adieu rapide et affectueux de la main. Mais son bras est levé et l’animateur de l’émission de 22h d’ » Itélé  » ( » Itélé « , émission d’information de 22h de Olivier Galzi, 10 janvier) y voit « un geste ambigu », un « salut nazi ». « L’information » va être reprise immédiatement en boucle par les médias.

Il y a donc dérive totalitaire lorsque ces deux pouvoirs se confondent, celui politique et celui de la presse, plus généralement des médias.Un autre aspect de cette dérive, c’est lorsque le pouvoir politique s’approprie le pouvoir judiciaire. La campagne contre Dieudonné va être émaillée de tels empiétements. Les contradictions entre l’arrêt du tribunal administratif de Nantes avec celui du Conseil d’Etat, l’un autorisant le spectacle, l’autre l’interdisant, comme les contradictions avec toute la jurisprudence précédente sur la liberté d’expression, donnent la mesure évidente des énormes pressions politiques qui se sont exercées sur les instances judiciaires. L’opération anti Dieudonné se dessine dans la deuxième semaine de Décembre dans la grande presse écrite et télévisée française, « Le Monde « ,  » Le Figaro « , « BFM TV », »France 2″ etc…Elle est centrée contre le signe de ralliement de Dieudonné, « la quenelle ». Pourquoi celle-ci ? En réalité, ce qui inquiète c’est la large diffusion dans la jeunesse, dans tous les milieux, et surtout dans les corps constitués, l’armée, la police, de ce geste que Dieudonné qualifie conne un geste antisystème. C’est Alain Jacubowicz, président de la Licra, qui, le premier s’était alarmé, dans une lettre écrite le 9 Septembre 2013 au Ministre de la Défense français « avec copie au ministre de l’intérieurfrançais « Manuel Valls », de la reprise de ce geste par des soldats. Et c’est d’ailleurs lui, dans la même lettre, quidéfinit alors, de façon hallucinante, ce geste comme « correspondant au salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah ».

Le 11 Décembre 2013, le journal « Le Monde » consacre un long article à « la Quenelle ». Le 13 Décembre, la chaine d’information française BFMTV publie un reportage: » le succès tabou et inquiétant de Dieudonné ». Immédiatement Dieudonné annonce qu’il va porter plainte pour diffamation contre les médias participant à cette campagne ainsi que contre Manuel Valls qui multiplie les interventions publiques contre lui. Le 27 Décembre, en pleine « trêve des confiseurs », le ministre de l’Intérieur, celui qui, on s’en souvient, était revenu, selon la boutade de François Hollande, « sain et sauf d’Algérie », annonce qu’il  » étudie les moyens d’interdire les spectacles de Dieudonné ».

Les 2 et 3 Janvier, étrange coïncidence, Arno Klarsfeld, annonce que lui et sa famille vont manifester contre le spectacle de Dieudonné au Zénith de Nantes et appelle « les non juifs » aussi à le faire.L’argumentaire du « risques de trouble à l’ordre public » est mis en place. Les Klarsfeld n’iront jamais manifester à Nantes, ni les » non juifs » d’ailleurs. L’arrêté pris par le préfet de Nantes d’interdiction du spectacle permettra à la famille Klarsfeld, selon le fils, « d’annuler la manifestation de Nantes ». Arno David Emmanuel Klarsfeld est le fils de Serge et Beate Klarsfeld, un couple rendu célèbre par son opiniâtreté dans « la chasse aux nazis ». Il est franco-israélien. Il a pris la nationalité israélienne à 37 ans, en 2002, et s’est engagé dans l’armée israélienne (unité des gardes frontières), sur laquelle il a fait un long reportage apologétique. Il est avocat. Mais surtout,il est, par nomination de l’ex Président Nicolas Sarkozy et depuis 2010, membre du Conseil d’Etat, la plus haute instance judiciaire administrative française. Or, on va retrouver,aussi bien dans la circulaire de Manuel Valls ordonnant aux préfets d’interdire le spectacle de Dieudonné que dans les arrêts du Conseil d’Etat entérinant ces interdictions,exactement les deux principaux arguments développés ouvertement par Arno Klarsfeld sur les plateaux de télé, ceux « d’atteinte à la dignité humaine » et de « risques de trouble pour l’ordre public.

L’Inquisition

Au milieu de cette campagne contre Dieudonné, ma fille, révoltée, m’envoie un email où elle me dit: « C’est un procès en sorcellerie, ils n’ont plus qu’à le brûler sur un bucher, on se croirait au Moyen âge !  » J’ai été surpris de voir comment la nouvelle génération résumait de façon simple la situation.

Il s’agit bien en effet d’Inquisition. La nouvelle génération est sur Internet. Le nombre de visiteurs du site de Dieudonné, comme de celui de son ami Alain Soral, qui a été d’ailleurs lui aussi l’objet d’accusations de même nature,se compte par centaines de milliers, c’est-à-dire bien plus que les journaux français et même que les médias traditionnels, tels que les chaines téléd’information.Internet échappe jusqu’à présent au contrôle et à l’emprise que l’establishment français a acquis sur les médias traditionnels. La campagne contre Dieudonné a donc été aussi une campagne contre Internet au cours de laquelle ont été réclamées des mesures de contrôle par l’Etat sur « la Toile ». Certains, sur les medias, sont allés jusqu’à faire le parallèle entre les mesures prises sur l’Internet contre les sites pédophiles aux mesures à prendre contre le site de Dieudonné. Dieudonné serait donc le diable. N’est-ce pas là un procès en sorcellerie de quelqu’un, accusé, comme l’avait été Socrate, de pervertir la jeunesse.

C’est un aspect récurent de l’Histoire: le progrès technologique a toujours exigé de nouveaux progrès sociaux en même temps qu’il rencontrait l’hostilité des forces conservatrices et leur peur de perdre le contrôle de la société. L’inquiétude de l’establishment français rappelle celle des institutions religieuses, à la sortie du Moyen Age, lorsque l’invention de l’imprimerie représentait alors le progrès technologique. Le livre imprimé avait représenté un progrès formidable dans la communication et la diffusion des idées. Il avait été interdit alors dans bien des universités au profit du maintien du vieux manuscrit.

Il s’agit aussi d’Inquisition lorsque des personnes investis du pouvoir d’Etat, tels les ministres français de l’Intérieur, de la culture, de la jeunesse et des sports, ou des organisations civiles, telles que la Licra, le Crif, la Ligue de Défense juive décident de quoi on doit rire et de quoi on ne doit pas rire, qui est un humoriste et qui est un « pseudo humoriste », qui est un écrivain et qui est un « pseudo écrivain ». Tour cela s’est fait au nom de la lutte contre l’antisémitisme. Reste à comprendre alors pourquoi un thème aussi légitime peut aboutir à une chasse aux sorcières, et pourquoi c’est précisément sur ce thème que s’est faite la mobilisation de tout « le système » contre un seul homme.

Antisionisme ou antisémitisme

Dieudonné se situe comme antisioniste. La campagne menée contre lui a voulu montrer que l’antisionisme n’était pour lui qu’un masque à son antisémitisme,certains allants jusqu’à affirmer que l’antisionisme est par nature un antisémitisme.

Or la réalité est exactement à l’inverse: c’est le sionisme qui se cache régulièrementderrière l’argument de la lutte contre l’antisémitisme. Le sionisme est arrivé, jusqu’à présent, à s’assurer le soutien de la plus grande partie des juifs dans le monde, et le quasi-monopole de leur représentation en s’appuyant sur le sentiment exacerbé d’appartenance, de solidarité et d’identité qui a suivi l’antisémitisme européen et leurs terribles souffrances de la deuxième guerre mondiale. Mais se faisant, il leur a fait courir le risque de s’isoler au fur et à mesure qu’il apparaissait comme une idéologie nationaliste agressive et qu’il se mettait au service de l’entreprise occidentale de contrôle des richesses énergétiques du Moyen Orient. Beaucoup de juifs, de plus en plus, ressentent ce danger d’isolement et expriment leurs réserves à l’égard du sionisme. Dieudonné avait fait d’ailleurs participer deux rabbins antisionistes à l’un de ses spectacles, ce qui ne lui avait pas été pardonné par certaines organisations juives.

Le sionisme, depuis plus de 60 ans, avec la création de l’Etat d’Israël, s’est donc retrouvé au cœur du système de domination occidentale du Moyen Orient. En faisant la critique du sionisme, Dieudonné faisait celle du système. Celui-ci ne pouvait l’accepter même, et peut être encore moins, sous la forme humoristique. Le rire ou le sourire que fait naître l’humoriste n’est-il pas celui du plaisir que donnent l’esprit critique et la liberté.

Mais l’offensive contre Dieudonné ne pouvait se faire, sur le plan des idées, en prenant le contre pied de sa dénonciation du sionisme. Le terrible isolement moral de celui-ci et de l’Etat d’Israël est apparu dernièrement encore clairement aux funérailles de Nelson Mandela où les dirigeants israéliens ont été les seuls dans le monde à ne pouvoir y assister, pour avoir soutenu jusqu’au bout le régime de l’apartheid en Afrique du Sud. Et tout récemment, les funérailles d’Ariel Sharon, et le peu de sympathies et de résonance qu’elles ont soulevées à l’échelle internationale, comparées à celle, on s’en souvient, de Yasser Arafat, ont confirmé cet isolement.

C’est donc la lutte contre l’antisémitisme qui a servi d’argumentaire à l’opération anti Dieudonné. L’accusation d’antisémitisme offre en effet, l’avantage de pouvoir s’appuyer en France sur une base juridique, la loi Gayssotde 1990, qui est susceptible d’être utilisée pour faire l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme.

Cette loi Gayssot veutréprimer »tout acte raciste, antisémite ou xénophobe ». Mais elle a introduit une nouveauté puisqu’elle va plus loin que le cadre juridique classique, celui de répression des actes, pour considérer comme délit aussi toute expression niantdes » crimes contre l’humanitétels que définis par le tribunal militaire international » de Nuremberg en 1945.

C’est la fameuse question du « révisionnisme » concernant les crimes commis contre les juifs pendant la deuxième guerre mondiale.Dans ce domaine délicat de l’expression et de son interprétation forcément arbitraire, car subjective, politique ou idéologique, il y a précisément matière à manipulation comme de qualifier d’antisémitisme le simple fait d’accuser le sionisme d’instrumentaliser, à des fins de domination,les persécutions subies par les juifs.

C’est le procès fait d’ailleurs à Dieudonné. L’argument d’antisémitisme offre aussi l’avantage de faire appel à des ressorts émotionnels et passionnels. Tous ces éléments additionnés peuvent expliquer qu’on puisse arriver à une atmosphère d’interprétations délirantes, d’Inquisition, comme cela a été le cas dans la campagne officielle contre Dieudonné.

Cette atmosphère violente et passionnelle tranchait avec celle du public de Dieudonné, empêché du spectacle de son humoriste favori et qui restait bon enfant.Il réclamait la liberté d’expression. Il était difficile d’y voir la description fantasmatique qu’en donne les médias français.

De tout cela, il reste, au fond, un grand motif d’espoir et de réconfort.

Tel David contre Goliath, Dieudonné a osé affronter « le système » et ses énormes moyens. Mais « le système », en se mobilisant contre Dieudonné, a fourni la preuve qu’un homme seul, sans moyens, par sa seule force morale et celle de son talent, pouvait lui résister. C’est là le secret de l’immense popularité accumulée par Dieudonné depuis 10 ans et qui fait que les gens n’ont jamais voulu le laisser seul.

Cette entrée a été publiée le janvier 17, 2014 à 11:58 et est classée dansactualitéFrance et colonialismeguerres imperialistesmédia et propagandemilitantisme alternatifneoliberalisme et fascismepédagogie libérationpolice politique et totalitarismepolitique et lobbyismepolitique françaisepresse et médiarésistance politiqueterrorisme d’état avec des tags ,. Suivez tous les commentaires de cet article par flux RSS 2.0. Vous pouvez poster un commentaire ou rétrolier depuis votre site.

18 Réponses à “Affaire Dieudonné (suite… et fin pour l’heure en ce qui nous concerne): Recul, mesure et intelligence…”

  1. ¤ Affaire Dieudonné (suite… et fin pour l’heure en ce qui nous concerne): Recul, mesure et intelligence… dans Outils/Bon à savoir

    véritéoblige dit :
    janvier 17, 2014 à 12:25

    Il est aussi très intéressant d’entendre la voix dissidente de l’écrivain Jacob Cohen: un juif intègre:

    • Excellent, à voir et diffuser sans modération…
      Tout l’entretien est excellent, mention particulière à la fin à partir de la minute 24 jusqu’à la fin…
      Respect Mr Jacob Cohen.

  2. interview très intéressante de Jacky Sigaux (comédien, auteur-interprète-comédien et… régisseur de Dieudonné) sur RMC:

  3. Doctorix dit :
    janvier 17, 2014 à 2:07

    J’ai tenté de publier cet article sur agora, sous le titre
    « Affaire Dieudonné : il est des défaites qui sonnent comme des victoires. »
    et précédé de cette préface:

    Il aura fallu cette ignoble cabale pour qu’enfin les Français comprennent quelques points essentiels.

    D’abord, il auront appris à faire la différence entre antisionisme et antisémitisme. Jusqu’ici, par une sorte d’amalgame frauduleux et pervers, on avait réussi à faire croire que condamner la politique d’apartheid et de racisme du gouvernement israélien, c’était ni plus ni moins que de l’antisémitisme.

    Aujourd’hui, la plupart des Français ont compris qu’il n »était pas incompatible d’aimer les juifs autant que n’importe qui, d’aider ceux qui sont de bonne volonté à de débarrasser des dirigeants assassins de l’Etat Israélien, et de purger le monde dit libre de cette ignoble politique d’apartheid qui sévit en Palestine.

    Ensuite, ils auront pu constater de leurs yeux l’ingérance extraordinairement délétère qu’un organisme fasciste, le CRIF, exerce sur nos dirigeants et nos média. L’attitude obséquieuse de Manuel Valls étant à cet égard hautement significative. Je pense que si jusqu’ici, nos hommes politiques se sentaient flattés d’être invités aux diners de CRIF, ils ne s’y rendront désormais qu’en catimini, avec une grande honte, comme des démunis qui vont à la soupe populaire, des gamins qui vont réclamer leur argent de poche, ou des acteurs médiocres qui vont mendier une interview dans tel journal ou telle émission télévisée, au sein desquels, c’est maintenant une évidence, le CRIF fait la pluie et le beau temps.

    Les Français auront appris aussi l’existence et les manigances de divers organismes, qui n’étaient jusqu’ici que des sigles plus ou moins obscurs : la LICRA, la LDJ, et, aux USA, l’AIPAC ( http://www.youtube.com/watch?v=slnn… )et l’ADL ( http://www.dailymotion.com/video/xq… )

    Toute cause a besoin d’un martyr pour émerger : Dieudonné fut celui de lutte contre le fascisme de l’Etat d’Israél et contre la corruption de nos élus. Le grand bonheur est que ce martyr-là n’a pas eu besoin de mourir pour sa cause, et que nous le reverrons, plus fort que jamais.

    Pour bien comprendre ce que j’expose, et que désormais tout le monde sait ou subodore, je ne vois rien de mieux que cet article de Djamel Labidi, publié dans le quotidien d’Oran, plein de lucidité :

    16 janvier 2014

    url de l’article original :
    http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5192870

    • +1 Doctorix,

      Cet article mérite toute la diffusion possible. Il est écrit de manière érudite et intelligente sans aucune animosité. Il est quand même incroyable de noter que pour être dignement informé en France de manière équilibrée, il faut allez chercher l’info dans des pays qui savent ce que veut dire oppression et répression par l’expérience coloniale: Maroc, Algérie, Iran, Cameroun, Sénégal etc…
      Nous avons tant à apprendre…

      • Doctorix dit :
        janvier 17, 2014 à 3:11

        J’avoue qu’ « ils » avaient réussi à me mettre le doute dans l’esprit: serais-je antisémite?
        J’ai enfin compris que non, en écoutant tous ces juifs antisionistes qui, comme nous, sont en recherche de fraternité et de lutte contre le mensonge.
        Il n’empêche qu’il est grand temps de purger nos media, avec des quotas: parce que plus je les regarde, plus je les écoute, et plus je prends la mesure de l’infiltration sioniste (et jamais une fenêtre pour les juifs antisionistes: la aussi, il y a apartheid interne).

        Le pompon d’or à Arte et France-Inter, où c’est carrément une exclusivité, un one-people show.

        • tout le système propagandiste fonctionne par amalgame. Pour discréditer ils procèdent par amalgame en tout domaine: antisioniste = antisémite = négationniste ; climato-sceptique = négationniste, 9/11 truther = théoricien du complot = antisémite (souvent ramené à la thèse du « complot judéo-maçonnique ») = négationniste…
          Le but: mettre l’interlocuteur en position défensive non pas sur le fond de ses idées mais sur l’amalgame, ainsi la personne doit passer 90% du temps à essayer de prouver qu’elle n’est pas antisémite et 10% du temp ou moins à argumenter sur le fond des idées.
          L’inquisition procédait de la même manière, c’est un procédé classique, qui a été adapté à l’agenda du jour.
          Ceci dit, il y a des antisionistes qui sont aussi antisémites (au sens de ne pas aimer les juifs et non pas au sens éthymologique puisqu’un « antisémite » détesterait les races sémites, donc aussi les arabes. La très vaste majorité des juifs d’Israël ne sont pas sémites mais génétiquement européen, là encore, les mots et les amalgames…), mais ce n’est pas la majorité loin s’en faut. L’antisionisme n’est pas un argument raciste mais politique, parce que le sionisme est une idéologie politique, elle-même fondée sur un concept raciste et totalement inégalitaire et il faut demeurer clair là-dessus.
          De plus toujours argumenter politiquement, comme pour le débat sur l’escroquerie du réchauffement climatique anthropique. Ce sont des idéologies politiques, qui doivent être combattues sur le plan politique. Toujours aussi évoquer le fait qu’il y a bien plus de sionistes non-juifs que juifs en occident et surtout dans la sphère politique.
          Citer les juifs antisionistes comme Sand, Pappe, Atzmon, Finkelstein, Cohen et ceux qu’on oublie, qu’on ne peut pas taxer « d’antisémites », même si les sionistes ont inventés un concept pour les discréditer, le concept du « self-hated jew » ou le « juif s’auto-haïssant » (sic).
          Cette élucubration pseudo-conceptuelle tend aujourd’hui à être généralisée à tous les esprits libres occidentaux qui rejettent l’idéologie coloniale mortifère et génocidaire de l’occident.
          Certains d’entre nous ont déjà été qualifiés de « traîtres » ou de « malades mentaux haïssant leur propre culture », parce que nous prenons positions contre l’occident colonial et pour les peuples opprimés et colonisés. Le pire pour le système n’est pas la « prise de position », mais l’exposition au grand jour des idéologies qui ont menées au génocide de bien des peuples avant l’holocauste (Amérindiens dès le XVème siècle, traite des noirs peu de temps après, guerres et appropriations coloniales, etc…)
          Ce concept est dangereux, parce qu’il mène tout droit au pire des totalitarismes qui veut, comme en ex-URSS, que tout dissident qu’on n’a pas pu « casser » et ramener dans le giron, est étiqueté comme « fou » et interné dans les asiles psychiatriques. C’est le chemin que cela prend si on ne met pas un coup d’arrêt au délire psychopathe de ces criminels de masse.
          Dernier argument à toujours amené dans le débat: Israël a été le dernier pays à soutenir l’apartheid en Af’sud, jusqu’au bout. Aujourd’hui Israël a peaufiné l’apartheid et l’a amené dans une autre dimension.

  4. JBL1960 dit :
    janvier 17, 2014 à 5:25

    A moi aussi, ils m’ont foutu le doute dans l’esprit, enfin l’espace d’un bref instant. Comme à l’époque de Sarko ; Je ne me sentais plus française… Je sais maintenant que je suis française de branche… Bon, il n’empêche que je suis antisioniste et pas antisémite… Excellent article en tout cas, je visionnerai la vidéo plus tard… Merci R71, comme d’hab et A+

  5. victorinix dit :
    janvier 17, 2014 à 5:49

    excellent article , qui démontre la main-mise d’une « certaine idéologie » sur 100% des médias

  6. Je crois qu’il faut expliquer le déchainement de vals;par le fait qu’il soit un sioniste convaincu(comme toutes nos fiottes gouvernementales);hors,Dieudonné s’est déclaré haut et fort antisioniste mais pas antisémite.

  7. Bonsoir, lu sur un site mais info à vérifier.

    France 2 aurait décidé, ce soir, de remplacer Frédéric Taddei le vendredi soir par Alessandra Sublet. « Ce soir ou jamais » aurait été relegué à…minuit désormais. La meilleure émission de deuxième partie de soirée, un talk-show digne, se voit trappé comme ça, sans explication.

    C’est à croire que le journaliste paye sa liberté d’inviter des « cerveaux malades ». Ce pays est perdu. Les esprits libres ne doivent pas ds’exprimer et, quand ils le font ailleurs, les mêmes veulent tout censurer.

    http://allainjules.com/2014/01/17/scandale-france-2-il-ont-eu-la-peau-de-frederic-taddei-vire-et-relegue-aux-oubliettes/

    • Doctorix dit :
      janvier 17, 2014 à 10:23

      C’est un drôle de bonhomme. On croit qu’il a invité Dieudonné et Soral pour les soutenir, mais au fond il n’a pas beaucoup d’avis, et reçoit juste tout le monde. C’est bien, la neutralité chez un journaliste. Un peu triste, cependant.
      On croit qu’il avait invité Kassowitz pour soutenir les truthers, mais là encore, il s’en fout. Il dit même que « Au fond, les conspirationnistes sont des racistes, ils ne peuvent pas imaginer que des Arabes conçoivent un attentat aussi sophistiqué.’”
      Ben moi non plus. Pas qu’ils ne puissent pas l’imaginer, mais pour le réaliser, il faut des moyens qu’ils n’avaient pas.
      En fait, Valls se venge d’un sous-fifre un peu tiède.
      Voici un portrait de Taddeï qui n’est pas très flatteur: c’est une certaine Judith qui le brosse pour Le Monde il y a deux mois…Son sort était déjà scellé.
      http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/11/08/frederic-taddei-l-homme-sans-convictions_3509637_3236.html
      Quand à Alessandra Sublet, elle a fait acte de présence au Grand Journal sous les traits de Geraldine Languedepute: ça promet…Elle ne savait pas que la guerre de 40 avait commencé en 40, d’après Ardisson.

      • juste une note historique au passage, désolé: Ardisson est aussi ignare puisque la guerre de »40″ a en fait commencé en 1939, date de la déclaration de guerre de la France à l’Allemagne, s’en est suivie la « drôle de guerre » qui s’est terminée par l’offensive allemande de mai-juin 1940, pour le reste… lire Pierre Bloch et Annie Lacroix-Riz… ;-)

    • Le jour où ils coupent Internet, on est foutu.
      Sachant que ça déploie des pare-feux dans tous les coins, va nous falloir apprendre rapidos le langage des signaux de fumée.

  8. JBL1960 dit :
    janvier 17, 2014 à 9:49

    Oh purée ! J’ai regardé la vidéo de Jacob Cohen ; Eh, ben, ça fait mal… Wouaouhhhh ! Les bras m’en tombent…

    • véritéoblige dit :
      janvier 18, 2014 à 9:57

      Il en a réalisé d’autres , toutes aussi intéressantes visibles sur le net.
      L’important est de diffuser ce genre de vidéos à grande échelle et de les recommander à ceux qui n’ont pas la moindre idée de ce qui se trame en coulisse.
      Je les place avec une certaine délectation sur des sites pro-sionistes: mon côté frondeur!

  9. […] Mesure, recul et intelligence émanent de cet excellent article / analyse de cette « affaire d’État Dieudonné », publié dans le Quotidien d’Oran. Nous désirons relayer cet article car il représente, et de loin à notre sens, ce que nous avons lu de plus intelligent sur toute « l’affaire »… Rideau (provisoire) donc sur le saltimbanque quenelleur… – Résistance 71 - […]

  10. Dernière actualité de Dieudonné: Panache, truculence et revanchard… On le serait à moins !

¤ Résistance politique: La désobéissance civile au XXIème siècle (Howard Zinn)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 54

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/14/resistance-politique-la-desobeissance-civile-au-xxieme-siecle-howard-zinn/

“Les guerres modernes ne sont pas faites pour être gagnées, mais pour durer.”

~ George Orwell ~

La désobéissance civile au XXIème siècle (larges extraits)

Howard Zinn

 

Lecture à l’université de Denver, Colorado le 9 Octobre 2008

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Je vais parler de la guerre. Quand vous parlez de la guerre, vous devez immanquablement parler de la désobéissance civile, parce que c’est la seule façon de sortir de la spirale de la guerre, c’est par la désobéissance civile.

[...]

Les gens parlent de gagner ou de perdre. Vous ne gagnez pas les guerres. Ceci est très important à garder à l’esprit. Ainsi quand j’entends un McCain parler au sujet de “nous allons gagner, je veux que nous gagnons en Irak” et franchement lorsque j’entends Obama dire: “Nous ne devons pas gagner en Irak, nous devons gagner en Afghanistan”, s’il vous plaît non. Nous ne voulons pas gagner. Nous n’avons rien à faire là-bas… Nous n’appartenons pas à l’Irak, ni à l’Afghanistan. Nos troupes n’ont rien à faire autour du monde chez des gens qui ne nous désirent pas sur place et que nous meurtrissons quotidiennement. C’est aussi simple que cela.

[...]

Nous avons tué en Afghanistan bien plus de personnes innocentes que celles qui sont mortes dans les terribles attentats du 11 Septembre 2001. Nous faisons du terrorisme. Nous nous sommes engagés dans le terrorisme avec l’idée que nous allons faire quelque chose de bien contre le terrorisme dans le futur. Mais le fait est qu’avoir bombardé et envahi l’Afghanistan a créé bien plus de terroristes encore en antagonisant les gens en leur donnant une raison de toujours plus d’hostilité. D’où vient le terrorisme ? En grande partie du grand réservoir créé par notre politique étrangère.

[...]

De plus nous sommes une nation qui bombarde sans risque des pays qui ne peuvent pas répliquer… Et si nous analysions plus les réels motifs derrière le terrorisme ?

[...]

Un des tous premiers principes que quiconque étudiant l’histoire ou étudiant les sciences politiques, la sociologie et le monde qui nous entoure, est de vraiment bien comprendre que les intérêts des gouvernements ne sont pas les mêmes que vos intérêts, que nos intérêts…. En fait quand vous étudiez l’histoire des Etats-Unis ou l’histoire de tout pays, vous vous rendez vite compte que les intérêts du gouvernement ne sont pas du tout les intérêts des peuples. Ceci est valide non seulement dans les états totalitaires, mais aussi dans les états soi-disants démocratiques.

Savez-vous que le gouvernement ment ? Il ment tout le temps. Pas seulement notre gouvernement américain, non, c’est dans la nature même de tous les gouvernements. Pourquoi mentent-ils ? Parce qu’ils doivent mentir pour conserver le pouvoir. S’ils disaient la vérité, ils seraient virés du pouvoir en moins de deux semaines. Il y a donc une connexion entre la différence d’intérêt entre les peuples et leurs gouvernements, et les mensonges dits continuellement par ces gouvernements.

[...]

D’après la déclaration d’indépendance des Etats-Unis, lorsque les gouvernements deviennent destructeurs dans leurs fins et ceci sont les mots mêmes de la déclaration: “c’est le droit du peuple d’altérer ou d’abolir le gouvernement” (NdT: similaire en cela à l’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen française de 1793, où il fut même écrit que l’insurrection contre un gouvernement despotique est non seulement un droit mais aussi un DEVOIR…).

Ainsi la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis est en fait un manifeste de la désobéissance civile.

C’est de cela qu’il s’agit lorsqu’on parle de désobéissance civile. Les lois sont faites par les gouvernements, certaines d’entre elles peuvent être bonnes ; mais lorsque des lois violent les principes moraux de base ou que ces lois protègent en quelque sorte la violation de ces principes citoyens de base, alors il devient du devoir  du citoyen, en tant que personne croyant en la démocratie d’effreindre cette ou ces loi(s) et de se dresser non pas pour le gouvernement mais pour les principes que le gouvernement est supposé défendre.

[...]

Gardons toujours présent à l’esprit une chose simple: Les gens qui ont le pouvoir et souvent vous êtes très intimidés par les gens du gouvernement qui ont ce pouvoir, n’ont ce pouvoir que parce que tout le monde leur obéit. Lorsque les gens arrêtent d’obéir, le pouvoir disparaît. Quand les soldats commencent à désobéir, le pouvoir de faire la guerre disparaît ; tout comme lorsque les ouvriers arrêtent d’obéir, le pouvoir d’une grande entreprise disparaît. Lorsque des consommateurs boycottent un ou des produits, les fabricants qui produisent ces produits sont sans défense, ils ne peuvent plus rien faire. Les peuples ont du pouvoir s’ils s’organisent, s’ils organisent, s’ils agissent, parfois dans le cadre de la loi, parfois contre la loi, dans des actes de désobéissance civile. Mais les gens doivent savoir qu’ils ont ce pouvoir. C’est ce que cela demandera pour faire arrêter les guerres et faire de notre pays un autre type de pays, une nation amoureuse de la paix, qui utilise la richesse non pas pour toujours plus de guerre mais pour la santé, l’éducation et pour prendre vraiment soin des gens.

Afin que cela puisse se produire, nous devons tous commencer à faire quelque chose, quoi que ce soit, des petites choses. Pas besoin de faire des choses héroïques. Il y a des gens qui font des choses héroïques et d’autres qui feront de petites choses. Ces petites choses s’additionnent. C’est ainsi que se développent les mouvements sociaux. Quelqu’un fait une petite chose, quelqu’un d’autre fait aussi quelque chose d’apparence insignifiante (NdT: comme Rosa Parks qui refusa le 1er décembre 1955 à Montgomery, Alabama, d’obéir à l’injonction qui lui était faite d’aller s’assoir au fond du bus réservé aux noirs… le reste est historique…), puis une autre et encore une autre, puis bientôt, vous avez un million de personnes qui font quelques petites choses, puis cela fusionne à un moment précis de l’histoire en une grande force capable d’amener un bouleversement des choses.

Pensons-y.

Merci de votre attention.

=  =  =

Source:

“Howard Zinn Speaks”, Arnove A.,  2012, chapitre 16, pp 225-239

18 janvier 2014

¤ « 28 Gate » à la BBC : une manipulation de l’opinion sur le réchauffement climatique depuis 2006

Classé dans : Bizarreries météo,Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 50

Source : http://www.changementclimatique.org/article-28-gate-a-la-bbc-la-manipulation-de-l-opinion-sur-le-rechauffement-climatique-depuis-2006-122038017.html

LUNDI 13 JANVIER 2014

Alors que deux scandales ont entrainé en deux mois la démission successive de deux directeurs généraux de la BBC, leur dernier successeur à peine nommé n’aura pas eu droit à l’état de grâce. Trois distingués parlementaires britanniques, membres des trois principales formations politiques, ont fait l’union sacrée pour lui adresser conjointement le 14 décembre un courrier solennel dénonçant une vaste opération de supercherie et de manipulation de l’opinion sur le réchauffement climatique, au service d’intérêts souterrains depuis des années. Cette affaire vient d’éclater sous le nom de « 28 gate » en raison d’un groupe obscur de 28 membres ayant géré cette opération à la BBC depuis 2006.

Préjugés, ignorance, crédulité, dissimulation…

Les termes du communiqué publié le 17 décembre par la Fondation indépendante sur la politique du réchauffement climatique (GWPF), et ses trois administrateurs, Lord Lawson (conservateur), Lord Donoughue (travailliste) et la Baroness Nicholson (libérale), n’y vont pas de main morte.

On apprend dans leur courrier très dur à Lord Hall, le nouveau directeur général de la BBC, que cette question a été traitée « avec une ignorance considérable des problèmes posés », réduisant les problèmes à des questions simplistes sans rapport, alors qu’aucun consensus n’existe dans la communauté scientifique sur un réchauffement dans les 15 dernières années. La BBC  a pesé vers une seule explication partielle qui déforme la réalité et tend à faire croire à des phénomènes de réchauffement non fondés. Elle endosse une responsabilité considérable dans une gigantesque opération de manipulation de l’opinion.

A qui profite le crime ?

Le scandale se révèle sous le nom de « 28 Gate », 28 « personnalités » « experts de haut niveau » mais la BBC a tout fait pour cacher leurs noms et qualités. Pourquoi ? Après quelques investigations, il se révèle que seuls deux spécialistes du climat participaient aux travaux, et encore par hasard… On découvre surtout dans ce groupe des personnalités non scientifiques  intéressées par le développement des énergies renouvelables, (éoliennes, etc..) et deux activistes de Greenpeace pour toute ONG, alors qu’il en existe des dizaines.

La BBC est accusée officiellement de malhonnêteté et de s’être fait manipuler par des intérêts financiers sordides et cyniques

Grâce aux campagnes d’opinion sur le réchauffement climatique, un affairisme spéculatif mondial s’est développé à un niveau estimé à 135 milliards de dollars cette année, tout cela uniquement sur la base de quelques communiqués ou de quelques calculs extrapolés… Rien que pour 2012, les polices financières estiment  à 5 milliards d’euros les  fraudes sur les certificats carbone. Ces fraudes ont même provoqué la semaine dernière une descente musclée de 500 policiers au siège de la Deutsche Bank, première banque allemande, jusqu’à son président. Les promoteurs d’éoliennes et d’énergies renouvelables s’engouffrent dans la brèche pour exploiter le filon, mettant ainsi 7 millions supplémentaires de britanniques dans la précarité énergétique avec une augmentation de 40 % de l’électricité en à peine 30 mois.

De nombreux groupes de pression se livrent à des procédés douteux. Le Vice Président de la Commission européenne, chargé de la lutte anti fraude, Siim Kallas, l’a dénoncé dans une communication toujours en ligne, datée du 16 juillet 2007Les groupes mondiaux d’experts sont manipulés dans tous les sens. Il est possible de faire dire l’inverse et son contraire à propos de leurs travaux du GIEC, eux-mêmes objet d’un « climategate ». Les campagnes de mesure des satellites du Ministère britannique de la Défense depuis 1980, l’une des sources principales de données de ces groupes d’experts, montrent  pour certaines couches atmosphériques un réchauffement mais pour d’autres aussi nombreuses un refroidissement sensible de la température depuis plusieurs années.

15 janvier 2014

¤ Agro-alimentaire, environnement et Nouvel Ordre Mondial: Le système judiciaire à la botte donne carte blanche à Monsanto…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 13 : 00

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/14/agro-alimentaire-environnement-et-nouvel-ordre-mondial-le-systeme-judiciaire-a-la-botte-donne-carte-blanche-a-monsanto/

Victoire cinglante de Monsanto pour que l’empoisonnement généralisé continue de plus belle…

-Résistance 71 –

 

La cour suprême des Etats-Unis donne victoire à Monsanto contre les agriculteurs au sujet des patentes de graines et leur possibilité de poursuivre en justice

 

RT

 

13 Janvier 2014

 

url de l’article original:

http://rt.com/usa/monsanto-patents-sue-farmers-547/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La cour suprême des Etats-Unis a maintenu la férule du géant de la biotechnologie Monsanto sur les patentes des graines génétiquement modifiées et la capacité de l’entreprise d’attaquer en justice les agriculteurs dont les champs ont été accidentellement contaminees par les matériaux génétiques de Monsanto.

La haute cour a laissé intacte ce lundi une décision d’une cour d’appel fédérale, qui débouta en 2011 un procédure judiciaire menée par l’ Organic Seed Growers and the Trade Association de quelques 80 plaignants contre Monsanto, qui cherchaient à renverser les acquis agressifs de l’entreprise agro-chimique sur les graines génétiquement modifiées. Le procès visait également à diminuer la possibilité pour Monsanto d’attaquer en justice quiconque aurait ses champs contaminés par de telles cultures OGM.

Le groupe de plaignants, dont faisait partie beaucoup de fermiers familiaux américains et canadiens, des entreprises indépendantes grainetières et des organisations agricoles, cherchaient des protections préventives contre les patentes Monsanto. Le léviathan de la biotechnologie a enregistré 140 procès contre des agriculteurs pour avoir planté des graines de l’entreprise sans sa permission ; Monsanto a aussi résolu 700 autres cas hors justice.

Aucun des plaignants est un client de Monsanto et aucun n’a une license d’opérer avec l’entreprise. Le groupe argumente qu’ils ne veulent pas des OGM de l’entreprise et désirent une protection légale en cas de contamination accidentelle avec les produits de l’entreprise.

La décision de la cour d’appel était fondée sur la promesse supposée de Monsanto de ne pas attaquer en justice les fermiers dont les cultures, incluant le maïs, le soja, le coton, le colza et d’autres cultures, contenaient des traces des produits OGM de l’entreprise.

Dans un rendu du 21 juin 2013, la cour d’appel des Etats-Unis pour le district fédéral de Washington DC avait dit qu’il était inévitable, comme le disait les agriculteurs, que la contamination des autres cultures par les organismes de Monsanto se produrait. Pourtant la cour d’appel a aussi dit que les plaignants n’avaient pas de raisons d’interdire Monsanto de les attaquer en justice du fait que le patrimoine génétique des cultures de l’entreprise pourrait arriver entre leurs mains “parce que Monsanto a assuré qu’il ne prendrait pas de mesures judiciaires contre ceux qui cultivent accidentellement des cultures OGM Monsanto (parce que des graines transgéniques ou du pollen ont pu être dispersés sur les terres du fermier)”. La référence du panel aux “traces” des graines patentées de Monsanto affectant des fermes non OGM serait de l’ordre de moins de 1%.

Les plaignants on demandé à Monsanto de s’engager à ne pas poursuivre en justice, mais l’entreprise a refusé disant qu’ “une couverture légale permettant de ne pas attaquer en justice tout membre présent ou futur des organisations pétitionnaires permettrait virtuellement quiconque de commettre une violation intentionnelle des droits de patente.”

Les graines OGM de Monsanto sont faites pour résister à l’herbicide omniprésent de l’entreprise, le RoundUp. Récemment des questions se sont faites jour sur la résistance des graines génétiquement modifiées à la pestilence, ce qui a forcé des agriculteurs à augmenter leur utilisation de pesticides traditionnels.

“Monsanto n’a jamais et a promis de ne jamais poursuivre en justice si nos graines patentées ou cultures sont trouvées dans le champ d’un fermier en résultat de cause accidentelle”, a dit Kyle McClain, le conseiller en litiges légaux de l’entreprise, d’après Reuters.

“Les tribunaux sont tombés d’accord sur le fait qu’il n’y avait pas de controverse entre les parties”, a ajouté McClain, “ et la décision de la cour suprême de ne pas réviser l’affaire clot cette affaire”.

Le président de l’association Organic Seed Growers and Trade Association Jim Gerritsen a exprimé sa déception quant à la réaffirmation par la cour suprême du jugement passé et refusant de débattre.

 “La cour suprème a échoué dans sa compréhension du malheur extrême des familles d’agriculteurs”, a dit Gerritsen, un fermier bio de l’état du Maine. “La cour d’appel a été d’accord pour dire que notre cas présentait un intérêt… mais les gardes-fou qu’elle a ordonnés sont insuffisants pour protéger nos fermes et nos familles.”

En plus de la nouvelle de lundi de la cour d’appel  contre eux, les plaignants, dont beaucoup sont des fermiers bio et qui constituent 25% des agriculteurs certifiés bio d’Amérique du nord, ont aussi perdu une affaire judiciaire dans un tribunal de district.

 “Si Monsanto peut breveter des graines pour des gains financiers, ils devraient être forcés de compenser les agriculteurs qui ont eu leurs champs contaminés et ne pas être autorisé à attaquer en justice les dits fermiers.”, a dit Dave Murphy, fondateur et directeur exécutif de l’association Food Democracy Now ! dans un communiqué: “une fois de plus, les agriculteurs américains se sont vus refuser la justice, tandis que Monsanto règne par l’intimidation et est autorisé à le faire dans l’Amérique rurale.”

“Monsanto a réussi à s’en sortir après a voir volé l’héritage grainetier mondial et d’avoir abusé les agriculteurs sur la nature bidon de leur technologie de graine patentée”, a dit Murphy. “Ceci est un scandale aux proportions historiques et cela ne se passera pas comme cela.”

L’affaire répertoriée est la suivante: Organic Seed Growers and Trade Association et al., contre Monsanto Company et al. Supreme Court case No 13-303.

¤ Technocratie et Nouvel Ordre Mondial: Comment le transhumanisme est amené à être « à la mode »…

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 58

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/08/technocratie-et-nouvel-ordre-mondial-comment-le-transhumanisme-est-amene-a-etre-a-la-mode/

« Un corps scientifique auquel on aurait confié le gouvernement de la société, finirait bientôt par ne plus s’occuper du tout de science, mais d’une toute autre affaire et cette affaire, l’affaire de tous les pouvoirs établis, serait de s’éterniser en rendant la société confiée à ses soins, toujours plus stupide et par conséquent plus nécessiteuse de son gouvernement et de sa direction. »
~ Michel Bakounine ~

L’ancienne patronne du DARPA veut que vous avaliez des micro-puces électroniques de contrôle d’identité

L’exécutif de Google pousse également pour le tatouage électronique qui lit les pensées.

 

Paul Joseph Watson

 

7 janvier 2014

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/ex-darpa-head-wants-you-to-swallow-id-microchips/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’ancienne directrice du DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency, l’agence de développement hightech du Pentagone) et maintenant directrice exécutif Regina Dugan pousse pour une “micro-puce d’identification” ingérable ainsi qu’un tatouage électronique qui permettrait de lire votre pensée. Non, ceci n’est pas le script d’un nouveau film sur une dictature de science-fiction ; c’est dans le vent et très “in”.

Dugan, qui est la patronne d’Advanced Technology à Motorola (propriété de Google), a dit devant une audience de la conférence All Things D11 que l’entreprise travaillait sur une micro-puce qui serait intégrée dans une pilule que les utilisateurs pourraient avaler quotidiennement afin de pouvoir obtenir le “super-pouvoir” d’avoir leur corps entier agissant comme un système d’authentification biologique pur leurs téléphones cellulaires, leurs voitures, leurs portes de maison et autres ustensiles.

“Cette pilule a une toute petite puce intégrée avec un interrupteur”, a dit Dugan. “Elle contient aussi ce qui s’apparente à une “pile pomme-de-terre” retournée. Lorsque vous l’avalez, l’acide de votre estomac sert d’électrolyte et cela l’allume et l’interrupteur s’allume et s’éteint pour créer un signal ECG de 18 bit dans votre corps, ainsi votre corps entier devient en fait un faisceau d’identification.”

Dugan a ajouté que la puce a déjà été approuvée par la FDA (Food and Drugs Administration) et peut-être prise environ 30 fois par jour durant la vie de quelqu’un sans affecter la santé de la personne, ce qui paraît franchement douteux.

Est-ce que vous avaleriez une micro-puce de Google tous les jours pour avoir accès à votre téléphone ?

Les avocats de la vie privée bondiront à l’idée, spécifiquement considérant le rôle de Dugan au DARPA, cette agence du pentagone que beaucoup voient comme le sommet de la pyramide lorsqu’il s’agit de la pyramide du Grand-Frère technocrate.

En fait, lorsque l’hôte de la conférence Walt Mossberg a demandé à Dugan “Est-ce que Google sait maintenant tout de ce que je fais et où je vais parce qu’il faut bien le dire… Vous êtes de Google.” Elle répondit en riant et en disant que Mossberg devrait juste avaler la pilule.

En plus de cette micro-puce mangeable, Motorola travaille aussi sur un tatouage électronique ou e-tattoo qui pourrait lire la pensée de l’utilisateur en détectant les mots non vocalisés dans leur gorge.

“Il est connu depuis des décennies que lorsque vous vous parlez à vous-même avec votre voix intérieure, votre cerveau envoie des impulsions nerveuses à votre appareil vocal, de la même manière que lorsque vous parlez à haute voix”, explique John Hewitt d’Extreme Tech, notant que l’appareil pourrait permettre une activation de la voix et tout aussi bien être utilisé pour détecter le stress et l’émotion (parce que Grand-Frère se préoccupe de vos sentiments bien entendus…)

Pendant la conférence D11, Dugan a prédit que si le e-tattoo était fait de manière artistique pour être facilement porté, les jeunes voudraient sûrement l’avoir fusionné dans leur peau, peut-être même “pour emmerder leurs parents”.

La micro-puce mangeable et le tatouage électronique sont des exemples principaux du comment le transhumanisme est en train d’être “popularisé” de manière “mode” dans un effort de convaincre la prochaine génération de complètement sacrifier le peu de vie privée qu’il leur restera au nom d’une fausse rebellion (qui est en fait un véritable conformisme culturel) et de la practicalité.

24 Réponses à “Technocratie et Nouvel Ordre Mondial: Comment le transhumanisme est amené à être « à la mode »…”

  1. Remarquablement fait et effrayant par le raccourci
    > >
    > > On est à mi-chemin du processus
    > >
    > > Mais la folie est-elle maitrisable autrement que par un énorme catastrophe ?
    > >
    > > L’homme a toujours été con mais avec des moyens limités, maintenant il a les moyens de tout casser et il est toujours aussi con
    > >
    > > Alors …….
    > >
    > >
    > >
    > > http://www.youtube.com/embed/WfGMYdalClU

  2. Bien sûr que c’est trop top tendance…
    Avez vous déjà tenté de discuter avec un ado lequel bazarde toutes ces pensées, sa vie privée, sa tronche… sur des réseaux « sociaux » ? Tenté d’expliquer que la localisation google, les playlists google, les google search, google plus, et j’en passe ne sont que du flicage déguisé en bien être top cool ?
    Rien à faire, vieillards réac’s vous n’y connaissez rien : tous ces bidules sont non seulement géniaux, mais indispensables !
    Ainsi, il ne vient même pas à l’esprit à n’importe quel gamin né après 1990 de remettre en question ces bouses dédiées à leur bonheur.
    Je n’imagine même pas dans vingt piges…

    Transhumanisme : il existe un (au minimum) portail Internet français. Pour avoir un peu discuté avec des quidams intervenants, sans dec, ça fait peur; d’autant plus qu’ils sont convaincus (comme souvent) d’oeuvrer pour le bien être des individus : alléger les handicaps notamment.
    En surfant sur des sites US ça chlingue très souvent le pognon : dons pour que je te soigne par exemple.
    En toile de fond on trouve Google, ou encore Microsoft, copains comme cochons pour se préserver un avenir de jouvence dans lequel, Morlocks, on trimera comme des décérébrés cablés.
    Beurk.

    • shana23 dit :
      janvier 10, 2014 à 9:44

      Exact nous sommes les générations qui doivent se battre pour sortir l’humanité de ces catastrophes annoncées. Si nous ne sommes pas capables de le faire, l’être humain tel que nous le connaissons ne survivra pas,inutile de demander aux jeunes, ils sont très loin d’imaginer la réalité, pour eux, tout est pour leur bien!

  3. Un conseil, blanc ou rouge sur fond noir, le texte est illisible

  4. Doctorix dit :
    janvier 8, 2014 à 2:07

    Les malades mentaux sont au pouvoir…
    Hier soir, sur Arte, on voyait un quidam nous promettre de vivre mille ans…
    Pauvre con…
    Actuellement nous somme 7 milliards, avec une espérance de vie inférieure à 50 ans.
    Si on vit mille ans, on sera 140 milliards, sans compter les enfants nouveaux qu’on pourrait concevoir en mille ans.
    On peut évaluer a plus de mille milliards la population mondiale, dans ce cas, en quelques centaines d’années…
    Comme des colibacilles sur une plaque de Peyer.
    Quant à connaitre nos pensées profondes par une puce, heureusement que nous avons des mécanismes freinateurs, modérateurs, moralisateurs, pour empêcher nos pensées d’atteindre nos lèvres ou nos doigts… Parce qu’alors rien ne s’opposerait à notre enfermement…La puce saura-t-elle faire le tri?
    Oui, oui, quoique vous en pensiez, même moi, je m’auto-censure..
    Cette pseudo-civilisation arrive en fin de vie, elle agonise dans d’extravagants délires: nous ne la regretterons pas.

    • Aidons la donc à en finir de cette pathétique existence criminelle et participons à la reprise de souveraineté des peuples hors de la fange de ce modèle obsolète étatico-oligarchique.

      • un jour vous avez 10% – moi j’étais moins optimiste, j’avais lu il y a des années : 20% – mais quand même 20% d’actifs – c’est faisable – et tout serait gagné ……….

    • Oui,heureusement que la plupart des gens s’auto-freinent,s’auto-censurent;sinon,ce genre de tarée à la puce ne vivrait pas 1000 ans ni mème beaucoup moins.

      • il ferait mieux de faire en sorte de se prémunir des maladies qui sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus graves et qui déciment les populations !

    • Doctorix,
      n’y a t’il pas impossibilité (incompatibilité ?) entre une puce aussi sophistiquée soit-elle et un cerveau humain à communiquer (sous entendu, une puce est-elle en mesure de « gérer » un cerveau) ?
      Numérique vs analogique ?

  5. shana23 dit :
    janvier 9, 2014 à 10:09

    Quand on lit cela, on aurait envie de lui faire avaler une pilule explosive et la faire disparaître en appuyant sur un bouton !
    Ces gens-là sont des fous, empoisonneurs et manipulateurs qui, si nous ne faisons rien pour les arrêter, ne feront que trouver toujours plus de méthodes pour nous empoisonner l’existence jusqu’à ce qu’il n’y ait plus personne… qu’eux et des robots.

  6. Un documentaire sur l’élevage porcin en batterie au Danemark et en Allemagne et sur les conséquences de l’utilisation d’antibiotiques, qui concourt à rendre résistantes des bactéries et à transmettre à l’homme cette maladie : de nombreux cas ont été révélés et de plus, ils n’ont pas au niveau des hopitaux le personnel adapté pour traiter cette maladie, très peu de microbilogistes pour les prendre prendre en charge !

    Pas un mot en France !

    • C’est pour ce genre de raisons que je trouve que ce que vient de faire Poutine, instaurer le conservatisme comme idéologie d’état est novateur. Depuis des années je rigole de me voir devenue conservatrice. Une attitude rationnelle, puisque l’évolution s’est produite grâce à toutes sortes de mécanismes conservateurs de l’acquis très puissants qui empêchaient qu’une innovation nuisible puisse se perpétuer.
      Conservatisme aujourd’hui implique par exemple de pouvoir poser des moratoires sur des inventions afin de pouvoir mener des recherches sur leurs effets dans la durée.
      Le tout-Progrés, implique un progrès du meilleur comme du pire sans discernement « du moment que cela rapporte »… des Profit à quelques-uns.
      Des médicaments sont mis sur le marché qui ne guérissent pas mais produisent par contre des effets secondaires en série.
      Les conditions de possibilités d’existence du vivant sur la planète sont en voie de destruction totale et on en vient à une forme de progrès qui veut que si le vivant ne fonctionne pas dans ce nouvel environnement qu’à cela ne tienne on inventera les hybrides et machines qui y sont adaptés. L’invention de drones pour assumer le rôle fécondant des abeilles en voie de disparition illustre bien cette idéologie.
      Dans ce contexte, le conservatisme est une lutte pour que puisse continuer d’exister sur Terre le mode d’être du vivant et l’évolution naturelle contre la fuite en avant qui est le progrès accéléré de sa disparition. Il s’agit d’un choix éthique qui en tant que tel fait partie du débat d’un choix collectif d’un mode de devenir.
      Pour que ce débat soit fructueux, il convient de redéfinir au plus vite la notion de richesse.
      La disparition des abeilles et la création de drones abeilles est comptabilisée comme « création de richesse ». Est-ce vraiment cette richesse là que nous voulons partager ?
      (alors que la destruction de celles qui nous sont essentielles est le prix à payer ?)

      • Il y eut le Professeur DELBET – le chlorure de magnésium dans l’élevage – (traitement prophylactique des animaux d’élevage par le chlorure de magnésium – je crois que c’est le titre du livre) -

¤ Le Pentagone aurait entamé la construction d’un laboratoire biologique et militaire au Kazakhstan…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 43

Source : bulletin électronique d’actualité hebdomadaire RENSEIGNOR N° 805 du 12 janvier 2014, publiée en partenariat avec le Centre français de recherche sur le renseignement http://www.renseignor.com/

¤ Le Pentagone aurait entamé la construction d'un laboratoire biologique et militaire au Kazakhstan... dans Outils/Bon à savoir lugar1Depuis près de vingt ans, les États-Unis consolident leur assise en Asie centrale via des contrats d’armement et de défense.

Le département US à la Défense est en train de construire un laboratoire biologique et militaire au Kazakhstan, qui pourrait devenir une source de propagation d’épidémies mortelles en Asie centrale. L’objectif de cette décision est clair : il s’agit d’assurer le maintien de la présence US dans cette région et garantir la mise en application des accords passés avec les pays centre-asiatiques, a annoncé l’Institut des recherches stratégiques russe.

La construction de ce laboratoire, non seulement représente une menace pour la sécurité de la Russie, mais encore elle perturbe les systèmes de protection des frontières, estime l’expert politique de cet institut, Dimitri Papov. Selon la prévision de l’Institut des recherches stratégiques, la construction de ce laboratoire commencée en avril 2010 et financé par le Pentagone s’achèvera en 2015. De même, la construction de ce laboratoire représente un risque de contagion de différentes maladies dans la région d’Asie centrale, avec en perspective une hausse de la vente des produits pharmaceutiques américains.

Ce laboratoire est en construction dans le village d’Attar et il a coûté jusqu’à la fin de 2013 plus de 5 millions de dollars.

En effet, le laboratoire sert surtout l’objectif primordiale des États-Unis dans tout pays du tiers monde, à savoir tester les armes biologiques US.

Ce programme est présidé par Richard Logar, qui entretient d’étroites relations avec l’armée américaine. Par le passé il avait participé à l’anéantissement des installations nucléaires de l’Union soviétique et après, il s’est concentré sur le développement des armes biologiques, notamment en Ukraine et en Géorgie.

(Radio La voix de la République islamique d’Iran, le 10-01-2014)

 

 

 

Renseignor est adressé gratuitement à toute personne en faisant la demande par mail à :

renseignor-subscribe@domeus.fr

 

11 janvier 2014

¤ La marche mondiale du 25 janvier 2014 contre les chemtrails et la géoingénierie

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives — uriniglirimirnaglu @ 23 : 48

3 janvier 2014

¤ Le savoir confisqué par la privatisation et la baisse des crédits de recherche publics. Exemple : la tribologie

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 51

Source : http://fr.wikibooks.org/wiki/Tribologie

Connaissez-vous la tribologie ? Il s’agit de la science et de la technologie qui étudient les frottements, l’usure et la lubrification. Autant dire une masse de connaissances très importante, pour les ingénieurs notamment.

Le lien ci-dessus est celui d’un wikilivre mis à la disposition du public, dans un but d’intérêt général, par Jean-Jacques MILAN.

Dans la première partie de son livre, M. Milan explique en quoi la tribologie est importante et aborde, dans la dernière partie de son livre, le problème de la confiscation du savoir au profit des firmes privées, enjeu crucial des années à venir. Au delà des enseignements exposés, qui sauront sans doute séduire les élèves ingénieurs, cette réflexion nous a semblé trés intéressante :

La tribologie dans la vie et dans l’enseignement

« Tout être humain pratique le frottement comme Monsieur Jourdain pratiquait la prose. Il suffit, pour s’en convaincre, de considérer à quel point nos gestes les plus courants intègrent les forces de frottement. Peu de gens en ont réellement conscience. Ces forces, techniciens et ingénieurs doivent apprendre à les utiliser autant qu’à les combattre. La maîtrise de l’usure et de la durée de vie des machines est d’ailleurs, dans nos Sociétés où l’humanisme cède trop souvent la place à des « valeurs » d’une toute autre nature, une arme économique redoutable.

(…)

La tribologie est trop peu enseignée, pour de multiples raisons. Les responsables des programmes pédagogiques ignorent eux-mêmes à peu près tout de ce domaine et de ses aspects économiques. L’absence presque totale de lois physiques reconnues interdit les brillants exposés magistraux et les savants calculs qui « valorisent » leurs auteurs ; la masse considérable de connaissances encyclopédiques nécessaire à un enseignement sérieux ne peut être acquise qu’au fil des années. Ici, l’expert que l’on interroge doit bien souvent avouer son ignorance ; avançant lui-même à tâtons, avec d’autant plus de difficulté qu’il s’est aventuré plus loin, il n’a pas le beau rôle. En outre, les données vraiment utiles sont plus dispersées dans le flot des publications et la masse des idées reçues que les pépites dans le sable des torrents.

(…)

Questions de société …

Le coût très élevé des recherches tribologiques fondamentales, aussi bien sur le plan matériel que sur le plan humain, explique que les lieux où l’on peut les entreprendre sont très peu nombreux. Voici une quinzaine d’années, deux laboratoires étaient particulièrement actifs dans ce domaine, l’un à Cambridge (Angleterre) et l’autre à Moscou. Tous deux ont apparemment sombré corps et biens, si l’on en juge par le tarissement brutal de leurs publications : le premier, à la suite de quelques années de politique « thatchérienne », le second, à la suite du naufrage de l’Union Soviétique.

Beaucoup d’organismes ou d’entreprises sont amenés, pour des raisons diverses, à faire de la tribologie appliquée à propos de tel ou tel de leurs produits, de leurs éléments de machines ou de leurs procédés de fabrication. Jusqu’au milieu des années 1980, beaucoup de ces recherches étaient largement publiées dans les revues de haut niveau qu’éditaient SKF (roulements à billes, à rouleaux et autres produits), Brown-Boveri (construction de gros matériel électrique, de locomotives, de centrales hydrauliques, thermiques, nucléaires, …), le Centre Technique des Industries Mécaniques (CETIM) et bien d’autres.

La plupart de ces périodiques ont purement et simplement disparu, les survivants ne contiennent plus que des banalités et de la publicité plus ou moins déguisée. D’autres revues techniques plus générales, qui se nourrissaient de ces publications, en faisaient connaître la substance au public, ont vu leurs sources d’informations taries et naturellement leur contenu s’est terriblement appauvri. C’est l’une des raisons (pas la seule) pour lesquelles la bibliographie mise à votre disposition pourra vous sembler dans l’ensemble relativement ancienne.

Vous n’y trouverez par exemple presque rien sur certains sujets comme les propriétés tribologiques des céramiques et des composites, matériaux très utilisés dans des domaines « sensibles » comme l’industrie aéronautique ou l’armement. Pourtant, les publications ne manquent pas (elles permettent comme on sait de « mesurer » l’activité des chercheurs) mais le lecteur le moins attentif aura tôt fait de remarquer qu’elles contiennent souvent des informations fort suspectes. L’explication est simple : faute d’un financement public suffisant, les recherches sont de plus en plus fréquemment effectuées dans le cadre de contrats passés avec des sociétés privées qui n’ont évidemment pas la moindre vocation philanthropique. Quand, sur le même sujet, partant des mêmes bases, deux chercheurs publient des conclusions radicalement différentes, voire contradictoires, on peut en déduire que l’un au moins a été contraint, on l’espère à son corps défendant, de rédiger un document biaisé. Mais comment distinguer le bon grain de l’ivraie ? Plus que jamais, il faut recouper ses informations et dans le doute, laisser un blanc !

L’Histoire montre que les sociétés humaines n’ont véritablement progressé que pendant les périodes où les connaissances étaient mises en commun, mutualisées, où chacun pouvait s’enrichir du savoir des autres. En France, le siècle des Lumières et les Trente glorieuses, sur des modes différents, en sont d’excellents exemples. Aujourd’hui, la rétention ou la confiscation du savoir deviennent malheureusement la règle. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les professeurs de technologie ont de plus en plus de mal à mettre leurs connaissances à jour ; le contenu de leur enseignement devient alors de plus en plus théorique, il s’appauvrit chaque jour un peu plus par rapport à l’« état de l’art » et s’éloigne donc des réalités industrielles.

Une recherche sur l’internet à partir du mot « tribologie » fournit presque exclusivement des liens vers des organismes privés ou publics proposant des formations ou des prestations payantes. Que chacun fasse la petite expérience suivante, juste pour voir :

  1. Lancer son moteur de recherche préféré sur la piste du mot « tribologie »,
  2. Explorer les 50 premiers liens (les suivants ne donneront pas grand chose de plus),
  3. Se donner la peine de réfléchir aux conséquences, en particulier pour le travail des professeurs, de ce qu’il faut bien appeler une véritable confiscation du savoir par un nombre chaque jour plus grand d’organisations mercantiles.

Naturellement, ce problème n’est pas propre à la tribologie mais il prend ici, pour des raisons économiques, une acuité toute particulière.

Le commerce n’existe que par la rareté. Faisons en sorte que l’eau pure devienne rare, ou donnons à penser qu’elle l’est, nous pourrons alors la vendre en bouteilles, après qu’elle aura parcouru, parfois, des centaines de kilomètres. Au besoin, polluons les sources … Cela paraît monstrueux, mais certains l’ont fait !

En transformant le savoir en marchandise, on restreint sa diffusion et finalement c’est le patrimoine intellectuel de l’humanité qui s’appauvrit au lieu de s’enrichir. Les conséquences sont terribles. Ici, on travaille toujours comme au temps de Mathusalem en ignorant qu’il existe des méthodes plus efficaces. Là, on gaspille des heures de travail et de vie pour réinventer l’eau tiède, c’est-à-dire que l’on recommence à grand renfort de crédits des travaux déjà réalisés ailleurs mais restés confidentiels … Là-bas, on forme des spécialistes qui connaissent tout de leur petit domaine mais ignorent l’essentiel de ce qu’ils devraient savoir par ailleurs pour que leur action soit socialement utile. Les fossés se creusent entre les individus, de toutes les façons possibles.

Craignons le temps, peut-être plus proche que nous ne le pensons généralement, où la consommation et la soumission remplaceront la culture et la pensée, dans un système éducatif abandonné par la puissance publique aux griffes des marchands et des organisations religieuses ou sectaires, qui ne manqueront sans doute pas de s’engouffrer dans la brèche récemment ouverte par les accords entre le Ministère français des affaires étrangères et le Vatican (voir le décret paru au Journal Officiel de la République Française, en date du 20 avril 2009, faisant suite aux accords signés le 18 décembre 2008).

¤ Connaissez-vous la planète (?) Sedna ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives — uriniglirimirnaglu @ 6 : 26

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/(90377)_Sedna

File:Oort cloud Sedna orbit-fr.svg

(90377) Sedna est un objet transneptunien du Système solaire d’un diamètre d’environ 1 000 kilomètres, ce qui en fait un candidat potentiel au statut de planète naine. Il est situé (en novembre 2013) à environ 86,4 unités astronomiques du Soleil, soit presque treize milliards de kilomètres, un peu moins de trois fois la distance entre notre étoile et Neptune. Cependant, le point de son orbite le plus éloigné du Soleil est situé à960 unités astronomiques ; Sedna est ainsi pour la plus grande partie de son orbite un des objets connus du Système solaire les plus lointains après les comètes à longue périodeNote 2,Note 3.

Sedna fut découvert par Michael E. BrownChadwick Trujillo et David L. Rabinowitz le 14 novembre 2003. Cependant, il est difficile de déterminer sa forme en raison de sa distance. Des mesures spectroscopiques ont montré que la composition de sa surface est similaire à celle d’autres objets transneptuniens et est majoritairement composée d’un mélange de glaces d’eau, de méthane et d’azote avec du tholin. Sa surface est l’une des plus rouges du Système solaire.

Sedna couvre son orbite en approximativement 12 000 ans et son périhélie est situé à environ 76 unités astronomiques du Soleil. Ces deux paramètres étant exceptionnellement élevés, son origine est incertaine. Le Minor Planet Center considère à l’heure actuelle (2010) que Sedna est un objet épars, un groupe d’objets placés sur des orbites exceptionnellement allongées par l’influence gravitationnelle de Neptune. Cependant, ce classement est contesté car Sedna n’a jamais été situé suffisamment proche de Neptune pour avoir subi une influence significative. Certains astronomes pensent donc que Sedna est le premier membre connu du nuage d’Oort intérieur. D’autres astronomes pensent que Sedna pourrait avoir été déplacé vers son orbite actuelle par une étoile passant à proximité du Soleil, notamment une étoile de l’amas originel du Soleil, ou a été capturé dans un autre Système solaire. Une autre hypothèse est que son orbite pourrait être une preuve de l’existence d’une planète ou d’unepetite étoile au-delà de Neptune.

¤ Le plus grand cover-up de tous les temps : Le soleil est devenu blanc !

Source : http://www.brujitafr.fr/article-le-plus-grand-cover-up-de-tous-les-temps-le-soleil-est-devenu-blanc-111383932-comments.html#anchorComment

soleil, sun, #Malibu #MalibuBeachInn

Le soleil est l’objet le plus visible qui soit. Tous les jours, il se dresse au dessus de nos têtes.
Paradoxalement très peu d’entre nous se sont rendus compte qu’il a perdu sa couleur jaune d’antan.L’explication :
Contrairement aux idées reçues, vu de l’espace le soleil est blanc car il émet de la lumière dans tous les spectres. Autrefois, l’atmosphère absorbait une fraction de ce rayonnement, ce qui donnait une teinte jaune su soleil. Désormais, à cause de l’affaissement du champ magnétique terrestre, nous recevons tous les rayonnements et nous  le percevons alors d’aprés sa couleur véritable.
Désormais, l’enjeu est de taille pour l’élite dirigeante : Faire passer pour des illuminés tous ceux qui se souviennent de la couleur jaune qu’avait le soleil, faire le silence sur ses effets nocifs et camoufler le ciel avec des chemtrails quitte à empoisonner la population.

Habituellement le soleil était jaune. Pour des milliards de personnes de moins de 30 ans, le soleil a toujours été une blancheur aveuglante, mais les personnes plus âgées se rappellent les jours chauds d’un soleil jaune.
Pendant des siècles, les enfants dessinaient des images du soleil, le plus souvent souriant, mais toujours jaune. Pas plus. Les enfants d’aujourd’hui dessinent un sourire sur une feuille de papier blanc.
 ¤ Le plus grand cover-up de tous les temps : Le soleil est devenu blanc ! dans Bizarreries météo soleil+blancCeux qui insistent pour dire que le soleil de leur jeunesse était certainement jaune sont maintenant considérés comme des fous ou on dit d’eux que les « plus âgés yeux perçoivent différemment le soleil. »

Qu’en est-il des enfants ? Hmm .. très bizarre.

De plus, quand on recherche des images sur Internet pour « soleil jaune », ce sont seulement des dessins ou des photos de couchers de soleil apparaissent dans les résultats. Ce qui est hautement suspect.

Qui ne veut pas rappeler à l’humanité le souvenir du soleil jaune ? Cette censure flagrante et arbitraire est à la fois évidente et inquiétante.

Beaucoup d’observateurs du monde entier ont cependant constaté que le Soleil a augmenté sa luminosité au point d’être aveuglant aux heures des levers et couchers de soleil et ce contrairement aux années précédentes.

Les photographes ont perdu la belle lumière atténuée du soleil couchant, les bains de soleil frappent plus durement, et les cultures arrivent à maturité plus tôt. Pourtant, les scientifiques et les médias restent muets sur le sujet.

Yellow+Sun+White+Sun dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...
Le soleil avant- après.
Certains affirment que ce qui se arrive au soleil est tout simplement du à une force magnétique excitant les éléments en fer dans le noyau du Soleil, ce qui réduit le facteur d’amortissement des éléments lourds et augmente le taux de fusion.D’autres prétendent que des années de pulvérisation de chemtrails dans le ciel ont affecté le spectre de la lumière, voire même emporté au loin la couche d’ozone.

D’autres affirment que que le soleil brûle ses dernières couches de gaz et va bientôt commencer à devenir noir.

Un soleil plus chaud, plus lumineux, plus blanc avec plus d’éclat est maintenant observé par le public, mais pourquoi nier que le soleil avait pour habitude d’être jaune?

Auparavant il fallait deux semaines pour qu’un journal laissé dans au soleil se mette à jaunir. Maintenant, il suffit d’un seul jour.

La lumière du soleil dans les années 1960 et 1970 était beaucoup plus jaune et on ressentait de la chaleur. Maintenant, on dirait du papier de verre ou une sorte d’abrasion photonique.

La lumière du soleil d’aujourd’hui semble fausse et artificielle, comme si le ciel est un écran LED avec des images superposées. Le changement dans la qualité de la lumière du soleil équivaut la différence qu’il y a entre la lumière d’une ampoule à incandescence et celle d’une ampoule halogène.

Tout ceci apparaît comme surréaliste et provenant d’un autre monde. C’est comme si le soleil, le ciel et l’air ont récemment été chimiquement conçus pour une race autre que l’homme.

Mais, bien sûr, si on a le regard de quelqu’un plus âgé, on en a également l’esprit, ce qui fait que toute personne de plus de 30 ans serait considérée comme folle pour avoir oser rappeler comment les choses avaient  l’habitude d’être auparavant.

Alors que l’humanité continue à muter sous un soleil étranger, nous qui y étions, nous nous souviendrons toujours avec émotion comment le soleil était autrefois.

Par Brujitafr

Lundi 22 juillet 2013

 

Commentaires

 dans Etrange

J’ai remarqué depuis quelques années la luminosité n’est plus la même qu’avant, elle est plus éclatante. Le soleil est beaucoup plus fort qu’avant. L’eau s’évapore beaucoup plus vite même à l’intérieur, cela fait comme si les rayons solaires devenaient de l’énergie micro-onde….C’est pour cela qu’aux Etats-Unis c’est la sècheresse agravée comme s’il n’avait pas plus depuis 3 ans…

http://mchris999.centerblog.net/47-deux-soleils-dans-le-ciel

Commentaire n°1 posté par MCHRIS le 18/10/2012 à 08h32
 dans Outils/Bon à savoir

beaucoup de personnes perçoivent le soleil comme agressif, pour les yeux ainsi que pour la peau.

Réponse de Brujitafr le 18/10/2012 à 18h28

pas vraiment convaincu…

Commentaire n°2 posté par gastu le 18/10/2012 à 10h34

Et est ce  normal aussi les variations de températures de 15° (parfois plus) dans la même journée ?

Réponse de Brujitafr le 18/10/2012 à 18h30

Bonjour depuis des annees j’observe  le soleil  est par fois je prend meme des photos ils faus se dire que c’est le levé du soleil au couchant qui ce prepare.

 

Commentaire n°3 posté par Mouhamet Fall le 18/10/2012 à 11h06

Le soleil ne brille plus, il n’est plus chatoyant, il aveugle et brûle tout !

Réponse de Brujitafr le 18/10/2012 à 18h31

Bonjour ,

Je suis tout a fait d’accord avec cet article . J’ai 23 ans , et depuis 3-4 ans , je sais pas comment vous décrire sa. Mais avant je n’avait pas besoin de fermer un peu mes yeux lorsque j’étais dehors , maintenant il m’est impossible de sortir sans froncer mes sourcils . C’est peux être moi , mais je me rapelle qu’avant je ne le faisait pas

Commentaire n°4 posté par Mike le 18/10/2012 à 17h32

la majorité perçoit bien une différence

Réponse de Brujitafr le 18/10/2012 à 18h32

J’ai repris mes photos depuis 2006 date à laquelle j’ai eu mon premier numérique. Et j’ai trouvé des couchers et levers de soleil qui sont jaunes. Le soleil de la journée en photo blanc, mais je me suis aussi souvenu que toute mes photos face au soleil étaient systèmatiquement décevante, chose qui m’a toujours frustré par ailleur. De même que je n’ai jamais pu faire des photos avec les détails identiques à ce que mes yeux captaient.
Pour ce qui est du soleil ça fait depuis que j’ai 15 ans soit 25 ans que à la plage je suis géné.
Cependant il reste vrai que les amplitudes sont bien plus forte qu’avant et que le soleil semble plus chaud qu’avant. Mais si j’ai bien suivi, les tempetes solaires sont plus nombreuses et plus fortes donc ça serait logique.
De plus l’environnement dans ma region proche a été bien dégradée, nos forets de feuillus ont été remplacé par des résineux ou coupés, et les fossés ont été creusé à 2m de profondeur donc il n’y a plus d’eau l’été.
Mais pour le soleil blanc, ne serait ce tout simplement pas un problème de capteur?
Quoi qu’il en soit matin et soir il est toujours jaune!

Commentaire n°5 posté par gastu le 18/10/2012 à 23h18

N’est-ce pas toute ces tonnes de particules d’aluminium épandue par avions qui modifient le spectre solaire ?

je pencherais plutôt pour cette hypothese, d’autant plus que la perte de verdure de nos regions pourrait être un effet secondaire de l’alu (qui aborbe l’humidité, asséche les terres).

Idem pour l’éblouissement qui est du aux chemtrails (effet miroir ?)

Commentaire n°6 posté par oya le 10/06/2013 à 19h17
Réponse de Brujitafr le 10/06/2013 à 19h21

tout à fait d’accord avec vous, Mike aussi est dans le vrai. Pareil pour les épandages, ciel bleu avant 1989-990. La plupart ont du mal et n’ont pas ou plus le sens de l’observation. Je te montre la lune, le mouton regarde mon index…

Commentaire n°7 posté par Peter Panpan le 05/08/2013 à 10h16

Il suffit de sortir et regarder pour constater l’anerie…..tout dépend de la couche de gaz entre nous et le soleil….Franchement ridicule , sortez le regardez au lieu de répeter les aneries des autres…..

Commentaire n°8 posté par neo le 13/08/2013 à 21h48

vous devriez ôter vos oeillères!

BRIDON D'ATTELAGE à OEILLERES

Réponse de Brujitafr le 15/08/2013 à 09h22

Aujourd’hui encore jaune, un ophtalmo serait  le bienvenu icon_eek Je veux  bien vous prendre une photo pour le prouver mais c’est ridicule, c’est comme si je devais me justifier a quelqu’un m’affirmant que la terre est plate, je suis de bonne fois, ne soyez pas ridicule, arretez d’insister, deux jours que je vérifie et jaune le soleil est, je dis pas qu’a certains moments il apparaisse pas blanc mais de la a dire que c’est le plus gros cover-up, y’a de la marge….Merçi pour les oeillères, c’est appréciable.

Commentaire n°9 posté par neohamsa le 15/08/2013 à 22h31
—————-
Le champ magnétique du Soleil s’est totalement inversé

Source : http://www.maxisciences.com/soleil/le-champ-magnetique-du-soleil-s-039-est-totalement-inverse_art31710.html

 

Publié par Morgane Henry, le 02 janvier 2014

 

Le Soleil a désormais effectué une rotation complète de son champ magnétique. A mi-chemin du cycle solaire 24, les pôles Nord et Sud ont échangé leur place, inversant totalement la polarité de l’étoile. Le cycle solaire s’achèvera, lui, dans onze années.

 

Le Nord est au Sud et le Sud est au Nord. Vous être complètement à l’ouest ?

La NASA a annoncé que le Soleil venait « de se retourner, de haut en bas ». Plus concrètement, cela signifie surtout que son pôle nord et son pôle sud se sont inversés, lui permettant d’atteindre le point médian du cycle solaire 24.

Et qui dit inversion des pôles, dit évidemment changement dans le champ magnétique du Soleil. Désormais, ce dernier va commencer à se déplacer dans des directions opposées afin d’entamer la seconde partie d’un processus long de 22 années (la durée d’un cycle solaire). Dans onze ans donc, les pôles nord et sud du Soleil s’inverseront de nouveau, clôturant le cycle 24.

 

« L’inversion du champ magnétique du Soleil est, littéralement, un événement majeur », rappelle le Docteur Tony Phillips, de la NASA, repris par The Independent. Pour cela, le champ magnétique de chaque pôle s’affaiblit, puis devient nul. Et finalement, il émerge de nouveau avec la polarité inverse. « C’est une partie tout à fait normale du cycle solaire », précise Phil Scherrer, physicien solaire à l’Université de Stanford.

 

Afin de mieux comprendre le processus, la NASA a publié une visualisation de la façon dont le changement, débuté en 1997, s’est opéré (vidéo ci-dessus). Cela montre la polarité verte (positive) s’échangeant avec la polarité violette (négative).

 

Un processus lent

 

« À l’apogée de cette inversion magnétique, l’activité solaire augmente, les taches solaires sont de plus en plus présentes, et les éruptions solaires comme les éjections de masse coronale plus fréquentes », indique Karen C. Fox de la NASA.

 

Mais l’inversion des pôles est un mécanisme lent et stable. Selon Todd Hoeksama, physicien solaire, c’est « un peu comme une marée qui monte ou qui descend. Chaque petite vague apporte un peu plus d’eau et, finalement, vous obtenez une inversion complète ». Néanmoins, ce n’est pas un processus parallèle. Ainsi, si le pôle nord a inversé sa polarité au début du mois de décembre, le pôle sud a été obligé d’accélérer la cadence pour le rattraper et changer avant la fin de l’année 2013. Et la portée d’un tel changement devrait être conséquente. « Le domaine d’influence du champ magnétique du Soleil, aussi connu sous le nom d’héliosphère, s’étend à des milliards de kilomètres au-delà de Pluton. Les changements de polarité du champ magnétique se propagent jusqu’à la sonde Voyager, aux portes de l’espace interstellaire », détaille Tony Phillips.

 

Pas de conséquences catastrophiques

 

Alors bien sûr, au premier abord, un tel changement peut surprendre voire paraître inquiétant. Pourtant, pas de panique, la galaxie ne devrait pas subir de bouleversement catastrophique. En effet, les conséquences d’un tel changement de polarité sont bien plus subtiles et touchent principalement l’exploration spatiale plutôt que la vie quotidienne des habitants de la Terre. « Les rayons cosmiques sont dangereux pour les astronautes et les sondes spatiales. Et en cas de changement de polarité, ils sont affectés. Ce sont alors des particules d’énergie accélérées pratiquement à la vitesse de la lumière grâce à des supernovas et d’autres événements violents de la galaxie. Certains chercheurs pensent que cela pourrait affecter le climat sur la Terre ou encore favoriser la présence de nuages », avance Tony Phillips, dans un communiqué. D’un autre côté, les aurores boréales et leur homologue du sud, les aurores australes, devraient être plus fréquentes et surtout plus visibles, notamment lorsqu’elles atteignent leur phase finale.

 

Un cycle étonnamment faible

 

Depuis son commencement, le cycle solaire 24 s’est avéré plutôt imprévisible. Premièrement, il a pris environ une année de retard, puisque l’activité solaire de 2009 était très faible. Cela a poussé les astronomes à décaler le point médian du cycle de 2012 à 2013. Selon les experts, le cycle solaire 24 est d’ores et déjà l’un des plus faibles de l’Histoire.

 

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/soleil/le-champ-magnetique-du-soleil-s-039-est-totalement-inverse_art31710.html

 

Copyright © Gentside Découverte

 

 

31 décembre 2013

¤ La NSA intercepte des achats d’ordinateurs portables en ligne pour y installer des logiciels espions

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 18

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/12/30/espionnage-controle-des-populations-et-nouvel-ordre-mondial-la-saga-de-la-nsa-continue/

Dernière minute : 31 décembre 2013 : Le journal Le Monde en parle sur son blog : http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/12/30/de-l-interception-de-colis-a-l-espionnage-du-moniteur-inventaire-des-outils-de-la-nsa_4341385_651865.html

De l’interception de colis à l’espionnage de l’écran, inventaire des outils de la NSA

Le Monde.fr | 30.12.2013 à 20h42 • Mis à jour le 31.12.2013 à 14h31

La cellule TAO est apparue en 1997 et est constituée de hackers hautement qualifiés qui peuvent « accéder à l'inaccessible », selon la description faite par la NSA dans des documents internes.

Interception de livraisons d’ordinateurs, mise à profit de faiblesses de matériels informatiques et même utilisation du formulaire de rapport d’erreur de Microsoft : voilà quelques-unes des méthodes à la disposition d’une unité spéciale de l’Agence de sécurité nationale (National Security Agency, NSA), nommée « opérations d’accès sur mesure » (Tailored Access Operations, TAO), afin d’accéder aux données contenues dans des ordinateurs visés par l’agence. C’est ce que révèle le Spiegel, en se fondant sur des documents transmis par Edward Snowden. 

La cellule TAO est apparue en 1997 et est constituée de hackers hautement qualifiés qui peuvent « accéder à l’inaccessible », selon la description faite par la NSA dans des documents internes. Toujours selon les documents consultés par le Spiegel, cette unité a contribué à la collecte de « certains des renseignements les plus importants que [les Etats-Unis] ai[en]t vus ».

Le champ d’action de la TAO serait très large, allant de l’antiterrorisme à l’espionnage classique en passant par les cyberattaques. Les documents décrivent une palette d’outils utilisés digne, parfois, de James Bond.

DE NOMBREUX OUTILS INFORMATIQUES ACCESSIBLES

Dans le long catalogue, dont des extraits sont publiés par l’hebdomadaire allemand,  se succèdent les surnoms divers pour autant d’outils permettant d’espionner tous les détails de la vie numérique d’un utilisateur moyen. Celui nommé « Quantum Insert » permet de s’introduire dans des ordinateurs ciblés en redirigeant les utilisateurs vers de faux sites Internet pour installer à leur insu des logiciels espions. C’est cette technique qui a permis notamment d’accéder au réseau gérant un câble sous-marin et utilisé par seize sociétés, dont Orange.

Les outils Feed through, Gourmet through et Jet plow permettent d’insérer des « implants » dans les serveurs de différents constructeurs, dont les américains Cisco et Dell ou le chinois Huawei. Ironie de l’histoire, ce constructeur avait été soupçonné de surveiller les internautes pour le compte des autorités chinoises. Jointes par le Spiegel, les entreprises fabriquant les équipements auxquels l’unité peut avoir accès ont déclaré ne pas avoir connaissance de ces éléments. Cisco a déclaré ne travailler avec « aucun gouvernement pour modifier ses produits ».

Dropout jeep est un matériel espion qui permet de récupérer les informations contenues dans les iPhone d’Apple. Monkey calendar est, lui, un logiciel qui envoie par SMS la géolocalisation du téléphone sur lequel il est installé. Rage master, de son côté, capte et transmet les informations transmises à l’écran de l’ordinateur grâce au câble VGA. Le catalogue auquel l’hebdomadaire allemand a eu accès date de 2008, mais les équipes expliquent qu’elles travaillent sur de nouveaux outils s’adaptant aux nouveaux appareils sur le marché.

Une opération plus anecdotique mais révélatrice est celle qui consiste à récupérerles rapports d’erreur envoyés par le système d’exploitation Windows aux ingénieurs de Microsoft. Ces rapports donnent des détails précis sur la machine utilisée et peuvent, comme le mentionnent des membres de l’équipe, permettre« de rassembler des informations détaillées et de mieux accéder à l’ordinateur ».

INTERCEPTION DE COLIS

Der Spiegel raconte également que certaines livraisons d’ordinateurs sont interceptées et redirigées vers des ateliers secrets de la TAO, où des agents ouvrent précautionneusement le paquet et mettent en place des espions dans la machine. Cette technique permet notamment de cibler les personnes ayant recours à des ordinateurs neufs et qu’ils ne connectent jamais à Internet pouréviter les fuites. C’est notamment la façon de travailler de Glenn Greenwald, le journaliste entré en contact avec Edward Snowden.

Dans un communiqué au Spiegel, l’agence a confirmé sommairement l’existence de cette équipe : « La TAO est un atout national unique, en première ligne pourpermettre à la NSA de défendre la nation et ses alliés. Son travail est centré sur l’exploitation des réseaux en appui à la collecte de renseignements à l’étranger. »

Espionnage, contrôle des populations et Nouvel Ordre Mondial: La saga de la NSA continue…

29 décembre 2013, url de l’article:

http://dprogram.net/2013/12/29/the-nsa-intercepts-laptops-purchased-online-to-install-malware/

article connexe:

http://www.presstv.ir/detail/2013/12/29/342674/nsa-installing-spy-malware-on-laptops/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

(TheWire) – 

D’après un article du magazine allemand Der Spiegel sur l’équipe de super-hackers de la NSA, l’agence d’espionnage intercepte des objets électroniques achetés en ligne (sur internet) avant qu’ils ne soient délivrés à leurs acheteurs pour y installer des logiciels ,des malware et autres outils d’espionnage.

La division de la Tailored Access Operation (TAO) de la NSA (NdT:qu’on pourrait traduire par la division d’ “opération d’accès ciblé” ) est responsable  des plus grosses opérations de hacking qui ont été divulguées cette année, ainsi l’article du magazine Der Spiegel est un regard spécial sur les méthodes et la folie totale derrière cette équipe de tordus de la NSA. Lorsque le téléphone portable d’un leader d’une nation est envahi, “hacké” par la NSA, la division TAO en est responsable. Ils sont les hackers qui peuvent avoir accès à toutes les informations de tout le monde où que ce soit sous quelques conditions que ce soit.

Les hackers du TAO peuvent tracer vos mouvements numériques à distance en exploitant des faiblesses dans la sécurité des systèmes opérateurs, comme Windows par exemple (NdT: sans compter du fait que ces plateformes ont été construites à dessein avec ces faiblesses qui peuvent ainsi être constamment exploitées par les agences d’espionnage gouvernementales ou privées, tout en dédouannant les entreprises responsables qui se réfugient toujours derrière le “Oh, désolé de l’erreur, on va l’arranger…” pour ouvrir une autre backdoor à côté…), qui est un des favoris du TAO à exploiter. Mais quand de nouvelles stratégies d’invasion à distance ne fonctionnent pas, alors la NSA emploie les moyens d’antan. Les hackers les plus talentueux de la NSA ne travaillent pas toujours derrière des écrans d’ordinateur. Parfois, une cible se doit d’être physiquement interceptée pour que la NSA puisse recueillir les infos. Dans ces cas précis, TAO attend que la cible commande de nouveaux gadgets électroniques en ligne. Quand leur système de surveillance les alerte que la cible X vient d’acheter un nouvel ordinateur portable sur internet, le TAO intercepte le colis d’envoi et l’ordinateur est livré à la NSA. Ils ouvrent le packet, installent les nouveaux logiciels, malwares sur l’ordinateur de la cible puis ils réempaquettent l’ordinateur et le réexpédient vers son destinataire.

Si une personne, entreprise ou agence ciblée commande un nouvel ordinateur ou des accessoires, par exemple, TAO peut alors détourner la livraison vers ses propres ateliers secrets. La NSA appelle cette méthode “interdiction”. Dans ces “stations de chargement”, les agents ouvrent le paquet précautionneusement afin de charger les outils espions dans les objets électroniques ou même installent des composants harware qui peuvent fournir un accès furtif via backdoors a l’agence d’espionnage. Toutes les étapes suivantes peuvent être ensuite effectuées depuis un ordinateur à distance. Ces petites interférences dans l’envoi de paquets sont parmi les “opérations les plus efficaces” des hackers de la NSA, un document secret relate tout ceci avec grand enthousiasme. Cette méthode, continue la présentation, permet à la TAO d’obtenir un accès aux réseaux “dans le monde entier”. Et vous vous demandez pourquoi votre commandeAmazon prend tant de temps à arriver ?

Mais habituellement, l’équipe adhère aux méthodes de hacking de la nouvelle école, comme l’utilisation d’un système compliqué appelé QUANTUM, qui focalise sur les réseaux sociaux qu’une cible fréquente souvent comme Facebook, Yahoo, Twitter et YouTube afin de gagner un accès à distance de leur ordinateur. Lorsque l’équipe a fait suffisamment de surveillance et est prête à frapper, le système QUANTUM de TAO va alerter les hackers lorsqu’une cible essaie de visitier un site particulier. Si le travail de TAO est fait correctement, le système se dépêche d’intercepter la demande d’information de la cible et va au lieu de cela injecter le système opérateur de la cible avec un malware / outil espion. Pour certaines raisons Linkedin est particulièreemnt efficace pour cela:

La technique peut littéralement être une course entre les serveurs, une course qui est ainsi appellée dans le jargon interne de l’agence de renseignement: “attente pour l’initiation par le client  d’une nouvelle connexion”, “Shoot!” et “espérons vaincre la réponse serveur-client”. Comme dans toute compétition, parfois la surveillance furtive de l’agence et de ses outils sont “trop lents pour gagner la course”. Le plus souvent, ils sont effectifs. Les implants avec QUANTUMINSERT, spécifiquement lorsqu’utilisé en connexion avec Linkedin, ont maintenant un ratio de succès au-delà de 50%, d’après un document interne.

Parfois les hackers du TAO ont besoin d’aide, alors ils vont sur l’unique “catalogue de commande” d’outils d’invasion électronique, qui peut avoir accès à tout système informatique auquel vous pouvez rêver. Vos mesures de sécurité n’ont aucune importance. Les hackers de la NSA ont les outils pour craquer des systèmes créés par Cisco, Western Digital, Huawei ou toute autre firme de cybersécurité. Personne n’est à l’abri.

Source: The Wire

Cette entrée a été publiée le décembre 30, 2013 à 7:31 et est classée dans actualitéguerres hégémoniquesguerres imperialistesingérence et etats-unisInternet et libertémilitantisme alternatifN.O.Mneoliberalisme et fascismepolice politique et totalitarismerésistance politiquescience et nouvel ordre mondialsciences et technologiestechnologie et totalitarismeterrorisme d’état avec des tags ,,,,. Suivez tous les commentaires de cet article par flux RSS 2.0. Vous pouvez poster un commentaire ou rétrolier depuis votre site.

2 Réponses à “Espionnage, contrôle des populations et Nouvel Ordre Mondial: La saga de la NSA continue…”

  1. Entre autres problèmes dans leurs délires paranoïaques, c’est qu’ils ne peuvent faire machine arrière, pire, peut-être même n’en ont-ils plus le contrôle ? Cette surenchère exponentielle de technique au service de l’espionnage – ou l’inverse – est également dangereuse pour la survie, au delà de la sauvegarde de la vie privée. Tous ces bidules ne sont-ils pas connectés, interconnectés, avec drônes, missiles, avions furtifs, troupes au sol et j’en passe… un cauchemar délirium entre Brazil et Terminator/Skynet ?
    De la folie furieuse !

    • Absolument! Le plus effarant également est de constater que la plus grande utilisation faite de l’amélioration de la technologie/électronique etc… est celle de la guerre, de la coercition, du contrôle, de la répression etc… Des milliers de milliards de dollars par an dépensés à créer toujours plus de systèmes informatiques invasifs, de systèmes de guidage de missile, de drones, de robots utilisés pour guerre/répression etc.. (voir la folie des programmes variés de « développement » du DARPA, division du Pentagone, sachant que russes et chinois font le même de l’autre côté…), d’équipements militaires et de répression. Bref de l’inutile onéreux, mais pour le développement progressiste de l’humanité, là non… pas un rond ou alors la misère, histoire de pouvoir justifié d’un « humanisme oligarchique ».
      Hallucinant !

21 décembre 2013

¤ Quelle révolution syrienne ?… !!!

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 16

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/12/17/ingerence-occidentale-en-syrie-il-ny-a-jamais-eu-de-revolution-en-syrie/

Ingérence occidentale en Syrie: Il n’y a jamais eu de « révolution » en Syrie…

Et tout cela bien sûr avec la totale complicité et collaboration des merdias atlantistes occidentaux qui se vautrent dans l’ignominie depuis près de trois ans… Rien d’étonnant… (Résistance 71 )

« Les médias ? Dans un pays démocratique, bien informé, les médias sont la mouche du coche, ils jouent le rôle de représentant du public ; comme ils sont professionnels, c’est leur boulot d’être profesionnels au sujet de la collecte de l’information. Puis nous devons dépendre d’eux pour nous donner cette info ainsi que les analyses, le fond des affaires et la critique qui nous permettra à nous le public de défier ce qui se passe. Cela devrait se passer de cette façon en démocratie, dans un pays où nous aurions des médias démocratiques. Mais ce n’est pas le cas. Nous avons des médias qui sont contrôlés par un tout petit nombre de corporations très puissantes et on se rend compte que la même histoire est diffusée sur tous les médias le soir même…  » (Howard Zinn, 2006)

Où sont donc passés les “révolutionnaires” syriens ?

Thierry Meyssan, 16 décembre 2013, url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article181497.html

A la veille de la conférence de Genève 2, les organisateurs états-uniens n’ont plus aucune marionnette pour jouer le rôle des révolutionnaires syriens. La disparition soudaine de l’Armée syrienne libre montre à ceux qui y croyaient qu’elle n’était qu’une fiction. Il n’y a jamais eu de révolution populaire en Syrie, juste une agression étrangère à coup de mercenaires et de milliards de dollars.

Les organisateurs de la conférence de paix de Genève recherchent d’urgence un représentant pour l’opposition syrienne armée. En effet, selon les Occidentaux, le conflit oppose une abominable dictature à son propre peuple. Cependant, les groupes armés qui détruisent la Syrie —du Front islamique à Al-Qaïda— font officiellement appel à des combattants étrangers, même si le premier prétend être composé principalement de Syriens. Les inviter serait admettre qu’il n’y a jamais eu de révolution en Syrie, mais une agression étrangère.

En effet, l’Armée syrienne libre, dont on nous disait il y a quelques semaines qu’elle comprenait 40 000 hommes, a disparu. Après que son quartier général a été attaqué par d’autres mercenaires et que ses arsenaux ont été pillés, son chef historique, le général Selim Idriss, s’est enfui par la Turquie et a trouvé refuge au Qatar, tandis que le colonel Riad el-Assad a trouvé asile aux Pays-Bas.

Lors de sa formation, le 29 juillet 2011, l’ASL s’était fixé un unique objectif : le renversement du président Bachar el-Assad. Jamais l’ASL n’a précisé si elle se battait pour un régime laïque ou un régime islamique. Jamais, elle n’a pris de position politique en matière de Justice, d’Education, de Culture, d’Economie, de Travail, d’Environnement, etc. Jamais elle n’a formulé la moindre ébauche de programme politique.

Elle était, nous disait-on, formée de soldats de l’Armée arabe syrienne ayant fait défection. Il y eu effectivement des défections durant le second semestre 2011, mais leur nombre total n’a jamais excédé les 4 %, ce qui est négligeable à l’échelle d’un pays.

Non : l’ASL n’avait pas besoin de programme politique car elle avait un drapeau, celui de la colonisation française. En vigueur durant le mandat de la France sur la Syrie et maintenu durant les premières années de prétendue indépendance, il symbolisait l’Accord Sykes-Picot : la Syrie était largement amputée et divisée en États ethnico-confessionnels. Ses trois étoiles symbolisent un État druze, un État alaouite et un État chrétien. Tous les Syriens connaissent ce funeste drapeau, ne serait-ce que par sa présence dans le bureau du collaborateur syrien de l’occupant français dans un célèbre feuilleton télévisé.

Son premier leader, le colonel Riad el-Assad, a disparu aux oubliettes de l’histoire. Il avait été sélectionné pour son nom, qui s’écrit différemment en arabe mais se prononce identiquement dans les langues européennes avec celui du président Bachar el-Assad. La seule différence entre les deux hommes, d’un point de vue des monarchies du Golfe, était que le premier était sunnite et le second alaouite.

En réalité, l’Armée syrienne libre est une création franco-britannique comme l’étaient les « révolutionnaires de Benghazi » en Libye (lesquels avaient « choisi » comme drapeau celui du roi Idriss Ier, collaborateur des occupants anglais).

Bras armé de l’Otan, destiné à prendre le palais présidentiel lorsque l’Alliance atlantique aurait bombardé le pays, l’ASL a été ballottée par les plans successifs et les échecs successifs des Occidentaux et du Conseil de coopération du Golfe. Présentée dans un second temps comme le bras armé d’un Conseil politique en exil, elle ne lui reconnaissait aucune autorité et n’obéissait qu’à ses employeurs, les Franco-Britanniques. Elle était en fait le bras armé de leurs services secrets dont la Coalition nationale syrienne était le bras politique. En définitive, l’ASL n’a pu accumuler de succès qu’avec l’aide directe de l’Otan, en l’occurrence de l’Armée turque qui l’hébergeait dans ses propres bases.

Créée dans le cadre d’une guerre de 4ème génération, l’ASL n’a pas réussi à s’adapter à la seconde guerre de Syrie, celle de type nicaraguayen. La première guerre (de la réunion Otan au Caire en février 2011 à la conférence de Genève en juin 2012) était une mise en scène médiatique visant à délégitimer le pouvoir afin qu’il tombe comme un fruit mur dans les mains de l’Otan. Les actions militaires étaient perpétrées par des groupuscules distincts, recevant leurs ordres directement de l’Alliance. Il s’agissait avant tout de créditer les mensonges médiatiques et donner l’illusion d’une révolte généralisée. Conformément aux théories de William Lind et de Martin Van Creveld, l’ASL n’était qu’un label pour désigner tous ces groupes, mais ne disposait pas de structure hiérarchique propre. Au contraire, la seconde guerre (de la réunion des « Amis de la Syrie » à Paris en juillet 2012 à la Conférence de Genève 2 en janvier 2014) est une guerre d’usure visant à « saigner » le pays jusqu’à sa reddition. Pour jouer son rôle, l’ASL aurait dû se transformer en une véritable armée, avec une hiérarchie et une discipline, ce qu’elle n’a jamais été capable de faire.

Sentant sa fin proche, depuis le rapprochement turco-iranien, l’ASL avait annoncé sa possible participation à Genève 2 en posant d’irréalistes conditions. Mais il était déjà trop tard. Les mercenaires payés par l’Arabie saoudite ont eu raison de cette fiction de l’Otan. Chacun peut désormais voir la vérité toute nue : il n’y a jamais eu de révolution en Syrie.

Le projet de Grand Marché Transtlantique décrypté par Raoul Marc Jennar

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 4 : 49

fichier pdf PTCI Diaporama Jennar

11 décembre 2013

¤ Colonialisme en Amérique du Sud: Le cas édifiant du Honduras…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 19

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/12/08/colonialisme-en-amerique-du-sud-le-cas-edifiant-du-honduras/

Un monde plus trop bucolique, champ de bataille pour les corporations

Anne Wolff

6 Décembre 2013

url de l’article original: http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-un-monde-plus-trop-bucolique-champ-de-bataille-pour-les-corporations-121468837.html

« Mais, me disent certains, pourquoi le Honduras ? » Oui, pourquoi ce petit pays dont l’histoire depuis les débuts de la colonisation ne cesse de rebondir de tragédie en tragédie, toujours en pire. Pour des raisons personnelles, d’une part, qui ont à voir avec mon respect pour les résistants indigènes, garifuna et autres combattants honduriens pour un monde communal, pour un projet paysan, à échelle humaine, et qui portent ce projet avec une détermination, une intelligence, un courage et surtout une grande générosité que les épreuves, dont font partie la terreur, les tortures, les meurtres sélectifs ou non, confirmant cette belle assertion du mouvement zapatiste : « Il faut beaucoup d’amour pour faire une révolution », ne parviennent pas à briser.

« Ami, si tu tombes un ami sort de l´ombre à ta place. »

Les raisons personnelles ne sont qu’une petite partie de l’explication, le Honduras est au cœur de la lutte contre le pouvoir des corporations transnationales, le principal laboratoire actuel de la dictature transnationale sous couverture de démocratie, sous sa forme la plus avancée. C’est à la continuation de cela que s’oppose le Front national de Résistance Populaire et sa branche électorale LIBRE.

Actuellement nul gouvernement au monde ne propose un projet paysan. Hugo Chavez a certainement été celui qui avait poussé le plus loin un programme de souveraineté alimentaire fondé dans l’agriculture paysanne et l’aide au petit artisanat, dans un pays libre d’OGM et où les gardiens des semences facilitent la reproduction et la mise en circulation des semences locales, toutes formes de royalties étant interdites.

Nous devons donc évaluer les pays, les gouvernements, les régimes en termes d’espaces de liberté plus ou moins grands, pour les mouvements populaires, paysans et autres, leur ouvrant – où non – les possibilité de s’organiser d’une manière qui permettent de renforcer la participation des habitants aux décisions qui les concerne. A ce stade, nous parlerons de démocratie participative.

Pas cette fiction de participation organisée par l’Europe, par laquelle des paysans considérés comme ignares sont censé applaudir la « chance » qui leur est offerte de devenir des maillons de la chaîne de production d’Unilever, (  Les gouvernements européens dans les mains des corporations) tout en assurant à cette corporation une couche de verni écologique. Pas la participation européenne, qui choisi quelques représentants mi cooptés, mi auto-proclamés, des pauvres, leur fait visiter l’Europe en goûtant du confort des hôtel 5 étoiles de Malaga et autres haut lieu touristique, pendant que les habitants du pays s’en prennent plein la gueule d’austérité aggravée mais eux le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on ne les consulte pas (« Loi de sécurité espagnole » ou « le franquisme est de retour ».  Espagne :: Le maire de Marinaleda sous les verrous Dormir dans la rue à Madrid entraînera 750 euros d’amende), après nos « consultants » pauvres d’Europe  vont ratifier des mesures auxquels ils n’entravent que dalle, vu qu’ils ne sont déjà pas capables de donner une simple définition de la participation, et qui ne savent donc pas ce qu’ils font ! Si, si c’est authentique, pur label Europe des Corporations. Je donne les exemples que je connais, Chacun en connaît certainement d’autres de la même veine, des histoires de pouvoir confisqué avec quelques récupérés aux ordres qui donnent un verni de consultation à des mesures de privation de bien-être qui affectent tous les autres. Il faut en finir avec ce genre de lamentable comédie.

Or existe aujourd’hui un mouvement mondial, qui propose un projet de monde, différent, ce mouvement est né du mouvement paysan international mais l’ampleur de ses analyses et de ses propositions ont fait de ce projet de monde une proposition faite à chaque habitant de la Terre de devenir co-auteur de son destin, celle d’une manière raisonnable d’habiter la planète, en bons voisins. La mondialisation anti-globale de ce mouvement en fait aussi l’ambassadeur de relations de paix et de respect entre tous les peuples de la terre, entre tous les habitants !

Une fois sorti du cocon mental de la propagande que nous ont concocté les Corporations Mondiales, afin de pouvoir conquérir les biens et le pouvoir sans rencontrer trop de résistance, nous prenons conscience de ce pouvoir, non pas comme une fatalité qui ne souffre d’autre réponse que notre impuissance, notre soumission sans contestation, mais bien comme un projet issus de cerveaux humains (ou assimilés) qu’il est possible de combattre, mais seulement collectivement. En Europe, chaque jour les espaces de liberté se rétrécissent comme peau de chagrin, depuis l’accès les restriction de l’accès à la terre à celle de la propriété de son logement, jusqu’à la criminalisation accrue des dissidences, sans parler du sommeil des consciences, ou des effets délétères des matrices d’opinions véhiculée par la propagande organisées qui manipulant des inconscients collectifs à grande échelle, détourne colère et frustration vers les boucs-émissaires désignés à cet effet, ce qui rend chaque jour toute forme de résistance plus compliquée, plus risquée, mais aussi plus « gratifiante » quand on arrive à l’inventer, à la faire exister

Il y a beaucoup de choses à dire à ce sujet, mais une première chose serait de suivre les conseils d’anciens, qui en ont vu d’autres, comme ces survivants des dictatures d’Amérique Latine qui nous déconseillent de suivre les conseils de Mao en confondant les Corporations avec des Tigres de Papier.  Ce ne sont pas des Tigres de Papier, mais biens des « hommes mauvais » qui ont accumulé une somme de pouvoir et de moyens, et s’attribuent droits de vie et de mort sur les habitants de la Terre, à une échelle inouïe, inimaginable (sauf dans certains bouquins de SF que nous lisions alors, incrédules mais qui rétrospectivement nous parlent un langage bien plus concret et réaliste !), il y a seulement quelques décennies et à peine concevable aujourd’hui. Je l’ai déjà exprimé de cette manière : « Emotionnellement c’est irrecevable – un tel niveau de malfaisance- mais les enchaînements irréfutables mis en lumière par d’innombrables chercheurs nous le disent, être rationnel à présent revient à accepter l’inacceptable, un monde que le projet de quelques-uns plonge entièrement dans la misère, la guerre, la souffrance, la maladie, la soif, la faim, des phénomènes qui se constatent à l’œil nu dans la dégradation globale de nos paysages, dans l’état de misère visible de nos voisins. Non pas une malchance aléatoire en un lieu donné, mais bien l’arbitraire destruction conséquence d’un projet mis en œuvre par la volonté conjuguées des puissants et de ceux qui les servent, à échelle planétaire : un problème global. (more…)

12345...7

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT