4 décembre 2011

Que se passe-t-il en Syrie ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 20 : 06

Que se passe-t-il en Syrie ? dans Politique/Societe arton6376-6631c

Alors que des centaines de Syriens, civils et militaires, viennent de tomber sous les coups de snipers financés par les saidiris et encadrés par la CIA, les médias occidentaux accusent le gouvernement de Bachar el-Assad de tirer sur sa population et sur ses propres forces de l’ordre. Cette campagne de désinformation vise à justifier une possible intervention militaire occidentale. Le philosophe Domenico Losurdo rappelle que la méthode n’est pas nouvelle. Simplement, les nouveaux moyens de communication l’ont rendue plus sophistiquée. Désormais, le mensonge n’est pas seulement véhiculé par la presse écrite et audiovisuelle, il passe aussi par Facebook et YouTube.

Depuis quelques jours, des groupes mystérieux tirent sur les manifestants et, surtout, sur les participants aux funérailles qui ont suivi les événements sanglants. De qui sont composés ces groupes ? Les autorités syriennes soutiennent qu’il s’agit de provocateurs, essentiellement liés aux services secrets étrangers. En Occident, par contre, même à gauche on avalise sans aucun doute la thèse proclamée en premier lieu par la Maison-Blanche : ceux qui tirent sont toujours et seulement des agentssyriens en civil. Obama est-il la bouche de la vérité ?

L’agence syrienne Sana rapporte la découverte de « bouteilles de plastique pleines de sang » utilisé pour produire « des vidéos amateurs contrefaites » de morts et blessés chez les manifestants. Comment lire cette information, que je reprends de l’article de L. Trombetta dans La Stampa du 24 avril ? Peut-être les pages qui suivent, tirées d’un essai qui sera bientôt publié, contribueront-elles à jeter quelque lumière là-dessus. Si quelqu’un se trouvait étonné voire incrédule à la lecture du contenu de mon texte, qu’il n’oublie pas que les sources que j’y utilise sont presque exclusivement « bourgeoises » (occidentales et pro-occidentales). (Voir aussi addenda en fin de texte, NdT).

« Amour et vérité »

Ces derniers temps, par les interventions surtout de la secrétaire d’État Hillary Clinton, l’administration Obama ne rate pas une occasion de célébrer Internet, Facebook, Twitter comme instruments de diffusion de la vérité et de promotion, indirectement, de la paix. Des sommes considérables ont été attribuées par Washington pour potentialiser ces instruments et les rendre invulnérables aux censures et attaques des « tyrans ». En réalité, pour les nouveaux media comme pour les plus traditionnels, la même règle est de mise : ils peuvent aussi être des instruments de manipulation et d’attisement de la haine et même de la guerre. La radio a été savamment utilisée en ce sens par Goebbels et par le régime nazi.

Pendant la Guerre froide, plus encore qu’un instrument de propagande, les transmissions radio ont constitué une arme pour les deux parties engagées dans le conflit : la construction d’un efficient « Psychological Warfare Workshop » est un des premiers devoirs assignés à la CIA . Le recours à la manipulation joue un rôle essentiel aussi à la fin de la Guerre froide ; entre-temps, à côté de la radio, est intervenue la télévision. Le 17 novembre 1989, la « révolution de velours » triomphe à Prague, avec un mot d’ordre qui se voulait gandhien : « Amour et Vérité ». En réalité un rôle décisif est joué par la diffusion de la fausse nouvelle selon laquelle un étudiant avait été « brutalement tué » par la police. C’est ce que révèle, satisfait, à vingt ans de distance, « un journaliste et leader de la dissidence, Jan Urban » protagoniste de la manipulation : son « mensonge » avait eu le mérite de susciter l’indignation de masse et l’effondrement d’un régime déjà périclitant.

À la fin de 1989, bien que fortement discrédité, Nicolae Ceausescu est encore au pouvoir en Roumaine. Comment le renverser ? Les mass media occidentaux diffusent massivement dans la population roumaine les informations et les images du « génocide » perpétré à Timisoara par la police de Ceausescu. Qu’était-il arrivé en réalité ? Laissons la parole à un prestigieux philosophe (Giorgio Agamben), qui ne fait pas toujours preuve de vigilance critique à l’égard de l’idéologie dominante mais qui a synthétisé ici de façon magistrale l’affaire dont nous traitons :

« Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, des cadavres à peine enterrés ou alignés sur les tables des morgues ont été déterrés en hâte et torturés pour simuler devant les caméras le génocide qui devait légitimer le nouveau régime. Ce que le monde entier avait sous les yeux en direct comme vérité sur les écrans de télévision, était l’absolue non-vérité ; et bien que la falsification fût parfois évidente, elle était de toutes façons authentifiée comme vraie par le système mondial des media, pour qu’il fût clair que le vrai n’était désormais qu’un moment du mouvement nécessaire du faux » .

Dix ans après, la technique décrite ci-dessus est de nouveau mise en acte, avec un succès renouvelé. Une campagne martèle l’horreur dont s’est rendu responsable le pays (la Yougoslavie) dont le démembrement a déjà été programmé et contre lequel on est déjà en train de préparer la guerre humanitaire :

« Le massacre de Racak est atroce, avec des mutilations et des têtes coupées. C’est une scène idéale pour susciter l’indignation de l’opinion publique internationale. Quelque chose semble étrange dans la tuerie. Les Serbes tuent d’habitude sans procéder à des mutilations […] Comme la guerre de Bosnie le montre, les dénonciations d’atrocités sur les corps, signes de tortures, décapitations, sont une arme de propagande diffuse […] Peut-être n’est-ce pas les Serbes mais les guérilleros albanais qui ont mutilé les corps » .

Si ce n’est qu’à ce moment-là, les guérilleros de l’UCK ne pouvaient pas être suspectés d’une telle infamie : c’étaient des freedom fighters, des combattants de la liberté. Aujourd’hui, au Conseil d’Europe, le leader de l’UCK et père de la patrie au Kosovo, Hashim Thaci, « est accusé de diriger un clan politico-criminel né à la veille de la guerre » et impliqué dans le trafic non seulement d’héroïne mais aussi d’organes humains. Voici ce qui arrivait sous sa direction au cours de la guerre : « Une ferme à Rripe, en Albanie centrale, transformée par les hommes de l’UCK en salle d’opération, avec comme patients des prisonniers de guerre serbes : un coup dans la nuque, avant d’explanter leurs reins, avec la complicité de médecins étrangers » (on présume occidentaux) . Et vient ainsi au jour la réalité de la « guerre humanitaire » de 1999 contre la Yougoslavie ; mais pendant ce temps son démembrement a été porté à terme et au Kosovo s’installe et veille une énorme base militaire étasunienne.

Faisons un autre saut en arrière de plusieurs années. Une revue française de géopolitique(Hérodote) a mis en relief le rôle essentiel joué, au cours de la « révolution des roses » qui a lieu en Géorgie à la fin de 2003, par les réseaux télévisés qui sont aux mains de l’opposition géorgienne et par les réseaux occidentaux : ils transmettent sans discontinuer l’image (qui s’est révélée ensuite fausse) de la villa qui serait la preuve de la corruption d’Edouard Chevardnadze, le dirigeant qu’il s’agit de renverser. Après la proclamation des résultats électoraux qui signent la victoire de Chevardnadze et qui sont déclarés frauduleux par l’opposition, celle-ci décide d’organiser une marche sur Tbilissi, qui devrait sceller « l’arrivée symbolique, et pacifique même, dans la capitale, de tout un pays en colère ».

Bien que convoquées de tous les coins du pays à grands renforts de moyens propagandistes et financiers, ce jour-là affluent pour la marche entre 5 000 et 10 000 personnes : « ce n’est rien pour la Géorgie » ! Et pourtant grâce à une mise en scène sophistiquée et de grande professionnalité, la chaîne de télé la plus diffusée du pays arrive à communiquer un message totalement différent : « L’image est là, puissante, celle d’un peuple entier qui suit son futur président ». Désormais les autorités politiquessont délégitimées, le pays est désorienté et abasourdi et l’opposition plus arrogante et agressive quejamais, d’autant plus que les médias internationaux et les chancelleries occidentales l’encouragent et la protègent . Le coup d’État est mûr, il va porter au pouvoir Mikhaïl Saakashvili, qui a fait ses études aux USA, parle un anglais parfait et est en mesure de comprendre rapidement les ordres de ses supérieurs. Internet comme instrument de liberté

Venons-en maintenant aux nouveaux media, particulièrement chers à Madame Clinton et à l’administration Obama. Pendant l’été 2009 on pouvait lire dans un quotidien italien réputé :

« Depuis quelques jours, sur Twitter, circule une image de provenance incertaine […] Devant nous, un photogramme d’une valeur profondément symbolique : une page de notre présent. Une femme avec le voile noir, qui porte un t-shirt vert sur des jeans : extrême Orient et extrême Occident ensemble. Elle est seule, à pieds. Elle a le bras droit levé et le poing fermé. Face à elle, imposant, la gueule d’un SUV, du toit duquel émerge, hiératique, Mahmoud Ahmadinejad. Derrière, les garde du corps. Le jeu des gestes touche : de provocation désespérée, celui de la femme ; mystique, celui du président iranien ».

Il s’agit d’ « un photomontage », qui certes semble « vraisemblable », pour arriver plus efficacement à « conditionner des idées, des croyances » . D’autre part, les manipulations abondent. À la fin du mois de juin 2009, les nouveaux media en Iran et tous les moyens d’information occidentaux diffusent l’image d’une belle fille touchée par une balle : « Elle commence à saigner, elle perd conscience. Dans les secondes qui suivent ou peu après, elle est morte. Personne ne peut dire si elle a été prise dans le feu croisé ou si elle a été touchée de façon ciblée ».

Mais la recherche de la vérité est la dernière chose à laquelle on pense : ce serait de toutes façons une perte de temps et ça pourrait même se révéler contre-productif. L’essentiel est ailleurs : « à présent la révolution a un nom : Neda ». On peut alors diffuser le message désiré : « Neda innocente contre Ahmadinejad », ou bien : « une jeunesse courageuse contre un régime vil ». Et le message s’avère irrésistible : « Il est impossible de regarder sur Internet de façon froide et objective la vidéo de Neda Soltani, la brève séquence où le père de la jeune femme et un médecin essaient de sauver la vie de le jeune iranienne de vingt-six ans » . Comme pour le photomontage, dans le cas aussi de l’image de Neda, nous sommes en présence d’une manipulation sophistiquée, attentivement étudiée et calibrée dans tous ses détails (graphiques, politiques et psychologiques) dans le but de discréditer et de rendre la plus odieuse possible la direction iranienne. (Voir addenda en fin de texte, NdT).

Et nous arrivons ainsi au « cas libyen ». Une revue italienne de géopolitique a parlé à ce propos d’ « utilisation stratégique du faux », comme le confirme en premier lieu la « déconcertante affaire des fausses fosses communes » (et d’autres détails sur lesquels j’ai attiré l’attention). La technique est celle dont on se félicite et qu’on utilise depuis des décennies, mais qui à présent, avec l’avènement des nouveaux media, acquiert une efficience terrible : « La lutte est d’abord représentée comme un duel entre le puissant et le faible sans défense, et rapidement transfigurée ensuite en une opposition frontale entre le Bien et le Mal absolus ». Dans ces circonstances, loin d’être un instrument de liberté, les nouveaux media produisent le résultat opposé. Nous sommes en présence d’une technique de manipulation, qui « restreint fortement la liberté de choix des spectateurs » ; « les espaces pour une analyse rationnelle sont comprimés au maximum, en particulier en exploitant l’effet émotif de la succession rapide des images » .

Et ainsi, on retrouve pour les nouveaux media la règle déjà constatée pour la radio et la télévision : les instruments, ou potentiels instruments, de liberté et d’émancipation (intellectuelle et politique) peuvent se renverser et souvent se renversent aujourd’hui en leur contraire. Il n’est pas difficile de prévoir que la représentation manichéenne du conflit en Libye ne résistera pas longtemps ; mais Obama et ses alliés espèrent dans l’intervalle atteindre leurs objectifs, qui ne sont pas vraiment humanitaires, même si la novlangue s’obstine à les définir comme tels.

Spontanéité d’Internet

Mais revenons au photomontage qui montre une dissidente iranienne défier le président de son pays. L’auteur de l’article que je cite ne s’interroge pas sur les artisans d’une manifestation sisophistiquée. Je vais essayer de remédier à cette lacune. A la fin des années 90 déjà, on pouvait lire dans l’International Herald Tribune : « Les nouvelles technologies ont changé la politiqueinternationale » ; ceux qui étaient en mesure de les contrôler voyaient augmenter démesurément leur pouvoir et leur capacité de déstabilisation des pays plus faibles et technologiquement moins avancés .

Nous sommes là en présence d’un nouveau chapitre de guerre psychologique. Dans ce domaine aussi les USA sont décisivement à l’avant-garde, ayant à leur actif des décennies de recherche et d’expérimentations. Il y a quelques années Rebecca Lemov, anthropologue de l’université de l’État de Washington, a publié un livre qui « illustre les tentatives inhumaines de la CIA et de certains parmi les plus grands psychiatres de « détruire et reconstruire » la psyché des patients dans les années 50 » . Nous pouvons alors comprendre un épisode qui s’est déroulé dans cette même période. Le 16 août 1951, des phénomènes étranges et inquiétants vinrent troubler Pont-Saint-Esprit, « un village tranquille et pittoresque » situé « dans le Sud-est de la France ». Oui, « le pays fut secoué par un mystérieux vent de folie collective. Cinq personnes au moins moururent, des dizaines finirent à l’asile, des centaines donnèrent des signes de délire et d’hallucinations […] Beaucoup finirent à l’hôpital avec la camisole de force ». Le mystère, qui a longtemps entouré ce coup de « folie collective », est maintenant dissipé : il s’agît d’une « expérimentation menée par la CIA, avec la Special Operation Division (SOD), l’unité secrète de l’Armée USA de Fort Detrick, au Maryland » ; les agents de la CIA « contaminèrent au LSD les baguettes vendues dans les boulangeries du pays », causant les résultats que nous avons vus ci-dessus . Nous sommes aux débuts de la Guerre froide : bien sûr les États-Unis étaient des alliés de la France, mais c’est justement pour ça que celle-ci se prêtait facilement aux expérimentations de guerrepsychologique qui avaient certes comme objectif le « camp socialiste » (et la révolution anticoloniale) mais pouvaient difficilement être effectuées dans les pays situés au-delà du rideau de fer.

Posons-nous alors une question : l’excitation et l’attisement des masses ne peuvent-ils être produitsque par voie pharmacologique ? Avec l’avènement et la généralisation d’Internet, Facebook, Twitter, une nouvelle arme a émergé, susceptible de modifier profondément les rapports de force sur le plan international. Ceci n’est plus un secret, pour personne. De nos jours, aux USA, un roi de la satire télévisée comme Jon Stewart s’exclame : « Mais pourquoi envoyons-nous des armées s’il est aussi facile d’abattre les dictatures via Internet que d’acheter une paire de chaussures ? » . À son tour, avec une revue proche du département d’État, un chercheur attire l’attention sur « comment il est difficile de militariser » (to weaponize) les nouveaux media pour des objectifs à court terme et liés à un pays déterminé ; il vaut mieux poursuivre des objectifs de plus ample envergure . Les accents peuvent varier, mais la signification militaire des nouvelles technologies est dans tous les cas explicitement soulignée etrevendiquée.

Mais Internet n’est-il pas l’expression même de la spontanéité individuelle ? Seuls les plus démunis (et les moins scrupuleux) argumentent ainsi. En réalité —reconnaît Douglas Paal, ex-collaborateur de Reagan et de Bush senior— Internet est actuellement « géré par une ONG qui est de fait une émanation du Département du Commerce des USA » . S’agit-il seulement de commerce ? Un quotidien de Pékin rapporte un fait largement oublié : quand en 1992 la Chine demanda pour la première fois à être reliée à Internet, sa requête fut rejetée en raison du danger que le grand pays asiatique ne put ainsi « se procurer des informations sur l’Occident ». Maintenant, au contraire, Hillary Clinton revendique l’ « absolue liberté » d’Internet comme valeur universelle à laquelle on ne peut renoncer ; et cependant —commente le quotidien chinois— « l’égoïsme des États-Unis n’a pas changé » .

Peut-être ne s’agit-il pas seulement de commerce. À ce sujet, l’hebdomadaire allemand Die Zeit demande des éclaircissements à James Bamford, un des plus grands experts en matière de services secrets états-uniens : « Les Chinois craignent aussi que des firmes américaines (étasuniennes, NdT) comme Google soient en dernière analyse des outils des services secrets américains (étasuniens, NdT) sur le territoire chinois. Est-ce une attitude paranoïde ? » « Pas du tout » répond-il immédiatement. Au contraire même —ajoute l’expert— des « organisations et institutions étrangères [aussi] sont infiltrées » par les services secrets étasuniens, lesquels sont de toutes façons en mesure d’intercepter les communications téléphoniques dans tous les coins de la planète et doivent être considérées comme « les plus grands hackers du monde » . Désormais —affirment encore dans Die Zeit deux journalistes allemands— cela ne fait aucun doute :

« Les grands groupes Internet sont devenus un outil de la géopolitique des USA. Avant, on avait besoin de laborieuses opérations secrètes pour appuyer des mouvements politiques dans des pays lointains. Aujourd’hui il suffit souvent d’un peu de technique de la communication, opérée à partir de l’Occident […] Le service secret technologique des USA, la National Security Agency, est en train de monter une organisation complètement nouvelle pour les guerres sur Internet » .

Il convient donc de relire à la lumière de tout ceci quelques événements récents d’explication non aisée. En juillet 2009 des incidents sanglants sont survenus à Urumqi et dans le Xinjiang, la région de Chine habitée surtout par des Ouigours. Sont-ce la discrimination et l’oppression contre des minoritésethniques et religieuses qui les expliquent ? Une approche de ce type ne semble pas très plausible, à en juger du moins par ce que réfère de Pékin le correspondant de La Stampa :

« De nombreux Hans d’Urumqi se plaignent des privilèges dont jouissent les Ouigours. Ceux-ci, de fait, en tant que minorité nationale musulmane, ont à niveau égal des conditions de travail et de vie bien meilleures que leurs collègues Hans. Un Ouigour, au bureau, a l’autorisation de suspendre son travail plusieurs fois pas jour pour accomplir les cinq prières musulmanes traditionnelles de la journée […] En outre ils peuvent ne pas travailler le vendredi, jour férié musulman. En théorie ils devraient récupérer le dimanche. Mais le dimanche les bureaux sont en fait déserts […] Un autre point douloureux pour les Hans, soumis à la dure politique d’unification familiale qui impose encore l’enfant unique, est le fait que les Ouigours peuvent avoir deux ou trois enfants. En tant que musulmans, ensuite, ils ont des remboursements en plus dans leur salaire étant donné que, ne pouvant pas manger de porc, ils doivent se rabattre sur la viande d’agneau qui est plus chère » .

Elles apparaissent alors pour le moins unilatérales ces accusations portées par l’Occident contre le gouvernement de Pékin de vouloir effacer l’identité nationale et religieuse des Ouigours. Alors ?

Réfléchissons sur la dynamique des incidents. Dans une ville côtière de Chine où, malgré les différentes traditions culturelles et religieuses préexistantes, des Hans et des Ouigours travaillent côte à côte, se répand tout d’un coup la rumeur selon laquelle une jeune fille han a été violée par des ouvriers ouigours ; il en résulte des incidents au cours desquels deux Ouigours perdent la vie. La rumeur qui a provoqué cette tragédie est fausse mais voici que se répand alors une deuxième rumeur plus forte encore et encore plus funeste : Internet diffuse dans son réseau la nouvelle selon laquelledans la ville côtière de Chine des centaines de Ouigours auraient perdu la vie, massacrés par les Hans dans l’indifférence et même sous le regard complaisant de la police. Résultat : des tumultes ethniquesdans le Xinjiang, qui provoquent la mort de presque 200 personnes, cette fois presque toutes hans.

Eh bien sommes-nous là en présence d’une intrication malheureuse et fortuite de circonstances ou bien la diffusion des rumeurs fausses et tendancieuses visait-elle le résultat qui s’est effectivement produit ensuite ? Nous sommes dans un situation où il s’avère désormais impossible de distinguer la vérité de la manipulation. Une société étasunienne a réalisé des « programmes qui permettraient à un sujet engagé dans une campagne de désinformation de prendre simultanément jusqu’à 70 identités (profils de réseaux sociaux, account in forum etc.) en les gérant parallèlement : le tout sans qu’on puisse découvrir qui tire les ficelles de cette marionnette virtuelle ». Qui a recours à ces programmes ? Il n’est pas difficile de le deviner. Le quotidien cité ici, non suspect d’antiaméricanisme (anti-étasunien, NdT) précise que la société en question « fournit des services à diverses agences gouvernementales étasuniennes, comme la CIA et le ministère de la Défense » . La manipulation de masse célèbre son triomphe tandis que le langage de l’Empire et la novlangue se font, dans la bouche d’Obama, plus doux et suaves que jamais.

Revient alors en mémoire l’ « expérimentation conduite par la CIA » pendant l’été 1951, qui produisit « un mystérieux vent de folie collective » dans « le village pittoresque et tranquille » de Pont-Saint-Esprit. Et de nouveau nous voici obligés de nous poser la question initiale : la « folie collective » peut-elle être produite seulement par voie pharmacologique ou bien aujourd’hui peut-elle être le résultat du recours, aussi, aux « nouvelles technologies » de la communication de masse ?

On comprend alors les financements par Hillary Clinton et par l’administration Obama destinés aux nouveaux media. Nous avons vu que la réalité des « guerres sur Internet » est désormais reconnue même par de réputés organes de presse occidentaux ; sauf que dans le langage de l’Empire et dans la novlangue la promotion des « guerres sur Internet » devient la promotion de la liberté, de la démocratie et de la paix.

Les cibles de ces opérations ne restent pas sans rien faire : comme dans toute guerre les faibles cherchent à combler leur désavantage en apprenant des plus forts. Et voici que ces derniers crient au scandale : « Au Liban ceux qui maîtrisent le plus les news media et les réseaux sociaux ne sont pas les forces politiques pro-occidentales qui soutiennent le gouvernement de Saad Hariri, mais les « Hezbollah » ». Cette observation laisse poindre un soupir : ah, comme ce serait beau si, ainsi qu’il en a été pour la bombe atomique et pour les armes (proprement dites) les plus sophistiquées, même pour les « nouvelles technologies » et les nouvelles armes d’information et de désinformation de masse, ceux qui détiennent le monopole étaient les pays qui infligent un interminable martyre au peuple palestinien et qui voudraient continuer à exercer au Moyen-Orient une dictature terroriste ! Le fait est —se lamente Moises Naïm, directeur de Foreign Policy— que les USA, Israël et l’Occident n’ont plus affaire aux « cyberidiots d’autrefois ». Ceux-ci « contre-attaquent avec les mêmes armes, font de la contre information, empoisonnent les puits » : une véritable tragédie du point de vue des présumés champions du « pluralisme » . Dans le langage de l’Empire et dans la novlangue, la timide tentative de créer un espace alternatif à celui qui est géré ou hégémonéisé par la superpuissance solitaire devient un « empoisonnement des puits ».

  • delicious dans Politique/Societe
  • digg
  • facebook
  • google
  • live
  • myspace
  • stumbleupon
  • technorati
  • twitter
  • viadeo
  • wikio
  • buzzyahoo
Cet article à été vu 1895 fois
Popularité : 1
Commentaires : 9

9 Commentaires

Avertissement :
Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l’association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

En outre, les modérateurs n’auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Suivre les commentaires sur cet article rss

  • #11900
    Le 28 avril à 23:03 par Jean-Bernard
    Que se passe-t-il en Syrie ?

    Pfff, est-ce que quelqu’un avait cru que Bachar El Assad tirait vraiment sur les civils ? Nan mais sérieusement…
    Nos médias sont des cancers qui ne veulent pas disparaitre !

    Répondre à ce message

    • #11992
      Le 29 avril à 15:29 par Mohamed
      Que se passe-t-il en Syrie ?

      La situation en Syrie est exactement la même que celle au Bahrein mais inversée. Au Bahrein on a une minorité Sunnite qui écrase une majorité chiite et en Syrie on a une minorité Alaouites pro chiites qui écrase la majorité Sunnite.
      Quequ’un qui crie à la révolution au Bahrein et crie à la manipulation en Syrie prend une position purement communautariste chiite et inversement pour les sunnites qui font pareil pour le Bahrein. Le rapport de force communautaire est devenu une réalité malheureusement. Soit on est cohérent et on soutient les deux révolutions soit on est communautariste et on soutient uniquement la révolution de sa communauté et là on va tout droit à la guerre sunnite chiite.Aujourd’hui l’ Empire occidentale ne souhaite qu’une seule chose c’est cette guerre sunnite chiite. Quand on a compris cela , on peut analyser les évenements au moyen orient.

      Pour cela il doit maintenir une tension entre les deux communautés en soutenant les chiites en Irak avec un homme sorti de nulle part qui Nouri Almaliki contre les sunnite, en soutenant les sunnites au Bahrein contre les chiites. Voila pourquoi les médias occidentaux font l’impasse sur le Bahrein.

      Maintenant pour en revenir en Syrie, la mafia occidentale est en train de regler son compte à un de leurs agents qui est devenus inutile, donc ils font le ménage, et quand l’agent enquestion a compris qu’il voulait le liquider après l’avoir utiliser au liban, en 1975 pendant la guerre civile,il a commencé à prendre position contre le sionisme. Seulement si la mafia d’une ville liquide un de ses anciens agents on va pas aller manifester en disant que l’agent enquestion était le défenseur de la résistance … alors qu’il fait ca uniquement pour sauver ca peau. C’est ca la réalité de la Syrie.Le clan Assad a été utilisé par les occidentaux au Liban (et a tué d’ailleurs des centaines de palestiniens au passage pendant la guerre civile. Et quand les occidentaux voulaient l’éliminer il a fait volte face pour se protéger.

      Seulement tu te dois d’avoir une analyse politique qui ne se limite pas simplement à prendre les médias occidentaux à contre-pieds. Il faut pousser plus loin et comprendre quel est leurs objectifs à long termes : La guerre sunnite chiites, c’est tout ce qu’ils veulent.
      Pour cette révolution n’a rien avoir la politique étragnère de Assad, c’est la politique intérieure qui est en cause.
      Tu parles souvent de l’Iran mais on aimerait bien que la situation Politique de la Syrie soit la même que celle de l’Iran.
      En Iran le président est élu à 55% des voix, chez c’est 99,7 % des voix, en Iran le président a le droit uniquement à deux mandats puis il change. En syrie il est élu à vie de Père en fils. En Iran il a plusieurs partis politique, en Syrie il n’y en a qu’un. C’est ca le problème de la Syrie.

      Pour Finir t’as déjà vu une personne sortir des slogan pro khadam. Khadam Assad même combat !!!
      Et enfin tu parle des frères musulmans mais ils sont tous morts ou en exile comment ils pourraient prendre le pouvoir, cette révolte n’a rien avoir les partis politiques , d’ailleurs on voit bien comment le régime change de version toutes les semaines.
      Au début c’était des frères musulmans , puis des pro khadam, puis des libannais du courant du futur puis des salafistes… Faut se mettre d’accord sur une faction à accuser ils seront plus crédibles.

    • #11993
      Le 29 avril à 15:31 par Mohamed
      Que se passe-t-il en Syrie ?

      Curieusement les sniper ne tuent que dans les manifestations anti régimes. Y a aucun sniper frères musulmans , salafistes , pro Hariri qui tue dans les manifestations pro régime. Curieux ? non ?

  • #11999
    Le 29 avril à 16:03 par Pogomais
    Que se passe-t-il en Syrie ?

    En 51 c’était de la mescaline(ou un léger dérivé) pas du LSD, c’est d’ailleurs encore une autre preuve de désinformation, les symptômes sont clairement ceux de la mescaline, aucune investigation, ni vérification. Même les journalistes de bonne foi, qui relayent les dépêches AFP y participent. Maintenant ce qui est étonnant c’est qu’autant de personnes y croient, comme par exemple le mariage en Angleterre, 2 milliards(desinfo ?) de pingouin pour regarder les 2 personnes les moins intéressantes de la planète.

    Répondre à ce message

    • #12111
      Le 30 avril à 08:43 par Didier
      Que se passe-t-il en Syrie ?

      On a parlé d’intoxication à l’ergot de seigle, dont les alcaloïdes sont clairement apparentés au LSD. De plus, aucun décès n’a jamais été documenté suite à une intoxication à la mescaline.

  • #12807
    Le 3 mai à 18:32 par Alaqsa
    Que se passe-t-il en Syrie ?

    REPONSE AUX COMMENTAIRES DE MOHAMED :
    Bonjour à Tous.
    Avant tout, désolé Mohamed, je n’ ai rien contre toi, tu es certainement sincère dans ta démarche mais je crois que tu n’ a pas très bien compris la position des gens que tu critiques.

    Mohamed dit : La guerre sunnite chiites, c’est tout ce qu’ils veulent.
    Pour cette révolution n’a rien avoir la politique étrangère de Assad, c’est la politique intérieure qui est en cause.

    Je suis bien d’ accord. Mais alors pourquoi raisonnes-tu, toi aussi seulement en termes de chiites et sunnites ? C’est juste une question amicale, ne le prends pas mal mais pourquoi ne parles-tu pas de sionistes et d’antisionistes par exemple, puisque c’ est uniquement cet argument quenous autres avançons.
    Autre point, tu dis que c’est la politique intérieure qui est en cause. Eh bien pourquoi ne pas laisser tout simplement les gens régler çà de l’intérieur alors ?
    Avant tout, il faut savoir que les manifs pro-président étaient largement majoritaires en Syrie, pour preuve cette vidéo :
    http://www.youtube.com/watch?v=8QhC…
    Et c’était comme çà dans toutes les villes…

    Mais même si çà n’était pas le cas, ce n’est ni à toi ni à moi ni à qui que ce soit en dehors dessyriens de décider de ce qui est bon pour eux et de régler les problèmes à leur place. Sinon çà s’appelle de l’ingérence dans les affaires d’un pays et çà ressemble fort à la politique US. C’est d’ ailleurs ce que fait l’Arabie saoudite au Bahreïn. Notre rôle à nous c’est d’améliorer la politiqueintérieure de notre pays, c’est tout…
    Moi, je m’oppose à Bahreïn, uniquement pour leur politique extérieure et je m’oppose au fait quel’armée saoudienne tue des bahreinis alors qu’elle n’a rien à faire là-bas… il n’y a aucunequestion chiite-sunnite. En Syrie, la politique intérieure ne me regarde pas et aucune armée étrangère ne massacre des syriens. Quant à leur politique extérieure, elle est juste inattaquable depuis 10 ans et tous les arabes le savent très bien.

    Mohamed dit : La situation en Syrie est exactement la même que celle au Bahreïn mais inversée.

    Tout à fait d’accord, tellement inverse que le Bahreïn accueille une base militaire américaine sur son sol pour tenir en joue l’ Iran. Que Le Bahreïn est membre du Conseil de Coopération du Golf créé sous la pression des U.S.A.
    Les interventions militaires américaines en Irak, en Afghanistan et dans toute la région d’Asie Centrale ont été coordonnées depuis le Conseil de Coopération du Golf. Voilà pour la politiqueMilitaire du Bahreïn.
    Y a-t-il une base américaine en Syrie ? Rien du tout… Déjà que tous les Mc Do en Syrie se comptent sur les doigts de la main et encore je suis gentil… alors des bases militaires…
    La Syrie est sans doute le plus gros soutien du Hezbollah et du Hamas après l’Iran. Est-ce que le Hamas est persécuté en Syrie ? Non, et est-ce que le Hamas est chiite ? Non, sunnites.
    Tayyip Erdogan entretient des relations exceptionnellement bonnes avec la Syrie… est-ce que les turcs sont chiites ? Non, sunnites.
    La vérité est que ceux qui se sentent en danger en Syrie sont ceux qui servent directement ou indirectement les intérêts Américano-sionistes, qu’ils soient juifs, chrétiens, chiites, sunnites ou athées… ceux qui préfèrent voir à la tête de l’état un homme de sa communauté religieuse bon toutou des américains plutôt qu’un homme d’une autre communauté, héros de la lutte antisioniste.

    Mohamed dit : Au Bahreïn on a une minorité Sunnite qui écrase une majorité chiite et en Syrie on a une minorité Alaouites pro chiites qui écrase la majorité Sunnite.

    En Syrie on a une armée composée de toutes les confessions qui écrase des groupes armés. Les sunnites sont logés à la même enseigne que les chrétiens, alaouites, druzes ou ismaéliens. Je tiens à rappeler que La Syrie accueille 2 millions de réfugiés Irakiens sans se poser la questionde savoir s’ils sont chiites ou sunnites. Et je ne parle pas du nombre de palestiniens accueillis et qui bénéficient de même droit que les nationaux Syriens. Est-ce que les Palestiniens sont chiites ? Non, sunnites.

    Mohamed dit : Quelqu’un qui crie à la révolution au Bahreïn et crie à la manipulation en Syrie prend une position purement communautariste chiite et inversement pour les sunnites qui font pareil pour le Bahreïn.

    Premièrement, nous ne soutenons pas les chiites au Bahreïn, nous soutenons la population arabo-musulmane qui vit dans un état collabo de l’impérialisme américain comme nous soutenions les Egyptiens face à Moubarak… et pourtant il n’y a pas de chiites en Egypte.
    Deuxièmement, ni la majorité Syrienne, ni la majorité bahreïnie ne demandent la chute du Roi ou du président.
    En plus nous sommes pour que la population Bahreïnie et syrienne puisse demander des réformes comme ils le font si çà peut améliorer leurs conditions de vie. Mais le problème est quec’est l’armée saoudienne qui s’occupe de la répression au Bahreïn… Qu’auraient dit l’occident et ses toutous si l’armée iranienne tuait des manifestants syriens ?
    De plus j’affirme haut et fort que si nous n’ avons aucun souci avec la réclamation de réformes enSyrie, (qui ont d’ ailleurs eut lieu), nous nous opposons aux groupes étrangers qui veulent la chute pure et simple du président Alassad alors même qu’il est le président arabe qui a le plus fait pour la lutte antisioniste ces 10 dernières années. Et si quelqu’ un n’est pas d’ accord avec çà, alors qu’il nous donne l’exemple d’un président arabe qui a soutenu un groupe qui a mis une raclée à Israël, comme le Hezbollah en 2006, s’ il vous plait juste un exemple… et expliquez-nous pourquoi le siège du Hamas (sunnite) ne se trouve ni au Bahreïn, ni en Arabie Saoudite, ni en Egypte… ni….ni.. ni… mais bel et bien en… Syrie.
    Après pour ceux qui vont dire que si Bashar Alassad était vraiment antisioniste, il aurait duattaquer israel… je vous réponds tout simplement que si vous vous sentez d’y aller à sa place, n’hésitez surtout pas, on serait tous très heureux de voir quelqu’ un obtenir de meilleurs résultats. En attendant ce grand moment de gloire, je continue de penser que vos propos ne servent qu’ à diviser l’ alliance Teheran-Damas-Hezbollah qui contient Israël à la frontière sud libanaise. Parce que sur internet, on peut tout dire… tout faire mais en attendant ni l’Egypte, ni les pays du golf n’ont bougé le p’tit doigt face à Israël depuis bien longtemps. Pour la Syrie, la dernière fois c’est 2006 en appuyant le hezbollah… qui dit mieux ?

    Mohamed dit : La mafia occidentale est en train de régler son compte à un de leurs agents qui est devenus inutile, donc ils font le ménage, et quand l’agent en question a compris qu’il voulait le liquider après l’avoir utiliser au Liban, en 1975 pendant la guerre civile, il a commencé à prendre position contre le sionisme.(…) Et quand les occidentaux voulaient l’éliminer il a fait volte face pour se protéger.

    Première chose, je crois que tu n’as pas compris qu’en 1975, Bashar Alassad n’était pas au pouvoir. C’était son père le président donc si la Mafia occidentale sont en train de le liquider, comme tu le dis, ils ont 11 ans de retard puisqu’ il est mort en 2000.
    Mais bon, passons sur ce petit détail sans importance. Je te réponds que si la Syrie n’est antisioniste que depuis 1975, et bien tant mieux parce qu’en 2011 on ne voit toujours pas d’autres pays arabes qui prennent position aussi franchement. Mais bon… tu sembles quand même oublier que la Syrie était déjà en guerre contre Israël en 1967 et que c’ est l’ Egypte qui a fait capoter l’ union arabe en abandonnant le combat dès qu’elle a repris le Sinaï…
    Et puis, je ne savais pas qu’il y a des agents occidentaux alliés de la république islamique d’Iran, du hezbollah et du Hamas… là on en a appris une belle. Par contre à Bahreïn… est-ce qu’ il y a d’ autres agents occidentaux qui soutiennent le hezbollah… ?

    Mohamed dit : on voit bien comment le régime change de version toutes les semaines.
    Au début c’était des frères musulmans, puis des pro khaddam, puis des libanais du courant du futur puis des salafistes

    D’ abord, on peut très bien être libanais salafiste pro-Khaddam et si tu connais bien la région, tu dois savoir qu’il y en a plus d’un au Liban. Mais sans aller jusque là, il peut très bien y avoir divers mouvements qui travaillent à un même objectif, c’est le cas en Libye et c’est le cas dans toute guerre, çà s’appelle collaboration… ou coalition… ou alliance.

    Cà y est…, j’ ai finis.
    J’ espère vraiment que tu ne prendras pas mon mail comme une attaque mais il était vraiment très important que quelqu’ un t’ explique nos positions.
    Je suis tout à fait d’ accord avec toi concernant le fait qu’il ne faille pas se diviser entre chiites et sunnites. Mais il faut en tout cas mettre fin à ce double langage que tiennent certains musulmans face au régime sioniste et commencer à honorer ceux qui agissent pour de bon et tous les musulmans sont d’ accord avec çà, qu’ ils soient sunnites ou chiites.

    Que la paix soit sur tous nos frères chiites, sunnites, sur tous les croyants sincères et sur les hommes de bien.

    Répondre à ce message

    • #13047
      Le 4 mai à 12:35 par Mohamed
      Que se passe-t-il en Syrie ?

      @ Mon frère Alaqsa :
      Merci pour tes réponses, j’ai moi aussi l’impression que tu es vraiement sincère dans ta lutte antisioniste et je vais essayer de te répondre :

      1- On peut avoir une politique étrangère Antisioniste et avoir une politique intérieurecatastrophique. Tu arrêtes pas de me parler de la lutte antisioniste : Très bien, on est d’accord mais c’est pas le sujet.

      2- Tu nous parles de l’axe Iran-Syrie. Mais on aimerait bien que la politique interne de la syriesoit comme celle de l’Iran. En Iran le président est élu à 54 % des voix, en Syrie il est élu à 99, 7 %. En Iran il a le droit à 2 mandats max. EN syrie il est élu à vie de père en fils. En Iran y a des partis politiques. En syrie ils sont tous interdits.

      3- Tu dis laissons au syrien le soin de choisir. Je suis syrien et ma famille vit en Syrie.
      Tu dis la politique interne ne me regarde pas. Mais moi elle me préoccupes énormément.
      Les manifestations, mes oncles étaient dans ces manifestations pro-régime alors qu’ils détestent ce régime. Tu sais pourquoi ? Car les fonctionnaires qui ne vont pas au manifestations se font licencier.
      Et puis c’est facile de sortir dans les manifestations pro-régime où il n’y a aucun mort.
      Le courage c’est de sortir dans des manifestations où on se prends des balles dans la tête.
      Regarde y a aussi beaucoup de monde chez les anti-régime :http://www.youtube.com/watch?v=dz6b…

      4- Tu parles des bases américaines au bahrein, tu parles de l’ingérence, mais tout le monde fait de l’ingérance. L’Iran n’a pas fait d’ingérance en Irak peut être avec l’aide des Américains. Y a pas de bases américaines dans le nouvel Irak pro-chiites peut être, y a pas que chez les sunnites que y a des bases américaines. Qui a mis le pro-américaines chiites Nouri Almaliki au pouvoir après l’arrivée des US. Faut arrêter de nous présenter toujours les chiites comme des antisioniste et les sunnites comme des pro-sionistes. On va droit au clash avec ce genres de raisonnement communautaire.
      Je suis très pessimiste quant à la guerre Sunnite chiites qui risque d’arriver car malheureusement les sunnites et les chiites foncent tous droit dans le piège des occidentaux. Les chiites en soutenant aveuglément le clan Assad et les sunnites en soutenant aveuglément le clan Khalifas.

      5- Le gouvernement qui va arriver après la dynastie des Assad continuera inchallah à soutenir le Hezbollah et le Hamas car aucune dynastie n’est éternelle.

      6- L’histoire des groupes armés n’est qu’un mensonge du gouvernement syrien. C’est curieux car c’est exactement les même excuses bidons que sortent les pro-régime au Bahrein. Et puis c’est curieux que les groupes armées ne tirent que dans les manigestations anti-régime. Pourquoi personne n’est mort dans les manifestations pro-régime.

      7- Bachar est le fils de son père et suit la même politique. En fait c’est justement après avoir dégagé le clan Assad du Liban que les Assad ont compris que les occidentaux voulaient les liquider et ainsi ils se sont réfugier dans l’antisionisme.
      8- Pour finir je pense que tu n’y connais absolument rien du tout au courant islamiquessunnites alors je vais essayer de t’expliquer.

      Les salafiste considèrent les frères musulmans comme des égarés voir des mécréants.
      Les libannais du courant du futur détestent les salafistes et les considèrent comme desfanatiques haineux.
      Les frères musulmans haissent Khaddam car il les a massacré dans les années 80 surout à Hama.

      Je vois mal tout ce beau monde s’allier alors qu’ils se haissent entre eux plus qu’il ne sont opposés au clan Assad et Makhlouf.
      De plus je t’invite à aller dans une mosquée et discuter avec un salafistes. Tu verras qu’ils sont contre les révolutinos arabes. Qu’ils sont contre le principe même de la manifestation. Renseigne toi mon frère.

      Pour finir regarde cette video mon frère, tu ne t’imagines pas Le prophète Mouhammad paix sur lui et l’Imam Ali ibn Abitaleb en train de détruire les statues des polythéistes à la Mecque. Hé bien c’est pareil, on détruits toutes les statues…et les régimes qui les propagent. Les Assad ont pollués toutes les villes de Syrie avec des statues et rien que pôur ca , tout musulman respectant son dogme doit s’opposer à cette pratique.

      http://www.youtube.com/watch?v=FHoZ…

    • #13226
      Le 5 mai à 06:26 par Alaqsa
      Que se passe-t-il en Syrie ?

      Salam Alaykum Mohamed.
      Je te remercie d’avoir pris le temps de répondre, c’était très intéressant. Mais s’il y a des points avec lesquels je suis d’ accord, il y en a d’autre ou j’ai beaucoup de mal à saisir lalogique du propos. Voici donc ce que j’ en penses.

      Mohamed dit : Tu arrêtes pas de me parler de la lutte antisioniste : Très bien, on est d’accord mais c’est pas le sujet.

      Tu as le droit de considérer que ce n’ est pas le sujet mais je considère pour ma part que c’ est justement çà le plus important… parce que c’ est uniquement pour çà qu’ obama, sarkozy, les médias occidentaux et tous les plus grands ennemis de l’ islam vous soutiennent… pour la sécurité d’ Israël, et pas pour le peuple syrien. Après, évidemment… l’ antisionisme n’est pas l’unique sujet important mais je considère que la libération de la Palestine doit être et est la priorité de tous les musulmans (je ne penses pas exagérer en disant çà, La preuve c’ est qu’ il n’ y a que sur ce sujet que tous les musulmans sont d’ accord). Donc si la libération de la Palestine est LA priorité, quand un objectif plus petit met en péril le premier objectif, on devrait selon moi laisser la priorité au plus important des 2.
      Sinon pour te répondre concernant la politique intérieure syrienne… tu as l’air de préférer celle de l’Iran. C’est ton droit… Je répète que n’ayant pas la nationalité syrienne, je ne veux pas rentrer dans un débat interne qui ne me regarde pas. Quant à toi, si tu as la nationalitésyrienne, c’ est ton droit d’ essayer d’ influencer le cours des choses. Mais me concernant, je ne suis pas un colon pour aller imposer mes idées à un peuple largement assez cultivé pour gérer ses affaires tout seul. Si une partie du peuple a décidé de manifester, je répète que je n’ai aucun problème avec çà. Mais alors respectons le fait que les pro Alassad aussi ont décidé de manifester pour exprimer leurs idées et ils sont incontestablement plus nombreux, la comparaison de nos 2 vidéos le prouve.

      Mohamed dit : les fonctionnaires qui ne vont pas au manifestations se font licencier.

      Je t’avoues que je doute de cette info. Si tu as une preuve, elle serait la bienvenue. En tout cas je connais des syriens boursiers ou qui donnent des cours à l’université qui ne sont pas allés dans les manifs pro Alassad.

      Mohamed dit : Et puis c’est facile de sortir dans les manifestations pro-régime où il n’y a aucun mort.

      Le courage c’est de sortir dans des manifestations où on se prends des balles dans la tête.
      Oui sauf qu’on ne choisit pas sa manif uniquement par rapport au courage qu’il faut pour s’y rendre, on la choisit en premier lieu parce qu’elle représente nos idées. Et je te rappelle quand même qu’il y a beaucoup de morts même du côté du gouvernement, notamment dans l’armée, on pourrait peut-être parler de courage là aussi…

      Mohamed dit : Tu parles des bases américaines au bahrein,

      Oui je parles des bases américaines au Bahrein et affirme qu’ il n’ y en a ni en Iran ni en Syrie. Cà mérite quand même d’ être dit.

      Mohamed dit : L’Iran n’a pas fait d’ingérance en Irak peut être avec l’aide des Américains.

      Je ne vois pas le rapport. Je t’ai parlé de l’armée saoudienne qui fait de la répression au Bahrein. Y a-t-il UN SEUL soldat Iranien en Irak, en Syrie, en France ou en Alaska…. ???
      La réponse est évidemment non… par contre il y a des soldats américains en Irak,des israëliens en Palestine et des saoudiens au Bahrein, ce sont des faits.

      Mohamed dit : Y a pas de bases américaines dans le nouvel Irak pro-chiites peut être,

      Si, mais est-ce que j’ai dit que je défendais l’Iraq ou que je défendais les chiites ? C’est bel et bien toi qui fait une fixation sur les chiites et non pas moi sur les sunnites. Relis mon mail et tu verras que je n’ai jamais dit que j’approuvais la politique iraquienne ni que les chiites étaient tous des saints. D’ ailleurs je préfère de très très loin le Hamas aux pro Mousavi en Iran. Par contre, je ne rabaisserai jamais l’ axe Teheran-Damas pour faire plaisir à qui que ce soit non plus, parce que je le répète haut et fort : çà sent beaucoup moins John Wayne dans ce coin làque dans le golf arabique. N’ importe qui est d’ accord avec çà, y compris les turcs et le Hamas, ce sont des faits. Après, je note quand même qu’il y a un souci assez profond parceque dès qu’on défend la ligue antisioniste, on nous sort les chiites ci… les chiites çà… Est-ceque vous considérez qu’il n’y a que des chiites qui sont antisionistes ? Dans ce cas là… c’est un complexe que vous vous mettez tous seul… Pour ma part j’ y inclus aussi la Turquie, le Hamas et plus récemment l’ Egypte, Merci mon Dieu, en espérant que çà dure, si Dieu veut

      Mohamed dit : y a pas que chez les sunnites que y a des bases américaines.

      J’ ai jamais dit çà.

      Mohamed dit : Qui a mis le pro-américaines chiites Nouri Almaliki au pouvoir après l’arrivée des US.

      Je comprends pas ta question… en quoi s’ agit-il d’ une ingérence étrangère ? Almaliki n’ est pas Iraquien ???

      Mohamed dit : Faut arrêter de nous présenter toujours les chiites comme des antisioniste et les sunnites comme des pro-sionistes. On va droit au clash avec ce genres de raisonnement communautaire.

      Excuse-moi mais je crois rêver. Est-ce que tu peux citer un seul mot venant de ma part disantque tous les chiites étaient antisioniste et que tous les sunnites étaient pro sionistes ? Il me semblait pourtant avoir bien insisté sur le fait que le Hamas et la République Turque étaient totalement exemplaires sur ce point. Hors je pense que tu es assez cultivé pour savoir que le Hamas et les turcs sont sunnites… J’ ai un peu de mal à te suivre des fois…

      Mohamed dit : 6- L’histoire des groupes armés n’est qu’un mensonge du gouvernement syrien.

      A mon tour de te poser une question. S’il n’y a pas de groupes armés en Syrie, comment les militaires décédés se sont-ils fait tué ? Les cadavres portent pourtant des impacts de balles.

      Mohamed dit : Et puis c’est curieux que les groupes armées ne tirent que dans les manigestations anti-régime. Pourquoi personne n’est mort dans les manifestations pro-régime.

      Je t’encourage à te renseigner sur les tentatives de coups d’états qui ont eu lieu en Iran et au Venezuela et tu verras que des personnes liées à des services secrets étrangers (pour ne pas citer lequel…) tiraient sur des manifs anti-gouvernement pour justement le discréditer aux yeux de la population et pousser le peuple à le chasser.
      De plus, effectivement, je ne pense pas qu’ils aient tiré dans des manifs pro Alassad, mais en tout cas des groupes armés ont tiré sur des civils, des pompiers et des militaires, çà devrait suffire non ?

      Mohamed dit : Bachar est le fils de son père et suit la même politique. En fait c’est justement après avoir dégagé le clan Assad du Liban que les Assad ont compris que les occidentaux voulaient les liquider et ainsi ils se sont réfugier dans l’antisionisme.

      Avec tout mon respect, je ne suis pas sur de t’avoir bien compris tellement l’ erreur de ton point de vue me semble grosse. Alors si j’ai mal compris, n’hésites pas à me corriger. Mais sinon, Hafez Alassad (le père) était antisioniste depuis le début puisqu’ il est entré en guerre contre Israël en 1967. De plus, il a soutenu le Hezbollah avant que les occidentaux ne les dégagent du Liban, comme tu dis puisque la Syrie s’est retirée en 2005, hors Hafez Alassad est mort en 2000. Quant à Bashar, s’il suit la même politique que son père comme tu le disais toi-même, je vois pas sur quoi tu te bases pour soutenir qu’il n’ aurait pas été antisioniste jusqu’ en 2005. Cà a toujours été un pro Hezbollah à ma connaissance, hors quand on est pro hezbollah çà a quand même une toute petite connotation antisioniste.

      Mohamed dit : 8- Pour finir je pense que tu n’y connais absolument rien du tout au courantislamiques sunnites alors je vais essayer de t’expliquer.

      Vas-y eclaire-moi… ;-)


      Mohamed dit : Les salafiste considèrent les frères musulmans comme des égarés voir des mécréants.

      Sauf que je ne t’ ai pas parlé des frères musulmans…

      Mohamed dit : Les frères musulmans haissent Khaddam car il les a massacré dans les années 80surtout à Hama.

      Jusque là, je suis d’ accord.

      Mohamed dit : Les libannais du courant du futur détestent les salafistes et les considèrent comme des fanatiques haineux.

      On est d’ accord.

      Mohamed dit : Je vois mal tout ce beau monde s’allier alors qu’ils se haissent entre eux plus qu’il ne sont opposés au clan Assad et Makhlouf.

      Très bien. Donc maintenant que tu m’as « expliqué » les courants sunnites auxquels je suis censé ne rien connaître… puis-je te demander en quoi tu n’es pas d’ accord avec ce que je te disais ? Parce qu’ en fait, je ne contredis rien de ce que tu dis concernant les écoles sunnites sauf que je ne vois pas en quoi certains salafiste libanais ne pourraient pas s’ allier à des pro-khaddam (celui de 2011, pas celui des années 80) pour atteindre un objectif temporaire commun, la chute de Bashar Alassad. Tu as peut-être une bonne réponse à çà… mais pour l’ instant je ne vois rien de clair tes explications.

      Mohamed dit : De plus je t’invite à aller dans une mosquée et discuter avec un salafistes. Tu verras qu’ils sont contre les révolutinos arabes.

      Qu’ils sont contre le principe même de la manifestation. Renseigne toi mon frère.
      C’ est déjà fait et effectivement j’ ai entendu certains groupes qui s’ opposaient aux manifs en Egypte. Mais j’ai discuté aussi avec certains salafistes qui ne sont absolument pas contre les révolutions arabes, alors après… s’ils sont en cohérence avec leur idéologie ou non, çà je t’avoues que n’ étant pas salafiste, çà me dépasse un peu. Mais dans les faits j’en connais plus d’un qui ne sont absolument pas opposés aux révolutions arabes pour la Syrie comme pour ailleurs. Concernant le droit de manifester, c’est un peu hors-sujet parce que le gouvernement syrien ne leur reproche pas de manifester mais de tirer entre autre sur l’armée.

      Mohamed dit : Les Assad ont pollués toutes les villes de Syrie avec des statues et rien que pôur ca , tout musulman respectant son dogme doit s’opposer à cette pratique.

      Polluer… j’ suis pas un grand fan des statues moi non plus mais enfin bon, en Syrie y en a pas une tous les 10 mètres non plus. Après, si vous voulez casser de la pierre, çà vous regarde et à la limite çà ne me dérange pas plus que çà, j’ ai pas trop la fibre artistique. Mais delà à considérer çà comme un devoir et une obligation, j’suis pas d’ accord… du moment où ces statues ne font pas l’objet d’une adoration, ce qui n’est pas le cas en Syrie.
      Mais bon… c’ est encore une fausse question parce que la revendication n’ est pas de casser de la pierre… mais bel et bien de saccager tout ce qui représente le président avant d’ aller lui ôter sa place. Hors encore une fois, d’ un point de vue antisioniste je considère que le réel devoir serait de s’unir contre l’ occupation de la Palestine et d’ éviter la division en Islam.

      Bon… voilà pour mes réactions à ce que tu disais. Je suis désolé mais je n’ai répondu que aux choses sur les quelles je ne suis pas d’ accord…parce que déjà que c’ est long.

      Maintenant je te repose les mêmes questions que dans ma première réponse :

      - Pourquoi raisonnes-tu toujours en terme de chiite-sunite alors qu’on ne te parle que de sionisme et d’antisionisme ? Tu dis être opposé à l’opposition chiite sunnite et je suis sur quetu es sincère mais je t’invite à te relire… tes questions ou réactions sont toujours portées là-dessus.

      Et pour te prouver que selon moi, la rivalité sunnite-chiite n’ a rien à voir dans ces problèmes, je te repose les questions auxquelles tu n’ as pas répondus :

      - Y a-t-il une base militaire en Syrie ?
      - Est-ce que le Hamas (sunnite) est persécuté en Syrie ?
      - Est-ce que le Hamas et les turcs qui entretiennent de très bonnes relations avec la Syriesont chiites ?
      - Est-ce que les réfugiés Palestiniens en Syrie sont chiites ?
      - Qu’auraient dit l’occident et ses toutous (donc entre autre le Bahrein) si l’armée iranienne tuait des manifestants syriens ?
      - Si la Syrie est un ancien agent occidental, est-ce qu’ il y a d’ autres agents occidentaux à Bahrein qui soutiennent le hezbollah… ?

      Désolé, encore une fois ma réponse est très longue.
      Qu’ Allah nous éclaire dans la recherche de la vérité.
      Assalamu 3alaykum

    • #13353
      Le 5 mai à 17:56 par Mohamed
      Que se passe-t-il en Syrie ?

      Wa aleikoum al salam wa rahmatou Allah

      Mon fère Alaqsa : Je vais essayer d’être très succints.
      C’est un plaisir d’échanger avec toi même si nos positions divergent.

      Pour l’instant personne ne nous a soutenus à part avec des mots. Sur le terrain nos frères et nos soeurs se font tués et emprisonnés chaque jour.
      On ne peut pas juger de l’ampleur de chaque camps uniquement grace à des videos youtube,quelqu’un de mesuré et posé comme toi le sait. Dans le doute pourquoi être obligé d’organiser des élections où il gagne à 99,7 %. Qu’il fasse des élections libre comme en Iran ou en Turquie et on verra bien et s’il gagne à la loyale on le reconnaitra comme Président.
      Tu peux douter de mon info et moi de la tienne, ca ne change pas la réalité du terrain. Moi j’ai des témoignages de personnes boursiers ici en France qui ont reçu des mails les obligeants à sortir dans des manifs pro-régime.

      Et puis bien sur qu’il y a eu des mercenaires Iraniens en Irak quand les américains sont arrivées.

      Pour la fixation chiites-sunnites malheureusement ca devient une réalité qu’il faut combattre sinon je t’assure que le monde musulman est perdu et on va entrer dans une guerre fratricide qui se prépare mais je suis heureux que tu soutiennes le Hamas, la turquie et plus récemment l’Egypte ce sont des points communs que nous partageons et qui dépassent les clivage communautaire.
      Pour ce qui est du rapport sunnites chiites on est entièrement d’accord, comme quoi on peut avoir des points communs et des points de divergence.

      Tous les militaires morts ont été tués car il ont refusés de tirer sur la population. Les groupes armés sont un mythe du gouvernement syrien pour justifier la répression des manifestants, d’aileurs c’est les même excuse qu’au Bahrein . Avoues que cette théorie est beaucoup plus plausibles que les groupes armées étrangers qui tirent uniquement sur les manifestations anti-régime.

      Une alliance entre les salafistes libannais (au passage une minorité sans réel leadeur qui arriveraient à manipuler des populations entières en Syrie à l’aide d’un ancien agent du régime Khaddam que tout le monde déteste y compris le régime ? Je suis très dubitatif.
      Tu connais des salafistes qui soutienne les revolutions arabes, tu es sur que ce sont des salafiste ?
      Toute statues à effigie humaine est interdite en Islam tous courants confondus, mais c’est un détails je suis d’accord.

      Pour le Liban il faut comprendre que Hafez ne raisonnent qu’en fonction de ses intérets et non par conviction. C’est de l’antiosionisme light.
      Premièrement il n’était pas Président à l’époque en 1967, il était ministre de la Défense. Il a perdu et se retrouve président après un coup d’état. Il entre au Liban pendant la guerre civil avec la bénédiction des occidentaux. On est d’accord ou pas ? Il ne soutient pas le Hezbollah de manière active mais facilite le soutient de l’Iran par intérets stratégique. Puis une fois quel’Empire ne veut plus de son clan car il ne s’agit pas de personne mais de clan, il lui demande de sortir du Liban, et là c’est la rupture avec l’occident et c’est là le basculement anti-sioniste mais pas toujours mesuré. Je m’explique :
      S’il était aussi antisioniste que le Hezbollah il aurait encourager l’émergence de groupe armée de la population qui vont lancer une guerrilla contre Israel au gholan exactement comme le Hezbollah en Iran et là c’est la libération seulement Assad joue un double jeu, il ne veut pas se facher trop de manière trop forte avec sa mafia d’origine qui est l’Empire. Il n’a pas mis en place et soutenu des groupes armées au Gholan comme il l’a fait avec le Hezbollah car il ne veut pas se salir les mains et veut laisser les autres le sale travail à sa place et ainsi rester en bon termes avec la mafia sioniste au cas où les choses basculent.

      Maintenant je vais répondre à tes questions :
      Pourquoi raisonnes-tu toujours en terme de chiite-sunite alors qu’on ne te parle que de sionisme et d’antisionisme ? Tu dis être opposé à l’opposition chiite sunnite et je suis sur quetu es sincère mais je t’invite à te relire… tes questions ou réactions sont toujours portées là-dessus.

      La réalité de la rivalité Sunnnite chiite ne peut être occulter si on veux avoir une lecture du Moyen Orient juste et ce depuis plus de 1000 ans. C’est un fait, une réalité politique de la région.

      Et pour te prouver que selon moi, la rivalité sunnite-chiite n’ a rien à voir dans ces problèmes, je te repose les questions auxquelles tu n’ as pas répondus :

      Y a-t-il une base militaire en Syrie ? Non
      Est-ce que le Hamas (sunnite) est persécuté en Syrie ? Non
      Est-ce que le Hamas et les turcs qui entretiennent de très bonnes relations avec la Syrie sont chiites ?Non. La turquie est en train de changer de discours au passage.
      Est-ce que les réfugiés Palestiniens en Syrie sont chiites ? Non
      Qu’auraient dit l’occident et ses toutous (donc entre autre le Bahrein) si l’armée iranienne tuait des manifestants syriens ? la même chose que quand des mercenaires Iraniens sont entrés en Irak après l’arrivée des USA.
      Si la Syrie est un ancien agent occidental, est-ce qu’ il y a d’ autres agents occidentaux à Bahrein qui soutiennent le hezbollah… ?
      J’ai pas compris la question…

      A mon tour :
      Est ce que tu as compris le fait que tous ces evènements n’ont rien avoir avec tous les faits de politique étrangère que tu viens de citer ?
      Est ce que c’est normal qu’un président soit élu à vie de Père en fils à 99,7 % des voix ?
      Est ce que c’est juste qu’aucun parti politique ne soit autorisés ?
      Est ce que c’est acceptable de se retrouver en Prison pendant des années juste pour avoir manifester dans la rue ?
      Est ce que le fait d’être Antisioniste donne le droit de faire ce qu’on veut ?
      Est ce qu’on peut être antisioniste et être un tyran ?

      Je te donne un comparaison à plus petite échelle : On peut avoir un père qui entretient d’excélente relation avec le monde extérieur qui prends des positions dignes et qui est une vrai brute avec sa femme et ses enfants, un vrai tyran qui les tabassent au moindre désaccord. Hé bien c’est la situation en Syrie…
      Wa allahou Aalam

Que se passe-t-il dans la Syrie réelle ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 20 : 05
UNE ANALYSE DE PIERRE KHALAF

L’État syrien multiplie les efforts pour traquer les groupes terroristes et démanteler les milices opposantes, notamment celles qui relèvent du Conseil d’Istanbul, qui a une nouvelle fois rejeté les appels au dialogue, pariant sur une intervention militaire étrangère qui l’installerait au pouvoir.
24 OCTOBRE 2011

Vendredi 21 octobre, les oppositions syriennes ont une nouvelle fois échoué dans la mobilisation populaire, alors que les crimes perpétrés par les groupes extrémistes se poursuivaient, particulièrement dans la région de Homs.

Il est clair que nous assistons à un essoufflement des manifestants, selon les courbes de comparaison établies par les services concernés en Syrie et par des observateurs occidentaux indépendants. Ils n’étaient pas plus de 26 000 contestataires, ce qui est peu au regard des 23 millions de Syriens mais, surtout, si l’on connait les moyens financiers et médiatiques colossaux déployés pour mobiliser les foules.

Le pari des manifestations géantes est perdu, mais les tentatives d’isolement régionales et internationales de la Syrie se poursuivent, sans plus de succès non plus. En effet, toute la fortune de l’émir du Qatar n’a pas suffit pour pousser les représentants des pays membres de la Ligue arabe à accepter de suspendre la participation de Damas à cette institution. La Syrie a encore de nombreux alliés et appuis qui ne conçoivent pas une Ligue arabe sans elle. Et en acceptant de recevoir le comité de médiation présidé par le Qatar, Damas a torpillé les tentatives visant à l’embarrasser pour le pousser à rejeter l’initiative arabe, ce qui justifierait une plus grande internationalisation de la crise.

L’Occident est convaincu que la déstabilisation de la Syrie est sa dernière carte contre l’axe de la Résistance qu’il n’a pas été possible de briser ni avec l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005, ni au Liban toujours, en 2006, avec la guerre israélienne, ni à Gaza pendant l’hiver 2008-2009.

Sept mois après le début des troubles en Syrie, il n’a pas encore réussi à renverser le régime ni à affaiblir ses institutions militaires et sécuritaires. Alors l’Occident croit pouvoir utiliser pour l’isoler et l’affaiblir tantôt la Ligue arabe, tantôt la Turquie. Mais ce plan sera un échec cuisant, d’une part parce que la Syrie est un bastion de la Ligue arabe, et, d’autre part, parce que le régime résiste à toutes les pressions externes et internes. Sa priorité pour les semaines à venir est de démanteler les groupes terroristes, grâce à des opérations spéciales menées par des troupes délites pour éviter le maximum de pertes civiles, et la poursuite des réformes politiques du système dont le premier grand rendez-vous est en décembre, avec les élections locales.

New Orient News (Liban)
Rédacteur en chef : Pierre Khalaf (*)
Tendances de l’Orient No 54, 24 octobre 2011.


(*) Chercheur au Centre d’Etudes Stratégiques Arabes et Internationales de Beyrouth.

Marée noire golfe du Mexique, négligence volontaire ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 19 : 21

publié le novembre 27th, 2011 sur http://info-resistance.org/2011/11/maree-noire-golfe-du-mexique/

Souvenez vous le 20 avril 2010 une station of shore de pétrole explose dans le Golf du Mexique, provoquant une marée noire et un désastre pétrolier sans précédent dans l’histoire.

La question que je voudrais soulever est : Était ce un accident ou une négligence volontaire ? Et si c’est le cas, n’est on pas face à une nouvelle forme d’attentat destiné à accélérer le calendrier de réformes diverses comme la taxe carbone annoncée dans la foulée par Obama et voulu par Goldmans Sachs qui est l’inventeur de ce concept, et bien sur le mieux placé pour faire du business avec les quotas carbone. Cette théorie est soulevée par Alex Jones sur sont site PrisonPlanet. (3)

Préambule et quelques faits importants

La plateforme pétrolière appartient à Halliburton, et BP exploite le pétrole depuis la plate forme.

Le groupe américain Halliburton a annnoncé vendredi avoir porté plainte contre le géant pétrolier britannique BP, l’accusant de lui avoir transmis des informations incorrectes avant l’explosion de la plateforme à l’origine d’une marée noire dans le golfe du Mexique.

Halliburton précise dans un communiqué qu’il poursuit BP devant un tribunal texan notamment pour « assertion négligente » et « diffamation », soulignant que ces accusations « reposent sur le fait que BP a fourni à Halliburton des informations inexactes avant » la réalisation du coffrage en ciment du puits foré depuis la plateforme le 19 avril 2010, veille de l’explosion. (Réf Europe 1 2 sept 2011)

Cet extrait de presse laisse entendre que Halliburton était très remonté contre BP, et l’accuse de négligence. La réalité est bien différente, car en fait ce duel qu’on voit entre Halliburton et BP ressemble à une mascarade destiné à brouiller les cartes.

Chronologies troublante avant l’accident

3 jours avant l’accident, la société chargé de faire les contrôles de sécurité des installations à été renvoyé 11 heures plus tôt que prévue sans pouvoir faire son rapport et l’inspection complète des installations.

Des employés de BP et Halliburton ont prévenus dès juin 2009 qu’il y avait des problèmes de forage sur la passerelle et que les techniques utilisées n’était pas conventionnelles et qu’il y aurait de gros risques. Ces rapports des employés furent ignorés. (4) Des témoignages juste après l’accident ont rapportés que Harrell Jimmy le gestionnaire la Plate forme était en colère contre son supérieur en hurlant « Putain, êtes vous content maintenant, la passerelle est en feu, je vous avais prévénus » (6)

15 jours avant l’accident, Halliburton à acheté une société d’assainissement écologique. Cette société s’appel Boots and Coots. (2) Cette transaction est annoncé le 12 avril 2010, soit 10 jours avant l’accident. Il se trouve que la dite société était sous contrat avec BP. C’est cette société qui doit éponger le désastre, ce qui permet d’amortir les perte liées au désastre causé par BP et Halliburton. Pendant des mois c’est cette société d’assainissement écologique qui à épongé les dégâts.

Halliburton rachète la société qui nettoie les dégat de BPHalliburton rachète la société qui nettoie les dégat de BP

L’accident à provoqué un désastre écologique, mais aussi la chute des actions BP à hauteur de 100 milliards de dollars. Or Goldman Sach détenait 47 % de actions BP.

Le 31 mars Goldman Sachs (dont le président Peter Sutherland est l’ancien PDG de BP) vend 44 % des actions BP qu’elle possède. Une semaine avant l’accident, Goldman Sach à finit de vendre toutes les actions qu’elle détenait. Ce sont d’ailleurs les seules actions issues d’exploitation pétrolière que Goldman Sacs à liquidé, elle a gardé les autres. Deux autres banques UBS et Wachovia Corporation ont respectivement liquidé 98% et 97% de leurs actifs BP avant l’accident. (1)

La PDG Tony Hayward de BP à aussi vendu quelques semaines avant toutes les actions BP qu’il possédait  ! (5)

Conclusions :

Proverbe : 1 hasard c’est possible, 2 hasards c’est une coincidence, 3 hasards c’est une préméditation. Il y a beaucoup de hasard dans cette histoire, et des négligences répétés, des transaction financières qui laisse clairement apparaitre que l’accident n’était pas si surprenant que cela. Quelle serait les raisons de ces négligences prémédités pour que l’accident arrive ? Une théorie d’Alex Jones (journalistes indépéndant très offensif), serait que l’administration Obama avait du mal à faire passer des taxes carbones. Depuis l’accident, Obama parvient plus facilement à mettre ces taxes carbones dans les négociations. Or, BP et Goldman Sachs sont étrangement très motivés par la mise en places de quotas carbone et la mise sur le marché de quotas d’émission de CO2. Pour Goldman Sachs il s’agit d’un nouveau marché, pour BP d’une occasion de vendre sa production plus chère, de la faire durer plus longtemps en réduisant la consommation au pétrole tout en restant dépendant de cette énergie.

Au final les 3 protagonistes BP, Halliburton et Goldman Sachs sont en mesure de ne pas sortir affaibli par cet indident à court terme, mais d’en tirer profit à long terme. Rappelons aussi que Goldman Sachs est un des principaux sponsor de la campagne électorale d’Obama.

 

3 vidéos provenant de PrisonPlanet et d’une chaine de télévision du Chili pour vous aider à comprendre l’arnaque.

Alex Jones on PrisonPlanet on BP scandal

Image de prévisualisation YouTube

TV Chile

http://www.dailymotion.com/video/xe0bts

PrisonPlanet

http://www.dailymotion.com/video/xdnh8s

 

 

Source :

http://www.prisonplanet.com/bp-hires-prison-labor-to-clean-up-spill-while-coastal-residents-struggle.html

1 : http://www.futurquantique.org/

2 : http://fr.finance.yahoo.com/actualites/halliburton-accord-de-rachat-de-boots-coots-qubourse-38ca57e84d3a.html?x=0

3 : http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/energy/oilandgas/7804922/BP-chief-Tony-Hayward-sold-shares-weeks-before-oil-spill.html

4 : http://http://www.nytimes.com/2010/06/06/us/06rig.html

5 : http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/energy/oilandgas/7804922/BP-chief-Tony-Hayward-sold-shares-weeks-before-oil-spill.html

6: http://www.prisonplanet.com/attorney-deepwater-horizon-managers-knew-about-oil-rig-problem-before-explosion.htm

BHL, ARTE, SYRIE et propagande de guerre

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 19 : 11

Publié par kuota dans Le Post le 30 novembre 2011, post non vérifié par la rédaction – Copié par üri le dimanche 4 décembre 2011 à 18h05

30/11/2011 à 10h00 | 781 vues | 0 réactions

Mais quand va t’on arrêter la propagande pour la Guerre dans tous les pays Arabe qui présente un enjeux stratégique pour le pétrole et qui font bloc face face à la politique impérialiste et coloniale.

Heureusement, les navires Russes se sont positionnés à proximité de la Syrie, ce qui permet de dissuader l’OTAN d’envoyer ses bouchers. Les Russes se sont fait roulé dans la farine après l’intervention en Libye, ils ne compte pas se faire avoir une 2ème fois et veulent qu’on laisse la Syrie tranquille. Pourquoi l’OTAN ne vire pas le roi d’Arabie Saoudite et du Quatar, là aussi il n’y a pas de démocratie, la aussi il y a monarchie…. « Ah Ils ont le pétrole, mais ils n’ont que ça » disait Sardou. Report : Russia warships to enter Syria waters in bid to stem foreign intervention (Haaretz – 18/11/11) http://www.haaretz.com/news/middle-…

Bernard-Henry Lévy l’intello faussaire, qui se flatte d’avoir embarqué la France dans la guerre de Libye dans l’intérêt d’Israël, annonce dans « Le Parisien » qu’il a une liste de cibles.

BHL, ARTE, SYRIE et propagande de guerre dans Politique/Societe 1-3250-4de24

A défaut d’armes de destruction massive qui n’existent pas, BHL et ses amis veulent partir en guerre sainte pour la démocratie. Faut il rappeler à ce pseudo intello que ladémocratie n’existe pas encore ? Alors vouloir importer une couche de peinture sur une chape de plombs en forme de dictature ça ressemble vraiment à de la colonisation.

NOUS NE SOMMES PAS EN DÉMOCRATIE. LE VOTE UNE FOIS TOUS LES 5 ANS EST UNE ARNAQUE OU LES PLUS RICHE L’EMPORTE.

Alors exporter la démocratie, c’est franchement se moquer de nous.

Que se passe t’il en Syrie : exemple de propagande sur ARTE, rappelons que BHL est président du conseil de surveillance d’Arte, un bon moyen pour ce faussaire de faire de la propagande sur une chaine qui est souvent sérieuse, mais hélas pirater de l’intérieur.

Ci dessous extrait du site voltaire.net

Quatre évidences soigneusement cachées par l’OTAN

- 1. On pourrait croire que les imputations sur la prétendue répression et sur le nombre de victimes ont été soigneusement vérifiées. Pas du tout. Elles ne proviennent que d’une seule et même source : l’Observatoire syrien des Droits de l’homme, basé à Londres, dont les responsables requièrent l’anonymat. Que valent des accusations de cette gravité si elles ne sont pas recoupées et pourquoi des institutions comme le Haut-Commissariat des Droits de l’homme de l’ONU les reprennent-elles sans les vérifier ?

- 2. La Russie et la Chine ont opposé leur veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité ouvrant la voie à une intervention militaire internationale. Les responsables politiques de l’OTAN nous expliquent, désolés, que les Russes protègent leur base navale militaire de Tartous et que les Chinois feraient n’importe quoi pour racler quelques barils de pétrole. Devons-nous accepter l’idée manichéenne que Washington, Londres et Paris sont guidés par de bons sentiments tandis que Moscou et Pékin seraient essentiellement égoïstes et insensibles au martyre d’un peuple ? Comment ne pas remarquer que la Russie et la Chine ont bien moins d’intérêt à défendre la Syrie que les Occidentaux n’en ont à la détruire ?

- 3. Il y a une certaine étrangeté à observer la coalition des États soi-disant bien intentionnés. Comment ne pas remarquer que les deux principaux contributeurs de la Ligue arabe et promoteurs de la « démocratisation » de la Syrie, l’Arabie saoudite et le Qatar, sont des dictatures vassales des États-Unis et du Royaume-Uni ? Comment ne pas se demander si les Occidentaux —qui viennent de détruire successivement l’Afghanistan, l’Irak et la Libye, tuant plus de 1,2 million de personnes en dix ans et montrant le peu de cas qu’ils font de la vie humaine— sont bien crédibles en brandissant l’étendard humanitaire ?

- 4. Surtout, pour ne pas se laisser manipuler à propos des événements en Syrie, il convient de les replacer dans leur contexte. Pour l’OTAN et ses alliés du Golfe —dont les armées ont envahi le Yémen et le Bahrein pour y écraser les manifestations dans le sang—, la « révolution syrienne » est le prolongement du « printemps arabe » : les peuples de la région aspirent à la démocratie de marché et au confort de l’American Way of Life. Au contraire, pour les Russes et les Chinois, comme pour les Vénézuéliens ou les Sud-Africains, les événements de Syrie sont la continuation du « remodelage du Moyen-Orient élargi » annoncé par Washington qui a déjà fait 1,2 million de morts et que toute personne soucieuse de la vie humaine se doit d’arrêter. Ils se souviennent que le 15 septembre 2001, le président George W. Bush programma sept guerres. La préparation de l’attaque de la Syrie débuta officiellement le 12 décembre 2003 avec le vote du Syrian Accountability Act dans la foulée de la chute de Bagdad. Depuis ce jour, le président des États-Unis —aujourd’hui Barack Obama— a pour ordre du Congrès d’attaquer la Syrie et est dispensé de venir devant les assemblées pour ouvrir le feu. Dès lors, la question n’est pas de savoir si l’OTAN a trouvé une divine justification pour entrer en guerre, mais si la Syrie trouvera un moyen de se sortir de cette situation comme elle est parvenue à échapper à toutes les accusations diffamatoires et à tous les pièges précédents, tel que l’assassinat de Rafik Hariri ou le raid israélien contre une imaginaire centrale nucléaire militaire.

26 novembre 2011

¤ NBC 11 News Special Report: Deadly Contrails in the Sky ?

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... — uriniglirimirnaglu @ 0 : 54
 
Updated: 10:54 PM Nov 21, 2011

11 News Special Report: Deadly Contrails in the Sky?
A controversial theory is gaining popularity– a theory that has some saying jet plane contrails are the government using the sky as their own personal chemistry experiment; an experiment that some fear is dangerous.

Posted: 8:14 PM Nov 21, 2011
Reporter: Matt Vanderveer 
Email Address:Matt.Vanderveer@nbc11news.com

GRAND JUNCTION, Colo. (KKCO) – The trails left behind by airplanes can be explained by simple chemistry– air and moisture mixing in the atmosphere make white trails in the sky.

They’re called contrails but some believe those trails are more than a mixture of moisture.

A controversial theory is gaining popularity– a theory that has some saying those contrails are the government using the sky as their own personal chemistry experiment; an experiment that some fear is dangerous.

The technical term is Geo-engineering.

« The plans to put chemicals into the atmosphere will pollute our air, our water and our soil. »

President of the Agriculture Defense Coalition Rosalind Peterson says chemicals are being sprayed into the air via jet planes, all in an attempt to combat global warming.

« They’re changing our climate and they’re reducing the amount of sunlight that’s reaching the earth,” says Peterson.

Grand Junction resident Derrick Snider has photographed hundreds of local contrails over the past year.

« You’ll see a lot of checkerboard patterns in the sky or a lot of cross patterns or X patterns,” says Snider.

Snider says these trails in the sky are part of a government experiment.

« They’re using aerosol spraying techniques to bounce sun rays back into the atmosphere,” says Snider.

He says high levels of aluminum and other toxic chemicals can be measured in the atmosphere.

« Chemicals like aluminum oxides, barium, beryllium and sulfur,” says Snider.

Government atmospheric testing shows these chemicals are in the air but there is no proof higher levels over time are because of chemical trails.

Contrails are exhaust coming from these jet planes, mostly water but what some conspiracy theorists believe is that those trails are actually chemical trails, or chemtrails purposefully filled with deadly toxins.

Retired FBI agent Ted Gunderson says these chemicals are slowly killing the planet.

« Birds are dying around the world. Fish are dying by the hundreds of thousands. This is genocide. This is poison. This is murder,” says Gunderson.

Not all buy the hype.

« It’s very difficult to tell if it’s anything other than normal plane exhaust,” says James Ayers, a Professor of Atmospheric Chemistry at Colorado Mesa University.

He says it’s unlikely the government is experimenting with human lives.

« People have talked about the idea of putting particles into the atmosphere to try and observe cooling kind of like volcanoes do, but it wouldn’t be very practical; the amounts you’d have to put in and the potentially toxic side effects would be extreme,” says Ayers.

He says lingering contrails have to do with one element.

« It has to do with the atmospheric conditions; so if you look in the air and it’s particularly cold or moist, a contrail may persist for a long time,” says Ayers.

Peterson says these persistent contrails rarely existed before 1980 and they’ve only gotten worse.

« Definite impacts on our health, our crop production and our trees,” adds Peterson.

Snider insists the plumes are more than just exhaust and wants the government to recognize that publicly.

« We need to have some type of meaningful discourse from our government about this phenomenon,” explains Snider.

Peterson says because of geo-engineering, less direct sunlight makes its way into the atmosphere causing massive deficiencies of Vitamin D among humans.

She says rickets and other childhood diseases are on the rise as a result of the lack of Vitamin D.

All government agencies deny the existence of chemical trails.

Read Comments
  • by Jesse Venture Location: Heaven on Hell on Nov 24, 2011 at 09:05 PM
    Chemtrails are real and they kill people too. If not stopped, there will be WAR – People vs. Govt.
  • by betty Location: CA on Nov 24, 2011 at 02:53 PM
    My house, it was discovered, was « invaded » with barium chaff back in May of 2010. This was confirmed by window swipe and soils tests done at Analytical Labs of Petaluma, CA, after I was hospitalized for acute barium poisoning (three blood tests by labs such as Quest Labs) in June of 2010. These findings are NOT « hoaxes, » NO ONE has anything to gain by such, and I am considering posting my tests results for anyone with eyes to see on the Agriculture Defense Coalition.com website, hosted by a former U.S.D.A. crop loss adjuster in Ukiah, CA. I have had to have my house wiped down and HEPA-filtered with a large industrial machine, twice. I still cannot live in it. There is a continuum of sensitivity to this toxin. Most people are not as sensitive to the toxin-laced chaff as I am (there are also chaffs laced with, among other things, dessicated human red blood cells, virulent fungi, bacteria and viruses, found by the Carnicom Institute); they just know that they’re sneezing and coughing more than usual, that « something’s » causing them to be asthmatic when they formerly weren’t, but most aren’t asking WHY, if they notice anything’s wrong at all.
  • by Ted Location: MT on Nov 24, 2011 at 02:42 PM
    Wow, lotta dead people typing in on this, they just don’t know it yet. Perhaps they are going to get what they deserve, just too bad they are going to drag the rest of us down along with them because of their apathy. The US populace is becoming UN-done — enjoy!
  • by stomp Location: Alamosa on Nov 23, 2011 at 05:27 PM
    What’s up with the audio in the video? Let me guess, government got to it. They’ll do anything to keep this under wraps, including using taxpayer dollars to have online gangs of thugs patrolling forums and comment sections to pounce on anyone who dares to mention the word chemtrails. Funny thing is, The US Air Force invented the word in 1990. Check out http://www.worldcat.org/title/chemtrails-chemistry-131-manual-fall-1990/oclc/30485452
  • by stomp Location: Alamosa on Nov 23, 2011 at 05:10 PM
    Chemtrails are real. They are mostly silver iodide though. The short trails that dissipate are CO2. They use dry ice (CO2) to supercoold the atmosphere, then lay down silver iodide (Agl), which is made by combining silver nitrate and potassium iodide. Don’t take my work for it, look it up. It was started in the 40′s by Kurt Vonnegut’s brother, and Irvin Langmuir and General Electric.
  • by GW Location: Montrose on Nov 23, 2011 at 12:20 PM
    As a Vietnam vet… remember agent orange?… listen, we have been under attack since gaining liberty. As a retired health care professional… Have you noticed an increase in reported disease recently?… but what do I know?… trust God because we are a nation without borders and, in this case… a defenseless sky… PS…barium, aluminum particulates et al, are bad for your well being… and I do not smoke pot or drink booze. Peace and look up… beyond the « smog »…
  • by Andrew Location: Connecticut on Nov 23, 2011 at 10:58 AM
    It is called “geoengineering”; legislation is currently in place that allows our government to experiment with weather modification, which is what the metal particles sprayed from the planes do, the metal particles serve as reflectors, which will cool the earth reducing global warming. The theory is fully documented in current scientific literature.
  • by Dick Location: Grand Junction on Nov 23, 2011 at 10:34 AM
    It is not responsible reporting to talk about some theory when there is a scientific basis for the existence of contrails. Before reporting on the concerns of some people about the contrails, the reporter should check on the science. If there is a story there, then report it. If not, do not report it. This is an example of poor journalism, striving for starting news when in fact there is no news. There are NO FACTS to substantiate the concern of some ignorant (not stupid) folks about the nature of contrails. There do seem to be a lot folks out there who will believe any conspiracy theory that is offered. If you think education is expensive, try ignorance. KKCO, please give us news, not unsubstantiated wacko stories.
  • by anon on Nov 23, 2011 at 12:30 AM
    look up the global warming hack of norway and hippies are violent people look it up. It’s all there whatever you want to find.
  • by Anonymous on Nov 22, 2011 at 10:23 PM
    k, first of all, « back in the 70s and 80s » you werent seeing the entire sky filled with criss-crossing patterns that turned into an entire sky full of man-made cloud cover.. I have photographed up to 12 planes flying over the Grand Valley at the same time, turning a beautiful bright blue Colorado sky (with not one cloud visible) into the ugliest grey and black you can imagine… These planes flew over the valley for over 8 hours that day… To call these « normal contrails of water vapor » is absurd!!
  • by Rory Location: grand junction on Nov 22, 2011 at 03:02 PM
    do some research on the HAARP machine very interesting and plausible, in fact i believe its been tested in Alaska
  • by Diane Location: Grand Junction on Nov 22, 2011 at 02:07 PM
    « unlikely the government is experimenting with human lives. » Why would a government that has experimented on its citizens for many years change its habits?!? Don’t forget the atrocities the gov’t afflicted on the isolated natives in Alaska, let alone the experiments in the 40′s and 50′s on the troops. Sure ignore history, that is the best plan!
  • by Anon on Nov 22, 2011 at 02:03 PM
    HAHA This is so mid 90′s. Can we leave it there please? This makes me laugh so hard remembering all conspiracy theorists freaking out back then every time they saw a jet trail. Freaking idiots the government has better things to do than test chems on people. GJ would make a bad test group anyways with all the addicts and pill poppers around here anyways.
  • by Anonymous on Nov 22, 2011 at 02:03 PM
    An the moon landings were all faked too!
  • by Mike Location: Wellington, New Zealand on Nov 22, 2011 at 01:44 PM
    I’ve been a « jet mechanic » for 36 years. As a kid in the 1960′s * early 1970′s I used to watch long contrails overhead Christchurch, NZ, when B737′s were introduced here. Then in the mid 1970′s I worked on those self same a/c. Contrails were first reported in WW1, and again in the Spanish civil War. Contrails lingering and spreading out into cloud were reported by Antoine de Saint-Exupéry writing in « Flight to Arras » about his experiences flying reconnaisance missions against the Germans in 1940. The book is still available. Sheets of contrails from massed B-17 bombers over Germany in 1943 and 1944 are common in photos of the era – although some chemtrail believers say those are faked! And so on…..
  • by SteveH Location: Fruita on Nov 22, 2011 at 01:38 PM
    Please refrain from using the word « theory » to label untestable beliefs.
  • by Jeff Location: Under the sky on Nov 22, 2011 at 12:56 PM
    I’m glad to see the majority of people commenting find reports like this to be ridiculous. The minority who believe this junk, are sheep, who believe anything that is printed. To them I say, use the internet to find facts, not just what the left tells you to think. Contrails have been around since airplanes have been able to reach high altitude. Watch a WWII film sometime.
  • by Anonymous on Nov 22, 2011 at 12:26 PM
    kkco—– wont print my capt kirk remark? It wasnt nasty, some people on here really needs to get a sense of humor and a life! Matt your doing alright,dont let these morons get to you. If they are so dam smart how come they dont do the reporting?
  • by Alternative AM Radio Location: Grand Junction (parts) on Nov 22, 2011 at 12:19 PM
    Alternative Grassroots Radio > Freedom 1610 AM We are a Low-Power AM Radio station reaching out to “parts” of Grand Junction, Colorado. It is our goal to provide you with news from alternative sources. The mainstream media, both the LEFT and RIGHT, are controlled and work hand-in-hand with BIG GOVERNMENT. It is our desire to improve transmissions and reach out as far as we can within the FCC Part 15 regulations. OH, and you might hear some chemtrail talk.
  • by Anti-lemming Location: Western Slope on Nov 22, 2011 at 12:13 PM
    Folks, if you think it’s all a bunch of crapola then get in line with the others heading towards the cliff. Do your own research. Plenty of info out there. https://www.google.com/#sclient=psy-ab&hl=en&source=hp&q=chemtrails documentary
  • by JoJo Location: GJT on Nov 22, 2011 at 12:12 PM
    I don’t think the news story is stupid, I think that anyone that thinks these contrails are anything onther that just that are stupid.
  • by Resident Location: Grand Junction on Nov 22, 2011 at 10:37 AM
    Google US Governement, Operation Cloverleaf
  • by Deb Location: Gateway on Nov 22, 2011 at 10:06 AM
    I have been watching this for 12 years. I have study this and read both sides. I believe it is real and needs to be stopped. I am not a wacko..in fact a true conservative who believes that we as Americans need to be open to the fact that both sides of the government are corrupt and only looking out for they pensions and perks.
  • by what? on Nov 22, 2011 at 09:57 AM
    OMG!!! Matt where in the world did you get your information.
  • by Me Location: Fruita on Nov 22, 2011 at 09:47 AM
    To the jet mechanic…being a jet mechanic qualifies you to speak on the atmosphere? As far as contrails being rare before 1980…that’s just stupid speculation…I remember seeing contrails way back in the 70′s when I was a kid. The fact is, they are more prevalent now because there is much more air traffic now. Has anybody seen the video on youtube of a ladies sprinkler making a rainbow effect due to sunlight shining through the water particles…and she goes on ranting about the government tainting the water…because, « you NEVER seen rainbows like that before. » What a bunch of Kooks! Just think 11 news did a special report on this. I can’t wait to see the report on the moon being made out of cheese.
  • by Butch Location: Paradox on Nov 22, 2011 at 09:32 AM
    An all time low for 11 News. Pathetic!
  • by N on Nov 22, 2011 at 08:40 AM
    Thanks for reporting on the important things KKCO. Pay no attention to the violent radicals staging their overthrow of America. Just keep being useful idiots.
  • by Mike Location: GJ on Nov 22, 2011 at 08:20 AM
    The scary thing is that these people vote. YIKES
  • by Anonymous on Nov 22, 2011 at 07:54 AM
    pathetic story preying on the worst instincts out there. then again, it is kkco, never to be confused with journalism.
  • by get a life. Location: GJ on Nov 22, 2011 at 07:47 AM
    Gmartine, Have you heard of the following? lighter than air, vaporize, dissipate, ppm (parts per million, dilution, all these factors are to be considered in science. I don’t believe a few clouds created by a few jets are going to kill us. « JUNK SCIENCE » is ramp-id.
  • by Gmartine Location: Grand Junction on Nov 22, 2011 at 07:24 AM
    Wow, I had to make another post after reading the comments. Some people are saying it is just water vapor, lol. Yeah, because these jets/planes run on hydro fuel…… Then they have the nerve to attack NBC and it’s employees…
  • by Gmartine Location: GrAND Junction on Nov 22, 2011 at 07:21 AM
    The chemicals that are emitted in these contrails. Do make it down to earth. It isn’t a theory. I am suprised that a local paper actually reported it. I am not for more regulations but I believe that these chemtrails do cause harm to humans on the ground.
  • by What the ………… Location: Fruita on Nov 22, 2011 at 07:14 AM
    Another report by Matt Vanderfear, where did you get this guy? San Fransisco – U.C. Berkley? Leftist, Fear monger, Socialist Reporter. I think KKCO is taking the term « Equal Opportunity Employer » to the extreme.
  • by Follow the Drugs Location: Grand Junction on Nov 22, 2011 at 06:53 AM
    Is KKCO a drug free work place?
  • by Get Real Location: Grand Junction on Nov 22, 2011 at 06:48 AM
    Recipe for fear mongering: 1. find a story to scare the masses. 2. find a stupid paranoid conspiracy theory person to prove it. 3. find a reporter who has been implanted by the left. 4. stir until the people believe you. 5. put the story into the minds of of the masses. 6. then you get a population of half baked IDIOTS.
  • by Anonymous on Nov 22, 2011 at 06:47 AM
    this urban legend is about 12 years old, Art Bell used to talk about this, funny that 12 years later it finally makes it to GJ.
  • by Dan Location: GJT on Nov 22, 2011 at 05:29 AM
    To those who believe the contrails are chemicals, I have some ocean front property in Arizona for sale. Let me know how many lots you would like.
  • by Anonymous Location: Western Slope on Nov 22, 2011 at 02:31 AM
    Sorry folks it’s true! As a jet mechanic for over 12 years I can tell you con trails don’t last more than a few minutes then dissipate. What we are seeing are not con (water vapor trails) but as the author of this story states whether modification and mood modification chemical trails sprayed as the author states in a checkerboard, cross or ex patterns. You only have to look into the sky to see the difference. Follow a jet as it crosses the sky, a real con trail will dissipate behind the jet within a few minutes, chem trail will disperse slowly and spread out in width till it becomes milky. Time to wake up folks, it is true!
  • by J Location: Grand Junction on Nov 21, 2011 at 10:31 PM
    Seriously, people! Contrails… Short for Condensation trails. Go back to 6th grade science to learn what it is: The point at which water vapor cools to its liquid state. Just like the condensation that forms on your shower door. Maybe that is full of toxins too???
  • by Anonymous on Nov 21, 2011 at 10:29 PM
    this must be how the zombie apocalypse starts, mmmmm brains!
  • by Anonymous on Nov 21, 2011 at 10:20 PM
    A few years ago, everyone was saying that contrails were full of poisonous toxins to help us build up our immune systems against chemical warfare. I kind of liked that explanation better. At least it made me stronger as it killed me.
  • by Gottobekiddin Location: 81501 on Nov 21, 2011 at 10:07 PM
    The stupidest « news » report ever.
  • by Anonymous Location: spun junction on Nov 21, 2011 at 09:55 PM
    what a crock of sh#t, this news company needs to review its internal sources… you have nothing better to waste my time with? i will never watch your news broadcast ever again!
  • by BW Location: Crazytown on Nov 21, 2011 at 09:42 PM
    No doubt about it — I gotta get me another tinfoil hat.
  • by Rick Location: Grand Junction on Nov 21, 2011 at 09:40 PM
    Really? You are actually trying to pass this off as news? The downward spiral of quality from this station continues…….
  • by scorpio Location: grand junction on Nov 21, 2011 at 09:38 PM
    This is why marijuanna is illegal. Parannoia anyone?
  • by reality check on Nov 21, 2011 at 09:32 PM
    Is this what « news » is in a secondary market? No wonder we all watch the Denver channels on Dish or Direct TV.
  • by LLG Location: Montrose on Nov 21, 2011 at 09:02 PM
    This is not worthy of a professional news team. Conspiracy theorists need help not a soap box. I expected better out of you guys.
  • by Ben Location: GJ on Nov 21, 2011 at 08:58 PM
    This isn’t relevent news.
  • by andy Location: GJ on Nov 21, 2011 at 08:25 PM
    KiLLUMINATI

4 novembre 2011

Ancien ambassadeur Christian Graeff : « Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? »

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 57

sur : http://www.silviacattori.net/article2213.html

ASSASSINAT DU GUIDE MOUAMMAR KADHAFI

Dans le flot des commentaires consensuels évoquant la mort d’un « tyran sanguinaire », une voix libre, soudain, tranche : celle de l’ancien ambassadeur de France Christian Graeff (à Tripoli de 1982 à 1985) interrogé au journal de la radio publique France culture. (*)

20 OCTOBRE 2011 | THÈMES (S.CATTORI) : OTAN LIBYE

France culture : Après une guerre de huit mois, comment qualifiez-vous le rôle des Occidentaux dans la chute du régime Kadhafi ?

Christian Graeff : Mon interrogation ce soir est courte. Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? Voilà. C’est ma question. Je fouille dans ma mémoire. Je ne trouve pas la réponse. Pour moi, il y a un assassinat politique. Il y a des responsabilités internationales en cause. L’épilogue sera long. Moi, je ne le verrai pas je suis un vieil homme. Mais pour ce dont je puis juger, je suis sûr qu’il y a là matière à œuvre de justice. Parce qu’on a entendu tellement de mensonges. Il y a eu tellement de sophistication dans la médiatisation de la guerre emmenée par l’OTAN en Libye au-delà, bien au-delà – oh combien au-delà – de la résolution 1973 des Nations unies, que les questions sortiront. Personne au monde n’est en état de les étouffer, ni en Europe ni aux États-Unis, encore moins en Israël.

France culture : Vous pensez que les États-Unis, la Grande Bretagne et la France ont envoyé des hommes au sol par exemple ?

Christian Graeff : Ecoutez, sur les détails techniques on en sait beaucoup ; on en sait plus ou moins selon les sources que l’on a. Les miennes de sources, les sources que j’ai, m’autorisent à dire que les interventions armées de l’Alliance, de l’OTAN, ont été considérables. Et les simulacres, n’est-ce pas, la couverture que l’on a cherché misérablement avec le Qatar et d’autres Émirats ou monarchies traditionnelles arabes sont dérisoires. C’est une rigolade.

Vous avez peut-être eu connaissance de l’ouvrage qui vient de sortir il y a quelques jours, de Dumas et Vergès, où ils accusent : « Sarkozy sous BHL » [1]. Voilà. Il y a là, de façon très polémique j’en conviens, mais autant politique que juridique … tout un argumentaire dont la CPI, peut être un jour, aura à connaître…

France culture : Dans le droit fil de ce que vous venez de dire, quelles sont ces questions, incontournables à vos yeux, qu’il va falloir se poser s’agissant du mandat de l’ONU que vous décrivez comme ayant été outrepassé ?

Christian Graeff : Le mandat …c’est très clair. Tout le monde le sait… on a fait une pirouette, on a cru tromper son monde et puis … on ne dupe pas en démocratie les esprits libres. Les esprits serfs c’est autre chose. Les médias sont au centre du débat. Dans ce débat national, dans ce débat culturel, civilisationnel, qui trompe qui ?

(*) Entretien retranscrit presque mot à mot par Silvia Cattori (journal de France culture du 20 octobre à 18h00)


 

[1] Voir : http://livre.fnac.com/a3699392/Roland-Dumas-Sarkozy-sous-BHL

Jean Bricmont : « Ce que Sarkozy, Obama, Cameron veulent, ce n’est pas la démocratie, c’est la soumission »

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 54

sur http://www.silviacattori.net/article2230.html

INTERVENTION DE L’OTAN EN LIBYE

Dès février 2011, la campagne menée par Bernard-Henry Lévy — parallèlement aux allégations mensongères sur le massacre de milliers de personnes à Benghazi répandues par la Libyan League for Human Rights avec l’appui de l’ONGUN-Watch basée à Genève (*) — relayée par les médias du monde entier, a réussi à accréditer dans l’opinion publique l’idée fausse qu’il y avait urgence à intervenir en Libye. Le 17 mars, par 10 voix et 5 abstentions, le Conseil de sécurité approuvait la Résolution 1973 présentée par la France et le Royaume Uni instaurant « un régime d’exclusion aérienne afin de protéger les civils contre des attaques systématiques et généralisées ». Ce fut le début de l’intervention de l’OTAN et d’un massacre de masse toujours en cours.

23 OCTOBRE 2011 | THÈMES (S.CATTORI) : OTAN ONUVIOLATIONS « OCCIDENTALES » DU DROIT INTERNATIONALLIBYE

Jean Bricmont : « Ce que Sarkozy, Obama, Cameron veulent, ce n’est pas la démocratie, c’est la soumission » dans Politique/Societe Libya_and_the_return_texteJean Bricmont

Jean Bricmont fut l’un des rares intellectuels à s’être opposé publiquement à cette intervention. Avant même le vote de la Résolution du Conseil de sécurité, il avertissait : « Les partis de la gauche européenne (inclus les partis « modérés » communistes européens), les « Verts », avec José Bové maintenant allié à un Daniel Cohn-Bendit qui a toujours soutenu les guerres de l’OTAN, différents groupes trotskystes et, bien sûr, Bernard Henry Lévy et Bernard Kouchner, tous appelant à une sorte d’« intervention humanitaire » en Libye, ou accusant la gauche d’Amérique Latine -dont les positions sont bien plus sensées- d’agir comme des « idiots utiles » pour le « Tyran libyen ». (…) Quand vont-ils comprendre qu’on affirme que toutes les guerres sont justifiées pour des raisons humanitaires ? » [1]

Les faits ont malheureusement donné raison à Jean Bricmont. Cette « guerre humanitaire » sous mandat de l’ONU et de son bras armé, l’OTAN, n’aurait jamais dû être acceptée.


Silvia Cattori : La résolution 1973 de l’ONU demande la protection du peuple Libyen [2]. Après six mois de bombardements et de massacres par l’OTAN et ses combattants libyens, on avance le chiffre plausible de dizaines de milliers de morts et de blessés [3]. L’ancien ministre socialiste Hubert Védrine, le 18 mars avait qualifié d’« historique » la résolution sur la Libye. Et encore tout récemment il se réjouissait de la mise en application de la« responsabilité de protéger » et félicitait Nicolas Sarkozy pour son intervention. Selon vous y a-t-il de quoi s’en réjouir ?

Jean Bricmont [4] : Le texte relatif à la « responsabilité de protéger » se limite à protéger les civils. Il ne dit absolument pas qu’il faut faire ce qu’a fait l’OTAN : armer les rebelles, envoyer des troupes spéciales, bombarder des villes. Des civils sont tués. Manifestement l’OTAN ne les protège pas.

Le texte sur la « responsabilité de protéger » dit qu’il faut aider les États à faire respecter les droits de l’homme, mais il a été interprété, contrairement à ce qu’il dit, pour autoriser l’Occident à intervenir où il veut, quand il le veut, sous couvert de « guerre humanitaire », de « droit d’ingérence humanitaire ». Tout cela – qui est basé sur des tonnes de mensonges – est, malgré l’Afghanistan, malgré l’Irak, entièrement légitimé dans l’esprit de l’immense majorité des dirigeants occidentaux et, ce qui est plus désolant, des dirigeants écologistes, de gauche et d’extrême gauche. Et qui souvent demandent maintenant une telle intervention en Syrie.

Silvia Cattori : Vue dans la perspective des guerres récentes -Kossovo, Irak, Afghanistan- la manière dont s’est déroulée cette intervention en Libye n’est-elle pas, plus problématique et lourde de menace que les précédentes interventions ?

Jean Bricmont : Ce qui est inquiétant, c’est le fait que la guerre a été légitimée par l’ONU. Il ne faut jamais oublier que si la Russie était intervenue en Libye à la place de l’OTAN, personne en Occident n’accepterait une telle intervention, et tous ceux qui disent que ce n’est pas une guerre pour le pétrole, diraient que c’est une guerre pour le pétrole, si elle était faite par les Russes.

Il faut se rendre compte qu’on a légitimé uniquement l’ingérence des États-Unis et de leurs alliés. C’est cela qui est préoccupant. Ce qui est curieux c’est que la guerre en Irak, comme celle en Afghanistan, avait d’une certaine façon délégitimé l’ingérence. Mais quand il fallait justifier la guerre en Afghanistan, je me rappelle très bien des arguments avancés. Il fallait libérer les femmes afghanes. Des arguments humanitaires étaient utilisés là aussi. Or, plus personne ne parle aujourd’hui de l’oppression des femmes afghanes. On veut simplement se retirer de l’Afghanistan sans trop de pertes.

La guerre en Libye est préoccupante aussi parce que, à cause de la personnalité très particulière de Kadhafi, ce qu’on peut appeler le Tiers Monde, et d’une façon générale les forces progressistes, sont très divisés au sujet de cette guerre. L’Union africaine par exemple, avait une certaine sympathie pour Kadhafi. L’Amérique latine aussi. La Russie et la Chine voient le concept de souveraineté nationale démoli, n’aiment pas cela, et ils ont raison. Les pays non alignés n’aiment pas cela non plus. Parmi les musulmans, il y a des divisions. Il y a ceux qui se disent qu’avec le CNT ce sera mieux qu’avec Kadhafi. Que ce sera un gouvernement plus démocratique, plus musulman etc. Peut-être…

Silvia Cattori : Nous sommes en plein paradoxe. Voir soudainement des pays arabes et musulmans, comme le Qatar par exemple, apporter leur plein soutien à des puissances qui, depuis 2001, détruisent des pays arabes et musulmans et massacrent leurs peuples, n’est-il pas renversant ?

Jean Bricmont : Un certain nombre de gens détestent Kadhafi. Moi je ne le déteste pas, mais je n’étais pas sous sa coupe et je peux comprendre cette aversion. La même chose se passe avec Bachar el-Assad en Syrie. Donc, il y a des gens qui se disent que tout ira mieux après. Quand on voit ce qui se passe en Irak et en Afghanistan après le renversement de Saddam Hussein et des Talibans on se rend compte que ce n’est pas si simple.

Mais ma position ne porte pas sur la situation en Libye ou en Syrie, mais sur la politique de l’OTAN, qui entend probablement contrôler les révolutions arabes en les « aidant » ; pendant longtemps ils ont soutenu les autocraties, maintenant ils se rendent compte que ce n’est pas possible ; ils attaquent alors le régime qu’ils détestent le plus, à savoir Kadhafi ; et, en soutenant l’opposition sous prétexte de défendre la démocratie, ils espèrent sans doute la contrôler. Du point de vue des gens qui soutiennent le CNT, sans être favorable à l’OTAN (un certain nombre de musulmans par exemple), c’est un jeu de dupes. Eux espèrent utiliser l’OTAN à leurs fins pour arriver au pouvoir et puis dire à l’OTAN, rentrez chez vous. Cela risque de ne pas être évident.

Silvia Cattori : Les conflits entre l’OTAN et les forces regroupées au sein du CNT sont-ils inéluctables ?

Jean Bricmont : Je n’en sais rien. Lors de la chute de l’Union soviétique, tout le monde a applaudi en Occident. D’abord il y eut Eltsine, qui était complètement pro-occidental et c’était donc parfait. Puis Poutine est arrivé avec un agenda plus nationaliste et, subitement la Russie a commencé à déplaire aux Occidentaux.

Ce que les Occidentaux veulent, ce n’est pas la démocratie, c’est la soumission. Ils ont soutenu des régimes affreux tant qu’ils étaient soumis. Maintenant que certains de ces dirigeants ne sont plus défendables, ils s’attaquent à ceux qui leur sont les moins favorables (Libye, Syrie, Iran) et ils espèrent que la « démocratie » va amener la soumission. Mais cela est douteux. Les intérêts nationaux et les différences religieuses ou idéologiques existent, indépendamment des régimes. Même si la Libye était une démocratie parfaite, je ne pense pas qu’elle aurait envie de reconnaître Israël. Mais je doute que BHL (Bernard-Henri Lévy) par exemple, avait envie de mettre au pouvoir des gens hostiles à Israël.

Il ne faut pas oublier que les gens contrôlent rarement toutes les conséquences de leurs actions.

Silvia Cattori : Bernard-Henri Lévy, a joué un rôle clé, avec le président Sarkozy, en faveur de cette guerre. N’a-t-il pas réussi, par son argumentaire faussement humanitaire à semer confusion et division au sein du camp progressiste, paralysant ainsi toute velléité de protestation ?

Jean Bricmont : Du point de vue de BHL, le grand avantage c’est d’être arrivé à une terrible division des forces progressistes. Les gens vont continuer de se disputer au sujet de cette guerre. Notez que l’on a vu la même chose lors de la première guerre mondiale. Certains disaient : on ne peut pas s’allier avec la Russie tsariste. D’autres disaient : il faut tout faire pour abattre le militarisme allemand. Il est important d’élaborer une réflexion cohérente sur ces sujets. Mais ce n’est pas facile.

Des pays voisins de la Libye – dont des ressortissants, accusés d’être des mercenaires de Kadhafi, ont été tués par les rebelles libyens – n’aiment pas ce qui se passe en Libye. Il y a des armes qui circulent, tout cela préoccupe les pays du Maghreb et déstabilise la région. Le fait que la transition a été violente – et non pas négociée – est une bénédiction pour les gens qui veulent voir le chaos s’installer dans cette région. Qu’ils l’aient fait exprès ou pas, je n’en sais rien. Mais c’est une bénédiction pour le militarisme occidental. Presque tous les pays non occidentaux voulaient une solution négociée à ce conflit. Mais les Occidentaux ne veulent jamais de solution négociée ; quand ils sont dans une position de force ils y vont à fond. Le jour où la Chine sera plus forte que nous et qu’elle pourra utiliser la force, on verra les choses autrement. Mais, pour le moment, on se sent plus fort et, dès qu’il y a un conflit, on veut toujours une solution militaire, jouer sur la force, jouer sur la technologie, c’est d’ailleurs la seule chose qui nous reste. Dans le domaine du commerce, les Chinois sont bien plus forts que nous.

C’est à la question du militarisme que les progressistes devraient réfléchir. Mais ils ne le font pas. Ils encouragent ce militarisme au nom de l’« ingérence humanitaire ». Si, demain, on doublait le budget militaire en France, Madame Joly, qui est écologiste, s’y opposerait sans doute ; mais, alors qu’elle ne veut pas voir de troupes françaises défiler sur les Champs Elysées le 14 juillet, elle accepterait des troupes françaises en Libye [5] ! C’est incohérent, parce que les guerres humanitaires sont des guerres à zéro mort (de notre côté), qui nécessitent un appareil militaire de haute technologie, lequel coûte cher.

Cet appareil est essentiellement celui des États-Unis, mais là il y a des gens qui dorment dans leur voiture parce qu’ils ont perdu leur maison reprise par les banques, et l’État consacre une fortune aux dépenses militaires. Sans les appareils de surveillance des États-Unis et ses possibilités d’approvisionnement des avions de l’OTAN, cette guerre aurait été beaucoup plus difficile à mener.

Si on s’oppose au militarisme, particulièrement aux États-Unis, on s’oppose aussi aux interventions humanitaires, parce que sans l’appareil militaire américain, on n’aurait tout simplement plus les moyens de mener ces interventions.

L’immense majorité des pays du monde, même ceux qui ont une armée importante (Russie, Chine, Inde etc.) considèrent que la mission de leur armée est de protéger leurs frontières, pas d’envoyer des troupes un peu partout protéger les droits de l’homme. Notez que c’est aussi la position de la Suisse. Tout ce que je demande, c’est que les autres états occidentaux adoptent la position de la Suisse. Ce n’est ni révolutionnaire ni radical.

Silvia Cattori : Tout porte à croire que BHL ne va pas s’arrêter là. Qu’il va relancer sa campagne en soutien aux opposants au régime de Bachar el-Assad. Pour Israël qui occupe depuis 1967 illégalement le Golan syrien -un véritable réservoir d’eau pour la région- et n’entend pas le céder, la Syrie est un enjeu stratégique important. La chute d’Assad -mis par Tel Aviv sur la liste des dirigeants qui restent à abattre- serait tout bénéfice pour Israël. Va-t-on vers un scénario libyen ?

Jean Bricmont : Si vous regardez comment les choses se sont passées en Libye, ces Libyens que l’on disait si hostiles à Kadhafi, son gouvernement que l’on disait si faible et si détesté, etc. a résisté plus longtemps que Milosevic lors de l’intervention de l’OTAN en 1999, plus longtemps que les Talibans en 2001 à Kaboul, et plus longtemps que le régime de Saddam en 2003.

Face à une opposition appuyée par l’ensemble de toutes les forces occidentales je trouve cette résistance plutôt étonnante. Je croyais, comme Obama, que cela se terminerait en quelques jours. Que cela allait s’effondrer très vite.

Donc, je ne suis pas sûr que les analystes militaires, du moins ceux qui sont lucides -par opposition aux idéologues, comme notre gauche « humanitaire »- aient envie de répéter cette expérience en plus grand, en Syrie ou en Iran.

Ce que je trouve comique, par contre, c’est de voir qu’il y a une extrême-gauche qui ne « vit » littéralement que de l’exploitation de la mauvaise conscience coloniale, qui agite sans arrêt l’anticolonialisme et l’antiracisme, et puis, pendant la guerre en Libye, dit qu’il faut accepter l’intervention de l’OTAN pour soutenir les rebelles. Ils oublient que, lors des conquêtes coloniales, les mêmes justifications humanitaires étaient utilisées : combattre l’esclavage, renverser des satrapes ou des monarques absolus etc.

Il y a là quelque chose d’absurde. Il faut savoir dans quel monde on veut vivre. Veut-on vivre dans un monde où nous allons, nous, imposer des gouvernements un peu partout ?

Je pense que ce monde est fini. Que le colonialisme est terminé. L’Occident n’a plus les moyens des politiques impériales qu’il avait dans le passé. Et si la gauche occidentale devait être utile à quelque chose, ce serait à penser comment nous adapter à notre déclin inévitable, plutôt que d’inventer des justifications humanitaires aux derniers scintillements de l’empire américain.

Silvia Cattori : Je vous remercie.

Entretien réalisé le 13 septembre 2011.

Silvia Cattori

(*) Voir : « Urgent Appeal to Stop Atrocities in Libya, Sent by 70 NGOs to the US, EU, and UN », UN Watch, 21 février 2011. (L’ONG UN Watch est réputée pour servir les intérêts d’Israël) 
Voir également : « Libya and the big lie : Using human rights organizations to launch wars », par Mahdi Darius Nazemroaya, 25 septembre 2011.

Sur la « responsabilité de protéger », voir aussi : 
« La “responsabilité de protéger” : une façade légale pour légitimer l’ingérence ? – Entretien avec Jean Bricmont » , par Silvia Cattori, 24 septembre 2009.


 

[1] Voir : « La Libye, la gauche européenne et le retour de l’impérialisme humanitaire », par Jean Bricmont, Le Grand Soir, 12 mars 2011.

[2] Voir le texte de cette résolution : 
http://www.un.org/News/fr-press/docs/2011/CS10200.doc.htm

[3] Cet entretien a été réalisé le 13 septembre 2011

[4] Figure du mouvement anti-impérialiste, Jean Bricmont est professeur de physique théorique à l’Université de Louvain (Belgique). Il a publié « Impérialisme humanitaire. Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ? » (Éditions Aden, 2005).

[5] Voir :http://www.marianne2.fr/Eva-Joly-veut-des-chars-en-Libye-pas-sur-les-Champs-Elysees_a208455.html. Elle appuyait « à 100% » l’opération et estimait qu’il est « difficile de mener une guerre sans troupes »

LA PETITE VILLE DE SYRTE CRUELLEMENT ASSIÉGÉE

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 52

Une population pilonnée et affamée dans une ville en ruines

Où sont passés les valeureux « défenseurs des droits Humains » ? Les signataires (*) notamment de « l’appel urgent pour arrêter les atrocités en Libye », du 21 février 2011, concocté par l’ONG pro israélienne UN- Watch ? Un appel qui devait faire entrer la prétendue « communauté internationale » en guerre contre un peuple qui ne la voulait pas.

15 OCTOBRE 2011 | THÈMES (S.CATTORI) : OTAN LIBYE

LA PETITE VILLE DE SYRTE CRUELLEMENT ASSIÉGÉE dans Politique/Societe Syrte_detruite_texte_1

La petite ville de Syrte dévastée par les assauts des forces du Conseil national de transition et les bombardements de l’OTAN.

Syrte_detruite_texte_2 dans Politique/Societe

Aucun dirigeant occidental n’a condamné ni même évoqué publiquement le sort atroce des habitants de Syrte assiégés, privés d’eau, d’électricité, de nourriture, de soins, depuis plus de quatres semaines. Pourquoi les signataires de l’appel (*) à intervenir de manière urgente en Libye en février, restent-ils aujourd’hui muets ?


(*) Signataires de la lettre urgente pour demander d’intervenir en Libye 
12 février 2011 – Genève – Suisse

1. Hillel C. Neuer, United Nations Watch, Switzerland 
2. Dr. Sliman Bouchuiguir, Libyan League for Human Rights, Switzerland 
3. Mary Kay Stratis, Victims of Pan Am Flight 103, Inc., USA 
4. Carl Gershman, President, The National Endowment for Democracy, USA 
5. Yang Jianli, Initiatives for China, USA – Former prisoner of conscience and survivor of Tiananmen Square massacre 
6. Yang Kuanxing, YIbao – Chinese writer, original signatory to Charter 08, the manifesto calling for political reform in China 
7. Matteo Mecacci, MP, Nonviolent Radical Party, Italy 
8. Frank Donaghue, Physicians for Human Rights, USA 
9. Nazanin Afshin-Jam, Stop Child Executions, Canada 
10. Bhawani Shanker Kusum, Gram Bharati Samiti, India 
11. G. Jasper Cummeh, III, Actions for Genuine Democratic Alternatives, Liberia 
12. Michel Monod, International Fellowship of Reconciliation, Switzerland 
13. Esohe Aghatise, Associazione Iroko Onlus, Italy 
14. Harris O. Schoenberg, UN Reform Advocates, USA 
15. Myrna Lachenal, World Federation for Mental Health, Switzerland 
16. Nguyên Lê Nhân Quyên, Vietnamese League for Human Rights, Switzerland 
17. Sylvia G. Iriondo, Mothers and Women against Repression (M.A.R. Por Cuba), USA 
18. David Littman, World Union for Progressive Judaism, Switzerland 
19. Barrister Festus Okoye, Human Rights Monitor, Nigeria 
20. Theodor Rathgeber, Forum Human Rights, Germany 
21. Derik Uya Alfred, Kwoto Cultural Center, Juba – Southern Sudan 
22. Carlos E Tinoco, Consorcio Desarrollo y Justicia, A.C., Venezuela 
23. Abdurashid Abdulle Abikar, Center for Youth and Democracy, Somalia 
24. Dr. Vanee Meisinger, Pan Pacific and South East Asia Women’s Association, Thailand 
25. Simone Abel, René Cassin, United Kingdom 
26. Dr. Francois Ullmann, Ingenieurs du Monde, Switzerland 
27. Sr Catherine Waters, Catholic International Education Office, USA 
28. Gibreil Hamid, Darfur Peace and Development Centre, Switzerland 
29. Nino Sergi, INTERSOS – Humanitarian Aid Organization, Italy 
30. Daniel Feng, Foundation for China in the 21st Century 
31. Ann Buwalda, Executive Director, Jubilee Campaign, USA
32. Leo Igwe, Nigerian Humanist Movement, Nigeria 
33. Chandika Gautam, Nepal International Consumers Union, Nepal 
34. Zohra Yusuf, Human Rights Commission of Pakistan, Pakistan 
35. Sekou Doumbia, Femmes & Droits Humains, Mali 
36. Cyrille Rolande Bechon, Nouveaux Droits de l’Homme, Cameroon 
37. Zainab Al-Suwaij, American Islamic Congress, USA 
38. Valnora Edwin, Campaign for Good Governance, Sierra Leone 
39. Patrick Mpedzisi, African Democracy Forum, South Africa
40. Phil ya Nangoloh, NamRights, Namibia 
41. Jaime Vintimilla, Centro Sobre Derecho y Sociedad (CIDES), Ecuador 
42. Tilder Kumichii Ndichia, Gender Empowerment and Development, Cameroon 
43. Amina Bouayach, Moroccan Organisation for Human Rights, Morocco 
44. Abdullahi Mohamoud Nur, CEPID-Horn Africa, Somalia 
45. Delly Mawazo Sesete, Resarch Center on Environment, Democracy & Human Rights, DR Congo 
46. Joseph Rahall, Green Scenery, Sierra Leone 
47. Arnold Djuma, Solidarité pour la Promotion Sociale et la Paix, Rwanda 
48. Panayote Dimitras, Greek Helsinki Monitor, Greece 
49. Carlos E. Ponce, Latina American and Caribbean Network for Democracy, Venezuela 
50. Fr. Paul Lansu, Pax Christi International, Belgium 
51. Tharsika Pakeerathan, Swiss Council of Eelam Tamils, Switzerland 
52. Ibrahima Niang, Commission des Droits Humains du Mouvement Citoyen, Senegal _53. Virginia Swain, Center for Global Community and World Law, USA 
54. Dr Yael Danieli, International Society for Traumatic Stress Studies, USA 
55. Savita Gokhale, Loksadhana, India 
56. Hasan Dheeree, Biland Awdal Organization, Somalia 
57. Pacifique Nininahazwe, Forum pour le Renforcement de la Société Civile, Burundi 
58. Derik Uya Alfred, Kwoto Cultural Center, Southern Sudan 
59. Michel Golubnichy, International Association of Peace Foundations, Russia 
60. Edward Ladu Terso, Multi Media Training Center, Sudan 
61. Hafiz Mohammed, Justice Africa Sudan, Sudan 
62. Sammy Eppel, B’nai B’rith Human Rights Commission, Venezuela 
63. Jack Jeffery, International Humanist and Ethical Union, United Kingdom 
64. Duy Hoang, Viet Tan, Vietnam 
65. Promotion de la Democratie et Protection des Droits Humains, DR Congo 
66. Radwan A. Masmoudi, Center for the Study of Islam & Democracy, USA 
67. María José Zamora Solórzano, Movimiento por Nicaragua, Nicaragua 
68. John Suarez, Cuban Democratic Directorate, USA 
69. Mohamed Abdul Malek, Libya Watch, United Kingdom 
70. Journalists Union of Russia, Russia 
71. Sindi Medar-Gould, BAOBAB for Women’s Human Rights, Nigeria 
72. Derik Uya Alfred, Kwoto Cultural Centre, Sudan 
73. Sr. Anne Shaym, Presentation Sisters, Australia 
74. Joseph Rahad, Green Scenery, Sierra Leone 
75. Fahma Yusuf Essa, Women in Journalism Association, Somalia 
76. Hayder Ibrahim Ali, Sudanese Studies Center, Sudan 
77. Marcel Claude Kabongo, Good Governance and Human Rights NGO, DR Congo 
78. Frank Weston, International Multiracial Shared Cultural Organization (IMSCO), USA 
79. Fatima Alaoui, Maghrebin Forum for environment and development, Morocco 
80. Ted Brooks, Committee for Peace and Development Advocacy, Liberia 
81. Felly Fwamba, Cerveau Chrétien, DR Congo 
82. Jane Rutledge, CIVICUS : World Alliance of Citizen Participation, South Africa 
83. Ali AlAhmed, The Institute for Gulf Affairs, USA 
84. Daniel Ozoukou, Martin Luther King Center for Peace and Social Justice, Cote d’Ivoire 
85. Dan T. Saryee, Liberia Democratic Institute (LDI), Liberia

Individu 
Dr. Frene Ginwala, former Speaker of the South African National Assembly 
Philosopher Francis Fukuyama 
Mohamed Eljahmi, Libyan human rights activist 
Glenn P. Johnson, Jr., Treasurer, Victims of Pan Am Flight 103, Inc., father of Beth Ann Johnson, victim of Lockerbie bombing

(*) Source : United Nations Watch et al., “Urgent Appeal to Stop Atrocities in Libya : 
Sent by 70 NGOs to the US, EU, and UN”, 21 feb 2011 : 
http://www.unwatch.org/site/apps/nlnet/content2.aspx ?c=bdKKISNqEmG&b=1330815&ct=9135143

Obama’s « Attack Libya » Speech Mar 29, 2011

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 45

sur : http://www.afterenlightenment.net/obama.htm

A Study in Mind Control by Ray Songtree

Transcript of Speech

The Libya Speech by President Obama on Mar 29, 2011 was a mind control tool to hypnotize Americans into believing that crime is justice. He will change the English language so that fair is crooked and crooked is fair. He will again and again propagandize the listener with the following programming…

1. Heroic troops should feel proud no matter what they are told to do.

2. USA has « world community » support (lie will be repeated 27 times). We can examine if this is the fact.

3. Gaddafi is bad man who committed atrocities against civilians (framing and slander will be repeated 34 times). We can find out if this is true.

4. USA is Savior that protects innocent people.(will be repeated 32 times) . We can review what is actually happening.

5. The infamous hope mantra from Obama 2008 campaign. (9 times)

« Good evening. Tonight, I’d like to update the American people on the international [fake coalition, start count 1] effort that we have led in Libya – what we have done, what we plan to do, and why this matters to us. [As the story unfolds, it becomes increasingly difficult to identify 'us'?]

I want to begin by paying tribute to our men and women in uniform [He will repeat this as mind control method...In fact all of his speeches have this programming as have past presidents. It is ongoing mind programming.] who, once again, have acted with courage, professionalism and patriotism. They have moved with incredible speed and strength. [The military acted with speed in 2003 where no weapons of mass destruction were found in Iraq. Should we assume their action now is more justified?] Because of them and our dedicated diplomats, a coalition [2nd] has been forged and countless lives have been saved. [the great Savior 1st] Meanwhile, as we speak, our troops are supporting our ally Japan, [See Fukushima HAARP attack on HAARP Page ] leaving Iraq to its people [See Veterans Page ], stopping the Taliban’s momentum in Afghanistan…

 

Early in 2008, the Atlantic Council released a report over the signature of its chairman, retired U.S. Marine Gen. James L. Jones that began,

« Make no mistake: NATO is not winning in Afghanistan….  » If that report were released in summer 2010, it could easily read: « Make no mistake: we are losing in Afghanistan…  »

After a firestorm of protest from Brussels,

the word « NATO » was changed to « the international community. »

and going after al Queda around the globe. [There never was an al Queda.Radical Islamists were funded by CIA to create an ‘enemy’ to justify ‘war on terror’ so USA would have excuse for world wide aggression.] As Commander-in-Chief, [Savior 2] I am grateful to our Soldiers, Sailors, Airmen, Marines, Coast Guardsmen, and their families, as are all Americans. [Heroes 2] 

For generations, the United States of America has played a unique role as an anchor of global security [obey or else] and advocate for human freedom[where?]. Mindful of the risks and costs of military action, we are naturally reluctant to use force to solve the world’s many challenges [but US starts wars more than any other country so is US reluctant?  How does force solve challenges?]. But when our interests [$] and values [me first] are at stake, we have a responsibility to act. That is what happened in Libya over the course of these last six weeks. [Obama started a war without Congressional approval.  This is what happened. But General Wesley Clark says it was already awritten plan in 2001, so the Libya war plan was developed even before that.

 

 

Therefore, Bush and Obama are just puppets of something much bigger that spans administrations. One thread is the Council of Foreign Relations, a heavily funded Rockefeller think tank. See Rockefeller quote middle of Home Page.

Below we listen to Obama’s Secretary of State HIllary Clinton describe the relationship between the Dept of State of the United States, and this privately funded organization CFR.

 


that had been choking off towns and cities and we cut off much of their source of supply.
 [whose supply? The roads that feed the general populace of Libya?] And tonight, I can report that we have stopped [savior 13] Gaddafi’s deadly advance. [smear 17 He has made Gaddafi sound like an invader in his own land, double speak. And as the following months after this March Speech showed, Obama did not stop the legitimate Government of Libya until 8000 sorties had destroyed country.]


In this effort, the United States has not acted alone.
 [He just said it was his decision]  Instead, we have been joined [USA wasn’t joined by anyone, it already funds and directs NATO] by a strong and growing coalition. [fake coalition 8] This includes our closest allies – nations like France, UK Canada Denmark, Norway, Italy, Spain, Greece, and Turkey– all of whom have fought by our side for decades. [Its called NATO. This is the big « international coalition » who helps USA invade countries like Iraq and Afghanistan for share of spoils] And it includes Arab partners like Qatar and the United Arab Emerates, who have chosen to meet their responsibility [their responsibility as tiny minions to go along with Empire] to defend [savior 13] the Libyan people. [In double talk, defend means attack] 

To summarize, then: in just one month, the United States has worked with our international partners 
[NATO, fake coalition 8] to mobilize a broad coalition [ It's called NATO. Fake coalition 9. So the international partners mobilized international partners], secure [push through UN] an international[fake coalition 10] mandate [It was no mandate, because China, Russia, Brazil, India and Germany abstained. These countries themselves have 50% of world population, and then we can add all of Africa. Why there was no veto will need to be examined in the coming Crimes against Humanity Trials] to protect [savior 14]civilians, stop an advancing army [smear 18 advancing in their own country?] , prevent a massacre [smear 19], and establish a No Fly Zone with our allies[NATO] and partners [NATO. Fake coalition 11 What partners are not NATO that could establish a No Fly Zone?].

« Putin said NATO went beyond the UN’s March 16th mandate when it dropped guided missiles on Gaddafi’s government offices in Tripoli. “What kind of no-fly zone is this if they are striking palaces every night?” Putin said in Ria Novosti. “What do they need to bomb palaces for? To drive out the mice?” Putin even went as far as suggesting that Libya’s oil resources were a main object for NATO’s interest in Libya. » [went as far in suggesting?]

UK to expel five Libyan diplomats March 30th, 2011 LONDON (BNO NEWS) — British Foreign Secretary William Hague on Wednesday announced that the United Kingdom (UK) will be expelling five Libyan diplomats, who “pose a threat to our security.”

May 1, 2011 Britain announced Sunday it would expel Libya’s ambassador after the UK’s embassy was attacked in Tripoli. The attacks came just hours after a NATO airstrike killed Libyan leader Moammar Gaddafi’s youngest son late on Saturday.

SAS troopers help co-ordinate rebel attacks in Libya

The Guardian has learned that a number of serving British special forces soldiers, as well as former SAS troopers, are advising and training rebel forces, although their presence is officially denied.

The Guardian has previously reported the presence of former British special forces troops, now employed by private security companies and funded by a number of sources, including Qatar. They have been joined by a number of serving SAS soldiers.


Our most effective alliance, NATO, has taken command of the enforcement of the arms embargo and No Fly Zone. 
[So Americans, don't worry about this anymore, it is in someone else's hands.] [and food embargo?] Last night, NATO decided to take on the additional responsibility of protecting [savior 17 strangling] Libyan civilians. [He means the mercenaries, because the water system and power of the civilians was taken out by bombing, so NATO has no interest in protecting civilians]

US Led NATO Bombs Water Facilities in Libya

Posted on July 25, 2011 by Rick Bronson

New reports coming out of Libya depict a NATO move towards genocide.  Libya is in a desert and the US led NATO is now bombing not only water facilities, but factories that produce water pipesneeded to replace those destroyed by the bombs.  4.5 million Libyans are facing the prospect of having no drinking water .  And remember these bombings are supposedly being conducted as a form of humanitarian aid designed to save the lives of innocents.

This transfer from the United States to NATO will take place on Wednesday. Going forward, the lead in enforcing the No Fly Zone [this is now double speak term for nightly bombing of ground targets and use of drones]and protecting [savior 18] civilians on the ground will transition to our allies and partners [fake coalition 14. He means our European minions] , and I [savior 19] am fully confident that our [possessive pronoun] coalition [fake coalition 15] will keep the pressure on Gaddafi’s remaining [would that be the armed civilians? The freedom fighters who will be called Gaddafi loyalists.] forces. In that effort, the United States will play a supporting role – including intelligence [managing everything], logistical support [transporting everything],search and rescue assistance [for our CIA and NATO assets], and capabilities to jam regime communications. [Destroy communication for citizens of Libya] Because of this transition to a broader, NATO-based coalition [fake coalition 16. It is called NATO], the risk and cost of this operation – to our military, and to American taxpayers – will be reduced significantly. [Americas are getting a bargain! And how much has it cost so far Mr. President?]

Libya war costs US taxpayers $2m a day and still no Gaddafi Jun 9, 2011 – According to an internal DOD memo, the U.S. had already spent $664 million in Libya – a running cost of $60 million a month by mid-May …

Los Angeles Times article says $9.4 million per day.

But, not to worry. Before Obama’s War, Libya produced 1.6 million barrels/day oil. And US recently stole $33-37 billion from Libya and there will be no one to oversee what USA does with this money, just like no one oversees FED or Pentagon. In fact, these billions are real money, not paper money which props up USA at this time. USA is also especially interested in seizing Libya’s gold. « The reserves are substantial, ranking in the global top 25, according to International Monetary Fund (IMF) data.

(CNN) July 26, 2011 — International oil companies

are jockeying for advantage in the new Libya, buoyed by news that damage to the energy infrastructure appears to be slight.[So, 'the people's oil which was the people's will now be up for grabs, just like Iraq, and the people won't get it. The looting is not even masked.]

Obama's

 

We will safeguard [maybe Bernanke can help with this] the more than $33 billion that was frozen [stolen] from the Gaddafi regime so that it is available to rebuild Libya. [The money will go to Western contractors like Halliburton, just as happened in Iraq. See Shock Doctrine Disaster Capitalism, Naomi Klien onthe Womens Page .]

U.N. to allow release of $1.5 billion frozen Libya funds (Reuters)Aug 25, 2011 The United States and South Africa struck a deal on Thursday to allow the release of $1.5 billion in frozen Libya funds for humanitarian aid and other civilian needs, U.N. diplomats said on Thursday.

NATO nations set to reap spoils of Libya War

Aug 25, 2011 Rachel Shabi

It looks like the more telling news on Libya has migrated to the business pages.  With jubilant reporting of Gaddafi’s imminent downfall seizing headlines, it’s the financial pages that have the clinical analysis. So, for instance, it is in this section that the Independent reports a «  dash for profit in the post-war Libya carve up « .

Similarly, Reuters, under the headline, «  Investors eye promise, pitfalls in post-Gaddafi Libya « noted that a new government in that country could « herald a bonanza for Western companies and investors ».

Before Tripoli has completely fallen, before Gaddafi and his supporters have stepped down and before the blood dries on the bodies that have yet to be counted, Western powers are already eyeing up what they view us just rewards for the intervention.

There are no more illusions over how far NATO forces exceeded the UN security resolution that mandated its campaign. For months, NATO officials insisted it was operating within brief - an air campaign, designed to protect civilians under threat of attack. But now it is described as an « open secret » that NATO countries were operating undercover, on the ground…

… As alluded to by the Economist , each country’s contribution to the NATO effort in Libya is expected to have some impact on how much of the spoils it gets in the looming post-war period.  

After all, this money does not belong to Gaddafi [smear 21] or to us [he considered this? Absolutely, as the entire operation is a robbery] – it belongs to the Libyan people, and we will make sure they receive it. [savior 21 Gaddafi is hugely respected in Africa. He never owned the 33 billion that USA stole. So how noble that USA will destroy the country and use the peoples' money to do whatever USA wants to be done with it, and how noble of NATO countries to be slobbering over the oil and business contracts they worked so hard for, to 'save the people'.] 

Tomorrow, Secretary Clinton will go to London,

At the said meeting a reporter asks Clinton about « who are we supporting in Libya? » Clinton’s response at about 6 minutes and 20 seconds into the video, was as part of her answer, “We’re still getting to know who these people are. ” [In other words, it doesn't matter who they are, we have already bought them.]

where she will meet with the Libyan opposition [Who flew these puppets to London? In what airplane did they fly? It is a No Fly Zone. How did they get to an airport that functioned? Who vouched that they were representatives of an actual organization that represented the entire 6 million Libyans? Who elected this 'opposition'? What makes them legitimate? ] and consult with more than thirty nations. [Many of them in opposition to colonization]. These discussions will focus on what kind of political effort is necessary to pressure Gaddafi, while also supporting a transition to the future that the Libyan people deserve. [smear 22. As outlined by McKinney in introduction, Libyans already had more benefits than Americans.] Because, while our military mission is narrowly focused on saving lives [savior 22, by destroying a sovereign country's water and electricity and using Depleted Uranium Ammunition],

A telecommunication official told Libyan state television that the three stations hit by NATO strikes provided communication services for citizens to contact the fire brigades, hospitals and emergency lines and communication between eastern and western Libya.

Muammar Gaddafi has addressed nation via Libyan radio

“But certainly what has been coming from the Western media has been proven to be lies,” he declared.

Gaddafi opened up the armories to the people of Libya, more than a million rifles and other arms have been handed out to the people of Tripoli. [this must be exaggeration] The claim that has been made by the so-called ‘progressive’ media of the United States is that Gaddafi is a hated dictator and that this is an indigenous rebellion. A dictator does not hand people guns and say: ‘Please, defend me!’”

Arms Trade Resource Center – …The ongoing civil war in the Democratic Republic of the Congo (formerly Zaire) is a prime example of the devastating legacy of U.S. arms sales policy on Africa. The U.S. prolonged the rule of Zairian dictator Mobutu Sese Soko by providing more than $300 million in weapons and $100 million in military training. Mobutu used his U.S. – supplied arsenal to repress his own people and plunder his nation’s economy for three decades, [is this true or not? By now, the reader must suspect allegations and be very discerning and investigative. Who funds this research center. I think it is trustworthy because it questions Empire] until his brutal regime was overthrown by Laurent Kabila’s forces in 1997. When Kabila took power, the Clinton administration quickly offered military support by developing a plan for new training operations with the armed forces…

« The president-elect is coming into office at a moment when there is upheaval in many parts of the world simultaneously,” Kissinger responded. “You have India, Pakistan; you have the jihadist movement. [CIA funded] So he can’t really say there is one problem, that it’s the most important one. But he can give new impetus to American foreign policy partly because the reception of him is so extraordinary around the world. His task will be to developan overall strategy for America in this period when, really, a new world order can be created. It’s a great opportunity, it isn’t just a crisis.” [The strategy was already created and which is what placed both Bush Jr and Obama. It is called « Full Spectrum Dominance » as instrument of New World Order]

Wanted for Crimes Against Humanity - Henry Kissenger

obama%20and%20kissenger dans Politique/Societe

 

And as President, I refused [Savior 24] to wait for the images of slaughter[smear 27] and mass graves before taking action.

[He repeatedly takes responsibility, because he does not think he will ever be caught. He is confident, above all laws, a good war criminal. However he will be arrested. The world is waking up. The UN resolution 1973 of No Fly Zone was grossly broken using USA intelligence.There are many images now of slaughter of civilians by NATO, but Western media is suppressing it, and alternative reporters have been killed and threatened.]

Order: Kill Non-Mainstream Reporters in Libya, What U.S. is Hiding?

- Deborah Dupre - Examiner

This journalist Thierry Meyssan inTripoli was threatened.

Meyssan observations Aug 21, 2011.. NATO Carnage in Tripoli


Moreover, America has an important strategic interest
 [Which is what? He never explains.] in preventing Gaddafi from overrunning those who oppose him. A massacre [smear 28] would have driven thousands of additional refugees across Libya’s borders,

[This had already happened as seen in photo below. Note the nice luggage of refugees in photo. These are well off educated citizens of a stable nation running for their lives because of covert mercenary meddling by West, for their OIL. The reader probably has similar luggage. None of these people expected this.]

-libya-tunisia-borderTens of thousands of desperate refugees were packing the Tunisian border on Tuesday Mar 2, 2011, trying to get out of Libya.

putting enormous strains on the peaceful – yet fragile – transitions in Egypt and Tunisia. [The protests continue as the new regimes are just new puppet regimes]    The democratic [in double speak "democratic means top/down control] impulses that are dawning [hope mantra 3] across the region would be eclipsed by the darkest form [smear 29 He will use the word 'dark' again, and he, Obama, is the light? Gaddafi, the idealistic leader who gives free health care and education, helped end Apartheid and was to fund an all Africa Satellite and form an all Africa currency is considered 'dark' by Obama.]

of dictatorship, as repressive leaders concluded that violence is the best strategy to cling to power. [at least he describes the New World Order well here and what we can expect as we demand accountability in Europe and North America]

The writ of the UN Security Council would have been shown to be little more than empty words, [See references below how UN Resolution 1973 was in fact not followed as Putin, above, noted] crippling its future credibility to uphold global peace and security.

UN gives a nod and wink to USA $46 billion in arms sales for 2011.As Gaddafi correctly said in speech to UN in New York last year, « Security Council is terrorist organization in world »

Thus, Obama is carrying on myth that UN is an independent credible organization. UN is a tool for centralized global control, under the thumb of USA who denied a visa so that Libya could have no representation in UN for the entire crises.

The Role of the UN Security Council in Unleashing an Illegal War against Libya by Ronda Hauben www.globalresearch.ca

< See entire article to left.

… As of February 21, the Libyan government has been deprived of the ability to have a representative to the UN. In March, when the Libyan government tried to appoint another Ambassador, the US government did not grant a visa.”

So while I will never minimize the costs involved in military action, I am convinced that a failure to act in Libya would have carried a far greater price [for gasoline] for America. 

Now, just as there are those who have argued against intervention in Libya, there are others who have suggested that we broaden our military mission beyond the task of protecting [Savior 25] the Libyan people, and do whatever it takes to bring down Gaddafi and usher in a new government. [So then, your war is just a soft war Mr Obama? Not a hard war? Incredibly he is now painting himself as a moderate.]

Of course, there is no question [just obey] that Libya – and the world [The World excluding Germany, China, India, Russia, Africa and Brazil] – will be better off with Gaddafi out of power. [He is lying. Will Africa be better off?] I, along with many other world leaders, [NATO leaders?] have embraced that goal[of getting rid of this obstacle to Empire, who has 3% of world's oil], and will actively pursue it through non-military means. [double speak] But broadening our military mission to include regime change would be a mistake. [The entire speech is about regime change, a nice way of saying occupation. And 'mission' was broadened... 8000 sorties. All diplomatic attempts by Gaddafi were brushed away.]

Washington Post Apr 4, 2011

Libyan Foreign Minister Abdulati al-Obeidi told reporters in Tripoli on Friday, “We are trying to talk to the British, the French and the Americans to stop the killing of people. We are trying to find a mutual solution.”

…The Obama administration and its allies and partners in the Libya operation have shown little interest in such offers. President Obama has described his demand for Gaddafi’s departure as a political objective…


The task that I 
[takes full responsibility] assigned our forces – to protect[savior 25] the Libyan people from immediate danger, and to establish a No Fly Zone – carries with it a UN mandate and international support. [Repeat a lie enough times... fake coalition 20]  It is also what the Libyan opposition[contracted by CIA] asked us to do.  [It is what the USA on ground told the USA in air what to do and these foreigners are called 'the rebels'... See Libyan Tribes Manifesto below]

If we tried to overthrow Gaddafi by force, our coalition would splinter. [So we won't use force right? Is this what he infered in this speech ?] We would likely have to put U.S. troops on the ground, or risk killing many civilians from the air. [Did that on Aug 21]  The dangers faced by our men and women in uniform [heroes 2] would be far greater. So would the costs, and our share of the responsibility for what comes next. 

To be blunt, we went down that road in Iraq . [He is lying as he used past tense. USA is still going down that road now and is committed to that road indefinitely as was planned decades ago and as shown by 14 permanent bases immediately constructed after USa murderous assault on Iraqis. USA has no intention on leaving Iraq until the oil gone. Libya is same exact story]

Thanks to the extraordinary sacrifices of our troops [heroes 3] and the determination of our diplomats, we are hopeful about Iraq’s future. [With our 14 permanent military bases, the private oil companies and Haliburton andKBR are hopeful.]

 

But regime change there took eight years, [If it already happened, why are we still there?]  thousands of American and [millions] Iraqi lives, and nearly a trillion dollars. That is not something we can afford to repeat in Libya. 

[So whats the endgame in Libya look like? Complete suppression? Because the Libyan people will resist occupation forever, right? Just like Iraq and Afghanistan and Viet Nam. There is no way to win when making someone a victim is the game. Colonization won't work in a communicating world. The blowback in Europe from angry Moslems will not be pretty. However, those at the top want violence as excuse for martial law. Our work is to wake up and remove them from power.] 

As the bulk of our military effort ratchets down, [Has it?] what we can do – and will do – is support the aspirations [hope mantra 4] of the Libyan people. [Savior 27] We have intervened to stop a massacre, [third of forth time with this lie? Smear 30] and we will work with our allies and partners[fake coalition 21] as they’re in the lead to maintain the safety of civilians.[Savior 28]

We will deny the regime arms, cut off its supply of cash [water, electricity, food, communications], assist the opposition [with more "contracts"], and work with other nations [fake coalition 22] to hasten the day when Gaddafi leaves power.

It may not happen overnight, as a badly weakened Gaddafi tries desperately [smear 31] to hang on to power. [smear 32] But it should be clear [obey] to those around Gaddafi, and to every Libyan, that history is not on his side. [As you hear the bombs you know history is not on the side of the sovereign days when you Libyans had your own nation. Now history is on the side of the bombs.]

With the time [rebuilding everything] and space [without loved ones, killed by NATO] that we have provided [Savior 29] for the Libyan people, they[mercenaries] will be able to determine their own destiny, and that is how it should be. [This is horrific double speak. When will Americans have same ability? When will American elections not be rigged? See American Blackout. When will money no longer buy representation?] 

Let me close by addressing what this action says about the use of America’s military power, and America’s broader
 [Self appointed and self serving] leadership in the world [A definition of world that excludes Germany, India, China, Africa, Brazil or Russia], under my presidency. [Savior 30 ] 

As Commander-in-Chief, I have no greater responsibility than keeping this country safe. [Savior 31 The only super power is worried about this? Well, there were those guys in the caves who took down World Trade Center Building 7 at 5:30 pm on 9/11 that the reader may have never heard of becasue it not discussed by controlled media or in coverup 9/11 official report. Remember those guys in the cave that started the ‘War on Terror’ ? Please see the Womens Pagefor more info on 9/11]

10 second video. The Controlled Demolition of World Trade Center Building 7 at 5:30 PM on Sept 11, 2001 which never was hit by a plane, with small fires allowed to burn all day. Watch how it falls. Did a man on kidney dialysis living in a cave tell the fire fighters to stand back? Who did this? And more importantly, who covered this up?

And no decision weighs on me more than when to deploy our men and women in uniform. [Heroes 4.  Pledge allegiance to the uniform.  He is actually using mind control.]   I have made it clear that I will never hesitate [strong leader ] to use our military swiftly, decisively, and unilaterally when necessary to defend our people, our homeland, our allies [NATO], and our core interests. [Other people's resources]

That is why we are going after al Queda wherever they seek a foothold.[And we will invent a foothold where we want to defend our 'core interests', as we have done repeatedly all over the world. It is called Empire.] That is why we continue to fight in Afghanistan, [« Al queda » left years ago.  Why is USA really there?   Why did Unocal want and get a pipeline there? and who will defend it? Why did USA start up opium after Taliban ended it?]

even as we have ended our combat mission in Iraq [Ended combat in Iraq? Every day, right now, we are killing civilians in Iraq so we can steal their oil.  This statement of ‘ending’ it will give war resisters and anti-war veterans proof of fraud.See Veterans Page] and removed more than 100,000 troops from that country. [And left 50,000 troops indefinitely?]

 

 

There will be times, though, when our safety is not directly threatened, but our interests [controlling other nations] and values [seeing ourselves as superior] are. [The USA has never been threatened but we have started more wars than all the other countries combined. However, Americans are waking up. The 2010 military budget equaled 94% of federal income tax? And Mr. Obama wants to gut services and chop social security to balance budget?]

Sometimes, the course of history poses challenges that threaten our common humanity and common security [This is prep talk for planned false flag global emergency as excuse for global martial law… this is what  was planned with WHO pandemic swine flu, but it failed.  We can be sure other global emergencies are in works..]

– responding to natural disasters [except Somalia or any place we want to see weakened.  Have we ever aided Cuba with one hurricane for 50 years?], for example; or preventing genocide [Pot Pot Cambodia (USA) and Rwanda Genocide (NATO) would not have happened without being backed] and keeping the peace [control]; ensuring regional security [status quo empire], and maintaining the flow of commerce [so empire can extract as much as possible and enslave other nations with IMF debt].

These may not be America’s problems alone, but they are important to us, and they are problems worth solving. [For Obama the problem is.... "keeping, ensuring, maintaining" . Not inequity or disparity or lying or corruption. For Obama and Kissinger, the problem is how to maintain king of the mountain status, not how to bring sovereignty to all people. Obama is a colonialist.]

And in these circumstances, we know that the United States, as the world’s most powerful nation [the most in debt with the biggest war budget and most brainwashed people], will often be called upon to help. [Savior 31. But it is not within our superior values to help.  US only sacrifices if it helps our 'core interests". Did we help the people of Laos? ] 

In such cases, we should not be afraid [Don't be a coward, be a man, follow your President] to act – but the burden of action [Lets congratulate ourselves for all of our sacrifice] should not be America’s alone.

As we have in Libya, our task is instead to mobilize the international [fake coalition 24] community for collective action. [But don't have Congress vote for collective action] Because contrary to the claims of some [who?], American leadership is not simply a matter of going it alone and bearing all of the burden ourselves. [Repeating word Burden 3 times to make Americans feel we have carried so much weight for others. A lie.]

Real leadership [Like Obama?] creates the conditions and coalitions for others [others to work with NATO?] to step up as well; to work with allies and partners [fake coalition 25] so that they bear their share of the burden [4th time] and pay their share of the costs [Libya will have to pay to rebuild itself, just like Iraq. This is who will work with NATO]; and to see that the principles of justice and human dignity are upheld by all. [pure double speak] 

That’s the kind of leadership [savior 32] we

[Who is we? It is not Congress because they were bypassed. It is not NATO that USA controls. It is not Obama who is just a robot fulfilling plans laid decades before? Who is we? Who controls Council of Foreign Relations that Hillary bows to? Who times the orcheastrated events we witness?]

have shown in Libya. Of course, even when we act as part of a coalition[fake coalition 26], the risks [for civilians] of any military action will be high. Those risks were realized when one of our planes malfunctioned over Libya.

Yet when one of our airmen parachuted to the ground, in a country whose leader has so often demonized the United States [smear 34] – in a region that has such a difficult history with our country [Is he refering to Western meddling? Our attacks and crippling embargoes against any country that stands against Empire, like Libya or Cuba? ] – this American did not find enemies.

Instead, he was met by people who embraced him. One young Libyan who came to his aid said, “We are your friends. We are so grateful to these men who are protecting the skies.” [No one would ever say that! Protecting the skies and forcing a food embargo on a country? This is all a lie.] 

 The CIA managed mercenaries picked up the pilot and he was taken to a hotel.

This voice is just one of many [fabricated lies] in a region where a new generation is refusing to be denied their rights and opportunities any longer. [That would be the fully educated generation in Libya with highest income in Africa? This is nothing like the protestors of Egypt who are hungry because world food prices have been run up by commodity traders and manipulated oil price.]

Rising Food Prices and the Egyptian Tinderbox: How Banks and Investors Are Starving the Third World Ellen Brown Feb 4, 2011

Let Them Eat Baklava: Food Prices and the Arab Spring Spencer Mandel Aug 26, 2011

Yes, this change will make the world more complicated for a time. Progress will be uneven, and change will come differently in different countries.

[It sounds like he is talking about the demand by youth for end of corruption and engineered disparity, but he will in next sentences redefine "change" as coming under the heel of empire as Iran had under the Shah and Iraq now has under military occupation. In this way he has co-opted the very essence of 'hope' which he had sold so well in his election campaign.]

There are places, like Egypt, where this change will inspire us and raise our hopes. [hope mantra 5] [Egypt protests were steered. New ‘leader’ of Egypt is CIA plant who is already receiving protests]

And there will be places, like Iran, where change [Meaning youthful hopes?] is fiercely suppressed.

Obama just set his sights on Iran…. AGAIN.

« Coup 1953 of Iran is the CIA’s (Central Intelligence Agency) first successful overthrow of a foreign government. 

But a copy of the agency’s secret history of the coup [in Iran] has surfaced, revealing the inner workings of a plot that set the stage for the Islamic revolution in 1979, and for a generation of anti-American hatred in one of the Middle East’s most powerful countries. The document, which remains classified, discloses the pivotal role British intelligence officials played in initiating and planning the coup, and it shows that Washington and London shared an interest in maintaining the West’s control over Iranian oil. …. The operation, code-named TP-AJAX, was the blueprint for a succession of CIA plots to foment coups and destabilize governments during the cold war – including the agency’s successful coup in Guatemala in 1954 and the disastrous Cuban intervention known as the Bay of Pigs in 1961. In more than one instance, such operations led to the same kind of long-term animosity toward the United States that occurred in Iran…. «  continue

Iranians threw Shah out in Iran’s People Power ‘Arab Spring’ 30 years ago.  They already had their overthrow of tyranny (US planted Shah who replaced democracy) and now Iran has large opposition demonstrations exactly like USA did in Wisconsin recently, and Seattle in WTO protests 1999. Protests are a sign of freedom and Iran has it. whereas now, in USA protests are NOT REPORTED because Lying Government / controlled media is terrified of snowball effect.

At least 1,400 arrests for antiwar dissent, but who’s counting? Not the press. July 22, 2011

« The national news media almost totally ignore homefront protests of the Afghanistan war, killer drones, torture, and more, regardless of their newsworthiness…. » continued.

We know Ahmadinejad has been demonized by West, and our government/media even changed the translation of a statement he made, to claim he wanted death of Israel, which he never said.

« Ahmadinejad’s October 2005 speech was mis-translated  from Persian into English by the Middle East Media Research Institute (Memri), owned by two Zionist Israeli Jews, Meyrav Wurmser and Col. Yigal Carmon. The translation quoting Ahmadinejad calling for Israel being “wiped off the map” – has become as much part of the Jewish religion as…. continued (you may find the site disabled on interent explorer browser « by coincidence » and difficult to view).

« When properly translated the Iranian president actually calls for the removal of the regimes that are in power in Israel and in the USA as a goal for the future. Nowhere does he demand the elimination or annihilation of Israel. He called for greater governance for Palestine. The word map does not even feature. And the president makes plain that the Holocaust happened, but, he argues western powers have exploited the memory of the Holocaust for their own imperialistic purposes. What the mainstream ran with is complete deception. »

USA also lies about Iran nuclear intentions, while Iran allows IEAE inspections and is above board on its projects….

« The continuous efforts of the world’s two militarist-aggressor states–the United States and Israel–to demonize Iran was addressed by Ahmadinejad in his speech to the UN General Assembly (September 23). Ahmadinejad spoke of the assault on human dignity and spiritual values by the selfish material interests of the US and its puppet states. Seeking hegemony « under the mantle of freedom, » the US and its puppets use « the ugliest methods of intimidation and deceit » to disguise that they are « the first who violate » the fundamental principles that they espouse and apply to others. «  - Paul Craig Roberts

USA wants Iran oil. The question is whether Iranians would want an occupation like Iraq, Afghanistan and Libya? What is the reader’s guess? Since none of these occupied countries were given a choice in taking « freedom » and are now killing USA troops as fast as possible, what is Obama’s plans for Iran? Another occupation, as we can expect now in Libya « to maintain peace »?

This is the pattern and so, in the same speech he justifies the rape and looting of Libya he drops in the name Iran to prep everyone for the planned war « to save the yearning youth » of Iran.

The dark forces of civil conflict and sectarian war will have to be averted, and difficult political and economic concerns addressed.

[What sectarian war? In Iran? Where? In Iraq 'sectarian' war is the excuse for continued USA presence. In fact, there is no sectarian war, there is a united front against USA occupation. How to keep the 'sectarian war ' myth alive? The way endless "sectarian conflict" is insured is by using false flag terrorism. If this is a new subject for reader, the reality is shocking. We can expect this to happen in Libya also. The USA will continue killing and claim it is sectarian inter-tribal conflict and this will justify a 'peace keeping force' (this was written Aug 25th). Will NATO use mercenaries, or risk NATO troops getting killed? Let us review the current policy of fomenting sectarian divisions in Iraq and Pakistan]

Kay Griggs, former wife of U.S. Marine Corps Colonel George Griggs, Chief of Staff, Marine Atlantic/Head of Psychological Operations, NATO, describes elements of de-stabilization programs….

 

 

 

« The evidence that the US directly contributed to the creation of the current civil war in Iraq by its own secretive security strategy is compelling. Historically of course this is nothing new – divide and rule is a strategy for colonial powers… »The Politics of Suicide in the Muslim World by Nashid Abdul-Khaaliq

Iraqi Terrorists Exposed as British Government Agent  Provocateurs

« Lest we forget who the real Terrorists are… You might recall this incident in Iraq, back in September 2005. It’s a rare instance where the perps of a false flag op were caught red-handed. Every time one hears of “terrorist” bombings in Iraq or Afghanistan, chances are it’s US, Brit, or Mossad agents creating mayhem in order to justify the illegal occupations of these countries. Yet, the sheeple hardly give this a second thought — even after this incident was blown wide open in the MSM … continue here.

british-terrorists

Long history of manipulation with false flag terror

Fake Al Qaeda | WHAT REALLY HAPPENED

« CIA/US Military Perpetrated Most of Iraq’s « Suicide Bombings! » by Andrew G. Marshal
Terrorism Guaranteed by manager Donald Rumseld - Counterpunch

Suicide bombing favorite US counter insurgency tactic

Press TV – NATO plans to arm Syria criminal gangs Aug 14, 2011

There are many many more articles on this. There are entire Departments and schools in Military devoted to false flag murder.

 

Video Below – Minister Farrakan to Obama on USA De-stabilization Policy [Powerful message - Starts out soft but principle makes him roar.]

 

 

 

[we return to speech] 
The United States will not be able to dictate the pace and scope of this change. 
[Interesting sentence.... is  being able to dictate a consideration? Sounds like it.] Only the people of the region can do that. But we can make a difference. [We can send in mercenaries. That is what we did in Iraq, Afghanistan, and now Libya, and in fact all over the world.]

I believe that this movement of change [in this new double speak "movement of change" refers to New World Order ] cannot be turned back, and that we must stand alongside

[Exactly here he achievs the co-option. At first the 'movement of change' was youthful voices. But in this sentence 'movement of change is equated with....]

those who believe in the same core principles [$ and domination] that have guided us through many storms [what storms? Desert Storms?] our opposition to violence directed against one’s own citizens

[Where? In recent London riots? In Seattle 1999 WTO demonstration? How about deployment of Blackwater mercenaries for Katrina? USA has six times more people in prison than the world’s average number. Land of the jailed.]; our support for a set of universal rights, including the freedom for people to express themselves and choose their leaders [Our own elections are rigged with voting machines and disenfranchisement of Black votes];our support for governments that are ultimately responsive to the aspirations [hope mantra 5] of the people.

[It is opposite. the last thing Empire wants is a sovereign individual or community]

As we have studied, there is NO example of USA helping anyone without making a profit or gaining influence. USA core values, as shown by the financial plans of corporations in crushed Iraq, and now Libya, is a very far cry from ‘youthful voices’, but he spanned the gap with double speak.

It is vital for the reader to understand mind programming. The method is that if you listen enough times that ‘slavery is freedom’, you will believe it. Is the reader free? You work for 2 to 3 months per year to pay your federal income tax, and 94% of your tax will be to feed the military budjet based on fake « War on Terror », but you are free, right? You live in a ‘free’ country right? You live in a democracy right? You’ve been told this thousands of times. You have crossed your heart and said it. You have been told that slavery is freedom, and I’m sure the reader is thinking, « I am no slave ». But you are being used. Let me please ask you again. Do you live in a free country?

How will your mind answer? Do you think you live in a free country where we are informed so we can make sound decisions? Or are we slaves of disinformation, sweating to pay for things we have no control over?

It is important to reprogram ourselves. We are slaves. We are slaves. We are slaves. Perhaps we should repeat that 10,000 times just to get things even, because until you realize that you have been used as the Veterans have, you will continue to be used. – Ray Songtree


Born, as we are, out of a revolution by those who longed 
[hope mantra 6] to be free [and created a Constitution which Obama is destroying. See index... No the revolution wasn't based on longing. It was based on principle. Obama sold us hope. He did this because he had no principles to offer. Ron Paul and Dennis Kuninich and McKinney and Farrakan don't sell hope. They stand by principle. ] , we welcome the fact that history is on the move in the Middle East and North Africa, and that young people are leading the way.

[Young people are protesting, and CIA is moving in to co-opt. Remember what Kissinger said... crisis is an opportunity for a new world order. Does Obama support guerrilla fighters against outside empire the way Americans fought English Empire? If so, then he will like the Manifesto of 200 Libyan Tribes below]

Because wherever people long to be free, they will find a friend in the United States. [Double speak. Where ever people want change, USA will promote instability to insert its own agents.]

Ultimately, it is that faith [hope mantra 7] – those ideals – that are the true measure of American leadership. [So he equates himself, the leader against 'dark' Gaddafi as 'that faith'. Sound like another Savior 33]

[The arrogant attitude of superiority is that "America" is destined to lead everyone else and this justifies our huge military, where we 'lead' by covert and outright threats.  Why are there US military bases on Venezuela borders now? Chavez is as good a leader as any in South America, but Venezuela has OIL!]

My fellow Americans, I know that at a time of upheaval overseas – when the news is filled with conflict [which we fund] and change [Actual change is constant and intrinsic... but he defined change already. Change is domination by NWO, the opportunity for more centralization.] – it can be tempting to turn away from the world. And as I have said before, our strength abroad is anchored in our strength at home. [20% unemployment. So slaves, not only are you free, but you are strong at home.] 

That must always be our North Star [Like the HAARP display over Oslo for Peace prize?] – the ability of our people to reach their potential [pay student loans, pay mortgages?], to make wise choices with our resources [Strip mine everything and drill no matter the risk], to enlarge the prosperity [the debt ceiling] that serves as a wellspring of our power [guns], and to live the values that we hold so dear. [ Posse Comitatus, Habeas Corpus, the Bill of Rights… or… TSA, SWAT teams, wire tapping, dumbed down… what values are we living? Constitution or Patriot Act? Which?] 

But let us also remember that for generations, we have done the hard work of protecting our own people [?], as well as millions around the globe. [We killed millions in southeast Asia for what? World War I and II and the Bolshevics and Mao were all funded by Western bankers. What is he talking about?1.5 million in Iraq killed, for what?]

Over one million Iraqis have met violent deaths as a result of the 2003 invasion, according to a study conducted by the prestigious British polling group, Opinion Research Business (ORB). These numbers suggest that the invasion and occupation of Iraq rivals the mass killings of the last century—the human toll exceeds the 800,000 to 900,000 believed killed in the Rwandan genocide in 1994, and is approaching the number (1.7 million) who died in Cambodia’s infamous “Killing Fields” during the Khmer Rouge era of the 1970s. Project Censored

We have done so because we know that our own future is safer and brighter if more of mankind can live with the bright light [hope mantra 7] of freedom and dignity. [Double Speak. Up equals down. He means New World Order which is no freedom and no dignity. Did he hypnotize you yet? He said it all many many many many times.]

Tonight, let us give thanks for the Americans who are serving through these trying times [the fooled an misused heroes], and the coalition [NATO fake coalition 27] that is carrying our [possessive pronoun] effort forward; and let us look to the future with confidence and hope [hope mantra 8] not only for our own country, but for all those yearning [hope mantra 9] for freedom[double speak] around the world. [where he wants to bring his brand of freedom... global] Thank you, God Bless you, and may God Bless the United States of America. [If you disagree with him you are going against God. Nice touch, used by every con man in every land in every era. Perhaps listening for Truth is more important than giving up our principles because someone invokes the name of God.]   

Summary

Lets see if Obama did well by Hitler…

Adolf Hitler said: ‘Make the lie big, make it simple, keep saying it, and eventually they will believe it.’

goebbels_1

And his propaganda chief, Joseph Goebbels, said: ‘The most brilliant propagandist technique will yield no success unless one fundamental principle is borne in mind constantly – it must confine itself to a few points and repeat them over and over.« 

Smeared Gaddafi 34 times, claimed USA and himself as Savior 32 times, mentioned a bogus ‘international community » that excludes Germany, Asia, Africa, South America and Russia, that is really just USA controled and funded NATO, 27 times, and the Hope Mantra so that justice is always put off to the future and not based on principle 9 times.

Please consider this incredible amount of mind programming. And the entire purpose was to make night become day, and day become night. Gaddafi has been altruistic and is slandered to be a demon. USA is the most war mongering and murderous country in history and is portrayed as Savior.

Was that purpose of speech? It surely was not to inform, as it was all lies. So this is the Hitler technique, repeat the lie over and over and over again, so that every sentence includes a lie. In just over 100 sentences we see lies 34 times, 32 times, 27 times, and 9 times.

Did the hero save the damsel in distress from the Bad guy as the speech promises?

In Reality USA siezed Libya by the throat on completely fabricated charges. There was never violent suppression of demonstrations because there were no demonstrations.

In this short BBC video, we are shown a crowd of happy people celebrating overthrow of Gaddafi, but the trouble is, the clip is from India. Short clip worth watching more than once.The entire presentation on news of what has happened in Libya is one long lie. Here is article showing analysis of another fake celebration in Tripoli.

  

 

The Obama Libya War Speech is comforting ‘big daddy mind control’ for those who have been conditioned to ‘respect the President’. The cure for this disease is studying the truth, being shocked by the matrix of lies, rejecting belief in authority, and cultivating personal sovereignty. « I will never be a sheeple again! » « Not on my watch!. » « Not with my taxes! » « Not in my community! » Replace « hope » with principle and we can save this world.

- Ray Songtree Aug 27, 2011 

Would you like to create a new Curriculum of Honest History and Science for our schools. Become a member.

 

 

some LINKS to more Study

some links on Lockerbie 1988 Pan Am crash blamed on Libya

1. bionicboy.tripod.com/tragedy. html -  The one given most credence is that Libya was behind the bombing – two …. 25/5/2000: An air accidentinvestigator has told the Lockerbie trial there was a … Protheroe testified in the specially built Scottish court in the Netherlands that he 

2. Wikipedia , the official NWO disinformation rag, outlines the compensation Libya gave to victims in order to remove sanctions   » On 24 February 2004, Libyan Prime Minister Shukri Ghanem stated in a BBCRadio 4 interview that his country had paid the compensation as the « price for peace » and to secure the lifting of sanctions. Asked if Libya did not accept guilt, he said, « I agree with that. » 
In other words, Libya always denied any involvement with Pan Am 103 crash.


3. Meanwhile, because of suppressed evidence, just like 911, there is a current Pan Am 103 jet crash truth movement in UK.   
« On 2 September 2009, former MEP Michael McGowan demanded that the British Government call for an urgent, independent inquiry led by the UN to find out the truth about Pan Am flight 103. « We owe it to the families of the victims of Lockerbie and the international community to identify those responsible, » In other words, many in UK know the Libya terrorist story was a lie.

Also http://lockerbiecase.blogspot.com/2009/11/former-diplomat-urges-macaskill-to.html

4. Wiki-encyclopedia rag does not cover CIA who placed bomb. 
see here http://www.welfarestate.com/ panam103/

there are many more references which I have not listed

more links (to be edited… site under construction)

  1. Libya : Oil, Banks, the United Nations and America’s Holy Crusade

    www. globalresearch .ca/index. php?context=va&aid=24151 - Libya : Oil, Banks, the United Nations and America’s Holy Crusade. by Felicity Arbuthnot. Global Research , April 5, 2011. Email this article to a friend. Print this .. ?

  2. Putin Likens UN Security Council Resolution on Libya to a Medieval …

    www. globalresearch .ca/index. php?context=va&aid=23833 – Putin Likens UN Security Council Resolution on Libya to a Medieval Crusade. Global Research , March 21, 2011. Russian Information Agency Novosti … 

  3. UN Security Council Resolution on Libya : No Fly Zone and Other …

    www. globalresearch .ca/index. php?context=va&aid=23780 - UNSecurity Council Resolution on Libya : No Fly Zone and Other Measures. Global Research , March 18, 2011. Email this article to a friend. Print this article … 

  4. Libya , Hypocrisy and Betrayal by the United Nations : Death and …

    www. globalresearch .ca/index. php?context=va&aid=23767 – Mar 18, 2011 – Global Economic Crisis … Global Research RSS Feed … Libya, Hypocrisy and Betrayal by the United Nations : Death and Destruction. … 

  5. France arming Libyan rebels in violation of UNresolution

    www. globalresearch .ca/index. php?context=va&aid=25494 – Jul 3, 2011 – France has become the first country openly to admit it has supplied the Libyan rebels with weapons – a measure banned by theUN Security … 

  6. UN Praised Libya’s Human … – Centre for Research on Globalization

    www. globalresearch .ca/index. php?context=va&aid=24154 - UNPraised Libya’s Human Rights Record. Washington Attempted to Block Release of UNHRC Report. Global Research , April 5, 2011. Email this article to a … 

  7. Obama’s Bay of Pigs in Libya : Imperialist Aggression Shreds UN 

    www. globalresearch .ca/index. php?context=va&aid=23847 – Obama’s Bay of Pigs in Libya : Imperialist Aggression Shreds UNCharter. by Dr. Webster G. Tarpley. Global Research , March 22, 2011.http://tarpley.net/  

  8. UN Security Council Role in Unleashing an … – TheGlobal Realm

    the global realm.com/…/ un – security-council-role-in- unleashing-an-ill… – Jul 28, 2011 – UN Security Council Role in Unleashing an Illegal War against Libya . by Ronda Hauben Global Research July 20, 2011. Journalists Question … 

  9. UK Indymedia – Obama to Qaddafi: Comply with UNresolution or …

    www.indymedia.org.uk/en/2011/ 03/476220.html .Libya , hypocrisy and betrayal by the United Nations : Death and destruction. US-NATO’s new war in North Africa by Felicity Arbuthnot, Global Research ,

  1. Libya : “The Price of Freedom” | NWO Observer

    nwoobserver.wordpress.com/ 2011/04/…/ libya -the-price- of-freedom… -Apr 28, 2011 – Published: Apr. 27, 2011 – Global Research. Libya has the highest living standard in Africa. The “ United NationsDevelopment Program … 

  2. Another war for oil: UN approves Libyan no fly zone and military action

    www.minorityperspective.co.uk/ …/another-war-for-oil- Mar 18, 2011 – Professor Michel Chossudovsky ( Global Research : “OperationLibya ” and the Battle for Oil: Redrawing the Map of Africa: March 9, 2011) states … 

  3. Libya Intervention: Obama Wrongly Adopts U.N.“Responsibility to …

    www.heritage.org/ research /…/ libya -intervention-obama- wrongly-ad… – Mar 31, 2011 – The President’s Justification for the LibyanIntervention …. 2130, May 1, 2008, at http://www.heritage.org/Research /Reports/2008/05/ … for Global Solutions, athttp://globalsolutions.org/ 08orbust/pcq/clinton (March 31, 2011). … 

  4. Secret War Games Suggest US, UK … – Environmentalists Against War

    www.envirosagainstwar.org/know/read.php?itemid=10805 - Apr 23, 2011 – Under an Imaginary UN Security Council Resolution 3003. Prof. Michel Chossudovsky / Global Research THE WAR ON LIBYAWAS KNOWN … 

  5. BEFORE RESOLUTION 1973, THE U.N. PRAISED LIBYAFOR ITS HUMAN …

    libya 360.wordpress.com/…/ before-resolution-1973-the-u- n-praised-... Apr 4, 2011 – Global Research . 1. The Working Group on the Universal Periodic … 1 thought on “BEFORE RESOLUTION 1973, THE U.N. PRAISED LIBYA FOR ITS … 

  6. Russia, NATO differ on Libya resolution – Lavrov | World | RIA Novosti

    en.rian.ru/world/20110704/ 165014778.html Jul 4, 2011 – Russia and NATO have different views of UN Security Council …. Al Qaeda to Kill Qaddafi, Global Research , March 25, 2011, emphasis added) … 

  7. Libyan PM urges UN intervention to stop NATO military attack …

    williambowles.info/…/ libyan – pm-urges- un -intervention-to- stop-nato… Jul 11, 2011 – NATO Prepares ‘Humanitarian’ Occupation OfLibya Thousands of NATO troops … Global Research : NATO’s Bloody War of Aggression in Libya  

  8. Libya Oil Grab Disguised As Humanitarian Assistance: ‘No-Fly Zone …

    www.twf.org/News/Y2011/0308- Oil.html Mar 8, 2011 – While others clamor for a no-fly zone over Libya , the Libyan rebels’ themselves … Gulf Cooperation Council demands that the UN Security Council take all …. Attempted Coup d’Etat in Libya ?, » globalresearch .ca, March 7, 2011 … 

  9. SUSAN LINDAUER: LIBYA’S BLOOD FOR OIL: THE VAMPIRE WAR …

    news-now.org/2011/…/susan- lindauer- libya ‘s-blood-oil- vampire-wa… Apr 2, 2011 – And of course the United Nations forced Gadhaffi to hand over two Libyan …. Chossudovsky at the Global ResearchCentre are must reading: … 

  10. Bay of Pigs in Libya : Imperialist Aggression Shreds UNCharter …

    www.projectworldawareness.com/ …/bay-of-pigs-in- libya – imperialist… -Mar 24, 2011 – Global Research , March 22, 2011 On March 19, US and British cruise … Libya had responded to the UNvote by declaring a cease-fire, but

Media disinformation in West

 

 

Who is Gaddafi?

A Story about Libya, the Great Man Made River, Psy-Op, and the use of Media. Audio only 25 minutes

 

 

 

We must cry to think that our tax dollars are paying to destroy other countries so we can steal their resources and enjoy the comfort of ignoring what we have done. 

In destroying Libya’s water infrastructure and even their water pipe factory, we can see the plan in Libya was to create a completely traumatized impoverished populace, dependent on NATO.  More than that, in destroying archaeological sites, NATO= USA wants the cultural identity of the native people to be erased. Sovereignty must be destroyed in an oil colony. 

But since we in the West will never hear what is really happening in Libya, we taxpayers now have 
« plausible deniability » .  With orchestrated controlled disinformation by  mainstream media, our tax money can now go to crimes against humanity.  We must do more than weep now.  We must turn this around by educating our neighbors. » – Ray Songtree     

Looming Tragedy: Vision of the “New Libya” 
http://www.globalresearch.ca/ index.php?context=va&aid=26353   Sept 3 2011 

excerpts below 

« Queues of cars now wait for petrol in another oil rich country; other queues form, carrying containers for water. The multibillion dollar  development of Libya’s vast underground aquifers had been dubbed the “eighth wonder of the world. Libya`s water supply infrastructure has been been systematically bombed throughout the country. 

Shops are without food. 

The all is: “absolute disaster”, according to an eminent legal observer, very familiar with the country. 

And with electricity largely off, those seeking knowledge as to whether friends and relatives are alive, injured, fled, dead, find internet, and phones dead.

As the terribly injured overwhelm hospitals, many are bombed, damaged or without power and pharmaceuticals. 

No power: no incubators, life support machines or surgery. 

Another country with a modern, developed infrastructure reduced to a pre-industrial age – with the rebuilding contracts reportedly already being divvied out – in the West….

A number of lunches later, on the 23rd August, NATO spokeswoman, Oana Lungesco, re-affirmed their “mandate to protect civilians.” 

How this squares with hitting: “over five thousand [official figures] legitimate targets [in a] 24/7 operation [with] over twenty thousand sorties”, is confusing. 

The actual number of strikes has not been reported. Its in the tens of thousands. 

Equally so is how destruction of services essential to maintaining life, State institutions, schools, hospitals, archeological sites and treasures, attacking of all which is illegal under swathes of international law, are included in this “legitimacy.”

By September 1st, NATO operations from 31st March had reached: “a total of 21,090, including 7,920 strike sorties.”….. 

“The international community will be watching and supporting” Libya, said Secretary of State, Hillary Clinton, adding requirements to the new Libyan constitution. There is a “clear road map to democracy.” Afghan and Iraqi puppets, now joined by Libyan ones.

When it comes to the rebuilding of Libya, “investors can’t call the tune”, was one theme, it must be “Libyan led.” 

UK Foreign Secretary William Hague blew that lie. Britain, he said: “would not be left behind.” Much focus was on rebuilding the oil industry. Heaven forbid that too, follows the Iraq model, with the bereaved, dispossessed and invaded blowing up the pipelines – and contractors…..

“30 April 2011: The bombing of the Downs Syndrome School in Tripoli

30 April 2011: The bombing of a Gaddafi residence, murdering Saif Gaddafi, his friend and 3 Gaddafi children.

13 May 2011: The murder of 11 Muslim Imams in Brega. 

12 June 2011: The bombing of the University of Tripoli. Death toll not yet established.

22 July 2011: The bombing of the Great Man made Waterway irrigation system, which supplies most Libyans with their drinking water.

23 July 2011: The bombing of the factory which makes the pipes for the water system, and the murder of 6 of its employees.

8th August 2011: The bombing of the Hospital at Zliten. Resulting in the murder of a minimum, of 50 human beings, many of them children. The bombing of hospitals is against all international laws, and a most grievous crime.

9 August 2011: The bombing of the village of Majer, resulting in the murder of 85 civilians. 33 Children, 32 women and 20 men.

The persistent ongoing bombing of the civilian population in Zliten and Tripoli, death toll not yet established.

David Cameron has admitted that UK special services have assisted the terrorists on the ground, in defiance of the UN mandate.”

Today, Cameron has gone further, admitting that British forces played a: “key role.”

Orwellian Democracy Overview

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 43

Orwellian Democracy Overview

 

 

In March 2011, Obama took responsibility for a new unjustified War and betrayed all who elected him as a relief from the Bush Administration.

The Obama ‘Let’s Attack Libya’ Speech Mar 29 2011: A Study in Double Speak

by Ray Songtree Aug 25, 2011

Historical Context of March 29, 2011 Obama Speech that American media never discusses , thus giving us a false sense of history and reality.

In 1998 a German TV program exposed CIA and Mossad Planting of April 5 1986 West Berlin Disco Bomb that had been blamed on Libya.

Three people were killed, two American. The official CIA website still continues the lie of blaming Libya. The history that guides the many tens of thousands of military and intelligence agents is false as is the official history that guides US policy and brain washes people on the « History Channel ». There will be agents who read these words. It is time to get on the honest side of history.

Nine days after the disco bombing, President Reagan used this false flag attack as excuse to bomb Libya in an attempt to assassinate Gaddafi, killing 67 people including Gaddafi’s adopted daughter. Reagan gave this address of US policy, another study in mind control lying which is a striking precursor to the Libya Speech of Obama.

Perhaps because of this known fact about inside job of 1986 disco bombing, Germany was only NATO country to avoid involvement in recent beheading of Libya.

In 1988 the CIA placed a suitcase bomb in Pan Am 103 which crashed in Lockerbie Scotland. Here is Another reference, there are many articles. Libya was blamed but denied any involvement. As a result of USA accusations, Libya was labeled a ‘terrorist state’ by the USA controlled UN and a painful embargo against the entire Libyan population was placed. A similar USA embargo in Iraq starved hundreds of thousands of children during same period.

The embargo against « the terrorist state » was lifted when Libya paid $1.5 billion as compensation for the crime they never commited.

« On 24 February 2004, Libyan Prime Minister Shukri Ghanemstated in a BBC Radio 4 interview that his country had paid the compensation as the « price for peace » and to secure the lifting of sanctions. Asked if Libya did not accept guilt, he said, « I agree with that. »

« I have never thought in dealing with this question [Pan Am 103] that it is correct for any particular country to be the complainant, the prosecutor and the judge at the same time’ » – Nelson Mandela

Presently there is a Lockerbie Pan Am 103 truth movement in UK.

We fast forward to Spring 2011.

According to one online timeline, (an obviously skewed disinformation website, because of its strict conforming to official story, lack of independent news inputs, and use of smear words like « crazed »), 7 days after an alleged Facebook posting calling for protest in Libya, « rebels take control of Benghazi », using a city of 700,000 people as a human shield, and CNN starts reporting from Benghazi.

So 7 days after a Facebook posting, a city of 700,000 is commandeered?

We can wonder how an organized rebellion could manifest from nothing to a fighting force within a few days? We will learn the CIA and NATO were already present before alleged Facebook posting. As you read below, you will see that CNN was offering disinformation propaganda from the very start. Independent journalists have now left Libya as they have been targeted. (Aug 26, 2011)

Just one week before Obama’s Mar 29, 2011 speech, the following was announced…

Mar 22, 2011 The African Union has called for an end to the military intervention in Libya... also here

This, and objections from many other countries stands in stark contrast to Obama’s claim of « international community » « saving » Libya, repeated 27 times in his speech. There is no international community that is censuring Libya, except NATO, a group of armed thugs who are recolonizing oil nation after oil nation, using deciet and utter brutality.

Please take the time to listen to this 14 minute video which gives some context of Gaddafi’s altruistic role in Africa. Website The oration is forceful. Control volume manually.

 

Much of the information in above video may have come from this article which also includes statements from Nelson Mandela.

‘For most Africans, Gaddafi is a generous man, a humanist, known for his unselfish support for the struggle against the racist regime in South Africa. If he had been an egotist, he wouldn’t have risked the wrath of the West to help the ANC (in South Africa) both militarily and financially in the fight against apartheid.

Orwellian Democracy Overview dans Politique/Societe africa-gaddafi-

This was why Mandela, soon after his release from 27 years in jail, decided to break the UN embargo and travel to Libya on 23 October 1997.

For five long years, no plane could touch down in Libya because of the embargo [Based on false claims of terrorism as outlined above].

Mandela didn’t mince his words when US President Bill Clinton said the visit was an ‘unwelcome’ one –

‘No country can claim to be the policeman of the world and no state can dictate to another what it should do’, said Mandela. ‘Those that yesterday were friends of our enemies, have the gall today, to tell me not to visit my brother Gaddafi. They are advising us to be ungrateful and forget our friends of the past.’

« Those who say I should not be here are without morals. I am not going to join them in their lack of morality. »

mandelaand%20gaddafi dans Politique/Societe

 

Comment by former Congresswoman

and Green Party Presidential Candidate

Cynthia McKinney

see more on McKinney at the Womens page 

« The reason Muammar Qaddafi is a target is because he has been a thorn in the side of anti-revolutionary forces since he took power in Libya, overthrowing the King and nationalizing the oil industry so that the people could benefit from their oil resources.

Libya’s Revolution brought free health care and education to the people and subsidized housing. In fact, students in Libya can study there or abroad and the government gives them a monthly stipend while they are in school and they pay no tuition. If a Libyan needs a surgery that must be done overseas, then the government will pay for that surgery.

That is more than the soldiers of the United States military can say. While Libyans enjoy subsidized housing, members of the U.S. military risk foreclosure while they serve their country abroad.

Money from oil is directly deposited into the accounts of every Libyan based on oil income. As one Libyan told me recently, the idea is that if people have what they need, then they don’t have to deny rights to or harm others and the Revolution believes that it is the responsibility of the government to provide the basic needs of its citizens.

 

Cynthia McKinney’s role for now is to help shape the debate and I hope the viewer will appreciate her dedication to principle, not skin color.

Below – McKinney on Obama’s Legal Status as

International War Criminal

 

David Icke Newsletter - Comment Aug 27, 2011

Gaddafi was being demonised by the Reagan-Bush Sr. administration (the Rothschilds) in the 1980s when the CIA and Mossad led a campaign to destabilise Libya that mirrors what has happened in 2011.

Newsweek reported on August 3rd, 1981:

« The details of the plan were sketchy, but it seemed to be a classic CIA destabilization campaign. One element was a « disinformation » program designed to embarrass Kaddafi and his government. Another was the creation of a « counter government » to challenge his claim to national leadership. A third – potentially the most risky – was an escalating paramilitary campaign, probably by disaffected Libyan nationals, to blow up bridges, conduct small-scale guerrilla operations and demonstrate that Kaddafi was opposed by an indigenous political force. »

Sound familiar? That was 30 years ago.

But so many people just buy the lie no matter what the era or generation. As Adolf Hitler said: ‘Make the lie big, make it simple, keep saying it, and eventually they will believe it.’

And his propaganda chief, Joseph Goebbels, said: ‘The most brilliant propagandist technique will yield no success unless one fundamental principle is borne in mind constantly – it must confine itself to a few points and repeat them over and over.

Hitler also said, with equal relevance: ‘What luck for the rulers that men do not think.’

NATO planes pepper-bombed Tripoli in support of the ‘rebels’ on the ground. Thousands of the very civilians that the UN resolution said should be protected were killed in the process. But we hear nothing of this in the mainstream media and precious little of the murder and executions of Gaddafi supporters by the ‘rebels’ throughout the conflict and after they entered Tripoli.

The emphasis is always on alleged executions and killings of rebel supporters by Gaddafi’s forces. No doubt some of these claims are true, but where is the balance? There is none, and Syria is now being demonised to go through the same process of demonise, invade, conquer, control.

Richard Haas, president of the Illuminati Council on Foreign Relations (CFR) which directs US foreign policy, has admitted that the NATO bombing of Libya was not about protecting civilians, but removing Gaddafi. He also called for an ‘international force’ to occupy the country and ‘maintain order’.

It is the same rhetoric, the same blueprint, which we have seen in every other country ‘liberated’ by the architects of tyranny. It really is goodbye Libya: rest in peace. The United States and its conscripted NATO allies are not going to walk away and leave Libya to the Libyans. It is an occupation force to pillage the oil resources and the banking system, as it was always going to be.

 

Dr. Paul Craig Roberts comment - Aug 16, 2011

First of all, notice that the protests in Libya are different from the ones in Egypt or Yemen or Bahrain or Tunisia and the difference is that this is an armed rebellion. 

There are more differences: another is that these protests originated in the eastern part of Libya where the oil is – they did not originate in the capital cities. And we have heard from the beginning, credible reports that the CIA is involved in the protests and there have been a large number of press reports that the CIA has sent back to Libya its Libyan asset to head up the Libyan rebellion. 

In my opinion, what this is about is to eliminate China from the Mediterranean. China has extensive energy investments and construction investments in Libya. They are looking to Africa as a future energy source. 

The US is countering this by organizing the United States African Command (USAC), which Qaddafi refused to join. So that’s the second reason for the Americans to want Qaddafi out. 

And the third reason is that Libya controls part of the Mediterranean coast and it’s not in American hands….

Gold Stock Bull .Com - Jason Hamlin May 16, 2011

« Under the guise of “protecting civilians,” the United States led NATO into Libya and is attempting to assassinate the Libyan leader. Of course, Libya happens to be the largest oil producer in Africa , but many do not realize thatGaddafi was planning to introduce the gold dinar, a single African currency that would serve as an alternative to the U.S. dollar and allow African nations to share the wealth.

It is surely no coincidence that Iraq ‘s prior leader, Saddam Hussein, was trying to do the same thing just prior to U.S. invasion for all of those “weapons of mass destruction.”

Simply put, if oil-rich nations begin trading in something other than dollars it will significantly reduce demand for dollars and threaten the dollar’s role as world reserve currency. Many experts belief this would lead to the quick death of the fiat greenback, which is now backed by nothing but faith in a government that is running an annual budget deficit of over $1.5 TRILLION.

 

 

 

denni%20Kucinich

Rep. Dennis Kucinich Aug 26, 2011

« A negotiated settlement in Libya was deliberately avoided for months while NATO, in violation of UN Security Council (UNSC) Resolutions 1970 and 1973, illegally pursued regime change. NATO chose sides, intervened in a civil war and morphed into the air force for the rebels, who could not have succeeded but for NATO’s attacks.

NATO acted with impunity. The NATO command recklessly bombed civilians in the name of saving civilians. »

Comment on Speech

« President Obama’s speech to the nation raised as many questions as it answered. Members of the U.S. House of Representatives Committee on Foreign Affairs were not consulted, but the Arab League was. So was the UN. This is the same UN that applauded Gaddafi’s wild rants in New York just last fall. It is the same body that elected Libya to its Human Rights Council. » - American Thinker Mar 30, 2011

 

Manifesto of Libyan Tribal Council

As NATO and its backers contemplate their End Game they may want to consider some excerpts from the Libyan Tribal Council’s manifesto issued on July 26 2011 Speaking for Libya’s 2000 tribes, the Council issued a Proclamation signed by scores of tribal leaders from eastern Libya. (near Benghazi) .

 By this letter to the extraordinary African Summit, convening in Addis Ababa, the notables of the Eastern tribes of the Great Jamahiriya confirm their complete rejection of what is called the Transitional Council in Benghazi which hasn’t been nominated nor elected by Tribal representatives but rather imposed by NATO .”

 What is called the Transitional Council in Benghazi was imposed by NATO on us and we completely reject it. Is it democracy to impose people with armed power on the people of Benghazi, many of whose leaders who are not even Libyan or from Libyan tribes but come from Tunisia and other countries?

tribal-leaders-libya

 The Tribal Council assures its continuing cooperation with the African Union in its suggestions aimed at helping to prevent the aggression on the Libyan people”.…

 The Tribal Council condemns the crusader aggression on the Great Jamahiriya executed by NATO and the Arabic regressive forces which is a grave threat to Libyan civilians as it continues to kill them as NATO bombs civilian targets .”…

 We do not and will not accept any authority other than the authority that we chose with our free will which is the People’s Congress and Peoples Committees, and the popular social leadership, and will oppose with all available means, the NATO rebels and their slaughter, violence and maiming of cadavers. We intend to oppose with all the means available to us the NATO crusader aggressors and their appointed lackeys ”.

According to one representative of the Libyan Supreme Tribal Council,

The tribes of Libya have until today not fully joined in repelling the NATO aggressors.

As we do, we serve notice to NATO that we shall not desist until they have left our country and we will ensure that they never return .”

 

from http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=26353

30 April 2011: The bombing of the Downs Syndrome School in Tripoli 

30 April 2011: The bombing of a Gaddafi residence, murdering Saif Gaddafi , his friend and 3 Gaddafi children. 

13 May 2011: The murder of 11 Muslim Imams in Brega . 

12 June 2011: The bombing of the University of Tripoli. Death toll not yet established. 

22 July 2011: The bombing of the Great Man made Waterway irrigation system, which supplies most Libyans with their drinking water. 

23 July 2011: The bombing of the factory which makes the pipes for the water system, and the murder of 6 of its employees. 

8th August 2011: The bombing of the Hospital at Zliten . Resulting in the murder of a minimum, of 50 human beings, many of them children. The bombing of hospitals is against all international laws, and a most grievous crime. 

9 August 2011: The bombing of the village of Majer , resulting in the murder of 85 civilians. 33 Children, 32 women and 20 men. 

 

Did NATO Stage the Green Square “Celebration”?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 35

sur :  http://www.infowars.com/did-nato-stage-the-green-square-celebration/

Fake footage suggests event was another psychological operation like the toppling of the Saddam statue

Paul Joseph Watson
Infowars.com
Wednesday, August 24, 2011

NATO’s haste to convince Libyans and the watching world that Colonel Gaddafi’s regime had collapsed even as fighting still raged seemingly forced their hand in staging the Green Square “celebration” that was endlessly broadcast by the establishment media to lend the rebel siege on Tripoli a sense of legitimacy.

In fact, what we probably witnessed was a repeat of the Firdos Square farce, the infamous 2003 toppling of a Saddam Hussein statue in Baghdad that was scripted and staged by the Pentagon for mass TV consumption.

The proof can be seen in a comparison of pictures of the event broadcast by Al-Jazeera and genuine photos of Green Square taken before the supposed celebration.

Did NATO Stage the Green Square “Celebration”? dans Politique/Societe small_fakelibyasquare

The buildings in the Al-Jazeera footage are noticeably lacking in details seen in the genuine photos, and look like nothing more than a studio set.

The most obvious discrepancy is the stylized design which appears above the smaller archway in the genuine photos. This is nowhere to be seen in the Al Jazeera clip.

Similarly, above the larger archway on the left side of the genuine photos, there is another ridged design element on the building which is completely different in the Al-Jazeera footage.

The fake scenery has purportedly been set up in Qatar for purposes of psychological manipulation. The Stop War Crimes website also reports that the footage showing victorious rebels in front of Gaddafi’s Bab al-Azizia compound could similarly have been faked.

The fake footage serves two purposes according to the Stop War Crimes blog. “To break the Libyan resistance by creating panic and chaos in the Libyan capital,” and “to provide cover for the massacres of civilians that would occur in the days following the declaration of rebel victory.”

There are conflicting reports about how much territory the rebels actually control. While the establishment media brazenly claimed the rebels controlled virtually all of Tripoli almost instantly, this figure has consistently been revised downward. It would have been necessary to stage victory footage at strategic locations if these victories had never actually occurred.

To be fair, there’s an element of “Baghdad Bob” in the propaganda of both Gaddafi’s forces and NATO, but this wouldn’t be the first time that scenes of jubilation supposedly in response to the fall of a dictator have been staged or misrepresented by the media.

The toppling of the Saddam Hussein statue in Firdos Square in central Baghdad on April 9, 2003 was the creation of an “Army psychological operations team that made it appear to be a spontaneous Iraqi undertaking,” according to the Army’s own internal study of the affair.

Television pictures at the time showed close-up shots of jubilant Iraqis pulling down the statue as reporters from BBC News and other mainstream commentators boldly proclaimed the scene as an iconic moment in modern history, proving that the invasion of Iraq was really about liberating people from a tyrant and not geopolitical conquest.

However, when wide shots of the scene were viewed it became obvious that the event was the work of just a few dozen Iraqis, led by Pentagon stooge Ahmed Chalabi, and not thousands of ordinary Iraqi people as the establishment media claimed at the time.

Given that the siege on Tripoli has been directed primarily by British Special Forces and other NATO commanders, it would be naive to think that psychological operations has not played a significant role in the media’s treatment of unfolding events. Indeed, according to numerous independent journalists on the ground who have been targeted by snipers as well as receiving death threats, there are several MI6 and CIA agents posing as mainstream media reporters.

Truth is always the first casualty of war, and there has been a deliberate propaganda campaign on behalf of NATO forces to pre-empt Gaddafi’s fall from power by using the establishment media to broadcast the end of his regime before it has actually collapsed.

Nowhere was this more evident than when Saif al-Islam Gaddafi appeared in Tripoli to disprove rebel claims that he had been arrested hours earlier, a development that even Senator John McCain called “a PR coup” for Gaddafi’s regime.

Regime change is just as much about media perception as it is about logistics, that’s why the corporate press has been keen to characterize the rebels as glorious freedom fighters when in fact they are being commanded by Al-Qaeda terrorists who have killed U.S. troops.

We won’t see an end to this manipulation even after Gaddafi’s government is eviscerated. The need to bestow artificial legitimacy on the Transitional National Council will ensure the establishment media continues to manufacture fables to re-affirm the myth that the conquest of Libya is anything other than another aggressive act of regime change by globalist powers.

Iraqi Terrorists Exposed as British Government Agent Provocateurs

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 02

Lest we forget who the real Terrorists are… You might recall this incident in Iraq, back in September 2005. It’s a rare instance where the perps of a false flag op were caught red-handed. Every time one hears of “terrorist” bombings in Iraq or Afghanistan, chances are it’s US, Brit, or Mossad agents creating mayhem in order to justify the illegal occupations of these countries. Yet, the sheeple hardly give this a second thought — even after this incident was blown wide open in the MSM (original CNN and Wash. Post reports further below)… From 2005
__________________________________________________________________________________________________________________________

The REAL face of “Islamic Terror” – Two SAS agents caught carrying out a false flag terror attack in Basra, Iraq September 20th 2005

britishterrorists.jpgJoe Quinn – Sott.net Sept. 20th 2005
http://www.sott.net/articles/show/220455-Flaming-APCs-Now-There-s-a-Heart-Warming-Story-Just-Don-t-Mention-The-False-Flag

 There is a saying of sorts that, if you are going to do something, do it well, and given the serious consequences, nowhere is that more true than when you plan to engage in criminal activity. Today in Basra, Southern Iraq, two members of the British SAS (Special Air Service) were caught, ‘in flagrante’ as it were, dressed in full “Arab garb”, driving a car full of explosives and shooting and killing two official Iraqi policemenThis fact, finally reported by the mainstream press, goes to the very heart, and proves accurate much of what we have been saying on the Signs of the Times page for several years.

The following are facts, indisputable by all but the most self-deluded:

Number 1:

The US and British invasion of Iraq was not for the purpose of bringing “freedom and democracy” to the Iraqi people, but rather for the purpose of securing Iraq’s oil resources for the US, Israeli and British governments and expanding their control over the greater Middle East.

Number 2:

Both the Bush and Blair governments deliberately fabricated evidence (lied) about the threat the Saddam posed to the west and his links to the mythical ‘al-Qaeda’ in order to justify their invasion.

Number 3:

Dressed as Arabs, British (and CIA and Israeli) ‘special forces’ have been carrying out fake ‘insurgent’ attacks, including ‘car suicide bombings’ against Iraqi policemen and Iraqi civilians (both Sunni and Shia) for the past two years. Evidence would suggest that these tactics are designed to provide continued justification for a US and British military presence in Iraq and to ultimately embroil the country in a civil war that will lead to the breakup of Iraq into more manageable ‘statelets’, much to the joy of the Israeli right and their long-held desire for the establishment of biblical ‘greater Israel’

Coming not long after the botched London bombings carried out by British MI5 where an eyewitness reported that the floor of one of the trains had been blown inwards (how can a bomb in a backpack or on a “suicide bomber” inside the train ever produce such an effect), more than anything else today’s event in Basra highlights the desperation that is driving the policy-makers in the British government.

British intelligence would do well to think twice about carrying out any more ‘false flag’ operations until they can achieve the ‘professionalism’ of the Israeli Mossad — they always make it look convincing and rarely suffer the ignominy of being caught in the act and having the faces of their erstwhile “terrorists” plastered across the pages of the mainstream media.
 

 

Official: British troops freed in jailbreak

CNN
2005/09/20
http://www.cnn.com/2005/WORLD/meast/09/19/iraq.main/index.html 

BAGHDAD, Iraq — A British armored vehicle escorted by a tank crashed into a detention center Monday in Basra and rescued two undercover troops held by police, an Iraqi Interior Ministry official told CNN.

British Defense Ministry Secretary John Reid confirmed two British military personnel were “released,” but he gave no details on how they were freed.

In a statement released in London, Reid did not say why the two had been taken into custody. But the Iraqi official, who spoke to CNN on condition of anonymity, said their arrests stemmed from an incident earlier in the day.

The official said two unknown gunmen in full Arabic dress began firing on civilians in central Basra, wounding several, including a traffic police officer. There were no fatalities, the official said.

The two gunmen fled the scene but were captured and taken in for questioning, admitting they were British marines carrying out a “special security task,” the official said.

British troops launched the rescue about three hours after Iraqi authorities informed British commanders the men were being held at the police department’s major crime unit, the official said.

Iraqi police said members of Iraq’s Mehdi Army militia engaged the British forces around the facility, burning one personnel carrier and an armored vehicle.

Video showed dozens of Iraqis surrounding British armored vehicles and tossing gasoline bombs, rocks and other debris at them.

With one vehicle engulfed in flames, a soldier opened the hatch and bailed out as rocks were thrown at him. Another photograph showed a British soldier on fire on top of a tank.

“Many of those present were clearly prepared well in advance to cause trouble, and we believe that the majority of Iraq people would deplore this violence,” Reid said. [...]

 

From the Washington Post
<http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2005/09/19/AR2005091900572_2.html?nav=rss_world>

 


Iraqi security officials on Monday variously accused the two Britons they detained of shooting at Iraqi forces or trying to plant explosives. Photographs of the two men in custody showed them in civilian clothes.

When British officials apparently sought to secure their release, riots erupted. Iraqi police cars circulated downtown, calling through loudspeakers for the public to help stop British forces from releasing the two. Heavy gunfire broke out and fighting raged for hours, as crowds swarmed British forces and set at least one armored vehicle on fire.

Witnesses said they saw Basra police exchanging fire with British forces. Sadr’s Mahdi Army militia joined in the fighting late in the day, witnesses said. A British military spokesman, Darren Moss, denied that British troops were fighting Basra police.

 

From ChinaView
http://news.xinhuanet.com/english/2005-09/19/content_3514065.htm>  (orginally pooled from the BBC)

 


Iraqi police detained two British soldiers in civilian clothes in the southern city Basra for firing on a police station on Monday, police said.

“Two persons wearing Arab uniforms opened fire at a police station in Basra. A police patrol followed the attackers and captured them to discover they were two British soldiers,” an Interior Ministry source told Xinhua.

The two soldiers were using a civilian car packed with explosives, the source said. He added that the two were being interrogated in the police headquarters of Basra.

The British forces informed the Iraqi authorities that the two soldiers were performing an official duty, the source said. British military authorities said they could not confirm the incident but investigations were underway.

 

~ by Eric Harrington on January 3, 2011.

2 Responses to “Iraqi Terrorists Exposed as British Government Agent Provocateurs”

  1. So…yeah, what DID happen to these guys in the end ? They were pulled out/rescued (“rescued”) and lived to meddle another day ?

    Why can’t I find any speculation (past 2005 when the incident took place) in reputable and more well-known news sources, why no follow-up on this story ? It was intriguing (and embarrassing for the Brit government, whether these guys had gone rogue or simply messed up in getting caught during a sanctioned mission), so you’d think it would’ve sparked more interest and been kept on people’s radar.

    Weeeeird.

  2. Because everything that goes against the official story is immediately labeled “Conspiracy Theory” and every journalist knows promoting such issues is career suicide. It would be one thing if it was a slam dunk story. But they never are. They require digging and in Iraq, digging into such matters could be a fast track to a IED. These guys don’t play fair..

Partenaires et Soutiens officiels de la présidence française du G20 et du G8

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 10

g8etg20france2011.jpg

extrait du site : http://www.g20-g8.com/g8-g20/g20/francais/le-sommet-2011/partenaires/partenaires.30.html

Partenaires officiels de la présidence française du G20 et du G8

partenairesofficielsg8etg20france2011.jpg

  

Soutiens officiels de la présidence française du G20 et du G8

soutiensofficielsg8etg20france20111.jpg

soutiensofficielsg8etg20france20112.jpg

¤ Morgellons: Maladie mystérieuse avec fibres indestructibles en prime

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... — uriniglirimirnaglu @ 2 : 32

MARDI 18 OCTOBRE 2011

sur : http://rlqqnl.blogspot.com/2011/10/maladie-des-morgellons-maladie.html

 

¤ Morgellons: Maladie mystérieuse avec fibres indestructibles en prime dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... 20111017-232919-g

WOW!!!!  Une première dans un journal purement québécois.   Le problème, c’est qu’ils ont les yeux fermés bien dur.  Ils ne mentionnent aucunement les chemtrails. Maudit, qu’ils sont niaiseux! 


Lolo


TVA nouvelles   2011/10/17/ 23 :29 :19


Une mystérieuse maladie de la peau, aux symptômes semblant sortir tout droit d’un film d’horreur, plonge des milliers de personnes dans un cauchemar auquel les scientifiques ne semblent être en mesure de mettre fin.


Répertorier au Canada, aux États-Unis, en Australie et en Europe, la maladie des Morgellons se distingue par des symptômes peu habituels.


Ainsi, la personne atteinte aura la sensation d’avoir des insectes ou des vers qui rampent sous sa peau, des éruptions cutanées qui démangent et qui laissent des lésions importantes, en plus de problèmes de mémoire et de concentration.


À cela s’ajoute l’éruption de mystérieuses fibres qui sortent du corps. Ces bouts de fils, qui ont fait l’objet d’études à l’Université de l’Oklahoma, mystifient les experts.


En effet, ces derniers ne sont pas parvenus à établir une correspondance avec les 800 fibres textiles qui sont commercialisées ou les 85 000 composés organiques connus.


Ces fibres, qui sont rouges, bleues et noires, luisent sous les ultraviolets et sont d’une résistance déconcertante : même après avoir été chauffée à 600 degrés Celsius, elles ne brûlent pas.


La communauté scientifique demeure perplexe et plusieurs pensent qu’il s’agit d’un délire de parasitose.


Mais des associations de malades ont vu le jour, notamment au Canada, et veulent des réponses claires.


C’est le cas de la chanteuse et artiste-peintre Joni Mitchell qui en est atteinte.


Si bien qu’aux États-Unis, le Center for Disease Control a mis sur pied un groupe d’experts pour enquêter sur ce syndrome affolant.


Une maladie qui, aux yeux de bien des médecins, n’existe que dans la tête des malades.


***


 Oui, tu as bien raison. Ils sont niaiseux. Et c’est le moins qu’on puisse dire. Maintenant   qu’ils parlent d’une maladie é p o u v a n t a b l e (mais il y en plusieurs autres, la sclérose en plaques, notamment), ne t’en fais pas, ils vont bien finir par être obligés de se mettre la tête dedans. Et de prononcer enfin le mot maudit:CHEMTRAILS (Lire en français: traînées chimiques).  Merci. 

May 
***
N.B. Les deux liens ci-dessous ont été supprimés par TVA nouvelles
http://tvanouvelles.ca/lcn/lebuzz/archives/2011/10/20111017-232919.html

Mystérieuses fibres qui sortent du corps: maladie ou…

Dernière mise à jour:  3 novembre 2011

Mais l’un d’entre eux a été retracé grâce à  Jaba

Merci Jaba pour ce lien devenu si précieux … !!! 
Je ne crois pas que nous allons le perdre, cette fois-ci. 
May
 

21 commentaire(s):

Lolo a dit…

Je leur ai finalement envoyé ton petit texte sur les chemtrails afin d’éclairer leurs lanternes en mentionnant que peut-être il y avait un certain rapport.
J’espère qu’il va y avoir un journaliste parmi les milliers qui va s’ouvrir les yeux.

18 octobre 2011 09:56
May West a dit…

Une vraie Lucky Luke …! 
Tu tires plus vite que ton ombre. 
Wow! 

May

18 octobre 2011 10:41
Anonyme a dit…

Tous les articles qui portaient sur ce sujets ne sont plus aucunement accessibles et ont été retirés?? Bizarre!

Cath

18 octobre 2011 15:11
Anonyme a dit…

maintenant les liens suivants n’existent plys:

http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5igbUQzdKO-I0ubuSC71_y-YozAHw

http://tvanouvelles.ca/lcn/lebuzz/archives/2011/10/20111017-232919.html

http://lejournaldemontreal.canoe.ca/journaldemontreal/actualites/sante/archives/2011/10/20111018-020737.html

Pourquoi tous effacés? Câlisse.

18 octobre 2011 17:02
Anonyme a dit…

j`ai bien l`impression qu`il nous cachent plusieur choses c`est temps çi!!

18 octobre 2011 18:57
Lolo a dit…

Ben oui maudite marde, il ne reste que le lien http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5igbUQzdKO-I0ubuSC71_y-YozAHw.

Tu parles d’une affaire, pour moi ils ont eu vraiment peur des retombés gouvernementales vu que c’est top-secret. Avec tous les internautes qu’ils leur donnaient des informations, ils ont dû s’apercevoir que le sujet était assez corsé.
Je suis certaine que je ne suis pas la seule qui a écrit un commentaire en les référant aux chemtrails.

18 octobre 2011 18:58
Anonyme a dit…

ca peu venir d’une autre planete, sa résiste a nos métodes de désinfection.

18 octobre 2011 19:53
Anonyme a dit…

Pour Tva a retiré les nouvelles qui en parlent ??? C’est vraiment louche ! :O On a été modifié génétiquement par des extra terrestres qui veulent nous coloniser !!!!!!!!!

18 octobre 2011 20:18
Anonyme a dit…

mon ami à reçu un météorite sur ses terre et dit que dans certain morceaux de celui-ci avait des petits (insectes) avec des oeufs qui résiste aussi a la chaleur (torche propane).. avec tout les météorite qui tombent c`est temps çi, cette maladie arriverais peut-être de là!!???

18 octobre 2011 21:20
Katryn a dit…

Je suis allée sur TVA nouvelle et TVA Trois-Rivières (sur Facebook) pour parler de leur reportage qui a mystérieusement disparu sur la mystérieuse maladie ! Allez-y tous pour que ca ne passe pas dans le beurre c’est trop louche tout ça ! :)

19 octobre 2011 10:19
Anonyme a dit…

C’est à cause du vaccin H1N1 !!!!!!!!!!!

19 octobre 2011 11:23
Anonyme a dit…

J’aime bien comment tu reproche aux gouvernements de cacher des choses et qu’en même temps tu supprimes les commentaires qui ne te plaisent pas…

19 octobre 2011 12:01
Lolo a dit…

Voici le commentaire que j’ai envoyé à TVA hier matin.
Bonjour,
Suite à votre reportage Maladie des Morgellons
Maladie mystérieuse avec fibres indestructibles en prime

Je me permets de vous envoyer quelques sites qui pourraient peut-être éclairer vos lanternes.

J’imagine que vous connaissez l’existence des «chemtrails», ces traînées de fumée blanche rejetées par des avions modifiés, partout dans le monde à diverses altitudes et cela depuis des décennies. Sans oublier, aussi et surtout, dans toutes les régions du Québec dès qu’on lève la tête vers ciel, comme encore presque chaque jour à Rosemère, dans le comté des Laurentides … ! 

Alors voilà. Jusqu’à aujourd’hui, on en parlait peu. Le mot est-il même dans les dictionnaires? 
Mais heureusement qu’on commence à le trouver de plus en plus sur Internet! 

Mais quel diable se cache donc dans les détails, les médias officiels, eux, ignorent ou feignent d’ignorer depuis toujours le sujet? Mystère! 

Cependant deux questions qui tuent se posent : 
Qui a décidé de cela?
Et dans quel but? 

On ne veut pas créer un climat de panique, mais à tout le moins informer la population de la chose et invitant les gens à regarder plus souvent vers le ciel, de sorte qu’ils soient sensibilisés à ce mystère et cherchent à en connaître davantage. 

Oui, à notre avis il serait important que l’on s’intéresse au dossier.

Ne serait-ce que de commencer à dépouiller – mine de rien – le terme «chemtrails» de ses noirs secrets.
Voici quelques liens : 

http://dai.ly/pZ9CBq

http://dai.ly/h1Ib7x

http://actu-chemtrails.over-blog.com/

http://realinfos.wordpress.com/2011/02/10/chemtrails-et-morgellons-du-nouveau/

19 octobre 2011 14:18
May West a dit…

D’abord, j’aimerais te remercier, Lolo, d’avoir porté à mon attention ce buzz sur la maladie des Morgellons qu’on relie de près ou de loin à l’épandage des traînées chimiques. 

Et que TVA nouvelles ait pris la décision de supprimer ses propres informations, écrites et télévisuelles, comme toi et plusieurs autres personnes ici, moi aussi je trouve ça très étrange. 

Mais qu’on le veuille ou non, les chemtrails existent et sont bien réels, car on les voit à l’oeil nu partout au-dessus de nos têtes, non seulement dans plusieurs régions du Québec, mais partout dans le monde. Et inutile de dire que c’est ce qu’ils contiennent et nous tombent dessus, sur nous-mêmes, nos plantes, nos forêts, nos sols, nos animaux, etc, qui nous inquiète.

Bref, toute cette saga des Morgellons sur TVA nouvelles et aussitôt lâchement étouffée m’amène à regretter une chose. Que personne n’y ait pensé avant aujourd’hui, puisque que le sujet des chemtrails et leurs noirs secrets auraient dû faire partie des causes importantes à défendre, par les Indignés sans cause précise lors de la manifestation Occupons Montréal, samedi dernier. 

À mon avis, il s’agit d’une question de survie pour l’humanité aussi importante sinon plus que la crise économique mondiale. 

Tout cela étant dit, hélas! ce sujet-là est tellement tabou actuellement que plus on cherche à connaître l’heure juste, plus on nous rejette dans la fosse aux conspirations. 

Mais ne perdons pas espoir et continuons le débat. 

May

19 octobre 2011 19:11
Dji a dit…

Ma mere m’en a parlée ce soir et suite a son « délire » (elle regardait la télé seule pendant que mon pere dormait sur son fauteuil juste à côté) je croyais qu’elle avait rêvée mais suite a mes recherches toutes les sources de cette nouvelle viennent de… (suspence)Quebecor Media (qui a vraiment « wipé » le web de toutes traces de cette nouvelle.
Un gros merci a votre équipe pour garder la nouvelle en vie dû au retrait du groupe Quebecor Media

19 octobre 2011 22:43
elle_20 a dit…

Domage cette histoire risque de tomber dans l’oubli… Vous souvenez-vous de ces animaux qui mourraient par milier il y a quelques mois? Tombr dans l’oubli et oui! La même choses se fera ici malheusement… J’ai écris sur la page de TVA hier dans la section votre avis…Aucune réponse… en plus, lorsqu je postais le lien du reportage il se supprimais presque instatanément… ont me prend presque pour une folle d’avoir vue ca, (sur tva canoé la presse etc) parceque nulle part sur les sites de nouvelles ont le mentionne…

20 octobre 2011 18:36
May West a dit…

À vous deux, elle_20 et Dji, et à toutes les autres personnes qui nous ont visitées ces derniers jours, oui, vous avez raison, c’est très probable que cette affaire finisse dans la poubelle de l’Histoire. 

Mais l’aspect positif toutefois est porteur d’espoir. Vous avez appris certaines choses que vous ignoriez peut-être avant, et pas seulement à propos de la maladie des Morgellons, dont je soupçonne TVA d’avoir voulu verser dans le spectaculaire avec ce coup-là, mais aussi et surtout à propos des chemtrails. À mon sens, ils ont commencé à l’envers. Ils auraient dû parler des chemtrails d’abord. 

Par contre, cela vous amènera, j’en suis certaine, à regarder le ciel au-dessus de vos têtes plus souvent et à vérifier par vous-mêmes ce que ma soeur et moi-même ont voulu vous faire comprendre à travers toute cette saga. Et que cela vous pousse à en connaître davantage sur le sujet, sera notre récompense. 

Merci d’être là. On apprécie beaucoup.

May

20 octobre 2011 19:51
Patrice Bélanger a dit…

J’ai cette maladie, les fibres brûles et cette maladie ne vient pas directement des chemtrails mais du fait que ces épandages qui en passant servent pour rendre l’air conductible pour le radar militaire 3D de l’armée, aseptisent l’air qui la rende sujette a développer ce genre de super champignon. Le problème est suvent causé par un parasite qui attaque l’humain nouvellement, la douve du foie, additionné par une piqure de tique. Tout ceci amène le foie a ne plus tenir le PH de la peau de façon optimale et ce genre de fibre surgit. On retrouve comme responsable la chlamydia pneumonique, la babesiose et la Borrelia burgdorferi (maladie de Lyme). Comme au Canada le cartel phamaceutique est trop fort, ils préfère faire ce genre de propagande pour ne pas traiter les gens convenablement préférant vendre des crèmes comme A-Derma a l’infini a ces patients qui est plus payants aux médecins commissionnaires et ces compagnies quand ce n’est pas pour faire passer les patients pour fou… Les tests de médecines conventionnelles ne détecte aucune de ces maladies, ni plus que le test de lyme utilisé au canada…

22 octobre 2011 12:41
Anonyme a dit…

je suis bouche B . j’aurais bien aimé voir la vidéo de TVA. mais je suis tombé sur ça sur YouTube http://www.youtube.com/watch?v=uGNyHLv-xyg , on vois que c’est bizar

24 octobre 2011 18:58
henri weemaels a dit…

Ola,
Oui le morgellon est une maladie très controversé mais bien réelle.
Moi aussi j’en souffre comme Patrice depuis plus de 7 ans. C’est mon épouse qui a été contaminée. Les problémes de santé physique et mentale peuvent être énormes avec cette saloperie. Elle améne une quadruple infection : bactéries , virus , fungus et insectes. Ces organismes « normalement » n’ infectent pas l’ humain.
A ce jour , il n’y a aucun moyen de savoir ni d’où elle vient ni comment elle se propage. Il y aurait transformation de l’adn ( via agrobactérium) Autrement dit : une belle merde. Et dire que la médecine traditionnelle refuse de considérer cette maladie comme réelle…simplement car quand ils cherchent avec leurs méthodes habituelles , ils ne trouvent rien d’anormal…. et donc « c’est dans votre tête mr, mme !
Savent ils le mal qu’ils font ainsi par leur manque de d’éthique, de compétences, d’intéret, de compassion ?
Les personnes atteintes du morgellon ont tous la même histoire : incompréhension et rejet par la médecine, souffrances physiques et psychiques , isolement et chute sociale, difficultés avec l’entourage pouvant aller jusqu’a la rupture… 
Merci pour votre article et bonne route à vous tous.

26 octobre 2011 05:13

Jaba a dit…

http://conxientia.fr/non-classe/morgellon-joni-mitchell-tva-censure-5130


;)

3 novembre 2011 06:23

2 novembre 2011

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 10

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire dans Politique/Societe arton15002-13232

Amílcar Jesús Figueroa Salazar



(Réponse au Département du Trésor et autres instances du pouvoir des États Unis d’Amérique du Nord)

J’ai pris quelque temps à présenter cette réponse publique face à l’annonce du 8 septembre 2011 émise par le Bureau de Control des Actifs Externes (BCAE, OFAC acronyme anglais – NdT), dépendant du Département du Trésor des États-Unis, qui a porté mon nom sur leur « liste noire » avec ceux de trois autres concitoyens. Dans un premier temps, une réponse convaincante a été apportée par les manifestations du Commandant Chávez, de nos institutions, organisations syndicales, collectifs de travailleurs, communicateurs populaires, organisations sociales et un grand nombre de camarades qui ont réfuté cette agression de la façon la plus claire et exprimé leur sincère solidarité.

Toutefois, sans mésestimer le conseil concernant la pertinence d’une réponse juridique – malgré la dictature exercée par l’État Impérial sur la légalité internationale -, j’ai opté pour la réponse politique puisque la nature de cette agression est politique. En effet, outre l’ordure médiatique et la perversité du communiqué du Département en question, utiliser l’élément « narcotrafiquant » est tout simplement de la manipulation. Le terme vient de mes soi-disant coopérations avec les Forces Armées Révolutionnaires de la Colombie-Armée du Peuple (FARC-EP), sur la base de soi-disant écrits trouvés sur l’ordinateur du Commandant Raúl Reyes, lesquels écrits on été annulés en tant que preuves par la Cour Suprême de Justice de la Colombie.

Quelle est la légalité qui nous montre ainsi du doigt ?

Le XXIe siècle nous montre un capitalisme, une société bourgeoise qui, malgré les indices évidents de décadence, montrent leur tendance hégémonique la plus agressive : on veut instaurer un État Impérial, défini par James Petras comme « l’institution politique qui permet l’expansion extérieure du capital… » (1).

De telle sorte, le capital est en train d’établir sa propre légalité internationale, car « le composant militaire et d’intelligence de l’État Impérial agit sous le principe impérial voulant que les lois, les édits et les intérêts de l’Empire soient primordiaux et aient la préséance sur le droit international, les accords de Genève et les principes constitutionnels des États-Unis. L’Empire ne reconnaît pas de frontières et se joue de la souveraineté des autres nations, sauf si elles concourent à ses intérêts. Il affirme la supériorité de ses lois, ainsi que le droit à persécuter ses adversaires partout et à toute époque, c’est le principe d’extraterritorialité » (2).

Voilà la légalité qui nous a désigné à la vindicte, cette fois par le biais d’une classe supérieure du même État Impérial (le BCAE), une institution des maîtres. Jadis (depuis 2008), c’était les laquais qui parlaient, les Uribe (ex-président de la Colombie – NdT), les Santos (actuel président de la Colombie – NdT), et les médias salariés du capital.

L’essentiel à retenir ici sont les racines politiques de ces désignations de la part d’un système autoritaire qui n’accepte rien d’autre que la soumission au système du capital ; qui criminalise les mouvements sociaux, les migrants, les luttes revendicatives, les indignés, les peuples en lutte pour leur indépendance et leur souveraineté, et bien sûr, toute insurrection populaire ; qui qualifie les États Populaires, ou simplement ceux qui ne se soumettent pas a leur hégémonie, d’États voyous, avant de fixer une d’intervention. Il est essentiel de comprendre qu’avec ses multiples appareils de domination culturelle, l’Empire est en train de semer des concepts tels que « État voyou », « État terroriste », « narcoguerrilla » ; il certifie quel État combat le trafic de drogue et lequel non, et même, outre l’imposition de la notion de démocratie, il certifie aussi quel gouvernement est démocratique et lequel ne l’est pas, et en arrive à décider, se bafouant des peuples, si un gouvernement doit ou non rester en place.

Tel est le cas de la grossière sentence prononcée par Barak Hussein Obama dans son allocution devant la 66ème assemblée de l’ONU, au sujet du gouvernement syrien.

Que cherche alors l’Empire avec ces désignations ?

A notre avis, des résolutions comme celle du Département du Trésor visent plusieurs objectifs simultanés : isoler et stigmatiser les révolutionnaires du continent (c’est pourquoi il utilise le qualificatif calomnieux de narcotrafiquant) ; installer des matrices pour en arriver à qualifier l’État vénézuélien de collaborateur du terrorisme et du trafic de drogue ; mettre en place les conditions pour le déclarer État Voyou.

Souvenons-nous que sa politique actuelle prévoit de recomposer son hégémonie sur l’Amérique Latine, particulièrement sur les bassins de l’Amazonie et de l’Orénoque, sur les réservoirs de matière première stratégique existants dans la région, spécialement les réservoirs énergétiques du sous-sol vénézuélien.

Pour cela, il avance une stratégie décrite par Luis Antonio Bigott dans son livre « Otra vez y ahora sí, BOLIVAR CONTRA MONROE » exprimée dans ces termes : « …parmi l’ensemble des déclarations et écrits émis par le gouvernement Obama ressort la soi-disant nouvelle doctrine de politique extérieure des États-Unis. On y trouve les perles suivantes : a) l’élection populaire ne constitue pas la base de légitimité d’un gouvernement basée sur ses actions dans l’exercice du pouvoir. La déclaration ou qualification d’un gouvernement démocratique est affaire exclusive du Département d’État (…) ; b) au cours du développement d’une structure sociopolitique peuvent survenir des coups (d’État, n.d.t.) constitutionnels, des coups ‘bienveillants, ou des coups démocratiques (parmi lesquels le cas du Honduras) ; et c) la politique correcte est l’application d’une combinaison de pouvoir dur (hard power) et de pouvoir doux (soft power) ; la capacité de combiner ces deux pouvoirs (force militaire et diplomatie) est ce qui constituerait le pouvoir intelligent ou smart power » (3).

Nous sommes donc face à une contre-offensive impériale qui aspire à renverser la vague de processus populaires en Amérique Latine, parvenus au pouvoir par la voie électorale entre 1998 et 2008, et sur lesquels l’action militaire, suivant la justification politico-médiatique, est à l’ordre du jour.

Du communisme comme ennemi a la création d’un nouvel adversaire : le terrorisme

L’idée exposée par Carlos Tupac dans son œuvre « Terrorismo y civilización” selon laquelle « …le terrorisme est la dernière ressource dont dispose la propriété privée pour assurer son existence… » (4), a sans doute été démontrée, à travers l’histoire de l’humanité, comme étant particulièrement vraie dans la société capitaliste actuelle.

Souvenons-nous de la description de Marx au sujet des origines violentes du capitalisme : « le capital est venu au monde dégoulinant de sang et de boue par tous ses pores, de la tête aux pieds » (5), car c’est à cette phase de décadence que la « rationalité du capital » laisse voir sa capacité destructive majeure, avec l’emploi systématique de la terreur.

Autrement dit, le parcours historique de la terreur est synthétisé comme suit : « Le terrorisme est inséparable de la propriété privée [des moyens de production], il ne peut pas exister sans cette forme historique d’exploitation. Donc, la forme la plus brutale et inhumaine, et dialectiquement la plus civilisée et technoscientifique du terrorisme est la forme capitaliste, celle du terrorisme consubstantiel à la civilisation bourgeoise » (6).

Paradoxalement, l’impérialisme actuel justifie son déploiement militaire global et ses actions interventionnistes en prétendant qu’il s’agit de freiner la « menace communiste », et après la chute de l’Union Soviétique et la désintégration du Bloc Socialiste, il devient nécessaire de construire un nouvel adversaire afin de continuer à faire tourner l’une des industries de pointe de l’économie capitaliste : l’industrie militaire.

Cette question se révèle évidente lorsqu’on enquête sur les origines d’Al-Qaïda, sur ses rapports étroits avec les opérations secrètes des services de police des États-Unis, ou les non moins obscurs attentats contre les tours du World Trade Center, le 11 septembre 2001, date à partir de laquelle le terrorisme devient définitivement l’adversaire capable de justifier les « guerres préventives » que l’État Impérial déploie sur de multiples scénarios dans le monde.

C’est ainsi que durant les dernières années la guerre a proliféré sur la face de la Terre avec cette terrible réalité : « …la proportion de victimes civiles de n’importe quelle guerre représente entre 80 et 90% du total … » (7) et, ce qui est plus absurde c’est que les bombardements sur les zones résidentielles des villes irakiennes, afghanes, libyennes exécutés par l’État Impérial nous sont présentées sous couvert d’« aide », d’« intervention humanitaire » ou faisant partie d’une croisade entreprise au nom de la « liberté » et de la « démocratie », et non pas comme pratique récurrente d’une vraie superpuissance voyou qui ne respecte aucune légalité internationale, et qui, comme le démontre l’intellectuel états-unien Noam Chomsky dans son ouvrage « États Voyous… » (La Loi du plus fort : Mise au pas des Etats voyous - ? NdT), a utilisé pendant fort longtemps l’explication d’une « culture de la terreur pour apprivoiser les attentes des majorités au regard d’alternatives différentes de celles des puissants »… (8).

L’OTAN : bras armé de l’État Imperial

Il est donc clair que le capitalisme du XXIe siècle, en tant que système mondial, a atteint son niveau maximum de développement, et que la capacité d’expansion de son économie est épuisée ou qui n’est soutenable que sur la base d’un coût énorme pour la planète et qui, dans le même temps, a formé une structure supranationale : celle d’un État Imperial qui ne répond même pas aux instances créées par les puissances capitalistes elles-mêmes lors de l’Après-guerre.

En effet, combien de résolutions de l’Assemblée Générale de l’ONU ont-elles été ignorées ? Le blocus imposé à Cuba, ou la mise en place de plusieurs interventions militaires après le refus de l’Assemblée, servent d’exemple pour constater qu’en vérité, comme le dit Samir Amin :

« Les autorités de Washington on toujours été mal à l’aise à l’ONU et, aujourd’hui, elles proclament brutalement ce qu’elles s’étaient vus obligées de cacher : elles n’acceptent pas le concept d’un droit international supérieur à ce qu’elles considèrent être les exigences de la défense de leurs intérêts nationaux »… (9).

Cela explique que le seul consentement du Conseil de Sécurité ou, en dernière instance, celui de l’hégémon du système suffit pour décider d’une action de l’OTAN, jouant son rôle de bras armé de cet État Imperial. Les attaques, saccages, occupations de la Libye et finalement le monstrueux assassinat de Mouammar al Gadafi sont la démonstration de leur comportement réel.

Isoler et ségréguer l’insurrection colombienne : la « narcoguerrilla »

Si l’empire, avec ses médias, ses intellectuels, les actions secrètes de ses services d’intelligence, a trouvé un adversaire à l’échelle planétaire –le terrorisme-, dans le cas de la Colombie, il a installé une matrice qui lui sert autant à justifier son intromission dans la politique interne (Plan Colombie) qu’à stigmatiser et partant isoler les révolutionnaires de ce pays : « le narcoterrorisme ».

Ce n’est un secret pour personne que le trafic de stupéfiants dans le monde est contrôlé par le Capital, qu’il est financé par le système bancaire international, que c’est un business de la bourgeoisie présent dans tous les ordres de l’État colombien, et que les États-Unis appliquent le principe de double morale au sujet du trafic et de la consommation de stupéfiants.

Néanmoins, la contre-insurrection a employé des ressources énormes pour tergiverser la lutte d’un peuple qui, soit dit en passant, a dû faire face a un État qui possède la pire histoire de violations des droits humains de la région.

Cet État présente la lutte du peuple colombien à l’opinion internationale comme une activité délinquante. Cette publicité a non seulement réussi à confondre une grande partie de la population, mais elle a également pénétré des secteurs progressistes du continent ainsi que la « gauche repentie » qui a oublié il y a longtemps déjà les leçons de Lénine au sujet du pouvoir et de la position des révolutionnaires vis-à-vis ces conflits.

Voilà une des raisons pour laquelle le peuple de la Colombie oppose une résistance héroïque à ce Plan conçu par les États-Unis pour imposer une domination militaire sur toute la région. Le peuple colombien doit lutter au milieu d’un isolement criminel, car il reçoit la solidarité internationale à un degré infime au regard de son sacrifice.

Notre position au sujet du conflit colombien

Nous avons soutenu dans divers espaces que quiconque veut éviter la prolongation des actions sanglantes en Colombie, quiconque veut contribuer à la construction de la paix doit se prononcer en faveur d’une issue au conflit social et armé colombien par la négociation politique.

Nous soutenions cette option dans le passé, dans les espaces internationaux auxquels nous avions accès en tant que Député au Parlement Latino-américain (Président Tournant du Bureau Exécutif) et nous la soutenons aujourd’hui en tant que militant révolutionnaire.

Ni les pseudo-guerriers de l’Empire ni l’intransigeante bourgeoisie colombienne qui cherchent à annihiler les forces révolutionnaires ne sont à même de comprendre une telle position, ce qui ne fait que prolonger le conflit – comme l’histoire l’a prouvé.

Nous avons soutenu que la présence militaire des nord-américaine, israélienne et britannique en Colombie a été et continue d’être la principale menace pour la paix et pour la sécurité de toute la région, y compris en particulier pour la stabilité du processus bolivarien. Le malaise des institutions et des porte-parole de l’Empire ne nous étonne pas, mais nous ne pouvons point penser autrement.

L’internationalisme est une composante essentielle de la tradition révolutionnaire de notre peuple, autant qu’un principe fondamental du socialisme. Pour les marxistes, la politique porte en soi une posture éthique à laquelle nous ne renonçons pas.

Viser le processus bolivarien

Nous comprenons d’ailleurs que les listes noires du BCAE font partie d’un dessein à plus grande échelle, cherchant à stigmatiser et à assiéger le processus bolivarien, par le biais d’une campagne de calomnies de nombreux cadres comprenant, à cette période pré-électorale, des actions d’espionnage, de boycott, d’infiltration paramilitaire et de déstabilisation.

Ce n’est pas par hasard que des plaintes aient été déposées par plusieurs instances internationales au sujet de soi-disant violations des droits humains ou du contrôle des réseaux Internet de la part de notre gouvernement, de même que les décisions prises pour attaquer la souveraineté et l’autodétermination du système judiciaire vénézuélien ne sont pas fortuites.

Il ne faut pas oublier que, pour les réactionnaires internationaux et internes, il existe des scénarios éloignés de la légalité électorale et, dans ce sens,

l’augmentation des sabotages du réseau électrique, des « pannes » du métro, de la manipulation des problèmes dans les prisons, du désapprovisionnement alimentaire ou la mise en scène du crime paramilitaire font partie des actions visant à favoriser électoralement les pions du soi-disant Bureau de l’Unité Démocratique (Mesa de la Unidad Democrática, MUD), ou bien simplement à créer les conditions d’issues d’une toute autre nature en cas d’échec électoral.

Hisser les drapeaux de l’anti impérialisme et de la solidarité avec les peuples en lutte.

Notre meilleure réponse à cette insulte orchestrée par l’État Impérial est celle de maintenir notre contribution aux luttes de nos peuples afin de se débarrasser de la domination impérialiste, en hissant les drapeaux de la rédemption sociale.

C’est une lutte de plus en plus pertinente actuellement, quand le système coince l’humanité dans un dilemme en forme de cul-de-sac : soit les peuples travaillent au dépassement révolutionnaire de la crise, soit, cherchant se recomposer, le système du capital avance vers l’instauration d’une dictature fasciste à échelle planétaire.

En fait, face à la crise du capital, il ne reste d’autre option au monde du travail que celle de présenter une proposition de société post-capitaliste. Dans le cas de notre Amérique, cette lutte a un double caractère : libérateur et socialiste.

Nous comprenons cette question dans les termes de Néstor Kohan dans son récent ouvrage « Simón Bolívar y la “manzana prohibida” de la revolución latinoamericana” (Simon Bolivar et le « fruit défendu » de la révolution latino-américaine – NdT) : …« Il n’y aura pas de libération nationale sans émancipation sociale, et nous ne réussirons jamais à réorganiser la nouvelle société sur des bases non capitalistes ni mercantilistes, si en même temps nous ne parvenons pas à construire ce projet inachevé de Grande Patrie, rompant avec toute soumission et dépendance. Il n’y a pas et il n’y aura pas deux ‘étapes’ séparées (…) ni deux révolutions différentes : le processus de révolution latino-américaine est et devra être à la fois socialiste et de libération nationale, c’est-à-dire, de libération continentale.

La domination de classe et la question nationale ne forment pas un processus scissionné dans le temps et dans l’espace, mais des fils d’un même tissu social qui s’est formé de cette façon –subordonnée au système capitaliste mondial à travers ses partenaires locaux, les bourgeoisies, le lumpen-prolétatariat et dépendante- depuis nos débuts historiques » (10).

En réponse à ces exigences, le processus politique qui se développe au Venezuela a commis ce que l’État Impérial considère comme un double crime :

1) emprunter des voies souveraines, et

2) tenter de construire une expérience post-capitaliste. Le premier s’est non seulement exprimé par la conduite souveraine de ses ressources stratégiques, mais il se manifeste également dans les thèmes essentiels de la politique internationale, tout en reprenant la recherche de l’unité de l’Amérique Latine.

Avidement, c’est un défit pour l’impérialisme habitué qu’il est à tracer les grandes lignes de conduite des gouvernements du Continent. D’ailleurs, si se débarrasser de la tutelle impériale est un crime, mettre sur la table le thème du socialisme, comme l’a fait le processus bolivarien est un plus grand crime encore, car il présente une option antisystème allant au-delà des frontières nationales au moment où la société bourgeoise n’en peut plus, lorsque la récurrence de la crise systémique a provoqué l’épanouissement de grands mouvements sociaux, là où l’on pouvait le moins les prévoir, des mouvements qui reflètent que les forces sociales ont encore à faire dans l’histoire.

Quand les indignés d’Espagne et des États-Unis, les rebellions ouvrières de Grèce, les protestations des travailleurs en France et en Angleterre face au recul de leurs conquêtes historiques, ou la grande rébellion qui a secoué le Maroc, la Tunisie, et l’Égypte au début de l’année concevront un programme antisystème, alors le point d’inflexion de l’ordre actuel sera marqué.

Quel mauvais exemple que celui du processus bolivarien ayant exploré des voies hors de la logique du capital !

C’est pourquoi il devint nécessaire de le déclarer État Voyou.

Voyons ce que dit Chomsky : « Le concept d’État voyou joue un rôle prééminent dans la planification et les analyses politiques »… (11) et, suivant le même auteur, voyons quel est le comportement de l’État Impérial face à la désobéissance comme celle de notre pays :

« Pour s’assurer que ses mandats sont loi, une superpuissance voyou doit maintenir la ‘crédibilité’ : le fait de ne pas respecter son pouvoir mène à de graves pénalisations. Cette idée est invoquée régulièrement pour justifier la violence d’État »… (12)

Dans les grandes lignes, devant la situation qui se présente à nous dorénavant, quelle autre posture adopter que celle qui intensifie la lutte anti-impérialiste, en marge des accusations, désignations et autres agressions qui viennent s’ajouter à une longue liste ?

En premier lieu, il s’agit de mener une action pédagogique parmi nos compatriotes afin d’identifier autant les caractéristiques de la société bourgeoise d’aujourd’hui que la nature de la crise actuelle et la violence impérialiste présente.

Bien sûr, il faut participer à la conjonction des forces autour du Grand Pôle Patriotique pour garantir la continuité du processus politique entamé au sein de la société vénézuélienne, lequel a approfondi substantiellement la démocratie et à partir duquel, sous la dépendance essentielle du développement de la conscience et du pouvoir populaire, nous pourrons approfondir les devoirs socialistes.

Un processus de radicalisation qui aura une meilleure trajectoire si, en même temps, nous sommes capables d’amplifier nos relations avec les forces populaires et révolutionnaires de notre Amérique, et d’avancer vers la formation d’un mouvement bolivarien invincible au niveau continental.

Amílcar Jesús Figueroa Salazar

Traduction : Mercedes Otero, révisée et complétée par Le Grand Soir

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-affronter-…

Citations :

(1) James Petras, Estado Imperial, Imperialismo e Imperio, p.5.

(2) Idem, pp. 24-25.

(3) Luis Antonio Bigott, Otra vez y ahora si BOLIVAR CONTRA MONROE, p.19.

(4) Carlos Tupac, Terrorismo y civilización, Tomo I, p.17.

(5) Carlos Marx, El Capital, Tomo I, p. 646.

(6) Carlos Tupac, op. Cit., Tomo II, p.745.

(7) Eric Hobsbawm ; Guerra y Paz en el siglo XXI, p.4.

(8) Noam Chomsky, Estados canallas (el imperio de la fuerza en los asuntos mundiales), p. 15.

(9) Samir Amin, Geopolítica del imperialismo contemporáneo, pp. 17-18.

(10) Néstor Kohan, Simón Bolívar y la “manzana prohibida” de la revolución latinoamericana, p. x

(11) Noam Chomsky, Op. Cit. p .24.

(12) Noam Chomsky, Op. Cit. p .15.

Réferences :

AMIN, Samir (2011), Geopolítica del imperialismo contemporáneo, Instituto Municipal de Publicaciones de la Alcaldía de Caracas.

BIGOTT, Luis Antonio (2011), Otra vez y ahora si BOLIVAR CONTRA MONROE, Editorial Trinchera.

CHOMSKY, Noam (2001), Estados canallas (el imperio de la fuerza en los asuntos mundiales), Paidós, Colección Estado y Sociedad 93. Barcelona-Buenos Aires-México.

HOBSBAWM, E. (2007). Guerra y Paz en el siglo XXI. (Colección Memoria Crítica). Barcelona : Editorial Crítica.

KOHAN, Néstor (2011), Simón Bolívar y la “manzana prohibida” de la revolución latinoamericana, Editorial Trinchera, Caracas.

MARX, Carlos (2008), El Capital, 3 Tomos, Fondo de Cultura Económica, México.

PETRAS, James (2011), Estado Imperial, Imperialismo e Imperio, Instituto Municipal de Publicaciones de la Alcaldía de Caracas.

TUPAC, Carlos, Terrorismo y Civilización, Ediciones Insurgentes, Colombia, 2011. 2 Tomos.

URL de cet article 15002 
http://www.legrandsoir.info/affronter-l-etat-imperial-est-un-devoir-patriotique-et-revolutionnaire.html

THEMES SIMILAIRES

Impérialisme

img_carre_bleu dans Politique/SocieteLa Libye, un cas d’école de la lutte idéologique

img_carre_bleuLes questions palestinienne et libyenne entre « droit d’ingérence » et « responsabilité de protéger »…

img_carre_bleuManœuvres impérialistes au Yémen et en Libye

img_carre_bleuContre la banalisation et la normalisation de l’ingérence

img_cartouche_commentaires

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

31/10/2011 à 15:19, par tya

http://www.youtube.com/watch?v=IBJUfLnjY_4

LE TEMPS DES MENSONGES (octobre 2011) part : 1/4

81.***.173.***   #73460 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

31/10/2011 à 17:52, par yapadaxan

Amusons-nous, si je puis dire, à compter les guerres et les dictatures imputables aux USA. Continuons en dénombrant toutes les victimes directes des USA (morts et blessés lourds) : du Japon à la Libye, en passant par la Corée, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, l’Amérique latine, l’Indonésie, le Golfe, l’Afghanistan, le Yemen, le Pakistan.

Quelle peut bien être l’amitié des peuples vis-à-vis de la forteresse impérialiste ?

C’est une des contradictions importantes de l’empire : se faire des ennemis à la longue mémoire.

On a fait croire, en France et en Europe, que les USA furent nos libérateurs. Quelle imposture ! Et cette légende, lourdement hollywoodisée, a atteint la plupart des partis politiques mais aussi des consciences. D’autant que l’école de la République n’est pas pour rien dans cette légende. Depuis, le peuple français se sent reconnaissant et redevable.

Pourtant, l’essentiel de la guerre contre le nazisme fut assumé par l’URSS et les résistances à l’occupant. Le passage par la Normandie, Paris et les Ardennes, par l’armée US est le plus court chemin qui permet d’aller à Berlin, pile poil, en même temps que l’armée rouge, à seule fin de procéder au découpage de l’Europe en 2 zones. C’est tout.

Dire ça c’est dire que les USA ne nous ont pas libérés. Ils ont laissé s’épuiser les 2 armées, la soviétique et la nazie, puis sont très rapidement intervenus. Un passage éclair. La France n’était qu’un itinéraire. Il fallait passer par là.

Et l’on doit donc à ce court intermède américano-européen une alliance atlantique encore en vigueur et une reconnaissance populaire à l’endroit de Washington.

Si l’impérialisme n’avait pas cette hyper puissance médiatique de re-faire l’Histoire, nul doute que le degré de sympathie à l’égard de ce pays serait quasi nul.

Attendons encore un peu que la crise accomplisse son oeuvre de destruction massive et l’on verra alors l’estime que conserveront Wall Street, la Maison Blanche et le Pentagone…

Un moment viendra où les peuples seront conduits à repenser l’Histoire, leur Histoire, à y exercer un regard critique et analytique. Tout alors reviendra et on réétudiera l’époque passée : le leadership, la conquête du monde, les guerres à répétitions, le système au profit des milliardaires, le vol des richesses, l’impérialisme dans toute sa crudité.

Les peuples ne sont plus très éloignés de comprendre. De tout comprendre. Et sous le regard déconnard de Walt Disney, ils verront le vrai visage de l’oppression…

80.***.232.***   #73466 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

31/10/2011 à 18:18, par babelouest

Pour le dire plus court, il existe un État terroriste dans le monde, soutenu par les supplétifs britannique, français, israélien : c’est l’Empire ÉtatsUnien, narcotrafiquant, suppôt suprême du capitalisme hégémonique.

Pour cacher ses propre turpitudes, il n’a de cesse de charger tous les États, toutes les personnes qui combattent ses crimes, et il ajoute à ses forfaits déjà innombrables l’assassinat et les bombardements assumés de civils, partout dans le monde, et même sur son propre territoire si c’est « nécessaire ».

Voilà cet État, qui se qualifie lui-même (on n’est jamais mieux servi que par soi-même) de « plus grande démocratie du monde » : il doit avoir une notion très particulière de la démocratie !

Plus que jamais,

Washingto delenda est

2.***.236.***   #73467 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

31/10/2011 à 18:40, par babelouest

Pour compléter la réponse de Yapadaxan concernant le conflit 39-45, il suffit de revoir le film (ou de relire l’ouvrage) « Paris brûle-t-il ? » pour savoir que la libération de Paris a bien failli, par la faute stratégique assumée d’Eisenhower, devenir le massacre que voulait Hitler : tout entier à se précipiter vers le cœur de l’Allemagne, il voulait éviter Paris pour gagner du temps. Quel libérateur ! Heureusement, les supplications ont eu raison de son obstination criminelle.

2.***.236.***   #73470 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

31/10/2011 à 20:30, par Safiya

A mon humble avis, il faudrait que les Etats dit voyous se solidarisent entre eux, que les pays dits non-alignés reprennent leur indépendance avec plus de vigueur.

Sinon, souvenons-nous que les Etats-Unis, du temps où le Monde vivait un semblant d’équilibre au lendemain des indépendances, ne payaient jamais leur côte-part à l’ONU.

Après la fin de la guerre froide et la disparition du Mur de Berlin, vint le temps des guerres de destruction massive, 
l’hégémonie galopante.

La CIA est le plus grand narco-trafiquant. Souvenons-nous, après que les Talibans qu’ils avaient placé eurent détruit les plants de pavots, la guerre contre eux à commencé, l’Afghanistan est le plus grand producteur d’héroïne. Et ce trafic n’est pas seulement pour ce faire de l’argent…

Souvenons-nous après Mai-68, petit à petit de plus en plus de drogue, de plus en plus de morts, également parmi l’élite. Ce qui ont échappé à l’overdose ce sont fait hâcher par le sida.

Je crois que la destruction des classes populaires et sa mise au pas est depuis longtemps à l’oeuvre.

Mai-68 qui devait donnait des lendemains qui chantent, où il était interdit d’interdire, où l’amour et la solidarité fleurissaient, à part avoir permis le renversement de De Gaulle, quel en est le résultat aujourd’hui :

le monde ouvrier laminé 
les syndicats dépossédés de leur poids qui pouvait influer 
le capitalisme agressif 
plus d’inégalité 
la paupérisation des classes moyennes

le dressage pavlovien qui fait qu’aujourd’hui nous avons tous peur d’être mis sur le pilori

le racisme devient norme 
les guerres

et nous sommes tous et toutes devenues des girouettes tournant là où ils soufflent, c’est-à-dire ils ceux qui se nomment grands, les Etats-Unis et leurs alliés…

Je me demande même si Mai-68 n’avait, en fait, que ce but, renverser De Gaulle qui était un grain de sable qui enrayait l’hégémonie… Et Dieu est le plus savant !

Que doit-on faire… Que pouvons-nous faire ?

84.***.53.***   #73483 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

31/10/2011 à 20:47, par lisa

Dans ces ouvrages trés critiques à l’égard des USA, Noam Chomsky est clair : Les USA n’ont jamais encouragé la démocratie ! Pire : Ils ont soutenu les dictatures partout dans le monde ! Chomsky précise, entre autres, que plus un gouvernement est répressif envers son peuple, plus la vente d’armes via les USA augmente !

Les empires, c’est comme tout : Cela à un début et une fin ! Ouf !!

84.***.183.***   #73486 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

31/10/2011 à 21:41, par tya

Le monde à l’envers la Chine devient capitaliste, et les américains socialo communistes…Le monde ne tourne pas dans l’ordre qu’ils ont décidé… Ils ont délocalisé le monde dans des zones tiers mondistes en droit du travail, et en droit de l’homme pour faire plus de profits et entasser leur fric dans des coffres secrets, et ils sont en train de se faire baizer, la Chine achète le monde entier…Un beau billet qui mériterait d’être reproduit dans le Grandsoir

Des Indignés américains appellent à la grève générale 
http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-pierre-anselme/301011/de…

On se serait cru dans les années 1960, au milieu d’une manifestation contre la guerre du Vietnam », écrivait le New York Times du jeudi 27 octobre, après la répression violente subie le mardi soir précédent par les Indignés d’Oakland. Gaz lacrymogènes et balles lestées (plusieurs balles minuscules regroupées dans une enveloppe en plastique) furent alors utilisées par la police pour les déloger de la place qu’ils occupaient au centre ville. Des affrontements très violents eurent ensuite lieu entre manifestants et policiers. Un vétéran de la guerre d’Irak a été grièvement blessé par une arme « non-létale » tirée par un policier, causant une vague d’émotion dans le pays (ICI). Le mercredi, 3 000 manifestants réoccupaient la place de la ville, avec l’aide de vétérans des Marines. Le jeudi soir, réunis en assemblée générale, ils lançaient cet appel à la grève générale à Oakland :

« Nous, occupants de la place Oscar Grant, proposons que le mercredi 2 novembre 2011, nous libérions Oakland et que nous mettions un coup d’arrêt au 1 %.

Nous proposons une grève générale sur l’ensemble de la ville et nous proposons que tous les étudiants quittent les cours. Au lieu que les travailleurs aillent au travail et les étudiants à l’école, les gens convergeront vers le centre-ville pour arrêter la ville. Toutes les banques et les grandes entreprises devront fermer pour la journée ou nous marcherons sur elles.

Bien que nous appellions à une grève générale, nous appelons aussi à bien plus. Les gens qui sont occupés en dehors de leurs quartiers, écoles, organisations communautaires, groupes affinitaires, lieux de travail et familles sont invités à s’auto-organiser d’une façon qui leur permette de prendre part à l’arrêt du fonctionnement de la ville, de la façon qui leur convient et comme ils le peuvent.

Le monde entier regarde Oakland. Montrons leur ce qui est possible. »

Médias et politiques sont déconcertés par un mouvement inédit, impulsé par la jeunesse des classes moyennes, une vague de fond anticapitaliste et libertaire, qui attaque les fondements de la société américaine. Après les avoir regardé de haut, pressés par une opinion publique majoritairement favorable au mouvement contestataire, les médias prennent désormais celui-ci au sérieux. Si certains, comme le célèbre blogueur John Hawkins, sur le site du Huffington Post, continuent à confondre les Indignés avec une bande de « hippies », l’hebdomadaire The Week se demande si « Occupy Wall Street » fait émerger un « Tea Party de gauche ». Le fameux Tea Party a d’ailleurs pris un coup de vieux et certains de ses membres vont même jusqu’à apporter leur soutien aux Indignés, espérant ainsi surfer sur la vague contestataire. « Je comprends la colère qui s’exprime dans ces manifestations » s’est senti obligé de dire Obama dans un entretien à la télévision.

Noam Chomsky : « C’est sans précédent. »

81.***.173.***   #73487 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

01/11/2011 à 08:30, par Pascal

@ Safiya

« que pouvons-nous faire ? que devons-nous faire ? »

chaque personne doit parler et convaincre le septiscisme de ses voisins, les réponses existent sur la toile et LGS nous en apportent régulièrement.

Je vais avancer ici des éléments iconoclastes : 
oui, des expériences ont démontré que l’on peut vivre sans manger http://www.jupiter-films.com/film-lumiere,30.php et la bande annnonce 
oui, des expériences ont montré que l’esprit peut influencer la matière :http://www.youtube.com/watch?v=kzYL-QJ-uBA&feature=related

Savez-vous que les céréales, sujettes à la spéculation financière, nous détruisent plus qu’elles nous construisent, alors qu’on les considère comme essentielles ? ajoutez aussi le lait, la viande, le chocolat, le café,ainsi que les évidents médicaments chimiques, engrais, pesticides ….

Apprendre à se nourrir et à vivre sainement est un moyen de lutte contre l’impérialisme parce qu’on leur coupe les vivres (leurs profits).

Diminuons petit à petit (pour ne pas nous bousculer) nos consommations de produits inutiles et programmés pour l’obsolescence, réinventons la sobriété.

Je pense que ceci n’est que la pointe du continent que l’on va découvrir.

santé, prospérité et bonheur à tous

93.***.7.***   #73496 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

01/11/2011 à 09:21, par yapadaxan

Que non !

C’est sûr que si on bouffe plus, on provoque des problèmes à l’économie. Mais bon…

Les habitants du monde entier ont tout simplement le droit de vivre normalement. S’avaler des purges pour survivre c’est rentrer dans le jeu des possédants. Eux auraient droit aux palaces et nous seulement à l’eau des ruisseaux et à des racines et des feuilles ?

On peut aussi s’habiller de peaux de bêtes, habiter des antres et des cavernes, se chauffer au bois des forêts.

Est-ce ça l’avenir ?

80.***.232.***   #73500 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

01/11/2011 à 15:49, par Safiya

Tu sais en ce qui me concerne, il y a longtemps que j’applique la sobriété et non pas seulement parce que Pierre Rabhi m’a convaincu mais aussi vu mes ressources…

84.***.53.***   #73534 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

01/11/2011 à 19:54, par Pascal

@yapadaxan 
1/« Que non  !

C’est sûr que si on bouffe plus, on provoque des problèmes à l’économie. Mais bon… »

« Au moins, je fais ma part de travail, répondit le colibri au pélican s’enfuyant à toutes ailes et lui demandant pourquoi il faisait des aller-retours de la rivière au feu de forêt » (adaptation Pierre Rabhi )

2/ » Les habitants du monde entier ont tout simplement le droit de vivre normalement » que oui ! mais où met-on le curseur de la normalité ? 
personnellement les palaces ce n’est pas mon truc, par contre, le plaisir d’une balade dans la nature… beaucoup leur laissent les palaces, mais même la nature ils la boussillent, ils virent les autochtones pour leurs plaisirs futiles qui ne rendent même pas heureux ! Dans « ils » je crois que vivant en occident on y est compris à beaucoup de niveau sans vivre dans un palace.

3/ »On peut aussi s’habiller de peaux de bêtes, habiter des antres et des cavernes, se chauffer au bois des forêts. » 
Quel pessimisme ! autant ne rien faire, ni réfléchir, il est plus simple d’attendre que les autres fassent quelquechose, à moins que vous ayez une idée géniale à proposer, dans ce cas je vous suis (toute violence exclue).

Imaginez ce que vous pourriez faire du temps dégagé si vous n’aviez pas à travailler pour acheter une nourriture malsaine provocant les ravages que l’on connaît (dévelloppement exponentiel des maladies) implicant des coûts indirects monstreux.

Imaginez ce que vous pourriez faire du temps dégagé si vous n’aviez pas à travailler pour acheter des produits programmés pour ne pas durer qu’il faut remplacer beaucoup trop tôt, vu ce que l’intelligence humaine a déjà fait en terme de qualité.

Vous pourriez travailler plus pour payer la sécu de ceux qui mangent mal ou assumer les crédits des familles surendettés :-)

merci quand même pour cet échange.

93.***.7.***   #73557 

Affronter l’Etat Impérial est un devoir patriotique et révolutionnaire

01/11/2011 à 23:10, par Safiya

Je viens de lire quelque chose que si elle s’avère vraie, et je pense qu’elle l’est répond à mon questionnement sur comment Mai-68 qui devaient nous libérer accroit nos dépendances… :

Sur http://www.oumma.com/libye-tunisie-l-amalgame-des

Le commentaire d’un internaute qui termine ses propos par ceci :

« Quand De Gaulle a décidé de quitter l’OTAN, de dénoncer l’agression israélienne contre les pays arabes en 1967 et de décréter un embargo sur les armes à destination d’Israël, était-il un ennemi de la France ??? »

Moi, à cette époque, j’étais encore trop jeune et j’en entend parler que maintenant.

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 06

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent) dans Politique/Societe arton15004-7261a

Robert FISK

Robert Fisk a questionné la conseillère d’Assad à propos de la violente bataille où se joue l’avenir de la Syrie.



Bouthaina Shaaban fait partie de la liste des six Syriens inscrits sur la liste américaine pour l’application de sanctions individuelles contre le régime Assad. C’est la conseillère politique du président. Une mère d’un âge moyen et femme écrivain parlant un anglais parfait, se sentant chez elle à Paris comme au Caire… Et tous ses actifs aux Etats-Unis sont gelés. Impressionnant.

Après avoir pris place dans son bureau à Damas, je lui ai posé la question qui allait de soi : quelle impression cela fait-il d’être sur la liste des sanctions de la nation la plus puissante sur terre ? « Rien en réalité », répondit-elle, rapide comme un éclair. « Je n’ai pas d’actifs – à l’exception des actifs de l’amour pour mon peuple. Les Américains comprennent dans le mot ’actifs’ uniquement les dollars, et je n’ai de dollars nulle part dans le monde… »

Les « actifs de mon peuple » est un peu un cliché. Mais elle a touché juste. Elle n’est pas sur une liste européenne des sanctions – pas encore – et elle pense qu’elle peut aller en Europe si elle le veut. « C’est un peu ironique, vraiment, d’être sur une liste de sanctions américaines alors que mes livres sont en vente partout aux Etats-Unis. A l’heure actuelle mon unique projet de voyage est un possible voyage en Arabie Saoudite. »

C’est un de ces entretiens fréquents en Syrie – Shaaban préfère un échange off-the-record. J’insiste pour enregistrer. Une fois lancée, je ne peux plus l’arrêter, et elle confirme ce que tous les autres Syriens à Damas disent : que la situation de la sécurité à Homs est terrible, que l’armée est attaquée dans tout le pays. N’importe qui avec une plaque d’immatriculation militaire sur sa voiture est une cible. Shaaban est elle-même de Homs. « Aujourd’hui, c’est le deuxième anniversaire de la mort de ma mère et vous le savez nous aimons aller sur la tombe de nos proches pour l’anniversaire de leur décès, mais je ne peux pas aller sur la tombe de ma mère -.. J’ai peur d’être tuée à Homs. Tout le monde souffre maintenant. »

« L’autre jour, je suis allée voir la femme qui est la meilleure boulangère de Damas – elle travaille sur la route de l’aéroport, j’ai toujours acheté mon pain chez elle, mais elle pleurait, et elle m’a dit que certains hommes barbus sont venus chez elle et lui ont dit : « vous êtes une chrétienne et vous mettez du whisky dans votre pain. » Alors, elle a dû fermer sa boulangerie. C’est cela le genre de personnes qui veulent détruire la Syrie. Maintenant, les gens, pour la première fois, sont attentifs à la religion de leurs voisins. Ce n’était jamais arrivé auparavant. Vous savez, la Syrie est l’un des les pays où les gens ont des noms correspondant à des métiers – comme Najr (charpentier) et Haddad(forgeron). Mais maintenant les gens se demandent quelle est leur religion ».

L’explication politique est, bien sûr, familière. La violence est dirigée contre l’armée. « Elle est dirigée contre nos bâtiments publics et les villes. Cela n’a rien à voir avec des manifestations pacifiques. Cette violence est la chose la plus dangereuse qui se passe aujourd’hui en Syrie. Les Syriens veulent tous vivre en paix, et faire avancer le pluralisme et les réformes. Cette violence n’amène pas la démocratie Il y a évidemment un secteur qui voit son intérêt dans les conflits et non pas dans les réformes. Ils se sont tous vus donner de l’argent pour tirer sur les manifestants et les forces de sécurité … ou alors ce sont des fondamentalistes extrémistes ».

Je me suis déjà trouvé auparavant dans la même situation. Sûrement, sûrement – ais-je dit à Shaaban, pourtant ces terribles images sur YouTube de manifestants abattus à Deraa et Homs et Hama étaient réelles. On y voit même des soldats syriens se retourner et tirer sur l’homme en train de les filmer avec sa caméra mobile. Nous savons tous combien ces services de renseignement peuvent être brutaux. Je me souviens – mais y faire allusion – d’être passé devant le siège de la « muhabarrat » non loin de mon hôtel et disant à un ami la nuit même qu’ils devaient être en plein travail avec les « interrogatoires ». « [Ces interrogatoires] ont lieu dans les caves », répondit-il. « Vous ne voudriez pas savoir ce qui se passe là-bas. »

« Je pense que vous devez connaître les deux facettes de l’histoire », fut la réponse. « Je ne serais pas en mesure de vous dire l’autre côté de l’histoire. Il y a toujours deux côtés désormais de l’histoire… Je ne vais pas défendre quiconque mais au début de la crise, notre armée et notre police et les services de sécurité ont supporté des sacrifices terribles, mais ils leur a été dit de ne pas tirer sur les manifestants. Je ne sais vraiment pas pourquoi les gens devraient faire ce genre de choses. Les civils syriens qui sont allés en Turquie … ils sont rentrés et ont dit que les Turcs leur avaient promis un passeport, toutes sortes de choses qui se sont avérées être fausses. Pourquoi une personne voulant fuir Idlib irait en Turquie ? Ils se rendraient à Alep. »

Je dis à Shaaban que j’ai passé des heures à parler aux réfugiés syriens au Liban, des agriculteurs pauvres qui racontaient des histoires terribles des milices « shabiha » et de la brutalité des services de renseignement dans leur village de Tel Khalak. Certes, elle ne croirait pas que l’on faisait ce genre de choses ? Elle parle de « groupes armés » manipulant ces gens et de la façon dont « des armes passent à travers les frontières. » « À Deraa, nous avons trouvé des armes qui étaient israéliennes. J’ai dit à ces personnes qu’elle devaient montrer ces armes dans les médias … »

Comment se fait-il que les anciens meilleurs amis de la Syrie – la Turquie et le Qatar – sont maintenant parmi ses plus ardents détracteurs, lui ais-je demandé ? « Je trouve que l’attitude de la Turquie est un mystère. Quand vous avez un bon ami – et c’est la Syrie qui a ouvert aux Turcs la porte d’entrée du monde arabe, permettant aux Turcs de venir ici sans visa, et la Syrie a alors été inondée de produits turcs – nous ne nous attendions pas à avoir à tenir compte des politiques d’un autre peuple. Je pense qu’il y a plus gros en jeu, des raisons supplémentaires. la Turquie doit devenir un bouclier anti-missiles, et elle est membre de l’Otan – je ne sais pas quelle est la part du gâteau pour la Turquie en échange de cela. Quand j’ai entendu hier des déclarations d’un officiel turc à notre propos, je me sentais comme s’il se posait en maître et nous en élèves. Nous n’avons rien fait pour provoquer cette prise de position de la Turquie. »

Il y a de la perplexité devant la condamnation féroce venant du Qatar, mais du soulagement car il apparait évident que la réunion de mercredi entre les Syriens et la Ligue arabe s’est bien passée. « Je pense qu’ils sont venus avec une attitude positive. Ils ont dit que la Syrie était un pays très important dans le monde arabe, que tout ce qui se passe en Syrie aura une incidence sur tous les Arabes. Bien sûr, beaucoup de leurs questions étaient basées sur les rapports d’Al-Jazeera et d’Arabia[les chaînes de télévision]. »

Robert FISK

source : http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11372

28 octobre 2011 – The Independent – Vous pouvez consulter cet article à :

http://www.independent.co.uk/opinion/commentators/fisk/rober…

Traduction : Nazem + corrections du Grand Soir

URL de cet article 15004 
http://www.legrandsoir.info/syrie-l-armee-a-eu-pour-instruction-de-ne-pas-tirer-sur-les-manifestants-the-independent.html

img_1pixel dans Politique/Societe

Robert FISK

img_carre_bleuOn ne peut blâmer Kadhafi de penser qu’il faisait partie des braves types. (The Independent)

img_carre_bleuAssad, ses raids au Liban, et le lent glissement de la Syrie vers la guerre civile (The Independent)

img_carre_bleuBahrein : « Ils n’ont pas fui. Ils ont fait face aux balles »

img_carre_bleuUne nouvelle vérité émerge du monde arabe

img_plusvoir plus

THEMES SIMILAIRES

Syrie

img_carre_bleuLa Guerre Humanitaire de la NED et de la FIDH en Syrie

img_carre_bleuLe « Printemps Arabe » – l’agression contre la Syrie

img_carre_bleuAprès l’assassinat de Kadhafi : la Libye occupée, la Syrie en attente

img_carre_bleuSyrie : diffusion par Arte d’un film de propagande

img_cartouche_commentaires

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 14:54, par tya

La propagande du nouvel observateur a commencé …

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111028.OBS3414/info-o… 
Alors que le site info Syrie explique la supercherie 
http://www.infosyrie.fr/actualite/lopposition-joue-a-la-resi…

Je rappelle que Jean Daniel est parmi les journalistes qui ont perçu un chèque de 10 000 euros par l’émir du Qatar !!!

Dans les salons en lambris dorés avec mosaïques au sol et fresques de nymphes alanguies, Son Excellence Mohamed al-Kuwari a décoré le dessinateur Jean Plantu et Amirouche Laïdi, président du club Averr 
Son Excellence Mohamed al-Kuwari a décoré le dessinateur Jean Plantu et Amirouche Laïdi, président du club Averroes, du prix « Doha capitale culturelle arabe ». Ce soir, l’ambassadeur décorera les poètes André Miquel, Bernard Noël et Adonis. De Jack Lang à Jean Daniel, en passant par Dominique Baudis, Edmonde Charles-Roux, Renaud Donnedieu de Vabres et Anne Roumanoff, un total de 66 personnalités françaises de la culture auront été décorées par le Qatar en 2010. Toutes sont reparties avec un chèque de 10.000 €.

81.***.173.***   #73455 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 14:55, par Safiya

J’ai lu dans « Le Quotidien d’Oran » en ligne que la ligue arabe, liguée plus pour nuire aux Arabes que pour défendre leurs intérêts (ceci bien sûr c’est moi qui le dit), aurait ( le conditionnel c’est encore moi) menacé la Syrie d’une intervention internationale si Bachar El Assad n’arrive pas à rétablir la paix.

Il y a eu un jeu sur TF1 dont Oumma.com en parle, je ne l’ai pas vu car il y a belle lurette que j’ai coupé le sifflet de la télé.

Un jeu donc avec les termes lourds pour reprendre à peu près ceux de l’auteur. Pour ou contre lintervention en Syrie. Il fallait appuyer sur le 1 ou le 2.

Résultat 52 et quelque pour et 40 et quelque contre je ne suis plus sure des chiffres.

Aujourd’hui, on fait appel « aux réflexes pavloviens » et non pas à l’âme et à la conscience…

Ce je vois dans ce jeu trouble, c’est demain abattre la Syrie, puis l’Algérie, installer l’islamisme partout et demain un fetwa douteuse nous lancera, hordes sauvages, contre l’Iran et alors…

ADIEU A L’ISLAM ET ADIEU A EL QODS (JERUSALEM)

84.***.53.***   #73456 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 15:16, par legrandsoir

n’hésitez pas à intervenir sur les forums du Nouvel Obs pour rappeler à Jean Daniel qu’il a palpé 10 000 euros du Qatar il y a peu ! Lui-même a dû oublier pourquoi il était si complaisant avec l’émirat…

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 15:39, par tya

@Grandsoir 
oui mais je n’ai pas de compte facebook ou twitter apparemment c’est le seul moyen de commenter sur le nouvel observateur, ils ont imposé ce moyen quelques temps après la promulgation de la loi loopsi2 à moins que se soit pour éviter de payer des modérateurs…

81.***.173.***   #73461 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 16:33, par AP Kotchik

Vous avez bien fait d’éluder la phrase finale du texte original, elle est d’une telle mauvaise foi que l’on se demande bien ce qu’elle vient y faire, à croire qu’elle ne serait pas de Robert Fisk ou qu’il aurait des moment schizophréniques…

La traduction me semble par contre parfois perfectible :

« Rien en réalité »,

un possible voyage en Arabie Saoudite. »

Une fois lancée,

et elle confirme ce que tous les autres Syriens à Damas disent : que la situation de la sécurité

j’ai toujours acheté mon pain chez elle,

Nous savons tous combien ces services de renseignement peuvent être brutaux.

, fut la réponse.

Je dis à Shaaban que

88.***.34.***   #73463 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 18:20, par Safiya

Moi non plus je n’ai pas de compte pour le faire.

Ce que je veux rajouter est que le jeu actuel qui devient de plus en plus clair c’est que le seul islam qui doit exister est celui fondamentaliste à l’image de celui des pays du Golfe avec qui l’on commerce à qui l’on fourgue tout et qui sont les carpettes, rétrogrades, féodaux.

Celui, c’est-à-dire l’islam des Lumières vers quoi tendent les pays progressistes, celui-là doit disparaître, parce que les progressistes refusent d’être les paillassons.

Ils ne veulent pas non plus cédaient leurs richesses sans contre-partie, ils veulent bien jouer le jeu du commerce mondial mais gagnant-gagnant.

De plus les progressistes vivent douloureusement la vie que l’on fait aux Palestiniens.

Si les progressistes se développent demain ils risquent de revendiquer les choses plus catégoriquement et à armes égales.

Donc les progressistes doivent disparaître et à la place des états islamiques « reconnaissants » pour l’aide apportée à leur installation.

Nous avons deux exemples qui étayent mes dires : après la destruction de la Libye, c’est la Charia qui va être instaurée alors que Kadhafi avait un autre idéal qui est lubie pour certains et mégalomanie pour d’autres.

Après la révolution du jasmin, c’est Ennahda qui arrive en tête…

On s’apprête à détruire un pays, la Syrie, où des Syriens musulmans, alouites ou sunnites, chrétiens maronites, druzes, orthodoxes cohabitent en paix pour installer à la place un état islamiste

Où se niche la raison si raison il y a encore

LA GABEGIE PARTOUT !

84.***.53.***   #73468 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 18:21, par Alain

C’est curieux quand même qu’aucun des membres de l’administration Obama ne figure sur une liste… D’autant plus que ces gens là fomentent régulièrement de fausses révolutions et colonisent des pays au nom de droits de l’homme et du citoyen, ce qui selon moi est le pire des crimes !

201.***.18.***   #73469 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 18:41, par Abdelkader DEHBI

«  »"L’autre jour, je suis allé voir la femme qui est le meilleur boulangère de Damas – elle travaille sur la route de l’aéroport, j’ai toujours acheté mon pain de son chez elle, mais elle pleurait, et elle m’a dit que certains hommes barbus sont venus chez elle et lui ont dit : « vous êtes une chrétienne et vous mettez du whisky dans votre pain. » Alors, elle a dû fermer sa boulangerie. »" »

C’est vraiment ringard pour une dame. Feu Kadhafi avait eu relativement plus de panache, lui, en invoquant « la présence d’Al-Qaïda » en Libye….

Dont acte pour les chèques de 10.000 Euros, distribués par cette espèce de barrique du Qatar, à quelques glaneurs de la mal nommée bienpensance française. Et gageons que l’auteur, qui s’est souvent autorisé certains airs de condescendance – tranchant souvent avec ses bonnes paroles d’ « opposant » US – sera mieux traité à Damas…. Dans quel monde vivons-nous ?

J’ai comme l’impression que les « Bourses » ne se tiennent plus uniquement autour des « corbeilles » comme avant…

41.***.48.***   #73472 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 19:37, legrandsoir

ah la la… si c’était l’Iran qui avait distribué les chèques de 10.000 euros, ne n’entendrait-on…

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 18:56, par tya

Safya 
Comment voulez vous que ces vendus de gros bédouins, auto proclamé rois et princes tiennent les peuples en gardant la main sur le pétrole ,si ils éduquent les peuples ? Ils sont tous planqués en Europe et aux Etats Unis à se vautrer dans la luxure, pour leur peuple la main coupée, pour , les femmes le fouet et un habit de fantôme, pour eux les putes l’alcool et la luxure ! 
Le peuple syrien n’a rien à voir avec ces pays du Golf qui sont à l’image des faux pays préfabriqués comme les Etats Unis ou Israel !

81.***.173.***   #73473 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 19:45, par legrandsoir

@ Palmer

Le modérateur a un goût TRES modéré de la critique/moquerie du travail des bénévoles, notamment du travail de traduction (plus difficile qu’il n’y paraît, soit dit en passant) – y compris lorsqu’il ne s’agit pas d’une de nos traductions.

Merci de signaler les erreurs, nous les corrigeons. Point.

Si vous trouvez le temps – entre deux commentaires – de contribuer à ce travail de traduction et d’information alternative, vous êtes le bienvenu.

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 20:22, par lisa

C’est connu ! Pour se maintenir sur le trone, les pétromonarchies ont besoin de beaucoup d’ombrelles, de puissantes ombrelles ! Ce sont de petits arrangements entre amis trés privilégiés, qui appartiennent, d’une certaine façon, au méme monde ou l’argent compte beaucoup. Au fond, ils se détestent, mais s’accordent sur leur intéréts.

84.***.183.***   #73482 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 20:32, par Palmer

OK ! OK ! Œuf corse !

Les corrections déjà proposées par Kotchick sont pertinentes, rien à y ajouter…

Ceci dit le papier montre bien à mon avis la position perverse des médias occidentaux vis-à-vis des événements en Syrie, The Independent compris. J’ai cité par exemple un papier récent du New York Times dans lequel il font état des ingérences turques en Syrie en s’abstenant bien sûr d’évoquer des ingérences américaines, saoudiennes, européennes et sionistes qui sont pourtant une évidence. Al-Jazeera a aussi bizarrement publié l’article d’un reportage d’un journaliste irano-américain qui s’est rendu sur place et décrit ce qu’il y a vu aussi bien d’un côté que de l’autre.

Quand certains se demandent s’il va y avoir ou pas intervention occidentale en Syrie, je ne pense pas qu’ils apprécient bien la situation, car il me semble évident que l’Occident est déjà en guerre contre la Syrie, en y nourrissant une espèce de guerre civile par des mercenaires syriens agissant pour le compte de l’Occident et alimentés en armement et financements pas l’Occident.

Ce qui est en outre consternant, c’est que les opinions publiques occidentales, ayant tellement été bombardées de propagande anti-syrienne, ont assez globalement acheté ces mensonges et que rares sont ceux qui à l’Ouest restent encore lucides sur la question.

De ce fait la tragédie qui se déroule déjà là-bas et qui risque de devenir un véritable enfer pourrait bien je le crains se passer dans une relative indifférence de l’Ouest, c’est dramatique et indigne, je trouve !

2.***.63.***   #73484 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 20:46, par Safiya

D’accord avec toi Tya, d’ailleurs les deux pays qui votent contre la levée de l’embargo contre Cuba sont toujours les USA et Israël.

Le premier s’est installé sur les terres de ceux qu’on appelait les peaux-rouges, les autochtones véritables américains, il les ont génocidés et ceux parmi les survivants vivent dans des réserves ;

le second s’est installé en Palestine qui n’est en rien sa terre, ses propre enfants le contestent , et est en passe de génocider les Palestiniens, les survivants auront Ghaza pour réserve et comme eau pour survivre l’eau saumâtre qui fait des ravages parmi eux.

OU EST LA JUSTICE

GABEGIE ET ENCORE GABEGIE ET BIEN ENTENDU C’EST EDULCORE

84.***.53.***   #73485 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

31/10/2011 à 22:36, par tya

j’ai voulu poster ce message sous l’article hypocrite de Jean Daniel concernant l’élection des islamistes en Tunisie et bien non seulement il faut se faire ficher par facebook mais ensuite le commentaire est soumis à un modérateur, mon message ne passera évidement pas…Si quelqu’un pouvez faire un billet sur ce manipulateur…

Jean Daniel,

http://tempsreel.nouvelobs.com/jean-daniel/20111031.OBS3574/… 
Vous êtes un sacré manipulateur ! Vous êtes un hypocrite comme on n’en fait plus !! 
Vous feignez de vous intéresser à la liberté des peuples, vous vous servez de la Tunisie pour faire croire que vous vous souciez des peuples, vous vous servez de la Tunisie pour pointer du doigt les islamistes, mais en réalité vous soutenez les guerres colonialistes atlantiques dont le seul but est la main mise des matières premières et de visser les peuples arabes et vous prenez les chèques des islamistes des plus radicaux, qui ont grâce à vos yeux parce qu’ils collaborent avec les Etats Unis et Israel !

Le 20 octobre 2011 vous vous trouviez sous les lambris d’un hôtel de luxe à une soirée inaugurée par l’Emir du Qatar. Le Qatar est l’un des pays, du Golf appliquant l’islam le plus radical au monde ! 
Vous avez reçu avec Jak Lang, un chèque de 10.000 euros, comme nous l’apprend le Figaro.

Les pays du golf ont réprimé les révolutions dans le sang, le Qatar a armé, financé les islamistes salafistes en Libye et les a payé à hauteur de 400 millions de dollars. Le Qatar a déployé ses hommes en Libye, un pays devenu aujourd’hui la propriété auto proclamé du CNT composé d’islamistes made in pays du Golf ! 
La République sous l’égide de la Charia était prévue et connue depuis aout. Nous vous attendons pour venir jouer les indignés et manipulés les masses pour leur faire croire que vous avez découvert l’information le 21 octobre.

Le Qatar achète des armes à la France et bénéficie comme le Koweit d’une exonération de plus values sur ses nombreuses acquisitions immobilières ! 
Le Qatar, a participé à une GUERRE que vous et vos amis Bernard Henri Levy et l’équipe du café de Flore ont fait passer pour une révolution, quand vous vous gardez bien tous de parler des 50 000 civils tués, des villes détruites de la condition de la population, des meurtres du CNT et des amis du Qatar, du viol avec sodomisé dont a été victime Mouammar Kadhafi, perpétré par un islamiste armé d’un couteau !! Des mensonges perpétrés pour obtenir un mandat de l’Onu pour bombarder la Syrie.

Vous êtes un manipulateur de masse ! Avec vos petits amis vous avez mis la presse de gauche par terre et à la botte des atlantistes ! Il faut aller à l’étranger pour lire la vérité !!

L’émirat, qui développe une ambitieuse politique de musées à Doha, fait de la France son partenaire privilégié.

Lundi soir, des dizaines d’invités se pressaient place de l’Étoile, à l’hôtel Landolfo Carcano, siège de l’ambassade du Qatar. Dans les salons en lambris dorés avec mosaïques au sol et fresques de nymphes alanguies, Son Excellence Mohamed al-Kuwari a décoré le dessinateur Jean Plantu et Amirouche Laïdi, président du club Averroes, du prix « Doha capitale culturelle arabe ». Ce soir, l’ambassadeur décorera les poètes André Miquel, Bernard Noël et Adonis. De Jack Lang à Jean Daniel, en passant par Dominique Baudis, Edmonde Charles-Roux, Renaud Donnedieu de Vabres et Anne Roumanoff, un total de 66 personnalités françaises de la culture auront été décorées par le Qatar en 2010. Toutes sont reparties avec un chèque de 10.000 €.

http://www.guardian.co.uk/world/2011/oct/26/qatar-troops-lib…

Le Qatar reconnaît avoir envoyé des centaines de soldats en soutien aux rebelles Libyens. (The Guardian)

ibération 20/02/2009 :

(…)

En pleine crise financière, une nouvelle niche fiscale. En faveur de l’émirat du Qatar… Hier, le Sénat a définitivement ratifié la convention franco-qatarie, signée en janvier 2008 entre Nicolas Sarkozy et l’émir Hamad Ben Khalifa Al-Thani, lors d’un périple présidentiel à Doha. Sous prétexte de toilettage d’un ancien traité fiscal, elle exonère d’impôt sur les plus-values tous les investissements immobiliers réalisés dans l’Hexagone par « l’Etat du Qatar ou ses entités publiques », y compris la famille de l’émir.

Accords. Cette nouvelle convention tombe à pic, les Qataris multipliant ces derniers temps les investissements à Paris. … …

(…)

http://www.liberation.fr/politiques/0101320679-le-senat-exo

81.***.173.***   #73488 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 00:54, par Eric

On peut ne pas avoir beaucoup de sympathie avec  » le régime Assad  » ou avec celui anciennement du colonel Kadhafi et on peut se dire que les peuples ont droit à plus de libertés civiles. Ceci étant dit, il est toujours interessant de se faire une idée, de lire à droite ou à gauche certains articles contradictoires pour se faire une plus grande idée de la situation. Il est clair que des intérêts puissants font tout pour déstabiliser la situation internationale avec comme le disent certains le risque d’une troisième guerre mondiale.

Si j’avais une question à poser à monsieur BHL,  » le philosophe du sang et de l’instinct  » , je lui demanderais bien volontiers s’il fait tout ce qui est en son petit pouvoir pour attiser les faucons de toutes nations afin de déclencher une troisième guerre mondiale en collant à la programmatique des néocon ces pseudos-fous de dieu ( dollars ) et autres mystiques foireux de l’ultime guerre mondiale biblique ( Armageddon ) . Tous ces tarés risquent bien dans une prophétie auto-réalisatrice de nous amener effectivement vers un nouveau conflit mondial.

On peut douter du type Lyndon Larouche mais cela ne nous empèche pas de le lire pour apercevoir des enjeux géostratégiques se dessiner au dessus de la crise économique mondiale et se faire une autre idée des temps présents…

« Ce qui est arrivé avec l’opération en Libye pourrait nous avoir fait franchir le seuil. L’assassinat de Kadhafi et de son parti a mené le monde au bord de l’abime. (…) Nous avons toutefois un noeud autour de la Syrie. Le présent gouvernement de la Syrie représente le principal blocage contre une troisième guerre mondiale. Et la haine contre le gouvernement syrien reflète une intention des britanniques de déclencher une nouvelle guerre mondiale. Toute la région, depuis la Turquie jusqu’au Pakistan, à travers l’Afghanistan, est une région de guerre perpétuelle exactement comme l’étaient les Balkans en leur temps. »

A lire : http://www.solidariteetprogres.org/LaRouche-une-troisieme-gu…

85.***.166.***   #73492 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 06:46, par Pascal

Merci a Tya pour le lien que je remet ici :

http://www.liberation.fr/politiques/0101320679-le-senat-exo

Envoyer cet article à vos amis, c’est une bombe !

Personnellement, afin d’atiser la curiosité des destinataires j’ai titré mon mail : « comment ne pas payer d’impôts ? »

Paix et amour.

93.***.7.***   #73495 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 08:55, par Piotr Przyjalkowski

Oui, oui vous avez raison et pas tort. Rien qu’ un amour on ne peut plus profond pour le peuple syrien qui tient la dictature bassiste au pouvoir, sinon elle jeterait l’eponge.

Et comment on est bien se sentir ,, chez soi ’’ Madame la Conseillere- a Paris, Caire, partout au beau monde par rapport a vos compatriotes qui ne sont pas chez eux dans leur propre patrie.

Vive le peuple syrien et a bas la dictature !

http://www.charliehebdo.fr/etranger.html

83.***.187.***   #73499 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 09:32, par Palmer

31/10/2011 à 20:32, par Palmer

« (…) Ce qui est en outre consternant, c’est que les opinions publiques occidentales, ayant tellement été bombardées de propagande anti-syrienne, ont assez globalement acheté ces mensonges et que rares sont ceux qui à l’Ouest restent encore lucides sur la question. (…) »

01/11/2011 à 00:54, par Eric

« On peut ne pas avoir beaucoup de sympathie avec  » le régime Assad  » (…) »

No comment…

2.***.63.***   #73501 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 10:37, par Anonyme

Mouarf, j’ai relayé l’info ! (concernant jean daniel) mon commentaire est disponible ici :http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111028.OBS3414/info-o… 
sous le pseudonyme Laurent Katetamine.

bien le bonjour !

86.***.216.***   #73504 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 11:59, par yapadaxan

Ce qu’il y a d’étonnant, ce sont tous ces raisonneurs qui jugent les autres sociétés à l’aune des nôtres. Les nôtres sont la norme, les autres, une sorte de construction mi-autoritaire, mi-anarchique. Outre que c’est contradictoire, c’est hautain et condescendant.

Les sociétés d’aujourd’hui sont le produit de l’Histoire. Elles accumulent des siècles de formation, de construction et de réalisation. Pour ce qui concerne la plupart d’entre elles, ces sociétés ont connu, à leurs dépens, le fait colonial. C’est-à-dire un processus venant de l’étranger et agissant de sorte que l’évolution « naturelle » s’est vue perturbée profondément et durablement.

Les guerres et les révolutions qui ont secoué l’Europe n’ont pas été un phénomène extérieur, mais bel et bien des étapes historiques réalisées en son sein. Il n’en va pas de même pour les sociétés colonisées. Leur évolution se voit soudainement stoppée, les forces sociales qui les composent et les font progresser brutalement n’ont plus l’initiative. Outre l’organisation économique, c’est l’appareil politique qui est réduit à rien. Les forces sociales de production profitent à la nation coloniale étrangère. Tout se disloque : la culture souvent millénaire, la langue autochtone et toutes ses composantes, les formes intellectuelles et collectives de représentation, la religion… C’est tout un univers mental qui subit le choc colonial. Subitement, l’étranger envahit plus que l’espace géographique. Il prétend expliquer autoritairement la totalité du monde. Le regard colonial sur la culture indigène est une dévastation puisqu’il touche et agresse ce qui fait l’identité intime de toute une population.

Arrive le moment de la décolonisation et de l’indépendance. Le pays et le peuple redevenus libres sont censés retrouver la plénitude de cette identité : politique, économique, politique, sociale, culturelle, intellectuelle, spirituelle. Exactement comme s’il ne s’était rien passé. Comme si le pays colonisé redevenu libre et indépendant n’avait pas besoin de se re-construire, s’adapter, à re-devenir lui-même.

Et c’est ainsi que les Occidentaux comparent leur situation à celle des pays anciennement colonisés, s’étonnant de l’arriération de ces pays dans tel ou tel domaine. Ils ne cessent de critiquer le manque de maturité démocratique. Alors qu’il a fallu des siècles aux pays d’Occident pour se doter de régimes à peu près démocratiques, il faudrait que ces pays anciennement colonisés y parviennent dès l’instant de leur indépendance. Souvent, ces pays sont détenteurs de richesses. Est-ce pour autant qu’ils sont en mesure de mettre en valeur leur pays ? De parvenir ex nihilo à la maîtrise agricole, industrielle et commerciale et tout ça dans un concert harmonieux et idéalement démocratique ?

Les puissances coloniales ont rendu leurs colonies exsangues où les populations n’avaient aucun droit citoyen ni politique et se trouvaient dans l’ignorance complète des formes et des forces de pouvoir ; où elles n’avaient aucune science en matière économique, c’est-à-dire dans une économie nationale dans sa relation d’échanges avec l’économie mondiale. Des populations rendues analphabètes, étant, du coup, incapables de théoriser leur rapport au monde et les rapports des êtres entre eux.

Il faudrait faire comprendre, à tout un chacun, ce qu’est de devoir sortir de l’état colonial pour relancer le pays, plutôt que de semer la morgue, l’européocentrisme et d’entretenir encore et toujours la supériorité imbécile de l’homme blanc.

L’idéologie dominante en est encore à inférioriser sinon les races du moins les cultures et les civilisations. Résultat ? L’homme civilisé s’arroge le droit d’exécuter un chef d’Etat après l’avoir publiquement sodomisé !

Quel symbole !

80.***.232.***   #73505 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 12:42, par Tya

Merci « Laurent », le commentaire que j’ai mis sous l’édito de Jean Daniel n’est pas passé..

Mais l’ami Viktor a fait un billet, merci à lui ! 
Hier dans l’émission Mots croisés, seul J.Christophe Ruffin a dit des vérités. Gérard Longuet symbolisant la victoire de la génération Occident et de l’extrême droite tapie à l’Ump, nous prenait pour des cons, en direct avec les 4 chars de Kadhafi ! Personne pour le contredire à croire que nous ne lisons pas les mêmes informations …Longuet Sarkozy Levy Juppe Lellouche n’ont aucun mal à manipulé les français puisque la presse de droite et de gauche suit le mouvement, même Médiapart se tait sur le fond !! Seul Claude Angeli a divulgué l’ordre d’assassiner Kadhafi par Obama (plutôt Clinton) et Sarkozy l’américain…

http://blog.mondediplo.net/2011-10-24-Liberation-ambigue-en-…

Bonjour.

Au sujet de la nécessité d’intervenir pour empêcher un dictateur de massacrer sa population, il faut avoir en tête que le risque a été largement surévalué, et sans doute à dessein (pas de guerre sans une bonne dose de propagande). Je vous renvoie ici à un article de Philippe Leymarie, paru sur le site du Monde diplomatique, et dont il est utile de lire l’extrait suivant : 
« Il avait été parmi les premiers à émettre de sérieuses réserves sur l’aventure franco-britannique en Libye : Patrick Haimzadeh, ancien lieutenant-colonel de l’armée de l’air française, ex-diplomate à l’ambassade de France à Tripoli dans les années 2001-2004, arabisant, auteur du livre récent Au cœur de la Libye de Kadhafi [1], pointait par exemple sur le site Mediapart, le 12 juin dernier, « les dix erreurs de l’OTAN en Libye » que nous résumons ci-dessous (en y ajoutant quelques extraits d’un entretien avec le même auteur publié par Jean-Dominique Merchet).

[...] 
— Le faux « sauvetage » de Benghazi. Les forces de Kadhafi (moins d’un millier d’hommes accompagnés au maximum d’une vingtaine de chars sans logistique) n’avaient pas les moyens de commettre un « bain de sang » à Benghazi, ville de plus de 30 km de long et de 800 000 habitants, et encore moins de « reprendre » toute la Cyrénaïque libérée. «  La belle histoire des chars détruits in extremis (en réalité au nombre de quatre !) par l’armée de l’air française, sauvant ainsi Benghazi du carnage et la Cyrénaïque du bain de sang annoncé, est devenue un des mythes fondateurs et justificateurs de cette guerre. Cette belle histoire à laquelle nous avions tous envie de croire, racontée par un écrivain à succès et un président en mal de popularité, n’en constitue pas moins une opération de propagande, consciencieusement relayée sans analyse critique par la quasi-totalité des politiques et médias français. »

81.***.173.***   #73509 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 14:15, par tya

http://www.infosyrie.fr/actualite/a-paris-aussi-les-syriens-…

A Paris aussi, les Syriens pro-syriens descendent dans la rue

81.***.173.***   #73518 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 15:35, par Safiya

Le pire yapadaxan, c’est qu’aujourd’hui, vu que le monde communique, tout est fait pour faire croire aux jeunes qui ont oublié l’histoire de leur propre pays, qui veulent, et c’est légitime puisque cela devient la norme, vivre en nike et lewis, je fais dans schéma bien sûr, tout est donc fait, insidieusement, pour leur faire croire que s’ils ne sont pas riches et n’ont pas la vie de loisirs européenne c’est dû à leurs gouvernement.

Ils leurs bourrent le mou et les enfument avec la soit-disant liberté d’expression, respect de l’hommisme, etc.

Avec les antennes paraboliques, tout le Maghreb est branché sur la France.

Pour beaucoup leur J.-T. c’est TF1.

Pour les jeunes, M6

Les télés étrangères sont plus regardées que les chaînes de leurs pays… Sous le prétexte qu’elles sont nulles.

Forcément…

Et cela fait des ravages…

84.***.53.***   #73532 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 16:56, par yapadaxan

à Safiya,

Certes, le rapport colonisateur/colonisé survit. Le sentiment d’infériorité perdure. Les USA sont perçus comme le pays modèle, il est dominant et la conscience de classe est toujours en retard sur la réalité de classe. Ca n’empêche pas que le rapport des forces se modifie.

Il n’y a pas que de la fascination ni de l’admiration, dans cette posture du vaincu, il y a surtout la conscience du vaincu. Une conscience qui n’accepte pas, mais qui interroge et s’interroge. Le chemin que suit cette conscience n’est pas linéaire, ni clair. Il est un travail au sens étymologique du terme. Il se prépare à accoucher un regard nouveau sur les choses anciennes. Il doit se débarrasser des fausses vérités qu’on lui a enseignées. Il expérimente le réel et s’expérimente lui-même dans ce réel. Il subit sa propre dialectique, il est une conscience libre qui ne devient libre que dans le temps de l’Histoire ce qui rend les choses d’autant plus longues : la conscience individuelle doit devenir conscience collective, mise en mots puis en actes.

En face, c’est la séduction esthétique du mensonge et la menace violente des armes.

Les jeunes ont à combattre les certitudes que les générations précédentes leur ont apprises : la justice, le progrès, l’honneur, la liberté, la citoyenneté et ils se heurtent douloureusement à un monde froid, cynique et cruel. La révolte leur est plus facile. Pas encore la révolution. Mais les signes avant coureurs sont là. On sait désormais qu’ils ne sont plus dupes. On sait qu’un jour plus rien ne les arrêtera.

Après la Révolution française, on a connu cet antagonisme du vieux/roi/père tué par le jeune/révolutionnaire/fils. Ca a même été un tropisme romantique et historique. C’est le jeune Napoléon qui succède au roi et s’empare de l’Europe sous prétexte de philosophie révolutionnaire ou encore la créature du jeune Frankenstein, hideuse, doublon de la créature divine, philosophe et criminelle.

Nos jeunes doivent « devenir » en se lançant à l’assaut de l’Histoire. Ils le feront. Pour l’heure, ils sont inquiets et redoutent d’avoir à tout renverser pour enfin tout reconstruire. Quelle responsabilité ! Mais ils savent qu’ils ont à le faire et ils savent qu’ils le feront.

J’entends déjà craquer le vieux monde…

80.***.232.***   #73545 

Syrie : « L’armée a eu pour instruction de ne pas tirer sur les manifestants » (The Independent)

01/11/2011 à 20:06, par lisa

Ces convultions sont aussi les conséquences des découpages coloniaux, les alouites sont une création française. Le parti Baas syrien se maintient par la répression et la torture au lieu d’inclure les opposants dans un jeu démocratique, au moins pour sa survie. Comme tous les régimes autoritaires, le basculement dans la violence est inévitable, et les puissances en profitent. Aprés la mort de son pére, Bachar aurait du changer les méthode du padré qui est connu pour la répression :

Le massacre de Hama résulte de la répression, par le pouvoir syrien d’Hafez el-Assad, des insurgés de la ville de Hama en février 1982. On estime entre 25 000 et 50 000 le nombre de victimes.

Donc, madame Shaaban, la Syrie c’est pas non plus une démocratie. Le tout répressif peut agacer, voire radicaliser ! Ainsi, les loups en profitent pour entrer dans la bergerie. Moralité : Mettre toujours le peuple de son coté. Le Prince (machiavel) doit savoir se qui se passe dans son royaume, ce qui s’y dit, et adapter sa politique ! Gare au statut quo !

Syrie : diffusion par Arte d’un film de propagande

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 08

Réponse d’Agnes-Mariam de la Croix à un reportage de Sofia Amara

Agnès-Mariam de la Croix

Mère Agnès-Mariam de la Croix, higoumène du monastère de Saint Jacques le Mutilé à Qâra (Syrie) répond à la propagande de guerre relayée par la journaliste française Sofia Amara (*) dans le film diffusé par la chaîne Arte le 11 octobre 2011. Elle démonte les faits rapportés comme n’ayant aucun rapport avec ce qui se passe sur le terrain. Un film médiocre, devant servir la propagande de ceux qui veulent mettre la Syrie à feu et à sang, qui déshonore Arte.



Le lancement d’Arte cherchait un maximum d’audience et de crédibilité. « Pour la première fois depuis le début de la révolte en mars, une journaliste indépendante a pu, en août dernier, se rendre en Syrie, pays interdit aux médias. » Cela fait-il allusion à son départ précipité de Radio Monte Carlo ? Et Depuis quand la Syrie est-elle interdite aux médias, lorsque des voyages de presse sont organisés pour tout le monde y compris russes et chinois, l’un des derniers à l’être fut par des hommes d’affaires pour une centaine de journalistes et de personnalités d’Est et d’Ouest [1].

En tous les cas, le ton est donné, relayé par France-info.

Arte nous avait promis de voir de nos yeux les preuves infrangibles du « permis de tuer » dans « l’enfer de la répression » en Syrie. Je vis en Syrie depuis 1994. Je n’ai jamais fait de la politique. Le régime syrien ne figure pas dans les causes qui motivent mon action. Cependant il m’est difficile de me taire lorsque j’assiste à des manipulations médiatiques car elles ont un impact négatif sur la stabilité du pays et, surtout, sur la crédibilité de l’opposition. Le reportage de Sofia Amara est une preuve à l’appui que nos « amis de l’Ouest » qui cherchent à nous aider ont tendance à mettre les pieds dans le plat.

Auparavant j’avais lu l’interview que notre reporter avait accordée à La Vie. Choquée par sa superficialité je l’avais commentée. C’est donc avec une faim non encore assouvie que j’ai littéralement dévoré les séquences de l’épopée de notre amazone dans son incursion O combien dangereuse, parait-il, dans le pays où j’habite. Tenaillée par le désir de voir de mes yeux les crimes du régime je suis renvoyée à ma faim avec un documentaire aussi chiche qu’une boustifaille. On est au mois d’août à un moment où la presse mondiale assure déjà que les insurgés « sont obligés de s’armer pour faire face à la violence du régime » et les témoins racolés assurent, à contre-courant et en déphasage chronologique, que les manifestations sont pacifiques.

En fait, à chaque pas, Sofia Amara s’écarte beaucoup de la charte de Munich, où est demandé au reporter de couvrir la réalité des faits et de rendre compte d’une manière pertinente des faits qu’il rapporte. Au lieu de l’enquête, c’est du qu’en-dira-t-on, au lieu des preuves, c’est du qu’en- dira-t-on, au lieu des témoins, c’est des qu’en-dira-t-on. Plat unique et universel pour audience d’abrutis malgré l’accompagnement sonore extradé d’un film de vampires et qui ne trompe personne.

Selon cette charte, pour ne rappeler que certains devoirs, l’éthique veut que le ou la journaliste :

1. Respecte la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître

2. Publie seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents

3. N’use pas de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents

4. Rectifie toute information publiée qui se révèle inexacte

5. S’interdise le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information

6. Ne confonde jamais le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepte aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs

7. Refuse toute pression et n’accepte de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

Sofia Amara transgresse à tout bout de champs ces devoirs élémentaires du journalisme. Etait-ce la peine de venir « incognito » en Syrie, au péril de sa vie, pour ne filmer que des visages floutés, des bustes, des pieds et des mains, des dos, des canapés, des repas vaguement syriens, des décors peu convaincants, quelques rues anonymes et secondaires avec des bâtiments endommagés, des immondices, des enfants répétant leurs leçons ?

Mais prenons au mot le lancement d’Arte qui est quand même un certificat d’authentification journalistique et suivons les jalons qu’il nous propose :

« Sofia Amara a suivi au quotidien le travail des comités de coordination de la révolution. »

Piètre trophée de guerre ravi à la vigilance syrienne : une demi-douzaine de personnages anonymes qu’on croirait syriens et dont l’accent, surtout celui dudit Mohammed Ali, est bizarrement très libanais ? En guise de travail des comités de révolutions que voyons-nous ? Un individu nonchalamment étendu par terre, en train de manger à côté de son chat ou d’autres manipulant leur ordinateur.

« À Damas et à Homs, elle a filmé l’organisation des manifestations à la sortie des mosquées. »

Habitant dans le diocèse de Homs qu’il me soit permis de dénoncer la version des faits rapportés de Homs. Il s’agit d’une version tronquée et partisane pour ne pas dire malhonnête. Le médecin et l’infirmière dont on ne voit que le dos, sont mis à contribution pour relater des horreurs soi-disant perpétrées à l’hôpital militaire de la ville. Je connais parfaitement la question puisque les médecins qui travaillent dans cet hôpital sont des amis de notre diocèse. Le récit en son entier est faux et frauduleux. Je trouve que c’est honteux de chercher des figurants pour raconter des balivernes, sans se soucier d’aucune preuve.

Par ailleurs l’avantage insigne du documentaire réside dans le fait que nous sommes enfin renseignés sur la dynamique primaire de l’opposition. On prie dans la mosquée le vendredi et à peine finie la prière on se lève comme des forcenés – galvanisés avec du Keptagon [2] ?- en criant des slogans islamistes de bas calibre. Mais, au passage, les figurants et la réalisatrice ont oublié qu’il fallait se rechausser pour que çà ressemble à du vrai…. Alors était-on vraiment dans une mosquée, un vrai vendredi, durant une vraie prière, à l’entrée d’une vraie manifestation, ou était-ce un scénario [3] ? Un vrai camouflet pour la cause de la révolution syrienne ! Non seulement il s’agit d’une révolution à teinture religieuse, mais on ne sait même pas si les figurants sont de vrais musulmans !

« À Rastan, elle a rencontré des officiers entrés en résistance, qui affirment avoir constitué une « armée libre » pour tenter de s’opposer à la répression. »

Le suspense bon marché est à son comble de voir notre amazone perchée sur une moto, voulant nous faire croire qu’elle se déplace incognito, alors qu’elle s’habille de telle manière qu’elle est reconnaissable à vingt lieux, ne fusse que par les badauds du coin qui feront des gorges chaudes de leur voisin cavalcadant à la tombée de la nuit avec une étrangère [4]… Belle preuve sur l’omniprésence des services secrets en Syrie où, nous a-t-elle avertis, « tout le monde peut être informateur ». J’en conclus que les services secrets syriens qui n’ont pas su détecter cet artifice, sont en baisse sérieuse de vigilance ou, miracle ! Ils ont été reconvertis en enfants de chœur par les réformes décrétées par le Président Bachar El Assad ! Avis aux détracteurs.

Puis vient le moment des funérailles du lieutenant dissident Fadi Kassem. Pourquoi ne voit-on pas son visage en direct ? Pourquoi aucun de ses compagnons d’armes n’est présent ? Pourquoi ne lui rend-t-on pas l’honneur des armes ? Au lieu de cela on a réquisitionné ce qui semble être un traducteur assermenté (ceux en Syrie qui parlent le français), on lui a mis des guenilles et le voilà gesticulant dans tous les sens, feignant de baragouiner le français, alors qu’il se dévoile en prononçant les « p » [5] comme un francophone chevronné. Il essaye d’appeler le Président Sarkozy au secours avec l’espoir que ses appels suppléeront un mandat officiel de l’ONU à l’OTAN pour une intervention humanitaire !

Après des apéritifs de mauvaise qualité avec la « mère du défunt », maquillée, contrairement aux us, et peinant à verser quelques larmes, nous sommes pris d’indigestion devant la manifestation nocturne en hommage au défunt. Bien qu’on soit en deuil, le mort ayant été enterré quelques heures plus tôt, on danse et crie à tue-tête au son de « Al Houwara », musique on ne peut plus joviale, réservée pour les jours de bonne chère. En Syrie, il y a eu des meetings de protestations pour les victimes des représailles. Jamais ils n’ont tourné à des réjouissances avec danses au son de « Al Houwara ». On voit bien que Sofia Amara méconnait les us et coutumes syriennes et qu’elle n’a pas su agencer ses séquences dans la logique de la réalité socioculturelle. Ici la méprise est de mauvais goût pour la mémoire du défunt, si jamais défunt il y eut.

« À Hama, elle a pu mesurer la violence du régime : bombardements de civils, tirs à balles réelles sur les manifestants, détentions arbitraires, exécutions sommaires, tortures… »

La « violence du régime » n’est malheureusement pas filmée directement dans ce documentaire. A part le témoin unique à visage découvert qui nous montre des traces de sévices corporels, elle est une reprise de données enregistrées sur deux ordinateurs reliés en direct par Justin TV à Al Jazirah.

N’est ce pas dommage de se replier sur des images immatérielles auxquelles ont peut avoir accès n’importe où sous le ciel alors qu’un témoin en chair et en os était présent sur place ? En définitive nous en sommes, en fait de preuves concluantes, au niveau zéro, compte donné que les observateurs impartiaux sont d’accord pour dire que les vidéos qui passent sur Al Jazirah sont des montages, des collages et des plagiats de documentaires antérieurs, appartenant à d’autres circonstances, et interposés sans vergogne.

Quelle utilité de venir en Syrie pour filmer des films d’une date antérieure dans l’ordinateur d’un personnage flouté dont on ne voit que le dos, les mains ou la chemise et qui ne fournit aucune connexion en ville, qui ne participe à aucune réunion, qui ne présente aucune preuve convaincante d’être un manifestant, encore moins un chef de réseau de la révolution ? Ce sont des assertions qu’on entend, certes, mais déontologiquement il est de notre devoir de douter de tout ce qui n’apporte aucune preuve convaincante. Est-on vraiment avec un activiste de Hama ? Comment le savoir puisqu’on ne filme qu’intra muros où on n’aperçoit que des tables, un lit, des chaises et des canapés ?

Dans le quartier de Kaylaniya, elle a rencontré les familles de victimes du massacre de 1982, qui ont été enterrées dans des jardins publics.

Alors que notre journaliste parlait tantôt avec des activistes athées de Hama, voilà qu’elle se retrouve avec les familles des victimes des massacres de 1982 qui appartiennent à la formation politique très religieuse des Frères musulmans.
On nous montre des terrains vagues où certains habitants assurent que les leurs ont été enterrés en 1982 et où les victimes actuelles sont inhumées parce que les forces de l’ordre ont attaqué les cimetières. Mais, là aussi, il s’agit d’un colportage d’information. Les lieux en question sont inhabituellement déserts pour des jardins publics, il n’y a pas de perspective ni de vues générales pour nous situer. On dirait que le caméraman évite de nous dire où il se trouve comme si le spectateur était un agent de la sécurité. Nous ne voyons pas non plus le cimetière, ciblé par l’armée nous dit-on, nous ne savons pas si, en dessous de la terre filmée, il y a des corps inhumés. Les personnes qui témoignent peuvent être n’importe qui et dire n’importe quoi. Dommage pour la vérité.

Ces images et ces témoignages montrent pour la première fois l’implication de membres du Hezbollah libanais et de gardiens de la Révolution iranienne dans les massacres.

Pour la libanaise que je suis qu’il me soit permis de douter des « images » refilées à notre reporter. Voir deux barbus dans une séquence n’est absolument pas une preuve qu’il s’agit de membres du Hezbollah. Il y a lieu de se demander pourquoi l’armée syrienne, forte d’un demi million d’hommes, s’encombrerait-elle de combattants iraniens ou chiites ? La rumeur seule n’est pas suffisante pour constituer un chef d’accusation.

Ce qui se dégage en définitive du film de Sofia Amara c’est de deux choses l’une : ou bien la révolution syrienne est orpheline de toute évidence sérieuse face au régime qui l’opprime, ou bien l’odyssée à laquelle nous assistons est un trucage obscène qui tourne en dérision cette même révolution.

À la manière d’un carnet de route, ce film raconte aussi les coulisses d’un voyage à haut risque, montrant les dangers encourus quand on filme une manifestation ou les ruses inventées pour rencontrer les activistes. Autant d’éléments qui rendent compte de l’atmosphère de terreur qui règne dans le pays.

Selon moi ce film est une mise en scène médiocre et à moindre frais, où le risque a été évité grâce au trucage ou au copiage. Il démontre en premier lieu qu’en Syrie il y a un laisser aller flagrant des forces de sécurité. Ensuite il prouve que, lorsque le sujet cadre avec la propagande du jour, il peut avoir pignon sur rue. Sofia Amara s’était présentée comme René Caillé infiltrant Tambouctou ou Christophe Colomb en danger chez les anthropophages. Malheureusement elle n’est ni l’un ni l’autre.

Dommage pour une chaine comme Arte de se faire ainsi berner elle qui a l’habitude de nous proposer des ouvrages exceptionnels. Annoncer au public des évidences de première main alors qu’on se retrouve devant un navet jette sur elle un discrédit regrettable.

Mère Agnès-Mariam de la Croix

16 octobre 2011.

(*) Mère Agnès-Mariam de la Croix avait déjà dénoncé les propos rapportés par la journaliste Sofia Amara, dans une interview publiée par le magazine « La Vie », voir : « Syrie : Schizophrénie médiatique, l’interview de Sofia Amara », par Agnès-Mariam de la Croix, 1er octobre 2011.

[1] Voir : « Gilles Munier : Hama, l’OSDH, l’OTAN, Israël, l’Arabie Saoudite, l’Irak et autres sujets nous concernant », par Gilles Munier, 21 septembre 2011.

On consultera utilement un article qui prouve que Sofia Amara n’est pas la première journaliste à se rendre en Syrie : « Soirée Arte sur la Syrie : deux heures de stalinisme bobo », par Louis Denghien, 12 octobre 2011.

[2] Genre d’Amphétamine en comprimés, appelés « performance enhancer » ou exacerbateur de tâches. À diverses reprises des témoins oculaires attestent que les insurgés sont drogués, en état de transe, insensibles à la douleur. Les douanes syriennes ont capté des millions de comprimés Keptagone en provenance du Liban (où elles sont fabriquées).

[3] On ne rentre dans une mosquée que déchaussé, sinon c’est un crime de lèse-majesté. Au vestibule les fidèles laissent leurs chaussures. Ils ont besoin d’assez de temps pour se rechausser. Ce qui n’est pas le cas dans le documentaire où, en se levant de leurs prières, les fidèles commencent à crier. Ils se seraient rechaussés dans cet état de transe ? Il s’agit de toute évidence d’une mise en scène flagrante.

[4] A Damas, la mère d’une de nos orphelines est sans cesse harcelée, sur délations des voisins musulmans, par la police des mœurs parce qu’elle cohabite avec un homme qui n’est pas son mari. On n’enfreint pas impunément les lois sociales en Syrie. Si Sofia et son compagnon n’étaient pas arrêtés pour « espionnage » ils l’auraient été pour « mœurs » !

[5] Chose impossible pour l’arabe qui n’a pas cette lettre. C’est comme pour un français rouler les r.

URL de cet article 14892 
http://www.legrandsoir.info/syrie-diffusion-par-arte-d-un-film-de-propagande.html

Des Indignés américains appellent à la grève générale

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 06

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-pierre-anselme/301011/des-indignes-americains-appellent-la-greve-generale

 

Des Indignés américains appellent à la grève générale dans Politique/Societe 99wallstreet

Le mouvement des Indignés américains se radicalise. Ceux d’Oakland, en Californie, appellent à la grève générale sur l’ensemble de la ville, pour le mercredi 2 novembre. Ailleurs, des vétérans de la guerre en Irak, en armes, ont rejoint les manifestants pour les protéger de la police.

 

 

 

Manifestation des Indignés d'Oakland, le 25 octobre.Manifestation des Indignés d’Oakland, le 25 octobre.

 

 

« On se serait cru dans les années 1960, au milieu d’une manifestation contre la guerre du Vietnam », écrivait le New York Times du jeudi 27 octobre, après la répression violente subie le mardi soir précédent par les Indignés d’Oakland. Gaz lacrymogènes et balles lestées (plusieurs balles minuscules regroupées dans une enveloppe en plastique) furent alors utilisées par la police pour les déloger de la place qu’ils occupaient au centre ville. Des affrontements très violents eurent ensuite lieu entre manifestants et policiers. Un vétéran de la guerre d’Irak a été grièvement blessé par une arme « non-létale » tirée par un policier, causant une vague d’émotion dans le pays (ICI). Le mercredi, 3 000 manifestants réoccupaient la place de la ville, avec l’aide de vétérans des Marines. Le jeudi soir, réunis en assemblée générale, ils lançaient cetappel à la grève générale à Oakland :

 

 

y3e93 dans Politique/Societe

 

« Nous, occupants de la place Oscar Grant, proposons que le mercredi 2 novembre 2011, nous libérions Oakland et que nous mettions un coup d’arrêt au 1 %.

Nous proposons une grève générale sur l’ensemble de la ville et nous proposons que tous les étudiants quittent les cours. Au lieu que les travailleurs aillent au travail et les étudiants à l’école, les gens convergeront vers le centre-ville pour arrêter la ville. Toutes les banques et les grandes entreprises devront fermer pour la journée ou nous marcherons sur elles.

 Bien que nous appellions à une grève générale, nous appelons aussi à bien plus. Les gens qui sont occupés en dehors de leurs quartiers, écoles, organisations communautaires, groupes affinitaires, lieux de travail et familles sont invités à s’auto-organiser d’une façon qui leur permette de prendre part à l’arrêt du fonctionnement de la ville, de la façon qui leur convient et comme ils le peuvent.

 Le monde entier regarde Oakland. Montrons leur ce qui est possible. »

 

 

 

 

Face à face avant les affrontements à Oakland.Face à face avant les affrontements à Oakland.

 

 

À l’image d’Oakland, les autorités d’autres villes américaines ont décidé de déloger les manifestants campant dans leur centre ville, comme à Nashville au Tennessee, où la police est intervenue à la demande du gouverneur républicain (36 arrestations). À Atlanta (Géorgie), la police a arrêté 50 manifestants, mercredi 26 octobre, indique le New York Times qui prédit un même scénario pour la ville de Providence (Rodhes-Island) et Baltimore (Maryland).

 

 

New York, samedi : des Indignés construisent un plancher pour se protéger du froid (E Planche-Fréchette/La Presse)New York, samedi : des Indignés construisent un plancher pour se protéger du froid (E Planche-Fréchette/La Presse)

 

 

D’autres grandes villes, telles que New York, Boston, Philadelphie et Los Angeles, ont adopté une tactique moins brutale en autorisant les campements des Indignés. Là, les autorités parient sur l’essoufflement du mouvement ; ou sur le général Hiver, comme à New-York, où la brigade des sapeurs-pompiers a confisqué les groupes électrogènes et le combustible utilisés pour se chauffer par les Indignés retranchés dans le parc de Lower Manhattan, non loin de Wall Street… en prévision de la tempête de neige qui s’est abattu samedi matin sur la ville. « La neige ? Quelle neige ? Je dois m’occuper de mon pays », ont écrit des manifestants à l’entrée du campement balayé par des rafales de vents glaciales.

 

 

Les charges de la police ont fait de nombreux blessés chez les manifestants.Oakland : Les charges de la police ont fait de nombreux blessés chez les manifestants.

 

 

Depuis sa naissance à Wall Street, le 17 septembre dernier, le mouvement des Indignés américains n’a cessé de monter en puissance. C’est le soutien des principaux syndicats locaux qui a changé la donne. Dès le 27 septembre, 700 pilotes d’avion, qui se font des cheveux blancs pour leurs pensions de retraite ont rejoint le mouvement. Deux jours plus tard, c’était au tour du très influent syndicat du secteur des transports (64 000 adhérents) d’afficher son soutien, rejoint ensuite par le syndicat du secteur de la santé (300 000 adhérents). « Nos organisations ont besoin de leur énergie », a affirmé Le président de la Fédération des employés du commerce, Stuart Appelbaum. À New-York, plus de 39 syndicats et associations ont manifesté avec les Indignés de Wall Street, depuis le début du mouvement.

 

 Et il y a aussi le soutien des First Responders, les pompiers, policiers, sauveteurs, ouvriers et volontaires qui ont participé aux opérations de sauvetage et de déblaiement dans les ruines du World Trade Center après le 11-Septembre. Ils reprochent au gouvernement un manque de prise en charge des frais occasionnés par les maladies que beaucoup d’entre eux ont développées.

 

 Maintenant, se sont des vétérans de l’armée, en uniforme militaire avec leurs armes de guerre, qui se déploient de leur propre initiative autour des cortèges, à Phoenix (Arizona) d’abord puis dans d’autres villes, pour sécuriser les manifestants contre de possibles attaques externes et contre les violences policières ! (vidéo interview vétéran à PhoenixICI)

 

 

Une contestation inédite depuis les années soixante.Une contestation inédite depuis les années soixante.

 

 

Médias et politiques sont déconcertés par un mouvement inédit, impulsé par la jeunesse des classes moyennes, une vague de fond anticapitaliste et libertaire, qui attaque les fondements de la société américaine. Après les avoir regardé de haut, pressés par une opinion publique majoritairement favorable au mouvement contestataire, les médias prennent désormais celui-ci au sérieux. Si certains, comme le célèbre blogueur John Hawkins, sur le site du Huffington Post, continuent à confondre les Indignés avec une bande de «hippies », l’hebdomadaire The Week se demande si « Occupy Wall Street » fait émerger un « Tea Party de gauche ». Le fameux Tea Party a d’ailleurs pris un coup de vieux et certains de ses membres vont même jusqu’à apporter leur soutien aux Indignés, espérant ainsi surfer sur la vague contestataire. « Je comprends la colère qui s’exprime dans ces manifestations » s’est senti obligé de dire Obama dans un entretien à la télévision.

 

 

« C'est sans précédent. »Noam Chomsky : « C’est sans précédent. »

 

 

Le 23 octobre dernier, Noam Chomsky (ICI), intellectuel radical connu pour ses critiques de l’impérialisme américain et des médias, déclarait devant des milliers de personnes réunies à Boston, face au bâtiment de la banque de la réserve fédérale : « Ce mouvement est spectaculaire. C’est sans précédent. Je ne me souviens pas qu’il y ait jamais eu quelque chose comme ça. Si les associations qui ont lancé ces rassemblements peuvent tenir pendant une longue et dure période -parce que la victoire ne viendra pas rapidement- cela pourrait vraiment se révéler être un événement historique, un moment important de l’histoire américaine. »

 

Affiche d'appel à la grève générale des Indignés d'Oakland.Affiche d’appel à la grève générale des Indignés d’Oakland.

 

 

 

NOTE :

Le magazine américain Adbusters soutien très activement le mouvement des Indignés. On y trouve beaucoup d’informations les concernant, avec des images belles et percutantes.

LIEN : http://www.adbusters.org/magazine

 

adbusters_ows_occupy_the_streets

 

Présentation du magazine par ses auteurs : « We are a global network of culture jammers and creatives working to change the way information flows, the way corporations wield power, and the way meaning is produced in our society. »

Indignés de Phoenix (Arizona) – Le Vétéran en armes est-il un agitateur d’un groupuscule néo-nazi à la solde du FBI ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 03

01/11/2011 à 18h26 | 670 vues

Les informations collectées sur internet à propos de l’apparition spectaculaire et inquiétante d’un Vétéran en armes, J.T. Ready,Indignés de Phoenix (Arizona) – Le Vétéran en armes est-il un agitateur d’un groupuscule néo-nazi à la solde du FBI ? dans Politique/Societe t et de son groupuscule fortement armé Usborderguardt dans Politique/Societe, qui se présentent comme les protecteurs des Indignés face aux exactions de la police, confirmeraient la piste de l’agitation et de la provocation orchestrée au plus haut niveau.

Vidéo (VO STF) : Le Vétéran JT Ready, armé d’un AR15 Schmeisser dans les rues de Phoenix (Arizona), affirme vouloir protéger avec ses camarades les Indignés des attaques de la police (comme ce fut le cas à Oakland par exemple).

JT Ready est suspecté de participer à des groupuscules néo-nazis, mais il est également suspecté depuis plusieurs années d’être un informateur et désormais un agitateur à la solde du FBI, ce qui expliquerait sa facilité à parader en armes lourdes dans les rues de l’Arizona sans inquiétude particulière.  C’est en tout cas ce que pense de nombreux membres du Mouvement pour la Vérité aux Etats-Unis – Dailymotion

En effet, l’Homme et son groupe armés ont déjà été investigués par le passé par le Mouvement pour la Vérité, et auraient des liens plus ou moins établis avec des agents infiltrés du FBIt (service secret de l’Administration us, le corollaire « intérieur » de la CIA).

Evidemment, J.T Ready se défendait, dès le mois de Juillet 2010, d’être un informateur et un relai du FBIt.

Mais ses dénégations n’ont pas convaincu le Mouvement pour la Vérité, qui persiste et signe à présenter ce personnage et son groupe armé comme en connexion plus ou moins direct avec les services secrets USt.

Selon le Mouvement pour la Vérité, qui observe le Mouvement OWS (Occupy Wall Street) avec une certaine circonspection du fait de ses divisions internes et de ses revendications insuffisamment préparées, l’objectif de cette présence armée en Arizona serait double :

- 1° Objectif : Donner une image divisée (ce qu’il est ) et surtout dégradée du Mouvement pour la Vérité, en le dépeignant au moins partiellement comme d’inspiration milicienne, voire néo-nazie (ce qui n’est pas le cas, mais ce qui pourrait le devenir partiellement si cette propagande fonctionne).

- 2° Objectif : Créer une surenchère vers la violence au sein du Mouvement et semer les graines de la guerre civile…

D’ailleurs, d’autres armes sont apparues parmi le Mouvement des Indignés,notamment un AK 47 à Atlantat

Alors, JT Ready, vétéran adepte aux gros bras de la liberté d’expression, ou néo-nazillon d’un groupuscule noyauté par la CIA pour déstabiliser plus avant le pays ?

Pour le moment, les grands médias alignés semblent avancer avec une grande prudence concernant cette affaire (peu médiatisée hors internet où elle commence à buzzer de plus en plus fortement), comme s’ils testaient l’évolution d’une sorte de ballon-sonde…

Il va sans dire qu’avec la présence d’hommes indépendants puissamment armés dans les cortèges des Indignés, les craintes d’un insurrection aux Etats-Unis prennent une nouvelle dimension, et les plans occultes de la FEMA, qui visaient selon certains membres du Mouvement pour la Vérité à créer des camps de rétention et à organiser des déplacements de prisonniers en cas de guerre civile, semblent plus que jamais remis en selle…

Le sort du vétéran Scott Olsen, 24 ans, blessé à Oakland (Californie) dans des circonstances suspectes lors d’opérations policières de dispersion des occupantst, sera évidemment suivi de très, très près, par une partie des Indignés aux Etats-Unis. Aux toutes dernières nouvelles, son état de santé critique lors de son admission se serait très légèrement amélioré, en tout cas stabilisé (attention, il s’agit d’une source officielle, à prendre avec précaution).

A Oakland, un groupe de Marines (soldats us) accompagné de manifestants civils aurait décidé de réoccuper le parc qui avait été nettoyé par la police lors des affrontements qui ont blessé Scott Olsen, et les marines auraient détruit les protections érigées par la police, selon Michael Mooret, le célèbre cinéaste impliqué dans le Mouvement…

La situation devient de plus en plus tendue et de plus en plus confuse aux Etats-Unis à n’en pas douter, comme prévu de longue date par les observateurs indépendants du NWO.

Affaire à suivre, mais en attendant de nouveaux développements, comme toujours, à chacun et chacune de se forger sa propre opinion !

http://911nwo.info/ - Par Admin – 31/10/2011

 

 

Grèce : « un pays en train d’être saigné à blanc et détruit par ceux qui prétendent le sauver »

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 4 : 59

Vendredi 28 octobre 2011 sur http://uriniglirimirnaglu.unblog.fr/wp-admin/post-new.php

Intervention à prendre très au sérieux. Ce que cette femme explique pour son pays, la Grèce, peut être prémonitoire pour l’Europe, et la France en particulier, tant que le pouvoir  protègera les banques et les privilégiés. Ce que nous vivons, c’est un pillage organisé selon l’idéologie néolibérale. Il faut apprendre à résister et en urgence ! (Jean Dornac)



Par Sonia Mitralias

 

Intervention à la Conférence de Londres contre l’austérité organisée par la Coalition of Resistance (1er octobre 2011 ). 

 

Je viens de Grèce, un pays en train d’être saigné à blanc et détruit par ceux qui prétendent le sauver, le Fonds Monétaire International, la Banque Centrale Européenne et la Commission Européenne. Après l’adoption, l’application et surtout…l’échec des quatre traitements de choc appelés Memoranda, et l’application actuellement du cinquième, qui est le plus dur et inhumain, la Grèce n’est plus le pays qu’on connaissait : Maintenant, les rues se vident après le coucher du soleil, les restaurants cherchent désespérément des clients et les magasins des rues commerçantes désertées tombent en ruine. Le pourquoi de cette métamorphose est donné par ces quelques chiffres : Les salariés et les retraités ont déjà perdu 30%-50% et parfois même plus de leur pouvoir d’achat. Ce qui a comme conséquence qu’environ 30% des magasins ou 35% des pompes a essence sont fermées pour toujours. Que le chômage atteindra probablement 30% l’année prochaine. Qu’on aura 40% de moins d’hôpitaux et de lits d’hôpitaux, ou que l’Etat grec se trouvant, il y a quelques jours, dans l’incapacité de fournir des livres scolaires à ses écoliers, les invite à en faire des photocopies (!), etc. etc. En somme, que la faim, oui la faim, commence à faire son apparition dans les grandes villes tandis que les suicides se multiplient dans un pays plongé dans le stress et le désespoir… 

 

Cependant, les Grecs ne sont pas seulement désespérés. Ils sont aussi combatifs, ils résistent, ils luttent. Surtout, après l’apparition fin mai 2011 du mouvement des Aganaktismeni, des Indignés Grecs, qui a rempli les places des centaines de villes grecques avec d’énormes foules radicalisées ayant deux mots d’ordre principaux : « On ne doit rien, on ne vend rien, on paye rien ». Et « qu’ils s’en aillent tous »… 

Mais attention : résister en Grèce a l’époque de l’austérité barbare des Memoranda n’est pas chose facile. D’abord, à cause de la répression qui est terrible, méthodique, inhumaine. Ensuite, en raison de l’importance de l’enjeu : la Grèce constitue actuellement un cas test mondial, un véritable laboratoire planétaire dans lequel sont testées les capacités de résistance des peuples aux plans d’ajustement structurels aux temps de la grande crise des dettes publiques. En somme, tous les regards, tant de ceux d’en haut comme de ceux d’en bas, sont tournés jour après jour vers ce petit pays européen qui a la malchance d’être devenu le cobaye mondial du néolibéralisme le plus cynique. La conséquence en est que pour faire aboutir la moindre revendication, il faut pratiquement renverser le pouvoir et faire, ni plus ni moins, la révolution ! 

La leçon que nous tirons de cette situation totalement inédite est que, aujourd’hui beaucoup plus qu’hier, il n’y a pas de salut à l’intérieur des frontières nationales. Que face à la Sainte Alliance des gouvernants et de ceux d’en haut, la coordination et la mise en réseau des résistances de ceux d’en bas constitue la condition sine qua non de tout espoir de succès ! En mots plus simples, pour que le test grec ne tourne pas a l’avantage de nos bourreaux de la tristement célèbre Troïka, c’est-à-dire le FMI, la Banque Centrale Européenne et la Commission Européenne, il faut au plus vite qu’on unisse nos forces, qu’on forme la Sainte Alliance de ceux d’en bas ! 

Ce n’est pas donc un hasard que la première conférence internationale contre la dette et les mesures d’austérité ait été organisée à Athènes au début de mai 2011, par l’Initiative grecque pour une commission internationale d’audit de la dette publique, un mouvement, dont je suis membre fondateur. Le grand succès de cette première Conférence internationale nous avait agréablement surpris mais, en réalité, il était doublement prémonitoire : d’abord, parce que deux semaines plus tard, le mouvement des Indignés grecs faisait son irruption sur la scène sociale et politique du pays en occupant la place Syntagma d’Athènes. Ensuite, parce qu’il devenait de plus en plus clair non seulement que la question de dette publique se trouve a la racine des tous les grands problèmes de notre temps, mais que la mobilisation indépendante autour de la demande d’audit de cette dette publique était plus que possible, car elle répondait a une vraie demande populaire !

Je crois que la leçon qu’on peut tirer de l’expérience de l’Initiative grecque pour une Commission d’audit de la dette publique n’est plus valable seulement pour la Grèce. Elle l’est aussi pour tous les autres pays attaqués par les marchés financiers, la Troïka et le capital : l’audit des dettes publiques peut, à première vue, paraître une activité ingrate, peu attirante et réservée aux spécialistes, mais en réalité elle est capable d’inspirer et même de mobiliser des grandes foules à deux conditions : D’abord, qu’elle soit totalement indépendante des institutions et appuyée par les citoyens mobilisés dans leurs quartiers, leurs lieux de travail et d’étude. Et ensuite, qu’elle vise clairement à identifier la part illégitime de la dette afin de l’annuler et ne pas la payer !

Cinq mois après cette première conférence internationale d’Athènes contre la dette et les mesures d’austérité, on peut mesurer le chemin parcouru : l’Initiative grecque est en train de faire des émules presque partout en Europe, au sud et au nord, a l’ouest comme a l’est. La tâche qu’impose à nous tous une telle situation est manifeste : ces mouvements et ces campagnes autour de l’audit de la dette publique doivent au plus vite se rencontrer et se mettre en réseaux. Et tout cas afin de rendre leur action plus efficace et répondre aux expectatives des populations, avant qu’il ne soit pas trop tard pour tout le monde…

C’est exactement à cette tâche que s’adonne le CADTM, le Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde, dont je suis aussi membre, et qui combine son expertise –fruit de 20 ans de luttes aux côtés des pauvres du Sud de la Planète- avec sa présence sur le terrain de luttes dans plusieurs pays européens. L’apport théorique et pratique du CADTM dans le développement du mouvement contre la dette et l’austérité en Grèce mais aussi dans d’autres pays, a été et reste très important. Mais je crains que pour pouvoir répondre aux nouveaux défis qui nous sont lancés par une situation de véritable guerre a mort entre riches et pauvres, il faudra beaucoup plus que le CADTM, que tous les réseaux internationaux qui se battent avec courage contre la dette et l’austérité. Il faudra beaucoup plus de forces militantes, beaucoup plus d’élaboration programmatique et surtout beaucoup plus de coordination par-delà les frontières nationales.

Je voudrais maintenant terminer avec quelque chose qui me tient à cœur : l’organisation autonome, ou plutôt l’auto-organisation et la lutte des femmes contre la dette et l’austérité. Si les femmes sont les premières victimes de l’agression néolibérale en cours contre les salariés et toute la société, ce n’est pas seulement parce qu’elles sont licenciées en masse et les premières. C’est surtout parce que ce qui constitue un pilier de cette agression, c’est-à-dire la destruction et la privatisation des services publics, a comme conséquence directe que les femmes sont obligées d’assumer en famille les tâches d’utilité publique assumées jusqu’à hier par l’Etat. En somme, les femmes sont désormais appelées a assurer chez elles, en privé, les services offerts jadis par les jardins d’enfants, les hôpitaux, les hospices pour vieillards, les caisses de chômage, les asiles psychiatriques, et même par la sécurité sociale. Et tout ça absolument gratis ! Et en plus, tout ça enveloppé dans l’emballage idéologique d’un retour forcé a la maison et à la famille imposé par une prétendue « nature » de la femme acceptée seulement comme… l’esclave obéissante des autres ! En somme par un retour au patriarcat le plus abject, qui est d’ailleurs combiné avec une attaque frontale contre les quelques droits qui nous restent, à nous femmes…

Ma conclusion sera catégorique : voilà pourquoi les femmes doivent s’organiser de façon autonome pour lutter contre la dette et l’austérité. Si elles ne le font pas, il n’y aura personne d’autre qui le fera à leur place…

Je vous remercie.

 


Merci à Coalition of Resistance 
Date de parution de l’article original: 01/10/2011
URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=6072

22 octobre 2011

Guerre Humanitaire en Libye : Il n’y a pas de preuve !

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 33

Extrait du blog http://laguerrehumanitaire-lefilm.tumblr.com/ consacré au film documentaire réalisé par Julien Teil, qui s’attache à démontrer que la guerre qui a été menée en Libye par l’OTAN à compter du 19 mars 2011 et a priori jusqu’au dimanche 23 octobre 2011 (date à laquelle les medias disent que le CNT « déclarera la Libye libérée ») sous couvert de la résolution 1973 de l’ONU visant à créer une zone d’exclusion aérienne, l’a été sur le fondement d’accusations sans preuves…

  • Ce document permet de comprendre comment le droit international et la justice internationale fonctionnent mais surtout comment leurs principes élémentaires peuvent être contournés. Les différentes résolutions adoptées contre la Libye se fondent sur la base d’allégations diverses : notamment sur la déclaration selon laquelle Kadhafi aurait utilisé l’aviation contre son propre peuple et engagé une violente répression contre l’insurrection, celle ci coûtant la vie à plus de 6000 civils.
  • Ces allégations ont été diffusées sans jamais avoir pu être vérifiées. C’est pourtant sur la base de ces affirmations que le gouvernement de la Jamahiriya Libyenne a été exclu du conseil des droits de l’homme des Nations unies avant d’être renvoyé devant le conseil de sécurité des Nations Unies.
  • L’une des principales sources à l’origine de l’affirmation selon laquelle Kadhafi aurait décimé son propre peuple est la ligue libyenne des droits de l’homme, une organisation rattachée à la Fédération internationale des droits de l’homme (la FIDH). Le 21 Février, le secrétaire général de la ligue libyenne des droit de l’homme le Dr Sliman Bouchuiguir avait été à l’origine d’une pétition avec l’organisation UN Watch et la National Endowment for Democracy. Cette pétition est signée par plus de 70 ONG. Puis, quelques jours plus tard, le 25 Février 2011, le Dr Sliman Bouchuiguir s’est rendu au conseil des droits de l’homme des nations unies afin d’y exposer les allégations concernant les crimes du gouvernement de Mouamar Kadhafi.
  • Au cours du mois de Juillet dernier nous nous sommes rendus à Genève afin de nous y entretenir avec le Dr Sliman Bouchuiguir…

15 octobre 2011

LE PROTOCOLE DE TORONTO

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 23

extrait du Blog de Eva-R :  http://r-sistons.over-blog.com/article-pouvoirs-de-l-ombre-protocole-de-totonto-quel-avancement-des-plans-du-nom-72451643.html et http://r-sistons.over-blog.com/article-l-avenir-modele-par-le-nouvel-ordre-mondial-protocole-de-toronto-2-49173928.html

LE PROTOCOLE DE TORONTO

 

Où en est on ?

 

A la vue des événements en cours et de l’actualité récente, examinons les différents articles du projet de l’élite du Nouvel Ordre Mondial, révélés   par Serge Monast, ainsi que leur stade de réalisations à ce jour et à venir.

 

.

 

ART

ARTICLES ET REALISATIONS

 

 

 

01

 

ARTICLE De SERGE MONAST :

Décupler la « Société des Loisirs » qui nous a été si profitable à date. En nous servant de l’invention du « Vidéo » que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse. Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts. Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n’a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit. Il est un « individualiste » par nature et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités. D’ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en se servant du désabusement de cette dernière !

 

 

01b

 

REALISATION A CE JOUR :

Actuellement, les jeux font fureur à travers le monde entier. Les programmes télé, sont devenus insipides, il n’y a que l’audimat qui prime au travers d’émissions abêtissantes, tel que les télé-réalités, les Talk-show, les jeux débiles, les séries à fleur de rose etc…

En sport, le foot entre autre est devenu ROI. Les footballeurs sont idéalisés, ils sont vénérés comme des dieux, alors que la majorité d’entre eux a tout dans les muscles et rien dans la tête. Les acteurs de cinéma et les chanteurs, sont également placés sur des piédestaux  par des fans inconscients des enjeux réels.

 

02

 

MONAST :

Encourager la « contestation étudiante » pour toutes les causes rattachées à « l’Ecologie ». La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les Etats-Nations à échanger leur « Dette Intérieure » contre la perte de 33 % de tous leurs territoires demeurés à l’état sauvage.


 

 

02b

 

REALISATION :

La contestation estudiantine, bat son plein partout et des ONG, s’occupent de l’environnement.

Curieusement ces ONG protectrices de l’environnement, n’opèrent à plein régime que dans le tiers monde. Elles s’ activent sous couvert de protection de la nature, alors qu’elles sont financés par les plus grands pollueurs. Tous ça pour maintenir des territoires vierges pour le payement des dettes.


 

03

 

 

MONAST :

Comblons le vide intérieur de cette jeunesse en l’initiant, dès son tout jeune âge, à l’univers des ordinateurs. Utilisons, pour cela, son système d’éducation. Un esclave au service d’un autre esclave que nous contrôlons.


03 b

 

REALISATION :

Entrée de l’ordinateur dans les foyers d’une manière foudroyante. Il est devenu un outil indispensable, plus que la télé. Les gens en sont accros. Banalisation des vies privées et des intimités au travers des sites sociaux. Profusion de la pornographie, donc adieu  aux bonnes mœurs. Les adolescents peuvent aisément consulter les sites classés pour adultes, ce qui accélère la décadence.

04

 

 S. MONAST

Sur un autre plan, établissons le « Libre-Echange International » comme étant une priorité absolue pour la survie économique des Etats-Nations. Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des « nationalistes » de toutes les Nations, à les isoler en factions diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces Nations.

 

04b

 

REALISATION  :

Le préalable de l’adhésion à l’organisation mondiale du commerce (OMC) sera la condition sine qua non pour avoir accès aux marchés internationaux. Se soumettre aux ordres du NOM pour acheter ou vendre au niveau international, sinon le pays récalcitrant sera mis en quarantaine comme un pestiféré

 

 

 

05

 

S. MONAST  :

Pour nous assurer à tout prix de la réussite d’une telle entreprise, faisons en sorte que nos Agents déjà infiltrés dans les Ministères des Affaires Intergouvernementales et de l’Immigration des Etats-Nations fassent modifier en profondeur les lois de ces ministères. Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l’intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d’ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux). Par des campagnes de presse bien orchestrées dans l’opinion publique des Etats-Nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet de déstabiliser leur économie intérieure et de faire augmenter les tensions raciales à l’intérieur de leur territoire. Nous verrons à faire en sorte que des groupes d’extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d’immigrants, ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des Nations visées.

 

05b

 

REALISATION :

L’immigration massive est aujourd’hui d’actualité. L’Europe est la terre d’asile pour beaucoup d’immigrants des pays du sud. Leur  nombre et les difficultés d’adaptation au sein de la société européenne, les poussent à la ghettoïsation. Ceci engendre une séparation entre deux sociétés aux cultures différentes et par là même à un rejet et au racisme. Les lois aidant, des partis comme le FN et ses affidés exhortent les masses populaires au racisme, faisant croire aux peuples que les immigrés leur volent leurs places de travail et qu’ils sont la cause de tous leurs malheurs.


06

 

MONAST :

Ce « Libre-Echange » qui, en réalité, n’en est pas un, car il est déjà contrôlé par nous tout au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en « Trois Commissions Latérales »: celle de l’Asie, celle de l’Amérique, celle de l’Europe. Il nous apportera la discorde à l’intérieur des Etats-Nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos Multinationales.


06b

 

REALISATION :

Le miroir aux alouettes agité devant ces commissions, leur faisant croire à la liberté.


 

 

 

 

 

 

07

 

MONAST :

Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l’idée de « l’Economie de Marché », tels les pays de l’Est de l’Europe, en Russie et en Chine par exemple. Nous nous fichons bien, pour l’instant, si leur population représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs. Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir accès, en premier lieu, à une « Main-d’œuvre-Esclave » à bon marché et non syndiquée que nous offrent ces pays et ceux du Tiers-monde. D’ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ? Ne font-ils pas appel à l’aide étrangère et aux prêts de notre « Fonds Monétaire International » et de notre « Banque Mondiale » ? Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous. Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l’illusion d’une « Libération Economique », d’une « Liberté Politique », alors qu’en réalité, nous les dominerons par l’appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s’acquitter. Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du Bien-Êre Economique, car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix. Par contre, sans qu’elles s’en aperçoivent au début, de plus en plus d’industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux. Ces fermetures augmenteront le chômage et apporteront des pertes importantes de revenus pour les Etats-Nations.


 

07b

 

REALISATION :

Le vrai visage de la délocalisation est mis à nu dans cet article. Il n’est nullement question d’échapper au fisc en délocalisant, mais bien de provoquer les fermetures massives des industries européennes et provoquer du chômage à une échelle impressionnante.

Du trompe l’œil, sous couvert de lutte contre la cherté de la vie, en mettant à disposition des petites bourses, des produits de large consommations à des prix très compétitifs, mais la réalité est très amère.


 

 

08

 

 

MONAST :

Ainsi nous mettrons sur pied une « Economie Globale » à l’échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des Etats-Nations.Cette nouvelle économie sera au-dessus de tout; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle. Elle dictera ses propres « Politiques Mondiales » et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l’échelle mondiale.


 

08b

 

REALISATION:

A l’heure actuelle, ce sont les grosses multinationales de l’Armement, de l’Agro-alimentaire, de l’industrie Pharmaceutique et des Banques qui édictent leurs lois aux gouvernements.

 

 

   09

 

MONAST :

Par cette « Economie Indépendante » n’ayant de lois que nos Lois, nous établirons une « Culture de Masse Mondiale ». Par le contrôle international de la télévision, des médias, nous instituerons une « Nouvelle Culture », mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu’aucune « création » future ne nous échappe. Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront survivre. Fini donc ce temps où des « créations culturelles indépendantes » mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.


 

09b

 

REALISATION:

Les médias sont entre les mains de l’élite mondiale. Rien n’échappe à leur contrôle. Aucun programme télé ne passe sans l’aval préalable de l’élite. D’où l’insipidité des programmes. Tout ce qui est culturel, instructif est laissé de coté. Il n’est jamais fait allusion aux grands savants et autres scientifiques. Les programmes sont fait pour abêtirles gens. Et les laisser dans l’ignorance de ce qui se trame réellement. 


 

10

 

MONAST :

Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des Etats-Nations telles celles des Etats-Unis dans des buts humanitaires. En réalité, ces « Forces » nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté. Ainsi les pays du Tiers-Monde et d’autres semblables à eux ne pourront pas être en mesure d’échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre esclave.


 

10b

 

 

REALISATION:

Non seulement ils se servent de leur population, mais en plus ils accaparent des richesses naturelles de ces pays, à titre d’exemple : l’Irak, l’Afghanistan et maintenant la Libye qui est en cours de déstabilisation



 

11

 

MONAST :

Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier, libérer l’homme de la dureté du travail. Nous l’orienterons en fonction de la retourner contre l’homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n’aura pas le choix que de devenir notre esclave, et même un futur criminel.


11b

 

 

REALISATION:

Oisiveté est mère de tous les vices, ajoutons à cela, les drogues à profusions et le tour est joué.


 

 

12

 

MONAST :

Tous ces transferts à l’étranger de nos Multinationales et la réorganisation mondiale de l’économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux. Cette situation sera d’autant plus réalisable parce qu’au départ, nous aurons privilégié l’importation massive des produits de base à l’intérieur des Etats-Nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces Etats par l’emploi exagéré de leur population à la production de services qu’ils ne pourront plus payer. Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d’assistés sociaux de tous genres, d’illettrés, de sans abris

 

12B

 

REALISATION :

Le recours au crédit à la consommation fait de manière inconsidérée, met les ménages en péril. Ajouter à cela la fermeture des usines pour délocalisation et la mise au chômage des employés, les mettant à la merci de l’élite, pour convertir cette masse en esclave.


 

13

 

MONAST :

Par des pertes de millions d’emplois dans le secteur primaire, à même les évasions déguisées de capitaux étrangers hors des Etats-Nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l’harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.

 

13b

 

REALISATION:

La création du chômage à très grande échelle et la mal vie engendrée, poussers les gens au désespoir.


 

14

 

MONAST :

Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des Etats-Nations nous fourniront le prétexte d’utiliser notre F.M.I. pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des « budgets d’austérité » sous le couvercle de la réduction illusoire de leur « dette nationale », de la conservation hypothétique de leur « cote de crédit internationale », de la préservation impossible de la « paix sociale ».

 

14b

 

 

REALISATION:

Un exemple concret : LA GRECE. Mise à genoux par la crise économique.


15

   

MONAST :

Par ces « mesures budgétaires d’urgence », nous briserons ainsi le financement des Etats-Nations pour tous leurs « Méga-Projets » qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l’économie.

 

15b

 

REALISATION :


 

16

 

MONAST :

D’ailleurs, toutes ces mesures d’austérité nous permettront de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, du transport et des technologies nouvelles.

 

16b

 

REALISATION:

Qui sont les grands détenteurs de ces technologies ? Les grandes firmes appartenant à l’élite.


 

 

17

 

MONAST :

Ces mêmes mesures nous offriront l’occasion rêvée d’instaurer notre« Idéologie de la Compétition Economique« . Celle-ci se traduira, à l’intérieur des Etats-Nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec remises de médailles pour services rendus, ce qui nous ouvrira les portes à l’instauration partout de notre « Technologie de Contrôle ». Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des « ordinateurs » à notre service.

 

17b

 

 

REALISATION :

L’ordinateur et robotique, esclave idéale. Ni salaire, ni grève, ni syndicat, ni rien. Fait ce qui lui est commandé, un point c’est tout.

 

 

 

18

 

MONAST :

Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur la main d’œuvre « Policière et Militaire » des Etats-Nations. Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une « conscience Judéo-Chrétienne ». Cette « restructuration des corps policiers et militaires » nous permettra de limoger sans contestation le personnel âgé, de même que tous les éléments ne véhiculant par nos principes mondialistes. Ceux-ci seront remplacés par de jeunes recrues dépourvues de « conscience et de morale« , déjà toutes entraînées et favorables à l’usage inconsidéré de notre « technologie de réseaux électroniques ».

 

18b

 

 

 

REALISATION:

Les jeunes recrues dépourvues de « conscience et de morale » sont déjà à pied d’œuvre, grâce à la banalisation des films de violence diffusés par les médias et par la vidéo. La perversion des mœurs a engendré ces « jeunes recrues »


19

 

MONAST :

Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de « coupures budgétaires », nous veillerons au transfert des bases militaires desEtats-Nations vers l’Organisation des Nations-Unies.

 

19b

 

 

REALISATION:

Exemple concret de l’agression de la Libye sous couvert de l’ONU et exécuté par l’OTAN


 

20

 

MONAST :

Dans cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du « Mandat International des Nations-Unies ». De « Force de Paix » sans pouvoir décisionnel, nous l’amènerons à devenir une « Force d’Intervention » où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des Etats-Nations. Ceci nous permettra d’effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces Etats de manière à ce qu’aucun d’entre eux, dans l’avenir, ne soient suffisamment puissants (indépendants) pour remettre en question notre « Pouvoir Mondial ». (Note d’eva : Asservissement des individus, des peuples, des nations.)

 

20b

 

 

REALISATION:

Un premier pas en ce sens est fait grâce à l’OTAN.


 

 

21

 

MONAST :

Pour accélérer ce processus de transfert, nous impliquerons la force actuelle des Nations-Unies dans des conflits impossibles à régler. De cette manière, et avec l’aide des médias que nous contrôlons, nous montrerons aux populations l’impuissance et l’inutilité de cette « Force » dans sa forme actuelle. La frustration aidant, et poussée à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des Etats-Nations à supplier les instances internationales de former une telle « Force Multi-Nationale » au plus tôt afin de protéger à tout prix la « Paix ».

 

 

21b

 

 

REALISATION :

Le programme est en cours. Partout  où ont été envoyées les force de l’ONU, ça piétine. A croire que c’est fait exprès, pour faciliter la naissance de la Force Multi-Nationale.


 

 

22

 

 

MONAST :

- L’apparition prochaine de cette volonté mondiale d’une « Force Militaire Multi-Nationale » ira de pair avec l’instauration, à l’intérieur des Etats-Nations, d’une « Force d’Intervention Multi-Juridictionnelle ». Cette combinaison des « effectifs policiers et militaires », créée à même le prétexte de l’augmentation de l’instabilité politique et sociale grandissante à l’intérieur de ces Etats croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales. Ici, l’utilisation à outrance de l’identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.

 

 

22b

 

REALISATION :

L’opération d’implantation des  puces électronique des humains connaît ses débuts ( actuellement dans certaines discothèques en Espagne et maternité aux USA). Sous différents prétextes, l’humanité sera appelée à se faire mettre ces implants (dossiers médicaux, cartes crédits, localisation GPS en cas de rapt etc…), tous les prétextes seront bons.


 

 

23

 

MONAST :

Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des Etats-Nations permettra de faire converger le tout vers l’obligation de la mise en place d’un « Centre Mondial Judiciaire ». Ce « Centre » permettra aux différents « corps policiers des Etats-Nations » d’avoir rapidement accès à des « banques de données » sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète. L’image d’une meilleure efficacité judiciaire et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le « Militaire » nous aideront à mettre en valeur la nécessité d’un « Tribunal International » doublé d’un « Système Judiciaire Mondial », l’un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l’autre pour les Nations.

 

23b

 

 

REALISATION :

Le TPI semble etre un premier pas en ce sens et faire partie de ce plan, ainsi que l’implantation de la puce RFID.


 

 

 

 

 

 

24

 

MONAST :

Au cours de la croissance acceptée par tous de ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l’intérieur des territoires des Etats-Nations. Pour ce faire, nous accélérerons le « PLAN ALPHA » mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs. Ce « Plan » à l’origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd’hui: par l’intervention de « tireurs fous », créer un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu. Orienter les actes de violence de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliées à des allégeances religieuses de tendance « traditionnelle », ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu. Aujourd’hui, afin d’accélérer ce « contrôle des armes à feu », nous pourrons utiliser la « chute des conditions économiques » des Etats-Nations qui entraînera avec elle une déstabilisation complète du Social, donc l’augmentation de la violence. Je n’ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, Frères, les fondements de ce « contrôle » des armes à feu. Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des Etats visés. Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l’Allemagne de 1930 avec les nouvelles « lois » mises en application à l’époque; lois d’ailleurs sur lesquelles sont fondées les lois actuelles des Etats-Nations pour ce même contrôle.

 

 

 

 

24b

 

 

REALISATION :

Le pays où les armes à feu sont faciles à acquérir, c’est les USA. Dernièrement un état fédéral a voté une loi autorisant le port d’armes à l’intérieur des campus universitaires.

De temps à autres, des tueries ont lieu dans les écoles ou lycées faisant de nombreuses victimes et créant un climat de psychose général dans la ville. Des snippers ont pris pour cible des passants. EL CIA/QUAIDA ferme la marche par des attentats sous fausse banniere, afin d’instaurer une psychose nationale aux USA et justifier le Patriot Act.


 

 

 

 

 

25

 

MONAST :

- Les dernières « Etapes » se rapportent à la « PHASE OMEGA » expérimentée à partir des expérimentations effectuées au début des années 70. Elles renferment la mise en application, à l’échelle mondiale, des « Armes Electro-Magnétiques ». Les « changements de climat » entraînant la destruction des récoltes, la faillite, dans ces conditions, des terres agricoles, la dénaturation par moyens artificiels des produits alimentaires de consommation courante, l’empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée et l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture, tout cela, Frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des Etats-Nations. L’avenir du « Contrôle des Populations » de ces Etats passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l’échelle mondiale et par la prise de contrôle des principales « Routes Alimentaires » de la planète. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser l’Electro-Magnétique, entre autres, pour déstabiliser les climats des Etats les plus productifs sur le plan agricole. Quant à l’empoisonnement de la nature, elle sera d’autant plus accélérée que l’augmentation des populations l’y poussera sans restriction.

 

25b

 

 

REALISATION :

Le projet HAARP a été conçu en ce sens et est déjà  opérationnel. Certains pays ont en déjà fait l’amère expérience. (Tempête de 1998 sur la France entre autre, Haïti…). Tentative d’imposer les OGM coûte que coûte. Mansonto  est là pour empoisonner le monde.


 

 

26

 

 

MONAST :

L’utilisation de l’Electro-Magnétique pour provoquer des « tremblements de terre » dans les régions industrielles les plus importantes des Etats-Nations contribuera à accélérer la « chute économique » des Etats les plus menaçants pour nous, de même qu’à amplifier l’obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.

 

 

26b

 

 

REALISATION:

Le PAMIR, la machine à tremblement de terre est déjà opérationnelle, elle a montré de quoi elle est capable. Exemple : Tahiti, Chine et peut-être pour le Japon aussi.


 

 

 

 

 

27

 

 

MONAST :

Qui pourra nous soupçonner ? Qui pourra se douter des moyens utilisés ? Ceux qui oseront se dresser contre nous en diffusant de l’information quant à l’existence et au contenu de notre « Conspiration » deviendront suspects aux yeux des autorités de leur Nation et de leur population. Grâce à la désinformation, au mensonge, à l’hypocrisie et à l’individualisme, que nous avons créés au sein des peuples des Etats-Nations, l’Homme est devenu un ennemi pour l’Homme. Ainsi, ces « individus indépendants », qui sont des plus dangereux pour nous justement à cause de leur « liberté », seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs. L‘esclavage des enfants, le pillage des richesses du Tiers-Monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l’abrutissement de la jeunesse des Nations, l’idéologie du « respect de la liberté individuelle » diffusée au sein des Eglises Judéo-Chrétiennes et à l’intérieur des Etats-Nations, l’obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation: « les restrictions budgétaires », tout cela nous permet enfin de voir l’accomplissement ancestral de notre « Rêve »: celui de l’instauration de notre « NOUVEL ORDRE MONDIAL

 

 

 

27b

 

 

REALISATION  :

Un but important est atteint dans ce programme c’est : l’individualisme, l’homme actuellement est devenue égoïst, il ne pense plus qu’à lui-même, sans considération pour son entourage. Ce qui prime en 1er lieu pour lui, c’est son confort, son bien être avant tout. Il n’hésite pas à mettre ses parents dans les maisons de retraite sans aucun états d’âme. La cellule familiale, base de toute société, est sur le point d’exploser conformément au plan de l’élite. Le relâchement des mœurs aidant, les conflits iront crescendo. 

 

Légende du tableau : en bleu : les commentaires d’un Lecteur, K, .

LE PROTOCOLE DE TORONTO

Par Serge MONAST (§)

Journaliste d’Enquête
INTERNATIONAL FREE PRESS AGENCY « INTELLIGENCE REPORT« 

Fin Juin 1967: À Montréal, c’est l’Expo 67; à Ottawa, ce sont les derniers préparatifs du « Centenaire de la Confédération »; aux Etats-Unis, c’est la contestation à la Guerre du Vietnam et, à travers le pays, le « Flower Power ». Nous sommes près des événements de Mai 68 en France, de l’explosion du Nationalisme au Québec, du Festival Woodstock aux Etats-Unis… mais en même temps, cette fin Juin de 1967 marque les derniers préparatifs de la mise au point du Plan de la « Chute des Nations » par les hautes instances de la Franc-Maçonnerie Anglo-Saxonne à Toronto (Canada). Cette réunion secrète, hautement « Confidentielle », est organisée par les « 6.6.6. » (c’est ainsi qu’ils se nomment eux-mêmes), c’est à dire ceux qui dirigent les 6 plus grandes banques mondiales, les 6 plus grands consortiums énergétiques de la planète (dont le pétrole fait partie), et les 6 plus grands consortiums de l’agro-alimentaire (dont fait partie le contrôle des principales routes alimentaires du monde). Ces 6.6.6., étant les plus hauts responsables de la finance internationale, vont définir, à l’intérieur de leur réunion, une « Stratégie commune » en vue de la mainmise absolue sur le « Commerce Mondial », sur la possession de l’Arme Energétique (porte ouverte sur le XXIe siècle) et sur le contrôle international de l’agro-alimentaire (lequel comprend aussi, pour eux, les consortiums pharmaceutiques comprenant, à leur tour, le marché mondial des « Vitamines » et des « Vaccins »).

Leur « plan » se résume à trois orientations majeures: « L’Economique, le Politique et le Social pour les années 70 et 80. S’il réussit, il doit irrémédiablement déboucher sur la prise du « Pouvoir Mondial » par la mise en place du « Nouvel Ordre Mondial », le même dont le Président américain George Bush fera tant la promotion au début des années 90.

Titre du Document des 6.6.6.: « PANEM ET CIRCENSES »: (Du Pain et des Jeux du Cirque).

But du Projet Mondialiste: Le « Génocide du Vital au Profit du Rentable Occulte ».
Moyens de Financement du Projet: Entre autre, se servir de l’Aide Humanitaire, de l’Aide Alimentaire Internationale afin de financer les « Multinationales » des 6.6.6.

Le texte de Monast :

LE PROTOCOLE DE TORONTO – 1

(6.6.6.)

FICTION OU REALITE ? Qui peut dire ? Quoi qu’il en soit, selon certaines informations obtenues en provenance de France, mais surtout, à la révision des événements survenus depuis les vingt-cinq dernières années, il apparaît que le scénario décrit dans ce « Document » nous permet de mieux comprendre ce qui, jusqu’à aujourd’hui, paraissait des plus incompréhensibles à plus d’un.

Nous livrons en entier ce « Document » avec, en plus, une analyse des nouvelles conditions économiques actuelles qui, en elles-mêmes, semblent plus que confirmer l’authenticité de ce dernier.

Fin Juin 1967: A Montréal, c’est l’Expo 67; à Ottawa, ce sont les derniers préparatifs du « Centenaire de la Confédération »; aux Etats-Unis, c’est la contestation à la Guerre du Vietnam et, à travers le pays, le « Flower Power ». Nous sommes près des événements de Mai 68 en France, de l’explosion du Nationalisme au Québec, du Festival Woodstock aux Etats-Unis… mais en même temps, cette fin Juin de 1967 marque les derniers préparatifs de la mise au point du Plan de la « Chute des Nations » par les hautes instances de la Franc-Maçonnerie Anglo-Saxonne à Toronto (Canada).

Cette réunion secrète, hautement « Confidentielle », est organisée par les« 6.6.6. » (c’est ainsi qu’ils se nomment eux-mêmes), c’est à dire ceux qui dirigent les 6 plus grandes banques mondiales, les 6 plus grands consortiums énergétiques de la planète (dont le pétrole fait partie), et les 6 plus grands consortiums de l’agro-alimentaire (dont fait partie le contrôle des principales routes alimentaires du monde).

Ces 6.6.6. étant les plus hauts responsables de la finance internationale vont définir, à l’intérieur de leur réunion, une « Stratégie commune » en vue de la mainmise absolue sur le « Commerce Mondial »; sur la possession de l’Arme Energétique (porte ouverte sur le XXIe siècle); et sur le contrôle international de l’agro-alimentaire (lequel comprend aussi, pour eux, les consortiums pharmaceutiques comprenant, à leur tour, le marché mondial des « Vitamines » et des « Vaccins »).

Leur « plan » se résume à trois orientations majeures: « L’Economique, le Politique et le Social pour les années 70 et 80. S’il réussit, il doit irrémédiablement déboucher sur la prise du « Pouvoir Mondial » par la mise en place du « Nouvel Ordre Mondial »; le même dont le Président américain George Bush fera tant la promotion au début des années 90.

Titre du Document des 6.6.6.  : « PANEM ET CIRCENSES »:

(Du pain et des Jeux du Cirque)

But du Projet Mondialiste : Le « Génocide du Vital au Profit du Rentable Occulte ».

Moyens de Financement du Projet :  Entre autre

- se servir de l’Aide Humanitaire,

- de l’Aide Alimentaire Internationale

- afin de financer les « Multinationales » des 6.6.6.

LE DOCUMENT:

 

 Toutes les périodes historiques ayant mené à la décadence des civilisations étaient toutes marquées, sans exception, par « L’Esprit d’Errance des Hommes ». Aujourd’hui, nous devons faire en sorte que cet « Esprit » se traduise par une« Société Mondiale du Loisir » sous toutes ses formes. Ce « Loisir » doit se composer du [Sexe], des [Drogues], du [Sport], des [Voyages/l’Exotisme],et des [Loisirs] en général, mais accessibles à toutes les couches de la Société. L’Homme doit arriver à croire qu’il est « Moderne », et que sa modernité est composée de sa capacité, et de sa possibilité de pouvoir jouir largement, et maintenant de tout ce qui l’entoure.

Pour parvenir à cet objectif, il est impératif de pouvoir infiltrer les Médias (Radio, Télévision, Journaux), les milieux de la « Mode » et la « Culture » (les milieux de la Nouvelle Musique) par lesquels nous influencerons, à coup sûr, toutes les couches des Sociétés Occidentales. Ainsi en tenant sous la coupe des « Sens » la jeunesse (les adultes de demain), nous aurons par conséquent la voie libre pour infiltrer, et transformer en profondeur, sans être inquiétés, le Politique, le Système Légal et l’Education ; ce qui nous permettra de modifier en profondeur le cours, l’orientation future des Sociétés visées par notre « Plan ».

Les populations, nous le savons, n’ont pas de mémoire historique. Ils répètent inlassablement les erreurs du passé sans se rendre compte que ces mêmes erreurs avaient conduits leurs pères, avant eux, aux mêmes déchéances qu’ils vivront en pire avant la fin de ce siècle. Voyez, par exemple, ce que leurs grands-pères ont vécu au début de ce siècle grâce au travail acharné de nos prédécesseurs. Après avoir connu, sans limites, la libération des moeurs, l’abolition de la morale (en d’autres mots, l’errance de l’esprit), ils expérimentèrent la « Crise Economique », puis la « Guerre ». Aujourd’hui leurs petits-enfants et leurs enfants se dirigent droits vers un aboutissement semblable, pire encore car cette fois-ci, il nous permettra enfin de mettre sur pied notre « Nouvel Ordre Mondial » sans qu’aucun d’entre eux ne soient à même de s’en rendre compte, trop préoccupés qu’ils seront tous à satisfaire exagérément leur besoins sensuels les plus primaires.

Une « Norme » générale plus qu’importante, et qui a déjà fait ses preuves au début de ce présent siècle dans la construction et la mise en place du [Système Communiste] par les regrettés Hauts Officiers de nos loges, est la rentabilité de « l’Exception ». En principe, nous le savons, l’Exception prouve la Règle générale qui lui est contraire. Mais dans notre vocabulaire, l’Exception c’est ce qui doit être imposé à tous. Nous devons faire en sorte de faire des « Exceptions » dans différentes sphères de la Société, comme devant être de nouvelles « Règles » générales applicables à tous, un objectif premier de toutes les futures contestations sociales menées par la Jeunesse des Nations.

Ainsi l’Exception deviendra le détonateur par lequel toute la société historique s’effondrera sur elle-même dans un essoufflement et une confusion sans précédent.

Les fondements de la « Société Occidentale », dans leur essence, proviennent en droite ligne, de l’héritage Judéo-Chrétien. C’est précisément ce même héritage qui fit de la « Famille », le « Noeud », la « Pierre Angulaire » de tout l’édifice social actuel. Nos prédécesseurs qui avaient financé les écrivains révolutionnaires de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle avaient compris l’importance de fractionner, puis de faire éclater ce « Noyau vital » s’ils voulaient, en Russie, parvenir à mettre en place le nouveau « Système Communiste » d’alors. Et c’est précisément ce qu’ils firent en faisant minutieusement produire par les philosophes et les écrivains non-conformistes de l’époque: « Un Manifeste à la gloire de l’Etat-Dieu »; celui-ci ayant la primauté absolue sur l’individu, sur la « Famille ».

Pour aboutir avec certitude à la construction d’un Gouvernement Mondial,[Un Nouvel Ordre Mondial Communautaire] où tous les individus, sans exception, seront soumis à « l’Etat Mondial » de « l’Ordre Nouveau », nous devons, en premier lieu, faire disparaître la « Famille » (ce qui entraînera, du même coup, la disparition des enseignements religieux ancestraux), et en deuxième lieu, niveler tous les individus en faisant disparaître les « Classes Sociales », en particulier, les « Classes Moyennes ». Mais nous devons procéder de manière à ce que tous ces changements apparaissent comme étant issus de la volonté populaire; qu’ils aient l’apparence de la « Démocratie ».

En se servant de cas isolés, mais en les amplifiant à l’extrême avec l’aide de contestations étudiantes noyautées par nous, de journalistes favorables à notre cause et de politiciens achetés, nous parviendrons à faire mettre en place de nouveaux Organismes ayant toutes les apparences de la « Modernité », tel un « Bureau de la Protection de l’Enfance » protégé par une« Charte des Droits et Libertés ».

Pour la réussite de notre « Plan Mondial: [Le Plan Rouge]« , il nous faut faire implanter dans toutes les Sociétés Occidentales des années 70’, des « Bureaux pour la Protection de l’Enfance » dont les fonctionnaires (de jeunes intellectuels sans expérience, fraîchement sortis d’Universités où sont mis en évidence nos principes mondialistes), feront respecter à la lettre, sans discernement, la « Charte des Droits de l’Enfant ». Qui osera s’opposer à cela sans en même temps être identifié aux barbaries du Moyen Age ?

Cette « Charte » laborieusement mise au point dans nos « Loges », nous permettra enfin de réduire à néant toute autorité parentale en faisant éclater la famille en individus farouchement opposés les uns aux autres pour la protection de leurs intérêts personnels. Elle encouragera les enfants à dénoncer des parents trop autoritaires parce que trop traditionnels, trop religieux. Elle contribuera ainsi à soumettre les parents à une « Psychose Collective de la Peur »; ce qui provoquera inéluctablement, d’une manière générale dans la société, un relâchement de l’autorité parentale. Ainsi nous aurons réussi, dans un premier temps, à produire une société semblable à celle de la Russie des années 50’ où les enfants dénonçaient à l’Etat leurs parents, et cela sans que personne ne s’en aperçoive.

En transférant ainsi à l’Etat le « Rôle Parental », il nous sera plus facile, par la suite, de nous accaparer, une par une, de toutes les responsabilités qui avaient été, jusqu’à date, du ressort exclusif des parents. C’est ainsi que nous pourrons faire considérer par tous comme étant un abus contre l’enfant, l’enseignement religieux traditionnel d’origine Judéo-Chrétienne.

Dans un même temps, mais à un autre niveau, nous ferons inscrire dans les plus hautes Lois des Nations, que toutes les Religions, les Cultes et les Pratiques religieuses de tous genres, y compris la « Sorcellerie et la Magie » doivent toutes être respectées au même titre les unes que les autres.

Ce sera par la suite d’une aisance déconcertante que de transférer ce rôle de l’Etat par rapport à l’enfant aux plus hautes instances internationales, telles les Nations-Unies.

Comprenons bien ceci: « Notre but n’est pas de protéger les enfants ou qui que ce soit d’autre, mais bien de provoquer l’éclatement, puis la chute des Nations qui sont un obstacle majeur à la mise en place de notre « Nouvel Ordre Mondial ». C’est la raison pour laquelle les « Bureaux de Protection de l’Enfance » doivent être investis d’une autorité légale absolue. Ils doivent être en mesure, comme bon leur semblera, mais toujourssous le prétexte de la protection de l’enfant, de pouvoir retirer ces derniers de leurs milieux familiaux originels, et les placer dans des milieux familiaux étrangers ou des Centres gouvernementaux déjà acquis à nos principes mondialistes et a-religieux. Par conséquent, sera ainsi achevée la brisure définitive de la « Cellule Familiale Occidentale ».Car sans la protection et la surveillance de leurs parents originaux, ces enfants pourront ainsi être définitivement handicapés dans leur développement psychologique et moral, et représenter, par voie de conséquence naturelle,des proies facilement adaptables à nos visées mondialistes.

Pour la réussite assurée d’une telle entreprise, il est primordial que les fonctionnaires travaillant dans ces « Bureaux » au service de l’Etat, soientjeunes, sans expérience passée, imbus de théories que nous savons vides et sans efficacité, et surtout, soient obsédés par l’esprit missionnaire de grands protecteurs de l’enfance menacée. Car pour eux, tous les parents doivent représenter des criminels en puissance, des dangers potentiels au bien-être de l’enfant ici considéré comme étant un « Dieu ».

Un « Bureau de la Protection de l’Enfance » et une « Charte des Droits de l’Enfant » n’ont aucune raison d’être sans enfants menacés. De plus, les exceptions et les exemples historiques utilisés pour leur mise en place finiraient, tôt ou tard, par disparaître s’ils n’étaient pas constamment alimentés par de nouveaux cas se produisant sur une base continue. En ce sens, nous devons infiltrer le « Système d’éducation » des Nations pour y faire disparaître, sous le couvercle de la « Modernité » et de « l’Evolution », l’enseignement de la Religion, de l’Histoire, de la Bienséance tout en diluant, en même temps, sous une avalanche d’expérimentations nouvelles dans le milieu de l’Education, celui de la langue et des mathématiques. De cette manière, en enlevant aux jeunes générations, toute base et toute frontière morales, toute connaissance du passé (donc toute fierté nationale), donc tout respect d’autrui, tout pouvoir par la connaissance du langage et des sciences (donc sur la réalité), nous contribuerons à fabriquer une jeunesse largement disposée à toutes les formes de délinquance. Dans ce nouvel univers morcelé par la peur des parents, et leur abandon de toute responsabilité face à leurs enfants, nous aurons la voie libre pour former, à notre manière et selon nos objectifs premiers, une jeunesse où l’arrogance, le mépris, l’humiliation d’autrui seront considérés comme étant les nouvelles bases de « l’Affirmation de Soi » et de la « Liberté ». Mais nous savons, à même l’expérience du passé, qu’une jeunesse semblable est d’ores et déjà condamnée à son autodestruction car celle-ci est foncièrement « Individualiste », donc « Anarchiste » par définition. En ce sens, elle ne peut aucunement représenter une base solide pour la continuité de quelque société que ce soit, et encore moins une valeur sûre pour la prise en charge de ses vieillards.

Dans la même foulée, il est aussi impératif de faire créer une « Charte des Droits et Libertés Individuelles », et des « Bureaux de Protection du Citoyen » en faisant miroiter aux masses, que ces innovations font partie intégrante de la « Modernité » des « Sociétés Nouvelles » du XX° siècle. De la même manière, et en même temps, mais à un autre niveau, faire voter de nouvelles Lois pour le « Respect et la Liberté Individuelles ». Comme dans le cas de la « Famille », mais sur le plan de la « Société », ces Lois entreront en conflit avec les Droits de la Collectivité, menant ainsi les sociétés visées, droit à leur autodestruction. Car ici, l’inversion est totale: « Ce n’est plus la société (le droit de la majorité) qui doit être protégé contre des individus pouvant la menacer, mais bien plutôt (le Droit de l’Individu) qui se doit d’être protégé contre les menaces possibles de la majorité ». Voilà le but que nous nous sommes fixés.

La suite…

Posté par Adriana Evangelizt

LE PROTOCOLE DE TORONTO – 2 (6.6.6.)

1ère partie

http://nom666.over-blog.com/article-7352010.html 

Pour achever l’éclatement de la famille, du système d’éducation, donc de la Société en général, il est primordial d’encourager la « Liberté Sexuelle » à tous les échelons de la Société Occidentale. Il faut réduire l’individu, donc les masses, à l’obsession de satisfaire leurs instincts primaires par tous les moyens possibles. Nous savons que cette étape représente le point culminant par lequel toute Société finira par s’effondrer sur elle-même. N’en a-t-il pas été ainsi de l’Empire Romain à son apogée, et de toutes civilisations semblables à travers l’histoire ?

Par des hommes de Science et des laboratoires financés par nos Loges, nous avons réussi à faire mettre au point un procédé chimique qui révolutionnera toutes les Sociétés Occidentales, et reléguera aux oubliettes pour toujours, les principes moraux et religieux Judéo-Chrétiens. Ceprocédé, sous forme de pilule, ouvrira la voie toute grande à la « Liberté Sexuelle » sans conséquences, et poussera les « Femmes » des Nations à vouloir briser avec ce qui sera alors perçu comme étant le joug du passé (l’esclavage des femmes soumises à l’homme et à la famille traditionnelle Judéo-Chrétienne). Jadis « Centre et pivot de la cellule familiale », la femme moderne, maintenant en tant qu’individu indépendant, voudra briser avec son rôle traditionnel, se détacher de la famille, et mener sa vie selon ses propres aspirations personnelles. Rien de plus naturel, nous le savons, mais là où nous interviendrons fortement, ce sera d’infiltrer tous les nouveaux « Mouvements de Contestation Féminins » en poussant leur logique jusqu’à ses extrêmes limites de conséquence. Et ces limites se trouvent déjà inscrites dans l’éclatement définitif de la famille traditionnelle et de la Société Judéo-Chrétienne.

Cette « Libération Sexuelle » sera le moyen ultime par lequel il nous sera possible de faire disparaître de la « Conscience Populaire » toute référence au « Bien et au Mal ». L’effondrement de cette barrière religieuse et morale nous permettra d’achever le processus de la fausse « Libération de l’Homme de son Passé », mais qui, en réalité, est une forme d’esclavage qui sera profitable à nos « Plans Mondialistes ».

Cette porte ouverte pour l’encouragement à la « Liberté sexuelle », au « Divorce », à « l’Avortement » sur demande, à la reconnaissance légale des diverses formes d’homosexualité nous aidera à modifier en profondeur les bases historiques du « Droit Légal » des Sociétés. Elle sera un atout majeur pour pousser l’ensemble des individus à un relâchement général des moeurs; pour diviser les individus les uns par rapport aux autres, selon leur instinct et leurs intérêts propres; pour détruire l’avenir de la jeunesse en la poussant aux expériences néfastes de la sexualité hâtive et de l’avortement; et pour briser moralement les générations futures en les poussant à l’alcoolisme, aux drogues diverses (dont nos Officiers supérieurs des Loges Internationales se chargeront d’en prendre le contrôle au niveau mondial), et au suicide (celui-ci considéré par une jeunesse désabusée et abandonnée à elle-même, comme étant une fin chevaleresque).

Décevons la jeunesse des Nations en lui montant ses parents comme étant irresponsables, irréligieux, immoraux; ne cherchant, en définitive, que le plaisir, l’évasion et la satisfaction effrénée de leurs instincts au prix du mensonge, de l’hypocrisie et de la trahison. Faisons du divorce et de l’avortement une nouvelle coutume sociale acceptée par tous. Poussons-la ainsi à la criminalité sous toutes ses formes, et à se réfugier en groupes distincts, hors d’atteinte du milieu familial qu’elle percevra, inévitablement, comme étant une menace pour sa propre survie. Le tissu social étant ainsi bouleversé à jamais, il nous sera dès lors possible d’agir sur le Politique et l’Economique des Nations afin de les soumettre à notre merci; pour en venir à accepter de force, nos Plans d’un Nouvel Ordre Mondial. Car, il faut bien se l’avouer, les Nations, dépourvues qu’elles seront alors de pouvoir compter sur une jeunesse forte, sur une Société où les individus, regroupés autour d’un idéal commun, renforcé par des remparts moraux indéfectibles, aurait pu lui apporter son soutien historique, ne pourront qu’abdiquer à notre volonté mondiale. Ainsi pourrons-nous alors inaugurer ce qui fut tant annoncé par nos créations passées: « Le système communiste qui prophétisait une révolution mondiale mise en branle par tous les rejetés de la terre », et le « Nazisme par lequel nous avions annoncé un Nouvel Ordre Mondial pour 1000 ans ». Voilà notre but ultime; le travail récompensé de tous les valeureux morts au labeur pour son accomplissement depuis des siècles. Disons-le haut et fort: « Tous les Frères des Loges passées, morts dans l’anonymat pour la réalisation de cet Idéal qu’il nous est maintenant possible de toucher du bout des doigts ».

Il est bien reconnu par tous que l’Homme, une fois après avoir assuré ses besoins primaires (nourriture, habillement et gîte), est beaucoup plus enclin à être moins vigilant. Permettons-lui d’endormir sa conscience tout en orientant à notre guise son esprit en lui créant, de pure pièce, des conditions économiques favorables. Donc, pendant cette période des années 70 où nos Agents s’infiltreront partout dans les différentes sphères de la Société pour faire accepter nos nouvelles normes dans l’Education, le Droit Légal, le Social et le Politique, nous veillerons à répandre autour de lui un climat économique de confiance. Du Travail pour tous; l’ouverture du Crédit pour tous; des Loisirs pour tous seront nos tandems pour la création illusoire d’une nouvelle classe sociale: « la Classe Moyenne ». Car une fois nos objectifs atteints,cette « Classe » du milieu, située entre les pauvres séculaires, et nous les riches, nous la ferons disparaître en lui coupant définitivement tout moyen de survie.

En ce sens, nous ferons des Etats-Nations, les nouveaux « Parents » des individus. A travers ce climat de confiance où nos « Agents Internationaux »auront fait le nécessaire pour écarter tout spectre de guerre mondiale, nous encouragerons la « Centralisation » à outrance pour l’Etat. De cette manière, les individus pourront acquérir l’impression d’une liberté totale à explorer pendant que le fardeau légendaire des responsabilités personnelles sera transféré à l’Etat. C’est ainsi qu’il nous sera possible de faire augmenter d’une manière vertigineuse le fardeau de l’Etat en multipliant sans limites aucune la masse des fonctionnaires-intellectuels. Assurés pour des années à l’avance d’une sécurité matérielle, ceux-ci seront par conséquent, de parfaits exécutants du « Pouvoir Gouvernemental »; en d’autres mots, de notre « Pouvoir ».

Créer ainsi une masse impressionnante de fonctionnaires qui, à elle seule, formera (un Gouvernement dans le gouvernement), quel que soit le parti politique qui sera alors au pouvoir. Cette machine anonyme pourra nous servir un jour de levier, lorsque le moment sera venu, pour accélérer l’effondrement économique des Etats-Nations; car ceux-ci ne pourront pas indéfiniment supporter une telle masse salariale sans devoir s’endetter au delà de leurs moyens. D’un autre coté, cette même machine qui donnera une image froide et insensible de l’appareil gouvernemental; cette machine complexe et combien inutile dans beaucoup de ses fonctions, nous servira de paravent et de protection contre les populations. Car qui osera s’aventurer à travers les dédales d’un tel labyrinthe en vue de faire valoir ses doléances personnelles ?

Toujours pendant cette période d’étourdissement général, nous en profiterons aussi pour acheter ou éliminer,  selon les nécessités du moment, tous les dirigeants d’entreprises, les responsables des grands Organismes d’Etat, les Centres de Recherche Scientifique dont l’action et l’efficacité risqueraient de donner trop de pouvoir aux Etats-Nations. Il ne faut absolument pas que l’Etat devienne une force indépendante en elle-même qui risquerait de nous échapper, et de mettre en danger nos « Plans » ancestraux.

Nous veillerons aussi à avoir une mainmise absolue sur toutes les structures supranationales des Nations. Ces Organismes internationaux doivent être placés sous notre juridiction absolue.

Dans le même sens, et pour garantir la rentabilité de notre influence auprès des populations, nous devrons contrôler tous les Médias d’Information. Nos Banques verront donc à ne financer que ceux qui nous sont favorables tandis qu’elles superviseront la fermeture des plus récalcitrants. Cela devrait en principe passer presque inaperçu dans les populations, absorbées qu’elles seront par leur besoin de faire plus d’argent, et de se divertir.

Nous devrons nous occuper à finaliser, dès maintenant, la phase de dérégionalisation des régions rurales amorcée au début de la « Crise Economique » de 1929. Surpeupler les villes était notre tandem de la « Révolution Industrielle ». Les propriétaires ruraux, par leur indépendance économique, leur capacité à produire la base de l’alimentation des Etats, est une menace pour nous, et nos Plans futurs. Entassés dans les villes, ils seront plus dépendants de nos industries pour survivre. Nous ne pouvons nous permettre l’existence de groupes indépendants de notre « Pouvoir ». Donc éliminons les propriétaires terriens en faisant d’eux des esclaves obéissants des Industries étant sous notre contrôle. Quant aux autres, permettons-leur de s’organiser en Coopératives Agricoles que nos Agents infiltreront pour mieux les orienter selon nos priorités futures.

A travers l’Etat, attachons-nous à bien mettre en évidence le « Respect » obligatoire de la diversité des « Cultures », des « Peuples », des « Religions », des « Ethnies » qui sont autant de moyens, pour nous, pour faire passer la « Liberté Individuelle » avant la notion « d’Unité Nationale »; ce qui nous permettra de mieux diviser les populations des Etats-Nations, et ainsi les affaiblir dans leur autorité, et dans leur capacité de manoeuvrer. Poussé à ces extrêmes limites, mais sur le plan international, ce concept, dans le futur, poussera les ethnies des différentes Nations à se regrouper pour revendiquer, individuellement, chacune leur propre part du « Pouvoir »; ce qui achèvera de ruiner les Nations, et les fera éclater dans des guerres interminables.

Lorsque les Etats-Nations seront ainsi affaiblis par autant de luttes intestines, toutes fondées sur la reconnaissance des « Droits des Minorités » à leur Indépendance; que les nationalistes divisés en différentes factions culturelles et religieuses s’opposeront aveuglément dans des luttes sans issue; que la jeunesse aura totalement perdu contact avec ses racines; alors nous pourrons nous servir des Nations-Unies pour commencer à imposer notre Nouvel Ordre Mondial.

D’ailleurs, à ce stade-là, les « Idéaux Humanitaires, Sociaux et Historiques » des Etats-Nations auront depuis longtemps éclaté sous la pression des divisions intérieures.

Fin du Document des 6.6.6. daté de fin Juin 1967.

Dix huit ans plus tard, soit (6.6.6.) dans le temps, se tint une autre Réunion d’importance au Canada.

Le Groupe des 6.6.6. se réunit encore une fois à Toronto, à la fin de Juin 1985, mais cette fois-ci afin de finaliser les dernières étapes devant déboucher, et sur la chute des Etats-Nations, et sur la prise du Pouvoir International par les Nations-Unies.

DOCUMENT: « L’AURORE ROUGE »


http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/13116-protocole-de-toronto/


Document de Fin Juin 1985.

Titre du document des 6.6.6.: L’AURORE ROUGE.



Serge Monast

Le Protocole de Toronto (6.6.6.). Québec année zéro,

International free press agency « Intelligence report »,

Publié en mars 1995,

dans Murmures d’Irem, no 7.


 

But du Projet Mondialiste:


ETABLISSEMENT DE L’OCCULTE MONDIAL

Moyens de Financement du Projet:


Contrôle

  • du F.M.I.,

  • du G.A.T.T.,

  • de la Commission de Bruxelles,

  • de l’OTAN,

  • de l’O.N.U.

  • et d’autres Organismes Internationaux.

    Les dernières dix-huit années furent très profitables pour l’avancement de nos projets mondiaux.

Je peux vous dire, Frères, que nous touchons maintenant presque au but.

La chute des États-Nations n’est plus qu’une question de temps, assez court, dois-je vous avouer en toute confiance.

Grâce à nos Agents d’infiltration et à nos moyens financiers colossaux, des progrès sans précédents ont maintenant été accomplis dans tous les domaines de la Science et de la Technologie dont nous contrôlons financièrement les plus grandes corporations.


Depuis les réunions secrètes avec M. de Rotschild dans les années 56, et qui avaient pour but de mettre au point le développement, et l’implantation mondiale des « Ordinateurs », il nous est maintenant possible d’entrevoir la mise en place d’un genre « d’Autoroute Internationale » où toutes ces machines seraient reliées entre elles.

Car, comme vous le savez déjà, le contrôle direct et individuel des populations de la planète, serait à tout le moins totalement impossible sans l’usage des Ordinateurs, et leur rattachement électronique les uns par rapport aux autres en un vaste « Réseau Mondial ».

Ces machines d’ailleurs ont l’avantage de pouvoir remplacer des millions d’individus.

De plus, elles ne possèdent ni conscience, ni morale aucune; ce qui est indispensable pour la réussite d’un projet comme le nôtre.

Surtout, ces machines accomplissent, sans discuter, tout ce qui leur est dicté. Elles sont des esclaves parfaits dont ont tant rêvé nos prédécesseurs, mais sans qu’ils aient été à même de se douter qu’un jour, il nous serait possible d’accomplir un tel prodige.

Ces machines sans patrie, sans couleur, sans religion, sans appartenance politique, sont l’ultime accomplissement et outil de notre Nouvel Ordre Mondial.

Elles en sont la « Pierre angulaire » !

L’organisation de ces machines en un vaste « Réseau mondial » dont nous contrôlerons les leviers supérieurs, nous servira à immobiliser les populations.

Comment ?

Comme vous le savez, la structure de base de notre Nouvel Ordre Mondial est composée, dans son essence, d’une multitude de « Réseaux » divers couvrant chacun toutes les sphères de l’activité humaine sur toute l’étendue de la planète.

Jusqu’à ce jour, tous ces « Réseaux » étaient reliés entre eux par une base idéologique commune: celle de l’Homme comme étant le « Centre » et « l’Ultime Accomplissement » de l’Univers.

Ainsi, grâce à tous ces « Réseaux » unis par le lien de la « Nouvelle Religion de l’Homme pour l’Homme », nous avons pu facilement infiltrer tous les secteurs humains dans tous les pays Occidentaux, et en modifier la base « Judéo-chrétienne ».

Le résultat est qu’aujourd’hui, cet Homme, qu’il fasse partie du Politique, de l’Économique, du Social, de l’Éducation, du Scientifique ou du Religieux, a déjà, depuis notre dernière Réunion de fin Juin 67, abandonné son héritage passé pour le remplacer par notre idéal d’une Religion Mondiale basée uniquement sur l’Homme. Coupé ainsi qu’il est dorénavant de ses racines historiques, cet Homme n’attend plus, en définitive, que lui soit proposé une nouvelle idéologie.

Celle-ci, bien entendue, est la nôtre; celle du « Village Communautaire Global » dont il sera le « Centre ».

Et c’est précisément ce que nous lui apporterons en l’encourageant à faire partie, « Corps et Âme », de ce « Réseau Électronique Mondial » où les frontières des États-Nations auront été à tout jamais abolies, anéanties jusqu’à leurs racines les plus profondes.

Pendant que cet homme égaré sera absorbé par son enthousiasme aveugle à faire partie de sa nouvelle « Communauté Mondiale » en faisant partie de ce vaste « Réseau d’Ordinateurs », pour notre compte, nous verrons, à partir des leviers supérieurs qui lui seront cachés, à le ficher, à l’identifier, à le comptabiliser, et à le rentabiliser selon nos propres objectifs.

Car à l’intérieur de cette « Nouvelle Société Globale », aucun individu ayant un potentiel de « Rentabilité » pour nous, ne pourra nous échapper.

L’apport constant de la « Technologie Électronique » devra nous assurer de tous les moyens pour ficher, identifier, et contrôler tous les individus des populations de l’Occident.

Quant à ceux qui ne représenteront aucune « Rentabilité Exploitable » par nous, nous verrons à ce qu’ils s’éliminent d’eux-mêmes à travers toutes les guerres intestines locales que nous aurons pris soin de faire éclater ici et là en nous ayant servi, et de la « Chute de l’Économie » des États-Nations, et des « Oppositions et des Revendications » des divers groupes composant ces mêmes États.

Voici donc la manière détaillée par laquelle nous procéderons d’ici 1998 pour paver la route à la naissance de notre « Gouvernement Mondial ».

Protocole de Toronto (2), vers le Nouvel Ordre Mondial :

Voici donc la manière détaillée par laquelle nous procéderons d’ici 1998 pour paver la route à la naissance de notre « Gouvernement Mondial ».

1. – Décupler la « Société des Loisirs » qui nous a été si profitable à date.

En nous servant de l’invention du « Vidéo » que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse.

Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts.

Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n’a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit.

Il est un « Individualiste » par nature, et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités.

D’ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en se servant du désabusement de cette dernière !

2. – Encourager la « Contestation Étudiante » pour toutes les causes rattachées à « l’Écologie ».

La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les États-Nations à échanger leur « Dette Intérieure » contre la perte de 33 % de tous leurs territoires demeurés à l’état sauvage.

3. – Comblons le vide intérieur de cette jeunesse en l’initiant, dès son tout jeune âge, à l’univers des Ordinateurs.

Utilisons, pour cela, son système d’éducation. Un esclave au service d’un autre esclave que nous contrôlons.

4. – Sur un autre plan, établissons le « Libre-Echange International » comme étant une priorité absolue pour la survie économique des États-Nations.

Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des « Nationalistes » de toutes les Nations; à les isoler en factions diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces Nations.

5. – Pour nous assurer à tout prix de la réussite d’une telle entreprise, faisons en sorte que nos Agents déjà infiltrés dans les Ministères des Affaires Intergouvernementales et de l’Immigration des États-Nations fassent modifier en profondeur les Lois de ces Ministères.

Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l’intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d’ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux).

Par des campagnes de Presse bien orchestrées dans l’opinion publique des États-Nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet, de déstabiliser leur économie intérieure, et de faire augmenter les tensions raciales à l’intérieur de leur territoire.

Nous verrons à faire en sorte que des groupes d’extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d’immigrants; ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des Nations visées.

6. – Ce « Libre-Echange » qui, en réalité, n’en est pas un car il est déjà contrôlé par nous tout au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en « Trois Commissions Latérales »:

[celle de l'Asie, celle de l'Amérique, celle de l'Europe].

Il nous apportera la discorde à l’intérieur des États-Nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos Multinationales.

7. – Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l’idée de « l’Économie de Marché », tels les pays de l’Est de l’Europe, en Russie et en Chine par exemple.

Nous nous fichons bien, pour l’instant, si leur population représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs.

Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir accès, en premier lieu, à une « Main-d’œuvre-Esclave » (à bon marché et non syndiquée) que nous offrent ces pays et ceux du Tiers-monde.

D’ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ?

Ne font-ils pas appel à l’aide étrangère, et aux prêts de notre « Fond Monétaire International » et de notre « Banque Mondiale » ?

Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous.

Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l’illusion d’une « Libération Économique », d’une « Liberté Politique » alors qu’en réalité, nous les dominerons par l’appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s’acquitter.

Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du [Bien-Etre Économique] car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix.

Par contre, sans qu’elles s’en aperçoivent au début, de plus en plus d’industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux.

Ces fermetures augmenteront le chômage, et apporteront des pertes importantes de revenus pour les États-Nations.

8. – Ainsi nous mettrons sur pied une « Économie Globale » à l’échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des États-Nations.

Cette nouvelle économie sera au-dessus de tout; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle.

Elle dictera ses propres « Politiques Mondiales », et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l’échelle mondiale.

9. – Par cette « Economie Indépendante » n’ayant de Lois que nos Lois, nous établirons une « Culture de Masse Mondiale ».

Par le contrôle international de la Télévision, des Médias, nous instituerons une « Nouvelle Culture », mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu’aucune « Création » future ne nous échappe.

Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront survivre. Fini donc ce temps où des « Créations Culturelles Indépendantes » mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.

10. – Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des États-Nations (telles celles des États-Unis) dans des buts humanitaires.

En réalité, ces « Forces » nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté.

Ainsi les pays du Tiers-Monde et d’autres semblables à eux ne pourront pas être en mesure d’échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre-esclave.

11. – Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier (libérer l’homme de la dureté du travail).

Nous l’orienterons en fonction de la retourner contre l’homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n’aura pas le choix de devenir notre esclave, et même un futur criminel.

12. – Tous ces transferts à l’étranger de nos Multinationales, et la réorganisation mondiale de l’économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux.

Cette situation sera d’autant plus réalisable parce qu’au départ, nous aurons privilégié l’importation massive des produits de base à l’intérieur des États-Nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces Etats par l’emploi exagéré de leur population à la production de services qu’ils ne pourront plus payer.

Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d’assistés sociaux de tous genres, d’illettrés, de sans abris.

13. – Par des pertes de millions d’emplois dans le secteur primaire; à même les évasions déguisées de capitaux étrangers hors des Etats-Nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l’harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.

14. – Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des Etats-Nations nous fourniront le prétexte d’utiliser notre F.M.I. pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des « Budgets d’Austérité » sous le couvercle de la réduction illusoire de leur « Dette Nationale »; de la conservation hypothétique de leur « Cote de Crédit Internationale »; de la préservation impossible de la « Paix Sociale ».

15. – Par ces « Mesures Budgétaires d’Urgence », nous briserons ainsi le financement des Etats-Nations pour tous leurs « Méga-Projets » qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l’économie.

16. – D’ailleurs toutes ces mesures d’austérité nous permettront de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l’Énergie, de l’Agriculture, du Transport et des Technologies nouvelles.

17. – Ces mêmes mesures nous offriront l’occasion rêvée d’instaurer notre « Idéologie de la Compétition Économique ». Celle-ci se traduira, à l’intérieur des Etats-Nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec [Remises de Médailles pour Services rendus]; ce qui nous ouvrira les portes à l’instauration partout de notre « Technologie de Contrôle ». Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des « Ordinateurs » à notre service.

18. – Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur la main d’œuvre « Policière et Militaire » des Etats-Nations. Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une « Conscience Judéo-chrétienne ». Cette « Restructuration des Corps Policiers et Militaires » nous permettra de limoger sans contestation, le personnel âgé, de même que tous les éléments ne véhiculant par nos principes mondialistes. Ceux-ci seront remplacés par de jeunes recrues dépourvues de « Conscience et de Morale », et déjà toutes entraînées, et favorables à l’usage inconsidéré de notre « Technologie de Réseaux Électroniques ».

19. – Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de « Coupures Budgétaires », nous veillerons au transfert des bases militaires des Etats-Nations vers l’Organisation des Nations-Unies.

20. – Dans cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du « Mandat International des Nations-Unies ».

De « Force de Paix » sans pouvoir décisionnel, nous l’amènerons à devenir une « Force d’Intervention » où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des Etats-Nations.

Ceci nous permettra d’effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces États de manière à ce qu’aucun d’entre eux, dans l’avenir, ne soient suffisamment puissants (indépendants) pour remettre en question notre « Pouvoir Mondial ».

21. – Pour accélérer ce processus de transfert, nous impliquerons la force actuelle des Nations-Unies dans des conflits impossibles à régler. De cette manière, et avec l’aide des Médias que nous contrôlons, nous montrerons aux populations l’impuissance et l’inutilité de cette « Force » dans sa forme actuelle.

La frustration aidant, et poussée à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des Etats-Nations à supplier les instances internationales de former une telle « Force Multi-Nationale » au plus tôt afin de protéger à tout prix la « Paix ».

22. – L’apparition prochaine de cette volonté mondiale d’une « Force Militaire Multi-Nationale » ira de pair avec l’instauration, à l’intérieur des Etats-Nations, d’une « Force d’Intervention Multi-Juridictionnelle ».

Cette combinaison des « Effectifs Policiers et Militaires », créée à même le prétexte de l’augmentation de l’instabilité politique et sociale grandissante à l’intérieur de ces États croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales.

Ici, l’utilisation à outrance de l’identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.

23. – Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des Etats-Nations permettra de faire converger le tout vers l’obligation de la mise en place d’un « Centre Mondial Judiciaire ».

Ce « Centre » permettra aux différents « Corps Policiers des Etats-Nations » d’avoir rapidement accès à des « Banques de Données » sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète.

L’image d’une meilleure efficacité judiciaire, et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le « Militaire », nous aideront à mettre en valeur la nécessité d’un « Tribunal International » doublé d’un « Système Judiciaire Mondial »; l’un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l’autre pour les Nations.

24. – Au cours de la croissance acceptée par tous de ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l’intérieur des territoires des Etats-Nations.

Pour ce faire, nous accélérerons le « PLAN ALPHA » mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs.

Ce « Plan » à l’origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd’hui:

Par l’intervention de « Tireurs fous », créer un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu.

Orienter les actes de violence de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliées à des allégeances religieuses de tendance « Traditionnelle », ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu.

Aujourd’hui, afin d’accélérer ce « Contrôle des Armes à Feu », nous pourrons utiliser la « Chute des Conditions Economiques » des Etats-Nations qui entraînera avec elle, une déstabilisation complète du Social; donc augmentation de la violence.

Je n’ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, Frères, les fondements de ce « Contrôle » des armes à feu.

Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des États visés.

Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l’Allemagne de 1930 avec les nouvelles « Lois » mises en application à l’époque;

Lois d’ailleurs sur lesquelles sont fondées les Lois actuelles des Etats-Nations pour ce même contrôle.

25. – Les dernières « Etapes » se rapportent à la « PHASE OMEGA » expérimentée à partir des expérimentations effectuées au début des années 70.

Elles renferment la mise en application, à l’échelle mondiale, des « Armes Electro-Magnétiques ».

Les « Changements de Climat » entraînant la destruction des récoltes; la faillite dans ces conditions, des terres agricoles; la dénaturation, par moyens artificiels, des produits alimentaires de consommation courante; l’empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée, et l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture; tout cela, Frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des Etats-Nations.

L’avenir du « Contrôle des Populations » de ces Etats passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l’échelle mondiale, et par la prise de contrôle des principales « Routes Alimentaires » de la planète.

Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser l’Electro-Magnétique, entre autre, pour déstabiliser les climats des Etats les plus productifs sur le plan agricole.

Quant à l’empoisonnement de la nature, elle sera d’autant plus accélérée que l’augmentation des populations l’y poussera sans restriction.

26. – L’utilisation de l’Electro-Magnétique pour provoquer des « Tremblements de Terre » dans les régions industrielles les plus importantes des Etats-Nations contribuera à accélérer la « Chute Economique » des Etats les plus menaçants pour nous; de même qu’à amplifier l’obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.

27. – Qui pourra nous soupçonner ? Qui pourra se douter des moyens utilisés ?

Ceux qui oseront se dresser contre nous en diffusant de l’information quant à l’existence et au contenu de notre « Conspiration », deviendront suspects aux yeux des autorités de leur Nation et de leur population.

Grâce à la désinformation, au mensonge, à l’hypocrisie et à l’individualisme que nous avons créé au sein des peuples des Etats-Nations, l’Homme est devenu un Ennemi pour l’Homme.

Ainsi ces « Individus Indépendants » qui sont des plus dangereux pour nous justement à cause de leur « Liberté », seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs.

L’esclavage des enfants, le pillage des richesses du Tiers-Monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l’abrutissement de la jeunesse des Nations, l’idéologie du « Respect de la Liberté Individuelle » diffusée au sein des Eglises Judéo-Chrétiennes et à l’intérieur des Etats-Nations, l’obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation: « les Restrictions Budgétaires »; tout cela nous permet enfin de voir l’accomplissement ancestral de notre « Rêve »: celui de l’instauration de notre « NOUVEL ORDRE MONDIAL ».

Fin du Document de Fin Juin 1985.

http://nom666.over-blog.com/article-7352022.html

http://nenki.com/conspir/protocoles_toronto.html

http://nom666.over-blog.com/article-7352027.html

 

 

Serge Monast

Né en 1945 – mort à Montréal le 5 décembre 1996

journaliste d’enquête, poète, essayiste et auteur canadien (québécois).

Éléments biographiques

Disciple de l’essayiste québécois René Bergeron et de l’ancien commandant de la marine canadienne William Guy Carr, Monast fut également proche des défenseurs du crédit social.

Au début des années 1990, il se consacre à la rédaction d’ouvrages sur le thème du Nouvel Ordre Mondial et de conspirations ourdies par des sociétés secrètes, en particulier par les Illuminati.

Il fonde l’Agence Internationale de Presse libre (AIPL) où il publie la plupart de ses « enquêtes ».
Durant cette période, il s’était fait remarquer au
 Québec lors d’une entrevue avec l’ésotériste et ufologiste Richard Glenn dans le cadre de son émission « Ésotérisme expérimental ».[1].
Cet entretien révèle un homme obsédé par l’idée d’un
 Gouvernement Mondial à propos duquel il met en garde ses auditeurs et les incite à la méfiance.

En 1995, il fait paraître un document intitulé les « Protocoles de Toronto », un livre fait selon le modèle des Protocoles des sages de Sion 
où il dévoile l’activité secrète d’un groupe
 maçonnique, les « 666 », rassemblant tous les vingt ans les puissants de ce monde
en vue de l’établissement du
 Nouvel Ordre Mondial et du contrôle mental des individus[2].

Se disant traqué par les hautes instances policières pour avoir trempé dans des « réseaux d’informations interdites »,
Monast meurt d’une crise cardiaque le 5 décembre 1996
[3].

Les thèses de Monast circulent beaucoup clandestinement sur Internet ; elles ont influencé notamment le pasteur protestant intégriste américain Texe Marrs.
Certaines de ses enquêtes ont été réédités par l’éditeur français
 Jacques Delacroix (Châteauneuf, Éditions Delacroix), lui-même disciple de Monast.

 Thèse conspirationiste de l’assassinat

La mort de Monast a été jugée « suspecte » par des conspirationistes qui croient qu’il aurait été assassiné en raison de ses enquêtes
sur des sujets confidentiels et des informations compromettantes qu’il aurait reçu.
C’est le cas par exemple de Jacques Delacroix qui le présentait, selon l’expression de
 Pierre-André Taguieff[4], comme un « héros et martyr de l’ésotérisme conspirationniste » :

Au mois de décembre 1996, à Montréal, Serge Monast, de l’Agence Internationale de la Presse Libre, dont les activités étaient uniquement axées sur le journalisme d’enquête internationale aux niveaux économique, politique, militaire et médical, dévoilait des informations si stupéfiantes qu’elles lui coûtèrent la vie.

 Neuf ans après, ses informations se confirment les unes après les autres.

Il est vrai qu’il était informé par des politiciens repentis, des agents des services secrets écœurés ;

il recevait également des documents classifiés, ultra confidentiels, souvent anonymement ou transmis par des confrères situés aux quatre coins du monde[5].

www.nudge.net : tout le monde peut créer de la musique

Classé dans : Fun — uriniglirimirnaglu @ 0 : 20

http://embed.inudge.net/nudge.swf » />http://embed.inudge.net/nudge.swf » flashvars= »id=g78a&autoPlay=true » type= »application/x-shockwave-flash » wmode= »window » width= »390″ height= »400″>

13 octobre 2011

Lettre de réponse (de Jean-Luc Mélenchon) à Arnaud Montebourg

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 47

extrait du blog de Jean-Luc Mélenchon


Lettre de réponse à Arnaud Montebourg

Ce billet a été lu 12 162 fois.

Exporter ce billet au format pdfEnvoyer ce billet à un amiImprimer ce billet

Cher Arnaud Montebourg, 
 

J’ai lu la lettre que tu as envoyée à tes compétiteurs de la primaire socialiste. Tu as voulu qu’elle soit « ouverte ». Je me sens concerné. En effet, tu t’adresses aux deux socialistes qui pourraient être candidats à l’élection présidentielle. Je le serai pour ma part en toute certitude, au nom du Front de Gauche. Les questions que tu poses concernent toute la gauche et tous nos concitoyens.

J’ai donc souhaité y répondre.

Le nombre de votants aux primaires organisées par le Parti socialiste pour désigner son candidat à l’élection présidentielle montre une volonté d’intervention populaire. Celle-ci marque je crois les temps politiques nouveaux dans lesquels nous sommes entrés. Car désormais le grand nombre sent bien que les dogmes suivis jusqu’à présent par les pouvoirs en place mènent le monde à une impasse. Chacun se sent dès lors invité à se mêler des affaires publiques. Bonne nouvelle !

En t’écrivant, je veux donc contribuer à ce débat démocratique indispensable pour que l’élection présidentielle ne se réduise pas à une compétition de personnes mais permette aux citoyens d’exercer en toute lumière une souveraineté éclairée par le débat argumenté.

Je veux aussi entamer à cette occasion une discussion ouverte à gauche sur les conditions concrètes et précises qui permettront à un gouvernement de mener une politique alternative à celle de la droite, à l’heure où pourtant les gouvernements sociaux-démocrates dans toute l’Europe adoptent des plans d’austérité en tout point contraires à leurs engagements de campagne.

Les trois questions que tu poses me paraissent essentielles. J’y réponds précisément et y ajoute une quatrième qui à mes yeux les conditionne toutes.

1°) Le contrôle politique du système financier

Je défends la mise sous contrôle social des banques afin de soumettre la finance à la loi de l’intérêt général. Le programme du Front de Gauche propose de combattre la spéculation et la financiarisation de notre économie en interdisant les ventes de gré à gré, les ventes à découvert et les produits spéculatifs et en bloquant les échanges de capitaux avec les paradis fiscaux. Nous imposerons également la séparation des banques de dépôt et des banques d’investissement. Nous interdirons les stock-options, les LBO et les engagements hors bilan et obligerons les entreprises à la transparence financière. Les mouvements internationaux de capitaux à des fins de spéculation et de placement financier seront contrôlés et taxés à nos frontières. Nous interdirons la libre action des agences de notation et des hedge funds en Europe. Un pôle public financier sera créé pour contribuer à produire et partager autrement les richesses. Enfin, la Banque Centrale Européenne doit prêter aux Etats pour casser la spéculation et mettre le financement des biens publics à l’abri des appétits des investisseurs privés.

2°) Le protectionnisme européen, social et écologique

Je combats le dogme du libre-échange pour des raisons à la fois écologiques et sociales. Je veux réduire les transports de marchandises inutiles pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Et je récuse la réduction des normes sociales et environnementales par la mise en concurrence des systèmes sociaux et fiscaux nationaux. Je prône une relocalisation écologique maximale de notre production agricole et industrielle. Pour cela, le Front de Gauche défend l’instauration d’un visa social et écologique qui permettra de bloquer les productions délocalisées pour des raisons de dumping social et fiscal. Il propose l’institution de protections et de normes sociales et environnementales communes aux Européens, avec, par exemple des prélèvements nationaux concertés sur les réimportations en Europe de productions délocalisées et une taxe « kilométrique » de manière à réduire les transports de marchandises évitables. Nous instaurerons un droit de reprise des entreprises par leurs salariés en cas de délocalisation ou de fermeture. J’ajoute que le contrôle des mouvements de capitaux que nous instaurerons permettra aussi de taxer lourdement les investissements supports des délocalisations.

3°) la VIe République et la lutte contre la corruption

Le Front de Gauche se prononce sans ambiguïté pour une Sixième République parlementaire. Nous voulons en finir avec ce régime qui dépolitise le débat public et organise le dessaisissement des citoyens. La méthode que le Front de Gauche avance pour rédiger cette nouvelle Constitution est celle qu’ont suivie avec succès les peuples qui ont fait avant nous le choix de la révolution citoyenne, la convocation d’une Assemblée Constituante dès le début du mandat. Mon ambition est donc d’être le dernier président de la Cinquième République.

Quant à la corruption, je la tiens pour un symptôme de la décomposition de notre République. Elle prospère en raison du fonctionnement oligarchique des institutions, qui mêlent étroitement possédants et cercles dirigeants de l’Etat. Elle est la conséquence de l’accumulation de richesse par quelques-uns. Ceux-là jouissent de ce fait d’un pouvoir d’influence indécent contraire à l’égalité des citoyens. Elle se nourrit de la colonisation de l’Etat par les intérêts particuliers, permise par la libéralisation des services publics et la confusion qu’elle entraîne entre public et privé. Elle est encouragée par le fonctionnement des institutions européennes, où les lobbies font la loi. Nous combattrons la corruption sur tous ces fronts : mise au pas de l’oligarchie par la création d’un revenu maximum, instauration d’un régime parlementaire permettant le contrôle effectif de l’exécutif, abrogation des libéralisations de services publics, pôle public du médicament, nouveau traité européen conditionnant tout transfert de souveraineté à un contrôle démocratique de son usage.

Voici donc mes réponses aux trois points que tu évoques. Je serais incomplet si je n’en ajoutais un quatrième. Je crois que tu en seras d’accord puisque, comme nous, tu as voté non au Traité constitutionnel européen et à sa copie conforme le Traité de Lisbonne. Rien ne pourra être fait de ce que j’ai dit précédemment sans remise en cause du Traité européen de Lisbonne. Celui-ci interdit en effet toute entrave à la libre circulation des capitaux, promeut le libre-échange généralisé, fait échapper une part croissante de notre législation à la souveraineté populaire et officialise le pouvoir corrupteur des lobbies. C’est pourquoi nous organiserons un référendum pour proposer au peuple français une liste de dispositions sur lesquels la France désobéira sans attendre aux traités européens, prélude à une refondation de l’Union toute entière.

Reçois, cher Arnaud, mes félicitations pour le combat que tu as mené au sein de ces primaires et qui a permis de faire progresser tant d’idées que nous avons en commun.

Jean-Luc Mélenchon

Candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle

La réponse (de Benoît Hamon, Henri Emmanuelli et Marie-Noëlle Lienemann) à la lettre d’Arnaud Montebourg

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 41

Extrait du blog de Marianne2

Cher Arnaud, 
  
L’ampleur de la mobilisation citoyenne de dimanche dernier a témoigné d’une formidable aspiration au changement dans notre pays. Les 2,5 millions d’électeurs ont voulu signifier, par leur vote, qu’ils attendaient de la gauche qu’elle soit à la hauteur des enjeux. Il y a urgence à tourner la page du sarkozysme et à retrouver le chemin du redressement de la France. 
  
Le résultat de dimanche nous a aussi conforté dans nos convictions : la majorité de celles et ceux qui se sont déplacés le 9 octobre pensent que pour battre la droite, il faut une gauche décomplexée ; Une gauche qui ne se résout pas à l’accompagnement du système, mais qui œuvre à sa transformation radicale. Une gauche qui ne se résigne pas à la domination des marchés, mais qui résiste et qui propose un autre chemin pour la France et pour l’Europe. 
  
Ton bon score traduit cette tendance générale, et nous nous en félicitons. Nous jugeons néanmoins injuste et faux de renvoyer dos-à-dos Martine Aubry et François Hollande au prétexte qu’ils seraient « les deux faces d’une même médaille ». 
  
Il ne s’agit pas seulement de « trancher entre deux tempéraments » : cela renverrait les primaires à une simple compétition pour le leadership, et donc à une lecture très « Vème république » d’un exercice démocratique qui est, et tu es le premier à le répéter, bien autre chose que cela ! Au contraire, le choix du deuxième tour revêt une importance décisive. D’un point de vue stratégique, d’un point de vue idéologique. 
  
Nous prenons très au sérieux le débat que tu lances sur des thèmes qui nous sont chers. Nous sommes heureux de partager des priorités qui sont les nôtres et que nous portons avec constance, depuis longtemps parfois. Heureux qu’elles trouvent aujourd’hui un écho positif parmi les citoyens et les autres candidats aux primaires. 
  
Bien sûr, le PS n’a pas encore opéré cette révolution intellectuelle que nous appelons de nos vœux. Mais il serait dommage de ne pas se réjouir des évolutions positives et de ne pas acter les avancées. 
  
Nous avons choisi de soutenir Martine Aubry dès le premier tour précisément parce qu’elle a su, sur des points essentiels, tourner le dos à l’idéologie dominante. Parce qu’elle a pris la mesure de l’ampleur de la crise, et qu’elle en tire des conclusions politiques. En tout cas, elle a, lors de la préparation du projet des socialistes, parfois en dépit de résistances persistantes, fait bouger les lignes et permis des évolutions importantes répondant à l’exigence d’un changement de cap que nous défendons. 
  
Ainsi, quand Martine Aubry s’engage résolument pour la réorientation de la construction européenne, qui passe par le « juste échange » et l’adoption de nouvelles stratégies industrielles, monétaires et fiscales, elle est en phase avec les préoccupations des Français qui ont pu manifester leur désaccord à une autre époque sur ce sujet-là. Face à la mondialisation libérale et son cortège de délocalisations, nous avons besoin d’Europe. Mais pas de celle qui se construisait hier, qui stagne et échoue aujourd’hui. 
  
En proposant de mettre en place une taxe sur les transactions financières à l’échelle européenne, en exigeant une politique monétaire menée par la BCE orientée vers la croissance, l’emploi et la compétitivité des industries de l’Union à l’export, Martine Aubry défend une autre cohérence 
  
En proposant d’instaurer des taxes aux frontières de l’Europe pour exiger de nos partenaires la réciprocité commerciale; en exigeant de renforcer les clauses de sauvegarde dans les accords bilatéraux que l’Union passe avec ses partenaires, Martine Aubry s’engage pour une autre Europe. 
  
Tu jugeras peut-être que c’est insuffisant. Nous pensons, en tous cas, que c’est une bonne base pour construire un rapport de forces favorable aux travailleurs et aux citoyens européens. 
  
Parce qu’elle promeut aussi le retour de l’intervention publique, la création d’un pôle publique bancaire, de fonds d’investissements industriels et la définition d’exigence aux banques, parce qu’elle a fait de la hausse des salaires une exigence et s’engage à mettre sous tutelle judiciaire les entreprises qui engagent des délocalisations ou licenciements boursiers, parce qu’elle veut engager avec volontarisme dès 2012 notre pays sur le chemin de la transition énergétique, nous avons soutenu Martine Aubry dès le premier tour. 
Ces choix, notre parti aurait dû les engager depuis bien longtemps. Force est de constater qu’elle les a assumés comme première secrétaire et aujourd’hui les soutient comme candidate. 
  
Cher Arnaud, nous pensons sincèrement qu’elle incarne mieux que d’autres la volonté de changement. Pas seulement parce qu’elle promeut des idées nouvelles. Mais aussi parce qu’elle a posé des actes. 
  
La vie politico-médiatique est une grande oublieuse, et il est temps de rafraichir à tous la mémoire. 
C’est le choix de Martine Aubry en 2009 qui a fait pencher la balance en faveur des primaires dont tu étais un des principaux instigateurs. 
  
C’est Martine Aubry enfin qui, lors de son discours devant le forum consacré aux institutions en 2011, a esquissé les contours d’une République nouvelle. A cette occasion, elle a dressé un sévère réquisitoire contre la Vème République. Elle a rappelé que la concentration des pouvoirs dans les mains d’une seule personne, la personnalisation à outrance de la vie politique, l’abaissement du Parlement voulu par les constituants de 1958, la prédilection pour le scrutin majoritaire qui gomme la diversité politique, heurtaient profondément notre conscience de gauche. 

Elle a aussi, et c’est heureux, réaffirmé que la gauche croit davantage aux aventures collectives qu’à l’homme (ou à la femme) providentiel (le), davantage à la collégialité dans l’action qu’à la solitude dans la décision.  Et si elle n’est pas allée jusqu’à renuméroter la République, elle a indiqué qu’il fallait opérer la réforme radicale de nos institutions qui permette un réel rééquilibrage des pouvoirs et l’approfondissement de la démocratie.  
Restaurer le lien entre décision et responsabilité en redonnant au Président la « fonction arbitrale » qu’il n’aurait jamais du quitter, atténuer les effets du « parlementarisme rationalisé, étendre les droits de l’opposition, changer le mode de scrutin aux élections législatives, encourager participation citoyenne à l’élaboration des politiques publiques : Martine Aubry s’est engagée sur tout cela. Pour les inlassables promoteurs de la VIème République que nous sommes, ce sont des avancées importantes. 

Cher Arnaud, 

Nous saurons nous rassembler derrière celle ou celui qui remportera la majorité des suffrages du peuple de gauche dimanche prochain. Mais, jusqu’à dimanche, nous voulons éclairer le choix  de nos concitoyens. Rien ne serait pire que de laisser accréditer l’idée selon laquelle il s’agirait juste de départager deux ambitions personnelles, deux « caractères ». Sans vouloir exagérer les divergences, il est sain d’exposer les options différentes. Et de trancher en connaissance de cause. 

Bien sûr, notre combat ne s’arrête pas au 16 octobre. Constants, opiniâtres, nous continuerons à porter nos idées, nos propositions, pour faire gagner la gauche. 
Mais aujourd’hui, il faut être clairs, c’est le vote en faveur de Martine Aubry qui permettra à toutes les Françaises et tous les Français de prendre une gauche d’avance, nécessaire à la construction d’une nouvelle France. 

Amitiés socialistes, 
  
Premiers signataires : 
Benoît Hamon, Henri Emmanuelli, Marie-Noëlle Lienneman. 
  

Pouria Amirshahi, Charente            
Michaël Aurora, Gers            
Guillaume Balas, Paris 
Philippe Bayol, Creuse 
Charlotte Brun, Val d’Oise            
Françoise Castex, Eurodéputée            
Pierre Cheret, Pyrénées-Atlantiques 
Pascal Cherki, Maire du XIVème arrondissement de Paris 
Stéphane Delpeyrat, Landes 
Olivier Dussopt, Député de l’Ardèche 
Olivier Girardin, Aube 
Jérôme Guedj, Président du CG de l’Essonne 
Razzy Hammadi, Seine Saint Denis 
Olivier Harkati, Puy-de-dôme 
Régis Juanico, Député de la Loire 
Bruno Julliard, Paris 
Georges Labazée, Président du CG des Pyrénées Atlantiques 
Renaud Lagrave, Landes 
Claire Le Flecher, Aisne 
Marianne Louis, Essonne 
Emmanuel Maurel, Val d’Oise 
Delphine Mayrargue, Paris 
Jean Michel, Député du Puy de Dôme 
Pierre Pantanella, Aveyron 
Germinal Peiro, Député de Dordogne            
Nadia Pellefigue, Haute-Garonne            
Paul Quilès, ancien ministre            
Liem Hoang-Ngoc, Eurodéputé            
Roberto Romero, Hauts de Seine 
Benoît Secrestat, Dordogne 
Isabelle Thomas, Ile-et-Vilaine 
Pascal Usseglio, Loir-et-Cher 
Michel Vergnier, Député de la Creuse 

La réponse (de Nicolas Dupont-Aignan) à la lettre d’Arnaud Montebourg

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 39

Extrait du blog de Marianne2

Cher Arnaud, 

Tu as brillamment défendu au cours de la primaire socialiste les idées modernes qui seules permettront de sauver notre pays de la débâcle. 

En effet, lorsque tu évoques la nécessité de reprise en main par le politique du secteur financier et la mise « sous tutelle » des banques, tu apportes une réponse à la fois morale et technique à la crise financière. 

Lorsque tu refuses les plans de sauvetage européens consistant à faire payer par le contribuable les erreurs de leurs dirigeants et des banques, tu t’intéresses à la cohésion de notre pays tout en te préoccupant de l’augmentation de la dette. Tu donnes aussi une bouffée d’air pur aux artisans, commerçants, TPE et PME qui sont les forces vives économiques de notre pays. 

Lorsque tu exiges la séparation des banques de dépôt et d’affaires, tu reprends une proposition que je défends depuis longtemps car elle est techniquement et de l’avis des meilleurs spécialistes de nature à améliorer les résultats économiques de notre pays. 

Lorsque tu te bats en faveur du protectionnisme et que tu démontres qu’il s’agit tout autant de défendre un système de valeurs, de promouvoir des standards sociaux et écologiques, que de simplement protéger sa propre industrie nationale, tu as compris que seuls des peuples libres et courageux comme le peuple français pouvaient changer le cours de l’Histoire du monde. Tu refuses ainsi le nivellement généralisé vers le moins-disant social, économique et environnemental. Tu as compris que personne ne gagne rien dans le libre-échange, sauf une toute petite minorité mondialisée et souvent apatride. 

De même, lorsque tu évoques la nécessité d’une évolution radicale de nos Institutions, tu refuses comme je l’ai toujours fais le règne de la magouille et tu prouves ton dégoût de la corruption à tous les niveaux de l’Etat. 

Alors, cher compagnon – puisque c’est ainsi que nous désignons à DLR tous ceux qui luttent contre une mondialisation injuste et destructrice – tu es aujourd’hui face à un choix crucial : le PS ou la France. 

Car tu sais très bien – tu les connais parfaitement – que les concessions que te feront Martine Aubry et François Hollande ne seront que de façade, seulement destinées à draguer tes électeurs et à siphonner ton capital sympathie. Tu sais très bien qu’ils sont les principaux apôtres depuis 30 ans de l’exact contraire de ce que tu défends. Ils sont d’une autre génération, celle qui a tout échoué. Et s’ils te font les yeux doux aujourd’hui, tu sais pertinemment qu’ils ne mettront jamais tes idées au pouvoir. 

Or, tu sais aussi combien les Français, violemment trahi par l’UMP en 2007, sont désormais fragiles et combien 2012 est la dernière chance d’insuffler un espoir dans une vie politique laminée par la défiance légitime de nos concitoyens. 

Cher Arnaud, tu as su comprendre les attentes de nos compatriotes, et tu m’as rejoint sur des positions que je défends depuis 1992 avec Philippe Séguin. Tu as donc désormais une lourde responsabilité : ne pas diluer et assassiner ces solutions qui sont bonnes pour la France dans un programme socialiste dont les fondements même leur sont incompatibles. 

Saisis la chance qui t’est donnée pour ne soutenir aucun candidat et quitter le Parti Socialiste. Un jour, bientôt, une nouvelle génération de patriotes honnêtes et de responsables politiques compétents saura se rassembler pour balayer la caste qui nous a si mal gouverné depuis 30 ans. 

Le clivage droite/gauche n’a plus aucun sens tant que la France ne possède plus de souveraineté sociale, économique et même politique. Le PS comme l’UMP s’approvisionne aujourd’hui chez le même grossiste que tu dénigres tant, le grossiste mondialiste qui détruit les nations au profit de la finance. 

Alors ne trahis pas nos idées sur l’autel d’un maroquin ou d’un appareil politique qui n’hésitera pas de toute façon à te faire la peau. 

Arnaud, la démondialisation ? Chiche ! 

Nicolas Dupont-Aignan, 
Député de l’Essonne et président de Debout la République
 

4 octobre 2011

A New York, le mouvement des indignés prend de l’ampleur

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 56

Le Monde
lun., 03 oct. 2011 14:32 CDT

A New York, le mouvement des indignés prend de l'ampleur dans Politique/Societe 1581644_3_04a7_photographie_d_

Photographie d’une interpellation par les forces de police d’un manifestant du mouvement « Occupy Wall Street », le 19 septembre 2011.Giles Clarke

Publié sur http://fr.sott.net/articles/show/5500-A-New-York-le-mouvement-des-indignes-prend-de-l-ampleur

« Ça monte », lit-on sur la pancarte. Et c’est vrai : « place de la Liberté », comme ils nomment le square qu’ils squattent à deux pas de la Bourse new-yorkaise, les « indignés » américains du mouvement Occupons Wall Street étaient environ 1 500, dimanche 2 octobre, soit trois fois plus que les jours précédents. Beaucoup grâce au maire, Michael Bloomberg, qui avait envoyé ses forces de police, la veille, arrêter les 600 à 700 militants partis traverser le pont de Brooklyn, situé non loin de là. Le soir même, les premières images faisaient le tour du Net. D’un coup, l’intérêt médiatique était monté de plusieurs crans. Fox News, la chaîne de télévision conservatrice, éructait contre cette « bande de fainéants ». 

Kyle Kneitinger, 22 ans, y était. Les policiers, raconte-t-il, les attendaient en nombre et les ont accompagnés jusqu’à ce que les manifestants, parvenus au tiers du pont, ne s’aperçoivent que d’autres forces de l’ordre avançaient vers eux à rebours. Pris au piège. « Personne n’a entendu » lorsqu’un officier a intimé l’ordre d’évacuer les lieux, assure-t-il. Les « indignés » ont-ils cherché à perturber la circulation ? « Ce n’était pas notre projet, dit Kyle, mais c’est arrivé. On ne savait plus quoi faire : certains se sont assis, d’autres se sont mis à courir. Les tabassages ont commencé. » 

Les brutalités n’ont pas trop duré. Quand il a compris que tous seraient raflés, il s’est approché d’un véhicule de police pour se « rendre ». Menotté dans le dos, il s’est retrouvé en cellule. « On était 40, presque tous des nouveaux. » Un formulaire lui a été remis : il y est accusé de « désordre sur la voie publique, entrave à la circulation et obstruction à l’action des autorités ». Huit heures plus tard, il a été relâché, comme ses compagnons. 

A 11 heures, dimanche, il était de retour place de la Liberté. « Ce qui se passe ici est merveilleux », dit cet étudiant en ingénierie électrique de 22 ans, venu de Buffalo, à 650 kilomètres à l’ouest de New York, qui dénonce « les lobbies qui dévoient la démocratie ». Le mouvement s’est d’ailleurs trouvé un slogan unificateur symptomatique : « Nous sommes les 99 % », pour signifier que leur seul adversaire, c’est ce 1 % de « riches » et leurs lobbies. « Ils se sentent invincibles. Tous leur est bon pour faire des profits » et le quotidien des autres 99 % se détériore désespérément, proclame-t-il. 

SALARIÉS, AVEC OU SANS EMPLOI, ET FUTURS DIPLÔMÉS 

Aujourd’hui, le mouvement prend incontestablement de l’ampleur. Il revendique une présence de groupes d’ »occupation » des quartiers d’affaires dans plus de 100 villes, dont les plus grandes : de Houston à Chicago, de Philadelphie à San Francisco. A Boston, les « indignés » campent face au bâtiment de la Réserve fédérale (Fed, la banque centrale américaine). 

A New York, ils se retrouvent en assemblée générale deux fois par jour. Des commissions ont été instaurées, sur les finances, les relations avec le mouvement dans les autres cités. Une infirmerie d’urgence a été créée. Deux sites Internet centralisent la multitude des initiatives et des blogs relaient les activités du mouvement. Twitter est leur organe de connexion. Ils se sont dotés d’un journal de 4 pages : The Occupied Wall Street Journal… 

Désormais, la composition du mouvement évolue également. Jeunes salariés, avec ou sans emploi, et futurs diplômés gagnent en nombre, marginalisant les premiers initiateurs, plus proches d’une mouvance anarchisante. Ils suscitent un intérêt croissant dans les milieux progressistes. A Boston, Michael Moore et le professeur de philosophie de Princeton Cornel West leur ont rendu visite. A New York, ils ont invité le Prix Nobel d’économie Joe Stiglitz et l’économiste Jeff Madrick, récent auteur du best-seller Age of Greed (« Une ère de rapacité »), à s’exprimer devant eux. 

Quant à la référence à la place Tahrir du Caire et aux « indignés » espagnols, elle leur est devenue quasi identitaire.

¤ Nouvelles preuves sur des prisons secrètes de la CIA en Lituanie, selon Amnesty

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 55

Le Monde
jeu., 29 sept. 2011 14:52 CDT

¤ Nouvelles preuves sur des prisons secrètes de la CIA en Lituanie, selon Amnesty dans Politique/Societe 988198_3_cdfc_photo_fournie_pa

Photo fournie par les services américains d’Abou Zoubaydah, date et lieu inconnu.AP

Publié sur http://fr.sott.net/articles/show/5449-Nouvelles-preuves-sur-des-prisons-secretes-de-la-CIA-en-Lituanie-selon-Amnesty

L’organisation Amnesty International, qui affirme détenir de nouvelles preuves dans l’affaire du Palestinien Abou Zoubaydah, a appelé Vilnius, jeudi 29 septembre, à rouvrir l’enquête sur des prisons secrètes de la CIA pour les suspects d’Al-Qaida en Lituanie. Les procureurs doivent « reprendre d’urgence l’enquête », a déclaré Julia Hall, experte d’Amnesty. « Elle doit être complète, efficace, impartiale, indépendante et écouter les victimes présumées. » 

Selon Amnesty et l’ONG de lutte contre la peine de mort Reprieve, le Palestinien Abu Zoubaydah serait arrivé en Lituanie en 2005 à bord d’un vol en provenance du Maroc et aurait été emprisonné dans un site secret. Abou Zoubaydah avait été arrêté au Pakistan en 2002. Il est considéré par les Etats-Unis comme le numéro trois d’Al-Qaida. Selon ses avocats, il a été détenu en Thaïlande, en Pologne, au Maroc et en Lituanie, avant d’être transféré à la base américaine de Guantanamo, en septembre 2006. 

Accepter des prisons secrètes américaine sur son territoire pourrait avoir été, pour la Lituanie, une façon de remercier le président américain George W. Bush pour son soutien à l’entrée de cette ex-république soviétique dans l’OTAN et l’UE en 2004, estiment certains. 

« FAITS CONCRETS » 

Plus tôt dans la journée, les procureurs lituaniens se sont déclarés prêts à rouvrir l’enquête, mais ont souligné qu’il fallait des preuves solides. « Il nous faut des faits concrets concernant l’existence possible de centres de détention illégaux en Lituanie », a déclaré Darius Raulusaitis, vice-procureur général. 

En janvier dernier, le parquet lituanien avait annoncé avoir classé une enquête visant trois anciens chefs des services secrets de ce pays balte, soupçonnés d’abus de pouvoir dans une affaire concernant l’installation de prisons secrètes de la CIA en Lituanie. Les procureurs avaient alors invoqué l’insuffisance de preuves et la prescription des faits. 

Une commission parlementaire lituanienne avait conclu en décembre 2009 que la présence de ces prisons entre 2003 et 2006 était « possible ». Mais elle avait noté que si deux vols liés à la CIA avaient bien été enregistrés à Vilnius en 2003 et en 2005 et trois autres à Palanga, dans l’Ouest, en 2005 et 2006, il était impossible de dire si des détenus étaient à bord. Cependant, aucun de ces vols ne provenait du Maroc. 

UN VOL DE RABAT 

Amnesty et Reprieve évoquent un vol en provenance de Rabat à destination de Vilnius via la Jordanie le 17 février 2005. « L’horaire de ce vol en février 2005 correspond d’après nous à un déplacement en dehors du Maroc de Abou Zoubaydah vers un lieu de détention secret en Europe », a indiqué Julia Hall. 

Crofton Black, chercheur de l’ONG Reprieve, assure que le vol avait été organisé par la société américaine d’ingéniérie informatique Computer Sciences Corporation, qui travaillait avec le gouvernement américain sur le transport des prisonniers. « Ma question est combien d’autres ont eu lieu ? Combien d’avions ? Cela demande une explication plus approfondie », a-t-il ajouté. 

Début septembre, le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Thomas Hammarberg, a sommé la Lituanie ainsi que la Pologne et la Roumanie de s’expliquer sur l’utilisation sur leur territoire de « sites noirs » par la CIA. Selon le commissaire, l’agence américaine a utilisé de tels centres de détention de haute sécurité pour y procéder à des « interrogatoires renforcés » contre des terroristes présumés.

Blue Tube, des vidéos exceptionnelles à voir absolument !

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 53

Blue Tube, c’est ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1593#NAVIGATION

 Broadcast YourSelf !

Miviludes cible Kokopelli, les salons bio et les médecines non agressives

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 50

Sylvie Simon
Sylvie Simon
lun., 13 juin 2011 06:56 CDT

Télécharger la Lettre de désobéissance civile de Sylvie Simon. 

publié sur http://fr.sott.net/articles/show/4155-Miviludes-cible-Kokopelli-les-salons-bio-et-les-medecines-non-agressives

Miviludes cible Kokopelli, les salons bio et les médecines non agressives dans Politique/Societe logo

Logo Kokopelli

En France, les semenciers libres subissent des atteintes à la liberté par les visites réitérées des agents de la Répression des Fraudes, qui, sans doute sans le savoir, sont les complices des « Saigneurs de la Terre », dénoncés en 1997 par Camille Guillou. Ainsi, depuis le début de l’année 2004, l’association Kokopelli, qui œuvre dans le sens de la directive de la Communauté Européenne portant sur la conservation de la biodiversité in situ, est harcelée par les agents de la Répression parce qu’une grande partie des semences de plantes potagères qu’elle distribue sont des semences de variétés anciennes, non-inscrites dans le catalogue officiel. 

Il est scandaleux de constater la pression exercée sur les petits semenciers biologiques qui préservent la biodiversité de notre planète et les plantes qui sont un bien commun, alors que les pollueurs et pilleurs de tout genre continuent à détruire impunément notre environnement, grâce à la complicité des États qui leur distribuent nos deniers sous forme de très fortes subventions, tout en prônant officiellement la « biodiversité ». 

dominique_guillet dans Politique/Societe

Dominique Guillet

Dominique Guillet, Président de l’Association Kokopelli, pose la bonne question :

« Le catalogue officiel aurait-il été érigé non point pour la protection des jardiniers, mais pour la protection des intérêts financiers des grands groupes et multinationales qui ont racheté la quasi-totalité du secteur semencier depuis 40 années ? »

Il est certain qu’il connaît la réponse à cette question. Il rêve d’une planète « avec des semences libres cultivées dans le respect de l’environnement, avec des enfants qui ne meurent plus de faim, avec des jardins et des champs, source de vie et de diversité. » Il conseille à ceux qui possèdent un jardin et aux petits cultivateurs indépendants de semer impérativement de plus en plus de semences interdites, de les donner, les échanger, et produire de jeunes plants de variétés interdites afin de les distribuer autour d’eux et aux pays les plus pauvres, sinon, dans quelques années, il n’y aura plus de semences libres, mais seulement des organismes génétiquement modifiés et des hybrides F1. « Résistons fertilement sinon, dans une dizaine d’années, le jardinage familial sera interdit pour cause d’homogénéisation : il sera devenu une activité à hauts risques bactérien et sociologique. » Espérons qu’ils seront nombreux à l’écouter et que la distribution des variétés interdites évitera leur disparition. 

Cela fait plus de dix ans que l’Association Kokopelli est victime de la mafia semencière et des tracasseries émanant des « tutelles » du Ministère de l’Agriculture. Elle fait peur aux pouvoirs en place non parce qu’elle vend des graines de tomates ou autres légumes, mais parce qu’elle prône l’autonomie, le jardinage familial, la véritable agro écologie, la production autonome de semences, la résistance des paysans du Tiers-Monde. Elle s’oppose à l’agriculture chimique, mortifère et cancérigène et le contrôle des peuples par les multinationales de l’agrochimie et de la semence avec la complicité des dirigeants des nations qui ne sont que des pantins dans les mains de ces prédateurs. 

3511724_ogm_la_nourriture_g_n_

Parmi eux, le Momagri (Mouvement pour une Organisation Mondiale de l’Agriculture), un lobby international soutenant les OGM et prônant une gestion globale de l’agriculture sur terre. Sous couvert de défense des agriculteurs, ce groupe d’intérêts privés fait pression sur les gouvernements et les instances démocratiques afin d’obtenir des législations favorables aux membres du Momagri. Or, parmi les fondateurs du lobby, on trouve Pierre Pagesse, président de Limagrain, leader français des OGM, et Georges Fenech, apôtre de la tolérance zéro, Président actuel de la Miviludes, et payé par notre gouvernement pour être le délateur des risques sectaires qui menacent la santé des consommateurs de nourriture et médecine naturelles. Pourquoi ces privilèges dans un pays qui les a, théoriquement, abolis depuis plus de 200 ans ? 

C’est lui qui clamait dans les médias que « 60 000 enfants étaient en danger » en France à cause des pratiques de leurs parents, 
alors que le directeur central des Renseignements Généraux Joël Bouchité estimait, quant à lui, que leur nombre s’élevait « tout au plus à quelques dizaines ». Personne n’en a voulu à cet individu d’exagérer à ce point afin de justifier l’existence et les dépenses de la Miviludes. 
 

2192651393_eec1fb4397

En effet, le dernier rapport de la cour des Comptes a épinglé la voiture de fonction avec chauffeur mise à la disposition de Georges Fenech par le ministère de l’Intérieur, dépense évaluée à plus de 80 000 euros par an, sans compter ses voyages en Guadeloupe, Polynésie, et Nouvelle-Calédonie, afin de traquer le sectarisme avec l’aide de sa conseillère technique, alors que notre gouvernement prône l’austérité. 
Il faut ajouter ces dépenses les frais d’une équipe permanente d’une dizaine de personnes. 

Curieusement, depuis les révélations faites dans la presse internet sur l’appartenance pour le moins étonnante de Georges Fenech au Momagri, le nom de Georges Fenech a disparu du site de la Société. 

À présent, cette secte prétendue « antisecte » s’attaque aux salons bios, concurrents affichés de Momagri, fidèle zélateur des OGM. En effet, lors du salon Bien-être, Médecine douce et Thalasso, qui regroupait 310 stands du 3 au 7 février 2011 à Paris, les organisateurs ont cru bon de diffuser un message de mise en garde à leurs exposants. Ce message les informait que la Miviludes tenait à ce qu’ils soient conscients des possibilités de dérives et les exhortait à rester vigilants, tous diagnostics et allégations thérapeutiques étant à proscrire. Dans ce tract, les organisateurs prévenaient également que la Miviludes se rendrait sur le salon pour observer les stands (produits, documentations) et entendre les discours tenus (stands et conférences). En outre, afin de bien enfoncer le clou, une affiche précisait : « Les pratiques de soins ou de bien-être non réglementées ou non validées scientifiquement peuvent conduire à des dérives, voire à la commission d’infractions pénales. Soyez vigilants si l’on vous conseille de rompre avec votre famille, votre médecin, votre entourage ou votre traitement médical. » 

mediator_

Autrement dit, lorsque les pratiques de soins sont « validées scientifiquement », comme la consommation de Médiator® et autres poisons mortels, vous ne risquez rien de pénal, mais ceux qui ont conseillé de « rompre » avec ces médicaments, tels les lanceurs d’alerte, risqueraient, d’après cette organisation, de comparaitre devant une « commission d’infractions pénales » ! 

Il est surprenant de constater la peur des organisateurs de ce salon, devant les menaces d’une entreprise tellement déconsidérée et de Monsieur Fenech, dont le cheval de bataille est la défense de la médecine conventionnelle, alors que cette médecine est au centre d’une cascade de scandales et que plus de la moitié de la population se soigne par les méthodes dites douces ou complémentaires qui n’ont jamais d’effets secondaires et n’ont jamais déclenché de scandales tels que celui du Médiator, du Vioxx, de la Thalidomide et quelques centaines d’autres qui n’ont pas encore fait couler assez d’encre pour les dénoncer. 

En outre, Georges Fenech, ancien substitut général à la Cour d’appel de Lyon, Président de la Miviludes, que certains appellent monsieur Téfal,tellement il traîne de « casseroles » derrière lui, a été reconnu coupable d’« injures publiques raciales », mais sans condamnation (en France les politiques sont parfois coupables mais jamais condamnables). Cependant, sa conduite l’a obligé à prononcer la dissolution de l’Association Professionnelle des magistrats qu’il présidait et, en décembre 1998, il a dû renoncer à sa nomination au poste de premier juge d’instruction à Paris pour lequel il était pressenti. 

En 2001, ce personnage a été mis en examen dans le cadre de l’affaire de l’Angola Gate, pour avoir reçu un soutien financier significatif du trafiquant d’armes Pierre Falcone, pour sa revue de l’APM. Il s’est alors défendu en prétextant qu’il ignorait l’origine de cet argent. 

267591

Enfin, en mars 2008, le Conseil constitutionnel a annoncé l’annulation de l’élection du député UMP du Rhône Georges Fenech, son compte de campagne ayant été rejeté par les Sages. Il a été déclaré « démissionnaire d’office » et « inéligible pour une durée d’un an à compter du 27 mars 2008 ». Tout cela représente beaucoup de dérapages pour un émule de Saint-Just qui s’est baptisé lui-même « Monsieur tolérance zéro ». 

Aussi, est-il surprenant que les dirigeants d’un salon qui intéresse particulièrement ceux qui pensent autrement que le reste du troupeau, qui mangent bio et se soignent par des médecines naturelles acceptent non seulement les critiques d’individus aussi peu qualifiés pour juger de la santé publique, mais deviennent ses supporters. 

uewb_07_img0472

La Miviludes cherche-t-elle à imiter le sénateur Joseph McCarthy qui voyait des communistes partout comme lui voit des sectes partout , ou le gouvernement du troisième Reich dirigé par Adolf Hitler, qui établissait en 1933 une liste de sectes interdites au nom de « la protection du peuple et de l’État »? Le sieur Fenech cherche-t-il à rédiger une « liste noire » sur laquelle figureraient les résistants à la « pensée unique », ceux qui veulent vivre plus sainement, se soigner autrement que par une médecine chimique qui a montré ces derniers temps, non seulement son incompétence mais aussi ses effets dangereux ? Il est significatif que l’idée de ces listes noires ait germé dans l’esprit de deux malades mentaux dangereux, et soient actuellement reprises par un état qui se prétend défenseur des libertés. 

Pour en terminer avec ce triste personnage, il faut ajouter qu’il a essayé, en vain heureusement, de faire interdire le documentaire Lumière du réalisateur autrichien Peter Arthur Straubinger sur la « nourriture de lumière », sujet bien connu en Asie et qui devrait intéresser tout scientifique curieux de trouver une explication à ces phénomènes, si peu familiers dans notre culture. 

Moulin_des_vallees

Et n’oublions pas, non plus, les nombreuses perquisitions et descentes de police initiées par la Miviludes, comme en octobre 2009 dans le paisible monastère œcuménique du « Moulin des Vallées » en Ille-et-Vilaine, ou en janvier 2010 au centre de Chardenoux en Saône-et-Loire, siège de « Terre du Ciel », ou en février 2011 à Nyons, dans la Drôme, au « Centre d’enseignement de biodynamisme » avec la participation de 70 gendarmes, car : « Selon les éléments recueillis en 2009, la créatrice du centre semblait exercer une emprise mentale sur les stagiaires, avec rupture familiale et professionnelle », alors que les voisins qualifiaient les membres de ce Centre de « gens calmes et discrets ». Le CICNS (Centre d’Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités) conclue :

« Bilan des faits : zéro. Une nouvelle fois, des gens « calmes et discrets » autour desquels planent des rumeurs ineptes concoctées par la Miviludes subissent l’assaut violent de dizaines de gendarmes débarquant chez eux pour les arrêter. Il faut dire que la Miviludes nous avait déjà habitués à d’autres dérives comme cette descente musclée. Pourquoi de telles opérations disproportionnées ? Déploie-t-on de tels moyens militaires pour faire échec aux dealers des banlieues ou aux ultra fanatiques supposés religieux ? »

Il est temps que notre gouvernement corrige son tir et se consacre à poursuivre une véritable « Mafia » pharmaceutique qui lui coûte des milliards et des vies humaines, comme nous le constatons chaque jour davantage, plutôt que de payer des incapables frustrés qui condamnent aveuglément des méthodes qui maintiennent les citoyens en bonne santé et ne participent pas au gâchis constant de notre « chère » Sécurité Sociale.

Faux-suicides de l’OTS : Des mots qui font des morts

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 43

Maurice Fusier
CICNS
dim., 02 oct. 2011 04:30 CDT

Publié sur http://fr.sott.net/articles/show/5479-Faux-suicides-de-l-OTS-Des-mots-qui-font-des-morts

M. Fusier est un journaliste connu et honnête. Après trente années de métier il sait faire son travail et ne s’encombre pas de l’attirail habituel des apprenti publicistes. Son livre sur les morts entourant l’Ordre du Temple Solaire (OTS) est aussi clair qu’argumenté. Sans trancher, il analyse, résume, synthétise une affaire pour le moins mystérieuse. 

Souvenons-nous. À partir d’octobre 1994 une série de tueries vont venir clore l’histoire de l’OTS, « secte » ou plus exactement, organisation templière jusqu’alors peu connue. Dans deux chalets en Suisse, mais aussi au Québec (en 1994) ainsi qu’en France (en 1997) soixante quatorze adeptes sont tués ou se suicident dans des circonstances troublantes. 

Officiellement les justices suisse, canadienne et française vont toutes conclure à des « suicides collectifs » à causalité ésotérique alors même que certaines personnes ont été tuées de plusieurs balles ou même blessés. 

Voilà pour la version officielle. 

Les seules interrogations supplémentaires seront rapidement évoquées lors du procès de Michel Tabachnik, chef d’orchestre de réputation mondiale, alors sympathisant actif de l’OTS. On accusera le musicien d’avoir participé intellectuellement à la fin sanglante de l’OTS… Toujours la thèse ésotérique… Finalement innocenté. L’affaire (qui doit passer en appel en juin 2005) se clôt donc temporairement en juin 2001 sans qu’une version indiscutable des faits ait été établie. 

Des questions sans réponse 

Reste que M. Fusier rentre dans les détails, il compare, analyse, s’interroge sur les multiples détails qui discréditent la version officielle : qui a enfermé les adeptes « suicidés » en Suisse de l’extérieur ? Qui a visité le logement d’une adepte « suicidée » dans le Vercors avant même que le massacre ne soit connu ? Pourquoi certaines victimes du Vercors ont été assommées ? Pourquoi avoir tué l’enfant des adeptes assassinés au Québec ? Pourquoi l’Australie a-t-elle refusé d’enquêter sur les comptes de l’OTS ? Enfin, quels étaient les liens de l’OTS avec l’Afrique et le Cameroun ? 

Ces questions résistent mal à la version d’une secte suicidaire où le charabia ésotérique est sensé mener à la mort. Certes, l’OTS maniait les symboles alchimiques et manipulait volontiers des adeptes naïfs, mais quel rapport avec ces tueries ? Quant aux « gourous » du groupe, ils passent plus pour des victimes (de qui ?) que pour des assassins. Rappelons que Jo Di Membro et Luc Jouret ont tous les deux trouvé la mort en Suisse en 94. 

C’est la grande théorie du livre : derrière cette organisation templière et ses chefs se cache un syndicat d’intérêts pour le moins scabreux. 

Réseaux occultes et argent sale 

Derrière l’OTS et ses organisations satellites (fondation Golden Way où officiait M. Tabachnik) se trouvaient plus exactement des réseaux rosicruciens. Mouvance voisine de la franc-maçonnerie, les rosicruciens existent depuis les années 1950. Eclatés en chapelles diverses les plus puissants sont à l’AMORC (Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix), société ésotérique et très conservatrice, l’AMORC semble avoir été le milieu d’origine de Jo Di Membro, leader de l’OTS. De même pas mal d’adeptes tués étaient d’anciens rosicruciens ou même l’étaient encore. 

Autre bizarrerie les enquêtes antérieures à 1994 semblent démontrer que l’OTS était aussi un outil servant volontiers à blanchir de l’argent sale, des rumeurs de trafics d’armes semblent nettes concernant Luc Jouret. Quant aux réseaux africains de l’OTS (parallèles à ceux de l’AMORC) ils confirment la fonction d’organisation-écran à bien des affaires. Le juge français chargé des morts du Vercors évoquera même les « réseaux Focard » et des connections politiques diverses sans pour autant en faire part dans son ordonnance de renvoi. A noter aussi qu’il a admis avoir été menacé lors de l’instruction. Par qui puisque l’OTS est sensé avoir disparu en 94-97 ? 

Fonctionnant avec (ou contre ?) l’AMORC sur la côte d’Azur (Monaco semble être le nœud de nombreuses organisations « templières » voisines de l’OTS), implanté parfois à proximité de centrales nucléaires, brassant des sommes de provenance douteuse (20 millions de francs donnés par le président camerounais P. Biya lui-même rosicrucien), l’OTS a-t-il été liquidé après la Guerre froide parce qu’il devenait trop gênant ? 

M. Fusier s’interroge aussi sur ces papiers d’identité d’adeptes « suicidés » qui ont été directement envoyés à C. Pasqua (alors ministre de l’intérieur). Dans une lettre confuse Jo di Membro accusait le ministre d’avoir voulu détruire l’OTS… 

Reste aussi à éclaircir le rôle de ces deux policiers français adeptes de l’OTS, interrogés mais laissés en fonction après les premiers massacres de 94 et accusés d’avoir orchestré la tuerie de 1997 dans le Vercors avant de se suicider sur place. Étaient-ils chargés de contrôler l’OTS ? De l’infiltrer ? La passivité des autorités françaises de 1994 à 1997 va dans ce sens. 

À qui profite le crime ? 

Les adeptes se sont-ils entre-tués avant de se suicider en deux étapes ? Pourquoi les 500 adeptes restant n’ont-ils pas été touchés ? Où est passé l’argent de l’OTS ? 

Ces questions semblent aller dans le sens du complot, de même que certaines analyses prouvant que les morts du Vercors ont été brûlés non seulement avec de l’essence et du bois, mais aussi avec du phosphore (lance-flamme ?). Seulement qui pouvait avoir intérêt à liquider la tête d’une organisation qui avait toujours rempli son rôle de franc-maçonnerie noire ? Pourquoi les justices ont-elles si vite classés les affaires ? Et pourquoi les juges suisses ont-ils brûlé les restes des temples ? 

Qui étaient les « maîtres secrets de Zurich » fréquemment évoqués par Jo Di Membro ? Des cadres de l’AMORC ? Des agents d’autres réseaux liés à la guerre froide (proximité de l’Italie et de sa loge P2) ? Des barbouzes du gouvernement français ? 

Délicate affaire. Brûlantes questions. 

Source disparue d’internet : http://que-faire.info/Principal/OTS.htm

Un diplomate français met en garde contre un fort risque de frappe contre l’Iran

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 39

Juif.org
mer., 28 sept. 2011 15:19 CDT

publié par http://fr.sott.net/articles/show/5437-Un-diplomate-francais-met-en-garde-contre-un-fort-risque-de-frappe-contre-l-Iran

L’ambassadeur français aux Nations Unies, Gérard Araud, a prévenu d’un « fort risque » d’une frappe militaire contre l’Iran si la république islamique continue sur la voie de la prolifération nucléaire, a rapporté l’AFP mercredi. 

« Si nous ne réussissons pas à trouver la voie des négociations aujourd’hui avec l’Iran, il y a un fort risque d’action militaire, » a déclaré l’ambassadeur français lors d’un groupe de discussion à New York, selon l’AFP. 

Araud a ajouté qu’il était convaincu que « certains pays n’accepteront pas la perspective » que la république islamique atteigne l’armement nucléaire. 

Il y a quelques jours, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé l’Iran à faire un premier pas en gelant la production des centrifugeuses, affirmant qu’une telle mesure permettrait d’éviter de nouvelles sanctions contre elle. 

Si l’Iran fait ce premier pas, a déclaré Lavrov lors d’une interview à CNN dimanche, la Russie « n’adoptera pas de nouvelles sanctions au conseil de sécurité des Nations Unies ou unilatéralement. » 

Disant que le seul moyen de résoudre la question du nucléaire iranien passe par des négociations, il a ajouté : « je crois que si l’Iran reçoit un message très clair que ce n’est pas un problème de changement de régime mais que cela ne concerne que la non-prolifération, je crois que nous avons une chance de commencer des discussions sérieuses. » 

En attendant, le secrétaire américain à la défense, Léon Panetta, devrait arriver en Israël pour des discussions avec son homologue, le ministre de la défense Ehoud Barak. Les pourparlers devraient inclure la menace nucléaire iranienne.

L’assassinat de citoyens américains sans autre forme de procès est maintenant une réalité

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 37

Alternet
sam., 01 oct. 2011 14:31 CDT

L'assassinat de citoyens américains sans autre forme de procès est maintenant une réalité dans Politique/Societe Awlaki

publié sur http://fr.sott.net/articles/show/5474-L-assassinat-de-citoyens-americains-sans-autre-forme-de-proces-est-maintenant-une-realite

Il fut rapporté pour la première fois en Janvier de l’année dernière que le gouvernement Obama avait établi une liste noire de citoyens américains, que le président avait ordonné qu’on assassine sans autre forme de procès; un de ces Américains étaient Anouar al-Awlaki. Aucun effort n’a été fait pour l’inculper de quoi que ce soit, de quelque crime que ce soit (et ce malgré un rapport d’Octobre dernier de l’administration Obama qui disait « considérer » une inculpation). Ceci se produisit malgré les doutes substantiels des experts yéménites sur le fait qu’il ait même eu un rôle opérationnel quelconque au sein d’Al Qaïda et qu’aucunes preuves (à l’encontre d’accusations du gouvernement jamais vérifiées) de sa culpabilité n’aient jamais été présentées. 

Quand le père d’Awlaki demanda un arrêt de justice empêchant Obama de faire tuer son fils, le département de la justice (NdT: Ministère de la Justice américain) argumentant entre autre, que de telles décisions étaient des « secrets d’état » et donc au delà de la juridiction des cours de justice. Il fut simplement décidé par le président de le faire assassiner, qui devint son juge, ses jurés et son bourreau. Quand le nom d’Awlaki sur la liste d’Obama fut confirmé, le New York Times nota « qu’il était extrêmement rare, si pas sans précédent, qu’un citoyen américain soit approuvé comme cible d’un assassinat. » 

Après plusieurs tentatives d’assassinats de son propre citoyen, les Etats-Unis ont été couronnés de succès aujourd’hui. Ils furent capables de trouver et de tuer Awlaki avec l’aide de son ami de longue date le président Saleh, qui prit un peu de vacances quant à tuer ses propres citoyens afin d’aider les Américains a tuer les siens. Les Etats-Unis ont donc transformé quelqu’un qui était au mieux, un personnage marginal en un martyr tout en montrant une fois de plus son vrai visage au monde. 

Il y a eu beaucoup de hourras à l’annonce de l’assassinat d’un autre leader d’Al Qaïda. Et de fait Greenwald écrit sur le fait le plus marquant de ce meurtre, à savoir que « les citoyens américains ne vont même pas protester ni même objecter, mais vont applaudir le nouveau pouvoir du gouvernement américain d’assassiner leurs pairs, loin de toute zone de combat et littéralement sans aucune forme d’inculpation et de procès de la part du gouvernement. »

Timisoara bis : le faux charnier d’Abu Salim (Libye)

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 7 : 33

Marinella Correggia
Michel Collon
dim., 02 oct. 2011 14:10 CDT

Timisoara bis : le faux charnier d'Abu Salim (Libye) dans Politique/Societe libye_charnier_mediamensonge_8

Le faux charnier de Timisoara, Roumanie, 1989.

publié sur http://fr.sott.net/articles/show/5497-Timisoara-bis-le-faux-charnier-d-Abu-Salim-Libye-

Un trou avec quelques os d’animaux se transforme en fosse commune avec plus de 1200 corps (ou peut-être 1700). Le CNT doit finalement admettre que « les os sont trop grands pour être des os humains. C’est sans doute autre chose ». Mais la plupart des médias ne remarquent rien… 

Les fosses communes virtuelles des côtes de Tripoli avaient déjà très bien fonctionné en février dernier : avec une vidéo et quelques photos, le site internet américain One day on Earth avait fait passer comme telles la remise à neuf d’un cimetière en août dernier. Tout le monde y a cru, et même si la tromperie fut dévoilée quelques jours plus tard, qui l’a remarqué ? Persistent encore dans les esprits « les fosses creusées à la hâte par les miliciens de Kadhafi » pour cacher une partie des « dix mille morts et cinquante mille blessés parmi les manifestants ». Le chiffre est tiré d’un twitter de la chaine saoudienne Al Arabiya du 22 février, dont la source est un soi-disant membre libyen de la Cour Pénale Internationale, laquelle le désavouait le jour suivant. Toujours en vain. 

Ainsi que l’a enseigné la propagande nazie, dire d’énormes mensonges et les répéter comme un disque rayé paie ; les démentis ne sont plus entendus. 

Aujourd’hui, tous les membres belligérants de l’OTAN ne se sont pas encore entendus sur le renouvellement de l’opération Unified Protector, déjà reconduite par l’OTAN pour les trois derniers mois de cette année. Il était donc sans doute utile de lancer une nouveauté dans la série « diaboliser l’ennemi pour justifier la présence humanitaire internationale et légitimer ultérieurement le nouveau régime libyen ». Et voilà que dimanche 25, Salem Fergani, membre du CNT d’Abdel Jalil (loin d’être auto-désigné en février « unique représentant du peuple libyen », puis progressivement reconnu par différents pays), tire de son chapeau de prestidigitateur (fourni à tous les membres du CNT, il semblerait), une autre horreur : une fosse commune de prisonniers assassinés. 

La première à rapporter la nouvelle avec joie est probablement Al Jazeera, qui, sans émettre aucun doute sur ces faits, titre dans sa version anglaise : « Mass grave of Libyan prisoners found ». L’article sur le site annonce/dénonce : « Découverte d’une fosse commune avec les restes de 1700 prisonniers tués. La nouvelle est tombée dimanche, alors que des centaines de combattants du CNT entraient à Syrte, ville que les avions de l’OTAN avaient bombardé deux fois dans la journée. » Evidemment, Al Jazeera n’a d’inquiétude ni pour la ville assiégée, Syrte, torpillée par des missiles Grad (quand les loyalistes les lancent, l’OTAN les bombarde à plein régime. Ce sont en effet des armes aveugles, et donc « une menace pour les civils »), ni pour les autres villes bombardées, pleines de civils. Et concernant la fosse, on peut lire ceci : « Khalid Sharif, porte-parole du conseil militaire du CNT, nous dit :  » Nous avons trouvé le lieu où tous ces martyres sont enterrés » », ajoutant que c’est « la preuve des actes criminels du régime de Kadhafi. » » Une preuve nécessaire. Et Salim Al Ferjani, membre du comité nommé par le CNT pour l’identification des restes, précise : « Ils se sont acharnés sur les corps avec de l’acide, pour éliminer les traces ». Ce n’est pas plus mal d’évoquer une cruauté supplémentaire. 

Puis le CNT a pensé bon d’envoyer les journalistes sur place. Et voilà ce que découvre CNN, certainement pas pro-Kadhafi : non pas les os de milliers de personnes, mais quelques os d’animaux sans aucune trace d’excavation. La première version de l’article de la CNN, visible jusque lundi matin, rapportait la déclaration du CNT, mais ajoutait ensuite : « Il n’est pas clairement établi que le site soit une fosse commune, parce qu’il n’y a aucune présence d’excavation. Ils ont montré des os aux médias, mais des médecins présents sur place avec l’équipe de la CNN ont soutenu qu’ils ne sont pas humains. » Puis cette phrase (dans l’article suivant), supprime la référence aux médecins mais conserve l’émission des doutes, et devient : « le CNT soupçonne l’existence d’une fosse commune, bien qu’il n’y ait aucune présence d’excavation et qu’on n’ait pas trouvé de restes humains. Une équipe de la CNN a été envoyée sur place, un champ boueux, avec d’autres medias, et a uniquement trouvé des os appartenant apparemment à des animaux ». 

Mais ça ne s’arrête pas là : NN précise que, selon les « révolutionnaires » d’Abdel Jalil, le site a été identifié le 20 août. Dans ce cas, pourquoi la nouvelle fait-elle du bruit maintenant ? 

Mais le meilleur est encore à venir. Après quelques heures, CNN ajourne le même lien et on peut lire ceci :« Le CNT a expliqué aux reporters que les quelques os trouvés sont trop grands pour être humains. » Pour le CNT, Jamal Ben Noor admet péniblement que « le site pourrait être autre chose, nous sommes en train d’enquêter ». 

Nous attendons le prochain rebondissement. 

Et pourtant, quelques heures après ce pénible démenti, le journal italien La Repubblica maintenait toujours sur son site internet ce que disait la veille Al Jazeera, considérée comme source sacrée : « Une fosse commune contenant 1200 cadavres a été trouvée dans les environs de la prison d’Abu Salim. La télévision (définie par le site de « panarabe ») Al Jazeera, confirmant la nouvelle mais sans fournir cependant de détails supplémentaires » (nous soulignons). Puis Repubblica.it ajoute d’elle-même que, parmi les cadavres, il y aurait non seulement les prisonniers de 1996, mais aussi des insurgés d’aujourd’hui. 

Le journal papier La Repubblica daté du 26 septembre, consacre toute la page 17, signée Renato Caprile à Tripoli, à la triste découverte : « 1700 cadavres » (comme si chaque corps était là, en évidence sous l’œil du reporter), « une des plus terrifiantes fosses commune jamais découverte ». Le journaliste est envoyé sur place afin de voir par lui-même le « cimetière sans pierre tombale » que les « activistes du CNT » (activistes, une belle définition, pas comme mercenaire ou milicien) ont mis à jour « hier ». « La preuve d’un massacre » : encore une autre allégation nécessaire à cette guerre. Et Caprile écrit : « des lambeaux de tissus imbibés de sang et décolorés par le temps » (un soldat du CNT a justement trouvé « serré sur la poitrine comme une relique », le vêtement avec le nom de son vieil ami Abdul Salem. Le nom y est encore, ainsi que le trou du projectile qui l’a tué il y a 15ans ; il l’a trouvé « comme par miracle » : eh oui)) : « la preuve d’un massacre ». Parmi les « crânes, fémurs, tibias, côtes entassés pêle-mêle ici et là ». 

Du reste, il y a quelques semaines, Repubblica.it parlait de la dénonciation des amazones de Kadhafi (« Lui, tous ses fils et ses dirigeants nous violaient » : un autre classique de la guerre en Libye), sans contrôler la source de leur provenance, une source fortement discréditée par l’ONU elle-même. Et cette psychologue de Benghazi, Sergewa, à partir de laquelle a démarré toute la campagne diffamatoire à l’encontre des « mercenaires de Kadhafi violeurs de masse », campagne qui s’est révélée fausse. La Repubblica ne s’est pas souvenue que la psychologue avait déjà menti à l’envoyé de l’ONU et d’Amnesty. Et cette dernière n’est certainement pas pro-Kadhafi. Par exemple, Amnesty, qui a longtemps dénoncé haut et fort le siège de Misrata par les loyalistes – voir le rapport Misrata Under Siege – se tait depuis des semaines sur le siège des villes loyalistes, que l’OTAN bombarde, et que le CNT attaque ouvertement avec des missiles Grad. Les Grad, ces missiles que l’OTAN a elle-même qualifié d’« armes aveugles ». Menace sur les civils… 

Article envoyé par l’auteur. 

Traduit de l’italien par Cécile Lienhard pour Investig’Action.

30 septembre 2011

Syrie: guerre à Rastan, les Etats-Unis accusés d’encourager les violences

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 16

AFP – 29/09/2011 à 19:18

Des affrontements violents opposent depuis trois jours les militaires syriens à des déserteurs dans la ville de Rastan, le régime accusant les Etats-Unis d’encourager la violence dans le pays.

Des manifestants pro-régime syrien devant les locaux de l'Union européenne à Damas, le 29 septembre 2011 photo : Louai Beshara, AFP

Dans le même temps, l’ambassadeur des Etats-Unis Robert Ford a été houspillé par des manifestants pro-régime à Damas.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les tirs de mitrailleuses lourdes retentissaient jeudi à Rastan, au nord de la ville de Homs (centre), pour la troisième journée consécutive alors que l’armée mène une vaste opération pour traquer les déserteurs.

« Les combats ont fait 40 blessés de part et d’autre », a affirmé cette organisation basée en Grande-Bretagne.

Par ailleurs, à Homs, à 160 km au nord de Damas, une fillette a été tuée par une balle perdue et le corps d’un homme de 32 ans tué par balle a été retrouvé jeudi.

La répression a fait plus de 2.700 morts depuis le début, à la mi-mars, du mouvement de contestation contre le régime de Bachar al-Assad, qui attribue les violences à des « bandes armées » voulant semer le chaos dans le pays.

Les Etats-Unis avaient salué lundi « la retenue » de l’opposition face à la répression sanglante des manifestations, et jugé que l’apparition d’actes armés contre le régime serait normale.

« Il n’est pas surprenant, étant donné le niveau de violence ces derniers mois, que l’on commence à voir des militaires et des membres de l’opposition (…) recourir à la violence contre l’armée en un acte d’auto-préservation », avait dit Mark Toner. Jusqu’à présent, a-t-il ajouté, « l’opposition a montré une retenue extraordinaire face à la brutalité du régime ».

Réagissant à ces propos, le ministère syrien des Affaires étrangères a accusé jeudi Washington d’encourager « la violence contre l’armée » syrienne.

« Les déclarations de responsables américains, notamment (d’un porte-parole du département d’Etat) Mark Toner, sont une preuve éclatante que les Etats-Unis encouragent les groupes armés à exercer la violence contre l’armée arabe syrienne », a indiqué dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères.

« Les propos du porte-parole du département d’Etat qui a qualifié de naturels ces actes terroristes, sont irresponsables et de nature à encourager les actes de terrorisme et le chaos, afin de servir des objectifs étrangers contraires aux intérêts du peuple syrien », ajoute le communiqué.

« La Syrie dénonce avec vigueur les déclarations américaines et affirme sa détermination à préserver sa sécurité et sa stabilité, à défendre ses citoyens et à s’opposer à toutes les tentatives de s’ingérer dans ses affaires intérieures », selon le texte.

Dans le même temps, à Damas, l’ambassadeur des Etats-Unis Robert Ford a été houspillé jeudi par des manifestants pro-régime qui ont tenté de le prendre à partie à son arrivée au bureau de l’opposant Hassan Abdelazim.

Selon l’opposant, « près de cent manifestants » ont tenté de prendre d’assaut les locaux. « Ils ont manifesté dans la rue et à l’entrée de l’immeuble. Ils ont tenté de casser la porte de mon bureau mais ils n’ont pas réussi », a-t-il dit à l’AFP. M. Ford a pu quitter le bureau au bout de deux heures et regagner l’ambassade, selon la même source.

Les ambassadeurs de France et des Etats-Unis avaient irrité Damas en effectuant deux visites séparées le 8 juillet à Hama (centre), qui avait été début juillet le théâtre de deux manifestations monstres contre le président Assad.

A Istanbul, le Conseil national syrien et plusieurs autres importants partis ou personnalités discutent à huis clos à Istanbul pour définir la composition et les instances dirigeantes du principal conseil d’opposition, a déclaré jeudi à l’AFP sa porte-parole Bassma Kodmani.

« Les Frères musulmans, la Déclaration de Damas, des personnalités comme Burhan Ghalioun, les formations kurdes, les indépendants et la Coordination des comités de l’intérieur mènent des discussions préparatoires à huis clos à Istanbul », a déclaré Mme Kodmani jointe par téléphone. « Ces discussions ont pour but de définir la composition complète et les instances de direction du Conseil national syrien ».

Ces discussions précèdent la tenue samedi et dimanche d’une réunion officielle du CNS.

A Strasbourg, le Parlement européen a demandé jeudi la libération immédiate de Rafah Nached, une psychanalyste syrienne de renom arrêtée le 10 septembre à Damas, ainsi que de « tous les prisonniers arrêtés de façon arbitraire ».

26 septembre 2011

Occupy Together

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 23 : 42

Occupy Together header

About OCCUPY TOGETHER

Welcome to OCCUPY TOGETHER, a hub for all of the events springing up across the country in solidarity with Occupy Wall St. As we have followed the news on facebook, twitter, and the various live feeds across the internet, we felt compelled to build a site that would help spread the word as more protests organize across the country. We hope to provide people with information about events that are organizing, ongoing, and building across the U.S. as we, the 99%, take action against the greed and corruption of the 1%.

We will try our best to provide you with the most accurate information possible. However, we are just a few volunteers and errors are bound to occur. Please be patient as we get this site off the ground and populated and please contact us if you have any info on new events, corrections, or suggestions for this site. You can contact us atinfo[at]occupytogether[dot]org.

We will only grow stronger in our solidarity and we will be heard, not just in New York, but in echoes across this nation.

The Occupy Portland Model

We’ve witnessed an exponentially growing list of communities that are banding together with our brothers and sisters on Wall St. by organizing solidarity actions in their cities. This rise in support has been incredibly inspiring and has promoted many of you to become active in organizing an event in your area. Through the enthusiasm and excitement of wanting to show your support you are all working diligently to organize events in a short amount of time. As we have followed some of theses group’s efforts we’ve seen many different approaches to organizing. We’ve also fielded many questions on advice and how to information on effectively organizing. We wanted to feature Portland as an example for those of you would like a model to follow or to take from as they have done a great job joining and organizing efforts in a very short amount of time. Of course, each group dynamic is going to vary and what worked for Portland may not work for you, but at least this will give you an idea of how others are doing it.

A couple of members from Portland filled us in on their process:

Basically it all comes down to networking and extensive planning. The initial construction of the Occupy Portland Facebook group was backed by some pretty frequent tweeting. Once we started getting a huge following, there were more and more discussions popping up on the Facebook group. We were discussing where it should be, what Portland laws were regarding “urban camping”, as well as a number of other concerns. We then held a General Assembly to further organize where were all in consensus with our future actions and demonstration details. After we compiled notes from the GA, we discussed them further on the Facebook group. Once we had the frame work of what everyone wanted and expected we set up a Facebook page and web site to better organize and announce future details.

Occupy Together dans Politique/Societe Screen-shot-2011-09-26-at-9.22.16-AM-300x225

Photo from the Portland General Assembly

Sending messages to those working at Occupy Wall Street was definitely helped us gain notice. People are heavily following #occupywallstreet, #takewallstreet, #usdor, as well as a number of other widely used hash tags. Each tweet sent out would include a tag with a trending tag, my city (#pdx) as well as a link to the facebook group.

Also we paid attention to the amount of followers people had, and mentioned them as well.

Portlanders were watching, so they were bound to jump on board once they knew about a protest here. Nearly all of us are using Twitter, so they used the same approach when spreading the group link around the internet.

Advice using Facebook:

We first started a Group that opened up discussion to hear out everyone’s ideas, concerns and thoughts on how they could help. This was a very important stage in our organizational efforts.

General Assembly:

I think the most important thing for us was using the General Assembly model and making each decision everyone’s decision. This helped us remain unified. Legal assistance, bike deliveries, medics, photographers, people who can stream the protest, and similar topics were brought up. We covered nearly all the bases, and most of us left with a pretty hefty amount of notes. Notes from the General Assembly were posted online on a page for everyone in the Portland group to see.

Legal Advice:

Contact your local National Lawyers Guild early on for legal advice in your area. We are holding a seminar with the National Lawyers Guild so that we can become versed in the proper execution of a demonstration like this. They have confirmed that legal observers will be present durring our demonstration. We are also planning to hold a meeting with them where we discuss the importance of nonviolence and the proper way to conduct oneself in civil disobedience.

Additional Thoughts:

It’s extremely important to make sure extensive preparation goes into a something this big. Some people have certain contacts who would be useful, others are volunteering to do a specific job. It all comes as we address what needs to be seen and done upon Occupation.

We stressed something several times: this needs to remain non-violent. Remaining peaceful helps the overall image of this nationwide movement. If things do become violent, we acknowledge that staying calm only helps the cause. If we have arrests then we will have the footage immediately uploaded. It helps those in NYC by showing that the cops are abusing our rights, and that this thing is nothing like the misleading media says.

Helpful Links: 

nycga.net Find up to date information on the NYC General Assembly.

occupywallst.org News, video feed, forum & chat.

http://nycga.cc/2011/09/24/principles-of-solidarity-working-draft/ Working Draft of the Principles of Solidarity

www.nlg.org National Lawyers Guild

A Really Great Article About Occupy Wall St. In The Guardian

There was a really fantastic article that is making its rounds across the internet as the United States still sits in a media blackout on this topic. It will only be a matter of days, however, that this story spreads wider across the country. Already, many are beginning to hear about what is happening with those who Occupy Wall St. and the ripple effect it is having across the country.

Check out The Guardian article, it’s a good read (and don’t forget to share it with all of your friends).

“We might do well to consider the collapse of the European colonial empires. It certainly did not lead to the rich successfully grabbing all the cookies, but to the creation of the modern welfare state. We don’t know precisely what will come out of this round. But if the occupiers finally manage to break the 30-year stranglehold that has been placed on the human imagination, as in those first weeks after September 2008, everything will once again be on the table – and the occupiers of Wall Street and other cities around the US will have done us the greatest favour anyone possibly can.”

Should National Efforts Unify & Align With A National/International Event?

Brothers and Sisters on Wall St.,

We’ve been busy over at OccupyTogether.org helping people become aware of solidarity events in their area taking place and organizing. There have been many expressing that it would be a good idea to organize a national event in solidarity with Occupy Wall St. so that our voices of support can be heard louder. We would like to communicate with you on Wall St. and see how we can be most supportive of your efforts.

We’ve been discussing this topic here: https://www.facebook.com/topic.php?uid=294421993905616&topic=324

We also have someone who has suggested and will facilitate a national conference call if beneficial. Discussed here: https://www.facebook.com/topic.php?uid=294421993905616&topic=325

Occupy Together would ultimately want the word from those of you on Wall St. before we’ll organize, endorse and promote any national event. At Occupy Together we stand by the developing mission of Occupy Wall St., but we are not representatives for Occupy Wall St.

Please get in touch, we’re able to communicate with many occupying groups at once and would be able to help form a louder voice across the nation.

Solidarity,

Occupy Together

It’s Been a Busy Day

wallstreet dans Politique/Societe

We’ve had a huge response the last couple of days and unfortunately, the blog portion of this site has suffered a bit because of it. We are still trying to get a solid footing as we maintain the webpage, the facebook page, and the twitter feed. What you have seen so far is the product of a three person effort to provide the Occupy community with a space to organize, promote, and support this movement and it’s really been a 24/7 effort to keep things up to date. Luckily, it seems that a lot of you have been willing to lend a hand so that this will become even more efficient. Thank you all for your support so far.

There was a large march in NYC that resulted in an estimated 80 arrests. Many protestors endured police aggression, pepper spray and mace, baton beatings, and harassment during their march this afternoon. Little to no media coverage has been so far, even after such a challenging day. Still, the protestors remain steadfast and determined as the rest of country slowly begins to get word of what is happening.

Many other events, demonstrations, and assemblies were held around the country includingChicago, Atlanta, Denver, Los Angeles, San Diego, and San Jose in solidarity with Occupy Wall St. We hope that these all went well and would love to hear any news about these events that participants have to offer.

We have begun to add pictures on our Photos page from flickr sites. If you have any photos from your events, please contact us with either a .zip/.rar of your photographs or a link to your flickr page.

More downloadable posters have been added as we continue to provide a free mode of distributing information and gaining awareness about this movement. With the media largely silent, we will need to take it upon ourselves to gain numbers and even stronger momentum.

We wish everyone the best as they continue to organize and demonstrate. Stay safe, stay peaceful.

Downloadable Posters are Now Live and Available!

posterThumb1This project and this movement is about mobilizing the masses and nothing is more important than numbers when it comes to a protest’s strength and longevity. That is why we are providing everyone with free downloadable posters, graciously provided by graphic designers around the country, to not only promote this site and efforts down on Wall St. but to help mobilize in other communities, to inspire, to promote, to inform, and to strengthen the occupiers’ efforts. Please, feel free to download these, print them, and start hanging them everywhere.

To all graphic designers out there, if you would like to donate some of your time and energy to this effort, we want to make your work available. Please provide us with a PDF of your poster and we’ll get your poster up ASAP.

Many New Updates Coming In

WOW! The response from this has been overwhelming and so encouraging. Thank you so much for all of the information that all of you have been sending us. We have been making some updates to the site to make the Events more navigable, so bare with us. We’ll be updating as quickly as our fingers move to get all of you the most up to date information. Again, we are going by what organizers within these states are giving us so if you are finding some of the information to be false, please let us know and we’ll get things corrected.

Again, thank you all so very much. Once we get things better organized and updated, maybe we can tackle some of the tougher issues like “making the red seem less angry.”

Growing Support Quickly

Have you been keeping track how quickly new locations and groups are being added and popping up on social media sites?! We are now gathering information on over 35 different events around the world. It’s become pretty apparent to us soon after we launched that we’re going to have to re-think our Events navigation. Please be patient with us as we try to keep updating and create a better solution for organizing the events. Also, keep spreading the word! We’ve grown from 0 to over 400 in less than 24 hours. We want everyone to know just how many of us are standing in support of Occupy Wall St.

Can You Feel It Building?

6160549878_6b0033dd95_b

Photo by Collin David Anderson

As the numbers who currently Occupy Wall St. begin to grow by the day, other events have begun to pop up across America. We felt the excitement this evening as we sat watching the Livestream of what was unfolding in Liberty Square and, as we yearned to be there, we also wanted to take immediate action. So tonight, in a matter of hours, we organized a facebook page which grew with over 200 fans in a matter of 3 hours and this webpage which will act as a hub for all of the events and protests that have begun to grow.

We do this because we understand the power of information, of organization, of solidarity, and numbers. We do this because, as the 99%, we must succeed this time. There is a lot to be gained from all of our conjoined efforts and if we can be just a small link in a much larger chain that rattles across this country, then we are proud to do all that we can.

In the next couple of days this website will evolve and grow and we ask all of you to help us in this process.

In every facet of this movement, we are only beginning.

    occupyMAP

    Ongoing Events

    • Occupy Chicago (Ongoing)
      September 23, 2011
    • Occupy Denver (Ongoing)
      September 25, 2011

    Upcoming Events

    • Occupy Seattle
      September 26, 2011 4:30 pm
    • Occupy Binghamton (First Organizational Meeting)
      September 26, 2011 7:00 pm
    • Occupy Los Angeles
      September 26, 2011 7:00 pm
    • Occupy Boston (First General Assembly)
      September 27, 2011 7:30 pm
    • Occupy Lexington (KY)
      September 29, 2011 12:00 pm
    • Occupy Philly (Planning Meeting)
      September 29, 2011 6:00 pm
    • Occupy D.C.
      October 1, 2011 9:00 am
    • Occupy San Jose
      October 2, 2011 12:00 pm
    • Occupy Houston
      October 6, 2011
    • Occupy Dallas
      October 6, 2011 9:00 am
    • Occupy Portland
      October 6, 2011 12:00 pm
    • Occupy Olympia
      October 7, 2011 3:00 pm

    Recent Twitter Activity

    • Occupy Seattle, Occupy Denver, Occupy Chicago & Occupy Los Angeles will be (or already are) standing in… 
      http://t.co/NMBBGidH
    • From our friend, Damien, who has been one of the protestors who Occupy Wall St.: « The company which owns the land… 
      http://t.co/KlI1l79M
    • We’d like to make something very clear: Occupy Together is not and will not ever ask for ANY financial donations…. 
      http://t.co/ZQvv8Rv8
    • For those of you who have questions on how to effectively organize, Occupy Portland has been able to efficiently… 
      http://t.co/qiWxbt3w
    • Good morning brothers and sisters. Last night we were notified by Facebook that one of our posts had violated… 
      http://t.co/YUOIGQST

    EVENTS

    Le 15 octobre – Tous ensemble pour un changement mondial

    Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 22 : 44

    globalchangechile.png

    Le 15 octobre des gens du monde entier descendront dans les rues et sur les places. De l’Amérique à l’Asie, de l’Afrique à l’Europe, ces personnes se mobilisent pour réclamer leurs droits et exiger une vraie démocratie. Maintenant il est temps de nous réunir dans une protestation mondiale non-violente.

    Le pouvoir en place travaille au profit de quelques-uns en ignorant aussi bien la volonté de la majorité que le prix humain et environnemental que nous payons. Cette situation intolérable doit cesser.

    Unis d’une seule voix, nous allons faire savoir aux politiciens, et aux élites financières qu’ils servent, que c’est à nous, le peuple, de décider de notre avenir.

    Image de prévisualisation YouTube

    Nous ne sommes pas des marchandises entre leurs mains, ni entre celles des banquiers, qui ne nous représentent pas.

    Le 15 octobre nous nous rencontrerons dans les rues afin d’initier le changement mondial que nous voulons. Nous allons manifester pacifiquement, débattre et nous organiser jusqu’à l’obtenir.

    Il est temps de nous unir. Il est temps pour eux de nous écouter.

    Peuples du monde, mobilisez-vous le 15 Octobre!

    Occupy! Manchester – 2nd October Tory Party Conference

    Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 22 : 29

    Occupy Manchester | 21.09.2011 08:33 | Public sector cuts | Social Struggles | Sheffield
    href= »http://uriniglirimirnaglu.unblog.fr/files/2011/09/occupymanchester.jpg » title= »occupymanchester.jpg »>occupymanchester.jpg
    After the ‘March for the Alternative’ in London on March 26th, thousands of people joined the TUC ‘Birmingham for the Alternative’ march on the Lib Dem conference on Sunday September 18th. There was a wide range of trade union participation, especially from public sector unions who recently announced a new wave of national strikes for November 30th. Student activists were also present, with a banner drop by the National Campaign against Fees and Cuts reminding conference delegates of Nick Clegg’s broken promises of opposing rises in tuition fees.

    Plans for a third TUC demonstration, the Manchester ‘March for the Alternative’, are underway for the first day of the Conservative Party conference on October 2nd. Tens of thousands are expected to march past the conference centre and the ‘ring of steel’ around it, protesting against an agenda of cuts and austerity for the benefit of the rich. A coalition of anarchists, socialists, trade union activists, student unions and democracy campaigners, dubbed Occupy! Manchester, are also calling for an occupation of Albert Square, outside Manchester Town Hall, to create an assembly of protest on the doorstep of the Tory’s conference, and a place for real debate and discussion about the alternatives.

    Plans for occupations and assemblies in Britain have been inspired by the large and vibrant student protests that took place last winter and by the popular demonstrations elsewhere. In New York, people’s assemblies were held on Wall Street on September 17th, the occupation there is on-going with a 24 hour camp in Liberty Plaza. a ‘March to Brussels’ has so far reached Paris. In London, another national student demonstration has been called for November 9th.

    Occupy Manchester
    e-mail: occupymcr@gmail.comhttp://www.occupymanchester.org/

    Global Revolution Site

    Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 17

    http://www.livestream.com/globalrevolution?utm_source=lsplayer&utm_medium=embed&utm_campaign=footerlinks

    Robert Hastings: Unidentified Aerial Object Sighted During October 2010 Nuclear Missile Incident

    Classé dans : Etrange — uriniglirimirnaglu @ 5 : 16

    http://www.prnewswire.com/news-releases/robert-hastings-unidentified-aerial-object-sighted-during-october-2010-nuclear-missile-incident-124199869.html

    TAOS, N.M., June 20, 2011 /PRNewswire-USNewswire/ — On October 23, 2010, F.E. Warren Air Force Base in Cheyenne, Wyoming temporarily lost the ability to communicate with 50 of its Minuteman III missiles. The five Missile Alert Facilities responsible for launching those ICBMs—Alpha through Echo, comprising the 319th Strategic Missile Squadron—would have been unable to do so during the period of the disruption.

    This dramatic story was leaked to Mark Ambinder, a contributing editor at The Atlantic, which published it three days later. The U.S. Air Force then quickly acknowledged the problem, saying that a back-up launch system could have performed the task and claiming that the breakdown had lasted a mere 59 minutes.

    However, the latter statement was untrue, according to two missile technicians stationed at F.E. Warren, who say that the communications issue, while intermittent, actually persisted over several hours.

    Significantly, these same individuals report sightings by « numerous teams » of an enormous, cigar-shaped craft that maneuvered high above the missile field on the day of the disruption. The huge UFO appeared similar to a World War I German Zeppelin but had no passenger gondola or advertising on its hull, as would a commercial blimp.

    The confidential Air Force sources also report that their squadron commander has warned witnesses not to talk to journalists or researchers about « the things they may or may not have seen » in the sky and has threatened severe penalties for anyone violating security. Consequently, these persons must remain anonymous at this time.

    The disquieting information was provided to noted researcher and author Robert Hastings who, over the past seven months, has interviewed law enforcement and civilian eyewitnesses to ongoing UFO activity near F.E. Warren’s ICBM sites betweenSeptember 2010 and April 2011. Hastings has just published a detailed exposé on these developments titled, « Huge UFO Sighted Near Nuclear Missiles During October 2010 Launch System Disruption, » which may be read at:

    http://www.theufochronicles.com/2011/06/huge-ufo-sighted-near-nuclear-missiles_19.html

    (The article can also be located at The UFO Chronicles homepage by placing its title in the Google « Site Search » box.)  

    The October 23rd missile incident occurred less than a month after Hastings’ September 27, 2010 UFO-Nukes Connection press conference at the National Press Club in Washington D.C., during which seven U.S. Air Force veterans discussed UFO incursions at nuclear weapons sites during the Cold War era. CNN streamed that event live; a full-length video is at:

    http://www.youtube.com/watch?v=3jUU4Z8QdHI

    According to the veterans, including two retired colonels, the still-classified incidents involved the sudden appearance of a mysterious aerial craft that briefly hovered over ICBM sites and sometimes disrupted the missiles’ guidance and control systems; during one December 1980 case, a disc-shaped UFO sent down laser-like beams into a nukes storage depot.  

    The witnesses said that they felt compelled to speak out about the reality of UFO activity at nuclear weapons sites and urged the U.S. government to finally reveal the facts to the American people.  

    Regarding the recent situation at F.E. Warren AFB, Hastings emphasizes, « My sources have not said that the UFO sighted during the October 23, 2010 missile-communications disruption actually caused it. And it must be noted that the Air Force’s Global Strike Command has officially attributed the problem to an improperly-replaced circuit card in a weapons-system processor. »

    He adds, « Nevertheless, the intermittent presence of a huge, cigar-shaped aerial craft during the hours-long—not minutes-long—crisis was definitely noted and remarked upon by various technical teams working in the base’s missile field. »  

    Hastings concludes, « The UFO sightings near F.E. Warren’s missile sites in recent months—by Air Force personnel and civilians—represent the latest chapter in the UFO-Nukes Connection saga. Its well-documented history, as revealed in declassified U.S. government files and military eyewitness testimony, extends back to December 1948. Countless official denials about the reality of the situation have been issued over the years but, sooner or later, this amazing story will break wide open. What we need now is a courageous government whistleblower to come forward with the facts, and some daring journalists willing to treat the story seriously and write about it. »  

     

    SOURCE Robert Hastings

    Illuminati Inspect Every Hollywood Script

    Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 14

    August 22, 2011 sur :

    http://www.henrymakow.com/aspen.html


    v.jpegDETECTING AND UNDERSTANDING ILLUMINATI INTERFERENCE

    left, a scene from « V is for Vendetta » — « The most blatantly honest Illuminati project I have yet viewed. »

    by Aspen
    (The author is a former professional movie critic.)
    (henrymakow.com) 

    The Illuminati exert influence in popular visual media to an extraordinary extent. Every major film script that is in pre-production mode is submitted to key Illuminati subordinates whose role is to assess the script for potential alterations or insertions. These changes may be major or minor, depending on the material of the script.
     
    Additionally, these subordinates comprise a tightly managed think tank which surveys the progress of Illuminati propaganda in global societies. The members make decisions about which themes are ready for further amplification in popular media. Then, detailed descriptions of desired creative projects are handed down to a further subordinate (but not necessarily knowledgeable) group of highly skilled writers, who create the scripts for these projects.
     
    Different projects are created to target different sectors of the global population. That may seem logically obvious, but it’s worth stating. Grossly blatant Illuminati messages are more often couched in films of excessive violence, sexual content, outright weirdness, and so on, in order to distract viewers from the fact that external ideas are being inserted forcefully into their minds. 

    Actually, that’s not quite right:  excessive violence, and such, activates a psychological openness to the receiving of ideas. The explanation for this is that once a viewer makes the decision to ACCEPT the violence and the sex, and so on, his or her mind remains open to the ideas that the film is meant to insert into their minds.
     
    SUBTLE INFLUENCES

    Very often,  the decision is made not to insert any open messages into film projects. This is due to two very simple rules:  too much openness exposes the process; and, gradual influence is far more powerful and effective in the long run. In the event that no open messages are going to be inserted, two other options remain which still allow for gradual influence to build.
     
    The first is Signature Symbology. The Illuminati have, over time, generated a huge set of symbols and visual icons which, in partnership with the more blatant messages, exert an impressive (some would say frightening) measure of influence on public thought. 

    These are the Signatures of Illuminati interference in a project. When viewers see a symbol inserted into a film, this event draws up memories of past encounters with that symbol, and of any messages or themes attached to that symbol. 

    This is often what some people call an « unconscious » or « subliminal » process. I call it « unreflective », for the simple reason that most people are just not paying any attention to the influences that affect them deeply. 

    Of course everyone wants to leap on the « Illuminati eye » as a blatantly repetitive symbol these days. That’s a misguided judgment, and I’ll get to that part soon. An example of a less obvious Signature Symbol is the gargoyle. Any film or other production featuring even brief glimpses of gargoyles is announcing that it has the Illuminati stamp of approval.
     
    The second option is influence over the music attached to a project. Film music – well, music in general – holds a powerful influence over viewers and listeners. Similar musical themes across various projects excite unreflective (or subliminal) memories even more deeply than do visual symbols. 
     
    One of the tactics of the Illuminati is to present a large set of what we could call Distraction Symbols. The very name « Illuminati » is itself a Distraction Symbol. Distraction Symbols are meant to occupy the attention of both the mildly curious thinkers and the overly excitable conspiracy theorists. 

    Oftentimes, Distraction Symbols are in fact genuine signature symbols, but the publicly presented meanings of these symbols are well-planned and tightly controlled propaganda. The meanings of Distraction Symbols have been either completely falsified or else skewed just enough to push amateur analysts in the wrong directions.
     
    Let’s ask some questions. What do the Illuminati wish to accomplish? What do the subordinate participants in Illuminati projects wish to accomplish? What are the major themes the Illuminati focus on presenting? Why have they selected these particular themes?
     
    WHO ARE ILLUMINATI?
     
    There is no actual body of persons calling themselves the Illuminati. There DOES exist an actual body of persons telling everyone to CALL them « the Illuminati », but this is not what they call themselves. Nor is their character equal to the propaganda they have sponsored that purportedly describes « the Illuminati ».
     
    mcteigueninja1.jpgThe most blatantly honest Illuminati project I have yet viewed is V for Vendetta, directed by James McTeigue, left,   starringNatalie Portman and Hugo Weaving. By the way, all three of these people are key production elements in major and obvious Illuminati film projects. (McTeigue also directed The Matrix (1999); Matrix Reloaded (2003) Star Wars – Attack of the Clones (2002)
     
    This film was set in Great Britain, but it contains multiple Illuminati admissions of direct responsibility for events which have already occurred in the United States, and in the U.K., including both the destruction of the Twin Towers and the subway bombings in England. There are also announcements of future plans. Civil war in the U.S. is a feature element, as is the use of viral infection, over nuclear warfare, to reduce the population. To paraphrase: « Nuclear war is irrelevant in a world where a virus can destroy an entire population while leaving its treasures intact.

    There is a scene in V for Vendetta where the central figures of the film, a man dressed in black and wearing a smiling mask (a Guy Fawkes mask, you can look it up, or watch the film), and a woman named Evie (after Eve, the symbolic Mother of Humankind), perform the following exchange:
     
    Evie:  How strange that I suddenly see your face everywhere…. I don’t understand.
    V:  What?
    Evie:  How you can be one of the most important things that has ever happened to me, and yet I know almost nothing about you. I don’t know where you were born, who your parents were, if you had any brothers or sisters… I don’t even know what you really look like.
    V:  There is a face beneath this mask, but it’s not me. I am no more that face than the muscles beneath it, or the bones beneath that.
     
    This is Illuminatis’ admission that their public representation of themselves is a very deliberate sham. They have intended all along to keep their membership, their ultimate intentions, and their core character as hidden as necessary. Therefore, if we examine what they present in overly forceful ways, we can discover what they are not. Conversely, if we examine their more subtle touches, we can discover what they are willing to admit to – that is, what they MUST admit to, in order to build the future they have planned for Humanity.
     
    Here we come to the issue of SEEDING. This is it. This is what Illuminati influence in public media is all about. The Illuminati are – like it or not – causing and controlling change, globally, but they are not doing that only by means of instigating economic crises and violent international conflicts.
     
    The Illuminati are seeding the public with notions that gradually grow larger and more influential over time. They did it with Feminism; they did it with flexi-sexuality; they are doing it with anti-religion and with child sexualization now. They do this because the future society they have planned must be structured differently from what we all know now. A different structure requires citizens with different thinking who will accept that structure.
     
    To be Continued Tomorrow


    Black Swan – Hollywood Preaches Satanism 

     

    REVIEWED AND RECOMMENDED


    Comments for « Illuminati Inspect Every Hollywood Script « 

    J Doe said (August 25, 2011):
    I’m not to impressed with this article at all. It’s very general and the term « Illuminati » has become a generic label that is almost meaningless. Who owns and runs the media? Jews (elite) do, so there isn’t anything mysterious about who is actually behind this mass manipulation via Hollywood or other mainstream sources. Just like the Bolshevik « revolution », the civil rights « movement », and the Fabian socialism used to change American values by way of entertainment, it all leads back to the Zionist Jews.

    They want a watered-down society and preach their message of tolerance and equality because it weakens our nation and strengthens their hand. Then you have The Order, who is responsible for dumbing down the American educational system, which has left the populace fat and ripe for social engineering. These two groups combined have done quite a number on all of us.

    Watch a few episodes of the hit cable television series « True Blood » for a massive dose of New World Order propaganda. That show attacks Christianity constantly, pushes the acceptance of homosexuals and their lifestyle and portrays anyone who thinks contrary to these views as stupid and hateful.

    The sex and violence are available in ample quantities as the real message is preached to the mindless masses. At this point the whole thing (lower level) happens all on its own. There isn’t any need to direct the writers and producers, they have been brainwashed and will churn out this garbage all on their own because it sells. Just as the masses police themselves and take part in group think so do the pseudo-intellectuals of Hollyweird, all the while congratulating themselves on their «  »creative genius ».

    I’m not saying that specific scripts aren’t written and produced to purposely set us up for future atrocities, only that the pool of « talent » doesn’t have to be molded or convinced to do their master’s will at this point.

    Let’s face it, America is done, the world is on a crash coarse with prophetic destiny and no man can stop this onslaught.


    NN said (August 23, 2011):
    A lot more could be said, but it would be quite unlawful. V has been badly burned, and tells Mr. Creedy that beneath his mask is more than flesh and blood, beneath his mask is an idea… and ideas are bulletproof.

    “The Vision and the Voice, the attainment of the grade of Master of the Temple was symbolized by the adept pouring every drop of his blood, that is his whole individual life, into the Cup of the Scarlet Woman, who represents Universal Impersonal Life. There remains therefore (to pursue the imagery) of the adept “nothing but a little pile of dust.” In a subsequent vision the Grade of Magus is foreshadowed; and the figure is that this dust is burnt into “a white ash,” which ash is preserved in an Urn. It is difficult to convey the appropriateness of this symbolism, but the general idea is that the earthly or receptive part of the Master is destroyed. That which remains has passed through fire; and is therefore, in a sense, of the nature of fire. The Urn is engraved with a word or symbol expressive of the nature of the being whose ash is therein. The Magus is thus, of course, not a person in any ordinary sense; he represents a certain nature or idea. To put it otherwise, we may say, the Magus is a word. He is the Logos of the Æon which he brings to pass.” –Aleister Crowley, Liber 73, the Urn (See V for Vendetta by brother Alan Moore for further instruction on this matter.)

    « Every people has the prophets it deserves; the credulous cowardly ice-cream-soda idealist is best left with the illiterate illuminati, rascally Rosicrucians, magpie mediums, parrot psychics, and cockroach clairvoyants with whom they feel at home. One cannot initiate imbeciles. » -Aleister Crowley

    Frater Abaris, aka Goethe, wrote down the five points of the pentagram which are in this film written, but who will understand their horror? In the beginning was the true demon and I created it to appear to be the deception. False images are necessary for the recognition of Truth.

    And for any brethren who read this, The Master of the Temple, is the fly caught in the web…

    In L.V.X.,
    Frater IATTADOG 9=2 A.’.A.’.

    Histoire du « Nouvel Ordre Mondial »

    Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 4 : 36


     

     

    par Pierre Hillard 

    Pierre Hillard retrace l’histoire d’un courant idéologique qui imprime sa marque aux actuelles tentatives de regroupement d’Etats au sein de blocs régionaux et tente de les orienter vers une forme de gouvernance mondiale. Son objectif n’est pas de prévenir les conflits, mais d’étendre la puissance financière et commerciale du monde anglo-saxon. Il théorise et revendique le projet d’un « Nouvel ordre mondial » érigé sur les ruines des Etats-nations. 
    Bien sûr, il ne s’agit pas d’assimiler tous les efforts visant à mettre fin aux divisions nationales à une volonté de domination. Mais il est indispensable d’étudier ce projet de globalisation politique afin de ne pas le laisser transformer l’idéal de l’unité humaine en un cauchemar totalitaire. 

    RÉSEAU VOLTAIRE | PARIS (FRANCE) | 21 FÉVRIER 2010  

    ITALIANO  ESPAÑOL  

     

     

    Réunis à Londres, le 2 avril 2009, autour de la reine Elizabeth II, les chefs d’Etat et de gouvernement des 20 plus grandes puissances du monde ont envisagé de créer un directoire économique mondial. 

    Avec la ratification du Traité de Lisbonne par les 27 Etats européens, l’élection d’Herman van Rompuy à la présidence du Conseil européen et de Catherine Ashton comme Haut-représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, le 19 novembre 2009, marque un tournant décisif dans les ambitions mondialistes. L’Union européenne (l’UE) se voit dotée progressivement d’un visage politique et d’un « numéro de téléphone » pour reprendre l’expression d’Henry Kissinger. Certes, de nouveaux réglages — une forme de rodage — s’avèrent nécessaires afin de véritablement asseoir cette union régionale. En effet, des rivalités continuent à perdurer entre le président du Conseil européen, le président de
    la Commission européenne et la présidence tournante de six mois. Cette situation agace profondément l’administration Obama [
    1]. Cependant, dotée de la personnalité juridique et d’une complète primauté du droit européen sur le droit national, l’Union européenne peut prétendre (réussir ?) devenir un acteur de la scène internationale. Il serait faux d’affirmer que cette nouvelle vocation se fera dans une complète indépendance par rapport au reste du monde. En fait, les élites européistes soutenues par l’oligarchie financière avancent en liaison et en communion d’esprit avec toutes les autres formes d’unions régionales en cours d’élaboration sur la planète. 

    En effet, l’Union européenne n’est qu’une composante d’un vaste programme conduisant à l’émergence de blocs continentaux dotés chacun d’une monnaie, d’une citoyenneté, d’un parlement unique, etc ; l’ensemble de ces blocs étant appelé à constituer une gouvernance mondiale. Nous pouvons relever les unions régionales suivantes en formation : 

     

     La Communauté Economique Eurasiatique (CEEA ou Eurasec pour Eurasian Economic Community)  [2] : créée en octobre 2000 et réunissant plusieurs pays de l’ancien bloc soviétique (Russie, Kazakhstan, Biélorussie, …), elle poursuit l’objectif de créer une union douanière [3] à partir de 2010 avec l’idée d’une monnaie régissant l’ensemble appelé « evraz » [4] ou « euras » ou encore « eurasia » (le nom de cette monnaie peut encore changer) [5]. 

     L’Union des nations sud-américaines (UNASUR) [6] : créée en mai 2008, elle entend passer d’une logique sub-régionale à une identité régionale en fusionnant en une seule organisation le Mercosur et
    la Communauté andine, c’est-à-dire en réunissant tous les Etats du continent sud-américain (à l’exception de
    la Guyane française, et des îles britanniques Sandwich et Malouines). L’idéal poursuivi est de réussir la mise sur pied d’un parlement, d’une monnaie unique [
    7] et d’une citoyenneté commune. L’UNASUR entretient des liens privilégiés avec son modèle européen dans le cadre d’une assemblée parlementaire euro-latino américaine appelée EUROLAT [8]. 

     

     Le Système d’intégration centre-américain (SICA) [9] : créé en décembre 1991, ce groupe de pays centre-américains poursuit les mêmes objectifs cités ci-dessus, en particulier la création d’une monnaie unique suite au 33è congrès tenu à San Pedro Sula (Honduras) en décembre 2008. 

     

     

     Le lancement de « l’Organisation de l’Unité Africaine » (OUA) [10] en 1963 a permis de passer à la vitesse supérieure, à partir des années 1999-2000, avec la création de l’Union Africaine (l’UA, à Durban en juillet 2002) et du « Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique » (NEPAD) [11]. Les objectifs (commission, parlement panafricain, cour africaine des droits de l’homme, etc) se calquent sur le modèle européen [12]. 

     

     Le Conseil de coopération du Golfe (Golf cooperation council, GCC)  [13] : créé en 1981, il tend à une union de plus en plus étroite entre les Etats du Golfe (Bahrein, Koweït, Oman, Qatar, Arabie Saoudite et Emirat arabes unis). Une monnaie commune est prévue vers 2010/2011. Le nom avancé par certains est « Khaleeji ». Cependant, même si le principe d’unité monétaire est retenu, l’appellation de cette monnaie n’est pas assurée [14]. 

     

     Une union asiatique prend forme sous l’égide de trois acteurs principaux : le Japon (CEAT, Council on East Asian Community),
    la Chine (NEAT, the Network of East Asian Think Tank) et
    la Corée du Sud (EAF, the East Asia Forum). Depuis le 1er janvier 2010,
    la Chine et l’Asean (sigle anglais pour « Association des nations du Sud-Est asiatique) ont lancé la plus grande zone de libre-échange au monde, à laquelle se sont joints
    la Corée, le Japon, l’Australie et
    la Nouvelle-Zélande. Elle doit permettre « d’accélérer ce processus de régionalisation » comme se plaît à le dire Xu Ningning, le secrétaire général du Conseil économique Chine-Asean [
    15]. 

     

     Une union Nord-américaine a été lancée en mars 2005 au Texas (Waco) entre les chefs d’Etat états-unien, canadien et mexicain dans le cadre du PSP (Partenariat pour
    la Sécurité et la prospérité) [
    16]. L’objectif déclaré est d’aboutir, théoriquement au cours de l’année 2010, à l’instauration d’un périmètre politique, économique et militaire unifié entre les trois Etats [17]. Une unité monétaire appelée « amero » ou « dollar nord-américain » (la désignation de cette nouvelle monnaie n’est pas assurée) doit remplacer le dollar US et canadien ainsi que le peso mexicain [18]. Cette mutation passe par un effondrement du dollar et, par ricochet, du système financier et monétaire mondial. Cette crise systémique globale (politique, financière, monétaire et géopolitique) se renforce en ce début de l’année 2010 afin de favoriser l’arrivée de ce nouvel ordre mondial tant désiré par les thuriféraires du système. 

     Enfin, il est prévu théoriquement pour 2015 l’instauration d’un bloc euro-atlantique unifié politique, économique et militaire [19]. Nous pouvons signaler que le Parlement européen a adopté une résolution, le 26 mars 2009, traitant de « l’état des relations transatlantiques après les élections qui ont eu lieu aux Etats-Unis ». Cette résolution a le mérite de rappeler tous les accords politiques, économiques et militaires conclus de part et d’autre des rives de l’Atlantique afin d’aboutir à une union transatlantique [20]. 

     

    Cette liste ne serait pas complète sans évoquer un événement majeur passé sous silence par la presse française. En effet, lors du sommet de l’Aquila en Italie (8-10 juillet 2009), les chefs d’Etat ont traité divers dossiers (crise économique, climat, …). Cependant, lors d’une rencontre avec les journalistes, le président russe Medvedev s’est plu à présenter un prototype de monnaie mondiale sous la forme d’une pièce fabriquée en Belgique sur laquelle était gravée en anglais « unité dans la diversité » [21]. Cette présentation constitue un tournant majeur. Pour la première fois, un chef d’Etat a présenté un exemplaire d’une monnaie en mesure d’être la référence unique de l’humanité toute entière [22]. Ce geste complète les propos d’Herman van Rompuy qui, lors de son discours de remerciements après sa nomination au poste de président du Conseil de l’Union européenne, n’a pas hésité à prononcer ces paroles lourdes de sens : « 2009 est aussi la première année de la gouvernance mondiale avec l’instauration du G20 en plein crise financière » [23]. 

    Cette affirmation — juste de la part d’un partisan de la gouvernance mondiale — doit nous amener à réfléchir et à nous poser la question suivante : comment en est-on arrivé là ? En effet, la description de ces diverses unions régionales plus ou moins avancées dans le cadre d’une autorité unique — avec éclatement interne des Etats qui les composent [24] — n’est pas le fruit du hasard. En fait, cette mutation résulte d’un très long travail de fond de la part des oligarchies financières [25] et de groupes élitistes politiques dans le cadre de think tanks ou de fondations. 

    L’oligarchie anglo-saxonne et ses princes 

    Le public francophone est malheureusement ignorant des vrais acteurs de la politique mondiale, ces derniers exerçant leurs talents plus dans les coulisses que sur la scène politicienne. Pour mieux comprendre la situation désastreuse dans laquelle les défenseurs de la cause nationale se trouvent en ce début de XXIè siècle, il est nécessaire de rappeler dans ses grands traits le rôle éminemment important de la puissance financière et aristocratique anglo-saxonne. Celle-ci a toujours constitué un Etat dans l’Etat. On peut situer sa prise du pouvoir suite à l’instauration de la « Grande Charte » du 15 juin 1215. Après la défaite du roi Jean Sans Terre d’Angleterre, le 27 juillet 1214 à Bouvines face au roi Philippe Auguste, les barons anglais ont arraché des privilèges politiques et financiers. Désormais, la couronne britannique est obligée de composer et de collaborer avec une caste qui allie force, puissance financière et ambitions commerciales. Dès cette époque, une élite avide, revendicatrice et orgueilleuse est née. Elle est à l’origine de l’existence de ces groupes de pressions (ou lobbies) qui, par des voies aussi diverses que la finance, le renseignement ou les médias, exercent des pressions sur le pouvoir politique. Ce dernier dépendant largement d’appuis et de monnaie sonnante et trébuchante pour son maintien au pouvoir est dans l’obligation absolue de tenir compte des avis et des conseils émanant de cette caste. Les think tanks (« instituts de recherche » ; la traduction est cependant impropre), fondations et groupes élitistes sont la suite logique d’un état d’esprit élitiste et mercantile. Ces cénacles sont devenus les centres incontournables d’une minorité active conditionnant l’avenir du monde anglo-saxon puis, de proche en proche, de l’univers entier. Contrairement à la conception politique française qui soumet toute activité à celle de l’Etat, ces organisations politico-commerciales ne dépendent plus d’une autorité nationale. Très tôt, elles ont exercé leurs talents. Dès le Moyen-Âge, des compagnies comme les London Staplers, les London Mercers Company ou encore
    la British East India Company (
    la BEIC au 17è siècle) ont été les fers de lance de l’impérialisme britannique. Ainsi, l’aristocratie commerciale s’est transmises le flambeau de la conquête et de la maîtrise des richesses de génération en génération. « Toujours plus » pour reprendre une expression de François de Closets. 

    La défaite française en Amérique du Nord conduisant au Traité du 10 février 1763 peut être considéré comme l’acte de naissance de la montée en puissance de l’oligarchie britannique. En effet, la perte de
    la Nouvelle France donne à
    la Couronne britannique tout un continent aux richesses inouïes et presque vide d’habitants. L’incapacité de la monarchie française à peupler ces vastes territoires et à les intégrer à la sphère de la civilisation gréco-romaine fait basculer tout cet espace sous la coupe anglo-saxonne. Mâtinées d’un tour d’esprit messianique, les élites conquérantes américaines en liaison avec leurs homologues britanniques sont prêtes à imposer leur modèle au monde entier. Après les guerres de
    la Révolution et la défaite de Napoléon I en 1815, la puissance anglo-saxonne n’a plus de rival sur les mers. Puissance démographique, peuplement de vastes territoires en Amérique du Nord, en Afrique australe, en Australie et en Nouvelle-Zélande, contrôle de points stratégiques partout dans le monde (Gibraltar, Hong Kong, …), mainmise de territoires sur presque tous les continents, technologie de pointe et secteur bancaire performant permettent à ces aristocraties commerciales de Londres et de New-York de rêver à un contrôle du monde sous les auspices de
    la City et de Wall Street. Un homme a été la figure de proue de cet idéal : Cecil Rhodes. 

    Cecil Rhodes (1853-1902) [26

    Ce grand défenseur de l’Empire britannique émigre en Afrique australe où sa personnalité et ses qualités intellectuelles hors normes lui permettent de faire fortune dans le diamant. Il est à l’origine de la création de l’industrie diamantaire De Beers en liaison et avec l’appui de Nathaniel Mayer Rothschild (1840-1915). Sa fortune colossale lui ouvrant les portes de la colonie britannique, Cecil Rhodes pose les jalons permettant à l’Etat Sud-africain (dominion de l’Empire britannique) de prendre forme quelques années après sa mort en 1910. Son influence financière et politique lui permet de contrôler des territoires à qui il donne son nom :
    la Rhodésie. Divisés plus tard en Rhodésie du Nord et Rhodésie du Sud, ces Etats sont devenus
    la Zambie et le Zimbabwe. Cependant, sa grande idée coloniale est de réaliser une immense voie de chemin de fer partant du Cap jusqu’au Caire. Dans sa défense de l’Empire britannique, les voies de communications constituent un enjeu capital pour la mise en valeur des richesses de toute sorte. Le développement des voies de communications (sous toutes ces formes [
    27]) est le passage obligatoire pour le bon fonctionnement de tout Empire. Ce précepte est d’une très grande actualité en ce début de XXIè siècle [28]. Les voies de communications constituent les artères irriguant l’empire commercial et politique. 

     

    Cecil Rhodes (1853-1902) 

    Au-delà du bon fonctionnement de l’Empire britannique, un idéal supérieur taraude Cecil Rhodes. En effet, convaincu de la supériorité de la « race » anglo-saxonne, il conçoit une politique afin d’assurer cette prééminence : l’union de tous les pays anglo-saxons ou, plus exactement, l’instauration d’un bloc réunissant l’Empire britannique et les Etats-Unis d’Amérique. L’ensemble doit constituer pour lui le socle permettant la naissance d’un Etat mondial animé des principes et de la philosophie de l’aristocratie commerciale anglo-saxonne. Afin d’y parvenir, il estime nécessaire de recruter des personnalités supérieures au sein des universités qui, animées du même idéal, seront soutenues pour occuper les postes clefs et aussi divers que l’économie, la finance, l’armée, l’éducation, le renseignement ou encore le journalisme. Ainsi, pareil à un corps d’armée, ces différentes personnes véritables jésuites du mondialisme convergeront vers le même but afin de former les esprits dans leurs pays respectifs tout en développant les structures politico-économiques conduisant à l’émergence de cet Etat commercial mondial. Dans son esprit, cette ambition titanesque et de très longue haleine passe par la création des « bourses d’études Cecil Rhodes » (Rhodes Scholarships). Cecil Rhodes n’a pas eu le temps de voir la concrétisation de cet idéal de son vivant. Ce n’est qu’en 1904 que ses proches collaborateurs lancent les premières bourses d’études portant son nom à l’université d’Oxford. Le sociologue français, Auguste Comte, disait que « les morts gouvernent les vivants ». Cette formule peut largement s’appliquer à Cecil Rhodes. Ses concepts ont forgé le monde du XXè siècle et du début XXIè siècle. Sans tous les citer, nous pouvons relever parmi les bénéficiaires des bourses d’études Cecil Rhodes : le Premier ministre australien Bob Hawke (1981/1993) ; James Wolsey, directeur de
    la CIA (1993/1995) ; Wesley Clarke, patron d