14 avril 2014

¤ 2014 : année de la fin du leadership US sur le monde … ou de la fin du monde ?

Classé dans : Complots prouvés,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 27

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/04/13/resistance-politique-fin-de-lempire-ou-fin-du-monde-paul-craig-roberts/

Résistance politique: Fin de l’empire ou fin du monde ?… (Paul Craig Roberts)

La fin des Etats-Unis ou du monde est-elle proche ?

Ce sera l’un ou l’autre

 

Paul Craig Roberts

 

9 Avril 2014

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2014/04/09/us-world-coming-end-paul-craig-roberts/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

2014 prend la tournure de l’année du retour de bâton pour les Etats-Unis.

Deux pressions majeures montent sur le dollar US. L’une provient de la capacité diminuée de la réserve fédérale à plomber le prix de l’or alors que les stocks d’or de l’occident se contractent et de la connaissance par le marché du fait de l’élargissement du plombage du prix de l’or illégal par le fed. La preuve en est qu’il y a des sommes très importantes de transactions à très courts termes qui sont larguées dans le marché des futurs papiers de l’or à une période où l’échange est mince et sans équivoque. Il est devenu plus qu’évident que le prix de l’or est truqué dans les marché futurs afin de protéger la valeur du dollar des méfaits des QE (Quantitative Easings).

L’autre pression provient des stupides menaces de sanctions du régime Obama sur la Russie. Les autres pays ne veulent plus supporter l’abus de Washington sur le standard mondial du dollar. Washington utilise le système de paiement international basé sur le dollar pour infliger des dégâts aux pays qui résistent à son hégémonie politique.

La Russie et la Chine en ont assez. Comme je l’ai rapporté ainsi que Peter Koenig ici:http://www.informationclearinghouse.info/article38165.htm

La Russie et la Chine sont en train de déconnecter leur commerce international du dollar. Par conséquent, la Russie fera son commerce, incluant les ventes de pétrole et de gaz naturel à l’Europe, en roubles et dans des monnaies de ses partenaires du BRICS.

Ceci veut dire une grosse baisse dans la demande pour le dollar et donc une baisse en conséquence de sa valeur.

Comme John Williams de shadowstats.com l’a clarifié, l’économie n’a pas du tout récupéré de la chute de 2008 et s’est même affaiblie plus avant. La vaste majorité de la population américaine est pressurisée par le manque de croissance de revenus depuis des années. Comme les Etats-Unis sont maintenant une économie dépendante de ses importations, une chute de la valeur du dollar va faire augmenter les prix domestiques et pousser les standards de vie et de consommation encore plus à la baisse.

Tous les compteurs pointent vers un échec économique des Etats-Unis en 2014 et ceci constitue la conclusion de rapport économique de John Wiliams du 9 Avril.

Cette année pourra aussi voir l’effondrement de l’OTAN voire même de l’UE. Le coup d’état inconscient de Washington en Ukraine et les menaces de sanctions contre la Russie ont poussé les marionnettes de l’OTAN sur un terrain bien dangereux. Washington a très mal évalué la réaction de l’Ukraine au renversement de son gouvernement élu et l’imposition de sbires comme gouvernement marionnette. La Crimée s’est très vite détachée de l’Ukraine et a rejoint la Russie. D’autres anciens territoires russes en Ukraine vont sans doute bientôt suivre. Des manifestants à Donetsk, Lugansk et Karkhov ont déjà demandé leur regerendum. Les manifestant ont déjà déclaré les républiques populaires de Karkhov et de Donetsk. Le gouvernement fantoche de Washington à Kiev a menacé de réduire ces manifestations par la violence. http://rt.com/news/eastern-ukraine-violence-threats-405/

Washington clâme à qui veut l’entendre que les manifestations sont organisées par la Russie, mais plus personne ne veut croire Washington, même plus ses sbires ukrainiens. (more…)

9 avril 2014

¤ La Résistance à la NSA s’organise… et les USA menacent l’Europe de sanctions à l’OMC !!!

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 40

Sources : http://www.01net.com/editorial/614870/un-cable-anti-nsa-entre-le-bresil-et-leurope/

http://rt.com/news/us-europe-nsa-snowden-549/

http://www.europarl.europa.eu/news/fr/news-room/content/20140307IPR38203/html/NSA-mettre-fin-%C3%A0-la-surveillance-massive-ou-faire-face-aux-cons%C3%A9quences

http://www.chaos-controle.com/archives/2014/02/19/29256694.html

Un câble anti-NSA entre le Brésil et l’Europe

La présidente Dilma Rousseff vient de signer un accord de coopération avec l’Union Européenne. Il comprend notamment la mise en place d’un câble sous-marin direct de communications contournant les écoutes américaines.

01net.
le 25/02/14 à 19h55
¤ La Résistance à la NSA s'organise... et les USA menacent l'Europe de sanctions à l'OMC !!! dans Complots prouvés dot
dot dans Outils/Bon à savoir
dot dans Perso/Archives
200.844754 dans Politique/Societe

© GEORGES GOBET / AFP
Le président de la Commission Européenne José Manuel Barroso, la président du Brésil Dilma Rousseff et le président du conseil Herman Van Rompuy.
dot
Enfin une mesure concrète à la suite du scandale Prism pour déjouer les programmes d’écoutes de la NSA. Un câble sous-marin en fibre optique devrait relier directement le Brésil à l’Europe dès l’année prochaine. C’est l’un des points majeurs du nouvel accord de coopération signé à l’issue du 7ème sommet Union Européenne-Brésil qui s’est tenu à Bruxelles ce 24 février. Il a été signé par le président de la Commission Européenne José Manuel Barroso, la présidente du Brésil Dilma Rousseff et le président du conseil Herman Van Rompuy.

De Lisbonne à la ville de Fortaleza

Le câble partirait de la ville de Fortaleza dans le Nordeste au Brésil pour déboucher dans la capitale portugaise de Lisbonne. Il devrait coûter la coquette somme de 185 millions de dollars, soit 135 millions d’euros environ. Une joint venture entre l’opérateur brésilien Telebras et le fabriquant de câbles en fibre optique IslaLink, l’équivalent portugais d’Alcatel.
Selon l’agence Reuters, les communications Brésil-Europe passent encore par les Etats-Unis pour la transmission de données. Le seul câble direct serait obsolète et ne servirait qu’à la transmission de voix pour les conversations téléphoniques.
Ne souhaitant pas stigmatiser publiquement les Américains, la déclaration commune mentionne sobrement qu’il s’agit notamment de « renforcer la protection des communications ». Mais le but reste bien de contourner le système d’espionnage de la NSA. Dilma Rousseff a d’ailleurs fait une allusion très claire dans ce sens lors de la conférence de presse : « Nous devons respecter la vie privée, les droits de l’homme et la souveraineté des nations. Nous ne voulons pas que nos entreprises soient espionnées ».
Pour sa part, l’Union Européenne a souligné qu’un tel câble permettrait également, à terme, d’améliorer les communications entre les deux continents, de stimuler les investissements en matière de technologies de l’information, et de faire des économies sur les coûts d’interconnexion pour les entreprises et les chercheurs.
A lire aussi :

US blasts Europe’s plan for anti-snooping network as ‘unfair advantage’

Published time: April 05, 2014 10:18
Edited time: April 06, 2014 16:38

Reuters/Kai PfaffenbachReuters/Kai Pfaffenbach

US officials on Friday slammed plans to construct an EU-centric communication system, designed to prevent emails and phone calls from being swept up by the NSA, warning that such a move is a violation of trade laws.

Calling Europe’s proposal to build its own integrated communication system “draconian,” the office of the US Trade Representative (USTR) said American tech companies, which are worth an estimated $8 trillion per year, would take a financial hit if Brussels gives the initiative the green light.

« Recent proposals from countries within the European Union to create a Europe-only electronic network (dubbed a ‘Schengen cloud’ by advocates) or to create national-only electronic networks could potentially lead to effective exclusion or discrimination against foreign service suppliers that are directly offering network services, or dependent on them, » the USTR said in its annual report(more…)

¤ NSA et autres services secrets coopèrent très bien… Article pour creuser le Fact-checking

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 19

Source : http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2014/03/27/la-nsa-nespionne-pas-tant-la-france-que-ca/

La NSA n’espionne pas tant la France que ça

superdupont-FranceLa NSA n’a pas intercepté 70,3 millions de communications téléphoniques de Français fin 2012, contrairement à ce que Le Monde avait initialement révélé, en octobre dernier. Le journal avait ensuite reconnu qu’il s’agissait de méta-données collectées par les services de renseignement français à l’étranger, et partagées avec la NSA, mais cette rectification avait bien moins circulé que les premières révélations, et nombreux sont ceux (dont moi, jusqu’à il y a peu) à croire que la NSA avait ainsi massivement espionné les coups de fil des Français.

J’ai ainsi du rectifier le reportage diffusé dans l’émission Toutes les France, qui sera diffusé sur France ô ce samedi mais que l’on peut déjà voir en ligne, et où j’intervenais avec Alain Bauer, Eric Delbecque et Nicolas Arpagian au sujet de la surveillance massive des télécommmunications par les services de renseignement anglo-saxons (notamment). Je profite donc de l’occasion pour faire le point sur ce que l’on sait (ou pas) de l’espionnage des télécommunications de la France et des Français par la NSA.

Dans un article intitulé « Comment la NSA espionne la France« , Jacques Follorou et Glenn Greenwald avançaient, le 22 octobre 2013, que « des millions de données ont été collectées sur la France par l’agence de sécurité américaine » :

« 70,3 millions de communications téléphoniques de Français ont été interceptées entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013. »

Ces « révélations sur l’espionnage de la France par la NSA américaine« , reprises dans le monde entier, avaient fait la « Une » du quotidien Le Monde, qui y avait consacré son éditorial, « Combattre Big Brother« , où l’on apprenait qu’ »une équipe d’une dizaine de journalistes » avait procédé à « un examen minutieux et une analyse approfondie » des documents transmis par Snowden/Greenwald, « pour tenter de leur donner tout leur sens et leur valeur« . (more…)

7 avril 2014

¤ Armes silencieuses pour guerre tranquille… (ça manquait sur ce site en fait !)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 13 : 05
<a href= »http://www.fichier-pdf.fr/2012/11/30/armes-silencieuses-pour-guerres-tranquilles/ »>Télécharger le document armes-silencieuses-pour-guerres-tranquilles.pdf</a>

http://www.syti.net/SilentWeapons.html

¤ Armes silencieuses pour guerre tranquille... (ça manquait sur ce site en fait !) dans Outils/Bon à savoir SytiNet_titre5Le document suivant a été publié dans la revue « America’s Promise Newsletter » en 1979, puis en annexe du livre « Behold a pale horse » de William Cooper en 1991.
Daté de Mai 1979, il est présenté comme ayant été trouvé par un employé de Boeing le 7 Juillet 1986 dans un photocopieur IBM acheté à une vente de surplus militaire à la base aérienne de McChord.
Le document, par sécurité, ne porte pas la signature de l’organisation dont il provient. Mais des recoupements d’informations et de dates laissent supposer qu’il pourrait s’agir du Groupe de Bildergerg, un « club de réflexion » qui rassemble des personnes extrêmement puissantes des mondes de la finance, de l’économie, de la politique, de l’armée et des services secrets.Le document se présente comme un « manuel de programmation » de la société, apparemment destiné aux nouveaux membres de l’organisation.Ce document pourrait aussi avoir été écrit par un auteur de science-fiction inspiré, ou par un journaliste bien informé. Selon certaines sources, l’auteur pourrait être Lyle Hartford Van Dyke, un activiste américain qui a également travaillé à la création de monnaies locales alternatives. Il aurait écrit le texte en 1979 et distribué quelques esemplaires à des amis. C’est l’un de ces exemplaires qui aurait été oublié dans la photocopieuse.Vrai ou faux, l’important est que les stratégies qui sont décrites ici sont très largement appliquées dans les orientations de l’économie et de la société depuis 30 ans, dans tous les pays occidentaux, et avec une remarquable synchronisation.
vide dans Perso/ArchivesflagGB dans Politique/Societe
English
Drapeau_Espagne_tiny
Españoldrapeau_bulgarie
Bulgarian
EarthRoofTop_H
Sécurité  Introduction historique  Introduction politique  Energie   Introduction descriptive des armes silencieuses  Introduction théorique  Energie : la découverte de Mr Rothschild  Sensationnelle découverte  Application en économie  Le modèle économique  Le shock-testing économique  Concepts généraux de l’Energie  Le modèle E  Inductance économique  Facteurs inductifs à considérer  Conversion   Introduction aux amplificateurs économiques  Amplification des sources d’Energie  Consentement, la première victoire  Diversion, la stratégie première  Sommaire de la diversion  Table des stratégies  Logistique   Courte liste d’inputs  Courte liste d’outputs  L’utérus artificiel  La structure politique d’une nation  Action – Offensive  Responsabilité   Résumé  Relations du flux dans le temps et oscillations auto-destructives
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
L’œuvre peut être librement utilisée, à la condition de l’attribuer à Pascuser en citant son nom ainsi qu’un lien vers la page web utilisée. – Pas d’utilisation commerciale – Pas de Modification

nouvel ordre mondial

BilderbergTrilatéraleCFRIlluminatiArmes silencieusesGouvernement Secret

Pour des compléments d’informations sur les sociétés secrètes, les Illuminati, le CFR, la Trilatérale, le Groupe Bilderberg, et le Nouvel Ordre Mondial, je vous conseille l’excellent livre suivant :

Livre Jaune N°5 et maintenant aussi le N°6 aux EDITIONS FELIX adresse des éditions: 65, Grand Rue 06140 Tourrettes sur Loup

Armes silencieuses pour des guerres sans bruit

(pour un nouvel ordre mondial)

Les Illuminati sont un ordre secret connu depuis le 18ème siècle dont un manifeste est apparu au grand jour au début du 19ème siècle sous le nom de «   protocole des sages de ZIONS « . En 24 paragraphes, ce manifeste décrit comment subjuguer et dominer le monde à l’aide d’un système économique (pour la création d’un nouvel ordre mondial).

Étant donné la difficulté qu’il y avait à maintenir le secret au niveau international, il fut décidé de mettre en place un groupe extérieur afin de coordonner et contrôler les efforts internationaux et de protéger les secrets et les gouvernants de la curiosité habituelle de la presse. Ce groupe, dénommé les Bilderbergergs, (du nom de l’hôtel où s’est tenue leur réunion de constitution en 1952) a évolué sous l’infiltration des Illuminati en un gouvernement mondial secret contrôlant économiquement toute la planète (les Nations Unies n’étant qu’une aimable plaisanterie internationale).

Un groupe privé d’étude dont l’objectif est de travailler à construire une coopération politique et économique entre l’Europe de l’Ouest, l’ Amérique du nord et le Japon dans le cadre d’un nouvel ordre mondial a été constitué en 1972 par D. Rockfeller et Zbigniew Brzezinski à l’aide de contacts avec les Bilderbergers. Il est constitué d’une élite de 300 décideurs importants dans le monde économique, politique et intellectuel, sur les 3 continents. Ce groupe se nomme la commission trilatérale. Vous allez trouver dans la suite de ce document une des stratégies économiques des Bilderbergers.

Note de William Cooper (ancien sous-officier des services secrets de la marine US): « j’ai lu des documents top secret qui expliquaient que «   Armes silencieuses pour des guerres sans bruit  » est une doctrine adoptée par le comité politique du groupe Bilderberg durant son premier meeting connu en 1954. Une copie trouvée en 1969 était en possession des services de renseignement de la Marine U.S. »

Le document actuel est daté de mai 1979 , et a été trouvé le 7 juillet 1986 dans une photocopieuse de marque IBM qui avait été achetée à une salle des ventes.

Ce document rédigé en américain a été traduit en français en un document de 27 pages dont voici un résumé.

Les éléments de texte mis « entre guillemets » sont des extraits du document et les commentaires sont en italique.

Que veulent-ils ?

« Toute science est simplement un moyen orienté vers une fin. Le moyen c’est la connaissance, la fin, c’est le contrôle . Au-delà de tout cela, il reste un seul problème : qui doit être le bénéficiaire ?« 

Leur but est le contrôle de l’économie. Le moyen est la connaissance des mécanismes économiques.

Comment contrôler l’économie ?

a) Pour contrôler, il faut pouvoir prédire et pour cela il faut un modèle économique.

« L’objectif de la recherche économique telle qu’elle est [...], est l’établissement d’une économie qui soit entièrement prévisible et manipulable.« 

« On avait pressenti qu’avec des fondements mathématiques suffisants et des données, il serait presque aussi facile de prédire et de contrôler la tendance d’une économie, que de prédire et de contrôler la trajectoire d’un projectile. Ainsi que cela a été prouvé par la suite, de plus, l’économie a été transformée en un missile guidé vers une cible. » (more…)

6 avril 2014

¤ Motif à venir pour une révolution colorée US au Nicaragua : un nouveau canal transocéanique !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 55

Source : http://www.legrandsoir.info/un-nouveau-canal-transoceanique-au-nicaragua-suivi-de-cuba-cree-un-grand-port.html

Le Nicaragua a conclu un marché avec un entrepreneur de Hong Kong pour construire un canal transocéanique qui va faire la nique à celui de Panama (contrôlé par les USA). Nul doute qu’on entendra parler sous peu d’une nouvelle et « spontanée » « révolution » colorée (que vont-ils bien pouvoir nous trouver cette fois-ci ? Sera-t-elle jaune, violette, outremer ou encore … caca-d’oie ?) au Nicaragua… ;)

3 février 2014

Un nouveau canal transocéanique au Nicaragua (suivi de Cuba crée un grand port)

¤ Motif à venir pour une révolution colorée US au Nicaragua : un nouveau canal transocéanique ! dans Outils/Bon à savoir arton24243-5e5f9
COMAGUER

Le projet de nouveau canal transocéanique dont le principe avait été retenu par le gouvernement nicaraguayen prend corps et surgit au moment où le canal de Panama est, lui-même, en cours de doublement.

L’idée de doubler le canal de Panama, vieux d’un siècle, est ancienne et le gouvernement de Panama conscient des limites de l’ouvrage actuel aujourd’hui saturé avait fini par se lancer dans l’énorme chantier du doublement.

1Le doublement consiste à doubler les trois échelles d’écluse permettant d’accéder au point haut du canal : le lac de Gatun et de construire des écluses plus larges et plus longues pour permettre le passage de navires de plus grande taille.

Un appel d’offres international fut donc lancé pour cet élargissement en 2006. Le marché revint à un consortium international conduit par l’entreprise de BTP espagnole SACYR. (more…)

¤ Ex-réseau social ZunZuneo (2010-2012), prémice avorté d’une révolution colorée made in US à Cuba …?

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 45

ZunZuneo, le réseau social cubain discrètement mis en place en collaboration avec l’USAID…

La Maison-Blanche a démenti que le réseau social ZunZuneo, créé par le gouvernement américain pour saper le régime des frères Castro à Cuba, eut été une opération secrète. Il s’agissait, a dit jeudi le porte-parole du président Obama Jay Carney, d’un programme de développement qui s’est achevé en 2012. M. Carney réagissait à des informations publiées par l’Associated Press qui a affirmé que le réseau social mis en place à Cuba en collaboration avec l’Agence des États-Unis pour le développement international, l’USAID, avait servi à miner le Parti communiste cubain. Selon M. Carney, c’est tout simplement parce que les États-Unis préfèrent rester discrets lorsqu’ils opèrent dans les environnement non permissifs comme Cuba, afin de protéger ceux qui sont impliqués dans le programme et le public en général. Le gouvernement cubain s’est abstenu de tout commentaire.
(La voix de l’Amérique, le 04-04-2014)

Zunzuneo : La Havane dénonce les activités illégales des Etats-Unis [MAJ]

Si le réseau social lancé avec l’Agence des Etats-Unis pour le développement international a été discret, c’est pour protéger ses utilisateurs explique la Maison Blanche.

¤ Ex-réseau social ZunZuneo (2010-2012), prémice avorté d'une révolution colorée made in US à Cuba ...? dans Complots prouvés default
01net
le 04/04/14 à 16h57
dot dans Outils/Bon à savoir
dot dans Politique/Societe
dot
Mise à jour du 4/4/2014

La Havane a exigé ce 4 avril 2014 que les Etats-Unis « mettent fin à leurs activités illégales et secrètes » contre Cuba, en réaction aux révélations sur le lancement par les Etats-Unis du réseau social Zunzoneo de 2009 à 2012 destiné, selon Washington, à faciliter la liberté d’expression des Cubains.

Ce projet « démontre une nouvelle fois que les Etats-Unis n’ont pas renoncé à leurs plans subversifs contre Cuba, qui cherchent à déstabiliser le pays pour provoquer des changements dans notre organisation politique », a affirmé dans un communiqué la directrice du département Etats-Unis du ministère cubain des Affaires étrangères, Josefina Vidal.

« Le gouvernement des Etats-Unis doit respecter le droit international et les principes des Nations unies et donc cesser ses activités illégales et secrètes contre Cuba, qui sont rejetées par le peuple cubain et l’opinion internationale », a-t-elle ajouté.

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/04/10/imperialisme-et-nouvel-ordre-mondial-la-machine-a-singerer-dans-les-affaires-des-autres-usaid-est-hors-de-controle/

Impérialisme et Nouvel Ordre Mondial: La machine à s’ingérer dans les affaires des autres (USAID) est hors de contrôle…

Cela fait longtemps que c’est le cas, çà a au moins le mérite d’être officiel maintenant, mais rassurons-nous… rien ne changera. L’USAID et sa succursale de la NED font au grand jour ce que la CIA faisait sous couvert il y a 30 ans et plus… C’est l’empire et son soutien étatico-entrepreneurial qu’il faut abattre si on veut que quelque chose change vraiment.

– Résistance 71 –

L’administrateur de l’USAID ignore qui dépense l’argent du contribuable

Réseau Voltaire, 10 Avril 2014, url de l’article: http://www.voltairenet.org/article183184.html

L’administrateur de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) a affirmé au Senat qu’il ignore d’où est surgie l’idée de créer un « réseau social » destiné à provoquer une révolte à Cuba. (more…)

¤ MH 370 : On sait depuis avril 2013 qu’on peut hacker un avion avec un Iphone

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 14 : 31

Source : http://www.lapresse.ca/actualites/national/201404/04/01-4754696-y-a-t-il-un-hacker-aux-commandes-de-lavion.php

Publié le 05 avril 2014 à 07h08 | Mis à jour le 05 avril 2014 à 07h38

Y a-t-il un hacker aux commandes de l’avion?

Au congrès Hack In The Box en avril... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Au congrès Hack In The Box en avril 2013 à Amsterdam, l’Allemand Hugo Teso a expliqué comment il avait pu prendre le contrôle d’un ordinateur de bord d’avion en utilisant une simple application pour téléphone Android et un transmetteur acheté pour une bouchée de pain sur eBay.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Vincent Larouche

Transports Canada ne veut surtout pas en parler publiquement, mais il s’intéresse aux travaux d’un hacker qui dit avoir mis au point une technique permettant de pirater l’ordinateur de bord d’un avion commercial et, potentiellement, de le faire disparaître avec tous ses occupants, comme il est arrivé au vol MH370 de Malaysia Airlines.

C’est ce qui ressort d’une «évaluation de renseignement» de la Direction de l’évaluation du renseignement de sûreté de Transports Canada, datée de mai dernier et obtenue par La Presse en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

«La présentation, en avril 2013, d’un projet appelé Le hacking d’un avion: séries aériennes pratiques par le consultant en sécurité et pilote commercial Hugo Teso, au congrès de pirates informatiques Hack In The Box, à Amsterdam, a pris plusieurs organisations de sécurité des transports par surprise», souligne le document.

Dans sa présentation, le hacker et consultant allemand avait expliqué comment il avait pu prendre le contrôle d’un ordinateur de bord d’avion en utilisant une simple application pour téléphone Android et un transmetteur acheté pour une bouchée de pain sur eBay. (more…)

¤ Les toutes dernières découvertes concernant les chemtrails (octobre 2013 – Forum Nuages Bizarres)

Source : http://nuagesbizarres.org/viewtopic.php?f=16&p=1474&sid=01f108153905d8e3222838da5d1648a1#p1474

Message par Christophe » 18 Oct 2013, 21:22

Ainsi que l’intervention télévisée du premier chef d’état interdisant le gazage de sa population et menaçant les USA d’intervention militaire !
Les récentes investigations sur les chemtrails permettent de commencer à apercevoir quelle est leur finalité !
Ce programme secret, déclenché à la fin des années 1990 par une organisation au dessus des états est investigué par de nombreux chercheurs.
En 2007, il avait été établi que l’épidémie de Morgellons était provoquée par les nano robots dispensés par les chemtrails.
En 2010, l’épandage continuel au dessus des zones peuplées en a amené beaucoup à se demander quelle était la finalité, et donc à orienter leurs recherches sur les nano robots utilisés et leur propriétés.Le résultat est surprenant :
Nous ne pouvons éviter de respirer ni d’ingérer des aliments, aussi nous absorbons en quantité ces nano robots qui s’installent dans l’organisme de tous les êtres vivants. Ces nano robots sont programmés pour se développer en s’assemblant en forme de tube (ou de ligne) et croissent spécialement dans les milieux acides. On sait aussi qu’ils « utilisent » les métaux présents dans l’organisme, et plus particulièrement les métaux lourds. (vaccins)

Ces minis machines possédent leur propre batterie interne qui se recharge en utilisant l’énergie bioélectrique du corps, certaines portent des ADN et ARN modifiés génétiquement. En se développant et s’assemblant elles forment des senseurs pouvant recevoir des microondes, ainsi que des signaux EMF et ELF.

On peut voir les résultats des études sur le site http://www.carnicom.com ou sur un site qui offre de nombreuses informations sur tous types de nano machines, ainsi que les meilleurs liens : http://www.bariumblues.com/chemtrails_n … aeroso.htm

Mais savoir ce qu’ils nous dispensent par les chemtrails ne nous dit pas POURQUOI !

Alors, il nous reste la simple logique :
- D’abord, cette technologie, utilisée depuis la fin des années 1990, a été développée en secret et est très en avance sur la science « officielle » – se poser la question : qui a les moyens de faire cela (laboratoires secrets, scientifiques, etc.) hors de tout aspect légal.
- Puis, la mise en œuvre. Une logistique monstrueuse (fabrication, transport, installation des systèmes dans les avions, personnel impliqué, etc.) TOUJOURS EN SECRET ! Mais là au moins, on est sûr de l’implication de hauts membres de l’armée américaine, des hauts responsables des compagnies d’avions et des compagnies d’entretien dans les aéroports (tous membres de Bilderberg ou du CFR).
- Puis le gazage quotidien des zones les plus peuplées, ce qui implique la complicité des gouvernements et des partis politiques d’opposition – se poser la question : qui est au dessus de tous les gouvernements et partis politiques ? Par définition, le politicien « s’achète », or qui contrôle donc tous les partis de tous les pays ?
La Banque ! ou plus précisément, la banque « au dessus » des banques (banque centrale, réserve fédérale, FMI), et encore plus précisément : ceux à qui appartiennent ces banques (voir : http://librepenseur-demosophy.blogspot. … monde.html)
- Le seul politicien à s’y être opposé est le Président de Pologne, mais un accident d’avion a mis fin à son opposition…
- Chine, Mongolie, Iran et Venezuela sont les seuls pays épargnés pour le moment.
- L’Equateur aussi bientôt semble-t-il. Le Président Rafael Correa a récemment indiqué sur une chaine de Tv qu’il avait donné l’ordre à l’armée de l’air de capturer le prochain avion américain qui viendrait fumiger son pays (en espagnol mais très compréhensible).

Avec tout cela, que penser ?

D’abord, qui ?

La réponse est facile : qui tient les banques, les industries d’armement, les laboratoires scientifiques, les entreprises de biotechnologies, contrôle toutes les grandes multinationales et les gouvernements de tous les pays occidentaux : on emploiera le nom le plus répandu concernant cette organisation : « le Nouvel Ordre Mondial ».

http://artdevivresain.over-blog.com/ext/ & http://librepenseur-demosophy.blogspot. … ertes.html

new:Notre page Facebook: http://www.facebook.com/NuagesBizarres
Notre groupe Facebook(sur invitation): https://www.facebook.com/groups/les.nuages.bizarres
Avatar de l’utilisateur
Christophe
 
Message(s) : 119
Inscription : 23 Sep 2013, 14:30

5 avril 2014

¤ Afghanistan 2014 : retrait de l’OTAN, vers un démembrement du pays ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 10 : 14

Sources :

http://www.geostrategie.com/4139/afghanistan-demembrement-en-vue-organise-par-londres/ Jeudi, 18 août 2011 :: IRIB

http://french.irib.ir/info/asie/item/262243-l-afghanistan-vers-le-d%C3%A9membrement vendredi, 21 juin 2013 13:14 IRIB

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-04/05/content_32009232.htm

http://www.opex360.com/2014/02/28/lotan-envisage-retrait-total-dafghanistan-y-compris-apres-2014/

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120522.OBS6023/l-otan-confirme-quitter-l-afghanistan-fin-2014.html

http://www.leparisien.fr/international/presidentielle-en-afghanistan-karzai-appelle-a-voter-massivement-05-04-2014-3742833.php

http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2014/04/04/Afghanistan-une-photographe-de-l-agence-AP-tuee-a-la-veille-de-la-presidentielle-1858959

Comme l’indique la presse depuis plusieurs mois, les troupes de l’OTAN quitteront le sol afghan au plus tard le 31 décembre 2014 (mais la Russie pourrait se venger des sanctions américaines et occidentales liées à la crise ukrainienne en gênant le retrait) et on ne sait pas encore si le futur président de la république afghane (son élection a lieu aujourd’hui) ratifiera ou pas l’accord bilatéral, signé en octobre 2013 et validé par l’assemblée traditionnelle afghane, de maintien de troupes US (l’on parle de 3.000 à 10.000 hommes) sur le sol afghan après la fin du mandat de l’OTAN le 31 décembre prochain, pour appuyer (en toute impunité juridique) les forces de sécurité locales face à l’insurrection menée par les taliban et leurs alliés.  L’un des enjeux est d’éviter un retour des taliban à Kaboul. Une perspective que le renseignement américain estime très probable, pour ne pas dire certaine.

Que se passera-t-il ensuite ? Va-t-on vers un démembrement du pays, sous l’influence britannique, comme l’indiquait à plusieurs reprises ces dernières années (2011 et 2013) l’agence iranienne d’information IRIB ? L’avenir nous le dira…

vendredi, 21 juin 2013 13:14

L’Afghanistan vers le démembrement ?

IRIB-depuis jeudi, les Talibans possèdent leur ambassade à Doha et communique avec le monde extérieur non pas en qualité de représentant de la république islamique d’afghanistan mais en tant que celui de l’Emirat islamique afghan!! le président Karzai a évidemment rompu son dialogue stratégique avec Washington qui dit ne pas vouloir reconnaitre cet Emirat talibaniste , et daigne envoyer pour le moment son représentant au Qatar. mais combien de temps ce refus de reconnaissance va-t-il durer? les informations faisaient état même d’un projet d »échange de prisonniers entre les USA et les Talibans détenus à Guantanamo. Qu’est ce qui se passe? Dix ans après avoir attaqué l’Afghanistan sous prétexte de combattre les Talibans, groupe crée et entretenu par Les USA, ces derniers ont décidé de mettre un terme au jeu de cache cache et de rendre public une alliance qui jusqu’ici ne disait pas son nom. Un Emirat islamique d’afghanistan, à vocation salafiste et de plus soutenu par le Qatar vient d’être crée en prélude à l’implosion de l’Afghanistan que Washington dit vouloir quitter en 2014. et puis le vaste projet que les Américains appliquent au Moyen Orient dont le coeur battant se trouve en ce moment en Syrie a besoin pour être mis en oeuvre entièrement d’Etats inexistants, des nations avachies, d’émirats salafo takfiris……l’Emirat islamique d’Afghanistan en est un !!!!

Afghanistan – Démembrement en vue organisé par Londres

Dépêches :: Jeudi, 18 août 2011 :: IRIB ::

A en croire le quotidien Weesa qui paraît à Kaboul, la Grande Bretagne projette de démembrer l’Afghanistan.

Huit provinces ou États devront naître de ce processus de démembrement dont les chefs-lieux seront, respectivement, les villes de Kaboul, Kundouz, Kandahar, Mazar-e-Sharif, Khost, Bamian, Hérat, Jalalabad.

On se croirait au XIXe siècle lorsque l’empire britannique dessinait, plume à la main, les bordures de nouveaux États.

Selon le journal, c’est Tobias Ellwood député conservateur qui aurait détaillé le plan dans une lettre confidentielle au gouvernement.

© http://french.irib.ir/info/international/item/136256-afghanistan-en-voie-de-d%C3%A9membrement-weesa
© Journal de l’Afghanistan n° 491 :: 13 juillet-18 août 2011 :: C.De Broeder & M.Lemaire (more…)

¤ Pour mémoire : article de juillet 2008 de T. Meyssan sur « Opération Sarkozy/CIA »

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 44

Retour sur un article dense, mais non dénué de raccourcis et contenant au moins deux hypothèses non vérifiées d’après l’auteur lui-même. A lire à la suite : un article paru dans l’ »Arche » en aût-septembre 2008 et pointant les exagérations/obsessions anti-juives de la version originale de l’article, ainsi qu’un article d’Agoravox.

Sources :

http://www.geostrategie.com/883/operation-sarkozy-comment-la-cia-a-place-un-de-ses-agents-a-la-presidence-de-la-republique-francaise/ (il s’agit ici d’une version non autorisée par le « Réseau Voltaire », celle-là même que nous reproduisons ici et qui contient des éléments critiqués par l’article de l’ »Arche », lui aussi ci-dessous reproduit ; pour la version autorisée de l’article « Opération Sarkozy », voir ici : http://www.voltairenet.org/article157210.html)

http://arche-infos.blogspot.fr/2008/09/thierry-meyssan-nicolas-sarkozy-et-les.html

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/nicolas-sarkozy-thierry-meyssan-et-43016

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

Axe Atlantique :: Mardi, 15 juillet 2008 :: Thierry Meyssan :: Envoyer   Imprimer 

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité.

Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir. Thierry Meyssan a décidé d’écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l’exception de deux imputations, signalées par l’auteur qui en assume seul la responsabilité.

Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d’immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper président », se saisissant chaque jour d’un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu’à créer une complète confusion.

Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l’ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d’autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu’ils auraient dû s’en rendre compte depuis longtemps.

C’est que l’homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu’à leur faire oublier son parcours politique.

Que l’on comprenne bien le sens de cet article : il ne s’agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d’avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.

Pour comprendre comment un homme en qui tous s’accordent aujourd’hui à voir l’agent des États-Unis et d’Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd’hui leur revanche.

Secrets de famille

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les services secrets états-uniens s’appuient sur le parrain italo-US Lucky Luciano pour contrôler la sécurité des ports américains et pour préparer le débarquement allié en Sicile.

Les contacts de Luciano avec les services US passent notamment par Frank Wisner Sr. puis, lorsque le « parrain  » est libéré et s’exile en Italie, par son « ambassadeur » corse, Étienne Léandri.

En 1958, les États-Unis, inquiets d’une possible victoire du FLN en Algérie qui ouvrirait l’Afrique du Nord à l’influence soviétique, décident de susciter un coup d’État militaire en France. L’opération est organisée conjointement par la Direction de la planification de la CIA -théoriquement dirigée par Frank Wisner Sr.- et par l’OTAN. Mais Wisner a déjà sombré dans la démence de sorte que c’est son successeur, Allan Dulles, qui supervise le coup. Depuis Alger, des généraux français créent un Comité de salut public qui exerce une pression sur le pouvoir civil parisien et le contraint à voter les pleins pouvoirs au général De Gaulle sans avoir besoin de recourir la force.

Or, Charles De Gaulle n’est pas le pion que les Anglo-Saxons croient pouvoir manipuler. Dans un premier temps, il tente de sortir de la contradiction coloniale en accordant une large autonomie aux territoires d’outre-mer au sein d’une Union française. Mais il est déjà trop tard pour sauver l’Empire français car les peuples colonisés ne croient plus aux promesses de la métropole et exigent leur indépendance. Après avoir conduit victorieusement de féroces campagnes de répression contre les indépendantistes, De Gaulle se rend à l’évidence. Faisant preuve d’une rare sagesse politique, il décide d’accorder à chaque colonie son indépendance. (more…)

¤ Révolutions colorées, révolutions des fleurs, printemps des peuples, présidents formés aux USA… Petit florilège

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 11

JPEG - 43.6 ko

Sources :

La faillite des révolutions colorées

Axe Atlantique :: Mercredi, 10 mars 2010 :: Xavier Moreau

La faillite des révolutions colorées

L’arrivée au pouvoir de Viktor Yanoukovitch est un nouveau revers pour la politique américaine d’expansion de l’OTAN. Cet échec intervient moins de deux ans après la débacle de l’armée géorgienne, pourtant entraînée et équipée par l’US army. La victoire de Yanoukovitch marque aussi l’échec de la révolution colorée la plus emblèmatique. Il semble, d’ailleurs, que le département d’Etat américain croit de moins en moins à ce système de subversion. Pour preuve, la prise du pouvoir au Honduras, par un parti pro-américain, en juin 2009, a été réalisée grâce à un coup d’état militaire. Il ne s’agit plus d’une manœuvre semi-pacifique et subtile, mais d’un putsch, comme la CIA en était friande pendant la guerre froide.

Malgré des succès en Serbie, en Ukraine et en Géorgie, peu de ces révolutions ont finalement abouti. En Asie centrale, elles ont toutes échoué et la tentative manquée en Ouzbékistan, en 2005, s’est terminée par le départ forcé des troupes américaines qui y étaient stationnées. En Biélorussie, le pouvoir de Loukachenko n’a jamais été ébranlé ne serait-ce qu’une heure. En Iran, le pouvoir d’Ahmadinejad est sorti vainqueur de l’affrontement.

Analyser les conditions qui ont favorisé la réussite de ces mouvements politiques permet de mieux comprendre l’évolution des régimes qui en sont issus.

Les révolutions colorées, comme les révolutions en général, ne réussissent que dans les régimes où l’autorité de l’Etat est considérablement affaiblie et discréditée. C’est le cas en Yougoslavie en 2000. La rue considère Milosevic comme le meilleur allié de l’OTAN. Il est accusé d’avoir abandonné successivement la Krajina, la Bosnie et le Kosovo, cela malgré la supériorité de l’armée serbe. C’est aussi le cas en Ukraine et en Géorgie. L’instabilité politique et économique a profondément miné la confiance des populations dans leurs dirigeants. A cela s’ajoute la présence d’oligarchies politico-économiques incontrôlables. Cet affaiblissement de l’autorité de l’Etat est une raison nécessaire mais pas suffisante. Le Tadjikistan, l’Ouzbékistan ou encore la Biélorussie connaissent également des situations économiques difficiles dans bien des domaines. Pourtant elles n’aboutissent pas à des révolutions. Pour survivre, ces régimes ont su maintenir un contrôle étroit sur les forces d’opposition potentielles et empêcher l’implication massive des ONG étrangères.

Pour réussir, une révolution colorée doit être précédée par la mise en place de réseaux et d’ONG dans le pays cible. Cela suppose une ouverture préalable de ce pays à l’influence américaine. Les administrations yougoslave, ukrainienne et géorgienne qui ont été renversées par les révolutions colorées ont toutes cru avoir trouvé dans les Etats-Unis, un allié fiable. Milosevic est l’un des premiers aparatchiki yougoslaves à se tourner vers les Etats-Unis dès les années 1970 (1). Il devient alors président de la BEOBANK, poste qu’il occupe à Belgrade et à New York. Dans les années 1990, il est l’interlocuteur privilégié des Américains. Il est même qualifié de Gorbatchev des Balkans dans la presse occidentale. Rêvant davantage d’une petite Yougoslavie dont il serait le maître que d’une grande Serbie, il joue la carte américaine quasiment jusqu’au bout. En Ukraine, c’est Léonid Koutchma qui lance, en 2002, l’idée de l’intégration à l’OTAN. Enfin, Shevernadzé en Géorgie, dont l’armée a été défaite par les indépendantistes abkhazes et ossètes, finit par se rapprocher des Occidentaux à partir de 2000 et signe un accord militaire avec les Américains en 2003. Comme le général Noriéga, le Shah d’Iran ou Saddam Hussein, ces chefs d’Etats se sont rendus compte trop tard que leur protecteur américain avait décidé de les remplacer. Entre temps, ils avaient laissé s’installer les réseaux et les ONG pro-américaines et s’étaient attirés l’animosité de la seule puissance capable de faire contrepoids dans la région.

La nécessité de garder les nouveaux présidents sous influence, et au besoin de les remplacer, explique le choix de personnalités aussi médiocres que Saakhachvili ou Youtchenko. Le fait, que Saakhachvili ou Youtchenko aient chacun mené leur pays respectif dans une impasse, importe moins que leur loyauté vis-à-vis de leur commanditaire. Le Président ukrainien ne s’y est d’ailleurs pas trompé. Au lendemain de son humiliante défaite au premier tour des élections présidentielles ukrainiennes, sa décision de promouvoir Stepan Bandera (2), grand massacreur de juifs et de Polonais, comme héro national ukrainien, sonne comme une vengeance vis-à-vis de l’Occident qui l’a abandonné. Saakhachvili, de son côté, n’a pas accepté de renoncer au pouvoir, malgré les incitations de ses parrains américains (3). Il ne doit sa survie politique qu’à la transformation de son administration en un régime policier répressif. Le département d’Etat américain est ainsi piégé. Un scénario à l’Ukrainienne ne manquerait pas de rapprocher deux peuples dont les destins ont été souvent liés. Pour les Etats-Unis, perdre le Caucase après avoir perdu l’Asie Centrale et l’Ukraine serait une catastrophe. Cela sonnerait le glas de la stratégie de refoulement de la Russie (4), appliquée consciencieusement par les administrations américaines depuis 20 ans. (more…)

4 avril 2014

¤ Ukraine 2014 : Kiev ressemble désormais à Chicago. Vol au-dessus d’un nid de cinglés…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 35

Source : http://www.diatala.org/article-ukraine-kiev-ressemble-desormais-a-chicago-vol-au-dessus-d-un-nid-de-cingles-123096049.html

12269995133_affe91d67d.jpg

Kiev ressemble désormais à Chicago.  vol au-dessus d’un nid de cinglés

Source : realpolitik.tv par Xavier Moreau

Humilié par son échec, le département d’État américain a décidé d’appliquer à l’Ukraine la même politique de terre brulée qu’en Syrie. Les bandes continuent de semer le désordre partout dans le pays.

Deux députés de Svoboda se sont attaqués au directeur de la première chaîne publique de télévision, si bien que même les journalistes français n’ont pas osé passer cela sous silence. Une gifle à un journaliste les choque davantage que «les snipers de l’OTAN » tirant sur les policiers et les manifestants, que ce soit à Damas ou à Kiev. Les mêmes snipers ont tenté, le 18 mars dernier, de faire basculer la réunification de la Crimée dans un bain de sang. Bilan : un soldat ukrainien et un cosaque sont morts. À ces morts s’ajoutent deux blessés, un dans chaque camp. Ces derniers sont soignés dans un hôpital russe de Crimée.

La palme du mensonge, ou de la bêtise, revient à l’envoyée spéciale du journalLe Monde. Dans un tweet, Marion Van Renterghem évoque une procession pour « deux cosaques morts et rien pour le soldat ukrainien ». Cette idiote ne s’est même pas aperçue que, sur sa propre photo, c’est le portrait du soldat ukrainien qui est tenu par l’homme à droite. Ces deux hommes, qui ne seront malheureusement pas les derniers à tomber sous les balles de l’OTAN, ont eu droit à un enterrement commun à la maison des officiers. Ces cosaques et ces soldats ukrainiens de Crimée ne se sont pas trompés d’ennemi.

Le reste de la situation à l’intérieur du pays oscille entre l’anarchie et le sordide. Les milices néo-nazies révèlent leur vraie nature, celle de brigands provenant des zones les plus arriérées de l’Ukraine, et cherchant à s’enrichir rapidement par la rapine systématique. Les miliciens sont devenus des hommes de main, investissant tour à tour l’usine de vodka de Némirov, des usines étrangères ou un train de passagers russes. Ajoutons que la semaine dernière, deux procureurs auraient été pendus dans la région de Lvov.

Pour certains hommes d’affaires ukrainiens, Kiev ressemble désormais à Chicago, et c’est la radio anti-Poutine « Écho de Moscou » qui le dit. Le banditisme y est devenu incontrôlable. L’idéologie de « Pravy Sektor » a fait place à du racket pur et simple. (more…)

30 mars 2014

¤ Saillans, Ardèche, municipales de mars 2014 : victoire de la liste de gouvernance collégiale et participative

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 22 : 14

Source : http://mediascitoyens-diois.blogspot.fr/2014/03/saillans-victoire-de-la-liste.html

lundi 24 mars 2014

¤ Saillans, Ardèche, municipales de mars 2014 : victoire de la liste de gouvernance collégiale et participative dans Outils/Bon à savoir saillansviewer

Saillans : victoire de la liste participative…

Discours après l’élection de la liste collégiale et participative

LA GOUVERNANCE COLLEGIALE ET PARTICIPATIVE,
c’est acté à Saillans à 57%.
Les habitants ont donné une majorité confortable (+110 voix d’avance sur 870 suffrages exprimés) au projet présenté par la liste Autrement pour Saillans… tous ensemble. Le collectif Pays de Saillans vivant ne peut que se féliciter de ce choix qui met les habitants et la démocratie au coeur de la politique. Voici ci-dessous le discours prononcé au nom de toute l’équipe par Vincent Beillard, tête de liste et futur maire de Saillans.
Saillansonnes, Saillansons, vous nous avez démocratiquement accordé votre confiance et nous vous en remercions.
Vaclav Havel disait à Prague en décembre 1989 «  le peuple s’est réveillé avec une rapidité bouleversante. Il veillait et attendait le moment propice.
Même s’il n’a aucun pouvoir, même s’il n’a pas la moindre importance chacun de nous peut changer le monde »
Saillansonnes, Saillansons, vous vous êtes réveillés, dès la 1ère réunion publique de novembre. La 1ère où vous avez pu vous exprimer, être écoutés, et découvrir une nouvelle façon de faire la politique et non de la politique.
Vous nous avez offert votre courage et la certitude qu’il fallait continuer à œuvrer dans ce sens.
Une société désunie est une société désarmée : sans liens, pas de solidarité ! (more…)

27 mars 2014

¤ Le Giec va rendre le deuxième volet de son rapport

Classé dans : Bizarreries météo,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 04

Source : http://www.terraeco.net/Au-Japon-le-Giec-s-apprete-a,54419.html

25-03-2014

Deuxième round. En septembre dernier, le Groupe d’experts international sur l’évolution du climat (Giec) avait rendu la première partie de son nouveau rapport, dépoussiérant au passage les connaissances sur l’état du changement climatique. Désormais, c’est au tour du deuxième volet de passer sur le gril lors d’une réunion fleuve qui s’est ouverte ce mardi à Yokohama, au Japon. Là, les experts doivent valider un texte sur les impacts du changement climatique dans les différentes régions du globe et préciser les moyens d’adaptation possible à cet inéluctable bouleversement. Objectif : rendre un rapport le plus consensuel possible le 31 mars. Devront venir ensuite le troisième volet – en avril – qui doit examiner les possibilités d’enrayer le réchauffement avant qu’une synthèse, publiée en octobre, ne vienne clôturer le tout.

La messe est désormais connue. Comme souvent désormais, des « fuites » du rapport sont d’ores et déjà commentées dans la presse. L’une porte notamment sur la volte-face des experts concernant l’impact des agrocarburants sur l’environnement. « Les Nations unies vont officiellement stipuler que faire pousser des cultures pour faire des agrocarburants dits “verts” est nocif pour l’environnement et fait monter le prix de l’alimentation », croit savoir le Daily Telegraph. Le quotidien britannique souligne que, dans son rapport de 2007, l’institution encourageait plutôt ces cultures. Ailleurs, c’est un passage visant à minimiser le coût économique du changement climatique qui aurait été ajouté à la version finale, rapporte le Sunday Morning Herald australien.

24 mars 2014

¤ « Golden Holocaust » de Robert N. Proctor, ou les détails du complot mondial des cigarettiers

Classé dans : Complots prouvés,Dossiers clos,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 18

Source : http://www.liberation.fr/societe/2014/03/17/comment-les-cigarettiers-ont-roule-le-monde-entier_987837

Comment les cigarettiers ont roulé le monde entier

ERIC FAVEREAU 17 MARS 2014 À 20:46
Au cours du XXe siècle, la cigarette est devenue un objet de masse.

Au cours du XXe siècle, la cigarette est devenue un objet de masse. (Photo Pierre Andrieu. AFP)

Dans son livre «Golden Holocaust», l’Américain Robert N. Proctor démonte, des millions de documents à l’appui, des décennies de stratégies assassines.

«C’était en 1970, j’avais 16 ans, et nous avions été conviés au lycée dans l’auditorium pour écouter un représentant de l’industrie du tabac… Son message était clair : fumer, ce n’est pas pour les jeunes, c’est un choix d’adulte, répétait-il. Fumer, c’était comme boire, conduire ou faire l’amour… Notre tour viendrait plus tard.» Un exemple parmi d’autres du magnifique savoir faire de «Big Tobacco». Ou comment donner envie de fumer sans en avoir l’air.

Mais, voilà, l’un des lycéens qui écoutait ce jour-là est peut-être resté un enfant. Robert N. Proctor est, en tout cas, devenu professeur d’histoire des sciences à l’Université de Stanford, à San Francisco. Et il vient d’achever un voyage aussi passionnant que terrifiant dans Golden Holocaust, démontant l’ahurissante escroquerie de la… cigarette. Sept cents pages qui provoquent de l’effroi. Comme un réquisitoire sans appel.

Publié il y a deux ans aux Etats-Unis, ce document sort cette semaine aux Editions des Equateurs, grâce à la Mutualité française. Avec une question qui court tout au long de cette enquête : «Comment sommes-nous entrés dans ce monde où des millions d’individus meurent d’avoir fumé, pendant que la majorité des hommes et des femmes qui sont au pouvoir ferment les yeux ? Comment l’industrie du tabac a-t-elle réussi à s’attirer les bonnes grâces des gouvernements et à faire de la défense de la liberté le socle de sa rhétorique ?» En écho, ces chiffres : chaque année, il se fume 6 000 milliards de cigarettes, ce qui équivaut à une cigarette de plus de 480 millions de kilomètres de long, avec au final 60 000 tonnes de goudron au fond des poumons des fumeurs. D’autres chiffres ? 150 millions de Chinois vont mourir à cause du tabac, on estime que 100 millions de personnes en sont mortes au XXe siècle. La cigarette pourrait encore faire un milliard de morts au XXIe siècle si rien ne change.

Tous ces faits et méfaits sont en partie connus. Mais l’énorme nouveauté de ce travail c’est que Robert N. Proctor a eu accès à des millions de données. On s’en souvient peu de ce côté-ci de l’Atlantique, mais en 1998 un accord (le Master Settlement Agreement) avait clos, aux Etats-Unis, les poursuites engagées par 46 Etats américains contre les cigarettiers. Cet accord comprenait un volet financier (188 milliards d’euros d’indemnisations aux fumeurs, échelonnés sur deux décennies), mais il ordonnait aussi la mise dans le domaine public des secrets de l’industrie.

Encore fallait-il s’y plonger. Des millions de documents, recouvrant plus de cinq décennies, ont été exhumés des armoires des grands cigarettiers et confiés à l’Université de Californie à San Francisco, chargée de bâtir la Legacy Tobacco Documents Library. Soit 13 millions de documents. C’est à partir de ces archives que Robert N. Proctor a construit son histoire globale de la cigarette. Reconstituant, pour reprendre le sous-titre de son ouvrage : «La conspiration des industriels du tabac».

L’ÉTINCELLE DES ALLUMETTES

On attaque par l’histoire. Ou comment la cigarette, guère répandue avant le XXe siècle, est devenue un objet de masse. Avant, il y avait la pipe surtout, les cigares aussi, et le tabac à rouler pour le petit peuple. Robert N. Proctor pointe avec méticulosité tous les épisodes et rouages qui, à la fin du XIXe-début du XXe, vont construire ce succès commercial unique.

D’abord, il y a «l’invention du séchage à chaud, qui va rendre l’inhalation de la fumée possible». Le goût s’impose, et surtout la dépendance. Mais cela ne suffit pas : pour fumer, il faut du feu. «L’invention des allumettes» ouvre la voie d’une consommation de masse, d’autant que parallèlement se met en place «la mécanisation de la fabrication» de la cigarette.

Ensuite, la constitution d’un couple infernal, pouvoirs publics-industriels. «La taxation du tabac par les gouvernements va rendre les Etats de plus en plus complices», note l’auteur.

Les guerres, enfin, vont devenir l’aubaine des cigarettiers. «Avant la guerre de 14, la cigarette était un luxe de marginaux, la guerre a légitimé la cigarette…» C’est la cigarette du combattant : magnifique changement d’image. «Les chiffres sont éloquents. Aux Etats-Unis, la consommation de cigarettes par personne a plus que triplé de 1914 à 1919, passant de 105 à 505 par an. Puis entre 1935 et 1945, elle a encore doublé.» La cigarette est alors distribuée partout, les grandes firmes se servent de cette population captive pour s’imposer.

DES PAQUETS DANS LE PLAN MARSHALL

Non sans effroi, l’auteur détaille comment le fameux plan Marshall, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, devient une magnifique opportunité d’exporter la cigarette. «Entre 1947 et 1951, la valeur totale des biens expédiés vers le continent, par le biais du plan Marshall, atteignit quelque 13 milliards de dollars… dont un milliard grâce au tabac. Près d’un tiers des financements liés à l’alimentation dans le plan est affecté au tabac.» Comme le note Robert N. Proctor, il n’y avait pourtant eu «aucune demande des Européens».

Le génie du marketing a parachevé l’affaire. «Toutes les grandes avancées de la publicité ont été inventées puis lancées par les fabricants de tabac», assure l’auteur. La machine hollywoodienne serviront de formidables vecteurs. «Les studios négociaient directement les contrats avec les cigarettiers.» (more…)

23 mars 2014

¤ La privatisation de la sécurité est en route en France ! (ça on le savait, mais si on nous le dit, c’est que ça veut dire que ça va bientôt être fait)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 54

Source : http://www.lecontrarien.com/urite-letat-cherche-de-nouveaux-allies-20-03-2014-france

Le Contrarien Matin, Édition du Jeudi 20 mars 2014

C’est un article édifiant du Figaro concernant l’une des dernières interventions du ministre de l’Intérieur qui, confronté à une disette financière jamais vue dans notre pays depuis la Seconde Guerre mondiale, ouvre la porte à la sécurité privée et à la privatisation des tâches de police.

Prochainement dans notre pays, nous serons confrontés à des milices privées qui bénéficieront d’une « délégation de service public »… Ce n’est pas ma conception de l’État qui doit justement s’occuper avant tout de ses tâches régaliennes et non pas de financer l’association de ping-pong…

Charles SANNAT

Lire ici pour le croire (more…)

¤ Les Etats-Unis n’ont plus d’or en réserve !!! (depuis le temps qu’on s’en doute !…)

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 44

Source : http://www.economiematin.fr/les-experts/item/3806-etats-unis-or-gold-standard-dollar

Note de Ü : Pour mémoire, nous qui lisons un peu de tout et surtout sur internet, nous ne sommes pas surpris par cette annonce officielle, car il y a longtemps maintenant que nous savons un paquet de choses au sujet de l’or en particulier et de la monnaie en général, depuis des mois voire des années. Ainsi, nous savions que : la Fed avait refourgué des lingots au tungstène à tour de bras, les banques centrales européennes n’arrivaient pas à remettre la main sur l’or qu’elles avaient mis en dépôt aux Etats-Unis, le cours de l’or papier est manipulé depuis des années, des investisseurs ayant acheté des parts d’or papier (ETF GLD) convertibles en or physique n’arrivaient pas à se faire livrer l’or physique auquel ils avaient droit, l’or stocké sous les tours jumelles s’est volatilisé le jour des attentats du 11 septembre 2001, les fixing de taux aussi sont manipulés (voir les scandales du LIBOR et de l’EURIBOR) etc… etc… Bref, tout est décidément bel et bien pourri dans le royaume de la Phynance…

¤ Les Etats-Unis n'ont plus d'or en réserve !!! (depuis le temps qu'on s'en doute !...) dans Etrange ea907c0490b6e222b206788b921e38d8_L

Les Etats-Unis n’ont plus que 418 tonnes d’or en réserve ce qui les renvoient au rang d’un pays comme Taiwan en 13ème position très loin derrière la place de leader. cc/Flickr/digitalmoneyworld

C’est un rapport officiel de l’Office of Inspector General Department of the Treasury donc de l’équivalent américain de notre Ministère des finances. Il a été rendu public très récemment. Il est daté du 4 janvier 2013. Vous trouverez le lien pour consulter le document original à la fin de notre dossier. Ce document présente les résultats d’un audit des réserves d’or de la FED, c’est-à-dire de la banque centrale américaine qui est censée détenir officiellement 8 113 tonnes d’or dans les coffres de Fort Knox. Cette information a été publiée ici sur le Blog de Jovanovic ou encore ici sur le site de Silverdoctor . Dans ce document passionnant on apprend et découvre officiellement ce qui couvait depuis plusieurs années.

Une rumeur qui devient réalité

Sur les marchés de l’or un vieux serpent de mer circule depuis de nombreuses années. La banque centrale américaine aurait de moins en moins d’or dans ses coffres. Loué, prêté, tout cet or a progressivement disparu dans les méandres de circuits financiers plus ou moins opaques. Bref plus personne n’était en mesure d’assurer la traçabilité et le suivi des réserves d’or. Ces rumeurs fondées notamment sur un afflux d’or physique sur les marchés incompatible avec le niveau de production mondiale et le maintien des stocks, pourtant comptablement inchangés, restait un mystère pour tous les intervenants et les observateurs.

418 tonnes d’or au lieu de 8133, détail du calcul

C’est vrai qu’il faut sortir la calculatrice puisque le rapport de l’Inspecteur Général communique des chiffres exprimés exclusivement dans l’unité FTO. Cela signifie Fine Troy Once et équivaut globalement à 31 grammes. Il suffit donc de multiplier le total des FTO par 31. Vous obtenez alors le montant total de grammes d’or détenu par la banque centrale américaine dans ses coffres. En divisant ce total par 1000 vous obtenez donc le nombre de kilos. En divisant encore par mille vous arrivez au nombre de tonnes détenues par la FED. Et là une immense surprise vous attend. Il n’y a plus que 418 tonnes d’or sous forme de lingots et de pièces toutes catégories confondues. (more…)

¤ « Les belles méthodes des démocrates ukrainiens ! » où comment on nous enfume…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 40

Source : http://www.lecontrarien.com/2014/03/20

svoboda

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Aujourd’hui, je souhaitais quitter le champ économique pur pour faire une petite incursion au sujet de la crise ukrainienne. Évidemment, l’économie n’est jamais loin. Souvenez-vous de l’inversion sémantique dans l’ouvrage de référence 1984 ! Dans ce livre, tous les mots changent de sens. « La guerre c’est la paix » est l’un des slogans cardinaux de George Orwell mais ce n’est bien sûr pas le seul exemple. Le ministère de la Torture est rebaptisé ministère de l’Amour et tout est à l’avenant dans ce monde « orwellien ».

Ce qui pouvait sembler de la science-fiction ou n’être qu’un roman d’anticipation est en fait devenu réalité et vous pouvez contempler sous vos yeux, là, maintenant, les manipulations grossières auxquelles nous sommes soumis à longueur de journée. Encore ce matin, mon idole (et je le dis sans ironie tant il a bercé ma jeunesse de ses doctes explications) Bernard Guetta de France Inter y allait de son couplet anti-Poutine et de sa « russo-phobie » primaire !

Cette manipulation géopolitique à laquelle nous sommes confrontés est révélatrice des méthodes désormais employées sans vergogne par nos dirigeants sur tous les domaines, et ces outils et cette culture du mensonge posent incontestablement un problème démocratique de taille. Pour le dire plus clairement : la masse de mensonges qui nous est servi matin, midi et soir est tout simplement incompatible avec un exercice citoyen éclairé. C’est incompatible avec la liberté.

Les mots ont un sens et la défense de la vérité est le seul contre-pouvoir crédible contre le poison de la manipulation

Je fais partie de ceux qui considèrent que tout ne peut pas forcément être dit parce qu’il existe des cas où les « secrets d’État » ont effectivement une signification et que pour protéger les intérêts supérieurs de votre nation et du peuple il faut parfois cacher certaines choses. C’est une évidence qu’il convient de rappeler. Il ne s’agit donc pas d’être irresponsable dans la divulgation d’informations.

Néanmoins, ce qui se passe au sujet de l’Ukraine est tellement gros que cela mérite une nouvelle dose de ré-information.

Oui Poutine n’est pas un ange et sa conception de la démocratie est une conception russe de la chose, tout comme nous avons en France la nôtre et elle a beaucoup évolué ces dernières années, en tout cas depuis 2001 et plutôt vers la démocrassie que vers la Démocratie.

Comme vous le savez, la Russie est dans le camp des méchants et du « mauvais côté de l’histoire », en tout cas c’est ce qui nous est rappelé avec force et conviction ces derniers jours par nos dirigeants qui bombent le torse et tiennent des propos assez édifiants tellement les mensonges sont gros.

Ainsi, Laurent Fabius, notre ministre des Affaires étrangères, a tenu à rassurer le peuple de France, alors que notre pays sort à peine du psychodrame de l’affaire M’Bala M’bala et que l’on s’interroge toujours sur l’ambiguïté du geste dit de la « quenelle » qui serait un signe antisémite.
Rassurez-vous, en Ukraine, point n’est besoin de s’interroger trop longtemps puisque le parti Svoboda dont je vous ai déjà parlé est un parti fondamentalement et sans conteste de la pire espèce antisémite.

Donc notre ministre Fabius disait avec fermeté sur France Inter que :
« Quand on accuse ce gouvernement d’être d’extrême droite, c’est faux. » « Il y a trois membres du parti Svoboda qui est un parti plus à droite que les autres, mais l’extrême droite n’est pas au sein du gouvernement », a-t-il ajouté…

La démission sous la contrainte physique du président de la télé publique ukrainienne

Aujourd’hui, enfin hier, nous avons eu droit à une illustration extraordinaire de la conception de la démocratie des membres du « parti un peu plus à droite », comme dirait Fabius, puisque des membres élus au Parlement ukrainien de Svoboda ont pris d’assaut le bureau du président du France Télévision locale et lui ont «littéralement éclaté » la tête sur son bureau jusqu’à ce que ce dernier, sous une modeste « pression » physique, c’est-à-dire un lynchage en règle, prenne une feuille blanche tenue par un preneur d’otage fort sympathique et démocrate puisque soutenu par nous (les gentils) et signe « librement » sa démission qui, évidemment, dans un pays démocratique, ne serait pas valable et serait annulé par le tribunal des prud’hommes… Même que la victime pourrait demander quelques dommages et intérêts vu la violence de la scène que vous pourrez regarder sur la vidéo ci-dessous diffusée par le site Euronews. (more…)

¤ Sevra Baklaci, journaliste turque menacée de mort par les rebelles syriens

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 19

Source : http://www.michelcollon.info/Syrie-les-revelations-d-une.html

19 octobre 2013

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

¤ Sevra Baklaci, journaliste turque menacée de mort par les rebelles syriens dans Outils/Bon à savoir sevra-baklac16dc-b4db0Sevra Baklaci est une journaliste travaillant en Syrie depuis trois ans. L’an dernier, les rebelles ont lancé un avis de recherche à son encontre. Ils veulent sa peau au motif qu’elle a présenté le journal télévisé de la chaîne officielle syrienne et dénoncé leurs crimes. Actuellement, Sevra recueille, au péril de sa vie, les témoignages de Syriens victimes des groupes armés. Ses recherches confirment le projet génocidaire de la prétendue « rébellion » syrienne.

Traduction : « Sevra est accusée d’être une propagandiste du gang au pouvoir. »
Dans le logo : matloub qui signifie « wanted ».
Sevra, 25 ans, est originaire d’Antioche en Turquie, une ville à la frontière syrienne majoritairement arabophone où cohabitent harmonieusement Arabes, Turkmènes, Kurdes, Arméniens, sunnites, alaouites, chrétiens et juifs.Après avoir décroché un diplôme en sciences sociales à l’Université de Gaziantep (sud de la Turquie), Sevra décide de s’installer en Syrie pour parfaire son arabe.C’était quelque mois à peine avant le début du soi-disant « printemps syrien ». La Syrie était alors un pays relativement paisible. Sevra ne s’imaginait pas un seul instant que ce pays allait subitement basculer dans l’horreur.

Face à l’escalade de la violence, sa famille la supplia de rentrer en Turquie.

Mais elle refusa, préférant appuyer la résistance du peuple syrien contre l’impérialisme et ses mercenaires qui sèment la terreur dans le pays.

Sevra servit d’abord d’interprète en turc pour l’agence syrienne d’information SANA.

Puis, du jour au lendemain, elle se retrouva sous le feu des projecteurs en tant que présentatrice du journal télévisé syrien en langue turque.

Depuis quelques mois, elle écrit des articles pour Sol (La gauche), le journal du Parti communiste de Turquie (TKP).

Dans son dernier billet, Sevra révèle que l’extermination silencieuse des alaouites par les groupes takfiris porte un nouveau nom de code : « bidon d’huile »

Elle y explique que « bidon d’huile » (galounet zeyt en arabe) est un surnom utilisé par les djihadistes syriens pour désigner les alaouites.

Aux check-points tenus par la rébellion, les chauffeurs de bus qui sont de mèche avec les terroristes communiqueraient à ces derniers le nombre de « bidons d’huile » se trouvant à bord de leur véhicule.

Les alaouites identifiés comme tels seraient alors arrêtés et fusillés.

Certaines victimes ne seraient cependant pas massacrées sur-le-champ.

Sevra nous a en effet confiés que plusieurs milliers d’alaouites sont d’abord utilisés comme esclaves sur le front.

Les alaouites faits prisonniers seraient forcés de creuser des tunnels servant à acheminer des combattants, des armes et des vivres aux groupes terroristes.

D’après plusieurs témoignages recueillis par Sevra, une fois le travail accompli, les esclaves seraient éliminés.

Les dizaines de kilomètres de galeries découvertes par l’armée syrienne en divers endroits du pays s’expliqueraient ainsi par la mobilisation massive de prisonniers par les groupes djihadistes dans les travaux de creusement.

Sevra reproche certaines ONG internationales de minimiser voire de nier le projet génocidaire des groupes djihadistes actifs en Syrie.

Espérons que le monde entende sa voix avant que les terroristes ne la fasse taire à jamais.

Source : Investig’Action

¤ L’épidémie de suicides se poursuit chez les banquiers en 2014 : 13 morts en 3 mois !

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 18

Note de Ü : il y a deux ans c’était une vague de démission sans précédent chez les banquiers, maintenant, on a des suicides qui se succèdent à une régularité de métronome… Faut-il n’y voir qu’une série de coincidences et vraiment aucun lien avec la série de scandales qui agitent le monde de la finance (manipulation du cours du LIBOR et de l’EURIBOR, disparition de l’or physique, etc…) ?

Article du 7 avril 2014

Source : http://reseauinternational.net/lex-pdg-dune-grande-banque-retrouve-mort-femme-fille/

L’ex-PDG d’une grande banque retrouvé mort avec sa femme et sa fille

Faudra-t-il bientôt ouvrir une rubrique spéciale pour la mort des  ? C’est devenu un véritable métier à risques. Jan Peter Schmittmann, ancien patron de la grande banque , a été retrouvé mort avec sa femme et l’une de ses filles dans leur maison de Laren aux .

Les  appellent ça (prudemment ou pudiquement) un drame familial. Drame, certes, familial, aussi. Mais ça ne nous dit pas ce qui s’est passé. Ça ne dénoterait pas un esprit tordu que de rattacher cette mort à la série de  de ces derniers temps dans le milieu de la banque et de la .

C’est le 13ème cette année. On est presque tenté de dire un de plus, et ce n’est pas par cynisme. Des , des accidents et des « drames familiaux », il y en a tous les jours. Mais 13 en 3 mois et dans le même secteur, ça commence à faire beaucoup. Que se passe-t-il dans ce milieu ? Ceux qui travaillent dans le monde de la banque et de la finance sont peut-être plus fragiles ? Mais j’en doute un peu.

Rappelons que M. Schmittmann était PDG du géant hollandais ABN Amro au moment où cette banque fut rachetée pour un peu plus de 100 milliards de dollars par le consortium bancaire formé par Royal Bank of Scotland, Santander et Fortis en 2007. Avant son départ en 2009, il a vu la banque Fortis au bord de la faillite à cause de la  et toute une série d’opérations de sauvetage de sa banque par le gouvernement néerlandais.

Avant sa mort il possédait la société 2 phase 2, une société d’investissement et de transactions financières. Il était également cofondateur de 5 Park Lane BV, et était membre du conseil de surveillance de Delta Lloyd Bank.

Liste des décès dans le milieu de la finance en 2014

1er- Deutsche Bank, William Broeksmit 26 Jan

2e – le premier de  cette année au Royaume-Uni, Gabriel Magee 27 Jan

3e – (ex Réserve fédérale) Russell Investments, Mike Dueker

4e – Swiss Re AG Communications Director, Tim Dickenson

5e – (ex banquier), Richard Talley, un cas étrange

6e – 2ème de JP Morgan, Ryan Henry grue

7e – 3ème de JP Morgan Hong Kong, Li Junjie

8e – National Bank of Commerce, James Stuart Jr

9e – 4ème de JP Morgan Jason Alan Salais

10e – Vertical Group trader, Edmund Reilly

11e -5ème JP Morgan puis Levy Capital, Kenneth Bellando

12e – 6ème de JP Morganer? Biker, Lawyer

13e – ex-PDG ABN Amro Bank (Dutch): Jan Peter Schmittmann

Avic (more…)

16 mars 2014

¤ NSA & C° : lire « The Intercept » pour faire obstacle à la volonté étatsunienne d’hégémonie globale à la Matrix ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 48

Source : Agoravox « Un devoir civique, lire The Intercept », article de Automates Intelligents (JP Baquiast), version avec commentaires (version du samedi 16 mars 2014 à )

Un devoir civique, lire The Intercept

The Intercept est le journal fondé par Glenn Greenwald, Laura Poitras et Jeremy Scahill pour diffuser les informations rapportées par Edward Snowden et décrivant en détail les activités de la NSA, de la CIA et d’autres agences américaines afin d’espionner le web mondial. Ces trois journalistes, comme nul ne devrait l’ignorer, ont été et demeurent l’objet de persécutions multiples visant à les réduire au silence. Ils ont le courage de les braver, peut-être au péril de leur vie. Ils ont été rejoints par une poignée de militants décidés à combattre l’hégémonie des susdites Agences sur le web.

¤ NSA & C° : lire

C’est pourquoi The Intercept doit absolument devenir une des sources de références pour ceux qui se préoccupent de comprendre en profondeur comment va le monde. Ajoutons cependant, à l’intention des ingénus, que comme tout ce qui provient du web peut être piraté et déformé par divers « malware », il faudra toujours à l’avenir se demander si les textes présentés comme venant de The Intercept sont bien de lui.

Dans l’immédiat, nous ferons confiance aux articles déjà publiés par le Journal. Le premier de ceux-ci décrit la façon dont la NSA utilise l’espionnage sur les réseaux afin d’identifier les individus à cibler en vue d’assassinat par des drones. Compte-tenu de la lutte menée contre les Talibans en Afghanistan et au Pakistan, on dira que la chose est de bonne guerre. Mais la technique peut être aussi employée pour détruire, par des drones ou autrement, toute personne jugée nuisible. Il peut s’agir de vous. Il peut s’agir de moi.

Le deuxième article est un reportage photographique commenté concernant les implantations de la NSA et d’autres grandes agences sur le territoire américain. Ces immeubles hébergent des serveurs mémorisant les milliards d’informations collectées par les agences depuis quelques années. Ils hébergent aussi d’importantes équipes d’analystes et de hackers chargé de pirater les communications et les ordinateurs d’ennemis éventuels de l’Amérique. La définition en est si large qu’elle peut inclure, à nouveau, vous et moi.

Mais l’article qui doit aujourd’hui retenir toute notre attention concerne les méthodes employées à très grande échelle pour pénétrer les réseaux et les ordinateurs de millions d’usagers du web, qu’ils se trouvent aux Etats-Unis ou à l’étranger. «  How the NSA Plans to Infect ‘Millions’ of Computers with Malware  » On notera que ces opérations sont conduites à partir du siège de la NSA à Fort Meade, mais sont pleinement relayées par les services secrets britanniques, le désormais célèbre GCHQ, ainsi qu’au Japon et dans 3 autres pays, Australie, Canada, Nouvelle Zélande composant avec l’Amérique et le Royaume-uni le groupe dit des Five Eyes. Ceux qui, en Europe, déplorent l’excessif assujettissement des gouvernements aux stratégies américaines, devraient se demander jusqu’à quel point les services secrets des pays de l’Union européenne collaborent avec la NSA et plus généralement avec les Five Eyes dans le recueil et l’exploitation d’informations piratées dans les ordinateurs des usagers européens du Net. (more…)

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l’île base US de Diego Garcia ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 36

Source : Agoravox, article d’Ariane Walter intitulé « Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord », avec ses commentaires (version du dimanche 16 mars 2014 à 10h15)

avec une mise à jour du 24 mars 2014 car un article de croah.fr (http://croah.fr/corbeau-dechaine/boeing-777-lavion-aurait-survole-les-iles-maldives/) indique que le Boeing (dont on nous dit désormais qu’il s’est abîmé dans l’océan indien au nord-ouest de l’Australie) aurait été vu survolant une des îles Maldives à très basse altitude… Or la ligne qui va des Maldives au supposé point de chute dans la mer passe au dessus de… l’île US de Diego Garcia…! D’ailleurs on apprend aussi que l’aéroport de cette île était tout comme celui des Maldives programmé dans le simulateur de vol du pilote… http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203380158047-boeing-disparu-le-simulateur-de-vol-du-pilote-livre-ses-premiers-secrets-657795.php

et toujours avec une mise à jour du 22 mars 2014 grâce à un article de Minurne Résistance daté du 21 mars 2014 : « VOL MH370 : UNE AUTRE HYPOTHESE ? (par Maurice D.)« , selon lequel un brevet a été déposé par Freescale et … quatre des passagers de l’avion disparu… quatre jours après leur disparition… !!!

Extrait de l’article : « Quatre jours après la disparition de l’avion, le Bureau international des brevets en a enregistré un, pris par un groupe de scientifiques, quatre Chinois tous originaires de Suzhou, une ville située près de Shangaï et un Américain, chacun en détenant 20 % : Peidong Wang, Zhijun Chen, Zhihong Chen, Li Yin et… Freescale semiconductor d’Austin au Texas. Quatre individus et une société. Or, coïncidence nous dira-t-on, mais il n’y aura que les idiots et les naïfs pour le croire, il y avait justement à bord du vol MH370 toute une équipe de Chinois et de Malais se rendant à Pékin « pour affaires », dont Wang, les deux Chen, Yin et des cadres de Freescale (voir le lien en fin d’article). Au total une vingtaine de personnes, rien que des ingénieurs et des cadres supérieurs. Car le brevet en question intéresse énormément les Chinois en train de faire un effort de guerre considérable pour développer leur marine autant que leur aviation. »

Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l'île base US de Diego Garcia ? dans Outils/Bon à savoir malaysia-8ab63 Il y avait donc vingt employés du groupe Freescale à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Ils étaient en route pour une réunion d’affaire en Chine.C’est le PDG du groupe, Greg Loewe, qui l’a annoncé dans un communiqué précisant que douze d’entre eux étaient de nationalité malaisienne, huit de nationalité chinoiseFreescale Semiconductor est une firme basée à Austin. Elle dispose d’une équipe de spécialistes dédiée à l’appui aux forces de défense. Les produits commerciaux de Freescale couvrent divers secteurs : -Les Communications sur le champ de bataille -L’avionique -Les bandes radar HF par L et S -Le guidage des missiles -La guerre électronique -L’identification, ami ou ennemi (IFF ) OK…Personne n’en parle dans les media mainstream. Est-on là au cœur des raisons de cette disparition ? il paraît évident que ce ne sont pas des laveurs de vitres qui faisaient ce voyage mais des ingénieurs de haut niveau.Alors ?Les chroniques de Rorschach approfondissent ainsi le sujet :« Concernant le mystère du vol MH370, deux informations importantes n’ont pas été diffusées. 1)- A l’aide de l’armement électronique d’aujourd’hui, un avion peut sembler disparaître. 2) Les vingt passagers de Freesacle sont liés à des contractants US de la Défense dans le domaine de l’armement électronique high tech. Les capacités de la guerre électronique comprennent des armes qui permettent de cacher des avions. Cet armement électronique est non seulement disponible, il est d’ores et déjà en cours de déploiement. A-t-il été utilisé pour masquer ou camoufler l’avion disparu ? » Mais voyons ce que sont ces nouvelles techniques : « De nouvelles armes électroniques permettent le brouillage , l’aveuglement , l’assourdissement et plus encore, de sorte qu’un avion pourrait disparaître des radars de détection tandis que les systèmes de sécurité ne seraient pas activés . Au niveau du radar les stratégies de contre-mesures électroniques basiques utilisées dans la guerre électronique sont : 1 ) les interférences radar 2 ) la modification des cibles 3 ) la modification des propriétés électriques de l’air . Par exemple, un rapport d’évaluation du renseignement américain a conclu qu’une attaque israélienne contre l’Iran irait bien au-delà des frappes aériennes avec des avions de combat et verrait probablement le déploiement d’armes électroniques contre le réseau électrique, l’Internet, les réseaux de téléphonie mobile ainsi que les fréquences d’urgence utilisées par les premiers secours en Iran. Autre exemple, Israël a développé une arme capable d’imiter un signal de maintenance qui commande au réseau des portables de  » se mettre en veille  » stoppant ainsi efficacement les transmissions. En 2007, l’armée syrienne a obtenu un avant-goût de cette guerre quand les radars de défense aérienne du pays ont étés leurrés par les forces Israéliennes. Dans un premier temps, elles ont fait en sorte qu’ils ne montrent aucun avion dans le ciel puis l’instant d’après, elles ont fait en sorte que les radars montrent des centaines d’avions. L’année dernière, il a été annoncé que la nouvelle technologie de la furtivité des avions les rend invisible non seulement au radar mais également à l’œil humain à la manière d’une cape d’invisibilité.  » A-t-on à faire à un détournement fait pour éliminer ou capturer ces cerveaux ?Ce matin un nouvel élement, révélé par le Nouvel Obs, rend cette thèse possible : Deux sources proches de l’enquête ont indiqué à Reuters que des données radar suggèrent que le vol MH370, qui a disparu samedi sans laisser de traces, a été délibérément orienté vers les îles Andaman,. Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des « waypoints », ce qui suppose que quelqu’un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu’il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources. Tout ceci n’est-il pas su depuis longtemps par les différents gouvernements. ? Pourquoi perdre du temps à chercher des débris qui n’existent pas ? Y a-t-il des négociations secrètes ? A-t-on sacrifié 219 passagers pour éliminer 20 savants ? Ou a-t-on enlevé 20 cerveaux pour utiliser leurs connaissances ? Que sont devenus les autres passagers ? (more…)

10 mars 2014

¤ Multiplication des cyberattaques contre les monnaies virtuelles…La finance mondiale contre Bitcoin & C° ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 31

Source : Renseignor 813 du 9 mars 2014, lettre de renseignement ouvert par la radio, publication de www.isabel-intelligence.org, en partenariat avec le Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) - www.cf2r.org - Directeur de la publication, directeur de la rédaction : Alain Charret - Tel. : 0892230322 #2667 (0,36 €/mn) - Comité de rédaction : Eric Denécé, Yves-Marie Peyry

Deux systèmes de paiement Bitcoin indiquent qu’ils ont perdu tous les avoirs numériques de leurs utilisateurs à la suite de cyberattaques. Des responsables de l’entreprise canadienne Flexcoin ont indiqué mardi que tout l’argent déposé par ses clients a été volé. Il s’agit de 896 bitcoins, c’est-à-dire environ 600 000 dollars selon le taux de change en vigueur mardi. Le système de paiement Bitcoin de la firme Poloniex a également annoncé que des pirates informatiques ont volé plus de 12% des avoirs numériques en sa possession. Ces attaques surviennent après un vol informatique similaire qui a mené à la faillite la semaine dernière le système de paiement Bitcoin de la firme MtGox, basée à Tokyo.
(Radio Japon international, le 05-03-2014)

9 mars 2014

¤ Dette publique, débat confisqué Pourquoi la France emprunte-t-elle sur les marchés ? par Benjamin Lemoine, le 12 février 2013

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 19

Source : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/12/28/293-loi-de-1973-les-aveux-de-rocard-et-deux-nouvelles-pistes-pour-comprendre-l-effet-veritable-de-la-loi

Dette publique, débat confisqué
Pourquoi la France emprunte-t-elle sur les marchés ?

par Benjamin Lemoine,
le 12 février 2013

http://www.laviedesidees.fr/Dette-publique-debat-confisque.html

Il faut rassurer les investisseurs et les agences de notation, ne cesse-t-on d’entendre depuis le début de la crise. Pour le sociologue Benjamin Lemoine, ces recommandations sont tributaires d’une conceptualisation purement budgétaire du problème de la dette. Le recours aux marchés financiers n’était en fait qu’une option parmi d’autres qui s’est imposée dans les années 1980-1990.

Les techniques de financement des États européens sont rarement mises en cause au cours des débats portant sur le problème de la dette publique. Au mieux, lorsque le financement de l’État est invoqué, c’est pour s’enorgueillir qu’en dépit des dégradations de la note souveraine infligées par les agences (Standard and Poor’s en janvier et Moody’s en novembre 2012), la France continue de bénéficier d’une signature financière de prestige et des taux d’emprunt parmi les plus faibles consentis par le marché, comparativement à la crise qui touche le reste de la zone euro. À la méconnaissance du grand public pour ces opérations répond leur grande normalité voire leur « naturalité » dans les secteurs financiers privés et publics.

Cette « évidence » s’adosse à un récit particulier des voies de financement légitimes de l’État, produit par les vainqueurs de l’histoire, qui tend à effacer les traces d’instruments qui ont pu exister par le passé, notamment pendant les décennies postérieures à la Seconde Guerre mondiale.

Après 1945, pendant la phase de reconstruction de l’économie française, un système très particulier de financement de l’État,« le circuit du Trésor », permettait au Trésor d’éviter le recours au marché dans le financement de la dépense publique.

Le démantèlement, à partir des années 1960, de ces mécanismes administrés d’alimentation de la trésorerie et le retour à des instruments de marché qui avaient cours au XIXe siècle, ont transformé durablement les relations entre l’État, l’économie et les marchés et ont installé une problématisation budgétaire des finances publiques [1].

Les déficits publics sont devenus la cause exclusive de l’emballement de la dette, et le spectre des solutions envisagées par les gouvernants, tant au niveau national qu’européen, s’est réduit autour de la diminution du déficit structurel et de la stricte surveillance des volumes des dépenses publiques.

L’oublié de l’histoire : le « circuit du Trésor »

Le recours à l’emprunt ou, plus précisément, à l’argent extérieur aux circuits de dépôts monétaires contrôlés par l’administration française des Finances, n’est qu’une option parmi d’autres au sortir du second conflit mondial. Les marchés financiers internationaux et la compétition entre États pour s’y financer sont alors inexistants. La notion même « d’endettement » de l’État ne s’est ré-explicitée en France qu’avec la réémergence, à partir des années 1970, des marchés obligataires.

Si la dette est faible en volume à l’époque, ce n’est pas exclusivement à cause des faibles déficits mais c’est aussi parce que le Trésor dispose d’une palette d’instruments variés qui rendent marginal l’appel à l’emprunt, au demeurant techniquement peu développé. Les dispositifs de trésorerie de la reconstruction sont tournés avant toute chose vers la garantie d’un financement sécurisé et régulier des dépenses publiques considérées comme nécessaires à l’expansion économique et à l’objectif de « plein emploi ». (more…)

¤ Contre la dictature de la finance : la bombe atomique suisse !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 13

Source : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2014%2F02%2F22%2F375-contre-la-dictature-de-la-finance-la-bombe-atomique-suisse

Par Étienne, samedi 22 février 2014 à 21:28 - Signes de vie d’une Europe des citoyens - #375 - rss

par Camille DESMOULINS
sur AgoravoxAvant-hier, en parcourant ce « cerveau collectif » qu’est Facebook, je suis tombé sur la publication d’un de mes amis et par la même occasion, je suis tombé des nues. Les médias « main stream », si prompts à sortir l’artillerie lourde contre les votations des Suisses sur les minarets ou l’immigration massive, se sont bien gardés de nous informer de cette initiative [bientôt] en cours, qui a recueilli à ce jour près de 50 000 signatures mais il lui en faudra le double pour déboucher sur un référendum. C’est de la bombe. J’en ai rêvé, et les Suisses vont peut-être le faire. Il faut absolument qu’ils aboutissent. Non seulement pour eux mais pour nous tous. C’est pourquoi nous devons les soutenir. J’invite tous ceux d’entre nous qui ont des amis et connaissances au pays des Helvètes de les contacter et de faire la promotion de cette initiative citoyenne. Si l’insurrection des fils (et des filles) de Guillaume Tell contre les Banksters (et les banques suisses sont puissantes !) est couronnée de succès, alors tout espoir sera permis pour nous-mêmes et les générations futures.

¤ Contre la dictature de la finance : la bombe atomique suisse ! dans Outils/Bon à savoir csm_Franz_2013_12_header_vollgeld-initiative_553047491a

Voici donc de quoi il s’agit :

http://www.zeitpunkt.ch/news/artikel-einzelansicht/artikel/die-geldwende-in-der-schweiz-steht-am-start.html

J’ai traduit l’essentiel de l’article ci-après :

« L’initiative citoyenne la plus importante des 20 dernières années devrait être lancée le 1er mai : la transformation du franc suisse d’argent-dette en « plein argent » [100 % money comme disent les économistes anglo-saxons]. C’est ce qu’ont décidé hier [le 8 janvier 2014 puisque l’article est daté du 9] à Zurich les responsables de l’association pour la modernisation de la monnaie. L’initiative « Plein argent – pour un argent à l’abri de la crise dans l’intérêt de tous : la création monétaire à la seule banque centrale » veut mettre fin à la création de la monnaie par les banques privées.

90 % de l’argent – la plupart des gens n’ont pas conscience de cette monstruosité – est créé littéralement à partir de rien par les banques. Le monopole de la banque centrale ne s’étend qu’à la monnaie fiduciaire [pièces et billets]. L’argent scripturaire, utilisé pour la plupart des paiements, est créé par les banques elles-mêmes chaque fois qu’elles octroient un crédit. Elles ne prêtent pas l’argent des épargnants – ceux-ci le conservent et peuvent s’en servir pour leurs paiements – , mais créent de l’argent qui n’existait pas par un simple jeu d’écritures. (…) La loi ne les oblige qu’à avoir 2,5 % du montant des prêts en dépôt. [c’est ce qu’on appelle le système des « réserves fractionnaires »]

Le revers de la médaille n’est pas seulement l’insécurité de nos dépôts bancaires, mais une montagne de dettes qui grossit sans cesse, qui est de plus en plus difficile à rembourser et dont souffrent principalement les salariés. Car la plus grande partie de la richesse nouvellement créée n’irrigue pas l’économie réelle, où la majorité gagne son pain quotidien, mais la finance qui permet de réaliser des gains rapides. (…)

Le privilège de la création monétaire draine des sommes considérables dans des poches privées alors qu’elles devraient revenir à la collectivité. L’article 99 de la Constitution (…) n’inclut pas la monnaie scripturaire (…). C’est cette lacune que les initiateurs veulent corriger. Le 100 % monnaie est ainsi appelé car toute la monnaie, même la monnaie scripturaire, est garantie par la banque centrale, et pas seulement 2.5 %. C’est pourquoi cet argent est à l’abri des faillites bancaires. L’idée selon laquelle un tel scénario ne pourrait se produire que dans les pays du Sud de l’Europe, fortement endettés, mais pas dans l’opulente Suisse est malheureusement une illusion. (…)

Bien qu’il paraisse révolutionnaire, ce concept n’est pas nouveau. Dans les années 1930, une large majorité de professeur d’économie américains se sont prononcés pour le « 100 % money » pour sortir de la crise. Dans une étude du FMI de 2012, le contrôle étatique de la création monétaire a été préconisé. (…)
(more…)

5 mars 2014

¤ Moscou inverse les rôles à Kiev

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 51

Source : http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://www.voltairenet.org/article182379.html

« Sous nos yeux »
par Thierry Meyssan

Alors que les dirigeants de l’Otan jubilent du coup d’État de Kiev, qu’ils présentent comme une révolution de plus à leurs opinions publiques, la situation s’inverse sur le terrain. À la place d’un gouvernement de voyous, faisant monter les enchères entre Washington et Moscou, ce sont désormais aux agents états-uniens d’exercer le pouvoir et de gérer les troubles qu’ils ont organisés. Or, le pays est ruiné et personne, quel qu’il soit, ne parviendra à le rétablir rapidement. La Russie peut maintenant défendre ses intérêts sans avoir à assumer le passif des vingt années de corruption précédentes.

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 2 mars 2014 ¤ Moscou inverse les rôles à Kiev dans Outils/Bon à savoir ligne-rouge

JPEG - 33.3 ko

La Russie n’a pas réagi aux événements ukrainiens durant les Jeux Olympiques de Sotchi [1]. Sa presse continuait à faire ses titres des exploits de ses athlètes, tandis que l’on se battait à Kiev et dans plusieurs capitales provinciales. Le Kremlin considérait en effet qu’à tout moment, les ennemis de la Russie pouvaient encore transformer sa fête sportive en bain de sang.

Comme prévu, le pouvoir avait déjà changé de mains à Kiev lorsque se clôturaient les Jeux. Les Occidentaux, largement désinformés, ont eu l’impression d’une révolution pro-européenne. Pourtant, la divulgation d’une conversation téléphonique entre l’assistante du secrétaire d’État US, Victoria Nuland, et son ambassadeur, Geoffrey R. Pyatt, ne laisse aucun doute sur le complot états-unien [2]. À coup de fausses images, on leur a fait passer un gouvernement de voyous et de prévaricateurs [3] pour une bande de tortionnaires russophiles [4]. Comme dans toutes les « révolutions colorées », de mystérieux snipers ont tiré depuis les toits à la fois sur la foule et la police, et le gouvernement en a été tenu pour responsable. Dans la confusion, les Occidentaux ont eu l’impression que « le peuple » s’était emparé des palais nationaux. En réalité, pendant que des activistes, majoritairement nazis, combattaient place Maidan en direct sur les télévisions internationales, des politiciens s’emparaient discrètement des palais nationaux dans une autre partie de la ville. De ce point de vue, les Européens peuvent être rassurés : ce ne sont pas les nazis qui ont pris le pouvoir.

Les nazis ukrainiens n’ont rien à voir avec l’extrême-droite ouest européenne, généralement ouvertement sioniste (sauf le Front national français). Ils ont été incorporés durant la Guerre froide dans les réseaux stay-behind de l’Otan pour saboter l’économie soviétique, puis ont été entretenus par la Pologne [5] et la Lituanie. Durant les trois mois de manifestation, ils ont été rejoints par des islamistes tatars qui étaient venus spécialement de Syrie où ils pratiquaient le jihad [6]. Les Tatars, habitants historiques de la Crimée, qui furent dispersés par Staline pour avoir soutenu les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, sont aujourd’hui répartis principalement en Ukraine et en Turquie. Place Maidan, ils ont su montrer leur savoir faire acquis en Syrie : ils ont crevé les yeux de policiers et les ont mutilés [7].

La révolution de la place Maidan masque un coup d’État extrêmement classique [8]. En présence de « diplomates » états-uniens, la Rada a violé la constitution qu’elle a abrogé sans référendum. Elle a destitué, sans débat ni procès, le président en exercice et a confié les pouvoirs législatifs et exécutifs à Olexandre Tourtchinov, l’ancien patron des services secrets.

Le nouveau dictateur a désigné Arseni Iatseniouk comme Premier ministre, ce qui correspond, ô miracle, aux souhaits exprimés à l’avance par Victoria Nuland. Le nouveau Premier ministre a constitué un cabinet qu’il est allé présenter aux manifestants de la place Maidan. Ceux-ci, désormais beaucoup plus nombreux et parmi lesquels les nazis ne représentent plus qu’un tiers, ont hué nombre d’entre eux, parce que juifs.

En Crimée, où la majorité de la population est russe et où stationne la marine russe, le Parlement régional, pris lui aussi d’un « élan révolutionnaire », renversait le gouvernement local (fidèle à Kiev) et nommait le sien (pro-Russe). Simultanément, des militaires en uniforme, mais sans drapeau ni insignes, prenaient les bâtiments officiels et l’aéroport, empêchant le nouveau gouvernement de Kiev d’envoyer ses forces.

À Kiev, la Rada dénonçait une ingérence russe et appelait au respect du Mémorandum de Budapest. En 1994, les États-Unis, le Royaume-Uni et la Russie avaient signé un accord sur le gel de l’Ukraine en échange de sa renonciation à l’arme nucléaire [9]. Mais pour Moscou, ce Mémorandum ne s’applique plus car il a été violé par Washington et Londres depuis la « révolution orange » de 2004 [10] et plus encore depuis le coup d’État de la semaine dernière. (more…)

28 février 2014

¤ Conférence de Christian Marchal, climato-sceptique et ancien président de l’ONERA

Classé dans : Bizarreries météo,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 34

Source : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/vichy/2014/01/28/le-rechauffement-climatique-est-il-dorigine-humaine_1850695.html

Auvergne > Allier > Vichy 28/01/14 – 06h00

Le réchauffement climatique est-il d’origine humaine ?

Lu 693 fois

Christian Marchal va bousculer, demain, les idées bien ancrées de l’impact humain sur le réchauffement climatique.? - Photo dominique Parat Christian Marchal va bousculer, demain, les idées bien ancrées de l’impact humain sur le réchauffement climatique.? – Photo dominique Parat
Coup de vent annoncé, demain, avec la conférence sur le réchauffement climatique. L’impact humain ne serait pas si sûr. C’est l’effet Christian Marchal.

La conférence, organisée demain par l’Université indépendante de Vichy, aura pour thème : le réchauffement climatique est-il d’origine humaine ? Elle sera animée par Christian Marchal, de la Direction scientifique générale Office national d’études et de recherches aérospatiales, qui apportera des contre-arguments astronomiques.

Pour le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), « le bouleversement est largement sous estimé ». Dans ses nombreux rapports, il tire puissamment la sirène d’alarme, argumentant que « l’homme est la cause principale du réchauffement climatique ».

Le conférencier prendra, demain, le contre-pied de cette « vérité », s’interrogeant sur l’importance du réchauffement, sa durée, ses aspects dangereux, etc. Christian Marchal a consulté des astronomes, des astrophysiciens, des géologues pour étayer son scepticisme quant à l’origine humaine du réchauffement climatique.

S’ils attestent bien de l’augmentation de la température de 1975 à 2003, selon eux, cela s’expliquerait « par les variations de l’activité du soleil ». Autre idée remise en cause, la fonte des glaciers : « la banquise arctique a repris 30 % de sa superficie et la banquise antarctique atteint actuellement un maximum historique. »

Pour Christian Marchal, « la thèse du Giec plaît psychologiquement. Il a fait un dogme d’une chose douteuse sur le plan scientifique. L’action humaine a peu d’impact sur le climat. Il y a des chiffres qui sont bons à rappeler : l’éruption volcanique du Eyjafjallajökull, en Islande, a dégagé une énergie égale à la bombe nucléaire d’Hiroshima, toutes les 17 secondes. »

Durant cette rencontre, le conférencier va argumenter son fait de départ : il n’y a pas de consensus scientifique sur l’origine humaine du réchauffement climatique. Ce vaste sujet portera également sur l’effet de serre, la concentration de gaz carbonique, le lobby des éoliennes, la radioactivité naturelle, etc.

Le débat risque d’être chaud, demain, entre les pro des « vérités » avancées par le Giec et les contre-arguments de certains scientifiques.

Rendez vous. Conférence demain, à 18 h 15, à l’hôtel Mercure, à Vichy. Elle sera suivie d’un dîner-débat à 20 h 15. Renseignements au 04.70.98.64.00

Fabienne Faurie

27 février 2014

¤ Fixing de l’or : 50% des données falsifiées (Financial Times du 23 février 2014)

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 15 : 01

Source : Agorafinance et http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http%3A%2F%2Fwww.ft.com%2Fcms%2Fs%2F0%2Fd5e00172-9b14-11e3-946b-00144feab7de.html&ei=NM4KU6S0D_P7yAHLuIGIBA&usg=AFQjCNHaFzw47jj5Fx8c6izaXIGy-kIt5g&sig2=nxnmTWTXcVwsdGDQNyZLqA&bvm=bv.61725948,d.aWc#axzz2uPr8oOMV

Dans son article « Des lambeaux de vérité qui laissent entrevoir une réalité sordide », Simone Wapler du site d’analyse financière la Chronique Agora met un lien vers une page cache Google qui permet de prendre connaissance de l’article ci-dessous, qui a très vite disparu du site du FT… 

« L’enquête du fixing de l’or progresse et il semble que “le comportement des prix de l’or est suspect dans 50% des cas”. Vous ne trouverez plus cet article sur le site du Financial Times, il en a été retiré le jour même. Mais grâce à l’aspirateur de Google, vous le retrouvez dans le cache du moteur de recherche. » indique Simone Wapler.

Voici cet article :

High quality global journalism requires investment. Please share this article with others using the link below, do not cut & paste the article. See ourTs&CsandCopyright Policyfor more detail. Emailftsales.support@ft.comto buy additional rights.http://www.ft.com/cms/s/0/d5e00172-9b14-11e3-946b-00144feab7de.html#ixzz2uWhpEgqT

February 23, 2014 8:19 am

Gold price rigging fears put investors on alert

By Madison Marriage

Global gold prices may have been manipulated on 50 per cent of occasions between January 2010 and December 2013, according to analysis by Fideres, a consultancy.

The findings come amid a probe by German and UK regulators into alleged manipulation of the gold price, which is set twice a day by Deutsche BankHSBC, Barclays, Bank of Nova Scotia and Société Générale in a process known as the “London gold fixing”.

Fideres’ research found the gold price frequently climbs (or falls) once a twice-daily conference call between the five banks begins, peaks (or troughs) almost exactly as the call ends and then experiences a sharp reversal, a pattern it alleged may be evidence of “collusive behaviour”.

“[This] is indicative of panel banks pushing the gold price upwards on the basis of a strategy that was likely predetermined before the start of the call in order to benefit their existing positions or pending orders,” Fideres concluded.

“The behaviour of the gold price is very suspicious in 50 per cent of cases. This is not something you would expect to see if you take into account normal market factors,“ said Alberto Thomas, a partner at Fideres.

Alasdair Macleod, head of research at GoldMoney, a dealer in physical gold, added: “When the banks fix the price, the advantage they have is that they know what orders they have in the pocket. There is a possibility that they are gaming the system.”

Pension funds, hedge funds, commodity trading advisers and futures traders are most likely to have suffered losses as a result, according to Mr Thomas, who said that many of these groups were “definitely ready” to file lawsuits.

Daniel Brockett, a partner at law firm Quinn Emanuel, also said he had spoken to several investors concerned about potential losses.

“It is fair to say that economic work suggests there are certain days when [the five banks] are not only tipping their clients off, but also colluding with one another,” he said.

Matt Johnson, head of distribution at ETF Securities, one of the largest providers of exchange traded products, said that if gold price collusion is proven, “investors in products with an expiry price based around the fixing could have been badly impacted”.

Gregory Asciolla, a partner at Labaton Sucharow, a US law firm, added: “There are certainly good reasons for investors to be concerned. They are paying close attention to this and if the investigations go somewhere, it would not surprise me if there were lawsuits filed around the world.”

All five banks declined to comment on the findings, which come amid growing regulatory scrutiny of gold and precious metal benchmarks.

BaFin, the German regulator, has launched an investigation into gold-price manipulation and demanded documents from Deutsche Bank. The bank last month decided to end its role in gold and silver pricing. The UK’s Financial Conduct Authority is also examining how the price of gold and other precious metals is set as part of a wider probe into benchmark manipulation following findings of wrongdoing with respect to Libor and similar allegations with respect to the foreign exchange market.

The US Commodity Futures Trading Commission has reportedly held private meetings to discuss gold manipulation, but declined to confirm or deny that an investigation was ongoing.

Copyright The Financial Times Limited 2014. You may share using our article tools.
Please don’t cut articles from FT.com and redistribute by email or post to the web.

 Pour aller plus loin, le site de la Chronique Agora : http://la-chronique-agora.com/croissance-pauvrete-etats-unis/ et en mai 2013 : http://la-chronique-agora.com/fixing-or-londres/

26 février 2014

¤ Scandale NSA – Dropbox publie ses nouveaux « Principes relatifs aux demandes émanant des autorités »…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 03

Source : http://www.numerama.com/magazine/28530-dropbox-interdit-les-recours-collectifs.html

http://www.reddit.com/r/technology/comments/1ywa8l/dropbox_jumps_on_forced_arbitration_bandwagon_but/

http://www.bodyspacesociety.eu/2014/02/22/dropbox-conditions-utilisation-exploitation-digital-labor/

… et se met hors la loi !

Par mél du 25 février 2014, le service de stockage en ligne « Dropbox », dont il a pu être dit que les manuels techniques de la NSA le mentionnaient comme facilement piratable et de fait couramment piraté par ce service secret, a adressé à chacun de ces abonnés gratuits ou payants un message les informant de la prochaine (24 mars 2014) mise à jour des conditions d’abonnement, notamment en ce qui touche la garantie du respect des libertés, mais aussi la résolution des conflits, en shuntant les tribunaux pour y substituer l’arbitrage… et en interdisant les recours collectifs (ou « class actions » aux US) !

Où comment il est décidément écrit, dans notre monde de fourberies technoïdostaliniennes à la 1984 d’Orwell, qu’un semblant de « plus » (+) en trompe-l’oeil devra toujours s’accompagner d’un gros « moins » (-) bien profond… 

Le mél de Dropbox renvoie au blog du service. Ce dernier met en avant ses « principes relatifs aux demandes émanant des autorités » (cf. ci-dessous), qui ne sont qu’étalage de bons sentiments et de voeux pieux, laissant penser que tout ce qui fait problème aujourd’hui dans le mésusage des informations numériques privées et notamment par le fait des abus gouvernementaux dénoncés par le héros lanceur d’alerte Edward Snowden au péril de sa sécurité et de sa liberté, ne serait qu’une question de lois qu’il conviendrait d’améliorer. Dropbox fait d’ailleurs part, de manière répétée dans ce document, de sa volonté de « modifier les lois en vue de mieux protéger votre vie privée » (sic !). Je ne savais pas que nous avions un nouveau législateur !!!

Ce « plus », qui consiste à voir un prestataire de service à qui on est invité à confier nos documents personnels, voire confidentiels, prendre le courageux et héroïque parti d’affirmer bien fort sa position en faveur de la protection de la vie numérique privée sous une forme du genre « gnagnagna, l’espionnage c’est pas bien et nous on va tout tout tout vraiment tout faire pour ne pas y participer, enfin… si on y arrive » est donc à relativiser et au moins à apprécier avec modération, car qui voudrait réellement vivre dans une société où les lois seront faites par les entités privées… (« ah, parce que ce n’est pas encore le cas ? » ;) ).

Mais quand on lit le reste du mél et qu’on voit que la modification des conditions d’utilisation du service Dropbox porte aussi sur L’ABANDON DU RECOURS AUX TRIBUNAUX JUDICIAIRES AU PROFIT DU RECOURS A L’ARBITRAGE* (rappelez-vous l’affaire Tapie…hmmm !, faites le lien avec ce que prévoit le GMT /TAFTA, bref, le pacte transatlantique, quoi !…:( ) alors là, c’est le summum, et on voit clairement de quel coté penche la balance !!! à savoir un triple moins, ou « - – - », ce qui s’écrit en tapant trois fois sur la touche « 6″ ne l’oublions pas …

Celà dit, on est en droit de se demander quel intérêt nous aurions à demeurer abonné à un service dans lequel la NSA fait son marché en toute impunité…

Ü

—-

* Dropbox a prévu une faculté d’ »opt-out », c’est à dire de rejet, de cette modification. Pour celà, il faut que l’abonné Dropbox se connecte sur la page ci-après et renseigne son nom et son prénom (en plus de son mél et de son mot de passe Dropbox) : https://www.dropbox.com/arbitration_optout (more…)

24 février 2014

¤ Ukraine = Syrie 2.0 ? La révolution orange sanguine promue par la CIA conduit-elle à la guerre civile et, à une escalade nucléaire USA-Russie ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 13

Sources : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/22/ingerence-occidentale-en-ukraine-vers-un-conflit-de-grande-envergure-paul-craig-roberts/

et http://resistance71.wordpress.com/2014/02/22/ingerence-occidentale-en-ukraine-on-est-parti-pour-un-syrie-2-0/

Ingérence occidentale en Ukraine: Vers un conflit de grande envergure ?… (Paul Craig Roberts)

La Russie ne fera rien tant que durent ses Jeux Olympiques… Washington le sait et en profite pour avancer le plus de pions possibles avant l’échéance. Les JO sont le paravent idéal. Les Russes préparent la riposte…

L’ours russe sortira de sa tannière dès la fin prochaine de la grand-messe des sports d’hiver. Poutine doit s’impatienter que musclor et musclette aient fini de faire de la luge pour reprendre les choses sérieuses en main…

– Résistance 71 –

L’Ukraine dérive t’elle vers la guerre civile et une confrontation des grandes puissances ?

Paul Craig Roberts - 20 février 2014 - url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2014/02/20/ukraine-drifting-toward-civil-war-great-power-confrontation/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les gens demandent des solutions, mais aucune solution n’est possible dans un monde totalement désinformé. Les populations presque partout sont dissatisfaites, mais peu ont une compréhension de la véritable situation. Avant qu’il ne puisse y avoir quelque solution que ce soit, les gens doivent connaître la vérité au sujet des problèmes. Pour les quelques ceux qui inclinent à être les messagers, c’est dans les grandes largeurs une entreprise ingrate qui voit peu de remerciements.

L’assomption que l’Homme est un animal rationnel est incorrecte. Il est une créature émotionnelle, il n’est pas le Mr Spock de Star Trek. Les humains ont le cerveau lavé par l’enculturation et l’endoctrination. Les patriotes répondent avec hostilité envers toutes critiques de leurs gouvernements, de leurs pays, de leurs espoirs ou leurs illusions. Leurs émotions étouffent les faits, si toutefois les faits leur parviennent. Les aspirations et les mirages prévalent sur la vérité. La plupart des gens veulent qu’on leur dise ce qu’ils ont envie d’entendre. En conséquence, ils sont toujours crédules et naïfs et leurs illusions et auto-persuasion en font des victimes faciles de la propagande. Ceci est vrai à tous les niveaux de la société et des leaders eux-mêmes.

Nous sommes les témoins de ceci aujourd’hui en Ukraine occidentale où un mélange d’étudiants délurés, pions de la marche de Washington vers son hégémonie globale, avec des manifestants payés pour manifester et des éléments fascistes parmi les ultra-nationalistes, amènent de grands troubles sur l’Ukraine et peut-être une guerre mondiale mortelle.

Beaucoup des manifestants sont des chômeurs qui collectent dans l’action de l’argent facile. Ce sont les innocents idéalistes qui détruisent l’indépendance de leur pays. Victoria Nuland, l’assistante ministre des affaires étrangères néo-con américaine, dont l’agenda est une hégémonie mondiale de Washington, a dit aux Ukrainiens ce qui était en stock pour eux le 13 décembre dernier, mais les manifestants furent trop hypnotisés pour l’entendre.

Dans un discours de 8 minutes et 46 secondes au National Press Club, sponsorisé par la fondation US-Ukraine et Chevron et le groupe de lobbying Ukraine-à-Washington, Nuland a crâné que Washington avait dépensé 5 milliards de dollars pour fomenter l’agitation, pour mener l’Ukraine au sein de l’UE. Une fois capturée par l’UE, l’Ukraine sera “aidée” par l’occident au travers du FMI. Nuland bien sûr a présenté le FMI comme le sauveteur de l’Ukraine et non pas comme la main de fer de l’occident qui va presser toute vie hors de l’Ukraine qui se débat avec son économie malade. (more…)

22 février 2014

¤ Au Vénézuéla encore une tentative US de révolution colorée…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 44

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/19/ingerence-de-lempire-une-fois-de-plus-au-venezuela-avec-une-tentative-de-revolution-coloree/

… comme en Ukraine ! L’empire allume les feux du chaos de partout: Syrie, Somalie, Soudan, République Centre Africaine, Vénézuéla sans oublier le Honduras bien-sûr… Déstabilisation tous azimuts, car le chaos le maintient en vie.

Les peuples y voient de plus en plus clair, y compris en occident et le retour de bâton sera terrible et définitif…

– Résistance 71 –

Le Vénézuéla accuse les Etats-Unis de fomenter les troubles d’une révolution colorée - Kurt Nimmo - 17 février 2014

 url de l’article: http://www.globalresearch.ca/venezuela-accuses-u-s-of-fomenting-color-revolution-unrest/5369516

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Lundi, le successeur d’Hugo Chavez, Nicolas Maduro, a ordonné l’expulsion de trois diplomates américains en rétaliation du fait de leur travail avec les activistes anti-gouvernement au Vénézuéla. L’ordre d’expulsion a coïncidé avec une manifestation planifiée de l’opposition.

Maduro a fait expulser trois autres diplomates en Septembre dernier, incluant le chargé d’affaires, Kelly Keiderling, après que le gouvernement les ait accusé de comploter avec l’opposition.

Le leader de l’opposition Leopoldo Lopez Mendoza, a défié le gouvernement de l’arrêter. Des manifestations emmenées par des étudiants ont posé un sérieux défi au gouvernement de Maduro.
“J’ai ordonné que le ministère des affaires étrangères entre dans le processus de déclarer ces trois diplomates consulaires comme persona non grata et de les expulser du pays.” A dit Maduro dans une diffusion à la nation sud-américaine. “Envoyons-les comploter à Washington.”

De récentes manifestation étudiantines à Caracas, Valencia, Maracaibo et d’autres villes ont gagné une attention internationale.

“Nous sommes profondément concernés par les tensions montantes, par la violence entourant cette manifestation du 12 février et par l’émission d’un mandat d’arrêt contre le chef de l’opposition Leopoldo Lopez”, a déclaré a porte-parole du ministère des affaires étrangères américain Marie Harf samedi.

Le ministre des affaires étangères John Kerry a aussi publié un communiqué au sujet de la violence récente résultant de la mort de trois personnes. “Les Etats-Unis sont profondément concernés par les tensions c roissantes et la violence qui a entourée la semaine de protestation au Vénézuéla. Nos condoléances vont aux familles de ceux qui ont été tués en résultat de ces violences tragiques,” a t’il dit samedi. (more…)

¤ Syrie: Genève II… La Russie en patron de la diplomatie internationale…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 41

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/19/ingerence-de-lempire-une-fois-de-plus-au-venezuela-avec-une-tentative-de-revolution-coloree/

Conférence de Genève: La Russie met fin aux illusions américaines

 Par Ghaleb Kandil - 17 février 2014 - url de l’article original: http://www.neworientnews.com/news/fullnews.php?news_id=126942

Les paris américains de pousser la Russie à exercer des pressions sur la délégation syrienne à la conférence de Genève II, pour l’amener à modifier ses positions de principes, ont échoué. La profonde déception de Washington est apparue dans les comptes rendus de la réunion tripartite, vendredi à Genève, entre la Russie, les Etats-Unis et Lakhdar Brahimi. Lors de cette rencontre, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, a fait preuve d’une grande fermeté en s’opposant aux Américains et à la partialité de l’émissaire international.

Le déroulement des négociations de Genève prouve l’absence de tout compromis déjà convenu, comme l’on cru certains milieux politiques et diplomatiques dès le début de la conférence. Il doit être clair à tous les analystes que la relation entre la Russie et l’Etat syrien est bâtie sur un solide partenariat et une alliance, et non pas sur le suivisme, comme c’est le cas dans la relation entre les oppositions syriennes et leurs maitres américains, arabes et occidentaux.

Le dossier syrien est l’espace dans lequel sont en train de se former les nouvelles équations de partenariat entre les deux pôles russe et américain. Dans ses efforts visant à retrouver sa place sur la scène internationale, la Russie se base sur un solide roc, assuré par la résistance de l’Etat syrien, la progression de ses troupes sur le terrain et un vaste soutien populaire que même les pires ennemis de la Syrie ne peuvent plus nier.

Dans ses efforts visant à construire ce nouveau partenariat international, la Russie agit d’égal à égal avec les Occidentaux, même si au début de la conférence, elle a fermé les yeux sur le retrait de l’invitation adressée à l’Iran et la limitation de la représentation de l’opposition syrienne à la seule délégation de la Coalition nationale. Les Russes ont fait tomber, vendredi, d’un seul coup, les illusions américaines, en soutenant à fond la position de la délégation gouvernementale syrienne qui est intransigeante dans les priorités: la lutte contre le terrorisme doit passer avant toute autre question politique, car elle constitue le pilier de tout futur accord inter-syrien.

Washington tente d’imposer le concept développé par Richard Haass d’un partenariat international… dirigé par les Etats-Unis! C’est ce que les Américains tentent de faire en Syrie, en essayant d’orienter vers ce concept le processus politique et diplomatique engagé pour régler la crise dans ce pays. Mais cette tentative va à contre-courant des rapports de force sur le terrain, qui permettent à l’Etat syrien, qui tire sa force de son armée et du soutien d’une grande partie de la population, de placer le monde devant deux alternatives: un compromis bâti sur un partenariat dans la lutte contre le terrorisme, appuyé par des résolutions internationales fermes contre tous les Etats impliqués dans le soutien aux mouvements terroristes; ou la solution militaire grâce aux propres moyens de l’Etat syrien, qui imposerait un fait accompli sur le terrain. (more…)

¤ Esclavagisme moderne: Qatar, coupe du monde de football et le décès de 400 ouvriers népalais sur les sites de construction…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 39

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/17/esclavagisme-moderne-qatar-coupe-du-monde-de-football-et-le-deces-de-400-ouvriers-nepalais-sur-les-sites-de-construction/

La construction des pyramides d’Egypte devait faire moins de morts à la semaine, mais les roitelets milliardaires du golfe sont de grands progressistes, c’est bien  connu…

– Résistance 71 –

400 ouvriers népalais sur les sites de construction pour la coupe du monde de football au Qatar y trouvent la mort

Press TV - 16 février 2014 - url de l’article original: http://www.presstv.ir/detail/2014/02/16/350913/400-nepalese-workers-die-in-qatar/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Une organisation des droits de l’Homme népalaise dit que 400 ouvriers népalais ont été tués sur les sites de construction des stades de football au Qatar pour la coupe du monde de 2022

Le Pravasi Nepali Coordination Committee (PNCC), qui suit attentivement les décès des travailleurs népalais immigrants au Qatar, a publié récemment des listes des personnes décédées utilisant les sources officielles de la capitale qatari de Doha. Le PNCC a aussi averti que le nombre de morts pourrait bien atteindre les 4000 d’ici à 2022.

Ce rapport va mettre une nouvelle pression sur les autorités qataries et la FIFA pour enrayer le taux de mortalité galopant des travailleurs étrangers sur les sites de construction.

Les ouvriers népalais constituent jusqu’à 20% des 2 millions de travailleurs migrants au Qatar et le taux de mortalité pourrait en fait être bien plus élevé que cela.

Des migrants d’autres nations ont aussi certainement été tués, mais il n’y a aucune donnée officielle à ce sujet.

Les terribles conditions de travail au Qatar pour la main d’œuvre étrangère ont été révélées en septembre dernier où la mort d’au moins 36 ouvriers népalais avait été enregistrée dans les semaines suivant les révélations de septembre.

Ce nouveau chiffre a aussi sonné l’alarme à la FIFA car cela montre que les protestations mondiales contre le traitement des ouvriers migrants au Qatar sont tombées dans les oreilles d’un sourd.

Le mois dernier , a dit le PNCC “La FIFA et le gouvernement du Qatar ont promis au monde qu’ils prendraient des mesures pour assurer la sécurité des ouvriers travaillant à la construction des stades et des infrastructures de la coupe du monde de 2022. Ce terrible et horrible chiffre de décès montre que ces dires n’étaient que mensonges.”

Amnesty International a aussi censuré le Qatar au sujet de l’exploitation sans merci des ouvriers étrangers.

Les ouvriers migrants au Qatar vivent dans des conditions extrêmement inhumaines et sordides et n’ont absolument aucune sécurité sur leurs lieux de travail.

16 février 2014

¤ Adolf Jacob Hitler, petit fils de Salomon Mayer Rotschild ?

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 45

Source : http://2012nouvelmorguemondial.over-blog.com/2014/02/hitler-serait-le-petit-fils-de-salomon-mayer-rothschild.html

Publié le 16 Février 2014 par 2012

Catégories : #société secrete
¤ Adolf Jacob Hitler, petit fils de Salomon Mayer Rotschild ? dans Etrange adolphe-jacob

Sur cette fiche des Renseignements Généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob.

Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la seconde guerre mondiale.

Hitler est un personnage méconnu à la personnalité complexe et dont l’histoire recèle de nombreux secrets que l’on découvre peu à peu.
Le Livre Jaune n°7 (Collectif d’auteurs, Ed. Félix, Fritz Springmeier) s’était déjà penché sur ses origines et avait écrit : « Walter Langer, un psychanalyste, démontre dans son livre « The mind of Hitler », preuves à l’appui, qu’Hitler était le petit fils du baron de Rothschild de Vienne. La police autrichienne a constitué un dossier secret sur les origines d’Hitler. Le chancelier Dollfuss avait ordonné cette enquête. On a découvert que sa grand mère, Maria Anna Schicklgruber, travaillait au service du baron Rothschild, quand elle est tombée enceinte. Quand les Rothschild ont appris la nouvelle, ils l’ont envoyée dans une clinique de la ville dont elle était originaire. C’est là qu’est né en 1837, Alois Hitler, le père d’Adolf Hitler. »

En effet, celui qui a diligenté cette enquête, Engelbert Dollfuss, chancelier fédéral de l’Autriche du 20 mai 1932 au 25 juillet 1934, ainsi que dictateur à partir du 4 mars 1933 s’opposait à Hitler. Il avait ainsi tenté de déstabiliser son pire ennemi. Hitler l’a d’ailleurs fait assassiner le 25 juillet 1934 par des nazis déguisés en uniforme militaire. Celui-ci prévenu, tente alors de s’enfuir de la chancellerie, mais surpris par ceux-ci, il est grièvement blessé et meurt dans la journée de ses blessures.
Hansjurgen Koehler, un officier de haut grade de la Gestapo, qui travaillait pour Reinhard Tristan Eugen Heydrich, adjoint direct de Heinrich Himmler, aurait conservé les documents relatifs à cette enquête, documents qu’il a dévoilé en partie dans son livre « A l’Intérieur de la Gestapo » et dans lequel on retrouve les origines d’Adolf Hitler à la page 143.

Il faut savoir qu’Heydrich, l’adjoint direct de Himmler, était officier à la section politique des services de renseignements de la marine à Kiel à partir de 1930 et travaillait en étroite collaboration avec Wilhelm Canaris, futur amiral et futur chef de l’Abwehr, le service de contre-espionnage militaire allemand.
Certaines mauvaises langues affirment qu’Heydrich aurait été assassiné car il connaissait trop de secrets. N’oublions pas que les trois « résistants » tchèques qui l’ont abattu ont été parachutés de Londres et ont bénéficié de complicités. De plus, le fils d’Heydrich, Klaus, est mort étrangement le 24 octobre 1943 lors d’un « accident de la route ».

Il existe un autre indice étonnant, ainsi, après l’Anschluss, c’est à dire l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie en 1938, Hitler fit raser Döllersheim, le village natal de son père. Etrange de vouloir détruire à ce point les preuves de son origine !

Il existe de plus une autre piste concernant la personnalité de Salomon Mayer Rothschild qui permet de comprendre sous un angle plus trivial ce qui a pu se passer. Hermann Von Goldschmidt, le fils de l’employé principal de Salomon Mayer Rothschild (1774 – 1855), avait écrit un livre, publié en 1917 dans lequel on peut lire :
« Dans les années 1840, il avait développé un enthousiasme téméraire pour les jeunes filles.. » et « Il avait une passion débauchée pour de très jeunes filles, les rumeurs de ses aventures scandaleuses étant étouffées par la police. »
Salomon Mayer, vivait seul dans la Maison à Vienne où la grand-mère d’Hitler (jeune à ce moment là) travaillait. N’oublions pas qu’Alois, le père d’Hitler, naquit en 1837.
Plus étonnant, un des fils de Salomon s’appelait à l’origine Jacob de Rothschild, mais il a changé son prénom pour James.

Mais, la deuxième source fondamentale concernant les origines d’Hitler provient de Walter Langer. Walter Charles Langer (1899-1981) n’était pas n’importe qui. Il a été professeur à l’Université d’Harvard mais surtout, il a été responsable d’un rapport intitulé « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend » sur le profil psychologique d’Hitler pour l’« Office of Strategic Services » basé à Washington.

Plus étonnant encore, son frère aîné William était le responsable du département d’histoire à l’Université d’Harvard et surtout, à la tête de la section analyse et recherche de l’Office américain des Services Stratégiques (OSS).
Son frère avait donc accès à tous les documents les plus secrets de l’époque. On peut donc supposer qu’il ait communiqué le dossier de Koehler à son frère qui devait établir pour l’OSS son profil psychologique.

C’est pourquoi « The Mind of Adolf Hitler , The Secret Wartime Report » (qui est en fait la publication du rapport secret commandité par l’OSS : « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend ») écrit en 1972 par Walter Charles Langer, qui affirme qu’Hitler était le fils illégitime de Maria Anna Schicklgruber et de Salomon Mayer Rothschild n’est pas un livre comme les autres et que ses affirmations concernant les origines d’Hitler sont à prendre avec le plus grand sérieux.

Encore une fois, il semble qu’on nous cache la vérité, comme dans le mythe de la caverne. Une réalité simple et atroce, cachée afin de masquer l’une des plus grande supercherie de l’histoire. En effet, comment analyser la haine d’Hitler pour les juifs si on connaît ses origines sémites ? Se cacherait-il quelque chose de plus important ? Hitler a-t-il obéi à des puissances supérieures comme cela est écrit sur sa fiche des Renseignements Généraux ?

Nous commençons à comprendre que l’histoire réelle du nazisme ne correspond pas à la réalité.
Le secret des origines d’Hitler est en effet l’arbre qui cache la forêt. On a beaucoup parlé de ses crimes, cependant, on a oublié de préciser ses liens avec les multinationales (IG Farben, Général Motors et IBM entre autres). Les camps de la mort étant avant tout des camps d’extermination d’esclaves exploités par celles-ci car n’oublions pas leur maxime « Arbeit macht frei », le travail rend libre, tout un programme !
Jacques Pauwels, historien et chercheur à l’université de Toronto a d’ailleurs fournit des preuves irréfutables sur cette réalité dans son livre « Le mythe de la bonne guerre ». Une vidéo de sa conférence est visible sur Dailymotion, un document exceptionnel que l’on peut voir sur mon blog : http://gillesbonafi.skyrock.com/2504758747-Jacques-Pauwels.html

Les débats stupides sur l’existence des chambres à gaz n’ayant qu’un seul objectif, cacher la vérité sur le but réel des camps de la mort et leurs liens avec les multinationales car comme l’affirme Noam Chomsky « Structurellement, l’équivalent politique de l’entreprise est l’Etat totalitaire. »
Benito Mussolini avait lui-même donné sa définition du fascisme : « Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché », ce que résume à merveille le sénateur Homer T. Bone qui déclarait le 4 juin 1943, au comité du sénat américain pour les affaires militaires : « Farben était Hitler et Hitler était Farben. »

http://www.nouvelordremondial.cc/2012/01/09/le-secret-dadolf-jacob-hitler/

¤ La Terre serait-elle en train de se refroidir? La glace arctique a progressé de 60% en un an

Classé dans : Bizarreries météo,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 41

Sources : http://infomonde7711.unblog.fr/2014/01/11/la-terre-serait-elle-en-train-de-se-refroidir-la-glace-arctique-a-progresse-de-60-en-un-an/

http://infomonde7711.unblog.fr/2014/01/10/la-terre-entre-dans-une-nouvelle-ere-glaciaire/

http://infomonde7711.unblog.fr/2014/01/15/norvege-la-mer-a-gele-si-rapide-qui-a-tue-des-milliers-de-poissons-instantanement/

11 janvier 2014

Par l’express.be.‘La Terre serait-elle en train de se refroidir? La glace arctique a progressé de 60% en un an

Après le record de l’été 2012, qui avait été marqué par une fonte importante, la couche de glace ininterrompue qui s’étire des iles canadiennes aux côtes russes mesure quasiment la moitié de la taille de l’Europe, et elle devrait continuer à se développer avec l’arrivée de la période du gel hivernal qui devrait débuter dans quelques jours. En conséquence, le passage qui permet à l’océan Pacifique de communiquer avec l’Atlantique nord a été condamné tout au long de cette année, ce qui a contraint les navires à changer leurs itinéraires.

Le Daily Mail rapporte qu’un rapport fuité du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui dépend des Nations Unies, indique que des scientifiques affirment que le monde se dirige vers une période de rafraîchissement qui ne s’achèvera pas avant le milieu de ce siècle.

D’une manière générale, certains climatologues éminents s’accordent désormais sur l’existence d’une pause dans le réchauffement climatique depuis 1997, et ce changement d’opinion a des implications importantes. En effet, les prédictions alarmistes qui avaient été faites jusqu’alors, selon lesquelles la Terre se réchauffait de plus en plus, principalement en raison des activités humaines, ont occasionné des milliards de dollars de dépenses pour les grandes économies qui se sont lancées dans la lutte contre ce réchauffement climatique.

Le GIEC devrait se réunir au cours de ce mois pour une réunion de crise, et en octobre, il devrait émettre son cinquième rapport d’évaluation, une étude qu’il publie tous les six ou sept ans. Mais les documents que le Daily Mail s’est procurés montrent que les gouvernements des pays qui financent le GIEC lui réclament d’introduire plus de 1500 changements dans la partie du rapport intitulée « Résumé pour les dirigeants», dont ils estiment qu’elle n’expliquerait pas assez bien cette pause dans le changement climatique. (more…)

¤ Les filaments d’avion selon le CICAP (Tanker Ennemy)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 16 : 43

Source : http://www.tankerenemy.com/2014/02/i-filamenti-aerei-secondo-il-cicap.html#.UwC5lWJ5N8E

traduction : Uriniglirimirnaglu (en cours, si vous voulez participer à l’élaboration de cette traduction, merci de poster vos propositions en commentaire ou mieux, en allant à la fin de l’article – formulaire de contact :) )

Aujourd’hui le CICAP, pour tenter de cacher la vérité sur les filaments épandus par avion (résultant de la décomposition du carburant) [1] a propagé la fumisterie des araignées migratrices qui migrent en toute saison. Il s’agirait d’arachnides dotées de pouvoirs extraordinaires, capables de tisser des toiles géantes, sous toutes les latitudes, tous les mois de l’année, à toutes les altitudes. Qu’écrivait, cependant, ce comité de négationnistes il y a seulement quelques années ? Quelles furent les conclusions d’analyses effectuées dans des temps non suspects ? Découvrons-le ensemble. Entre autres choses, nous pouvons constater que la « science » (?) du CICAP est, comme l’histoire dans le roman « 1984″ d’Orwell, sujette à révisions et ajustements constants afin qu’elle réponde à des besoins organiques de mystification. Il ne s’agit donc pas à proprement parler de science, mais, dans la meilleure des hypothèses, d’une idéologie, incarnation d’un pouvoir aussi injuste qu’obtus.

filaments italieSelon le récit d’un témoin oculaire , une chute abondante de filaments blancs aurait eu lieu à Vercelli et autour de la journée 11/08/1999 de 13h30 environ. Le phénomène aurait duré plusieurs heures : selon le même témoin, en fait, il aurait toujours été en cours à 16h30. Le témoignage (récolté par Massimiliano Grand, membre du CISU , centre italien pour les études sur les UFOs) est accompagnée d’une vidéo, prise le lendemain matin par le témoin oculaire dans le village de Carisio (VE), qui montre un champ jonché de filaments mentionnés ci-dessus. Différents échantillons de prétendus « cheveux d’ange » ont été recueillis, en date du 11/11/1999, par Matthew Leone, qui est également membre de la CISU.

Ici je déclare le rapport préliminaire de l’inspection et d’échantillonnage écrit par Matthew Leone.

Rapport préliminaire de l’enquête et le dessin sur le cas de « cheveux d’ange ».

Le jeudi 11 Novembre 1999, environ 10 heures, je suis arrivé dans la ville de Carisio (VC ), à proximité de la sortie correspondante de l’ A- 4 A – MI pour effectuer une inspection et des dessins se rapportant à un cas de  » cheveux d ‘ ange.  » En suivant les instructions reçues la veille, grâce à un témoin à avoir eu lieu dans le bureau pour l’occasion, laissant le Carisio, je me suis dirigé Vercelli. Après quelques centaines de mètres, après avoir identifié un chemin de terre, j’ai arrêté de chercher des traces de filaments blancs rapportés par le témoin en question. Toujours dans la voiture j’ai pu voir, sur la face avant d’un panneau de signalisation routière, les filaments blancs . Sorti, j’ai trouvé que les filaments étaient également présents à l’arrière de l’entente et que leur apparence était similaire à celle de la toile d’araignée. (more…)

¤ Ensemencement des nuages : faire tomber la pluie ou assécher l’atmosphère

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 15 : 08

Source : http://www.cielvoile.fr/article-ensemencement-des-nuages-faire-tomber-la-pluie-ou-assecher-l-atmosphere-122562288.html

P1010562-smallEnsemencement hygroscopique de nuages bas

Tanker Enemy – le 13 octobre 2013 – Traduction Ciel voilé

http://www.tankerenemy.com/2013/10/inseminazioni-imbrifere-e-cloud-seeding.html#.Uv5Rds4hLkc

Les  désinformateurs nient que la technologie actuelle puisse avoir un effet significatif sur les conditions météorologiques. Ils disent aussi que le contrôle du climat (météo et climat ne sont pas synonymes) est une chimère. A l’évidence leurs affirmations sont fausses et dénuées de tout fondement scientifique. Cependant, leur rôle « institutionnel » est d’essayer de dissimuler la réalité, en créant une « réalité » nouvelle, fictive et mutilée par des sophismes, en la redimensionnant de manière adéquate.

Les soi-disant « debunkers » en fait, admettent certaines informations pour les contredire toutes après. Donc, beaucoup comme Simon Angioni utilisent la chimie de base, reconnaissent qu’il est possible d’affaiblir une tempête de grêle ou de faire tomber la pluie, dans ce cas, en utilisant l’iodure d’argent ou de la glace sèche ( dioxyde de carbone sous forme solide ). Cependant, ils prétendent que ces actions sont circonscrites et occasionnelles et que leur impact environnemental est insignifiant et incertain. Ils oublient de mentionner que  pour les pluies artificielles, on utilise surtout, à l’heure actuelle, des bactéries génétiquement modifiées [ 1 ], qui provoquent des infections graves. Il est « naturel » qu’après tant de décennies d’interventions sur les phénomènes atmosphériques, ils ne puissent absolument pas contester l’existence d’outils ad hoc. Néanmoins, ils ne vont pas au-delà : ils s’arrêtent à la préhistoire de la géo-ingénierie en minimisant ses  résultats et ses dommages.

Nous savons bien que ce n’est pas le cas. Nous savons que les pratiques visant à stimuler les précipitations ne sont que l’arbre destiné à cacher la forêt de la géo-ingénierie illégale, celle qui dévaste la planète. Ensemencer les nuages pour faire pleuvoir était une activité relativement courante dans les années 1970, en particulier aux États-Unis, en Israël et en Italie (Pouilles, le « projet pluie »). Souvent cet ensemencement des nuages​​, encore pratiqué aujourd’hui, mais de manière marginale, n’a été que le prélude à d’autres interventions dont les buts étaient très différents, voire opposés. Ce n’était donc qu’un cheval de Troie pour introduire en douce des opérations hygroscopiques. (more…)

15 février 2014

¤ Crimes de guerre de l’occident: La vérité sur l’Irak sort… Bientôt un nouveau Nüremberg pour l’Irak, la Libye et la Syrie ??…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 27

Source :

Les complices des crimes de guerres sont ceux payés pour maintenir le narratif

John Pilger 8 Février 2014

url de l’article: http://johnpilger.com/articles/the-accessories-to-war-crimes-are-those-paid-to-keep-the-record-straight

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le programme de la BBC “Today” est crédité de bien des satisfactions et les journaux du Mail et du Telegraph attaquent, comme d’habitude, l’entreprise comme étant gauchiste. Le mois dernier, une édition de “Today” fut éditée par l’artiste et musicien P.J Harvey. Ce qui se passa fut lumineux.

Les invités de Polly Harvey causèrent un moment de panique dès le moment où elle proposa d’inviter des gens comme Mark Curtis, un historien rarement entendu sur la BBC, qui chronique et étudie les crimes de l’empire britannique, l’avocat Phil Shiner, le journaliste Ian Cobain, qui révèlent comment les Britanniques kidnappent et torturent, le fondateur de Wikileaks Julian Assange et moi-même.

Il y eut des semaines de négociations absurdes à la maison de diffusion et de la part des “choristes” de l’establishment de “Today”, au sujet de la façon de nous “contrer” et même de savoir si oui ou non nous devrions être autorisés de parler sans être interrompus. Ce que cette brève insurrection démontra, fut la peur d’une reconnaissance. Les crimes des états occidentaux comme ceux de la Grande-Bretagne, ont rendu complices ceux dans les médias, qui suppriment ou minimisent le carnage.

Les pactes faustiens qui contribuèrent à une guerre mondiale il y a un siècle résonnent aujourd’hui à travers le Moyen-Orient et l’Asie: de la Syrie au Japon. A cette époque, comme maintenant, le camouflage était l’arme principale (de déception). En 1917, le premier ministre Lloyd George déclara: “Si les gens savaient la vérité, la guerre s’arrêterait demain. Mais bien sûr ils ne savent pas et ne doivent pas savoir.”

Dans le programme de “Today” de Polly Harvey, je me suis référé à un sondage qui fut fait l’an dernier en GB par l’agence Comres et qui demandait aux britanniques combien d’Irakiens avaient été tués en résultat de l’invason de 2003. Un majorité a dit que moins de 10 000 personnes avaient été tuées: un chiffre si bas que çà en était une insulte.

J’ai comparé cela avec une estimation scientifique d’ “un million d’hommes, de femmes et d’enfants qui sont morts dans cet enfer allumé par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.” En fait la fourchette est de 500 000 à plus d’un million de victimes. John Tirman, chercheurs principal au Centre des Etudes Internationales du MIT, qui a examiné toutes les estimations crédibles, m’a dit qu’un chiffre moyen “suggère environ 700 000 morts”. Il fit néanmoins remarquer que ceci était à l’exclusion des morts parmi les millions d’Irakiens déplacés et qui représentent 20% de la population. (more…)

¤ Le « sauvetage » de l’Irlande : 67,5 € milliards de prêts, 89,5 milliards transférés aux banques

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 15 : 49

Source : Attac France

Le 15 Décembre 2013, l’Irlande est devenue le premier pays à sortir d’un programme de «sauvetage» de la Troïka – Commission européenne, Banque centrale européenne (BCE) et FMI. Au moment où les élites politiques européennes sablent le champagne en l’honneur du « succès » irlandais, Attac publie une étude inédite à partir de chiffres officiels jusqu’ici dispersés. Alors que l’Irlande a reçu 67,5 milliards € de prêts pour son renflouement depuis la fin de 2010, le pays a transféré un montant total de 89,5 milliards € à son secteur financier au cours de la même période. 55,8 de ces milliards sont tombés dans les poches des banques créancières, toutes étrangères et certaines françaises. L’étude confirme que la situation économique et sociale de l’Irlande demeure désastreuse: ces milliards n’ont en rien profité aux Irlandais, broyés par la politique d’austérité infligée à leur pays pour payer ces dettes illégitimes. 

L’étude publiée aujourd’hui par le réseau des Attac d’Europe a été coordonnée par Attac Autriche et Attac Irlande. Les résultats en détail  (voir aussi www.attac.at/uploads/media/backgroundmaterial_ireland_english.pdf) :

- 18,1 milliards ont été utilisés pour recapitaliser directement les banques irlandaises .

- 55,8 milliards sont allés aux créanciers de l’Etat irlandais . € 37,5 milliards ont servi à rembourser des obligations gouvernementales à échéance et € 18,3 milliards pour payer les intérêts sur les obligations en circulation .

-        1,6 milliards ont été dépensés par la National Asset Management Agency (NAMA ), une structure de défaisance garantie par l’Etat , pour acheter les mauvais actifs immobiliers détenus par les banques irlandaises .

- 14 milliards ont été utilisés jusqu’à présent pour la liquidation de la Compagnie de liquidation des banques irlandaises ( IBCR ) , la fusion de deux banques nationalisées en faillite . 12,9 milliards entre eux ont été utilisés par l’AMNA pour acheter le reste des actifs de l’IBCR . Un autre 1,1 milliard a été versé aux créanciers de la banque à la suite d’ une garantie du gouvernement .

 » Au cours de son soi-disant sauvetage, l’Irlande a mis plus d’argent dans le secteur financier qu’elle n’a reçu de prêts pour son renflouement « , conclut Dominique Plihon d’Attac France ,  » la population irlandaise s’est lourdement endettée pour sauver le secteur bancaire européen « .

La Troïka aggrave les erreurs du gouvernement irlandais

Dans la période qui a précédé le programme de renflouement , la population irlandaise a été écrasée par ce qui est de loin le plus grand programme de renflouement des banques de la zone euro. Entre 2008 et 2010 , 76,5 milliards de fonds publics ont été transférés directement ou indirectement à des institutions financières irlandaises (1).  » Le gouvernement irlandais a poursuivi une politique de renflouement des banques à durée indéterminée – et la Troïka a encore aggravé ce cours « , critique Lisa Mittendrein, d’Attac Autriche.

La BCE a contraint l’Irlande à rembourser les hedge funds

L’influence de la Troïka est également visible dans les détails de la politique de gestion de la crise irlandaise : les banques irlandaises nationalisées doivent rembourser tous ses créanciers , même ceux qui ne sont pas couverts par la garantie de l’État . Une expertise commandée par le Parlement européen montre que la BCE a forcé le gouvernement irlandais à prendre cette mesure en menaçant de suspendre le financement d’urgence des banques irlandaises . Et cela bien que le remboursement intégral des obligations non garanties ne fasse pas partie du mémorandum de sauvetage, et malgré la demande du FMI que ces créanciers subissent des pertes (« haircut »). Ce faisant , la BCE a protégé les investisseurs les plus spéculatifs tels les hedge funds. Ils avaient prêté de l’argent aux banques irlandaises à des taux élevés quand il était déjà clair que celles-ci étaient sur le point de s’effondrer ou d’être secourues par l’État (2) . Le rapport conclut que la BCE a sans doute outrepassé son mandat et recommande de ne pas l’inclure dans de futures Troïkas (3). «Par le chantage et la coercition, la BCE s’est assurée qu’au bout de cinq ans de renflouement des banques, les spéculateurs auront perçu 6 Md € de fonds publics  » , selon Plihon (4) . (more…)

13 février 2014

¤ Propagande de la BBC: « Pourquoi je veux une puce implantée »

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 55

Source : http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/02/voudriez-vous-avoir-une-puce-rfid.html

¤ Propagande de la BBC:
Activist Post:
Voudriez-vous avoir une puce RFID implantée sous votre peau? Si vous êtes un tant soit peu comme moi, vous ne laisseriez jamais se faire une telle chose. Mais beaucoup d’autres, surtout parmi les jeunes générations, voient les choses de façon très différente. Les puces RFID implantées et autres formes de « technologie portable » sont de plus en plus vues comme « cool », « branchées », et « dernier cri » par des jeunes gens qui souhaitent « s’augmenter ». Et bien entendu les médias de masse sont à fond pour ces « avancées technologiques ».
Par exemple, la BBC vient de publier un billet intitulé « Pourquoi je veux une puce implantée« . Il nous est dit que de tels implants pourraient résoudre tout un tas de problèmes sociaux. Le vol d’identité et les fraudes à la carte de crédit seraient quasiment éliminées, d’autres formes de crime seraient grandement réduits, les enfants ne disparaîtraient jamais et nous n’aurions pas à nous souvenir de tout un éventail de mots de passe et de codes PIN comme nous le faisons actuellement. Il nous est dit que si nous adoptions simplement cette technologie nos vies seraient tellement meilleures. Mais est-ce vraiment le cas?
Alors que notre société devient « numériquement intégrée », les technologues nous affirment qu’il est « inévitable » que la technologie portable devienne aussi répandue que le sont les smartphones aujourd’hui. Et l’article de la BBC que je viens de mentionner est très impatient que ce jour arrive…
Au bout du compte, les puces implantées offrent une façon de rendre votre corps lisible par une machine. Actuellement, il n’y a pas de standard de communication avec les machines qui sous-tendent la société – depuis les digicodes des immeubles aux distributeurs automatiques de billets – mais une variété sans fin de systèmes d’identification: bandes magnétiques, mots de passe, codes PIN, questions de sécurité, et clés électroniques. Tous ces efforts sont là pour relier l’espace qui existe entre votre identité physique et votre identité numérique, et si vous les oubliez ou les perdez, vous êtes soudainement coupé de votre compte bancaire, de votre salle de gym, de votre trajet de retour à la maison, de votre preuve d’identité, et d’autres. Une puce implantée, par contre, pourrait agir comme notre pièce d’identité universelle pour naviguer dans le monde régulé par des machines.
Et pour certains, ce jour est déjà là. En fait, à certaines conférences technologiques les gens fontcarrément la queue pour se faire pucer… (more…)

8 février 2014

¤ La formation restreinte de la CNIL prononce une sanction pécuniaire de 150 000 € à l’encontre de la société GOOGLE Inc.

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 52

Source : http://www.cnil.fr/linstitution/missions/sanctionner/Google/

Google

08 janvier 2014

Le 3 janvier 2014, la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction pécuniaire de 150 000 euros à l’encontre de la société GOOGLE Inc., estimant que les règles de confidentialité mises en œuvre par celle-ci depuis le 1er mars 2012 ne sont pas conformes à la loi « informatique et libertés ». Elle enjoint Google de procéder à la publication d’un communiqué relatif à cette décision sur la page d’accueil de Google.fr, sous huit jours à compter de la notification de la décision.

Le 1er mars 2012, Google a décidé de fusionner en une seule politique les différentes règles de confidentialité applicables à une soixantaine de ses services, dont Google Search, YouTube, Gmail, Picasa, Google Drive, Google Docs, Google Maps, etc. Du fait du nombre des services en cause, quasiment tous les internautes français sont concernés par cette décision.

Le «  G29  », groupe des CNIL européennes, a alors mené une analyse de cette politique de confidentialité, concluant que celle-ci n’était pas conforme au cadre juridique européen, et a émis plusieurs recommandations. La société Google Inc. n’ayant pas donné de suite effective à celles-ci, six autorités européennes ont engagé à son encontre des procédures répressives, chacune en ce qui la concerne.

Dans ce contexte, le 3 janvier 2014, la formation restreinte de la CNIL a prononcé à l’encontre de la société GOOGLE Inc. une sanction pécuniaire de 150 000 euros, estimant que celle-ci ne respectait pas plusieurs dispositions de la loi «  informatique et libertés  ».

Dans sa décision, la formation restreinte considère que, les données relatives aux utilisateurs des services de Google en France et traitées par cette société, sont bien des données à caractère personnel. Elle retient également que, contrairement à ce que soutient la société Google Inc., la loi française s’applique aux traitements, par celle-ci, des données personnelles des internautes résidant en France.

Sur le fond, la formation restreinte ne conteste pas la légitimité de l’objectif de simplification poursuivi par la société en fusionnant ses politiques de confidentialité.

Elle considère cependant que les conditions de mise en œuvre de cette politique unique sont contraires aux exigences de la loi :

  • La société n’informe pas suffisamment ses utilisateurs des conditions et finalités de traitement de leurs données personnelles. De ce fait, ils ne peuvent comprendre, ni les finalités de la collecte, celles-ci n’étant pas déterminées comme l’exige la loi, ni l’ampleur des données collectées à travers les différents services. Par conséquent, ils ne sont pas mis en mesure d’exercer leurs droits, notamment d’accès, d’opposition ou d’effacement.
  • La société ne respecte pas les obligations qui lui incombent d’obtenir le consentement des utilisateurs préalablement au dépôt de cookies sur leurs terminaux.
  • Elle ne fixe pas de durées de conservation pour l’ensemble des données qu’elle traite.
  • Elle s’autorise enfin, sans base légale, à procéder à la combinaison de l’intégralité des données qu’elle collecte sur les utilisateurs à travers l’ensemble de ses services.

Ces conclusions sont similaires à celles précédemment retenues par les autorités néerlandaise et espagnole de protection des données en novembre et décembre 2013, au regard de leur droit national respectif.

La sanction pécuniaire décidée constitue le montant le plus élevé prononcé jusqu’à présent par la formation restreinte. Elle se justifie par le nombre et la gravité des manquements constatés.

Par ailleurs, la formation restreinte a enjoint Google Inc. de procéder à la publication d’un communiqué relatif à cette décision sur le site https://www.google.fr, pendant 48 heures, sous huit jours à compter de la notification de la décision. Cette mesure de publicité s’explique par l’ampleur des données collectées ainsi que par la nécessité d’informer les personnes concernées, qui ne sont pas en mesure d’exercer leurs droits.

7 février 2014

¤ 50 millions pour Sarkozy : l’accusation de l’ancien chef de l’Etat libyen

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 15 : 34

Source : http://www.mediapart.fr/journal/international/070214/50-millions-pour-sarkozy-laccusation-de-lancien-chef-de-letat-libyen

07 FÉVRIER 2014 |  PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE

« Oui, Kadhafi a financé la campagne électorale de Nicolas Sarkozy et a continué à le financer encore après 2007 », écrit le premier chef de l’État libyen après la chute de Kadhafi, Mohamed el-Megarief, dans le manuscrit original d’un livre publié en janvier. « 50 millions ont donc été versés pendant la campagne électorale », affirme-t-il, révélant même « un dernier versement » intervenu en 2009. Mediapart s’est procuré le manuscrit non caviardé par l’éditeur.

Pour la première fois, c’est un représentant de la Libye post-Kadhafi – et non des moindres – qui l’affirme. Dans le manuscrit original d’un livre publié en janvier, Mohamed el-Megarief, chef de l’État libyen d’août 2012 à mai 2013, détaille le dispositif de financement mis en place par le régime Kadhafi en faveur de Nicolas Sarkozy au moment de sa campagne présidentielle de 2007. Le livre, Mon combat pour la liberté, publié au Cherche Midi, a été expurgé par l’éditeur des passages mettant directement en cause l’ancien président français.

Mohamed el-Megarief à la tribune de l'ONU.Mohamed el-Megarief à la tribune de l’ONU.

« Il n’est pas question de blâmer Nicolas Sarkozy, son engagement pour la libération de la Libye a été exemplaire et le peuple libyen lui en est reconnaissant. Mais pourquoi mentir ou nier ? Oui, Kadhafi a financé la campagne électorale de Nicolas Sarkozy et a continué à le financer encore après 2007 », écrit M. el-Megarief dans le manuscrit original du livre, dont Mediapart a obtenu la copie en français et en arabe.

« La lettre signée validée par Mohamed el-Megarief ne nous couvre pas d’un procès », a déploré en septembre dernier dans un courrier le P-DG du Cherche Midi, Philippe Héraclès, avant de prendre la décision de ne pas publier les pages les plus explosives du manuscrit. Contactée, la direction de la maison d’édition a confirmé ne pas avoir voulu faire face à une plainte de Nicolas Sarkozy.

Dans les cinq pages retirées du livre, l’ex-plus haut responsable politique libyen, opposant historique à Kadhafi, affirme que « 50 millions ont donc été versés pendant la campagne électorale » 2007 de l’ancien président français. Mais il signale aussi la poursuite du financement après l’élection et l’existence « d’un dernier versement »intervenu en 2009, un fait qui n’avait jamais été évoqué jusqu’à présent.

Dans son manuscrit, M. el-Megarief assure qu’un proche d’Abdallah Senoussi, l’ancien chef des services spéciaux libyens, aurait participé à l’acheminement des fonds. Ce témoignage, qui trouve son origine dans les archives du nouvel appareil d’État, vient confirmer le montant du financement évoqué dans la note révélée par Mediapart en avril 2012.

Il subsiste dans l’ouvrage actuellement en librairie certaines allusions, et notamment l’affirmation que « les financements libyens évoqués par la presse française (…) sont réels », page 165. L’ancien chef d’État appelle aussi à une restitution des fonds :« J’aimerais enfin que tout ce qui a été pris au peuple libyen soit rendu au peuple libyen, écrit M. el-Megarief, ancien ambassadeur en Inde qui a rejoint l’opposition libyenne en exil dès le début des années 1980. L’argent qui a pu financer les campagnes de dirigeants occidentaux a été volé aux travailleurs libyens, a été dérobé au sous-sol libyen. Ces histoires sont derrière nous (en tous cas en Libye), mais (…) pour repartir sur des bases saines, tout doit être restitué. La presse française fait mine de découvrir les financements libyens. Ils sont réels et n’auront plus jamais lieu. Du moins je l’espère. » (more…)

4 février 2014

¤ Média, propagande et Nouvel Ordre Mondial: La nouvelle religion d’État…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 01

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/03/media-propagande-et-nouvel-ordre-mondial-la-nouvelle-religion-detat/

LE BLASPHÈME EN FRANCE LAÏQUE

La Shoah : Religion d’Etat ?

Diana Johnstone

28 JANVIER 2014

url de l’article en français:

http://www.silviacattori.net/article5366.html

La campagne du gouvernement français, des grands médias et des organisations influentes pour faire taire l’humoriste franco-camerounais Dieudonné M’Bala M’Bala ne cesse de révéler une coupure radicale dans la perception que les Français ont du comédien mais aussi sur d’autres questions.

La « mobilisation » officielle, annoncée par le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls à l’Université d’Eté du Parti Socialiste en août dernier, se poursuit en accusant le comédien d’utiliser ses spectacles pour semer la haine contre les Juifs. Son geste de la « quenelle » (*) serait un « salut nazi renversé ».

Son public rejette ces accusations.

Probablement l’effet de la controverse qui, jusqu’à présent, a été le plus significatif, est la prise de conscience croissante du fait que la Shoah fonctionne comme religion officieuse d’Etat en France.

Exprimant son commentaire sur l’affaire le 10 janvier sur RTL, Eric Zemmour a tancé Valls pour avoir oublié la liberté d’expression tout en se présentant comme un homme de gauche. « C’est la gauche qui nous a appris depuis mai 68 qu’il est interdit d’interdire, c’est la gauche artistique qui nous a enseigné qu’il fallait choquer le bourgeois. C’est la gauche antiraciste qui a fait de la Shoah la religion suprême de la République… ». Produit de la gauche, Dieudonné provoque, d’après Zemmour, la « bourgeoisie bien-pensante de gauche ».

Admettant que Dieudonné fait des plaisanteries « antisémites« , Zemmour juge qu’il était « grotesque et ridicule de faire de M’bala M’bala un nostalgique du troisième Reich ». Le comédien, dit-il, « reproche aux juifs de vouloir conserver le monopole de la souffrance et de voler aux descendants des esclaves la primauté du malheur. »

Il y a d’autres enjeux de plus grande portée. Rappeler la Shoah sert indirectement à justifier le rapprochement toujours plus fort entre la France et Israël en ce qui concerne la politique au Moyen Orient. Dieudonné s’est opposé à la guerre contre la Libye au point de montrer sa solidarité en visitant le pays sous les bombes de l’Otan.

Dieudonné a commencé sa carrière en tant que militant antiraciste. Au lieu de s’excuser lors des protestations contre son sketch de 2003 critiquant un «  colon sioniste extrémiste », Dieudonné a, pendant les années qui suivirent, graduellement élargi la sphère de ses parodies pour y inclure la Shoah elle-même. On peut voir la campagne actuelle pour le faire taire comme un effort visant à réaffirmer le caractère sacré de la Shoah en réprimant une forme contemporaine de blasphème.

Comme s’ils voulaient confirmer cette impression, le Parquet de Paris et le Mémorial de la Shoah ont conclu une convention le 9 janvier selon laquelle tout auteur d’une infraction antisémite âgé d’au moins 13 ans pourra désormais être condamné à effectuer un stage de sensibilisation à l’histoire de l’extermination des Juifs. L’étude des génocides est censée inculquer « les valeurs républicaines de tolérance et de respect pour autrui ».

Et si c’était le contraire de ce qu’il faudrait faire ? Le Procureur de Paris ignore peut-être les jeunes qui prétendent avoir subi trop, au lieu de pas assez, d’éducation sur la Shoah ?

Exceptionnellement, un article du Monde du 8 janvier a cité des opinions qu’on peut facilement entendre de la part de jeunes, si l’on veut bien les écouter. Soren Seelow a interviewé une dizaine de jeunes admirateurs de Dieudonné, issus de la classe moyenne, politiquement modérés, souvent de gauche et qui se défendent de tout antisémitisme. Ils font remonter la « sacralisation » de la Shoah à leurs cours d’histoire à l’école, dont ils gardent un souvenir pesant.

Nico, 22 ans, étudiant en droit à la Sorbonne, qui vote à gauche, rappelle : « On nous en parle depuis la primaire… A 12 ans, j’ai vu un film où des tractopelles poussaient des cadavres dans des fosses. Nous subissons une morale culpabilisatrice dès le plus jeune âge. » Etudiant en master en langues, Guillaume, également âgé de 20 ans, se plaint : « La Shoah, on en a mangé jusqu’à la terminale. Je respecte ce moment de l’histoire, mais pas plus que d’autres. »

En plus des cours, certains professeurs organisent des commémorations, des pèlerinages à Auschwitz. Les articles, les films, les documentaires sur la Shoah remplissent les loisirs.

De très nombreux messages reçus de Français, ainsi que de nombreuses conversations, me convainquent que pour beaucoup de personnes nées quelques décennies après la défaite du nazisme, la mémoire de la Shoah est ressentie comme une invitation à la culpabilité, ou, pour le moins, à un sentiment de malaise en ce qui concerne des crimes qu’ils n’ont pas commis. L’exigence de solennité obligatoire peut imposer un silence gêné. On accueille alors le rire comme une libération.

Mais pour d’autres, un tel rire est une abomination. (more…)

¤ Syrie : Média et propagande impérialiste: La France et ses « élites » dans les délires conspirationnistes…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 59

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/02/03/media-et-propagande-imperialiste-la-france-et-ses-elites-dans-les-delires-conspirationnistes/

En France média et élites versent dans les fantasmes conspirationnistes

Bahar Kimyongür

 

31 janvier 2014

 

url de l’article original:

http://www.michelcollon.info/France-elites-et-medias-versent,4439.html?lang=fr

 

Depuis la guerre d’Algérie, la France n’avait plus connu un tel climat d’Inquisition. De nos jours, on ne peut plus critiquer les élites du pays, leurs politiques guerrières et leurs atteintes à la liberté d’expression sans être soupçonné d’être un théoricien du complot aux fréquentations suspectes, un négationniste qui s’ignore voire carrément un nostalgique du IIIe Reich. Pourtant, sur certains sujets comme la Syrie, les théories du complot les plus douteuses sont déversées à foison et sans la moindre vergogne dans les médias dominants. Après la thèse raciste et délirante du complot alaouite à la tête de l’Etat syrien, la plus en vogue aujourd’hui est celle qui fait d’Al Qaïda une invention du président syrien Bachar el Assad. Toute cette fable repose sur un événement : la libération de militants salafistes des prisons syriennes au début des manifestations de mars 2011.

Premier constat surprenant : les auteurs de cette théorie reprochent au régime syrien son laxisme dans la lutte contre les courants religieux radicaux. En proférant cette critique, ils encouragent en quelque sorte le régime syrien à maintenir les prisonniers salafistes en détention.

Pourtant, il existe un principe universel que ces mêmes agitateurs anti-syriens ne manquent jamais de rappeler : la présomption d’innocence. Même dans une dictature militaire, il arrive que de dangereux provocateurs soient poursuivis et punis puis libérés parce qu’ils n’ont pas (encore) commis de crimes de sang.

Peut-on reprocher à la dictature syrienne d’avoir été trop démocratique en proclamant une amnistie générale dans l’intention claire de calmer le jeu ?

Qu’aurait-on dit si le président syrien s’était abstenu de libérer les militants islamistes ? Nous n’aurons sans doute jamais de réponse à nos questions élémentaires et légitimes.
Peu de temps après leur libération de la prison de Sednaya lors d’une amnistie décrétée en mai 2011 et qui a touché des milliers d’activistes de tout bord (une précision que nos médias se gardent bien d’évoquer), plusieurs militants salafistes se sont radicalisés et ont embrassé la lutte armée.

Les plus fameux sont Hassan Aboud, fondateur du groupe djihadiste armé appelé les Libres du Levant (Ahrar al Cham), Ahmad Ayssa Al Cheikh, leader des Faucons du Levant (Souqour al Cham) actifs à Idlib et Zahran Alloush et le chef suprême de l’Armée de l’Islam (Jaych al Islam) engagée sur le front de Damas. Le 23 novembre 2013, ces trois organisations ont fusionné avec d’autres groupes djihadistes pour former le Front islamique qui compte aujourd’hui près de 80.000 hommes.

Résumons : le régime de Damas arrête les militants islamistes, le régime a tort.

Quand il les relâche en même temps que des milliers de Syriens de tous bords, le régime a tort aussi.

Admettons que le régime ait facilité l’organisation de ces mouvements armés djihadistes. L’organisation dont font partie Hassan Aboud, Ahmad Al Cheikh et Zahran Alloush est précisément en concurrence avec les deux groupes affiliés à Al Qaïda, à savoir le Front al Nosra et l’Etat islamique de l’Irak et du Levant (Daech). De plus, le Front islamique est officiellement soutenu par les monarchies du Golfe et décrit par nos médias comme « islamiste modéré ».

Armin Arefi, dans cet article du Point daté du 10 janvier, le suggère de manière explicite :

« Ainsi, depuis l’été dernier, un nombre croissant d’accrochages oppose l’EIIL à d’autres groupes rebelles plus modérés »

Mince alors. Bachar serait donc à la fois le fondateur des groupes armés djihadistes d’Al Qaïda et des groupes armés djihadistes en lutte contre Al Qaïda ?

Bachar serait donc à la fois avec et contre l’Arabie saoudite, avec et contre l’Occident, avec et contre Al Qaïda ?

Celle-là, même l’humoriste Dieudonné n’aurait pas osé. Un petit rappel des événements aidera sans doute nos experts à se libérer de leur « confusionnisme » compulsif.

Qui a nié la présence d’Al Qaïda dans ses rangs ? L’opposition syrienne (1).

Qui a menacé de s’allier à Al Qaïda en cas de refus d’intervention militaire directe en Syrie de la part de l’OTAN ? L’opposition syrienne.

Qui a salué la présence d’Al Qaïda dans ses rangs ? L’opposition syrienne.

Qui s’est insurgé contre l’inscription d’Al Qaïda dans les listes des organisations terroristes ? L’opposition syrienne.

Qui s’engage dans les rangs d’Al Qaïda ? Des opposants syriens et des djihadistes étrangers.

Qui arme et finance les groupes affiliés ou proches d’Al Qaïda ? Des opposants syriens exilés, des donateurs wahhabites et le régime saoudien.

Où est Bachar dans tout ça ? Dans la résistance contre Al Qaïda. Bachar peut-il être l’ami d’une organisation comme Al Qaïda qui hait le nationalisme arabe, la laïcité, le principe de citoyenneté, l’Islam éclairé, les courants musulmans hétérodoxes et les minorités non musulmanes ? Cette idée est absurde et même diffamatoire.

Bachar peut-il être allié à une organisation comme Al Qaïda qui a massacré ses compagnons, ses partisans, ses amis et des membres de sa famille ? Autant dire que durant la seconde guerre mondiale, le général de Gaulle et les SS étaient partenaires.

Est-ce Bachar qui recrute les jeunes volontaires pour le djihad en Syrie dans les rues de Londres, d’Amsterdam ou de Bruxelles ? Non.

Est-ce Bachar qui surveille les aéroports internationaux par où transitent allègrement ces jeunes volontaires au djihad ? Non.

Est-ce Bachar qui pilote les avions de la Turkish Airlines transportant en masse les candidats au djihad ? Non.

Est-ce Bachar qui contrôle les passeports des djihadistes à la frontière turque ? Non.

Est-ce Bachar qui ordonne aux soldats turcs d’éteindre les projecteurs de leurs miradors au passage des djihadistes et de leurs cargaisons d’armes ? Non (cf. Luc Mathieu, Libération, 13 décembre 2013).

Est-ce Bachar qui envoie depuis le début du conflit des centaines d’avions cargos remplis d’armes depuis l’Arabie saoudite, le Qatar, la Croatie ou la Libye à destination des groupes djihadistes dont Al Qaïda ? Non.

Qui combat Al Qaïda depuis le début du conflit ? L’armée syrienne.

Qui se fait fusiller, trucider, décapiter, dépecer, déposséder par Al Qaïda depuis le début du conflit ? L’armée et la population syrienne loyaliste ou neutre et depuis quelques semaines les groupes djihadistes concurrents.

Quelle conclusion tirer de ces évidences ? (more…)

1 février 2014

¤ OGM et eugénisme… L’éradication planifiée de la vaste majorité de la race humaine…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 07

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/31/ogm-et-eugenisme-leradication-planifiee-de-la-vaste-majorite-de-la-race-humaine/

Empoisonnement et stérilisation sur le long terme au programme des réjouissances agro-alimentaires de l’humanité. Reprendre le contrôle de la chaîne alimentaire est un IMPERATIF vital pour les peuples.

– Résistance 71 –

Les Organismes Génétiquement Modifiés ou OGM, ultimes machines à tuer

Stéphanie Relfe

 

25 janvier 2014

 

url de l’article:

http://dprogram.net/2014/01/25/the-ultimate-killing-machine-gmos/#more-148718

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Cela ressemble à la même chose, le pain, les tartes, les sodas, même les épis de maïs ; tant ce que nous mangeons aujourd’hui ressemble à ce que c’était il y a plus de 20 ans. Mais quelque chose de profondément différent s’est passé sans notre connaissance ou même notre accord et d’après certains prominents médecins, ce que nous ne savons pas est déjà en train de nous endommager sévèrement.

Que sont les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), parfois les initiales GM pour Génétiquement Modifé sont utilisées. L’ingénierie génétique est très différente de la création naturelle parce que cela implique de prendre des gènes d’espèces complètement différentes et de les insérer dans l’ADN d’autres espèces, plantes ou même animaux.

Pour la première fois dans l’histoire, bactéries, plantes et animaux peuvent être complètement mélangés ensemble. Par exemple aujourd’hui, l’ADN de bactéries est mise dans des plantes alimentaires.

Les deux raisons principales pour lesquelles les plantes sont modifiées génétiquement sont pour leur permettre de:

  1. Boire et résister au poison ou
  2. Produire du poison

Les buveuses de poison sont transformées avec des gènes de bactéries qui leur permettent de survivre à des doses autrement mortelles de pesticides. Le poison principal utilisé est le Glyphosate, le poison qui se trouve dans l’herbicide RoundUp de Monsanto. Les entreprises de la biotechnologie vendent les graines et l’herbicide en package et les fermiers peuvent alors utiliser des centaines de millions de litre en plus d’herbicide qu’il serait possible d’utiliser sans que les plantes ne meurent.

Les plantes productrices de poison sont appelées cultures Bt. Des gènes insérés de bactérie produisent un pesticide (poison) dans chaque cellule de la plante. Ce qui tue les insectes, nous tue également. Ceci est un pesticide qui se trouve DANS la plante elle-même. Vous ne pouvez pas le laver !!

Plus de 70% de la nourriture qui se trouve sur les étagères des supermarchees contient des produits alimentaires génétiquement modifiés. Prenez une loupe et lisez la liste des ingrédients. Sauf si les mots qui suivent sont étiqueté “Bio”, ne les mangez pas ! (more…)

27 janvier 2014

¤ Manif antichemtrail du 25 janvier 2014 : le reportage de France 3 Rhône Alpes à Montélimar

Source : http://rhone-alpes.france3.fr/2014/01/25/manifestation-contre-les-chemtrails-montelimar-402523.html

Manifestation contre les chemtrails à Montélimar

Les chemtrails, ce sont ces traînées blanches que laissent les avions dans le ciel. Une cinquantaine de personnes s’était rassemblée devant la gare de Montélimar pour dénoncer la dangerosité de ces chemtrails (contraction de Chemical Trails).

  • Par Julie Jacquard
  • Publié le 25/01/2014 | 17:26, mis à jour le 25/01/2014 | 17:26
© france3 rhône-alpes
© france3 rhône-alpes

Pour certains, ces traces blanches seraient dues à un épandage chimique que les avions feraient en vol.
Des traces qui pourraient être dangereuses pour la santé.

Images (vidéo) : Off Manif chemtrails – France 3 Rhône Alpes – Images signées O.Denoyelle
itw contre Chemtrails – Yannick Rochy Co-organisateur de la Marche mondiale contre les Chemtrails

Info ou intox?

Plusieurs personnes, dont quelques-unes dans la région, affirment souffrir de la maladie dite des Morgellons. Une nouvelle maladie liée, selon eux à la pollution atmosphérique et notamment aux chemtrails.
Malgré des rapports alarmants qui circulent sur Internet, la communauté médicale, elle, s’interroge et émet des doutes sur l’origine de ces maladies de peau.

Images (vidéo) : Les « Chemtrails » à l’origine de maladies étranges? – France 3 Marseille – Reportage: JM.Bertrand – A.Poitevin – N.Ruiz

¤ Nouveaux filaments tombés du ciel près de Montélimar ?

Source : http://www.ledauphine.com/drome/2014/01/22/drome-nouveaux-filaments-tombes-du-ciel-pres-de-montelimar?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Le 7 novembre 2013, la découverte de ces curieux filaments, semblables à des toiles d'araignées, dans la Drôme et l'Ardèche, avait défrayé la chronique. Archives Le DLLe 7 novembre 2013, la découverte de ces curieux filaments, semblables à des toiles d’araignées, dans la Drôme et l’Ardèche, avait défrayé la chronique. Archives Le DL

De nouveaux filaments tombés du ciel ? C’est ce qu’affirme avoir vu Arnaud Lafort, un Drômois qui travaille dans une entreprise de Malataverne, près de Montélimar (Drôme). Lui-même et des collègues de travail en auraient aperçu « des milliers » qui tombaient du ciel, ce mercredi 22 janvier vers 12 h 45. Un événement qui intervient trois jours avant la Marche mondiale contre la géo ingénierie. Il s’agit des « épandages aériens délibérés de nanoparticules chimiques », qui selon certains personnes, pourraient donner naissance à ces filaments. L’une des marches aura justement lieu à Montélimar, le samedi 25 janvier à partir de 14 heures, au départ de la gare SNCF. Déjà, le 7 novembre 2013, la découverte de ces curieux filaments, semblables à des toiles d’araignées, dans la Drôme et l’Ardèche, avait défrayé la chronique.

Plus d’informations dans les éditions du jeudi 23 janvier 2014 de Drôme & Ardèche du Dauphiné Libéré.

¤ Crime et mafia gouvernementale: Au pays du goulag levant (ex-USA), la Brigade des Stup plus gros trafiquant de cocaïne du pays…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 58

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/26/crime-et-mafia-gouvernementale-au-pays-du-goulag-levant-ex-usa-la-brigade-des-stup-plus-gros-trafiquant-de-cocaine-du-pays/

Les plus gros crimes, trafic et terrorisme sont perpétrés par les États et leurs gouvernements quels qu’ils soient. Cela se confirme jour après jour, semaine après semaine, mois après mois. etc. etc…

– Résistance 71 –

 

Le plus gros trafiquant de cocaïne des Etats-Unis révélé: La DEA (Brigade des Stups)

 

25 janvier 2014

url de l’article: http://www.informationclearinghouse.info/article37472.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Vidéo de l’affaire (en anglais):

http://www.youtube.com/watch?v=jbGaWSXfbWk

De nouveaux documents publiés ainsi que des témoignages du ministère de la ustice et d’officiels de la Drug Enforcement Administration (DEA), montrent maintenant que les histoires concernant le gouvernement qui importerait la cocaïne sont vraies. Une enquête faite au Mexique a trouvé que le gouvernement américain a permis le plus gros des cartels de la drogue de ce pays, Sinaloa, d’opérer sans crainte de persécution.. Ce groupe est responsable de 80% de la cocaïne qui entre dans le pays par Chicago. En échange, les leaders de Sinaloa donnent des informations à la DEA sur les gangs rivaux de la drogue.

Le cartel de la drogue qui travaille avec le gouvernement fédéral est dirigé par un des plus puissants trafiquants de drogue au monde. En plus de Chicago, son groupe maintient des opérations de cocaïne dans plusieurs des plus grandes villes américaines. Des déclarations écrites furent faites au tribunal de district de Chicago, confirmant l’alliance de la DEA et du plus gros cartel de la drogue mexicain. Le témoignage écrit, en plus d’autres preuves, montre des officiels de la DEA rencontrant des leaders du cartel Sinaloa plus de 50 fois entre 2000 et 2012. Ceci voudrait dire que le trafic autorisé par la DEA remonterait à au moins le début de l’administration de W. Bush et que cela continua sous la présidence d’Obama.

Un des leaders du groupe, Vincente Zambada-Niebla, affirme que le gouvernement américain a aussi fait envoyer des armes de type militaire au cartel Sinaloa. D’après des révélations récentes, ce furent ces armes qui furent à l’origine du scandale de l’Opération Fast and Furious (NdT: qui vit le bureau américain du Tabac de l’Alcool et des Armes, l’organisme fédéral qui gère ces trois produits, vendre des armes au Mexique, armes qui se retrouvèrent dans les mains du cartel de la drogue…).  Des armes automatiques, qui “disparurent” durant l’opération commandé par le ministre de la justice Eric Holder, réapparurent aux mains des membres du cartel pour tuer des agents fédéraux gardes-frontière. Cette toute dernière preuve pointe en direction d’un énorme scandale, impliquant à la fois les gouvernements républicain et démocrate. Au mieux, ceci donne la meilleure preuve jusqu’ici que le gouvernement fédéral est hautement responsable et soutient activement la contrebande de cocaïne dans le pays pour une valeur de multi-milliards de dollars. Pire même, des armes achetées pour l’armée américaine ont été envoyées au cartel de la drogue pour finalement tuer des agents américains. (more…)

¤ Ingérence politique en Ukraine… La déstabilisation du pays est une attaque de l’empire contre Poutine et la Russie…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 54

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/26/ingerence-politique-en-ukraine-la-destabilisation-du-pays-est-une-attaque-de-lempire-contre-poutine-et-la-russie/

Cousu de fil blanc… Un gouvernement pro-russe, légitimement élu, qui ne veut pas entrer dans l’UE (à juste titre puisque le peuple de l’Ukraine est historiquement lié à celui de la Russie) est mis sous-pression par une opposition payée et entraînée par l’occident. Dans cette affaire, que veut le peuple ukrainien ? Entrer dans l’UE pour mieux se faire laminer ?… On peut sérieusement en douter. L’empire attaque en sous-main la Russie qui empêche les banquiers de piller en rond. L’enjeu est là, tout en assujettissant les sous-sols ukrainiens en y mettant à terme un régime marionnette des yankees comme en Georgie et autres ex-nations du bloc de l’Est. Tout ceci a une odeur de guerre froide 2.0.. Indubitablement….

Puisse la grande tradition ukrainienne de résistance anarchiste revivre. Voir nos articles sur « L’expérience anarchiste ukrainienne 1917-1923″.

– Résistance 71–

Ukraine la vraie fausse révolution orange

Kharoubbi Habib

 

25 janvier 2014

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/311896-ukraine-la-fausse-vraie-révolution-orange,-par-kharroubi-habib

A Kiev, les partisans de l’intégration de leur pays à l’Union européenne

ont le droit de protester contre leur président et son gouvernement dont la politique s’oriente vers le rapprochement avec la Russie. Les médias occidentaux qui soutiennent leur mouvement présentent celui-ci comme animé par des démocrates ayant l’appui de la majorité du peuple ukrainien et le président ukrainien Igor Ianoukovitch et son gouvernement tels des autocrates obéissant au doigt et à l’œil à Poutine, avatar stalinien cherchant à replacer l’Ukraine dans l’orbite de la Russie.

Leur grille de lecture de la crise ukrainienne évacue tout simplement le fait que Ianoukovitch n’est pas arrivé au pouvoir par un coup de force ou une élection présidentielle truquée mais le plus démocratiquement du monde grâce à un scrutin dont les organisateurs à l’époque étaient les chefs de file de ce camp pro-européen qui veut le contraindre aujourd’hui à rompre avec la Russie et à ratifier l’intégration de l’Ukraine à l’Union européenne. C’est, répétons-le, le droit des partisans ukrainiens de l’intégration à l’Europe de manifester en faveur de celle-ci et de faire pression sur leurs autorités pour qu’elles en conviennent. Mais pas jusqu’à fomenter une insurrection pour faire partir Ianoukovitch et tomber son gouvernement. Or, c’est la dérive à laquelle se sont laissées aller des composantes du mouvement de protestation qui bat la rue à Kiev.

Ces extrémistes d’entre les manifestants bénéficient du soutien de l’Union européenne et des Etats-Unis qui en l’occurrence ont à nouveau montré qu’ils ne sont respectueux de l’ordre démocratique chez les autres que le temps qu’il se plie à la préservation de leurs intérêts géostratégiques. Ianoukovitch a le tort de ne pas avoir respecté et avalisé leurs desseins de ce point de vue pour son pays. Il est par conséquent la cible de leur foudre qui se manifeste par leur ingérence flagrante dans les affaires intérieures de l’Ukraine et leur soutien et encouragement multiformes à un mouvement qui est passé de la contestation pacifique à une confrontation violente avec un gouvernement bénéficiant de la légitimité des urnes.

Le temps a révélé ce que fut la «révolution orange» dont les manifestants de Kiev se revendiquent et veulent ramener au pouvoir ceux qui en furent les «leaders». Il a été amplement et irrécusablement démontré que ses acteurs déterminants en Ukraine ont été sponsorisés et encadrés par des officines américaines et européennes dont le but inavoué a été et reste de détacher irrévocablement l’Ukraine de la Russie et ainsi permettre à l’OTAN, le bras armé de l’Occident, de parachever l’encerclement militaire de la Russie. (more…)

25 janvier 2014

¤ Résistance à la dictature agro-alimentaire: Produits à boycotter contenant des OGM Monsanto…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 34

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/24/resistance-a-la-dictature-agro-alimentaire-produits-a-boycotter-contenant-des-ogm-monsanto/

Liste non-exhaustive bien-sûr, mais de produits qui ont envahis le marché français et francophone… La problématique est somme toute assez simple: Nous savons, grâce à de plus en plus d’études indépendantes (cf l‘étude don professeur Séralini sur le maïs OGM Monsanto), que notre alimentation tend à être empoisonnée (à dessein ou pas n’est plus vraiment le problème dans l’urgence…) par les OGM, par les produits chimiques (pesticides, insecticides, engrais), maintenant la radioactivité (Fukushima se révèle jour après jour être une source constante de contamination depuis près de 3 ans maintenant des écosystèmes pacifiques… Mangez-vous du saumon du pacifique ??…). Que faire ? On ne peut pas palier à tout, mais on peut déjà dire NON à ce dont on ne veut pas. Boycotter les produits qui utilisent les OGM est une première étape. En quoi les produits listés ci-après sont-ils potentiellement toxiques ? La très vaste majorité utilise ne serait-ce que du « syrop de maïs », ingredient « corn syrup » sur les étiquettes originales américaines… Sauf étiquetté NON GMO, tous les syrops de maïs utilisés proviennent de maïs génétiquement modifié dont Monsanto a le quasi monopole au pays du goulag levant. Ceci n’est qu’un cas parmi d’autres…

Nous boycottons ces marques depuis bien longtemps dans nos vies personnelles… C’est une affaire de choix, pourvu qu’il soit informé !

– Résistance 71 –

Monsanto les produits à Boycotter

Manon Laplace 20 janvier 2014 url de l’article original en français:

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/10502/monsanto-produits-boycotter

Les produits du géant de la biochimie Monsanto sont présents dans de très nombreux articles de consommation courante. Bio à la Une fait la liste de quelques unes des marques qu’il vaut mieux éviter afin de ne pas mettre n’importe quoi dans son assiette.

Monsanto, titan de la biotechnologie, est tristement célèbre pour les scandales sanitaires à répétition dans lesquels la firme est impliquée. Ce que l’on sait moins enr revanche, c’est que les marques qui contiennent des produits Monsanto envahissent nos rayons.
Pour mieux savoir ce que l’on met dans son assiette et dans celle de ses enfants, il est bon de connaître les multinationales, propriétaires de nombreuses marques, qui ont recours à des composants Monsanto pour certaines de leurs productions.
Parmi celles-ci, les sociétés Kraft Philipp Moris, Unilever, General Mills, Coca-Cola, Pepsico ou encore Procter & Gamble.

Boissons

Les boissons de la marque Coca-Cola: Coca-Cola, Fanta, Dr Pepper, Minute Maid…
Les jus de fruits Capri-Sun et Topricana.
Le boissons Ocean Spray, les sodas Pepsi-Cola, Seven Up, Schweppes ou les boissons énergisantes Gatorade.
Les thés Lipton et les cafés Maxwell.
Le lait Gloria de la firme Nestlé

Produits sucrés

Les chocolats Poulain, Lindt, Côte d’Or, Dam, Milka, Suchard et Toblerone.
Les biscuits Lu, Oreo, Cadbury et les cookies Pepperidge Farm.
Les produits Brossard ou Savane.
Les bonbons Carambar, Krema et La Vogienne.
Les chewing-gums Hollywood ou Malabar.
Les barres de chocolat Bounty.
Les glaces Häagen Dazs, Miko et Ben & Jerry’s.
Les céréales Kellogg’s, parmi lesquelles Special K, Trésor, Miel Pop’s, Froties ou encore All Bran.
Les céréales Quaker.
Les yaourts Yoplait.

Produits salés

Les chips Lay’s, Pringles et Doritos.
Les biscuits apéritif Benenuts et Bahlsen.
Les spécialités fromagères Philadelphia.
Les plats préparés Marie, Findus, Tipiak.
Les pains Jacquet.
Les soupes et bouillons Liebig, Knorr, Royaco, Alvale.
Les préparations mexicaines Old El Paso.
Les sauces Heinz, Amora, Benedicta.
Les produits Uncle Ben’s. (more…)

12345...14

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT