7 septembre 2013

¤ Syrie et 3ème guerre mondiale : Le pathétisme « guerrier » de François Hollande…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 56

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/07/syrie-et-3eme-guerre-mondiale-le-pathetisme-guerrier-de-francois-hollande/

Voici une solution que nous proposons pour le règlement de tout « conflit », prenons pour exemple celui de la Syrie. Obama, Hollande and co veulent casser la gueule à Assad ? Ok…

On prend les trois blaireaux, on les met dans une pièce, au milieu un flingue chargé sur une table. Les pitres s’assoient sur une chaise distante de 5m de la table. 1, 2, 3… au signal, que la fête commence ! Le premier qui prend le flingue a gagné, c’est simple, utile et évite la mort de bien des innocents, seuls les guignols claquent… Tout « conflit » devrait être réglé de la sorte. Ceux qui veulent rouler des mécaniques et veulent se battre le font. Faut pas envoyer des pauvres régler çà à leur place, faut faire le boulot soi-même, sans intermédiaire… On verrait alors avec stupeur, que bien des « conflits » ne sont pas si « insolubles » que cela quand ce sont les pitres en lice qui règlent vraiment à coup de flingue leurs différents de  cour de récré… Parce qu’on en est toujours là en fait hein ?… Je te pique tes billes, tu dis rien ou tu prends des claques, puis un gamin se rebiffe… L’agresssion et le vol ne sont pas la nature humaine, ils sont totalement induits par le mode sociétal. Conclusion ?

– Résistance 71 –

 

Syrie à l’attaque !

Georges Stanéchy, 4 Septembre 2013

url de l’article original: http://stanechy.over-blog.com/syrie-a-l’attaque

 

« Hollande déterminé à agir en Syrie, attend le vote américain », apprend-on dans des médias (1).

Si l’on comprend bien, nos députés et nos sénateurs ne seront pas autorisés à voter sur une déclaration de guerre de la France à la Syrie. Evitant, évidemment, avec autant de précaution, tout recours à un référendum.

C’est l’aveu du cynisme aussi imbécile que lâche : nous renonçons à notre souveraineté et notre libre arbitre, pour nous soumettre aux volontés d’un pays étranger…

Afin d’éviter, sans doute, l’erreur de Cameron en Grande-Bretagne qui a vu, sollicitant le vote du parlement britannique, sa proposition rejetée à la majorité et à la surprise générale. Notre gouvernement “socialiste” sachant, aussi, que la majorité de la population, au minimum 70 % d’après tous les sondages publiés ou non publiés, est contre cette aventure coloniale, veut donc passer en force. A l’exemple de tous les autres pays occidentaux, jusqu’en Australie.

Dans tous ces pays, les oligarchies au pouvoir, méprisent la volonté de leurs peuples et utilisent leurs services de renseignements pour forger de fausses preuves légitimant l’emploi de la force contre un pays qui n’est pas leur ennemi. Ce ne sont pas des guerres coloniales et du chômage qu’ils attendent de leurs dirigeants politiques, mais La Paix et des emplois…

Et, bien sûr, en opposition totale avec la charte de l’ONU exigeant la conciliation avant tout usage de la force et, incontournable sur le plan du droit international, l’accord préalable du Conseil de Sécurité.

Ce n’est, on le sait et on n’insistera jamais assez, quels que soient mensonges et désinformations, que la mise en œuvre d’un plan minutieusement établi depuis des décennies dans l’organisation de la prédation occidentale au Moyen-Orient. Et historiquement, s’agissant de la Syrie, la France a toujours démontré un incroyable acharnement contre ce pays… (2)

Notre Président, de concert avec ses acolytes, aboie donc son ordre :«A l’attaque ! »

Qu’importe le prétexte ?… L’essentiel étant d’avoir Bonne Conscience…

On peut se référer, comme mentionné ailleurs, à un des documents exposant dès 1982 le détail de l’opération en cours. Celui d’Oded Yinon, A Strategy for Israel in the Nineteen Eighties (ISBN 0-937694-56-8). (3)

Structuré en paragraphes, on peut lire au numéro 22 :

« Le démembrement total du Liban en 5 provinces sert de précédent pour l’intégralité du monde Arabe y compris l’Egypte, la Syrie, l’Irak et la péninsule arabique qui évoluent déjà dans cette direction.

La dissolution de la Syrie et de l’Irak en entités fondées suivant des critères ethniques et religieux telles qu’au Liban, représente l’objectif prioritaire d’Israël sur le front de l’Est.

La Syrie éclatera, suivant sa structure ethnique et religieuse, en plusieurs entités suivant le modèle libanais : un Etat Shiite alaouite le long de sa côte (méditerranéenne), une Etat Sunnite à Alep, un autre Etat Sunnite à Damas hostile à son voisin du nord (alaouite), et les Druzes qui établiront un Etat, peut-être même dans notre Golan, et certainement dans le Hauran et le nord de la Jordanie.

Cette configuration sera la garantie de la paix et de la sécurité dans la région sur le long terme, et cet objectif est actuellement à notre portée. »

Plan d’action publié en 1982, souvenons-nous…

Devant la détermination implacable des oligarchies occidentales, sur fond de mensonges comme lors des dernières campagnes coloniales en Irak, Afghanistan ou Libye, écoutons le Président Poutine dans sa dernière déclaration, insistant sur le fait qu’en dehors de toutes preuves :

« … L’emploi de la force militaire contre un Etat indépendant et souverain serait inacceptable et ne pourrait être considéré que comme une agression. » (4)

Posant une question piège pour les menteurs et autres désinformateurs : s’il était prouvé que ce soit les mercenaires qui aient employé les gaz toxiques, les pays désireux de bombarder le feraient-ils contre ces pseudos « rebelles » ?…

En attendant, tous les mouvements guerriers dans la région sont suivis, seconde après seconde, par les radars de haute précision et les satellites des forces armées russes qui ont détecté, dès leur mise à feu, deux missiles tirés de sous-marins du centre vers l’est de la méditerranée. (5)

Avertissement à nos traîneurs de sabre : si l’on sait comment entrer dans une guerre, on ne sait jamais comment on peut en sortir…

 

1. 4 septembre 2013, fr.news.yahoo.comles-menaces-damas-renforcent- la-d%C3%A9termination-la France-151304185.html

2. Georges Stanechy, Syrie : La France Asservie, 22 juillet 2011,http://stanechy.over-blog.com/article-syrie-la-france-asservie-80003070.html

3. Oded Yinon, A Strategy for Israel in the Nineteen Eighties, publié par l’Association of Arab-American University Graduates, Inc. Belmont, Massachusetts, 1982, Special Document No1 (ISBN 0-937694-56-8), collection The Zionist Plan for the Middle East, translated and published by Israel Shahak. Cet article avait été édité auparavant dans la revueKivinium (Directions) du Department of Information of the World Zionist Organization.
http://www.informationclearinghouse.info/article33220.htm

4. Putin warns against military action against Syria, bypassing UNSC, [Poutine met en garde contre toute action militaire contre la Syrie, en dehors d’un aval du Conseil de sécurité], 4 septembre 2013, RT,http://rt.com/news/putin-syria-interview-ap-387/

5. Israel claims joint US missile launch in Mediterranean for « target practice », RT, 3 septembre 2013, http://rt.com/news/ballistic-launch-eastern-mediterranean-343/

(more…)

¤ Syrie et 3ème guerre mondiale : les quatre jours qui ont fait trembler la planète

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 53

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/05/syrie-et-3eme-guerre-mondiale/

Al Manar, 4 Septembre 2013,

url de l’article: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=128797&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=41&s1=1

La semaine dernière – et jusqu’au discours du président américain samedi soir –, le monde était au bord d’une nouvelle guerre, une fois de plus, dans le monde arabe, mais impliquant des forces régionales et internationales. 
Depuis la visite de l’ancien secrétaire d’État adjoint américain Jeffrey Feltman, en Iran, au début de la semaine dernière, la tension n’a cessé de monter et selon certains médias américains, le monde a vécu les quatre jours les plus difficiles depuis l’effondrement de l’URSS et du pacte de Varsovie.

Que s’est-il donc réellement passé pour amener le président américain à se rétracter après avoir lui-même fixé des lignes rouges concernant l’utilisation des armes chimiques ?

Des sources diplomatiques du Brics révèlent qu’avant l’annulation par les États-Unis de la rencontre entre Kerry et Lavrov prévue la semaine dernière, les négociations entre les deux pays au sujet de la Syrie avaient atteint un point avancé, les Américains ayant accepté l’idée d’un compromis politique, à la seule condition que Bachar el-Assad abandonne le pouvoir, quitte à ce qu’il désigne lui-même son successeur. Les Russes avaient soumis cette idée aux Iraniens qui l’avaient fermement rejetée. Il fallait donc faire en sorte de les contraindre à changer d’avis.

Toujours selon la source diplomatique du Brics, l’émir Bandar ben Sultan, qui a supplanté les responsables qataris dans la lutte contre le régime syrien, avait mis au point un plan pour porter un coup fatal au régime via la capitale Damas. Une unité entraînée en Jordanie avait été préparée dans ce but.

Les rumeurs véhiculées par la presse sur l’imminence de la bataille d’Alep n’étaient que de la poudre aux yeux, visant à détourner l’attention du régime syrien du véritable champ de l’offensive prévue. De même, l’attaque de l’opposition contre 13 villages de Lattaquié visait à obliger le régime à alléger son dispositif de sécurité autour de la capitale pour protéger son fief, Lattaquié.

L’offensive contre la capitale devait avoir lieu sur deux fronts, celui du Nord et celui du Sud, et elle devait coïncider avec une large campagne médiatique, politique, psychologique et sur le terrain contre le Hezbollah pour le pousser à retirer ses troupes de Syrie et à se replier sur la scène interne libanaise.

Mais le régime syrien, selon la source, avait découvert ce plan et il avait lancé une contre-offensive, appelée «le bouclier de la capitale», destinée à élargir le périmètre de sécurité autour de Damas, autour du centre (Homs), jusqu’au littoral de Lattaquié, qui a été déclenchée le 20 août, dans une opération qualifiée de «préventive».

Le régime syrien et ses alliés ont ainsi pris leurs adversaires de court et enregistré une véritable percée. (more…)

28 août 2013

¤ Guerre contre la Syrie : Téhéran pèse dans le bras de fer des axes

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 19 : 04

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/28/guerre-syrie-teheran-pese-dans-le-bras-de-fer-des-axes/

Pour Téhéran, l’affaire est plus simple: Avec ou sans la Russie, l’effet domino enclenché par l’empire veut qu’après la Syrie c’est le tour de l’Iran, çà fait 34 ans que les yankees n’en dorment plus !…

Plus dure sera la chute… pour Washington !

– Résistance 71 –

Feltmann à Téhéran: le piège

L Mazboudi (Al Manar) 27 Août 2013

url de l’article original: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=127213&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1

Tout observateur avisé ne peut fermer les yeux devant la visite à Téhéran de Jeffrey Feltmann, le secrétaire général adjoint aux affaires politiques des Nations Unies. La question cruciale qui se pose étant de savoir non pas ce qui s’est passé, mais surtout son réel objectif. Sachant qu’il existe une grande différence entre les deux. Et ce qui en a découlé.

Les Iraniens ne sont pas dupes. Ils savent très bien que cette visite, n’a rien à voir avec le poste onusien de Feltmann, mais est inhérente à celle de « haut-commissaire » de son pays pour le Moyen Orient. Ils savent très bien ses réelles affinités politiques, loin des convenances diplomatiques, dont son soutien indéfectible à l’entité sioniste, et son aversion pour tous ceux qui la menacent. Leur nouveau ministre des affaires étrangères, Mohammad-Jawad Zarif est bien placé pour savoir tout cela : il est le politicien iranien qui connait le mieux les Etats-Unis, les Américains, les Nations Unies et les fonctionnaires internationaux.

Quoiqu’il s’agisse « de la première expérience d’un dialogue directe et indirect avec les Etats Unis », cette visite est perçue comme une tentative de tâter le pouls iranien et de transmettre des messages  américains. Au moment où battent au plus fort les tambours d’une guerre occidentalo-golfique contre la Syrie, son alliée indéfectible.

Dans les faits, des sources iraniennes rapportent pour le quotidien libanais AsSafir qu’il y a eu trois tournées de discussions entre les deux diplomates. Leurs thèmes centraux ayant été la conférence de Genève II, et la présumée attaque chimique en Syrie.

S’agissant de la première, les questions de Feltmann se sont concentrées sur la vision iranienne de cette conférence et sur l’initiative de 6 points que Téhéran à mise au point pour régler la crise syrienne.
Après avoir émis certaines remarques sur la proposition iranienne, (les sources ne précisent pas lesquelles) il a dit que Téhéran pouvait jouer un rôle important, en raison de ses liens privilégiées avec le président syrien et son régime.

Paroles trop belles pour être vraies. Elles font croire que Feltmann et par derrière son administration américaine soutiennent un rôle iranien dans la crise syrienne et une solution discutée avec le président syrien. Compte tenu des véritables tendances de la politique américaine, qui veut se débarrasser catégoriquement de Bachar el-Assad, banni pour ses affinités avec Téhéran et le camp de la Résistance, ces suggestions semblent totalement fallacieuses. Leur formulation pourrait en revanche avoir pour but d’amadouer les Iraniens, pour mieux les tromper, sur le deuxième thème de la discussion . (more…)

¤ PETITION POUR L’ATTRIBUTION DU PRIX NOBEL DE LA PAIX 2014 À J. ASSANGE ET À E. SNOWDEN

Classé dans : Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 01

¤ PETITION POUR L’ATTRIBUTION DU PRIX NOBEL DE LA PAIX 2014 À J. ASSANGE ET À E. SNOWDEN dans Perso/Archives petition-prix-nobel-assange-snowden-300x196

Comme l’a récemment dit Glenn Greenland, le journaliste du Guardian qui a diffusé les révélations d’Edward Snowden, « le courage est contagieux ». Nous ne devons pas laisser s’installer l’univers effroyable de 1984 de George Orwell.

¤ Le monde enchanté de la monnaie commune (Pierre Khalfa à propos d’un article de Frédéric Lordon)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 36

Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/pierre-khalfa/010813/le-monde-enchante-de-la-monnaie-commune-propos-d-un-article-de-frederic-lordon

01 AOÛT 2013 |  PAR PIERRE KHALFA

Frédéric Lordon fait dans cet article [1] une critique radicale de la construction européenne. On ne peut que l’approuver lorsqu’il pointe « la singularité de la construction européenne comme gigantesque opération de soustraction politique (…) ni plus ni moins que la souveraineté populaire ». De même, on ne peut que partager sa critique de la proposition de François Hollande d’un gouvernement économique de la zone euro, qui, dans la situation actuelle, serait un pas de plus dans la voie d’un fédéralisme autoritaire qui s’est mis progressivement en place depuis le Traité de Maastricht et qui a connu une accélération considérable avec la crise financière et l’adoption du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) de la zone euro et de diverses directives (six packs, two packs). Sa dénonciation des euros-obligations comme réponse à la crise actuelle est bienvenue, alors que cette idée refait surface régulièrement.

C’est dire les points communs importants qui existent avec Lordon sur l’analyse de la situation actuelle. Le désaccord porte sur la stratégie car il plaide dans cet article pour une sortie de l’euro et la mise en place d’une monnaie commune en lieu et place de la monnaie unique[2]. Pour le dire en deux mots, cette stratégie est illusoire et politiquement nocive.

Tout d’abord, le problème actuel est moins l’euro que les politiques néolibérales. Certes Lordon a raison de pointer la congruence de la politique monétaire actuelle menée par la Banque centrale européenne (BCE) avec les politiques d’austérité. Mais rien ne garantit qu’une sortie de l’euro signifierait la fin de ces dernières. La Grande-Bretagne a gardé sa monnaie nationale et, de plus, sa banque centrale mène, contrairement à la BCE, une politique non conventionnelle de rachat massif des obligations d’Etat. Cela n’empêche pas le gouvernement britannique de mener une des politiques d’austérité parmi les plus dures en Europe. Ce qui témoigne que le problème est ailleurs, problème que Lordon n’évoque pas. Les traités européens et autres directives qui excluent les politiques économiques du débat démocratique et de la décision citoyenne n’ont pas été imposés aux États. Ce sont les gouvernements nationaux qui ont été à la manœuvre pour les mettre en place. (more…)

¤ Retour sur 2012 : La liste des « 153 démissions de dirigeants de banques majeures, et la liste continue à s’allonger… »

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 30

Source : http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?article=3834493046G10020&contributor=Charleston+Voice.

Mise à jour du 23 mars 2014 : après l’épidémie de démissions rapportée il y a deux ans par Charleston Voice (voir ci-dessous), il semblerait maintenant, deux ans après donc,  qu’on aie eu affaire aussi à une épidémie de suicides chez les banquiers : « Le 12 Mars Kenneth Bellando est retrouvé mort aprés une chute de la fenêtre de son appartement de Manhattan. Ballando travaillait pour la banque Levy Capital, auparavant il était employé chez JP Morgan en tant qu’investisseur. La police a annonçé qu’une enquéte était en cours mais qu’elle estimait qu’il a probablement mis fin à ses jours. Depuis la fin du mois de Janvier, c’est le 12 ème décès d’une alarmante série de suicides touchant le monde de la finance. » Lire l’article ici : « L’épidémie de suicides se poursuit chez les banksters, 12 morts en moins de deux mois ! »

http://www.brujitafr.fr/article-l-epidemie-de-suicides-se-poursuit-chez-les-banksters-12-morts-en-moins-de-deux-mois-123037248.html

Publié le 14 mars 2012 2443 mots – Temps de lecture : 6 – 9 minutes
( 4 votes, 4/5 ) , 24 commentaires
J’ai récemment attire votre attention sur le fait que les big “Bangsters”démissionnaient en masse.Pour votre information et pour continuer sur ce sujet particulièrement étrange, vous trouverez ci-dessous une liste à jour du 7 Mars qui montre un énorme flux continu de démissions dans le monde de la haute finance. 

Mes remerciements à Facebook GLOBAL MASS RESIGNATIONS pour la mise à jour de ces informations. L’auteur de ce site est en train de compiler une liste des démissions dans le secteur des assurances, secteur qui semble affecté par le même type d’hémorragie.

A noter pour la France :

  1. 2/27/12 (FRANCE) Societe Generale’s Investment Banking Chief MichelPéretié Steps Down
    http://goo.gl/IJ5Lw
  2. 3/6/12 (FRANCE) Blackstone Group’s Paris office leader Jean-Michel Stegwill step down
    http://goo.gl/w3Ca5
  3. 3/7/12 (FRANCE) Société Générale Private Banking, Daniel Truchi is to step down as head of Société Générale Private Banking http://goo.gl/XhgJ9

153 RESIGNATIONS FROM WORLD BANKS, INVESTMENT HOUSES, MONEY FUNDS

  1. 9/01/11 (USA NY) Bank of New York Mellon Chief Robert P. KellyResigns in a Shake-UP
    http://goo.gl/NdW7q
  2. 09/20/11 (SCOTLAND) SCOTTISH WIDOWS (RETIREMENT INVESTMENT SAVINGS FUND) There could be no Scottish representative on the board of Lloyds Banking Group, owner of Bank of Scotland, in future after it announced the departure of Lord Sandy Leitch, the chairman of Scottish Widows and group deputy chairman.
    http://goo.gl/Dx8qs
  3. 9/25/11 (SWITZERLAND) UBS CEO Oswald Gruebel quits over £1.5bn rogue trader crisis
    http://goo.gl/WCeqB
  4. 9/28/11 (SWITZERLAND) SNB Bank Council: Fritz Studer resigns as per end-April 2012
    http://goo.gl/7dNiD
  5. 10/29/11 (CHINA) China Construction Bank Corp Chairman GuoShuqing resigns
    http://goo.gl/fdd9v
  6. 10/29/11 (CHINA) Agricultural Bank of China Ltd Chairman XiangJunbo resigns
    http://goo.gl/yWX9R 
  7. 11/01/11 (INDIA) More directors of the Beed district bank resign
    http://goo.gl/HD8BQ
  8. 11/02/11 (UK) Lloyds Banking Group chief executive, AntónioHorta-Osório, is to take leave of absence on health grounds for six to eight weeks, the BBC has reported. (STILL OUT AS OF 2/24/12 - DEFACTO RESIGNATION)
    http://goo.gl/3L9gE
  9. 11/4/11 (USA) MF Global, Jon Corzine, stepped down as chairman and CEO, hired criminal attorney to represent him.
    http://goo.gl/tUaVY
  10. 11/21/11 (JAPAN) UBS’s Japan Investment Banking ChairmanMatsui to Resign
    http://goo.gl/OiDiq
  11. 11/29/11 (USA) R. David Land Submits Resignation from the Boards of Directors of Peoples Bancorp. and Seneca National Bank
    http://goo.gl/XncOc
  12. 12/15/11 (UK) Senior private banker James Fleming resigns from Coutts [private bank]
    http://goo.gl/ANN5B
  13. 12/23/11 (USA VA) Bank feud: Chairman Mark Giles quits VNB
    http://goo.gl/dFDpH
  14. 12/23/11 (USA VA) Bank feud: Board Member Claire Gargalli quitsVNB
    http://goo.gl/kowkW
  15. 12/23/11 (USA VA) Bank feud: Board Member Leslie Disharoonquits VNB
    http://goo.gl/kstLp
  16. 12/23/11 (USA VA) Bank feud: Board Member Neal Kassell quits VNB
    http://goo.gl/NrrPZ
  17. 1/01/12 (NIGERIA) United Bank for Africa Plc Victor Osadolorresigns
    http://goo.gl/b6AoA

 

  1. 1/01/12 (ISRAEL) Israel’s Bank Leumi CEO Galia Maor steps down after 16 years
    http://goo.gl/xwlFt
  2. 1/03/12 (USA VA) Suffolk Bancorp president and CEO J. Gordon Huszaghsteps down
    http://goo.gl/joExI
  3. 1/03/12 (UK) Arbuthnot Banking Group: Neil Kirton resigned from the Board
    http://goo.gl/SKE7j
  4. 1/03/12 (UK) Arbuthnot Banking Group: Atholl Turrell left the Board.
    http://goo.gl/bzZtQ
  5. 1/05/12 (UK) Saunderson House [Private Bank] CEO Nick Fletcher steps down
    http://goo.gl/zvo1L
  6. 1/09/12 (SWITZERLAND) SNB Chairman Philipp Hildebrand resigns
    http://goo.gl/5qsUu
  7. 1/19/12 (SPAIN) Spanish bank Santander’s Americas chief Francisco Luzon quits
    http://goo.gl/jEY7Y
  8. 1/30/12 (UK) Butterfield Private Bank head Danny Dixon Steps Down
    http://goo.gl/sdY1p
  9. 1/20/12 (JAPAN) Normura’s head of wholesale banking Jasjit Bhattaiquits
    http://goo.gl/6FuWe
  10. 1/21/12 (Greece) Institute of International Finance negotiator CharlesDallara quits
    http://goo.gl/NbPlt
  11. 1/21/12 (Greece) Institute of International Finance negotiator JeanLemierre quits
    http://goo.gl/E3AkE
  12. 1/29/12 (NEW ZEALAND) New Zealand Reserve Bank Gov Alan Bollardto Step Down
    http://goo.gl/BwUgv
  13. 1/30/12 (UK) British Private Equity and Venture Capital Association (BVCA) COO Andrew Graham steps down
    http://goo.gl/4SDW8
  14. 1/31/12 (SCOTLAND) Royal Bank of Scotland former CEO Fred GoodwinStripped of Knighthood
    http://goo.gl/CoLVS
  15. 2/01/12 (SOUTH AFRICA) ABSA [Barclay's Bank] deputy CEO Louis vonZeuner resigns
    http://goo.gl/IP8nH
  16. 2/01/12 (UK) Lloyds Bankging Group head of wholesaleTruett Tate quits
    http://goo.gl/OqRVo
  17. 2/01/12 (UK) Llyods Banking Group Tim Tookey leaving end of February
    http://goo.gl/vjO5M
  18. 2/02/12 (VENEZUELA) Banking Crisis Arne Chacon arrested for Banking Corruption
    http://goo.gl/bb5sh
  19. 2/05/12 (USA – NY) Morgan’s investment banking chairman JosephPerella quit
    http://goo.gl/pG2jF
  20. 2/05/12 (USA – NY) Morgan Stanley investment banking Tarek Abdel-Meguid quit
    http://goo.gl/bRv9K
  21. 2/06/12 (INDIA) Dhanlaxmi Bank CEO Amitabh Chaturvedi quits:
    http://goo.gl/OhCEb
  22. 2/7/12 (USA) Bank Of America’s Mortgage Business Chief Barbara DesoerRetires
    http://goo.gl/i7AUY
  23. 2/07/12 (INDIA) Kotak Mahindra Bank Falguni Nayar quits
    http://goo.gl/fP03J
  24. 2/07/12 (IRAN) Iran denies central bank resignation rumor (don’t believe until its denied?)
    http://goo.gl/PiQSy
  25. 2/09/12 (VATICAN) Four Priests Charged In Vatican Banking Scandal(names not known)
    http://goo.gl/tW8Sj
  26. 2/9/12 (UKRAINE) National Bank of Ukraine deputy governor VolodymyrKrotiuk quits
    http://goo.gl/8BuXy
  27. 2/10/12 (KOREA) Korea Exchange Bank chief Larry Klane steps down
    http://goo.gl/DBKdc
  28. 2/10/12 (INDIA) Tamilnad Mercantile Bank CEO A K Jagannathanresigns
    http://goo.gl/wMl5g
  29. 2/13/12 (KUWAIT) Kuwait Central Bank CEO Sheikh Salem AbdulazizAl Sabbah resigns
    http://goo.gl/GFvIy
  30. 2/14/12 (NICARAQUA) Nicaraqua Central Bank President AntenorRosales resigns
    http://goo.gl/iQ0n8
  31. 2/14/12 (UK) Social finance pioneer Malcolm Hayday quits Charity Bank
    http://goo.gl/uHp6C
  32. 2/14/12 (PAKISTAN) National Bank of Pakistan (NBP) chairman Syed AliRaza resigned
    http://goo.gl/scexo
  33. 2/15/12 (WORLD) World Bank CEO Zoellick resigns
    http://goo.gl/dHDSm
    Did the White House tell the World Bank president that he’s out?
    http://goo.gl/wUOgb
  34. 2/15/12 (SLOVENIA) Nova Kreditna Banka Maribor CEO Andrej Plosresigns
    http://goo.gl/SNsVI
  35. 2/15/12 (SLOVENIA) Nova Ljubljanska Banka d.d. CEO Bozo Jasovicresigns
    http://goo.gl/TyYiJ
  36. 2/16/12 (UK) The Financial Services Authority Margaret Cole is to step down
    http://goo.gl/yT6rS
  37. 2/16/12 (GHANA) Databank Group Executive Chair Ken Ofori-Atta steps down
    http://goo.gl/c7PtU
  38. 2/16/12 (SAUDI ARABIA) Saudi Hollandi Banks Managing DirectorGeoffrey Calvert Quits
    http://goo.gl/CtmOU
  39. 2/16/12 (AUSTRALIA) ANZ Bank Australia CFO Peter Marriott resigns
    http://goo.gl/I7Alo
  40. 2/16/12 (UK) Royal Bank of Scotland Sr Equities Trader Jason EdinburghArrested
    http://goo.gl/WczHh
  41. 2/16/12 (UK) Royal Bank of Scotland director equities bus. Vincent Walshdirector Arrested
    http://goo.gl/I7Alo
  42. 2/16/12 (UK) Marex Spectron senior trader Michael Elsom Arrested
    http://goo.gl/I7Alo
  43. 2/16/12 (AUSTRALIA) Royal Bank of Scotland Austrailan CEO Stephen Williams resigns
    http://goo.gl/4r16D
  44. 2/17/12 (USA) Goldman Sachs CEO Lloyd Blankfein out as by summer
    http://goo.gl/UjpzD
  45. 2/17/12 (SWITZERLAND) SNB Council President Hansueli Raggenbassresigns
    http://goo.gl/1n1Nr
  46. 2/18/12 (PAKISTAN) The Bank of Azad Jammu & Kashmir executiveZulfiqar Abbasi resignshttp://goo.gl/G0woP
  47. 2/20/12 (RUSSIA) Head of Russian Bank Regulator Gennady MelikyanSteps Down
    http://goo.gl/Unuez
  48. 2/20/12 (SWITZERLAND) Credit Suisse Chief Joseph Tan resigns
    http://goo.gl/F5twL
  49. 2/20/12 (ISRAEL) Bank Leumi le-Israel Ltd: Zvi Itskovitch resigns
    http://goo.gl/aA0RW
  50. 2/20/12 (USA WA) First Financial Northwest Director Spencer SchneiderQuits
    http://goo.gl/6Dj0i
  51. 2/21/12 (ARGENTINA) Central Bank of Argentina (BCRA) Gen MgrBenigno Velez, resigns
    http://goo.gl/DuMrm
  52. 2/21/12 (BANGLADESH) Nitol Insurance Co. Ltd director Abdul Matlubresigns
    conflict of interest with director seat on unknown bank
    http://goo.gl/aEmwB
  53. 2/21/12 (BANGLADESH) Nitol Insurance Co. Ltd director Selima Ahmadresigns
    conflict of interest with director seat on unknown bank
    http://goo.gl/aEmwB
  54. 2/21/12 (BANGLADESH) Nitol Insurance Co. Ltd director AbdulMusabbir Ahmad resigns
    conflict of interest with director seat on unknown bank
    http://goo.gl/aEmwB
  55. 2/21/12 (BANGLADESH) City General Insurance Co. Ltd directorGeasuddin Ahmad resigns
    conflict of interest with director seat on unknown bank
    http://goo.gl/aEmwB
  56. 2/21/12 (BANGLADESH) Social Islami Bank Limited director TaslimaAkter resigns
    conflict of interest with director seat on Eastland Insurance Company Limited
    http://goo.gl/aEmwB
  57. 2/21/12 (JAPAN) CITIBANK JAPAN: Bakhshi is taking over duties fromBrian Mccappin, who the bank said in December would resign after the unit was banned for two weeks from trading tied to the London and Tokyo interbank offered rates.
    http://goo.gl/Z1rnw
  58. 2/22/12 (HONG KONG) DZ BANK project finance head Tim Meaney quits
    http://goo.gl/ppKno
  59. 2/22/12 (USA) Goldman Sachs Hedge Fund Group Chief HowardWietschner to Retire
    http://goo.gl/x4Zsr
  60. 2/23/12 (SOUTH AFRICA) Richard Gush resigns from Standard Bank
    http://goo.gl/DTL5S
  61. 2/23/12 (SCOTLAND) Royal Bank of Scotland Group director John McFarlane resigns.
    http://goo.gl/KoEUI
  62. 2/24/12 (INDIA) Breaking: ICICI Bank GC Pramod Rao resigns
    http://goo.gl/5eUqU
  63. 2/24/12 (HONG KONG) Citigroup Pvt Bank Global Real Estate KwangMeng Quek Resigns
    http://goo.gl/JIC9A
  64. 2/24/12 (NEW ZEALAND) FSF Executive Director Kirk Hope resigns
    http://goo.gl/6UJau
  65. 2/24/12 (USA) Evercore Partners Head Eduardo Mestre steps down
    http://goo.gl/n5RLY
  66. 2/25/12 (AUSTRALIA AND NZ) Goldman Sachs Chairman Stephen Fitzgerald quits
    http://goo.gl/nMTLW
  67. 2/27/12 (GERMANY) Deutsche Bank Americas chief Seth Waugh steps down
    http://goo.gl/8lxSw
  68. 2/27/12 (BAHRAIN) Khaleeji Commercial Bank CEO Ebrahim Ebrahimquits
    http://goo.gl/yKjzL
  69. 2/27/12 (FRANCE) Societe Generale’s Investment Banking Chief MichelPéretié Steps Down
    http://goo.gl/IJ5Lw
  70. 2/27/12 (MALAYSIA) Elaf Bank CEO Dr El Jaroudi resigns
    http://goo.gl/eVCS5
  71. 2/27/12 (INDIA) Kotak Mahindra Bank Ms Falguni Nayar Quits
    http://goo.gl/pTbII
  72. 2/27/12 (GERMANY) Equiduct chairman Artur Fischersteps down
    http://goo.gl/Q0dWR
  73. 2/27/12 (BAHRAIN) – Mumtalakat Holding [Sovereign Wealth Fund] CEOAl Zain resigns
    http://goo.gl/hhHSm
  74. 2/27/12 (IRAN) Bank Melli CEO Mahmoud Reza Khaavari Resigns –Flees to Canada!
    http://goo.gl/DDEUk
  75. 2/27/12 (IRAN) Bank Saderat CEO Mohammad Jahromi resigns
    http://goo.gl/ZD0mc
  76. 2/27/12 (UK) Lloyds Banking Group Glen Moreno steps down
    http://goo.gl/dsXcE
  77. 2/28/12 (HONG KONG) Hang Seng Bank CEO Margaret Leung Ko May-yee quits
    http://goo.gl/Uo800
  78. 2/28/12 (CHINA) Bank of China International ECM global head Marshall Nicholson quits
    http://goo.gl/26MYq
  79. 2/28/12 (SINGAPORE) DBS security head Jim Pasqurell quits, cites health reasons
    http://goo.gl/NDJze
  80. 2/28/12 (HONG KONG) Bank of America’s Asia-Pac. mrkts BrianCanniffe quits
    http://goo.gl/cRkCP
  81. 2/28/12 (BELGIUM) KBC’s CEO Jan Vanhevel is to retire after a career spanning 41 years.
    http://goo.gl/1rCWd
  82. 2/28/12 (CANADA) Ontario Securities Commission chairwoman Peggy-Anne Brown quits
    http://goo.gl/HIYXv
  83. 2/28/12 (AUSTRALIA) Bank manager Colin John Carleton jailed nine years for $3m theft
    http://goo.gl/ggPvq
  84. 2/28/12 (SRI LANKA) Sri Lanka Com Bank CEO Amitha Gooneratneretires
    http://goo.gl/YxvNA
  85. 2/28/12 (SOUTH AFRICA) REDEFINE INCOME FUND director GeraldLeissner resigns
    http://goo.gl/F0UgN
  86. 2/28/12 (ITALY) UNICREDIT: Chairman Dieter Rampl not available for a new mandate
    http://goo.gl/7aLRU
  87. 2/28/12 (UK) Bank of England Sir David Lees re-appointed Chair of Bank of England and gives notice of resignation at end of 2013
    http://goo.gl/LkJhV
  88. 2/28/12 (IRELAND) State Street Global Advisors Cash Funds plc DirectorKeith Walshresignshttp://goo.gl/n6uoM
  89. 2/29/12 (AUSTRALIA) Perpetual portfolio manager Matt Williams steps down
    http://goo.gl/Jh9jd
  90. 2/29/12 (UK) Honister Capital CEO Richard Pearson steps down
    http://goo.gl/014or
  91. 2/29/12 (GUYANA) National Investment and Commercial Investments Ltd. (NICIL), Executive Director Winston Brassington resigns, “We feel that (Winston) Brassington knows everything…A to Z about all the transactions,” said Chairman of the Alliance for Change (AFC), Khemraj Ramjattan, as he sounded a warning that controversial figure could be subpoenaed to appear before the Parliamentary Economic Sector Committee.
    http:// goo.gl/L7I35
  92. 3/1/12 (MALAYSIA) RHB Bank Bhd deputy managing director RenzoViegas quits
    http://goo.gl/wACrI
  93. 3/1/12 (ITALY) Italian Banking Association Chairman Giuseppe Mussaritalks to reporters in Rome after he and seven other executives offered to resign in protest over new banking-fee rules included in the government’s legislation on boosting competition.
    http://goo.gl/3llyT
  94. 3/1/12 (USA FL) Florida Venture Forum [Venture Capital] Exec Dir Robin Lester quits
    http://goo.gl/nA8g9
  95. 3/1/12 (USA) PineBridge Investments said Win Neugerhas resigned as chief executive. Neuger helped build AIG’s third party asset management business, PineBridge still manages AIG assetshttp://goo.gl/SI7kT
  96. 3/1/12 (SINGAPORE) UBS Singapore – James Tulley is leaving Switzerland’s largest bank, it is not clear where he is going.
    http://goo.gl/BGugF
  97. 3/1/12 (USA NH) Piscataqua Savings Bank CEO Jay Gibson retires
    http://goo.gl/uEqDV
  98. 3/1/12 (ICELAND) Iceland’s Financial Supervisory Authority (FSA) fired its director Gunnar Andersen
    http://goo.gl/VG9q5
  99. 3/2/12 (CHINA) China Construction Bank Corp, the assistant general manager and head of corporate banking Mickey Mehta quits
    http://goo.gl/B9dR0
  100. 3/2/12 (USA) Deutsche Bank Student Loan CEOJohn Hupalo quits to startstudent loan counseling firm.
    http://goo.gl/8kZuc
  101. 3/2/12 (UK) Bank of England Sir Mervin King resigns in June, Lord Sassoon tipped as replacement.
    http://goo.gl/ZEUwf
  102. 3/2/12 (BOTSWANA) Barclays Bank Botswana managing director WilfredMpai forced to resign
    http://goo.gl/npBe2
  103. 3/2/12 (HONG KONG) New Century Group Hong Kong Ltd [investment house and leisure group] Wilson Ng resigns
    http://goo.gl/wFSV8
  104. 3/2/12 (USA) Citigroup Richard Parsons to step down as chairman
    http://goo.gl/BhZ0F
  105. 3/3/12 (AUSTRIA) Volksbank AG (VBAG) The contract of CEO Gerald Wenzel will not be extended
    http://goo.gl/w99tD
  106. 3/3/12 (ETHIOPIA) Dashen Bank’s board dismisses president LeulsegedTeferi
    http://goo.gl/Y801M
  107. 3/3/12 (RUSSIA) Enza Capital KK, Wealthy British banker Philip Townsend (Baron Townsend of Rathmore) and his wife
    killed at Estonia holiday home 
    http://goo.gl/GSOUN and http://goo.gl/x94ID and http://goo.gl/gGgLP
  108. 3/4/12 (KOREA) Hana Financial Group Inc, prominent figure in the history of South Korean finance Kim Seung-yu , resigns
    http://goo.gl/fmNxY
  109. 3/4/12 (USA) JP Morgan prop trading chief Mike Stewart quits
    http://goo.gl/gubPj
  110. 3/5/12 ( SAUDI ARABIA) Al Rajhi Bank CEO Abdullah bin Sulaiman AlRajhi has resigned
    http://goo.gl/pNx0l
  111. 3/5/12 (UK) Jupiter fund co-manager Tony Nutt steps down
    http://goo.gl/RPqOp 
  112. 3/5/12 (UK) Jupiter fund co-manager John Hamilton steps down
    http://goo.gl/RPqOp 
  113. 3/5/12 (NEW ZEALAND) Insured Group Bill Jeffries has resigned as chairman and director
    http://goo.gl/gX7wu
  114. 3/5/12 (USA) Reliance Bancshares chairman Patrick Gideon resigned
    http://goo.gl/u6BT4
  115. 3/6/12 (FRANCE) Blackstone Group’s Paris office leader Jean-Michel Stegwill step down
    http://goo.gl/w3Ca5
  116. 3/6/12 (JAMAICA) Jamaica Money Market Brokers Limited, Patricia Sutherland has resigned as Executive Director
    http://goo.gl/oMwv6
  117. 3/6/12 (JAMAICA) Jamaica’s Financial Services Commission (FSC), Executive director Rohan Barnett, has resigned the position, the Ministry of Finance, Planning and the Public Service announced this afternoon.
    http://goo.gl/FBwFo
  118. 3/6/12 (USA) USA Technologies Inc Bradley M. Tirpak, a nominee of Shareholder Advocates for Value Enhancement, has resigned from its board subsequent to a settlement agreement with the investing group, according to an SEC filing.
    http://goo.gl/8oi7C
  119. 3/6/12 (UK) Sterling Green Group has announced that Philip Kanas, a non-executive director, has decided to resign
    Sterling Green Group PLC became a cash shell following the disposal of their subsidiaries Taxdebts Ltd, Sterling Green (Mortgages) Ltd and the back books of the clients of Sterling Green Ltd. during December 2011.
    http://goo.gl/qc3jB
  120. 3/7/12 (GERMANY) Deutsche Bank AG’s (DB) Chief Risk Officer HugoBaenzigeri to resign
    http://goo.gl/MWqsH
  121. 3/7/12 (GERMANY) Deutsche Bank AG’s (DB) Chief Operating OfficerHermann-Josef Lamberti to resign
    http://goo.gl/MWqsH
  122. 3/7/12 (UNITED ARAB EMIRATES) Dubai Mercantile Exchange announced Thomas Leaver will step down as CEO
    http://goo.gl/rfhWN
  123. 3/7/12 (SCOTLAND) Macfarlane Group Chairman Archie Hunter to step down after 8 years of service
    http://goo.gl/RHllr
  124. 3/7/12 (USA) BlackRock Emerging Markets Fund co-head Daniel Tubbs, has left the group to pursue other opportunities.
    http://goo.gl/CpEzZ
  125. 3/7/12 (UK) Goldman Sachs (GSI) Christopher French resigns from board
    http://goo.gl/3yQDS
  126. 3/7/12 (UK) Goldman Sachs (GSI) David Wildermuth resigns from board
    http://goo.gl/3yQDS
  127. 3/7/12 (UK) Goldman Sachs (GSI) Matthew Westerman resigns from board
    http://goo.gl/3yQDS
  128. 3/7/12 (UK) Goldman Sachs (GSI) co-head of global mergers and acquisitionsYoel Zaoui resigns
    http://goo.gl/3yQDS
  129. 3/7/12 (UK) Goldman Sachs (GSI) Phil Beatty resigned as head of European power and natural-gas trading
    http://goo.gl/jqbYY
  130. 3/7/12 (SINGAPORE) Nikko Asset Management Timothy McCarthy is retiring as chairman and CEO at the end of the month
    http://goo.gl/v8tcT
  131. 3/7/12 (HONG KONG) UBS Senior Asia Economist Jonathan AndersonDeparts
    http://goo.gl/09VqT
  132. 3/7/12 (HAITI) FORMER DIRECTOR HAITI CENTRAL BANK SLAIN!
    http://goo.gl/UtVz3
  133. 3/7/12 (FRANCE) Société Générale Private Banking, Daniel Truchi is to step down as head of Société Générale Private Banking http://goo.gl/XhgJ9
  134. 3/7/12 (AUSTRALIA) Customers Ltd, Tim Wildash has cashed himself out as chief executive of Australia’s largest ATM operator
    http://goo.gl/eZJMb
  135. 3/7/12 (USA CA) CALSTRS, Pascal Villiger, senior private equity portfolio manager at the $145 billion California State Teachers’ Retirement System resigns
    http://goo.gl/ub0ke
  136. 3/7/12 (USA) Astaire quits Bank of America Merrill to dance to Barclays Capital’s tune
    http://goo.gl/Zv6Ny

Addendum:

Les raisons pour lesquelles ces personnes quittent leur poste ne sont pas connues, et aucune conclusion ne peut en être tirée. Toutefois, le timing de ces démissions est particulièrement curieux et leur nombre stupéfiant.

Source @SovereignNetworkNews 

¤ Ingérence impérialiste en Syrie : Le rôle glauque de Médecins Sans Frontières

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 20

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/27/ingerence-imperialiste-en-syrie-le-role-glauque-de-medecins-sans-frontieres/

N’oublions pas non plus Bernard « MSF » Kouchner, qui fut un ministre va t’en guerre et vociférant de sinistre mémoire. L’infâmie « humanitaire » n’a plus de limites…

– Résistance 71 –

Les “médecins” derrière les allégations d’attaque chimique syrienne aident les terroristes

Tony Cartalucci 26 Août 2013 url de l’article original: http://landdestroyer.blogspot.fr/2013/08/doctors-behind-syrian-chemical-weapons.html#more

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La “preuve” selon laquelle l’occident monte tout son narratif du gouvernement syrien ayant utilisé des armes chimiques contre un grand nombre de civils repose jusqu’ici entièrement sur l’affirmation faite par “Médecins Sans Ferontières” (MSF). Dans l’article du New York Times « Signs of Chemical Attack Detailed by Aid Group, » il est rapporté:

“un groupe d’aide internationale a dit Samedi que les centres médicaux qu’il soutient près du site suspecté de l’attaque aux armes chimiques près de Damas ont reçu plus de 3000 patients montrant des symptômes consistant avec l’exposition à un agent neurotoxique le matin de l’attaque rapportée.”

De ceux-ci, 355 sont morts, a dit le groupe Médecins Sans Frontières.

La déclaration est la première donnée par une organisation internationale travaillant en Syrie au sujet de l’attaque de mercredi dans les banlieues nord-est de Damas, la capitale.

Alors que cette organisation est souvent décrite par les médias occidentaux comme étant “indépendante”, rien n’est en fait plus éloigné de la vérité

Pour commencer, MSF est totalement financé par les mêmes intérêts financiers entrepreneuriaux se cachant derrière Wall Street et la politique étrangère de Londres, ce incluant le changement de régime en Syrie et son voisin l’Iran. Le propre rapport annuel de MSF  (celui de 2010 est accessible ici: 2010 report can be accessed here )inclut des “mécènes” financiers comme Goldman Sachs, Wells Fargo, Citigroup, Google, Microsoft, Bloomberg, Mitt Romney’s Bain Capital et une myriade d’autres intérêts entrepreneurio-financiers. MSF a aussi des banquiers dans son comité de conseillers incluant Elizabeth Beshel Robinson de Goldman Sachs.

Pour compliquer l’affaire un peu plus des affirmations de MSF sur ses soi-disantes “indépendance” et “aide humanitaire” est le fait que leurs facilités médicales sont placées dans les régions tenues par les terroristes en Syrie, spécialement le long de la frontière avec la Turquie, membre de l’OTAN. Dans une interview avec la radio nationale américaine NPR, Stephen Cornish de MSF a révélé la nature de l’implication de son organisation dans le conflit syrien, lorsqu’il a expliqué que de l’aide était envoyée dans des régions en dehors du contrôle du gouvernement syrien et qu’en fait son organisation établit des facilités dans ces zones. Cornish admet:

Ces derniers mois, nous avons créé des blocs opératoires installés dans une cave, dans une ferme de poulets et un 3ème dans une maison particulière. Nous avons essayé d’organiser ces structures du mieux possible avec toute la technologie moderne possible et des équipes médicales complètes. Elles s’occupaient principalement des blessures des combattants et de civils directememt affligés par le conflit.”

En d’autres termes, l’organisation financée par Wall Street donne un soutien aux militants armés et financés par l‘occident et ses alliés régionaux, dont la plupart se sont révélés être des combattants étrangers, affiliés avec ou appartenant directement à Al Qaïda et sa branche politique des Frères Musulmans. Cette soi-disante organisation “humanitaire internationale” est en fait une fois fois de plus,un rouage dans la machine militaire secrète qui est lancée contre la Syrie et sert en fait de bataillon médical de campagne.

Les “hôpitaux” de Damas soutenus par MSF sont dans des zones maintenant menacées d’être reprises par les forces gouvernementales et ce sont ces facilités que les médfias occidentaux appellent pour donner une “preuve” que d’abord, une attaque chimique a eu lieu et deuxièmement, que ce fut le gouvernement qui l’a perpétrée. Ce que les médias occidentaux ne disent pas à leurs audiences, c’est qu’alors même que MSF admet que ses propres personnels sont absents de ces facilités médicales et n’ont fait qu’envoyer du matériel, en d’autres termes, la preuve n’est qu’une rumeur émanant de zones tenues par les terroristes, juste maquillée et pirouettée en preuve factuelle en provenance d’une organisation internationale soi-disant “digne de confiance”. (more…)

¤ 3ème guerre mondiale en Syrie ?… Message de soutien total de Poutine à Assad

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 13

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/27/3eme-guerre-mondiale-message-de-poutine-a-assad/

27 Août 2013

C’est Dampress qui publie le message de Poutine à Assad  où le président russe annonce son soutien tous azimuts à la Syrie.

C’est le représentant spécial du président Poutine qui, porteur d’un message a rencontré le président Assad et l’a assuré de son plein soutien.  » La Russie ne permettra pas qu’un seul missile ou une seule bombe s’abattent sur le territoire syrien . La Russie se tiendra droit aux côtés de l’Etat syrien » lit-on dans ce message. Ces derniers jours , la Russie n’a eu de cesse de mettre en garde contre toute action militaire contre la Syrie , venant des Etats6Unis et de leurs alliés . Moscou appelle Washington à être prudent , à respecter le droit international , à ne pas commettre une erreur historique.

Source: IRIB

http://french.irib.ir/info/international/item/272049-message-de-poutine-à-assad

 10 Réponses à “3ème guerre mondiale ?… Message de Poutine à Assad”
  1. Ce qui me fait peur dans cette guerre c’est de voir l’obstination de chacun. Plus personne n’ecoute personne, plus personne ne voit plus rien à part ce qu’ils ont décidé c’est à dire la guerre. La mission de l’ ON ne sert à rien j’ai l’impression, les décisions sont déjà prises. Tout ça pour quoi ?…triste monde dirigé par des pantins qui ont des oeillères.

    • Oui, nous l’avons dit par ailleurs dans les commentaires, il n’y a en fait qu’une seule question valide et relevante qui est celle-ci et que personne ne pose:

      LES BANQUIERS ONT-ILS DECIDE QUE LE MOMENT EST VENU POUR LA GUERRE ?

      Ce sont eux qui décident des guerres depuis (au moins) l’ère Napoléon. C’est un fait indiscutable, non seulement décident-ils des guerres… mais ils financent toujours les deux côtés de la belligérance.

  2.  dans Politique/Societe

    Christiane dit :
    août 27, 2013 à 11:59

    Washington et Tel-Aviv meurent d’envie depuis bien longtemps de fondre sur la Syrie, un des pays sur la liste de ceux qu’il
    faut soumettre à l’ empire du mal. D’ une part quoi de mieux qu’une guerre ~~ sur le sol hors des Etats-Unis, bien sûr ~~
    pour dissimuler leur dette abyssale et éviter de fournir à
    l’ Allemagne une explication suite à leur refus de lui rendre sa réserve d’or; d’autre part, quoi de leur propre réserve d’or
    qui aurait, paraît-il disparu de Fort Knox où il était détenu.
    La pire des choses c’est de voir les capitales occidentales continuer à suivre Washington malgré les précédents qui ont prouvé sa fourberie.

  3. Doctorix dit :
    août 27, 2013 à 12:13

    La dette américaine (16.700 milliards de dollars) représente 278.333 dollars pour une famille avec trois enfants.
    200.000 euros, en gros.
    Et ceci pour toutes les familles américaines.
    La seule solution: la guerre mondiale.
    Sauf effondrement de l’Amérique avant, ce qui rendrait bien service à l’humanité, entre nous.
    Finies les guerres, alors. Et finie la mondialisation, peut-être.

  4. Vidéo très importante (en anglais désolé…activez les sous-titres avec le bouton « captions », sélectionnez « french ») qui expose la manipulation et le plan de longue date pour tout ceci, le but ultime étant bien sûr l’Iran.
    Des documents officiels ont été fuités il y a plusieurs mois, indiquant que le gouvernement US soutenait un plan de piéger le gouvernement syrien avec une histoire d’attaque chimique…

    A voir !

  5. Caligula dit :
    août 27, 2013 à 5:06

    Un représentant russe vient de comparer l’Occident à un singe avec une grenade.
    Belle formule…

¤ 3ème guerre mondiale, en Syrie ? L’empire osera-t-il attaquer ? Bandar Bin Sultan remplira-t-il sa mission ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 11

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/27/3eme-guerre-mondiale-lempire-attaquera-til/

Nonobstant le fait que de sérieux psychopathes gouvernent l’occident à la dérive, nous avons tendance à être d’accord avec cette analyse du journaliste libanais Ghaleb Kandil sur le situation récente en Syrie.

Ci-dessous, une des analyses les plus pertinentes que nous ayons lu ces dernières heures…

– Résistance 71 –

Les menaces américaines visent à couvrir les défaites de Bandar bin Sultan !

Ghaleb Kandil 27 Août 2013 url de l’article: http://french.irib.ir/analyses/articles/item/272066-les-menaces-us-visent-à-couvrir-les-défaites-de-bandar-sultan-par-ghaleb-kandil

La nouvelle affaire des armes chimiques provoquée par la coalition composée des puissances occidentales, d’Israël, des monarchies rétrogrades du Golfe, et exécutée par la mouvance takfiriste, a fait long feu à cause de la vigilance de l’alliance syro-russo-iranienne. Les satellites russes sont en effet très actifs au dessus de la Syrie et les informations recueillies par le commandement militaire syrien prouvent que le « film chimique » vise à servir de prétexte à une agression contre la Syrie, pour compenser les pertes essuyées par les gangs terroristes venus de Jordanie. Ces pertes sont estimées à des milliers de morts et de blessés, tombés dans des embuscades et des contre-offensives menées par l’armée syrienne, notamment autour de Damas et dans le région de Lattaquié, où les troupes régulières ont repris les villages occupés par les terroristes, après y avoir massacré des centaines de civils.

Les médias américains ont répandu des informations sur le déploiement de navires de guerre supplémentaires en Méditerranée et des propos attribués à Barak Obama sur l’examen de diverses options, y compris militaires en Syrie. Pourtant, le président américain et son staff avaient clairement fait comprendre à leurs alliés l’incapacité des Etats-Unis à supporter le prix humain, militaire et financier d’une intervention en Syrie. En outre, une attaque terrestre de l’Otan constituerait une maladresse qui couterait aux Américains beaucoup plus cher que ce qu’ils sont capables de supporter.

Le rôle d’Israël dans l’incitation à une agression contre la Syrie est apparu au grand jour. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu et le président Shimon Peres ont clairement appelé à une intervention directe, affirmant qu’ »il est temps de sortir les armes chimiques de Syrie ». Des arguments qui prouvent que les pays du Golfe et l’Etat hébreu se trouvent, encore une fois, dans la même tranchée. L’étroitesse des choix dont disposent les Etats-Unis et leur alliés est avant tout due à la résistance de l’Etat syrien face à la guerre universelle dont il est la cible. Mais aussi à la détermination de ses alliés. La présence de la flotte russe sur le littoral syrien et en Méditerranée, et le soutien multiforme de l’Iran sont des éléments essentiels. D’ailleurs, ce soutien ne s’est pas démenti ces dernières heures. (more…)

27 août 2013

¤ Escroquerie du réchauffement climatique anthropique : Analyse d’une fraude…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 46

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/25/escroquerie-du-rechauffement-climatique-anthropique-analyse-dune-fraude/

Le jour où la spirale de la mort commença pour le réchauffement climatique anthropique

JoAnne Nova 20 Août 2013 url de l’article original: http://joannenova.com.au/2013/08/the-day-the-global-warming-death-spiral-began/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Commençons la dissection historique. Le réchauffement climatique anthropique (RCA) est un marché mourant et une science zombie.

Le Carbon Capture Report, basé dans l’état de l’Illinois, rassemble quotidiennement les histoires des médias de langue anglaise sur “le changement climatique”. Grâce au conseil de Peter Lang, nous pouvons voir la tendance terminale ci-dessous (NdT: cf les graphes dans l’article original). Le grand pic de la fin 2009 fut la cause de la double gifle du ClimateGate et de Copenhague (alias Hopenhagen). Depuis lors, c’est la Bérézina. Mais ce qui a attiré mon attention fut la chute de la mi-2011 (ou plus précisément du 29 Juillet 2011), lorsque les reportages des médias sur le sujet chutèrent de moitié ; une chute de changement de direction de laquelle ils n’ont jamais vraiment récupéré.

Media Matters et Joe Romm pensent qu’après la nomination de Paul Ingrassia (un climato-sceptique) comme adjoint rédacteur en chef de l’agence Reuters, les reportages sur le “changement climatique” chutèrent de moitié.

Media Matters a trouvé un déclin de 48% dans la couverture médiatique du changement climatique sur une période de six mois après la nomination d’Ingrassia à l’agence en 2011.

Mais Ingrassia a commencé en Avril 2011 et non pas en Juillet. Media Matters compare six mois avant la chute globale de couverture d’Octobre 2010 à Avril 2011 à une période de 6 mois d’Octobre 2011 à Avril 2012. Media Matters et Romm ont loupé le coche.

Le graphe de Carbone Capture Report ci-dessus inclut les dépêches de presse, les articles, les blogs et les tweets. Le changement s’est passé dans les reportages d’information et les tweets, mais ne s’est pas produit dans les blogs avant le 15 Octobre 2011. Lorsque cela se produit, l’utilisation des mots “changement climatique” a chuté de plus de 70% dans les blogs. Que s’est-il passé ? (toute suggestion bienvenue). Est-ce un artifice, cela inclut-il les commentaires ? Est-ce un moment où l’armée des 50 cents a reçu de nouvelles instructions (et pourquoi?), ou, qui sait, peut-être que les salaires des astroturfs n’ont plus été payés ? Je n’ai pas de données la dessus… Les mentions d’ “énergie éolienne” ont aussi similairement chuté la même semaine que la chute des mentions sur le “changement climatique”. Le point juste avant la chute est le 26 juillet 2011.

Les termes “énergie solaire” ont aussi sombré cette semaine, mais se sont rattappés plus ou moins. Ce n’était pas le même schéma.

Je me suis demandée quels évènements ont bien pu causer cette chute. J’ai pensé qu’il y aurait des indices sur la marché du carbone et bingo, la spirale de la mort commença en juin 2011.

Les mentions mondiales de crédits carbone ont atteint un pic sauvage le 10 juillet.

Que se passait-il donc ?

Alors j’ai commencé à chasser l’info

J’ai écrémé des pages et des pages du passé lointain de Climate Depot et de Tom Nelson (continuez à chercher, vous pourriez y trouver des choses que j’ai loupées…)

A la mi-2011 il apparaît que furent publiés quelques sondages pas très bons comme:  Poll: Most see disasters, few climate turn (11 juillet) et la croyance dans le changement climatique ayant diminué de 27 points en 4 ans: Down 27 Percentage Points in Four Years? (12 juillet). Il y avait également des reportages médiatiques sur un nouveau petit âge glaciaire comme “Earth may be headed into a mini Ice Age within a decade “ (14 juillet) et l’article de Christopher Booker “Global warming?A new ice age?” (6 juillet).

Aucun d’eux n’était assez.

Le CCX (Chicago Climate Exchange) s’est effondré à la fin 2010. Ceci ne fut pas le détonateur, bien que cela fut une victime précoce de la même tendance. Les républicains avaient pris le contrôle du parlement en Novembre 2010 et la loi Cap & Trade fut déclarée morte. En février 2011, les énergies renouvelables étaient sorties de l’agenda dans une “Europe frappée d’austérité” et je notais que l’argent quittait la pièce.

Ce qui apparaissait comme étant un indice majeur de cette affaire était un rapport clef publié le 1er juin par la Banque Mondiale qui disait que le marché international du carbone faisait face à de gros problèmes: World Bank warns of ‘failing’ international carbon market[Guardian June 2] . Une autre version disait:  “Carbon credits market at point of collapse”. Ils parlent du marché international CDM, qui n’est pas le même que le marché de l’UE, bien que le Gardian ait obtenu un rapport fuité suggérant que le gros du marché de l’UE était aussi menacé.

“Le marché international des crédits carbone a souffert d’un effondrement presque total, avec seulement 1,5 milliard de dollars échangés l’an dernier,  le plus bas échange depuis que le système s’est ouvert en 2005,  dit un rapport de la Banque Mondiale.

Un marché chancellant des émissions de gaz à effet de serre aux Etats-Unis a aussi plongé et seul le marché intérieur du carbone de l’UE est demeuré en bonne santé avec une valeur de plus de 120 milliards de dollars. Néanmoins, des documents fuités semblent montrer que même ce marché semble être également en danger.

Le marché international des crédits du carbone fut mis en place après les accords du protocole de Kyoto comme moyen d’injecter de l’investissement dans la technologie à basse empreinte carbone du monde en voie de développement.

Sous ce système, connu sous le vocable de Clean Development Mecanism ou CDM (Mécanisme de Dévelopement Propre), des projets comme les panneaux solaires et les stations éoliennes dans les pays en voie de développement sont pourvus de crédits carbones pour chaque tonne de carbone ainsi évitée. Ces crédits sont ensuite achetés par les pays riches pour augmenter leurs cibles de réductions d’émissions.”

Au 25 juin 2011 sur le WUWT, nous pouvons constater que le price de l’UE chutait également. De plus, la Pologne bloquait la législation européenne.  EU Carbon Credit trading takes a dive. In Greece, they could hardly give EU carbon credits away

La semaine dernière la Grèce a commencé à vendre aux enchères ses EUA (European Union Allowances) car elle a besoin de l’argent et probablement d’autres pays vont suivre, incluant le Portugal. Mais ils ne furent pas si chanceux que cela ! Du million de permis, seulement 6000 EUA furent vendus. La raison ? Personne n’achète…

Dans le même temps, la Pologne a bloqué un accord de l’UE sur les émissions de CO2. Elle est la plus grosse productrice de charbon de l’UE et sa part d’électricité produite au charbon (92% en 2004) est la plus haute de tous les pays membres. Elle pousse aussi pour l’extraction du gaz de schiste. Le resultat pour la Pologne: le plus gros PIB de la zone en 2009 et le 3ème en 2010, au sein des 27 états membres.

Finalement, Yvo de Boer a confirmé ce que tout le monde savait: le protocole de Kyoto est mort et enterré.

Qu’en est-il du pic monstrueux dans les histoires de crédits carbone ?

Vers le 10 juillet peut-être, les médias mondiaux finirent par réaliser ce que les traders, les bloggueurs, puis les bureaucrates avaient déjà compris. Le prix de tout ce qui avait à voir avec le crédit carbone chutait. Il est possible que dans un bref sursaut, ils se réveillèrent, l’annoncèrent puis perdirent intérêt. Dans le même temps, tous les groupes qui normalement publiaient des dépêches, se réduisaient ou fermaient et ne pensèrent pas le dire au monde et ainsi l’avalanche d’information sur le changement climatique et l’énergie éolienne ralentit tout comme l’argent investi et les journaleux s’en allèrent écrire sur des industries différentes.

C’est difficile à croire, mais le pic du 10 juillet pourrait avoir quelque chose à faire avec la premier ministre australienne Julia Gillard. Dans un style et un timing impécables, alors que le marché du carbone s’effondrait, Julia Gillard signa la loi de la taxe carbone la plus chère au monde. Elle en annonça les détails le 10 juillet. Elle choisit vraiment le dernier moment possible pour sauter du radeau de survie sur le navire en feu. Et l’Australie a chèrement payé tout cela.

Si Copenhague fut le sommet de l’affaire, les marchés survécurent seulement par l’inertie pendant encore une année, mais sous la surface, les gros joueurs du jeu truqué quittaient la partie sans faire de bruit. Dans le même temps, la Grèce et les autres économie européennes fonçaient dans le mur dans le même temps où la promesse de l’industrie des énergies renouvelables et du marché du carbone prouvaient qu’elles étaient creuses. Le marché du carbone de l’UE maintînt ses prix en 2010, mais n’avait plus la force et quand le rapport de la Banque Mondiale parut, l’argent sérieux mais moyen commença aussi à sortir du marché, et a continué à en sortir depuis lors.

Pure spéculation…

Cela a peut-être pris 18 mois, mais la grande peur du réchauffement climatique anthropique fut testée pour la première fois à Copenhague et elle échoua. La collision avec des décennies de politique monnétaire inepte de l’UE et quelques hivers très rudes ont aidé à sceller son destin. Combien de tout cela est dû au FOIA (Freedom of Information Act, loi sur la liberté de l’information) et au ClimateGate, nous ne le saurons probablement jamais.

Si les médias avaient vraiment rapporté ce qu’il s’était passé avec le ClimateGate à cette époque, ils auraient pu mener les opinions au lieu de n’être que les petits rapporteurs de l’histoire après le fait et de dire au monde ce que celui-ci savait déjà. Les médias de masse sont dans leur propre petite version de la spirale de la mort, largement parce que nous ne leur faisons plus confiance pour nous dire l’information sans mensonges ni omissions. Les journalistes scientifiques auraient pu faire exploser le ballon hyper gonflé de la peur climatique anthropique il y a bien des années s’ils avaient vraiment fait leur boulot. Merci beaucoup à des gens comme Booker, Bolt, Ridley et pour Delingpole. Merci beaucoup aux blogs !

2 Réponses à “Escroquerie du réchauffement climatique anthropique: Analyse d’une fraude…”

  1. ¤ Escroquerie du réchauffement climatique anthropique : Analyse d’une fraude… dans Complots prouvés

    ASSOUA dit :
    août 25, 2013 à 2:04

    Bonjour, je prends plaisir à vous lire et à transmettre vos articles + le lien de votre site. merci pour tout ce travail
    je me permets de partager avec vous les deux vidéos ci-dessous :

    Les « moutons qui manifestent » font rire le Net

    De La Servitude Moderne [Jean-François Brient] Fr 2009

    http://www.dailymotion.com/video/xitxs9_de-la-servitude-moderne-jean-francois-brient-fr-2009_webcam

    d’avance, toutes mes excuses si vous les aviez déjà mise en ligne

    bien cordialement

  2.  dans Outils/Bon à savoir

    shana23 dit :
    août 25, 2013 à 2:22

    Eh oui, les gens qui devraient parler pour faire cesser tous ces mensonges, préfèrent se taire et ne rien faire… pour eux, c’est en fait : courage…FUYONS, !!!!
    Quelle tristesse de voir ce monde de lâches qui sait mais qui s’imagine être à l’abri en se taisant…

¤ Ingérence impérialiste en Egypte : L’axe Washington-Ryad-Aman-Tel Aviv se dessine sur fond de guerre civile…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 37

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/26/ingerence-imperialiste-en-egypte-laxe-washington-ryad-aman-tel-aviv-se-dessine-sur-fond-de-guerre-civile/

Salut, je suis votre nouvel axe du mal

Pepe Escobar 22 Août 2013 url de l’article: http://www.informationclearinghouse.info/article35937.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

J’ai argumenté que ce qui vient juste de se passer en Egypte est un bain de sang qui n’en est pas un, perpétré par une junte militaire responsable d’un coup d’état qui n’en est pas un et ce sous le déguisement d’une “guerre contre le terrorisme” à la sauce égyptienne. Pourtant ce blablatage osé de journaleux, qui aurait pu être écrit par la Maison Blanche, fait partie du jeu. Parmi un brouillard épais et un pirouettage servant  des agendas concurrents, un fait étonnant se démarque. Un sondage il y a seulement 10 jours émanant du Egyptian Center for Media Studies and Public Opinion nous a déjà dit que 69% des gens interrogés étaient contre le coup d’état militaire du 3 juillet orchestré par le pinochesque Abdel Fattah Al-Sisi. Ainsi ce bain de sang qui n’en est pas un ne peut pas être considéré comme légitime, sauf pour une petite clique de moubarakistes (aussi appelés fulool), un ramassis d’oligarques corrompus et “l’état profond” égyptien contrôlé par l’armée.

Le gouvernement des Frères Musulmans mené par Mohamed Morsi a peut-être été franchement incompétent en essayant de réécrire la constitution égyptienne, en incitant les fondamentalistes enragés et en courbant l’échine devant le FMI. Mais on ne doit pas oublier non plus que cela a été couplé avec un sabotage en règle provenant de cet “état profond”. Il est vrai que l’Egypte était et demeure, au bord d’un effondrement économique total et le bain de sang qui n’en est pas un n’a suivi que le changement de signature sur les chèques, du Qatar à l’Arabie Saoudite (et des Emirats Arabes Unis). Comme Spengler l’a bien démontré sur ce site (Asia Times du 8 juillet 2013), l’Egypte demeurera une république bananière sans les bananes et toujours dépendante des étrangers pour en manger. Le désastre économique ne disparaîtra pas, sans parler du ressentiment cosmique pour les Frères Musulmans. En l’état actuel des chose, les gagnants sont ceux de l’axe Maison des Saoud/Israël/Pentagone. Comment ont-ils fait ?

Dans le doute.. Appelez Bandar

En théorie, Washington a été relativement en contrôle à la fois des Frères Musulmans et de l’armée de Sisi. Ainsi vu de la surface, ceci est une situation gagnant-gagnant. Les faucons américains sont pro-Sisi, tandis que les impérialisrtes libéraux sont plus pour les Frères Musulmans (FM), la couverture parfaite parce que les FM est un groupe indigène, religieux, populiste, économiquement néo-libéral, désirant travailler avec le FMI et qui n’a pas menacé Israël. Les FM n’étaient pas un problème pour Washington ni pour Tel Aviv, après tout, leur allié ambitieux du Qatar était leur intermédiaire. La politique étrangère du Qatar comme chacun sait se résume à être les pom-pom girls des Frères Musulmans où que ce soit.

Donc Morsi a dû franchir une ligne rouge assez sérieuse. Peut-être son appel aux Egyptiens sunnites de rejoindre le djihad contre Bachar al-Assad (bien que ceci soit en accord avec la politique du “Assad doit partir” d’Obama…). Sans doute fut-ce sa poussée pour installer une sorte de paradis djihadiste/Califat dans le Sinaï en route vers Gaza. Ceci pointe vers un feu vert du Pentagone et de Tel Aviv pour le coup d’état. Le Sinaï à tout but utile, est géré par Israël. Tel Aviv n’a aucun problème avec l’armée de Sisi et le groupe de soutien saoudien de la junte militaire. La seule chose qui importe à Israël est que l’armée de Sisi maintienne les accords de Camp David. Les FM a contrario, pourrait bien avoir d’autres idées en tête pour le futur. Pour la maison des Saoud, ce ne fut jamais une situation gagnant-gagnant. Les FM au pouvoir en Egypte était un anathème. Dans ce triangle amoureux il reste à déterminer qui a été le plus malin pour remuer le chien (NdT:de l’expression anglophone “the tail which wag the dog”, ou la “queue qui remue le chien”… çà sonne mieux en anglais…)

C’est ici que s’inscrit l’incroyable acte du Qatar qui disparaît. La montée et la chute (soudaine) du Qatar des feux de la rampe de la politique étrangère est strictment lié au vide actuel de leadership au cœur même du Pentagone et de son “arc d’instabilité”. Le Qatar était au mieux une nouvelle bombe du box office, considérant les mouvements de yo-yo du gouvernement Obama et la position attentiste de la Chine. Le Sheikh Hamad al-Thani, l’émir qui finit par se virer lui-même avait clairement dépassé ses limites non seulement en Syrie mais aussi en Irak. Il finançait non seulement des entités des FM mais aussi des djihadistes extrémistes dans le désert. Il n’y a pas de preuves conclusives, parce que personne à Doha ou à Washington ne veut parler, mais l’émir a très certainement été “invité” à se virer lui-même et ce n’est pas par accident que le racket des “rebelles” syriens a été repris par la Maison des Saoud, avec le retour spectaculaire de Bandar Bush, alias le prince Bandar bin Sultan. (more…)

¤ Nouvel Ordre Mondial et crise financière : La cabale des financiers pour déréguler la planète révélée…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 02

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/26/nouvel-ordre-mondial-et-crise-financiere-la-cabale-des-financiers-pour-dereguler-la-planete-revelee/

La note confidentielle au cœur de la crise financière Greg Palast 25 Août 2013 url de l’article original en français: http://www.legrandsoir.info/la-note-confidentielle-au-coeur-de-la-crise-financiere-mondiale-vice-com.html

Lorsqu’un petit oiseau a déposé la note confidentielle Fin de Partie (End Game memo) à ma fenêtre, son contenu était tellement explosif, tellement fou et maléfique que je n’arrivais pas à le croire.

La note confirme les délires conspirationnistes les plus fous : à la fin des années 90, de hauts responsables du Trésor US ont secrètement conspiré avec une petite cabale de gros banquiers pour détruire la régulation financière à travers la planète. Quand vous voyez 26,3 pour cent de chômage en Espagne, le désespoir et la faim en Grèce, les émeutes en Indonésie et Detroit en faillite, remontez à la note Fin de Partie qui est la genèse de tout ce sang et toutes ces larmes.

Le fonctionnaire du Trésor qui jouait secrètement à cette Fin de Partie des banquiers s’appelle Larry Summers. Aujourd’hui, Summers est le candidat favori de Barack Obama pour la présidence de la Réserve Fédérale américaine, la banque centrale du monde. Si la note confidentielle est authentique, alors Summers ne devrait pas siéger à la Réserve Fédérale mais moisir au fond d’un donjon réservé à tous ces aliénés criminels du monde de la finance.

La note est authentique.

J’ai du prendre l’avion pour Genève pour obtenir confirmation et obtenir une réunion avec le Secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Commerce, Pascal Lamy. Lamy, le généralissime de la mondialisation, m’a dit : « L’OMC n’a pas été créée par une cabale obscure de multinationales concoctant des complots contre le peuple … Il n’y a pas de riches banquiers fous qui négocient en fumant des cigares ».

Puis je lui ai montré la note.

La note commence avec le larbin de Larry Summers, Timothy Geithner, qui rappelle à son patron d’appeler les pontes de la Finance pour que ces derniers ordonnent à leurs armées de lobbyistes de se mettre en marche :

« Comme nous entrons dans la dernière ligne droite (ie fin de partie) des négociations sur les services financiers à l’OMC, je crois que ce serait une bonne idée pour vous de prendre contact avec les chefs d’entreprise … »

Pour éviter à Summers d’avoir à appeler son bureau pour obtenir les numéros de téléphone (qui, selon la loi américaine, doivent apparaître sur les annuaires publics), Geithner a énuméré les lignes privées de ceux qui étaient à l’époque les cinq dirigeants les plus puissants de la planète. Et les voici :

Goldman Sachs : John Corzine (212) 902-8281

Merrill Lynch : David Kamanski (212) 449-6868

Bank of America : David Coulter (415) 622-2255

Citibank : John Reed (212) 559-2732

Chase Manhattan : Walter Shipley (212) 270-1380

Lamy avait raison : ils ne fument pas des cigares. Il ne restait plus qu’à les appeler. Ce que j’ai fait, et bien sûr, j’ai obtenu un joyeux bonjour personnel de Reed – joyeux jusqu’à ce que je révèle que je n’étais pas Larry Summers. (note : les autres numéros ont été promptement débranchés. Et Corzine ne peut pas être joint tant qu’il fait l’objet d’une mise en accusation.)

Ce n’est pas la petite cabale des conciliabules tenues par Summers et les banksters qui est si troublante. L’horreur est dans l’objectif même de la « fin de partie ». (more…)

25 août 2013

¤ Snowden dévoile l’horrible vérité qui se cache derrière les Chemtrails !

Source : http://www.chronicle.su/news/snowden-uncovers-shocking-truth-behind-chemtrails/comment-page-2/#comments

Snowden uncovers shocking truth behind Chemtrails

BY ¤ Snowden dévoile l'horrible vérité qui se cache derrière les Chemtrails ! dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... twitterKILGOAR, ON JULY 11TH, 2013
chemtrail hell 300x198 Snowden uncovers shocking truth behind Chemtrails

According to Snowden, chemtrails are the only thing keeping the US from global warming incineration, but at what price?

MOSCOW, Russia – Edward Snowden, the hacker who gained access to every secret corner of the Internet during his tenure at the NSA, has come forward with details of a classified project to alter the world’s climate. The shocking truth, as he says, is that chemtrails are part of a benevolent program aimed at countering global warming. By cooperating in secret with jet fuel manufacturers, government agents have carefully kept the massive chemtrail efforts completely under wraps. Snowden added, “I am only revealing this program because there is no oversight in the scientific community, no public discussion, and little concern for the side-effects which are well known only to a few privileged people interested in continuing the decades-long chemtrail program in secret.”

Because climate change is a threat to U.S. agriculture, it has been labeled a national security issue. With the influence and cooperation of Monsanto, a secret Geoengineering lab dubbed Muad’Dib has been operating since the late 1960s, and the chemtrail program is often referred to by insiders as its “crown jewel.” Muad’Dib has aimed to protect North America’s climate at all costs – even if that means accelerating desertification in Sub-Saharan Africa or spreading trace amounts of carcinogens over lightly populated areas. Other side effects, which scientists at the secret Muad’Dib Geoengineering Lab have predicted, include droughts in the Amazon and powerful windstorms along the East Coast.

Snowden shared decisive documents with The Internet Chronicle, but out of concern for national security, only his testimonial can be published. These documents contain references to scientists who would surely be targeted by foreign counterintelligence, and their knowledge is vital to short-term survival of the United States.

Snowden said, “If this program were to stop, the scientists behind it strongly believe that within just one year the North American climate would spiral out of control, and crop failures would lead to a series of devastating famines that would quickly depopulate urban centers.”

Because the program has been carried out on such a massive scale, skeptics might find Snowden’s story unbelievable. However, Snowden explained that the chemtrail program has been incredibly easy to hide, especially with the cooperation of jet fuel companies, a crucial part of the military-industrial complex. Snowden said, “The chemicals which are released by passenger airplanes have been covertly introduced as ‘additives,’ supposedly to improve efficiency. Only as the plane reaches cruising velocity does the heat and atmospheric pressure cause a chemical reaction that synthesizes the top secret carbon-trapping molecule. This process is imperfect, and many of the by-products are incredibly dangerous even in trace quantities. The most dangerous thing is that although chemtrails are keeping the climate of the U.S. reasonably stable, citizens are bombarded every day with an invisible rain of carbon-laden molecules, and the effect on health is totally unknown.”

(more…)

¤ Syrie : Massacre Chimique d’Al Ghouta. La Russie dit avoir fourni à l’ONU les images satellites prouvant qu’il s’agit des rebelles et non d’Assad

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 14

Source : http://www.wikistrike.com/article-syrie-le-massacre-chimique-d-al-ghouta-la-russie-fournit-les-preuves-satelittes-aux-nations-unies-su-119681947.html

[POUR UNE THESE ALTERNATIVE – carrément opposée en fait – voir ici : : http://contresubversion.wordpress.com/2013/09/01/contre-rumeur-sur-les-dates-dupload-des-videos-de-massacre-a-larme-chimique-lutilisation-de-vpn-explique-le-decalage-horaire/ ; on vous invite à en prendre connaissance, notre but n’étant pas de prendre parti, mais de rechercher la VERITE]

 

Syrie sous le gaz sarin

INHFR - La Russie qui fournit aux Nations Unies les images satellites, irréfutables, des 2 missiles chargés de produits chimiques qui se sont abattus sur Al Ghouta faisant des centaines de morts, dont la plupart des enfants, ont été lancés depuis la région de Douma en Syrie, sous contrôle des rebelles! Information relayée par d’autres médias.

Russie - Le Ministre des Affaires Étrangères Russe : «Nous détenons plus de nouvelles preuves que cet acte criminel était d’une nature provocatrice», a-t-il souligné. « Et en particulier, des rapports ont circulé sur Internet,  que les matériaux de l’incident et l’objet des accusations contre les troupes gouvernementales, avaient été publiés pendant plusieurs heures à l’avance de l’attaque en question . Ainsi, il s’agissait bien d’une action planifiée à l’avance « . Suite de l’article sur RT

Que dit la Presse occidentale ? Blackout totale ! La France, mise en difficulté fait allusion, et pour la première fois depuis le début de cette insurrection, Le Figaro, très connu pour le soutien qu’il apporte à Fabius et aux rebelles, se pose pour la première fois des questions jamais vues auparavant, même si le titre est 100% sioniste, le texte en dit long:

« Quel intérêt aurait eu Bachar el-Assad à lancer une attaque non conventionnelle au moment précis où il venait d’autoriser des inspecteurs de l’ONU ? » – Le Figaro 22/08/2013 CQFD !

Source Journal Al Khabar le martyre de centaines de Syriens, à Al-Ghouta près de Damas, dont la plupart étaient des enfants, a soulevé l’opinion publique mondiale, ce mercredi dernier (21/08/2013), et notamment avec la propagation des images d’enfants et de civils martyrs, qui ont péri dans ce massacre. Les médias de l’opposition Syrienne ont accouru accusant le régime d’avoir commis ce massacre, dans une pression sur le Conseil de sécurité, qui s’est rapidement réuni, avant que la surprise survienne.

attaque chimique syrienneLe Conseil de sécurité réuni vient de rendre son rapport avec la mention «fragile», et la déclaration claire  «Nous voulons découvrir la vérité sur l’accusation du régime syrien qu’il aurait utilisé les armes chimiques sur la campagne de Damas, et nous accueillons la décision de l’Organisation des Nations Unies pour enquêter sur cette affaire », une déclaration qui vient s’ajouter à celle de la délégation Italienne qui rapporte  «la délégation syrienne a présenté une vision qui mérite que l’on s’attarde dessus ! ». Et pour la première fois de son genre,  la déclaration également de la délégation française, connue pourtant pour être la plus radicale et enclin en faveur de l’opposition.

La délégation française avait fournit tout ce qu’elle possédait en informations sur le massacre qui a coûté la vie, selon les dernières statistiques neutres, à environ 800 syriens, dont la plupart étaient des enfants. Mais c’est la première fois que la délégation attribue ces informations à la coalition de l’opposition et à son Président « Awinnen Jarba, » dans une tentative française de se soustraire à ces renseignements et d’en porter la responsabilité à  » Awinnen Jarba ».

A quoi est du ce revirement ?

Une source diplomatique syrienne de haut niveau, a révélé à la Tlévision d’Al Khabar, que la délégation Russe a rendu la version sur les faits qui se sont produits, en fournissant des documents irréfutables, extraits des images satellites qui viennent appuyer de ce fait la version officielle syrienne. Qu’effectivement des militants armés ont bien bien lancé les deux rockettes remplies de produits chimiques, depuis la zone rurale de Douma, toujours sous contrôle des rebelles, ce qui a laissé toute l’assemblée (du Conseil de Sécurité) sans voix et les a obligés à revoir leurs positions.

La source, qui a préféré garder l’anonymat, a déclaré à la Télévision d’AlKhabar, que la version officielle syrienne sur le massacre (présentée au Conseil de Sécurité), a confirmé que les militants ont effectivement tiré deux roquettes chargés de produits chimiques depuis la zone rurale de Damas, encore sous contrôle des Rebelles, et cela en fournissant les images des satellites russes, qui confirment les faits. (more…)

24 août 2013

¤ Sur Jacques Vergès, sur les horreurs de la colonisation, l’Algérie post-napoléonnienne

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 03

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/22/pourfendeur-du-colonialisme-et-avocat-controverse-jacques-verges-heros-ou-demon/

Pourfendeur du colonialisme et avocat controversé : Jacques Vergès… Héros ou démon ?…

Beaucoup a été dit et écrit ces derniers jours après le décès de Me Vergès. En ce qui nous concerne, voici ce que nous avons trouvé de mieux pour lui rendre  un certain hommage…

– Résistance 71 –

Jacques Vergès: La dignité humaine

Georges Stanechy, 16 Août 2013, url de l’article original: http://stanechy.over-blog.com/jacques-vergès-la-dignité-humaine

« Die Ehre der menschlichen Vernunft verteidigen »

« Défendre l’honneur de la raison humaine »

Kant (*)

Jacques Vergès vient de nous quitter.

Personnalité unique, hors du commun. A l’immense culture. Pas simplement historique, littéraire, ou juridique du fait de son métier d’avocat, mais aussi géopolitique. Un des très rares dans notre pays, connaissant toutes les coulisses des « pouvoirs », apparents, occultes, fictifs ou réels, avec leurs circuits de « graissage » en argot du milieu, c’est-à-dire de corruption.

En conséquence, il n’était dupe d’aucune arnaque politicienne, médiatique, et électorale de « l’ultralibéralisme » qui n’est, une fois le vernis académique décapé, que de « l’ultracupidité ».

Son vécu, son métissage, son engagement permanent pour la défense de La Dignité Humaine, l’avaient placé au cœur de tous les continents, ethnies, croyances et drames historiques. Tout jeune résistant à l’occupation allemande, il n’avait pu s’engager dans les Forces Françaises Libres (FFL) qu’avec l’autorisation écrite de son père.

Témoin de la tragédie et des horreurs des luttes d’indépendance des colonies européennes, dès la fin de la deuxième guerre mondiale, notamment : Algérie, Madagascar, Indochine… Jusqu’à la guerre du Vietnam provoquée par les USA, ravageant aussi Cambodge et Laos. Toutes les invasions et destructions, dans le cynisme et le mensonge de nos « élites », qui on suivi : écrasement de l’Irak, pulvérisation de la Lybie, saccages actuels de la Syrie et de l’Egypte.

Sans oublier, l’interminable martyre de la Palestine avec ses nettoyages ethniques, son apartheid, ses massacres, tortures et spoliations.

Ce qui, évidemment, ne lui fut jamais pardonné par notre nomenklatura, au fanatisme colonial viscéral, qui n’a cessé de le diaboliser via ses instruments de propagande que sont nos médias nationaux, « associations » ou ONG spécialisées dans la désinformation. Tout juste s’ils ne le travestissent pas en complice du terrorisme international et, pourquoi pas, en terroriste potentiel ou camouflé !…

De l’action courageuse et tenace de cet Humaniste, deux enseignements fondamentaux sont à retenir :

I )La Justice n’est pas le Lynchage

Face aux Tartuffes qui lui reprochaient de défendre les « mauvaises causes », il rappelait sans cesse qu’une “Justice” authentique se doit de veiller à la défense de n’importe quel criminel ou supposé tel. Défendre un « criminel », pour un avocat, n’est pas se rendre complice, approuver ses actes, ses intentions ou ses convictions.

L’exercice, le fonctionnement, l’esprit ou l’éthique de “La Justice” ne doivent pas être conditionnés, pollués, par l’émotion ou les préjugés d’une opinion publique elle-même instrumentalisée par des intérêts occultes qui n’ont souvent rien à voir avec ceux de la collectivité. Seule une « Justice » sereine, indépendante de toutes pressions, est en mesure de protéger nos libertés publiques et, avant tout : La Dignité Humaine.

De plus, la défense d’un accusé ou mis en examen, sous la présomption d’innocence ou pas, permet le partage, l’exposition d’informations nécessaires à la compréhension des phénomènes de violence, étatique ou individuelle, ou encore d’évolution sociale par l’ensemble des citoyens. Et, de mieux les maîtriser.

Utopie ?… Peut-être, ou certainement.

Quand on voit sur nos plateaux TV ou radios, dans nos journaux, de prétendus « spécialistes de la sécurité publique » affirmer, avec l’arrogance imbécile de ceux qui jouent les détenteurs de secrets d’Etat hors de portée des citoyens ordinaires, que grâce à « l’action efficace des services spéciaux » de nombreux attentats sont déjoués chaque année…

Qui sont-ils, ces soi-disant « terroristes » arrêtés ou neutralisés ?… Où ont-ils été jugés ?… Comment ?… Par qui ?… Quels ont été les peines requises et les peines appliquées ?… Pourquoi notre Nation, ses citoyens, ne seraient-ils pas tenus informés sur l’identité des prétendus « terroristes » arrêtés et sur leurs motivations criminelles ou pas ?…

Une « Justice », dans une démocratie, doit être publique et non pas secrète ou « d’exception ». A moins qu’il ne s’agisse, en l’absence d’éléments probants, d’un roman élaboré par ces soi-disant « services spéciaux » pour dissimuler leur incurie, leur gabegie, tout en créant une ambiance anxiogène aux fins d’encadrer une opinion publique réfractaire à la diminution incessante de ses libertés de pensée, d’expression ou de réunion…

ii) La Bonne Conscience n’est pas La Justice

Jacques Vergès considérait « La Bonne Conscience » comme la pire des pathologies accablant les oligarchies occidentales et leurs opinions publiques formatées. D’être la justification de la Loi du Plus Fort, la Loi des Vainqueurs. « Plus Fort », « Vainqueur », souvent temporaires, car la roue de l’Histoire tourne plus vite qu’on ne l’anticipe…

Soulignant, par exemple, que le procès d’un tortionnaire tel que Klaus Barbie ne devait pas servir de sacrifice du bouc émissaire pour dissimuler les tortures et exactions pratiquées par les forces d’occupation françaises, en Algérie tout particulièrement. Au niveau d’horreur comparable à celui de l’occupant allemand sur notre propre territoire. (more…)

¤ Environnement : Escroquerie du réchauffement climatique anthropique II… Le retour de la taxe carbone !

Classé dans : Bizarreries météo,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 00

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/23/environnement-escroquerie-du-rechauffement-climatique-anthropique-ii-le-retour-de-la-taxe-carbone/

L’ensemble des merdias à la botte des politiques et surtout des banquiers nous gavent de nouveau sur une nouvelle taxe carbone… L’escroquerie généralisée se poursuit encore et toujours alors même que la science réelle, admet qu’il n’y a pas plus de réchauffement climatique anthropique que de beurre en branche !…

Nous assistons à la dernière poussée d’un mythe qui se meurt et que les guignols en charge ne peuvent plus justifier, alors, ils passent en force… C’est toujours çà de pris…  Va quand même falloir penser à dire NON ! à un moment ou un autre.

Toute cette vaste fumisterie du GIEC est politique et aucunement scientifique depuis le départ. Al Gore et Patchauri le patron du GIEC étaient associés dans feu le CCX ou Chicago Carbon Exchange, l’entité de boursicotage sur les échanges internationaux de carbone… ces ordures sont devenus milliardaires en spéculant sur une escroquerie climatique qu’ils contrôlaient de l’intérieur, on attend toujours leur mise en examen, et leur passage devant une cour de justice.. Justice ? Avons-nous dit justice ?…  Pardon,iIl n’y a pas d’abonné au numéro que…..

Jusqu’où ces escrocs peuvent-ils pousser le bouchon ? Les paris sont ouverts !…

– Résistance 71 –

Les théories sur le climat s’effondrent alors que les données et les experts suggèrent un refroidissement global

Alex Newman

22 Août 2013, url de l’article: http://www.infowars.com/climate-theories-crumble-as-data-and-experts-suggest-global-cooling/print/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les alarmistes du soi-disant réchauffement climatique anthropique (RCA) sont entrés en transe après que les dernières données concernant le climat aient confirmé que la Terre entre apparemment dans une phase de refroidissement, les zones de glace couvrant l’Antarctique ont atteint des niveaux record, les tornades et les ouragans sont au plus bas et bien plus. D’après les experts, les récentes révélations continuent de ridiculiser les affirmations des alarmistes, prouvant comme fausses les théories des Nations-Unies faisant état d’un réchauffement climatique dû à l’humain ainsi que les “modèles climatiques” informatiques largement imprécis et induisant en erreur et qui sont utilisés pour prévoir et forcer une vision apocalyptique afin de d’imposer une taxe carbone et des gouvernements toujours plus centralisés.

Les promoteurs de ce qui est appelé la théorie du “réchauffement climatique anthropique”, qui clâment que la race humaine est à blâmer pour un soi-disant réchauffement global, ont prévenu depuis longtemps qu’augmenter les niveaux de gaz carbonique dans l’atmosphère mènerait à un réchauffement “catastrophique”. Le problème est que même en se fondant sur les données récupérées par les alarmistes climatiques, comme le bureau du MET en GB par exemple ou des agences américaines très variées, ceci montre que le réchauffement global s’est arrêté il y a plus de 15 ans tout comme le New American l’avait rapporté l’an dernier.

Maintenant, une version fuitée du prochain rapport du GIEC mis en avant par les médias suggère que le corps mondial des “scientifiques du climat” a des problèmes pour expliquer publiquement le manque de réchauffement, réchauffement qu’ils avaient pourtant prédit avec tant de conviction. Parmi les explications offertes par les experts supposés de l’ONU: “les cendres des volcans”, “un déclin de l’émanation de chaleur du soleil” ou plus de chaleur “absorbée par les profondeurs des océans”, d’après les agences de presse.

Apparemment néanmoins, le brouillon du rapport de l’ONU, qui doit être publié au cours de l’année prochaine, envisage la possibilité que le climat ne “soit pas aussi sensible au CO2” que les alarmistes et leur modèle maintenant réfuté, voulaient le faire croire. Pourtant, un porte-parole du GIEC, cité dans l’organe du gouvernement de la BBC, longtemps critiquée pour avoir poussé l’escroquerie sur le changement climatique anthropique malgré les preuves réelles du contraire, a averti le public de ne pas trop faire attention au brouillon fuité du rapport car “il est garanti que cela va changer” avant d’être officiellement publié. Les scientifiques et experts qui ont travaillés avec l’entité onusienne ont dit au New American sur une période s’étalant sur plusieurs années que le GIEC n’est intéressé qu’à pousser l’hystérie collective sur le climat et ce indépendemment de ce que les faits empiriques montrent.

Bien sûr, le CO2, un gaz naturel expiré par les humains et tout être vivant et fondamental à la vie sur Terre, a été diabolisé depuis longtemps par les alarmistes climatiques comme étant un “polluant”. Et ce malgré le fait bien connu que les émissions de ce gaz par les humains ne représentent qu’une fraction du 1% des gaz à effet de serre présent naturellement dans l’atmosphère ; de fait les supporteurs des théories du RCA insistent sur le fait que l’humanité doit, sous l’égide de l’ONU, détruire l’économie pour réduire les émissions de gaz et nous sauver d’un soi-disant désastre.

Quoi qu’il en soit, avec les dernières données en date suggérant que les niveaux augmentés de CO2 n’ont pas mené au réchauffement tant attendu, les experts disent qu’il est temps pour l’ONU et ses cohortes de repenser leurs théories controversées. Même les médias de masse dans certains pays, pourtant bastions de longue haleine de l’alarmisme climatique, ont finalement commencé à rapporter des informations sur le refroidissement potentiel de la Terre. Le quotidien Jyllands-Posten du Danemark par exemple, a publié un article explosif le 7 Août au sujet du manque de réchauffement ces 15 dernières années, demandant à des experts qui ont suggérés que la Terre était sans doute en train d’entrer dans un nouveau “petit âge glaciaire”. (more…)

¤ Attaque chimique en Syrie: Le gaz sarin est-il (en) bidon ?…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 57

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/23/guerre-chimique-en-syrie-le-gaz-sarin-est-il-en-bidon/

Guerre chimique en Syrie: Le gaz sarin est-il (en) bidon ?…

Développement de la campagne de propagande contre la Syrie

Réseau Voltaire 23 Août 2013 url de l’article (avec vidéos): http://www.voltairenet.org/article179901.html

L’opération de propagande selon laquelle l’Armée arabe syrienne aurait fait usage de gaz sarin, le 21 août 2013, dans la banlieue Sud de Damas se poursuit : des déclarations officielles font suite aux articles des médias.

Il ne suffit pourtant que de quelques secondes pour vérifier le trucage : les vidéos du massacre ont été postées la veille, 20 août, sur le site YouTube par le compte « Majles Rif » [1]. La déclaration de l’AFP, répondant à notre article précédant, selon laquelle une des photos qu’elle diffuse porte en code la date du 21 août ne change rien à ce fait.

À Damas même, on ne trouve aucun animal atteint par des gaz, alors qu’une attaque qui aurait fait 1 729 morts, selon le dernier décompte de l’Armée syrienne libre, aurait nécessairement tué ou blessé de nombreux oiseaux et animaux errants.

On trouvera ci-dessous un florilège des participants à cette mascarade.

Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères

John McCain, président de l’International Republican Institute (branche républicaine de la National Endowment for Democracy, organe du département d’État chargé des actions légales de la CIA à l’étranger) [2]

Yuval Steinitz, ministre israélien du Renseignement et des Affaires stratégiques

Ahmed Davutoglu, ministre turc des Affaires étrangères, et Guido Westerwelle, ministre allemand des Affaires étrangères

Carl Bildt, ministre suédois des Affaires étrangères, et William Hague, ministre britannique des Affaires étrangères

 

[1] « Gaz sarin en Syrie : nouvelle opération de propagande », Réseau Voltaire, 22 août 2013.

[2] « La NED, vitrine légale de la CIA », par Thierry Meyssan, Odnako (Fédération de Russie), 6 octobre 2010.

 

2 Réponses à “Guerre chimique en Syrie: Le gaz sarin est-il (en) bidon ?…”

  1. ¤ Attaque chimique en Syrie: Le gaz sarin est-il (en) bidon ?… dans Outils/Bon à savoir

    Doctorix dit :
    août 23, 2013 à 12:55

    Fabius et Al Gore sont vraiment deux enfoirés.
    Ils manient le conditionnel, et pourtant ils affirment la réalité des faits.
    Fabius, spécialement, malgré l’énormité de ce qu’il dit ( en l’occurence que le régime syrien a attendu la présence des observateurs de l’ONU pour balancer du gaz sarin), conclue que c’est un coup de pied de l’âne, au lieu d’en déduire que c’est absurde…
    Par contre, que nos mercenaires jihadistes aient commis ce massacre à cause de la présence de l’ONU est autrement vraisemblable.
    Simplement, ils auraient pu synchroniser leurs montres…

    • Bien sûr du reste il faut TOUJOURS se poser la même question: A qui profite le crime ?
      Pas à Assad c’est sûr, pourquoi le ferait-il ? Aucune raison de le faire, son armée balaie les mercenaires d’Al CIAda depuis plusieurs mois en long en large et en travers avec l’aide stratégique du Hezbollah… Il n’a pas besoin de gazer qui que ce soit.
      Par contre les « rebelles » mercenaires qui prennent branlée sur branlée, eux par contre… y auraient-il un intérêt ??

13 août 2013

¤ La vague de fermetures d’ambassades au moyen orient : un écran de fumée anti-Snowden ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 41

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/07/escroquerie-de-la-guerre-contre-le-terrorisme-al-ciada-en-ecran-de-fumee-pour-justifier-lespionnage-global-de-la-nsa/

Escroquerie de la guerre contre le terrorisme: Al CIAda en écran de fumée pour justifier l’espionnage global de la NSA

La vision analytique de Pepe Escobar (Asia Times) n’a d’égal que la truculence de son narratif. Escobar est une des figures la plus respectée du journalisme d’enquête actuel.

– Résistance 71 –

Al Qaïda à la rescousse

Pepe Escobar 5 Août 2013 url de l’article: http://www.informationclearinghouse.info/article35754.htm

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Quand çà se passe mal, on peut toujours compter sur le ministère de la vérité pour faire avaler la pilule.

La fin du Ramadan était imminente. Les classes de discussion du djihad de cette nébuleuse qu’est Al Qaïda de la Péninsule Arabe (AQPA), se firent plus pressantes. Ce fut un festival d’évasion de la Libye au Pakistan en passant par l’Irak, le tout en parfaite synchronisation avec deux fatwas successives énoncées par l’homme de paille éternel, l’ancien acolyte d’Oussama Ben Laden soi-même: Aïman “Docteur Diabolique” al-Zawahiri. Imaginez une réunion de crise organisée en hâte au plus haut niveau du complexe orwellien/panoptique:

“Messieurs, dames, nous avons une occasion en or ici. Nous sommes assiégé par le dissident/traître Edward Snowden, libéré par les soviétiques, et ce hacker terroriste de Greenwald. Snowden est peut-être en train de gagner: même parmi le public américain, il y a une perception grandissante que nous sommes bien plus une menace qu’Al Qaïda. Donc, nous devons montrer que nous protégeons de manière vigilante les libertés. Oui.. Nous allons crier Terra, Terra, Terra !”

Instantanément, nous avons la fermeture, en fanfare, de plein d’ambassades et de consulats américains dans le “monde musulman” et le ministère des AE émet une alerte mondiale à ses ressortissants pour voyager, bientôt relayée par Interpol. La confusion s’ensuit, beaucoup essayant de comprendre si faire le routard en Thaïlande ou manger du caviar frais à Bakou est une bonne façon de ne pas se faire faire sauter le caisson.

Instantanément, nous avons aussi les médias entrepreneuriaux américains et européens, qui tombent  de nouveau amoureux du Terra, Terra, Terra et vouent aux gémonies ceux qui pensent que ceci a quoi que ce soit à voir avec une quelconque islamophobie. Vous pensez que Terra était partie ? Non, Terra est omni-présente, omnisciente, rampante partout. Terra n’en a jamais assez de vous. Trains, bateaux, avions… Nulle part êtes-vous en sécurité. Et pourtant, le renseignement si spécifiquement fabuleux, déterré par le ministère de la vérité, provient de quelque obscur djihadiste, disant sur la toile, que lui et ses potes allaient faire quelque chose de mal, un jour, quelque part, dans quelques endroits multiples et non-spécifiés à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Une fausse-bannière se prépare…

A regarder de plus près ces “milliers” de membres d’AQ libérés, prêts à semer le chaos partout dans le monde, on se rend compte que la plupart pourraient être “nos amis” après tout. L’évasion de Benghazi impliquant probablement 1 000 personnes, ne concerne pas vraiment les amis de l’OTAN du Groupe Libyen Islamiste Armé, leurs milices étant déjà au pouvoir, tout occupé qu’ils sont à dissoudre la Libye en un état déliquescent. Sur la double évasion de Baghdad (environ 1 400 évadés), leur destination est de se rendre en Syrie à travers le désert afin de s’engager dans le djihad aux côtés de leurs amis de la combinaison Obama/Cameron/Hollande/Maison des Saoud et de leurs protégés Jabhat al-Nosrat/État Islamique d’Irak et du Levant.

Mais attendez une minute… S’ils sont “nos amis” en Libye, en Syrie, comment se fait-il qu’ils soient nos ennemis au Pakistan et au Yémen ? (more…)

¤ Qui a ruiné DSK et pourquoi ?

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 34

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/05/rebondissement-de-laffaire-dsk/

Rebondissement de l’affaire DSK…

Russes et iraniens relaient une information confidentielle d’un rapport du FSB russe (services de renseignement) concernant les dessous de l’affaire DSK…

Dans le contexte de l’asile politique accordé à Edward Snowden par la Russie et le déchaînement de l’empire du goulag levant (ex-USA) contre la Russie en représailles, cette information pourrait remettre quelques pendules à l’heure… En tout cas le timing de sa divulgation tombe à point nommé.. dans le silence assourdissant des merdias occidentaux bien évidemment !…

– Résistance 71 –

Qui a ruiné DSK et pourquoi ?

IRIB

4 Août 2013

url de l’article: http://french.irib.ir/info/international/item/268682-qui-a-ruiné-dsk-et-pourquoi

Un nouveau rapport préparé pour le Premier ministre Poutine par le Service de sécurité fédéral ( FSB ) dit que l’ancien chef du Fonds monétaire international (FMI)

Dominique Strauss-Kahn a été inculpé et emprisonné aux États-Unis pour des crimes sexuels pour l’empécher de révéler sa découverte du 14 mai : l’ or des États-Unis situé au Bullion Depository à Fort Knox etait  »manquant ou porté disparu « .

Selon ce rapport secret du FSB, M. Strauss-Kahn était devenu «de plus en plus génant» plus tôt dans le courant du mois les États-Unis ont commencé à retarder la livraison promis au FMI de 191,3 tonnes d’or convenu dans le deuxième amendement de l’accord signé par le Conseil exécutif en avril 1978 qui devaient être vendus pour financer ce qu’on appelle les droits de tirage spéciaux ( DTS ) comme une alternative aux monnaies de réserve. Ce nouveau rapport stipule Strauss-Kahn avait soulevé la question avec des fonctionnaires du gouvernement américain proche du président Obama, il a été “contacté par la CIA qui a apporté la preuve que tout l’ or détenu par les États-Unis «  avait disparu.

Strauss-Kahn reçoit la preuve de la CIA il prend donc des dispositions immédiates pour se rendre a Paris, mais lorsqu’il est contacté par les agents travaillant pour la France de la Direction générale de la sécurité extérieure ( DGSE ) et sachant que les autorités américaines étaient à sa recherche , il s’enfuit de New York vers l’aéroport JFK et les agents lui ordonnent de ne pas prendre son téléphone portable parce que la police des États-Unis pourrait suivre son emplacement exact. (more…)

¤ Nomination du nouvel ambassadeur américain au Caire, Robert S. Ford = guerre civile programmée en Egypte

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 32

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/07/ingerence-imperialiste-au-moyen-orient-la-nomination-du-nouvel-ambassadeur-americain-au-caire-guerre-civile-programmee-en-egypte/

Ce triste sbire de l’empire était l’ambassadeur yankee en Syrie, celui qui avait des contacts directs avec l’ASL dès le début de l’opération occidentale de déstabilisation du régime syrien. Il avait été retiré du théâtre des opérations après un esclandre… Il revient aujourd’hui au Caire. Il est plus que probable que l’empire anglo-américano-sioniste a pris la décision de déclencher une guerre civile en Egypte… Avec cette ordure aux manettes en Egypte, le pays se ménage des lendemains douloureux.

Ceci fait également suite à l’article que nous avions relayé le 14 Juillet dernier concernant la création d’une « armée égyptienne libre ».. Le modus operandi syrien se répète avec le même pourri de Ford aux commandes…

A suivre de très près ! En espérant que le peuple égyptien ne tombe pas dans le piège qui sera tendu…

– Résistance 71 –

Robert S. Ford nommé ambassadeur américain au Caire

Réseau Voltaire 6 Août 2013 url de l’article: http://www.voltairenet.org/article179737.html

Robert S. Ford, actuel ambassadeur des États-Unis en Syrie (bien que basé en Turquie), vient d’être désigné par Barack Obama pour le représenter en Égypte en remplacement d’Ann Peterson, qui deviendrait sous-secrétaire d’État pour le Proche-Orient.

Ancien assistant de l’ambassadeur John Negroponte à Bagdad, Robert S. Ford a organisé les premières manifestations anti-Assad en Syrie, en 2011. Il a tenté, souvent avec succès, de mobiliser les autres ambassadeurs occidentaux pour qu’ils soutiennent les « révolutionnaires ». Lorsqu’il s’est avéré impossible de faire bombarder la Syrie par l’Otan, du fait des doubles vetos chinois et russes, Robert S. Ford a mis en place la « solution nicaraguayenne » avec le général David Petraeus : des centaines de milliers de combattants venant du monde entier tentèrent de renverser le régime.

La nomination de l’ambassadeur Ford au Caire, si elle était confirmée par le Sénat, marquerait probablement la fin de la guerre contre la Syrie et le début de la guerre civile en Égypte. Ainsi, les trois grandes armées étatiques arabes (Irak, Syrie, Égypte) seraient détruites, laissant le Proche-Orient et l’Afrique du Nord sous domination militaire israélienne.

Une délégation des Frères musulmans devrait être reçue dans quelques jours à la Maison-Blanche, en présence de diplomates turcs.

L’Égypte est particulièrement fragile face à une opération de déstabilisation, à la fois du fait de sa situation économique et politique, et par la faiblesse de son armée (500 000 hommes pour 85 millions d’habitants, contre 1 500 000 hommes pour sa police).

31 juillet 2013

¤ Le projet secret de la DARPA pour contrôler les esprits humains révélé par la fuite d’un document.

Classé dans : Complots prouvés,Etrange,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 40

Source : http://www.activistpost.com/2013/07/secret-darpa-mind-control-project.html

Monday, July 29, 2013

Secret DARPA Mind Control Project Revealed: Leaked Document

Whistleblower Reveals Military Mind Control Project At Major University

¤ Le projet secret de la DARPA pour contrôler les esprits humains révélé par la fuite d'un document. dans Complots prouvés images+(1)
image source

Activist Post

What if the government could change people’s moral beliefs or stop political dissent through remote control of people’s brains?

Sounds like science fiction, right? Well, a leaked document reveals that the US government, through DARPA research, is very close to accomplishing this.

Activist Post was recently contacted by an anonymous whistleblower who worked on a secret ongoing mind-control project for DARPA. The aim of the program is to remotely disrupt political dissent and extremism by employing « Transcranial Magnetic Stimulation » (TMS) in tandem with sophisticated propaganda based on this technology. TMS stimulates the temporal lobe of the brain with electromagnetic fields.

The program, conducted by The Center for Strategic Communication, is based at Arizona State University. The DARPA funding for this project can be confirmed on the ASU website here. The head of the project, Steve Corman, has worked extensively in the area of strategic communication as it applies to terrorism and « extremism » – or what could be called « the war of ideas. »

Corman’s  latest project Narrating The Exit From Afghanistan and his many presentations make it quite obvious that the mission is to shape the narrative and literally change people’s minds. Lest one believe it will be contained to overseas extremists, we should keep in mind that the wordextremist is increasingly used domestically. The dissenters of yesterday could easily become theterrorist sympathizers and supporters of political violence tomorrow.

This DARPA research brings about many ethical questions and dilemmas. Mainly, this research aims to literally induce or disrupt the operation of narratives within the brain. In other words, this research aims to stop individuals from thinking certain thoughts and make others believe things they normally would not believe. This research has tremendous interrogation possibilities and could potentially be used to more successfully spread propaganda or stop political upheaval to an unsuspecting public.

This research is being conducted by The Center for Strategic Communication at ASU and is entitled“Toward Narrative Disruptors and Inductors: Mapping the Narrative Comprehension Network and its Persuasive Effects”  A detailed overview of the project can be found in the document below. Highlights include:

  • In phase 3 of the research, the research group will “selectively alter aspects of narrative structure and brain functions via Transcranial Magnetic Simulation (TMS) to induce or disrupt selected features of narrative processing.” (Page 16, emphasis added)

TMS is a very powerful tool used to impair the brain functioning of individuals. See the videos below for a brief demonstration of the effects of TMS.

  • Once the research group determines which parts of the brain are associated with cognitive reasoning and narrative comprehension, they will be attempt to impair those sections in order to “create a fundamental basis for understanding how to disrupt or enhance aspects of narrative structure and/or brain functioning to minimize or maximize persuasive effects on subject proclivity to engage in political violence.” (Page 23)
  • Once it is determined that disruption of certain portions of the brain can enhance persuasive messaging, individuals can be persuaded to do things they normally would not do and believe things they normally would not believe. This could include something as simple as telling a closely guarded secret, to believing in government propaganda, or even committing a violent act. The group writes on page 26, “once we have produced a narrative comprehension model [i.e., how individuals comprehend stories and persuasive messages], end users [aka the government] will understand how to activate known neural networks (e.g., working memory or attention) and positive behavioral outcome (e.g., nonviolent actions) nodes with strategic communication messages as a means to reduce incidences of political violence in contested populations.” The group will investigate “possibilities for literally disrupting the activity of the NCN [narrative comprehension network] through Transcranial Magnetic Stimulation.” (page 30) [text added] (more…)

30 juillet 2013

¤ Nouvel Ordre Mondial : Monsanto rachète la plus grande armée mercenaire au monde: Blackwater…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 22 : 21

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/26/nouvel-ordre-mondial-monsanto-rachete-la-plus-grande-armee-mercenaire-au-monde-blackwater/

Un des plus gros actionnaires de Monsanto aujourd’hui est Bill Gates, leurs intérêts communs les poussent pour le projet de « révolution verte » en Afrique, c’est à dire que nous allons voir déferler les OGM Monsanto en Afrique, plus que jamais promus par la Fondation Gates comme étant « humanitaires » et « le meilleur moyen de lutter contre la famine » avec les barbouzes de Blackwater faisant le ménage sur place: élimination de la dissidence, élimination des paysans récalcitrants, assistance armée à des « coups de mains » ou protection de dictateurs etc… Bref la routine de la barbouzerie de bas étage quoi…

Frères africains… L’heure est grave et il va falloir être solidaire. Ceci est simplement diabolique !

– Résistance 71 –

Academi (ex-Blackwater) racheté par Monsanto

Réseau Voltaire 26 Juillet 2013 url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article179606.html

Academi (ex-Blackwater), la plus puissante armée du monde, indique avoir été cédé, sans indiquer ni le nom de l’acquéreur, ni le montant de la vente.

Selon SouthWeb.org, c’est la multinationale de biotechnologies Monsanto qui est l’heureux acquéreur [1].

Créé en 1901, Monsanto a débuté en fabriquant la saccharine utilisée par Coca-Cola. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fournit l’uranium du projet Manhattan, puis durant la guerre du Vietnam, un puissant herbicide pour défolier la jungle, l’Agent orange. Depuis une trentaine d’années, Monsanto est devenu le leader mondial des organismes génétiquement modifiés. Avec un chiffre d’affaire annuel de 13,5 milliards de dollars, il est la 206e multinationale US.

Academi été créé par Erik Prince en 1997 sous le nom Blackwater Worldwide. La société, dont certains dirigeants sont liés à des Églises évangéliques financées par le Pentagone, a joué en Afghanistan et en Irak un rôle comparable à celui de l’Ordre de Malte durant la guerre du Nicaragua. Elle est présidée par Billy Joe (Red) McCombs (347e fortune des USA), John Aschcroft (ancien Attorney general des États-Unis) et l’amiral Bobby R. Inman (ancien directeur de la National Security Agency et directeur adjoint de la CIA). Academi, qui travaille principalement pour le gouvernement US, a participé à la bataille de Tripoli (Libye) et recrute actuellement des combattants pour faire le jihad en Syrie.

La croissance de Blackwater doit beaucoup au projet de privatisation des armées US défendu par le secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld. Cependant cette politique ayant été un échec et les restrictions budgétaires aidant, Academi ne se voit plus confier par Washington que des contrats de gardiennage ou d’escorte sur des théâtres d’opération et des opérations secrètes « non-revendiquées ». Sa réputation lui a également permis d’obtenir des contrats de mercenariat de petits États, notamment dans le Golfe persique.

Selon SouthWeb, la vente d’Academi correspond à l’entrée de la Bill and Melinda Gates Foundation au capital de Monsanto. Créée par le fondateur de Microsoft et le spéculateur Warren Buffet (les deux premières fortunes des États-Unis), c’est la plus importante fondation « philanthropique » au monde. Elle a notamment lancé, avec la fondation Rockfeller, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) qui vise à étendre l’usage des semences Monsanto sur le continent noir.

[1] “Monsanto Buys Blackwater, the largest mercenary army in the world”, SouthWeb, 20 juillet 2013.

¤ Syrie : reprise du quartier rebelle de Khaldiyé à Homs par l’armée – « La peur commence à changer de camp » selon El Watan (Algérie)

Classé dans : Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 22 : 14

Source : http://www.elwatan.com/international/syrie-la-peur-commence-a-changer-de-camp-30-07-2013-222914_112.php

¤ Syrie : reprise du quartier rebelle de Khaldiyé à Homs par l'armée -

le 30.07.13 | 10h00  trans dans Politique/Societe trans trans

En plus de ses nombreux déboires politiques, l’opposition à Bachar Al Assad vient de subir un nouveau revers militaire sur le terrain, ce qui rend de plus en plus irréalisable son projet de provoquer un changement de régime par la force comme cela s’est fait en Libye.

L’armée syrienne a annoncé hier la capture de Khaldiyé, un quartier rebelle clé de Homs, troisième ville de Syrie et un des symboles de la révolte, au terme d’une violente offensive d’un mois, un nouveau succès militaire pour Bachar Al Assad. Il s’agit incontestablement du deuxième succès militaire pour le régime en moins de deux mois. Le 5 juin, l’armée avait pris Qousseir (centre-ouest), ville de la province de Homs tenue par les rebelles pendant un an.

La chute de Khaldiyé est un revers pour les rebelles, maîtres du quartier depuis septembre 2011, soit près de deux ans. Leur recul le plus important dans cette ville datait de mars 2012 lorsque l’armée avait repris le contrôle de Baba Amr, un autre quartier symbole de la rébellion. «Effondrement de la citadelle des terroristes à Khaldiyé. On est de plus en plus victorieux», a annoncé vers midi la télévision d’Etat en montrant également des soldats brandissant leurs armes et le drapeau syrien en signe de victoire. Certains scandaient «Par notre âme, par notre sang, nous nous sacrifierons pour toi ô Bachar». L’armée «a écrasé les derniers repaires des terroristes» du quartier, a indiqué de son côté l’agence officielle Sana.

La prise de Khaldiyé, un des haut lieux de la rébellion, signifie que le régime n’a plus devant lui que quelques zones rebelles, notamment dans le vieux Homs, avant la chute totale de cette ville du centre du pays. Un officier a ainsi affirmé à la télévision publique que l’armée allait «poursuivre les terroristes dans tous les autres quartiers de Homs». Un contrôle total de Homs permettrait au régime de sécuriser la route allant de Damas vers le littoral et qui traverse Homs. L’armée a bénéficié aussi du soutien du Hezbollah libanais.

Discrédité aux yeux de l’opinion publique internationale, les rebelles – qui pourtant bénéficient depuis le début de la révolte du soutien de l’Occident et de milliers de mercenaires wahhabo-takfiristes gracieusement financés par la Turquie, le Qatar et l’Arabie Saoudite – ont, de leur côté, reproché aux pays occidentaux de ne pas leur avoir fourni d’armes pour faire face à la puissance de feu des troupes de Bachar Al Assad et réclament sans cesse les moyens qui leur permettent d’assurer une «légitime défense». Face aux succès de l’armée dans la région de Homs, les rebelles avaient néanmoins avancé au cours des récentes semaines dans le Nord, dans la province d’Alep, où ils ont pris notamment la ville de Khan Al Assal.

Mais au regard de la détermination affichée par les troupes restées fidèles à Bachar Al Assad à reconquérir les villes tombées entre les mains des takfiristes, il est peu probable que les rebelles puissent parvenir à conserver les positions acquises récemment. Surtout pas maintenant que la peur a commencé à changer de camp. D’une rare violence, les combats obligent tous les jours à l’exil des centaines de Syriens. Le conflit a déjà fait plus de 100 000 morts, selon l’ONU. Le drame c’est qu’aucune solution politique ne se profile à l’horizon.

Zine Cherfaoui

¤ HAARP : une enquête du site « Les agents sans secret » (30/10/2012)

Source : http://agentssanssecret.blogspot.fr/2012/10/enquete-sur-haarp.html

mardi 30 octobre 2012

ENQUÊTE SUR « H.A.A.R.P. »

¤ HAARP : une enquête du site
Comme toujours, les États-Unis (et ses complices) nous mentent… Ils ont secrètement travaillé sur une invention hors du commun, ayant les capacités de contrer les attaques de missiles, de brouiller ou couper les télécommunications, d’influer sur le climat ou même sur l’esprit humain!

Et quoi encore ! Il est plutôt difficile d’obtenir de l’information sur les projets concernant H.A.A.R.P (High Frequency Active Auroral Research Program).

Le projet HAARP est l’un des dossiers favoris des adeptes de la théorie du complot. Une rapide recherche sur le web permet de constater, sur les sites dédiés à mettre à jour diverses « conspirations », que d’autres intentions sont prêtées à ce projet. Sa capacité d’influencer l’ionosphère serait beaucoup plus importante qu’officiellement admise. Ces 180 antennes (selon le site officiel qui parle de 48 en 2003 et de 180 dans le futur) permettraient un jour de faire des recherches pour pouvoir modifier la météorologie, interrompre toute forme de communication hertzienne, détruire ou détourner avions et missiles et finalement, influencer les comportements humains, tout cela via des actions sur l’ionosphère.
Les principaux arguments à cet effet sont l’implication du ministère de la défense des États-Unis dans le projet, le manque d’explications précises sur l’utilité d’une telle installation et les doutes émis par plusieurs scientifiques internationaux.
JESS VENTURA ENQUÊTE…
Bon… on vous l’accorde… les documentaires réalisés par Jess Ventura ont une allure de TV show qui s’intéresse surtout à donner un spectacle sensationnaliste… Mais encore, on peut du moins le féliciter pour avoir aborder la plupart des sujets chauds, et avoir tenter de répondre aux question que le public se posait sur la plupart des sujets que les médias évitent d’aborder…

HAARP : LA NOUVELLE ARME ABSOLUE

haarp dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...
Haarp, c’est quoi ? 
Les militaires américains sont passés maîtres dans l’art de camoufler leurs opérations secrètes sous le couvert de recherches pacifiques. Ainsi, HAARP signifie « High Atmosphere Auroral Rechearch Program » (« programme de recherche sur les aurores boréales en haute atmosphère »), un nom calculé pour ne faire peur à personne, avec un budget apparemment pas trop élevé (30 millions de dollars par an officiellement).
En réalité, depuis plus de quinze ans, se déroule sous ce couvert un projet gigantesque de construction d’une nouvelle arme terrifiante. La première réalisation est une station située à Gakona en en Alaska, station dont la puissance double régulièrement au fur et à mesure que de nouvelles installations voient le jour (960 kW en 2003, 3,6 mégawatts en 2006, 20 mégawatts en 2008). D’autres stations sont en construction. Mais cela ne constitue que la partie émergée de l’iceberg. L’île américaine de Diego Garcia, au sud ouest de l’inde, serait un autre maillon de HAARP. Il y en aurait un autre à Pine Gap, en Australie.
L’objectif réel de HAARP est simple : pouvoir atteindre et bombarder à volonté n’importe quel point de la terre et de l’espace proche avec un faisceau d’énergie directif ultra-puissant… sans utiliser de satellite ! Mais en fait Haarp marche si bien qu’un grand nombre de nouveaux objectifs sont apparut possibles et sont en cours de développement / tests :
- Détruire en vol les missiles, fusées, avions et satellites,
- Mettre HS des installation electriques civiles et militaires
- Communiquer avec les sous-marin même à grande profondeur
- Provoquer des incendies dans des installations industrielles
- Interdire les communications radio sur une zone donnée, à volonté
- Scanner le sol et les océans à grande profondeur
- Manipuler à distance l’esprit des gens et le comportement des foules (si, si !)
- Réaliser un bouclier antimissile pour les USA
- Attaquer des cibles au sol
- Et même… contrôler le climat et créer une arme climatique
Ces objectifs ne sont pas bien sûr avoués par les américains, car ils sont contraire à la convention ENMOD de 1977 qui interdit les modifications de la biosphère à des fins hostiles. Notons cependant que les nations-unis ont récemment, sur l’instigation des américains, exclu de leur ordre du jour les changements climatiques résultant des programmes militaires. Cependant, les USA n’ont pu empêcher quelques informations de filtrer, et cela a commencé à alarmer les autorités de certains pays.
En février 1998, le Comité des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense du parlement européen a tenu une audience publique à Bruxelles au sujet de HAARP. Ce comité à présenté au parlement européen en 1999 une motion stipulant que « HAARP… en vertu de son impact étendu sur l’environnement , constitue une préoccupation mondiale… [le comité] demande que ses implications légales, écologiques et éthiques soient évalués par un organisme international indépendant… [le comité] regrette le refus réitéré des États-Unis d’apporter des preuves à l’audience publique concernant les risques pour l’environnement et le public du programme HAARP ». Cette requête fut rejetée sous le prétexte que la Commission Européenne ne disposait pas de la juridiction nécessaire lui permettant de s’immiscer dans les liens entre l’environnement et la défense. La vérité, c’est que Bruxelles ne souhaitait pas entrer en conflit ouvert avec Washington… Retenons une chose : HAARP, c’est du sérieux.
La Douma, le parlement Russe, s’est également inquiétée de HAARP : en 2002 ses membres ont exprimé leur vive inquiétude en évoquant « un saut qualitatif considérable en matière d’armement ». Le rapporteur a indiqué trois sites prévus pour HAARP : Alaska, Groënland et Norvège. Un appel contresigné par 90 députés de la Douma a été transmis à l’ONU ainsi qu’au parlement et leaders des pays adhérents à l’ONU.
Comment ça marche ?
HAARP utilise les propriétés de l’ionosphère, une couche atmosphérique située à 270 Km d’altitude environ, qui possède la propriété de réfléchir les ondes radio. Les radio-amateurs connaissent bien l’ionosphère, c’est elle qui leur permet d’établir par exemple des liaisons radio transatlantiques, sans satellite. L’ionosphère est ainsi une sorte de miroir radio naturel, qui renvoie vers le sol les ondes radio (de certaines fréquences précises) émises depuis la terre. L’ionosphère est ainsi appelée parce que ce sont des ions (des atomes électrisés) qui réfléchissent les ondes.
haarp-howItworks dans Etrange
Seulement l’ionosphère est capricieuse. Les conditions radio et les fréquences changent d’heure en heure, voire de minute en minute, et sont sujettes aux variations de l’activité solaire. C’est d’ailleurs dans l’ionosphère que se produisent les aurores boréales, ou aurores polaires.

D’où l’idée : et si on pouvait, avec un émetteur HF de forte puissance, contrôler l’ionosphère, au moins sur une petite portion (quelques centaines de kilomètres carrés), et la transformer en un miroir parfait, et même en un miroir parabolique parfait, est-ce qu’on ne pourrait pas en profiter pour envoyer un second faisceau d’ondes, bien plus puissant, qui se réfléchirait sur ce miroir pour frapper toute cible désignée avec une précision de quelques mètres ?
(more…)

29 juillet 2013

¤ Des scientifiques créent une « Poussière neurale » (“Neural Dust”) permettant de connecter l’Homme à la Machine

Classé dans : Etrange,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 15

Source : http://www.occupycorporatism.com/scientists-create-neural-dust-that-will-connect-man-to-machine/

Posted about 10 days ago | 7 comments

susanne_posel_news_ Brain-MachineSusanne Posel
Occupy Corporatism
July 19, 2013

Researchers at the University of Berkley havesuggested implanting mind-reading “neural dust” into human brains to facilitate connectivity of man to machine.

If this dust were sprinkled onto a human brain, it could form an “implantable neural interface system that remains viable for a lifetime.”

This dust would consist of particles no more than 100 micrometers across that would be millions of sensors capable of measuring electrical activity in neutrons within the brain.

According to the paper, these sensors could be attached to the “tips of fine wire arrays” that could be inserted directly into brain tissue.

This would enable a human brain – machine interface and create a mechanical “telepathy”.

Scientists at the Massachusetts Institute of Technology (MIT) explain that “each particle of neural dust consists of standard CMOS circuits and sensors that measure the electrical activity in neurons nearby. This is coupled to a piezoelectric material that converts ultra-high-frequency sound waves into electrical signals and vice versa.”

In essence this neural dust would work much like an RFID system; as well as store data from the neural-net outside of body which could be accessed at a later date.

Ultrasound techniques could be used to send and receive data. Researchers would have to conclude the power required to utilize electromagnetic waves without causing a level of heat conducted in the process that would damage brain tissue.

Another way scientists are endeavoring to connect man to machine is through the use of newly developed stretchy conductive material that could be attached to electrode implants to the brain or pacemakers.

This gold-crafted nanoparticle invention is an elastic polymer that can be stretched to four times its original length.

Nicholas Kotov, chemical engineer at the University of Michigan (UoM) explains that “it looks like elastic gold. But we can stretch it just like a rubber band. And when you release the stress, they pretty much come back to their original position.”

Kotov claims that this invention “can alleviate a lot of diseases-for instance, severe depression, Alzheimer’s disease and Parkinson’s disease. They can serve as a part of artificial limbs and other prosthetic devices controlled by brain.”

Science and religion meet at the intersection of a $5 million grant gifted to UC Riverside in Pennsylvania by the John Templeton Foundation for further research into an afterlife and immortality.

John Martin Fischer, philosophy professor from UC Riverside, will host conferences and oversee post-doctoral students running a website that centers around immortality; along with international consensus where psychologists and neuroscientists from across the globe will convene.

The globalist Elite are obsessed with the merging man and machine, transhumanism and immortality. Basing advancements on scientific research, the 2045 Program will create “a new vision of human development that meets global challenges humanity faces today, realization of the possibility of a radical extension of human life by means of cybernetic technology, as well as the formation of a new culture associated with these technologies.”

The transhumanists at the 2045 Program assert that humanity “is in need of a new evolutionary strategy” consisting of a balance between the complexity of technological advances and the acceleration of informational processes to expand the “limited, primitive human” into a “highly self-organized” and technologically “higher intelligence”.

Technology can organize society and integrate unification of a super collective consciousness – a superbeing.

By doing away with individuality, the conclusion is the elimination of:
• Lack of consumer provisions

• Aging, illness and death

• Crime and conflicts

• Natural disasters and catastrophes

Superpeople are the epitome of communitarianism and collectivism as the new globalist vision of society marches toward immortal superpeople.

Because communitarianism is the ideology of the importance of community over the individual, the creation of a communalist society is the emphatic over-reaching value that if it does not provide for the whole, it is not worth pursuit.

The concept of the neo-human and neo-humanity is the replacement for a post-industrial capitalist and consumer-based society where a new form of civilization will emerge. (more…)

¤ Nouvelle étude: les « conspirationnistes » sont sains; les suiveurs des gouvernements sont fous, hostiles

Source : http://globalepresse.com/2013/07/12/nouvelle-etude-les-conspirationnistes-sont-sains-les-suiveurs-des-gouvernements-sont-fous-hostiles/

BY  on JUILLET 12, 2013 • ( 66 )

h.sharifi20130712040256270Par Kevin Barrett et HSN, le 12 juillet 2013

De récentes études de la part de psychologues et sociologues aux USA et au Royaume-Uni suggèrent qu’à l’inverse des stéréotypes des médias mainstream, ceux qui sont étiquetés « conspirationnistes » apparaissent plus sains que ceux qui acceptent les versions officielles des événements.

L’étude la plus récente a été publiée le 8 juillet par les psychologues Michael J. Wood et Karen M. Douglas de l’Université de Kent (Royaume-Uni). Intitulée « What about Building 7? A social psychological study of online discussion of 9/11 conspiracy theories » (Et pour le Bâtiment 7? Une étude socio-psychologique de discussions en ligne sur les théories de la conspiration autour des attentats du 11 septembre 2001, ndt), l’étude faisait la comparaison entre les commentaires « conspirationnistes » (pro-théorie de la conspiration) et « conventionnalistes » (anti-conspiration) sur des sites web d’information.

Les auteurs ont été surpris de découvrir qu’il est maintenant plus conventionnel de laisser des commentaires soi-disant conspirationnistes que conventionnalistes: « Sur les 2174 commentaires recueillis, 1459 furent définis comme conspirationnistes et 715 comme conventionnalistes. » En d’autres termes, parmi les gens qui commentent les articles d’information, ceux qui ne croient pas aux explications gouvernementales d’événements tels que le 11 septembre ou l’assassinat de JFK dépassent en nombre ceux qui y croient par un facteur de plus de deux contre un. Ceci veut dire que ce sont les commentateurs pro-théorie de la conspiration qui expriment ce qui est reconnu comme la sagesse populaire conventionnelle, tandis que les commentateurs anti-conspiration deviennent une minorité isolée.

Peut-être parce que leurs opinions soi-disant mainstream ne représentent plus la majorité, les commentateurs anti-conspiration ont souvent témoigné de la colère et de l’hostilité: « L’étude… a démontré que les gens qui favorisaient la version officielle du 11 septembre étaient en général plus hostiles quand ils essayaient de convaincre leurs opposants. »

De plus, il s’est avéré que les gens anti-conspiration étaient non seulement plus hostiles, mais fanatiquement attachés à leurs propres théories de la conspiration. Selon eux, leur propre théorie pour le 11 septembre – une théorie de la conspiration affirmant que 19 Arabes, aucun d’entre eux ne sachant piloter un avion efficacement, ont perpétré le crime du siècle sous la direction d’un mec sous dialyse dans une caverne en Afghanistan – était indiscutablement vraie. Les soi-disants conspirationnistes, par contre, ne prétendaient pas avoir de théorie expliquant complètement les événements du 11 septembre: « Pour ceux qui pensent que le 11 septembre était une conspiration du gouvernement, l’attention ne se porte pas sur la promotion d’une théorie en particulier, mais sur le démontage de la version officielle. »

Bref, cette nouvelle étude par Wood et Douglas suggère que le stéréotype négatif du conspirationniste – un fanatique hostile scotché à la vérité de sa propre théorie personnelle marginale – décrit avec précision les gens qui défendent la version officielle du 11 septembre, pas ceux qui la contestent.

De plus, l’étude a démontré que les soi-disants conspirationnistes discutent du contexte historique (tel que voir l’assassinat de JFK comme précurseur du 11 septembre) plus que les conventionnalistes. Elle a également découvert que les soi-disants conspirationnistes n’aiment pas se faire appeler ainsi, ou « théoriciens de la conspiration ».

Ces deux découvertes sont amplifiées par le nouveau livre « Conspiracy Theory in America » (La Théorie de la Conspiration aux USA, ndt) écrit par le politologue Lance DeHaven-Smith, publié plus tôt cette année par University of Texas Press. Le Professeur DeHaven-Smith explique pourquoi les gens n’aiment pas se faire traiter de « conspirationnistes »: le terme fut inventé et fait circuler par la CIA pour critiquer et railler les gens qui demandaient des comptes sur l’assassinat de J.F. Kennedy! « La campagne de la CIA pour rendre populaire le terme « théorie de la conspiration » et l’adhésion à de telles théories la cible de railleries et d’hostilité doit, hélas, recevoir le crédit d’avoir été l’une des initiatives de propagande les plus réussies de tous les temps. » (more…)

20 juillet 2013

¤ Ingérence impérialiste en Syrie : préparatifs d’intervention militaire à Washington…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 16 : 22

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/19/ingerence-imperialiste-en-syrie-palabres-dintervention-militaire-a-washington/

D’après un général du haut-commandement, les Etats-Unis se préparent activement à une action militaire en Syrie

RT 18 Juillet 2013 url de l’article original: http://rt.com/usa/dempsey-syria-us-assad-268/ ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le président Obama considère l’utilisation de la force militaire en Syrie et le Pentagone a préparé des scenarios possibles pour une intervention des Etats-Unis.

Le général Martin Dempsey, chef d’état-major des armées a dit que le gouvernement Obama délibérait afin de savoir s’il devait ou non utiliser la force brutale de l’armée en Syrie, durant une audition sénatoriale Jeudi matin.

Le Gén. Dempsey a dit que le gouvernement envisageait d’utiliser “des frappes cinétiques” en Syrie et a dit que “cela était envisagé au sein de nos agences gouvernementales”, a rapporté Associated Press depuis Washington.

Dempsey, 61 ans, est le plus haut gradé de l’armée américaine et a été nommé par Obama pour servir un second terme dans le rôle de chef d’état-major. Le comité sénatorial des services armés l’a questionné jeudi matin dans une procédure de nomination lorsque Dempsey a brièvement adressé le sujet de la situation en Syrie.

Le mois dernier, le gouvernement Oama a conclu que le président syrien Bachar Al-Assad avait utilisé des armes chimiques durant des batailles. L’adjoint-conseiller à la sécurité nationale pour les communications stratégiques, Ben Rhodes, avait dit: “La communauté du renseignement estime qu’environ 100 à 150 personnes sont mortes des effets d’armes chimiques détectées lors d’attaques à l’arme chimique en Syrie, mais les données des pertes sont sûrement incomplètes.”

Le président Obama avait dit précédememnt que l’utilisation d’armes chimiques ferait passer une “ligne rouge” et provoquerait sûrement une intervention américaine. Lorsque la Maison Blanche conclût qu’Assad avait utilisé des armes chimiques, Rhodes a dit: “à la fois l’opposition politique et militaire syriennes… reçoivent et recevront une assistance américaine.”

Cette affirmation fut acceuillie avec scepticisme. Le ministère syrien des affaires étrangères qualifiant les accusations d’Obama comme n’étant qu’un “train de mensonges”. Vitaly Chourkine, l’ambassadeur russe à l’ONU a ensuite présenté des preuves fournies par son gouvernement qui suggéraient que c’était en fait l’opposition syrienne qui avait utilisée des armes chimiques. (more…)

19 juillet 2013

¤ La Machine de guerre américaine et le Nouvel Ordre Mondial : le trafic de drogue, moteur de la domination financière…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 23

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/18/nouvel-ordre-mondial-et-trafic-de-drogue-le-nerf-de-la-domination-financiere/

Nouvel Ordre Mondial et trafic de drogue: Le nerf de la domination financière…

Les drogues et la machine de guerre des Etats-Unis

Entretien de Maxime Chaix avec Peter Dale Scott 18 Juillet 2013 url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article179393.html

L’ancien diplomate canadien Peter Dale Scott met à profit sa retraite pour étudier en détail le Système des États-Unis qu’il décrit, livre après livre. Il répond ici aux questions de son traducteur francophone, notre collaborateur, Maxime Chaix.

Maxime Chaix : Dans votre dernier ouvrage, La Machine de guerre américaine, vous étudiez en profondeur ce que vous appelez la « connexion narcotique globale ». Pourriez-vous nous éclairer sur cette notion ?

Peter Dale Scott : Avant tout, permettez-moi de définir ce que j’entends par « connexion narcotique ». Les drogues n’entrent pas comme par enchantement aux États-Unis. Parfois, de très importantes cargaisons de drogues sont acheminées dans ce pays avec l’assentiment et/ou la complicité directe de la CIA. Je vais vous l’illustrer par un exemple tiré de La Machine de guerre américaine. Dans ce livre, je parle du général Ramon Guillén Davila, le directeur d’une unité anti-drogue créée par la CIA au Venezuela, qui fut inculpé à Miami pour avoir introduit clandestinement aux États-Unis une tonne de cocaïne. Selon le New York Times, « la CIA, malgré les objections de la Drug Enforcement Administration [DEA], approuva la livraison d’au moins une tonne de cocaïne pure à l’aéroport international de Miami [,] comme moyen d’obtenir des renseignements sur les cartels de la drogue colombiens ». Au total, selon le Wall Street Journal, le général Guillén aurait pu avoir acheminé illégalement plus de 22 tonnes de drogues aux États-Unis. Néanmoins, les autorités US n’ont jamais demandé au Venezuela l’extradition de Guillén pour le juger. De plus, lorsqu’en 2007 il fut arrêté dans son pays pour avoir planifié l’assassinat d’Hugo Chávez, son acte d’accusation était encore maintenu sous scellés à Miami. Ce n’est pas surprenant, sachant qu’il était un allié de la CIA.

Toutefois, la connexion narcotique de l’Agence ne se limite pas aux États-Unis et au Venezuela. Depuis l’après-guerre, elle s’est progressivement étendue à travers le globe. En effet, les États-Unis ont voulu exercer leur influence dans certaines parties du monde mais, en tant que démocratie, ils ne pouvaient pas envoyer l’US Army dans ces régions. Par conséquent, ils ont développé des armées de soutien (proxy armies) financées par les trafiquants de drogues locaux. Progressivement, ce mode opératoire est devenu une règle générale. C’est l’un des principaux sujets de mon livre, La Machine de guerre américaine. J’y étudie notamment l’opération Paper, qui débuta en 1950 avec l’utilisation par l’Agence de l’armée du KMT en Birmanie, qui organisait le trafic de drogues dans la région. Quand il s’est avéré que cette armée était totalement inefficace, la CIA développa sa propre force en Thaïlande (la PARU). L’officier de l’Agence qui en avait la responsabilité a admis qu’elle finançait ses opérations par de très importantes saisies de drogues.

En rétablissant le trafic de drogues en Asie du Sud-Est, le KMT en tant qu’armée de soutien constituait un précédent de ce qui allait devenir une habitude de la CIA : collaborer secrètement avec des groupes financés par les drogues pour mener la guerre — en Indochine et en mer de Chine méridionale dans les années 1950, 60 et 70 ; en Afghanistan et en Amérique centrale dans les années 1980 ; en Colombie dans les années 1990 ; et de nouveau en Afghanistan en 2001 —. Les mêmes secteurs de la CIA en sont responsables, soit les équipes chargées d’organiser les opérations clandestines. Depuis l’après-guerre, nous pouvons observer comment leurs agents, financés par les bénéfices narcotiques de ces opérations, se déplacent de continents en continents pour répéter le même schéma. C’est pourquoi nous pouvons parler d’une « connexion narcotique globale ».

Maxime Chaix : D’ailleurs, dans La Machine de guerre américaine, vous remarquez que la production de drogues explose souvent là où les États-Unis interviennent avec leur armée et/ou leurs services de renseignement, et que cette production décline lorsque ces interventions s’achèvent. En Afghanistan, alors que l’OTAN retire progressivement ses troupes, pensez-vous que la production de drogue va diminuer une fois le retrait achevé ? (more…)

17 juillet 2013

¤ George Soros et les Femen : « Associated Priests ? » (Associated Press !)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 06

Qui est au coeur de tout ce qui nous emm***de et nous révolte profondément ces derniers temps (depuis 20 ans et plus) ?

Je vous laisse juger :

Moi, George Soros, j’arrose Obama, les gauchistes, les lèche-babouches et les Femen…

Publié le 14 juin 2013 par Mireille Greschter - Article du nº 307

Moi, George Soros, je dirige l’Open Society Institute, ou Open Society Foundations, une organisation sans-frontiériste et mondialiste, active dans 60 à 70 pays, mais pas la France, que j’infiltre d’une autre façon.

http://www.georgesoros.com/faqs/entry/georgesorosphilanthropyisunprecedented/

http://www.opensocietyfoundations.org/about/offices-foundations

http://www.opensocietyfoundations.org/regions/europe

http://www.opensocietyfoundations.org/

Moi, George Soros, j’infiltre les fondations familiales françaises.

http://www.centre-francais-fondations.org/cercles-themes/cercles/fondations-familiales/agenda/petit-dejeuner-des-fondations-familiales-presentation-de-la-fondation-open-society-institute

Moi, George Soros, j’ai financé le conflit yougoslave qui fit des milliers de morts au nom des droits de l’homme et de la démocratie. J’ai financé Otpor et National Endowment for Democracy, mouvements anti-Milosevic, proches de la CIA.

http://www.solidariteetprogres.org/orientation-strategique-47/La-guerre-secrete-du-misanthrope-George-Soros_04411.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Otpor

http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Endowment_for_Democracy

http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Endowment_for_Democracy#Serbie

Moi, George Soros, je décide qui doit présider les États-Unis d’Amérique.

http://thehuffingtonriposte.blogspot.fr/2010/04/meet-george-soros-barack-obamas-biggest.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/George_Soros#Soros_contre_Bush

Moi, George Soros, je finance le printemps arabe.

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Ali_El-Hadj-Tahar.130513.htm

http://www.voltairenet.org/article11936.htm

Moi, George Soros, je finance les Femen, mais j’ai contribué à implanter le pouvoir tunisien qui emprisonne les Femen.

http://latunisiededina.blogspot.fr/2013/04/femen-tunisiale-financier-sioniste.html

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/05/13/article.php?sid=148836&cid=2

http://www.dtom.fr/archives/les-feministes-femen-juste-le-dernier-loisir-de-milliardaires-bobos-qui-payent-tres-bien-par-tete-de-blonde/

Moi, George Soros, je ne suis pas musulman, mais je finance le CCIF en France.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Collectif_contre_l%27islamophobie_en_France

http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Society_Institute

http://www.islametinfo.fr/2012/11/12/edito-quand-la-campagne-contre-lislamophobie-du-ccif-est-financee-par-des-banksters/

http://fr.novopress.info/126007/le-speculateur-george-soros-finance-une-campagne-dislamisation-en-france/

http://francaisdefrance.wordpress.com/2012/11/17/le-ccif-finance-par-le-mondialiste-george-soros/

Moi, George Soros, le bansker ultra-capitaliste, je finance l’extrême gauche, le lobby LGTB et les antifas.

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/article-george-soros-ou-comment-son-magnifique-reseau-financier-alimente-la-gauche-extreme-57807239.html

http://droitard.fr/les-groupes-lgbt-optent-pour-le-marketing-antifasciste/

http://www.u-p-r.fr/actualite/upr/qui-veut-nuire-a-lupr-dr-jekyll-mrs-hyde-lantifasciste-boutoleau-et-la-tres-americanophile-professor-guyet

Moi, George Soros, milliardaire, mondialiste, spéculateur, maître du monde, je me prends pour Dieu, je joue avec les hommes comme avec des pions sur un échiquier. Je suis un philanthrope dont les oeuvres servent à détruire les peuples.

http://sos-crise.over-blog.com/article-le-criminel-soros-finance-la-destabilisation-de-la-cote-d-ivoire-et-il-ecrit-la-nouvelle-constitution-d-egypte-67587417.html

Moi, George Soros, adorateur du grand bordel ambiant, Président de la France, je vous emmerde. Crevez !

Mireille Greschter

5/13/11

How George Soros Secretly Directs the Associated Press

¤ George Soros et les Femen : Fox News revealed that radical liberal George Soros has deep ties with more than 30 mainstream media outlets, including the Associated Press. Much of his influence goes through ProPublica. It gets $125,000 each year from Soros’ Open Society Foundations. The Associated Press promotes Soros-funded Propublica’s propaganda articles.

The Associated Press today announced a program to promote nonprofit investigative journalism, including articles from ProPublica, to its members for republication. The material will be distributed to AP members—including essentially all of the nation’s leading newspapers—through the Web-based delivery system AP Exchange. There will be no charge to AP members for using the stories, which, in addition to ProPublica, will come from the Center for Investigative Reporting, the Center for Public Integrity, and the Investigative Reporting Workshop.

The other three organizations that Associated Press promotes in this contract are also Soros-funded. The Center for Investigative Reporting is funded by Soros’ Open Society Institute. They received at least $75,000 from him in 1999. The Center for Public Integrityreceived $651,650 from Soros’ Open Society Institute in 2009. The Investigative Reporting Netork of American University lists Soros’ Open Society Institute as a top funder. They also gave $15 million to other American University programs. AP is central to George Soros’ propaganda network of radical liberalism with this Propublica program.

ProPublica was founded with a $10 million yearly grant from Herbert and Marion Sandler… The Sandlers are major donors to the Democratic Party and are top funders of ACORN, MoveOn.org, the American Civil Liberties Union and other far-leftist groups like Human Rights Watch.

In 2008, the Sandlers were behind two controversial California Political Action Committees, Vote Hope and PowerPac.org, which spent about $5 million in pro-Obama ads in that state. The two groups were run by the Sandler’s son-in-law, Steve Phillips, the former president of the San Francisco School Board.

Slate reporter Jack Shafer raised questions about ProPublica’s ability to provide independent nonpartisan journalism in light of the nature of the Sandler’s political donations, which include « giving hundreds of thousands of dollars to Democratic Party campaigns. » (www.wnd.com)

One of Soros-funded Center for Public Interity’s leaders is Sandy Johnson, a longtime former Washington bureau chief of the Associated Press.

The Aspen Institute is another large Soros influence on the Associated Press. William Dean Singleton, Chairman of AP’s board of directors, and Mary Junck, the Vice Chairman, are participants of the Aspen Institute. AP often reports on Aspen Institute causes.

The Aspen Instiute works closely with Soros’ Open Society Institute on liberal causes. Soros is a common featured speaker at their events. Aspen’s director of communications Jim Spiegelman was special assistant to Soros. Aspen board member Arjun Gupta is Vice President of Soros’ investment advisor.

15 juillet 2013

¤ Filaments de chemtrails : nanotechnologie inside ! selon une étude Carnicom au microscope électronique !

Source : http://www.carnicominstitute.org/articles/environmental_filament_project.htm

Environmental Filament Project :
An Introduction

Clifford E Carnicom
Jul 09 2013 

Under current projections, it wll be some months ahead before I will be able to engage fully into the Environmental Filament Project that has been outlined under this site. In the interim, however, an important introduction to what lies ahead can be presented.  Carnicom Institute is now able to display a series of scanning electron microphotographs of a typical sample; they will not be discussed in any detail until I am able to begin the study project.  Those familiar with my work may be aware of my reluctance to use the term nano-technology in association with any environmental or biological samples examined thus far; this has been due to the lack of any electron microscope images that are derived directly from these same samples.  This is no longer the case, and the use of the nano-technology term in association with this material is now fully justified.  The samples shown below are identical to those that the United States Environmental Protection Agency has refused to identify or analyze.    It has taken close to a decade and a half to acquire these images; appreciation is extended to all parties that have helped to make this information available to the public.  Sufficient additional samples have been received, both national and internationally, to support the Institute project plans.  This study will begin as the opportunity affords itself and as parallel work that is underway is completed.  Light microscope images of the same material are also shown below.

Carnicom Institute : Electron Microphotographs of Environmental Filament Sample

¤ Filaments de chemtrails : nanotechnologie inside ! selon une étude Carnicom au microscope électronique ! dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... Sample%20820130515.000390

Sample%20820130515.000391 dans Outils/Bon à savoir

Sample%20820130515.000383 dans Perso/Archives

Sample%20820130515.000398 dans Politique/Societe

Carnicom Institute : Light Microscope (CMOS) Photographs of Environmental Filament Sample

epa_filament_1

epa_filament_2

epa_filament_3

Approximate magnification of original imagery : 6000x

¤ Résistance politique : D’une idée minoritaire au plébiscite… La solution à 10%

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 15

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/11/resistance-politique-dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10/

Cette étude scientifique publiée en 2011 nous fait mieux comprendre pourquoi il est absolument vital pour l’oligarchie de garder les peuples divisés. La moindre erreur, le moindre relâchement permettant à une idée de dépasser les 10% de gens motivés et convaincus donc non influençables…) est synonyme d’arrêt de mort.

Prenons l’exemple de l’autogestion. Si la population comptait 10% minimum de personnes convaincues du bien fondé de cette solution pour la société, d’après cette étude, en très peu de temps, une vaste majorité de l’opinion publique serait gagnée à la cause. Ceci répond aux personnes attentistes et quelque peu défaitistes pensant qu’il faudrait 80% d’anarchistes pour bâtir la société anarchiste. Cette étude leur montre que non. 10% suffit. S’il y a 45 millions d’adulte en France (c’est un chiffre non vérifié que nous avançons à titre d’exemple), il suffirait qu’il y ait 4,5 millions d’adultes, répartis aléatoirement sur le territoire, pensant que l’autogestion dans une confédération de communes libres, est la solution à nos problèmes, pour qu’en très peu de temps cette idée devienne l’idée consensuelle de la société.

Au fond de chacun de nous dort un anarchiste, car vivre en société libre, non -coercitive, sans institutions, sans chef autoritaire, est dans la nature humaine, nos ancêtres ont vécu de la sorte pendant des millénaires, la vaste majorité des nations natives des Amériques vivaient encore de cette manière juste avant l’arrivée de l’homme blanc… L’État est une anomalie de l’Histoire, un passage peut-être obligé pour retrouver le chemin autogestionnaire originel. Une ruse de la Raison qu’Hegel soi-même n’a pu voir, mais le pouvait-il ?..

La solution à 10% ? On prend…

P.S: Cette étude nous a été envoyée par une prof d’université, lectrice assidue, que nous remercions au passage…

– Résistance 71 –

Le règne de la minorité: Pourquoi 10% est tout ce dont vous avez besoin

Matthew Philips 28 Juillet 2011 url de l’article original: http://www.freakonomics.com/2011/07/28/minority-rules-why-10-percent-is-all-you-need/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Qu’est-ce qu’il faut pour qu’une idée se propage d’une personne au grand nombre ? Pour qu’une opinion minoritaire devienne une croyance majoritaire ? D’après une nouvelle étude par des scientifiques du Rensselaer Polytechnic Institute, la réponse est 10%. Une fois que 10% de la population est convaincue d’une idée, il est inévitable que cela deviendra éventuellement une opinion prévalente à l’échelle d’un groupe entier. La clef est de demeurer convaincu, opiniâtre et motivé.

La recherche fut faite par des scientifiques du RPI Social Cognitive Networks Academic Research Center (SCNARC) et publiée dans la revue Physical Review E. En voici le résumé:

“Nous montrons comment l’opinion majoritaire  prévalente dans une population peut-être rapidement renversée par une petite fraction p d’agents motivés, dispersés de manière aléatoire et qui promeut avec consistance l’opinion opposée et qui est immunisée contre toute influence. De manière spécifique, nous montrons que lorsque la faction motivée croît au delà d’une valeur critique de pc=10%, il y a alors une diminution dramatique du temps Tc pris pour que l’entière population adopte l’opinion invoquée. En particulier, avec des graphiques complets, nous montrons que quand p<pc, Tc~exp[a(p)N], tandis que pour p>pc, Tc~lnN. Nous concluons avec des résultats de simulation pour des graphiques aléatoires Erdos-Rényi et avec des réseaux sans échelle qui montent une attitude qualitative similaire.”

D’un communiqué de presse du site internet du SCNARC:

“Lorsque le nombre de personnes adhérents à une opinion motivée est moins de 10%, il n’y a pas de progression visible dans la diffusion des idées. Cela prendrait littéralement un laps de temps comparable à l’âge de l’univers pour que la taille de ce groupe atteigne une majorité”, dit le directeur du SCNARC Boleslaw Szymanski, professeur du programme Claire and Roland Schmitt à Renssalaer. “Dès que ce chiffre croît au delà de 10%, l’idée se propage comme un feu de brousse.”

Ceci a des implications pour toutes sortes de choses, depuis la compréhension de la dissémination des croyances religieuses et politiques, à la compréhension du pourquoi certaines modes prennent bien plus que d’autres. Ceci met certainement sous une nouvelle lumière le débat senble t’il hors de contrôle sur le plafond de la dette et comment une minorité motivée et opiniâtre peut tirer à elle la totalité de la conversation. La recherche valide la statégie de repli d’une poignée de députés républicains qui menacent de torpiller la proposition de budget de John Boehner. Il apparait que si vous êtes dans la minorité, vous avez moins de raisons d’arriver à un compromis que n’en a la majorité. Si vous gardez le cap et atteignez ces cruciaux 10%, vos idées éventuellement gagneront. (more…)

¤ Guerre civile en vue en Egypte avec la création de « l’armée égyptienne libre » (AEL)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 09

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/14/nouvel-ordre-mondial-guerre-civile-en-vue-en-egypte-avec-la-creation-de-larmee-egyptienne-libre-ael/

On est apparemment parti pour le même scénario  qu’en Syrie, avec cette nouvelle dont bien sûr personne ne parle dans les merdias occidentaux.

N’oublions pas que Morsi tout comme Moubarak avant lui est une marionnette des banquiers et de leur arme de destruction massive: le duo FMI / Banque Mondiale… Cette action de création d’une « Armée Egyptienne Libre » pour libérer Morsi et le remettre au pouvoir, doit être vue comme une décision des banquiers, qui ne veulent pas laisser l’entreprise Egypte leur filer entre les pattes et ne veulent pas prendre le risque que le pays retombe (enfin) réellement dans le giron du peuple…

A suivre de très près…

– Résistance 71 –

Egypte : Guerre civile en vue, “L’Armée Egyptienne Libre” voit le jour

IRIB 14 Juillet 2013 url de l’article original : http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/265591-guerre-civile-en-vue-l-armée-égyptienne-libre-voit-le-jour

Le leader des Frères musulmans en Egypte vient de l’annoncer :

l’Armée égyptienne libre  vient de voir le jour et elle a pour mission le fait de « libérer » Morsi.  Selon Tansim qui cite la chaine CNN, la décision a été annoncée par Mohamad Badie , chef spirituel des Frères musulmans qui menace ainsi le conseil suprême des forces armées égyptiennes et les partis politiques anti Morsi . « L’Armée égyptienne libre ou AEL aura pour charge le fait ramener l’Egypte à la légitimité constitutionnelle et de restituer le président Morsi au sommet du pouvoir »  » tant que cette exigence légitime ne sera pas réalisé, les pro Morsi ne renonceront pas à leur mouvement et leurs protestations ». Selon les analystes, la nouvelle de la création d’une Armée de miliciens comme celle qui opère en Syrie n’augure rien de bon pour le grand pays qu’est l’Egypte et promet une sombre perspective pour les semaines et les mois à venir . Y aura-t-il le danger de la guerre civile?

3 Réponses à “Nouvel Ordre Mondial: Guerre civile en vue en Egypte avec la création de « l’armée égyptienne libre » (AEL)”

  1. MIchelle dit :
    juillet 14, 2013 à 4:19

    Je serais intéressé de connaitre la position du parti Al-Nour concernant cette armée « libre » eygtienne. Suite à la mort d’une 50aines de Frères Musulmans, le parti Al-Nour a finalement refusé de faire partie d’un futur gouvernement , mais ont toujours une approche plus médiane de la situation.

    Al-Nour est, je pense, un acteur toujours d’actualité pour un appel au calme, pendant que d’autres acteurs s’occupent de la situation Economique et ainsi restaurer l’ordre et la confiance.

  2. shana23 dit :
    juillet 14, 2013 à 8:26

    Oui et pire encore, le peuple « Tunisien » a manifesté contre l’éviction du leader des frères musulmans en Egypte…
    Oui la Tunisie…! une escalade de plus !

¤ Nouvel Ordre Mondial : Le néolibéralisme agent du chaos planifié…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 05

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/12/nouvel-ordre-mondial-le-neoliberalisme-agent-du-chaos-planifie/

La thérapie du choc ou la maïeutique néolibérale

Fethi Gharbi 9 Juillet 2013 url de l’article : http://www.alterinfo.net/La-therapie-de-choc-ou-la-maieutique-neoliberale_a92346.html

« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres »

Antonio Gramsci

Nous sommes les témoins et les acteurs d’une époque charnière caractérisée par l’éclipse des repères et par l’éfritement des échelles de valeurs. C’est ce vide insupportable régi par le chaos que viennent investir avec la violence d’un ouragan les obsessions mortifères de tous ces hallucinés de la pureté originelle. Nous vivons en effet une drôle d’époque où les tenants du néolibéralisme le plus sauvage se détournent des pseudo-valeurs décrépites de l’idéologie libérale et s’appuient de plus en plus sur les fanatismes religieux devenus plus porteurs, donc plus propices aux manipulations. Mais cette alliance apparemment contre-nature ne constitue en fait qu’un paradoxe formel. Comme le souligne Marc Luyckx Ghisi, l’intégrisme religieux est ce sacré de séparation qui impose à l’homme de dédaigner son vécu pour retrouver le chemin de dieu . Dans le même ordre d’idées, la modernité, avec toutes ses nuances idéologiques, n’a cessé pendant voila plus de deux siècles de déconnecter totalement l’homme de sa place dans le monde en le soumettant aux pulsions d’un ego inassouvissable. Deux visions du monde , diamétralement opposées mais qui se rejoignent en déniant à l’homme sa véritable identité, cette dimension duelle, tout à la fois matérielle et spirituelle, seule en mesure d’assurer à notre espèce un équilibre salvateur.

Le rouleau compresseur néolibéral qui a entamé depuis 1973 sa course macabre au Chili puis en Argentine n’a épargné ni la population britannique sous Thatcher ni américaine sous Reagan et a fini par écrabouiller l’économie de l’ensemble du bloc communiste. Avec l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak, l’hystérie reprend de plus belle et tente non seulement de mettre la main sur les ressources naturelles mais de disloquer irrémédiablement le tissu social et d’anéantir les états de ces pays. Voilà qu’aujourd’hui, tous ces peuples révoltés du Maghreb et du Proche Orient s’éveillant de leur euphorie, se retrouvent eux aussi pris dans le pire des cauchemars : Les chicago-boys islamistes assaisonnés à la sauce friedmanienne poussent à la vitesse d’une Caulerpa taxifolia et envahissent soudainement l’espace sous le soleil revivifiant du printemps arabe. Un tel enchainement de violences a retenu l’attention de la journaliste canadienne Noami Klein qui en 2007 écrit « la strategie du choc » et s’inscrit ainsi en faux contre la pensée ultralibérale de Milton Friedman et de son école, « l’école de Chicago ». Noami Klein s’est probablement inspirée, pour mieux le contester, du leitmotiv friedmanien « thérapie » ou encore « traitement » de choc. Cela n’est pas sans nous rappeler la crise économique de 1929 qui sans laquelle Roosevelt ne serait jamais parvenu à imposer le New Deal à l’establishment de l’époque. C’est donc à la faveur d’une crise que le keynésianisme à pu s’installer au sein d’une société ultralibérale. S’inspirant probablement de ce schéma, Friedman a pensé que seuls les moments de crises aiguës , réelles ou provoquées , étaient en mesure de bouleverser l’ordre établi et de réorienter l’humanité dans le sens voulu par l’élite.

C’est donc à partir des années soixante dix que selon la thèse de Noami Klein le monde s’installe dans ce qu’elle appelle « le capitalisme du désastre ». Cataclysmes naturels ou guerres sont autant de chocs permettant d’inhiber les résistances et d’imposer les dérégulations néolibérales. La stratégie du choc s’appuie tout d’abord sur une violente agression armée ,Shock and Awe ou choc et effroi , servant à priver l’adversaire de toute capacité à agir et à réagir; elle est suivie immédiatement par un traitement de choc économique visant un ajustement structurel radical. Ceux du camp ennemi qui continuent de résister sont réprimés de la manière la plus abominable. Cette politique de la terreur sévit depuis voilà quarante ans et se répand un peu partout dans un monde endiablé par l’hystérie néolibérale. Des juntes argentine et chilienne des années soixante dix en passant par la place Tiananmen en 1989, à la décision de Boris Eltsine de bonbarder son propre parlement en 1993, sans oublier la guerre des Malouines provoquée par Thatcher ni le bombardement de Belgrade perpetré par l’OTAN, ce sont là autant de thérapies de choc necessaires à l’instauration de la libre circulation du capital. Mais avec l’attentat du 11 septembre 2001, l’empire venait de franchir un nouveau palier dans la gestion de l’horreur. Susan Lindauer, ex-agent de la C I A (1) affirme Dans son livre Extreme Prejudice que le gouvernement des Etats Unis connaissait des mois à l’avance les menaces d’attentats sur le World Trade Center. Elle ajoute que les tours ont été détruites en réalité au moyen de bombes thermite acheminées par des camionnettes quelques jours avant les attentats. Le traitement de choc ne se limitait plus à susciter l’effroi dans le camp ennemi mais aussi dans son propre camp dans le but de terroriser sa propre population et de lui imposer les nouvelles règles du jeu. C’est ainsi qu’en un tour de main furent votées les lois liberticides du Patriot Act et les budgets nécessaires à l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak. (more…)

¤ Ingérence impérialiste en Syrie : La pseudo-révolution s’affiche pour ce qu’elle est… Un autre crime occidental par proxy

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 02

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/12/ingerence-imperialiste-en-syrie-la-pseudo-revolution-saffiche-pour-ce-quelle-est-un-autre-crime-occidental-par-proxy/

Bientôt la fin

Karim Bouali 11 Juillet 2013 url de l’article: http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3682

En Syrie, l’un après l’autre, les « territoires » qui étaient passés sous la coupe des groupes terroristes sont libérés par l’armée régulière et repassent sous l’autorité de l’Etat.

L’éradication de ces groupes est un préalable à la transition politique qui aboutirait, dans ce pays, à un transfert du pouvoir tel que voulu par le peuple syrien, c’est-à-dire à travers des élections démocratiques, et non par les armes et selon les « caprices » du Qatar et de la France.

Le changement en Syrie ne peut être, en effet, que l’œuvre des Syriens et d’eux seuls, par l’introduction des réformes qu’ils jugent nécessaires dans leur système politique, et non pas selon un « agenda » extérieur décidé par des pays étrangers qui font s’entretuer les Syriens par intérêt.

La réalité sur le terrain saute aux yeux de tous maintenant : l’« opposition armée » est très largement dominée par les groupes terroristes constitués de mercenaires islamistes venus en force dans le but d’établir en Syrie un « califat ».

La trêve que cette « opposition » demande, sous prétexte de tenir compte du mois sacré du Ramadhan, donnera en fait un répit à ces groupes terroristes laminés et en voie d’être vaincus. Sans surprise, l’appel à la trêve est appuyé par le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. Le silence du gouvernement syrien à ce propos est significatif. (more…)

¤ La grandeur de Mandela est peut-être assurée, mais pas son héritage

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 00

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/13/resistance-politique-linsoutenable-legerete-des-heros/

Résistance politique: L’insoutenable légèreté des… héros ?

John Pilger nous en apprendra toujours… Message de cet article: Mandela est un vendu… Nous l’avions déjà lu, nous le l’avions jamais cru. Toutes les icônes sont-elles faites pour être déboulonnées ? La véritable question devient même: Devrait-il y avoir des « icônes » ? Quand on fouille, on trouve souvent des choses inavouables…

– Résistance 71 –

 John Pilger 11 Juillet 2013 url de l’article: http://johnpilger.com/articles/mandelas-greatness-may-be-secured-but-not-his-legacy

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Quand je fis des reportages depuis l’Afrique du Sud dans les années 1960, l’admirateur des nazis Johannes Vorster occupait la résidence du premier ministre à Cape Town. Trente ans plus tard, alors que j’attendais à la grille, c’était comme si les gardes n’avaient pas changé. Des Afrikaaners blancs vérifiaient mon identité avec la confiance de personnes faisant un travail garanti. L’un d’entre eux était en possession de l’autobiographie de Nelson Mandela “La longue marche vers la liberté”. “C’est très motivant” lâcha t’il.

Mandela venait juste de finir sa sieste de l’après-midi et avait l’air encore endormi; ses lacets étaient dénoués. Portant une chemise voyante couleur or, il errait dans la pièce. “Bienvenu de nouveau”, dit le premier président d’une république démocratique d’Afrique du Sud, grand sourire aux lèvres. “Vous devez comprendre qu’avoir été bani de mon pays est un grand honneur”. L’incroyable grâce et le charme de l’homme faisaient que vous vous sentiez très à l’aise. Il gloussa de son élévation au titre de Saint. “Ce n’est pas le boulot que j’avais demandé”, dit-il sèchement.

Il était très habitué à des entretiens déférents et je fus rembaré plusieurs fois, “vous avez complètement oublié ce que j’ai dit” et “Je vous ai déjà expliqué cela…” En ne permettant aucune critique au sujet de l’African National Congress (ANC), il révéla quelque chose du pourquoi des millions de Sud-Africains porteront le deuil de sa personne mais pas de son “héritage”.

Je lui ai demandé pourquoi les promesses que lui et l’ANC avaient faites lors de sa sortie de prison en 1990 n’ont pas été tenues. Le gouvernement de libération, Mandela avait promis, s’emparerait de l’économie d’apartheid, incluant les banques et qu’un “changement ou une modification de nos vues à cet égard sont inconcevables”. Une fois au pouvoir, la politique officielle du parti de mettre un coup d’arrêt à l’apauvrissement de la plupart des Sud Africains, le programme de reconstruction et de développment (RDP), fut abandonné, un de ses ministres expliquant que les politiques de l’ANC n’étaient que des “Thatcherites”.

“Vous pouvez mettre l’étiquette que vous voulez là-dessus”, répondit-il, “… mais pour ce pays, la privatisation est une politique fondamentale.”

“Mais ceci est tout à fait à l’opposé de ce que vous avez dit en 1994.”

“Vous devez comprendre que chaque processus incorpore un changement.”

Bien peu de Sud Africains ordinaires étaient au courant que ce “processus” avait commencé dans le plus grand secret plus de deux ans avant que Mandela ne fut libéré de prison, quand l’ANC en exil avait, de fait, conclu un marché avec des membres importants de l’élite Afrikaaner dans des réunions dans une propriété d’état, Mells Park House, à côté de Bath. Les tous premiers impliqués étaient les grosses entreprises qui avaient soutenu l’apartheid.

A cette époque, Mandela menait ses propres négociations secrètes. En 1982, il avait été transféré de Robben Island à la prison Pollsmoor, où il pouvait recevoir des gens. Le but du régime de l’apartheid était de diviser l’ANC entre les “modérés” avec lesquels il pouvait faire des affaires (Mandela, Thabo Mbeki et Oliver Tambo) et ceux de la ligne de front des townships (bidonvilles) que menaient le United Democratic Front (UDF). Le 5 Juillet 1989, Mandela fut escamoté hors de prison pour rencontrer le président de la minorité blanche du pays, P.W. Botha, au surnom de Groot Krokodil (grand crocodile). Mandela fut très heureux que Botha fut celui qui vers le thé. (more…)

¤ Ingérence impérialiste en Syrie : Alliés de la Syrie… Qui et pourquoi ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 54

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/09/ingerence-imperialiste-en-syrie-allies-de-la-syrie-qui-et-pourquoi/

Pourquoi la Russie, la Chine et l’Iran soutiennent-ils la Syrie ? 

Al Manar 9 Juillet 2013 url de l’article : http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=119869&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

Fin juin, le vice-premier ministre syrien Qadri Jamil expliquait auFinancial Times le mécanisme de survie de l’économie et de l’Etat syriens dans le contexte de guerre. Ces informations permettent de tirer quelques constats sur la nature du conflit syrien.

Qadri Jamil a notamment indiqué que la Russie, la Chine et l’Iran mettaient en œuvre un programme d’aide à l’économie syrienne et fournissaient au pays tout le nécessaire pour poursuivre la guerre: des produits pétroliers, des aliments et des fonds financiers.

Les échanges avec ces pays s’effectuent avec leurs devises nationales, ce qui permet d’éviter d’éventuelles sanctions de la part des Etats-Unis. «L’appui des Russes, des Chinois et des Iraniens est toujours une bonne chose», affirme Qadri Jamil.

Ces livraisons sont assurées par les navires russes, ce qui explique la nécessité d’une présence continue de la marine russe près des côtes syriennes, aussi bien que le sens réel des déclarations des chefs militaires russes concernant une présence permanente des bâtiments de guerre russes en Méditerranée. Les fournitures de pétrole, à elles seules, atteignent 500 millions de dollars par mois.

Si les actions de l’Iran dans le conflit syrien -ce dernier a octroyé à Damas un crédit illimité – sont tout à fait compréhensibles, l’attitude de la Russie et de la Chine pourrait révéler le début d’une nouvelle étape de leur coopération internationale.

Face à une nouvelle tentative américaine de faire chuter un régime ami, Moscou et Pékin n’ont aucune envie de se limiter comme jadis à des protestations à l’Onu. Ils ont mis en œuvre un programme coordonné à long terme –visiblement- visant à octroyer à la Syrie une aide économique, politique, militaire et technique. Le tout malgré une pression montante de la part des Etats-Unis.

La Russie a donc envoyé ses navires vers la zone de conflit afin de garantir la réalisation de ce programme et il est possible que la Chine ait joué un rôle plus important dans les efforts économiques visant à épauler la Syrie. (more…)

¤ Néolibéralisme et négligence (?): Explosion d’un train de transport pétrolier au Québec…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 52

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/11/neoliberalisme-et-negligence-explosion-dun-train-de-transport-petrolier-au-quebec/

Une affaire loin d’être claire dans un milieu des plus glauques. Un bon point, les Mohawks sont sur le coup. Cela aura sûrement plus de résultats que les enquêtes de la Sûreté du Québec ou la Gendarmerie Royale du Canada (police montée), qui vont devoir fouiller la fange concernant les entreprises impliquées dont celle de la famille milliardaire du Nouveau Brunswick: Irving…

Accident, négligence, crime, attentat ? Une question simple: A qui profite vraiment un tel… accident ? En attendant, environ 60 personnes ont été tuées et des dommages écologiques énormes font suite à cet évènement.

– Résistance 71 –

Meurtres à Megantic Mohawk Nation News 9 Juillet 2013

 url de l’article original : http://mohawknationnews.com/blog/2013/07/09/murder-at-megantic/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Samedi matin 6 Juillet, une bombe a soufflé le centre de la petite ville de Lac-Megantic au Québec en territoire Mohawk. Plus de 60 des colons français dont nous sommes responsables ont été assassinés et ont “disparus”.

D’après la grande paix de 1701, Montréal est sous la protection de la constitution du conseil de la Grande Paix (NdT: Constitution de la Confédération des Nations Iroquoises). Nous avons le devoir de protéger tout les êtres vivants. Nous demandons une enquête sérieuse sur cet acte criminel des corporations multinationales. Montreal, Maine & Atlantic Railway Ltd., avait affrêté 73 wagons citernes n’étant plus aux normes et leurs locomotives pour transporter du pétrole brut toxique pour l’entreprise Irving Oil à Saint John Nouveau Brunswick et ce à destination du marché américain. Chaque train qui passe à travers nos villes et villages est chargé avec assez de munitions pour créer une véritable “zone de guerre”.

Le train fut garé à Nantes. Il n’y avait personne dans la locomotive. Le machiniste avait fermé et était parti dormir dans un hôtel voisin. A 23:30, les freins d’une des locomotives se sont mystérieuseemnt relâchés. Celle-ci a pris feu et a dégagé de grosses volutes de fumée. Les pompiers furent appelés pour éteindre le feu. Les autres wagons ne furent pas inspectés. A une heure du matin, le restant du train a commencé à se déplacer vers le centre ville de Lac-Megantic en bas de la colline, distant d’environ 11km. Il y avait un évènement social en ville (festival). Le train a accéléré vers la ville et a fini par dérailler en dehors de la voie ferrée, s’arrêtant près du centre-ville et explosa comme une bombe atomique. Le centre-ville et les gens qui s’y trouvaient furent incinérés. Les produits pétroliers toxiques s’échappèrent dans le lac. (more…)

9 juillet 2013

¤ Résistance politique en Egypte : le vrai combat est celui-ci…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 13 : 29

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/09/resistance-politique-en-egypte-le-vrai-combat-est-celui-ci/

Découvrons la véritable résistance au grand cirque instauré en Egypte par l’occident et ses sbires cu cru corrompus jusqu’à la moëlle des os.

Ni état, ni armée, ni « frères musulmans », ni allégeances à l’impérialisme, voilà la véritable lutte du peuple en Egypte et ailleurs. C’est aux peuples de gérer pour et par eux-mêmes, il faut laisser s’exprimer la vaste majorité de ceux qui en ont par dessus la tête de ces supercheries étatiques. En Egypte, Morsi avait été « élu » avec plus de 65% d’abstention… Cette mascarade a assez duré. Le pouvoir aux peuples, dilution du pouvoir dans le peuple et autogestion politico-économique.

– Résistance 71 –

Lettre ouverte du collectif égyptien 
« Camarades du Caire »

4 juillet 2013, Camarades du Caire url de l’article original en français: http://www.lavoiedujaguar.net/Lettre-ouverte-du-collectif

À vous aux côtés desquels nous nous battons,

Le 30 juin marquera pour nous une nouvelle étape de la rébellion, en nous appuyant sur ce qui a commencé les 25 et 28 janvier 2011. Cette fois, nous nous rebellons contre le règne des Frères musulmans qui n’a apporté que davantage des mêmes formes d’exploitation économique, de violence policière, de torture et d’assassinats.

Les références à l’arrivée de la « démocratie » n’ont aucune pertinence quand il n’y a aucune possibilité de vivre une vie décente par l’absence de tout signe de dignité et des moyens d’une existence convenable. Les revendications de légitimité obtenue à travers un processus électoral veulent faire oublier la réalité qu’en Egypte notre combat continue parce que nous sommes confrontés à la perpétuation d’un régime oppressif qui a changé de visage mais conserve la même logique de répression, d’austérité et de brutalité policière. Les autorités maintiennent la même absence de toute responsabilité envers le public, et les positions de pouvoir se traduisent par des opportunités pour augmenter le pouvoir et la richesse personnelle de ses membres.

Le 30 juin renouvelle le cri de la révolution : « Le peuple veut la chute du système ». Nous recherchons un avenir qui ne soit régi ni par l’autoritarisme mesquin et le capitalisme de copinage de la Confrérie, ni par un appareil militaire qui garde la mainmise sur la vie politique et économique, ni par un retour aux vieilles structures de l’ère Moubarak. Même si les rangs des manifestants qui prendront les rues le 30 juin ne sont pas unis autour de cet appel, il doit être le nôtre — il doit être notre position parce que nous n’accepterons pas un retour aux périodes sanglantes du passé.

Bien que nos réseaux soient encore faibles, nous tirons nos espoirs et notre inspiration des soulèvements récents, en particulier ceux qui ont surgi à travers la Turquie et le Brésil. Chacun d’eux est né de réalités politiques et économiques distinctes, mais nous avons tous été gouvernés par des cercles restreints dont le désir a surtout perpétué une absence de vision de tout ce qui pourrait être bon pour le peuple. Nous sommes inspirés par l’organisation horizontale du mouvement pour la gratuité des transports publics fondé à Bahia, au Brésil, en 2003 et par les assemblées publiques qui se sont propagées dans toute la Turquie.

En Égypte, les Frères musulmans n’ont fait qu’ajouter un vernis religieux sur le processus, alors que la logique d’un néolibéralisme localisé écrase le peuple. En Turquie, une stratégie de croissance agressive du secteur privé se traduit également par un régime autoritaire, la même logique de brutalité policière comme l’arme principale pour réprimer l’opposition et toute tentative d’envisager des solutions alternatives. Au Brésil, un gouvernement enraciné dans une légitimité révolutionnaire a prouvé que son passé n’est qu’un masque dont il se pare alors qu’il s’associe avec le même ordre capitaliste dans l’exploitation des gens et, pareillement, de la nature.

Ces luttes récentes partagent le combat des batailles constantes beaucoup plus anciennes menées par les Kurdes et les peuples indigènes d’Amérique latine. Pendant des décennies, les gouvernements turc et brésilien ont essayé en vain d’anéantir la lutte de ces mouvements pour la vie. Leur résistance à la répression de l’État a été le précurseur de la nouvelle vague des protestations qui se sont propagées à travers la Turquie et le Brésil. Nous voyons une urgence à reconnaître la profondeur de chacune de ces luttes et nous recherchons des formes de rébellion à propager dans de nouveaux espaces, quartiers et communautés. (more…)

¤ Résistance politique à l’empire : la « Banque du Sud » défie le FMI…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 13 : 23

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/09/resistance-politique-a-lempire-la-banque-du-sud-defie-le-fmi/

Résistance politique à l’empire: La « Banque du Sud » défie le FMI…

Excellente initiative dans un contexte étatique s’entend, mais attention ! Rappelons nous que Kadhafi avait le même projet, celui de créer une banque pan-africaine en collaboration avec les autres nations africaines et d’une monnaie pour l’Afrique le « Dinard or » qui laisserait tomber le dollars comme monnaie étalon et aurait envoyer paître le FMI et la Banque Mondiale, tentacules de la Banque des Règlements Internatinaux (BRI) de Bâle, QG des banques centrales privées et rouage essentiel du cartel banquier criminel et de leur escroquerie mondiale.

Ils ont intérêt à la jouer fine, parce que défier directement les banquiers sans pouvoir se défendre efficacement… C’est inviter une solution libyenne en Amérique du Sud où la Colombie joue en Amérique Latine le rôle d’Israël au Moyen-Orient.

La véritable solution à notre sens est de boycotter toute cette fange et d’entrée en autogestion, c’est la seule solution viable, car le capitalisme est au delà de toute rédemption, il n’est qu’un vaste champ de corruption et de destruction à l’échelle planétaire pour le profit du plus petit nombre.

– Résistance 71 –

L’Amérique Latine lance la “Banque du Sud” et défie le FMI

 Daniel Fernandez 8 Juillet 2013 url de l’article: http://www.cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=11573

 

Intégrée par l’Argentine, la Bolivie, l’Equateur, l’Uruguay et le Venezuela, la nouvelle entité aspire à créer un fonds pour fomenter le développement économique de la région dans le but de renforcer sa souveraineté.



L’Amérique Latine continue à renforcer son processus d’intégration régionale tout en construisant une alternative au système économique à tendance néolibérale, en vigueur dans les pays du Nord. La banque du Sud, dont le premier Conseil des Ministres a eu lieu le 12 juin dernier à Caracas, constitue la dernière étape de cette construction.

Crée en 2007 à l’initiative des défunts Hugo Chavez et Nestor Kirchner, ex présidents de la République Venezuela et de la République d’Argentine, la Banque du Sud cherche à collecter 20.000 millions de dollars, bien que ses actionnaires n’aient réussi à débourser que 7.000 millions : les pays qui sont à son origine, sont pour le moment l’Equateur, Paraguay, Uruguay, Brésil, Bolivie, Argentine et le Vénézuela, c’est-à-dire, les pays intégrant le MERCOSUR plus l’Equateur.

Selon Susanne Gratius, professeure des relations internationales d’Amérique Latine, « Nicolas Maduro et Elias Jaua ont repris le projet pour réaffirmer le protagonisme du Venezuela en Amérique du Sud et plus particulièrement au sein du MERCOSUR, dont la présidence pro tempore sera assumée par le Venezuela le 1er juillet».

Si d’un côté le Venezuela prend du poids, le Paraguay ne cesse pas d’en perdre, car c’était le seul des six Etats qui n’a pas été représenté lors de la première réunion ministérielle, après avoir été écarté de diverses instituons continentales suite au coup d’Etat parlementaire contre le président Fernando Lugo en juin 2012.

Impulser le développement

« Le but est la création d’un fond pour financer les travaux structurels et impulser le développement économique de nos pays sans être obligés d’en dépendre des sources traditionnelles comme en sont les organismes multilatéraux (Banque Mondiale ou Banque Interaméricaine du développement) ainsi que les conditions avec lesquelles ces banques accompagnent leurs crédits. Cela permettra aussi une certaine autonomie dans la planification des lignes stratégiques du développement sans avoir à répondre dès le début aux intérêts des entreprises transnationales qui y participent » explique le professeur d’économie, Omar de León.

« Cette position répond plus à de politiques symboliques qu’à une transformation radicale des institutions ou des relations de pouvoir » dit le professeur d’économie politique de Málaga, Alberto Montero. Ce qui confirme aussi Pablo Iglesias, professeur de sciences politiques « la création de cette banque est un pas de plus de positionnement, d’attachement souverain, de la région face à l’Europe, où la Banque Centrale (BCE) est devenue un espace des lobbies allemands ce qui a empêché aux autres pays d’exercer leur autonomie économique et mis en relief leur carence ou incapacité en matière de politique monétaire ».

Un modèle en confrontation avec le FMI


Iglesias qui conclue ainsi : “Les politiques imposées, qu’en Europe se concrétisent en la troika, appauvrissent de plus en plus les citoyens. L’alternative c’est ce que montrent pays comme le Venezuela, Bolivie mais surtout l’Equateur, qui ont amélioré tous les indicateurs économiques et sont en train de récupérer leur souveraineté – tout le contraire de ce que nous voyons en Europe – L’Amérique Latine donne l’impression de renforcer les institutions collectives pour donner plus de pouvoir aux gouvernements, ce qui est le contraire de ce qu’on voit en Europe »

Tout comme l’expliqué le professeur Montero, en faisant référence aux rajustements structurels qui se sont concrétisés avec le Consensus de Washington au début des années 1990, « le FMI et la Banque Mondiale fonctionnent comme des agents des créanciers lors de l’épisode de la dette extérieur ». Il s’agit de « ce qui a lieu actuellement en Europe, avec les mêmes politiques, les mêmes acteurs et les mêmes actes prévisibles : l’on écrase les populations pour payer la dette aux créanciers en substituant le paiement de la dette financière par la dette sociale » conclut Montero.

« Surmonter les ajustements néolibéraux du FMI était une exigence pour réinventer le continent » affirme Monedero. « C’est pour cela que eux ils grandissent et l’Union Européen coule. Il serait une bonne chose que l’Espagne, la Grèce et le Portugal intègrent la Banque du Sud». (more…)

¤ Impérialisme décadent : L’Angleterre et sa couronne décrépite…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 34

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/08/imperialisme-decadent-langleterre-et-se-couronne-decrepite/

N’oublions pas malgré tout une chose essentielle: l’animal blessé et sur le déclin est toujours très, très dangereux et peut infliger des dommages irréparables à la planète.

Il ne faut as baisser les bras, il nous faut achever la bête impérialiste immonde. C’est unis que nous le pourrons !…

– Résistance 71 –

L’empire sur lequel se couche le soleil

 Mikhaïl Tyourkine 6 Juillet 2013 url de l’article: http://www.voltairenet.org/article179279.html

Au cours des dernières décennies, le Royaume-Uni s’est pensé comme le cerveau d’un empire global dont les États-Unis seraient les muscles. Mais le temps passe et « l’Empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais » est en pleine déconfiture. Avec un total cynisme, la gentry britannique se prépare à brader les richesses nationales pour sauver son mode de vie au détriment de son peuple. Les dominions du Commonwealth cherchent leur indépendance, tandis que le Royaume-Uni lui-même cherche à faire patienter ses séparatismes.

Le 10 mai, le Premier ministre britannique David Cameron a rendu une visite inattendue à Sotchi pour chercher une entente avec Vladimir Poutine. Les projets énergétiques de la coalition de gouvernement en Grande-Bretagne ainsi que la politique proche-orientale anglaise dépendent beaucoup la position de la Russie. Cependant, quoi que Cameron fasse, il ne pourra probablement pas éviter le krach d’un empire qui est resté l’un des pays les plus puissants du marché mondial pendant des siècles, même après sa désagrégation officielle.

La mort de Margaret Thatcher, qui était assimilée au dernier élan de l’esprit impérialiste britannique, la perte de son AAA par le Royaume-Uni, les forfaits des « milices islamiques » dans les rues de Londres, le refus de la reine Elisabeth II de participer au sommet du Commonwealth, la mort de l’un des plus vieux chênes anglais, qui fut planté en l’an 806… voilà un court aperçu des nouvelles qui nous parviennent d’Albion ces derniers mois. L’empire britannique perd de jour en jour les vestiges de la patine aristocratique et se transforme en province dépressive d’un monde globalisé. Pourquoi la destruction de la Pax Britannica arrive en phase finale justement de nos jours ?

Le retour de boomerang

Sans doute, aucun pays du monde n’a plus incarné les temps modernes que la Grande-Bretagne. La passion d’un joueur géopolitique expérimenté, une autodiscipline étonnante, le machiavélisme de la famille royale et de l’aristocratie, le tout multiplié par l’esprit anglais typique a transformé aux XVIIIe-XIXe siècles un petit royaume insulaire en « Empire, sur lequel le soleil ne se couche jamais ». La Grande-Bretagne conduisait toujours une politique cruelle et cynique, mais le faisait avec une élégance de gentlemen. Des livres entiers ont été écrits sur les raisons qui lui ont permis de devenir le leader de l’époque industrielle et même en partie de l’époque postindustrielle. Notons cependant que le développement de la Grande-Bretagne pendant les temps nouveaux doit beaucoup à la géographie. Ainsi, le courant chaud du Gulfstream a servi pendant des siècles de « fourneau » à l’Albion noyée dans les brouillards, la réchauffant l’hiver et lui permettant un été doux. Comment, dans des conditions si « royales », ne pas créer d’économie à haut rendement et ne pas devenir l’un des leaders de la révolution industrielle ?

Il faut y ajouter la situation insulaire qui permettait à l’Angleterre de s’abstenir de participer réellement aux conflits européens, et de dresser l’une contre l’autre les puissances continentales selon le principe romain classique « Diviser pour régner ». Installé confortablement sur les îles britanniques, l’establishment anglais s’est rempli du sentiment de son caractère exceptionnel. Et si l’Angleterre a affaibli les États qui la concurrençaient avec diverses idées progressives et mouvements révolutionnaires, chez elle, elle prenait soin avec attention de son « gazon aristocratique » séculaire. Remarquez que c’est justement la Grande-Bretagne qui a aidé les empires russe, austro-hongrois, allemand et ottoman à s’effondrer pendant la Première Guerre mondiale. Mais chez elle, a-t-elle renoncé à son caractère étrange ? Jamais. L’élite gentilice anglaise a toujours connu le prix des traditions bien ancrées qui donnaient des avantages à tout État.

Cependant au XXe siècle, la puissance de la Grande-Bretagne a dépassé son zénith et a commencé à décliner. À ce moment, sa fille caractérielle, les États-Unis, est devenu grande ; cette dernière, se tenant éloignée de l’aristocratisme de sa mère, a hérité largement de son intelligence vive et pratique. Malgré son appartenance à la coalition anti-hitlérienne, dans les faits, l’Angleterre a perdu la Seconde Guerre mondiale en cédant la première place de l’Occident aux États-Unis d’Amérique. Cependant, l’Angleterre a su préserver son individualité et en partie son empire en le faisant migrer vers une forme officieuse, sous la couverture du réseau formé par le Commonwealth. Des atouts typiquement anglais tels que la puissance financière, l’excellence du renseignement et un enseignement de haut niveau pour les sciences humaines lui ont permis de garder une influence colossale sur la politique mondiale. C’est justement l’Angleterre qui est devenue l’une des principales créatrices de mode dans les secteurs de la musique pop, du design, de la mode, du cinéma et de la littérature. Après la marche triomphale des Beatles et de James Bond, les Britanniques ont converti le monde entier à leur culture de masse et ont fait entrer leurs propres codes culturels dans les consciences de millions d’individus. Et c’est encore la City de Londres qui a conservé sa position de place principale du système financier globalisé, vers laquelle se dirigent les élites de tous pays avec leurs capitaux.

On peut avoir diverses opinions au sujet de la famille Windsor et de l’establishment anglais, mais on ne peut pas ne pas reconnaître l’évidence : ce sont eux qui ont créé une grande partie de la réalité dans laquelle nous vivons. Il n’y a qu’un malheur : cette réalité changera tôt ou tard son créateur, quand bien même il s’accrocherait à ses traditions et essaierait de conserver sa stature particulière. Les Anglais qui ont colonisé l’Australie savent très bien comment marche l’arme des aborigènes locaux, le boomerang. Jeté vers l’ennemi, il revient tôt ou tard à son point de départ. C’est ce qui se passe justement aujourd’hui pour l’Angleterre, qui commence à se prendre elle-même aux rets qu’elle a tendu jadis pour ses concurrents stratégiques. Plusieurs éléments montrent que le soleil de l’Empire britannique plongera bientôt sous la ligne de l’horizon. (more…)

¤ Ingérence occidentale et « printemps arabe » : Washington est-il au bout du bout du banc ? (suite)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 31

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/08/ingerence-occidentale-et-printemps-arabe-washington-est-il-au-bout-du-bout-du-banc-suite/

 

Seconde tentative de réponse avec Thierry Meyssan du Réseau Voltaire, qui voit la défaite de Washington dans sa politique du double-jeu et une reprise en main potentielle par les forces vives populaires, ce qui aura des répercussions directes sur la politique en Tunisie et bien sûr en Syrie. Nous sommes tout à fait d’accord avec l’analogie de Meyssan disant que « Les Frères musulmans sont à l’islam ce que les Trotskistes sont à l’occident : un groupe de putschistes, travaillant pour des intérêts étrangers au nom d’un idéal toujours remis au lendemain ».

Analyse lucide qui ne manque pas de finesse. Où va l’Egypte ? Où va le Moyen-Orient ? Où va le monde ? A suivre avec grand intérêt…

– Résistance 71 –

Le sort de Morsi préfigure t’il celui des frères musulmans ?

 Thierry Meyssan 8 Juillet 2013 url de l’article: http://www.voltairenet.org/article179268.html

Bien que surpris par la rapidité des événements, Thierry Meyssan célèbre la destitution du gouvernement des Frères musulmans. Alors que la presse atlantiste soutenait Mohamed Morsi et conspuait Bachar el-Assad, il tenait le discours opposé et dénonçait le « printemps arabe » comme une manipulation. Le peuple égyptien et son armée ont tranché.

A l’issue de cinq jours de manifestations géantes réclamant le départ du président Morsi, l’Armée égyptienne l’a destitué et a désigné le président du Conseil constitutionnel pour assurer l’intérim jusqu’à la convocation de nouvelles élections.

Pour mesurer l’importance de l’événement, il convient de le resituer dans sa propre narration.

Une agitation politique a gagné une partie de l’Afrique, puis du monde arabe, à partir de la mi-décembre 2010. Les deux principaux pays concernés ont été la Tunisie et l’Égypte. Ce phénomène s’explique d’abord par des causes profondes : un changement générationnel et une crise alimentaire. Si l’aspect démographique échappe largement au contrôle humain, l’aspect économique a été partiellement provoqué en pleine connaissance de cause, en 2007-08, puis à nouveau en 2010.

En Tunisie et en Égypte, les États-Unis avaient préparé la « relève de la garde » : des leaders neufs à son service à la place de leaders démonétisés. Le département d’État avait formé de jeunes « révolutionnaires » pour qu’ils se substituent au pouvoir en place. Aussi, lorsque Washington a constaté que ses alliés étaient dépassés par la rue, il leur a intimé l’ordre de céder la place à l’opposition qu’il avait préfabriquée. Ce ne sont pas la rue, mais les États-Unis qui ont chassé Zine el-Abidine Ben-Ali et le général Hosni Moubarak. Et ce sont toujours les États-Unis qui ont installé les Frères musulmans pour leur succéder. Ce dernier point est moins évident puisque les deux pays ont organisé des élections, mais la tenue d’un scrutin ne signifie pas sa sincérité. Cependant, une étude minutieuse montre que les dès étaient pipés.

Il ne fait aucun doute que ces événements avaient été anticipés par Washington et qu’ils ont été guidés par lui, même s’ils auraient pu aussi survenir dans d’autres États, comme au Sénégal et en Côte d’Ivoire.

Précisément, des troubles surviennent alors en Côte d’Ivoire à l’occasion de l’élection présidentielle. Mais ils ne sont pas reliés dans l’imaginaire collectif au « printemps arabe » et s’achèvent par une intervention militaire française sous mandat de l’ONU.

Une fois l’instabilité installée en Tunisie et en Égypte, la France et le Royaume-Uni ont lancé un mouvement de déstabilisation de la Libye et de la Syrie, en application du Traité de Lancaster. Si quelques micro-manifestations pro-démocratie se sont tenues et ont été grossies par les médias occidentaux, les troubles étaient organisés par des Forces spéciales occidentales avec l’appui de meneurs takfiristes.

À grand renfort de manipulations, l’opération en Côte d’Ivoire a été exclue du « printemps arabe » (il n’y a pas d’arabes dans ce pays au tiers musulman), tandis que la Libye et la Syrie y ont été inclus (alors qu’il s’agit d’opérations coloniales). Ce tour de passe-passe a été d’autant plus facile à réaliser que des manifestations survenaient au Yémen et au Bahreïn dont les conditions structurelles sont bien différentes. Les commentateurs occidentaux les ont d’abord inclues sous l’étiquette « printemps arabe », puis les ont escamotées de leur raisonnement, tant les situations sont peu comparables.

En définitive, ce qui fait le « printemps arabe » (Tunisie, Égypte, Libye, Syrie), ce n’est pas l’instabilité, ni la culture, mais la solution prévue par les puissances impérialistes : l’accès au pouvoir des Frères musulmans.

Cette organisation secrète, prétendument anti-impérialiste, a toujours été politiquement contrôlée par Londres. Elle était représentée au cabinet d’Hillary Clinton, par le biais d’Huma Abedin (épouse du député sioniste démissionnaire Antony Weiner), dont la mère Saleha Abedin dirige la branche féminine mondiale de la confrérie. Le Qatar a assuré le financement des opérations (plus de 15 milliards de dollars par an !) et la médiatisation de la confrérie auquel elle a confié la chaîne Al-Jazeera depuis fin 2005. Enfin, la Turquie a fourni le savoir-faire politique avec des conseillers en communication. (more…)

8 juillet 2013

¤ Ingérence occidentale et « printemps arabe » : Washington est-il au bout du bout du banc ?…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 15 : 55

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/08/ingerence-occidentale-et-printemps-arabe-washington-est-il-au-bout-du-bout-du-banc/

Première tentative de réponse par Michel Chossudovsky de Global Research, géopolitologue canadien de l’université d’Ottawa. Pour lui, le coup d’état contre Morsi en Egypte est l’œuvre du Pentagone. Raisonnement cohérent et très plausible, le peuple égyptien est-il encore le didon de la farce ?…

– Résistance 71 –

Le mouvement de protestation en Egypte: Les dictateurs ne “dictent pas”… Ils obéissent

 Michel Chossudovsky 6 juillet 2013 url de l’article: http://www.globalresearch.ca/the-protest-movement-in-egypt-dictators-do-not-dictate-they-obey-orders/22993

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

L’Egypte est en ce moment à une dangereuse croisée des chemins qui pourrait évoluer vers une guerre civile.

Il est important de compendre le rôle de Washington, qui est mis en œuvre par le Pentagone et le renseignement américain.

Alors que les forces armées égyptiennes ont réprimé la confrérie des frères musulmans, le coup d’état est ultimement fait pour manipuler le mouvement de protestation et prévenir une accession “d’un véritable gouvernement du peuple” au pouvoir.

Le renversement du président Mohamed Morsi par les forces armées égyptiennes n’a pas été perpétré contre les intérêts américains, il fut instauré pour assurer la “continuité” de la politique de Washington en Egypte. Le ministre de la défense, le général Abdul Fatah Al-Sisi, qui est derrière le coup d’état dirigé contre le président Morsi a été en liaison téléphonique permanente avec son homologue américian Chuck Hagel dès le début du mouvement de protestation. Des rapports de presse confirment qu’il a pu le consulter à plusieurs reprises dans les jours qui ont précédés le coup d’état. Il est très peu probable que le général Al-Sisi ait agi sans le “feu vert” du Pentagone.

Le gouvernement des frères musulmans était soutenu par les Etats-Unis depuis le départ. Dans le même temps, des secteurs très importants de la contestation contre le gouvernement des frères musulmans étaient aussi soutenus par les Etats-Unis, au travers de fondations américianes, incluant la NED et la Freedom House (NdT : toutes deux vitrines reconnues de la CIA). Le mouvement Kifaya, qui organisa une des premières manifestations contre le régime de Moubarak à la fin 2004 et qui est actuellement impliqué dans le mouvement contre les frères musulmans, est soutenu par L’International Center for Non-Violent Conflict, basé au Etats-Unis.

Ces actions venant de fondations américaines liées avec le ministère des affaires étrangères assurent que l’opposition dans la société civile, financée par les Etats-Unis, ne va pas s’intéresser à des problèmes plus vastes concernant l’interférence étrangère dans les affaires d’un état souverain.

Les Etats-Unis soutiennent les deux côtés avec pour but de créer une division au sein de la société égyptienne ainsi qu’un chaos politique. (more…)

¤ La société contre l’État : l’expérience anarchiste ukrainienne 1917-1923 ~ 2ème partie ~

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 15

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/08/la-societe-contre-letat-lexperience-anarchiste-ukrainienne-1917-1923-2eme-partie/

Second volet de notre découverte de l’expérience anarchiste ukrainienne du début du XXème siècle.

Ici Makhno nous démontre, preuves internes à l’appui, pourquoi le capitalisme d’état marxiste (léniniste, trotskiste, staliniste, ou autre), ne peut pas fonctionner et pire même, pourquoi il est un leurre total au service de l’oligarchie (lire à ce sujet notre traduction de la recherche d’Antony Sutton sur « Wall Street et la révolution bolchévique »). La vision de Makhno était d’autant plus lucide qu’elle reflétait la vision du monde rural révolutionnaire. Monde villipendé et spolié par Marx et ses suiveurs, qui jamais n’ont compris que sans pain… pas de « révolution »… à moins que leurs alliés banquiers ne financent bien sûr… Ce qui fut le cas pour Lénine et sa clique de parasites, nouveaux aristocrates rouges, fondateurs de la nomenklatura soviétique, caste de privilégiés à la botte de la finance internationale.

Nestor Makhno est une figure de la pratique communiste libertaire d’essence rurale qui posa de très bons jalons pour une société égalitaire et libre. Peu connu, voire inconnu pour beaucoup, l’œuvre et les réalisations du mouvement makhnoviste gagnent à être plus connues. Il y a beaucoup à apprendre de l’expérience ukrainienne libertaire.

– Résistance 71 –

Les voies du pouvoir “prolétarien” Nestor Makhno Probouzdénié, n°18, janvier 1932

Cela fait bien longtemps que l’intelligentsia socialiste d’avant-garde a formulé, de manière plus ou moins achevée, les fins de la lutte historique du prolétariat contre la bourgeoisie et que les prolétaires, adoptant sans aucun correctif cette formulation de l’intelligentsia, sont rentré sous sa direction dans cette lutte. Cela a été un triomphe incontestable pour l’intelligentsia qui donné ainsi pour but de mener le prolétariat à l’émancipation complète par le biais par la destruction du pouvoir et de l’Etat bourgeois, devant faire place à un Etat et un pouvoir « prolétarien ».

Bien naturellement, ni l’intelligentsia, ni le prolétariat lui-même n’ont pas épargné leurs efforts et connaissances pour démontrer devant la plus grande audience le mal commis par l’Etat bourgeois. Grâce à cela ils ont pu développer et renforcer parmi les masses laborieuses l’idée d’un pouvoir « prolétarien » qui devrait résoudre tous leurs problèmes. Selon cette conception, le prolétariat utiliserait ainsi, à travers son pouvoir et Etat de classe, le seul moyen existant, pour lui et les autres classes, de se libérer de la bourgeoisie et d’instaurer un principe égalitaire et libre dans les relations entre les hommes. Une telle prédestination du pouvoir « prolétarien » nous a toujours semblé, à nous anarchistes, grossièrement erronée. Nos camarades des temps passés se sont constamment insurgés contre cette conception et ont démontré l’égarement déteste lorsque ceux-ci distinguaient le pouvoir « prolétarien » du pouvoir d’Etat en général, en désignant au premier une mission qui lui était profondément étrangère.

Les socialistes étatiques sont pourtant restés fidèle à leur école autoritaire et c’est avec cette acception qu’ils ont appréhendé la Grande Révolution russe, révolution d’une profondeur et ampleur sociales encore inconnue jusque là. Quant à nous, anarchistes, nous nous sommes arraché à leur prédestination du pouvoir « prolétarien ». Au cours de cette polémique, nous avons démontré aux étatiste de tout Etat, qu’il soit bourgeois ou prolétarien, ne tend par sa nature même qu’à exploiter l’homme, qu’à détruire en chacun comme en tous toutes les qualités naturelles de l’esprit humain qui poussent à la liberté et à la solidarité qui la fonde. Cela nous a valu, de la part des socialistes étatistes, une haine encore plus grande. Or, l’existence et la pratique du pouvoir prolétarien en Russie ont confirmé et confirment sans cesse la justesse de notre analyse. L’Etat « prolétarien » a mis de plus en plus sa nature à nu et prouvé que son caractère prolétarien était simple fiction, ce que les prolétaires ont pu constater dès les premières années de la révolution, d’autant plus qu’ils ont contribué eux-même à l’installer. Le fait que le pouvoir « prolétarien », au cours de sa dégénérescence, ne s’est révélé être qu’un pouvoir d’Etat tout court est devenu indiscutable et l’a amené à ne plus dissimuler savamment son vrai visage. Par sa pratique, il a abondamment prouvé que ses fins et celles de la Grande Révolution russe n’avaient absolument rien de commun. Au cours de toutes ces années d’hypocrisie, il n’a pu soumettre pacifiquement les fins de la révolution russe aux siennes propres et à du affronter tout ceux qui menaçaient de mettre à nu son essence véritable – une plaie immense et purulente sur le corps de la révolution -, dont la lâcheté et la fourberie apportent la mort et la dévastation à tous sans exception, en premier lieu à ceux qui tentent d’être indépendants et d’agir librement.

On peut se demander: comment se fait-il que cela se soit passé ainsi? Selon Marx et Lénine, le pouvoir « prolétarien » ne devait en aucun cas ressembler au pouvoir bourgeois. Une partie de l’avant-garde du prolétariat n’aurait-elle pas sa part de responsabilité dans ce résultat? De nombreux anarchistes sont enclins à penser que le prolétariat n’y est pour rien, ayant été dupé par la caste des intellectuels socialistes, laquelle aspirerait, au cours d’une série d’événement purement socio-historique et en vertu de la logiques des transformations étatiques inévitables, à remplacer le pouvoir de la bourgeoisie par le sien propre. Ce serait pour cette raison que l’intelligentsia socialiste s’efforcerait de diriger en permanence la lutte du prolétariat contre le monde capitaliste et bourgeois. (more…)

¤ Santé et mensonge institutionnalisé : l’escroquerie du traitement orthodoxe du cancer

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 13

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/07/sante-et-mensonge-institutionnalise-lescroquerie-du-traitement-orthodoxe-du-cancer/

Cet article est remarquablement complémentaire de notre traduction du livre de G. Edward Griffin sur le Laétrile et comment l’industrie du médicament en général et américaine en particulier, vérouille les traitements alternatifs dont celui de la B17 bien plus efficace que la trilogie institutionnalisée du charcutage en règle, de l’empoisonnement chimique et de l’empoisonnement par irradiation. L’article ci-dessous citent les travaux des Dr. Gernez et Lacaze. Il est grand temps que les verrous sautent et que la vérité enfin arrive dans la lumière afin de faire passer à la trappe l’obscurantisme pseudo-scientifique de la « médecine » voué corps et âme aux dieux du fric et du pouvoir, sans oublier la mission eugéniste de ceux qui paient pour orienter la « recherche » dans un sens unique et mortifère.

Lire notre dossier sur le Laétrile, Vitamine B17

– Résistance 71 – La vérité très indésirable sur la chimiothérapie AlterInfo 6 Juillet 2013

 url de l’article: http://www.alterinfo.net/La-verite-tres-indesirable-sur-la-chimio_a92233.html

 

Cela fait des années que la chimiothérapie est dénigrée par de très nombreux cancérologues, français et américains et non des moindres, ont osé exprimer leur doute quant aux guérisons obtenues par les voies classiques.

Hardin B Jones, alors professeur de Physique médicale et de Physiologie à Berkeley, avait déjà communiqué en 1956 à la presse les résultats alarmants d’une étude sur le cancer qu’il venait de mener durant vingt-trois ans auprès de cancéreux et qui l’avait conduit à conclure que les patients non traités ne mourraient guère plus vite que ceux qui recevaient la chimiothérapie, bien au contraire. « Les patients qui ont refusé tout traitement ont vécu en moyenne douze ans et demi. Ceux qui se sont soumis à l’intervention chirurgicale et aux autres traitements traditionnels ont vécu en moyenne trois ans seulement[[1]]url:#_ftn1 . » Et le Dr Jones soulevait aussi la question des sommes fabuleuses engendrées par le « Cancer business ». Les conclusions déstabilisantes du Dr Jones n’ont jamais été réfutées. (Walter Last, The Ecologist, vol. 28, n°2, Mars-avril 1998.)

Le 4 octobre 1985, le Pr. G.eorges Mathé confirmait à L’Express : « Il y a de plus en plus de cancers parce que le dépistage est beaucoup plus précoce, mais on ne les maîtrise pas aussi bien qu’on le dit, malgré la chimiothérapie qui est surtout prônée par les chimiothérapeutes et par les laboratoires [ce qu’il  appelait la « cancer-connection], et pour cause : ils en vivent. Si j’avais une tumeur, je n’irais pas dans un centre anticancéreux » (cf. Le Monde, 4 mai 1988). à son tour, le Dr Martin Shapiro écrivait dans un article « Chimiothérapie : Huile de perlimpinpin ? », : « Certains cancérologues informent leurs patients du manque d’évidence que ce traitement soit utile, d’autres sont sans doute égarés par l’optimisme des parutions scientifiques sur la chimiothérapie. D’autres encore répondent à une stimulation économique. Les praticiens peuvent gagner davantage en pratiquant la chimiothérapie qu’en prodiguant consolation et apaisement aux patients mourants et à leurs familles. » (cf. Los Angeles Times, 1erseptembre 1987).

Cet avis est largement partagé par les docteurs E. Pommateau et M. d’Argent qui estiment que la chimiothérapie « n’est qu’un procédé de destruction de cellules malignes comme la chirurgie ou la radiothérapie. Elle ne résout pas le problème capital des réactions de l’hôte qui devrait être, en dernier ressort, les seules à rechercher pour arrêter la poussée cancéreuse »  (Leçons de cancérologie pratique).

Pour sa part, le Pr Henri Joyeux, cancérologue à Montpellier, a déclaré à maintes reprises que « ce sont des intérêts financiers gigantesques qui permettent d’expliquer que la vérité scientifique soit encore aujourd’hui trop souvent occultée : 85 % des chimiothérapies sont contestables, voire inutiles ».

Pour eux, comme pour bien d’autres médecins, les seuls cas de guérison avec cette thérapeutique sont des cas qui peuvent guérir spontanément, c’est-à-dire dans lesquels l’hôte peut organiser ses propres défenses. Il est difficile d’être plus clair : la chimiothérapie ne sert à rien ! Et pour la progression des cas de guérisons, le Dr Jean-Claude Salomon, directeur de recherche au CNRS, cancérologue, estime que le pourcentage de survie à cinq ans après le diagnostic initial s’est accru pour la seule raison que l’on sait faire des diagnostics plus précoces, mais que s’il n’est pas accompagné d’une baisse de la mortalité, l’augmentation du pourcentage de survie à cinq ans n’est pas un indice de progrès. « Le diagnostic précoce n’a souvent pour effet que d’allonger la durée de la maladie avec son cortège d’angoisse. Cela contredit bien des affirmations concernant les prétendues avancées thérapeutiques. » (cf. Qui décide de notre santé. Le citoyen face aux experts, Bernard Cassou et Michel Schiff, 1998) Le Dr Salomon précise qu’on comptabilise sans distinction les vrais cancers et des tumeurs qui n’auraient sans doute jamais provoqué de maladie cancéreuse, ce qui contribue à augmenter artificiellement le pourcentage des cancers « guéris ». Cela augmente aussi, évidemment, celui des cancers « déclarés ». Encore un fait confirmé par le Dr Thomas Dao, qui fut directeur du département de chirurgie mammaire au Roswell Park Cancer Institute de Buffalo de 1957 à 1988 : « Malgré l’usage répandu de la chimiothérapie, le taux de mortalité par cancer du sein n’a pas changé ces 70 dernières années. » Ainsi que par John Cairns, Professeur de microbiologie à l’université d’Harvard, qui a publié en 1985, une critique dans leScientific American : « À part quelques rares cancers, il est impossible de déceler une quelconque amélioration par la chimiothérapie dans la mortalité des cancers les plus importants. Il n’a jamais été établi que n’importe quel cancer peut être guéri par la chimiothérapie. » Nouvelle confirmation du Dr Albert Braverman, hématologue et cancérologue New Yorkais, dans le Lancet : « De nombreux cancérologues recommandent la chimiothérapie pour pratiquement toutes les tumeurs, avec un optimisme non découragé par un échec quasi immanquable […] aucun néoplasme disséminé, incurable en 1975, n’est guérissable aujourd’hui. » (cf. La Cancérologie dans les années 1990,  vol. 337, 1991, p.901). Quant au Dr Charles Moertal, cancérologue de la Mayo Clinic, il admet que : « Nos protocoles les plus efficaces sont pleins de risques et d’effets secondaires ; et après que tous les patients que nous avons traités aient payé ce prix, seule une petite fraction est récompensée par une période transitoire de régression incomplète de la tumeur. »

Alan Nixon, ancien Président de l’American Chemical Society, est encore plus radical : « En tant que chimiste, entraîné à interpréter des publications, il m’est difficile de comprendre comment les médecins peuvent ignorer l’évidence que la chimiothérapie fait beaucoup, beaucoup plus de mal que de bien. » (more…)

6 juillet 2013

¤ Nouvel Ordre Mondial en marche : Nouveau slogan orwellien… « Hors-la-loi est la loi » !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 23 : 54

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/06/nouvel-ordre-mondial-en-marche-nouveau-slogan-orwellien-hors-la-loi-est-la-loi/

Une fois de plus excellente analyse de Paul Craig Roberts ancien secrétaire aux finances du gouvernement Reagan.

Le Nouvel Ordre Mondial montre son vrai visage: La mafia organisée pour le profit du plus petit nombre.

– Résistance 71 –

Hors-la-loi est la nouvelle norme

Dr. Paul Craig Roberts, 5 Juillet 2013, url de l’article original: http://www.paulcraigroberts.org/2013/07/05/lawlessness-is-the-new-normal-paul-craig-roberts/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Dans un certain nombre d’articles et dans mon dernier livre “The Failure of Laissez Faire Capitalism and the Economic Dissolution of the West”, j’ai montré que la crise de la dette souveraine européenne est utilisée pour mettre fin à la souveraineté des pays qui sont membre de l’UE. Il n’y a aucun doute que cela soit vrai, mais la souveraineté des états membres de l’UE n’est que nominale. Bien que les nations individuelles retiennent toujours une certaine “souveraineté” du gouvernement de l’UE, elles sont néanmoins toutes sous le doigt de Washington, comme vient une fois de plus le démontrer, l’action récente et hostile prise par la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal et l’Autriche aux ordres de Washington, contre l’avion transportant le président bolivien Evo Morales.

Volant de retour de Moscou vers la Bolivie, l’avion de Morales s’est vu refusé le survol de leur territoire et l’autorisation de refaire du carburant par les marionnettes de Washington que sont la France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal; ainsi il dût attérir en Autriche, où l’avion présidentiel fut soumis à une fouille de recherche d’Edward Snowden. Ceci est une démonstration de force de Washington pour kidnapper Snowden de Bolivie s’il avait été à bord de l’avion présidentiel, en total défi de la loi internationale afin aussi de donner une leçon aux petits réformateurs comme Morales que l’indépendance aux ordres de Washington n’est pas permise.

Les état marionnettes européens se sont pliés à cette incroyable incartade des règles diplomatiques et de la loi internationale et ce malgré le fait que chacun de ces pays a été averti que Washington espionne en toute impunité leurs gouvernements, leurs diplomates et leurs citoyens. Leur remerciement à Snowden pour ces révélations que Washington enregistrait  chaque communication emanant de leur pays, fut d’aider Washington à capturer Snowden.

Ceci nous donne le degré restant de morale, d’honneur et d’intégrité dans la civilisation occidentale : Zéro !

Snowden a officiellement informé les pays du monde que leurs communications n’ont plus aucune indépendance ni sphère privée de la part des yeux et des oreilles de Washington. L’arrogance et la prétention de Washington est choquante et pourtant aucun pays ne s’est levé contre et offert l’asile politique à Snowden. Le président équatorien Correa a été intimidé et Washington lui a tapé sur les mains pour que Correa retire sa proposition d’asile à Snowden. Pour la Chine et la Russie, les cibles favorites de Washington concernant la diabolisation par les droits de l’Homme, donner l’asile à Snowden aurait été un triomphe propagandiste, mais aucun de ces deux pays n’a voulu faire face aux inévitables confrontations que les représailles de Washington auraient causé.

Bref, les gouvernements des pays du monde veulent bien plus l’argent de Washington et ses bonne grâces que la vérité, l’intégrité ou même leur indépendance.

Les interventions sordides de Washington contre Snowden et Morales donnent au monde une autre chance de tenir Washington pour responsable avant que sa suffisance et sa prétention ne force le monde à choisir entre accepter l’hégémonie américaine ou la 3ème guerre mondiale. Les pays, divisés entre eux et dans la course au fric et aux faveurs ne font en fait que permettre à Washington d’établir quoi que ce soit qu’il juge légitime. La ligne hors-la-loi de Washington est en train d’être établie comme la nouvelle normalité. (more…)

¤ Nouvel Ordre Mondial : Les forces de répression du pays du goulag levant (ex-USA) entraînées par Israël !…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 23 : 51

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/06/nouvel-ordre-mondial-les-forces-de-repression-du-pays-du-goulag-levant-ex-usa-entrainees-par-israel/

Qu’on ne se leurre pas: ce modèle sera étendu à tous les pays de l’empire afin de standardiser la répression le moment venu.

Quand nous parlons de terrorisme d’état généralisé… Nous sommes peut-être encore en dessous de la réalité…

– Résistance 71 –

La police américaine maintenant “entraînée par le DHS israélien”, précurseur de la dictature

Gordon Duff 10 Août 2012 url de l’article original: http://www.presstv.ir/detail/2012/08/10/255432/us-police-now-israelidhs-trained/ 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~ 

Lentement mais sûrement, tous les départements de police aux Etats-Unis, par le truchement du Département de la Sécurité de la Patrie (NdT:Department of Homeland Security ou DHS: la Stasi, Securitate yankee), sont en train d’être entraînés par des groupes israéliens.

Faisant partie de cet entrainement, il y a une propention accrue à l’utilisation d’uniformes militaires, de véhicules blindés, d’armes lourdes, de surveillance illégale, de mensonges aux citoyens, à la presse et aux cours de justice ainsi qu’une interférence systématique avec le système électoral.

Ils deviennent “Israéliens”.

La porte ouverte de cette influence étrangère sur les Etats-Unis fut initiée par le DHS et en particulier par Michael Chertoff, un citoyen israélien qui fut spécifiquement instrumental en tant qu’ancien directeur du DHS, pour implémenter des politiques qui furent évaluées comme étant inconstitutionnelles, des politiques pour lesquelles la nouvelle police américaine “entraînée à l’israélienne” est chargée de bloquer toute opposition.

« L’israélisation” de la police américaine est un processus somme toute assez simple:

- Militarisation totale de la police, des tactiques militaires, un manque de respect essentiel pour la loi, la constitution, les libertés civiles, la liberté de parole et une croissance débridée de la centralisation du pouvoir soumis à une corruption illimitée, le gouvernement par le fric et le crime organisé.

- La suppression systématique de la dissidence

- L’utilisation systématique de l’intimidation afin de contrôler le processus électoral à chaque niveau du gouvernement.

- Une coordination sans faille avec des groupes militaires et “internationalistes” pour préparer à l’internement de masse de vastes secteurs de la population, se chiffrant par millions.

- Une utilisation coordonnée du pouvoir militaire total incluant sans y être limité le bombardement, l’utiisation d’artillerie lourde et les exécutions sommaires. Les mêmes méthodes qu’Israël utilise quotidiennement.

- Toujours plus de contrôle de la presse, basé sur le modèle israélien ayant deux visions “contrôlées” d’un évènement, l’une pro-gouvernement et la seconde celle de “l’opposition contrôlée”.

Infiltration

Il est absolument indispensable de faire la différence entre les entreprises israéliennes et celles travaillant avec le crime organisé quasi-gouvernemental en Amérique. Il est aussi nécessaire que la masse des citoyens, particulièrement les Américains d’origine juive, reconnaissent l’existence d’une campagne systémique de contrôle et de révision de l’histoire et plus sérieusement encore, que des incidents “orchestrés” sont coordonnés avec des groupes se représentant mal eux-mêmes comme défendant les juifs.

Ces groupes et plusieurs noms viennent à l’esprit sont, en réalité, des groupes de guerre psychologique israéliens qui travaillent en fait de manière active avec des terroristes. Quoi, que disons-nous ?

90% du terrorisme mondial, incluant beaucoup d’incidents de meurtres de masse, montre à chaque fois un schéma d’implication d’organisations du renseignement. La vaste majorité des “menaces terroristes” et des “annoncements à effets programmés” sont tracés vers des groupes toujours en liaison avec les mêmes personnes qui montrent le nez à notre porte pour “guérir” la maladie qu’ils ont eux-mêmes créée.

Lorsque j’étais à Abuja au Nigéria, 3 semaines avant l’attaque sur un grand commissariat de police, j’ai rencontré le chef de la sécurité Gordon Obua, un ami proche et lui ai dit ceci:

“Nous avons identifié le quartier général de la police nationale comme une cible potentielle. Il a une grille non gardée et un parking proche du palais présidentiel. Nous prédisons qu’une voiture piégée à l’explosif sera actionnée là, suivie d’une autre attaque à la bombe. Après ces attaques, vous serez approchés par une entreprise de sécurité qui vous offrira non seulement une protection mais aussi un énorme pot-de-vin.”

La réunion se tint dans une suite présidentielle du Transcon Hilton d’Abuja, mon équipe légale en fut témoin. L’attaque comme décrite s’est produite exactement 3 semaines plus tard et l’entreprise qui est venue avec une valise pleine de billets et une promesse de transformer Abuja la belle en “forteresse Abuja”, fait partie des entreprises qui entraînent la police américaine.

Le même groupe est aussi suspecté d’un attentat à la bombe dans une église chrétienne à Alexandrie en Egypte le 1er Janvier 2011, une autre voiture piégée. De manière similaire, de récents attentats au Cameroun, au Kenya et en Tanzanie sont tous “couverts” des mêmes “empreintes”.

Le même groupe a géré le terroriste au slip explosif de Detroit.

Les contacts israéliens qui ont travaillés avec Abdullah Mohamed au Yémen et qui l’ont emmené jusqu’à l’avion vers les Etats-Unis avec une bombe, pas de ticket, pas de passeport et pas de visa, comme l’ont dit deux témoins avocats de Detroit, Kurt et Lori Haskell, ces gens ont aussi travaillé avec la police américaine.

Nous voyons ces choses se produire encore et encore, police, gouvernement, terroristes, tout cela est la même chose.

Bien sûr quelques Américains sont au courant que le porte-parole pour le groupe qui se fait appelé Al Qaïda est en fait un Américain nommé Adam Perlman dont le grand-père a aidé à la fondation de l’ADL ou Anti-Defamation League (NdT: un groupe d’extrême droite états-unien proche des nazis). (more…)

4 juillet 2013

¤ Chemtrails à base de nano-robots : le changement climatique à l’aide d’aérosols auto-réplicants

source : http://chemtrailsplanet.net/2013/07/02/chemtrail-nano-bots-climate-change-through-self-replicating-aerosols/

 

Chemtrail Nano-Bots: Climate Change Through Self-Replicating Aerosols 2

NOTE:  Contrary to disinfo rumors of “conspiracy theory”, the Department of Defense first published “Chemtrails” in 1990 as the title to a chemistry course for new pilots attending the esteemed US Air Force Academy. The term “Chemtrails”, and its implied meaning was eventually adopted by civilian observers to describe unusual jet contrail emissions.  Download 26 MB Chemtrails PDF file  HERE

Also see:  “ Aluminum in Chemtrails Linked to Rapid Increase in Neurogenic Disorders”, – Dr. Russell Blaylock


NANO  CHEMTRAILS

_____________________

Nano-chemtrails comparative size

by William Thomas (Bio)

If you did not enjoy “traditional” chemtrails raining down on you, you are not going to like the new version, which the United States Air Force promises will feature aerial dumps of programmable “smart” molecules tens of thousands of times smaller than the particles already landing people in emergency rooms with respiratory, heart and gastrointestinal complaints.

Under development since 1995, the military’s goal is to install microprocessors incorporating gigaflops computer capability into “smart particles” the size of a single molecule.

Invisible except under the magnification of powerful microscopes, these nano-size radio-controlled chips are now being made out of mono-atomic gold particles. Networked together on the ground or assembling in the air, thousands of sensors will link into a single supercomputer no larger than a grain of sand.

Brought to you by the same military-corporate-banking complex that runs America’s permanent wars, Raytheon Corp is already profiting from new weather warfare technologies. The world’s fourth largest military weapons maker bought E-Systems in 1995, just one year after that military contractor bought APTI, holder of Bernard Eastlund’s HAARP patents.

Raytheon also owns General Dynamics, the world’s leading manufacturer of military Unmanned Aerial Vehicles.

Raytheon also reports the weather for NOAA through its AWIPS  Advanced Weather Information Processing System. According to researcher Brendan Bombaci of Durango, Colorado, these Raytheon computers are directy linked with their UAV weather modification drones. Bombaci reports that NOAA paid Raytheon more than $300 million for this “currently active, 10-year project.”

She goes on to describe the Joint Environmental Toolkit used by the U.S. Air Force in its Weather Weapons System. Just the thing for planet tinkerers.

GREEN LIGHT for DRONES
For public consumption, nano-weather control jargon has been sanitized. “Microelectric Mechanical Sensors” (MMS) and “Global Environmental Mechanical Sensors” sound passively benign. But these ultra-tiny autonomous aerial vehicles are neither M&Ms nor gems. [Space.com Oct 31/05]

According to a U.S. military flier called Military Progress, “The green light has been given” to disperse swarms of wirelessly-networked nano-bots into the troposphere by remotely-controlled UAV drones for “global warming mitigation.”

U.S. Army Tactical Unmanned Aerial Vehicles, as well as U.S. Air Force drones “are slated to deploy various payloads for weather warfare,” Military Progress asserts. This dual mission – to slow global warming and use weather as a weapon – seems somewhat contradictory.

man_made_global_warming_is-chemtrails-xyFIGHTING FOR CLIMATE CHANGE
U.S. Military Inc. is already in the climate change business big time. The single biggest burner of petroleum on this planet, its high-flying aircraft routinely rend Earth’s protective radiation shielding with nitrous oxide emissions, while depositing megatons of additional carbon, sulfur and water particles directly into the stratosphere – where they will do three-times more damage than CO2 alone.

Go figure. A single F-15 burns around 1,580 gallons an hour. An Apache gunship gets about one-half mile to the gallon. The 1,838 Abrams tanks in Iraq achieve five gallons to the mile, while firing dusty radioactive shells that will continue destroying human DNA until our sun goes supernova.

A single non-nuclear carrier steaming in support burns 5,600 gallons of bunker fuel in an hour – or two million gallons of bunker oil every 14 days. Every four days, each carrier at sea takes on another half- million gallons of fuel to supply its jets.

The U.S. Air Force consumed nearly half of the Department of Defense’s entire fuel supply in 2006, burning 2.6 billion gallons of jet fuel aloft.

While flying two to five-hour chemtrails missions to reflect incoming sunlight and slow global warming, a single KC-10 tanker will burn 2,050 gallons of highly toxic jet fuel every hour. The larger and older KC-135 Stratotanker carries 31,275 gallons of chemtrails and burns 2,650 gallons of fuel per hour.

The EPA says that each gallon of gasoline produces 19.4 pounds of CO2. Each gallon of diesel produces 22.2 pounds of CO2.

Total it up and routine operations by a military bigger than all other world militaries combined puts more than 48 billion tons of carbon dioxide into the atmosphere every year. Nearly half that total could be eliminated by ending the wars against Iraq and Afghanistan. [TomDispatch.com June 16/07; huffingtonpost.com Oct 29/07]

NANO RAIN
Meanwhile, the 60 year quest for weather warfare continues. Though a drone cannot carry a heavy payload, more sub-microscopic weather modification particles can be crammed into a UAV Predator than all the chemtrail slurry packed into a tanker the size of a DC-10. T

According to the air force’s own weather modification study, Owning The Weather 2025, clouds of these extremely teeny machines will be dropped into hurricanes and other weather systems to blend with storms and report real time weather data to each other and a larger sensor network.

Then these smart particles will be used to increase or decrease the storm’s size and intensity – and “steer” it to “specific targets”.

The air force report boasted that nano-chemtrails “will be able to adjust their size to optimal dimensions for a given seeding situation and make adjustments throughout the process.” Instead of being sprayed into the air at the mercy of the winds aloft, as is the fate of normal chemtrails, nano versions will be able to “enhance their dispersal” by “adjusting their atmospheric buoyancy” and “communicating with each other” as they steer themselves in a single coordinated flock within their own artificial cloud.

Nano-chemtrails will even “change their temperature and polarity to improve their seeding effects,” the air force noted. [Daily Texan July 30/07]

Rutgers University scientist J. Storrs Hall held out the military’s hope that these new nano weather-warrior bots: “Interconnected, atmospherically buoyant, and having navigation capability in three dimensions – clouds of microscopic computer particles communicating with each other and with a control system, could provide tremendous capability.”

Sounds expensive.

“It is potentially relatively inexpensive to do,” Hall clarified. “About the same price per pound as potatoes.”

Why so cheap? Because nano particles can be potentially self-replicating. That is, they can be made to reproduce themselves until programmed to stop.

Hopefully.

Maybe.

Sometimes.

Chemtrails tankers Panel Header-B

Owning The Weather goes on to say that the USAF will “manage and employ a weather-modification capability by the Weather Force Support Element.” These weather forces will use real-time updates from swarms of the nano-size “smart sensors” to model developing weather patterns with a super-duper computer.

Based on continually updated forecast, the weather warriors will fly follow-on missions as needed to tweak the storm. It’s perfect, crows the air force. “The total weather-modification process becomes “a real-time loop of continuous, appropriate, measured interventions, and feedback capable of producing desired weather behavior.”

Really?

Weather modification did not work too well with Katrina.

If the notion of inserting Autonomous Intelligence nanobots into weather systems to monitor, steer and mess with them seems risky, just wait. Around the next cloud corner are coming swarms of airborne nano-bots to optimize wind dispersal patterns for germ warfare. Or chemtrails.

But there’s one small hitch. Nobody knows how Earth’s atmosphere works. It is so big, so complex and so unpredictable, even real-time nano-snapshots are ancient history as soon as they are taken.

This is why the air force said, “Advances in the science of chaos are critical to this endeavor.”

Good luck. After a decade of trying, not even a 48-hour weather forecast can be made without constant surprises.

Because they cannot be graphed in a cause-and-effect straight line, chaotic “non-linear” weather processes can morph unexpectedly, defying predicted weather modification inputs. Just ask Beijing.

Then there’s the matter of accidental genocide. I mean human health.

SICKOS
The chemtrails we are too familiar with after a decade-long dose continue to inflict eye infections, nosebleeds, skin sores, muscle pain, chronic exhaustion, weakened immunity, acute asthma and allergies, short-term memory loss and heart attacks on people in more than a dozen countries. [Chemtrails Confirmed 2008 by William Thomas]

Small particulates like the aluminum oxide found in chemtrails also kill.

Dr. Dan Woodard calls aluminum oxide a “nuisance dust”. This MD says that prolonged exposures to very high concentrations of particulates that are visible in the air “can produce pulmonary fibrosis, somewhat like the silicosis formerly seen in miners.”

“At one time it was thought to precipitate Alzheimer’s disease, but more recent research has shown it is almost certainly unrelated,” Dr. Woodward adds.

Nano-particles of alumina are highly reactive and can cross the blood-brain barrier  “ Aluminum in Chemtrails Linked to Rapid Increase in Neurogenic Disorders”, – Dr. Russell Blaylock

It’s the tiny size of chemtrail fallout – one-tenth the width of the human hair – that make people very ill. The EPA warns that there is a strong link between all tiny particles and thousands of premature deaths each year.

Two key studies from the early 1990′s by the Harvard School of Public Health and the American Cancer Society found strong links between high levels of small particles and a rise in death rates. In an article headlined, “Tiny Particles Can Kill” the August 5, 2000 issue of New Scientistpointed to findings in six cities over 16 years showing that “city-dwellers in Europe and the U.S. are dying young because of microscopic particles in the air.”

According to the New York Times, “microscopic motes… are able to infiltrate the tiniest compartments in the lungs and pass readily into the bloodstream.” Particles in the size range called for by the Welsbach Patent describing chemtrails are “most strongly tied to illness and early death, particularly in people who are already susceptible to respiratory problems.” [New York Times Oct 14/06]

The Welsbach Chemtrails Patent US 5003186 calls for megatons of 10 micron-size aluminum oxide particles to be spread in the atmosphere. The EPA calls particles this small “an extreme human health hazard” leading to 5% increased death rate within 24 hrs.

“Hearts as well as lungs can be damaged by ultra-fine particles small enough to get into the bloodstream and inflame tissues and cells,” reports the LA Times. “After they reach the heart, the particles are thought to cause a stress reaction in cells, producing inflammation that contributes to heart disease. The particles also may cause blood clots.” [Los Angeles Times Dec 29/03]

The Neurotoxicology (brain poisoning) division of the U.S. Environmental Protection Agency says that exposure to airborne Particulate Matter “is an environmental health risk of global proportions.” [Health Risks Of Aerosoled Particulates PubMed Abstract]

The EPA explains that by penetrating deep into the lungs and circulatory system, these dust-size particles “are implicated in tens of thousands of deaths annually from both respiratory and coronary disease.”

POP QUIZ: What do you think will happen when nano-size machines tens of thousands of times smaller than this are sprayed into the open air?

“SMART PARTICLES” IN YOUR BRAIN MAKE YOU DEAD
Nanoparticles might better be called Nastyparticles because they make a beeline for the brain as soon as they are inhaled. Not surprisingly, they tend to accumulate and clump in the area of the brain that deals with smell. Too big to pass back through the blood-brain barrier, they become trapped there. [Nature.com Jan 5/04]

Dr. Celine Filippi also observed that nanoparticles inhaled into the lungs are so mall they easily cross the lung barrier and enter the blood. “Particles in the blood can reach the liver, amongst other organs.” [globalresearch.ca Oct 21/07]

NANO CHEMTRAILS
So are we being sprayed with nano-chemtrails?

Owning The Weather 2025 was published in 1995 and discussed only non-classified military weather modification projects. Hall’s Overview of Nanotechnology also appeared in 1995, when nanotech was in its Frankenstein infancy. Since then, many sources tell us, nanotech has gone exponential. [nanotech-now.com]

HANK CALLS
The term “nano-chemtrails” on my homepage prompted my trusted military informant I’ve dubbed “Hank” to call.

“They have them,” he confirmed. The U.S. Air Force has occasionally added nanoparticles to the chemtrail mix to demonstrate proof of concept.

“We’re way beyond science fiction,” Hank confirmed. ” You can hide just about anything you want in a chemtrail – including nanotubes.Chemtrails are being altered for whatever spectrum of wavelength they’re trying to bounce off of them.

Morgellons Syndrome Photos

The specimen in the dish is expectorant from a “positive” Morgellons red wine test.  The patient drinks and holds a small amount of  red wine  in the mouth for about one minute then spits the contents into a dish.  If  “clumps” of fibers are seen, this probably indicates the patient has been exposed to bio-engineered fibers that can manifest as a Morgellons-like syndrome of skin lesions with protruding fibers.  (source)

Carnicom morgellons red-wine peroxide testExpectorant from “positive” red-wine/peroxide test

 

MORGELLONS  (Carnicom Institute)
What about Morgellons? Is there any connection between this bizarre and frightening malady and nano experiments?”You’re not going to like this,” Hank said. “Morgellons is one unintended manifestation of nano spray experiments. “Morgellons manifests – or presents” – as intolerable itching in the skin followed by alien eruptions of thin hairs or tendrils through the skin. “It’s basically the same as excreting something through a hair follicle,” Hank said.He meant a toxin – something foreign to the body.”If you manufacture a liquid super-cyrstalline structure, vibrate it a little and give it an electrical charge – it will form into a chain.”These nanotubes will be invisible to the eye, of course. But their tendency to clump together could eventually make them big enough to be photographed and posted on the web. 

How much nanocrap has been sprayed so far?

“Tens of tons,” he replied.

Tens of tons of molecules?

“Much of it is still up there,” Hank went on to explain. This is because nanoparticles are so light and small they tend bind to bind with oxygen molecules. And piggybacking on oxygen particles makes them buoyant.

“It travels worldwide,” Hank continued. “Some of it comes down. Whatever it’s exposed to up there it brings down here. We get exposed to it. We breathe it in, we ingest it. It accrues in the same spot every time. And attracts more of it… “

In the liver.

And brain.

“The fallout would look like a prion disease,” Hank said.

“Fallout from nanoparticles would eat holes in our brains?”

“Pretty much. Nano particles are ionized particles that go to what attracts them…. Because of their electro-chemical properties, they are attracted to the potassium-calcium channel in the brain.”

Think about it, he said. “If they are capable of withstanding the corrosive upper atmosphere – corrosive sunlight and all those (industrial) chemicals – what would they have to be manufactured out of? Does the body manufacture anything that can deal with that? Who will come forward and say these are good?

NUISANCE
A person shall not discharge from any source whatsoever such quantities of air contaminants or other material which cause injury, detriment, nuisance, or annoyance to any considerable number of persons or to the public, or which endanger the comfort, repose, health or safety of any such persons or the public, or which cause, or have a natural tendency to cause, injury or damage to business or property.
-EPA Air Quality Management Rule 402.

______________________

Share this:

Like this:

 

2 Comments

¤ Nouvel Ordre Mondial: La division au sommet de la pyramide du pouvoir impérial s’accentue…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 35

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/03/nouvel-ordre-mondial-la-division-au-sommet-de-la-pyramide-du-pouvoir-imperial-saccentue/

Le prix de la vérité Thierry Meyssan 1er Juillet 2013  url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article179172.html

Alors que la presse internationale traite les informations d’Edward Snowden comme des révélations sur le programme PRISM et feint de découvrir ce que tout le monde pouvait savoir depuis longtemps, Thierry Meyssan s’intéresse au sens de cette rébellion. De ce point de vue, il attache beaucoup plus d’importance au cas du général Cartwright, également mis en examen pour espionnage.

Les fonctionnaires états-uniens, civils ou militaires, qui encourent 30 ans minimum de réclusion pour avoir révélé à la presse des secrets d’État US, sont-ils des « lanceurs d’alerte » exerçant un contre-pouvoir dans un système démocratique ou des « résistants à l’oppression » d’une dictature militaro-policière ? La réponse à cette question ne dépend pas de nos propres opinions politiques, mais de la nature de l’État US. Cette réponse change totalement si l’on se concentre sur le cas de Bradley Manning, le jeune soldat gauchiste de Wikileaks, ou si on y intègre le cas du général Cartwright, conseiller militaire du président Obama, mis en examen jeudi 27 juin 2013 pour espionnage.

Ici, un retour en arrière est nécessaire pour comprendre comment on passe de l’« espionnage » au profit d’une puissance étrangère à la « déloyauté » face à une organisation criminelle qui vous emploie.

Pire que la censure : la criminalisation des sources

Le président des États-Unis et Prix Nobel de la paix, Woodrow Wilson, tenta de donner à l’Exécutif le pouvoir de censurer la presse lorsque la « sécurité nationale » ou la « réputation du gouvernement » sont en jeu. Dans son discours sur l’état de l’Union (7 décembre 1915), il déclara : « Il y a des citoyens des États-Unis … qui ont versé le poison de la déloyauté dans les artères mêmes de notre vie nationale, qui ont cherché à traîner l’autorité et la bonne réputation de notre gouvernement dans le mépris … à détruire nos industries … et à avilir notre politique au profit d’intrigues étrangères …. Nous sommes sans lois fédérales adéquates …. Je vous exhorte à faire rien de moins que de sauver l’honneur et le respect de soi de la nation. De telles créatures de la passion, de la déloyauté, et de l’anarchie doivent être écrasées  » [1].

Cependant, le Congrès ne le suivit pas immédiatement. À la suite de l’entrée en guerre des États-Unis, il vota l’Espionage Act, reprenant l’essentiel de l’Official Secrets Act britannique. Il ne s’agit plus de censurer la presse, mais de lui couper l’accès à l’information en interdisant aux dépositaires des secrets d’État de les communiquer. Ce dispositif permet aux Anglo-Saxons de se présenter comme des « défenseurs de la liberté d’expression », alors qu’ils sont les pires violateurs du droit démocratique à l’information, défendu constitutionnellement par les pays scandinaves.

Le silence, pas le secret

De la sorte, les Anglo-Saxons restent moins bien informés de ce qui se passe chez eux que ne peuvent l’être les étrangers. Par exemple, durant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada purent ainsi maintenir le secret chez eux sur le Projet Manhattan de construction de la bombe atomique, alors qu’il employait 130 000 personnes pendant 4 ans et qu’il était largement pénétré par les services secrets étrangers. Pourquoi ? Parce que Washington ne préparait pas cette arme pour cette guerre, mais pour la suivante, contre l’Union soviétique. Comme l’ont montré les historiens russes, la capitulation du Japon fut reportée jusqu’à ce qu’Hiroshima et Nagasaki soient détruites, comme avertissement à l’URSS. Si les États-uniens avaient su que leur pays disposait d’une telle arme, leurs dirigeants auraient eu à l’utiliser pour en finir avec l’Allemagne et non pas pour menacer l’allié soviétique au détriment des Japonais. En réalité, la Guerre froide commençait avant la fin de la Seconde Guerre mondiale [2]. (more…)

1 juillet 2013

¤ Brzezinski : L’Arabie Saoudite, le Qatar et leurs alliés occidentaux ont orchestré la crise syrienne

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 56

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/01/nouvel-ordre-mondial-brzezinski-a-til-pete-un-plomb/

Nouvel Ordre Mondial : Brzezinski a t’il pété un plomb ?…

En lisant ce qui suit, on pourrait certes le penser. Comment ? Le chantre du Nouvel Ordre Mondial, le bras gauche de David Rockefeller (le bras droit étant Henry Kissinger), fondateur de la Commission Trilatérale avec son patron de toujours Rockefeller, meuble inamovible du CFR, ancien conseiller à la sécurité nationale du président Carter, créateur d’Al Qaïda avec Robert Gates (ancien de la CIA et ex-ministre de la défense yankee récent sous Bush et Obama I) en Afghanistan à la fin des années 1970, cet idéologue, stratège à la haine farouche et durable de tout ce qui est russe, vient nous dire que les roitelets du Golfe et leurs « alliés occidentaux » (lire: France, Grande-Bretagne, mais pas Etats-Unis et Israël, eux victimes stupéfaites de la fourberie des autres  bien sûr…) sont responsables du chaos syrien ?

Le gars est-il en train de se retourner contre ses maîtres ?

Bien sûr que non ! C’est le principe « bouc-émissaire ». Dans la plus pure tradition stratégique et politique américaine, la trahison et le mensonge sont de rigueurs. Montrer du doigt les boucs-émissaires pour mieux se dérober et se disculper, tout en montant ceux dont on veut se débarrasser les uns contre les autres (ici, les soi-disants « rebelles », vrais mercenaires à la solde de l’empire). Il est aussi très possible que l’empire ait décidé de tirer le bouchon de vidange sur Qatar, Arabie Saoudite et autres monarchies criminelles devenues encombrantes, sans compter qu’il faille toujours contrôler (pas exploiter, contrôler) les ressources pétrolières et gazières.

Ceci dit, il est très possible que l’oligarchie en ait ras la casquette du laquais Obama qui n’en fait peut-être pas assez à son goût. Brzezinski a été le conseiller en politique étrangère d’Obama durant sa première campagne électorale. Rockefeller l’envoie avec les démocrates, tandis qu’il a mis Kissinger dans le giron républicain depuis 50 ans, mais ils ne rendent de compte qu’à Rockefeller. Brzezinski et Kissinger sont les voix de Rockefeller et des intérêts du plus gros cartel monopoliste à ce jour au pays du goulag levant. Ce sont les paroles des évangiles du NOM selon St Rockefeller énoncées par les archevêques Brzezinski et Kissinger !

Brzezinski est toujours le messager. Ici il vient nous annoncer la prochaine phase de l’établissement du Nouvel Ordre Mondial, en bon caniche aux ordres.

– Résistance 71 –

Brzezinski: L’Arabie Saoudite, le Qatar et leurs alliés occidentaux ont orchestré la crise syrienne

 Press TV 29 Juin 2013 url de l’article original: http://www.presstv.ir/detail/2013/06/29/311339/ksa-qatar-orchestrated-syria-crisis/ ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

L’ancien conseiller à la sécurité nationale du président Carter dit que la crise actuelle qui sévit en Syrie a été orchestrée par l’Arabie Saoudite, le Qatar et leurs alliés occidentaux.

“Fin 2011 il y a eu des manifestations en Syrie produites par la sécheresse et envenimées par deux autocraties bien connues du Moyen-Orient: le Qatar et l’Arabie Saoudite” a dit Zbigniew Brzezinski dans un entretien avec National Interest le 24 Juin.

Il a aussi ajouté que le président américain Obama a aussi soutenu les troubles en Syrie et avait soudainement annoncé que le président Bachar Al-Assad “devait partir”, sans apparemment aucune préparation réelle pour que ceci se produise.

“Puis au printemps 2012, l‘année des élections ici, la CIA sous le commandement du général Petraeus, d’après le New York Times du 24 Mars courant dans un article très révélateur, monte une gros effort d’assistance aux Qataris et aux Saoudiens et les met en relation avec la Turquie pour ce faire,” a dit Brzezinski, ancien NSA de Carter et maintenant consultant et trustee pour le Center for Strategic and International Studies et professeur vétéran de l’école des études avancées internationales de l’université John Hopkins.

Critiquant la politique du gouvernement Obama (NdT: après avoir été son conseiller en politique extérieure durant la 1ère campagne présidentielle de 2008…) concernant la Syrie, il a demandé “Etait-ce une position stratégique ? Pourquoi avons-nous d’un seul coup décidé que la Syrie devait-être déstabilisée et son gouvernement renversé ? Ceci a t’il été expliqué au peuple américain ? Ensuite dans la seconde partie de 2012, spécifiquement avant les élections, la marée du conflit s’est quelque peu retournée contre les rebelles. Et il devient très clair que bon nombre de ces rebelles ne sont pas si “démocrates”, alors toute la politique commence alors a être reconsidérée.”

“Je pense que ces choses se doivent d’être clarifiées de façon à ce que tout le monde puisse avoir une bien meilleure compréhension sur ce qu’est le but de la politique américaine,” a ajouté Brzezinski. (more…)

¤ Les mercenaires de « Blackwater » ont été engagés pour protéger le parlement grec !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 23

vendredi, 05 avril 2013 18:29

Les mercenaires de « Blackwater » ont été engagés pour protéger le parlement grec !

IRIB-L’ambassadeur Leonidas Chrysanthopoulos a provoqué des remous quand il a déclaré à un journal diplomatique canadien que le gouvernement grec avait accrédité la société Blackwater – une puissante armée de mercenaires – pour assurer la sécurité militaire du Parlement grec !

Il a affirmé que certains de ses membres se sont engagés dans des activités d’opérations secrètes dans des régions telles que l’Irak et l’Afghanistan tandis que d’autres disent qu’ils se considèrent comme étant au-dessus de la loi ! En fait, un rapport paru sur Young Turks indique qu’ils ont été impliqués dans des crimes de guerre internationaux en Irak !

Le rapport a été confirmé le 1er février 2013, lorsque le site d’information militaire grec Defencenet, a cité les mêmes sources que le journal canadien. Selon Defencenet, le contrat est présumé avoir été signé par l’ancien président du Parlement Evangelos Meimarakis. Évidemment, cette information, et choquante révélation, soulève de nombreuses inquiétudes quant à la sécurité des citoyens grecs et la violation des principes fondamentaux énoncés dans la Constitution grecque. Si l’information est vraie, parce qu’il y a encore quelques doutes au sujet de cette histoire, alors le gouvernement doit rendre des comptes et ceux qui sont impliqués dans cette histoire doivent démissionner et être immédiatement traduits en justice.

Blackwater ou Academi – précédemment connu sous le nom de Blackwater Worldwide est une société militaire privée fondée en 1997 par Erik Prince et Al Clark, un homme de droite qui, apparemment, était un grand fan de la famille Bush.

Voici la déclaration de l’ambassadeur grec au Canada qui a causé une telle agitation en Grèce, telle que diffusée sur le site d’information gréco-thessalonicien :

« Question : Beaucoup d’observateurs croient également que la crise a été aggravée par les tendances politiques en Grèce : des premiers ministres avec la “tête dans le sable” pour éviter d’avoir à prendre des décisions difficiles, des gouvernements minoritaires faibles, des mouvements de protestation destructeurs, la croissance de l’extrémisme, etc. Comment évaluez-vous l’état contemporain de la démocratie grecque et la capacité des partis politiques à créer un environnement qui peut promouvoir des solutions ou créer des obstacles ?

Réponse : Je crois que la crise a été aggravée par les mauvaises mesures d’austérité imposées à la Grèce par la soi-disant troïka (FMI-UE et la Banque centrale européenne) et le manque de courage des gouvernements grecs a s’y opposer ou à les négocier. Le FMI a admis publiquement que des erreurs ont été faites. De nombreux Grecs souffrent à cause de ces mesures. Le FMI a récemment admis qu’il ne s’attendait pas à des niveaux élevés de récession. Mais les erreurs doivent être payées. C’est une honte que le gouvernement grec n’ai pas estimé le coût des dommages de ces erreurs dans le pays et demande que celle-ci soient réduites à la soi-disant dette.

La démocratie n’existe plus en Grèce. Les mesures d’austérité récemment adoptées étaient inconstitutionnelles selon les plus hauts tribunaux grecs. Un membre du Parlement, et ancien ministre, a déclaré sans honte à la télévision que ces mesures sont inconstitutionnelles, mais qu’il devait voter pour elles. De cette façon, il ouvertement violé l’engagement qu’il avait pris quand il a prêté serment de protéger la Constitution.

Le gouvernement grec a récemment conclu un accord avec la société remplaçante de Blackwater pour engager des mercenaires pour la protection du Parlement. Cependant, les parlements dans les démocraties n’ont besoin d’aucune protection. Des directives ont été remises aux médias sur ce qui peut être dit et toléré et ce qui ne peut pas être toléré. Les journalistes qui ne se conforment pas sont harcelés par des agents du gouvernement ou arrêtés. Un autre journaliste a été sommairement congédié de la télévision d’État après avoir montré le Premier Ministre se faire huer lors de la fête nationale du 28 octobre. Et l’UE ne s’intéresse pas à la démocratie en Grèce comme elle s’y intéresse dans d’autres pays comme la Turquie. » (more…)

1...34567...14

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT