• Accueil
  • > Recherche : chemtrails juin 2013

13 juillet 2014

¤ Aujourd’hui, le climat, c’est un programme

Classé dans : Bizarreries météo,Etrange,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 10 : 34

Source : http://www.cielvoile.fr/article-aujourd-hui-le-climat-c-est-un-programme-124099887.html

Mardi 8 juillet 2014

ScottStevens

Interview  radiophonique du météorologue américain Scott Stevens  le 9 novembre 2012 pour la radio Veritas http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3719.795 Traduction française donnée par Diouf le 1er octobre 2013, revue par Ciel voilé

« Pendant des années Scott Stevens a été météorologue pour plusieurs chaînes de télévision, il a obtenu plusieurs prix pour le sérieux de son travail. Il y a une dizaine d’années, il remarqua des anomalies dans le ciel et commença son enquête sur les chemtrails. Avec méthode et constance, il a découvert que notre climat est entièrement numérisé. Sa carrière s’est déroulée sur une période de 20 ans dans le Kansas, le Nebraska, l’Oaklahoma et New-York. Scott Stevens  a poursuivi ses investigations tout en sachant qu’il ne pourrait plus continuer à travailler pour les médias. »

Question 1 : C’est la première fois pour Veritas qu’un météorologue vient parler des chemtrails. Dites-nous comment vous en êtes arrivé là, voulez-vous ?

Oh là là…ça ne s’est pas fait en un jour ! C’est une évolution sur plusieurs années. Je connaissais le terme chemtrail dès 1998 et 5 ans plus tard je comprenais les mobiles de ces manifestations. Au départ c’est mon intérêt pour l’énergie du point zéro et les recherches assimilées qui m’ont mis sur la piste. Et en consultant le site du Lt. Colonel Thomas Bearden, j’ai trouvé un article sur l’ingénierie du climat en Union Soviétique. Il y avait des photos de nuages étranges.

En 2000, j’ai acheté mon premier appareil photo numérique et ma « conversion » s’est faite graduellement, mais il y a eu vraiment un point de non-retour : c’est le jour où il y a eu pour moi un avant et un après. (more…)

16 mars 2014

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l’île base US de Diego Garcia ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 36

Source : Agoravox, article d’Ariane Walter intitulé « Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord », avec ses commentaires (version du dimanche 16 mars 2014 à 10h15)

avec une mise à jour du 24 mars 2014 car un article de croah.fr (http://croah.fr/corbeau-dechaine/boeing-777-lavion-aurait-survole-les-iles-maldives/) indique que le Boeing (dont on nous dit désormais qu’il s’est abîmé dans l’océan indien au nord-ouest de l’Australie) aurait été vu survolant une des îles Maldives à très basse altitude… Or la ligne qui va des Maldives au supposé point de chute dans la mer passe au dessus de… l’île US de Diego Garcia…! D’ailleurs on apprend aussi que l’aéroport de cette île était tout comme celui des Maldives programmé dans le simulateur de vol du pilote… http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203380158047-boeing-disparu-le-simulateur-de-vol-du-pilote-livre-ses-premiers-secrets-657795.php

et toujours avec une mise à jour du 22 mars 2014 grâce à un article de Minurne Résistance daté du 21 mars 2014 : « VOL MH370 : UNE AUTRE HYPOTHESE ? (par Maurice D.)« , selon lequel un brevet a été déposé par Freescale et … quatre des passagers de l’avion disparu… quatre jours après leur disparition… !!!

Extrait de l’article : « Quatre jours après la disparition de l’avion, le Bureau international des brevets en a enregistré un, pris par un groupe de scientifiques, quatre Chinois tous originaires de Suzhou, une ville située près de Shangaï et un Américain, chacun en détenant 20 % : Peidong Wang, Zhijun Chen, Zhihong Chen, Li Yin et… Freescale semiconductor d’Austin au Texas. Quatre individus et une société. Or, coïncidence nous dira-t-on, mais il n’y aura que les idiots et les naïfs pour le croire, il y avait justement à bord du vol MH370 toute une équipe de Chinois et de Malais se rendant à Pékin « pour affaires », dont Wang, les deux Chen, Yin et des cadres de Freescale (voir le lien en fin d’article). Au total une vingtaine de personnes, rien que des ingénieurs et des cadres supérieurs. Car le brevet en question intéresse énormément les Chinois en train de faire un effort de guerre considérable pour développer leur marine autant que leur aviation. »

Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l'île base US de Diego Garcia ? dans Outils/Bon à savoir malaysia-8ab63 Il y avait donc vingt employés du groupe Freescale à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Ils étaient en route pour une réunion d’affaire en Chine.C’est le PDG du groupe, Greg Loewe, qui l’a annoncé dans un communiqué précisant que douze d’entre eux étaient de nationalité malaisienne, huit de nationalité chinoiseFreescale Semiconductor est une firme basée à Austin. Elle dispose d’une équipe de spécialistes dédiée à l’appui aux forces de défense. Les produits commerciaux de Freescale couvrent divers secteurs : -Les Communications sur le champ de bataille -L’avionique -Les bandes radar HF par L et S -Le guidage des missiles -La guerre électronique -L’identification, ami ou ennemi (IFF ) OK…Personne n’en parle dans les media mainstream. Est-on là au cœur des raisons de cette disparition ? il paraît évident que ce ne sont pas des laveurs de vitres qui faisaient ce voyage mais des ingénieurs de haut niveau.Alors ?Les chroniques de Rorschach approfondissent ainsi le sujet :« Concernant le mystère du vol MH370, deux informations importantes n’ont pas été diffusées. 1)- A l’aide de l’armement électronique d’aujourd’hui, un avion peut sembler disparaître. 2) Les vingt passagers de Freesacle sont liés à des contractants US de la Défense dans le domaine de l’armement électronique high tech. Les capacités de la guerre électronique comprennent des armes qui permettent de cacher des avions. Cet armement électronique est non seulement disponible, il est d’ores et déjà en cours de déploiement. A-t-il été utilisé pour masquer ou camoufler l’avion disparu ? » Mais voyons ce que sont ces nouvelles techniques : « De nouvelles armes électroniques permettent le brouillage , l’aveuglement , l’assourdissement et plus encore, de sorte qu’un avion pourrait disparaître des radars de détection tandis que les systèmes de sécurité ne seraient pas activés . Au niveau du radar les stratégies de contre-mesures électroniques basiques utilisées dans la guerre électronique sont : 1 ) les interférences radar 2 ) la modification des cibles 3 ) la modification des propriétés électriques de l’air . Par exemple, un rapport d’évaluation du renseignement américain a conclu qu’une attaque israélienne contre l’Iran irait bien au-delà des frappes aériennes avec des avions de combat et verrait probablement le déploiement d’armes électroniques contre le réseau électrique, l’Internet, les réseaux de téléphonie mobile ainsi que les fréquences d’urgence utilisées par les premiers secours en Iran. Autre exemple, Israël a développé une arme capable d’imiter un signal de maintenance qui commande au réseau des portables de  » se mettre en veille  » stoppant ainsi efficacement les transmissions. En 2007, l’armée syrienne a obtenu un avant-goût de cette guerre quand les radars de défense aérienne du pays ont étés leurrés par les forces Israéliennes. Dans un premier temps, elles ont fait en sorte qu’ils ne montrent aucun avion dans le ciel puis l’instant d’après, elles ont fait en sorte que les radars montrent des centaines d’avions. L’année dernière, il a été annoncé que la nouvelle technologie de la furtivité des avions les rend invisible non seulement au radar mais également à l’œil humain à la manière d’une cape d’invisibilité.  » A-t-on à faire à un détournement fait pour éliminer ou capturer ces cerveaux ?Ce matin un nouvel élement, révélé par le Nouvel Obs, rend cette thèse possible : Deux sources proches de l’enquête ont indiqué à Reuters que des données radar suggèrent que le vol MH370, qui a disparu samedi sans laisser de traces, a été délibérément orienté vers les îles Andaman,. Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des « waypoints », ce qui suppose que quelqu’un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu’il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources. Tout ceci n’est-il pas su depuis longtemps par les différents gouvernements. ? Pourquoi perdre du temps à chercher des débris qui n’existent pas ? Y a-t-il des négociations secrètes ? A-t-on sacrifié 219 passagers pour éliminer 20 savants ? Ou a-t-on enlevé 20 cerveaux pour utiliser leurs connaissances ? Que sont devenus les autres passagers ? (more…)

11 novembre 2013

¤ Armes planétaires et modification militaire du climat : chemtrails, géo-ingénierie atmosphérique et guerre contre l’environnement

Source : http://www.cielvoile.fr/article-armes-planetaires-et-modification-militaire-du-climat-chemtrails-geo-ingenierie-atmospherique-et-121039905.html

Samedi 9 novembre 2013
 chemtrails.jpg
NDÜ :

Dans l’article ci-dessous : Remarque sur les contrails persistants (ou traînées de condensation persistantes)

Ce que certains appellent chemtrails, le GIEC et d’autres les considèrent comme des traînées de condensation persistantes, effet normal des gaz d’échappement des avions aujourd’hui.

Dans son livre de 2006, « La guerre météorologique », Jerry Smith explique que les traînées persistantes ne sont pas nécessairement des chemtrails (traînées chimiques). A partir des années 1990, explique-t-il, tous les réacteurs ont été modifiés avec un « double flux de dérivation », qui augmente la consommation de carburant et, qui a comme effet secondaire de laisser des traînées persistantes qui se transforment en cirrus après plusieurs heures. C’est à cette période que les observations de chemtrails ont commencé.

La raison pour laquelle les avions de nos jours laissent des traînées persistantes, explique Marshall Smith, un ancien ingénieur en aéronautique de la NASA, est que les particules de suie dans les gaz d’échappement des anciens avions fournissaient un noyau autour duquel des cristaux de glace se formaient, donnant une traînée. Mais du fait de leur couleur foncée, les particules de suie absorbaient l’énergie solaire qui faisait fondre les cristaux de glace, et dissiper la traînée. Aujourd’hui, les gaz d’échappement d’un avion, plus propres et donc  plus clairs, laissent l’énergie solaire les traverser, ainsi les traînées de condensation persistent et se transforment en ​​cirrus élevés et persistants de  24 à 36 heures.

Smith admet que ce processus n’exclut pas des dispersants métalliques ou biologiques dans les rejets  chimiques d’avions, et il précise également que ces dispersants peuvent être pulvérisés sans laisser de traînées, en fonction de la matière particulaire, de l’humidité et de la température atmosphérique. Mais, plus tard, en 2009, il a publié ce qui suit:

 Donc la « théorie» des chemtrails est que les traînées de condensation des avions sont « normales » si elles disparaissent en quelques minutes, alors que les « chemtrails », ou traînées chimiques persistent pendant des heures, et donc ne seraient pas « normales » et devraient contenir des éléments inconnus qui les rendraient persistantes … Les traînées d’avions persistantes peuvent être entièrement expliquées par la science sans avoir à recourir à un scénario de « théorie du complot ». Elles semblent dues à  l’introduction d’un réacteur à double flux dérivés, à l’amélioration des carburéacteurs (JP- 8) et au « réchauffement climatique ». [13]

http://www.globalresearch.ca/military-weather-modification-chemtrails-atmospheric-geoengineering-and-environmental-warfare

Par Rady Ananda – Global Research – Le 3 Novembre 2013 – Traduction Ciel voilé

Développé en 1988 par le Programme pour l’Environnement des Nations Unies et l’Organisation Météorologique Mondiale des Nations Unies, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) vient de publier son cinquième rapport d’évaluation [1] et maintient son silence sur les applications militaires de modification du climat qui continuent de fausser les données.

« Les phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes » sont liés au changement climatique, alors qu’aucune mention n’est faite sur les programmes gouvernementaux visant délibérément à modifier les conditions météorologiques et à provoquer les tremblements de terre, la sécheresse, la pluie et les tsunamis.

Le programme actuel de modification artificielle du temps, au moins aux États-Unis, date de plus de 70 ans. Des messages d’intérêt public imprimés dans les journaux des années 1960 mettent en garde contre l’intention du gouvernement de modifier la météo.

Life Magazine, dans les années 50 et 60, donnait continuellement des informations sur les programmes de modification du temps aux États-Unis, y compris sur le projet Stormfury qui a détourné la trajectoire des ouragans et réduit leur intensité de 1962 à 1983. Le silence permanent et absolu du GIEC sur ces programmes est assourdissant.

Avec des connaissances d’initié, un chapitre du livre paru en 1968 « A moins que la Paix n’arrive : une prévision scientifique des armes à venir »,  prédit le développement de technologies qui utiliseront la planète elle-même comme une arme. Le chapitre « Comment détruire l’environnement» [2] a été écrit par le géophysicien et membre du Comité consultatif scientifique du Président Johnson, le Dr Gordon JF Mac Donald. Il y déclare:

«  La clé de la guerre géophysique est l’identification des instabilités environnementales auxquelles l’ajout d’une petite quantité d’énergie permettrait de dégager de largement plus grandes quantités d’énergie. »

Ce chapitre envisage quatre armes planétaires dont Mac Donald prédit qu’elles seront entièrement développées au XXIème  siècle, à partir de l’état de la recherche à son époque :

• modification du climat;
• génération de tremblement de terre;
• génération de tsunami et de leur direction, et
• Contrôle du comportement de masse via la manipulation électromagnétique de l’ionosphère.

L’idée est reprise dans plusieurs projets de géo-ingénierie détaillés dans le livre d’Eli Kintisch « Détruire la planète », au chapitre intitulé « La poursuite des leviers ». Il explique que  « de petits changements dans le système terrestre peuvent avoir des effets globaux profonds ». [3] (more…)

1 novembre 2013

¤ Juin 2013 : Nuage d’aluminium militaire détecté par la station météo locale de Huntsville, Alabama

Source :http://actu-chemtrails.over-blog.com/2013/10/etrange-nuage-d-aluminium-d%C3%A9tect%C3%A9-aux-etats-unis.html

Etrange nuage d’aluminium détecté aux Etats-Unis !

31 Octobre 2013 , Rédigé par ActuChemPublié dans #Infos#Divers

Etrange nuage d'aluminium détecté aux Etats-Unis !

Le 4 Juin , les météorologues à Huntsville , en Alabama , ont remarqué un « étrange nuage » sur leur écran radar qui ressemblait à un gros orage , malgré le fait que le soleil brillait et qu’il n’y avait pas une goutte de pluie à des kilomètres à la ronde. Après quelques recherches et plusieurs explications loufoques , les scientifiques ont identifié le coupable.

«Notre météorologue opérationnel l’a repéré sur le radar immédiatement, il a d’abord pensé être surpris par un orage soudain qui n’était pas dans les prévisions », Matthew Havin , directeur des services de données météorologiques pour la société de technologie Baron Services, a déclaré à LiveScience dans un email .  » Peu de temps après nous avions de nombreuses personnes autour de Huntsville ( et même d’autres météorologues appelant d’autres Etats ) nous on contacté et envoyé des E-mails pour essayer de déterminer ce qui s’était passé. « 

Et certaines des théories avancées pour expliquer le blob mystérieux étaient fantastiques, pour la théorie du complot c’était le résultat d’un émetteur au sol top-secret créant des interférences à proximité d’un poste de services publics .

«L’explication préféré que nous avons entendu d’un habitant du coin, c’est qu’il a été causé par 1.000 coccinelles qui ont été libérés par le Jardin botanique de Huntsville plus tôt ce matin ,  » Havin dit. «Il faudrait des millions de coccinelles pour les voir vraiment sur ​​un radar météorologique , et ça n’aurait pas le même aspect que ce que nous voyons à l’écran « , a déclaré Havin , en décrivant cette histoire à la réunion annuelle de la National Weather Association ce mois-ci à Charleston , Caroline du Sud.

Lorsque l’ équipe s’est penchée sur le nuage en utilisant un radar météorologique standard, tout indiquait que c’était un fort orage. Ensuite, ils se sont tournés vers la technologie dite à double polarité développée au cours des dernières années par le National Weather Service. Ce radar de pointe permet aux scientifiques d’ analyser dans les deux directions horizontale et verticale.

Ils ont trouvé que le nuage n’était pas naturel et pouvait être le fait de « paillettes militaires » (chaff) ou de particules réfléchissantes utilisées pour tester les radars militaires .

« Ce que nous avons pu voir à partir des données radar dual-pol ressemblaient à des cas de paillettes militaires observés précédemment, mais la principale différence était que les vents n’avaient pas apporter ces choses ici » précise Havin. « Les courants passaient principalement en dessous de 3.300 pieds [ 1000 mètres ] au-dessus du sol et les vents à basse altitude cet après-midi étaient quasi inexistants (moins de 3 mph [4.8 km / h] ), alors les « chaff » ont été essentiellement vaporisés au dessus d’une bonne partie de la zone métropolitaine de Huntsville  » .

En fait, le nuage était visible sur leur radar pendant plus de neuf heures et les les derniers rapports avancent plus longtemps encore.

« Officiellement , Redstone Arsenal a révélé que c’était un test militaire utilisant des chaff militaire de type RR-188,  » dit Havin , se référant aux aéronefs utilisés pour répandre un nuage de silice revêtu d’aluminium dans le cas de RR- 188.

Le nuage peut tromper les missiles guidés par radar, par exemple , de sorte qu’ils ratent leurs cibles.

«Mon but était simplement de montrer plus en détail comment le temps ce jour-là fut crée par les dispertions de « Chaff, « a déclaré Havin lors de son discours de la réunion NWAS .

Source: http://www.livescience.com/40686-mystery-radar-blob-explained.html

Merci à TheNowaytogo pour la traduction !

6 mai 2012

¤ Chemtrails explained: Putting the pieces Together (by Peter Farley)

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 27

Mar 12, 2007 | chemtrails | zoeken | 2253 keer gelezen

While many will be tempted to search through the article for the ‘cures’, wisdom does not come from information alone. Knowing what you are dealing with and why this is all happening is just as important as the cure itself

In light of Aristotles wisdom and the fact that the New World Order is in fact stifling any attempts by truly spiritual people to raise their heads above the water financially, the challenge was to come up with a cure for the rampant effects of chemtrail spraying allover the world.

While many will be tempted to search through the article for the ‘cures’, wisdom does not come from information alone. Knowing what you are dealing with and why this is all happening is just as important as the cure itself.

Guidance recommends you invest the time to read the entire primer so that you know what is going on and how it is and will affect you both now and in the future. Please be aware not all of the links mentioned are still active since many of these articles were written a while ago.

Note: As with all my work, I ?stand on the shoulders of giants?, those who have spenttheir time methodically pulling Together the findings for each one of the pieces I writeutilizing information from other sources. Reference to the original articles is included orlisted at the end of this article.

If you haven?t realized it until now . . . this whole war that has been raging in this cornerof the Universe for eons is over the issue of control – the power to control the lives and energy of those beings who reside, not only on this planet, but also on all the other planets in this vicinity, and even into the other dimensions. As always, the best allegory I can find for this situation is in the book A Wrinkle in Time by MadelineL?Engle.

(more…)

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT