• Accueil
  • > Recherche : gordon duff israel

16 mars 2014

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l’île base US de Diego Garcia ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 36

Source : Agoravox, article d’Ariane Walter intitulé « Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord », avec ses commentaires (version du dimanche 16 mars 2014 à 10h15)

avec une mise à jour du 24 mars 2014 car un article de croah.fr (http://croah.fr/corbeau-dechaine/boeing-777-lavion-aurait-survole-les-iles-maldives/) indique que le Boeing (dont on nous dit désormais qu’il s’est abîmé dans l’océan indien au nord-ouest de l’Australie) aurait été vu survolant une des îles Maldives à très basse altitude… Or la ligne qui va des Maldives au supposé point de chute dans la mer passe au dessus de… l’île US de Diego Garcia…! D’ailleurs on apprend aussi que l’aéroport de cette île était tout comme celui des Maldives programmé dans le simulateur de vol du pilote… http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203380158047-boeing-disparu-le-simulateur-de-vol-du-pilote-livre-ses-premiers-secrets-657795.php

et toujours avec une mise à jour du 22 mars 2014 grâce à un article de Minurne Résistance daté du 21 mars 2014 : « VOL MH370 : UNE AUTRE HYPOTHESE ? (par Maurice D.)« , selon lequel un brevet a été déposé par Freescale et … quatre des passagers de l’avion disparu… quatre jours après leur disparition… !!!

Extrait de l’article : « Quatre jours après la disparition de l’avion, le Bureau international des brevets en a enregistré un, pris par un groupe de scientifiques, quatre Chinois tous originaires de Suzhou, une ville située près de Shangaï et un Américain, chacun en détenant 20 % : Peidong Wang, Zhijun Chen, Zhihong Chen, Li Yin et… Freescale semiconductor d’Austin au Texas. Quatre individus et une société. Or, coïncidence nous dira-t-on, mais il n’y aura que les idiots et les naïfs pour le croire, il y avait justement à bord du vol MH370 toute une équipe de Chinois et de Malais se rendant à Pékin « pour affaires », dont Wang, les deux Chen, Yin et des cadres de Freescale (voir le lien en fin d’article). Au total une vingtaine de personnes, rien que des ingénieurs et des cadres supérieurs. Car le brevet en question intéresse énormément les Chinois en train de faire un effort de guerre considérable pour développer leur marine autant que leur aviation. »

Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l'île base US de Diego Garcia ? dans Outils/Bon à savoir malaysia-8ab63 Il y avait donc vingt employés du groupe Freescale à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Ils étaient en route pour une réunion d’affaire en Chine.C’est le PDG du groupe, Greg Loewe, qui l’a annoncé dans un communiqué précisant que douze d’entre eux étaient de nationalité malaisienne, huit de nationalité chinoiseFreescale Semiconductor est une firme basée à Austin. Elle dispose d’une équipe de spécialistes dédiée à l’appui aux forces de défense. Les produits commerciaux de Freescale couvrent divers secteurs : -Les Communications sur le champ de bataille -L’avionique -Les bandes radar HF par L et S -Le guidage des missiles -La guerre électronique -L’identification, ami ou ennemi (IFF ) OK…Personne n’en parle dans les media mainstream. Est-on là au cœur des raisons de cette disparition ? il paraît évident que ce ne sont pas des laveurs de vitres qui faisaient ce voyage mais des ingénieurs de haut niveau.Alors ?Les chroniques de Rorschach approfondissent ainsi le sujet :« Concernant le mystère du vol MH370, deux informations importantes n’ont pas été diffusées. 1)- A l’aide de l’armement électronique d’aujourd’hui, un avion peut sembler disparaître. 2) Les vingt passagers de Freesacle sont liés à des contractants US de la Défense dans le domaine de l’armement électronique high tech. Les capacités de la guerre électronique comprennent des armes qui permettent de cacher des avions. Cet armement électronique est non seulement disponible, il est d’ores et déjà en cours de déploiement. A-t-il été utilisé pour masquer ou camoufler l’avion disparu ? » Mais voyons ce que sont ces nouvelles techniques : « De nouvelles armes électroniques permettent le brouillage , l’aveuglement , l’assourdissement et plus encore, de sorte qu’un avion pourrait disparaître des radars de détection tandis que les systèmes de sécurité ne seraient pas activés . Au niveau du radar les stratégies de contre-mesures électroniques basiques utilisées dans la guerre électronique sont : 1 ) les interférences radar 2 ) la modification des cibles 3 ) la modification des propriétés électriques de l’air . Par exemple, un rapport d’évaluation du renseignement américain a conclu qu’une attaque israélienne contre l’Iran irait bien au-delà des frappes aériennes avec des avions de combat et verrait probablement le déploiement d’armes électroniques contre le réseau électrique, l’Internet, les réseaux de téléphonie mobile ainsi que les fréquences d’urgence utilisées par les premiers secours en Iran. Autre exemple, Israël a développé une arme capable d’imiter un signal de maintenance qui commande au réseau des portables de  » se mettre en veille  » stoppant ainsi efficacement les transmissions. En 2007, l’armée syrienne a obtenu un avant-goût de cette guerre quand les radars de défense aérienne du pays ont étés leurrés par les forces Israéliennes. Dans un premier temps, elles ont fait en sorte qu’ils ne montrent aucun avion dans le ciel puis l’instant d’après, elles ont fait en sorte que les radars montrent des centaines d’avions. L’année dernière, il a été annoncé que la nouvelle technologie de la furtivité des avions les rend invisible non seulement au radar mais également à l’œil humain à la manière d’une cape d’invisibilité.  » A-t-on à faire à un détournement fait pour éliminer ou capturer ces cerveaux ?Ce matin un nouvel élement, révélé par le Nouvel Obs, rend cette thèse possible : Deux sources proches de l’enquête ont indiqué à Reuters que des données radar suggèrent que le vol MH370, qui a disparu samedi sans laisser de traces, a été délibérément orienté vers les îles Andaman,. Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des « waypoints », ce qui suppose que quelqu’un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu’il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources. Tout ceci n’est-il pas su depuis longtemps par les différents gouvernements. ? Pourquoi perdre du temps à chercher des débris qui n’existent pas ? Y a-t-il des négociations secrètes ? A-t-on sacrifié 219 passagers pour éliminer 20 savants ? Ou a-t-on enlevé 20 cerveaux pour utiliser leurs connaissances ? Que sont devenus les autres passagers ? (more…)

22 janvier 2014

¤ Affaire Dieudonné (suite… et fin pour l’heure en ce qui nous concerne): Recul, mesure et intelligence…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 55

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/01/17/affaire-dieudonne-suite-et-fin-pour-lheure-en-ce-qui-nous-concerne-recul-mesure-et-intelligence/

Mesure, recul et intelligence émanent de cet excellent article / analyse de cette « affaire d’État Dieudonné », publié dans le Quotidien d’Oran. Nous désirons relayer cet article car il représente, et de loin à notre sens, ce que nous avons lu de plus intelligent sur toute « l’affaire »…

Rideau (provisoire) donc sur le saltimbanque quenelleur…

– Résistance 71 –

 

Dieudonné ou David contre Goliath

 

par Djamel Labidi

 

16 janvier 2014

 

url de l’article original:

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5192870

 

En France, une campagne d’une violence inouïe a été menée contre l’humoriste Dieudonné. Tout le pouvoir d’Etat, tous les médias français, les partis politiques de droite comme de gauche se sont mobilisés, acharnés, contre un seul homme. Dieudonné avait toujours affirmé qu’il menait son combat contre «le système» et que ce système était une réalité. «Le système» vient d’en donner lui-même la preuve.

Sur les plateaux de chaines de télé françaises, pas un seul débat contradictoire. Pas une seule voix pour dire qu’il faut au moins donner la parole à l’accusé, qu’il n’est pas bon pour la vérité qu’il n’y aitqu’un seul son de cloche, et qu’il faut un minimum de débat démocratique. On assiste, en direct, à un véritable lynchage médiatique. Le seul point de vue différent toléré est celui consistant à douter de l’efficacité de la méthode d’interdiction du spectacle de Dieudonné, et encore faut-il, avant, montrer patte blanche, reconnaître que Dieudonné est « antisémite » et « raciste », et faire assaut d’injures à son égard. « Abject », ignoble » « infect » « lâche », tel est le lexique employé sur les médias concernant Dieudonné.

La violence de la campagne est si grande qu’elle va effrayer,tétaniser ceux qui ont la velléité de s’yopposer. Ainsi, le 10 janvier, sur France 2(émission « Ce soir ou jamais), le président de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) demandera à tous les participants au débat de ne plus employer le mot humoriste en parlant de Dieudonné. Puis, parlant d’une autre personne, il dira qu’elle est « un pseudo écrivain ». Un des participants au débat essaie alors de lui faire remarquer qu’il n’est pas qualifié pour en décider, et qu’il s’agit là d’une dérive dangereuse mais sa remarque est sitimide, sa voix si faible qu’il n’est pas entendu.

La campagne contre Dieudonné révèle la dérive totalitaire du système médiatique français aussi bien dans le contenu de l’information que dans les méthodes.La connivence entre le monde politique et le monde médiatique s’affiche au grand jour, sans qu’on se soucie même de sauver les apparences. Sur les plateaux de télé, journalistes et hommes politiques renchérissent les uns sur les autres dans une entente parfaite. La pensée est unique. La campagne est monolithique. Cela devient de la pure propagande. Les mêmes thèmes, et même les mêmes mots sont utilisés aussi bien par les responsables politiques que par les animateurs des chaines et émissions d’informations: « Dieudonné n’est plus un humoriste »"c’est un antisémite, un raciste » « ses spectacles sont des meetings politiques »"ce sont des entreprises de la haine « etc. La ministre de la culture françaisevient, elle-même, le proclamer, sur toutes les chaines sans se soucier des exigences de sa fonction et des précédents sinistres qu’évoquecette intervention du pouvoir dans le domaine de la culture. Des extraits de vidéos, toujours les mêmes, sont passés en boucle sur les chaines télé. Ce ne sont même pas des extraits du spectacle, « Le mur », mis en cause, mais des extraits de vidéo internet d’interventions de Dieudonné sur son site. Rien n’est dit de la grande variété de sujets qu’abordent les sketchs de Dieudonné. Tout doit laisser penser qu’il a une obsession: les juifs. Mais personne, sur les plateaux pour s’étonner de ces procédés. D’ailleurs, comme cela apparaîtra vite,fait notable: pas un de ceux qui s’acharnent sur Dieudonné, Crif(Conseil représentatif des institutions juives de France), Licra, hommes politiques, députés, journalistes, n’a même vu un seul des spectacles de Dieudonné. Il semblerait même que ce soit le cas du Conseil d’Etat lorsqu’il a statué.

Taubira et Anelka

Répétés, assenés, les mensonges tiennent lieu de vérités et servent ensuite de base à d’autres accusations contre Dieudonné. Les extraits de vidéo à charge contre Dieudonné ont été soigneusement choisis et retirés de leur contexte. Sur l’un d’eux, on entend Dieudonné direque « la vérité est intrinsèquement antisémite ». La phrase est présentée au premier degré alors que Dieudonné veut dire tout simplement là, que, dans le contexte du système régnant en France, toute vérité qu’il énonce est systématiquement qualifiée de discours antisémite par ses détracteurs.Sur une chaîne d’informations, on va affirmer que Dieudonné s’est attaqué »comme par hasard uniquement à des artistes juifs », ici, en l’occurrence Gad Elmaleh, Patrick Timsit, Patrick Bruel, Arthur et son ancien partenaire Elie Semoun. La chaîne oublie simplement de préciser que ce sont eux qui se sont attaqués soudainement, l’un après l’autre,à lui dans une campagne qui s’annonçait déjà et qu’il n’a fait que leur répondre. Sur la chaînefrançaise d’information Itélé, dans une présentation de Dieudonné, on signale  » qu’il a fait le salut nazi dans une émission de télévision ». On omet de préciser que ce geste accompagnait un jeu de mots « Isra-Heil ! » qu’il avait fait pour résumerle fait que les méthodes d’Israël contre les palestiniens lui rappelaient les méthodes nazis. Le public du plateau de télé (France 3, émission « on ne peut pas plaire à tout le monde », 1er décembre 2003) avait alors bien ri de ce sketch mais le spectacle avait déclenché de vives réactions officielles, y compris du Premier ministre de l’époque, Jean Pierre Raffarin et du CSA français (Conseil supérieur de l’audiovisuel). C’est depuis ce jour qu’il avait été frappé d’ostracisme dans les médias français. Cela fait plus de 10 ans…

Il reste de tout cela une impression très forte de manipulation de l’opinion. Jusqu’aux sondages réalisés qui donnent eux-mêmes l’impression de participer à la manipulation tant ils sont contradictoires. Le 30 Décembre, deux sondages (journaux « Le Point » et « Le Progrès ») donnent plus de 70% d’opinions contre l’interdiction des spectacles de Dieudonné. Mais ils sont 52% à être, soudainement, en faveur de l’interdiction, dans un sondage du CSA publié le 8 janvier 2014. Il devient difficile de vérifier la véracité d’un sondage, dés lors que la crédibilité du sondeur n’est pas soumise à la réalité des faits, comme c’est le cas par exemple pour la prévision du résultat d’élections.

Les méthodes sont elles aussi totalitaires. Elles visent à avilir l’adversaire, à ternir son image. Dieudonné est présenté » comme un petit entrepreneur faisant commerce de l’antisémitisme », que « ce qu’il fait, il le fait pour le fric », que »l’antisémitisme est pour lui une entreprise juteuse ». Dans des insinuations, à connotation raciste, on laisse entendre que Dieudonné Mbala Mbala « prépare sa retraite au Cameroun » et « aurait blanchi » de l’argent dans ce but. Comme dans toute pression totalitaire, celui qui veut rester neutre ou se tait, en devient lui-même suspect. Il va en être ainsi de la ministre de la justice française, Mme Taubira, qui va se voir reprocher, dans les médias, son silence. Ceux qui expriment leur sympathie pour Dieudonné sont menacés de sanction ouvertement dans les médias, comme le fait la ministre de la jeunesse et des sports pour le joueur de football Anelka, et beaucoup préfèrent se taire par peur pour leur carrière.

La Quenelle

Et puis, il y a l’aboutissement final de toute vision totalitaire: le délireparanoïaque. Le geste de protestation, de provocation et de dérision de Dieudonné,  » la quenelle », est qualifié de « salut nazi inversé ». Dieudonné, en quittant le Zénith de Nantes, où son spectacle vient d’être interdit, fait de loin, à son public, un petit geste d’adieu rapide et affectueux de la main. Mais son bras est levé et l’animateur de l’émission de 22h d’ » Itélé  » ( » Itélé « , émission d’information de 22h de Olivier Galzi, 10 janvier) y voit « un geste ambigu », un « salut nazi ». « L’information » va être reprise immédiatement en boucle par les médias.

Il y a donc dérive totalitaire lorsque ces deux pouvoirs se confondent, celui politique et celui de la presse, plus généralement des médias.Un autre aspect de cette dérive, c’est lorsque le pouvoir politique s’approprie le pouvoir judiciaire. La campagne contre Dieudonné va être émaillée de tels empiétements. Les contradictions entre l’arrêt du tribunal administratif de Nantes avec celui du Conseil d’Etat, l’un autorisant le spectacle, l’autre l’interdisant, comme les contradictions avec toute la jurisprudence précédente sur la liberté d’expression, donnent la mesure évidente des énormes pressions politiques qui se sont exercées sur les instances judiciaires. L’opération anti Dieudonné se dessine dans la deuxième semaine de Décembre dans la grande presse écrite et télévisée française, « Le Monde « ,  » Le Figaro « , « BFM TV », »France 2″ etc…Elle est centrée contre le signe de ralliement de Dieudonné, « la quenelle ». Pourquoi celle-ci ? En réalité, ce qui inquiète c’est la large diffusion dans la jeunesse, dans tous les milieux, et surtout dans les corps constitués, l’armée, la police, de ce geste que Dieudonné qualifie conne un geste antisystème. C’est Alain Jacubowicz, président de la Licra, qui, le premier s’était alarmé, dans une lettre écrite le 9 Septembre 2013 au Ministre de la Défense français « avec copie au ministre de l’intérieurfrançais « Manuel Valls », de la reprise de ce geste par des soldats. Et c’est d’ailleurs lui, dans la même lettre, quidéfinit alors, de façon hallucinante, ce geste comme « correspondant au salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah ».

Le 11 Décembre 2013, le journal « Le Monde » consacre un long article à « la Quenelle ». Le 13 Décembre, la chaine d’information française BFMTV publie un reportage: » le succès tabou et inquiétant de Dieudonné ». Immédiatement Dieudonné annonce qu’il va porter plainte pour diffamation contre les médias participant à cette campagne ainsi que contre Manuel Valls qui multiplie les interventions publiques contre lui. Le 27 Décembre, en pleine « trêve des confiseurs », le ministre de l’Intérieur, celui qui, on s’en souvient, était revenu, selon la boutade de François Hollande, « sain et sauf d’Algérie », annonce qu’il  » étudie les moyens d’interdire les spectacles de Dieudonné ».

Les 2 et 3 Janvier, étrange coïncidence, Arno Klarsfeld, annonce que lui et sa famille vont manifester contre le spectacle de Dieudonné au Zénith de Nantes et appelle « les non juifs » aussi à le faire.L’argumentaire du « risques de trouble à l’ordre public » est mis en place. Les Klarsfeld n’iront jamais manifester à Nantes, ni les » non juifs » d’ailleurs. L’arrêté pris par le préfet de Nantes d’interdiction du spectacle permettra à la famille Klarsfeld, selon le fils, « d’annuler la manifestation de Nantes ». Arno David Emmanuel Klarsfeld est le fils de Serge et Beate Klarsfeld, un couple rendu célèbre par son opiniâtreté dans « la chasse aux nazis ». Il est franco-israélien. Il a pris la nationalité israélienne à 37 ans, en 2002, et s’est engagé dans l’armée israélienne (unité des gardes frontières), sur laquelle il a fait un long reportage apologétique. Il est avocat. Mais surtout,il est, par nomination de l’ex Président Nicolas Sarkozy et depuis 2010, membre du Conseil d’Etat, la plus haute instance judiciaire administrative française. Or, on va retrouver,aussi bien dans la circulaire de Manuel Valls ordonnant aux préfets d’interdire le spectacle de Dieudonné que dans les arrêts du Conseil d’Etat entérinant ces interdictions,exactement les deux principaux arguments développés ouvertement par Arno Klarsfeld sur les plateaux de télé, ceux « d’atteinte à la dignité humaine » et de « risques de trouble pour l’ordre public.

L’Inquisition

Au milieu de cette campagne contre Dieudonné, ma fille, révoltée, m’envoie un email où elle me dit: « C’est un procès en sorcellerie, ils n’ont plus qu’à le brûler sur un bucher, on se croirait au Moyen âge !  » J’ai été surpris de voir comment la nouvelle génération résumait de façon simple la situation.

Il s’agit bien en effet d’Inquisition. La nouvelle génération est sur Internet. Le nombre de visiteurs du site de Dieudonné, comme de celui de son ami Alain Soral, qui a été d’ailleurs lui aussi l’objet d’accusations de même nature,se compte par centaines de milliers, c’est-à-dire bien plus que les journaux français et même que les médias traditionnels, tels que les chaines téléd’information.Internet échappe jusqu’à présent au contrôle et à l’emprise que l’establishment français a acquis sur les médias traditionnels. La campagne contre Dieudonné a donc été aussi une campagne contre Internet au cours de laquelle ont été réclamées des mesures de contrôle par l’Etat sur « la Toile ». Certains, sur les medias, sont allés jusqu’à faire le parallèle entre les mesures prises sur l’Internet contre les sites pédophiles aux mesures à prendre contre le site de Dieudonné. Dieudonné serait donc le diable. N’est-ce pas là un procès en sorcellerie de quelqu’un, accusé, comme l’avait été Socrate, de pervertir la jeunesse.

C’est un aspect récurent de l’Histoire: le progrès technologique a toujours exigé de nouveaux progrès sociaux en même temps qu’il rencontrait l’hostilité des forces conservatrices et leur peur de perdre le contrôle de la société. L’inquiétude de l’establishment français rappelle celle des institutions religieuses, à la sortie du Moyen Age, lorsque l’invention de l’imprimerie représentait alors le progrès technologique. Le livre imprimé avait représenté un progrès formidable dans la communication et la diffusion des idées. Il avait été interdit alors dans bien des universités au profit du maintien du vieux manuscrit.

Il s’agit aussi d’Inquisition lorsque des personnes investis du pouvoir d’Etat, tels les ministres français de l’Intérieur, de la culture, de la jeunesse et des sports, ou des organisations civiles, telles que la Licra, le Crif, la Ligue de Défense juive décident de quoi on doit rire et de quoi on ne doit pas rire, qui est un humoriste et qui est un « pseudo humoriste », qui est un écrivain et qui est un « pseudo écrivain ». Tour cela s’est fait au nom de la lutte contre l’antisémitisme. Reste à comprendre alors pourquoi un thème aussi légitime peut aboutir à une chasse aux sorcières, et pourquoi c’est précisément sur ce thème que s’est faite la mobilisation de tout « le système » contre un seul homme.

Antisionisme ou antisémitisme

Dieudonné se situe comme antisioniste. La campagne menée contre lui a voulu montrer que l’antisionisme n’était pour lui qu’un masque à son antisémitisme,certains allants jusqu’à affirmer que l’antisionisme est par nature un antisémitisme.

Or la réalité est exactement à l’inverse: c’est le sionisme qui se cache régulièrementderrière l’argument de la lutte contre l’antisémitisme. Le sionisme est arrivé, jusqu’à présent, à s’assurer le soutien de la plus grande partie des juifs dans le monde, et le quasi-monopole de leur représentation en s’appuyant sur le sentiment exacerbé d’appartenance, de solidarité et d’identité qui a suivi l’antisémitisme européen et leurs terribles souffrances de la deuxième guerre mondiale. Mais se faisant, il leur a fait courir le risque de s’isoler au fur et à mesure qu’il apparaissait comme une idéologie nationaliste agressive et qu’il se mettait au service de l’entreprise occidentale de contrôle des richesses énergétiques du Moyen Orient. Beaucoup de juifs, de plus en plus, ressentent ce danger d’isolement et expriment leurs réserves à l’égard du sionisme. Dieudonné avait fait d’ailleurs participer deux rabbins antisionistes à l’un de ses spectacles, ce qui ne lui avait pas été pardonné par certaines organisations juives.

Le sionisme, depuis plus de 60 ans, avec la création de l’Etat d’Israël, s’est donc retrouvé au cœur du système de domination occidentale du Moyen Orient. En faisant la critique du sionisme, Dieudonné faisait celle du système. Celui-ci ne pouvait l’accepter même, et peut être encore moins, sous la forme humoristique. Le rire ou le sourire que fait naître l’humoriste n’est-il pas celui du plaisir que donnent l’esprit critique et la liberté.

Mais l’offensive contre Dieudonné ne pouvait se faire, sur le plan des idées, en prenant le contre pied de sa dénonciation du sionisme. Le terrible isolement moral de celui-ci et de l’Etat d’Israël est apparu dernièrement encore clairement aux funérailles de Nelson Mandela où les dirigeants israéliens ont été les seuls dans le monde à ne pouvoir y assister, pour avoir soutenu jusqu’au bout le régime de l’apartheid en Afrique du Sud. Et tout récemment, les funérailles d’Ariel Sharon, et le peu de sympathies et de résonance qu’elles ont soulevées à l’échelle internationale, comparées à celle, on s’en souvient, de Yasser Arafat, ont confirmé cet isolement.

C’est donc la lutte contre l’antisémitisme qui a servi d’argumentaire à l’opération anti Dieudonné. L’accusation d’antisémitisme offre en effet, l’avantage de pouvoir s’appuyer en France sur une base juridique, la loi Gayssotde 1990, qui est susceptible d’être utilisée pour faire l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme.

Cette loi Gayssot veutréprimer »tout acte raciste, antisémite ou xénophobe ». Mais elle a introduit une nouveauté puisqu’elle va plus loin que le cadre juridique classique, celui de répression des actes, pour considérer comme délit aussi toute expression niantdes » crimes contre l’humanitétels que définis par le tribunal militaire international » de Nuremberg en 1945.

C’est la fameuse question du « révisionnisme » concernant les crimes commis contre les juifs pendant la deuxième guerre mondiale.Dans ce domaine délicat de l’expression et de son interprétation forcément arbitraire, car subjective, politique ou idéologique, il y a précisément matière à manipulation comme de qualifier d’antisémitisme le simple fait d’accuser le sionisme d’instrumentaliser, à des fins de domination,les persécutions subies par les juifs.

C’est le procès fait d’ailleurs à Dieudonné. L’argument d’antisémitisme offre aussi l’avantage de faire appel à des ressorts émotionnels et passionnels. Tous ces éléments additionnés peuvent expliquer qu’on puisse arriver à une atmosphère d’interprétations délirantes, d’Inquisition, comme cela a été le cas dans la campagne officielle contre Dieudonné.

Cette atmosphère violente et passionnelle tranchait avec celle du public de Dieudonné, empêché du spectacle de son humoriste favori et qui restait bon enfant.Il réclamait la liberté d’expression. Il était difficile d’y voir la description fantasmatique qu’en donne les médias français.

De tout cela, il reste, au fond, un grand motif d’espoir et de réconfort.

Tel David contre Goliath, Dieudonné a osé affronter « le système » et ses énormes moyens. Mais « le système », en se mobilisant contre Dieudonné, a fourni la preuve qu’un homme seul, sans moyens, par sa seule force morale et celle de son talent, pouvait lui résister. C’est là le secret de l’immense popularité accumulée par Dieudonné depuis 10 ans et qui fait que les gens n’ont jamais voulu le laisser seul.

Cette entrée a été publiée le janvier 17, 2014 à 11:58 et est classée dansactualitéFrance et colonialismeguerres imperialistesmédia et propagandemilitantisme alternatifneoliberalisme et fascismepédagogie libérationpolice politique et totalitarismepolitique et lobbyismepolitique françaisepresse et médiarésistance politiqueterrorisme d’état avec des tags ,. Suivez tous les commentaires de cet article par flux RSS 2.0. Vous pouvez poster un commentaire ou rétrolier depuis votre site.

18 Réponses à “Affaire Dieudonné (suite… et fin pour l’heure en ce qui nous concerne): Recul, mesure et intelligence…”

  1. ¤ Affaire Dieudonné (suite… et fin pour l’heure en ce qui nous concerne): Recul, mesure et intelligence… dans Outils/Bon à savoir

    véritéoblige dit :
    janvier 17, 2014 à 12:25

    Il est aussi très intéressant d’entendre la voix dissidente de l’écrivain Jacob Cohen: un juif intègre:

    • Excellent, à voir et diffuser sans modération…
      Tout l’entretien est excellent, mention particulière à la fin à partir de la minute 24 jusqu’à la fin…
      Respect Mr Jacob Cohen.

  2. interview très intéressante de Jacky Sigaux (comédien, auteur-interprète-comédien et… régisseur de Dieudonné) sur RMC:

  3. Doctorix dit :
    janvier 17, 2014 à 2:07

    J’ai tenté de publier cet article sur agora, sous le titre
    « Affaire Dieudonné : il est des défaites qui sonnent comme des victoires. »
    et précédé de cette préface:

    Il aura fallu cette ignoble cabale pour qu’enfin les Français comprennent quelques points essentiels.

    D’abord, il auront appris à faire la différence entre antisionisme et antisémitisme. Jusqu’ici, par une sorte d’amalgame frauduleux et pervers, on avait réussi à faire croire que condamner la politique d’apartheid et de racisme du gouvernement israélien, c’était ni plus ni moins que de l’antisémitisme.

    Aujourd’hui, la plupart des Français ont compris qu’il n »était pas incompatible d’aimer les juifs autant que n’importe qui, d’aider ceux qui sont de bonne volonté à de débarrasser des dirigeants assassins de l’Etat Israélien, et de purger le monde dit libre de cette ignoble politique d’apartheid qui sévit en Palestine.

    Ensuite, ils auront pu constater de leurs yeux l’ingérance extraordinairement délétère qu’un organisme fasciste, le CRIF, exerce sur nos dirigeants et nos média. L’attitude obséquieuse de Manuel Valls étant à cet égard hautement significative. Je pense que si jusqu’ici, nos hommes politiques se sentaient flattés d’être invités aux diners de CRIF, ils ne s’y rendront désormais qu’en catimini, avec une grande honte, comme des démunis qui vont à la soupe populaire, des gamins qui vont réclamer leur argent de poche, ou des acteurs médiocres qui vont mendier une interview dans tel journal ou telle émission télévisée, au sein desquels, c’est maintenant une évidence, le CRIF fait la pluie et le beau temps.

    Les Français auront appris aussi l’existence et les manigances de divers organismes, qui n’étaient jusqu’ici que des sigles plus ou moins obscurs : la LICRA, la LDJ, et, aux USA, l’AIPAC ( http://www.youtube.com/watch?v=slnn… )et l’ADL ( http://www.dailymotion.com/video/xq… )

    Toute cause a besoin d’un martyr pour émerger : Dieudonné fut celui de lutte contre le fascisme de l’Etat d’Israél et contre la corruption de nos élus. Le grand bonheur est que ce martyr-là n’a pas eu besoin de mourir pour sa cause, et que nous le reverrons, plus fort que jamais.

    Pour bien comprendre ce que j’expose, et que désormais tout le monde sait ou subodore, je ne vois rien de mieux que cet article de Djamel Labidi, publié dans le quotidien d’Oran, plein de lucidité :

    16 janvier 2014

    url de l’article original :
    http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5192870

    • +1 Doctorix,

      Cet article mérite toute la diffusion possible. Il est écrit de manière érudite et intelligente sans aucune animosité. Il est quand même incroyable de noter que pour être dignement informé en France de manière équilibrée, il faut allez chercher l’info dans des pays qui savent ce que veut dire oppression et répression par l’expérience coloniale: Maroc, Algérie, Iran, Cameroun, Sénégal etc…
      Nous avons tant à apprendre…

      • Doctorix dit :
        janvier 17, 2014 à 3:11

        J’avoue qu’ « ils » avaient réussi à me mettre le doute dans l’esprit: serais-je antisémite?
        J’ai enfin compris que non, en écoutant tous ces juifs antisionistes qui, comme nous, sont en recherche de fraternité et de lutte contre le mensonge.
        Il n’empêche qu’il est grand temps de purger nos media, avec des quotas: parce que plus je les regarde, plus je les écoute, et plus je prends la mesure de l’infiltration sioniste (et jamais une fenêtre pour les juifs antisionistes: la aussi, il y a apartheid interne).

        Le pompon d’or à Arte et France-Inter, où c’est carrément une exclusivité, un one-people show.

        • tout le système propagandiste fonctionne par amalgame. Pour discréditer ils procèdent par amalgame en tout domaine: antisioniste = antisémite = négationniste ; climato-sceptique = négationniste, 9/11 truther = théoricien du complot = antisémite (souvent ramené à la thèse du « complot judéo-maçonnique ») = négationniste…
          Le but: mettre l’interlocuteur en position défensive non pas sur le fond de ses idées mais sur l’amalgame, ainsi la personne doit passer 90% du temps à essayer de prouver qu’elle n’est pas antisémite et 10% du temp ou moins à argumenter sur le fond des idées.
          L’inquisition procédait de la même manière, c’est un procédé classique, qui a été adapté à l’agenda du jour.
          Ceci dit, il y a des antisionistes qui sont aussi antisémites (au sens de ne pas aimer les juifs et non pas au sens éthymologique puisqu’un « antisémite » détesterait les races sémites, donc aussi les arabes. La très vaste majorité des juifs d’Israël ne sont pas sémites mais génétiquement européen, là encore, les mots et les amalgames…), mais ce n’est pas la majorité loin s’en faut. L’antisionisme n’est pas un argument raciste mais politique, parce que le sionisme est une idéologie politique, elle-même fondée sur un concept raciste et totalement inégalitaire et il faut demeurer clair là-dessus.
          De plus toujours argumenter politiquement, comme pour le débat sur l’escroquerie du réchauffement climatique anthropique. Ce sont des idéologies politiques, qui doivent être combattues sur le plan politique. Toujours aussi évoquer le fait qu’il y a bien plus de sionistes non-juifs que juifs en occident et surtout dans la sphère politique.
          Citer les juifs antisionistes comme Sand, Pappe, Atzmon, Finkelstein, Cohen et ceux qu’on oublie, qu’on ne peut pas taxer « d’antisémites », même si les sionistes ont inventés un concept pour les discréditer, le concept du « self-hated jew » ou le « juif s’auto-haïssant » (sic).
          Cette élucubration pseudo-conceptuelle tend aujourd’hui à être généralisée à tous les esprits libres occidentaux qui rejettent l’idéologie coloniale mortifère et génocidaire de l’occident.
          Certains d’entre nous ont déjà été qualifiés de « traîtres » ou de « malades mentaux haïssant leur propre culture », parce que nous prenons positions contre l’occident colonial et pour les peuples opprimés et colonisés. Le pire pour le système n’est pas la « prise de position », mais l’exposition au grand jour des idéologies qui ont menées au génocide de bien des peuples avant l’holocauste (Amérindiens dès le XVème siècle, traite des noirs peu de temps après, guerres et appropriations coloniales, etc…)
          Ce concept est dangereux, parce qu’il mène tout droit au pire des totalitarismes qui veut, comme en ex-URSS, que tout dissident qu’on n’a pas pu « casser » et ramener dans le giron, est étiqueté comme « fou » et interné dans les asiles psychiatriques. C’est le chemin que cela prend si on ne met pas un coup d’arrêt au délire psychopathe de ces criminels de masse.
          Dernier argument à toujours amené dans le débat: Israël a été le dernier pays à soutenir l’apartheid en Af’sud, jusqu’au bout. Aujourd’hui Israël a peaufiné l’apartheid et l’a amené dans une autre dimension.

  4. JBL1960 dit :
    janvier 17, 2014 à 5:25

    A moi aussi, ils m’ont foutu le doute dans l’esprit, enfin l’espace d’un bref instant. Comme à l’époque de Sarko ; Je ne me sentais plus française… Je sais maintenant que je suis française de branche… Bon, il n’empêche que je suis antisioniste et pas antisémite… Excellent article en tout cas, je visionnerai la vidéo plus tard… Merci R71, comme d’hab et A+

  5. victorinix dit :
    janvier 17, 2014 à 5:49

    excellent article , qui démontre la main-mise d’une « certaine idéologie » sur 100% des médias

  6. Je crois qu’il faut expliquer le déchainement de vals;par le fait qu’il soit un sioniste convaincu(comme toutes nos fiottes gouvernementales);hors,Dieudonné s’est déclaré haut et fort antisioniste mais pas antisémite.

  7. Bonsoir, lu sur un site mais info à vérifier.

    France 2 aurait décidé, ce soir, de remplacer Frédéric Taddei le vendredi soir par Alessandra Sublet. « Ce soir ou jamais » aurait été relegué à…minuit désormais. La meilleure émission de deuxième partie de soirée, un talk-show digne, se voit trappé comme ça, sans explication.

    C’est à croire que le journaliste paye sa liberté d’inviter des « cerveaux malades ». Ce pays est perdu. Les esprits libres ne doivent pas ds’exprimer et, quand ils le font ailleurs, les mêmes veulent tout censurer.

    http://allainjules.com/2014/01/17/scandale-france-2-il-ont-eu-la-peau-de-frederic-taddei-vire-et-relegue-aux-oubliettes/

    • Doctorix dit :
      janvier 17, 2014 à 10:23

      C’est un drôle de bonhomme. On croit qu’il a invité Dieudonné et Soral pour les soutenir, mais au fond il n’a pas beaucoup d’avis, et reçoit juste tout le monde. C’est bien, la neutralité chez un journaliste. Un peu triste, cependant.
      On croit qu’il avait invité Kassowitz pour soutenir les truthers, mais là encore, il s’en fout. Il dit même que « Au fond, les conspirationnistes sont des racistes, ils ne peuvent pas imaginer que des Arabes conçoivent un attentat aussi sophistiqué.’”
      Ben moi non plus. Pas qu’ils ne puissent pas l’imaginer, mais pour le réaliser, il faut des moyens qu’ils n’avaient pas.
      En fait, Valls se venge d’un sous-fifre un peu tiède.
      Voici un portrait de Taddeï qui n’est pas très flatteur: c’est une certaine Judith qui le brosse pour Le Monde il y a deux mois…Son sort était déjà scellé.
      http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/11/08/frederic-taddei-l-homme-sans-convictions_3509637_3236.html
      Quand à Alessandra Sublet, elle a fait acte de présence au Grand Journal sous les traits de Geraldine Languedepute: ça promet…Elle ne savait pas que la guerre de 40 avait commencé en 40, d’après Ardisson.

      • juste une note historique au passage, désolé: Ardisson est aussi ignare puisque la guerre de »40″ a en fait commencé en 1939, date de la déclaration de guerre de la France à l’Allemagne, s’en est suivie la « drôle de guerre » qui s’est terminée par l’offensive allemande de mai-juin 1940, pour le reste… lire Pierre Bloch et Annie Lacroix-Riz… ;-)

    • Le jour où ils coupent Internet, on est foutu.
      Sachant que ça déploie des pare-feux dans tous les coins, va nous falloir apprendre rapidos le langage des signaux de fumée.

  8. JBL1960 dit :
    janvier 17, 2014 à 9:49

    Oh purée ! J’ai regardé la vidéo de Jacob Cohen ; Eh, ben, ça fait mal… Wouaouhhhh ! Les bras m’en tombent…

    • véritéoblige dit :
      janvier 18, 2014 à 9:57

      Il en a réalisé d’autres , toutes aussi intéressantes visibles sur le net.
      L’important est de diffuser ce genre de vidéos à grande échelle et de les recommander à ceux qui n’ont pas la moindre idée de ce qui se trame en coulisse.
      Je les place avec une certaine délectation sur des sites pro-sionistes: mon côté frondeur!

  9. […] Mesure, recul et intelligence émanent de cet excellent article / analyse de cette « affaire d’État Dieudonné », publié dans le Quotidien d’Oran. Nous désirons relayer cet article car il représente, et de loin à notre sens, ce que nous avons lu de plus intelligent sur toute « l’affaire »… Rideau (provisoire) donc sur le saltimbanque quenelleur… – Résistance 71 - […]

  10. Dernière actualité de Dieudonné: Panache, truculence et revanchard… On le serait à moins !

25 septembre 2013

¤ Qui est derrière Al Qaïda (et l’attaque du Mall de Naïrobi) ? (le gros secret de polichinelle !!!)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 17

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/25/al-qaida-syrie-escroquerie-de-la-guerre-contre-la-terreur-qui-est-derriere-al-qaida/

Al Qaïda, Syrie, escroquerie de la guerre contre la terreur… Qui est derrière Al Qaïda ?…

Ceci représente la traduction la plus importante que nous ayons faite sur le sujet du terrorisme et de la guerre fictive contre la terreur engagée par l’empire en 2001…

Qui est Al Qaïda ? Qui est derrière ?

Une fois établi, la géopolitique moderne est bien plus compréhensible.

– Résistance 71 –

Les fondateurs et contrôleurs américains d’Al Qaïda exposés

 Gordon Duff, 20 Septembre 2013, url de l’article original: http://www.veteranstoday.com/2013/09/20/us-al-qaeda-founderscontrollers-exposed/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Al Qaïda a été établi sous l’autorité du président Reagan le 27 mars 1985 avec la directive de la sécurité nationale # 166. Ceci mettait en place une grosse organisation secrète qui pouvait s’engager dans des transactions d’armement et financièrea autrement prohibées par la loi.

Des sources de haut niveau au sein de la communauté du renseignement américain sont absolument époustoufflées des récentes politiques du gouvernement, particulièrement en regard de la Syrie. Le consensus veut que le gouvernement agit “en aveugle” et ne se préoccuppe de rien. Des conseillers politiques de haut niveau au sein du gouvernement, opposés à la nouvelle alliance entre la Russie et l’Iran et sur l’avis d’Israël, sont en train de changer la position des Etats-Unis sur la Syrie, maintenant une insurrection ayant un soutien tri-partite de l’étranger.

L’ambassadeur israélien à Washington Michael Oren, agissant comme le porte-parole de facto de la Maison Blanche, explique pourquoi Obama et son gouvernement ont abandonné leur support aux forces modérées d’opposition syrienne en faveur de celles d’Al Qaïda. Ceci est tiré du quotidien du Jerusalem Post:

“L’arc Téhéran-Damas-Beyrouth est le plus grand des dangers”, dit l’envoyé israélien aux Etats-Unis Michael Oren. Les “méchants” soutenus par l’Iran sont bien pires pour Israël que les “méchants” qui ne sont pas soutenus par la république islamique… Le message initial au sujet du problème syrien était que nous avons toujours voulu que le président Al-Assad parte, nous avons toujours préféré les méchants non soutenus par l’Iran plutôt que les méchants soutenus par l’Iran, a t’il dit.

Ceci fut le cas même lorsque ces autres “méchants” étaient affiliés à Al Qaïda, a t’il dit.

Le fait est que les militants d’Al Qaïda sont en train d’éliminer activement les factions rebelles modérées combattant le régime Al-Assad, maintenant avec un clair soutien d’Israël. Ceci veut dire qu’il existe un autre “arc” d’alliance entre Tel Aviv-Al Qaïda et la cabale mondialiste des néoconservateurs, sionistes et criminels financiers.

Les assistant tout au long de la route se trouvent les médias entrepreneuriaux contrôlés et les gouvernements qu’ils ont achetés et fait chanter. Wikipedia affirme qu’Al Qaïda fut fondé par Oussama Ben Laden alors à Peshawar, au Pakistan à la fin des années 1980.

Ceci est une fiction dangereuse

Al Qaïda a été établi sous la directive de sécutité nationale 166 de Ronald Reagan, qui établissait une opération secrète pour effectuer des transactions d’armement et financières qui auraient été autrement interdites par la loi. Ce ne fut jamais créé pour effectuer des opérations terroristes fausse-bannières. Ceci vint par la suite. A l’origine, ce fut organisé afin de permettre des opérations secrètes qui demandaient un très haut degré de déni quelques soient les circonstances.

Al Qaïda est une organisation qui est totalement sous contrôle des agences de renseignement américaines, israéliennes, britanniques et françaises. La véritable fondation d’Al Qaïda, sa supervision, sa véritable hiérarchie sont indiquées ci-dessous. Une organisation similaire a été créée pour gérer le risque de l’expansionisme soviétique en Europe à l’époque, il s’agissait de l’opération Gladio. Eventuellement, Gladio devint une véritable organisation terroriste, opérant en Europe pendant plus d’une décennie.

Choisi pour diriger ce qui est maintenant connu sous le nom d’Al Qaïda fut Oussama Ben Laden alias “colonel Tim Osman” comme il était connu alors.

Ben Laden travailla directement avec les conseillers à la sécurité de la Maison Blanche et de la CIA. Depuis ses QG à Islamabad et Peshawar, Ben Laden coordonnait des activités américaines en Afghanistan et à travers le monde musulman.

En Août 1989, Ben Laden rencontra le conseiller du renseignement à la Maison Blanche Lee Wanta et le patron chef d’antenne locale de la CIA Jimmie Chee pour organiser la rapatriation de 116 missiles Stinger sol-air en inventaire au Pakistan. Des détails et les transcripts de ces réunions sont disponibles, la réunion fut tenue en anglais.

Début 1990, Ben Laden, souffrant d’une maladie rénale déjà bien avancée, fut envoyé par avion dans une facilité américaine dans le golfe persique. De là, Ben Laden s’envola pour Los Angelès, attérissant à l’aéroport Ontario, rencontra Albert Hakim, représentant le président Bush (père), Oliver North (colonel américain, libéré sous caution en appel de l’affaire Iran-Contra), l’amiral William Dickie, l’avocat Glenn Peglau et le général Jack Singlaub, un des fondateurs de la CIA. Hakim était le représentant du président Bush et en charge du projet. “Bud” McFarlane, une figure de l’affaire Iran-Contra, pardonné par le président Bush en 1992, faisait aussi partie de ce groupe.

Ben Laden quitta ensuite LA pour Washington DC. Là il demeura à l’hôtel Mayflower. Des réunions se tinrent au Metropolitan Club de Washington. L’avocat Glenn Peglau demeura au Metropolitan. Tandis qu’il y était, la chambre de Peglau fut visitée par effraction et des “objets” furent dérobés. Il n’y a jamais eu d’archives, classifiées ou publiques, que ce “groupe de travail” fut jamais dissous ni qu’il y ait quelque archive, document que ce soit stipulant que le statut d’Oussama Ben Laden en tant qu’agent de sécurité du gouvernement américain ait été terminé ou annulé. (more…)

6 juillet 2013

¤ Nouvel Ordre Mondial : Les forces de répression du pays du goulag levant (ex-USA) entraînées par Israël !…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 23 : 51

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/06/nouvel-ordre-mondial-les-forces-de-repression-du-pays-du-goulag-levant-ex-usa-entrainees-par-israel/

Qu’on ne se leurre pas: ce modèle sera étendu à tous les pays de l’empire afin de standardiser la répression le moment venu.

Quand nous parlons de terrorisme d’état généralisé… Nous sommes peut-être encore en dessous de la réalité…

– Résistance 71 –

La police américaine maintenant “entraînée par le DHS israélien”, précurseur de la dictature

Gordon Duff 10 Août 2012 url de l’article original: http://www.presstv.ir/detail/2012/08/10/255432/us-police-now-israelidhs-trained/ 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~ 

Lentement mais sûrement, tous les départements de police aux Etats-Unis, par le truchement du Département de la Sécurité de la Patrie (NdT:Department of Homeland Security ou DHS: la Stasi, Securitate yankee), sont en train d’être entraînés par des groupes israéliens.

Faisant partie de cet entrainement, il y a une propention accrue à l’utilisation d’uniformes militaires, de véhicules blindés, d’armes lourdes, de surveillance illégale, de mensonges aux citoyens, à la presse et aux cours de justice ainsi qu’une interférence systématique avec le système électoral.

Ils deviennent “Israéliens”.

La porte ouverte de cette influence étrangère sur les Etats-Unis fut initiée par le DHS et en particulier par Michael Chertoff, un citoyen israélien qui fut spécifiquement instrumental en tant qu’ancien directeur du DHS, pour implémenter des politiques qui furent évaluées comme étant inconstitutionnelles, des politiques pour lesquelles la nouvelle police américaine “entraînée à l’israélienne” est chargée de bloquer toute opposition.

« L’israélisation” de la police américaine est un processus somme toute assez simple:

- Militarisation totale de la police, des tactiques militaires, un manque de respect essentiel pour la loi, la constitution, les libertés civiles, la liberté de parole et une croissance débridée de la centralisation du pouvoir soumis à une corruption illimitée, le gouvernement par le fric et le crime organisé.

- La suppression systématique de la dissidence

- L’utilisation systématique de l’intimidation afin de contrôler le processus électoral à chaque niveau du gouvernement.

- Une coordination sans faille avec des groupes militaires et “internationalistes” pour préparer à l’internement de masse de vastes secteurs de la population, se chiffrant par millions.

- Une utilisation coordonnée du pouvoir militaire total incluant sans y être limité le bombardement, l’utiisation d’artillerie lourde et les exécutions sommaires. Les mêmes méthodes qu’Israël utilise quotidiennement.

- Toujours plus de contrôle de la presse, basé sur le modèle israélien ayant deux visions “contrôlées” d’un évènement, l’une pro-gouvernement et la seconde celle de “l’opposition contrôlée”.

Infiltration

Il est absolument indispensable de faire la différence entre les entreprises israéliennes et celles travaillant avec le crime organisé quasi-gouvernemental en Amérique. Il est aussi nécessaire que la masse des citoyens, particulièrement les Américains d’origine juive, reconnaissent l’existence d’une campagne systémique de contrôle et de révision de l’histoire et plus sérieusement encore, que des incidents “orchestrés” sont coordonnés avec des groupes se représentant mal eux-mêmes comme défendant les juifs.

Ces groupes et plusieurs noms viennent à l’esprit sont, en réalité, des groupes de guerre psychologique israéliens qui travaillent en fait de manière active avec des terroristes. Quoi, que disons-nous ?

90% du terrorisme mondial, incluant beaucoup d’incidents de meurtres de masse, montre à chaque fois un schéma d’implication d’organisations du renseignement. La vaste majorité des “menaces terroristes” et des “annoncements à effets programmés” sont tracés vers des groupes toujours en liaison avec les mêmes personnes qui montrent le nez à notre porte pour “guérir” la maladie qu’ils ont eux-mêmes créée.

Lorsque j’étais à Abuja au Nigéria, 3 semaines avant l’attaque sur un grand commissariat de police, j’ai rencontré le chef de la sécurité Gordon Obua, un ami proche et lui ai dit ceci:

“Nous avons identifié le quartier général de la police nationale comme une cible potentielle. Il a une grille non gardée et un parking proche du palais présidentiel. Nous prédisons qu’une voiture piégée à l’explosif sera actionnée là, suivie d’une autre attaque à la bombe. Après ces attaques, vous serez approchés par une entreprise de sécurité qui vous offrira non seulement une protection mais aussi un énorme pot-de-vin.”

La réunion se tint dans une suite présidentielle du Transcon Hilton d’Abuja, mon équipe légale en fut témoin. L’attaque comme décrite s’est produite exactement 3 semaines plus tard et l’entreprise qui est venue avec une valise pleine de billets et une promesse de transformer Abuja la belle en “forteresse Abuja”, fait partie des entreprises qui entraînent la police américaine.

Le même groupe est aussi suspecté d’un attentat à la bombe dans une église chrétienne à Alexandrie en Egypte le 1er Janvier 2011, une autre voiture piégée. De manière similaire, de récents attentats au Cameroun, au Kenya et en Tanzanie sont tous “couverts” des mêmes “empreintes”.

Le même groupe a géré le terroriste au slip explosif de Detroit.

Les contacts israéliens qui ont travaillés avec Abdullah Mohamed au Yémen et qui l’ont emmené jusqu’à l’avion vers les Etats-Unis avec une bombe, pas de ticket, pas de passeport et pas de visa, comme l’ont dit deux témoins avocats de Detroit, Kurt et Lori Haskell, ces gens ont aussi travaillé avec la police américaine.

Nous voyons ces choses se produire encore et encore, police, gouvernement, terroristes, tout cela est la même chose.

Bien sûr quelques Américains sont au courant que le porte-parole pour le groupe qui se fait appelé Al Qaïda est en fait un Américain nommé Adam Perlman dont le grand-père a aidé à la fondation de l’ADL ou Anti-Defamation League (NdT: un groupe d’extrême droite états-unien proche des nazis). (more…)

26 mars 2012

¤ GORDON DUFF: SABROSKY INTERVIEW TIES ISRAEL TO 9/11

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 19

Friday, March 19th, 2010 | Posted on http://www.veteranstoday.com/2010/03/19/22329/ by 

¤ GORDON DUFF: SABROSKY INTERVIEW TIES ISRAEL TO 9/11 dans Politique/Societe ScreenHunter_17-Mar.-19-16.44-150x150DR ALAN SABROSKY, FORMER DIRECTOR OF STUDIES AT THE US ARMY WAR COLLEGE

“ISRAEL DID IT”

By Gordon Duff STAFF WRITER/Senior Editor

Meet Dr. Alan Sabrosky, a brave man, a USMC Vietnam vet, an American of Jewish ancestry and someone devoted to the security of the United States at any cost.   Ask any Jew what it takes to stand up against the most powerful and ruthless group in the world, the Israeli lobby inside the United States.

VIEW COMPLETE VIDEO

Image de prévisualisation YouTube

YouTube – Veterans Today -

Sabrosky has been calling for a new 9/11 investigation for some time.  What makes him unique is that we have a Jew who can hardly be called “self-hating” or “anti-Semitic” or against Israel.  He is consistent in everything he says.  His point is that you are an American or you are an Israeli but you can’t be both, especially now with Zionism turning Israeli foreign policy into a “runaway train.”  9/11, as Sabrosky sees it was the watershed in a relationship between America and Israel that has gone from bad to unsurviveable, especially for America.  He contents that AIPAC exercises near total control over the electoral process in America through the ability to outspend any other group and destroy anyone who stands against them.

The unwillingness of the US to stand with the international community on humanitarian and war crime issues where Israel is found in continual violation is, to Sabrosky, a critial issue.  In discussion the US and her lack of support for the Goldstone Report, Sabrosky says:

US criticism of the HRC resolution should be disregarded, as Washington only parrots Israel’s wishes here…

(more…)

3 mai 2011

Oussama Ben Laden est Mort, oui mais il y a dix ans

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 02

Ben Laden est mort en décembre 2001, selon de nombreuses sources + vidéos

http://www.internationalnews.fr/article-les-veterans-us-ben-laden-est-mort-en-decembre-2001-59811062.html

A l’heure où, une nouvelle fois, ressurgit le spectre du grand méchant loup (« Ben Laden menace la France pour sa politique afghane« , « Ben Laden menace la France« ), nous republions  un article paru voici  le 27 octobre 2010, enrichi de plusieurs vidéos:

- L’une de Benazir Bhutto annonçant, un mois avant son propre assassinat, que Ben Laden avait été assassiné en 2001 par les services pakistanais

- L’autre, extraite d’un débat avec le géopolitologue Gérard Challiand qui affirme la même chose.

Voir aussi: 

Noam Chomsky : Aucune preuve de l’implication de Ben Laden dans les attentats du 9/11


Gordon Duff: les États-Unis reconnaissent ouvertement que Ben Laden est mort depuis longtemps.

Oussama Ben Laden est Mort, oui mais il y a dix ans  dans Politique/Societe fakeladen


 Gordon Duff, un ancien Marine US parle de sa honte et du déshonneur qu’ont représenté pour lui, et représentent encore aujourd’hui, les continuelles évocations par Bush et maintenant par Obama, de l’ennemi public numéro un, Oussama Ben Laden. Il revient sur le gâchis innommable de cette guerre faite au nom d’un simulacre de chasse à l’homme, puisque les administrations américaines successives, les Services Secrets et tant d’autres personnes même bien moins informées savent depuis longtemps que ben Laden est mort en décembre 2001 après avoir toujours nié être l’organisateur des attentats du 11-Septembre.


 dans Politique/Societe
Gordon Duff

Des années de mensonge : les États-Unis reconnaissent ouvertement que Ben Laden est mort depuis longtemps.


par Gordon Duff, Veterans Today, le 5 décembre 2009

Ben Laden absent du rapport de McChrystal et du discours d’Obama: « La traque de ben Laden », une honte nationale.


Il y a des années que le commentateur conservateur, l’ancien Colonel de Marine Bob Pappas, explique que Ben Laden est mort à Tora Bora et que l’affirmation du Sénateur Kerry selon laquelle Ben Laden a pu fuir avec l’aide de Bush est un mensonge. Nous savons maintenant que Pappas voyait juste. Entendre la Secrétaire d’État Clinton lors de son passage au Pakistan parler de Ben Laden était terriblement embarrassant. Ben Laden est mort le 13 décembre 2001 et maintenant enfin, Obama, McChrystal, Cheney, et tous ceux qui ne sont pas complètement stupides finissent par avouer ce qu’ils savaient depuis des années.

Cependant, puisque nous avons perdu entre 200 et 300 hommes au sein de nos meilleures troupes d’opérations spéciales alors que nous savions Ben Laden mort, quelqu’un va-t-il pour autant passer derrière les barreaux ? Et vu que nous avons dépensé 200 millions de dollars pour ces « Special Ops » à la recherche d’un homme dont on savait qu’il était mort, qui donc ira en prison pour cela ? Bush, Rumsfeld et Cheney, pour des raisons que l’on sait maintenant d’ordre POLITIQUE, parlaient continuellement d’un homme qu’ils savaient décédé, mais qui ira en prison pour cela ? Pourquoi en 2004, des vidéos qui s’avérèrent contrefaites ont-elles été brandies comme des preuves issues du Renseignement pour faire basculer des élections [américaines] à l’issue incertaine ?  C’est un acte criminel, s’il en fut.

En 66 pages, le Général Stanley McChrystal ne mentionne pas une seule fois Oussama Ben Laden. Il n’y en a que pour « le Mollah Omar » à présent. Lors de son intervention à West Point, le Président Obama n’a jamais mentionné Oussama Ben Laden non plus. Pour le Colonel Pappas, c’est très clair : le vice-président Cheney « a laissé tomber » Ben Laden il y a longtemps. Ce dernier a été tué par des soldats américains il y a plusieurs années.

L’Amérique sait qu’Oussama Ben Laden est mort le 13 décembre 2001. Après cette date, son nom a servi moins à unir l’Amérique qu’à la diviser, à piper les dés. Une fois le cas de Ben Laden réglé, nous aurions pu commencer la reconstruction d’une Nation légitime en Afghanistan, au lieu d’affronter une insurrection sans fin que nous avons nous-mêmes inventée.

Sans une politique intoxiquée par de fausses informations nous aurions pu apporter une solution diplomatique pour l’Afghanistan dès 2002, ce que nous nous refusons à faire encore aujourd’hui, et investir l’argent dans la reconstruction du pays. Cette dépense-là représente 5 cents sur un dollar, comparé à ce que nous dépensons dans une guerre contre un ennemi que nous avons nous-mêmes créé en exploitant son ignorance

Le mensonge concernant Ben Laden est un des actes les plus honteux jamais commis contre le peuple américain. Nous ne savons même pas s’il était vraiment notre ennemi. En tout cas, il n’a jamais été le personnage dépeint par Bush et Cheney. En fait, les familles Bush et Ben Laden ont toujours été proches, et cela, depuis des années.

Quel genre d’homme était Oussama Ben Laden ? L’allié des Américains contre la Russie, fils d’une riche famille saoudienne, il s’est rendu en Afghanistan pour aider les Afghans à défendre leur liberté. L’Amérique l’a alors célébré comme un héros. Les transcriptions des propos du véritable Ben Laden le montrent beaucoup plus modéré que nous le prétendons, fâché contre Israël et contre le gouvernement américain, mais n’affichant aucune colère envers les Américains et ne proférant aucune des menaces alléguées. Tout cela appartient au domaine public, pour qui souhaite s’informer.

Dans quelle mesure la tragédie de l’Amérique est-elle liée au destin de ces deux enfants de familles fortunées, longtemps liées par l’argent et l’amitié, les clans Bush et Ben Laden ?

L’un des deux fils est mort au milieu de montagnes éloignées de tout, l’autre vit dans une banlieue de Dallas espérant que personne ne soit envoyé pour venir le chercher. L’un est vétéran de combat, l’autre n’a jamais montré de courage si ce n’est depuis son confortable bureau sécurisé. L’Islam a pu voir en Ben Laden un grand leader. À présent on l’a pratiquement oublié.

Qu’a décidé l’Amérique à propos de Bush ?

Nous le savons : Ben Laden a toujours nié être impliqué dans les attentats du 11 Septembre pour lesquels en réalité il n’a jamais été inculpé. Non seulement quand il était encore en vie a-t-il nié y avoir participé, mais il l’a fait à quatre reprises, et en condamnant vigoureusement ceux qui ont perpétré ces attaques.

Cela est du ressort du domaine public, enfin public dans tous les pays sauf le nôtre. Au lieu de cela, nous avons fabriqué des films et payé des acteurs qui devaient ressembler plus ou moins à Ben Laden, lesquels acteurs ont contredit les déclarations connues de Ben Laden, jouant Ben Laden longtemps après sa mort.

Ces vidéos ont servi à justifier des budgets, des lois répressives, la torture et le vol pur et simple.

Pendant des années, nous avons reproché au gouvernement pakistanais de ne pas pourchasser un individu que tous savaient mort. Dès le 15 décembre 2001 au Pakistan, les journaux font état de sa mort. Comment pensez-vous que notre allié se soit senti alors qu’il se faisait continuellement tirer l’oreille après ses échecs répétés à capturer et à livrer quelqu’un qui n’existait plus ?

Quel effet pensez-vous que cela a pu avoir sur la crédibilité de l’Amérique au Pakistan et dans tout le monde musulman ? Étions-nous vus comme des criminels, des menteurs ou simplement comme des imbéciles ? Qu’est-ce qui vaut mieux ?

Cela aussi est une trahison.

Dans quelle mesure la mort de Ben Laden, la défaite et l’annihilation de la capacité de nuisance d’Al-Qaïda influeront-elles sur les évaluations du Renseignement, partiellement basées sur l’activité de Ben Laden, mais aussi d’Al-Qaïda en Irak qui non seulement n’a jamais existé, mais que l’on savait par ailleurs parfaitement impossible ?

Combien d’ »experts du Pentagone » sont coupables de ces crimes, tous ces officiers retraités qui ont vendu leur honneur en nous envoyant en guerre pour ce que l’on sait maintenant être un très sale tour de politique intérieure, sans rapport avec la sécurité nationale ?

Je ne suis pas toujours d’accord sur tout avec le Colonel Pappas. Je crois que son engagement politique a parfois tendance à obscurcir son jugement. Cependant, si nous sommes d’accord en ce qui concerne Ben Laden, nous ne le sommes pas sur ce que cela signifie. D’après moi, envoyer des hommes se faire tuer au front en se basant sur un mensonge est une trahison.

Falsifier des renseignements militaires secrets et dépenser des milliards de dollars pour des opérations militaires inutiles est une abomination. Pensez-y: c’est pure folie que de donner ces milliards pour des contrats à ses amis du Parti républicain afin d’aller remplir les caisses de campagne, et tout cela à partir de renseignements falsifiés. Cela s’est fait pendant des années.

Nous avons passé huit ans à poursuivre un mort, dépensant des milliards, envoyant des agents du FBI, de la C.I.A., des Forces spéciales de nageurs de combat de l’US Navy, des Unités de reconnaissance de la Navy, des Unités de Forces spéciales, dont beaucoup y ont laissé la vie, payant le prix d’une campagne politique visant à faire accepter l’explosion de la dette du pays, à enrichir une bande de copains du même bord et des profiteurs de guerre, et à faire applaudir une clique de fanfarons au Pentagone et leurs planqués de patrons à la Maison Blanche.

Combien de lois passées grâce à un mort ?


Combien de centaines de personnes torturées pour rechercher un mort ?


Combien de morts pour rechercher un mort ?


Combien de milliards dépensés à poursuivre un mort ?

Chaque fois que Bush, Cheney ou Rumsfeld se sont tenus devant des soldats et ont parlé de la traque du défunt Ben Laden, ce fut une honte, un déshonneur. Mentir aux hommes et aux femmes qui mettent leur vie en jeu n’est pas une plaisanterie.

Qui donc va répondre aux familles qui ont perdu un proche à cause de ces calculs politiques et financiers cachés derrière le prétexte de la traque de Ben Laden ?


traduit par C.Doure pour ReOpenNews


Note ReOpenNews : Gordon Duff est un ancien soldat des Marines, et désormais principal éditorialste sur le site Veterans Today :

http://www.veteranstoday.com

Source: http://www.reopen911.info 22 décembre, 2009

Url de cet article:

 http://www.internationalnews.fr/article-les-veterans-us-ben-laden-est-mort-en-decembre-2001-59811062.html

 Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

Lire aussi:

Eric laurent: « ben laden n’a jamais revendiqué les attentats » (31′ 30)

Bhutto’s assassination: who gains? By f. Willam engdahl

Ambitions anglo-américaines derrière l’assassinat de bhutto

Pakistan: behind the assassination of benazir bhutto

The destabilization of pakistan, by michel chossudovsky

FOX News Report: Bin Laden Already Dead (dec 2001)

The Fake bin Laden Audio Tape

Benazir Bhutto says Osama is dead

(http://whatreallyhappened.com/WRHARTICLES/osama_dead.php)

Telegraph, 12/28/2001

http://www.alterinfo.net/Oui-Oussama-Ben-Laden-est-Mort-mais-il-y-a-presque-dix-ans_a58244.html#last_comment

Dans la même rubrique:

< >

Lundi 2 Mai 2011 – 14:38 Après le certificat de naissance d’Obama, le certificat de décès d’Oussama!

Lundi 2 Mai 2011 – 11:19 Sale temps pour « l’Axe du Mal »


Regardez la photo du prétendu cadavre de Oussama Ben Laden… vive photoshop !

star_fstar_fstar_fstar_fstar_fNotez


 

Lundi 2 Mai 2011


Oussama Ben Laden  est Mort, oui mais il y a dix ans

Autres articles

Gordon Duff, un ancien Marine US parle de sa honte et du déshonneur qu’ont représenté pour lui, et représentent encore aujourd’hui, les continuelles évocations par Bush et maintenant par Obama, de l’ennemi public numéro un, Oussama Ben Laden. Il revient sur le gâchis innommable de cette guerre faite au nom d’un simulacre de chasse à l’homme, puisque les administrations américaines successives, les Services Secrets et tant d’autres personnes même bien moins informées savent depuis longtemps que ben Laden est mort en décembre 2001 après avoir toujours nié être l’organisateur des attentats du 11-Septembre.



Gordon DuffDes années de mensonge : les États-Unis reconnaissent ouvertement que Ben Laden est mort depuis longtemps.

par Gordon Duff, Veterans Today, le 5 décembre 2009

Ben Laden absent du rapport de McChrystal et du discours d’Obama: « La traque de ben Laden », une honte nationale.

Il y a des années que le commentateur conservateur, l’ancien Colonel de Marine Bob Pappas, explique que Ben Laden est mort à Tora Bora et que l’affirmation du Sénateur Kerry selon laquelle Ben Laden a pu fuir avec l’aide de Bush est un mensonge. Nous savons maintenant que Pappas voyait juste. Entendre la Secrétaire d’État Clinton lors de son passage au Pakistan parler de Ben Laden était terriblement embarrassant. Ben Laden est mort le 13 décembre 2001 et maintenant enfin, Obama, McChrystal, Cheney, et tous ceux qui ne sont pas complètement stupides finissent par avouer ce qu’ils savaient depuis des années.

Cependant, puisque nous avons perdu entre 200 et 300 hommes au sein de nos meilleures troupes d’opérations spéciales alors que nous savions Ben Laden mort, quelqu’un va-t-il pour autant passer derrière les barreaux ? Et vu que nous avons dépensé 200 millions de dollars pour ces « Special Ops » à la recherche d’un homme dont on savait qu’il était mort, qui donc ira en prison pour cela ? Bush, Rumsfeld et Cheney, pour des raisons que l’on sait maintenant d’ordre POLITIQUE, parlaient continuellement d’un homme qu’ils savaient décédé, mais qui ira en prison pour cela ? Pourquoi en 2004, des vidéos qui s’avérèrent contrefaites ont-elles été brandies comme des preuves issues du Renseignement pour faire basculer des élections [américaines] à l’issue incertaine ?  C’est un acte criminel, s’il en fut.
En 66 pages, le Général Stanley McChrystal ne mentionne pas une seule fois Oussama Ben Laden. Il n’y en a que pour « le Mollah Omar » à présent. Lors de son intervention à West Point, le Président Obama n’a jamais mentionné Oussama Ben Laden non plus. Pour le Colonel Pappas, c’est très clair : le vice-président Cheney « a laissé tomber » Ben Laden il y a longtemps. Ce dernier a été tué par des soldats américains il y a plusieurs années. 


L’Amérique sait qu’Oussama Ben Laden est mort le 13 décembre 2001. Après cette date, son nom a servi moins à unir l’Amérique qu’à la diviser, à piper les dés. Une fois le cas de Ben Laden réglé, nous aurions pu commencer la reconstruction d’une Nation légitime en Afghanistan, au lieu d’affronter une insurrection sans fin que nous avons nous-mêmes inventée.
Sans une politique intoxiquée par de fausses informations nous aurions pu apporter une solution diplomatique pour l’Afghanistan dès 2002, ce que nous nous refusons à faire encore aujourd’hui, et investir l’argent dans la reconstruction du pays. Cette dépense-là représente 5 cents sur un dollar, comparé à ce que nous dépensons dans une guerre contre un ennemi que nous avons nous-mêmes créé en exploitant son ignorance

Le mensonge concernant Ben Laden est un des actes les plus honteux jamais commis contre le peuple américain. Nous ne savons même pas s’il était vraiment notre ennemi. En tout cas, il n’a jamais été le personnage dépeint par Bush et Cheney. En fait, les familles Bush et Ben Laden ont toujours été proches, et cela, depuis des années.

Quel genre d’homme était Oussama Ben Laden ? L’allié des Américains contre la Russie, fils d’une riche famille saoudienne, il s’est rendu en Afghanistan pour aider les Afghans à défendre leur liberté. L’Amérique l’a alors célébré comme un héros. Les transcriptions des propos du véritable Ben Laden le montrent beaucoup plus modéré que nous le prétendons, fâché contre Israël et contre le gouvernement américain, mais n’affichant aucune colère envers les Américains et ne proférant aucune des menaces alléguées. Tout cela appartient au domaine public, pour qui souhaite s’informer.

Dans quelle mesure la tragédie de l’Amérique est-elle liée au destin de ces deux enfants de familles fortunées, longtemps liées par l’argent et l’amitié, les clans Bush et Ben Laden ?

L’un des deux fils est mort au milieu de montagnes éloignées de tout, l’autre vit dans une banlieue de Dallas espérant que personne ne soit envoyé pour venir le chercher. L’un est vétéran de combat, l’autre n’a jamais montré de courage si ce n’est depuis son confortable bureau sécurisé. L’Islam a pu voir en Ben Laden un grand leader. À présent on l’a pratiquement oublié.

Qu’a décidé l’Amérique à propos de Bush ?

Nous le savons : Ben Laden a toujours nié être impliqué dans les attentats du 11 Septembre pour lesquels en réalité il n’a jamais été inculpé. Non seulement quand il était encore en vie a-t-il nié y avoir participé, mais il l’a fait à quatre reprises, et en condamnant vigoureusement ceux qui ont perpétré ces attaques.

Cela est du ressort du domaine public, enfin public dans tous les pays sauf le nôtre. Au lieu de cela, nous avons fabriqué des films et payé des acteurs qui devaient ressembler plus ou moins à Ben Laden, lesquels acteurs ont contredit les déclarations connues de Ben Laden, jouant Ben Laden longtemps après sa mort.
Ces vidéos ont servi à justifier des budgets, des lois répressives, la torture et le vol pur et simple.
Pendant des années, nous avons reproché au gouvernement pakistanais de ne pas pourchasser un individu que tous savaient mort. Dès le 15 décembre 2001 au Pakistan, les journaux font état de sa mort. Comment pensez-vous que notre allié se soit senti alors qu’il se faisait continuellement tirer l’oreille après ses échecs répétés à capturer et à livrer quelqu’un qui n’existait plus ? 

Quel effet pensez-vous que cela a pu avoir sur la crédibilité de l’Amérique au Pakistan et dans tout le monde musulman ? Étions-nous vus comme des criminels, des menteurs ou simplement comme des imbéciles ? Qu’est-ce qui vaut mieux ?


Cela aussi est une trahison.

Dans quelle mesure la mort de Ben Laden, la défaite et l’annihilation de la capacité de nuisance d’Al-Qaïda influeront-elles sur les évaluations du Renseignement, partiellement basées sur l’activité de Ben Laden, mais aussi d’Al-Qaïda en Irak qui non seulement n’a jamais existé, mais que l’on savait par ailleurs parfaitement impossible ?

Combien d’ »experts du Pentagone » sont coupables de ces crimes, tous ces officiers retraités qui ont vendu leur honneur en nous envoyant en guerre pour ce que l’on sait maintenant être un très sale tour de politique intérieure, sans rapport avec la sécurité nationale ?
Je ne suis pas toujours d’accord sur tout avec le Colonel Pappas. Je crois que son engagement politique a parfois tendance à obscurcir son jugement. Cependant, si nous sommes d’accord en ce qui concerne Ben Laden, nous ne le sommes pas sur ce que cela signifie. D’après moi, envoyer des hommes se faire tuer au front en se basant sur un mensonge est une trahison.
Falsifier des renseignements militaires secrets et dépenser des milliards de dollars pour des opérations militaires inutiles est une abomination. Pensez-y: c’est pure folie que de donner ces milliards pour des contrats à ses amis du Parti républicain afin d’aller remplir les caisses de campagne, et tout cela à partir de renseignements falsifiés. Cela s’est fait pendant des années. 
Nous avons passé huit ans à poursuivre un mort, dépensant des milliards, envoyant des agents du FBI, de la C.I.A., des Forces spéciales de nageurs de combat de l’US Navy, des Unités de reconnaissance de la Navy, des Unités de Forces spéciales, dont beaucoup y ont laissé la vie, payant le prix d’une campagne politique visant à faire accepter l’explosion de la dette du pays, à enrichir une bande de copains du même bord et des profiteurs de guerre, et à faire applaudir une clique de fanfarons au Pentagone et leurs planqués de patrons à la Maison Blanche.

Combien de lois passées grâce à un mort ?
Combien de morts pour rechercher un mort ?
Combien de milliards dépensés à poursuivre un mort ?
Chaque fois que Bush, Cheney ou Rumsfeld se sont tenus devant des soldats et ont parlé de la traque du défunt Ben Laden, ce fut une honte, un déshonneur. Mentir aux hommes et aux femmes qui mettent leur vie en jeu n’est pas une plaisanterie.Qui donc va répondre aux familles qui ont perdu un proche à cause de ces calculs politiques et financiers cachés derrière le prétexte de la traque de Ben Laden ?

traduit par C.Doure pour ReOpenNews



Note ReOpenNews : Gordon Duff est un ancien soldat des Marines, et désormais principal éditorialste sur le site Veterans Today :http://www.veteranstoday.com

Source: http://www.reopen911.info 22 décembre, 2009

Url de cet article:
http://www.internationalnews.fr/article-les-veterans-us-ben-laden-est-mort-en-decembre-2001-59811062.htmlLire aussi:

Eric Laurent: « Ben Laden n’a jamais revendiqué les attentats » (31′ 30)The Death of bin Ladenism (New York Times 2002)

FOX News Report: Bin Laden Already Dead (dec 2001)

The Fake bin Laden Audio Tape

Benazir Bhutto says Osama is dead

Bhutto’s assassination: who gains? By f. Willam engdahl

Ambitions anglo-américaines derrière l’assassinat de bhutto

Pakistan: behind the assassination of benazir bhutto

The destabilization of pakistan, by michel chossudovsky

(http://whatreallyhappened.com/WRHARTICLES/osama_dead.php)

Telegraph, 12/28/2001

En anglais:



Lundi 2 Mai 2011


Commentaires

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

59.Posté par dims le 03/05/2011 09:34

Ces guerres sont effectivement là pour enrichir l’industrie de l’armement qui est d’ailleurs l’une des rares industrie qui soit florissante aux USA. Cependant, cet argent est celui du contribuable Americain et ces guerres sont legitimés par des mensonges. L’administration Bush et maintenant l’administration Obama sont responsables de trahison envers le peuple Americain. Les alliés (France, GB Allemagne..) ne sont pas en restes et devrais repondre de leurs actes devant des juges.
Nous sommes dans une epoque vraiment bizzare ou le mensonge devient justice et ou la verité est passible de mort.
Le prophète Mohamed avait predit que cela arriverait.
Cependant, même si Ben laden est mort il y a de cela dix ans, ces scènes de liesse pour fêter la mort de quelqu’un et même si il s’agit d’hitler m’ont choqué…

La morale nous appele à la retenue et cela n’est pas digne des gens qui ont pu s’adonner à ce genre de spectacle…

L’imperialisme sous couvert de democratie, voilà l’ennemie du monde entier et même des americains et des Europeens qui sont certainement les peuples plus manipulés de la planete.

Le jour viendra ou ces gens seront jugés pour ces trahisons. Cependant, je ne pense pas que je sois encore là pour y assister.

Le mahdi fera son travail de grand nettoyage, inchallah, c’est pour bientôt.

58.Posté par Fran6 B. le 03/05/2011 09:05

Excellent article qui finira de convaincre les endormis :) je fais tourner !

Pour le coup c’est là que l’on se rend compte que les médias valent toutes les armes nucléaires du monde.

57.Posté par soravardi le 03/05/2011 02:19

Quand les yankees ont arrêtés saddam hussein ,ils ne se sont pas gênés pour l’exiber devant les caméras du monde entier comme preuve de leur supériorité,aujourd’hui ils nous montre une photos complétement traffiquer de leur ennemis jurés et nous sommes censés les croires .Jusqu’ou iront-ils dans le mensonge ?Aprés cette fausse mort annoncée qu’est ce que ces psychopates de la maison blanche préparent comme autre plan diabolique.

http://les7duquebec.wordpress.com/2008/11/18/mission-impossible-attraper-le-defunt-bin-laden/

56.Posté par Intellecterroriste le 03/05/2011 01:56

@ Nizar MAURANGES

Lisez l’article du monde! « Un de ses femmes est morte pendant le raid »!

normal, il est « musulman », donc sans foi ni loi!

@ Ange, c’est un photomontage, basta!

D’ailleurs, merci au bonhomme qui a fait le montage photo du photo-montage de supprimer son « photoshop » à la mord-moi-l-noeud.

on peut AUSSI le faire avec GIMP, logiciel gratuit et LIBRE! Au moins aussi puissant que le logiciel propriétaire de chez AdobE

Amicalement

55.Posté par dedelasardine le 02/05/2011 23:55

cette show servirat pour les prochains attentats terroristes de part le monde cela sera plus plausible pour le citoyen lambda.et oui vengance la menace terrorriste est encore plus presente meme sans ben laden il fallait lui trouver une fin il ont ote pour cette solution.il devenait evident que ben laden pour la masse

54.Posté par Nizar MAURANGES le 02/05/2011 23:05

ça passe en boucle, « BEN LADEN s’est servi d’une femme comme bouclier humain pendant le raid » ou « Le commando n’a pas fait de prisonniers » ou « Le commando pouvait ramener Ben LADEN vivant »….Un vrai ramassis de mensonges, ils ne se rendent pas compte qu’ils se ridiculisent complètement. Le pire, c’est le ministre Turc qui félicite, Karzaï et pleins d’autres, on a l’impression que chacun se doit de féliciter Obama, autrement, ils auront droit à une réplique…genre bombardement.
Mais comment peuvent ils être dupes à ce point. Les soubrettes battent leur plein, c’est écoeurant!
Si toutes ces manifestations se faisaient pour arrêter la guerre contre la Libye, ça sera mieux, mais là, mutisme complet, on laisse et regarde faire par peur, de vrais lâches!

53.Posté par ange le 02/05/2011 22:20

« est fondée » . Il y a aussi peut-être des raisons de gros sous, de pouvoir etc Bienvenue dans le nouvel ordre mondial . Vous disparaissez quand c’est le mieux opportun pour redistribuer vos biens !

52.Posté par ange le 02/05/2011 22:17

Anita1945, alors pourquoi n’ont-ils pas pris de photo de BL mort ? Normalement, il est toujours d’usage de prendre des photos après la mort d’une personnalité quel que soit son état et même de tout mort dans toute enquête policière ou dans toute constatation légale . La famille n’ayant pas la preuve est fondé de refuser le décès et de demander la constatation en « disparition » au pire , volontaire ou non volontaire . A moins qu’il y ait des biens ou des prise de pouvoir dans des sociétés financières en cause ayant appartenu à cette personne si elle n’en a pas été dépossédée ?

51.Posté par ange le 02/05/2011 22:07

L’expression du visage est tellement identique sur les deux photos qu’on dirait une représentation de cire comme il s’en fait maintenant pour les célébrités . la barbe est redevenue à quelques poils grisonnantes alors qu’on nous avait montré une barbe bien noire sur une autre « intervention » du dit personnage . Peut-être a-t’il utilisé un « détachant « pour la barbe ou un shampooing spécifique par revenir au blanc ? Pour les commentaires de ce vétéran, hélas , il a bien raison : ces aventures guerrières ont ruiné l’Amérique tandis qu’elles enrichissaient des fortunes privées .

YEARS OF DECEIT: US OPENLY ACCEPTS BIN LADEN LONG DEAD

summary_noimg = 800; summary_img = 500; img_thumb_height = 250; img_thumb_width = 610; // »)!=-1){ s[i] = s[i].substring(s[i].indexOf(« > »)+1,s[i].length); } } strx = s.join(«  »); } chop = (chop =1) { imgtag = ‘‘; summ = summary_img; } var summary = imgtag + ‘

‘ + removeHtmlTag(div.innerHTML,summ) +’

‘; div.innerHTML = summary; } //]]>

Gordon DuffVeterans Today

osama_bin_laden_dead0001_1

Bin laden never mentioned in
Mcchrystal report or Obama speech
« Hunt for bin laden” a national shame

Conservative commentator, former Marine Colonel Bob Pappas has been saying for years that bin Laden died at Tora Bora and that Senator Kerry’s claim that bin Laden escaped with Bush help was a lie. Now we know that Pappas was correct. The embarrassment of having Secretary of State Clinton talk about bin Laden in Pakistan was horrific. He has been dead since December 13, 2001 and now, finally, everyone, Obama, McChrystal, Cheney, everyone who isn’t nuts is finally saying what they have known for years.
However, since we lost a couple of hundred of our top special operations forces hunting for bin Laden after we knew he was dead, is someone going to answer for this with some jail time? Since we spent 200 million dollars on “special ops” looking for someone we knew was dead, who is going to jail for that? Since Bush, Rumsfeld and Cheney continually talked about a man they knew was dead, now known to be for reasons of POLITICAL nature, who is going to jail for that? Why were tapes brought out, now known to be forged, as legitimate intelligence to sway the disputed 2004 election in the US? This is a criminal act if there ever was one.
In 66 pages, General Stanley McChrystal never mentions Osama bin Laden. Everything is “Mullah Omar”now. In his talk at West Point, President Obama never mentioned Osama bin Laden. Col. Pappas makes it clear, Vice President Cheney let it “out of the bag” long ago. Bin Laden was killed by American troops many many years ago.
America knew Osama bin Laden died December 13, 2001. After that, his use was hardly one to unite America but rather one to divide, scam and play games. With bin Laden gone, we could have started legitimate nation building in Afghanistan instead of the eternal insurgency that we invented ourselves.
Without our ill informed policies, we could have had a brought diplomatic solution in 2002 in Afghanistan, the one we are ignoring now, and spent money rebuilding the country, 5 cents on the dollar compared to what we are spending fighting a war against an enemy we ourselves recruited thru ignorance.
The bin Laden scam is one of the most shameful acts ever perpetrated against the American people. We don’t even know if he really was an enemy, certainly he was never the person that Bush and Cheney said. In fact, the Bush and bin Laden families were always close friends and had been for many years.
What kind of man was Osama bin Laden? This one time American ally against Russia, son of a wealthy Saudi family, went to Afghanistan to help them fight for their freedom. America saw him as a great hero then. Transcripts of the real bin Laden show him to be much more moderate than we claim, angry at Israel and the US government but showing no anger toward Americans and never making the kind of theats claimed. All of this is public record for any with the will to learn.
How much of America’s tragedy is tied with these two children of the rich, children of families long joined thru money and friendship, the Bush and bin Laden clans.
One son died in remote mountains, another lives in a Dallas suburb hoping nobody is sent after him. One is a combat veteran, one never took a strong stand unless done from safety and comfort. Islam once saw bin Laden as a great leader. Now he is mostly forgotten.
What has America decided about Bush?
We know this: Bin Laden always denied any ties to 9/11 and, in fact, has never been charged in relation to 9/11. He not only denied involvement, but had done so, while alive, 4 times and had vigorously condemned those who were involved in the attack.
This is on the public record, public in every free country except ours. We, instead, showed films made by paid actors, made up to look somewhat similar to bin Laden, actors who contradicted bin Ladens very public statements, actors pretending to be bin Laden long after bin Laden’s death.
These were done to help justify spending, repressive laws, torture and simple thievery.
For years, we attacked the government of Pakistan for not hunting down someone everyone knew was dead. Bin Laden’s death hit the newspapers in Pakistan on December 15, 2001. How do you think our ally felt when they were continually berated for failing to hunt down and turn over someone who didn’t exist?
What do you think this did for American credibility in Pakistan and thru the Islamic world? Were we seen as criminals, liars or simply fools? Which one is best?
This is also treason.
How does the death of bin Laden and the defeat and dismemberment of Al Qaeda impact the intelligence assessments, partially based on, not only bin Laden but Al Qaeda activity in Iraq that,not only never happened but was now known to have been unable to happen?
How many “Pentagon Pundits,” the retired officers who sold their honor to send us to war for what is now known to be domestic political dirty tricks and not national security are culpable in these crimes?
I don’t always agree with Col. Pappas on things. I believe his politics overrule his judgement at times. However, we totally agree on bin Laden, simply disagree with what it means. To me lying and sending men to their deaths based on lies is treason.
Falsifying military intelligence and spending billions on unnecessary military operations for political reasons is an abomination. Consider this, giving billions in contracts to GOP friends who fill campaign coffers, and doing so based on falsified intelligence is insane. This was done for years.
We spent 8 years chasing a dead man, spending billions, sending FBI agents, the CIA, Navy Seals, Marine Force Recon, Special Forces, many to their deaths, as part of a political campaign to justify running American into debt, enriching a pack of political cronies and war profiteers and to puff up a pack of Pentagon peacocks and their White house draft dodging bosses.
How many laws were pushed thru because of a dead man?
How many hundreds were tortured to find a dead man?
How many hundreds died looking for a dead man?
How many billions were spent looking for a dead man?
Every time Bush, Cheney and Rumsfeld stood before troops and talked about hunting down the dead bin Laden, it was a dishonor. Lying to men and women who put their lives on the line is not a joke.
Who is going to answer to the families of those who died for the politics and profit tied to the Hunt for Bin Laden?

___________________________________________________________________________________
Veterans Today Senior Editor Gordon Duff is a Marine combat veteran and regular contributor on political and social issues.

Probe into ‘Bin Laden death’ leakhttp://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/5374160.stm« President Jacques Chirac has ordered an inquiry into the leak of a French secret service memo claiming that Osama Bin Laden had died. »
Benazir Bhutto Confirms that Osama Bin Laden is Dead (Video)http://video.google.com/videoplay?docid=8120236576648647371« In an interview only months before her death, Bhutto, possibly unintentionally, admitted that Bin Laden had been killed. She refers to someone as « the man who killed Osama Bin Laden »"
Bin Laden may be dead, but living on through old sound biteshttp://www.worldtribune.com/worldtribune/WTARC/2008/me_terror_02_11.asp« U.S. intelligence agencies are beginning to suspect that Al Qaida leader Osama Bin Laden is dead after all, despite a recent audio tape exhorting Al Qaida terrorists in Iraq. »


Israeli intelligence: Bin Laden is dead, heir has been chosenhttp://www.worldtribune.com/worldtribune/WTARC/2002/me_terrorism_10_16.html« Osama Bin Laden appears to be dead but his colleagues have decided that Al Qaida and its insurgency campaign against the United States will continue, Israeli intelligence sources said. »
Osama bin Laden: A dead nemesis perpetuated by the US governmenthttp://whatreallyhappened.com/WRHARTICLES/osama_dead.html« Osama bin Laden is dead. The news first came from sources in Afghanistan and Pakistan almost six months ago: the fugitive died in December [2001] and was buried in the mountains of southeast Afghanistan. Pakistan’s president, Pervez Musharraf, echoed the information. The remnants of Osama’s gang, however, have mostly stayed silent, either to keep Osama’s ghost alive or because they have no means of communication. »
If bin Laden was dead, Would the U.S. admit it? http://www.welfarestate.com/binladen/funeral/
Report: Bin Laden Already Deadhttp://www.foxnews.com/story/0,2933,41576,00.html« Usama bin Laden has died a peaceful death due to an untreated lung complication, the Pakistan Observer reported, citing a Taliban leader who allegedly attended the funeral of the Al Qaeda leader. »

___________________________________________________________________________________
URL: http://www.a-w-i-p.com/index.php/2010/11/03/years-of-deceit-us-openly-accepts-bin-la

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT