22 janvier 2014

¤ Au cœur du Nouvel Ordre Mondial: le Dossier Rockefeller…

Classé dans : Complots prouvés,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 36

Sources :

- http://resistance71.wordpress.com/2011/09/28/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-le-dossier-rockefeller-1ere-partie/

- http://resistance71.wordpress.com/2011/10/05/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-le-dossier-rockefeller-2eme-partie/

- http://resistance71.wordpress.com/2011/10/11/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-le-dossier-rockefeller-3eme-et-derniere-partie/

Nous avons traduit de larges extrait d’un livre de Gary Allen publie en 1976 « The Rockefeller File » ou « Le dossier Rockefeller »et qui n’a jamais ete traduit en français a notre connaissance (merci de nous dire si vous en trouvez trace).

Cet ouvrage est d’une importance capitale a notre sens, tout comme le sont ceux de l’historien de Stanford University Antony C. Sutton, pour la comprehension de ce qui est la dynamique implacable et destructrice du Nouvel Ordre Mondial. 

L’ouvrage se compose de 196 pages et serait trop long a traduire dans sa totalite, nous en avons donc selectionne ce que nous pensons en etre la « substantifique moelle » pour la traduction et la diffusion a notre lectorat (ceci etant subjectif bien entendu et nous encourageons tous ceux qui peuvent lire l’anglais de lire le livre en VO, il est disponible gratuitement sur la toile, une possibilite ici). La traduction etant consequente malgre tout, nous la publierons donc en trois episodes a raison de un par semaine.

Voici donc la 1ere partie du « Dossier Rockefeller »...

Note: Resistance 71 ne partage pas les convictions politiques et sociale de l’auteur, ceci n’enleve rien a la pertinence de cette etude unique, qui est de l’avis des specialistes, la meilleure etude jamais realisee sur la famille Rockefeller, car elle analyse les dessous du pouvoir d’une des familles les plus puissantes au monde, ses ramifications et ses consequences tentaculaires sur le monde d’aujourd’hui.

A titre d’exemple du livre, peu de personnes savent (c’est pourtant documente et a ete relaye par les grands journaux de l’epoque comme le Chicago Tribune…) que David Rockefeller (95 ans aujourd’hui) a eu un entretien prive a huis clos de deux heures et demies avec le premier sovietique Nikita Kroutchev a Moscou en Juillet  1964, et qu’a l’issue de cet entretien, plusieurs mois plus tard, Kroutchev fut depose et l’URSS prit certaines directions. Si cela n’est pas influer sur la politique mondiale, qu’en est-il donc ?

Les Rockefeller sont au cœur de la poussee elitiste pour un Nouvel Ordre Mondial, ce que nous vivons aujourd’hui, grande crise economique qui va aller en empirant et les multiples guerres imperialistes de controle ne sont que les stigmates du pire a venir… Si nous les laissons faire. La lutte contre la corporatocratie fasciste menee par les familles Rockefeller, Rothschild, Kuhn-Loeb etc et leurs buts de controle hegemonique et eugeniste est permanente et doit etre vue comme une mission citoyenne.

Ne croyez pas etre immunises contre le cancer ultra-capitaliste et ses corollaires fasciste brun ou fasciste rouge. Il nous ronge toujours plus, jour apres jour, mais il existe un antidote, que les peuples ont a porte de main depuis toujours mais ont ete endoctrines a ignorer. Il est grand temps de reagir contre ce parasitisme planetaire !

– Resistance 71 –

Le Dossier Rockefeller, 2eme partie

Le Dossier Rockefeller, 3eme et derniere partie partie

Le dossier Rockefeller (extraits)

De Gary Allen, 1976 (éditions 76 Press California, 196 pages)

~ Extraits traduits par Résistance 71 ~

Introduction:

-NdT: la préface du livre se présente sous la forme d’une lettre à entête du Congrès des Etats-Unis et a été écrite par un membre de la chambre des représentants (le parlement en France) d’alors, Lawrence P. McDonald.

La lettre est datée de Novembre 1975.

Voici ce que ce député dit dans sa lettre d’introduction au livre:

“Cher lecteur,

Les super-riches des Etats-Unis ont une puissance et des prérogatives inimaginables pour la plupart d’entre nous. Qui peut concevoir de posséder un empire privé incluant une centaine de maisons et propriétés, plus de 2500 serviteurs, des milliers d’objets de luxe et des millions de dollars sans en savoir réellement le chiffre exact ?

L’Amérique a une famille royale de la finance qui a connue tant de richesses depuis des générations. Il s’agit bien sûr des Rockefellers. Mais si les Rockefellers se contentaient de leurs richesses, si leurs possessions satisfaisaient tous leurs désirs, ce livre n’aurait jamais été écrit; tout comme je ne vous presserais pas de le lire.

L’argent seul n’est pas suffisant pour étancher la soif  et les extravagances des super-riches. Au lieu de cela, bon nombre utilisent leur immense richesse et l’influence que cette richesse leur donne, pour obtenir toujours plus de pouvoir. Un pouvoir jamais même rêvé par les tyrans et les despotes des temps anciens et moins anciens. Une puissance à l’échelle planétaire. Un pouvoir sur les gens et pas seulement sur les produits.

Ce livre “Le dossier Rockefeller” n’est pas un livre de fiction. Il est en fait une présentation compacte, puissante et effrayante de ce qui est peut-être l’histoire contemporaine la plus importante: la poussée des Rockefellers et de leurs alliés pour créer un gouvernement mondial, combinant le super-capitalisme et le communisme, sous le même toit, le tout sous leur contrôle.

Depuis plus de cent ans, depuis le temps où John D. Rockefeller Senior utilisa toutes les stratégies déviantes possibles et imaginables pour créer un monople pétrolier gigantesque, beaucoup de livres ont été écrits sur les Rockefellers, assez pour remplir une belle bibliothèque. J’en ai lu un certain nombre. Mais aussi loin que va ma connaissance en la matière, personne n’a osé révéler la partie la plus vitale de l’histoire des Rockefellers: à savoir que les Rockefellers et leurs alliés ont, depuis au moins 50 ans, suivi un plan soigneusement établi d’utiliser leur puissance économique pour établir un contrôle politique d’abord des Etats-Unis, pour ensuite contrôler le reste du monde.

Est-ce que je parle ici de conspiration, de complot ? Absolument. Je suis convaincu qu’un tel complot existe, un complot aux ramifications internationales, dont la planification a pris des générations et dont l’intention est extrêmement malfaisante. Vous trouverez la vérité, souvent surprenante, parfois désagréable, mais toujours d’une importance capitale dans les pages qui vont suivre.

Gary Allen a accompli un travail absolument remarquable pour rassembler ces centaines de faits éparpillés et d’indices cachés sur le puzzle Rockefeller et ce jusqu’à ce qu’un dessin remarquable et unique émerge.

L’image qui y est révélée une fois le dossier Rockefeller totalement ouvert va peut-être vous choquer. Dans ce livre, vous apprendrez pourquoi les Rockefellers suivent la politique qu’ils se sont assignée, quels sont leurs buts, où veulent-ils embarquer les Etats-Unis… et pourquoi il est plus qu’essentiel qu’ils soient arrêtés à temps.

Je vous conjure de lire ce “Dossier Rockefeller” et d’encourager vos amis à faire de même.”

Chapitre 1

[...] Les Rockefellers ont inventé une tactique, qui est utilisée aujourd’hui par la classe des super-riches: plus vous donnez l’impression de donner de l’argent, au plus riche et puissant vous devenez. Avec l’aide de politiciens captifs du système et guidées par quelques brillants esprits de firmes légales, des législations furent écrites et passées qui protégeraient l’élite des super-riches dont les Rockefellers font partie, de la taxation répressive qu’ils ont imposés à tout à chacun.

La clef de ce système est d’abandonner la propriété tout en conservant le contrôle… Il est souvent préférable d’avoir vos biens possédés par un trust ou une fondation, que vous contrôlez bien sûr, que de les avoir en votre nom propre[...]

[...] La maison Rockefeller n’est pas seulement une famille riche à succès, mais c’est un empire. Aucune famille n’a recherché délibérément autant de contrôle sur toutes les facettes de la vie américaine. Que ce soit le gouvernement, les affaires, l’énergie, la banque, la finance, les médias, la religion ou l’éducation, au centre même de la structure de ces pouvoirs vous trouverez l’argent des Rockefellers, les administrateurs des Rockefellers et leurs agents. Une telle infiltration, influançant chaque aspect important de la vie aux Etats-Unis, ne peut pas être une coïncidence[...]

Chapitre 2

“La concurrence est un pêché” (John D. Rockefeller Sr.)

[...] Quand John D fonda la Standard Oil, elle n’était qu’une parmi 27 autres raffineries de pétrole dans la région de Cleveland et certainement pas la plus importante. Mais cet homme d’affaire ambitieux qui déclara un jour que “la concurrence est un pêché”, élabora très tôt un plan pour avaler ou détruire ses concurrents. La simplicité, l’audacité et l’implacabilité de ce plan est effarant.

Il soudoya et força les compagnies ferrovières qui desservissaient la région de Cleveland (La Pennsylvanie, le lac Erie et central New York), de lui rétrocéder des commissions ou des ristournes non seulement sur son propre frêt, mais aussi sur celui de sa concurrence, sur chaque barril de pétrole que sa concurrence envoyait par le train. Au plus ils envoyaient par chemin de fer, et plus il gagnait ! Ce système permit à Rockefeller de diminuer ses prix et de pousser ses concurrents à la faillite sur la durée et ce en utilisant leur propre argent ! En un an tous ses concurrents capitulèrent[...]

[...] En 1890, la Standard Oil raffinait 90% du pétrole brut américain et ses opérations outre-mer se développaient très rapidement.[...]

Chapitre 3

[...] Ceci dit et de manière incroyable, le pétrole n’est pas le plus gros business des Rockefellers. Cet honneur est réservé à la finance internationale par la banque. Les banques de la famille Rockefeller (NdT: à l’époque où ce livre fut publié, rappelons-le, en 1976) sont la First National City Bank (NdT: aujourd’hui la Citi Bank) et la Chase Manhattan Bank (NdT: aujourd’hui la Morgan Chase). La Chase Manhattan Bank est la troisième banque mondiale (NdT: en 1976) et bien que seulement numéro trois, elles n’en est pas moins la banque qui a le plus d’influence.

La plus grande banque du monde (NdT: là encore en 1976) est la Bank of America en Californie, inventrice de la carte de crédit…

[...] La Chase Manhattan fut créée de la fusion de la Chase Bank des Rockefellers et de la Manhattan Bank contrôlée par la famille Kuhn-Loeb. Ce mariage fut un énorme succès pour les deux familles. En 1971 la Chase Manhattan Bank avait un patrimoine de 36 milliards de dollars[...]

[...] Très proche du système bancaire des Rockefellers nous trouvons les gigantesques compagnies d’assurance avec leurs investissements qui valent des centaines de millions de dollars. Les compagnies d’assurance vie jouent un rôle capital dans la finance parce qu’elles sont les principales pourvoyeuses de crédit à long terme, alors que les banques elles-mêmes sont plus pourvoyeuses de crédits à court et moyen terme… Le groupe banquier Rockefeller est intimement lié avec les conseils d’administration de trois des quatre plus grosses compagnies d’assurance vie: Metropolitan Life, Equitable Life et New York Life. Les actifs de ces trois géants étaient de 113 milliards de dollars en 1969.

D’après les recherches du professeur Knowles, le groupe de banques contrôlé par la famille Rockefeller, compte pour environ 25% de la totalité des biens possédés par les 50 top banques commerciales de la nation et tous les biens des 50 plus grosses compagnies d’assurance vie du pays.

Le contrôle par la famille Rockefeller de ces banques et compagnies d’assurance, lui donne un levier énorme sur l’économie américaine qui va au-delà de toute propriété directe[...]

[...] Résumons ce qui est connu (NdT: en 1976 toujours…): 37 des 100 plus grosses industries de la nation, 9 des 20 plus grosses compagnies de transport, qui est le plus gros service utilitaire de la nation vue sa taille, 3 des 4 plus grosses compagnies d’assurance, plus un grand nombre de plus petites entreprises engagées dans la production industrielle, la distribution, la vente de détail, les crédits, les investissements, sont contrôlés par la famille Rockefeller.

“La puissance de la fortune de la famille est au-delà de toute mesure”, a rapporté le Washington Post[...]

Chapitre 4

[...] La fondation Rockefeller originale fut fondée en 1901 et était appellée L’Institut Rockefeller pour la Recherche Médicale; elle fut partie intégrante d’un programme de relation publique pour améliorer l’image de Rockefeller…

Chaque année, les Rockefellers peuvent injecter jusqu’à la moitié de leurs revenus dans leurs fondations et déduire ces “dons” de leurs impôts. Nelson Rockefeller (NdT: ancien vice-président des Etats-Unis sous Gerald Ford) admît dans une audition au congrès que “la fondation ne paie aucuns impôts sur le revenu du capital et aucun impôt sur le revenu, ainsi ces fonds peuvent continuer de croître” [...]

[...] Collectivement, les fondations Rockefeller ont plus de 1,5 milliards de dollars en actif (NdT: en 1976, bien plus aujourd’hui…), mais elles ont aussi pouvoir de contrôle d’autres fondations très importantes comme les fondations Carnegie et Ford. Quand vous entendez le mot “Fondation Carnegie”.. Pensez “Rockefeller”. Depuis plusieurs années déjà, les fondations Carnegie ne sont que des ramifications de la pieuvre Rockefeller. Les directeurs des opérations des fondations Carnegie ont été depuis des années des membres du comité de corrdination Rockefeller. Le Council on Foreign Relation (CFR) est la colle qui cimente l’entité Rockefeller.

Le gros bébé de la fondation est la fondation Ford qui représetne plus de 3 milliards de dollars de biens en propre (NdT: là encore, chiffre de 1976… Bien plus aujourd’hui) [...]

[...] Tout comme la fondation Carnegie, la majorité des trustees de la fondation Ford sont des membres du CFR des Rockefellers[...]

[...] Le capitalisme monopolistique est impossible à moins d’avoir un gouvernement qui a le pouvoir d’étrangler toute véléité de concurrence.

La meilleure façon de contrôler ou d’éliminer la concurrence n’est pas d’être meilleur qu’elle sur le marché, mais d’utiliser le pouvoir du gouvernement pour l’exclure en grande partie du marché. Si vous désirez contrôler le commerce, la banque, les transports, et les ressources naturelles à une échelle nationale, vous vous devez de contrôler le gouvernement fédéral. Si vous et votre clique désirez établir un monopole mondial, vous vous devez de contrôler un gouvernement mondial.

Les Rockefellers ne sont pas des humanistes; ils sont des contrôleurs de pouvoir machiavéliques[...]

***

Au cœur du Nouvel Ordre Mondial… Le dossier Rockefeller 2eme partie…

= = Suite de notre traduction en trois parties de larges extraits du livre de Gary Allen « The Rockefeller File » = =

Dossier Rockefeller 1ere partie

Dossier Rockefeller 3eme partie

Chapitre 5

[...] Les Rockefeller ont maîtrisé à un point terrifiant l’art d’utiliser la puissance économique afin de bâtir une puissance politique qui va renforcer encore plus avant leur pouvoir économique et ainsi de suite, ad infinitum[...]

[...] La pierre angulaire de l’establishment Rockefeller est le Council on Foreign Relation (CFR). Le leadership du CFR est l’équivalent du cerveau de la pieuvre. David Rockefeller est le président du comité directeur (NdT: en 1975-1976, il est président honoraire aujourd’hui)…

Le CFR est basé à New York et est composé d’environ 1600 “initiés” au faîte des affaires de la nation dans les domaines de la haute finance, de la politique, de l’éducation supérieure, du commerce, des fondations et des médias audio-visuels et écrits… Pendant ses cinquante premières années d’existence, le CFR ne fut pratiquement jamais mentionné par les grands de la presse nationale. Mais quand vous réalisez que le CFR a pour membres les top exécutifs du New York Times, du Washington Post, du Los Angeles Times, de Time, Life, Fortune, Business Week, et des chaînes NBC, CBS (NdT: CNN, Fox News, MSNBC etc n’existaient pas dans les années 70… Ils ont rejoint le club depuis…) et bien d’autres, vous pouvez être certain qu’une telle anonymité n’est pas une coïncidence et qu’elle est parfaitement délibérée… Anticipant de manière évidente une attention publique grandissante au sujet du CFR, le New York Times et le New York magazine se fendirent de deux articles. La stratégie était d’admettre que le CFR avait de longue date agit en super-gouvernement non élu des Etats-Unis, mais de maintenir la ligne que cela avait été fait de manière altruiste, idéaliste et par dévotion abnégatoire envers le bien public. (NdT: ceci se passa de la même façon pour le groupe Bilderberg, dont l’existence même était niée il y a encore une dizaine d’année et le fait de le mentionner n’amenait que le déni et l’accusation d’élucubrations conspirationnistes. Aujourd’hui, la presse de masse est obligée d’en parler car le groupe ne peut plus avancer caché)[...]

[...] De fait, le CFR a servi d’agence pour l’emploi virtuelle pour le gouvernement fédéral, à la fois républicain ou démocrate. Dans son article du New York Times, Anthony Lukas observa: “Tout le monde sait comment fonctionne la fraternité de groupe pour gravir les échelons de la vie. Si vous voulez être dans la politique étrangère, il n’y a pas de meilleure fraternité que le Council on Foreign Relation et il faut en faire partie…” [...]

[...] Qu’essaient de faire les Rockefeller avec leur CFR ?

Pour la première fois dans l’histoire, nous avons un membre du CFR qui est prêt à parler contre l’organisation.

Il s’appelle Chester Ward et est un Amiral en retraite de la marine américaine, qui est devenu l’avocat général du tribunal militaire de la marine. Alors qu’il gravissait les échelons du succès au sein de la marine, il fut invité à rejoindre le “prestigieux” CFR. L’establishment anticipa le fait que comme beaucoup d’autres avant lui, l’Amiral Ward succomberait à la flatterie d’être invité dans le sein des saints du sanctuaire de l’establishment et qu’en faisant appel subtilement à son ambition personnelle, il resterait gentillement dans la ligne de conduite. Les “initiés” sous-estimèrent grandement la dureté de caractère de l’amiral Ward. Il devint très vite un opposant très vocal de l’organisation. L’amiral déclara:

“L’objectif de la majorité influente des membres du CFR n’a pas changé depuis depuis sa création en 1922 il y a donc plus de 50 ans. Dans le numéro du cinquantenaire de Foreign Affairs (la publication officielle du CFR), le premier article directeur était écrit par le membre du CFR Kingman Brewster Jr et intitulé “Réflexions sur notre but national”. Il ne se découragea pas et le nomma expressément comme suit: notre but national devrait être l’abolition de notre nationalité. Il déballa tous les arguments pour un gouvernement global…”

Si le CFR de la famille Rockefeller a “pour passion de renier la souveraineté” des Etats-Unis, a qui donc sommes-nous supposés la rendre ?

L’amiral Ward répond que le but est de “submerger la souveraineté et l’indépendance nationales dans un tout-puissant gouvernement mondial; et en accord avec l’amiral, environ 95% des 1600  membres du CFR sont au courant que cela est le véritable but du conseil, et ils soutiennent tous ce but ! [...]

[...] un des plus grands dangers pour les internationalistes du CFR est la peur que sufisamment de citoyens américains comprennent finalement ce qu’ils sont en train de faire et que dans la bonne vieille tradition d’un électorat en colère, ils “balancent les rats hors du navire”. Face a la possibilité qu’une centaine de mini-nations au sein du pays ne vous boudent, ou pire, que les citoyens du pays ne deviennent clairvoyants et sages concernant le plan de jeu que vous leur avez préparé, que feriez-vous ?

La réponse fut évidente pour les Rockefellers depuis plus de cinquante ans: vous créez un gouvernement mondial que vous contrôlez et vous avez ce gouvernement à la tète de tous les autres.

Ceci a été le plan établi depuis au moins les 54 dernières années (NdT: 1922, année de la création du CFR…) et depuis que papy pétrodollars lui-même donna de l’argent pour construire la Ligue des Nations à Genève[...]

[...] Un tel “Nouvel Ordre Mondial” de manière emphatique, ne veut pas dire une société rendue impotente débattant de sujets avec le CFR. Non, cela veut dire un régime international qui contrôle les armées du monde, les armes, les cours de justice, les collecteurs d’impôts (NdT: dont par exemple la fameuse inepte taxe carbone fait partie intégrante. Le but est de la payer directement au cartel banquier qui sera en contrôle du gouvernement mondial), les écoles, les gouvernements locaux et tout le reste[...]

[...] Le “Nouvel Ordre Mondial” planifié par les Rockefeller sera une dictature globale. Les conservateurs l’appelleront socialisme ou communisme; les gens de gauche l’appelleront fascisme. L’étiquette ne fait absolument aucune différence. Ce sera l’archipel du Goulag à l’échelle planétaire.

Bien sûr les promoteurs d’un tel gouvernement mondial déguisent leurs intentions derrière toute une série de propos à double sens. A titre d’exemple voici comment le sénateur Alan Cranston de Californie (qui fut pendant de nombreuses années le président de la dépendance des Rockefeller: United World Federalists), défendît la proposition d’un super-état:

“La proposition 64 de gouvernement mondial ne dit pas que nous devrons abandonner notre souveraineté. Elle propose simplement des moyens par lesquels nous pourrons exercer au mieux notre souveraineté impotente sur des choses vitales comme par exemple la prévention de la guerre. Elle propose que nous créions un gouvernement mondial limité et que nous y déposions notre souveraineté…” En clair, nous n’abandonnons rien, mais nous “déposons”, Orwell appelait cela la novlangue[...]

[...] Même Nelson Rockefeller (NdT: vice président du président Gérald Ford, qui était en fonction au moment de la publication de ce livre, juste avant l’élection de Jimmy Carter, qui lui aussi s’entourera de membres du CFR et de la commission trilatérale également créée par Rockefeller…) sait que la révolution américaine fut une protestion contre exactement la sorte de pouvoir centralisé dont il se fait l’avocat. L’empire britannique était le gouvernement mondial de l’époque. Nos pères fondateurs ne voulaient pas être inter-dépendants, ils voulaient être indépendants. Ils étaient d’accord de payer le prix pour cette indépendance, dans la même monnaie que tout homme libre doit toujours payer: en sang et en or.

Chapitre 6

[...] “De manière toute aussi important est l’influence du CFR sur les médias… Le CFR contrôle ou possède les journaux principaux, les magazines ainsi que les réseaux de radio et de télévision…” Amiral Chester Ward (CFR et amiral en retraite)

Les Rockefellers comme nous l’avons vu ne sont pas de ceux qui laissent l’opinion publique se forger par chance. C’est pourquoi ils ont aussi investi leur argent charitable si judicieusement dans les filières de l’éducation et de la religion. Il serait d’une grande naïveté d’assumer que la famille ne puisse pas exercer toute influence subtile ou moins subtile sur les médias de masse de la nation[...]

[...] Les Rockefellers se sont assurés que les faiseurs d’opinion et les preneurs de décision du domaine des médias et de la presse ont été proprement introduits et initiés dans leur loge du CFR[...]

[...] Feu Arthur Hays Sulzberger, chairman du comité directeur du New York Times (NdT: à cette période), était membre du CFR et aujourd’hui (NdT: en 1975-76, c’est pire aujourd’hui !), il y a au moins 11 personnes ayant de hautes fonctions au sein du New York Times qui sont membres du CFR[...]

[...] L’implication des Rockefeller dans les médias est multiple. Principalement, les plans du gang Rockefeller pour créer un gouvernement mondial monopoliste ne sont jamais, au grand jamais, discutés au sein de la grande machine de désinformation. Les médias décident ce dont on parlera dans le pays. Nous avons dans ce pays ce que le journaliste Kevin Phillips a appelé une “médiacratie”.

Une médiacratie peut s’occuper de quelqu’un comme Ralph Nader et en faire un héro populaire instantané; ou ils peuvent prendre un ennemi des Rockefeller et en créer une image telle qu’il apparaît comme un crétin, un bouffon, un bigot ou un paranoïaque dangereux[...]

[...] Les faiseurs d’opinion de Madison avenue, le think tank de la Rand Corporation ou de l’Institut Hudson, peuvent manipuler et de fait manipulent l’opinion publique. Les élitistes de l’establishment appellent cela “le façonage du consentement”, ce qui veut dire que nous sommes manipuler à croire les mottos que nous ajustons sur les bracelets de nos poignets. Les techniques développées par le Thought Trust des Rockefellers viennent juste d’être adoptées et plus brutalement mises en œuvre par les communistes. Avec l’argent, les Rockefeller ont acquis les médias et leur contrôle; avec les médias, la famille a conquis l’opinion publique. Avec le contrôle de l’opinion publique, elle a gagné la politique et avec le contrôle du paradigme politique, elle a pris le contrôle de la nation[...]

Chapitre 7

“Nous aurons un gouvernement mondial que vous le vouliez ou non, le tout est de savoir si ce sera par conquête ou par consentement.”

(James Warburg, membre du CFR, déclaration faite à l’occasion d’un témoignage devant le comité sénatorial des relations étrangères le 17 Février 1950)

[...] Une liste complète de toutes les organisations, mouvements, publications et programmes soutenant l’idée d’un gouvernement mondial, qui a leur tour sont gérés par l’axe Rockefeller-CFR de derrière le rideau, serait du volume d’un livre aussi volumineux que l’annuaire de téléphone de Los Angelès. De manière évidente nous ne pouvons mentionner ici qu’un petit nombre des éléments de la piste Rockefeller vers le gouvernement mondial.

Certainement le chemin le plus visible vers le gouvernement mondial est celui qui passe par l’organisation créée en 1945 par les rockefeller avec justement ce but: L’Organisation des Nations Unies; à cet égard, les médias sous contrôle ont créé l’illusion, le mythe que l’ONU est un organisme de débat sans fondement réel[...]

[...] Si les contrôleurs de la pensée travaillant pour les Rockefeller peuvent persuader suffisamment d’Américains d’accepter de soumettre volontairement la souverainté des Etats-Unis aux mains de l’ONU, la longue campagne pour le gouvernment mondial sera terminée. Le Nouvel Ordre Mondial sera en vigueur. Les Rockefeller désireraient payer beaucoup d’argent pour un tel coup d’état pacifique et sans effusion de sang.

De fait ils financent toutes les possibilités. Voici juste quelques organisations aux Etats-Unis qui sont financées et / ou dirigées par le consortium dirigé par les Rockefeller et leur CFR et qui font la promotion directe de l’abandon de la souveraineté américaine: (NdT: nous ne citerons ici que celles éventuellement les plus connues en France, la liste est bien plus longue dans le livre !…)

  •    American Associations for the United Nations
  •    Atlantic Union
  •    Chatham House
  •    CFR
  •    Federation of World Governments
  •    Institute of International Education
  •    Trilateral Commission
  •    United World Federalists

[...] Peu de temps après la création de la Commission Trilatérale, Zbigniew Brzezinski en fut nommé directeur. Celui-ci écrivit un article pour le journal du CFR (dont il est aussi membre) “Foreign Affairs”, dans lequel il déclara:

“Il y a tres peu de chance que le monde s’unisse volontairement derrière une idéologie commune d’un super-gouvernement. Le seul espoir pratique est que celui-ci réponde à une préoccupation sur sa propre survie…”

En clair, Brzezinski dit qu’il est temps d’oublier l’approche ouverte et bonne enfant sur le gouvernement mondial proposée par exemple par L’Union Atlantique. L’union volontaire ne sera pas effectuée à temps, mieux vaut essayer une approche nouvelle. Quelle est cette nouvelle approche ? De manière simple,  il s’agit d’imposer les mêmes contrôles sur les nations qu’un gouvernement mondial ne le proposerait, mais cette fois-ci sous le déguisement de résoudre des problèmes économiques, écologiques ou énergétiques[...]

[...] La Commission Trilatérale a été créée par David Rockefeller afin du guider ses pairs internationalistes dans l’utilisation de leur influence privée pour garantir que leur gouvernement reste dans la droite ligne, celle de la grande poussée vers la grande fusion globale. Le pays qui ignore ces avertissements et donne trop d’importance à ses problèmes domestiques, pourrait bien se retrouver confronté à des problèmes alimentaires, d’approvisionnement en carburant ou de crise financière, qui fera passer la grande dépression pour une randonnée champêtre à travers la terre promise.

Chapitres 8 & 9

“Il y a toujours eu une alliance continuelle, bien que cachée, entre les capitalistes, la politique internationale et les socialistes révolutionnaires internationaux et ce pour leur bénéfice mutuel.”

(Antony Sutton, historien, université de Stanford, Californie, dans son livre “Wall Street et la révolution bolchévique”)

Si beaucoup de biographes ont parlé de la fortune et de la puissance politique et économique quasi illimitée dont dispose la famille Rockefeller, très peu se sont frottés avec l’aspect le plus remarquable de cette famille: sa relation proche, voire intime, au travers de plusieurs générations, avec ce qui est supposé être leur ennemi juré: le communisme… Dire que tout n’est pas toujours ce qu’il paraît être relève du cliché, mais il n’y a pas de mystère plus grand que l’identité de l’ultime soutien au mouvement communiste international[...]

[...] Aujourd’hui, beaucoup de gens pensent que les communistes furent capables de s’imposer en Russie parce qu’ils furent capables de gagner le soutien des paysans qui en avaient assez de la tyrannie des Tsars. Ceci n’est pas ce qui se passa… Au moment où le tsar Nicolas II abdiqua, et pour les mois qui s’en suivirent, les leaders de la révolution bolchévique, Lénine et Trotsky, n’étaient même pas sur le sol russe. Lénine était en Suisse où il vivait en exil depuis 1905. Trotsky était lui aussi en exil, travaillant comme journaliste pour un journal communiste à New York.

Trotsky fut autorisé à retourner en Russie avec un passeport américain et Lénine fut introduit en Russie par l’intermédiaire du fameux train scellé[...]

[...] Les bolchéviques purent parvenir au pouvoir non pas parce que les masses populaires de Russie les ont rappelé pour mener la révolution; mais parce que des hommes puissants en Europe et aux Etats-Unis, incluant les membres de la famille Rockefeller, les envoyèrent en Russie. Mais alors que ces faits ont été en partie supprimés dans le narratif, le plus grand secret de toute cette période réside sans aucun doute avec le fait que le financement pour cette révolution provint en fait des super capitalistes occidentaux et principalement des Etats-Unis.

Un ouvrage à la documentation méticuleuse fut écrit par l’historien Antony C. Sutton sur le sujet: “Wall Street and the Bolshevik Revolution”

[...] Le chercheur du Hoover Institute de l’université de Stanford pose la question la plus évidente: quelle serait la motivation derrière une coalition entre les capitalistes et les bolchéviques ? Les avantages sont très clairs pour les communistes; mais quels seraient les bénéfices potentiels d’une telle union pour les super-capitalistes occidentaux?

Sutton suggère que la Russie était et est toujours aujourd’hui (NdT: rappel de la date: 1976), le plus gros marché non exploité au monde. De plus, la Russie d’hier et d’aujourd’hui représente le plus gros risque de compétition sur le marché pour l’Amérique et sa suprématie industrielle et financière.

“Wall Street”, dit Sutton, “doit avoir des sueurs froides en se représentant la Russie comme un second géant industriel à l’instar de l’Amérique”. En mettant en selle la Russie, avec un système économique improductif dépendant de l’Ouest pour des injections constantes de liquidité et de technologie afin de survivre, celle-ci pourrait être à la fois contrôlée et exploitée[...]

[...] Avec la révolution bolchévique, nous avons quelques uns des hommes les plus riches du monde qui financent un mouvement qui clâme que sa raison même d’exister est d’accaparer la richesse des cartels super-riches, des banquiers capitalistes comme les Rockefellers.

De manière évidente ces hommes n’ont aucune peur du communisme international. Il est donc très logique d’assumer que s’ils l’ont financé et sont enclins, avides même de coopérer avec celui-ci, ce doit être parce qu’ils le contrôlent. Peut-il y a voir une autre explication qui ait un sens ? N’oublions pas que pendant plus de 100 ans, ce fut une routine procédurière standard pour les Rockefeller et leurs alliés de contrôler les deux côtés de chaque conflit.

Ayant créé leur colonie en Russie, les Rockefellers et leurs alliés ont puissamment lutté depuis lors pour la maintenir en vie. Depuis 1918 cette clique s’est engagée à transférer argent et probablement plus important, de l’information technique et technologique vers l’URSS. Ceci est étudié dane le détail dans le triptique historique grandiose d’Antony Sutton “La technologie occidentale dans le développement économique soviétique”. Utilisant dans la plupart des cas des documents du département d’état américain, Sutton prouve sans doute possible que virtuellement tout ce que possède l’URSS a été acquis en occident, principalement aux Etats-Unis. Ce n’est pas une exagération que de dire que l’URSS est en fait made in the USA. Personne n’a même tenté de réfuter le travail de recherche de Sutton. C’est impossible. Mais la machine de la désinformation que compose notre médiacratie peut ignorer Sutton. C’est ce qu’elle fait. Totalement[...]

[...] Dans ses trois volumes historiques sur le développment technologique de l’URSS, le professeur Sutton prouve de manière conclusive qu’il n’y a pas un segment de l’économie soviétique qui n’est pas le résultat du transfert de technologie occidentale, surtout états-unienne.

Ceci ne peut pas être une simple coïncidence; depuis plus de cinquante ans les membres initiés de la clique réserve fédérale-CFR-Rockefeller ont soutenu et implémenté des politiques qui visaient à accroître la puissance de leur satellite: l’Union Soviétique. Ainsi, les Etats-Unis dépensent 90 milliards de dollars annuels dans un budget de défense (NdT: en 1975-76, il est bien plus considérable aujourd’hui, l’URSS ayant été remplacée par une autre “menace” également créée de toute pièce: la guerre contre le terrorisme et Al Qaïda..) dont le but est de se protéger contre un ennemi que les “initiés” bâtissent au fur et à mesure[...]

[...] En 1964 David Rockefeller et Nikita Kroutchvev ont eu un meeting à huis clos de deux heures et demie. Le Chicago Tribune du 12 Octobre 1964 rapporta:

“David Rockefeller a eu un briefing avec le président Johnson aujourd’hui en rapport avec sa récente réunion avec le premier Nikita Kroutchev de Russie… Le leader rouge a indiqué que les Etats-Unis et l’URSS devaient ‘faire plus de commerce’. Kroutchev, d’après Rockefeller, a dit qu’il désirerait voir les Etats-Unis étendre ses crédits à longs termes à l’Union Soviétique.”

En fait ce meeting entre Rockefeller et Kroutchvev eut lieu deux mois plus tôt en Juillet. Quelques soient les problèmes qui émergèrent de cette réunion, ils ne furent pas résolus avant que le président des Etats-Unis ait eu un briefing en Septembre avec Rockefeller. Un mois plus tard, Kroutchev fut déposé. David Rockefeller rencontra peu aprés son remplaçant sur les bords de la Mer Noire et en Octobre 1966, Lyndon Johnson annonça sa nouvelle politique de “réconciliation” avec l’Europe de l’Est. Ceci fut fait dans une période où le bloc communiste escaladait son aide au Vietnam, dont virtuellement tout le matériel militaire venait des usines de munitions et d’armement d’Europe de l’Est[...]

[...] Le Viet Cong et l’armée nord-vietnamienne recevaient 85% de leur armement et matériel de guerre des nations du pacte de Varsovie… Les USA ont équippé et financé les deux côtés de cette terrible guerre du Vietnam qui a tuée près de 55 000 soldats américains par proxy (NdT: et plus d’un million de Vietnamiens bien sûr…). Une fois de plus, les médias de masse ont laissé le public américain dans l’ignorance de cette vérité choquante et scandaleuse[...]

[...] Ainsi, par la possibilité d’achat de patentes pour les communistes, les Rockefeller sont virtuellement en charge de la recherche et du développement de la machine militaire soviétique. Leur but est de permettre aux soviétiques de produire en masse de la technologie made in USA. Insistons ici sur le fait que le transfert d’une telle connaissance technologique est bien plus important que la vente d’armes[...]

[...] Parce que les Rockefeller ont maintenant le contrat exclusif de suppléer des patentes américaines aux Soviétiques, ils sont, par définition, les agents de la grande machine rouge. Il va sans dire qu’ils sont les plus gros agents des communistes de l’histoire. Ou peut-être serait-il plus à propos de décrire les communistes comme les agents des Rockefeller ?

Un outil de plus en plus important pour le pillage des Etats-Unis par les Rockefeller et leurs cohortes est la banque Export-Import, connue sous le nom de Eximbank (NdT: qui existe toujours de nos jours et est très proche de l’administration Obama). Cette banque fut établie en 1934 afin de financer et de promouvoir le commerce avec l’URSS. Mais ce ne fut pas avant que Richard Nixon eut signé la “détermination présidentielle” le 18 Octobre 1972, que l’Eximbank commença à financer le commerce avec les Soviétiques[...]

[...] Comme faisant part de l’effort phénoménal de bâtir l’économie soviétique en pillant les Etats-Unis, par le crédit (NdT: çà ne date pas d’hier ces histoires de crédits…), Richard Nixon nomma William Casey comme directeur de la banque Export-Import (NdT: ce même William Casey deviendra directeur de la CIA sous George Bush père, de fait, depuis la création de la CIA après la seconde guerre mondiale, une très vaste majorité de ses directeurs ont été liés de près à Wall Street, de là à dire que la CIA est une ramification, création de Wall Street, il n’y a qu’un pas facilement franchissable…). Casey, membre du CFR contrôlé par les Rockefeller est l’homme parfait pour le travail que Nixon et Kissinger ont en tête[...]

[...] Mais David Rockefeller est sûr du repaiement de la dette. Les prêts de la Chase sont garantis par les contribuables américains à travers d’autres agences gouvernementales comme l’Overseas Private Investment Corporation (OPIC) et la Foreign Credit Insurance Association (FCIA). Gràce à cela, le contribuable américain est pris à l’hameçon jusqu’au dernier centime. De la même manière qu’avec les prêts de l’Eximbank, l’OPIC et la FCIA garantissent aux “hommes d’affaires” un profit quelque soit la manière dont l’affaire se termine. Ce qui se passe en fait, est que nous donnons aux soviétiques une usine de camions valant 2 milliards de dollars tout en assurant les Rockefeller de leur commission sur le contrat[...]

[...] “L’URSS est le plus grand marché non développé pour les Etats-Unis (NdT: dans les années 70)”, dit Alfred R. Wentworth, senior vice président de la Chase Manhattan Bank et directeur de l’agence moscovite récemment ouverte. “Ce marché s’ouvre maintenant et nos banques désirent participer à la multitude d’opportunités ainsi créées.” … Comme le magazine Newsweek titra: “Le Kremlin a maintenant un camarade à la Chase”[...]

[...] Le professeur Sutton a assemblé un puit d’abondance concernant les preuves, que personne n’a jamais essayé de réfuter. Dans un premier temps, il prouva que le système communiste d’état est un système stagnant incapable d’inovation et de productivité. Sa survie même au niveau basique a requis des transfusions régulières de fonds et de technologie. Sans aide de l’Ouest, l’URSS se serait effondrée depuis longtemps; mais sans elle, les Rockefeller et les autres super-riches n’auraient pas eu “l’ennemi” à disposition pour justifier leur plans de gouvernment mondial monopoliste. L’URSS fut d’abord sauvée par Herbert Hoover avec de la nourriture; puis est venu la NEP de Lénine, sa nouvelle politique économique, qui a rouvert les portes de la Russie aux super-capitalistes… La seconde guerre mondiale a vu des prêts de 11 milliards de dollars… Pendant la présidence de Kennedy, nous leur avons donné du blé pour nourrir les ouvriers d’usine. Pendant la guerre du Vietnam, les Etats-Unis ont envoyé de la logistique déterminante aux pays du bloc de l’Est, qui produisit au Nord-Vietnam son équipement de guerre pour tuer notre propre soldats. Aujourd’hui nous leur fournissons la plus grande usine de camion au monde, des ordinateurs très sophistiqués et de a technologie de production. Cerise sur la gâteau, le Wall Street Journal du 25 Avril 1975 titre: “Les Etats-Unis envoient en catimini de l’uranium à l’URSS afin de fabriquer du combustible nucléaire.”

Comme l’observa justement l’ex-secrétaire d’état à la marine James Forrestal: “La consistence n’a jamais étee une marque de stupidité. Si les diplomates qui ont mal géré notre relation avec l’URSS étaient simplement stupides, ils feraient de temps en temps une erreur en notre faveur.” En bref, ce qui se passe n’est pas simplement le pillage de notre économie, mais de la trahison pure et simple[...]

***

Chapitre 10

Le plan de jeu des Rockefeller est d’utiliser le contrôle de la population, de la production alimentaire et de l’énergie comme méthiode de contrôle des gens et des nations, ce qui mènera immanquablement à la grande fusion. Le gros du travail de sape pour établir cette stratégie est effectué par Henry Kissinger, qui fut un enployé personnel de Nelson Rockefeller pendant plus de dix ans avant que celui-ci ne le place dans le gouvernment Nixon. En de nombreuses occasions Herr Kissinger a déclaré que son but était de créer un “Nouvel Ordre Mondial” (NdT: chose qu’il réitéra à Wall Street en 2009 au début de la crise). A ce sujet, le journaliste Paul Scott révèle:

“Kissinger croit, selon ses aides de camps, qu’en contrôlant l’alimentaire, on eut contrôler les peuples, en contrôlant l’énergie, spécifiquement le pétrole, on peut contrôler les nations et leur système financier. En plaçant la nourriture et le pétrole ainsi que le système monétaire mondial sous contrôle international, Kissinger est convaincu qu’une première mouture de gouvernement mondial opérant sous les auspices de l’ONU peut devenir une realité avant 1980.”… De manière évidente, le plan est de s’emparer des biens d’autrui et de les placer sous le parapluie protecteur d’un gouvernement mondial contrôlé par les Rockefeller.

Cette nouvelle stratégie pourrait être appellée la “route de la crise” vers le Nouvel Ordre Mondial. (NdT: si la date de 1980 pour une première mouture ne fut pas respectée, observons la “route de la crise” depuis et son emballement aujourd’hui, surtout depuis l’évènement catalyseur nécessaire du 11 Septembre 2001…)…

Le plan, tel qu’il fut publiquement annoncé par le membre du CFR Richard Gardner, fonctionnaire à temps partiel du département d’état et professeur de droit et d’organisations internationales à l’université de Columbia, explique qu’au lieu d’essayer de faire de l’ONU une dictature mondiale complète dès le départ, l’establishment identifiera des problèmes dans différents pays. Ensuite ils proposeront des “solutions”, qui ne pourront être réalisées que par une sorte d’agence internationale, de façon que chaque pays concerné soit obliger de soumettre segment après segment son indépendance nationale[...]

[...] Mais si plus de nations parvenaient à l’indépendance alimentaire, le terreau pour une gouvernance mondiale disparaîtrait. Pour que les Rockefellers puissent créer leur Nouvel Ordre Mondial, ils doivent d’abord créer les famines et entretenir la peur de plus de souffrance. Tout ce dont on a besoin pour créer une famine est de mettre l’agriculture sous le contrôle d’une bureaucratie gouvernementale, et d’attendre un peu. Plus grosse est la bureaucratie et moins il faut attendre de plus une bureaucratie internationale est le nec plus ultra pour produire de la corruption et du blocage administratif au lieu de blé.

Entremêlée avec le contrôle alimentaire est la poussée pour plus de contrôle des populations. La gestion de la population (NdT: par la doctrine néo-malthusienne mâtinée de darwinisme-social) est un outil important pour construire le filet qui amènera les petits poissons vers le Nouvel Ordre Mondial. “L’explosion démographique” réelle ou totalement imaginée, est utilisée en parallèle avec les problèmes alimentaires, énergétiques et de change international afin d’imposer Big Brother[...]

[...] Pour les Rockefeller le socialisme n’est pas un sytème de redistribution de la richesse et spécifiquement pas de la leur, mais un système de contrôle des populations et de la concurrence. Le socialisme met le pouvoir aux mains du gouvernement et parce que les Rockefeller contrôlent le gouvernement, contrôle par le gouvernement veut en fait dire, contrôle par les Rockefeller. Vous ne le saviez peut-être pas… Mais vous pouvez être sûr qu’eux le savent ! [...]

Chapitre 11

[...] Il y a encore cinq ans de cela (NdT: 1970-71), pas une personne sur mille n’avait entendu le mot “écologie”; mais d’un seul coup d’un seul, nous sommes tous supposés paniquer à l’idée de la polution qui nous étouffe dans notre sommeil.

Les sources de financement de ce “mouvement spontané” furent les divers fondations Rockefeller, la fondation Carnegie, contrôlée par les Rockefeller et les fondations impliquées avec les Rockefeller comme celles de Mellon (Gulf Oil). Parmi les promoteurs publics les plus fervents du mouvement furent enrôlés Robert O. Anderson de Richfield Atlantic Oil (et membre du CFR) et Henry Ford le second de la compagnie Ford Motor (et membre du CFR). La tirelire principale du mouvement écologiste a été la fondation Ford (NdT: dont aujourd’hui Michelle Obama et sa mère sont de purs produits), dont pratiquement tous les trustees sont membres du CFR des Rockefeller. La fondation a littéralement déversée des millions de dollars (NdT: et continue à le faire aujourd’hui avec le renfort des néo-eugénistes des fondations Gates et Turner) pour développer des plans de contrôle de la population et de l’environnement de toute sorte[...]

[...] Le fond des frères Rockefeller, la fondation Rockefeller et le fond de la famille Rockefeller contribuent lourdement à la révolution environementaliste de laquelle la Standard Oil (NdT: mainenant Exxon-Mobil) profite très largement en pouvant mener les prix du pétrole en orbite[...]

[...] L’Aspen Institute (of Humanistic Studies) est lourdement financé par le fond des frères Rockefeller, nous espérons que cela ne choque pas trop; les Rockefeller ne sont pas les seuls intérêts pétroliers à financer le mouvemement écologique anti-pétrole. De gros donateurs ont été la fondation Gulf Oil, le trust de charité de la compagnie Humble, la fondation Mobil et la fondation de l’union pétrolière de Californie. Toutes ces entités étant bien sûr soit contrôlées soit en affaire avec les Rockefeller au travers du CFR[...]

[...] Les crises créées dans les domaines de l’énergie, de l’alimentation et de la population sont des leurres, créés de l’intérieur de façon à ce qu’elles puissent être “résolues” et qu’un “Nouvel Ordre Mondial” puisse être établi (NdT: le terme “New World Order” est ici utilisé par Gary Allen dans ce livre ecrit en 1975 et publié en 1976. Ce terme fut déjà utilisé par l’écrivain H.G. Wells pour le titre d’un de ses ouvrages publié en Janvier 1940…). Oui, les crises sont un grand élément fédérateur[...]

[...] Si le peuple américain avale les couleuvres de a propagande inspirée et financée par la famille Rockefeller, la prédiction d’une apocalypse faite de dépression économique et de famine deviendra une prophétie s’auto-réalisant. Si nous pouvons être réduits à l’état de panique au point de soumettre notre liberté au nom de notre survie, alors la dictature socialiste-fasciste du Nouvel Ordre Mondial des Rockefeller deviendra une réalité.

Chapitre 12

Quand John D. Rockefeller fut proche de monopoliser l’industrie du raffinement pétrolier, une de ses tactiques favorites et des plus efficaces était de capturer la concurrence depuis l’intérieur. Il plaçait ses hommes de main dans les bureaux de sa concurrence, ou soudoyait les employés des autres compagnies pour accomplir ses volontés.

Les descendants de John D. jouent maintenant le même jeu avec notre gouvernement. Cela ne fait absolument aucune différence quel parti est au pouvoir, que ce soit un gouvernement républicain ou démocrate, les gens des Rockefeller tiennent les positions clefs, spécifiquement dans les domaines de la politique étrangère et de la finance. La maison Rockefeller est le pouvoir éternel derrière le trône.

L’influence des Rockefeller sur la Maison Blanche a commencé en 1894 avec l’élection de William MacKinley; mais ce ne fut pas avant l’élection de Franklin Delano Roosevelt à la Maison Blanche qu’ils ne furent en position décisive de pouvoir déterminer la politique. Ce bien des façons, le New Deal de Roosevelt était une nouvelle donne de Rockefeller[...]

[...] Les Rockefeller ont fait du secrétariat au trésor (NdT: ministère des finances en France) une succursale virtuelle de la Chase Manhattan Bank…

Alors que le poste de secrétaire d’état au trésor (NdT: ministres des finances et du budget chez nous) est une position importante, celui de directeur du comité de la réserve fédérale l’est bien plus. La Réserve Fédérale est un mystère enrobé d’énigme pour la vaste majorité des Américains. Nánmoins, elle est essentielle et critique pour les manipulations économiques des Rockefeller. La famille fut instrumentale à créer ce sytème de Réserve Fédérale. Elle fut créée en 1910 au cours d’une réunion secrète sur l’île de Jekyll au large des côtes de Georgie, comme admit plusieurs annés plus tard par l’agent des Rockefeller Frank Vanderlip dans ses mémoires…

De cette réunion de l’île Jekyll naquît le rapport de la commission monétaire dont s’inspira la loi Aldrich, qui créa la réserve fédérale.

Le parti républicain étant vu comme étant trop associé aux intérêts de Wall Street, les conspirateurs décidèrent de faire promouvoir la loi par les démocrates comme un moyen de limiter la puissance de Wall Street !

La loi fut passée au congrès américain le 22 Décembre 1913, juste avant l’interruption de Noël.

Après le vote, Charles Lindbergh Sr, le père du célèbre aviateur, déclara au congrès:

“Cette loi établit le plus grand cartel banquier sur terre. Quand le président signera cette loi, le gouvernement invisible de la puissance de l’argent, dont l’existence est prouvée par l’enquête sur les trusts monétaires, sera légalisé. Voilà ce qu’est la loi Aldrich sous son déguisement… Cette nouvelle loi permettra au cartel banquier de créer de l’inflation quand ce mème cartel le jugera nécessaire pour ses intértêts…”

La loi sur la réserve fédérale était et est toujours vue hier et aujourd’hui, comme une grande victoire de la “démocratie” sur le “cartel de l’argent”. Rien ne peut être plus loin de la réalité. Le concept même du système des banques centrales fut inventé par ceux à qui on voulait retirer le pouvoir financier.

Quel est le degré de puisance de notre “banque centrale” ? Elle contrôle notre volume monétaire est les taux d’intérêts et manipule de la sorte toute l’économie, créant à volonté de l’inflation, de la déflation, des récessions ou des boums économiques; elle peut aussi influer grandement et à volonté sur le marché boursier. La réserve fédérale est si puissante que le parlementaire Wright Patman, président du comité parlementaire des finances affirme:

“Aujourd’hui aux Etats-Unis, nous avons deux gouvernements de facto, nous avons le gouvernement dûment constitué et nous avons un gouvernement indépendant, incontrôlé et incoordonné avec l’entité de la réserve fédérale, qui possède le pouvoir de créer la monnaie alors que celui-ci est réservé au congrès de par la constitution.”

A cet effet, la réserve fédérale gouverne les présidents, les parlementaires et les ministres des finances[...]

[...] Sous la brillante expertise des gérants monétaires agents des Rockefeller et du CFR, le dollar a perdu les trois-quarts de son pouvoir d’achat depuis 1940. (NdT: et bien plus depuis 1976…). La vitesse de dépréciation s’accélère. Bientôt votre dollar papier, complètement détaché de quelque valeur or ou argent que ce soit par les bons soins des agents Rockefeller, ne vaudra plus le papier sur lequel il est imprimé (NdT: n’est pas imprimé devrait-on mème dire aujourd’hui, puisque la masse de l’argent est une masse virtuelle qui n’existe pas et n’existera jamais, elle n’est qu’une illusion créée sur des écrans ordinateurs…). Ceci ne présente pas de problèmes pour les Rockefeller qui ne doivent pas vivre sur un revenu ou une pension de retraite fixes.

L’Amérique d’aujourd’hui est programmée pour une autre débâcle du style de 1929 (NdT: écrit en 1976… visionnaire, pas tant que cela car si prévisible…)[...]

[...] Les Rockefeller aiguisent maintenant leurs tondeuses à moutons et vont passer le monde à une nouvelle tonte. Cette fois-ci sera sans doute la dernière. En 1929, l’Amérique était loin d’un système de gouvernement total. La prochaine dépression sera utilisée comme prétexte pour l’établissement de contrôles socio-fascistes dans le pays et d’un super état mondial de manière internationale.

De la même façon que les Rockefeller utilise la banque Export-Import comme d’un outil pour piller le capital et pour seuvrer l’économie américaine de crédit ainsi que ses citoyens sur-impôsés, ils utiliseront la Banque Mondiale des Nations-Unies (NdT: et le FMI) comme un autre moyen de siphoner dans le porte-feuille du contribuable états-unien.

EPILOGUE

[...] Nous avons montré que la maison Rockefeller vaut des milliards de dollars et possède un moyen de levier sur ses centaines de millairds de plus au travers de son influence sur les mega-banques, les institutions financières, la production manufacturière et pétrolière. La famille a utilisé des fondations et leurs réseaux pour préserver et faire multiplier sa richesse ansi que pour façonner l’opinion publique par le biais de l’éducation, des médias et de la religion. A travers le Conseil en Relations Etrangères (CFR), elle a augmenté son influence sur le gouvernement, la réserve fédérale, la communication et l’éducation. Une soif sans fin, quasi psychopathique pour le pouvoir monopoliste, a motivé trois générations de Rockefeller. Parce que les Etats-Unis sont un pays de grande taille, diversifié et une nation décentralisée, cela a pris à la famille cent ans pour bâtir l’échaffaudage qui étranglerait finalement la liberté. Maintenant elle est prête à nous mettre la corde au cou et à tirer le levier de la trappe.

La question est: Pourra t’on couper la corde avant que les Rockefeller ovrent la trappe ? La réponse la plus honnête et la plus réaliste est celle-ci: peut-être…

[...] La résistance au Nouvel Ordre Mondial des Rockefeller demande la même motivation et les mêmes efforts que cela a pris pour vaincre Hitler. Heureusement, cela ne devrait pas demander le même sacrifice en vies humaines que d’autres guerres ont causé, si en fait le temps, l’argent et l’effort de le faire sont faits maintenant, avant que la dernière résistance possible ne se fasse de derrière des clôtures de fils de fer barbelés.

Ce livre n’a pas été écrit pour vous distraire ou simplement vous informer, ni même pour vous faire peur. Il a été écrit pour donner une épée aiguisée qui pourra couper la corde que le bourreau nous passera autour du cou. Nous l’avons publié. Le reste est de votre ressort. Si vous ne faites rien de cette connaissance, les Rockefeller eux seront sans pitié.

 

 

Cette entrée a été publiée le octobre 11, 2011 à 3:37 et est classée dansN.O.Mnéo-libéralisme et paupérisationneoliberalisme et fascisme,politique et lobbyismepolitique et socialpresse et médiarésistance politique avec des tags . Suivez tous les commentaires de cet article par flux RSS 2.0. Vous pouvez poster un commentaire ou rétrolier depuis votre site.

23 Réponses à “Au cœur du Nouvel Ordre Mondial… Le Dossier Rockefeller, 3eme et derniere partie…”

  1. merci

    Chapitre 12-Réserve Fédérale
    Sa création et son mode de fonctionnement sont aussi hallucinants qu’est le silence et/ou pseudo-technique économico-scientifico-truc qui l’entoure.
    A l’aide de graphiques simples cela pourrait s’expliquer aux enfants et mettrait à jour de manière criante les exactions de ce cartel d’enflures.
    Quant à ce que l’explication se fasse jour sur des médias à forte audience, il y a un goufre.
    Tout ça pour dire que le système de la Réserve Fédérale est d’une telle simplicité et d’une efficacité si redoutable que si ils tiennent à ce que personne n’y comprenne rien, c’est que c’est le maillon faible.

    • Et oui, tout le système des banques centrales dont le QG est la Bank for International Settlements (BIS) de Bâle est régit par le cartel des grosses banques privées, les six mega-banques américaines et les grosses banques européennes dont la Deutsche Bank (qui est essentiellement derrière le BCE et qui est privée) la Société Générale et BNP-Paribas.. Pour la France, la Banque de France est privatisée depuis la loi Pompidou (ex-fondé de pouvoir de a banque Rothschild) / Giscard en 1973… La Banque de France prête l’argent à l’état français comme la réserve féderale le fait aux Etats-Unis et les impôts des contribuables ne servent en fait qu’à rembourser les intérêts de la dette.

      Ceux qui croient encore que leurs impôts paient pour les écoles, routes et autres services publiques sont bien naïfs.
      Plus de 90% des impôts sur le revenus (et le peu payés par les grosses entreprises..) servent à payer les INTERETS de la dette, oublions le solde !
      C’est le même système partout, car régit par le système des banques centrales, qui utilise le principe frauduleux de la réserve fractionnelle et l’usure sur les intérêts dûs.

      Il faut balayer toute cette fumisterie au plus vite et renoncer au remboursement de ces dettes odieuses, car basées sur un système frauduleux, une escroquerie qui a enchaînée les peuples au remboursement d’une dette qui n’a pas lieue d’être dans sa très vaste majorité !

      Personne des médias presstitutes ne publiera ces informations, et ceux qui le font sont de suite vilipendés et ostracisés au moyen désormais « classique » de l’étiquette « théoriciens du complot »… Tout cela est réel et fonctionnel et ruine l’humanité. Gary Allen a écrit et nous a prévenu en … 1976 avec ce livre, que la prochaine grande crise sera la dernière, car les Rockefeller et consorts, l’utiliseront pour l’établissement du Nouvel Ordre Mondial, d’abord financier et économique répondant un la satisfaction d’un monopole oligarchique absolu.

      Un autre livre qui ne traite que de la création de la réserve fédérale: « The creature of Jekyl Island » de l’excellent Edward. G. Griffin, livre également écrit à la fin des années 70, début des années 80.

      Nous sommes prévenus, et la lutte est de tous les instants !

  2. Un témoignage intérressant sur la situation en Libye.

    Comment t’es-tu retrouvé en Lybie ? La Russie ne prête pourtant pas son appui à Kadhafi.

    – J’ai été chargé d’un voyage d’affaire au printemps de cette année à Alger, en représentation commerciale. Mais l’objectif principal était d’atteindre précisément Tripoli. En accord avec l’ambassade, par la « caravane » j’ai rejoint l’état-major de Mouammar Kadhafi. Nous nous sommes sans tarder occupés de la formation du personnel de la 32e brigade blindée, que commandait et commande Khamis Kadhafi : formation et entraînement à la conduite de la guerre en milieu urbain. Le fait que Tripoli serait intenable est devenu clair aux alentours de juin-juillet. On a alors entraîné les brigades au combat de petits groupes autonomes, autant en milieu urbain qu’en-dehors des endroits habités. On a insisté particulièrement sur la formation aux actes de sabotage.
    Les soldats et officiers de la 32e sont bien préparés. Quelques-uns ont été formés au SAS ou en France. Mais en Libye on estime beaucoup l’école militaire russe.
    La tactique de combat par groupes peu nombreux a vu le jour par expérience des partisans de la Seconde guerre mondiale, et de la Tchétchénie. Ces petits groupes de 20-30 personnes trouvent des colonnes armées, minent les lieux de passage et après exécution des manoeuvres de diversion regagnent un endroit sûr.

    Tu dis « nous ». S’agit-il de la Russie, ou de personnes qui étaient avec toi en Libye ?

    – Je n’étais évidemment pas seul là-bas. Tout ce que je peux dire maintenant, c’est que nos gars sont avec Kadhafi. De Russie, pour l’essentiel des officiers à la retraite, ayant abrégé leur carrière dans l’armée russe, et aussi des spécialistes des territoires de l’ex-URSS.
    Tu n’as finalement pas répondu, pourquoi t’a-t-on envoyé à Tripoli, alors que le pouvoir russe a officiellement déclaré que Kadhafi devait partir ?

    – Qui peut interdire à un dignitaire haut placé d’envoyer un subordonné à Alger en voyage d’affaire ? Par exemple, pour une collaboration de type militaro-technique ? Ce qui se dit dans le cabinet n’est jamais destiné à toutes les oreilles. Mon travail est évalué selon ses résultats, pas selon des compte-rendus.
    Les professionnels comprennent que l’attaque sur la Libye est un volet d’actions programmées. Suivent la Syrie, l’Algérie, le Yémen, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Asie Centrale et la Russie. L’ordre n’a pas d’importance. Mais la Russie y est, probablement en dernier. En attendant on l’entoure de régimes fantoches hostiles, de radars et de bases militaires, on s’affaire à la corrompre par tous les moyens et en développant un climat de protestation à l’intérieur.

    Après cette mission tu es resté en service ?

    – J’ai déjà envoyé une demande de mise à la retraite. Je sais qu’on est en train d’étudier mon dossier personnel. Pas forcément pour me décorer. Mais j’ai l’ancienneté, un appartement, et pas de famille. Mais je n’ai pas encore pensé à retourner en Russie. Beaucoup de choses ont évolué cette année, j’ai pris certaines décisions à mon sujet. Sans la paperasse, je n’en resterai pas moins militaire.

    Tu dis que tenir Tripoli était impossible. Quelle était l’erreur dans la défense ?

    – L’erreur n’était pas dans la défense, mais dans l’appréciation du conflit. Dans le fait que Kadhafi vivait dans deux mondes parallèles. Il n’a pas entretenu une politique comme, par exemple, le leader Nord-Coréen. Et il n’a pas cru à une agression de son pays, jusqu’au dernier moment. Même à la mi-août, quand les bombardements avaient commencé à Tripoli et dans d’autres villes, il s’entretenait encore avec Berlusconi, avec Sarközy. Ils lui faisaient un baratin, qu’il n’y aurait pas d’opérations terrestres sur Tripoli. Il y a quelques années, il avait été proposé à Kadhafi d’installer un puissant système de DCA intégrale. Cela aurait été possible par l’intermédiaire de quelques anciennes républiques soviétiques. Mais il considérait qu’une telle initiative ne ferait qu’irriter les Etats-Unis et l’Europe. Je le répète, l’Italie et la France, et même la Grande-Bretagne, avaient promis qu’il n’y aurait pas d’opérations militaires terrestres contre le Libye.
    L’erreur résidait aussi dans le fait d’avoir voulu mettre sous surveillance trop longtemps les officiers libyens achetés. Il aurait fallu les arrêter sans attendre, ne pas laisser la contagion se répandre impunément. L’intention de Kadhafi était par-là de démasquer d’autres traîtres. L’indécision de Kadhafi quant à ses idées personnelles sur le cours de ce conflit a servi, d’ailleurs, de facteur pour convaincre certains officiers de premier rang à passer, moyennant aussi une paire de millions de dollar, du côté des rebelles. Imaginez que partout où il pleut déjà, vous vous prenez des pierres sur la tête, et vous dites que ça va aller, que ça passera. Dans ce climat comment pouvez-vous inspirer confiance ? En particulier vis-à-vis de ceux qui seront les plus utiles aux ennemis ? Le facteur humain est ce qu’il est, surtout en Afrique.

    Comment avez-vous pu sortir sains et saufs de Tripoli ?

    – On a été avertis par Al-Jazeera et CNN. On a vu les images de la « victoire » des insurgés, filmés au Qatar. On avait déjà entendu parler des décors de la Place verte de Tripoli, dans un désert proche de Doha. On savait ce qu’ils y faisaient. C’était pour les rebelles et les saboteurs le signal de l’attaque. Immédiatement après, dans chaque ville des « cellules dormantes » d’insurgés ont commencé à construire des barrages, à s’introduire dans les postes et appartements des officiers fidèles à Kadhafi. Dans le port, on a assisté au débarquement de troupes étrangères. Un des flancs a cessé de répondre. Le général Eshkal a cédé ses positions sans combattre. Kadhafi avait donné l’ordre de ne pas souffler sur les braises et de se replier. Ne pas transformer Tripoli en chaudron où se mélangeraient militaires et civils. Quelques centaines de kamikazes ont refusé d’exécuter cet ordre et sont restés à se battre dans la ville, en tentant de porter le plus de perte à l’ennemi, le distraire de la poursuite du leader et du commandement. Ils continuent toujours leur résistance. Cela fait plus d’un mois qu’il reste à Tripoli des quartiers où même les islamistes ne s’aventurent pas. C’est leur choix, c’est leur ville, et je les comprends.
    L’assaut a commencé. On est sorti de la caserne de Bab al-Azizia vers un petit immeuble au sud de la capitale. On a alors littéralement abandonné la ville avec un groupe de véhicules pour se diriger vers un endroit sûr. Il était temps en l’occurence, trois bombes lourdes anti-bunker GBU sont tombées sur l’immeuble. Les véhicules étaient des jeeps ordinaires, aucune « mercedes » spécialement pour Kadhafi. Pourquoi attirer l’attention ? Quoique je ne doute pas que les américains à de nombreuses occasions savaient où se trouvait Kadhafi. Mais les missiles et les bombes arrivaient 5 minutes après notre départ. Comme s’ils essayaient de lui montrer qu’il pouvait être anéanti à n’importe quel moment mais que pour l’heure ils se défendaient de le faire. Dans ce conflit libyen une grosse partie est informationnelle et psychologique.

    Les membres de la famille qui sont restés en Libye sont-ils ensemble ?

    – Non, la famille de Kadhafi s’est séparée d’emblée. C’était la décision la plus efficace. Les habitants libyens disent que si ce n’est pas Kadhafi lui-même qui revient, ce sera quelqu’un de sa famille. Actuellement certains sont en Tunisie, certains en Algérie, certains au Niger. Mais les frontières sont poreuses. Khamis est resté dans la banlieue de Tripoli pour organiser la résistance. Saïf est à Bani-Walid. Ni le colonel même, ni ses enfants ne se trouvent à un même endroit, ils se déplacent régulièrement. Le problème le plus complexe est de rester en contact. Les ondes sont contrôlées par l’aviation militaire et les ressources techniques de la 6e flotte US, la DIA et la NSA. Je n’ai donc pas couru le risque de communiquer des images ou des vidéos. Elles prennent plus de temps que d’envoyer des « paquets » d’informations en texte. L’accès à internet est très limité, l’OTAN sait dans quelles régions on se trouve et bloque n’importe quel réseau.

    Oui, les photographies des prisonniers anglais ont visiblement manqué. Comment cela s’est-il passé ?
    Comment saviez-vous qu’il s’agissait de membres du SAS, vu qu’ils ne portaient aucun document ?

    – Il y aura des photographies. Les prisonniers eux-mêmes et l’humiliation publique de l’armée sont des arguments. La guerre est la guerre, mais il y a toujours une table de négociations. Plus on a d’atouts, plus le dialogue est facile. Il s’agissait d’un groupe de saboteurs de 30 personnes. La majorité de l’armée qatariote, et 13 anglais et français. Ils menaient une infiltration profonde de Bani-Walid, probablement pour évaluer les forces principales. Mais ils ne connaissaient pas très bien les environs. Des locaux ont reporté qu’ils vadrouillaient près de la ville. On a pu mener une opération et les capturer. Les qatariotes ont été exécutés par les libyens, qui les haïssent fortement. Comment, disent-ils, un musulman peut-il entrer dans la maison d’un autre musulman et tuer sa famille ? Donc, « yaddam » (peine de mort) et point final. Les anglais et français ont été séparés, interrogés et conduits dans un abri antiaérien. On a pris leurs noms, matricules et grades, les a photographiés et tout envoyé par mail à l’adresse des ministères des affaires étrangères britannique et français. On a proposé de les relâcher sans aucune condition, à n’importe quelle endroit de Libye.
    A propos, le véhicule qui s’est chargé des transmissions a été détruit par un missile quelques heures plus tard, quand il revenait en ville. C’est dire à quel point les ondes sont contrôlées de près. Quand la Grande-Bretagne a refusé ses soldats, on a envisagé de les transférer en Algérie, de là réunir une conférence de presse pour informer le monde. Je me suis trouvé dans une unité avec les hommes de Moussa Ibrahim, en route pour l’Algérie à discuter de la conférence de presse. Il y avait des difficultés diplomatiques, on n’était pas sûrs de passer la frontière, on songeait à une localité frontalière. En cours de route des hélicoptères nous ont pris pour cible. Une explosion m’a éjecté de la plate-forme ouverte de la jeep. Des touaregs m’ont ramassé et aidé à me transporter hors du pays. D’où je me suis retrouvé ici en traitement. Tout ne s’est pas passé comme prévu, mais je suis vivant.

    Y a-t-il un risque pour la Russie du côté de l’OTAN et des USA ?

    – Bien sûr. Dans une première étape il n’y aura pas d’opposition ouverte. Leur tâche essentielle sera d’enflammer le Caucase à l’aide des radicaux islamistes, entraîner le sud de la Russie localement, mais de façon progressive. A cette heure-ci au Maghreb des musulmans radicaux apparaissent au pouvoir. Des combattants d’« Al-Qaida » et divers groupuscules extrémistes. Et entre la Russie et la Méditerranée l’étendue est bien moins grande qu’avec l’Afghanistan, peu de montagnes et moins hautes. C’est avantageux pour les USA, pour l’Europe et la Russie non. Abdelhakim Belhadj, commandant militaire à Tripoli, est un prétendant au pouvoir dans le nouveau gouvernement libyen. C’est le leader du Groupe islamique combattant en Libye (GICL), figurant dans la liste des organisations terroristes du Département d’Etat des USA.

    Il n’y a pas d’autres prétendants ?

    – Si. Le colonel-transfuge Khalifa Haftar, qui a vécu 20 ans aux USA. Un ancien juge militaire sous Kadhafi, Mohamed Bachir Al-Khaddar. Pour faire court, Belhadj est une créature du Qatar ; Al-Khaddar est issu des oligarques de Misrata, soutenu par les français ; Haftar lui fait partie des oligarques promus de Benghazi, soutenu par les américains.
    Si Belhadj entre au gouvernement, et il le fera, il sera reçu dans les capitales du monde entier. Belle image qu’un combattant lié aux terroristes caucasiens entre au Kremlin, serre la main du président.
    Il y a aussi le problème du pillage incontrôlé des armes des dépôts de l’armée libyenne. Une grande partie part dans les cales des cargos vers le Caucase. Des ports d’Afrique du nord aux rives du Caucase il n’y a que 48 heures. Il est regrettable que ceux qui appellent à la sécurité des citoyens ne soient pas capables de lire les rapports de l’OTAN. Ceux-ci indiquent noir sur blanc que l’exportation illégale d’armes volées en Libye est un des problèmes majeurs de sécurité mondiale.

    Qu’est-ce qui est propre à cette guerre libyenne ? En quoi se distingue-t-elle des conflits armés que tu as déjà connus ?

    – Chaque guerre est unique. En Libye, elle est éclectique. Propagande massive de la Seconde guerre mondiale, territoires brûlés comme au Vietnam, corruption et désertion comme en Irak… Elle a ses « partisans biélorusses ». Et comme dans chaque guerre un nombre importants de civils meurent. Mais ce conflit est vraiment unique. D’un côté des guerriers touaregs du désert avec des fusils de 1908 et des amazighs en machettes. De l’autre, des bombes aériennes guidées et des missiles à guidée laser, des avions sans pilotes. Un choc des civilisations et des âges.

    Le territoire sur lequel se déroule le conflit est sûrement un des plus vastes depuis la Seconde guerre mondiale, et les intérêts en jeu y sont au moins équivalents.
    L’information et la psychologie jouent un rôle important. Les avions américains sont constamment en survol du territoire libyen pour tracter de la propagande. Les reportages orientés d’« Al-Jazeera », la BBC, CNN, Reuters et d’autres sont coordonnés pas le centre informationnel de l’OTAN. « Terreur et brouillard » conviendrait mieux comme devise que « Protecteur unifié ».

    Quels principaux défis se posent maintenant aux partisans de Kadhafi ?
    – C’est simple, ce sont des maths. Sur 100% de la population on a 5-10% d’oppositon et 5-10% de loyalistes. Quelle que soit la façon dont le leader se comporte, certains le critiqueront, d’autres seront toujours loyaux envers lui. Mais ni les uns ni les autres ne déterminent rien, ce sont les 80-90% restants, dont l’opinion peut balancer d’un côté ou de l’autre. Ici l’équilibre est rompu par une propagande habile des médias de masse occidentaux. Mais les ennemis de Kadhafi ont trop fait pencher la balance, elle pourrait rebalancer de l’autre côté avec autant de force. Et cela ne se fera pas nécessairement par l’armée ou la politique. Je dirais même : pas nécessairement sur le seul territoire libyen. Le but de partisans de la Jamahiriya sera, comme au tribunal, de présenter minutieusement des preuves et des arguments. Les gens sentent bien au fond, qui est ami ou ennemi, ce qui est bon ou mauvais. Ce n’est pas le côté militaire qui importe. La guerre aura été comme un appendice.

    Sur le plan militaire beaucoup dépendra du soutien des rebelles par les forces de l’OTAN, en particulier l’aviation et la radio. S’ils réduisent le nombre de raids aériens comme ils l’ont promis et qu’ils cessent de contrôler le réseau, il n’y a plus de problème à se débarrasser des clowns du CNT. Avec les radicaux en revanche ça restera délicat. Ils savent manier la gâchette, n’ont nulle part où fuir, et la Libye leur est étrangère. Des sociétés militaires privées vont probablement faire leur entrée dans le pays pour assurer la garde des pipe-lines et des raffineries. De telles infos arrivent déjà de Brega et Ras-Lanouf : des troupes ont tenté de débarquer et de s’établir, jusqu’ici sans succès. Le défi sera de s’en prendre régulièrement à ces sites. Les protéger de roquettes venant du désert est impossible. En Europe on comprendra que chaque baril ne sera pas donné. En terme de dollars, et de vies humaines. Mais les dirigeants des SMP ne sont pas idiots, demander un tel prix pour leur service ne sera pas rentable. Et attribuer la garde à l’armée régulière est aberrant, ils ont d’autres occupations.

    Qui les libyens soutiennent-ils malgré tout ? Kadhafi ou le nouveau pouvoir ?
    – Je ne me presserais pas à l’appeler « nouveau pouvoir ». Evidemment le peuple soutient ceux qui leur donnent du travail, de la nourriture, et surtout la sécurité. C’est vrai que Kadhafi était critiqué en Libye. Mais c’était une opposition raisonnable, aucun d’entre eux n’aurait pensé à prendre les armes et massacrer des civils pour autant. Et ils étaient une minorité. Le soit-disant nouveau pouvoir, y compris les radicaux, ne sont pour l’instant pas en mesure d’apporter la stabilité, parce que la majorité du peuple reste, si ce n’est pour Kadhafi, du moins pour « l’époque de Kadhafi ».

    Mais en Orient tout se résout traditionnellement par la force et l’argent. Si les loyalistes obtiennent une séries de victoires convaincantes, alors le peuple sera derrière. Tant que certaines villes résistent, que les kadhafistes mènent des sorties dans tout le pays, le peuple est dans l’embarras quant à la raison pour laquelle on le libère et de quoi on le libère. Il compare ce qui était avant et ce que c’est devenu maintenant, et personne n’aime les conclusions. Si les positions sont abandonnées à Syrte, à Bani-Walid, et d’autres villes de la résistance, alors l’opinion publique sera du côté du nouveau pouvoir, par peur, parce qu’il ne restera pas d’autre choix. Les développements dans la région seront très rapides. Dans les prochains mois les grandes lignes vont se dessiner. Si l’armée peut s’approvisionner et poursuivre son action normalement, la victoire sera du côté de Kadhafi et de la Jamahiriya.
    Que ressentent les libyens aujourd’hui (en dehors des soldats de Kadhafi et des rebelles du CNT) ?
    – Ils se sentent dupés, battus, violés, et pas plus libres qu’avant. Imaginez-vous qu’on bombarde votre pays sous prétexte d’aide humanitaire, qu’à peine les dernières bombes tombées les capitalistes se partagent les champs pétroliers et les raffineries, et que des popes radicaux pénètrent dans toutes les maisons, expliquant aux gens comment vivre, et que ceux qui ne sont pas d’accord sont fusillés. Les gens se recroquevilleraient par instinct de conservation, signeraient volontiers pour survivre quelques papiers et hisseraient de nouveaux drapeaux, pourvu qu’ils aient leur ration et l’accès à l’eau et l’électricité. Ils guetteraient le retour de l’armée, en s’enfuyant dans les bois, en attendant le retour de l’ancien temps. Voilà ce que pensent vraisemblablement les libyens aujourd’hui. Mais comme beaucoup de sang a coulé, rien ne subsistera comme avant.

    Tu parles arabe ?
    – « Men aaesh kouman arbaïn yaouman sar minkhoum ». C’est un proverbe arabe : « Quiconque a vécu 40 jours avec un peuple en fait partie. » Si je ne parlais pas arabe, on ne m’aurait pas envoyé.
    Quand penses-tu revenir en Libye ?
    – D’ici quelques jours déjà je serai dans un pays limitrophe. A 90% les frontières ne sont pas contrôlées par les rebelles. Je garde le contact avec Khamis et les nôtres. Ils m’attendent.

    http://www.geopolintel.fr/article407.html

  3. « Les professionnels comprennent que l’attaque sur la Libye est un volet d’actions programmées. Suivent la Syrie, l’Algérie, le Yémen, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Asie Centrale et la Russie. L’ordre n’a pas d’importance. Mais la Russie y est, probablement en dernier. En attendant on l’entoure de régimes fantoches hostiles, de radars et de bases militaires, on s’affaire à la corrompre par tous les moyens et en développant un climat de protestation à l’intérieur. »

    Très bien vu, pour la Russie et ce qui explique le voyage de Sarkozy en Turquie ( sous de faux prétextes, le génocide arménien, car en Arménie se trouvent des bases occupées par les russes) et en Georgie et comme pour le Quatar au Maghreb, ils sont en train d’embaucher tous ceux qui veulent participer à ces destabilisations.

    Ainsi pour la Russie, les dernières déclarations du président de la république polonais sur les républiques baltes qui doivent entrer dans l’Union européenne et pourquoi ces déclarations publiques pour sonder la population polonaise et les habitants de ces républiques qui donneront leur avis.

    • Oui et surtout, le retour en 2012 de Poutine aux affaires… Fini les « ronds de jambes » devant l’empire. C’etait la fonction (concertee) de Medvedev.
      Poutine va remettre tout cela en place. Il est en Chine en ce moment, ici sa derniere interview avec la chaine de television chinois anglophone CCTV dont le transcript as ete publie par RT. On peut voir que la ccoperation sino-russe devient synergetique devant l’empire.
      L’interviewer est le redacteur en chef adjoint de l’agence Xinhua et a un moment il demande a Poutine comment il « verrait une cooperation sino-russe dans une forme de ‘nouvel ordre mondial’ « … Poutine le rembarre gentiment… Brillantissime !

      Nous le traduirons peut-etre…

      transcript en anglais ici:
      http://rt.com/politics/official-word/russia-china-economy-putin-637/

      • emma b. dit :
        octobre 12, 2011 à 1:04

        ils n’ont quand même pas fini de s’épuiser à pondre leur nouvel ordre mondial que les Rockefeller et autres veulent à tous prix et pour le momment ce groupe est inattégnable. Ils ne commenceront à dégurpir ou à se redéployer que lorsque les système bancaire et financier sera mis à mal, ce qui n’est pas le cas, mais ce système fracassé dans ses entrailles s’est rappelé à notre bon souvenir nous les peuples pour qu’on les renfloue, par le biais de la classe politique pourrie gauche-droite qui n’a pas bougé d’un iota pendant ces 3 ans et les sert, sauf que les peuples ont ces jours-ci ou cette année-ci la preuve qu’ils ne valent rien. La classe politique a couvert les banques qui avaient des dirigeants escrocs en Irlande, Islande, Grèce, Autriche et Dexia et autres parce que incompétents ou complices, ils ne pouvaient faire autrement. ces banques avec des dirigeants escrocs ont tranquillement sur ces 3 années faits leurs bagages et pour les autres continué à spéculer.

        Mais là la classe politique est sur la sellette et est sommée d’agir, car les sondages indiquent que plus personne ne leur fait confiance et les médias continuent à les couvrir et ces campagnes électorales vont être révélatrices, car Sarkozy est haï mais Obama également. L’opinion américaine dans son ensemble est dans les mêmes dispositions que l’opinion française vis à vis d’Obama et on ces primaires révèlent chez nous avec le succés de Montebourg qu’ils ne veulent plus entendre parler de ce PS non plus incarné par Hollande-Aubry dont ils n’attendent rien.

  4. « Que ressentent les libyens aujourd’hui (en dehors des soldats de Kadhafi et des rebelles du CNT) ?
    – Ils se sentent dupés, battus, violés, et pas plus libres qu’avant »

    c’est une évidence !

    Merci pour cet excellent compte rendu !

  5. …racket mafieux suite
    sans compter que la notion même d’intérêts est une fumisterie devenue dogme : pourquoi donc payer des intérêts sur une somme empruntée ?
    Et puis, payer des intérêts sur une somme empruntée à une institution laquelle ne possède d’ailleurs même pas cette somme : le pognon à la base n’existant pas, c’est à s’étrangler…
    Toute l’économie mondiale est basée sur des inventions humaines telles les mathématiques, sciences économiques devenues exactes mais qui n’ont aucun fondement si ce n’est le vol caractérisé. Du Monopoly meurtier.

    Remerciements également aux commentateurs.

    • Absolument… Pourquoi utiliser le système monétaire pour l’échange. Tout est basé sur la notion de propriété, de profit et donc de l’inégalité sociale à la racine qui fausse les cartes dès le départ. Il est impossible de concevoir même l’idée de liberté et de « démocratie » dans une société fondamentalement inégalitaire où une minorité possède, est dispensée du travail et exploite la vaste majorité qui dans un contexte économique fabriqué et usurpé doit vivre (plus ou moins bien) de son labeur qu’elle vend n’ayant rien d’autre à proposer.
      Albert Camus disait dans « L’homme révolté » qu’il n’y a jamais eu de révolution dans l’Histoire, qu’il ne peut y en avoir qu’une seule qui libèrera l’humain et le monde une fois pour toute. Il conclut en disant que les anarchistes avaient montré la voie de l’émancipation.

      Il est de plus en plus évident que c’est la seule solution viable à long terme. L’humanité se rendra à cette évidence, nous sommes sur le chemin.
      L’état est un passage obligé de l’Histoire tout comme le capitalisme et son corollaire induit pour mieux contrôler: le communisme autoritaire d’état.

      La grain de l’idée de la société libertaire a été semée il y a longtemps (pas si longtemps en fait à l’échelle de l’Histoire), elle germe, lentement mais sûrement dans une terre pas très fertile…

      http://resistance71.wordpress.com/2011/10/12/crise-societaire-solutions-libertaires-le-programme-de-la-fai/

  6. emma b. dit :
    octobre 12, 2011 à 4:02

    Oui nous ne sommes pas innocents dans l’affaire cependant et nous nous sommes laissés manipuler dans tout le sens du terme et à tous les niveaux.

    les politiques ont ouvert les vannes avec la liberté de circulation des capitaux, des marchandises et des hommes mais partout à la fois et à l’échelle planétaire et nous l’Europe avons été le gros dindon de la farce, car c’est sur nous que s’est appuyé le système jusqu’à plus soif.

    les politiques étaient corrompus et corruptibles à grande échelle ou incompétents, car ceux qui ne l’étaient pas regardaient faire et certains peu nombreux se sont élevés dans certains domaines, exemple le Médiator, contre cette corruption ou contre cette farce.

    l’opinion elle s’est laissé berner à partir des loisirs (football) médias, presse, consommation et nous nous apercevons ces derniers mois que la presse et les médias n’ont qu’un rôle, nous manipuler à l’échelle planétaire. Il n’y a qu’à voir, Berlusconi, en Italie, Murdoch en Angleterre et chez nous et ils continuent, sauf que cela se vent de moins en moins ( la presse) et on regarde de moins en moins la télé, mais sur les actualités ou les campagnes électorales nous dépendons d’eux tout en étant lucides pour un noyau important d’entre nous.

    Mais ils continuent, n’ont de visibilité que les partis UMP-PS et les partis d’extrême gauche passent à la trappe, même si il n »y a pas beaucoup à attendre. ils se contenteront donc du centre droit du PS ( Aubry ou Hollande ) sauf que les français commencent à ne plus en vouloir, vote Montebourg et Joly au lieu de Hulot qui était le cheval de troie des entreprises du CAC 40, dont Bouygues.

    ce ne sont pas des avancées majeures mais en quelques mois ce n’est pas si mal.
    cette campagne ne va pas être indigeste, mais cocasse, car la droite a pêrdu sur tous les tableaux, par les affaires,( remercions ceux qui les ont fait sortir et qui ont montré combien était pourri le sommet de l’etat ) la perte du Sénat et ces primaires PS qui voient les 2 postulants se faire voler la vedette et sur tous les blogs se manifeste le rejet de ces deux-là dont on attend rien.

    • très juste tout cela.. qu’en concluez-vous ?

      • Ecore merci pour cette traduction
        je termine ce texte en pdf
        http://www.a-c-r-f.com/documents/MALYNSKY-PONCINS-La_Guerre_occulte.pdf
        peut être que cela peut intéresser votre lectorat
        c’est dans la même veine !
        Cordialement,
        Patrice Sanchez

      • emma b. dit :
        octobre 13, 2011 à 9:08

        Que tout va bien et qu’on a raison d’être aussi optimiste, tout en considérant qu’on est dans une situation dramatique, car les montagnes d’argent qu’on nous a volées ne reviendront pas par enchantement et ceux qui les ont volé vont avoir à coeur depuis les banquiers jusqu’à ceux qui tiraient les ficelles tout en haut, où ils sont 1%, de les mettre à l’abri car la tourmente est maintemenant où on fait sauve qui peut est au niveau des banquiers de la classe politique , mais il ne faudra pas les oublier pour les mettre en cause et leur demander des comptes.

        De même l’Empire se fracasse sur des réalités et doit se servir de plus en plus de supplétifs qui sont aussi véreux qu’eux, d’un côté Al Quïda et le Quatar qui eux n’ont pas un grand avenir si ce n’est semer le chaos mais aussi la Turquie qui va faire carton plein au Proche Orient mais avec des peuples qui ne n’en veulent pas et surtout de leur barbarie et les polonais d’un autre côté, erigés en « tigre »auqel on ne croit plus mais le peuple polonais est pris dans les rêts du catholicisme, donc les médias et le catholicisme font encore un travail de sape, mais il y a une tendance d’extrême gauche ultra minoritaire qui se lève donc c’est la même voie du renouveau pour eux, avec un décalage par rapport à nous et ils sont de ce fait 70 % de la population pour le gaz de schiste et une armada d’entreprises américaines et autres pour le gaz de schiste mais aussi sur tous les secteurs,en train d’explorer pour piller le pays

        Et la Coalition pour la Lybie et l’évolution du printemps arabe,
        consciente de cela toujours dans les plus gros montages mensongers pour agencer qu’ils ont toujours la situation en main, ce qui n’est pas le cas.

        • Concrètement on fait quoi ?…

        • emma b. dit :
          octobre 13, 2011 à 2:21

          Moi, je me repose, vous votre travail c’est d’interesser ces jeunes qui peuvent oeuvrer pour une société libertaire vous être très utile mais attention à tous ces altermondialistes issus des classes bourgeoises en rupture pour certains et qui ont gonflés les effectifs et cela n’a rien donné. il y en a encore aujourd’hui dans les manifs et quand je vois 500 000 personnes dans la rue en GB contre l’augmentation des frais universitiares et il n’y a rien à l’arrivée, les jeunes se sont expatriés en masse pour aller faire des études à Maastrich, cela veut dire que ce 1% et ces masses ne peuvent rien contre une classe politique ou castes qui tient encore tous les verrous, mais au moins comme je vous le disais, on le sait et l’oipinion dans son ensemble le sait, c’est pourquoi le vote Montebourg a crée comme un vent de panique et pour moi c’est très important, je vais donc suivre cela de très près et continuer à informer partout où je le peux, c’est mon travail et cela me plait bien.

          Comme je vous le disais, l’empire est mal en point, je suis en train d’étudier la question mais il emploie toutes les méthodes pour garder la main . les manifs sont de grande ampleur mais nouveauté, black out total par la presse et répression .

          Même sur le printemps arabe où il y a tant de prétendants à le changer, Al Quaîda, le Quatar, la Turquie, la Coalition est obligée de changer de disque et est en train de pondre une mouture nouvelle concernant l’intérêt qu’elle y porte.

          le disque on capture Kadhafi et ses fils, hier encore ça marchait et c’est faux, donc on peaufine autre chose.

        • Oui, ce qui nous intéresse est l’éveil du plus grand nombre, mais aussi par cet éveil d’en faire quelque chose: reprendre une conscience sociale perdue depuis belle lurette à l’érosion de la société de consommation et de canaliser les volontés pour un véritable changement, pas un ersatz de pseudo-démocrtaie comme à l’accoutumée.
          Nous partirons en campagne anti-vote et désobéissance civile vers la fin de l’année et participerons à la focalisation des énergies pour une conscience libertaire plus avancée… En attendant que la masse critique soit là…
          L’oligarchie elle va accélérer le processus de déliquescence sociétaire, retirer le bouchon de la baignoire économique, pour vidanger, déclencher une guerre majeure (pas forcément mondiale, mais majeure) pour forcer l’avènement de leur gouvernance mondiale.

          2012 va être intéressante…

  7. Divina insidia pour vous remercier de ce majesteux travail si instructif

    http://www.megaupload.com/?d=3JLKRJEJ

  8. emma b. dit :
    octobre 13, 2011 à 2:29

    N’oubliez pas la presse on la lit de moins en moins, les médias on y croit de moins en moins de ces discussions entre soi, mais pour les actualités hélas et la campagne électorale, on dépend d’eux, alors visibilité sur les partis et financements qui va avec, car jer suppose que les entreprises du CAC 40, si ils doivent changer de cheval en ont deux là avec Aubry et Hollande, elles vont mettre le paquet.

    Je ne sais ce qui s’est produit ou si certains ont le pouvoir de manipuler les secteurs sur le territoire. pour suivre Aubry et Hollande je n’ai pas pu, bien que j’imaginais que cela allait être fort ennuyeux, j’ai été privé de son et ce matin tout était rétabli, donc cela ne venait pas de mon poste, c’est quand même plus que curieux, mais aujourd’hui tout est possible.

    • Quel courage !.. Ecouter les balivernes de tout ce ramassis de branquignols de « gauche » ou de « droite »…
      La télé, faut la foutre à la poubelle, c’est une mesure de salubrité publique.

  9. emma b. dit :
    octobre 13, 2011 à 4:12

    je ne les ai pas écouté quand ils se sont produits à 6 mais comme j’ai vu sur les blogs le lendemain du vote en faveur de Hollande et Aubry que Montebourg recueillait toutes les faveurs, j’ai considéré que si je voulais avoir quelque influence il fallait que je trouve les bons arguments mais ravie de constater que je me suis échiné des mois durant à dire qu’on n’avait rien à attendre du PS, tout en constatant qu’il y en avait beaucoup qui croyait encore mais maintenant c’est clair, c’est 95% qui n’y croient plus, c’est un très bon score en quelques mois.

    Moi, je reste lucide et pragmatique. On va avoir encore quelques mois pour constater qu’ils ne résoudront rien, alors c’est tout gain et pendant ce temps les gens vont aussi prendre en plein qu’ils vont devoir rembourser ces tas de dettes, cela fera avancer encore les choses.

    Après on avisera pour préparer cette société nouvelle que tout le monde veut !

  10. un pion sur l’échéquié qui refuse de l’accepter dit :
    septembre 2, 2013 à 1:06

    C’est drôle un internaute « Farid » a écrit en 2011 :
    « Les professionnels comprennent que l’attaque sur la Libye est un volet d’actions programmées. Suivent la Syrie, l’Algérie, le Yémen, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Asie Centrale et la Russie. L’ordre n’a pas d’importance ».

    Depuis il y a eu l’Iran qui a été attaqué avec des preuves inventés par les USA…
    Nous sommes en Septembre 2013 et nos pays parlent d’attaquer la Syrie ^^

    La Russie elle se fait encerclé c’est vrai, nos pays essayent de la déstabiliser en inventant des choses, ou en les montrant comme des monstres car ils refusent d’accepter le mariage homosexuel entre autre.

    Comme quoi… vrai ou pas, force est de constater que l’analyse et les prémonitions se tiennent depuis 2 ans

3 janvier 2014

¤ Le plus grand cover-up de tous les temps : Le soleil est devenu blanc !

Source : http://www.brujitafr.fr/article-le-plus-grand-cover-up-de-tous-les-temps-le-soleil-est-devenu-blanc-111383932-comments.html#anchorComment

soleil, sun, #Malibu #MalibuBeachInn

Le soleil est l’objet le plus visible qui soit. Tous les jours, il se dresse au dessus de nos têtes.
Paradoxalement très peu d’entre nous se sont rendus compte qu’il a perdu sa couleur jaune d’antan.L’explication :
Contrairement aux idées reçues, vu de l’espace le soleil est blanc car il émet de la lumière dans tous les spectres. Autrefois, l’atmosphère absorbait une fraction de ce rayonnement, ce qui donnait une teinte jaune su soleil. Désormais, à cause de l’affaissement du champ magnétique terrestre, nous recevons tous les rayonnements et nous  le percevons alors d’aprés sa couleur véritable.
Désormais, l’enjeu est de taille pour l’élite dirigeante : Faire passer pour des illuminés tous ceux qui se souviennent de la couleur jaune qu’avait le soleil, faire le silence sur ses effets nocifs et camoufler le ciel avec des chemtrails quitte à empoisonner la population.

Habituellement le soleil était jaune. Pour des milliards de personnes de moins de 30 ans, le soleil a toujours été une blancheur aveuglante, mais les personnes plus âgées se rappellent les jours chauds d’un soleil jaune.
Pendant des siècles, les enfants dessinaient des images du soleil, le plus souvent souriant, mais toujours jaune. Pas plus. Les enfants d’aujourd’hui dessinent un sourire sur une feuille de papier blanc.
 ¤ Le plus grand cover-up de tous les temps : Le soleil est devenu blanc ! dans Bizarreries météo soleil+blancCeux qui insistent pour dire que le soleil de leur jeunesse était certainement jaune sont maintenant considérés comme des fous ou on dit d’eux que les « plus âgés yeux perçoivent différemment le soleil. »

Qu’en est-il des enfants ? Hmm .. très bizarre.

De plus, quand on recherche des images sur Internet pour « soleil jaune », ce sont seulement des dessins ou des photos de couchers de soleil apparaissent dans les résultats. Ce qui est hautement suspect.

Qui ne veut pas rappeler à l’humanité le souvenir du soleil jaune ? Cette censure flagrante et arbitraire est à la fois évidente et inquiétante.

Beaucoup d’observateurs du monde entier ont cependant constaté que le Soleil a augmenté sa luminosité au point d’être aveuglant aux heures des levers et couchers de soleil et ce contrairement aux années précédentes.

Les photographes ont perdu la belle lumière atténuée du soleil couchant, les bains de soleil frappent plus durement, et les cultures arrivent à maturité plus tôt. Pourtant, les scientifiques et les médias restent muets sur le sujet.

Yellow+Sun+White+Sun dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...
Le soleil avant- après.
Certains affirment que ce qui se arrive au soleil est tout simplement du à une force magnétique excitant les éléments en fer dans le noyau du Soleil, ce qui réduit le facteur d’amortissement des éléments lourds et augmente le taux de fusion.D’autres prétendent que des années de pulvérisation de chemtrails dans le ciel ont affecté le spectre de la lumière, voire même emporté au loin la couche d’ozone.

D’autres affirment que que le soleil brûle ses dernières couches de gaz et va bientôt commencer à devenir noir.

Un soleil plus chaud, plus lumineux, plus blanc avec plus d’éclat est maintenant observé par le public, mais pourquoi nier que le soleil avait pour habitude d’être jaune?

Auparavant il fallait deux semaines pour qu’un journal laissé dans au soleil se mette à jaunir. Maintenant, il suffit d’un seul jour.

La lumière du soleil dans les années 1960 et 1970 était beaucoup plus jaune et on ressentait de la chaleur. Maintenant, on dirait du papier de verre ou une sorte d’abrasion photonique.

La lumière du soleil d’aujourd’hui semble fausse et artificielle, comme si le ciel est un écran LED avec des images superposées. Le changement dans la qualité de la lumière du soleil équivaut la différence qu’il y a entre la lumière d’une ampoule à incandescence et celle d’une ampoule halogène.

Tout ceci apparaît comme surréaliste et provenant d’un autre monde. C’est comme si le soleil, le ciel et l’air ont récemment été chimiquement conçus pour une race autre que l’homme.

Mais, bien sûr, si on a le regard de quelqu’un plus âgé, on en a également l’esprit, ce qui fait que toute personne de plus de 30 ans serait considérée comme folle pour avoir oser rappeler comment les choses avaient  l’habitude d’être auparavant.

Alors que l’humanité continue à muter sous un soleil étranger, nous qui y étions, nous nous souviendrons toujours avec émotion comment le soleil était autrefois.

Par Brujitafr

Lundi 22 juillet 2013

 

Commentaires

 dans Etrange

J’ai remarqué depuis quelques années la luminosité n’est plus la même qu’avant, elle est plus éclatante. Le soleil est beaucoup plus fort qu’avant. L’eau s’évapore beaucoup plus vite même à l’intérieur, cela fait comme si les rayons solaires devenaient de l’énergie micro-onde….C’est pour cela qu’aux Etats-Unis c’est la sècheresse agravée comme s’il n’avait pas plus depuis 3 ans…

http://mchris999.centerblog.net/47-deux-soleils-dans-le-ciel

Commentaire n°1 posté par MCHRIS le 18/10/2012 à 08h32
 dans Outils/Bon à savoir

beaucoup de personnes perçoivent le soleil comme agressif, pour les yeux ainsi que pour la peau.

Réponse de Brujitafr le 18/10/2012 à 18h28

pas vraiment convaincu…

Commentaire n°2 posté par gastu le 18/10/2012 à 10h34

Et est ce  normal aussi les variations de températures de 15° (parfois plus) dans la même journée ?

Réponse de Brujitafr le 18/10/2012 à 18h30

Bonjour depuis des annees j’observe  le soleil  est par fois je prend meme des photos ils faus se dire que c’est le levé du soleil au couchant qui ce prepare.

 

Commentaire n°3 posté par Mouhamet Fall le 18/10/2012 à 11h06

Le soleil ne brille plus, il n’est plus chatoyant, il aveugle et brûle tout !

Réponse de Brujitafr le 18/10/2012 à 18h31

Bonjour ,

Je suis tout a fait d’accord avec cet article . J’ai 23 ans , et depuis 3-4 ans , je sais pas comment vous décrire sa. Mais avant je n’avait pas besoin de fermer un peu mes yeux lorsque j’étais dehors , maintenant il m’est impossible de sortir sans froncer mes sourcils . C’est peux être moi , mais je me rapelle qu’avant je ne le faisait pas

Commentaire n°4 posté par Mike le 18/10/2012 à 17h32

la majorité perçoit bien une différence

Réponse de Brujitafr le 18/10/2012 à 18h32

J’ai repris mes photos depuis 2006 date à laquelle j’ai eu mon premier numérique. Et j’ai trouvé des couchers et levers de soleil qui sont jaunes. Le soleil de la journée en photo blanc, mais je me suis aussi souvenu que toute mes photos face au soleil étaient systèmatiquement décevante, chose qui m’a toujours frustré par ailleur. De même que je n’ai jamais pu faire des photos avec les détails identiques à ce que mes yeux captaient.
Pour ce qui est du soleil ça fait depuis que j’ai 15 ans soit 25 ans que à la plage je suis géné.
Cependant il reste vrai que les amplitudes sont bien plus forte qu’avant et que le soleil semble plus chaud qu’avant. Mais si j’ai bien suivi, les tempetes solaires sont plus nombreuses et plus fortes donc ça serait logique.
De plus l’environnement dans ma region proche a été bien dégradée, nos forets de feuillus ont été remplacé par des résineux ou coupés, et les fossés ont été creusé à 2m de profondeur donc il n’y a plus d’eau l’été.
Mais pour le soleil blanc, ne serait ce tout simplement pas un problème de capteur?
Quoi qu’il en soit matin et soir il est toujours jaune!

Commentaire n°5 posté par gastu le 18/10/2012 à 23h18

N’est-ce pas toute ces tonnes de particules d’aluminium épandue par avions qui modifient le spectre solaire ?

je pencherais plutôt pour cette hypothese, d’autant plus que la perte de verdure de nos regions pourrait être un effet secondaire de l’alu (qui aborbe l’humidité, asséche les terres).

Idem pour l’éblouissement qui est du aux chemtrails (effet miroir ?)

Commentaire n°6 posté par oya le 10/06/2013 à 19h17
Réponse de Brujitafr le 10/06/2013 à 19h21

tout à fait d’accord avec vous, Mike aussi est dans le vrai. Pareil pour les épandages, ciel bleu avant 1989-990. La plupart ont du mal et n’ont pas ou plus le sens de l’observation. Je te montre la lune, le mouton regarde mon index…

Commentaire n°7 posté par Peter Panpan le 05/08/2013 à 10h16

Il suffit de sortir et regarder pour constater l’anerie…..tout dépend de la couche de gaz entre nous et le soleil….Franchement ridicule , sortez le regardez au lieu de répeter les aneries des autres…..

Commentaire n°8 posté par neo le 13/08/2013 à 21h48

vous devriez ôter vos oeillères!

BRIDON D'ATTELAGE à OEILLERES

Réponse de Brujitafr le 15/08/2013 à 09h22

Aujourd’hui encore jaune, un ophtalmo serait  le bienvenu icon_eek Je veux  bien vous prendre une photo pour le prouver mais c’est ridicule, c’est comme si je devais me justifier a quelqu’un m’affirmant que la terre est plate, je suis de bonne fois, ne soyez pas ridicule, arretez d’insister, deux jours que je vérifie et jaune le soleil est, je dis pas qu’a certains moments il apparaisse pas blanc mais de la a dire que c’est le plus gros cover-up, y’a de la marge….Merçi pour les oeillères, c’est appréciable.

Commentaire n°9 posté par neohamsa le 15/08/2013 à 22h31
—————-
Le champ magnétique du Soleil s’est totalement inversé

Source : http://www.maxisciences.com/soleil/le-champ-magnetique-du-soleil-s-039-est-totalement-inverse_art31710.html

 

Publié par Morgane Henry, le 02 janvier 2014

 

Le Soleil a désormais effectué une rotation complète de son champ magnétique. A mi-chemin du cycle solaire 24, les pôles Nord et Sud ont échangé leur place, inversant totalement la polarité de l’étoile. Le cycle solaire s’achèvera, lui, dans onze années.

 

Le Nord est au Sud et le Sud est au Nord. Vous être complètement à l’ouest ?

La NASA a annoncé que le Soleil venait « de se retourner, de haut en bas ». Plus concrètement, cela signifie surtout que son pôle nord et son pôle sud se sont inversés, lui permettant d’atteindre le point médian du cycle solaire 24.

Et qui dit inversion des pôles, dit évidemment changement dans le champ magnétique du Soleil. Désormais, ce dernier va commencer à se déplacer dans des directions opposées afin d’entamer la seconde partie d’un processus long de 22 années (la durée d’un cycle solaire). Dans onze ans donc, les pôles nord et sud du Soleil s’inverseront de nouveau, clôturant le cycle 24.

 

« L’inversion du champ magnétique du Soleil est, littéralement, un événement majeur », rappelle le Docteur Tony Phillips, de la NASA, repris par The Independent. Pour cela, le champ magnétique de chaque pôle s’affaiblit, puis devient nul. Et finalement, il émerge de nouveau avec la polarité inverse. « C’est une partie tout à fait normale du cycle solaire », précise Phil Scherrer, physicien solaire à l’Université de Stanford.

 

Afin de mieux comprendre le processus, la NASA a publié une visualisation de la façon dont le changement, débuté en 1997, s’est opéré (vidéo ci-dessus). Cela montre la polarité verte (positive) s’échangeant avec la polarité violette (négative).

 

Un processus lent

 

« À l’apogée de cette inversion magnétique, l’activité solaire augmente, les taches solaires sont de plus en plus présentes, et les éruptions solaires comme les éjections de masse coronale plus fréquentes », indique Karen C. Fox de la NASA.

 

Mais l’inversion des pôles est un mécanisme lent et stable. Selon Todd Hoeksama, physicien solaire, c’est « un peu comme une marée qui monte ou qui descend. Chaque petite vague apporte un peu plus d’eau et, finalement, vous obtenez une inversion complète ». Néanmoins, ce n’est pas un processus parallèle. Ainsi, si le pôle nord a inversé sa polarité au début du mois de décembre, le pôle sud a été obligé d’accélérer la cadence pour le rattraper et changer avant la fin de l’année 2013. Et la portée d’un tel changement devrait être conséquente. « Le domaine d’influence du champ magnétique du Soleil, aussi connu sous le nom d’héliosphère, s’étend à des milliards de kilomètres au-delà de Pluton. Les changements de polarité du champ magnétique se propagent jusqu’à la sonde Voyager, aux portes de l’espace interstellaire », détaille Tony Phillips.

 

Pas de conséquences catastrophiques

 

Alors bien sûr, au premier abord, un tel changement peut surprendre voire paraître inquiétant. Pourtant, pas de panique, la galaxie ne devrait pas subir de bouleversement catastrophique. En effet, les conséquences d’un tel changement de polarité sont bien plus subtiles et touchent principalement l’exploration spatiale plutôt que la vie quotidienne des habitants de la Terre. « Les rayons cosmiques sont dangereux pour les astronautes et les sondes spatiales. Et en cas de changement de polarité, ils sont affectés. Ce sont alors des particules d’énergie accélérées pratiquement à la vitesse de la lumière grâce à des supernovas et d’autres événements violents de la galaxie. Certains chercheurs pensent que cela pourrait affecter le climat sur la Terre ou encore favoriser la présence de nuages », avance Tony Phillips, dans un communiqué. D’un autre côté, les aurores boréales et leur homologue du sud, les aurores australes, devraient être plus fréquentes et surtout plus visibles, notamment lorsqu’elles atteignent leur phase finale.

 

Un cycle étonnamment faible

 

Depuis son commencement, le cycle solaire 24 s’est avéré plutôt imprévisible. Premièrement, il a pris environ une année de retard, puisque l’activité solaire de 2009 était très faible. Cela a poussé les astronomes à décaler le point médian du cycle de 2012 à 2013. Selon les experts, le cycle solaire 24 est d’ores et déjà l’un des plus faibles de l’Histoire.

 

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/soleil/le-champ-magnetique-du-soleil-s-039-est-totalement-inverse_art31710.html

 

Copyright © Gentside Découverte

 

 

16 octobre 2013

¤ Petits recueil de news bizarres (chutes d’animaux, etc…)

Classé dans : Bizarreries météo,Etrange — uriniglirimirnaglu @ 23 : 37

Source : http://newsoftomorrow.org/ufologie/fort/phenomenes-forteens-chute-danimaux-et-pluies-de-substances-etranges-partout-sur-terre¤

 

Chute d’animaux et pluies de substances étranges, partout sur Terre

Les chimistes étudient une substance mystérieuse tombée avec la pluie en Pennsylvanie

samedi 28 juillet 2007

Il n’a pas plu des chats et chiens, mais apparemment quelque chose d’étrange est venu du ciel dans le conté de Bucks. Comme nous l’avions dit sur 69 News mardi, un habitant de Perkasie nous a contacté après avoir trouvé une substance étrange partout dans son jardin, après une pluie.

¤ Petits recueil de news bizarres (chutes d'animaux, etc...) dans Bizarreries météo Image703©69News La substance étrange dans la main de quelqu’un


Aujoud’hui, Joscelyn Moes a appelé un couple de chimistes de l’Université de Kutztown pour les aider à comprendre ce cas.

Jim McClelland : Je n’ai simplement aucune idée sur ce que c’est.

Journaliste : Jim McClelland n’est pas seul. Il a trouvé cette substance scintillante partout dans son jardin à Perkasie après une pluie lundi soir.

Jim McClelland : On aurait dit que c’était comme si quelqu’un avait pris un réfrigérateur plein de petits cubes de glace et les avait juste déversés sur la terre dans le jardin. Tout était simplement éparpillé comme des ordures.

Journaliste : Au début il a pensé que c’était de la grêle … mais quand ça n’a pas fondu, il en a ramassé… il savait que ce n’était pas cela. Depuis que cette histoire a été diffusée… nous avons reçu des douzaines d’appels de lecteurs de 69 News faisant des hypothèses sur la substance. Certains pensant qu’elle fut causée par le gazon ou par un produit chimique pour le jardin. Pour résumer… nous avons pris un échantillon de la substance et l’avons amené à un couple de chimistes de l’Université de Kutztown. Ils ont dit qu’ils n’ont jamais vu de telle chose.

Doc. Dan Blanchard : Ça ressemble à de la gélatine mal faite.

Journaliste : Le Doc. Dan Blanchard et le Doc. Thomas Betts disent qu’ils procèdent à des tests pour découvrir ce que c’est et d’où ça vient. Ils disent qu’ils ont commencé de façon simple.

Doc. Dan Blanchard : En y ajoûtant des produits pour voir comment [la substance] réagit avec eux. Et puis c’est devenu un peu plus complexe.

Doc. Thomas Betts : Une chose que nous pouvions faire était juste de sécher la substance et voir quelle quantité d’eau ça absorbe et voir si c’est l’un de ces polymères super-absorbants.

Doc. Thomas Betts : Vu que c’est très localisé. Ça pourrait être une possibilité.

Les tests prendront quelques jours. Donc, pour l’instant c’est toujours un mystère…

P.-S.

http://wfmz.com/view/?id=128578

Trad. jsf

 

 Un bloc de glace tombe du ciel sur des joueurs de pétanque

(Source : LePost.fr)

Que s’est-il passé vendredi soir, près de la salle des fêtes de Lieoux (Haute-Garonne) ?

Il est 23 heures 15. Sept amis jouent à la pétanque près de la salle des fêtes. Soudain, un long sifflement. Ou plutôt. quelque chose comme un souffle raconte La Dépêche. Un pétanqueur croit que « c’est un vol d’oies ou de grues ». Un autre, qui semble s’y connaître dans les armes, s’exclame : « On aurait dit un coup de feu d’une arme de 14 mm » !

Pourtant, la partie de pétanque continue. Mais, le bruit entendu ne cesse de travailler nos joueurs. Ils sont un peu en contre bas de la salle des fêtes, il n’y a rien autour et ils ne dérangent personne. Ils décident cependant d’aller voir s’il y a quelque chose d’anormal un peu plus haut !

C’est alors, qu’un d’entre eux voit sur la route une tache bleue, puis une autre. Finalement, il aperçoit des éclats « dans un rayon d’une quinzaine de mètres ». Et surtout, un « gros bloc tout bleu » dit-il dans La Dépêche.

Il est minuit. Un des témoins appelle le commissariat, mais ses interlocuteurs ne veulent pas le croire dans un premier temps ! Cependant, comme il donne son identité et n’évoque pas de petits hommes verts ou des Schtroumpfs, ils consentent à aller voir sur place. A leur arrivée, ils ne peuvent que constater l’existence réelle d’un bloc de glace qui pèse au moins 20 kg.

Mais d’où provient « ce bloc » tombé du ciel ? L’hypothèse la plus vraisemblable est qu’il serait tombé d’un avion. Cela peut arriver selon la direction de l’aviation civile dans La Dépêche : « En cas de condensation des ailes, si le dégivrage se met en route, le déplacement des becs fait tomber la glace. »

Quoi qu’il en soit le maire est décidé à porter plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » car les joueurs de pétanque auraient pu mourir si cela leur était tombé dessus.

 

Phénomène fortéen : Pluies de grenouilles en Serbie

Des grenouilles tombent du ciel dans la Serbie rurale

http://www.int.iol.co.za/index.php?…

IOL Tue, 07 Jun 2005 07:59 EDT

Des milliers de petites grenouilles ont « plu » sur une ville du nord-ouest de Serbie, a reporté mardi le ’Belgrade daily Blic’.

De forts vents ont amené des nuages d’orage au-dessus d’Odzaci, à 120km au nord-ouest de Belgrade, dimanche après-midi, mais au lieu de la pluie, de petits amphibiens ont tombé d’en haut, dirent des témoins.

« J’ai vu d’innombrables grenouilles tomber des cieux », a dit un habitant d’Odzaci, Aleksandar Ciric.

Les grenouilles, différentes de ceux habituellement vues dans la région, ont survécu à la chute et sautèrent partout à la recherche d’eau.

Le climatologiste de Belgrade Slavisa Ignjatovic a décrit le phénomène comme étant « pas très inhabituel ».

« Du vent ressemblant à une tornade peut aspirer n’importe quelle chose assez légère à la surface terrestre ou à sur de l’eau peu profonde.

« Habituellement c’est juste de la poussière, mais parfois aussi des objets plus grands », Ignjatovic a dit a Blic.

Des grenouilles pleuvent en Serbie

http://www.ananova.com/news/story/s…

Ananova Tue, 10 Apr 2007 09:58 EDT

Le trafic routier s’est arrêté et des habitants sont rentrés chez eux lorsque que des milliers de grenouilles tombèrent du ciel sur un village serbe.

Les habitants d’Odzaci ont dit au journal local ’daily Blic’ qu’ils pensaient que le monde était à sa fin.

Aleksandar Ciric a dit : « J’ai vu toutes ces petites grenouilles qui juste commencèrent à pleuvoir. Il y en avait des milliers. »

D’un autre village, Caja Jovanovic a ajouté : « Cet énorme ’nuage’ semblait venir de nul part et sa couleur et forme semblait très étrange.

« Nous nous demandions tous ce que c’était quand soudainement des grenouille ont commencé à tomber du ciel. Je pensais peut-être qu’un avion transportant des grenouilles avait explosé dans les airs.. »

Mais le climatologue expert Slavisa Ignjatovic a dit qu’il y avait une simple explication scientifique pour cet incident.

Il a dit : « Un tourbillon a aspiré d’un lac les grenouilles, la mer ou d’autres corps d’eau n’importe où et les ont apporté jusqu’à Odzaci où elles tombèrent sur le sol. C’est un phénomène scientifique reconnu. »

P.-S.

traduction jsf

De la neige multicolore tombe dans trois régions sibériennes

jeudi 31 mai 2007

Samedi 3 février 2007, 11:49 EST

MOSCOU — La neige d’une couleur étrange qui est tombée dans trois régions différentes de la Sibérie n’est pas toxique et peut avoir été causée par la poussière et la terre projetée dans l’atmosphère depuis le voisinage du Kazakhstan, d’après les propos d’un Officiel Russe.

La neige, qui est tombée Mercredi après-midi, était jaune, verte et orange et a recouvert plus de 100 kilomètres carrés dans au moins 3 provinces, à dit le porte-parole du Ministère des Affaires d’urgences, Viktor Beltsov.

Des test initiaux dans les trois plus grande villes de ces régions — Omsk, Toms et Novosibirsk — ont montré que la neige multicolore n’était pas nocive et ont démenti les rapports antérieurs qui avait dit que la neige était huileuse et avait une odeur fétide.

Il dit que sa couleur provient des sols argileux assez répandus dans les régions du nord du Kazakhstan.

« Des résultats préliminaires n’ont trouvé aucun matériaux dangereux, chimiquement ou radioactivement » a dit Beltsov

Les responsables de la région d’Omsk, qui se situe à environ 2250 kilomètres à l’est de Moscou, avaient un peu plus tôt averti la population de ne pas utiliser cette neige pour boire de l’eau, et d’empêcher les animaux domestiques et les enfants de marcher dedans ou même de la toucher.

Plus de 27000 personnes vivent dans cette zone. Aucun problème de santé n’a été reporté, a dit le ministre.

P.-S.

Associated Press – traduction blackangel

Des grenouilles pleuvent sur un village d’Alicante

Mon, 28 May 2007 14:35 EDT

Un évènement plutôt ancien fut rapporté au journal d’Alicante ’Información’ ce weekend, qui est arrivé dans le petit village d’Alicante El Rebolledo, près de Saint Vicent del Raspeig jeudi dernier : des milliers de petites grenouilles, de la taille d’un ongle, sont tombés du ciel.

Un expert climatologue a dit après un évènement similaire dans la ville Serbe d »Odzaci en June 2005 que le phénomène n’est ’pas très inhabituel’ et est un ’phénomène scientifique reconnu’.

Il a dit que cela arrive quand une tornade aspire les grenouilles depuis un point d’eau et les porte ailleurs, les faisant tomber sur le sol.

P.-S.

Typically Spanish – traduction jsf (more…)

17 juillet 2013

¤ George Soros et les Femen : « Associated Priests ? » (Associated Press !)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 06

Qui est au coeur de tout ce qui nous emm***de et nous révolte profondément ces derniers temps (depuis 20 ans et plus) ?

Je vous laisse juger :

Moi, George Soros, j’arrose Obama, les gauchistes, les lèche-babouches et les Femen…

Publié le 14 juin 2013 par Mireille Greschter - Article du nº 307

Moi, George Soros, je dirige l’Open Society Institute, ou Open Society Foundations, une organisation sans-frontiériste et mondialiste, active dans 60 à 70 pays, mais pas la France, que j’infiltre d’une autre façon.

http://www.georgesoros.com/faqs/entry/georgesorosphilanthropyisunprecedented/

http://www.opensocietyfoundations.org/about/offices-foundations

http://www.opensocietyfoundations.org/regions/europe

http://www.opensocietyfoundations.org/

Moi, George Soros, j’infiltre les fondations familiales françaises.

http://www.centre-francais-fondations.org/cercles-themes/cercles/fondations-familiales/agenda/petit-dejeuner-des-fondations-familiales-presentation-de-la-fondation-open-society-institute

Moi, George Soros, j’ai financé le conflit yougoslave qui fit des milliers de morts au nom des droits de l’homme et de la démocratie. J’ai financé Otpor et National Endowment for Democracy, mouvements anti-Milosevic, proches de la CIA.

http://www.solidariteetprogres.org/orientation-strategique-47/La-guerre-secrete-du-misanthrope-George-Soros_04411.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Otpor

http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Endowment_for_Democracy

http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Endowment_for_Democracy#Serbie

Moi, George Soros, je décide qui doit présider les États-Unis d’Amérique.

http://thehuffingtonriposte.blogspot.fr/2010/04/meet-george-soros-barack-obamas-biggest.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/George_Soros#Soros_contre_Bush

Moi, George Soros, je finance le printemps arabe.

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Ali_El-Hadj-Tahar.130513.htm

http://www.voltairenet.org/article11936.htm

Moi, George Soros, je finance les Femen, mais j’ai contribué à implanter le pouvoir tunisien qui emprisonne les Femen.

http://latunisiededina.blogspot.fr/2013/04/femen-tunisiale-financier-sioniste.html

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/05/13/article.php?sid=148836&cid=2

http://www.dtom.fr/archives/les-feministes-femen-juste-le-dernier-loisir-de-milliardaires-bobos-qui-payent-tres-bien-par-tete-de-blonde/

Moi, George Soros, je ne suis pas musulman, mais je finance le CCIF en France.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Collectif_contre_l%27islamophobie_en_France

http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Society_Institute

http://www.islametinfo.fr/2012/11/12/edito-quand-la-campagne-contre-lislamophobie-du-ccif-est-financee-par-des-banksters/

http://fr.novopress.info/126007/le-speculateur-george-soros-finance-une-campagne-dislamisation-en-france/

http://francaisdefrance.wordpress.com/2012/11/17/le-ccif-finance-par-le-mondialiste-george-soros/

Moi, George Soros, le bansker ultra-capitaliste, je finance l’extrême gauche, le lobby LGTB et les antifas.

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/article-george-soros-ou-comment-son-magnifique-reseau-financier-alimente-la-gauche-extreme-57807239.html

http://droitard.fr/les-groupes-lgbt-optent-pour-le-marketing-antifasciste/

http://www.u-p-r.fr/actualite/upr/qui-veut-nuire-a-lupr-dr-jekyll-mrs-hyde-lantifasciste-boutoleau-et-la-tres-americanophile-professor-guyet

Moi, George Soros, milliardaire, mondialiste, spéculateur, maître du monde, je me prends pour Dieu, je joue avec les hommes comme avec des pions sur un échiquier. Je suis un philanthrope dont les oeuvres servent à détruire les peuples.

http://sos-crise.over-blog.com/article-le-criminel-soros-finance-la-destabilisation-de-la-cote-d-ivoire-et-il-ecrit-la-nouvelle-constitution-d-egypte-67587417.html

Moi, George Soros, adorateur du grand bordel ambiant, Président de la France, je vous emmerde. Crevez !

Mireille Greschter

5/13/11

How George Soros Secretly Directs the Associated Press

¤ George Soros et les Femen : Fox News revealed that radical liberal George Soros has deep ties with more than 30 mainstream media outlets, including the Associated Press. Much of his influence goes through ProPublica. It gets $125,000 each year from Soros’ Open Society Foundations. The Associated Press promotes Soros-funded Propublica’s propaganda articles.

The Associated Press today announced a program to promote nonprofit investigative journalism, including articles from ProPublica, to its members for republication. The material will be distributed to AP members—including essentially all of the nation’s leading newspapers—through the Web-based delivery system AP Exchange. There will be no charge to AP members for using the stories, which, in addition to ProPublica, will come from the Center for Investigative Reporting, the Center for Public Integrity, and the Investigative Reporting Workshop.

The other three organizations that Associated Press promotes in this contract are also Soros-funded. The Center for Investigative Reporting is funded by Soros’ Open Society Institute. They received at least $75,000 from him in 1999. The Center for Public Integrityreceived $651,650 from Soros’ Open Society Institute in 2009. The Investigative Reporting Netork of American University lists Soros’ Open Society Institute as a top funder. They also gave $15 million to other American University programs. AP is central to George Soros’ propaganda network of radical liberalism with this Propublica program.

ProPublica was founded with a $10 million yearly grant from Herbert and Marion Sandler… The Sandlers are major donors to the Democratic Party and are top funders of ACORN, MoveOn.org, the American Civil Liberties Union and other far-leftist groups like Human Rights Watch.

In 2008, the Sandlers were behind two controversial California Political Action Committees, Vote Hope and PowerPac.org, which spent about $5 million in pro-Obama ads in that state. The two groups were run by the Sandler’s son-in-law, Steve Phillips, the former president of the San Francisco School Board.

Slate reporter Jack Shafer raised questions about ProPublica’s ability to provide independent nonpartisan journalism in light of the nature of the Sandler’s political donations, which include « giving hundreds of thousands of dollars to Democratic Party campaigns. » (www.wnd.com)

One of Soros-funded Center for Public Interity’s leaders is Sandy Johnson, a longtime former Washington bureau chief of the Associated Press.

The Aspen Institute is another large Soros influence on the Associated Press. William Dean Singleton, Chairman of AP’s board of directors, and Mary Junck, the Vice Chairman, are participants of the Aspen Institute. AP often reports on Aspen Institute causes.

The Aspen Instiute works closely with Soros’ Open Society Institute on liberal causes. Soros is a common featured speaker at their events. Aspen’s director of communications Jim Spiegelman was special assistant to Soros. Aspen board member Arjun Gupta is Vice President of Soros’ investment advisor.

30 mars 2013

¤ Archons and Chemtrails

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...,Etrange — uriniglirimirnaglu @ 23 : 02

source : http://www.riseearth.com/2013/03/archons-chemtrails.html

It was 1996 when I saw chemtrails being sprayed across the sky for the first time. I was visiting relatives in Kenai, Alaska and we were out camping for the weekend. At first I didn’t pay any attention as I’ve seen jet contrails overhead ever since I was a youngster. Some 20 minutes later I was considerably more interested as the thin streamers had gradually spread out across the sky in a kind of grid work or tic-tac-toe pattern. We watched in disbelief as a bright clear summer day was turned into a grey overcast soup right before our very eyes. The following afternoon the same thing happened, in pretty much the same way, except this time we got huge X patterns all over the sky. This time the people I was with were just as perplexed as I was, and we began « brainstorming » to come up with a logical explanation. The very first thing we ruled out was commercial airliner traffic because actual jet contrails are made of water condensation vapor and always dissipate away into nothing before you loose sight of the jet. The other reason commercial jets were ruled out is because if any commercial airline pilot flew the patterns we saw they’d be fired instantly; no ifs, ands, or buts about it!

¤ Archons and Chemtrails dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... chemtrails_sunset_crosshatch

A week later I was back home in the Seattle area when I looked up to see three big streamers being sprayed across the sky. My neighbor was out in his driveway, so I called to him – and pointed out the chemtrails. We stood there watching these three jets when suddenly we saw three more coming in on a perpendicular approach. This new flight was on a course to intersect the trails from the first flight…and within a few minutes the entire sky was filled with triple X’s. I asked my neighbor if he’d seen this before and he shrugged, saying « Those are just jet contrails, been seeing them since the 50′s. » We spoke for a few minutes as we watched the chemical streamers thicken, and spread out just as I’d witnessed in Alaska the week previous. Suddenly the neighbor turned to me with an ashen face, his expression one of rude discovery, he said, « Those are military tankers…our government is spraying us! »  (more…)

5 février 2013

¤ Décès de deux pilotes de British Airways « victimes des fumées toxiques respirées en cabine »

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 52

DEAD BA PILOTS ‘VICTIMS OF TOXIC CABIN FUMES’

Source : http://www.express.co.uk/posts/view/373594/Dead-BA-pilots-victims-of-toxic-cabin-fumes

Sunday January 27,2013

By Ted Jeory

TWO of British Airways’ most talented pilots have died after complaining of years of exposure to toxic oil fumes on board passenger planes.

¤ Décès de deux pilotes de British Airways Karen Lysakowska, 43, was buried last Tuesday, while Richard Westgate, also 43, was laid to rest four days before.

Both believed they had been poisoned by the toxic oil fumes that can contaminate cabin air and which regularly forces pilots to don oxygen masks in order to breathe.Lawyers for Mr Westgate now want to “give him the trial he never got” by suing the airline in a case they say will be a “moment of truth” for the aviation industry.

They say they are on the cusp of proving in a court of law the existence of “aerotoxic syndrome”, a chronic physical and neurological condition they predict will one day be seen as “the new asbestos”.

Doctors believe Richard Westgate died from cabin fumes

Thousands of pilots are currently “unfit to fly”, one specialist doctor believes.

Official records from the Civil Aviation Authority show that oxygen masks are being donned by pilots and crew at the rate of at least five times a week to combat suspected “fume events”.

In some cases, crew members have passed out yet in almost all incidents, passengers are unaware.

The air enters the cabin unfiltered via a bleed pipe off the jet engine where any oil leak at high temperature can cause the release of a dangerous mix of compounds, including potentially toxic organophosphates.

Those most at risk are pilots, cabin crew, other very frequent flyers and people who are genetically susceptible to the toxins.

A suspected three per cent of people are most vulnerable due to a genetic make up that renders their bodies less resistant.

Many pilots complain of headaches and other symptoms but they are often ignored or misdiagnosed.

Ms Lysakowska, who was one of the most talented pilots of her generation, having been given a special award as a cadet 20 years ago, had pleaded with her bosses at BA to address the issue after being grounded with ill health in 2005.

Writing to them in 2006, she warned: “My objective is to get well and carry on flying and not enter a protracted legal battle because of the impact exposure to contaminated air has had on my life but if I have to I will.”

However, she later developed cancer and the legal battle never took place.

Meanwhile, Mr Westgate, who was not married and had no children, also fell into the high risk category, his specialist aviation medic Dr Michel Mulder believes.

He died on December 12 in Amsterdam where he was being treated.

He had been there since last April after diverting to the Dutch city while en route to Swiss suicide clinic Dignitas, having given up all hope of finding a cure for his illness.

“All he wanted to do was fly,” Dr Mulder said.

However, it was a passion that slowly killed him.

Driven and ambitious, he was also a world record-breaking paraglider, a sport in which his talent was recognised only last August when he was given an award by ex-Royal Navy pilot Prince Andrew.

Richard had become a commercial pilot in 1998, flying with smaller airlines before joining BA in 2007, but he voluntarily grounded himself in 2011 after suffering whiplash in a car crash.

However, Dr Mulder said by that time he had already become concerned about his health and memory, suffering persistent headaches, chronic fatigue, loss of confidence and mood swings.

Like many pilots, according to Dr Mulder, who himself flew for KLM and who suffered similar symptoms, Richard failed to tell his employer for fear of losing his job.

And also like many others, he sought private medical advice to avoid any blemishes on his health record.

Dr Mulder said: “He was a very talented athlete but he had lost his sharpness. It had gone. He said to me, ‘I’m dying’. It was very sad.

“He had been losing the ability to multitask, which is obviously important when you’re flying a plane.

“He was misdiagnosed with depression. So many pilots are misdiagnosed because there is so little awareness of aerotoxic syndrome.

“Some of the symptoms are like the early onset of Parkinson’s Disease or MS.

“There needs to be an understanding of this but it’s wilfully not recognised. The airline industry knows how huge the implications would be.”

He said Richard was beginning to make progress in his care but he then suffered a fall in which a head injury caused his neurological problems to deteriorate.

He died last month and was buried in the Dorset village of Shillingstone on January 18.

His family are now awaiting the results of two autopsies in Holland.

However, before he died he had instructed his lawyer, Frank Cannon, who was also a pilot, to sue BA for alleged breach of health and safety guidelines.

Mr Cannon said BA is liable under the Control of Substances Hazardous to Health regulations because it fails to monitor the quality of air on board planes.

Despite calls from many pilots and the Aerotoxic Association, BA and all other airlines do not install air quality detection systems.

Instead, they rely on the results of disputed Government commissioned studies, the most recent of which by Cranfield University, Buckinghamshire, concluded in 2011 that cabin air was safe.

Mr Cannon is now trying to force a groundbreaking British inquest into Richard’s death in which BA would be asked questions about aerotoxic syndrome.

Mr Cannon said: “I see this as an impending tsunami for the airline industry—it’s been hushed for and ignored for so long.

“We hope to use the inquest to give Richard the trial he never got. It would be the first judicial recognition of his condition.”

A spokesman for BA said: “Our thoughts are with the families of the two pilots at this very sad time and we offer our sincere condolences.

“We are not aware of any legal claims relating to the two individuals.

“It would be inappropriate for us to comment or speculate upon the individuals’ cause of death. »

Doctor ‘finds sheep-dip link’ to cabin air issue

THE effects of toxic fumes on pilots are similar to the symptoms suffered by farmers working with sheep dips over many years.

The link is the dangerous organophosphates that are contained in dip chemicals and the oils used to lubricate jet engines.

The Sunday Express has spoken to the medic who discovered the link in the late Nineties.

Hertfordshire based Dr Peter Julu is Europe’s only autonomic neurophysiologist and he believes it is the lack of experts in his field which is preventing full recognition of the condition by the medical profession at large.

Dr Julu found the link after treating a Lufthansa pilot who had been referred to him by a neurologist.

He said the airline believed the pilot was “faking” the symptoms as a way of suing for compensation.

The German pilot used his contacts in the UK airline fraternity, then several others asked to see Dr Julu with similar symptoms.

Airlines tried to argue that carbon monoxide poisoning was causing the symptoms but Dr Julu, who also had experience of those problems, disagreed.

He said: “It was very strange. At that time, I was also doing some work on sheep dips for the Ministry of Agriculture and Fisheries.

“To my amazement, the kind of symptoms and findings I was getting from farmers was very similar to the pilots, yet occupationally they couldn’t be more diverse.

“We suspected the famers were suffering from organophosphate poisoning and then an aeronautic engineer wrote to me to say there were also organophosphates in the oil systems.”

He said the chemicals attack the autonomic nervous system, which controls the body’s major organs including the brain and heart.

In particular, he said it targeted the brain stem, which he describes as the “headquarters of the autonomic nervous system”.

He said: “It attacks that part of the nervous system which deals with emotion and short term memory.

“It tends to be fairly specific. It affects a specific group of neurotransmitters that includes serotonin, which explains the appearance of depression in some cases.

ì
He was a very talented athlete but he had lost his sharpness
î

Dr Mulder

“An imbalance means you could develop tremors and lots of problems with the regulation of blood pressure.

“This is very similar to what happens with organophosphates.”

Asked why the condition wasn’t recognised, he said: “It’s mainly because the part of the nervous system it affects lacks experts.

“Neurophysiology is the study of nerve function.  While there are many neurophysiologists—every hospital will have one—when it comes to autonomic neurophysiology, I’m the only one in Europe.”

He has now treated a large number of senior pilots, including BA’s Karen Lysakowska, who was buried last week.

He said: “She was exactly the same as the other pilots who I had seen.”

9 octobre 2012

¤ A la base militaire de « Porton Down », on a « enfumé » les anglais pendant cinquante ans !

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...,Etrange,Outils/Bon à savoir — uriniglirimirnaglu @ 3 : 25

Tested to destruction

In 1953, British servicemen volunteered for what they thought were harmless scientific experiments. Instead, they became unwitting participants in the military’s race to beat the Soviet Union in the development of chemical warfare. This week, police announced the first investigation into the death of one young airman who was gassed to death. Rob Evans reports on the human guinea pigs of the cold war

Inquiry into nerve gas cover-up
Defence Evaluation Research Agency homepage

Porton Down

Ronnie Maddison thought he was helping the nation find a cure for the common cold. That was what many servicemen who answered the appeals to take part in experiments at Porton Down thought they were volunteering for. It was 1953, the middle of the cold war, and the military had little interest in telling them any different.

So when the scientists put out the call for 140 human « guinea pigs » between April 25 and June 5, Ronnie signed up. At 10.17am on May 6 he found himself sitting in a sealed chamber with five other men in Porton Down. Scientists then dripped liquid gas from pipettes through two layers of military clothing on to his skin. At 10.40 he « complained of feeling ‘queer’ and was seen to be sweating », according to official reports obtained by the Guardian. (more…)

9 septembre 2012

¤ Tuerie de Chevaline 5/09/2012 (Haute-Savoie) : 30 secondes de tirs, plusieurs tueurs expérimentés, plusieurs véhicules, M. Saad Al Hilli travaillait pour une filiale d’Astrium et avait été surveillé par les renseignements britanniques en 2003

Classé dans : Etrange,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 10 : 17

‘Executed in 30 seconds’: British family shot dead in French Alps hit by two bullets each in ‘professional hit’

New details strengthen theory that Saad Al-Hilli and his family were victims of contract killers, say cops

Crime scene: BMW has smashed windows and flat tyre and had been reversed into bank of earth

Crime scene: BMW has smashed windows and flat tyre and had been reversed into bank of earth

The British family gunned down in the French Alps were executed in just 30 seconds – with each of them being shot twice.

Detectives revealed that Saad Al-Hilli, his wife Iqbal, and her 77-year-old mother were hit by two bullets each – while a cyclist who stumbled across the scene of the carnage was hit five times.

The fact that intense gunfire was heard for less than 30 seconds – and it was so brutally effective – strengthens the theory of experienced hit-men being responsible.

British engineer Engineer Mr Al-Hilli, 50, was initially shot once in the forehead as he sat at the wheel of the BMW estate car he had used to drive his family to a caravan holiday to Lake Annecy, in eastern France.

Then a second ‘coup de grace’ bullet was apparently used to make sure that Mr Al-Hilli, of Clayton, Surrey, was indeed dead.

This is the classic modus operandi of gunmen the world over who are contracted to kill people, whether working for criminal gangs, terrorist groups, or security services.

Mr Al-Hilli, his wife Ikbal, and her elderly mother were shot twice through the car’s windows, with not a single bullet wasted.

Sylvain Mollier, a 45-year-old father of three who arrived at the scene by bike, is likely to have disturbed the multiple killings, and thus would have made a more difficult target.

An investigating source confirmed to French media that all those in the car « received two bullets each », while Mr Mollier « was hit five times ». (more…)

8 mai 2011

¤ Dossier sur les « cheveux d’anges » ou « fils de la vierge »

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...,Etrange — uriniglirimirnaglu @ 18 : 21

#1  25 Jul 2010 13:26:05

House
Date d’inscription: 12 May 2010
Messages: 1041
Site web

Les cheveux d’ange

L’origine du nom « cheveux d’ange » proviendrait de l’ufologue Renato Vesco en 1952, décrivant le cas français d’Orlon et Galliac du 17 et 27 octobre de cette année là. Nommés aussi « coton siliceux » dans le quotidien Florentin La Nazione le lendemain du cas de 1954 , et « fils de la vierge » depuis au moins le 19ème siècle.
( Source)
Cette mystérieuse substance est déjà mentionnée dans The Natural History of Selborne par Gilbert White. Ce témoignage remonte à 1741.

http://i25.tinypic.com/34gr1va.png

 

Ce sont des filaments blancs remarqués parfois dans le cadre d’observations d’ovnis (mais pas toujours). On rapporte parfois une odeur désagréable, parfois soufrée, émanant de cette substance.

« [...] On a donné le nom de «cheveux d’ange» à une substance étrange tombée occasionnellement du ciel sous la forme de filaments très fins. Les témoins ont comparés ces filaments à des fils de soie et aux fils des toiles d’araignée. Mais on les a comparés aussi à ces longues fibres blanches, légèrement emmêlées, que l’on utilise parfois pour la décoration des arbres de Noël. Le terme imagé de «cheveux d’ange» provient d’ailleurs de cette comparaison mais peut-être aussi en partie du fait qu’il s’agit ici vraiment d’une substance «tombée du ciel» [...] » Professeur Auguste Meessen – Inforespace n° 49 (janvier 1980 – Page 2) – © SOBEPS, 1980.« [...] Les «cheveux d’ange» ou «fils de la Vierge» sont parfois signalés lors de certaines observations d’OVNI. Il s’agit de filaments blanchâtres que l’on découvre au sol après l’observation ou que l’on voit tomber du ciel. Parfois, on en a vu tomber d’OVNI en forme de cigare qui semblaient entourés d’une formation nuageuse. Ces «cheveux d’ange» ont la réputation d’être notoirement instables et de disparaître généralement spontanément, le plus souvent sans laisser de traces. [...]  » Les Objets Volants Non Identifiables – Daniel Mavrakis et Marie-Pierre Olivier (Page 40) – © ROBERT LAFFONT, 1986.

« [...] Il en ressort que les «cheveux d’ange» se caractérisent par le fait qu’ils apparaissent en quantités considérables. Ils couvrent généralement un territoire de l’ordre de quelques kilomètres carrés, bien que la chute semble s’être effectuée toujours pendant un temps limité. [...] » Professeur Auguste Meessen – Inforespace n° 49 (janvier 1980 – Page 2) – © SOBEPS, 1980.

Le phénomène semble se produire statistiquement plus souvent en Octobre. (more…)

23 octobre 2010

¤ Des avions aux armes, tout était prêt

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 20

Le journaliste italien Pino Cabras s’intéresse d’un peu plus près à ce personnage multicarte au service d’obscures missions  pour  le compte du gouvernement américain. George W. Bush l’ayant nommé directeur de la CIA, il fut un fervent acteur de la mise en place du Patriot Act. Mais bien avant cela, le matin du 11 septembre 2001, il déjeunait avec Mahmoud Ahmed, le directeur des services secrets pakistanais. L’article retrace le parcours de cet homme aux relations pour le moins troublantes, au point qu’il s’est trouvé, selon les termes du  journaliste, « à une poignée de main d’Oussama ben Laden. »

(more…)

1 janvier 1994

¤ NASA’S PROJECT BLUE BEAM – by : Serge Monast – 1994

Classé dans : Outils/Bon à savoir — uriniglirimirnaglu @ 0 : 00

 

extrait de : http://forum.davidicke.com/showthread.php?t=29038

by: Serge Monast – 1994

This is the International Free Press in Canada (address given, no longer valid – International Free Press Network, P.O. Box 177, Magog, Quebec, Canada J1X3W8). The International Free Press Network is not a religious group, neither a political organization, but and independent worldwide investigation press agency, in the field of politics, economic, medical and military. 

We specialize ourselves in investigating and publishing special reports and audio tapes to expose the under world of the United Nations’ conspiracy to implement a New World Order. 

Our task is to make the people realize that the coming of the New World Order is not a dream, neither a paranoid thought. It is a real Satanic under going project.

For what? 

To abolish all Christian traditional religions in order to replace them by a one-world religion based on the ‘cult of man’. 

To abolish all national identity and national pride in order to establish a world identity and world pride.

To abolish the family as known today in order to replace it by individuals all working for the glory of one-world government

To destroy all individual artistic and scientific creating works to implement a world government’s one mind sight?? 

And that kind of declaration of war from the United Nations is for:

the implementation of a universal and obligatory membership to the United Nations, as transcending of the United Nations by multi-military and multi-police force;

a world wide Justice Department through the United Nations with an International Criminal Court;

a world wide new Trade Agreement for all nations;

the end of cold war — of local war like it is today, and the obligation for co-existence for « peace »;

and also, a New World Religion and a New World Culture for all men. 

If we really wish to understand the Blue Beam Project — NASA’s Blue Beam Project — where is that from?. . . we have to go back to the dawning of the Age of Aquarius. Remember that song? That song said:

When the moon is in the seventh house, and Jupiter aligns with mars, and peace will guide our planet, and love will steer the stars. 

This related with the year 1982, to be at that time the opening of the conspiracy for the Age of Aquarius. Just before the implementation of the New World Order, supposed to start at that time in 1983… and I have to say that the Blue Beam Project was set up for the year 1983.  (more…)

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT