• Accueil
  • > Recherche : ile secrete americaine

10 décembre 2017

¤ Young leaders, un article du nouvel economiste

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 36

Source : https://www.lenouveleconomiste.fr/young-leaders-fondation-euris-ihedn-61964/

Fabriques d’élites – III

Young leaders, fondation Euris, IHEDN

Les élites se forgent aussi hors des fabriques conventionnelles des grandes écoles

Young leaders, fondation Euris, IHEDN

Par Patrick Arnoux

Les réseaux, ce n’est pas nouveau, sont devenus des marches essentielles pour gravir l’échelle de la réussite. Les liens tissés entre ses membres, l’entre-aide, ce sentiment d’appartenir à un monde aux valeurs partagées, font figure d’atouts de plus en plus décisifs dans cet univers humain mondialisé et parfois déshumanisé. La “coagulation” se transforme parfois en amitié, parfois en gage de futures opportunités. Ce vieux concept quelque peu usé – les “relations” – prend des allures de modernité quand il s’agit d’évoluer sur des parcours si peu balisés. Les contacts capitalisés dans les jeunes années se révèlent alors de précieux auxiliaires de navigation. Dans des genres particulièrement différents, c’est l’esprit de ces trois “réseaux” choisis parmi bien d’autres. Ils ont le mérite justement de miser sur la méritocratie, choisissant les meilleurs pour les rendre encore meilleurs. Comme le font depuis 1981 les young leaders de la FrenchAmerican, et depuis 2000 la Fondation Euris et l’IHEDN (Institut des hautes études de Défense nationale).

L’accélérateur des young leaders

Quel est donc le point commun partagé par Alain Juppé, Jérôme Clément, Emmanuel Macron, Édouard Philippe, Emmanuel Chain, Laurent Joffrin, Henri de Castries, Frédéric Mazzella, Mathieu Pigasse, Alexandre Bompard, Pierre Kosciusko-Morizet, Alexandre de Juniac, François Henrot, ou Cedric Villani, François Hollande, Jean-Marie Colombani ? Avoir communié, à un moment de leur jeune destinée, aux valeurs de l’amitié franco-américaine par la grâce de deux courts séminaires d’une semaine, l’un dans l’Hexagone et l’autre outre-Atlantique, qui ont consacré leur talent de Young Leaders.

Il faisait bien froid dans les relations entre les deux pays quand en 1981, la French-American Foundation décide de les réchauffer quelque peu, sur le long terme, en semant dans quelques beaux esprits bien choisis les graines d’une entente épanouie. Ce travail d’influence de fond sur les élites porte en anglais un joli nom, celui de “soft power”. Nicolas Dupont-Aignan, Najat Vallau-Belkacem, Sylvie Kauffmann, Alain Minc, Arnaud Montebourg, Aquilino Morelle, Pierre Moscovici, Yves de Kerdrel, Nathalie Kosciusko-Morizet, Anne Lauvergeon en ont également bénéficié. Et si l’on en croit les trajectoires professionnelles de ces ex-trenta déjà équipés de leadership, les jurys successifs n’ont pas trop mal choisi !

Cette confrérie n’est pas secrète, mais plutôt discrète voire confidentielle. Il est vrai que ses avantages ne sont distillés qu’à une micro-cohorte de talents prometteurs. Une dizaine. Avec un parti pris d’élitisme assumé, puisque légitimé par la méritocratie. Le professeur de sociologie Ezra Suleiman, fin connaisseur des élites françaises et surtout parrain de la première promotion, explique dans son livre ‘Schizophrénies françaises’ sa mission : “trouver les personnes qui feraient l’opinion et seraient les dirigeants de leurs sociétés respectives”. “Le fait qu’un nombre limité de personnes bardées de diplômes puisse être sélectionné satisfait au plus haut point l’esprit de compétition de l’élite française”, dit-il.

“Le fait qu’un nombre limité de personnes bardées de diplômes puisse être sélectionné satisfait au plus haut point l’esprit de compétition de l’élite française”

Le ciment qui réunit ses membres tient essentiellement aux débats animant ces intenses sessions d’une semaine, durant le programme de deux ans, l’un aux États-Unis, l’autre en France. Afin de resserrer certes les liens de l’entente franco-américaine, surtout lorsque les tensions transatlantiques les bousculent ! Mais ce sont en fait les liens qu’ils réussissent à tisser entre eux qui seront beaucoup plus décisifs pour leur avenir professionnel.

Le secret de fabrication de ces séminaires tient aux frottements fructueux d’esprits forts différents, ajoutés aux rencontres aux plus hauts niveaux avec les grands décideurs américains, grâce à quelques plongées au cœur des réacteurs – cette année dans la Silicon Valley et le centre de commandement de l’OTAN. D’où l’importance du casting, particulièrement soigné, et stimulé auprès d’un jury de 15 membres par une cohorte de flatteuses recommandations. Le filtre a ensuite des allures d’entonnoir fatal. Si chaque année, près de 200 candidats font parvenir leur dossier, une centaine de postulants seulement sont retenus pour un examen approfondi, parmi lesquels survivront une dizaine de young leaders.

Une vidéo de 2 minutes cernant les motivations est depuis cette année l’élément clé du dossier. En anglais of course. Comme l’explique Christophe Labarde, directeur général de la French-American Foundation, ex-responsable de l’association des diplômés d’HEC, en insistant sur l’aspect stratégique de cette organisation, le sourcing des talents puis le mélange de leur diversité. “Il nous faut des gens très différents parmi les 30/40 qui ont déjà fait leurs preuves.” Cette année, ni journaliste, ni politique. Mais un brillant essayiste, Gaspard Koenig, un chirurgien, une éditrice…

Cet atelier à élites ne vit pas de subsides américains, contrairement à la rumeur. “J’adorerais que nous soyons financés par la CIA comme le prétendent certains ! Mais nos cotisants, pour un budget de 1,5 million d’euros, sont en réalité des entreprises comme Alix, Airbus, Sodexo et une quarantaine d’autres, ainsi que quelques contributeurs particuliers” précise Christophe Labarde.
Tandis que son président Arnaud de Puyfontaine précisait devant un parterre de beautiful people réuni pour le gala de la fondation au Trianon, le 27 novembre. “C’est une structure apolitique qui assume cependant totalement son côté reproduction des élites.”

La catapulte de la Fondation Euris

C’est une belle façon de transmettre et restituer, à l’américaine. Jean-Charles Naouri, au début des années 2000, a voulu casser le déterminisme du milieu social, et surtout redynamiser, à sa mesure, l’ascenseur du même nom. Celui qui fait justement figure de fatalité pour empêcher les plus brillants élèves des quartiers les plus pauvres et des familles les plus modestes de se hisser au niveau des grandes écoles les plus prestigieuses – l’X, l’ENA, HEC.

“Jean-Charles Naouri, au début des années 2000, a voulu casser le déterminisme du milieu social, et surtout redynamiser, à sa mesure, l’ascenseur du même nom”

Question de ressources financières bien évidemment, mais aussi d’imaginaire. Avec cette sorte d’autocensure qui empêche de rêver aux plus belles formations. Et donc de participer aux joyeux festins des élites. Question de préjugés, de modèle, de milieu et donc de conditionnement social. Ce sont justement ces ambitions bridées que Jean-Charles Naouri a voulu stimuler, en les subventionnant certes, mais en les entourant aussi d’un coaching rassurant. Restait à détecter ces brillants esprits qui sans cette aide n’auraient jamais pu envisager de longues études supérieures.

Au départ est donc la sélection, souvent tamisée par les proviseurs et recteurs, des meilleurs bacheliers des ZEP (zones d’éducation prioritaire).

La mention très bien est certes indispensable mais pas suffisant, compte tenu de sa formidable dévaluation en 15 ans – 5 000 en 2000, mais 35 000 en 2017 – à l’heure où l’on peut décrocher un 21 sur 20 au bac. La mention doit donc être précédée d’un historique d’excellentes notes depuis la seconde, comme de notations démontrant de bonnes dispositions pour des études longues. Le postulant, une fois prouvé qu’il est méritant, doit formuler un projet d’études ambitieux. De ceux qui sans une aide financière seraient totalement irréalisables. D’ailleurs, une assistante sociale aide parfois à mieux cerner la réalité économique de la famille. Ils ne le savent pas encore, mais ce sont de hauts potentiels bridés par des contingences matérielles. Entre autres.

Sur les 600 dossiers transmis par les recteurs et proviseurs, une centaine seront retenus pour un entretien devant un jury. Ce dernier choisira finalement 20 élèves qui recevront jusqu’à 5 000 euros durant deux années. Mais ils seront également accompagnés par un tuteur – soit un ancien boursier, un membre d’une association – afin de les coacher dans ces univers totalement nouveaux que sont les classes prépa, les facs de droit ou de médecine. Notamment pour s’adapter aux trois premiers mois si difficiles.

Ancien proviseur du Lycée Romain-Rolland de Goussainville, Sara Briolin veille avec une exigence pointilleuse mais bienveillante à la mise en œuvre opérationnelle de ce mécénat éducatif.

Dans la Sorbonne archicomble, un beau jour d’octobre 2002, Jean-Charles Naouri, futur patron-actionnaire du groupe Casino, en détaillait l’esprit : “… Excellence, mérite, ambition : ces qualités nous renvoient aux valeurs qui nous rassemblent ici autour de la Fondation Euris. Ce sont celles de l’École Républicaine : le travail, le mérite, l’égalité des chances pour tous les enfants, quelles que soient leur origine, leur religion, leur condition sociale…” Quinze ans plus tard, 580 lauréats-boursiers peuvent se féliciter de la générosité de cette bonne fée : 45 % ont pu faire une prépa, 35 % sont allés à l’université, 10 % à Sciences Po et 10 % dans d’autres écoles ou instituts supérieurs. L’association d’anciens leur permet de mutualiser leurs expériences, cultiver l’esprit de corps et surtout faire, à leur tour, la courte échelle à de jeunes camarades en mal de tuyaux.

“580 lauréats-boursiers peuvent se féliciter de la générosité de cette bonne fée : 45 % ont pu faire une prépa, 35 % sont allés à l’université, 10 % à Sciences Po et 10 % dans d’autres écoles ou instituts supérieurs”

Chaque année, une grande cérémonie rituelle fait monter sur l’estrade d’un lieu chic ces deux dizaines de futurs cracks. Sous la présidence du parrain de la promotion comme Roger Fauroux, Bernard Pivot, Luc Ferry, Francis Mer, Georges Charpak, Alain Minc, Édouard Brézin ou encore Jorge Semprun.

Il faut avoir vu la gratitude timide autant qu’émue de ces jeunes “méritocrates” lors des remises solennelles des bourses qui les distinguent, entourés de leurs familles si fières, pour réaliser à quel point, actuellement, l’élitisme peut s’alimenter de la diversité.

Un booster nommé IHEDN

L’adresse est bien connue des initiés. Place Joffre, à l’école militaire, un institut fabrique à longueur d’année le rayonnement du soft power à la française sur la chose militaire, ses enjeux, ses problématiques. Une doctrine emballée de solides leçons de chose, non pas semée à tous vents mais réservée en exclusivité à quelques beaux esprits choisis. Les auditeurs sont des acteurs de premier rang du public et du privé.

L’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) est en fait un creuset réunissant des responsables de haut niveau appartenant à la fonction publique civile et militaire ainsi qu’à différentes catégories socioprofessionnelles du privé, comme Charles Begbeider et François Pechenard cette année. Imitant en cela François Fillon, quelques journalistes, dirigeants et députés. Tous communient aux problématiques des grandes questions internationales.

Fondé par l’Amiral Castex en 1936, au départ pour former les hauts fonctionnaires à potentiel, ce programme a été réformé au sortir de la guerre, en 1948, lorsque s’est manifesté le besoin d’un grand brassage des élites, à sensibiliser sur les réels enjeux de la défense.

Le secret de fabrication de ce centre de perfectionnement tient essentiellement au croisement d’intelligences et de cultures particulièrement diverses : les bénéficiaires – de 35 à 55 ans – sont en effet à 30 % des militaires de hauts rangs, 30 % des hauts fonctionnaires au potentiel affirmé, 20 % des dirigeants d’entreprises de défense, le reste des participants étant composé d’hommes politiques, de diplomates ou de journalistes. Tous possèdent à la fois une forte personnalité et une forte expertise, mais leur parcours, leur culture, leur situation et leur bagage sont si différents que les frottements sont des plus fructueux lors des échanges. Ou détonnant. Mais dans tous les cas, cela fabrique du lien. Et tisse donc entre ces élites de bien des horizons des relations à utiliser avec plus ou moins de modération durant la carrière.

“Les bénéficiaires – de 35 à 55 ans – sont à 30 % des militaires de hauts rangs, 30 % des hauts fonctionnaires au potentiel affirmé, 20 % des dirigeants d’entreprises de défense, le reste des participants étant composé d’hommes politiques, de diplomates ou de journalistes”

Le rythme des études est suffisamment gourmand pour l’agenda de ces responsables surbookés – une journée et demie par semaine, soit au total une soixantaine de jours consacrés aux problématiques militaires – pour dissuader les motivations flageolantes. L’exigence est d’ailleurs impitoyable côté assiduité, comme pourrait en témoigner ce député évincé pour n’avoir pas participé aux travaux imposés. Sans oublier un voyage, à la dur, auprès des troupes en mission. Moments de vérité et de réalités. Ah, le bonheur de coucher sous la tente à Djibouti avant de partager l’ordinaire des forces spéciales en déplacement.

Les méthodes pédagogiques sont donc particulièrement pragmatiques, les conférences-débats de 45 minutes à l’école militaire alternent avec des visites de sites représentant la moitié du temps passé. Et des travaux en comité ponctués d’exercices de mise en situation et la rédaction en commun de “note de position”. “On essaye d’être des agitateurs d’idée” explique le professeur Jean-Jacques Roche, expert formation, études et recherche auprès du directeur de l’IHEDN. Cet institut – 92 personnes et 10 millions de budget – propose par ailleurs un impressionnant catalogue de formations et sessions à destination de publics ciblés (grandes écoles, intelligence économique, gestion de crise, chaires, MBA, séminaires, etc.)

À l’issue des travaux, le suivi de chaque “élève” est testé grâce à trois QCM qui ont valu à un politique dont, par charité, nous tairons le nom, la flatteuse note de 6/20. Sans conséquence réelle, car cette formation n’est pas couronnée par un diplôme.
Au fil des ans s’est construite une communauté aux allures de réseau. 10 000 anciens fédérés par 43 associations diverses.

Sans oublier…

Il existe bien d’autres réseaux, associations, fondations jouant un rôle clé dans le développement et le rayonnement des élites. Un think tank militant pour la diversité comme le Club XXIe siècle créé en 2004 pour offrir à la société française “une vision positive de la diversité, de l’égalité des chances et de la méritocratie républicaine” en est un, comme pourrait en témoigner Fleur Pellerin qui fut aussi “young leader”. La chambre de commerce franco-russe, le think tank Terra Nova ou la fondation Jean Jaurès, des lieux de débats et de maturation des idées, sont aussi parfois et parmi bien d’autres, des marchepieds vers de plus hautes responsabilités. Pour peu que l’on s’y fasse remarquer.

11 février 2017

• Guerres impérialistes: Irak, Libye, Syrie de G.I Joe à Daesh dans la logique criminelle de la société du spectacle…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 58

tmp_19069-images592182323 Une choseà garder toujours présent à l’esprit quand on lit un article comme celui traduit ci-dessous ou toute autre information au sujet de l’armée mercenaire djihadiste des services de l’empire: pour un nouvel ordre mondial surgissant du chaos (Ordo ab Chao), rien de tel que la guerre perpétuelle savamment entretenue.

Source Résistance 71 : https://resistance71.wordpress.com/2017/02/11/guerres-imperialistes-irak-libye-syrie-de-g-i-joe-a-daesh-dans-la-logique-criminelle-de-la-societe-du-spectacle/

La politique de Trump continue d’alimenter à dessein le terrorisme

Tony Cartalucci

8 février 2017

url de l’article original:

http://landdestroyer.blogspot.jp/2017/02/trump-policy-continues-purposefully.html#more

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Dans le dessin animé télévisé de G.I Joe, il importe peu comment et combien les héros ont torché les méchants de l’organisation Cobra la semaine précédente, ils reviendront avec toujours plus d’hommes, d’armes et de véhicules. Aucune explication n’est jamais donnée sur le comment Cobra possède ces vastes ressources ni d’où tout cela provient et en fait aucune explication n’est nécessaire… parce que c’est un dessin animé pour enfants.

Pourtant, un scenario très similiare se déroule dans la réalité et un narratif tout aussi puéril est donné au public à gober afin de cacher d’où les méchants tirent leurs vaste ressources. Aussi, à l’encontre d’un dessin animé pour enfants, ici, une explication véritable est demandée et nécessaire.

La menace du “terrorisme” ou des “islamistes radicaux” comme les politiciens américains et les médias s’en réfèrent, sont devenus dans la vraie vie, tout aussi “dessin animé” que n’est l’organisation Cobra dans la fiction.

Des organisations comme Al Qaïda (AQ) et l’auto-proclamé “État Islamique” (EI) semblent avoir des réserves absolument inépuisables d’argent, d’hommes, de matériel, d’armes et même de véhicules. Ils semblent être capables de transiter au travers des frontières nationales, des mers avec ses combattants, son soutien logistique lourd et ses ressources financières qu’elles ont en quantité industrielle et qui confondraenit d’envie les forces militaires mondiales les plus compétentes.

Ces organisations terroristes, épousant l’idéologie wahabbite émanant des états du Golfe Persique que sont l’Arabie Saoudite, le Qatar et les Emirats Arabes Unis, mènent la guerre simultanément en Irak, en Syrie, au Yémen, en Libye, tout en menant des opérations terroristes mondialement de l’Amérique du Nord à l’Europe en passant par l’Eurasie et l’Extrême-orient.

Ils combattent les forces collectives de la Syrie, de l’Irak, de l’Iran, de la Russie et du Hezbollah libanais.

Très peu de nations sur terre possèdent les ressources politiques, militaires et financières requises pour créer et maintenir une telle force combattante, et encore moins possèdent la motivation de le faire.

Une interdiction de voyager qui ne s’adresse même pas aux symptômes de l’affaire

Le décret du président américain Donald Trump interdisant l’entrée sur le territoire des Etats-Unis aux ressortissants des pays comme la Syrie, le Soudan, l’Iran, l’Irak, le Yémen, la Libye et la Somalie fut proclamé afin de protéger le peuple américain de ce que le décret affirme être “des attaques terroristes par des citoyens étrangers admis sur le territoire des Etats-Unis.”

Le décret fait spécifiquement référence à l’attaque terroriste du 11 septembre 2001 à New York et à Washington qui tua près de 3000 personnes.

Quoi qu’il en soit, l’interdiction omet en fait toutes les nations d’où sont venus les supposés pirates de l’air en ce 11 septembre 2001: 15 des 19 pirates venaient d’Arabie Saoudite, 2 des Emirats Arabes Unis, 1 d’Egypte et 1 du Liban.

L’attaque du Louvre en France expose l’impotence de l’interdiction de voyager aux Etats-Unis

Des détails récents concernant l’attaque du Louvre en France ont montré que le suspect maintenant identifié comme Abdallah Reda Refai El Hamahmy, est né en Egypte, pas sur la liste du président Trump, qu’il a voyagé par les EAU pour aller en France, pas sur la liste de Trump, et où il a travaillé deux ans comme avocat. Il avait aussi voyagé précédemment en Arabie Saoudite, pas non plus sur la liste, où sa femme et son enfant résident toujours (NdT: tiens, tiens… comme si le mec avait été “radicalisé” en Arabie, par les services saoudiens, commandité sans avoir eu peut-être trop le choix, sa famille demeurant en “otage”… une hypothèse comme une autre…)

Malgré qu’aucun des pays où a voyagé ou résidé le suspect de l’attaque du Louvre ne soit sur la liste du président Trump, celui-ci s’exclamait dans un message posté sur la plateforme Twitter:

Un nouveau terroriste radical musulman a attaqué le Louvre à Paris. Les touristes ont été coincés. France est encore sur le fil du rasoir. AIE DU BON SENS AMERIQUE.

Pourtant, par son “du bon sens” on assume que le président Trump veut dire que les Etats-Unis devraient acquiescer à son décret d’interdiction de voyager vers les USA. Pourtant cette interdiction n’aurait aucunement empêché Abdallah Reda Refai El Hamahmy d’entrer sur le territoire national, d’y trouver un couteau et d’y attaquer toute cible de son choix.

Il doit aussi être noté que les pirates de l’air du 11 septembre en provenance d’Egypte et du Liban, ainsi que le suspect de l’attaque du Louvre, sont tous membres ou furent inspirés par des organisations terroristes financées et politiquement soutenues par l’Arabie Saoudite et ses voisins wahhabites.

En fait, les groupes d’où sont tirés ces terroristes incluent les Frères Musulmans, organisation qui donna naissance à Al Qaïda et un groupe défendu par des intériets politiques américains et européens d’états tentant de démanteler leurs réseaux sous des excuses variées de “liberté d’expression” et de “démocratie”.

En ce sens, les Etats-Unis et l’Europe ne font pas qu’échouer à combattre le terrorisme, mais ils l’entretiennent, l’aident et l’encouragent.

Pourtant, les supporteurs du président Trump maintiennent que la liste incluse dans le décret provient originellement de l’administration Obama et que l’Arabie Saoudite y sera “peut-être” ajoutée plus tard. Des évènements récents suggèrent le contraire.

Des actions valent mieux que des mots

En plus d’avoir omis l’Arabie Saoudite de la liste des nations incluses dans son décret d’interdiction de territoire, le président Trump enverrait le navire de guerre USS Cole au larges des côtes du Yémen afin de fournir une sécurité aux navires saoudiens dans la zone.

Les bateaux de guerre saoudiens ont été ciblés dans la guerre totale que Ryadh mène contre son voisin du Yémen. Le USS Cole est bien sûr le vaisseau qui fut attaqué par AQ en 2000 alors qu’il mouillait à Aden au Yémen. Dix-sept marins américains furent tués. Il est improbable qu’un seul vaisseau américain puisse “protéger” les navires saoudiens, mais cela pourrait bien augmenter la possibilité que les forces yéménites touchent par inadvertance la navire américain dans une tentative de se défendre contre les attaques saoudiennes.

La progression logique des évènements après un tel fait sur un navire américain par les Yéménites serait une implication plus grande des forces américaines dans le conflit au Yémen, du côté de l’Arabie Saoudite, la nation qui “pourrait être ajoutée” à l’interdiction de territoire US “plus tard”…

D’où le terrorisme provient vraiment

Il est très clair que les organisations terroristes, incluant Al Qaïda et l’EIIL/Daesh, citées par Trump comme prétexte de son récent décret, sont des créations et des perpétuations d’une collusion américano-saoudienne. Ils ont créé conjointement une force globale mercenaire qui peut combattre là où leurs forces régulières ne le peuvent pas, utilisant des tactiques et des méthodes à une échelle que même leurs forces commandos secrètes ne pourraient pas ni jamais réaliser.

Et tandis qu’il ne pourrait pas être plus clair que ces organisations terroristes tirent de l’Arabie Saoudite, du Qatar et des Emirats Arabes Unis, la somme de leurs ressources politiques, militaires et financières, le président Trump, malgré sa promesse de lutter contre ce terrorisme et de le battre s’est assuré de protéger cette même source de leur pouvoir.

Ce faisant, Trump assure qu’Al Qaïda et l’EIIL/Daesh, à l’instar de la fictive organisation Cobra, réapparaissent chaque semaine qui passe avec toujours plus d’hommes, d’armes et de véhicules et ce nonobstant la branlée qu’ils ont pris la semaine d’avant.

10 mai 2014

¤ Les crimes contre l’humanité de la CIA, les escadrons de la mort de la CIA…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 4 : 06

Source : http://resistance71.wordpress.com/2014/05/09/ingerence-occidentale-en-ukraine-des-escadrons-de-la-mort-de-la-cia-dans-lest-du-pays/

Ce que les USA ont fait des dizaines de fois, ils peuvent toujours le refaire des dizaines de fois…“Pour la première fois, des officiels américains ont reconnu qu’en 1965, ils ont établi des listes très fournies des opérateurs et sympathisants communistes, depuis les plus hauts échelons de la société, jusque dans les villages les plus reculés. Plus de 5000 noms furent donnés à l’armée indonésienne et les Américains par la suite cochaient les noms de ceux qui avaient été éliminés ou capturés” (Spartanburg, South Carolina Herald-Journal du 19 Mai 1990).

Ingérence occidentale en Ukraine: Des escadrons de la mort de la CIA dans l’Est du pays…

Des activistes de l’Est de l’Ukraine sonnent l’alarme sur des escadrons de la mort de la CIA opérant en Ukraine

La CIA a renversé les mouvements politiques inacceptables à l’élite financière et politique des Etats-Unis

Kurt Nimmo 8 Mai 2014 url de l’article original:

http://www.infowars.com/activists-in-eastern-ukraine-sound-alarm-on-cia-led-death-squads/print/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

(…)

“Kiev doit non seulement faire face à la résistance d’une milice bornée, mais aussi au manque de volonté de l’armée de conduire de vastes opérations. Les soldats n’ont pas assez d’équipmement et de logistique, de véhicules ou de carburant,” stipule un rapport posté sur un site internet d’un des états de l’Est. “Ainsi, le gouvernement compte en grande partie sur la nouvellement créée Garde Nationale et le Secteur Droit militant.” La Garde Nationale et le Pravy Sektor sont directement impliqués avec des mercenaires (NdT: Il a été rapporté que des mercenaires d’Academi/Greystone, ex-Blackwater, sont en Ukraine depuis février/mars… arrivés par avion à Kiev juste après le coup d’état). Ceux-ci incluent la firme américaine ex-Blackwater, Greystone et “30 groupes de sabotage militaire étrangers composés de 4 à 6 personnes, provenant d’Allemagne, de Pologne, des Etats-Unis et de Georgie.”

Un autre site de langue russe, 57.mid, publie un rapport d’Ukraine clâmant que la CIA fait équipe avec le Secteur Droit “afin de maximiser le nombre de pertes parmi la population civile afin de faire oublier le massacre du 2 Mai à la maison des syncicats d’Odessa qui a tué au moins 46 personnes et pour terroriser la population russophone des régions d’Odessa, de Mykolayiv et de Kherson.”

Si ces rapports s’avèrent corrects, il y aura sûrement une vague de terreur et de représailles sanglantes avant le vote du referendum. Les gangs fascistes, galvanisés de haine ethnique et raciale et de mythes nationalistes, se sont liés avec des impératifs néolibéraux dirigés avec une précision redoutable par la CIA ; ceci résultera en une nouvelle crise, potentiellement qui verra finalement une Russie reluctante à intervenir en Ukraine. (more…)

9 avril 2014

¤ La Résistance à la NSA s’organise… et les USA menacent l’Europe de sanctions à l’OMC !!!

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 40

Sources : http://www.01net.com/editorial/614870/un-cable-anti-nsa-entre-le-bresil-et-leurope/

http://rt.com/news/us-europe-nsa-snowden-549/

http://www.europarl.europa.eu/news/fr/news-room/content/20140307IPR38203/html/NSA-mettre-fin-%C3%A0-la-surveillance-massive-ou-faire-face-aux-cons%C3%A9quences

http://www.chaos-controle.com/archives/2014/02/19/29256694.html

Un câble anti-NSA entre le Brésil et l’Europe

La présidente Dilma Rousseff vient de signer un accord de coopération avec l’Union Européenne. Il comprend notamment la mise en place d’un câble sous-marin direct de communications contournant les écoutes américaines.

01net.
le 25/02/14 à 19h55
¤ La Résistance à la NSA s'organise... et les USA menacent l'Europe de sanctions à l'OMC !!! dans Complots prouvés dot
dot dans Outils/Bon à savoir
dot dans Perso/Archives
200.844754 dans Politique/Societe

© GEORGES GOBET / AFP
Le président de la Commission Européenne José Manuel Barroso, la président du Brésil Dilma Rousseff et le président du conseil Herman Van Rompuy.
dot
Enfin une mesure concrète à la suite du scandale Prism pour déjouer les programmes d’écoutes de la NSA. Un câble sous-marin en fibre optique devrait relier directement le Brésil à l’Europe dès l’année prochaine. C’est l’un des points majeurs du nouvel accord de coopération signé à l’issue du 7ème sommet Union Européenne-Brésil qui s’est tenu à Bruxelles ce 24 février. Il a été signé par le président de la Commission Européenne José Manuel Barroso, la présidente du Brésil Dilma Rousseff et le président du conseil Herman Van Rompuy.

De Lisbonne à la ville de Fortaleza

Le câble partirait de la ville de Fortaleza dans le Nordeste au Brésil pour déboucher dans la capitale portugaise de Lisbonne. Il devrait coûter la coquette somme de 185 millions de dollars, soit 135 millions d’euros environ. Une joint venture entre l’opérateur brésilien Telebras et le fabriquant de câbles en fibre optique IslaLink, l’équivalent portugais d’Alcatel.
Selon l’agence Reuters, les communications Brésil-Europe passent encore par les Etats-Unis pour la transmission de données. Le seul câble direct serait obsolète et ne servirait qu’à la transmission de voix pour les conversations téléphoniques.
Ne souhaitant pas stigmatiser publiquement les Américains, la déclaration commune mentionne sobrement qu’il s’agit notamment de « renforcer la protection des communications ». Mais le but reste bien de contourner le système d’espionnage de la NSA. Dilma Rousseff a d’ailleurs fait une allusion très claire dans ce sens lors de la conférence de presse : « Nous devons respecter la vie privée, les droits de l’homme et la souveraineté des nations. Nous ne voulons pas que nos entreprises soient espionnées ».
Pour sa part, l’Union Européenne a souligné qu’un tel câble permettrait également, à terme, d’améliorer les communications entre les deux continents, de stimuler les investissements en matière de technologies de l’information, et de faire des économies sur les coûts d’interconnexion pour les entreprises et les chercheurs.
A lire aussi :

US blasts Europe’s plan for anti-snooping network as ‘unfair advantage’

Published time: April 05, 2014 10:18
Edited time: April 06, 2014 16:38

Reuters/Kai PfaffenbachReuters/Kai Pfaffenbach

US officials on Friday slammed plans to construct an EU-centric communication system, designed to prevent emails and phone calls from being swept up by the NSA, warning that such a move is a violation of trade laws.

Calling Europe’s proposal to build its own integrated communication system “draconian,” the office of the US Trade Representative (USTR) said American tech companies, which are worth an estimated $8 trillion per year, would take a financial hit if Brussels gives the initiative the green light.

« Recent proposals from countries within the European Union to create a Europe-only electronic network (dubbed a ‘Schengen cloud’ by advocates) or to create national-only electronic networks could potentially lead to effective exclusion or discrimination against foreign service suppliers that are directly offering network services, or dependent on them, » the USTR said in its annual report(more…)

7 avril 2014

¤ Armes silencieuses pour guerre tranquille… (ça manquait sur ce site en fait !)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 13 : 05
<a href= »http://www.fichier-pdf.fr/2012/11/30/armes-silencieuses-pour-guerres-tranquilles/ »>Télécharger le document armes-silencieuses-pour-guerres-tranquilles.pdf</a>

http://www.syti.net/SilentWeapons.html

¤ Armes silencieuses pour guerre tranquille... (ça manquait sur ce site en fait !) dans Outils/Bon à savoir SytiNet_titre5Le document suivant a été publié dans la revue « America’s Promise Newsletter » en 1979, puis en annexe du livre « Behold a pale horse » de William Cooper en 1991.
Daté de Mai 1979, il est présenté comme ayant été trouvé par un employé de Boeing le 7 Juillet 1986 dans un photocopieur IBM acheté à une vente de surplus militaire à la base aérienne de McChord.
Le document, par sécurité, ne porte pas la signature de l’organisation dont il provient. Mais des recoupements d’informations et de dates laissent supposer qu’il pourrait s’agir du Groupe de Bildergerg, un « club de réflexion » qui rassemble des personnes extrêmement puissantes des mondes de la finance, de l’économie, de la politique, de l’armée et des services secrets.Le document se présente comme un « manuel de programmation » de la société, apparemment destiné aux nouveaux membres de l’organisation.Ce document pourrait aussi avoir été écrit par un auteur de science-fiction inspiré, ou par un journaliste bien informé. Selon certaines sources, l’auteur pourrait être Lyle Hartford Van Dyke, un activiste américain qui a également travaillé à la création de monnaies locales alternatives. Il aurait écrit le texte en 1979 et distribué quelques esemplaires à des amis. C’est l’un de ces exemplaires qui aurait été oublié dans la photocopieuse.Vrai ou faux, l’important est que les stratégies qui sont décrites ici sont très largement appliquées dans les orientations de l’économie et de la société depuis 30 ans, dans tous les pays occidentaux, et avec une remarquable synchronisation.
vide dans Perso/ArchivesflagGB dans Politique/Societe
English
Drapeau_Espagne_tiny
Españoldrapeau_bulgarie
Bulgarian
EarthRoofTop_H
Sécurité  Introduction historique  Introduction politique  Energie   Introduction descriptive des armes silencieuses  Introduction théorique  Energie : la découverte de Mr Rothschild  Sensationnelle découverte  Application en économie  Le modèle économique  Le shock-testing économique  Concepts généraux de l’Energie  Le modèle E  Inductance économique  Facteurs inductifs à considérer  Conversion   Introduction aux amplificateurs économiques  Amplification des sources d’Energie  Consentement, la première victoire  Diversion, la stratégie première  Sommaire de la diversion  Table des stratégies  Logistique   Courte liste d’inputs  Courte liste d’outputs  L’utérus artificiel  La structure politique d’une nation  Action – Offensive  Responsabilité   Résumé  Relations du flux dans le temps et oscillations auto-destructives
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
L’œuvre peut être librement utilisée, à la condition de l’attribuer à Pascuser en citant son nom ainsi qu’un lien vers la page web utilisée. – Pas d’utilisation commerciale – Pas de Modification

nouvel ordre mondial

BilderbergTrilatéraleCFRIlluminatiArmes silencieusesGouvernement Secret

Pour des compléments d’informations sur les sociétés secrètes, les Illuminati, le CFR, la Trilatérale, le Groupe Bilderberg, et le Nouvel Ordre Mondial, je vous conseille l’excellent livre suivant :

Livre Jaune N°5 et maintenant aussi le N°6 aux EDITIONS FELIX adresse des éditions: 65, Grand Rue 06140 Tourrettes sur Loup

Armes silencieuses pour des guerres sans bruit

(pour un nouvel ordre mondial)

Les Illuminati sont un ordre secret connu depuis le 18ème siècle dont un manifeste est apparu au grand jour au début du 19ème siècle sous le nom de «   protocole des sages de ZIONS « . En 24 paragraphes, ce manifeste décrit comment subjuguer et dominer le monde à l’aide d’un système économique (pour la création d’un nouvel ordre mondial).

Étant donné la difficulté qu’il y avait à maintenir le secret au niveau international, il fut décidé de mettre en place un groupe extérieur afin de coordonner et contrôler les efforts internationaux et de protéger les secrets et les gouvernants de la curiosité habituelle de la presse. Ce groupe, dénommé les Bilderbergergs, (du nom de l’hôtel où s’est tenue leur réunion de constitution en 1952) a évolué sous l’infiltration des Illuminati en un gouvernement mondial secret contrôlant économiquement toute la planète (les Nations Unies n’étant qu’une aimable plaisanterie internationale).

Un groupe privé d’étude dont l’objectif est de travailler à construire une coopération politique et économique entre l’Europe de l’Ouest, l’ Amérique du nord et le Japon dans le cadre d’un nouvel ordre mondial a été constitué en 1972 par D. Rockfeller et Zbigniew Brzezinski à l’aide de contacts avec les Bilderbergers. Il est constitué d’une élite de 300 décideurs importants dans le monde économique, politique et intellectuel, sur les 3 continents. Ce groupe se nomme la commission trilatérale. Vous allez trouver dans la suite de ce document une des stratégies économiques des Bilderbergers.

Note de William Cooper (ancien sous-officier des services secrets de la marine US): « j’ai lu des documents top secret qui expliquaient que «   Armes silencieuses pour des guerres sans bruit  » est une doctrine adoptée par le comité politique du groupe Bilderberg durant son premier meeting connu en 1954. Une copie trouvée en 1969 était en possession des services de renseignement de la Marine U.S. »

Le document actuel est daté de mai 1979 , et a été trouvé le 7 juillet 1986 dans une photocopieuse de marque IBM qui avait été achetée à une salle des ventes.

Ce document rédigé en américain a été traduit en français en un document de 27 pages dont voici un résumé.

Les éléments de texte mis « entre guillemets » sont des extraits du document et les commentaires sont en italique.

Que veulent-ils ?

« Toute science est simplement un moyen orienté vers une fin. Le moyen c’est la connaissance, la fin, c’est le contrôle . Au-delà de tout cela, il reste un seul problème : qui doit être le bénéficiaire ?« 

Leur but est le contrôle de l’économie. Le moyen est la connaissance des mécanismes économiques.

Comment contrôler l’économie ?

a) Pour contrôler, il faut pouvoir prédire et pour cela il faut un modèle économique.

« L’objectif de la recherche économique telle qu’elle est [...], est l’établissement d’une économie qui soit entièrement prévisible et manipulable.« 

« On avait pressenti qu’avec des fondements mathématiques suffisants et des données, il serait presque aussi facile de prédire et de contrôler la tendance d’une économie, que de prédire et de contrôler la trajectoire d’un projectile. Ainsi que cela a été prouvé par la suite, de plus, l’économie a été transformée en un missile guidé vers une cible. » (more…)

5 avril 2014

¤ Pour mémoire : article de juillet 2008 de T. Meyssan sur « Opération Sarkozy/CIA »

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 44

Retour sur un article dense, mais non dénué de raccourcis et contenant au moins deux hypothèses non vérifiées d’après l’auteur lui-même. A lire à la suite : un article paru dans l’ »Arche » en aût-septembre 2008 et pointant les exagérations/obsessions anti-juives de la version originale de l’article, ainsi qu’un article d’Agoravox.

Sources :

http://www.geostrategie.com/883/operation-sarkozy-comment-la-cia-a-place-un-de-ses-agents-a-la-presidence-de-la-republique-francaise/ (il s’agit ici d’une version non autorisée par le « Réseau Voltaire », celle-là même que nous reproduisons ici et qui contient des éléments critiqués par l’article de l’ »Arche », lui aussi ci-dessous reproduit ; pour la version autorisée de l’article « Opération Sarkozy », voir ici : http://www.voltairenet.org/article157210.html)

http://arche-infos.blogspot.fr/2008/09/thierry-meyssan-nicolas-sarkozy-et-les.html

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/nicolas-sarkozy-thierry-meyssan-et-43016

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

Axe Atlantique :: Mardi, 15 juillet 2008 :: Thierry Meyssan :: Envoyer   Imprimer 

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité.

Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir. Thierry Meyssan a décidé d’écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l’exception de deux imputations, signalées par l’auteur qui en assume seul la responsabilité.

Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d’immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper président », se saisissant chaque jour d’un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu’à créer une complète confusion.

Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l’ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d’autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu’ils auraient dû s’en rendre compte depuis longtemps.

C’est que l’homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu’à leur faire oublier son parcours politique.

Que l’on comprenne bien le sens de cet article : il ne s’agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d’avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.

Pour comprendre comment un homme en qui tous s’accordent aujourd’hui à voir l’agent des États-Unis et d’Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd’hui leur revanche.

Secrets de famille

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les services secrets états-uniens s’appuient sur le parrain italo-US Lucky Luciano pour contrôler la sécurité des ports américains et pour préparer le débarquement allié en Sicile.

Les contacts de Luciano avec les services US passent notamment par Frank Wisner Sr. puis, lorsque le « parrain  » est libéré et s’exile en Italie, par son « ambassadeur » corse, Étienne Léandri.

En 1958, les États-Unis, inquiets d’une possible victoire du FLN en Algérie qui ouvrirait l’Afrique du Nord à l’influence soviétique, décident de susciter un coup d’État militaire en France. L’opération est organisée conjointement par la Direction de la planification de la CIA -théoriquement dirigée par Frank Wisner Sr.- et par l’OTAN. Mais Wisner a déjà sombré dans la démence de sorte que c’est son successeur, Allan Dulles, qui supervise le coup. Depuis Alger, des généraux français créent un Comité de salut public qui exerce une pression sur le pouvoir civil parisien et le contraint à voter les pleins pouvoirs au général De Gaulle sans avoir besoin de recourir la force.

Or, Charles De Gaulle n’est pas le pion que les Anglo-Saxons croient pouvoir manipuler. Dans un premier temps, il tente de sortir de la contradiction coloniale en accordant une large autonomie aux territoires d’outre-mer au sein d’une Union française. Mais il est déjà trop tard pour sauver l’Empire français car les peuples colonisés ne croient plus aux promesses de la métropole et exigent leur indépendance. Après avoir conduit victorieusement de féroces campagnes de répression contre les indépendantistes, De Gaulle se rend à l’évidence. Faisant preuve d’une rare sagesse politique, il décide d’accorder à chaque colonie son indépendance. (more…)

¤ Révolutions colorées, révolutions des fleurs, printemps des peuples, présidents formés aux USA… Petit florilège

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 11

JPEG - 43.6 ko

Sources :

La faillite des révolutions colorées

Axe Atlantique :: Mercredi, 10 mars 2010 :: Xavier Moreau

La faillite des révolutions colorées

L’arrivée au pouvoir de Viktor Yanoukovitch est un nouveau revers pour la politique américaine d’expansion de l’OTAN. Cet échec intervient moins de deux ans après la débacle de l’armée géorgienne, pourtant entraînée et équipée par l’US army. La victoire de Yanoukovitch marque aussi l’échec de la révolution colorée la plus emblèmatique. Il semble, d’ailleurs, que le département d’Etat américain croit de moins en moins à ce système de subversion. Pour preuve, la prise du pouvoir au Honduras, par un parti pro-américain, en juin 2009, a été réalisée grâce à un coup d’état militaire. Il ne s’agit plus d’une manœuvre semi-pacifique et subtile, mais d’un putsch, comme la CIA en était friande pendant la guerre froide.

Malgré des succès en Serbie, en Ukraine et en Géorgie, peu de ces révolutions ont finalement abouti. En Asie centrale, elles ont toutes échoué et la tentative manquée en Ouzbékistan, en 2005, s’est terminée par le départ forcé des troupes américaines qui y étaient stationnées. En Biélorussie, le pouvoir de Loukachenko n’a jamais été ébranlé ne serait-ce qu’une heure. En Iran, le pouvoir d’Ahmadinejad est sorti vainqueur de l’affrontement.

Analyser les conditions qui ont favorisé la réussite de ces mouvements politiques permet de mieux comprendre l’évolution des régimes qui en sont issus.

Les révolutions colorées, comme les révolutions en général, ne réussissent que dans les régimes où l’autorité de l’Etat est considérablement affaiblie et discréditée. C’est le cas en Yougoslavie en 2000. La rue considère Milosevic comme le meilleur allié de l’OTAN. Il est accusé d’avoir abandonné successivement la Krajina, la Bosnie et le Kosovo, cela malgré la supériorité de l’armée serbe. C’est aussi le cas en Ukraine et en Géorgie. L’instabilité politique et économique a profondément miné la confiance des populations dans leurs dirigeants. A cela s’ajoute la présence d’oligarchies politico-économiques incontrôlables. Cet affaiblissement de l’autorité de l’Etat est une raison nécessaire mais pas suffisante. Le Tadjikistan, l’Ouzbékistan ou encore la Biélorussie connaissent également des situations économiques difficiles dans bien des domaines. Pourtant elles n’aboutissent pas à des révolutions. Pour survivre, ces régimes ont su maintenir un contrôle étroit sur les forces d’opposition potentielles et empêcher l’implication massive des ONG étrangères.

Pour réussir, une révolution colorée doit être précédée par la mise en place de réseaux et d’ONG dans le pays cible. Cela suppose une ouverture préalable de ce pays à l’influence américaine. Les administrations yougoslave, ukrainienne et géorgienne qui ont été renversées par les révolutions colorées ont toutes cru avoir trouvé dans les Etats-Unis, un allié fiable. Milosevic est l’un des premiers aparatchiki yougoslaves à se tourner vers les Etats-Unis dès les années 1970 (1). Il devient alors président de la BEOBANK, poste qu’il occupe à Belgrade et à New York. Dans les années 1990, il est l’interlocuteur privilégié des Américains. Il est même qualifié de Gorbatchev des Balkans dans la presse occidentale. Rêvant davantage d’une petite Yougoslavie dont il serait le maître que d’une grande Serbie, il joue la carte américaine quasiment jusqu’au bout. En Ukraine, c’est Léonid Koutchma qui lance, en 2002, l’idée de l’intégration à l’OTAN. Enfin, Shevernadzé en Géorgie, dont l’armée a été défaite par les indépendantistes abkhazes et ossètes, finit par se rapprocher des Occidentaux à partir de 2000 et signe un accord militaire avec les Américains en 2003. Comme le général Noriéga, le Shah d’Iran ou Saddam Hussein, ces chefs d’Etats se sont rendus compte trop tard que leur protecteur américain avait décidé de les remplacer. Entre temps, ils avaient laissé s’installer les réseaux et les ONG pro-américaines et s’étaient attirés l’animosité de la seule puissance capable de faire contrepoids dans la région.

La nécessité de garder les nouveaux présidents sous influence, et au besoin de les remplacer, explique le choix de personnalités aussi médiocres que Saakhachvili ou Youtchenko. Le fait, que Saakhachvili ou Youtchenko aient chacun mené leur pays respectif dans une impasse, importe moins que leur loyauté vis-à-vis de leur commanditaire. Le Président ukrainien ne s’y est d’ailleurs pas trompé. Au lendemain de son humiliante défaite au premier tour des élections présidentielles ukrainiennes, sa décision de promouvoir Stepan Bandera (2), grand massacreur de juifs et de Polonais, comme héro national ukrainien, sonne comme une vengeance vis-à-vis de l’Occident qui l’a abandonné. Saakhachvili, de son côté, n’a pas accepté de renoncer au pouvoir, malgré les incitations de ses parrains américains (3). Il ne doit sa survie politique qu’à la transformation de son administration en un régime policier répressif. Le département d’Etat américain est ainsi piégé. Un scénario à l’Ukrainienne ne manquerait pas de rapprocher deux peuples dont les destins ont été souvent liés. Pour les Etats-Unis, perdre le Caucase après avoir perdu l’Asie Centrale et l’Ukraine serait une catastrophe. Cela sonnerait le glas de la stratégie de refoulement de la Russie (4), appliquée consciencieusement par les administrations américaines depuis 20 ans. (more…)

16 mars 2014

¤ NSA & C° : lire « The Intercept » pour faire obstacle à la volonté étatsunienne d’hégémonie globale à la Matrix ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 48

Source : Agoravox « Un devoir civique, lire The Intercept », article de Automates Intelligents (JP Baquiast), version avec commentaires (version du samedi 16 mars 2014 à )

Un devoir civique, lire The Intercept

The Intercept est le journal fondé par Glenn Greenwald, Laura Poitras et Jeremy Scahill pour diffuser les informations rapportées par Edward Snowden et décrivant en détail les activités de la NSA, de la CIA et d’autres agences américaines afin d’espionner le web mondial. Ces trois journalistes, comme nul ne devrait l’ignorer, ont été et demeurent l’objet de persécutions multiples visant à les réduire au silence. Ils ont le courage de les braver, peut-être au péril de leur vie. Ils ont été rejoints par une poignée de militants décidés à combattre l’hégémonie des susdites Agences sur le web.

¤ NSA & C° : lire

C’est pourquoi The Intercept doit absolument devenir une des sources de références pour ceux qui se préoccupent de comprendre en profondeur comment va le monde. Ajoutons cependant, à l’intention des ingénus, que comme tout ce qui provient du web peut être piraté et déformé par divers « malware », il faudra toujours à l’avenir se demander si les textes présentés comme venant de The Intercept sont bien de lui.

Dans l’immédiat, nous ferons confiance aux articles déjà publiés par le Journal. Le premier de ceux-ci décrit la façon dont la NSA utilise l’espionnage sur les réseaux afin d’identifier les individus à cibler en vue d’assassinat par des drones. Compte-tenu de la lutte menée contre les Talibans en Afghanistan et au Pakistan, on dira que la chose est de bonne guerre. Mais la technique peut être aussi employée pour détruire, par des drones ou autrement, toute personne jugée nuisible. Il peut s’agir de vous. Il peut s’agir de moi.

Le deuxième article est un reportage photographique commenté concernant les implantations de la NSA et d’autres grandes agences sur le territoire américain. Ces immeubles hébergent des serveurs mémorisant les milliards d’informations collectées par les agences depuis quelques années. Ils hébergent aussi d’importantes équipes d’analystes et de hackers chargé de pirater les communications et les ordinateurs d’ennemis éventuels de l’Amérique. La définition en est si large qu’elle peut inclure, à nouveau, vous et moi.

Mais l’article qui doit aujourd’hui retenir toute notre attention concerne les méthodes employées à très grande échelle pour pénétrer les réseaux et les ordinateurs de millions d’usagers du web, qu’ils se trouvent aux Etats-Unis ou à l’étranger. «  How the NSA Plans to Infect ‘Millions’ of Computers with Malware  » On notera que ces opérations sont conduites à partir du siège de la NSA à Fort Meade, mais sont pleinement relayées par les services secrets britanniques, le désormais célèbre GCHQ, ainsi qu’au Japon et dans 3 autres pays, Australie, Canada, Nouvelle Zélande composant avec l’Amérique et le Royaume-uni le groupe dit des Five Eyes. Ceux qui, en Europe, déplorent l’excessif assujettissement des gouvernements aux stratégies américaines, devraient se demander jusqu’à quel point les services secrets des pays de l’Union européenne collaborent avec la NSA et plus généralement avec les Five Eyes dans le recueil et l’exploitation d’informations piratées dans les ordinateurs des usagers européens du Net. (more…)

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l’île base US de Diego Garcia ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 11 : 36

Source : Agoravox, article d’Ariane Walter intitulé « Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord », avec ses commentaires (version du dimanche 16 mars 2014 à 10h15)

avec une mise à jour du 24 mars 2014 car un article de croah.fr (http://croah.fr/corbeau-dechaine/boeing-777-lavion-aurait-survole-les-iles-maldives/) indique que le Boeing (dont on nous dit désormais qu’il s’est abîmé dans l’océan indien au nord-ouest de l’Australie) aurait été vu survolant une des îles Maldives à très basse altitude… Or la ligne qui va des Maldives au supposé point de chute dans la mer passe au dessus de… l’île US de Diego Garcia…! D’ailleurs on apprend aussi que l’aéroport de cette île était tout comme celui des Maldives programmé dans le simulateur de vol du pilote… http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203380158047-boeing-disparu-le-simulateur-de-vol-du-pilote-livre-ses-premiers-secrets-657795.php

et toujours avec une mise à jour du 22 mars 2014 grâce à un article de Minurne Résistance daté du 21 mars 2014 : « VOL MH370 : UNE AUTRE HYPOTHESE ? (par Maurice D.)« , selon lequel un brevet a été déposé par Freescale et … quatre des passagers de l’avion disparu… quatre jours après leur disparition… !!!

Extrait de l’article : « Quatre jours après la disparition de l’avion, le Bureau international des brevets en a enregistré un, pris par un groupe de scientifiques, quatre Chinois tous originaires de Suzhou, une ville située près de Shangaï et un Américain, chacun en détenant 20 % : Peidong Wang, Zhijun Chen, Zhihong Chen, Li Yin et… Freescale semiconductor d’Austin au Texas. Quatre individus et une société. Or, coïncidence nous dira-t-on, mais il n’y aura que les idiots et les naïfs pour le croire, il y avait justement à bord du vol MH370 toute une équipe de Chinois et de Malais se rendant à Pékin « pour affaires », dont Wang, les deux Chen, Yin et des cadres de Freescale (voir le lien en fin d’article). Au total une vingtaine de personnes, rien que des ingénieurs et des cadres supérieurs. Car le brevet en question intéresse énormément les Chinois en train de faire un effort de guerre considérable pour développer leur marine autant que leur aviation. »

Malaisya Airlines : Vingt ingénieurs de « Freescale » à bord

¤ Disparition du Boeing de Malaysia Airlines : survol à basse altitude des Maldives et atterrissage secret sur l'île base US de Diego Garcia ? dans Outils/Bon à savoir malaysia-8ab63 Il y avait donc vingt employés du groupe Freescale à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Ils étaient en route pour une réunion d’affaire en Chine.C’est le PDG du groupe, Greg Loewe, qui l’a annoncé dans un communiqué précisant que douze d’entre eux étaient de nationalité malaisienne, huit de nationalité chinoiseFreescale Semiconductor est une firme basée à Austin. Elle dispose d’une équipe de spécialistes dédiée à l’appui aux forces de défense. Les produits commerciaux de Freescale couvrent divers secteurs : -Les Communications sur le champ de bataille -L’avionique -Les bandes radar HF par L et S -Le guidage des missiles -La guerre électronique -L’identification, ami ou ennemi (IFF ) OK…Personne n’en parle dans les media mainstream. Est-on là au cœur des raisons de cette disparition ? il paraît évident que ce ne sont pas des laveurs de vitres qui faisaient ce voyage mais des ingénieurs de haut niveau.Alors ?Les chroniques de Rorschach approfondissent ainsi le sujet :« Concernant le mystère du vol MH370, deux informations importantes n’ont pas été diffusées. 1)- A l’aide de l’armement électronique d’aujourd’hui, un avion peut sembler disparaître. 2) Les vingt passagers de Freesacle sont liés à des contractants US de la Défense dans le domaine de l’armement électronique high tech. Les capacités de la guerre électronique comprennent des armes qui permettent de cacher des avions. Cet armement électronique est non seulement disponible, il est d’ores et déjà en cours de déploiement. A-t-il été utilisé pour masquer ou camoufler l’avion disparu ? » Mais voyons ce que sont ces nouvelles techniques : « De nouvelles armes électroniques permettent le brouillage , l’aveuglement , l’assourdissement et plus encore, de sorte qu’un avion pourrait disparaître des radars de détection tandis que les systèmes de sécurité ne seraient pas activés . Au niveau du radar les stratégies de contre-mesures électroniques basiques utilisées dans la guerre électronique sont : 1 ) les interférences radar 2 ) la modification des cibles 3 ) la modification des propriétés électriques de l’air . Par exemple, un rapport d’évaluation du renseignement américain a conclu qu’une attaque israélienne contre l’Iran irait bien au-delà des frappes aériennes avec des avions de combat et verrait probablement le déploiement d’armes électroniques contre le réseau électrique, l’Internet, les réseaux de téléphonie mobile ainsi que les fréquences d’urgence utilisées par les premiers secours en Iran. Autre exemple, Israël a développé une arme capable d’imiter un signal de maintenance qui commande au réseau des portables de  » se mettre en veille  » stoppant ainsi efficacement les transmissions. En 2007, l’armée syrienne a obtenu un avant-goût de cette guerre quand les radars de défense aérienne du pays ont étés leurrés par les forces Israéliennes. Dans un premier temps, elles ont fait en sorte qu’ils ne montrent aucun avion dans le ciel puis l’instant d’après, elles ont fait en sorte que les radars montrent des centaines d’avions. L’année dernière, il a été annoncé que la nouvelle technologie de la furtivité des avions les rend invisible non seulement au radar mais également à l’œil humain à la manière d’une cape d’invisibilité.  » A-t-on à faire à un détournement fait pour éliminer ou capturer ces cerveaux ?Ce matin un nouvel élement, révélé par le Nouvel Obs, rend cette thèse possible : Deux sources proches de l’enquête ont indiqué à Reuters que des données radar suggèrent que le vol MH370, qui a disparu samedi sans laisser de traces, a été délibérément orienté vers les îles Andaman,. Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des « waypoints », ce qui suppose que quelqu’un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu’il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources. Tout ceci n’est-il pas su depuis longtemps par les différents gouvernements. ? Pourquoi perdre du temps à chercher des débris qui n’existent pas ? Y a-t-il des négociations secrètes ? A-t-on sacrifié 219 passagers pour éliminer 20 savants ? Ou a-t-on enlevé 20 cerveaux pour utiliser leurs connaissances ? Que sont devenus les autres passagers ? (more…)

22 janvier 2014

¤ Oligarchie financière: les huit familles derrière le cartel banquier privé international… L’ennemi des peuples a un nom et des visages !

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 38

Source : http://resistance71.wordpress.com/2011/06/03/oligarchie-financiere-les-huit-familles-derriere-le-cartel-banquier-prive-international-lennemi-des-peuples-a-un-nom-et-des-visages/

Nous avons traduit ici un article de Dean Henderson qui décortique le panier de crabes de la haute finance internationale pour nous. Il confirme ici que les banques centrales n’ont de « centrale » que le nom, et qu’elles sont des entités privées, dirigées pour le profit et mettre le contrôle total de l’économie mondiale dans le moins de mains possible.

Les banques sont un outil d’oppression sans précédent et des armes de destruction massive qui doivent être éradiquées si nous désirons vivre libre. Le néo-esclavagisme orchestré par le cartel des banques privées et bel et bien en marche. Il suffit de lui dire NON pour que tout s’arrête et que nous reprenions notre destinée en main.

Oui, c’est aussi con que cela: être capable de dire NON ! en masse et s’y tenir…

Autres articles intéressants lies au sujet publies sur ce blog:

http://resistance71.wordpress.com/2011/10/19/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-wall-street-et-la-montee-en-puissance-dhitler-professeur-antony-sutton-1ere-partie/

http://resistance71.wordpress.com/2011/09/28/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-le-dossier-rockefeller-1ere-partie/

– Résistance 71 –

Le cartel de la réserve fédérale: les huit familles

par Dean Henderson

Global Research, le 1er Juin 2011 (Part one of a four-part series)

url de l’article original: http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=25080

Les quatre cavaliers du sytème bancaire américain (Bank of America, JP Morgan Chase, Citigroup and Wells Fargo) possèdent les quatre cavaliers du pétrole (Exxon Mobil, Royal Dutch/Shell, BP Amoco et Chevron Texaco) en tandem avec Deutsche Bank, la BNP, Barclays et d’autres anciens pontes européens de l’argent. Mais leur monopole sur l’économie globale ne s’arrête pas aux limites des champs pétroliers.

D’après les déclarations d’entreprise 10K enregistrées avec la SEC (NdT: la commission des cotations boursières, le “shériff” de Wall Street, ou ce qui devrait l’être), les quatre cavaliers de la banque sont parmi les 10 actionnaires majeurs de pratiquement toutes les entreprises figurant dans le ghotta du Fortune 500 [1]

Alors qui sont donc les actionaires de ces banques centralisant l’argent ? Cette information est gardée de manière plus ferme. Mes demandes aux agences régulatrices bancaires concernant la question de savoir qui possède les actions des top 25 compagnies américaines tenant les actions des banques ont initialement reçu un status couvert par le Freedom of Information Act (NDT: loi sur la liberté de l’information, qui aux Etats-Unis prévoit d’empêcher le secret de l’information), avant d’être finalement refusées sous couvert de raisons de “sécurité nationale”. Ceci est très ironique, sachant que bon nombre d’actionnaires résident en Europe.

Un des monument de la richesse de l’oligarchie globale qui possède ces compagnies de holding bancaire est la US Trust Corporation, fondée en 1853 et maintenant propriété de Bank of America. Un des récents directeurs de l’US Trust Corporation et administrateur honoraire était Walter Rothschild. D’autres directeurs furent Daniel Davison de JP Morgan Chase, Richard Tucker d’Exxon Mobil, Daniel Roberts de Citigroup et Marshall Schwartz de Morgan Stanley. [2] J.W. McCalister, un membre éminent de l’industrie du pétrole avec des entrées dans la maison des Saouds, écrivit dans le Grim Reaper, qu’il a obtenu des informations de banquiers saoudiens, qui citaient le fait que 80% de la banque fédérale de New York, de loin la plus puissante branche de la réserve fédérale, étaient détenus par juste huit familles, dont quatre résident aux Etats-Unis. Ce sont les familles Goldman Sachs, Rockefellers, Lehmans et Kuh Loebs de New York, les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourd, les Lazards de Paris et les Israël Moses Seifs de Rome.

CPA Thomas D. Schauf confirme les dires de McCallister, ajoutant que 10 banques contrôlent les douze branches de la réserve fédérale. Il nomme N.M Rothschild de Londres, Rotshschild Bank de Berlin, la banque Warburg de Hambourg, la banque Warburg d’Amsterdam, Lehmans Brothers de New York, Lazard Brothers de Paris, la banque Kuhn Loeb de New York, la banque Israel Moses Seif de Rome, Goldman Sachs de New York et la banque JP Morgan Chase de New York. Schauf également cite William Rockefeller, Paul Warburg, Jacob Schiff et James Stillman comme étant les individus qui ont le plus d’actions à tire individuel dans la réserve fédérale. [3] Les Schiffs sont étroitement liés à Kuhn Loeb, les Stillmans de Citigroup, qui se marrièrent dans le clan Rockefeller au début du siècle.

Eustace Mullins arriva aux même conclusions dans son livre “Les secrets de la réserve fédérale”, dans lequel il montre des diagrammes connectant la Fed et ses banques membres avec les familles Rothschild, Warburg, Rockefeller et autres. [4] Le contrôle exercé par ces familles sur l’économie globale ne peut pas être exagéré et est couvert volontairement du sceau du secret. Leur bras médiatique est prompt à discréditer toute information exposant ce cartel de banques privées comme étant une “théorie du complot”. Pourtant, les faits demeurent.

La maison Morgan

La banque de la réserve fédérale est née en 1913, la même année que mourut J. Pierpont Morgan et que la fondation Rockefeller fut créée. La maison Morgan présidait sur la finance américaine depuis le coin de Wall Street et Broad, agissant déjà en quasi banque centrale américaine depuis 1838, quand Georges Peabody la fonda à Londres.

Peabody était un partenaire d’affaires des Rothschilds. En 1952, l’enquêteur sur le Fed Eustace Mulins émit la suposition que les Morgans n’étaient de fait que les agents de Rothschild. Mullins écrivit que les Rothschilds “…préféraient opérer de manière anonyme aux etats-Unis derrière la façade de la JP Morgan and co”. [5] L’écrivain Gabriel Kolko écrivit “Les activités des Morgan en 1895-96 à vendre des bons du trésor or américains en Europe étaient basées sur une alliance avec la maison Rothschild.” [6]

La pieuvre financière Morgan enroula rapidement ses tentacules autour du monde. (more…)

¤ Au cœur du Nouvel Ordre Mondial: le Dossier Rockefeller…

Classé dans : Complots prouvés,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 5 : 36

Sources :

- http://resistance71.wordpress.com/2011/09/28/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-le-dossier-rockefeller-1ere-partie/

- http://resistance71.wordpress.com/2011/10/05/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-le-dossier-rockefeller-2eme-partie/

- http://resistance71.wordpress.com/2011/10/11/au-coeur-du-nouvel-ordre-mondial-le-dossier-rockefeller-3eme-et-derniere-partie/

Nous avons traduit de larges extrait d’un livre de Gary Allen publie en 1976 « The Rockefeller File » ou « Le dossier Rockefeller »et qui n’a jamais ete traduit en français a notre connaissance (merci de nous dire si vous en trouvez trace).

Cet ouvrage est d’une importance capitale a notre sens, tout comme le sont ceux de l’historien de Stanford University Antony C. Sutton, pour la comprehension de ce qui est la dynamique implacable et destructrice du Nouvel Ordre Mondial. 

L’ouvrage se compose de 196 pages et serait trop long a traduire dans sa totalite, nous en avons donc selectionne ce que nous pensons en etre la « substantifique moelle » pour la traduction et la diffusion a notre lectorat (ceci etant subjectif bien entendu et nous encourageons tous ceux qui peuvent lire l’anglais de lire le livre en VO, il est disponible gratuitement sur la toile, une possibilite ici). La traduction etant consequente malgre tout, nous la publierons donc en trois episodes a raison de un par semaine.

Voici donc la 1ere partie du « Dossier Rockefeller »...

Note: Resistance 71 ne partage pas les convictions politiques et sociale de l’auteur, ceci n’enleve rien a la pertinence de cette etude unique, qui est de l’avis des specialistes, la meilleure etude jamais realisee sur la famille Rockefeller, car elle analyse les dessous du pouvoir d’une des familles les plus puissantes au monde, ses ramifications et ses consequences tentaculaires sur le monde d’aujourd’hui.

A titre d’exemple du livre, peu de personnes savent (c’est pourtant documente et a ete relaye par les grands journaux de l’epoque comme le Chicago Tribune…) que David Rockefeller (95 ans aujourd’hui) a eu un entretien prive a huis clos de deux heures et demies avec le premier sovietique Nikita Kroutchev a Moscou en Juillet  1964, et qu’a l’issue de cet entretien, plusieurs mois plus tard, Kroutchev fut depose et l’URSS prit certaines directions. Si cela n’est pas influer sur la politique mondiale, qu’en est-il donc ?

Les Rockefeller sont au cœur de la poussee elitiste pour un Nouvel Ordre Mondial, ce que nous vivons aujourd’hui, grande crise economique qui va aller en empirant et les multiples guerres imperialistes de controle ne sont que les stigmates du pire a venir… Si nous les laissons faire. La lutte contre la corporatocratie fasciste menee par les familles Rockefeller, Rothschild, Kuhn-Loeb etc et leurs buts de controle hegemonique et eugeniste est permanente et doit etre vue comme une mission citoyenne.

Ne croyez pas etre immunises contre le cancer ultra-capitaliste et ses corollaires fasciste brun ou fasciste rouge. Il nous ronge toujours plus, jour apres jour, mais il existe un antidote, que les peuples ont a porte de main depuis toujours mais ont ete endoctrines a ignorer. Il est grand temps de reagir contre ce parasitisme planetaire !

– Resistance 71 –

Le Dossier Rockefeller, 2eme partie

Le Dossier Rockefeller, 3eme et derniere partie partie

Le dossier Rockefeller (extraits)

De Gary Allen, 1976 (éditions 76 Press California, 196 pages)

~ Extraits traduits par Résistance 71 ~

Introduction:

-NdT: la préface du livre se présente sous la forme d’une lettre à entête du Congrès des Etats-Unis et a été écrite par un membre de la chambre des représentants (le parlement en France) d’alors, Lawrence P. McDonald.

La lettre est datée de Novembre 1975.

Voici ce que ce député dit dans sa lettre d’introduction au livre:

“Cher lecteur,

Les super-riches des Etats-Unis ont une puissance et des prérogatives inimaginables pour la plupart d’entre nous. Qui peut concevoir de posséder un empire privé incluant une centaine de maisons et propriétés, plus de 2500 serviteurs, des milliers d’objets de luxe et des millions de dollars sans en savoir réellement le chiffre exact ?

L’Amérique a une famille royale de la finance qui a connue tant de richesses depuis des générations. Il s’agit bien sûr des Rockefellers. Mais si les Rockefellers se contentaient de leurs richesses, si leurs possessions satisfaisaient tous leurs désirs, ce livre n’aurait jamais été écrit; tout comme je ne vous presserais pas de le lire.

L’argent seul n’est pas suffisant pour étancher la soif  et les extravagances des super-riches. Au lieu de cela, bon nombre utilisent leur immense richesse et l’influence que cette richesse leur donne, pour obtenir toujours plus de pouvoir. Un pouvoir jamais même rêvé par les tyrans et les despotes des temps anciens et moins anciens. Une puissance à l’échelle planétaire. Un pouvoir sur les gens et pas seulement sur les produits.

Ce livre “Le dossier Rockefeller” n’est pas un livre de fiction. Il est en fait une présentation compacte, puissante et effrayante de ce qui est peut-être l’histoire contemporaine la plus importante: la poussée des Rockefellers et de leurs alliés pour créer un gouvernement mondial, combinant le super-capitalisme et le communisme, sous le même toit, le tout sous leur contrôle.

Depuis plus de cent ans, depuis le temps où John D. Rockefeller Senior utilisa toutes les stratégies déviantes possibles et imaginables pour créer un monople pétrolier gigantesque, beaucoup de livres ont été écrits sur les Rockefellers, assez pour remplir une belle bibliothèque. J’en ai lu un certain nombre. Mais aussi loin que va ma connaissance en la matière, personne n’a osé révéler la partie la plus vitale de l’histoire des Rockefellers: à savoir que les Rockefellers et leurs alliés ont, depuis au moins 50 ans, suivi un plan soigneusement établi d’utiliser leur puissance économique pour établir un contrôle politique d’abord des Etats-Unis, pour ensuite contrôler le reste du monde.

Est-ce que je parle ici de conspiration, de complot ? Absolument. Je suis convaincu qu’un tel complot existe, un complot aux ramifications internationales, dont la planification a pris des générations et dont l’intention est extrêmement malfaisante. Vous trouverez la vérité, souvent surprenante, parfois désagréable, mais toujours d’une importance capitale dans les pages qui vont suivre.

Gary Allen a accompli un travail absolument remarquable pour rassembler ces centaines de faits éparpillés et d’indices cachés sur le puzzle Rockefeller et ce jusqu’à ce qu’un dessin remarquable et unique émerge.

L’image qui y est révélée une fois le dossier Rockefeller totalement ouvert va peut-être vous choquer. Dans ce livre, vous apprendrez pourquoi les Rockefellers suivent la politique qu’ils se sont assignée, quels sont leurs buts, où veulent-ils embarquer les Etats-Unis… et pourquoi il est plus qu’essentiel qu’ils soient arrêtés à temps.

Je vous conjure de lire ce “Dossier Rockefeller” et d’encourager vos amis à faire de même.”

Chapitre 1

[...] Les Rockefellers ont inventé une tactique, qui est utilisée aujourd’hui par la classe des super-riches: plus vous donnez l’impression de donner de l’argent, au plus riche et puissant vous devenez. Avec l’aide de politiciens captifs du système et guidées par quelques brillants esprits de firmes légales, des législations furent écrites et passées qui protégeraient l’élite des super-riches dont les Rockefellers font partie, de la taxation répressive qu’ils ont imposés à tout à chacun.

La clef de ce système est d’abandonner la propriété tout en conservant le contrôle… Il est souvent préférable d’avoir vos biens possédés par un trust ou une fondation, que vous contrôlez bien sûr, que de les avoir en votre nom propre[...]

[...] La maison Rockefeller n’est pas seulement une famille riche à succès, mais c’est un empire. Aucune famille n’a recherché délibérément autant de contrôle sur toutes les facettes de la vie américaine. Que ce soit le gouvernement, les affaires, l’énergie, la banque, la finance, les médias, la religion ou l’éducation, au centre même de la structure de ces pouvoirs vous trouverez l’argent des Rockefellers, les administrateurs des Rockefellers et leurs agents. Une telle infiltration, influançant chaque aspect important de la vie aux Etats-Unis, ne peut pas être une coïncidence[...]

Chapitre 2

“La concurrence est un pêché” (John D. Rockefeller Sr.)

[...] Quand John D fonda la Standard Oil, elle n’était qu’une parmi 27 autres raffineries de pétrole dans la région de Cleveland et certainement pas la plus importante. Mais cet homme d’affaire ambitieux qui déclara un jour que “la concurrence est un pêché”, élabora très tôt un plan pour avaler ou détruire ses concurrents. La simplicité, l’audacité et l’implacabilité de ce plan est effarant.

Il soudoya et força les compagnies ferrovières qui desservissaient la région de Cleveland (La Pennsylvanie, le lac Erie et central New York), de lui rétrocéder des commissions ou des ristournes non seulement sur son propre frêt, mais aussi sur celui de sa concurrence, sur chaque barril de pétrole que sa concurrence envoyait par le train. Au plus ils envoyaient par chemin de fer, et plus il gagnait ! Ce système permit à Rockefeller de diminuer ses prix et de pousser ses concurrents à la faillite sur la durée et ce en utilisant leur propre argent ! En un an tous ses concurrents capitulèrent[...]

[...] En 1890, la Standard Oil raffinait 90% du pétrole brut américain et ses opérations outre-mer se développaient très rapidement.[...]

Chapitre 3

[...] Ceci dit et de manière incroyable, le pétrole n’est pas le plus gros business des Rockefellers. Cet honneur est réservé à la finance internationale par la banque. Les banques de la famille Rockefeller (NdT: à l’époque où ce livre fut publié, rappelons-le, en 1976) sont la First National City Bank (NdT: aujourd’hui la Citi Bank) et la Chase Manhattan Bank (NdT: aujourd’hui la Morgan Chase). La Chase Manhattan Bank est la troisième banque mondiale (NdT: en 1976) et bien que seulement numéro trois, elles n’en est pas moins la banque qui a le plus d’influence.

La plus grande banque du monde (NdT: là encore en 1976) est la Bank of America en Californie, inventrice de la carte de crédit…

[...] La Chase Manhattan fut créée de la fusion de la Chase Bank des Rockefellers et de la Manhattan Bank contrôlée par la famille Kuhn-Loeb. Ce mariage fut un énorme succès pour les deux familles. En 1971 la Chase Manhattan Bank avait un patrimoine de 36 milliards de dollars[...]

[...] Très proche du système bancaire des Rockefellers nous trouvons les gigantesques compagnies d’assurance avec leurs investissements qui valent des centaines de millions de dollars. Les compagnies d’assurance vie jouent un rôle capital dans la finance parce qu’elles sont les principales pourvoyeuses de crédit à long terme, alors que les banques elles-mêmes sont plus pourvoyeuses de crédits à court et moyen terme… Le groupe banquier Rockefeller est intimement lié avec les conseils d’administration de trois des quatre plus grosses compagnies d’assurance vie: Metropolitan Life, Equitable Life et New York Life. Les actifs de ces trois géants étaient de 113 milliards de dollars en 1969.

D’après les recherches du professeur Knowles, le groupe de banques contrôlé par la famille Rockefeller, compte pour environ 25% de la totalité des biens possédés par les 50 top banques commerciales de la nation et tous les biens des 50 plus grosses compagnies d’assurance vie du pays.

Le contrôle par la famille Rockefeller de ces banques et compagnies d’assurance, lui donne un levier énorme sur l’économie américaine qui va au-delà de toute propriété directe[...]

[...] Résumons ce qui est connu (NdT: en 1976 toujours…): 37 des 100 plus grosses industries de la nation, 9 des 20 plus grosses compagnies de transport, qui est le plus gros service utilitaire de la nation vue sa taille, 3 des 4 plus grosses compagnies d’assurance, plus un grand nombre de plus petites entreprises engagées dans la production industrielle, la distribution, la vente de détail, les crédits, les investissements, sont contrôlés par la famille Rockefeller.

“La puissance de la fortune de la famille est au-delà de toute mesure”, a rapporté le Washington Post[...]

Chapitre 4

[...] La fondation Rockefeller originale fut fondée en 1901 et était appellée L’Institut Rockefeller pour la Recherche Médicale; elle fut partie intégrante d’un programme de relation publique pour améliorer l’image de Rockefeller…

Chaque année, les Rockefellers peuvent injecter jusqu’à la moitié de leurs revenus dans leurs fondations et déduire ces “dons” de leurs impôts. Nelson Rockefeller (NdT: ancien vice-président des Etats-Unis sous Gerald Ford) admît dans une audition au congrès que “la fondation ne paie aucuns impôts sur le revenu du capital et aucun impôt sur le revenu, ainsi ces fonds peuvent continuer de croître” [...]

[...] Collectivement, les fondations Rockefeller ont plus de 1,5 milliards de dollars en actif (NdT: en 1976, bien plus aujourd’hui…), mais elles ont aussi pouvoir de contrôle d’autres fondations très importantes comme les fondations Carnegie et Ford. Quand vous entendez le mot “Fondation Carnegie”.. Pensez “Rockefeller”. Depuis plusieurs années déjà, les fondations Carnegie ne sont que des ramifications de la pieuvre Rockefeller. Les directeurs des opérations des fondations Carnegie ont été depuis des années des membres du comité de corrdination Rockefeller. Le Council on Foreign Relation (CFR) est la colle qui cimente l’entité Rockefeller.

Le gros bébé de la fondation est la fondation Ford qui représetne plus de 3 milliards de dollars de biens en propre (NdT: là encore, chiffre de 1976… Bien plus aujourd’hui) [...]

[...] Tout comme la fondation Carnegie, la majorité des trustees de la fondation Ford sont des membres du CFR des Rockefellers[...]

[...] Le capitalisme monopolistique est impossible à moins d’avoir un gouvernement qui a le pouvoir d’étrangler toute véléité de concurrence.

La meilleure façon de contrôler ou d’éliminer la concurrence n’est pas d’être meilleur qu’elle sur le marché, mais d’utiliser le pouvoir du gouvernement pour l’exclure en grande partie du marché. Si vous désirez contrôler le commerce, la banque, les transports, et les ressources naturelles à une échelle nationale, vous vous devez de contrôler le gouvernement fédéral. Si vous et votre clique désirez établir un monopole mondial, vous vous devez de contrôler un gouvernement mondial.

Les Rockefellers ne sont pas des humanistes; ils sont des contrôleurs de pouvoir machiavéliques[...]

***

Au cœur du Nouvel Ordre Mondial… Le dossier Rockefeller 2eme partie…

= = Suite de notre traduction en trois parties de larges extraits du livre de Gary Allen « The Rockefeller File » = =

Dossier Rockefeller 1ere partie

Dossier Rockefeller 3eme partie

Chapitre 5

[...] Les Rockefeller ont maîtrisé à un point terrifiant l’art d’utiliser la puissance économique afin de bâtir une puissance politique qui va renforcer encore plus avant leur pouvoir économique et ainsi de suite, ad infinitum[...]

[...] La pierre angulaire de l’establishment Rockefeller est le Council on Foreign Relation (CFR). Le leadership du CFR est l’équivalent du cerveau de la pieuvre. David Rockefeller est le président du comité directeur (NdT: en 1975-1976, il est président honoraire aujourd’hui)…

Le CFR est basé à New York et est composé d’environ 1600 “initiés” au faîte des affaires de la nation dans les domaines de la haute finance, de la politique, de l’éducation supérieure, du commerce, des fondations et des médias audio-visuels et écrits… Pendant ses cinquante premières années d’existence, le CFR ne fut pratiquement jamais mentionné par les grands de la presse nationale. Mais quand vous réalisez que le CFR a pour membres les top exécutifs du New York Times, du Washington Post, du Los Angeles Times, de Time, Life, Fortune, Business Week, et des chaînes NBC, CBS (NdT: CNN, Fox News, MSNBC etc n’existaient pas dans les années 70… Ils ont rejoint le club depuis…) et bien d’autres, vous pouvez être certain qu’une telle anonymité n’est pas une coïncidence et qu’elle est parfaitement délibérée… Anticipant de manière évidente une attention publique grandissante au sujet du CFR, le New York Times et le New York magazine se fendirent de deux articles. La stratégie était d’admettre que le CFR avait de longue date agit en super-gouvernement non élu des Etats-Unis, mais de maintenir la ligne que cela avait été fait de manière altruiste, idéaliste et par dévotion abnégatoire envers le bien public. (NdT: ceci se passa de la même façon pour le groupe Bilderberg, dont l’existence même était niée il y a encore une dizaine d’année et le fait de le mentionner n’amenait que le déni et l’accusation d’élucubrations conspirationnistes. Aujourd’hui, la presse de masse est obligée d’en parler car le groupe ne peut plus avancer caché)[...]

[...] De fait, le CFR a servi d’agence pour l’emploi virtuelle pour le gouvernement fédéral, à la fois républicain ou démocrate. Dans son article du New York Times, Anthony Lukas observa: “Tout le monde sait comment fonctionne la fraternité de groupe pour gravir les échelons de la vie. Si vous voulez être dans la politique étrangère, il n’y a pas de meilleure fraternité que le Council on Foreign Relation et il faut en faire partie…” [...]

[...] Qu’essaient de faire les Rockefeller avec leur CFR ?

Pour la première fois dans l’histoire, nous avons un membre du CFR qui est prêt à parler contre l’organisation.

Il s’appelle Chester Ward et est un Amiral en retraite de la marine américaine, qui est devenu l’avocat général du tribunal militaire de la marine. Alors qu’il gravissait les échelons du succès au sein de la marine, il fut invité à rejoindre le “prestigieux” CFR. L’establishment anticipa le fait que comme beaucoup d’autres avant lui, l’Amiral Ward succomberait à la flatterie d’être invité dans le sein des saints du sanctuaire de l’establishment et qu’en faisant appel subtilement à son ambition personnelle, il resterait gentillement dans la ligne de conduite. Les “initiés” sous-estimèrent grandement la dureté de caractère de l’amiral Ward. Il devint très vite un opposant très vocal de l’organisation. L’amiral déclara:

“L’objectif de la majorité influente des membres du CFR n’a pas changé depuis depuis sa création en 1922 il y a donc plus de 50 ans. Dans le numéro du cinquantenaire de Foreign Affairs (la publication officielle du CFR), le premier article directeur était écrit par le membre du CFR Kingman Brewster Jr et intitulé “Réflexions sur notre but national”. Il ne se découragea pas et le nomma expressément comme suit: notre but national devrait être l’abolition de notre nationalité. Il déballa tous les arguments pour un gouvernement global…”

Si le CFR de la famille Rockefeller a “pour passion de renier la souveraineté” des Etats-Unis, a qui donc sommes-nous supposés la rendre ?

L’amiral Ward répond que le but est de “submerger la souveraineté et l’indépendance nationales dans un tout-puissant gouvernement mondial; et en accord avec l’amiral, environ 95% des 1600  membres du CFR sont au courant que cela est le véritable but du conseil, et ils soutiennent tous ce but ! [...]

[...] un des plus grands dangers pour les internationalistes du CFR est la peur que sufisamment de citoyens américains comprennent finalement ce qu’ils sont en train de faire et que dans la bonne vieille tradition d’un électorat en colère, ils “balancent les rats hors du navire”. Face a la possibilité qu’une centaine de mini-nations au sein du pays ne vous boudent, ou pire, que les citoyens du pays ne deviennent clairvoyants et sages concernant le plan de jeu que vous leur avez préparé, que feriez-vous ?

La réponse fut évidente pour les Rockefellers depuis plus de cinquante ans: vous créez un gouvernement mondial que vous contrôlez et vous avez ce gouvernement à la tète de tous les autres.

Ceci a été le plan établi depuis au moins les 54 dernières années (NdT: 1922, année de la création du CFR…) et depuis que papy pétrodollars lui-même donna de l’argent pour construire la Ligue des Nations à Genève[...]

[...] Un tel “Nouvel Ordre Mondial” de manière emphatique, ne veut pas dire une société rendue impotente débattant de sujets avec le CFR. Non, cela veut dire un régime international qui contrôle les armées du monde, les armes, les cours de justice, les collecteurs d’impôts (NdT: dont par exemple la fameuse inepte taxe carbone fait partie intégrante. Le but est de la payer directement au cartel banquier qui sera en contrôle du gouvernement mondial), les écoles, les gouvernements locaux et tout le reste[...]

[...] Le “Nouvel Ordre Mondial” planifié par les Rockefeller sera une dictature globale. Les conservateurs l’appelleront socialisme ou communisme; les gens de gauche l’appelleront fascisme. L’étiquette ne fait absolument aucune différence. Ce sera l’archipel du Goulag à l’échelle planétaire.

Bien sûr les promoteurs d’un tel gouvernement mondial déguisent leurs intentions derrière toute une série de propos à double sens. A titre d’exemple voici comment le sénateur Alan Cranston de Californie (qui fut pendant de nombreuses années le président de la dépendance des Rockefeller: United World Federalists), défendît la proposition d’un super-état:

“La proposition 64 de gouvernement mondial ne dit pas que nous devrons abandonner notre souveraineté. Elle propose simplement des moyens par lesquels nous pourrons exercer au mieux notre souveraineté impotente sur des choses vitales comme par exemple la prévention de la guerre. Elle propose que nous créions un gouvernement mondial limité et que nous y déposions notre souveraineté…” En clair, nous n’abandonnons rien, mais nous “déposons”, Orwell appelait cela la novlangue[...]

[...] Même Nelson Rockefeller (NdT: vice président du président Gérald Ford, qui était en fonction au moment de la publication de ce livre, juste avant l’élection de Jimmy Carter, qui lui aussi s’entourera de membres du CFR et de la commission trilatérale également créée par Rockefeller…) sait que la révolution américaine fut une protestion contre exactement la sorte de pouvoir centralisé dont il se fait l’avocat. L’empire britannique était le gouvernement mondial de l’époque. Nos pères fondateurs ne voulaient pas être inter-dépendants, ils voulaient être indépendants. Ils étaient d’accord de payer le prix pour cette indépendance, dans la même monnaie que tout homme libre doit toujours payer: en sang et en or.

Chapitre 6

[...] “De manière toute aussi important est l’influence du CFR sur les médias… Le CFR contrôle ou possède les journaux principaux, les magazines ainsi que les réseaux de radio et de télévision…” Amiral Chester Ward (CFR et amiral en retraite)

Les Rockefellers comme nous l’avons vu ne sont pas de ceux qui laissent l’opinion publique se forger par chance. C’est pourquoi ils ont aussi investi leur argent charitable si judicieusement dans les filières de l’éducation et de la religion. Il serait d’une grande naïveté d’assumer que la famille ne puisse pas exercer toute influence subtile ou moins subtile sur les médias de masse de la nation[...]

[...] Les Rockefellers se sont assurés que les faiseurs d’opinion et les preneurs de décision du domaine des médias et de la presse ont été proprement introduits et initiés dans leur loge du CFR[...]

[...] Feu Arthur Hays Sulzberger, chairman du comité directeur du New York Times (NdT: à cette période), était membre du CFR et aujourd’hui (NdT: en 1975-76, c’est pire aujourd’hui !), il y a au moins 11 personnes ayant de hautes fonctions au sein du New York Times qui sont membres du CFR[...]

[...] L’implication des Rockefeller dans les médias est multiple. Principalement, les plans du gang Rockefeller pour créer un gouvernement mondial monopoliste ne sont jamais, au grand jamais, discutés au sein de la grande machine de désinformation. Les médias décident ce dont on parlera dans le pays. Nous avons dans ce pays ce que le journaliste Kevin Phillips a appelé une “médiacratie”.

Une médiacratie peut s’occuper de quelqu’un comme Ralph Nader et en faire un héro populaire instantané; ou ils peuvent prendre un ennemi des Rockefeller et en créer une image telle qu’il apparaît comme un crétin, un bouffon, un bigot ou un paranoïaque dangereux[...]

[...] Les faiseurs d’opinion de Madison avenue, le think tank de la Rand Corporation ou de l’Institut Hudson, peuvent manipuler et de fait manipulent l’opinion publique. Les élitistes de l’establishment appellent cela “le façonage du consentement”, ce qui veut dire que nous sommes manipuler à croire les mottos que nous ajustons sur les bracelets de nos poignets. Les techniques développées par le Thought Trust des Rockefellers viennent juste d’être adoptées et plus brutalement mises en œuvre par les communistes. Avec l’argent, les Rockefeller ont acquis les médias et leur contrôle; avec les médias, la famille a conquis l’opinion publique. Avec le contrôle de l’opinion publique, elle a gagné la politique et avec le contrôle du paradigme politique, elle a pris le contrôle de la nation[...]

Chapitre 7

“Nous aurons un gouvernement mondial que vous le vouliez ou non, le tout est de savoir si ce sera par conquête ou par consentement.”

(James Warburg, membre du CFR, déclaration faite à l’occasion d’un témoignage devant le comité sénatorial des relations étrangères le 17 Février 1950)

[...] Une liste complète de toutes les organisations, mouvements, publications et programmes soutenant l’idée d’un gouvernement mondial, qui a leur tour sont gérés par l’axe Rockefeller-CFR de derrière le rideau, serait du volume d’un livre aussi volumineux que l’annuaire de téléphone de Los Angelès. De manière évidente nous ne pouvons mentionner ici qu’un petit nombre des éléments de la piste Rockefeller vers le gouvernement mondial.

Certainement le chemin le plus visible vers le gouvernement mondial est celui qui passe par l’organisation créée en 1945 par les rockefeller avec justement ce but: L’Organisation des Nations Unies; à cet égard, les médias sous contrôle ont créé l’illusion, le mythe que l’ONU est un organisme de débat sans fondement réel[...]

[...] Si les contrôleurs de la pensée travaillant pour les Rockefeller peuvent persuader suffisamment d’Américains d’accepter de soumettre volontairement la souverainté des Etats-Unis aux mains de l’ONU, la longue campagne pour le gouvernment mondial sera terminée. Le Nouvel Ordre Mondial sera en vigueur. Les Rockefeller désireraient payer beaucoup d’argent pour un tel coup d’état pacifique et sans effusion de sang.

De fait ils financent toutes les possibilités. Voici juste quelques organisations aux Etats-Unis qui sont financées et / ou dirigées par le consortium dirigé par les Rockefeller et leur CFR et qui font la promotion directe de l’abandon de la souveraineté américaine: (NdT: nous ne citerons ici que celles éventuellement les plus connues en France, la liste est bien plus longue dans le livre !…)

  •    American Associations for the United Nations
  •    Atlantic Union
  •    Chatham House
  •    CFR
  •    Federation of World Governments
  •    Institute of International Education
  •    Trilateral Commission
  •    United World Federalists

[...] Peu de temps après la création de la Commission Trilatérale, Zbigniew Brzezinski en fut nommé directeur. Celui-ci écrivit un article pour le journal du CFR (dont il est aussi membre) “Foreign Affairs”, dans lequel il déclara:

“Il y a tres peu de chance que le monde s’unisse volontairement derrière une idéologie commune d’un super-gouvernement. Le seul espoir pratique est que celui-ci réponde à une préoccupation sur sa propre survie…”

En clair, Brzezinski dit qu’il est temps d’oublier l’approche ouverte et bonne enfant sur le gouvernement mondial proposée par exemple par L’Union Atlantique. L’union volontaire ne sera pas effectuée à temps, mieux vaut essayer une approche nouvelle. Quelle est cette nouvelle approche ? De manière simple,  il s’agit d’imposer les mêmes contrôles sur les nations qu’un gouvernement mondial ne le proposerait, mais cette fois-ci sous le déguisement de résoudre des problèmes économiques, écologiques ou énergétiques[...]

[...] La Commission Trilatérale a été créée par David Rockefeller afin du guider ses pairs internationalistes dans l’utilisation de leur influence privée pour garantir que leur gouvernement reste dans la droite ligne, celle de la grande poussée vers la grande fusion globale. Le pays qui ignore ces avertissements et donne trop d’importance à ses problèmes domestiques, pourrait bien se retrouver confronté à des problèmes alimentaires, d’approvisionnement en carburant ou de crise financière, qui fera passer la grande dépression pour une randonnée champêtre à travers la terre promise.

Chapitres 8 & 9

“Il y a toujours eu une alliance continuelle, bien que cachée, entre les capitalistes, la politique internationale et les socialistes révolutionnaires internationaux et ce pour leur bénéfice mutuel.”

(Antony Sutton, historien, université de Stanford, Californie, dans son livre “Wall Street et la révolution bolchévique”)

Si beaucoup de biographes ont parlé de la fortune et de la puissance politique et économique quasi illimitée dont dispose la famille Rockefeller, très peu se sont frottés avec l’aspect le plus remarquable de cette famille: sa relation proche, voire intime, au travers de plusieurs générations, avec ce qui est supposé être leur ennemi juré: le communisme… Dire que tout n’est pas toujours ce qu’il paraît être relève du cliché, mais il n’y a pas de mystère plus grand que l’identité de l’ultime soutien au mouvement communiste international[...]

[...] Aujourd’hui, beaucoup de gens pensent que les communistes furent capables de s’imposer en Russie parce qu’ils furent capables de gagner le soutien des paysans qui en avaient assez de la tyrannie des Tsars. Ceci n’est pas ce qui se passa… Au moment où le tsar Nicolas II abdiqua, et pour les mois qui s’en suivirent, les leaders de la révolution bolchévique, Lénine et Trotsky, n’étaient même pas sur le sol russe. Lénine était en Suisse où il vivait en exil depuis 1905. Trotsky était lui aussi en exil, travaillant comme journaliste pour un journal communiste à New York.

Trotsky fut autorisé à retourner en Russie avec un passeport américain et Lénine fut introduit en Russie par l’intermédiaire du fameux train scellé[...]

[...] Les bolchéviques purent parvenir au pouvoir non pas parce que les masses populaires de Russie les ont rappelé pour mener la révolution; mais parce que des hommes puissants en Europe et aux Etats-Unis, incluant les membres de la famille Rockefeller, les envoyèrent en Russie. Mais alors que ces faits ont été en partie supprimés dans le narratif, le plus grand secret de toute cette période réside sans aucun doute avec le fait que le financement pour cette révolution provint en fait des super capitalistes occidentaux et principalement des Etats-Unis.

Un ouvrage à la documentation méticuleuse fut écrit par l’historien Antony C. Sutton sur le sujet: “Wall Street and the Bolshevik Revolution”

[...] Le chercheur du Hoover Institute de l’université de Stanford pose la question la plus évidente: quelle serait la motivation derrière une coalition entre les capitalistes et les bolchéviques ? Les avantages sont très clairs pour les communistes; mais quels seraient les bénéfices potentiels d’une telle union pour les super-capitalistes occidentaux?

Sutton suggère que la Russie était et est toujours aujourd’hui (NdT: rappel de la date: 1976), le plus gros marché non exploité au monde. De plus, la Russie d’hier et d’aujourd’hui représente le plus gros risque de compétition sur le marché pour l’Amérique et sa suprématie industrielle et financière.

“Wall Street”, dit Sutton, “doit avoir des sueurs froides en se représentant la Russie comme un second géant industriel à l’instar de l’Amérique”. En mettant en selle la Russie, avec un système économique improductif dépendant de l’Ouest pour des injections constantes de liquidité et de technologie afin de survivre, celle-ci pourrait être à la fois contrôlée et exploitée[...]

[...] Avec la révolution bolchévique, nous avons quelques uns des hommes les plus riches du monde qui financent un mouvement qui clâme que sa raison même d’exister est d’accaparer la richesse des cartels super-riches, des banquiers capitalistes comme les Rockefellers.

De manière évidente ces hommes n’ont aucune peur du communisme international. Il est donc très logique d’assumer que s’ils l’ont financé et sont enclins, avides même de coopérer avec celui-ci, ce doit être parce qu’ils le contrôlent. Peut-il y a voir une autre explication qui ait un sens ? N’oublions pas que pendant plus de 100 ans, ce fut une routine procédurière standard pour les Rockefeller et leurs alliés de contrôler les deux côtés de chaque conflit.

Ayant créé leur colonie en Russie, les Rockefellers et leurs alliés ont puissamment lutté depuis lors pour la maintenir en vie. Depuis 1918 cette clique s’est engagée à transférer argent et probablement plus important, de l’information technique et technologique vers l’URSS. Ceci est étudié dane le détail dans le triptique historique grandiose d’Antony Sutton “La technologie occidentale dans le développement économique soviétique”. Utilisant dans la plupart des cas des documents du département d’état américain, Sutton prouve sans doute possible que virtuellement tout ce que possède l’URSS a été acquis en occident, principalement aux Etats-Unis. Ce n’est pas une exagération que de dire que l’URSS est en fait made in the USA. Personne n’a même tenté de réfuter le travail de recherche de Sutton. C’est impossible. Mais la machine de la désinformation que compose notre médiacratie peut ignorer Sutton. C’est ce qu’elle fait. Totalement[...]

[...] Dans ses trois volumes historiques sur le développment technologique de l’URSS, le professeur Sutton prouve de manière conclusive qu’il n’y a pas un segment de l’économie soviétique qui n’est pas le résultat du transfert de technologie occidentale, surtout états-unienne.

Ceci ne peut pas être une simple coïncidence; depuis plus de cinquante ans les membres initiés de la clique réserve fédérale-CFR-Rockefeller ont soutenu et implémenté des politiques qui visaient à accroître la puissance de leur satellite: l’Union Soviétique. Ainsi, les Etats-Unis dépensent 90 milliards de dollars annuels dans un budget de défense (NdT: en 1975-76, il est bien plus considérable aujourd’hui, l’URSS ayant été remplacée par une autre “menace” également créée de toute pièce: la guerre contre le terrorisme et Al Qaïda..) dont le but est de se protéger contre un ennemi que les “initiés” bâtissent au fur et à mesure[...]

[...] En 1964 David Rockefeller et Nikita Kroutchvev ont eu un meeting à huis clos de deux heures et demie. Le Chicago Tribune du 12 Octobre 1964 rapporta:

“David Rockefeller a eu un briefing avec le président Johnson aujourd’hui en rapport avec sa récente réunion avec le premier Nikita Kroutchev de Russie… Le leader rouge a indiqué que les Etats-Unis et l’URSS devaient ‘faire plus de commerce’. Kroutchev, d’après Rockefeller, a dit qu’il désirerait voir les Etats-Unis étendre ses crédits à longs termes à l’Union Soviétique.”

En fait ce meeting entre Rockefeller et Kroutchvev eut lieu deux mois plus tôt en Juillet. Quelques soient les problèmes qui émergèrent de cette réunion, ils ne furent pas résolus avant que le président des Etats-Unis ait eu un briefing en Septembre avec Rockefeller. Un mois plus tard, Kroutchev fut déposé. David Rockefeller rencontra peu aprés son remplaçant sur les bords de la Mer Noire et en Octobre 1966, Lyndon Johnson annonça sa nouvelle politique de “réconciliation” avec l’Europe de l’Est. Ceci fut fait dans une période où le bloc communiste escaladait son aide au Vietnam, dont virtuellement tout le matériel militaire venait des usines de munitions et d’armement d’Europe de l’Est[...]

[...] Le Viet Cong et l’armée nord-vietnamienne recevaient 85% de leur armement et matériel de guerre des nations du pacte de Varsovie… Les USA ont équippé et financé les deux côtés de cette terrible guerre du Vietnam qui a tuée près de 55 000 soldats américains par proxy (NdT: et plus d’un million de Vietnamiens bien sûr…). Une fois de plus, les médias de masse ont laissé le public américain dans l’ignorance de cette vérité choquante et scandaleuse[...]

[...] Ainsi, par la possibilité d’achat de patentes pour les communistes, les Rockefeller sont virtuellement en charge de la recherche et du développement de la machine militaire soviétique. Leur but est de permettre aux soviétiques de produire en masse de la technologie made in USA. Insistons ici sur le fait que le transfert d’une telle connaissance technologique est bien plus important que la vente d’armes[...]

[...] Parce que les Rockefeller ont maintenant le contrat exclusif de suppléer des patentes américaines aux Soviétiques, ils sont, par définition, les agents de la grande machine rouge. Il va sans dire qu’ils sont les plus gros agents des communistes de l’histoire. Ou peut-être serait-il plus à propos de décrire les communistes comme les agents des Rockefeller ?

Un outil de plus en plus important pour le pillage des Etats-Unis par les Rockefeller et leurs cohortes est la banque Export-Import, connue sous le nom de Eximbank (NdT: qui existe toujours de nos jours et est très proche de l’administration Obama). Cette banque fut établie en 1934 afin de financer et de promouvoir le commerce avec l’URSS. Mais ce ne fut pas avant que Richard Nixon eut signé la “détermination présidentielle” le 18 Octobre 1972, que l’Eximbank commença à financer le commerce avec les Soviétiques[...]

[...] Comme faisant part de l’effort phénoménal de bâtir l’économie soviétique en pillant les Etats-Unis, par le crédit (NdT: çà ne date pas d’hier ces histoires de crédits…), Richard Nixon nomma William Casey comme directeur de la banque Export-Import (NdT: ce même William Casey deviendra directeur de la CIA sous George Bush père, de fait, depuis la création de la CIA après la seconde guerre mondiale, une très vaste majorité de ses directeurs ont été liés de près à Wall Street, de là à dire que la CIA est une ramification, création de Wall Street, il n’y a qu’un pas facilement franchissable…). Casey, membre du CFR contrôlé par les Rockefeller est l’homme parfait pour le travail que Nixon et Kissinger ont en tête[...]

[...] Mais David Rockefeller est sûr du repaiement de la dette. Les prêts de la Chase sont garantis par les contribuables américains à travers d’autres agences gouvernementales comme l’Overseas Private Investment Corporation (OPIC) et la Foreign Credit Insurance Association (FCIA). Gràce à cela, le contribuable américain est pris à l’hameçon jusqu’au dernier centime. De la même manière qu’avec les prêts de l’Eximbank, l’OPIC et la FCIA garantissent aux “hommes d’affaires” un profit quelque soit la manière dont l’affaire se termine. Ce qui se passe en fait, est que nous donnons aux soviétiques une usine de camions valant 2 milliards de dollars tout en assurant les Rockefeller de leur commission sur le contrat[...]

[...] “L’URSS est le plus grand marché non développé pour les Etats-Unis (NdT: dans les années 70)”, dit Alfred R. Wentworth, senior vice président de la Chase Manhattan Bank et directeur de l’agence moscovite récemment ouverte. “Ce marché s’ouvre maintenant et nos banques désirent participer à la multitude d’opportunités ainsi créées.” … Comme le magazine Newsweek titra: “Le Kremlin a maintenant un camarade à la Chase”[...]

[...] Le professeur Sutton a assemblé un puit d’abondance concernant les preuves, que personne n’a jamais essayé de réfuter. Dans un premier temps, il prouva que le système communiste d’état est un système stagnant incapable d’inovation et de productivité. Sa survie même au niveau basique a requis des transfusions régulières de fonds et de technologie. Sans aide de l’Ouest, l’URSS se serait effondrée depuis longtemps; mais sans elle, les Rockefeller et les autres super-riches n’auraient pas eu “l’ennemi” à disposition pour justifier leur plans de gouvernment mondial monopoliste. L’URSS fut d’abord sauvée par Herbert Hoover avec de la nourriture; puis est venu la NEP de Lénine, sa nouvelle politique économique, qui a rouvert les portes de la Russie aux super-capitalistes… La seconde guerre mondiale a vu des prêts de 11 milliards de dollars… Pendant la présidence de Kennedy, nous leur avons donné du blé pour nourrir les ouvriers d’usine. Pendant la guerre du Vietnam, les Etats-Unis ont envoyé de la logistique déterminante aux pays du bloc de l’Est, qui produisit au Nord-Vietnam son équipement de guerre pour tuer notre propre soldats. Aujourd’hui nous leur fournissons la plus grande usine de camion au monde, des ordinateurs très sophistiqués et de a technologie de production. Cerise sur la gâteau, le Wall Street Journal du 25 Avril 1975 titre: “Les Etats-Unis envoient en catimini de l’uranium à l’URSS afin de fabriquer du combustible nucléaire.”

Comme l’observa justement l’ex-secrétaire d’état à la marine James Forrestal: “La consistence n’a jamais étee une marque de stupidité. Si les diplomates qui ont mal géré notre relation avec l’URSS étaient simplement stupides, ils feraient de temps en temps une erreur en notre faveur.” En bref, ce qui se passe n’est pas simplement le pillage de notre économie, mais de la trahison pure et simple[...]

***

Chapitre 10

Le plan de jeu des Rockefeller est d’utiliser le contrôle de la population, de la production alimentaire et de l’énergie comme méthiode de contrôle des gens et des nations, ce qui mènera immanquablement à la grande fusion. Le gros du travail de sape pour établir cette stratégie est effectué par Henry Kissinger, qui fut un enployé personnel de Nelson Rockefeller pendant plus de dix ans avant que celui-ci ne le place dans le gouvernment Nixon. En de nombreuses occasions Herr Kissinger a déclaré que son but était de créer un “Nouvel Ordre Mondial” (NdT: chose qu’il réitéra à Wall Street en 2009 au début de la crise). A ce sujet, le journaliste Paul Scott révèle:

“Kissinger croit, selon ses aides de camps, qu’en contrôlant l’alimentaire, on eut contrôler les peuples, en contrôlant l’énergie, spécifiquement le pétrole, on peut contrôler les nations et leur système financier. En plaçant la nourriture et le pétrole ainsi que le système monétaire mondial sous contrôle international, Kissinger est convaincu qu’une première mouture de gouvernement mondial opérant sous les auspices de l’ONU peut devenir une realité avant 1980.”… De manière évidente, le plan est de s’emparer des biens d’autrui et de les placer sous le parapluie protecteur d’un gouvernement mondial contrôlé par les Rockefeller.

Cette nouvelle stratégie pourrait être appellée la “route de la crise” vers le Nouvel Ordre Mondial. (NdT: si la date de 1980 pour une première mouture ne fut pas respectée, observons la “route de la crise” depuis et son emballement aujourd’hui, surtout depuis l’évènement catalyseur nécessaire du 11 Septembre 2001…)…

Le plan, tel qu’il fut publiquement annoncé par le membre du CFR Richard Gardner, fonctionnaire à temps partiel du département d’état et professeur de droit et d’organisations internationales à l’université de Columbia, explique qu’au lieu d’essayer de faire de l’ONU une dictature mondiale complète dès le départ, l’establishment identifiera des problèmes dans différents pays. Ensuite ils proposeront des “solutions”, qui ne pourront être réalisées que par une sorte d’agence internationale, de façon que chaque pays concerné soit obliger de soumettre segment après segment son indépendance nationale[...]

[...] Mais si plus de nations parvenaient à l’indépendance alimentaire, le terreau pour une gouvernance mondiale disparaîtrait. Pour que les Rockefellers puissent créer leur Nouvel Ordre Mondial, ils doivent d’abord créer les famines et entretenir la peur de plus de souffrance. Tout ce dont on a besoin pour créer une famine est de mettre l’agriculture sous le contrôle d’une bureaucratie gouvernementale, et d’attendre un peu. Plus grosse est la bureaucratie et moins il faut attendre de plus une bureaucratie internationale est le nec plus ultra pour produire de la corruption et du blocage administratif au lieu de blé.

Entremêlée avec le contrôle alimentaire est la poussée pour plus de contrôle des populations. La gestion de la population (NdT: par la doctrine néo-malthusienne mâtinée de darwinisme-social) est un outil important pour construire le filet qui amènera les petits poissons vers le Nouvel Ordre Mondial. “L’explosion démographique” réelle ou totalement imaginée, est utilisée en parallèle avec les problèmes alimentaires, énergétiques et de change international afin d’imposer Big Brother[...]

[...] Pour les Rockefeller le socialisme n’est pas un sytème de redistribution de la richesse et spécifiquement pas de la leur, mais un système de contrôle des populations et de la concurrence. Le socialisme met le pouvoir aux mains du gouvernement et parce que les Rockefeller contrôlent le gouvernement, contrôle par le gouvernement veut en fait dire, contrôle par les Rockefeller. Vous ne le saviez peut-être pas… Mais vous pouvez être sûr qu’eux le savent ! [...]

Chapitre 11

[...] Il y a encore cinq ans de cela (NdT: 1970-71), pas une personne sur mille n’avait entendu le mot “écologie”; mais d’un seul coup d’un seul, nous sommes tous supposés paniquer à l’idée de la polution qui nous étouffe dans notre sommeil.

Les sources de financement de ce “mouvement spontané” furent les divers fondations Rockefeller, la fondation Carnegie, contrôlée par les Rockefeller et les fondations impliquées avec les Rockefeller comme celles de Mellon (Gulf Oil). Parmi les promoteurs publics les plus fervents du mouvement furent enrôlés Robert O. Anderson de Richfield Atlantic Oil (et membre du CFR) et Henry Ford le second de la compagnie Ford Motor (et membre du CFR). La tirelire principale du mouvement écologiste a été la fondation Ford (NdT: dont aujourd’hui Michelle Obama et sa mère sont de purs produits), dont pratiquement tous les trustees sont membres du CFR des Rockefeller. La fondation a littéralement déversée des millions de dollars (NdT: et continue à le faire aujourd’hui avec le renfort des néo-eugénistes des fondations Gates et Turner) pour développer des plans de contrôle de la population et de l’environnement de toute sorte[...]

[...] Le fond des frères Rockefeller, la fondation Rockefeller et le fond de la famille Rockefeller contribuent lourdement à la révolution environementaliste de laquelle la Standard Oil (NdT: mainenant Exxon-Mobil) profite très largement en pouvant mener les prix du pétrole en orbite[...]

[...] L’Aspen Institute (of Humanistic Studies) est lourdement financé par le fond des frères Rockefeller, nous espérons que cela ne choque pas trop; les Rockefeller ne sont pas les seuls intérêts pétroliers à financer le mouvemement écologique anti-pétrole. De gros donateurs ont été la fondation Gulf Oil, le trust de charité de la compagnie Humble, la fondation Mobil et la fondation de l’union pétrolière de Californie. Toutes ces entités étant bien sûr soit contrôlées soit en affaire avec les Rockefeller au travers du CFR[...]

[...] Les crises créées dans les domaines de l’énergie, de l’alimentation et de la population sont des leurres, créés de l’intérieur de façon à ce qu’elles puissent être “résolues” et qu’un “Nouvel Ordre Mondial” puisse être établi (NdT: le terme “New World Order” est ici utilisé par Gary Allen dans ce livre ecrit en 1975 et publié en 1976. Ce terme fut déjà utilisé par l’écrivain H.G. Wells pour le titre d’un de ses ouvrages publié en Janvier 1940…). Oui, les crises sont un grand élément fédérateur[...]

[...] Si le peuple américain avale les couleuvres de a propagande inspirée et financée par la famille Rockefeller, la prédiction d’une apocalypse faite de dépression économique et de famine deviendra une prophétie s’auto-réalisant. Si nous pouvons être réduits à l’état de panique au point de soumettre notre liberté au nom de notre survie, alors la dictature socialiste-fasciste du Nouvel Ordre Mondial des Rockefeller deviendra une réalité.

Chapitre 12

Quand John D. Rockefeller fut proche de monopoliser l’industrie du raffinement pétrolier, une de ses tactiques favorites et des plus efficaces était de capturer la concurrence depuis l’intérieur. Il plaçait ses hommes de main dans les bureaux de sa concurrence, ou soudoyait les employés des autres compagnies pour accomplir ses volontés.

Les descendants de John D. jouent maintenant le même jeu avec notre gouvernement. Cela ne fait absolument aucune différence quel parti est au pouvoir, que ce soit un gouvernement républicain ou démocrate, les gens des Rockefeller tiennent les positions clefs, spécifiquement dans les domaines de la politique étrangère et de la finance. La maison Rockefeller est le pouvoir éternel derrière le trône.

L’influence des Rockefeller sur la Maison Blanche a commencé en 1894 avec l’élection de William MacKinley; mais ce ne fut pas avant l’élection de Franklin Delano Roosevelt à la Maison Blanche qu’ils ne furent en position décisive de pouvoir déterminer la politique. Ce bien des façons, le New Deal de Roosevelt était une nouvelle donne de Rockefeller[...]

[...] Les Rockefeller ont fait du secrétariat au trésor (NdT: ministère des finances en France) une succursale virtuelle de la Chase Manhattan Bank…

Alors que le poste de secrétaire d’état au trésor (NdT: ministres des finances et du budget chez nous) est une position importante, celui de directeur du comité de la réserve fédérale l’est bien plus. La Réserve Fédérale est un mystère enrobé d’énigme pour la vaste majorité des Américains. Nánmoins, elle est essentielle et critique pour les manipulations économiques des Rockefeller. La famille fut instrumentale à créer ce sytème de Réserve Fédérale. Elle fut créée en 1910 au cours d’une réunion secrète sur l’île de Jekyll au large des côtes de Georgie, comme admit plusieurs annés plus tard par l’agent des Rockefeller Frank Vanderlip dans ses mémoires…

De cette réunion de l’île Jekyll naquît le rapport de la commission monétaire dont s’inspira la loi Aldrich, qui créa la réserve fédérale.

Le parti républicain étant vu comme étant trop associé aux intérêts de Wall Street, les conspirateurs décidèrent de faire promouvoir la loi par les démocrates comme un moyen de limiter la puissance de Wall Street !

La loi fut passée au congrès américain le 22 Décembre 1913, juste avant l’interruption de Noël.

Après le vote, Charles Lindbergh Sr, le père du célèbre aviateur, déclara au congrès:

“Cette loi établit le plus grand cartel banquier sur terre. Quand le président signera cette loi, le gouvernement invisible de la puissance de l’argent, dont l’existence est prouvée par l’enquête sur les trusts monétaires, sera légalisé. Voilà ce qu’est la loi Aldrich sous son déguisement… Cette nouvelle loi permettra au cartel banquier de créer de l’inflation quand ce mème cartel le jugera nécessaire pour ses intértêts…”

La loi sur la réserve fédérale était et est toujours vue hier et aujourd’hui, comme une grande victoire de la “démocratie” sur le “cartel de l’argent”. Rien ne peut être plus loin de la réalité. Le concept même du système des banques centrales fut inventé par ceux à qui on voulait retirer le pouvoir financier.

Quel est le degré de puisance de notre “banque centrale” ? Elle contrôle notre volume monétaire est les taux d’intérêts et manipule de la sorte toute l’économie, créant à volonté de l’inflation, de la déflation, des récessions ou des boums économiques; elle peut aussi influer grandement et à volonté sur le marché boursier. La réserve fédérale est si puissante que le parlementaire Wright Patman, président du comité parlementaire des finances affirme:

“Aujourd’hui aux Etats-Unis, nous avons deux gouvernements de facto, nous avons le gouvernement dûment constitué et nous avons un gouvernement indépendant, incontrôlé et incoordonné avec l’entité de la réserve fédérale, qui possède le pouvoir de créer la monnaie alors que celui-ci est réservé au congrès de par la constitution.”

A cet effet, la réserve fédérale gouverne les présidents, les parlementaires et les ministres des finances[...]

[...] Sous la brillante expertise des gérants monétaires agents des Rockefeller et du CFR, le dollar a perdu les trois-quarts de son pouvoir d’achat depuis 1940. (NdT: et bien plus depuis 1976…). La vitesse de dépréciation s’accélère. Bientôt votre dollar papier, complètement détaché de quelque valeur or ou argent que ce soit par les bons soins des agents Rockefeller, ne vaudra plus le papier sur lequel il est imprimé (NdT: n’est pas imprimé devrait-on mème dire aujourd’hui, puisque la masse de l’argent est une masse virtuelle qui n’existe pas et n’existera jamais, elle n’est qu’une illusion créée sur des écrans ordinateurs…). Ceci ne présente pas de problèmes pour les Rockefeller qui ne doivent pas vivre sur un revenu ou une pension de retraite fixes.

L’Amérique d’aujourd’hui est programmée pour une autre débâcle du style de 1929 (NdT: écrit en 1976… visionnaire, pas tant que cela car si prévisible…)[...]

[...] Les Rockefeller aiguisent maintenant leurs tondeuses à moutons et vont passer le monde à une nouvelle tonte. Cette fois-ci sera sans doute la dernière. En 1929, l’Amérique était loin d’un système de gouvernement total. La prochaine dépression sera utilisée comme prétexte pour l’établissement de contrôles socio-fascistes dans le pays et d’un super état mondial de manière internationale.

De la même façon que les Rockefeller utilise la banque Export-Import comme d’un outil pour piller le capital et pour seuvrer l’économie américaine de crédit ainsi que ses citoyens sur-impôsés, ils utiliseront la Banque Mondiale des Nations-Unies (NdT: et le FMI) comme un autre moyen de siphoner dans le porte-feuille du contribuable états-unien.

EPILOGUE

[...] Nous avons montré que la maison Rockefeller vaut des milliards de dollars et possède un moyen de levier sur ses centaines de millairds de plus au travers de son influence sur les mega-banques, les institutions financières, la production manufacturière et pétrolière. La famille a utilisé des fondations et leurs réseaux pour préserver et faire multiplier sa richesse ansi que pour façonner l’opinion publique par le biais de l’éducation, des médias et de la religion. A travers le Conseil en Relations Etrangères (CFR), elle a augmenté son influence sur le gouvernement, la réserve fédérale, la communication et l’éducation. Une soif sans fin, quasi psychopathique pour le pouvoir monopoliste, a motivé trois générations de Rockefeller. Parce que les Etats-Unis sont un pays de grande taille, diversifié et une nation décentralisée, cela a pris à la famille cent ans pour bâtir l’échaffaudage qui étranglerait finalement la liberté. Maintenant elle est prête à nous mettre la corde au cou et à tirer le levier de la trappe.

La question est: Pourra t’on couper la corde avant que les Rockefeller ovrent la trappe ? La réponse la plus honnête et la plus réaliste est celle-ci: peut-être…

[...] La résistance au Nouvel Ordre Mondial des Rockefeller demande la même motivation et les mêmes efforts que cela a pris pour vaincre Hitler. Heureusement, cela ne devrait pas demander le même sacrifice en vies humaines que d’autres guerres ont causé, si en fait le temps, l’argent et l’effort de le faire sont faits maintenant, avant que la dernière résistance possible ne se fasse de derrière des clôtures de fils de fer barbelés.

Ce livre n’a pas été écrit pour vous distraire ou simplement vous informer, ni même pour vous faire peur. Il a été écrit pour donner une épée aiguisée qui pourra couper la corde que le bourreau nous passera autour du cou. Nous l’avons publié. Le reste est de votre ressort. Si vous ne faites rien de cette connaissance, les Rockefeller eux seront sans pitié.

 

 

Cette entrée a été publiée le octobre 11, 2011 à 3:37 et est classée dansN.O.Mnéo-libéralisme et paupérisationneoliberalisme et fascisme,politique et lobbyismepolitique et socialpresse et médiarésistance politique avec des tags . Suivez tous les commentaires de cet article par flux RSS 2.0. Vous pouvez poster un commentaire ou rétrolier depuis votre site.

23 Réponses à “Au cœur du Nouvel Ordre Mondial… Le Dossier Rockefeller, 3eme et derniere partie…”

  1. merci

    Chapitre 12-Réserve Fédérale
    Sa création et son mode de fonctionnement sont aussi hallucinants qu’est le silence et/ou pseudo-technique économico-scientifico-truc qui l’entoure.
    A l’aide de graphiques simples cela pourrait s’expliquer aux enfants et mettrait à jour de manière criante les exactions de ce cartel d’enflures.
    Quant à ce que l’explication se fasse jour sur des médias à forte audience, il y a un goufre.
    Tout ça pour dire que le système de la Réserve Fédérale est d’une telle simplicité et d’une efficacité si redoutable que si ils tiennent à ce que personne n’y comprenne rien, c’est que c’est le maillon faible.

    • Et oui, tout le système des banques centrales dont le QG est la Bank for International Settlements (BIS) de Bâle est régit par le cartel des grosses banques privées, les six mega-banques américaines et les grosses banques européennes dont la Deutsche Bank (qui est essentiellement derrière le BCE et qui est privée) la Société Générale et BNP-Paribas.. Pour la France, la Banque de France est privatisée depuis la loi Pompidou (ex-fondé de pouvoir de a banque Rothschild) / Giscard en 1973… La Banque de France prête l’argent à l’état français comme la réserve féderale le fait aux Etats-Unis et les impôts des contribuables ne servent en fait qu’à rembourser les intérêts de la dette.

      Ceux qui croient encore que leurs impôts paient pour les écoles, routes et autres services publiques sont bien naïfs.
      Plus de 90% des impôts sur le revenus (et le peu payés par les grosses entreprises..) servent à payer les INTERETS de la dette, oublions le solde !
      C’est le même système partout, car régit par le système des banques centrales, qui utilise le principe frauduleux de la réserve fractionnelle et l’usure sur les intérêts dûs.

      Il faut balayer toute cette fumisterie au plus vite et renoncer au remboursement de ces dettes odieuses, car basées sur un système frauduleux, une escroquerie qui a enchaînée les peuples au remboursement d’une dette qui n’a pas lieue d’être dans sa très vaste majorité !

      Personne des médias presstitutes ne publiera ces informations, et ceux qui le font sont de suite vilipendés et ostracisés au moyen désormais « classique » de l’étiquette « théoriciens du complot »… Tout cela est réel et fonctionnel et ruine l’humanité. Gary Allen a écrit et nous a prévenu en … 1976 avec ce livre, que la prochaine grande crise sera la dernière, car les Rockefeller et consorts, l’utiliseront pour l’établissement du Nouvel Ordre Mondial, d’abord financier et économique répondant un la satisfaction d’un monopole oligarchique absolu.

      Un autre livre qui ne traite que de la création de la réserve fédérale: « The creature of Jekyl Island » de l’excellent Edward. G. Griffin, livre également écrit à la fin des années 70, début des années 80.

      Nous sommes prévenus, et la lutte est de tous les instants !

  2. Un témoignage intérressant sur la situation en Libye.

    Comment t’es-tu retrouvé en Lybie ? La Russie ne prête pourtant pas son appui à Kadhafi.

    – J’ai été chargé d’un voyage d’affaire au printemps de cette année à Alger, en représentation commerciale. Mais l’objectif principal était d’atteindre précisément Tripoli. En accord avec l’ambassade, par la « caravane » j’ai rejoint l’état-major de Mouammar Kadhafi. Nous nous sommes sans tarder occupés de la formation du personnel de la 32e brigade blindée, que commandait et commande Khamis Kadhafi : formation et entraînement à la conduite de la guerre en milieu urbain. Le fait que Tripoli serait intenable est devenu clair aux alentours de juin-juillet. On a alors entraîné les brigades au combat de petits groupes autonomes, autant en milieu urbain qu’en-dehors des endroits habités. On a insisté particulièrement sur la formation aux actes de sabotage.
    Les soldats et officiers de la 32e sont bien préparés. Quelques-uns ont été formés au SAS ou en France. Mais en Libye on estime beaucoup l’école militaire russe.
    La tactique de combat par groupes peu nombreux a vu le jour par expérience des partisans de la Seconde guerre mondiale, et de la Tchétchénie. Ces petits groupes de 20-30 personnes trouvent des colonnes armées, minent les lieux de passage et après exécution des manoeuvres de diversion regagnent un endroit sûr.

    Tu dis « nous ». S’agit-il de la Russie, ou de personnes qui étaient avec toi en Libye ?

    – Je n’étais évidemment pas seul là-bas. Tout ce que je peux dire maintenant, c’est que nos gars sont avec Kadhafi. De Russie, pour l’essentiel des officiers à la retraite, ayant abrégé leur carrière dans l’armée russe, et aussi des spécialistes des territoires de l’ex-URSS.
    Tu n’as finalement pas répondu, pourquoi t’a-t-on envoyé à Tripoli, alors que le pouvoir russe a officiellement déclaré que Kadhafi devait partir ?

    – Qui peut interdire à un dignitaire haut placé d’envoyer un subordonné à Alger en voyage d’affaire ? Par exemple, pour une collaboration de type militaro-technique ? Ce qui se dit dans le cabinet n’est jamais destiné à toutes les oreilles. Mon travail est évalué selon ses résultats, pas selon des compte-rendus.
    Les professionnels comprennent que l’attaque sur la Libye est un volet d’actions programmées. Suivent la Syrie, l’Algérie, le Yémen, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Asie Centrale et la Russie. L’ordre n’a pas d’importance. Mais la Russie y est, probablement en dernier. En attendant on l’entoure de régimes fantoches hostiles, de radars et de bases militaires, on s’affaire à la corrompre par tous les moyens et en développant un climat de protestation à l’intérieur.

    Après cette mission tu es resté en service ?

    – J’ai déjà envoyé une demande de mise à la retraite. Je sais qu’on est en train d’étudier mon dossier personnel. Pas forcément pour me décorer. Mais j’ai l’ancienneté, un appartement, et pas de famille. Mais je n’ai pas encore pensé à retourner en Russie. Beaucoup de choses ont évolué cette année, j’ai pris certaines décisions à mon sujet. Sans la paperasse, je n’en resterai pas moins militaire.

    Tu dis que tenir Tripoli était impossible. Quelle était l’erreur dans la défense ?

    – L’erreur n’était pas dans la défense, mais dans l’appréciation du conflit. Dans le fait que Kadhafi vivait dans deux mondes parallèles. Il n’a pas entretenu une politique comme, par exemple, le leader Nord-Coréen. Et il n’a pas cru à une agression de son pays, jusqu’au dernier moment. Même à la mi-août, quand les bombardements avaient commencé à Tripoli et dans d’autres villes, il s’entretenait encore avec Berlusconi, avec Sarközy. Ils lui faisaient un baratin, qu’il n’y aurait pas d’opérations terrestres sur Tripoli. Il y a quelques années, il avait été proposé à Kadhafi d’installer un puissant système de DCA intégrale. Cela aurait été possible par l’intermédiaire de quelques anciennes républiques soviétiques. Mais il considérait qu’une telle initiative ne ferait qu’irriter les Etats-Unis et l’Europe. Je le répète, l’Italie et la France, et même la Grande-Bretagne, avaient promis qu’il n’y aurait pas d’opérations militaires terrestres contre le Libye.
    L’erreur résidait aussi dans le fait d’avoir voulu mettre sous surveillance trop longtemps les officiers libyens achetés. Il aurait fallu les arrêter sans attendre, ne pas laisser la contagion se répandre impunément. L’intention de Kadhafi était par-là de démasquer d’autres traîtres. L’indécision de Kadhafi quant à ses idées personnelles sur le cours de ce conflit a servi, d’ailleurs, de facteur pour convaincre certains officiers de premier rang à passer, moyennant aussi une paire de millions de dollar, du côté des rebelles. Imaginez que partout où il pleut déjà, vous vous prenez des pierres sur la tête, et vous dites que ça va aller, que ça passera. Dans ce climat comment pouvez-vous inspirer confiance ? En particulier vis-à-vis de ceux qui seront les plus utiles aux ennemis ? Le facteur humain est ce qu’il est, surtout en Afrique.

    Comment avez-vous pu sortir sains et saufs de Tripoli ?

    – On a été avertis par Al-Jazeera et CNN. On a vu les images de la « victoire » des insurgés, filmés au Qatar. On avait déjà entendu parler des décors de la Place verte de Tripoli, dans un désert proche de Doha. On savait ce qu’ils y faisaient. C’était pour les rebelles et les saboteurs le signal de l’attaque. Immédiatement après, dans chaque ville des « cellules dormantes » d’insurgés ont commencé à construire des barrages, à s’introduire dans les postes et appartements des officiers fidèles à Kadhafi. Dans le port, on a assisté au débarquement de troupes étrangères. Un des flancs a cessé de répondre. Le général Eshkal a cédé ses positions sans combattre. Kadhafi avait donné l’ordre de ne pas souffler sur les braises et de se replier. Ne pas transformer Tripoli en chaudron où se mélangeraient militaires et civils. Quelques centaines de kamikazes ont refusé d’exécuter cet ordre et sont restés à se battre dans la ville, en tentant de porter le plus de perte à l’ennemi, le distraire de la poursuite du leader et du commandement. Ils continuent toujours leur résistance. Cela fait plus d’un mois qu’il reste à Tripoli des quartiers où même les islamistes ne s’aventurent pas. C’est leur choix, c’est leur ville, et je les comprends.
    L’assaut a commencé. On est sorti de la caserne de Bab al-Azizia vers un petit immeuble au sud de la capitale. On a alors littéralement abandonné la ville avec un groupe de véhicules pour se diriger vers un endroit sûr. Il était temps en l’occurence, trois bombes lourdes anti-bunker GBU sont tombées sur l’immeuble. Les véhicules étaient des jeeps ordinaires, aucune « mercedes » spécialement pour Kadhafi. Pourquoi attirer l’attention ? Quoique je ne doute pas que les américains à de nombreuses occasions savaient où se trouvait Kadhafi. Mais les missiles et les bombes arrivaient 5 minutes après notre départ. Comme s’ils essayaient de lui montrer qu’il pouvait être anéanti à n’importe quel moment mais que pour l’heure ils se défendaient de le faire. Dans ce conflit libyen une grosse partie est informationnelle et psychologique.

    Les membres de la famille qui sont restés en Libye sont-ils ensemble ?

    – Non, la famille de Kadhafi s’est séparée d’emblée. C’était la décision la plus efficace. Les habitants libyens disent que si ce n’est pas Kadhafi lui-même qui revient, ce sera quelqu’un de sa famille. Actuellement certains sont en Tunisie, certains en Algérie, certains au Niger. Mais les frontières sont poreuses. Khamis est resté dans la banlieue de Tripoli pour organiser la résistance. Saïf est à Bani-Walid. Ni le colonel même, ni ses enfants ne se trouvent à un même endroit, ils se déplacent régulièrement. Le problème le plus complexe est de rester en contact. Les ondes sont contrôlées par l’aviation militaire et les ressources techniques de la 6e flotte US, la DIA et la NSA. Je n’ai donc pas couru le risque de communiquer des images ou des vidéos. Elles prennent plus de temps que d’envoyer des « paquets » d’informations en texte. L’accès à internet est très limité, l’OTAN sait dans quelles régions on se trouve et bloque n’importe quel réseau.

    Oui, les photographies des prisonniers anglais ont visiblement manqué. Comment cela s’est-il passé ?
    Comment saviez-vous qu’il s’agissait de membres du SAS, vu qu’ils ne portaient aucun document ?

    – Il y aura des photographies. Les prisonniers eux-mêmes et l’humiliation publique de l’armée sont des arguments. La guerre est la guerre, mais il y a toujours une table de négociations. Plus on a d’atouts, plus le dialogue est facile. Il s’agissait d’un groupe de saboteurs de 30 personnes. La majorité de l’armée qatariote, et 13 anglais et français. Ils menaient une infiltration profonde de Bani-Walid, probablement pour évaluer les forces principales. Mais ils ne connaissaient pas très bien les environs. Des locaux ont reporté qu’ils vadrouillaient près de la ville. On a pu mener une opération et les capturer. Les qatariotes ont été exécutés par les libyens, qui les haïssent fortement. Comment, disent-ils, un musulman peut-il entrer dans la maison d’un autre musulman et tuer sa famille ? Donc, « yaddam » (peine de mort) et point final. Les anglais et français ont été séparés, interrogés et conduits dans un abri antiaérien. On a pris leurs noms, matricules et grades, les a photographiés et tout envoyé par mail à l’adresse des ministères des affaires étrangères britannique et français. On a proposé de les relâcher sans aucune condition, à n’importe quelle endroit de Libye.
    A propos, le véhicule qui s’est chargé des transmissions a été détruit par un missile quelques heures plus tard, quand il revenait en ville. C’est dire à quel point les ondes sont contrôlées de près. Quand la Grande-Bretagne a refusé ses soldats, on a envisagé de les transférer en Algérie, de là réunir une conférence de presse pour informer le monde. Je me suis trouvé dans une unité avec les hommes de Moussa Ibrahim, en route pour l’Algérie à discuter de la conférence de presse. Il y avait des difficultés diplomatiques, on n’était pas sûrs de passer la frontière, on songeait à une localité frontalière. En cours de route des hélicoptères nous ont pris pour cible. Une explosion m’a éjecté de la plate-forme ouverte de la jeep. Des touaregs m’ont ramassé et aidé à me transporter hors du pays. D’où je me suis retrouvé ici en traitement. Tout ne s’est pas passé comme prévu, mais je suis vivant.

    Y a-t-il un risque pour la Russie du côté de l’OTAN et des USA ?

    – Bien sûr. Dans une première étape il n’y aura pas d’opposition ouverte. Leur tâche essentielle sera d’enflammer le Caucase à l’aide des radicaux islamistes, entraîner le sud de la Russie localement, mais de façon progressive. A cette heure-ci au Maghreb des musulmans radicaux apparaissent au pouvoir. Des combattants d’« Al-Qaida » et divers groupuscules extrémistes. Et entre la Russie et la Méditerranée l’étendue est bien moins grande qu’avec l’Afghanistan, peu de montagnes et moins hautes. C’est avantageux pour les USA, pour l’Europe et la Russie non. Abdelhakim Belhadj, commandant militaire à Tripoli, est un prétendant au pouvoir dans le nouveau gouvernement libyen. C’est le leader du Groupe islamique combattant en Libye (GICL), figurant dans la liste des organisations terroristes du Département d’Etat des USA.

    Il n’y a pas d’autres prétendants ?

    – Si. Le colonel-transfuge Khalifa Haftar, qui a vécu 20 ans aux USA. Un ancien juge militaire sous Kadhafi, Mohamed Bachir Al-Khaddar. Pour faire court, Belhadj est une créature du Qatar ; Al-Khaddar est issu des oligarques de Misrata, soutenu par les français ; Haftar lui fait partie des oligarques promus de Benghazi, soutenu par les américains.
    Si Belhadj entre au gouvernement, et il le fera, il sera reçu dans les capitales du monde entier. Belle image qu’un combattant lié aux terroristes caucasiens entre au Kremlin, serre la main du président.
    Il y a aussi le problème du pillage incontrôlé des armes des dépôts de l’armée libyenne. Une grande partie part dans les cales des cargos vers le Caucase. Des ports d’Afrique du nord aux rives du Caucase il n’y a que 48 heures. Il est regrettable que ceux qui appellent à la sécurité des citoyens ne soient pas capables de lire les rapports de l’OTAN. Ceux-ci indiquent noir sur blanc que l’exportation illégale d’armes volées en Libye est un des problèmes majeurs de sécurité mondiale.

    Qu’est-ce qui est propre à cette guerre libyenne ? En quoi se distingue-t-elle des conflits armés que tu as déjà connus ?

    – Chaque guerre est unique. En Libye, elle est éclectique. Propagande massive de la Seconde guerre mondiale, territoires brûlés comme au Vietnam, corruption et désertion comme en Irak… Elle a ses « partisans biélorusses ». Et comme dans chaque guerre un nombre importants de civils meurent. Mais ce conflit est vraiment unique. D’un côté des guerriers touaregs du désert avec des fusils de 1908 et des amazighs en machettes. De l’autre, des bombes aériennes guidées et des missiles à guidée laser, des avions sans pilotes. Un choc des civilisations et des âges.

    Le territoire sur lequel se déroule le conflit est sûrement un des plus vastes depuis la Seconde guerre mondiale, et les intérêts en jeu y sont au moins équivalents.
    L’information et la psychologie jouent un rôle important. Les avions américains sont constamment en survol du territoire libyen pour tracter de la propagande. Les reportages orientés d’« Al-Jazeera », la BBC, CNN, Reuters et d’autres sont coordonnés pas le centre informationnel de l’OTAN. « Terreur et brouillard » conviendrait mieux comme devise que « Protecteur unifié ».

    Quels principaux défis se posent maintenant aux partisans de Kadhafi ?
    – C’est simple, ce sont des maths. Sur 100% de la population on a 5-10% d’oppositon et 5-10% de loyalistes. Quelle que soit la façon dont le leader se comporte, certains le critiqueront, d’autres seront toujours loyaux envers lui. Mais ni les uns ni les autres ne déterminent rien, ce sont les 80-90% restants, dont l’opinion peut balancer d’un côté ou de l’autre. Ici l’équilibre est rompu par une propagande habile des médias de masse occidentaux. Mais les ennemis de Kadhafi ont trop fait pencher la balance, elle pourrait rebalancer de l’autre côté avec autant de force. Et cela ne se fera pas nécessairement par l’armée ou la politique. Je dirais même : pas nécessairement sur le seul territoire libyen. Le but de partisans de la Jamahiriya sera, comme au tribunal, de présenter minutieusement des preuves et des arguments. Les gens sentent bien au fond, qui est ami ou ennemi, ce qui est bon ou mauvais. Ce n’est pas le côté militaire qui importe. La guerre aura été comme un appendice.

    Sur le plan militaire beaucoup dépendra du soutien des rebelles par les forces de l’OTAN, en particulier l’aviation et la radio. S’ils réduisent le nombre de raids aériens comme ils l’ont promis et qu’ils cessent de contrôler le réseau, il n’y a plus de problème à se débarrasser des clowns du CNT. Avec les radicaux en revanche ça restera délicat. Ils savent manier la gâchette, n’ont nulle part où fuir, et la Libye leur est étrangère. Des sociétés militaires privées vont probablement faire leur entrée dans le pays pour assurer la garde des pipe-lines et des raffineries. De telles infos arrivent déjà de Brega et Ras-Lanouf : des troupes ont tenté de débarquer et de s’établir, jusqu’ici sans succès. Le défi sera de s’en prendre régulièrement à ces sites. Les protéger de roquettes venant du désert est impossible. En Europe on comprendra que chaque baril ne sera pas donné. En terme de dollars, et de vies humaines. Mais les dirigeants des SMP ne sont pas idiots, demander un tel prix pour leur service ne sera pas rentable. Et attribuer la garde à l’armée régulière est aberrant, ils ont d’autres occupations.

    Qui les libyens soutiennent-ils malgré tout ? Kadhafi ou le nouveau pouvoir ?
    – Je ne me presserais pas à l’appeler « nouveau pouvoir ». Evidemment le peuple soutient ceux qui leur donnent du travail, de la nourriture, et surtout la sécurité. C’est vrai que Kadhafi était critiqué en Libye. Mais c’était une opposition raisonnable, aucun d’entre eux n’aurait pensé à prendre les armes et massacrer des civils pour autant. Et ils étaient une minorité. Le soit-disant nouveau pouvoir, y compris les radicaux, ne sont pour l’instant pas en mesure d’apporter la stabilité, parce que la majorité du peuple reste, si ce n’est pour Kadhafi, du moins pour « l’époque de Kadhafi ».

    Mais en Orient tout se résout traditionnellement par la force et l’argent. Si les loyalistes obtiennent une séries de victoires convaincantes, alors le peuple sera derrière. Tant que certaines villes résistent, que les kadhafistes mènent des sorties dans tout le pays, le peuple est dans l’embarras quant à la raison pour laquelle on le libère et de quoi on le libère. Il compare ce qui était avant et ce que c’est devenu maintenant, et personne n’aime les conclusions. Si les positions sont abandonnées à Syrte, à Bani-Walid, et d’autres villes de la résistance, alors l’opinion publique sera du côté du nouveau pouvoir, par peur, parce qu’il ne restera pas d’autre choix. Les développements dans la région seront très rapides. Dans les prochains mois les grandes lignes vont se dessiner. Si l’armée peut s’approvisionner et poursuivre son action normalement, la victoire sera du côté de Kadhafi et de la Jamahiriya.
    Que ressentent les libyens aujourd’hui (en dehors des soldats de Kadhafi et des rebelles du CNT) ?
    – Ils se sentent dupés, battus, violés, et pas plus libres qu’avant. Imaginez-vous qu’on bombarde votre pays sous prétexte d’aide humanitaire, qu’à peine les dernières bombes tombées les capitalistes se partagent les champs pétroliers et les raffineries, et que des popes radicaux pénètrent dans toutes les maisons, expliquant aux gens comment vivre, et que ceux qui ne sont pas d’accord sont fusillés. Les gens se recroquevilleraient par instinct de conservation, signeraient volontiers pour survivre quelques papiers et hisseraient de nouveaux drapeaux, pourvu qu’ils aient leur ration et l’accès à l’eau et l’électricité. Ils guetteraient le retour de l’armée, en s’enfuyant dans les bois, en attendant le retour de l’ancien temps. Voilà ce que pensent vraisemblablement les libyens aujourd’hui. Mais comme beaucoup de sang a coulé, rien ne subsistera comme avant.

    Tu parles arabe ?
    – « Men aaesh kouman arbaïn yaouman sar minkhoum ». C’est un proverbe arabe : « Quiconque a vécu 40 jours avec un peuple en fait partie. » Si je ne parlais pas arabe, on ne m’aurait pas envoyé.
    Quand penses-tu revenir en Libye ?
    – D’ici quelques jours déjà je serai dans un pays limitrophe. A 90% les frontières ne sont pas contrôlées par les rebelles. Je garde le contact avec Khamis et les nôtres. Ils m’attendent.

    http://www.geopolintel.fr/article407.html

  3. « Les professionnels comprennent que l’attaque sur la Libye est un volet d’actions programmées. Suivent la Syrie, l’Algérie, le Yémen, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Asie Centrale et la Russie. L’ordre n’a pas d’importance. Mais la Russie y est, probablement en dernier. En attendant on l’entoure de régimes fantoches hostiles, de radars et de bases militaires, on s’affaire à la corrompre par tous les moyens et en développant un climat de protestation à l’intérieur. »

    Très bien vu, pour la Russie et ce qui explique le voyage de Sarkozy en Turquie ( sous de faux prétextes, le génocide arménien, car en Arménie se trouvent des bases occupées par les russes) et en Georgie et comme pour le Quatar au Maghreb, ils sont en train d’embaucher tous ceux qui veulent participer à ces destabilisations.

    Ainsi pour la Russie, les dernières déclarations du président de la république polonais sur les républiques baltes qui doivent entrer dans l’Union européenne et pourquoi ces déclarations publiques pour sonder la population polonaise et les habitants de ces républiques qui donneront leur avis.

    • Oui et surtout, le retour en 2012 de Poutine aux affaires… Fini les « ronds de jambes » devant l’empire. C’etait la fonction (concertee) de Medvedev.
      Poutine va remettre tout cela en place. Il est en Chine en ce moment, ici sa derniere interview avec la chaine de television chinois anglophone CCTV dont le transcript as ete publie par RT. On peut voir que la ccoperation sino-russe devient synergetique devant l’empire.
      L’interviewer est le redacteur en chef adjoint de l’agence Xinhua et a un moment il demande a Poutine comment il « verrait une cooperation sino-russe dans une forme de ‘nouvel ordre mondial’ « … Poutine le rembarre gentiment… Brillantissime !

      Nous le traduirons peut-etre…

      transcript en anglais ici:
      http://rt.com/politics/official-word/russia-china-economy-putin-637/

      • emma b. dit :
        octobre 12, 2011 à 1:04

        ils n’ont quand même pas fini de s’épuiser à pondre leur nouvel ordre mondial que les Rockefeller et autres veulent à tous prix et pour le momment ce groupe est inattégnable. Ils ne commenceront à dégurpir ou à se redéployer que lorsque les système bancaire et financier sera mis à mal, ce qui n’est pas le cas, mais ce système fracassé dans ses entrailles s’est rappelé à notre bon souvenir nous les peuples pour qu’on les renfloue, par le biais de la classe politique pourrie gauche-droite qui n’a pas bougé d’un iota pendant ces 3 ans et les sert, sauf que les peuples ont ces jours-ci ou cette année-ci la preuve qu’ils ne valent rien. La classe politique a couvert les banques qui avaient des dirigeants escrocs en Irlande, Islande, Grèce, Autriche et Dexia et autres parce que incompétents ou complices, ils ne pouvaient faire autrement. ces banques avec des dirigeants escrocs ont tranquillement sur ces 3 années faits leurs bagages et pour les autres continué à spéculer.

        Mais là la classe politique est sur la sellette et est sommée d’agir, car les sondages indiquent que plus personne ne leur fait confiance et les médias continuent à les couvrir et ces campagnes électorales vont être révélatrices, car Sarkozy est haï mais Obama également. L’opinion américaine dans son ensemble est dans les mêmes dispositions que l’opinion française vis à vis d’Obama et on ces primaires révèlent chez nous avec le succés de Montebourg qu’ils ne veulent plus entendre parler de ce PS non plus incarné par Hollande-Aubry dont ils n’attendent rien.

  4. « Que ressentent les libyens aujourd’hui (en dehors des soldats de Kadhafi et des rebelles du CNT) ?
    – Ils se sentent dupés, battus, violés, et pas plus libres qu’avant »

    c’est une évidence !

    Merci pour cet excellent compte rendu !

  5. …racket mafieux suite
    sans compter que la notion même d’intérêts est une fumisterie devenue dogme : pourquoi donc payer des intérêts sur une somme empruntée ?
    Et puis, payer des intérêts sur une somme empruntée à une institution laquelle ne possède d’ailleurs même pas cette somme : le pognon à la base n’existant pas, c’est à s’étrangler…
    Toute l’économie mondiale est basée sur des inventions humaines telles les mathématiques, sciences économiques devenues exactes mais qui n’ont aucun fondement si ce n’est le vol caractérisé. Du Monopoly meurtier.

    Remerciements également aux commentateurs.

    • Absolument… Pourquoi utiliser le système monétaire pour l’échange. Tout est basé sur la notion de propriété, de profit et donc de l’inégalité sociale à la racine qui fausse les cartes dès le départ. Il est impossible de concevoir même l’idée de liberté et de « démocratie » dans une société fondamentalement inégalitaire où une minorité possède, est dispensée du travail et exploite la vaste majorité qui dans un contexte économique fabriqué et usurpé doit vivre (plus ou moins bien) de son labeur qu’elle vend n’ayant rien d’autre à proposer.
      Albert Camus disait dans « L’homme révolté » qu’il n’y a jamais eu de révolution dans l’Histoire, qu’il ne peut y en avoir qu’une seule qui libèrera l’humain et le monde une fois pour toute. Il conclut en disant que les anarchistes avaient montré la voie de l’émancipation.

      Il est de plus en plus évident que c’est la seule solution viable à long terme. L’humanité se rendra à cette évidence, nous sommes sur le chemin.
      L’état est un passage obligé de l’Histoire tout comme le capitalisme et son corollaire induit pour mieux contrôler: le communisme autoritaire d’état.

      La grain de l’idée de la société libertaire a été semée il y a longtemps (pas si longtemps en fait à l’échelle de l’Histoire), elle germe, lentement mais sûrement dans une terre pas très fertile…

      http://resistance71.wordpress.com/2011/10/12/crise-societaire-solutions-libertaires-le-programme-de-la-fai/

  6. emma b. dit :
    octobre 12, 2011 à 4:02

    Oui nous ne sommes pas innocents dans l’affaire cependant et nous nous sommes laissés manipuler dans tout le sens du terme et à tous les niveaux.

    les politiques ont ouvert les vannes avec la liberté de circulation des capitaux, des marchandises et des hommes mais partout à la fois et à l’échelle planétaire et nous l’Europe avons été le gros dindon de la farce, car c’est sur nous que s’est appuyé le système jusqu’à plus soif.

    les politiques étaient corrompus et corruptibles à grande échelle ou incompétents, car ceux qui ne l’étaient pas regardaient faire et certains peu nombreux se sont élevés dans certains domaines, exemple le Médiator, contre cette corruption ou contre cette farce.

    l’opinion elle s’est laissé berner à partir des loisirs (football) médias, presse, consommation et nous nous apercevons ces derniers mois que la presse et les médias n’ont qu’un rôle, nous manipuler à l’échelle planétaire. Il n’y a qu’à voir, Berlusconi, en Italie, Murdoch en Angleterre et chez nous et ils continuent, sauf que cela se vent de moins en moins ( la presse) et on regarde de moins en moins la télé, mais sur les actualités ou les campagnes électorales nous dépendons d’eux tout en étant lucides pour un noyau important d’entre nous.

    Mais ils continuent, n’ont de visibilité que les partis UMP-PS et les partis d’extrême gauche passent à la trappe, même si il n »y a pas beaucoup à attendre. ils se contenteront donc du centre droit du PS ( Aubry ou Hollande ) sauf que les français commencent à ne plus en vouloir, vote Montebourg et Joly au lieu de Hulot qui était le cheval de troie des entreprises du CAC 40, dont Bouygues.

    ce ne sont pas des avancées majeures mais en quelques mois ce n’est pas si mal.
    cette campagne ne va pas être indigeste, mais cocasse, car la droite a pêrdu sur tous les tableaux, par les affaires,( remercions ceux qui les ont fait sortir et qui ont montré combien était pourri le sommet de l’etat ) la perte du Sénat et ces primaires PS qui voient les 2 postulants se faire voler la vedette et sur tous les blogs se manifeste le rejet de ces deux-là dont on attend rien.

    • très juste tout cela.. qu’en concluez-vous ?

      • Ecore merci pour cette traduction
        je termine ce texte en pdf
        http://www.a-c-r-f.com/documents/MALYNSKY-PONCINS-La_Guerre_occulte.pdf
        peut être que cela peut intéresser votre lectorat
        c’est dans la même veine !
        Cordialement,
        Patrice Sanchez

      • emma b. dit :
        octobre 13, 2011 à 9:08

        Que tout va bien et qu’on a raison d’être aussi optimiste, tout en considérant qu’on est dans une situation dramatique, car les montagnes d’argent qu’on nous a volées ne reviendront pas par enchantement et ceux qui les ont volé vont avoir à coeur depuis les banquiers jusqu’à ceux qui tiraient les ficelles tout en haut, où ils sont 1%, de les mettre à l’abri car la tourmente est maintemenant où on fait sauve qui peut est au niveau des banquiers de la classe politique , mais il ne faudra pas les oublier pour les mettre en cause et leur demander des comptes.

        De même l’Empire se fracasse sur des réalités et doit se servir de plus en plus de supplétifs qui sont aussi véreux qu’eux, d’un côté Al Quïda et le Quatar qui eux n’ont pas un grand avenir si ce n’est semer le chaos mais aussi la Turquie qui va faire carton plein au Proche Orient mais avec des peuples qui ne n’en veulent pas et surtout de leur barbarie et les polonais d’un autre côté, erigés en « tigre »auqel on ne croit plus mais le peuple polonais est pris dans les rêts du catholicisme, donc les médias et le catholicisme font encore un travail de sape, mais il y a une tendance d’extrême gauche ultra minoritaire qui se lève donc c’est la même voie du renouveau pour eux, avec un décalage par rapport à nous et ils sont de ce fait 70 % de la population pour le gaz de schiste et une armada d’entreprises américaines et autres pour le gaz de schiste mais aussi sur tous les secteurs,en train d’explorer pour piller le pays

        Et la Coalition pour la Lybie et l’évolution du printemps arabe,
        consciente de cela toujours dans les plus gros montages mensongers pour agencer qu’ils ont toujours la situation en main, ce qui n’est pas le cas.

        • Concrètement on fait quoi ?…

        • emma b. dit :
          octobre 13, 2011 à 2:21

          Moi, je me repose, vous votre travail c’est d’interesser ces jeunes qui peuvent oeuvrer pour une société libertaire vous être très utile mais attention à tous ces altermondialistes issus des classes bourgeoises en rupture pour certains et qui ont gonflés les effectifs et cela n’a rien donné. il y en a encore aujourd’hui dans les manifs et quand je vois 500 000 personnes dans la rue en GB contre l’augmentation des frais universitiares et il n’y a rien à l’arrivée, les jeunes se sont expatriés en masse pour aller faire des études à Maastrich, cela veut dire que ce 1% et ces masses ne peuvent rien contre une classe politique ou castes qui tient encore tous les verrous, mais au moins comme je vous le disais, on le sait et l’oipinion dans son ensemble le sait, c’est pourquoi le vote Montebourg a crée comme un vent de panique et pour moi c’est très important, je vais donc suivre cela de très près et continuer à informer partout où je le peux, c’est mon travail et cela me plait bien.

          Comme je vous le disais, l’empire est mal en point, je suis en train d’étudier la question mais il emploie toutes les méthodes pour garder la main . les manifs sont de grande ampleur mais nouveauté, black out total par la presse et répression .

          Même sur le printemps arabe où il y a tant de prétendants à le changer, Al Quaîda, le Quatar, la Turquie, la Coalition est obligée de changer de disque et est en train de pondre une mouture nouvelle concernant l’intérêt qu’elle y porte.

          le disque on capture Kadhafi et ses fils, hier encore ça marchait et c’est faux, donc on peaufine autre chose.

        • Oui, ce qui nous intéresse est l’éveil du plus grand nombre, mais aussi par cet éveil d’en faire quelque chose: reprendre une conscience sociale perdue depuis belle lurette à l’érosion de la société de consommation et de canaliser les volontés pour un véritable changement, pas un ersatz de pseudo-démocrtaie comme à l’accoutumée.
          Nous partirons en campagne anti-vote et désobéissance civile vers la fin de l’année et participerons à la focalisation des énergies pour une conscience libertaire plus avancée… En attendant que la masse critique soit là…
          L’oligarchie elle va accélérer le processus de déliquescence sociétaire, retirer le bouchon de la baignoire économique, pour vidanger, déclencher une guerre majeure (pas forcément mondiale, mais majeure) pour forcer l’avènement de leur gouvernance mondiale.

          2012 va être intéressante…

  7. Divina insidia pour vous remercier de ce majesteux travail si instructif

    http://www.megaupload.com/?d=3JLKRJEJ

  8. emma b. dit :
    octobre 13, 2011 à 2:29

    N’oubliez pas la presse on la lit de moins en moins, les médias on y croit de moins en moins de ces discussions entre soi, mais pour les actualités hélas et la campagne électorale, on dépend d’eux, alors visibilité sur les partis et financements qui va avec, car jer suppose que les entreprises du CAC 40, si ils doivent changer de cheval en ont deux là avec Aubry et Hollande, elles vont mettre le paquet.

    Je ne sais ce qui s’est produit ou si certains ont le pouvoir de manipuler les secteurs sur le territoire. pour suivre Aubry et Hollande je n’ai pas pu, bien que j’imaginais que cela allait être fort ennuyeux, j’ai été privé de son et ce matin tout était rétabli, donc cela ne venait pas de mon poste, c’est quand même plus que curieux, mais aujourd’hui tout est possible.

    • Quel courage !.. Ecouter les balivernes de tout ce ramassis de branquignols de « gauche » ou de « droite »…
      La télé, faut la foutre à la poubelle, c’est une mesure de salubrité publique.

  9. emma b. dit :
    octobre 13, 2011 à 4:12

    je ne les ai pas écouté quand ils se sont produits à 6 mais comme j’ai vu sur les blogs le lendemain du vote en faveur de Hollande et Aubry que Montebourg recueillait toutes les faveurs, j’ai considéré que si je voulais avoir quelque influence il fallait que je trouve les bons arguments mais ravie de constater que je me suis échiné des mois durant à dire qu’on n’avait rien à attendre du PS, tout en constatant qu’il y en avait beaucoup qui croyait encore mais maintenant c’est clair, c’est 95% qui n’y croient plus, c’est un très bon score en quelques mois.

    Moi, je reste lucide et pragmatique. On va avoir encore quelques mois pour constater qu’ils ne résoudront rien, alors c’est tout gain et pendant ce temps les gens vont aussi prendre en plein qu’ils vont devoir rembourser ces tas de dettes, cela fera avancer encore les choses.

    Après on avisera pour préparer cette société nouvelle que tout le monde veut !

  10. un pion sur l’échéquié qui refuse de l’accepter dit :
    septembre 2, 2013 à 1:06

    C’est drôle un internaute « Farid » a écrit en 2011 :
    « Les professionnels comprennent que l’attaque sur la Libye est un volet d’actions programmées. Suivent la Syrie, l’Algérie, le Yémen, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Asie Centrale et la Russie. L’ordre n’a pas d’importance ».

    Depuis il y a eu l’Iran qui a été attaqué avec des preuves inventés par les USA…
    Nous sommes en Septembre 2013 et nos pays parlent d’attaquer la Syrie ^^

    La Russie elle se fait encerclé c’est vrai, nos pays essayent de la déstabiliser en inventant des choses, ou en les montrant comme des monstres car ils refusent d’accepter le mariage homosexuel entre autre.

    Comme quoi… vrai ou pas, force est de constater que l’analyse et les prémonitions se tiennent depuis 2 ans

11 décembre 2013

¤ LETTRE OUVERTE A MANDELA : VOUS AVEZ TRAHI ET VENDU LE PEUPLE NOIR

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 03

Source : http://www.brujitafr.fr/article-lettre-ouverte-a-mandela-vous-avez-trahi-et-vendu-le-peuple-noir-121461295.html

¤ LETTRE OUVERTE A MANDELA : VOUS AVEZ TRAHI ET VENDU LE PEUPLE NOIR dans Politique/Societe 1463500_184969545041612_840511213_n

Cherokee Gérard – Ces traîtres qui ont vendu l’Afrique: le cas Nelson Mandela

La Famille, voici un article qui, je crois, va mettre à l’eau toutes les convictions que vous pensiez avoir sur l’Histoire de l’Afrique. Je l’ai dit une fois, sur cette tribune, que Nelson Mandela était un traître pour l’Afrique, vous avez refusé de me croire. Eh bien, voici la lettre ouverte parue dans un journal Sud-africain qui le démontre bien.

NELSON MANDELA FRANC-MAçON.jpg

Nelson Mandela, franc-maçon de l’Ordre des chevaliers de Malte

Nelson Mandela est décédé annonce le président sud-africain

Nelson Mandela et la 3ème guerre mondiale

Comme je le dis souvent sur cette page: « Si vous voulez connaître l’Afrique véritable, il faut vous débarrasser au préalable de TOUTES les connaissances antérieures que vous avez de ce continent », car l’Afrique véritable est un TERRIBLE SECRET que les mêmes gens qui nous oppriment ne veulent pas que nous sachions. Mais malheureusement pour eux, j’ai juré de dénicher tous ces petits secrets et de les exposer à la lumière de mes frères Kamites.

A la fin de l’article, je vous expliquerai en détail pourquoi j’ai choisi cette photo pour illustrer mon article. Je vous le promets; il est un peu long, mais soyez forts et patients, il faut souffrir pour s’instruire. Et en plus, je suis sûr que vous sortirez de là, mieux instruits que beaucoup de nos frères Africains qui préfèrent rester dans l’illusion de vérité que la caverne dans laquelle ils vivent au quotidien veut bien leur montrer (Cf. Allégorie de la Caverne).

mlkoioj dans Politique/Societe
Cher ancien président Nelson Mandela,

J’avais seulement 5 ans quand vous avez été libéré de prison. Je viens d’un milieu pauvre, comme tous les enfants noirs d’Afrique du Sud du temps de l’Apartheid et j’ai été élevé par ma grand-mère. En 1994, l’Afrique du Sud a eu ses premières élections démocratiques, je me souviens que tout le monde, y compris ma grand-mère, était ravi à l’idée de pouvoir voter pour vous et pour le gouvernement de l’ANC. Malheureusement, ma grand-mère est décédée avant d’avoir pu voter en début d’Avril en 1994.

J’ai cru comprendre que vous aviez des rencontres secrètes entre 1985-1990 avec P. W. Botha (ancien président de 84-89) pour avoir un règlement négocié. Ceci nous a été révélé plus tard par le président de l’ANC, Oliver Reginald Tambo, se référant à vos réunions avec le régime colonial-apartheid dans les années 1980, années cruciales. Il avait déclaré: « Les prisonniers ne peuvent pas négocier leur liberté ». Tambo semblait perturbé sur le fait que des hautS cadres du parti, y compris vous, auraient pu avoir compromis l’organisation.

En 1990, avant que vous ne sortiez de prison vous aviez assuré vos partisans que la nationalisation des mines, des banques et des minéraux étaient vos objectifs premiers. Cette croyance avait formé la doctrine de base de l’ANC et avait même été inscrite dans un document connu sous le nom « Freedom Charter » (La Charte de la Liberté).

« La richesse nationale de notre pays, le patrimoine et l’héritage des Sud-Africains, seront rendus au peuple: Les richesses minérales du sous-sol, les banques et les industries qui ont un monopole doivent être transférées à la propriété du peuple dans son ensemble et en entier. Toutes les autres industries et commerces doivent être contrôlés par le gouvernement afin d’aider au bien-être du peuple ». Disait « La Charte ».

Or il est apparu plus tard que vous et d’autres dirigeants de l’ANC vous étiez affairés à réinterpréter avec créativité l’un des engagements les plus forts contenus dans cette Charte, à savoir « une nationalisation des industries qui conforterait le monopole des capitaines d’industries blancs ». (more…)

18 novembre 2013

¤ Accélération du processus du Nouvel Ordre Mondial avec les « traités » Trans Pacifique et Atlantique…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 37

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/11/14/acceleration-du-processus-du-nouvel-ordre-mondial-avec-les-traites-trans-pacifique-et-atlantique/

L’article que nous avons traduit ci-dessous s’adresse essentiellement aux populations du Pacifique en liaison avec le monopole des entreprises du pays du goulag levant, mais ne nous leurrons pas, ce « traité » de partenariat TransPacifique est le prélude du traité de Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (PTCI, voir les liens sous l’article…), la même mouture fasciste néo-libérale de développement de la société néo-féodale postindustrielle. Bref… Le monde entier est concerné par cette ignominie dont le seul but est de mettre en place la grille définitive de vérouillage et de contrôle du Nouvel Ordre Mondial.

Il importe que nous, les peuples, stoppions cette infâmie avant même sa mise en place, il en va ni plus ni moins de notre survie !!… Il est essentiel que l’humanité retrouve la voie de l’auto-gestion, qui fut la sienne pendant très, très longtemps, avant l’avènements de la société à pouvoir coercitif (étatique). Boycott et désobéissance civile !!

– Résistance 71 –

Un traité secret mondialiste menace la liberté d’internet

Kurt Nimmo, 13 novembre 2013, url de l’article original: http://www.infowars.com/secret-globalist-treaty-threatens-internet-freedom/print/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Wikileaks a publié un document de 95 pages et 30 000 mots expliquant en détail le Trans Pacific Partnership ou TPP (NdT: qui rencontre une grosse opposition populaire dans les pays asiatiques comme la Corée du Sud, le Japon et les pays d’Asie du Sud-Est, surtout chez les agriculteurs…). Cet accord secret des mondialistes aura un effet très important sur un grand éventail de choses incluant la liberté d’internet, la médecine, les patentes, et les libertés civiles. La cabale mondialisrte va se réunir à Salt Lake City dans l’Utah entre les 19 et 24 Novembre.

Un brouillon du texte du chapitre du TPP sur la propriété intellectuelle explique les provisions pour mettre en œuvre un “régime coercitif” fait pour supplanter les lois nationales et la souveraineté des pays avec une construction mondialiste ( TPP Intellectual Property Rights Chapter). Le TPP est de loin le plus gros et le plus oppresseur des traités économiques jamais établi jusqu’ici. Il aura un impact sur 40% du PIB mondial. Il est le précurseur d’un autre traité équivalent tout aussi secret, celui de l’US-EU Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP). Les deux traités combinés couvriront plus de 60% du PIB mondial et exclueront la Chine. (more…)

6 novembre 2013

¤ Karen Hudes, lanceuse d’alerte au sein de la Banque Mondiale, réellement décidée à faire imploser le système…??

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 49

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/11/03/finance-et-nouvel-ordre-mondial-une-lanceuse-dalerte-de-la-banque-mondiale-avertit/

¤ Karen Hudes, lanceuse d'alerte au sein de la Banque Mondiale, réellement décidée à faire imploser le système...?? dans Outils/Bon à savoir karen-hudes-banque-mondiale-300x224Finance et Nouvel Ordre Mondial: Une lanceuse d’alerte de la banque mondiale avertit…

Karen Hudes lanceuse d’alerte de la banque mondiale révèle comment “L’élite” mondiale dirige le monde

2 Novembre 2013, url de l’article:

http://www.alterinfo.net/Karen-Hudes-lanceuse-d-alerte-de-la-Banque-mondiale-revele-comment-l-elite-mondiale-dirige-le-monde_a96367.html

Karen Hudes est diplômée de la Yale Law School et elle a travaillé dans le département juridique de la Banque mondiale depuis plus de 20 ans. En fait, quand elle a été congédiée pour avoir dénoncé la corruption à l’intérieur de la Banque mondiale , elle occupait le poste de Conseillère Senior. Elle était dans une position unique pour voir exactement comment l’ élite mondiale dirige le monde , et les informations qu’elle révèle maintenant au public sont absolument stupéfiantes.

Karen Hudes est diplômée de la Yale Law School et elle a travaillé dans le département juridique de la Banque mondiale depuis plus de 20 ans. En fait, quand elle a été congédiée pour avoir dénoncé la corruption à l’intérieur de la Banque mondiale , elle occupait le poste de Conseillère Senior. Elle était dans une position unique pour voir exactement comment l’ élite mondiale dirige le monde , et les informations qu’elle révèle maintenant au public sont absolument stupéfiantes .

Selon Hudes , l’élite utilise un noyau très serré d’institutions financières et de méga-sociétés pour dominer la planète. Le but est le contrôle. Ils veulent nous asservir tous à la dette, ils veulent asservir tous nos gouvernements à la dette, et ils veulent que tous nos politiciens soient accros aux énormes contributions financières qu’ils canalisent dans leurs campagnes. Puisque l’élite détient aussi toutes les grandes sociétés de médias, les grands médias ne nous informent jamais de ce secret : il y a quelque chose de fondamentalement mauvais dans la manière dont notre système fonctionne.

Rappelez-vous, ce n’est pas une  » théorie du complot  » qui dit ces choses. C’est une avocate – instruite à Yale – qui a travaillé à l’intérieur de la Banque mondiale depuis plus de deux décennies. Le résumé qui suit de son curriculum provient directement de son site …

Karen Hudes a étudié le droit à Yale Law School et l’économie à l’Université d’Amsterdam . Elle a travaillé dans l’ Export Import Bank américaine des États-Unis de 1980-1985 et dans le département juridique de la Banque mondiale de 1986 à 2007 . Elle a créé le Comité d’ Organisation Non Gouvernementale de la Section du droit international de l’American Bar Association et le Comité sur le multilatéralisme et la responsabilité des organisations internationales de la branche américaine de l’ International Law Association .

Aujourd’hui, Hudes s’évertue à dénoncer le système financier corrompu que l’élite mondiale utilise pour contrôler les richesses du monde. Lors d’une interview avec le New American , elle a discuté de la façon dont nous laissons ce groupe d’élite dominer totalement les ressources de la planète sans réagir …

Une ancienne de la Banque mondiale , l’avocate ex -Conseillère Senior Karen Hudes , affirme que le système financier mondial est dominé par un petit groupe de personnes corrompues , avides de pouvoir , centrées autour de la Réserve fédérale américaine privée. Le réseau a aussi pris le contrôle des médias pour couvrir ses crimes, at-elle expliqué. Dans une interview avec The New American , Hudes dit que quand elle a essayé de dénoncer les multiples problèmes à la Banque mondiale , elle a été congédiée pour ses efforts. Maintenant, avec un réseau de collègues dénonciateurs, Hudes est déterminée à dénoncer et mettre fin à la corruption. Et elle est convaincue de la réussite.

Citant une étude suisse explosive de 2011, publiée dans le Journal PLoS ONE sur le  » réseau de contrôle de la société mondiale », Hudes a souligné qu’un petit groupe d’entités – principalement des institutions financières et en particulier les banques centrales – exerce une énorme influence sur l’économie internationale dans les coulisses .  » Ce qui se passe réellement , c’est que les ressources de la planète sont dominées par ce groupe », at-elle expliqué , ajoutant que les  » accapareurs de pouvoir corrompu » ont réussi à dominer aussi les médias. «Ils sont autorisés à le faire. « 

Auparavant , j’ai écrit au sujet de l’étude suisse que Hudes mentionne . Elle a été réalisée par une équipe de chercheurs de l’Institut fédéral suisse de technologie à Zurich , en Suisse. Ils ont étudié les relations entre les 37 millions d’ entreprises et investisseurs du monde entier , et ce qu’ils ont découvert , c’est qu’il ya une « super- entité» de seulement 147 méga-corporations étroitement liées qui contrôlent 40 pour cent de l’ ensemble de l’économie mondiale …

Lorsque l’équipe a démêlé plus avant le réseau des détenteurs, elle a trouvé la plupart des éléments lui permettant de remonter jusqu’à une « super- entité» de 147 entreprises encore plus étroitement liées – tous leurs biens étant détenus par d’autres membres de la super-entité – qui contrôle 40 pour cent de l’ensemble du réseau », explique Glattfelder. La plupart étaient des institutions financières. Le top 20 inclue Barclays Bank , JPMorgan Chase & Co et le groupe Goldman Sachs .

Mais l’élite mondiale ne se contente pas de contrôler ces méga-entreprises. Selon Hudes, elle domine également les organisations non élues, qui n’ont pas de compte à rendre, et qui contrôlent les finances de presque tous les pays de la planète. La Banque mondiale, le FMI et les banques centrales comme la Réserve fédérale contrôlent littéralement la création et la circulation de l’argent dans le monde entier .

Au sommet de ce système se trouve la Banque des règlements internationaux. C’est la banque centrale des banques centrales, et affichée ci-dessous une vidéo où vous pouvez regarder Hudes disant à Greg Hunter de USAWatchdog.com ce qui suit …

«Nous n’avons pas à attendre de qui que ce soit qu’il vire la Fed ou la Banque des règlements internationaux. . . Certains Etats ont déjà commencé à reconnaître l’argent et l’or, les métaux précieux , en tant que monnaie « 

La plupart des gens n’ont jamais entendu parler de la Banque des règlements internationaux, mais c’est une organisation extrêmement importante. Dans un précédent article , j’ai décrit comment cette « banque centrale du monde » est littéralement à l’abri des lois de tous les gouvernements nationaux …

Une organisation internationale extrêmement puissante, dont la plupart des gens n’ont jamais entendu parler, contrôle secrètement la masse monétaire du monde entier. Elle est appelée la Banque des règlements internationaux , et c’est la banque centrale des banques centrales . Elle est située à Bâle, en Suisse, mais elle a aussi des succursales à Hong Kong et à Mexico. Il s’agit essentiellement d’une banque centrale non élue , qui n’a pas de compte à rendre au monde, qui bénéficie de l’immunité complète de la fiscalité et de la législation nationale. Même Wikipedia admet qu ‘«elle n’a de compte à rendre à aucun gouvernement national.  » La Banque des règlements internationaux a été utilisé pour blanchir de l’argent pour les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, mais ces jours-ci le but principal de la BRI est de guider et de diriger le centre planifiée du système financier mondial .

Aujourd’hui, 58 banques centrales mondiales appartiennent à la BRI , et elle a beaucoup plus de pouvoir sur la façon dont l’économie américaine (ou toute autre économie, d’ailleurs) se portera au cours de la prochaine année que n’importe quel politicien. Tous les deux mois, les banquiers centraux du monde entier se réunissent à Bâle pour une «Réunion sur l’économie mondiale  » . Au cours de ces réunions, des décisions sont prises qui affectent chaque homme, femme et enfant sur la planète, et pourtant, aucun d’entre nous n’a son mot à dire dans ce qui se passe. La Banque des Règlements Internationaux est une organisation qui a été fondée par l’élite mondiale, elle fonctionne pour le bénéfice de l’élite mondiale, et elle est destinée à être l’une des pierres angulaires du système économique mondial naissant.

Ce système n’est pas venu à l’existence par accident. En fait, l’élite mondiale a mis au point ce système depuis très longtemps . Dans un précédent article intitulé « Qui dirige le monde? Preuve qu’un noyau solide d’ élitistes riches tire les ficelles », j’ai inclus une citation de Georgetown University , professeur d’histoire Carroll Quigley tirée d’un livre qu’il a écrit déjà en 1966, dans lequel il discutait des grands projets que l’élite avait pour la Banque des règlements internationaux …

Les puissances du capitalisme financier avaient un autre but de grande envergure, rien de moins que de créer un système mondial de contrôle financier dans des mains privées capables de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde dans son ensemble.

Ce système devait être contrôlé de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert, par des accords secrets obtenus dans des réunions privées fréquentes et des conférences. Le sommet du système devait être la Banque des règlements internationaux à Bâle, en Suisse, une banque privée possédée et contrôlée par les banques centrales du monde qui étaient elles-mêmes des sociétés privées .

Et c’est exactement ce que nous avons aujourd’hui.

Nous avons un système de «néo – féodalisme » dans lequel chacun d’entre nous et nos gouvernements nationaux sont asservis à la dette. Ce système est régi par les banques centrales et la Banque des règlements internationaux, et il transfère systématiquement les richesses du monde de nos mains entre les mains de l’élite mondiale .

Mais la plupart des gens n’ont aucune idée de ce que tout cela se passe parce que l’élite mondiale contrôle aussi ce que nous voyons, entendons et pensons. Aujourd’hui, il ya seulement six sociétés de médias géants qui contrôlent plus de 90 pour cent des nouvelles et des divertissements que vous regardez sur votre téléviseur aux États-Unis .

C’est le système insidieux que Karen Hudes cherche à dénoncer . Pour plus d’info , vous pouvez écouter Joyce Riley du Power Hour : son interview pendant une heure entière ici .

http://fr.sott.net/article/17365-Karen-Hudes-lanceuse-d-alerte-de-la-Banque-mondiale-revele-comment-l-elite-mondiale-dirige-le-monde 

30 octobre 2013

¤ L’industrie du cancer et son omerta

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 39

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/28/sante-et-nouvel-ordre-mondial-lindustrie-du-cancer-et-son-omerta/

Lire aussi : http://resistance71.wordpress.com/?s=la%C3%A9trile+vitamine+B17

Santé et Nouvel Ordre Mondial: L’industrie du cancer et son omerta

Cet article est parfaitement complémentaire de notre traduction de la recherche sur le Laétrile, vitamine B17 de Edward Griffin et notamment les chapitres 9 et 10 de l’ouvrage traduits ici par nos soins…

Jusqu’à quand la crédibilité de l’orthodoxie médicale pourra t-elle tenir ?

– Résistance 71 –

Ce que l’industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez sur la chimiothérapie et les rayons

Waking Times, 21 octobre 2013

url de l’article en français:

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/10/ce-que-lindustrie-du-cancer-ne-veut-pas.html#more

Ils nous disent que la chimiothérapie sauve des vies, augmente le taux de survie à long terme et n’endommage pas les cellules saines. Toutes ces affirmations de l’industrie du cancer sont fausses. Un poison tue sans discrimination – il l’a toujours fait et le fera toujours. Tout en endommageant les cellules saines, la chimiothérapie y déclenche la sécrétion d’une protéine qui entretient la croissance de la tumeur et sa résistance à un traitement ultérieur. C’est exact… la chimiothérapie va en fait stimuler la croissance cancéreuse et le traitement des cancers est la cause majeure des cancers secondaires.

Derrière les vaccins, médicaments, diagnostics et thérapies, soins dentaires, psychiatrie et pratiquement toute la recherche médicale, existe une industrie et une source de profit pour les sociétés. L’industrie du cancer fait preuve d’une ironie particulière car les produits cancérigènes sont fabriqués par des divisions des mêmes corporations multinationales dont les filiales construisent les scanners et l’équipement utilisé pour diagnostiquer les cancers, mettent au point les médicaments dont on se sert en chimiothérapie et ceux qu’on donne pour prévenir les récidives. Dans quelle réalité vivons-nous où les seuls moyens acceptables de traiter le cancer sont de trancher, empoisonner et irradier ?

L’industrie du cancer détruit ou marginalise les remèdes sans danger et efficaces tout en encourageant ses propres remèdes brevetés, coûteux et toxiques qui font plus de mal que de bien.

Aucun produit de chimiothérapie n’a jamais réellement guéri ou résolu les causes sous-jacentes du cancer. Les traitements par chimiothérapie considérés par la médecine dominante comme une « réussite » ne font que gérer les symptômes, au prix habituellement d’interférences avec les autres fonctions physiologiques précieuses qui engendreront tôt ou tard des effets secondaires. Il n’existe aucun médicament qui n’ait aucun effet secondaire.

La chimiothérapie et les rayons peuvent tuer le cancer, mais ils vous tuent aussi

La chimiothérapie regorge d’effets négatifs après traitement. Une majorité d’agents contenus dans les produits de chimiothérapie pénètrent dans le cerveau et peuvent directement ou indirectement induire un certain nombre de changements aigus ou retardés du système nerveux central. Ces effets peuvent durer des années avant de se dissiper, ou bien, dans le cas de jeunes enfants, se perpétuer à l’âge adulte.

Le taux de survie à long terme des patients de chimiothérapie sont grandement exagérés parce que la plupart de ces patients finissent par mourir de maladies sans relation avec le cancer d’origine, mais liés au traitement. (more…)

25 octobre 2013

¤ Oui, la NSA écoute et voit tout, voilà, maintenant on le sait, maintenant on s’est indigné, ok, c’est bon, maintenant UE et USA vont pouvoir fusionner :) !

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 43

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/24/nouvel-ordre-mondial-la-nsa-ecoute-et-enregistre-125-milliards-de-communications-telephoniques-dans-le-monde-en-un-mois/

Nouvel Ordre Mondial: la NSA écoute et enregistre 125 milliards de communications téléphoniques dans le monde en un mois !…

La NSA a écouté 125 milliards de coups de téléphones en un mois

 

Press TV

 

24 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2013/10/24/331029/us-report-nsa-spied-phone-calls/

 

~ Traduit de langlais par Résistance 71 ~

 

L’Agence Nationale de la Sécurité américaine (NSA) a écouté 125 milliards de communications téléphoniques dans le monde en juste un mois, ce incluant 3 milliards de coups de téléphone provenant des Etats-Unis seuls, d’après un document diffusé par le lanceur d’alerte Edward Snowden.

L’extension de la collecte de données de la NSA a été compilée de multiples sources et organisée Mercredi par des membres de l’équipe du site Cryptome (NdT: Créé par John Young un des Cypherpunks et ancien associé/fondateur de Wikileaks), qui publie régulièrement des documents gouvernementaux et autres informations.

La majorité des communications espionnées par la NSA émanaient d’Afghanistan et du Pakistan, où 13,76 et 21,98 milliards de communications respectivement furent écoutées en Janvier 2013, d’après l‘informateur “heat map” révélé par le quotitien britanniqueThe Guardian.

Des milliards de communications téléphoniques furent aussi enregistrées provenant de pays du Moyen-Orient incluant l’Irak, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, l’Iran et la Jordanie. De plus, quelques 6,28 milliards de coups de fil d’inde furent collectés. Une estimation de 3 milliards de conversations téléphoniques américaines ont été enregistrées par la NSA.

Peut-être l’élément le plus controversif de ce programme d’espionnage de la NSA est l’effort intense de collecter des communications provenant des nations occidentales qui ont des relations amicales avec les Etats-Unis. (more…)

1 octobre 2013

¤ Crisque économique, En-Game, Larry Summers, le gars qui dit à Obama qui embaucher…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 12

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/30/crise-economique-reserve-federale-et-la-fin-du-petrodollar/

Crise économique, réserve fédérale et la fin du pétrodollar…

Une analyse très intéressante dans le contexte du système. Ne perdons pas de vue que LA solution est de mettre un terme à toute cette fumisterie, mais cela donne une bonne perspective de ce qu’il se passe dans la « réalité » de la matrix…

– Résistance 71 –

 

Le “moment syrien” de Ben Bernanke (Réserve Fédérale)

 

Fabrice D. Ristori

 

29 Septembre 2013

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/276868-le-«-moment-syrien-»-de-ben-bernanke,-par-fabrice-d-ristori

 

La confiance des intervenants de marché et des investisseurs, au sens large, en Ben Bernanke et en la Fed est rompue.

L’annonce de Ben Bernanke, président de la Fed, de continuer le plan de rachat d’actifs (QE) semble avoir surpris beaucoup de monde. A tel point que, désormais, les principaux intervenants sur les marchés annoncent avoir perdu toute confiance en Ben Bernanke. Il est vrai que Ben Bernanke n’a cessé depuis 4 ans d’annoncer la fin des plans d’assouplissement monétaire pour mieux affirmer l’inverse lors des réunions de la Fed (FOMC meetings). La Fed a imprimé 3 Trillions de dollars depuis 2007.

La confiance des intervenants de marché et des investisseurs, au sens large, en Ben Bernanke est rompue.

Ben Bernanke ne peut pas stopper le QE et ne le stoppera pas. Au contraire, il l’augmentera prochainement car les marchés ainsi que la solvabilité des banques dépendent directement des plans de rachat d’actifs réalisés par la Fed.

Pourquoi Bernanke ne peut pas stopper le QE

Si la Fed arrête ses rachats d’actifs, les taux d’intérêts vont augmenter et le prix de tous les produits financiers basés sur de la dette vont plonger, la bulle des dérivés de crédit, qui atteint la valeur astronomique de 489,7 Trillions de dollars, soit 7 fois le PIB mondial, va exploser, l’insolvabilité des banques fera à nouveau surface et le marché des bons US s’effondrera. Sans compter l’impact d’une augmentation des taux sur l’immobilier et la consommation.

Le G7, ou les sept pays les plus industrialisés, représentent 50% d’un PIB mondial qui s’élève à 30 trillions de dollars. La dette totale de ces sept pays s’élève à 140 trillions de dollars. Toute augmentation des taux d’intérêts de 1% entraînerait un coût supplémentaire de 1,4 trillion de dollars.

Dans ce contexte, Ben Bernanke ne peut pas stopper le QE.

Le « moment Syrien » de Ben Bernanke

Le parallèle est saisissant avec la perte de crédibilité du président Américain Barack Obama, suite aux événements récents en Syrie. La majorité des pays ne font tout simplement plus confiance de manière aveugle aux annonces et arguments avancés par le gouvernement américain pour justifier ses interventions militaires.

L’opinion publique mondiale commence à s’interroger sérieusement sur les motifs réels des guerres déclenchées ces dernières années. De nombreux pays, comme la Chine et la Russie, savent pertinemment que la tentative de déstabilisation de la Syrie (tout comme en Irak et en Lybie) a beaucoup plus à voir avec la survie du pétrodollar qu’à l’utilisation d’armes chimiques, dont les USA ont été les pionniers (Vietnam, Iran, Irak, etc.).

Sun Tzu disait que « toute guerre est un mensonge ». On constate que les États remettant en cause l’hégémonie du dollar ont systématiquement été déclarés « terroristes » sur la base d’arguments douteux, ces dernières années. Mais les temps changent et les dirigeants internationaux, ceux qui n’ont aucun intérêt à voir le dollar survivre, ont bloqué l’intervention en Syrie. (more…)

27 septembre 2013

¤ Cobayes humains (du nucléaire militaire sociétique et étatsunien) : ne jamais oublier la réalité

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 52

Source : http://herboyves.blogspot.fr/2013_07_21_archive.html

vendredi 26 juillet 2013

champignon-atomique2.jpg
Cet assez vieil article de Science et Vie par Alexandre Dorozynski et Petra Cambell, (Science & Vie n° 917, février 1994) est précieux pour la mémoire de l’humanité : nous sommes au 21ième siècle et les mensonges, censures et soi-disants « Secrets d’Etats pour le bien du peuple » de la plupart des grandes nations se réclamant « de la démocratie » se révèlent de plus en plus. Les plus intelligents se renseignent et s’aperçoivent qu’il n’y a jamais eu vraiment de démocratie dans ce monde  : c’est une utopie que même les anciens grecs n’ont pu mettre en oeuvre. Pourquoi ? Parce qu’une démocratie consiste à ce que les citoyens exercent réellement le pouvoir, en travaillant tous réellement pour leur nation (tous les citoyens sont fonctionnaires en quelque sorte et effectuent un travail pour le compte de la communauté, à TOUS les niveaux, plusieurs jours par mois) et surtout, il n’y a surtout pas de système électoral, mais un tirage au sort entre tous les citoyens en âge d’être président. Les citoyens apprennent a contrôler et faire tourner les rouages de la société et les postes sont échangés régulièrement pour éviter toute corruption ou prise de pouvoir par un ou plusieurs individus. Voilà ce qu’on nomme une vrai démocratie, telle que définie politiquement (avant le détournement de l’appellation par des… politiques) depuis les anciens grecs. Ce qui existe dans le monde depuis les révolutions républicaines européennes n’a jamais été des démocraties, mais des olligarchies, qui consistent à laisser une élite (aristocratique bien souvent et noble ou ayant ses propres régles (fonctionnaires actuels par exemple ou parti politique, ou secte)) se disputer le pouvoir et élire l’une de ces élites (qui n’a souvent pas conscience de la réalité des vies des « vrais » citoyens). Les révolutions ont été trahies dès le début et les citoyens n’ont jamais récupéré le pouvoir en réalité : il serait temps que le monde s’en rende compte…
Ces essais nucléaires sur leurs propres troupes par des sociétés dites « démocraties » ou « communistes » sont une preuve en soi de la réalité des mensonges perpétuels de la part de la classe dirigeante, car il s’agit bien d’une classe qui tient à son pouvoir (et qui a joué d’ailleurs elle-même avec les médias pour affirmer que « la lutte des classes est révolue et dépassée, il n’y a plus de classes… »), mais la réalité est bien là et elle éclate de plus en plus au visage de ces peuples nommés « mouton » par un grand défendeur de l’élitisme inégalitaire (et pour cause, un militaire !), le général De Gaulle… cet homme qui a trahi la confiance d’une partie de ses citoyens (les français habitant depuis les années 1880 en Algérie) contre des négociations secrètes pour le gaz algérien et des essais nucléaires dans le désert algérien (j’ai découvert dans l’archivage de vieilles affaires à l’époque que mon ancienne entreprise Sodeteg/Thales avait bien participé a ces essais dans les années 70 en Algérie), qui a accompagné (sans succès) la tentative de colonisation du Viet-Nam et qui a aussi tenté (aussi en vain) de lutter contre la main-mise des banquiers illuminatis sur le pouvoir économique mondial…
Le scandale des cobayes humains
Entre 1946 et 1991, les grandes puissances ont sciemment exposé des centaines de milliers d’humains aux retombées radioactives de plusieurs de leurs 2 000 essais nucléaires. Le voile vient seulement d’être levé sur ce chapitre atroce de la guerre froide.
En septembre 1954, l’armée soviétique exposa sciemment des civils et des militaires aux retombées d’une bombe atomique de 20 kilotonnes, explosée à 350 m au-dessus de la ville de Totskoye, dans l’Oural. Nous l’avons rapporté dans notre précédent numéro (p. 16). Depuis, de nouveaux chiffres ont été révélés: outre les 45 000 soldats qui furent exposés – quand les généraux décidèrent de leur imposer des exercices militaires sur les terrains encore brûlants de radioactivité -, il y avait aussi des civils: un million de personnes environ, réparties dans un rayon de 160 km autour du site de l’expérience. En effet, Kouibichtchev (aujourd’hui Samara), alors peuplée de 800 000 habitants, se trouve à 130 km à l’ouest du site et Orenbourg, 265 000 habitants, à 160 km à l’est.
Un film, tourné par les services de l’Armée rouge, témoigne de la véracité des faits. Tandis que les cameramen commencent à filmer, un commentateur explique que l’objectif de l’exercice est de savoir si les troupes seront capables de combattre dans une zone sous bombardement atomique. Les soldats, pour la plupart de jeunes recrues, des milliers de véhicules, des centaines de canons et de tanks, sont à proximité du point zéro. A une quinzaine de kilomètres de là, prudents, des généraux soviétiques, des membres du ministère de la Défense et quelques invités des pays de l’Est sont bien à l’abri dans un poste de commandement. Parmi eux, lemaréchal Georgi Joukov, héros de la Seconde Guerre mondiale, qui dirige l’exercice.
Le champignon atomique se forma quasiment à la verticale des troupes. Après la dispersion des ondes de choc, les soldats sortirent de leurs abris ou tranchées et s’élancèrent dans la fournaise radioactive à l’assaut d’une cible imaginaire. Dans le film, on les voit courir entre les maisons en flammes, parmi des animaux brûlés par la chaleur et les radiations et le matériel militaire calciné. (more…)

25 septembre 2013

¤ Qui est derrière Al Qaïda (et l’attaque du Mall de Naïrobi) ? (le gros secret de polichinelle !!!)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 17

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/25/al-qaida-syrie-escroquerie-de-la-guerre-contre-la-terreur-qui-est-derriere-al-qaida/

Al Qaïda, Syrie, escroquerie de la guerre contre la terreur… Qui est derrière Al Qaïda ?…

Ceci représente la traduction la plus importante que nous ayons faite sur le sujet du terrorisme et de la guerre fictive contre la terreur engagée par l’empire en 2001…

Qui est Al Qaïda ? Qui est derrière ?

Une fois établi, la géopolitique moderne est bien plus compréhensible.

– Résistance 71 –

Les fondateurs et contrôleurs américains d’Al Qaïda exposés

 Gordon Duff, 20 Septembre 2013, url de l’article original: http://www.veteranstoday.com/2013/09/20/us-al-qaeda-founderscontrollers-exposed/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Al Qaïda a été établi sous l’autorité du président Reagan le 27 mars 1985 avec la directive de la sécurité nationale # 166. Ceci mettait en place une grosse organisation secrète qui pouvait s’engager dans des transactions d’armement et financièrea autrement prohibées par la loi.

Des sources de haut niveau au sein de la communauté du renseignement américain sont absolument époustoufflées des récentes politiques du gouvernement, particulièrement en regard de la Syrie. Le consensus veut que le gouvernement agit “en aveugle” et ne se préoccuppe de rien. Des conseillers politiques de haut niveau au sein du gouvernement, opposés à la nouvelle alliance entre la Russie et l’Iran et sur l’avis d’Israël, sont en train de changer la position des Etats-Unis sur la Syrie, maintenant une insurrection ayant un soutien tri-partite de l’étranger.

L’ambassadeur israélien à Washington Michael Oren, agissant comme le porte-parole de facto de la Maison Blanche, explique pourquoi Obama et son gouvernement ont abandonné leur support aux forces modérées d’opposition syrienne en faveur de celles d’Al Qaïda. Ceci est tiré du quotidien du Jerusalem Post:

“L’arc Téhéran-Damas-Beyrouth est le plus grand des dangers”, dit l’envoyé israélien aux Etats-Unis Michael Oren. Les “méchants” soutenus par l’Iran sont bien pires pour Israël que les “méchants” qui ne sont pas soutenus par la république islamique… Le message initial au sujet du problème syrien était que nous avons toujours voulu que le président Al-Assad parte, nous avons toujours préféré les méchants non soutenus par l’Iran plutôt que les méchants soutenus par l’Iran, a t’il dit.

Ceci fut le cas même lorsque ces autres “méchants” étaient affiliés à Al Qaïda, a t’il dit.

Le fait est que les militants d’Al Qaïda sont en train d’éliminer activement les factions rebelles modérées combattant le régime Al-Assad, maintenant avec un clair soutien d’Israël. Ceci veut dire qu’il existe un autre “arc” d’alliance entre Tel Aviv-Al Qaïda et la cabale mondialiste des néoconservateurs, sionistes et criminels financiers.

Les assistant tout au long de la route se trouvent les médias entrepreneuriaux contrôlés et les gouvernements qu’ils ont achetés et fait chanter. Wikipedia affirme qu’Al Qaïda fut fondé par Oussama Ben Laden alors à Peshawar, au Pakistan à la fin des années 1980.

Ceci est une fiction dangereuse

Al Qaïda a été établi sous la directive de sécutité nationale 166 de Ronald Reagan, qui établissait une opération secrète pour effectuer des transactions d’armement et financières qui auraient été autrement interdites par la loi. Ce ne fut jamais créé pour effectuer des opérations terroristes fausse-bannières. Ceci vint par la suite. A l’origine, ce fut organisé afin de permettre des opérations secrètes qui demandaient un très haut degré de déni quelques soient les circonstances.

Al Qaïda est une organisation qui est totalement sous contrôle des agences de renseignement américaines, israéliennes, britanniques et françaises. La véritable fondation d’Al Qaïda, sa supervision, sa véritable hiérarchie sont indiquées ci-dessous. Une organisation similaire a été créée pour gérer le risque de l’expansionisme soviétique en Europe à l’époque, il s’agissait de l’opération Gladio. Eventuellement, Gladio devint une véritable organisation terroriste, opérant en Europe pendant plus d’une décennie.

Choisi pour diriger ce qui est maintenant connu sous le nom d’Al Qaïda fut Oussama Ben Laden alias “colonel Tim Osman” comme il était connu alors.

Ben Laden travailla directement avec les conseillers à la sécurité de la Maison Blanche et de la CIA. Depuis ses QG à Islamabad et Peshawar, Ben Laden coordonnait des activités américaines en Afghanistan et à travers le monde musulman.

En Août 1989, Ben Laden rencontra le conseiller du renseignement à la Maison Blanche Lee Wanta et le patron chef d’antenne locale de la CIA Jimmie Chee pour organiser la rapatriation de 116 missiles Stinger sol-air en inventaire au Pakistan. Des détails et les transcripts de ces réunions sont disponibles, la réunion fut tenue en anglais.

Début 1990, Ben Laden, souffrant d’une maladie rénale déjà bien avancée, fut envoyé par avion dans une facilité américaine dans le golfe persique. De là, Ben Laden s’envola pour Los Angelès, attérissant à l’aéroport Ontario, rencontra Albert Hakim, représentant le président Bush (père), Oliver North (colonel américain, libéré sous caution en appel de l’affaire Iran-Contra), l’amiral William Dickie, l’avocat Glenn Peglau et le général Jack Singlaub, un des fondateurs de la CIA. Hakim était le représentant du président Bush et en charge du projet. “Bud” McFarlane, une figure de l’affaire Iran-Contra, pardonné par le président Bush en 1992, faisait aussi partie de ce groupe.

Ben Laden quitta ensuite LA pour Washington DC. Là il demeura à l’hôtel Mayflower. Des réunions se tinrent au Metropolitan Club de Washington. L’avocat Glenn Peglau demeura au Metropolitan. Tandis qu’il y était, la chambre de Peglau fut visitée par effraction et des “objets” furent dérobés. Il n’y a jamais eu d’archives, classifiées ou publiques, que ce “groupe de travail” fut jamais dissous ni qu’il y ait quelque archive, document que ce soit stipulant que le statut d’Oussama Ben Laden en tant qu’agent de sécurité du gouvernement américain ait été terminé ou annulé. (more…)

21 septembre 2013

¤ Résistance mondiale à la realpolitik… De Kissinger à Obama

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 57

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/20/resistance-mondiale-a-la-realpolitik-de-kissinger-a-obama/

¤ Résistance mondiale à la realpolitik… De Kissinger à Obama dans Politique/Societe how-the-chosen-ones-ended-australias-sporting-prowess-and-revealed-its-secret-pastDans un âge de “réalistes” et de vigiles

Peut-on être optimiste ?

John Pilger, 19 Septembre 2013

 url de l’article: http://www.counterpunch.org/2013/09/19/in-an-age-of-realists-and-vigilantes/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le plus important anniversaire de l’année fut le 40ème anniversaire du 11 Septembre 1973 et l’écrasement du gouvernement démocratique au Chili par le général Augusto Pinochet et Henry Kissinger, alors ministre des affaires étrangères américain. Les archives de la sécurité nationale à Washington viennent de poster de nouveaux documents qui révèlent beaucoup à propos du rôle de Kissinger dans une atrocité qui a coûtée des milliers de vies humaines.

Dans des enregistrements audios déclassifiés, on peut entendre Kissinger planifiant avec le président Nixon le renversement du président Salvador Allende. Ils sonnent comme de vrais voyous mafieux. Kissinger met en garde que “l’effet de modèle” qu’a la démocratie réformiste d’Allende peut-être “insidieuse”. Il dit au directeur de la CIA Richard Helms: “Nous ne laisserons pas le Chili descendre dans les égoûts”, ce à quoi Helms répond:”Je suis avec vous là-dessus.” Avec le massacre en cours d’accomplissement, Kissinger réfute un avertissement de ses vétérans de chancellerie concernant la dimension de la répression. Secrètement il dit à Pinochet: “Vous avez rendu un grand service à l’occident”.

J’ai personnellement connu un bon nombre des victimes de Pinochet et de Kissinger. Sara De Witt, étudiante à l’époque, m’a montré l’endroit où elle fut battue, violée et électrocutée. En un jour blafard de la banlieue de Santiago, nous avons été à l’ancien centre de torture connu sous le nom de Villa Grimaldi, où des centaines de personnes, comme elle, souffrirent terriblement et furent assassinées ou “disparues”.

Comprendre la criminalité de Kissinger est vital quand on essaie de mesurer ce que les Etats-Unis appellent la “politique étrangère”. Kissinger demeure une voix influente à Washington, admiré et consulté par Barack Obama. Quand Israël, l’Arabie Saoudite, l’Egypte et le Bahreïn commettent des crimes avec la complicité des Etats-Unis et ses armes, leur impunité et l’hypocrisie d’Obama sont du Kissinger pur sucre. La Syrie ne doit pas avoir d’armes chimiques, mais Israël peut en avoir et les utiliser. L’Iran ne doit pas avoir de programme nucléaire, mais Israël peut avoir plus d’armes nucléaires que la Grande-Bretagne. Ceci est connu sous le vocable de “réalisme” ou de realpolitik par les intellectuels états-uniens et les think-tanks qui clâment une expertise quelconque en “contre-terrorisme” et en “sécurité nationale”, qui ne sont que des termes orwelliens voulant dire juste l’inverse.

Ces dernières semaines, le quotidien the New Statesman a publié des articles de John Bew, un universitaire au département des études de guerre du King’s College, rendu célèbre par le guerrier de la guerre froide Laurence Freedman. Bew se lamente du vote parlementaire qui a stoppé Cameron de rejoindre Obama pour une attaque illégale de la Syrie et de l’hostilité de la plupart de peuple britannique envers le bombardement d’autres nations. Une note à la fn de l’article dit qu’il va “prendre la chair Henry A. Kissinger des affaires étrangères et des relations internationales” à Washington. Si ceci n’est pas de l’humour noir, c’est une profanité envers ceux comme Sara De Witt et les inombrables autres victimes de Kissinger, ainsi que ceux qui sont morts dans l’holocauste de ses bombardements secrets avec Nixon du Cambodge.

Cette doctrine du “réalisme” a été inventée aux Etats-Unis après la seconde guerre mondiale et fut financée par les fondations Ford, Carnegie et Rockefeller, l’OSS (prédécesseur de la CIA) et le CFR. Dans les plus grandes universités, on enseigna aux élèves de regarder et d’analyser les peuples en fonction de leur utilité, de leur degré de disposition, en d’autres termes, en fonction de “leur menace envers nous”. Ce narcissisme servit à justifier de la guerre froide, ses mythes moralisateurs et ses risques cataclysmiques et quand ceci fut terminé, la “guerre contre la terreur”. Un tel “consensus transatlantique” trouve souvent écho en GB avec l’élite britannique si nostalgique de l’ère impérialiste. Tony Blair l’a utilisé afin de pouvoir commettre ses crimes et de les justifier jusqu’à ce que ses mensonges ne le rattrappent. La mort violente de plus de 1000 personnes par mois en Irak fait partie de son héritage et pourtant ses points de vue sont toujours courtisés et son chef collaborateur Allistair Campbell est un conférencier d’après dîners et le sujet d’entretiens obséquieux. Tout le sang versé, semble t’il, a été nettoyé.

La Syrie est le projet courant. Débordé par la Russie et l’opinion publique, Obama a maintenant embrassé “la voie de la diplomatie”. Vraiment ? Un négociateur russe et états-unien sont arrivés à Genève le 12 Septembre, les Etats-Unis ont augmenté leur soutien logistique aux milices affiliées à Al Qaïda avec des armes acheminées clandestinement depuis la Turquie, l’Europe de l’Est et les pays du Golfe. Le parrain n’a aucune intention de faire faux-bond à ses proxies en Syrie. Al Qaïda fut créé par l’opération Cyclone pour armer les moudjahidines en Afghanistan occupé par l’URSS. Depuis lors, les djihadistes ont été utilisés pour diviser les sociétés arabes et pour éliminer la menace du nationalisme pan-arabe aux intérêts occidentaux et à l’expansion coloniale hors-la-loi d’Israël. Voilà le “réalisme” à la Kissinger. (more…)

28 août 2013

¤ Ingérence impérialiste en Syrie : Le rôle glauque de Médecins Sans Frontières

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 20

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/27/ingerence-imperialiste-en-syrie-le-role-glauque-de-medecins-sans-frontieres/

N’oublions pas non plus Bernard « MSF » Kouchner, qui fut un ministre va t’en guerre et vociférant de sinistre mémoire. L’infâmie « humanitaire » n’a plus de limites…

– Résistance 71 –

Les “médecins” derrière les allégations d’attaque chimique syrienne aident les terroristes

Tony Cartalucci 26 Août 2013 url de l’article original: http://landdestroyer.blogspot.fr/2013/08/doctors-behind-syrian-chemical-weapons.html#more

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La “preuve” selon laquelle l’occident monte tout son narratif du gouvernement syrien ayant utilisé des armes chimiques contre un grand nombre de civils repose jusqu’ici entièrement sur l’affirmation faite par “Médecins Sans Ferontières” (MSF). Dans l’article du New York Times « Signs of Chemical Attack Detailed by Aid Group, » il est rapporté:

“un groupe d’aide internationale a dit Samedi que les centres médicaux qu’il soutient près du site suspecté de l’attaque aux armes chimiques près de Damas ont reçu plus de 3000 patients montrant des symptômes consistant avec l’exposition à un agent neurotoxique le matin de l’attaque rapportée.”

De ceux-ci, 355 sont morts, a dit le groupe Médecins Sans Frontières.

La déclaration est la première donnée par une organisation internationale travaillant en Syrie au sujet de l’attaque de mercredi dans les banlieues nord-est de Damas, la capitale.

Alors que cette organisation est souvent décrite par les médias occidentaux comme étant “indépendante”, rien n’est en fait plus éloigné de la vérité

Pour commencer, MSF est totalement financé par les mêmes intérêts financiers entrepreneuriaux se cachant derrière Wall Street et la politique étrangère de Londres, ce incluant le changement de régime en Syrie et son voisin l’Iran. Le propre rapport annuel de MSF  (celui de 2010 est accessible ici: 2010 report can be accessed here )inclut des “mécènes” financiers comme Goldman Sachs, Wells Fargo, Citigroup, Google, Microsoft, Bloomberg, Mitt Romney’s Bain Capital et une myriade d’autres intérêts entrepreneurio-financiers. MSF a aussi des banquiers dans son comité de conseillers incluant Elizabeth Beshel Robinson de Goldman Sachs.

Pour compliquer l’affaire un peu plus des affirmations de MSF sur ses soi-disantes “indépendance” et “aide humanitaire” est le fait que leurs facilités médicales sont placées dans les régions tenues par les terroristes en Syrie, spécialement le long de la frontière avec la Turquie, membre de l’OTAN. Dans une interview avec la radio nationale américaine NPR, Stephen Cornish de MSF a révélé la nature de l’implication de son organisation dans le conflit syrien, lorsqu’il a expliqué que de l’aide était envoyée dans des régions en dehors du contrôle du gouvernement syrien et qu’en fait son organisation établit des facilités dans ces zones. Cornish admet:

Ces derniers mois, nous avons créé des blocs opératoires installés dans une cave, dans une ferme de poulets et un 3ème dans une maison particulière. Nous avons essayé d’organiser ces structures du mieux possible avec toute la technologie moderne possible et des équipes médicales complètes. Elles s’occupaient principalement des blessures des combattants et de civils directememt affligés par le conflit.”

En d’autres termes, l’organisation financée par Wall Street donne un soutien aux militants armés et financés par l‘occident et ses alliés régionaux, dont la plupart se sont révélés être des combattants étrangers, affiliés avec ou appartenant directement à Al Qaïda et sa branche politique des Frères Musulmans. Cette soi-disante organisation “humanitaire internationale” est en fait une fois fois de plus,un rouage dans la machine militaire secrète qui est lancée contre la Syrie et sert en fait de bataillon médical de campagne.

Les “hôpitaux” de Damas soutenus par MSF sont dans des zones maintenant menacées d’être reprises par les forces gouvernementales et ce sont ces facilités que les médfias occidentaux appellent pour donner une “preuve” que d’abord, une attaque chimique a eu lieu et deuxièmement, que ce fut le gouvernement qui l’a perpétrée. Ce que les médias occidentaux ne disent pas à leurs audiences, c’est qu’alors même que MSF admet que ses propres personnels sont absents de ces facilités médicales et n’ont fait qu’envoyer du matériel, en d’autres termes, la preuve n’est qu’une rumeur émanant de zones tenues par les terroristes, juste maquillée et pirouettée en preuve factuelle en provenance d’une organisation internationale soi-disant “digne de confiance”. (more…)

27 août 2013

¤ Nouvel Ordre Mondial et crise financière : La cabale des financiers pour déréguler la planète révélée…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 02

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/26/nouvel-ordre-mondial-et-crise-financiere-la-cabale-des-financiers-pour-dereguler-la-planete-revelee/

La note confidentielle au cœur de la crise financière Greg Palast 25 Août 2013 url de l’article original en français: http://www.legrandsoir.info/la-note-confidentielle-au-coeur-de-la-crise-financiere-mondiale-vice-com.html

Lorsqu’un petit oiseau a déposé la note confidentielle Fin de Partie (End Game memo) à ma fenêtre, son contenu était tellement explosif, tellement fou et maléfique que je n’arrivais pas à le croire.

La note confirme les délires conspirationnistes les plus fous : à la fin des années 90, de hauts responsables du Trésor US ont secrètement conspiré avec une petite cabale de gros banquiers pour détruire la régulation financière à travers la planète. Quand vous voyez 26,3 pour cent de chômage en Espagne, le désespoir et la faim en Grèce, les émeutes en Indonésie et Detroit en faillite, remontez à la note Fin de Partie qui est la genèse de tout ce sang et toutes ces larmes.

Le fonctionnaire du Trésor qui jouait secrètement à cette Fin de Partie des banquiers s’appelle Larry Summers. Aujourd’hui, Summers est le candidat favori de Barack Obama pour la présidence de la Réserve Fédérale américaine, la banque centrale du monde. Si la note confidentielle est authentique, alors Summers ne devrait pas siéger à la Réserve Fédérale mais moisir au fond d’un donjon réservé à tous ces aliénés criminels du monde de la finance.

La note est authentique.

J’ai du prendre l’avion pour Genève pour obtenir confirmation et obtenir une réunion avec le Secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Commerce, Pascal Lamy. Lamy, le généralissime de la mondialisation, m’a dit : « L’OMC n’a pas été créée par une cabale obscure de multinationales concoctant des complots contre le peuple … Il n’y a pas de riches banquiers fous qui négocient en fumant des cigares ».

Puis je lui ai montré la note.

La note commence avec le larbin de Larry Summers, Timothy Geithner, qui rappelle à son patron d’appeler les pontes de la Finance pour que ces derniers ordonnent à leurs armées de lobbyistes de se mettre en marche :

« Comme nous entrons dans la dernière ligne droite (ie fin de partie) des négociations sur les services financiers à l’OMC, je crois que ce serait une bonne idée pour vous de prendre contact avec les chefs d’entreprise … »

Pour éviter à Summers d’avoir à appeler son bureau pour obtenir les numéros de téléphone (qui, selon la loi américaine, doivent apparaître sur les annuaires publics), Geithner a énuméré les lignes privées de ceux qui étaient à l’époque les cinq dirigeants les plus puissants de la planète. Et les voici :

Goldman Sachs : John Corzine (212) 902-8281

Merrill Lynch : David Kamanski (212) 449-6868

Bank of America : David Coulter (415) 622-2255

Citibank : John Reed (212) 559-2732

Chase Manhattan : Walter Shipley (212) 270-1380

Lamy avait raison : ils ne fument pas des cigares. Il ne restait plus qu’à les appeler. Ce que j’ai fait, et bien sûr, j’ai obtenu un joyeux bonjour personnel de Reed – joyeux jusqu’à ce que je révèle que je n’étais pas Larry Summers. (note : les autres numéros ont été promptement débranchés. Et Corzine ne peut pas être joint tant qu’il fait l’objet d’une mise en accusation.)

Ce n’est pas la petite cabale des conciliabules tenues par Summers et les banksters qui est si troublante. L’horreur est dans l’objectif même de la « fin de partie ». (more…)

30 juillet 2013

¤ HAARP : une enquête du site « Les agents sans secret » (30/10/2012)

Source : http://agentssanssecret.blogspot.fr/2012/10/enquete-sur-haarp.html

mardi 30 octobre 2012

ENQUÊTE SUR « H.A.A.R.P. »

¤ HAARP : une enquête du site
Comme toujours, les États-Unis (et ses complices) nous mentent… Ils ont secrètement travaillé sur une invention hors du commun, ayant les capacités de contrer les attaques de missiles, de brouiller ou couper les télécommunications, d’influer sur le climat ou même sur l’esprit humain!

Et quoi encore ! Il est plutôt difficile d’obtenir de l’information sur les projets concernant H.A.A.R.P (High Frequency Active Auroral Research Program).

Le projet HAARP est l’un des dossiers favoris des adeptes de la théorie du complot. Une rapide recherche sur le web permet de constater, sur les sites dédiés à mettre à jour diverses « conspirations », que d’autres intentions sont prêtées à ce projet. Sa capacité d’influencer l’ionosphère serait beaucoup plus importante qu’officiellement admise. Ces 180 antennes (selon le site officiel qui parle de 48 en 2003 et de 180 dans le futur) permettraient un jour de faire des recherches pour pouvoir modifier la météorologie, interrompre toute forme de communication hertzienne, détruire ou détourner avions et missiles et finalement, influencer les comportements humains, tout cela via des actions sur l’ionosphère.
Les principaux arguments à cet effet sont l’implication du ministère de la défense des États-Unis dans le projet, le manque d’explications précises sur l’utilité d’une telle installation et les doutes émis par plusieurs scientifiques internationaux.
JESS VENTURA ENQUÊTE…
Bon… on vous l’accorde… les documentaires réalisés par Jess Ventura ont une allure de TV show qui s’intéresse surtout à donner un spectacle sensationnaliste… Mais encore, on peut du moins le féliciter pour avoir aborder la plupart des sujets chauds, et avoir tenter de répondre aux question que le public se posait sur la plupart des sujets que les médias évitent d’aborder…

HAARP : LA NOUVELLE ARME ABSOLUE

haarp dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...
Haarp, c’est quoi ? 
Les militaires américains sont passés maîtres dans l’art de camoufler leurs opérations secrètes sous le couvert de recherches pacifiques. Ainsi, HAARP signifie « High Atmosphere Auroral Rechearch Program » (« programme de recherche sur les aurores boréales en haute atmosphère »), un nom calculé pour ne faire peur à personne, avec un budget apparemment pas trop élevé (30 millions de dollars par an officiellement).
En réalité, depuis plus de quinze ans, se déroule sous ce couvert un projet gigantesque de construction d’une nouvelle arme terrifiante. La première réalisation est une station située à Gakona en en Alaska, station dont la puissance double régulièrement au fur et à mesure que de nouvelles installations voient le jour (960 kW en 2003, 3,6 mégawatts en 2006, 20 mégawatts en 2008). D’autres stations sont en construction. Mais cela ne constitue que la partie émergée de l’iceberg. L’île américaine de Diego Garcia, au sud ouest de l’inde, serait un autre maillon de HAARP. Il y en aurait un autre à Pine Gap, en Australie.
L’objectif réel de HAARP est simple : pouvoir atteindre et bombarder à volonté n’importe quel point de la terre et de l’espace proche avec un faisceau d’énergie directif ultra-puissant… sans utiliser de satellite ! Mais en fait Haarp marche si bien qu’un grand nombre de nouveaux objectifs sont apparut possibles et sont en cours de développement / tests :
- Détruire en vol les missiles, fusées, avions et satellites,
- Mettre HS des installation electriques civiles et militaires
- Communiquer avec les sous-marin même à grande profondeur
- Provoquer des incendies dans des installations industrielles
- Interdire les communications radio sur une zone donnée, à volonté
- Scanner le sol et les océans à grande profondeur
- Manipuler à distance l’esprit des gens et le comportement des foules (si, si !)
- Réaliser un bouclier antimissile pour les USA
- Attaquer des cibles au sol
- Et même… contrôler le climat et créer une arme climatique
Ces objectifs ne sont pas bien sûr avoués par les américains, car ils sont contraire à la convention ENMOD de 1977 qui interdit les modifications de la biosphère à des fins hostiles. Notons cependant que les nations-unis ont récemment, sur l’instigation des américains, exclu de leur ordre du jour les changements climatiques résultant des programmes militaires. Cependant, les USA n’ont pu empêcher quelques informations de filtrer, et cela a commencé à alarmer les autorités de certains pays.
En février 1998, le Comité des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense du parlement européen a tenu une audience publique à Bruxelles au sujet de HAARP. Ce comité à présenté au parlement européen en 1999 une motion stipulant que « HAARP… en vertu de son impact étendu sur l’environnement , constitue une préoccupation mondiale… [le comité] demande que ses implications légales, écologiques et éthiques soient évalués par un organisme international indépendant… [le comité] regrette le refus réitéré des États-Unis d’apporter des preuves à l’audience publique concernant les risques pour l’environnement et le public du programme HAARP ». Cette requête fut rejetée sous le prétexte que la Commission Européenne ne disposait pas de la juridiction nécessaire lui permettant de s’immiscer dans les liens entre l’environnement et la défense. La vérité, c’est que Bruxelles ne souhaitait pas entrer en conflit ouvert avec Washington… Retenons une chose : HAARP, c’est du sérieux.
La Douma, le parlement Russe, s’est également inquiétée de HAARP : en 2002 ses membres ont exprimé leur vive inquiétude en évoquant « un saut qualitatif considérable en matière d’armement ». Le rapporteur a indiqué trois sites prévus pour HAARP : Alaska, Groënland et Norvège. Un appel contresigné par 90 députés de la Douma a été transmis à l’ONU ainsi qu’au parlement et leaders des pays adhérents à l’ONU.
Comment ça marche ?
HAARP utilise les propriétés de l’ionosphère, une couche atmosphérique située à 270 Km d’altitude environ, qui possède la propriété de réfléchir les ondes radio. Les radio-amateurs connaissent bien l’ionosphère, c’est elle qui leur permet d’établir par exemple des liaisons radio transatlantiques, sans satellite. L’ionosphère est ainsi une sorte de miroir radio naturel, qui renvoie vers le sol les ondes radio (de certaines fréquences précises) émises depuis la terre. L’ionosphère est ainsi appelée parce que ce sont des ions (des atomes électrisés) qui réfléchissent les ondes.
haarp-howItworks dans Etrange
Seulement l’ionosphère est capricieuse. Les conditions radio et les fréquences changent d’heure en heure, voire de minute en minute, et sont sujettes aux variations de l’activité solaire. C’est d’ailleurs dans l’ionosphère que se produisent les aurores boréales, ou aurores polaires.

D’où l’idée : et si on pouvait, avec un émetteur HF de forte puissance, contrôler l’ionosphère, au moins sur une petite portion (quelques centaines de kilomètres carrés), et la transformer en un miroir parfait, et même en un miroir parabolique parfait, est-ce qu’on ne pourrait pas en profiter pour envoyer un second faisceau d’ondes, bien plus puissant, qui se réfléchirait sur ce miroir pour frapper toute cible désignée avec une précision de quelques mètres ?
(more…)

19 juillet 2013

¤ La Machine de guerre américaine et le Nouvel Ordre Mondial : le trafic de drogue, moteur de la domination financière…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 23

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/18/nouvel-ordre-mondial-et-trafic-de-drogue-le-nerf-de-la-domination-financiere/

Nouvel Ordre Mondial et trafic de drogue: Le nerf de la domination financière…

Les drogues et la machine de guerre des Etats-Unis

Entretien de Maxime Chaix avec Peter Dale Scott 18 Juillet 2013 url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article179393.html

L’ancien diplomate canadien Peter Dale Scott met à profit sa retraite pour étudier en détail le Système des États-Unis qu’il décrit, livre après livre. Il répond ici aux questions de son traducteur francophone, notre collaborateur, Maxime Chaix.

Maxime Chaix : Dans votre dernier ouvrage, La Machine de guerre américaine, vous étudiez en profondeur ce que vous appelez la « connexion narcotique globale ». Pourriez-vous nous éclairer sur cette notion ?

Peter Dale Scott : Avant tout, permettez-moi de définir ce que j’entends par « connexion narcotique ». Les drogues n’entrent pas comme par enchantement aux États-Unis. Parfois, de très importantes cargaisons de drogues sont acheminées dans ce pays avec l’assentiment et/ou la complicité directe de la CIA. Je vais vous l’illustrer par un exemple tiré de La Machine de guerre américaine. Dans ce livre, je parle du général Ramon Guillén Davila, le directeur d’une unité anti-drogue créée par la CIA au Venezuela, qui fut inculpé à Miami pour avoir introduit clandestinement aux États-Unis une tonne de cocaïne. Selon le New York Times, « la CIA, malgré les objections de la Drug Enforcement Administration [DEA], approuva la livraison d’au moins une tonne de cocaïne pure à l’aéroport international de Miami [,] comme moyen d’obtenir des renseignements sur les cartels de la drogue colombiens ». Au total, selon le Wall Street Journal, le général Guillén aurait pu avoir acheminé illégalement plus de 22 tonnes de drogues aux États-Unis. Néanmoins, les autorités US n’ont jamais demandé au Venezuela l’extradition de Guillén pour le juger. De plus, lorsqu’en 2007 il fut arrêté dans son pays pour avoir planifié l’assassinat d’Hugo Chávez, son acte d’accusation était encore maintenu sous scellés à Miami. Ce n’est pas surprenant, sachant qu’il était un allié de la CIA.

Toutefois, la connexion narcotique de l’Agence ne se limite pas aux États-Unis et au Venezuela. Depuis l’après-guerre, elle s’est progressivement étendue à travers le globe. En effet, les États-Unis ont voulu exercer leur influence dans certaines parties du monde mais, en tant que démocratie, ils ne pouvaient pas envoyer l’US Army dans ces régions. Par conséquent, ils ont développé des armées de soutien (proxy armies) financées par les trafiquants de drogues locaux. Progressivement, ce mode opératoire est devenu une règle générale. C’est l’un des principaux sujets de mon livre, La Machine de guerre américaine. J’y étudie notamment l’opération Paper, qui débuta en 1950 avec l’utilisation par l’Agence de l’armée du KMT en Birmanie, qui organisait le trafic de drogues dans la région. Quand il s’est avéré que cette armée était totalement inefficace, la CIA développa sa propre force en Thaïlande (la PARU). L’officier de l’Agence qui en avait la responsabilité a admis qu’elle finançait ses opérations par de très importantes saisies de drogues.

En rétablissant le trafic de drogues en Asie du Sud-Est, le KMT en tant qu’armée de soutien constituait un précédent de ce qui allait devenir une habitude de la CIA : collaborer secrètement avec des groupes financés par les drogues pour mener la guerre — en Indochine et en mer de Chine méridionale dans les années 1950, 60 et 70 ; en Afghanistan et en Amérique centrale dans les années 1980 ; en Colombie dans les années 1990 ; et de nouveau en Afghanistan en 2001 —. Les mêmes secteurs de la CIA en sont responsables, soit les équipes chargées d’organiser les opérations clandestines. Depuis l’après-guerre, nous pouvons observer comment leurs agents, financés par les bénéfices narcotiques de ces opérations, se déplacent de continents en continents pour répéter le même schéma. C’est pourquoi nous pouvons parler d’une « connexion narcotique globale ».

Maxime Chaix : D’ailleurs, dans La Machine de guerre américaine, vous remarquez que la production de drogues explose souvent là où les États-Unis interviennent avec leur armée et/ou leurs services de renseignement, et que cette production décline lorsque ces interventions s’achèvent. En Afghanistan, alors que l’OTAN retire progressivement ses troupes, pensez-vous que la production de drogue va diminuer une fois le retrait achevé ? (more…)

8 juillet 2013

¤ Santé et mensonge institutionnalisé : l’escroquerie du traitement orthodoxe du cancer

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 13

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/07/sante-et-mensonge-institutionnalise-lescroquerie-du-traitement-orthodoxe-du-cancer/

Cet article est remarquablement complémentaire de notre traduction du livre de G. Edward Griffin sur le Laétrile et comment l’industrie du médicament en général et américaine en particulier, vérouille les traitements alternatifs dont celui de la B17 bien plus efficace que la trilogie institutionnalisée du charcutage en règle, de l’empoisonnement chimique et de l’empoisonnement par irradiation. L’article ci-dessous citent les travaux des Dr. Gernez et Lacaze. Il est grand temps que les verrous sautent et que la vérité enfin arrive dans la lumière afin de faire passer à la trappe l’obscurantisme pseudo-scientifique de la « médecine » voué corps et âme aux dieux du fric et du pouvoir, sans oublier la mission eugéniste de ceux qui paient pour orienter la « recherche » dans un sens unique et mortifère.

Lire notre dossier sur le Laétrile, Vitamine B17

– Résistance 71 – La vérité très indésirable sur la chimiothérapie AlterInfo 6 Juillet 2013

 url de l’article: http://www.alterinfo.net/La-verite-tres-indesirable-sur-la-chimio_a92233.html

 

Cela fait des années que la chimiothérapie est dénigrée par de très nombreux cancérologues, français et américains et non des moindres, ont osé exprimer leur doute quant aux guérisons obtenues par les voies classiques.

Hardin B Jones, alors professeur de Physique médicale et de Physiologie à Berkeley, avait déjà communiqué en 1956 à la presse les résultats alarmants d’une étude sur le cancer qu’il venait de mener durant vingt-trois ans auprès de cancéreux et qui l’avait conduit à conclure que les patients non traités ne mourraient guère plus vite que ceux qui recevaient la chimiothérapie, bien au contraire. « Les patients qui ont refusé tout traitement ont vécu en moyenne douze ans et demi. Ceux qui se sont soumis à l’intervention chirurgicale et aux autres traitements traditionnels ont vécu en moyenne trois ans seulement[[1]]url:#_ftn1 . » Et le Dr Jones soulevait aussi la question des sommes fabuleuses engendrées par le « Cancer business ». Les conclusions déstabilisantes du Dr Jones n’ont jamais été réfutées. (Walter Last, The Ecologist, vol. 28, n°2, Mars-avril 1998.)

Le 4 octobre 1985, le Pr. G.eorges Mathé confirmait à L’Express : « Il y a de plus en plus de cancers parce que le dépistage est beaucoup plus précoce, mais on ne les maîtrise pas aussi bien qu’on le dit, malgré la chimiothérapie qui est surtout prônée par les chimiothérapeutes et par les laboratoires [ce qu’il  appelait la « cancer-connection], et pour cause : ils en vivent. Si j’avais une tumeur, je n’irais pas dans un centre anticancéreux » (cf. Le Monde, 4 mai 1988). à son tour, le Dr Martin Shapiro écrivait dans un article « Chimiothérapie : Huile de perlimpinpin ? », : « Certains cancérologues informent leurs patients du manque d’évidence que ce traitement soit utile, d’autres sont sans doute égarés par l’optimisme des parutions scientifiques sur la chimiothérapie. D’autres encore répondent à une stimulation économique. Les praticiens peuvent gagner davantage en pratiquant la chimiothérapie qu’en prodiguant consolation et apaisement aux patients mourants et à leurs familles. » (cf. Los Angeles Times, 1erseptembre 1987).

Cet avis est largement partagé par les docteurs E. Pommateau et M. d’Argent qui estiment que la chimiothérapie « n’est qu’un procédé de destruction de cellules malignes comme la chirurgie ou la radiothérapie. Elle ne résout pas le problème capital des réactions de l’hôte qui devrait être, en dernier ressort, les seules à rechercher pour arrêter la poussée cancéreuse »  (Leçons de cancérologie pratique).

Pour sa part, le Pr Henri Joyeux, cancérologue à Montpellier, a déclaré à maintes reprises que « ce sont des intérêts financiers gigantesques qui permettent d’expliquer que la vérité scientifique soit encore aujourd’hui trop souvent occultée : 85 % des chimiothérapies sont contestables, voire inutiles ».

Pour eux, comme pour bien d’autres médecins, les seuls cas de guérison avec cette thérapeutique sont des cas qui peuvent guérir spontanément, c’est-à-dire dans lesquels l’hôte peut organiser ses propres défenses. Il est difficile d’être plus clair : la chimiothérapie ne sert à rien ! Et pour la progression des cas de guérisons, le Dr Jean-Claude Salomon, directeur de recherche au CNRS, cancérologue, estime que le pourcentage de survie à cinq ans après le diagnostic initial s’est accru pour la seule raison que l’on sait faire des diagnostics plus précoces, mais que s’il n’est pas accompagné d’une baisse de la mortalité, l’augmentation du pourcentage de survie à cinq ans n’est pas un indice de progrès. « Le diagnostic précoce n’a souvent pour effet que d’allonger la durée de la maladie avec son cortège d’angoisse. Cela contredit bien des affirmations concernant les prétendues avancées thérapeutiques. » (cf. Qui décide de notre santé. Le citoyen face aux experts, Bernard Cassou et Michel Schiff, 1998) Le Dr Salomon précise qu’on comptabilise sans distinction les vrais cancers et des tumeurs qui n’auraient sans doute jamais provoqué de maladie cancéreuse, ce qui contribue à augmenter artificiellement le pourcentage des cancers « guéris ». Cela augmente aussi, évidemment, celui des cancers « déclarés ». Encore un fait confirmé par le Dr Thomas Dao, qui fut directeur du département de chirurgie mammaire au Roswell Park Cancer Institute de Buffalo de 1957 à 1988 : « Malgré l’usage répandu de la chimiothérapie, le taux de mortalité par cancer du sein n’a pas changé ces 70 dernières années. » Ainsi que par John Cairns, Professeur de microbiologie à l’université d’Harvard, qui a publié en 1985, une critique dans leScientific American : « À part quelques rares cancers, il est impossible de déceler une quelconque amélioration par la chimiothérapie dans la mortalité des cancers les plus importants. Il n’a jamais été établi que n’importe quel cancer peut être guéri par la chimiothérapie. » Nouvelle confirmation du Dr Albert Braverman, hématologue et cancérologue New Yorkais, dans le Lancet : « De nombreux cancérologues recommandent la chimiothérapie pour pratiquement toutes les tumeurs, avec un optimisme non découragé par un échec quasi immanquable […] aucun néoplasme disséminé, incurable en 1975, n’est guérissable aujourd’hui. » (cf. La Cancérologie dans les années 1990,  vol. 337, 1991, p.901). Quant au Dr Charles Moertal, cancérologue de la Mayo Clinic, il admet que : « Nos protocoles les plus efficaces sont pleins de risques et d’effets secondaires ; et après que tous les patients que nous avons traités aient payé ce prix, seule une petite fraction est récompensée par une période transitoire de régression incomplète de la tumeur. »

Alan Nixon, ancien Président de l’American Chemical Society, est encore plus radical : « En tant que chimiste, entraîné à interpréter des publications, il m’est difficile de comprendre comment les médecins peuvent ignorer l’évidence que la chimiothérapie fait beaucoup, beaucoup plus de mal que de bien. » (more…)

29 juin 2013

¤ Attentats du 11 Septembre : Quand Israël revient sur le devant de la scène…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 19 : 13

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/06/29/attentats-du-11-septembre-quand-israel-revient-sur-le-devant-de-la-scene/

Point de vue très intéressant sur les attentats du 11 Septembre. Si « l’anecdote », car cela est toujours resté au stade de « l’anecdote », des « Israéliens dansant », est connue, jamais elle n’a été analysée de cette façon. 

Analyse digne d’intérêt, d’autant plus qu’il est également vrai comme le souligne l’auteur, que même les mouvements pour la vérité sur le 11 Septembre n’abordent jamais une relation possible des évènements avec l’état sioniste.

– Résistance 71 –

11 Septembre: Inside job ou Mossad job ?

Laurent Guyénot 28 Juin 2013 url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article179106.html

Le rôle d’Israël dans les événements du 11 Septembre 2001 — qui déterminent le 21ème siècle — fait l’objet d’âpres controverses, ou plutôt d’un véritable tabou au sein même du « Mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre » (9/11 Truth Movement) provoquant la mise à l’écart de l’homme par qui le scandale arriva, Thierry Meyssan. La plupart des associations militantes, mobilisées derrière le slogan « 9/11 was an Inside Job » (Le 11-Septembre était une opération intérieure), restent discrètes sur les pièces à conviction mettant en cause les services secrets de l’État hébreux. Laurent Guyénot fait le point sur quelques données aussi incontestables que méconnues, et analyse les mécanismes du déni.

Tandis que le rôle d’Israël dans la déstabilisation du monde post-11-Septembre devient de plus en plus évident, l’idée qu’une factions de likoudniks, aidés par leurs alliés infiltrés dans l’appareil d’Etat US, sont responsables de l’opération sous fausse bannière du 11-Septembre devient plus difficile à refouler, et quelques personnalités ont le courage de l’énoncer publiquement. Francesco Cossiga, président d’Italie entre 1985 et 1992, déclara le 30 novembre 2007 au quotidien Corriere della Sera  : « On nous fait croire que Ben Laden aurait avoué l’attaque du 11 septembre 2001 sur les deux tours à New York — alors qu’en fait les services secrets américains et européens savent parfaitement que cette attaque désastreuse fut planifiée et exécutée par la CIA et le Mossad, dans le but d’accuser les pays arabes de terrorisme et de pouvoir ainsi attaquer l’Irak et l’Afghanistan [1]. » Alan Sabrosky, ancien professeur du U.S. Army War College et à la U.S. Military Academy, n’hésite pas à clamer sa conviction que le 11-Septembre est « une opération classiquement orchestrée par le Mossad » réalisée avec des complicités au sein du gouvernement états-unien, et sa voix est relayée avec force par quelques sites de vétérans de l’armée U.S., dégoutés par les guerres ignobles qu’on leur a fait faire au nom du mensonge du 11-Septembre ou de celui des armes de destruction massives de Saddam Hussein [2].

Les arguments en faveur de l’hypothèse du Mossad ne tiennent pas seulement à la réputation du service secret le plus puissant du monde, qu’un rapport de la U.S. Army School for Advanced Military Studies (cité par le Washington Times la veille du 11-Septembre), décrit comme : « Sournois. impitoyabe et rusé. Capable de commettre une attaque sur les forces américaines et de les déguiser en un acte commis par les Palestiniens/Arabes [3]. » L’implication du Mossad, associé à d’autres unités d’élite israéliennes, est rendue évidente par un certain nombre de faits peu connus. (more…)

¤ Ingérence impérialiste au Moyen-Orient : Le roitelet du Qatar passe à la trappe…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 34

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/06/28/ingerence-imperialiste-au-moyen-orient-le-roitelet-du-qatar-passe-a-la-trappe/

La fin sans gloire du “deus ex machina” de la révolution arabe

René Naba 24 Juin 2013 url de l’article: http://www.renenaba.com/la-fin-sans-gloire-du-deus-ex-machina-de-la-revolution-arabe/

¤ Ingérence impérialiste au Moyen-Orient : Le roitelet du Qatar passe à la trappe… dans Outils/Bon à savoir emir-qatar-cede-pouvoir-fils-300x178Sauf retournement de dernière minute, le dégagement politique de l’Emir du Qatar, par voie de l’évacuation sanitaire, a été programmé, contraignant le souverain à céder son trône, en pleine gloire, en pleine force de l’âge, à son fils cadet, le prince Tamim, une transmission de pouvoir inédite dans les annales des pétromonarchies gérontocratiques du Golfe.

L’Emir, né en 1952, a réuni lundi 24 juin 2013 la famille régnante au lendemain de la «conférence des amis de la Syrie», en compagnie des «sages» de la principauté, pour une mise au point final du dispositif d’abdication.
Présentée par ses nombreux communicants comme répondant au souci du souverain de procéder à un rajeunissement du pouvoir dans les gérontocraties du Golfe, cette transition inhabituelle du pouvoir au Qatar, dans un pays théâtre de deux coups d’états dynastiques au cours de ses 40 ans d’indépendance, devrait, dans la foulée du «printemps arabe», servir d’exemple pour les générations futures en matière de transfert de pouvoir dans les monarchies arabes.

Une destitution comparable à celle décrétée par les Anglais dans la décennie 1950 à l’encontre du Roi Talal de Jordanie, en faveur de son fils Hussein, plus sensible aux intérêts de la couronne britannique; comparable à celle décrétée par les Anglais en 1970 à l’encontre du Sultan Saïd d’Oman oncle du Sultan Qabous.

Une opération d’exfiltration perçue dans de larges couches de l’opinion internationale, quoiqu’on en dise, comme un dommage collatéral majeur du conflit de Syrie. Plus précisément, la sanction de l’échec d’un trublion qui aura plus que quiconque assuré la promotion du djihadisme erratique, exacerbé l’antagonisme religieux inter musulman (sunnite-chiite), accentué la défragmentation du Monde arabe et sa soumission à l’impérium atlantiste, tout en plaçant le monde au bord d‘une conflagration régionale.
Au même titre que l’Arabie saoudite, sauf que la dynastie wahhabite dispose d’un coupe-feu absolu, La Mecque et Médine, à valeur dissuasive absolue qui explique le fait que l’Irak, -et non le royaume saoudien-, a payé le prix de la participation de quinze saoudiens au raid contre l’hyperpuissance américaine, le 11 septembre 2011.

Selon les indiscrétions de la presse arabe, l’éviction de l’Emir constituerait la sanction de ses trop graves dérives tant en ce qui concerne son ferme soutien au djihadisme que sa boulimie affairiste dans ses investissements occidentaux. Le souverain se serait en effet vu notifier son ordre d’évacuation du pouvoir par un haut responsable de la CIA, dépêché spécialement par Barack Obama pour lui signifier l’ordre présidentiel américain après la découverte dans la cache d’Oussama Ben Laden de documents attestant que le financier du chef d’Al Qaida serait un citoyen du Qatar, cousin du ministre de la culture, Hamad Al Kawari (1).
Sous la plume de son directeur Oussama Fawzi, ancien haut fonctionnaire du ministère de l’information du Qatar, Arab Times en date du 24 juin, précise que «la cellule qataritote proche de Ben Laden était composée de Salim Hassan Khalifa Rached al Kawari, qui a déjà été livré aux Américains, ainsi que du koweitien Hasan Ali Ajami, un djihadiste combattant en Syrie, du syrien Ezzdine Abdel Aziz Khalil ainsi que d’Omid Mohamad Abdallah. Les transferts d’argent se faisaient via des institutions financières qatariotes. Les soupçons sur le Qatar pesaient depuis l’invasion de l’Irak au point que le président Georges Bush jr n’a pas hésité à bombarder le siège d’Al Jazira à Bagdad et s’apprêtait à en faire de même sur le siège central de la chaine transfrontière arabe à Doha». (more…)

8 juin 2013

¤ Société contre l’état: La guerre est un racket organisé…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 18 : 36

Société contre l’état: La guerre est un racket organisé…

La guerre est un racket

Mohawk Nation News

Janvier 2013

url de l’article:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/01/28/mnn-war-is-a-racket/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La cabale se rencontre aujourd’hui à Ottawa; ce sera entre les Indiens corporatistes coopérants et les royalistes économiques. Le chef Lakota Sioux Cheval Fou avait dit ceci juste avant d‘être assassiné:

“Combien de fois l’homme blanc doit-il faillir à sa parole ? Pourquoi votre mémoire est-elle aussi courte pour que vous acceptiez encore leurs promesses ? Pourquoi les promesses d’aujourd’hui seraient-elles différentes de celles d’hier ?”

La pression est mise pour voler nos ressources dont ils ont besoin pour la guerre. Les banquiers dirigent leur PDG de l’entreprise Canada, Stephen Harper, pour faire accélérer l’extraction de matériaux de guerre sur lesquels sont assis et vivent les peuples autochtones. Nous n’en avons jamais cédé une parcelle. Les royalistes de l’économie se préparent à se partager le butin de guerre, le pactole du sang. Les entreprises sous-traitantes du Canada, connues sous le nom des conseils de bandes et de tribus ne sont là que pour donner l’illusion d’une légalité et d’obtenir quelques miettes en récompense.

Mark “carnage” Carney, l’ancien gouverneur de la Banque du Canada, s’en va en Angleterre avec 3000 milliards de dollars de notre fond de l’Indian Trust à la remorque pour les donner aux banquiers royalistes .

Rien de nouveau sous le soleil. Le général américain du corps des fusiliers marins (Marine Corp) Smedley Butler avait clairement expliqué dans son discours célèbre de 1933 que “La guerre est un racket”.

Butler, un des généraux les plus décorés de la 1ère guerre mondiale (il était alors commandant), a expliqué la planification de la première guerre mondiale. Un an plus tard, Butler témoigna secrètement devant le comité McCormack & Dickstin, qui devint plus tard le comité parlementaire pour les activités anti-américaines. Il y déclara l’existence d’un complot ayant à sa tête un groupe de très riches hommes d’affaires américains (L’American Liberty League), qui voulait instaurer une dictature fasciste aux Etats-Unis, dictature complète avec camps de concentration pour les juifs et autres indésirables.

[ Article complet:  War is a Racket: Smedley Butler ]

Butler fut approché par Gerald T. MacGuire de la compagnie Grayson MP, Murphy and Co de Wall Street. Une armée de 500 000 hommes serait assemblée, constituée de vétérans de la première guerre mondiale sans emploi, armée qui marcherait sur Washington D.C pour mettre à bas le gouvernement. Les ploutocrates voulaient que Butler soit le leader du coup d’état, lui promettant 3 millions de dollars pour commencer, 300 millions plus tard. Butler donna son accord afin d’en savoir plus et de connaître l’identité des comploteurs. Aucun d’entre eux ne fut jamais appelé à témoigner ou fut accusé de trahison. Presque la totalité d’entre eux étaient des membres fondateurs duCouncil on Foreign Relations (CFR). La Ligue était menée par les gens des cartels des entreprises DuPont et JP Morgan. De gros soutiens étaient Andrew Mellon de Sun Oil (compagnie pétrolière), Rockefeller d’E.F Hutton, US Steel (les aciers américains), General Motors, Standard Oil (NdT: aujourd’hui Exxon, Mobil), la Chase Bank et les pneus Goodyear. L’argent transitait par le sénateur Prescott Bush (NdT: le grand-père de Deubeuliou Bush, qui eut aussi des liens avec les financements d’Hitler par Wall Street) et sa Union Banking Corporation et Brown Brothers Harriman. Les comploteurs se vantaient également des relations de Bush et Hitler. L’Allemagne avait promis les armes pour le coup d’état.

Butler en vint à la conclusion que la guerre est le plus vieux, le plus profitable et le plus vicieux de tous les rackets. Ce racket a des dimensions internationales. Les profits sont enregistrés en dollars et en pertes de vies humaines. Il est perpétré pour le profit du plus petit nombre aux dépends du très grand nombre. Durant la 1ère guerre mondiale, une poignée de personnes collectèrent tous les bénéfices. Au moins 21 000 nouveaux millionnaires et milliardaires furent issus aux Etats-Unis de la 1ère guerre mondiale. Ils admirent leur jeu avec le sang des autres dans leur impôts. D’autres falsifièrent purement et simplement leurs déclarations de revenus. Aucun d’entre eux n’eut une arme dans les mains, creusa une tranchée, eut faim dans un trou à rats, ne souffrit de nuits de cauchemar sans sommeil, échappèrent aux obus, à leurs éclats et aux balles des mitrailleuses; aucun d’entre eux ne para une ataque de baïonnette énnemie ou fut tué dans une bataille.

Le public paya pour les pierres tombales, les corps estropiés, les esprits dévastés et les cœurs brisés à la maison, l’instabilité économique, la dépression et toute sa cohorte de misères, ainsi que l’imposition qui brisa le dos des générations futures.

Maintenant je vois des nuages de guerre internationaux s’amonceler. Les camps sont choisis. La France et la Russie se tiennent côte à côte, l’Italie et l’Autriche également. La Pologne et l’Allemagne travaillent ensemble, oubliant leur dispute sur le couloir polonais (NdT: le couloir de Dantzig, aujourd’hui Gdansk en Pologne). L’assassinat du roi Alexandre de Yougoslavie a compliqué les choses. L’Italie était prête à sauter sur l’occasion. La France et la Tchécoslovaquie attendirent. Tous attendaient la guerre. Pas les peuples qui eux, se battent, paient et meurent, mais ceux qui fomentent les guerres pour le profit. 40 millions d’hommes en armes. Les hommes d’état et les diplomates mentent pour dire que personne ne prépare la guerre. Enfers et damnation ! Ces hommes ne sont pas entraînés pour faire de la danse ! (more…)

30 mars 2013

¤ Mort d’Hugo CHAVEZ, un assassinat de la CIA ?

Classé dans : Etrange,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 21 : 18

source : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/mort-de-chavez-un-assassinat-de-la-133256

Président du Venezuela depuis décembre 1998, Hugo Chavez, est décédé des suites d’un cancer le 5 mars 2013. Les Vénézuéliens parlent d’un assassinat des États-Unis.

¤ Mort d'Hugo CHAVEZ, un assassinat de la CIA ? dans Etrange hugo-chavezjd26b-6697a-06070

Dans ses discours publics, l’homme d’État avait défini de manière implicite comme une « épidémie » et un « phénomène étrange et alarmant » les cas de cancer qui frappent plusieurs présidents d’Amérique latine : le Paraguayen Fernando Lugo, Dilma Rouseff et Lula da Silva, actuel et ancien chefs d’État brésiliens, ainsi que leur homologue argentin Crisitina Fernandez. Ces présidents qui appartiennent au centre-gauche, luttent pour accélérer le processus d’intégration de l’Amérique latine et sa libération de la tutelle des États-Unis. Chavez parlait même d’empires prêts à tout pour parvenir à cet objectif.
La réponse de Washington ne se fit pas attendre. Victoria Nuland, porte-parole du Département d’État américain, définit les propos de Chavez comme « horribles et répréhensibles ». Est-ce que l’administration Obama aurait pour autant utilisé des technologies biologiques pour provoquer un cancer chez les représentants politiques d’Amérique latine, coupables de ne pas poursuivre une politique pro-américaine ? Jean-Paul Picaper, ancien professeur de sciences politiques à Berlin-Ouest, explique que déjà à l’époque de l’Allemagne de l’Est, les dissidents mouraient précocement d’un cancer et qu’à la prison de Hohenschönhausen fut trouvé à cet effet un manuel sur l’irradiation aux rayons X[1] .

Alors, pour justifier cette étrange série de cancers touchant les adversaires des États-Unis, le Dr Salomon Yakubowicz, médecin populaire du Venezuela, spécialiste en diététique et fréquentant l’ambassade des États-Unis de Caracas, avait de manière énigmatique déclaré en 2012 que ces présidents menaient « une politique à s’attirer de tels problèmes » de santé. Il assura avec bien peu de sensibilité que Lula da Silva a trop fumé, Christina Fernandez s’est soumise à des procédures de rajeunissement excessives du visage et du cou et le Paraguayen Lugo n’a utilisé aucune protection durant ses nombreux rapports sexuels. Il ajouta que le lymphome de ce dernier est une infection commune ayant trait à cette pratique et qu’il devait rendre grâce à Dieu car sa maladie ne s’était pas développée en Sida. Quant à Chavez, selon Yakubowicz, il ne peut que s’en prendre à lui-même, car travaillant la nuit et mangeant mal, il n’a pas ménagé son biorythme. Etrangement, les cercles de l’opposition et les médias à la solde des États-Unis faisaient caisse de résonnance concernant le rythme de vie de Chavez, soulignant qu’il était sujet au stress, à la peur de l’avenir et souffrait de manies de persécution voyant des conspirations de l’empire.
La suspicion de l’épidémie de cancer ventilée par Chavez est aussi prise au sérieux par son propre camp. Les proches de Chavez pensent que les services secrets américains auraient conduit une opération sur une vaste échelle pour neutraliser les chefs rebelles d’Amérique latine. Pour ce faire, le Pentagone et la CIA auraient utilisé des substances radioactives, biologiques et des armes chimiques. Le clan de l’ancien président vénézuélien se rappelle aussi d’évènements monstrueux dans lesquels des hommes furent utilisés comme cobayes dans le silence des médias américains. La majeure partie des archives auraient alors été classifiées et les fichiers les plus secrets détruits par la CIA.trans dans Politique/Societe
En 1947, les agents de la CIA (année de sa création) et du FBI protègent les médecins des États-Unis qui avaient contaminé deux mille Guatémaltèques avec la bactérie de la syphilis et de la gonorrhée. Le président du Guatemala Alvaro Colom a défini ces expériences de crimes contre l’humanité, et Barack Obama présenta des excuses, affirmant que ces procédés étaient en contradiction avec les valeurs des États-Unis. (more…)

16 mars 2013

¤ L’affaire François 1er… Les Borgias ont-ils migré à Washington ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 10 : 54

source : http://resistance71.wordpress.com/2013/03/15/laffaire-francois-1er-les-borgias-ont-ils-migre-a-washington/

Cette excellente analyse de Michel Chossudovsky met en perspective l’élection de ce nouveau pape à l’origine sulfureuse. Passer d’un pape ex-Hitlerjugend a un autre suppôt de la junte militaire fasciste argentine, ne semble gêner personne au sein du pinacle de la gérontologie dégénérée d’une hiérarchie éclésiastique en déconfiture.

A la lecture de cette analyse de Chossudovsky et de l’éclairage qu’il apporte sur cette affaire, il n’y a qu’un pas pour dire que l’Amérique Latine est sans doute aujourd’hui, de par l’avènement de ce pape fasciste, certainement gravement menacée d’un retour d’une « opération condor » bis repetita. En effet, quoi de mieux avant de déchaîner de nouveau l’inquisition et les escadrons de la mort en Amérique Latine, que de mettre au Vatican un afficionado de la machine répressive, garantissant ainsi une manipulation des masses en faveur des bourreaux, le silence de l’église (comme d’habitude) sur les exactions qui seront commises et dans le même temps, le musèlement des tentatives légales actuelles de faire la lumière sur le sombre passé des juntes (procès en cour en Argentine sur les ramifications de « l’opération condor »…) et du nouveau pape, impliqué jusqu’au cou dans les horreurs de la dictature militaire argentine, sponsorisé et pilotée à l’instar de son homologue chilienne, par la CIA, bras armé de Wall Street et véritable maître de la Maison Blanche…

Nous souhaitons avoir tort… Mais l’élection de ce pape inquisiteur n’annonce rien de bon pour l’Amérique Latine, qui d’un point de vue de l’empire, doit être ramenée dans le rang. A cet égard, les forces de la réaction aux différentes formes de progressisme latino-américaines et indigènes se préparent sans doute à rouvrir les donjons de l’horreur. (more…)

26 février 2013

¤ Le rapport explosif du CIDE (Suisse) sur la pédocriminalité, notamment en France

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 6 : 45
25 février 2013 | Auteur  source : http://www.jacquesthomet.com/jacquesthomet/
25 février 2013

Voici le rapport tant attendu de cette ONG basée à Lausanne, et que je vous livre à peine publié ce lundi , dans son intégralité:

LES RESEAUX PEDOCRIMINELS N’EXISTENT PAS… VRAIMENT?

Le document ci-après a été réalisé sur mandat du Comité international pour la dignité de l’enfant (C.I.D.E.) à Lausanne, entre mai et novembre 2012, sur la base des archives du comité et d’un certain nombre d’ouvrages consacrés aux réseaux pédocriminels en Europe, tout particulièrement en France et en Belgique, à partir des années 1990. Il montre l’ampleur du phénomène, les connaissances qu’en ont aujourd’hui tous ceux qui ont enquêté sur cette question, et propose un certain nombre de pistes et d’explications pour mieux comprendre pourquoi une chape de plomb recouvre encore et toujours ces affaires et comment les acteurs, auteurs de faits criminels de la plus haute gravité, échappent la plupart du temps à toute condamnation.

L’affaire Dutroux, du réseau international au prédateur isolé…

Le 17 juin 2004, après un procès de quatre mois et presque trois jours de délibérations, les douze jurés chargés de se prononcer sur la culpabilité des quatre accusés de « l’Affaire Dutroux » rendent leur verdict devant la cour d’assises d’Arlon en Belgique: Marc Dutroux est jugé coupable de toutes les charges retenues contre lui. Il était le chef d’une association de malfaiteurs à l’origine des enlèvements, séquestrations et viols de six fillettes, du meurtre de quatre d’entre elles, ainsi que d’autres enlèvements, séquestrations et du meurtre de son complice Bernard Weinstein. Le jury parle de Marc Dutroux comme d’un « provocateur » ou « chef de bande » ayant participé à ce titre à une « association impliquée notamment dans les enlèvements et séquestrations » des jeunes filles. Il sera condamné quelques jours plus tard à la réclusion à perpétuité.

Sa bande? Deux membres (les seuls?) étaient également sur le banc des accusés: son épouse Michelle Martin, condamnée à 30 ans de réclusion, et Michel Lelièvre, condamné, lui, à 25 ans.

De terribles malfaiteurs, mais une bien modeste association…

Et l’homme d’affaires escroc Michel Nihoul dans tout ça?

(more…)

29 janvier 2013

¤ Mali, Analyse : Qu’y-a-t-il sous les bruits de bottes qui commencent à se faire entendre au Mali ? (nov. 2012)

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 07

source : http://www.ujfp.org/spip.php?article2422 (site de l’Union juive française pour la Paix).

¤ Mali, Analyse : Qu’y-a-t-il sous les bruits de bottes qui commencent à se faire entendre au Mali ? (nov. 2012) dans Politique/Societe arton2422

samedi 3 novembre 2012

5 novembre 2012

Mireille Fanon-Mendes-France - Fondation Frantz Fanon -
Experte ONU

L’écoute attentive du discours des deux candidats à la présidence des Etats-Unis confirme l’orientation stratégique de déclencher une nouvelle guerre, aux conséquences totalement imprévisibles, contre l’Iran. Dans ce but, l’establishment américain et ses médias n’hésitent pas à instiller l’idée que ce pays est sur le point de finaliser la bombe nucléaire et dès lors serait un danger pour l’ensemble du monde mais particulièrement pour l’Etat d’Israël, dernier rempart moyen-oriental d’un Occident dont l’influence se contracte irrésistiblement et dont le modèle libéral est entré dans une crise terminale.

Les Etats-Unis, qui se posent en gardien de la paix et de la sécurité internationales, ainsi qu’on a pu le voir en Irak où leur intervention a été imposée à la communauté internationale par le mensonge, en Afghanistan où celle-ci a été justifiée au nom de la démocratie et contre la situation faite aux femmes, ont bien l’intention d’attaquer l’Iran dès que leur calendrier sera en cohérence avec celui de l’Etat d’Israël. Mais entre temps Washington ne perd pas de vue son objectif principal : contrer la progression globale de la Chine dans la grande guerre pour les ressources de la planète. Et dans ce conflit encore feutré mais qui pourrait se transformer en guerre chaude, l’Afrique est le continent de tous les enjeux. Le rapport « Horizons stratégiques [1] » publié par le Ministère français de la Défense, avril 2012, anticipe cette éventualité et s’inquiète du face-à-face Chine-Etats-Unis « enfin, sans conduire à une logique bipolaire, le format de la relation sino-américaine devient, qu’on le souhaite ou non, l’enjeu de la gouvernance de demain ».

C’est bien sous cet angle que doit être évaluée la situation du Mali et les menaces d’intervention américano-françaises. Il s’agit de profiter de la déliquescence d’Etats sous domination continue depuis les indépendances pour réintroduire directement une présence militaire camouflée derrière des armées locales dont nul n’ignore l’insigne faiblesse. Le Mali devient, dans ce jeu géostratégique, otage d’une volonté des Etats impérialistes et de leurs soutiens de porter partout la guerre sans fin de façon à interdire la progression d’une puissance adverse et, dans le même mouvement, d’éradiquer toute volonté des peuples à résister à l’ordre ultralibéral mondialisé construit sur la financiarisation et la militarisation. Les Etats-Unis démontrent leur sens de l’opportunisme en répondant à l’appel à l’aide de son allié français désormais incapable, à lui seul, de gérer son pré carré africain. La présence américaine dans le Sahel permet de contrôler directement l’accès à des ressources essentielles, l’uranium notamment, et de conférer une profondeur stratégique à leur action sur le continent et au Moyen-Orient.

africom-gen-ham-at-howard-300x225 dans Politique/SocieteI/ Les Etats-Unis et Africom

La première étape pour les Etats-Unis qui avaient compris que l’ancienne puissance coloniale de l’Afrique francophone, la France, n’avait plus les moyens de jouer le rôle de soutien et de protecteur effectif des transnationales implantées pour capter les ressources naturelles indispensables à leur domination économique, était d’implanter des bases Africom [2] . Il y a 6 ans, les Etats-Unis, par le biais d’Africom, ont décidé d’un cadre militaire spécifique au continent afin de faciliter sa mise sous tutelle. Les Etats-Unis ont étoffé leur présence militaire, notamment par des bases plus ou moins secrètes sur l’ensemble du continent. C’est ainsi qu’Africom a commencé son installation au Mali par des programmes de formation à l’intention de quelque 6 000 soldats de l’armée malienne, dans l’incapacité de contrôler le territoire parce qu’insuffisamment formés et armés. (more…)

8 novembre 2012

¤ L’histoire secrète de la Guerre du Kippour.

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 3 : 39

dimanche 14 octobre 2012

source : http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/10/lhistoire-secrete-de-la-guerre-de.html

 

¤ L'histoire secrète de la Guerre du Kippour. dans Politique/Societe Sadate

J’ai récemment reçu à Moscou une chemise bleu-marine datée de 1975, qui contenait l’un des secrets les mieux gardés de la diplomatie du Moyen Orient et des USA. Le mémoire rédigé par l’ambassadeur soviétique au Caire Vladimir M. Vinogradov, apparemment le brouillon d’un rapport adressé au Politbureau soviétique décrit la guerre d’octobre 1973 comme un complot entre les dirigeants israéliens, américains et égyptiens, orchestré par Henry Kissinger. Cette révélation va vous choquer, si vous êtes un lecteur égyptien. Moi qui suis un Israélien et qui ai combattu les Égyptiens dans la guerre de 1973, j’ai été choqué aussi, je me suis senti poignardé, et je reste terriblement excité par l’incroyable découverte. Pour un Américain cela pourra être un choc.

A en croire le dit mémoire (à paraître in extenso dans le magazine prestigieux Expert de Moscou), Anouar al Sadate, qui cumulait les titres de président, premier ministre, président de l’ASU, commandant en chef des armées, avait conspiré de concert avec les Israéliens, avait trahi la Syrie son alliée, condamné l’armée syrienne à sa perte, et Damas à se retrouver bombardée, avait permis aux tanks de Sharon de s’engager sans danger sur la rive occidentale du Canal de Suez, et en fait, avait tout simplement planifié la défaite des troupes égyptiennes dans la guerre d’octobre 1973. Les soldats égyptiens et officiers se battirent bravement et avec succès contre l’armée israélienne -trop bien, même, au goût de Sadate, puisqu’il avait déclenché la guerre pour permettre aux USA de faire leur retour au Moyen Orient. Tout ce qu’il réussit à faire à Camp Davis, il aurait pu l’obtenir sans guerre quelques années plus tôt.

Il n’était pas le seul à conspirer: selon Vinogradov, la brave grand’mère Golda Meir avait sacrifié deux mille des meilleurs combattants juifs ( elle ne pensait pas qu’il en tomberait autant, probablement) afin d’offrir à Sadate son heure de gloire et de laisser les USA s’assurer de positions solides au Moyen Orient. Le mémoire nous ouvre la voie pour une réinterprétation complètement inédite du traité de Camp David, comme un pur produit de la félonie et de la fourberie.  (more…)

5 octobre 2012

¤ L’Armée américaine a secrètement pulvérisé des substances radioactives !

Jeudi 4 octobre 2012 – source : L’actualité autour des Chemtrails ! 

¤ L’Armée américaine a secrètement pulvérisé des substances radioactives ! dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... i-team-st-louis-usarmy-secret-experiments-300x177

IRIB- Les États-Unis ont mené des expériences militaires top-secrètes sur les citoyens de la ville de Saint-Louis dans le Missouri, et cela pendant des années, les exposant à des composés radioactifs.

Alors que l’on sait désormais que le gouvernement a pulvérisé des particules radioactives de sulfure de cadmium de zinc sur la population de St Louis, le professeur Lisa Martino-Taylor, sociologue au St. Louis Community College, affirme qu’un additif radioactif a également été mélangé avec ce composé. Elle a accumulé des descriptions détaillées ainsi que des photographies de ces pulvérisations sur la population, principalement dans les communautés à faible revenu et les minorités. Grâce à ses recherches, elle a trouvé des photographies sur la manière dont les particules ont été pulvérisées à partir de 1953 à 1954 et 1963 à 1965. Le produit chimique a été pulvérisé sur de larges pans de la ville. A Saint-Louis, l’armée avait installé des pulvérisateurs chimiques sur les bâtiments, comme les écoles et les logements sociaux, et les wagons, pour une utilisation mobile. (Ainsi que par le biais d’avions militaires,source).

Malgré l’ampleur de l’expérience, les élus locaux n’ont pas été informés sur le contenu des expériences. Les habitants de Saint-Louis pensaient que l’armée testait des écrans de fumée pour protéger les villes contre une attaque russe.

(more…)

23 septembre 2012

¤ Les jeux de guerre fictifs de Washington versus les véritables préparatifs de guerre entre l’Iran et Israël.

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 13 : 56
Dimanche 23 septembre 2012

Rahm Emanuel Barak20.9.12 (Copier)

Ehud Barak et Rahm Emanuel à Chicago

Cette semaine, des personnages hétéroclites ont cité 2013 comme l’année durant laquelle on s’attend à ce que les Etats-Unis partent en guerre contre l’Iran. Parmi eux, on a pu trouver le directeur de la commission à l’énergie atomique d’Iran, Feyerdoun Abbassi-Davani, l’ancien ambassadeur américain en Israël, Martin Indyk et des participants aux simulations de situation de guerre américano-iranienne, qui ont eu lieu au Centre Saban sur les politiques au Moyen-Orient, à Washington, dont les dirigeants sont proches du Président américain Obama et la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton.

Cette apparente concorde américano-iranienne était inhabituelle, mais non fortuite, disent les analystes de Debkafile. De la part de Washington, elle suivait un objectif bien distinct, qui consistait à démontrer au Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou qu’une attaque israélienne avant l’élection présidentielle américaine serait superflue.

Ce message a été émis lors des simulations de guerre à l’Institut Saban : l’acteur représentant le guide suprême, l’Ayatollah Khamenei déclarait que les Américains sont fatigués de se battre et qu’ils sont conduits par un homme faible qui n’a pas les tripes pour mener le combat.

Le script suivant lui prouve alors qu’il a tort : le 6 juillet 2013, des agents iraniens en provenance du Venezuela font exploser un hôtel dans l’île des Caraïbes d’Aruba, tuant 137 personnes, dont de nombreux vacanciers américains, parmi eux, des scientifiques nucléaires. Il s’agit clairement d’une attaque pour venger l’assassinat d’experts nucléaires iraniens. (more…)

14 septembre 2012

¤ La Route vers le Nouveau Désordre Mondial : 50 ans d’ambitions secrètes des États-Unis – Peter Dale Scott

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 15 : 52

 

¤ La Route vers le Nouveau Désordre Mondial : 50 ans d’ambitions secrètes des États-Unis – Peter Dale Scott dans Outils/Bon à savoirCet ouvrage est une étude ambitieuse, qui décrit avec précision la façon dont, depuis les années 1960, les choix en matière de politique étrangère états-unienne ont conduit à la mise en œuvre d’activités criminelles, et à leur dissimulation, tantôt partielle parfois totale.

Dans ses précédents essais, Peter Dale Scott a témoigné de l’implication de la CIA dans de graves exactions dont différents coups d’État, ou dans la mise en place d’une véritable géopolitique de la drogue et des guerres qu’elle permet de financer. Il sonde ici la manière dont les décisions, irrationnelles (voire paranoïaques) et à courte vue, prises par les Présidents américains depuis Nixon ont contribué à engendrer une plus grande insécurité mondiale, notamment en renforçant les réseaux terroristes responsables des attentats de 2001.

L’auteur montre comment l’expansion de l’Empire américain depuis la seconde guerre mondiale a conduit à ce processus de décisions iniques et dangereuses dans le plus grand des secrets, souvent à l’insu des responsables démocratiquement élus.

À partir d’exemples précis, (la « Surprise » et la « Contre-surprise » d’octobre, l’Irangate, la guerre froide en Afghanistan, la géopolitique du pétrole et de l’accès à l’Énergie, …) il illustre comment ces décisions « para-politiques » furent l’apanage de petites factions très influentes au sein d’un « supramonde » qui agit sur l’État public à travers des institutions secrètes (comme la CIA), au détriment de l’État démocratique et de la société civile. L’analyse de l’implémentation de ces programmes établit que les principaux services de renseignement des États-Unis ont collaboré pendant longtemps avec des groupes terroristes, qu’ils ont à la fois aidé à créer et soutenus, dont la fameuse organisation « nébuleuse » Al-Qaïda. Dans un autre registre, parallèle et tout aussi fascinant, Peter Dale Scott explique clairement le danger que fait peser sur la démocratie l’instauration, sous l’administration Reagan, du programme ultra-secret de « continuité du gouvernement », qui existe toujours…

D’aucuns crieront sans doute à la « théorie du complot », mais la qualité de l’argumentation, étayée par une documentation encyclopédique fait de ce travail une magistrale et passionnante leçon d’histoire contemporaine, qui nous plonge dans les méandres des rivalités de ceux qui détiennent le vrai pouvoir, pour comprendre le monde tel qu’il est, et non tel qu’il paraît être.

2 comments on “La Route vers le Nouveau Désordre Mondial : 50 ans d’ambitions secrètes des États-Unis – Peter Dale Scott”

  1. Le terme “théorie du complot” est en train de devenir un label de qualité !… Cette “route” mène vers le Chaos annoncé et, comme le changement climatique, la machine infernale est bien enclenchée : bombe à neutrons du Docteur Folamour, super-virus genre Ebola à l’échelle de la planète ( “l’armée des 12 singes” et autres films catastrophe …) . Les astronomes visionnaires mayas avaient bonne vue, et jusqu’à preuve du contraire, le “4° Soleil” s’achève le 21 décembre prochain !…

    Le bilan est accablant, mais il est aussi la chute de cet empire : Obama a surtout été élu pour éviter que le territoire US lui-même se lézarde , en s’assurant de la fidélité des Noirs et des Latinos et d’empêcher la naissance d’un bantoustan genre “Republica Del Norte” ( projet de 2000 ) !…

    Je pense que ce sera “çà” , le 21 décembre : la ruine sans rémission de “l’American Way of Life” , un coup d’Etat , l’évacuation de la Méditerranée par la 6° Flotte pour éviter d’être prise au piège, la “sécurisation” de la Palestine par la Flotte russe qui enverra des troupes “spéciales” pour désarmer les milices israéliennes … ce qui reste du mythique Tsahal !… Ensuite, un pont aérien ouvert pour assurer l’expatriation ( et en fait, le rapatriement ! ) des populations juives sur le territoire de l’empire !…( Et les 800 camps-fantômes devraient cesser d’être vides !…)
    Les Açores devraient à cette occasion devenir une place-forte très importante pour la suite du “Nouveau Jeu” sur la future guerre des océans !… On évitera ainsi à ce stade le recours aux armes nucléaires ( si …. SI les fanatiques israéliens se laissent dépouiller de leur arsenal clandestin de Dimona !!!…) . Ensuite, il faudra bien parler de la création d’un Ordre Mondial un peu cohérent …..

8 septembre 2012

¤ Retour sur les préparations de la guerre en Libye

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 01
source : http://laguerrehumanitaire-lefilm.tumblr.com/ publié en janvier 2012

La coalition emmenée par la France en Libye n’a fait l’objet d’aucune protestation au sein de l’hexagone. Aucune manifestation, aucun rassemblement anti-guerre. Pourtant, il y a huit ans, lors de la guerre en Irak à laquelle la France ne participait pas, la gauche anti-impérialiste s’est mobilisée dans la création d’un mouvement pacifiste important. Il semblerait que les acteurs de la gauche aient été leurrés par l’effervescence du printemps arabe et la protection des civils, objectif officiel de la guerre en Libye.

Il aura fallu attendre le 12 septembre pour que l’association Survie, fer de lance du rejet du néocolonialisme français en Afrique, daigne écrire ce qu’est cette guerre, près de six mois après le début des bombardements. Les mots sont justes, « si l’opinion française, tous partis politiques confondus, s’est laissée prendre à cet amalgame grossier, l’opinion africaine, quasi unanime mais inaudible, ne s’y est pas trompée. Elle qui a vu dans les interventions en Côte- d’Ivoire et en Libye une entreprise de reconquête impérialiste » .

Les prétendus objectifs humanitaires de la guerre ont détourné l’opinion publique des véritables causes de l’agression libyenne : pétrole, eau, richesses africaines constituent bien, parmi d’autres, les réels enjeux de cette guerre coloniale. Le mythe de la protection des civils ne tient plus une seconde face à l’observateur attentif. Comme l’écrivent 14 députés communistes et apparentés en aout 2011,« le mythe de la protection des civils a fait long feu. La manipulation consistait à faire croire à l’imminence d’un bain de sang en Cyrénaïque et à une répression sans nom de la part des forces de Mouammar Kadhafi. Or, comme l’écrivait l’Humanité depuis Benghazi, les responsables hospitaliers de cette ville ont comptabilisé 250 morts suite à la répression. Un chiffre n’ayant rien à voir avec les milliers de morts annoncés ! Un rapport livré par une spécialiste d’Amnesty International ayant passé plus de 3 mois en Libye, confirme que « le nombre de morts a été grandement exagéré ». Les 20 et 21 mars, la chaîne d’information al-Jazira affirmait que « les avions et les hélicoptères de Kadhafi bombard(aient) Tripoli, secteur par secteur, faisant des centaines de victimes ». Pourtant, d’après les témoignages recueillis sur place, « de tels bombardements n’ont pas eu lieu ». « Dans un quartier du centre, on nous montre un immeuble que l’aviation de Kadhafi aurait bombardé, et dont il ne restait plus rien selon Al-Jazira. Mais l’immeuble est intact » (France Soir du 9 avril). Comme les « armes de destruction massives » en Irak, la « protection des civils » n’a donc été que le prétexte de cette guerre, elle n’en constitue pas le mobile » .

Ces députés, qui souhaitent l’ouverture d’une commission d’enquête à l’Assemblée Nationale, se proposent de répondre à trois questions :

– Quelle est la nature de l’intervention militaire en Libye, quels sont ses objectifs ?

– Quelles activités économiques sont particulièrement en jeu ?

– Pourquoi la coalition a-t-elle ciblé des édifices n’ayant aucun intérêt militaire ?

Ces questions sont primordiales et devront être élucidées afin d’empêcher que cette guerre ne se reproduise sous d’autres latitudes. Pourtant, une dernière question demeure : si les arguments corroborant à l’entrée en guerre sont des inventions, cela veut-il dire que les révoltes de février à Benghazi ont servi de prétexte à une intervention militaire planifiée de longue date ? Or si cette guerre est planifié de longue date, cela s’est fait avec des « marionnettes » libyennes qui seront placés par les chancelleries occidentales au centre du nouveau pouvoir libyen contre les intérêts du peuple Libyen. C’est exactement ce qu’il se passe actuellement en Libye, avec la nomination, entre autre, de Khalifa Hiftar à la tête de l’État major de la nouvelle armée libyenne, parachuté depuis Washington.

Nous avons toutes les raisons de penser que cette guerre ne sort pas de nulle part mais a été envisagée depuis un certain nombre d’années. Cet article se propose d’étudier les relations troubles entre certains libyens et les puissances occidentales de la coalition libyenne. L’étude du personnage d’Ashur Shamis est très révélatrice. Elle montre très clairement les liens existant entre les Etats Unis, l’Angleterre, le Conseil National de Transition (CNT) Libyen et des groupes de la « nébuleuse islamique ». Afin d’assouvir leurs projets colonialistes et impérialistes, les Etats Unis et l’Angleterre ont collaboré avec un certain nombre de Libyens éperdu de pouvoir et d’argent, et/ou des islamistes radicaux. Parmi eux, Ashur Shamis. (more…)

17 août 2012

¤ Chemtrails, un récit d’initié ?

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... — uriniglirimirnaglu @ 5 : 28

 

Récit d’initié? source : http://www.chemtrails-france.com/temoignages/recit_d_initie/pages/recit_d_initie_001.htm
¤ Chemtrails, un récit d'initié ? dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... 1pixel_noir
1pixel_noir dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...
Texte original (en anglais) sur www.holmestead.ca
Reproduit avec l’autorisation de Brian Holmes
Traduction Chemtrails-France.com
(« Deep Shield » interrogé dans cet article s’est suicidé (?) le 26 septembre 2004)
1pixel_noir
1pixel_noir
Les documents de cette page associés à « Deep Shield » ont récemment (mai 2003) soulevé nombres de questions dont quelques unes suggérant qu’ils puissent provenir d’un « démystificateur » ou même être un canular.Le point central des pages de Holmestead sur les chemtrails est de tenter d’éveiller la conscience sur l’activité illégale des épandages aériens. Le public en général prête peu d’attention au ciel, il lui importe donc peu pour le moment qu’il y ait dix explications possibles pour les épandages.Alors qu’importe si l’histoire ci-dessous n’est pas une énumération complète et détaillée de toutes les possibilités? Ce n’est pas son but et l’ »initié » ne prétend pas savoir tout ce qui se passe dans notre ciel. Ceci pourrait être trouvé dans d’autres services…Ces échanges de questions et réponses se sont déroulés et en ce qui me concerne les réponses sont valables. Les documents sont présentés ici de bonne foi.

En lisant ces pages, il peut aussi être utile de lire « Les implications politiques du réchauffement du aux gaz à effet de serre: réduction, adaptation et base scientifique«   (en anglais) dans lequel la conclusion du Centre National Américain des Recherches Atmosphériques est que le moyen le plus efficace de réduction (correction) du réchauffement global est l’épandage de composés aérosols réfléchissants dans l’atmosphère au moyen d’avions commerciaux, militaires et privés!

1pixel_noir
La personne impliquée semble avoir une « piste interne » sur le programme d’épandage des chemtrails. L’opportunité s’est présentée de poser des questions spécifiques en rapport avec les épandages aériens et l’ »initié » a répondu à ces questions.Je suis au courant de l’endroit où l’ »initié » travaille et les faits présentés concordent avec le type d’activités qui y sont menées.Les réponses ont le ton de quelqu’un ayant une connaissance réelle mais pour des raisons de confidentialité elles ne sont pas signées. Où la population est mentionnée voir aussi la page sur l’explosion de la démographie de Holmestead (en anglais).C’est un long morceau mais quand vous atteindrez la fin continuez s’il vous plaît car il y a un second article qui suit.

Le 4 avril 2003 quelques questions et réponses supplémentaires ont été ajoutées. (…)

1pixel_noir
1pixel_noir
Le Projet Bouclier
1pixel_noir
Nous citons ici l’entretien avec « Deep Shield »:Ayant lu votre email, je dois dire que vous avez beaucoup de questions. J’écarterais immédiatement ces questions comme étant la tentative frustrée de groupes alternatifs pour mettre fin à ce projet, cependant ces rapports de matériel biologique faisant partie des épandages doivent être abordés. J’accorderais donc autant d’attention que possible à toutes vos questions.
1pixel_noir
1. À quels buts les filaments de polymère mélangés avec du matériel biologique servent ils dans ce scénario?Les polymères font partie du mélange et se forment en filaments et en « touffes ». L’idée est simple et nous vient des araignées. Comme vous pouvez le savoir la toile d’araignée est très légère, certaines araignées nouveau-nées filent un « parachute » pour attraper la brise dominante et voyager loin de leur lieu de naissance. Les araignées sont capables d’atteindre de hautes altitudes et de se déplacer sur de grandes distances pendant de longues périodes. La plupart des éléments utilisés dans les épandages sont plus lourds que l’air, même dans leur forme poudreuse ils sont plus lourds et chutent rapidement. Les mélanger avec des polymères suspend les particules dans l’atmosphère haut au-dessus du sol pendant une plus longue période, donc en théorie nous n’avons pas besoin d’épandre aussi souvent ou autant de produit. Puisque les particules en suspension finalement se concentrent dans la partie la plus basse de l’atmosphère et sont inhalées par toute forme de vie au sol il y a une tentative de neutraliser la croissance des moisissures par l’ajout d’inhibiteurs de croissance des moisissures au mélange – certains d’entre eux pouvant être de nature biologique.La moisissure vient des spores qui se déplacent dans le vent; les polymères peuvent attirer les spores de moisissure à l’aide des charges statiques créées par la friction entre les filaments de polymère et l’atmosphère. Ajoutez un peu de chaleur et d’humidité et les moisissures commencent à se développer. Le polymère est stocké sous forme liquide comme deux produits chimiques séparés. Quand ils sont pulvérisés ils se combinent derrière l’avion « tissant » des chaînes de polymères (filaments). Beaucoup de bricolages ont été fait avec les matrices de polymère ces dernières années. Certains polymères (plastiques) sont non-biodégradables et ajoutent ainsi au problème de la pollution. Différentes formules ont été utilisées, certaines utilisant des agents bactériologiques. Il faudrait que l’on puisse reproduire le même matériau que les araignées fabriquent, il est très solide, extrêmement léger et se dégrade facilement.

(more…)

6 mai 2012

¤ Chemtrails explained: Putting the pieces Together (by Peter Farley)

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 27

Mar 12, 2007 | chemtrails | zoeken | 2253 keer gelezen

While many will be tempted to search through the article for the ‘cures’, wisdom does not come from information alone. Knowing what you are dealing with and why this is all happening is just as important as the cure itself

In light of Aristotles wisdom and the fact that the New World Order is in fact stifling any attempts by truly spiritual people to raise their heads above the water financially, the challenge was to come up with a cure for the rampant effects of chemtrail spraying allover the world.

While many will be tempted to search through the article for the ‘cures’, wisdom does not come from information alone. Knowing what you are dealing with and why this is all happening is just as important as the cure itself.

Guidance recommends you invest the time to read the entire primer so that you know what is going on and how it is and will affect you both now and in the future. Please be aware not all of the links mentioned are still active since many of these articles were written a while ago.

Note: As with all my work, I ?stand on the shoulders of giants?, those who have spenttheir time methodically pulling Together the findings for each one of the pieces I writeutilizing information from other sources. Reference to the original articles is included orlisted at the end of this article.

If you haven?t realized it until now . . . this whole war that has been raging in this cornerof the Universe for eons is over the issue of control – the power to control the lives and energy of those beings who reside, not only on this planet, but also on all the other planets in this vicinity, and even into the other dimensions. As always, the best allegory I can find for this situation is in the book A Wrinkle in Time by MadelineL?Engle.

(more…)

25 mars 2012

Commentaires de l’article « 11 septembre : à la lumière du dossier SPS le mystère s’épaissit »

Classé dans : — uriniglirimirnaglu @ 14 : 13

  • Par moorea34 (xxx.xxx.xxx.175) 30 juillet 2011 10:05

    Pour être complet, voici la liste des intervenants dans le dossier SPS…
    Pensez-vous, Joelim, qu’ils sont complices du grand complot cosmoplanétaire ou tout simplement de sombres crétins n’y voyant pas plus loin que le bout de leur nez ?

    Mécanique et Génie Civil :

    Denys Breysse, Président de l’AUGC (Association Universitaire de Génie Civil) est Professeur à l’Université de Bordeaux 1. Il dirige le Département GCE (Génie Civil Environnemental) de l’Institut de Mécanique et Ingénierie (I2M, UMR CNRS 5295). Il est spécialisé dans l’étude du risque en Génie Civil, fondateur du Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) MRGenCi, consacré à la Maîtrise des Risques en Génie Civil. Il est l’ auteur d’ouvrages de référence sur le sujet :
    http://www.decitre.fr/livres/Maitrise-des-risques-en-genie-civil.aspx/9782746224421
    http://www.decitre.fr/livres/Maitrise-des-risques-en-genie-civil.aspx/9782746224438
    http://www.decitre.fr/livres/Maitrise-des-risques-en-genie-civil.aspx/9782746224414

    Pierre Carlotti est titulaire d’un doctorat de l’Université de Cambridge (Angleterre), ancien élève de l’Ecole Polytechnique, Ingénieur en Chef des Ponts, Eaux et Forêts. Il est actuellement Directeur du département Sécurité, Structure et Feu du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), un établissement public chargé de contribuer à la qualité et la sécurité des constructions au travers d’activités de recherche, expertise et évaluation.

    Matthys Levy est un ingénieur et un scientifique, auteur du livre avec Mario Salvadori « Pouquoi ça tombe ? », de nombreux articles sur le calcul de structures et honoré de plusieurs titres prestigieux : ASCE Innovation in Civil Engineering Award, IASS Tsuboi Award… Il est directeur émérite chez Weidlinger Associates, un bureau d’étude de renommée internationale dont une branche d’activité est tournée vers la sécurité et l’investigation des ruines d’ouvrages. A ce titre, il a dirigé une étude modélisant l’effondrement des tours jumelles.

    Joël Kruppa, Directeur de la Recherche et de la Valorisation du CTICM (Centre Technique Industriel de la Construction Métallique) et Bin Zhao, Chef du service Recherche Incendie du CTICM, travaillent depuis plusieurs dizaines d’années sur le comportement des structures métalliques en situation d’incendie. J. Kruppa est également le président du comité ISO (TC92/SC4) en charge de l’élaboration des normes internationales en matière d’ingénierie de la sécurité incendie et B. Zhao le secrétaire du groupe horizontal « feu » du CEN TC 250, en charge de l’élaboration des normes européennes sur le comportement des bâtiments en situation d’incendie.

    Jean-Pierre Muzeau est Professeur d’Université, Président de l’association pour la promotion de l’enseignement de la construction en acier (APK). Il a été pendant de nombreuses années responsable du département génie civil de l’école d’ingénieur Polytech Clermont-Ferrand (anciennement CUST) et a notamment coécrit un ouvrage sur la démolition contrôlée des bâtiments : Guide pratique de la démolition des bâtiments – Editions Eyrolles. En tant que spécialiste de construction métallique, il a bien sûr étudié le comportement au feu des structures en acier. Il a travaillé, chaque année depuis 2002, avec ses étudiants sur le cas d’école des tours jumelles. Ces travaux ont été récompensés deux fois, et publiés dans les cahiers de l’APK.
    http://en.structurae.de/refs/authors/authors.cfm?id=5511
    http://www.priceminister.com/offer/buy/4951888/Philip-Guide-Pratique-De-La-Demolition-Des-Batiment-Livre.html

    Michel Brilich a travaillé, depuis sa construction jusqu’en 2007 (retraite) sur le site de Fos, dans l’usine sidérurgique qui fait aujourd’hui partie du groupe ArcelorMittal. Dès le début des années 80, il était chargé des analyses des ruptures qui interviennent sur les outils de production, avec une double approche métallurgique et mécanique. Il était assistant des services juridiques du groupe lors d’accidents ou catastrophes. L’acier n’a plus aucun secret pour lui et c’est à ce titre qu’il enseigne en école d’ingénieur pour partager son expérience. Il répond aux affabulations délirantes sur les débris métalliques.

    J. Quirant, est agrégé de génie civil option ‘structures et ouvrages’, maître de conférences à l’Université de Montpellier II, docteur en mécanique des matériaux et des milieux complexes, des structures et des systèmes. Il est l’auteur d’un site qui répond à la plupart des thèses conspirationnistes sur le 11 septembre : www.bastison.net. II a aussi écrit deux ouvrages de vulgarisation sur le sujet, dont un dans la collection dirigée par Henri Broch « Une chandelle dans les ténèbres ».
    Chimie des explosifs :

    Emeric Steng est titulaire d’une thèse de détonique et contributeur de plusieurs ouvrages de référence dans le domaine de l’application des ondes de détonation à la propulsion, il est actuellement en charge du développement de compositions pyrotechniques dans une entreprise travaillant pour la défense nationale. Le devoir de réserve auquel il est tenu sur ses activités ne lui permet pas de révéler son identité, il intervient donc sous pseudonyme.

    Philippe Gillard, Professeur à l’Université d’Orléans, responsable de l’équipe RES (Risques, Explosions, Structures) de l’institut PRISME (Institut Pluridisciplinaire de Recherche en Ingénierie des Systèmes, Mécanique et Energétique), expert dans le domaine des matériaux énergétiques.

    Aéronautique :

    Jean Belotti est ancien commandant de bord, expert judiciaire depuis 20 ans, sur les principaux accidents aériens survenus en France et ailleurs. Il est auteur de nombreuses chroniques aéronautiques pour différents médias. Il collabore avec le CERDACC (Centre Européen de Recherche sur le Droit des Accidents Collectifs et des Catastrophe) qui publie un journal on-line, le JAC (Journal des Accidents et des Catastrophes). Il a été président du syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) et a publié une quinzaine d’ouvrages dont « Les accidents aériens : pour mieux comprendre » (éditions F. Couffy), considéré comme étant un ouvrage de référence incontournable.
    http://www.priceminister.com/s/Jean+belotti
    Statistiques :

    Nicolas Gauvrit est agrégé et maître de conférences en mathématiques à l’Université d’Artois. Il poursuit des recherches à l’interface entre mathématiques et psychologie. Il a publié plusieurs manuels universitaires de statistiques, ainsi qu’un essai sur l’utilisation frauduleuse des statistiques (Statistiques. Méfiez-vous ! Ellipses, 2007).
    http://www.priceminister.com/s/nicolas+gauvrit
    Aspects politiques et sociologiques :

    Valéry Rasplus est sociologue, essayiste, membre du comité de rédaction de la revue d’épistémologie ‘Matière Première’ ainsi que de la revue de philosophie politique ‘Des Lois et des Hommes’. Il participe à de nombreuses publications françaises et étrangères, comme ‘Les Cahiers Rationalistes’ ‘Raison Présente’, ‘Sciences Humaines’, ‘Politica Hermetica’, ‘Possibles’…

    Gérald Bronner, est sociologue, Professeur d’université à l’Université de Strasbourg et membre de l’UIF. Il est notamment l’auteur de L’inquiétant principe de précaution (avec Etienne Géhin, PUF, coll. Quadrige, 2010) ; La Pensée extrême. Comment des hommes ordinaires deviennent fanatiques (Denoël, coll. Impacts, 2009) ; Vie et mort des croyances collectives (Hermann, coll. Société et pensées, 2006) ; L’empire des croyances (PUF, coll. Sociologies, 2003). Il analyse le phénomène de la rumeur dans le cas des événements du 11 septembre 2001.

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 10:28

      citoyenrené

      à Moorea34,

      Bonjour,

      les débats contradictoires entre les personnes que vous mentionnez et les architectes, ingénieurs, pilotes, exs des renseignements, qui demandent la réouverture d’une enquête seront très intéressants

      ouverts au publics, la science sera la seule ’gagnante’

      par avance, merci beaucoups d’organiser ces débats scientifiques,

    • Par henri_jac (xxx.xxx.xxx.54) 30 juillet 2011 10:50

      Pour Moorea,

      Merci pour toutes ces références.

      Considérez-vous acceptable le rapport du NIST dès lors qu’il n’est pas capable d’expliquer le synchronisme de la chute des étages du WTC 7 ?

      Je sais, j’insiste, ce n’est pas la première fois que je vous pose la question, mais je vous remercie de me répondre cette fois ci !

      Henri Jac

    • Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.109) 30 juillet 2011 12:36

      Buzz l'éclair

      Arrêtez d’halluciner sale petite bande mensongère d’ados crétins drogués conspirationnistes antisémites violeurs d’enfants !

      Jérôme Quirant et ses amis experts ont raisons car ils sont du côté de la science !

      Tous les vrais scientifiques sont d’accord, il n’y a pas de controverse, pas de polémique, pas de débat au sein de la communauté scientifique, rien !

      LA PREUVE : http://www.youtube.com/watch?v=aEGG…

    • Par Julien (xxx.xxx.xxx.4) 30 juillet 2011 12:54

      JulienCommentaires de l'article

      @Quirant (Moorea34)

      Vous êtes ridicules, profondément ridicule.
      Quand on travaille sur un sujet, quel qu’il soit, on examine les avis des experts ayant un avis, et des experts ayant l’avis opposé (il y en a plein).
      Vous, vous semblez supposer qu’il y a un seul vrai avis, le bon, le juste, le réel : le vôtre. C’est ridicule. C’est de la science niveau CP. Je vous l’ai déjà dit : si ça ne tenait qu’à vous, le module d’Young n’existerait pas, on serait encore au stade de la cabane dans les arbres.
      Vous êtes la honte de la science.
    • Par moorea34 (xxx.xxx.xxx.105) 30 juillet 2011 13:11

      à Henri_Jac,

      J’ai expliqué cela des dizaines de fois, mais devant votre persévérance, je veux bien radoter encore un petit peu…

      1) Le Nist a utilisé pour ses investigations des modèles éprouvés et connus depuis 40 à 50 ans. Seule l’échelle du problème avait un caractère exceptionnel. Rien ne permet d’affirmer que les modèles proposés, détaillés dans les rapports, dissimulaient une fraude ou une tentative de camouflage. Des personnes, qui n’ont jamais rien publié dans le calcul de structures, ont essayé de lire ces rapports sans avoir les prérequis élémentaires pour en faire bonne lecture. D’où les confusions, erreurs, et pour finir, mensonges…

      2) Si ce que vous appelez « synchronisme de la chute des étages du WTC 7 », c’est la chute finale de la façade du WTC7, soyons précis : il y a eu un effondrement interne qui a rendu cette façade instable. Cet effondrement interne est attesté par la chute du penthouse Est dans un premier temps (des vitrages éclatent en dessous prouvant que l’effondrement des planchers s’est produit sur toute la hauteur de la tour), puis s’est propagé vers l’Ouest (même si le découpage est moins net, on peut observer l’affaissement progressif du penthouse, et l’éclatement des vitrages côté Est montrant que la structure interne a chuté en premier).

      A partir du moment où la façade n’était plus solidaire de la structure interne, elle était comme une coquille vide. Instable. Comme une bille que vous poseriez sur un ballon. Or, lorsqu’on se trouve face à une instabilité, il est impossible de prédire finement ce qui va se produire : de quel côté va tomber la bille ? Personne n’en sait rien.

      Donc il ne faut pas s’étonner que les simulations ne coïncident pas à 100 % avec la réalité. Cela ne veut pas dire pour autant que les scientifiques qui les ont produites sont des menteurs et des escrocs. Vous pouvez demander à tous les scientifiques de la terre entière de faire tourner leurs modèles sur les meilleurs ordinateurs, personne ne sera jamais capable de prédire un phénomène aléatoire comme celui de la bille sur le ballon. Sinon, on pourrait prédire les chiffres du loto.

    • Par robin (xxx.xxx.xxx.28) 30 juillet 2011 13:17

      M. Moorea/Quirant

      Votre longue liste où vous vous incluez avec fort peu de modestie, ne prouve scientifiquement absolument rien, voulez-vous que je convoque la liste de tous les scientifiques qui donnaient leurs blancs seings au tristement célèbre lyssenko de l’ex « paradis « communiste soviétique ?

      Quand on a certains moyens d’Etats, on a aussi les moyens de faire figurer qui on veut où on veut ! faut-il vous rappeler entre autres saloperies du gouvernement US la tristement célèbre affaire PLAME (ancien agent secret dénoncé par son propre département d’Etat US parce que son mari refusait de collaborer aux mensonges des armes de destructions massives de Saddam Hussein) ?

      Vous serez crédible lorsque vous organiserez des débats scientifiques rigoureux et équilibrés que normalement vous devrier gagner haut la main puisque vous avez la vérité avec vous !

    • Par wesson (xxx.xxx.xxx.200) 30 juillet 2011 13:26

      wessondonateur-d876a dans Politique/Societe

      Allez, dès lors qu’un article rationnel et solidement argumenté parait sur le 11 septembre, nous avons Laurel et Hardy (moorea34 et « françois » pour les initiés) qui débarquent toujours avec le même type d’argumentaire :

      Pour moorea34 , c’est l’autorité du scientifique et le mépris du vulgus pecum

      pour François, c’est le trollage pur et simple par flooding, utilisant d’interminables copier-coller entrecoupés d’un argumentaire plus rudimentaire du genre « tu t’est vu quand tu as bu », ou « les truffiers sont vraiment des billes ».

      L’évidence même étant que les 2 sont en fait que une seule et même personne, qui toutefois prends soin de se planquer derrière un proxy pour ne pas avoir la même IP. Un indice : les formules méprisantes et les smileys utilisés sont quasi identiques dans les « contributions » de l’un ou de l’autre !

      En conséquence de quoi il est inutile de lui adresser la parole ou de lui répondre : don’t feed the troll !

    • Par wesson (xxx.xxx.xxx.200) 30 juillet 2011 13:29

      wessondonateur-d876a

      « de quel côté va tomber la bille ? Personne n’en sait rien. »

      oui mais on sait 2 choses : la bille ne tombera pas directement sous le ballon, et pas à la vitesse de la chute libre !

      ou est passé le ballon sous la bille ????

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 13:37

      citoyenrené

      Moorea,

      votre réponse à Henri_Jac n’explique en rien le synchronisme de la chute des étages du WTC 7

      vous parlez de modèle et d’impossibilité de prévoir quelque chose par nature aléatoire, de bille sur un ballon….c’est noyer le poisson

      mais vous n’expliquez en rien le synchronisme de la chute du wtc7

      le plus simple pour votre théorie serait de supprimer cette vidéo et toutes celles, photos comprises, ayant traits à ce bâtiment

    • Par Hétérodoxe (xxx.xxx.xxx.201) 30 juillet 2011 13:39

      Whaou !! Quels CV.

      Juste une petite vérif de deux minutes sur l’AUGC. Ca peut paraitre être le top du top. Mais en lisant aussi bien la composition de son conseil d’administration que de son conseil scientifique, pas de traces de l’ESTP, de Centrale ou de Mines Ponts, pourtant spécialistes français plus que reconnus du génie civil. Ca mérite d’être approfondi, mais on peut mettre un titre pompeux à une chèvre, ça reste une chèvre.
      Ensuite, Matthys Levi, qui bosse pour Weidlinger Associates. Un petit tour sur leur site montre que : ils ne travaillent visiblement pas beaucoup sur les grattes ciels et que SURTOUT, ils ont pour client plus que récurrent l’Etat américain (ambassades, mémorial du 11 septembre, encore plus drôle, je cite : »Newark FBI Headquarter ») tu m’étonnes qu’il va pas critiquer le boulot du FBI, c’est son gagne pain.
      Enfin, si mes souvenirs sont bons, le CSTB a pour mission essentielle la certification et la création normative du BTP. 40 millions d’euros de budget de recherche sur un marché estimé à 30 milliards, on ne peut décemment pas parler d’acteur majeur dans ce domaine.

    • Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 13:41

      François

      @ citoyenrene, et aux autres ReOpenistes smiley

      Le probleme c est qu une association politique comme ReOpen refuse de dire nominalement qui sont ses scientifiques. En France où sont les scientifiques et experts de ReOpen ? Des noms ? Des visages ? Des titres ? Des publications ? Non, personne. smiley

      Mais pourquoi les ReOpenistes qui sont si fort sur le Net à faire la leçon à tout le monde sur les forums (sans censure) n osent pas publier dans une revue specialisees ou participer à des colloques ou des congres reunissant les ingenieurs et scientifiques du monde entier faisant du calcul de structures ? Ca au moins ça aurait de la gueule ! smiley

      ReOpen annonce sur son site : \\\ »il convient de preciser que nous comptons parmi nos membres de nombreuses personnes qualifiees, voire d eminents specialistes, dans divers domaines d expertise (justice, geopolitique, aeronautique, architecture, physique, chimie, histoire, sociologie, etc.)\\\ »

      Ah, bon ? Mais qui sont-ils ? C est du flan, il n y a personne, et encore moins d eminents sauf au niveau des insultes. C est de la propagande et du marketing de bas etage. smiley

      Regarde, les specialistes de ReOpen se font laminer en direct par un politique (A 21 23) :

      http://www.dailymotion.com/video/xe…

      Alors imaginons-les en face d un specialiste en structure comme les scientifiques qui ont publie dans le numero de l Afis smiley . C est tout juste s il n etait pas question de soucoupes volantes. Alors le coup de faire tomber le WTC7 pour faire disparaitre des papiers smiley

      ReOpen n a pas de publications scientifiques ou techniques à son actif. Ses references sont les magazines \\\ »Nexus\\\ » et \\\ »Les Grands Mysteres de l Histoire\\\ », mais Quirant lui est publie dans les \\\ »Annales du Bâtiment et des Travaux Publics\\\ » smiley

      Quirant est un specialiste en structures :

      Son laboratoire

      http://www.lmgc.univ-montp2.fr/

      http://www.lmgc.univ-montp2.fr/CS/

      Et à ReOpen ? Personne. Juste une salle de conference avec les specialistes internationaux autour des tables où sont deposees les revelations secretes :

      http://yves.ducourneau.perso.sfr.fr…

      smiley

      ReOpen epate les ignorants mais pas les scientifiques specialistes qui les prennent pour des branquignoles. Alors un debat avec ReOpen ce serait reconnaitre des branquignoles au niveau des scientifiques specialises. Autant inviter Elisabeth Teissier dans un congres d astrophysique. ReOpen est à la science ce que Rika Zaraï est à la medecine. smiley

      Mais pourquoi vouloir un debat si d un côte ReOpen n a pas de scientifiques à mettre autour de la table et si de l autre les scientifiques specialisees comme ceux du numero de l AFIS sont consideres comme des nulos ? smiley

      Les attaques ad hominen sur Mr Jerôme Quirant par exemple de la part d anonymes en provenance de ReOpen911 ( http://forum.reopen911.info/p260582… ), association qui espere \\\ »un debat en prime time entre des historiens, des rescapes et des negationnistes\\\ » (http://forum.reopen911.info/p260581…), oublient les autres scientifiques connus et reconnus par leurs pairs qui sont de tres loin des obscurs \\\ »specialistes autoproclames\\\ » sous une burqua ou une cagoule que represente un courageux pseudonyme.

      Bref tout ça pour dire que ReOpen ne presentera donc jamais un scientifique dans le domaine concerne (trop dangereux pour lui, sa carriere, et patacoufin). smiley

      ReOpen restera continuellement sur le Net et les stands litteraires.

      http://www.youtube.com/watch?v=m9xw…

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 14:05

      citoyenrené

      @ François,

      pas un débat avec l’association reopen ! ce ne sont pas des architectes, ingénieurs, ect…

      mais par exemple avec Niels Harrit, ou un des 1500 architectes et ingénieurs du ARCHITECTS&ENGINEERS for 9/11 truth

      http://www.ae911truth.org/&nbsp ;

      ou les professionnels membres de PatriotQuestions911 !

      http://patriotsquestion911.com/

      ou les 200 anciens des services militaires, de renseignement, du gvt, ou les 100 pilotes et professionnels de l’aviation y participant

      et répondre face aux familles de victimes qui réclament la réouverture d’une enquête..

      Si Mr Quirant organisait des débats ouverts et publics avec ces personnes, la seule gagnante serait la science

      Mr Quirant et toi, François, n’a pas à en avoir peur, au contraire, vous devriez le réclamer, au nom de la science !

      comme dirait JPII : « n’ayez pas peur »

    • Par Duke77 (xxx.xxx.xxx.227) 30 juillet 2011 14:14

      Duke77

      Ce sont effectivement des scientifiques ou ingénieurs confirmés. Mais pourquoi ne souhaitent-ils pas organiser un débat face aux autres scientifiques et ingénieurs qui leur présentent des analyses contradictoires ? Je pense au millier de membres de l’associaion « Architects et enineers for truth » : auraient-ils peur de prendre l’avion ou de leur proposer une rencontre à l’occasion des tournées des membres de l’association ? Vous pensez quoi de l’absence de débat jusqu’à aujourd’hui vous qui dites vouloir en organiser un. Pour le moment, vous n’avez été capable que de propagande orientée… On attend donc avec impatience votre débat qui prouvera que vous êtes réellement intègre intellectuellement dans votre démarche et nous clouera le bec pour de bon.

      J’aimerais avoir votre opinion à ce sujet : pourquoi Niels Harrit a été supprimé de l’émission de Durand ? Souvenez-vous que l’explication sur le plateau a été d’insinuer que cet homme était bidon parce qu’un de ses collègues croyait que le Christ avait traversé l’atlantique après sa résurection… Je ne suis pas croyant mais il me semble que le plus étrange serait la résurection elle-même du christ, pas sa capacité à traverser l’atlantique à cette époque mais passons. Soutenez-vous cette méthode qui consiste à diffamer quelqu’un en prenant la religion d’une de ses connaissances comme pretexte ?

      Extrait de l’émission (a revoir dans son intégralité, très révélateur) :http://www.francetudiant.com/videos…

      En passant, le prétexte ci-dessus a été présenté par le dirigeant de l’émission, invité ni vu ni connu comme faisant partie des invités… et se discréditant totalement avec cette diffamation lamentable au cours de laquelle il a montré son absence totale de recherche puisqu’en fait, cette thèse est un réel sujet d’étude pour qui se passionne pour l’histoire des Mayas : http://www.yucatan-revealed.com/Chr…

      Donc, le motif pour l’interdiction de plateau du seul scientifique « anti-VO » qui aurait pu exprimer des arguements contredisant la VO a été : un de ses collègues (Steven Jones) a fait une étude archéologique/théologique sur les Mayas sauf que ça a été présenté comme si le type parlait aux petits hommes verts… Lamentable, d’une basses infinie et d’une stupidité exceptionnelle, cette propagande organisée sur le plateau de Durand est facile à comprendre.

      Avec, un peu de recul, vous soutenez toujours cette façon d’organiser un débat, vous le scientifique ?

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 14:17

      citoyenrené

      @ François,

      je vous ai trouvé des débatteurs, encore une fois, organisez des débats, une fois pour toute, pour que la science triomphe,
      ci dessous des personnes qui demandent la réouverture d’une enquête :

      Harry G. Robinson, III, FAIA, AICP, NOMA – Professor and Dean Emeritus, School of Architecture and Design, Howard University. Twice appointed by the President of the United States to be Commissioner and then elected Chairman, United States Commission of Fine Arts. Past President of two major national architectural organizations – National Architectural Accrediting Board, 1996, and National Council of Architectural Registration Boards, 1992. Chairman, UNESCO International Commission on the Goree Memorial and Museum that was established to guide the development of this project in Dakar, Senegal. He has served on major boards and commissions, including the Vietnam Veterans Memorial Fund, Committee for the Preservation of the White House, White House Historical Association and the Kennedy Center for the Performing Arts. Founder and Past Director, Center for Built Environment Studies, Morgan State University. Elected membership in the American Institute of Architects’ College of Fellows. In 2003 he was awarded the highest honor bestowed by the Washington Chapter of the AIA, the Centennial Medal. In 2004 he was awarded the District of Columbia Council of Engineering and Architecture Societies Architect of the Year award. Principal, TRG Consulting Global / Architecture, Urban Design, Planning, Project Strategies. Veteran U.S. Army, awarded the Bronze Star for bravery and the Purple Heart for injuries sustained in Viet Nam.

      Daniel B. Barnum, B.Arch, FAIA – Fellow, American Institute of Architects. Over forty years experience in the practice of architecture. Experience covers all aspects of planning, design, construction technology and project management for a wide range of commercial, institutional, religious and residential projects. His projects have been widely published and have received design awards from AIA. Member and former Vice President of AIA Houston and Founder and Chair of the Houston AIA Residential Architecture Committee, Chair of the Urban Design Committee, and Director for Urban Issues.

      David Paul Helpern, M.Arch, FAIA – Fellow, American Institute of Architects. Founder, Helpern Architects, a leading-edge architectural design firm for educational institutions at all levels, from elementary schools to universities. Clients include a long list of prominent cultural and faith-based organizations, as well as corporate and hospitality-industry clients.

      Kevin A. Kelly, FAIA – Fellow, American Institute of Architects. Co-author of the groundbreaking book « Problem Seeking : An Architectural Programming Primer, » which is a standard college textbook in the USA. He brings more than 28 years of experience in the programming field including such projects as the Chrysler Technology Center, Microsoft’s recent headquarters expansion, all sports venues for the Atlanta Olympics, and the 1.8 million square foot 3M Research & Development Austin Center.

      Paul Stevenson Oles, M.Arch, FAIA – Fellow, American Institute of Architects. For his work in architectural illustration, Paul Stevenson Oles received an AIA Institute Honor in 1983, and was elevated to Fellowship in the Institute in 1989, when it described him as “the dean of architectural illustrators in America.” In 1984 he co-founded the American Society of Architectural Perspectivists (now ASAI). Loeb Fellow Harvard University. Author of Architectural Illustration (1978 ) and Drawing the Future (1988).

      Eason Cross, M.Arch, FAIA – Fellow, American Institute of Architects. Recipient of the William C. Noland Award, the highest honor bestowed by the Virginia Society AIA to an architect. World War II Veteran, U.S. Navy Reserves.

      David A. Johnson, B.Arch, MCP (City Planning), PhD (Regional Planning), F.AICP – Internationally recognized architect and city and regional planner.  Professor Emeritus, Department of Urban and Regional Planning, University of Tennessee. Former Professor and Chair of the Planning Departments at Syracuse University and Ball State University.  Elected Fellow, American Institute of Certified Planners (2004). Past President of the Fulbright Association of the United States.  Recipient of five Fulbright Scholarships for continued education in Cyprus, India, Thailand, and the Soviet Union. Directed educational projects in Brazil and Portugal. Active in reconstruction efforts in Bosnia and bicommunal peace-making in Cyprus. Former professional planner on the staffs of the Washington National Capital Planning Commission and the Regional Plan Association of New York. Former editorial board member of the Journal of the American Planning Association. Author of numerous journal articles on urban and regional planning theory and history. Author of Planning the Great Metropolis (1996). Co-author of The TVA Regional Planning and Development Program (2005). Contributing author to Two Centuries of American Planning (1988).

      H. Theodore Elden, Jr., B.Arch, AIA – Practicing licensed architect in West Virginia for over 25 years. Now retired. Graduate of Carnegie Mellon University. Member, American Institute of Architects, West Virginia Chapter. Appointed Member of West Virginia State Board of Architects. Former Member, National Council of Architectural Registration Boards (NCARB), and Member, National Committee, Intern Development Program for Architects (IDP).

      Scott C. Grainger, BS CE, PE – Licensed Professional Civil Engineer and/or Fire Protection Engineer in the States of Arizona, California, Colorado, Nevada, New Mexico, New York, Utah, Virginia, Washington, and Wyoming. Owner of Grainger Consulting, Inc., a fire protection engineering firm (23 years). Former Chairman, Arizona State Fire Code Committee. Former President of the Arizona Chapter of the Society of Fire Protection Engineers. Current Member of the Forensic Sciences Committee and the Fire Standards Committee of ASTM International (formerly American Society for Testing and Materials ). Senior Member, National Academy of Forensic Engineers.

      Jack Keller, BS CE, MS Irrigation Eng, PhD Agricultural and Irrigation Eng, PE, F.ASCE – Professor Emeritus, Agricultural and Irrigation Engineering, Utah State University. Member, National Academy of Engineering. Elected Fellow of the American Society of Civil Engineers. Selected by Scientific American magazine as one of the world’s 50 leading contributors to science and technology benefiting society (2004).

      Hugo Bachmann, PhD – Professor Emeritus and former Chairman of the Department of Structural Dynamics and Earthquake Engineering, Swiss Federal Institute of Technology. Author and co-author of Erdbebenbemessung von Stahlbetonhochbauten (Seismic Analysis of Concrete Reinforced Structures) (1990), Vibration Problems in Structures : Practical Guidelines (1995),Biege- und Schubversuche an teilweise vorgespannten Leichtbetonbalken (Structural Analysis of Linked Concrete Beams) (1998), Hochbau für Ingenieure. Eine Einführung (Structural Construction for Engineers. An introduction) (2001), Erdbebensicherung von Bauwerken(Earthquake-proofing Buildings) (2002).

      Jörg Schneider, Dr hc – Professor Emeritus, Structural Dynamics and Earthquake Engineering, Swiss Federal Institute of Technology. Former President, Joint Committee on Structural Safety, Swiss Federal Institute of Technology. Elected member of the Swiss Academy of Engineering Sciences. Former Vice President and honorary lifetime member of the International Association for Bridge and Structural Engineering.

      Hamid Mumin Ph.D., P.Eng., P.Geo. – Professor of Geology and past Department Chair at Brandon University, Manitoba, Canada, and Adjunct Professor at the Department of Earth Sciences, University of Western Ontario. A Professional Engineer, Professional Geoscientist, and Association of Professional Engineers and Geoscientists of Manitoba past Director to the Canadian Council of Professional Geoscientists. Also past President of the Canadian Council of Professional Geoscientists, which is the national council that advises all Provincial and Territorial engineering and geoscience associations on matters dealing with professional practice, conduct, ethics and standards, including international relations. Consults regularly for industry and continues to work on many areas of professional ethics and standards. Author and co-author of more than 80 scientific articles, monographs, and conference presentations on geology. Co-editor of Ore Mineral Atlas (2004) and Exploring for Iron Oxide Copper-Gold Deposits : Canada and Global Analogues(2009) both published by the Geological Association of Canada, Mineral Deposits Division.

      et la liste continue , continue, continue sur

      http://patriotsquestion911.com/engi…

      alors, François, que tal ?

    • Par Hétérodoxe (xxx.xxx.xxx.201) 30 juillet 2011 14:36

      http://hal.archives-ouvertes.fr/vie…

      Voilà la Thèse de Quirant.

      Il suffit, sur le site donné en lien, de lire les publications du laboratoire pour voir qu’exceptés les publications sur le WTC, l’essentiel des publications concernent le bois, les systèmes granulaires et la tenségrité. Je ne vois pas bien le rapport avec une tour de 500 m de haut faite de béton et d’acier.
      C’est un peu comme si un technicien carglass expliquait comment on règle l’injection.
      Le jeu de qui à la plus grosse quéquette est le jeu préféré des scientifiques.
      Et vas y que je te tartine des pages de références, comme personne n’ira jamais les lire, je peux raconter n’importe quoi.
      Jérôme Quirant est mécanicien, certes, mais ce domaine englobant à peu près tout, de l’interaction forte à l’expansion de l’univers, ça n’en fait pas un spécialiste des structures des gratte-ciel.
      Allègre est un géophysicien reconnu, il me semble que personne ne se prive de le remettre à sa place quand il dit douter du réchauffement climatique ou quand il explique qu’une balle de tennis et une balle de pétanque tombent à la même vitesse.
      Je me souviens d’une discussion avec un technicien sans titres qui a inventé une géométrie particulière pour une pièce essentielle des nouveau moteurs d’une grande marque de voitures. Après l’arrogance sans nom dont il a été victime de la part de ses supérieurs titrés, quand ils se sont rendus compte du génie du gars, il lui ont, comme de coutume, piqué l’idée et pour le remercier, lui ont payé un voyage au soleil. Des centaines de milliers de moteurs sont sortis avec son invention. La marque se vantant à grandes pages de pubs des gains en consommation de ses véhicules, les responsables de ce technicien, se vantant d’avoir conduit les recherches sur cette avancée plutôt sympathique et ce monsieur se contentant de ses souvenirs de vacances et retournant humblement à sa table à dessins. Ce mec n’est QUE technicien.
      Une personne très très proche de moi est ingénieur (et dans un domaine qui en jette, en plus) … mais ne sait pas changer une ampoule.
      Et toi, tu préfères écouter celui qui à le titre le plus vaniteux. C’est de la foi, quoi ?!

    • Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 30 juillet 2011 14:45

      Citoyenrené a écrit : « mais par exemple avec Niels Harrit »

      C’est dommage de citer Niels Harrit. Son fameux article a perdu toute crédibilité depuis un certain temps déjà. Voir http://www.agoravox.fr/tribune-libr…

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 15:21

      citoyenrené

      @ Andromède95,

      vous dites
      « Son fameux article a perdu toute crédibilité depuis un certain temps déjà »

      puis comme argumentaire, vous citez le site de J.Quirant :

      votre argument est transparent ! J.Quirant étant un défendeur acharné de la vo, il ne peut qu’être en désaccord avec N.Harrit

      vous n’avez rien de plus sérieux ?

      par exemple les analyses et leurs protocoles réalisées par le gouvernement bush-cheney sur les décombres du wtc, ou la poussière, dans le cadre de l’enquête criminelle qu’ils ont immédiatement ouverte ?
      les analyses et explications officielles de ce même gvt sur le métal fondu dans les décombres ?

      allez, cela doit être un jeu d’enfant pour vous de trouver d’autres résultats d’analyses de ces poussières, décombres et métal fondu !

      dans l’attente de les lire’

    • Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 15:57

      joelimdonateur-d876a

      Pensez-vous, Joelim, qu’ils sont complices du grand complot cosmoplanétaire ou tout simplement de sombres crétins n’y voyant pas plus loin que le bout de leur nez ?

      Bien sûr que non. L’exagération constante de vos propos n’est pas un argument en soi et se rattache plutôt à l’autopersuasion de la méthode Coué.
      Ce sont les propos mêmes de scientifiques de ce dossier qui invalident la VO. Quand aux scientifiques, de tout temps ils ont fait de la bonne ou de la mauvaise science. Au vu de mon analyse ceux qui sont sur les sciences dures ont écrit des choses intéressantes et correctes (les paragraphes que je critique n’ont je pense pas été écrits par eux mais par l’éditeur c’est-à-dire vous).
      De toute manière en science — je veux dire en vraie science c-à-d sans dogmatisme — l’argumentation précise prime devant la longueur du C.V. Et je ne dénigre pas les scientifiques du dossier, d’autant plus que comme je l’ai expliqué ils sortent du discours de la VO que l’on entend à longueur d’année dans la bouche des debunkers. Vous aurez beau essayer d’amalgamer les debunkers avec les scientifiques cela ne marche pas, l’examen du contenu de ce numéro spécial de l’AFIS le prouve. La science n’est pas monolithique. Il n’est pas non plus possible de la faire plier pour la mettre au service d’intérêts politiques particuliers (1). Sinon, vous auriez réussi à empêcher la publication dans ce dossier de la conclusion sur le départ de feu tardif (donc inexpliqué) dans le WTC7 et surtout la conclusion sur la rupture du cœur de la tour 1 qui, au vu du comportement de l’antenne, eut lieu en premier, invalidant totalement votre propre scénario de démolition. Quand donc le reconnaitrez-vous ?
      (1) Je n’y met aucun présupposé. Mais j’ai quand même une piste (Il ne faut jamais perdre une occasion de sonder la psychologie américaniste). Extrait : « la psychologie américaniste est dotée de caractères qui lui permettent d’écarter absolument ces contradictions, de cloisonner les sujets et de saucissonner les logiques. Ces caractères permettent à ces esprits, et même les obligent à ne pas concevoir comme possible la culpabilité de l’américanisme en quelque occurrence et de quelque façon que ce soit (“inculpabilité”), et à ne pas concevoir comme possible, également en quelque occurrence et de quelque façon que ce soit, que l’américanisme puisse essuyer un échec ou, encore moins, être vaincu (“indéfectibilité”). Ces deux caractères de la psychologie américaniste assurent une formidable carapace contre les “agressions” de la réalité lorsque cette réalité est l’expression active de la vérité. »
    • Par xray (xxx.xxx.xxx.150) 30 juillet 2011 16:33

      Le 9 11
      Une opération menée par l’armée américaine
      http://mondehypocrite501.hautetfort.com/
    • Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 16:36

      François

      @ citoyenrené ,

      \\\ »je vous ai trouvé des débatteurs, encore une fois, organisez des débats, une fois pour toute, pour que la science triomphe, \\\ »

      Mais allez-y, ne vous privez pas de l\\\’organiser à ReOpen smiley

      Et comme scientifiques français à part \\\ »Francky la Hache\\\ » vous avez qui ? smiley

    • Par henri_jac (xxx.xxx.xxx.216) 30 juillet 2011 16:59

      A Moorea

      Merci pour votre réponse !

      Toutefois la question que je posais était sur la complétude du rapport.

      Il décrit la simulation utilisée pour expliquer comment les rivets ont lâché. Il conclut ensuite en énonçant la chute libre, mais sans un mot d’explication.

      Pour ma part, je ne saurais accepter d’un de mes étudiants un rapport sans aucune expérience matérielle pour étayer la simulation et qui énonce un comportement sans le justifier.

      Pensez-vous que le rapport du NIST soit acceptable ?

      Merci

      Henri Jac

    • Par Feste (xxx.xxx.xxx.24) 30 juillet 2011 17:09

      Feste

      Oh oh Moorea

      n’etait pas ce pas toi qui sur HFR pensait et geignait que comme Charmord etait le 1° a repondre à ton article d’il y a qlq jours, c’etait la preuve d’une manigance anti-science quirantesque avec la moderation d’Agoravox

      et te voilà premier intervenant, hmmmmm ?

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 17:10

      citoyenrené

      à François,

      vous avez une liste non exhaustive d’architectes et ingénieurs étant pour une ré ouverture de l’enquête, une ouverture de mon point de vue..

      au nom de quoi voudriez vous limiter le débat à des intervenants français ? ???

      ça n’a pas de sens, le 11 septembre 2001 a été plus mondial que français

      si c’est la seule chose que vous avez trouvé, c’est un peu moyen

      quand vous aurez le courage d’aller soutenir les théories de Mr Quirant, ou de l’accompagner pour l’applaudir, dans un débat face aux personnes que j’ai cité, prévenez moi..

      ps : prévoyez des traducteurs si c’est cela qui vous chiffonne..

      Conclusion : il y a + de 1 000 architectes et ingénieurs qui demandent une réouverture de l’enquête sur le 11 septembre 2001, alors 1 croisé pro VO et son admirateur en face, c’est peanuts, vous allez vous faire rire au nez à mon avis..

      mais allez y, pour la science !

       

    • Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 17:19

      joelimdonateur-d876a

      Autre argument : le dossier de l’AFIS n’est pas une production scientifique. C’est ce qu’on appelle de la vulgarisation. Mais la vulgarisation peut être plus ou moins objective : là le curseur est bloqué sur « moins » (sauf dans les discours des vrais scientifiques qui y ont participé).

      Mais il n’y a rien d’étonnant à cela quand on constate les prises de position très pro-OGM de cette association. On peut bien sûr être modéré et accepter les recherches OGM à but médical ou autre (mais dans la transparence vu les dangers potentiels). Mais là il y a un manque certain d’objectivité de la part d’au moins un de ses membres (également je crois auteur dans le dossier, l’article sur les statistiques et co-coordinateur du sus-dit dossier), quand il affirme que le documentaire sur le « monde de Monsanto » est « un chef d’œuvre de propagande ».

      Comme par hasard on défend les OGMs de Monsanto et aussi la version gouvernementale des meurtres du 11 septembre. Ce pourrait n’être qu’une question de sensibilité (pourquoi pas après tout) s’il n’y avait pas de graves désinformations distillées ça et là dans le dossier, comme :
      — quand on écrit « indigents renseignements » au lieu de « renseignements falsifiés » dans la phrase : l’administration américaine ayant « engagé une guerre contre l’Irak sur la base d’indigents renseignements concernant des armes de destruction massive »
      — quand on écrit « (…) la rumeur est une information douteuse qui (…) circule par des médias officieux (…) quoique certains médias officiels puissent s’en saisir  », comme si les médias officiels n’étaient pas eux-même générateurs de rumeur
      Bref, quand les falsifications vont toutes dans le même sens, vous pouvez être sûrs qu’il y a une idéologie derrière. La défense des intérêts des USA — d’un point de vue atlantiste, en faveur d’une amérique dominatrice — est une éventualité difficilement écartable.
    • Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.82) 30 juillet 2011 18:09

      Buzz l'éclair

      Cher François Quirant,

      ReOpen911 n’est pas une association professionnelle, c’est une association citoyenne. Elle regroupe divers compétences mais chacun y a droit au respect de son anonymat. L’association diffuse des informations qui n’ont jamais fait l’objet de sujets par les autres médias traditionnels, et c’est tout à fait légitime sachant qu’elles sont appuyées par des professionnels qui n’ont pas à rougir devant vous et qui n’ont pas à subir vos sarcasmes.

      Je pense que certains membres ou sympathisants de l’association seraient ravis de rompre leur anonymat pour avoir le plaisir de débattre avec vous : alors cap ou pas cap ?

      Oh, non ! Attendez, je connais déjà votre réponse… pas la peine.

      Dites-moi juste, toutes ces personnes sont-elles des scientifiques et des professionnels reconnus, ou font-ils juste partie d’une illusion collective : http://www.youtube.com/watch?v=aEGGNbgwjAg

    • Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 18:39

      joelimdonateur-d876a

      De toute manière, deux passages, je suppose écrits par vous, suffisent à discréditer le dossier tel qu’il est rédigé :

      « Il n’est nul besoin d’évoquer des scénarios fantaisistes pour décrire ce qui s’est passé : les lois de la physique et celles de la résistance des matériaux sont telles que, après le choc d’une violence extrême d’un avion de ligne et l’incendie qui s’en est suivi, et l’absence de moyens de lutte anti-feu à l’échelle du problème, la seule question qui pouvait être posée était : pendant combien de temps les tours resteront-elles debout ? »

      « A ce stade, la seule question était de savoir si le feu cesserait faute de combustible avant la chute des tours ».

      Tout cela est faux. Les écroulements des tours ont surpris (presque) tout le monde. Sinon les pompiers seraient redescendus des tours. De plus, étant aux premières loges ils étaient aptes à juger de la situation. Il ne faut pas réécrire l’Histoire après coup ou alors il faut s’attendre à que la nouvelle interprétation soit contestée.

      Maintenez-vous vos allégations ? Avez-vous une liste importante de personnes qui s’attendaient à ce que les tours s’effondrent ? Je suppose que vous pouvez montrer que c’était la seule question qui se posait avant le premier effondrement ?

    • Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.82) 30 juillet 2011 18:53

      Buzz l'éclair

      @ François Quirant,

      ReOpen911 est une association apolitique, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer le contraire ?

      Pour connaitre une bonne partie des principaux membres de l’association, je serais bien en mal de pouvoir dire leurs penchants politiques… et vous, combien de membres de ReOpen911 connaissez-vous ?

      Je serais bien curieux de connaître la teneur de vos assetions, en dehors de l’objectif à peine voilée de coller une étiquette accusatrice et mensongère sur une association citoyenne qui visiblement vous dérange. Faut-il appartenir à un courant politique particulier pour être membre ou sympathisant de ReOpen911 ? Absolument pas et vous seriez bien en mal de prouver le contraire, petit propagandiste éhonté que vous êtes.

      Est-ce la marque de votre « honnêteté scientifique » et de votre « indiscutable objectivité » ?

      J’attends avec impatience votre réponse à ma question.

    • Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 19:12

      François

      Pour ReOpen le 11-Septembre est mère de toutes les coïncidences, père de tous les hasards

      Comme vous aimez beaucoup les questions j ’ai pensé à celle que m a fait connaitre un gars de We Are Change de Paris qui est à ReOpen

      http://www.youtube.com/watch?v=jf9t…

      ous avez la réponse les reopenistes parce que le gars il se la pose encore ?

    • Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.82) 30 juillet 2011 19:33

      Buzz l'éclair

      @ François Quirant,

      Pouvez-nous nous dire à quel titre cette personne fait-elle partie de l’équipe de ReOpen911 ?

      Vous aimez accoler tout et n’importe quoi avec l’association ReOpen911, mais vous ne trompez personne avec vos méthodes de fiéffé fumiste et ne faites que démontrer votre manque d’objectivité.

      Il serait temps de donner un peu de teneur à vos accusations gratuites et à vos amalgames mensongers. J’attends vos réponses.

    • Par olive17 (xxx.xxx.xxx.131) 30 juillet 2011 19:36

      olive17

      Moorea34,

      quel doux nom.

      Comme vous prétendez être un grand scientifique – vos thèses seules sont bonnes
      tout à fait acquis aux salades américaines.

      J’aimerais avoir votre avis sur cet incident inexpliqué jusqu’à ce jour :

      En février 1898, le Maine bateau de guerre américain au mouillage à la Havane a été détruit suite à une explosion, puis a sombré avec à son bord pas moins de 268 marins. Cependant aucun officier à bord durant lors de cet odieux « attentat » espagnol. En effet les officiers étaient à terre pour une récéption.

      Lors de mon passage dans la marine nationale je n’ai jamais vu un bateau au mouillage ou à quai sans officier de garde.

      Cela a permit au président de l’époque Mc Kinley d’envahir Cuba, d’en chasser les espagnols et surtout de mettre la main sur les richesses cubaines.

      J’implore votre grand savoir scientifique pour m’éclairer sur ce sujet.

      Je n’ai malheureusement pas le temps ni surement le niveau pour m’instruire scientifiquement, par contre l’histoire me passionne un peu plus que vos supputations.

    • Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 30 juillet 2011 20:04

      Citoyenrené : « Conclusion : il y a + de 1 000 architectes et ingénieurs qui demandent une réouverture de l’enquête sur le 11 septembre 2001″.


      Voir http://www.youtube.com/watch?v=7wQhFHiosV8

      Richard Gage est fondateur d’AE911truth, une association regroupant plusieurs centaines d’ingénieurs et architectes. Sa démonstration à base de boîtes en carton est supposée démontrer que les Tours Jumelles n’auraient pas dû s’effondrer. Sauf qu’en terme de modélisation, son montage est loin de tenir compte des facteurs d’échelle. Avec une approximation de cet acabit, il pourrait aussi prétendre démontrer que le naufrage du Titanic est le résultat d’une conspiration :
      En matière d’approximations et de comparaisons douteuses, Richard Gage n’est de toute façon plus à une perle près : http://www.bastison.net/MENSONGES/m…
      Quant à un certain Anders Björkman, ingénieur suédois ayant rejoint l’AE911truth début 2009, il nous gratifie de cette variante : les boîtes à pizza ! Il manque plus que des « spécialistes » adeptes des légos… (c’est le même Anders Björkman qui prétend réfuter l’argument de la charge dynamique dans le mécanisme de l’amorce de l’effondrement des tours jumelleshttp://www.youtube.com/watch?v=GsW6… , en proposant une expérience avec un pèse-personne : http://forum.hardware.fr/hfr/Discus… )
      A propos des coulées dites « pyroclastiques » : selon Richard Gage (1), les nuages de poussière engendrés par la chute des WTC1, WTC2 et WTC7 sont des « coulées pyroclastiques ». Affirmation étrange, quand on sait que le caractère pyroclastique d’une nuée implique une température élevée au point qu’elle ne laisse aucune chance de survie à toute personne s’y laissant piéger. Or le 11 septembre 2001, des milliers de new-yorkais ont certes été incommodés par les nuages denses de poussières, mais leurs alvéoles pulmonaires n’ont manifestement pas été carbonisées. De surcroît, une consultation réalisée par des contributeurs de Rue89 révèle que le mot « pyroclastique » n’est jamais utilisé par les entreprises de démolition contrôlée :http://www.rue89.com/desintox-11-se… . En d’autres termes, il n’y a que les conspirationnistes qui associent le mot « pyroclastique » avec la démolition contrôlée…
      Gregory Urich, à l’époque futur ex-membre d’AE911truth, a publié « An open letter to Richard Gage and AE911Truth ». Dans sa lettre, il remet en cause lesdites « caractéristiques » de la démolition contrôlée des Tours Jumelles : http://www.cool-places.0catch.com/9… .
      Le site de Jérôme Quirant donne un aperçu de l’éventail de créativité de Richard Gage en matière de delirium pseudo-scientifique : http://www.bastison.net/MENSONGES/m… ;
      (1) Mais aussi selon « Loose Change Final Cut » et « 911 Mysteries ».
    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 21:02

      citoyenrené

      @ Andromède95,

      vous parlez de 3 personnes,

      il vous reste 997 autres architectes et ingénieurs à  »analyser »

      allez, au boulot,

      sans cela, votre argumentaire tombe à l’eau, ces requêtes d’ingénieurs et architectes sont recevables et supérieures en nombre de professionnel à la personne de mr Quirant

      au boulot Andromède95….996 995 994 993 992 991 990 989 …..

      allez, on passera ensuite aux anciens militaires, anciens du renseignements…

      votre position ne tient pas la route une seule seconde !

      pourquoi seriez vous contre une enquête internationale sur ces attentats à portée mondiale ?
      j’veux dire en tant que citoyen, qu’est ce qui vous heurte ?

    • Par Sat is Fay (xxx.xxx.xxx.47) 30 juillet 2011 21:09

      C’est vrai que leurs noms sont vachement camouflés ! mdr, quel blaire ce troll !

    • Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 30 juillet 2011 21:11

      Citoyenrené : « votre argument est transparent ! J.Quirant étant un défendeur acharné de la vo, il ne peut qu’être en désaccord avec N.Harrit

      vous n’avez rien de plus sérieux ? »

      En s’autres termes, c’est du Jérôme Quirant, « donc » ça ne vaut rien… C’est court et facile comme réponse, et nettement moins fatiguant que comprendre et réfuter ses arguments exposés sur l’article douteux de Niels Harrit, à supposer que tu en sois capable :http://www.agoravox.fr/tribune-libr…

      Citoyenrené : « par exemple les analyses et leurs protocoles réalisées par le gouvernement bush-cheney sur les décombres du wtc, ou la poussière, dans le cadre de l’enquête criminelle qu’ils ont immédiatement ouverte ? »

      1)  L’enquête criminelle a été du ressort de la Commission 911. Certains conspirationnistes ont la fâcheuse habitude de raconter que la Commission 911 aurait oublié le WTC7 :http://www.youtube.com/watch?v=Ojb-…. Ils n’ont pas compris cette enquête concernait les terroristes et non l’ingénierie. La raison pour laquelle le WTC7 n’est pas évoqué dans le rapport de la Commission 911 est que ce bâtiment n’a pas été visé par les terroristes.

      2)  Concernant l’ingénierie, voir les rapports de la FEMA et du NIST (plusieurs milliers de pages en anglais…). Des explications plus accessibles et en français sont disponibles surhttp://www.bastison.net/

      3)  C’est quand tu veux pour trouver dans Ground Zero les restes de milliers de détonateurs nécessaires à une supposée démolition contrôlée de cette envergure.

      Citoyenrené : « les analyses et explications officielles de ce même gvt sur le métal fondu dans les décombres ? »

      Pour info, les alliages d’aluminium-cuivre fondent dès 548°C : http://www.futura-sciences.com/uplo… . Et l’aluminium ne manquait pas dans les Tours Jumelles au moment des effondrements : avions et tôles recouvrant les parois externes des deux tours.

    • Par Sat is Fay (xxx.xxx.xxx.47) 30 juillet 2011 21:19

      Ouais y a pierre-paul-jacques, c’est des grosses têtes et tout et tout mais est-ce que ça suffit à faire d’eux des hommes intègres ? La réponse est non hélas !

    • Par Gaspard Delanuit (xxx.xxx.xxx.96) 30 juillet 2011 21:37

      Gaspard Delanuit

      « Je ne suis pas croyant mais il me semble que le plus étrange serait la résurection elle-même du christ, pas sa capacité à traverser l’atlantique à cette époque »

      Excellente remarque.
    • Par Charmord (xxx.xxx.xxx.63) 30 juillet 2011 23:33

      @J. Quirant, merci de bien vouloir sourcer votre affirmation selon laquelle on peut voir le penthouse ouest s’affaisser progressivement. Images, rapport, étude, … donneraient plus de poids à cette affirmation qui me paraît démentie par les images que j’en ai vues.

      Pour ma part, entre le moment où le penthouse ouest commencce à s’effondrer et celui où la façade nord commence son grands plongeon, il s’écoule 0, 2 secondes. C’est également ce que j’ai compris du rapport préliminaire du Nist et c’est ce que l’on peut observer sur les nombreuses vidéos désormais disponibles.
      Par contre, ce n’est pas ce que j’ai lu dans les slides et dans votre présentation aux ingénieurs forensiques, au sein desquels, sauf erreur, vous suggérez fortement que l’effondrement du penthouse ouest serait antérieure et clairement préalable à celui de la façade, l’objectif apparent de cette affirmation erronée ou fallacieuse, étant de donner une preuve de cet effondrement interne.
      En raison de la largeur du penthouse west du fait que, tout comme la façade nord, il entame son effondrement sur toute la largeur quasiment au même moment, il est raisonnable de considérer, comme le Nist, dans son rapport préliminaire, que les colonnes assurant (notamment) la portance du penthouse ont lâché approximativement au même moment, ce qui est fort peu compatible avec l’idée finalement retenue par ce même Nist que l’effondrement localisé du penthouse east 5 secondes avant celui du penthouse ouest et de la façade, aurait provoqué une rupture en chaîne progressive de la structure interne…
      Il y a là une incohérence qui me semble majeure.
      D’autre part, à l’époque où vous avez participé au dossier de rue89, vous limitiez l’effondrement interne au seul penthouse est et ne parliez pas d’une progression d’est en ouest de cet effondrement interne.
      « L’effondrement ne s’est pas produit d’un coup, comme veulent bien nous le faire croire les conspirationnistes. Il y a d’abord eu un effondrement interne qui a entraîné la chute de toute la tour », rétorque Jérôme Quirant. Selon l’ensemble des relevés techniques et les simulations du NIST, les feux ont affaibli les portiques de renforcement en acier, situés entre le 5e et le 7e étage. La chaleur leur a fait perdre leur rigidité entraînant des réactions en chaîne :Les portiques ont plié
      Les boulons et les écrous, qui les liaient, ont cassé
      Les planchers, plus soutenus par les portiques, se sont effondrés
      La colonne s’est brisée
      Cet enchaînement a déséquilibré la tour, qui s’est affaissée
      L’effondrement de la tour 7 s’est donc fait en deux temps. D’abord, un effondrement interne, du « toit terrasse » (« penthouse ») et de toute la colonne, comme le montre cette vidéo. Puis, c’est tout le bâtiment qui s’écroule(*). (Voir la vidéo)
      (*) Je souligne
      C’est à cet époque aussi que vous aviez doctement expliqué sur le forum de reopen que dès le moment de cette rupture de la colonne 79 et et de l’effondrement en cascade des planchers qui s’ensuivirent au niveau du penthouse est, il s’était produit un report de charge sur le treillis externe qui n’était pas fait pour le supporter, n’ayant pas de vocation porteuse. La chute de l’immeuble était donc dans cette théorie inévitable, dès le moment de l’effondrement interne du penthouse est.
      Pourriez-vous expliquer aux profanes que nous sommes comment ce report de charge n’entraîne finalement l’effondrement de la façade nord qu’après que toute la structure interne ait perdu sa force portante suite à son effondrement progressif ? Pourquoi le report de charge que vous disiez inévitable et logique dès l’effondrement du penthouse est est a-t-il attendu de provoquer son effet dévastateur sur la façade nord que tout se soit effondré à l’intérieur des tour, à la suite d’une progression en chaîne – au demeurant invisible ?
      Je n’ai trouvé de réponse à ces questions ni dans le dossier de l’AFIS, ni sur le site bastison, ni davantage dans le rapport du Nist.
      J’ai déjà posé cette question à plusieurs reprises mais sans succès.
    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 31 juillet 2011 00:20

      citoyenrené

      @ Andromède

      « c’est du Jérôme Quirant, « donc » ça ne vaut rien » effectivement ; il est d’une telle mauvaise foi, que ça ne donne guère envie de se pencher sur ses écrits, à moins d’aimer la lobotomie

      1) le rapport de la commission était un rapport et non une enquête, son but était de proposer un récit collant avec les présupposés  : ben laden et les 18 pirates….une enquête criminelle déclenchée les jours suivants aurait empêché que l’on expédie les décombres en Asie par navire

      quelle année la commission ? une enquête aurait démarré le jour même de l’attentat…l’administration bush cheney ne voulait surtout pas avoir à se pencher sur l’attentat, ce sont les jerseys girls qui ont permis cela

      à noter que bush et cheney, ceux que vous défendez, ont refusé de témoigner sous sermon, et refusé de témoigner séparément

      2) les rapports du NIST et de la FEMA, des organes gouvernementaux ! non crédible…de ce même gouvernement qui agite des fioles à l’onu pour aller tuer des centaines de milliers de civils ? avale si tu veux, fais toi plaisir

      3) les décombres ont été transportées sans être analysées,… des photos très peu de temps après les attentats montrent des poutres cisaillées en diagonales, surement l’effet du feu…

      ça te sert à quoi de défendre cheney et bush ? en tant que citoyen, tu te fais piétiner comme tout le monde….d’après le canard enchainé de cette semaine, l’ensemble de la « guerre contre la terreur » a couté autant que la 2e guerre mondiale …en plus d’une partie de tes impôts qui sont partis dans la guerre d’Afghanistan suite au 11/09, tu devrais envoyer tes économies personnelles à cheney pour le remercier
      un citoyen maso !

    • Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 31 juillet 2011 00:37

       

      Citoyenrené : « @ Andromède95, vous parlez de 3 personnes, il vous reste 997 autres architectes et ingénieurs à  »analyser »
      allez, au boulot, »

       

       

       

      Ce n’est pas les membres qu’il faut analyser, mais les inepties que certains – et pas des moindres – débitent. Je te rappelle que Richard Gage est le président de cette association, et – choses hallucinante – à part Gregory Urich (devenu ex-membre), les autres ne se posent pas de questions sur ses élucubrations les plus grotesques…

       

      Citoyenrené : « sans cela, votre argumentaire tombe à l’eau, ces requêtes d’ingénieurs et architectes sont recevables et supérieures en nombre de professionnel à la personne de mr Quirant

       

      au boulot Andromède95….996 995 994 993 992 991 990 989 ….. »

      Puisque selon toi c’est le nombre qui fait argument d’autorité, alors je signale aussi que 123.000 membres de l’ASCE (American Society of Civil Engineers), et 80.000 membres de l’AIA (American Institute of Architects) ne remettent pas en cause les rapports du NIST. Idem concernant 120.000 membres de l’ASME (American Society of Mechanical Engineers), 370.000 membres de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), 40.000 membres de l’AIChE (American Institute of Chemical Engineers) et 35.000 membres de l’AIAA (American Institute of Aeronautics and Astronautics). Source : civil & structural engineers on wtc collapse http://911-engineers.blogspot.com/

       

      Citoyenrené : « allez, on passera ensuite aux anciens militaires, anciens du renseignements… »

      Ensuite, tu passeras à la réfutation des nombreux articles scientifiques cités surhttp://www.bastison.net/WTC12/wtc12…

      Et quand tu auras terminé, tu seras ensuite prié de débunker point par point l’intégralité des sites suivants :

       

      http://www.bastison.net/

      http://www.debunking911.com/index.html

      http://wtc7lies.googlepages.com/

      http://undicisettembre.blogspot.com/

      http://911guide.googlepages.com/wtc

      http://www.debunk911myths.org/topic…

      http://forum.hardware.fr/hfr/Discus…

      http://forums.randi.org/forumdispla…

      http://the911forum.freeforums.org/i…

      http://www.conspiracywatch.info/

      http://www.rue89.com/desintox-11-se…

      http://lestheoriesducomplot.blogspo…

      http://www.youtube.com/user/Andromede95

      http://www.911myths.com/index.php/M…

      http://www.loosechangeguide.com/Loo…

      Allez, au boulot Citoyenrené.

       

      Elle est facile aussi celle-là, non ?

       Citoyenrené : «  pourquoi seriez vous contre une enquête internationale sur ces attentats à portée mondiale ? »

      Cette enquête a déjà été faite, mais par des individus fort peu objectifs. Les conspirationnistes ont tiré des conclusions qui sont décryptées dans les sites ci-dessus.

       Citoyenrené : «  j’veux dire en tant que citoyen, qu’est ce qui vous heurte ? »

      La capacité des conspirationnistes à déverser le poison de la paranoïa. J’ai un ami qui me faisait part de ses doutes sur le 11 septembre, en m’indiquant sa source : Loose Change ! Quand j’ai découvert cette vidéo, avec le recul j’ai été abasourdi par tant d’inepties pseudo-scientifiques, de comparaison douteuses et de manipulation des images. Je trouve hallucinant que cette vidéo ait pu avoir un tel succès. Cette vidéo est décryptée point par point ici :http://www.loosechangeguide.com/Loo… . Je te souhaite une bonne lecture.

       

    • Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 31 juillet 2011 01:20

       

       

      Citoyenrené : « 2) les rapports du NIST et de la FEMA, des organes gouvernementaux ! non crédible…de ce même gouvernement qui agite des fioles à l’onu pour aller tuer des centaines de milliers de civils ? avale si tu veux, fais toi plaisir »

      Le NIST et la FEMA sont des organismes gouvernementaux, « donc » leurs rapports sont nuls… Là encore, tu es franchement léger… Il me semble que c’est essentiellement sur le contenu technique qu’il faut juger… Mais sur le plan technique, je trouve que tu ne t’exprimes pas beaucoup…

      Citoyenrené : « 3) les décombres ont été transportées sans être analysées,… »

      Tu n’as pas encore lu le rapport du NIST ? Tu verras, c’est truffé de photos de poutres…

       Citoyenrené : « des photos très peu de temps après les attentats montrent des poutres cisaillées en diagonales, surement l’effet du feu… »

      Tu répètes l’une des plus grosses perles conspirationnistes. En réalité, ces poutres ont été découpées au chalumeau après les effondrements par des entreprises de déblaiement :http://www.dailymotion.com/video/x4…

      Citoyenrené : « ça te sert à quoi de défendre cheney et bush  ? »

      Je ne connais pas vraiment Cheney, et Bush est un personnage qui m’a toujours révulsé. Je ne les défends pas, je lutte contre la bêtise conspirationniste.

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 31 juillet 2011 10:48

      citoyenrené

      Salut Andromède95,

      pour éviter de noyer le poisson, essayons de reprendre un peu de la hauteur et la base de votre démarche : la lutte contre la bêtise, la lutte pour l’intelligence

      je suis d’accord pour la lutte pour l ’intelligence

      lutte pour l’intelligence : vous dites « La capacité des conspirationnistes à déverser le poison de la paranoïa » la VO est la perle de la conspiration. Tant que vous ne dépassez pas cet illogisme primal, je ne vous accorderai que peu de crédit….cette guerre contre la terreur arguait du fait que la Menace était partout, tout le temps…c’est de la Paranoïa du plus pur tonneau

      le cœur du problème est la réouverture ou non d’une enquête, vous semblez trouver cela inutile, car elle a déjà été faite…c’est ça ?

      il ne s’agit pas d’une enquête mais d’un rapport, ce qui n’a rien à voir…le but de ce rapport était selon le gouvernement de l’époque : «  fournir un récit définitif des faits et circonstances relatifs aux attaques terroristes du 11 septembre 2001 »

       

      « fournir un récit » aucun rapport avec une enquête « chercher les coupables »…..vous luttez pour l’intelligence mais vous être contre une enquête ! « surtout ne cherchons pas » c’est une ode à l’intelligence

       

      les président et vice-président de la Commission Thomas Kean et Lee Hamilton affirment dans leur livre Without Precedent : The Inside Story of the 9/11 Commission paru en 2006 que l’enquête fut « mise en place pour échouer ».

      Le gouvernement met des bâtons dans les roues des citoyens pro-VO, hien  ? malgré tout, ce rapport bidon, le périmètre du secret défense, n’ayant , comme tout le monde, pas tout les éléments en main, vous la défendez corps et âmes, ce périmètre du secret défense colle avec votre lutte pour l’intelligence ?

      j’ai de plus de plus de mal à croire à votre lutte dans ces conditions, vous vous appuyez sur un truc mis en place pour échouer, où est la lutte pour l’intelligence la dedans ?

      « 9/11 Press for truth » sur la mise en place de la commission, sur les jerseys girls, et sur l’excellent « history commons » devrait vous plaire

      http://video.google.com/videoplay?d…

      Résumons, dans votre lutte pour l’intelligence :

      vous luttez contre les théories conspirationnistes, hormis la théorie conspirationniste de ben laden et des pirates aux cutters, qui elle est intouchable

      vous êtes contre une nouvelle enquête, sachant que la 1ere a été mis en place pour échouer

      le périmètre très large du secret défense ne vous gêne pas pour défendre la VO, vous n’avez pas besoin de savoir pour croire

      je vous laisse donc votre « lutte pour l’intelligence »

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 31 juillet 2011 10:52

      citoyenrené

      @ Andromède95,

      2e et identique réaction à votre « lutte contre la bêtise conspirationniste »

      je suis d’accord pour la lutte pour l ’intelligence

      lutte pour l’intelligence : vous dites « lutte contre la bêtise conspirationniste »

      la VO est la perle de la conspiration. Tant que vous ne dépassez pas cet illogisme primal, je ne vous accorderai que peu de crédit….

      le cœur du problème est la réouverture ou non d’une enquête, vous semblez trouver cela inutile, car elle a déjà été faite…c’est ça ?

      il ne s’agit pas d’une enquête mais d’un rapport, ce qui n’a rien à voir…le but de ce rapport était selon le gouvernement de l’époque : « fournir un récit définitif des faits et circonstances relatifs aux attaques terroristes du 11 septembre 2001 »

       

      « fournir un récit » aucun rapport avec une enquête « chercher les coupables »…..vous luttez pour l’intelligence mais vous être contre une enquête ! « surtout ne cherchons pas » c’est une ode à l’intelligence

       

      les président et vice-président de la Commission Thomas Kean et Lee Hamilton affirment dans leur livre Without Precedent : The Inside Story of the 9/11 Commission paru en 2006 que l’enquête fut « mise en place pour échouer ».

      Le gouvernement met des bâtons dans les roues des citoyens pro-VO, hien  ? malgré tout, ce rapport bidon, le périmètre du secret défense, n’ayant , comme tout le monde, pas tout les éléments en main, vous la défendez corps et âmes, ce périmètre du secret défense colle avec votre lutte pour l’intelligence ?

      j’ai de plus de plus de mal à croire à votre lutte dans ces conditions, vous vous appuyez sur un truc mis en place pour échouer, où est la lutte pour l’intelligence la dedans ?

      « 9/11 Press for truth » sur la mise en place de la commission, sur les jerseys girls, et sur l’excellent « history commons » devrait vous plaire

      http://video.google.com/videoplay?d…

      Résumons, dans votre lutte pour l’intelligence :

      - vous luttez contre les théories conspirationnistes, hormis la théorie conspirationniste de ben laden et des pirates aux cutters, qui elle est intouchable

      - vous êtes contre une nouvelle enquête, sachant que la 1ere a été mis en place pour échouer

      - le périmètre très large du secret défense ne vous gêne pas pour défendre la VO, vous n’avez pas besoin de savoir pour croire

      je vous laisse donc votre « lutte pour l’intelligence »

    • Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 31 juillet 2011 11:18

      Citoyenrené : « pour éviter de noyer le poisson, essayons de reprendre un peu de la hauteur et la base de votre démarche : la lutte contre la bêtise, la lutte pour l’intelligence

      je suis d’accord pour la lutte pour l ’intelligence

      lutte pour l’intelligence : vous dites « La capacité des conspirationnistes à déverser le poison de la paranoïa » la VO est la perle de la conspiration. Tant que vous ne dépassez pas cet illogisme primal, je ne vous accorderai que peu de crédit…. »

      Tu parles bien, mais tes arguments sont creux. Il y a plein de messages ici sur le décryptage de supposées preuves matérielles de la théorie du complot. Mais tu n’y réagis même pas, pour la simple raison que tu n’as pas la compétence pour en juger par toi-même.

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 31 juillet 2011 11:42

      citoyenrené

      @ Andromède95

       

      nous sommes donc d’accord sur la lutte pour l’intelligence, c’est déjà ça

      on avance

      reste 3 légers points que cette lutte commune pour l’intelligence, lutte dont je me félicite, qui nécessitent un développement de votre part :

       

      - vous luttez contre les théories conspirationnistes, hormis la théorie conspirationniste de ben laden et des pirates aux cutters, au nom de quelle intelligence ?

      vous êtes contre une nouvelle enquête, sachant que la 1ere a été mis en place pour échouer, idem, au nom de quelle intelligence ?

      le périmètre très large du secret défense ne vous gêne pas pour défendre la VO, vous n’avez pas besoin de savoir pour croire,

      êtes vous pour la déclassification de toutes les pièces ?

      un esprit intelligent comme le votre ne peut supporter, dans sa lutte, qu’une partie importante des pièces soient hors de portée citoyenne, non ?

      notre but est commun

      une nouvelle enquête pour chercher les coupables ne peut que s’insérer dans notre lutte commune pour l’intelligence

      je m’en félicite, Andromède

      en tant que citoyens, ce que vous êtes tout comme moi, espérons y parvenir

    • Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 31 juillet 2011 13:33

      Citoyenrené : « - vous luttez contre les théories conspirationnistes, hormis la théorie conspirationniste de ben laden et des pirates aux cutters, au nom de quelle intelligence ? »

      Je ne comprends pas ta question.

      Citoyenrené : « - vous êtes contre une nouvelle enquête, sachant que la 1ere a été mis en place pour échouer, idem, au nom de quelle intelligence ? »

      Je ne suis pas contre une nouvelle enquête. Mais si elle ne doit pas être financée par des fonds publics, qui devrait le faire ? Tu devrais te renseigner auprès de Richard Gage de ce qu’il fait de la majeure partie des dons versés à son association l’AE911Truth, avec l’argent durement gagné par ses donateurs.

      Citoyenrené : « le périmètre très large du secret défense ne vous gêne pas pour défendre la VO, vous n’avez pas besoin de savoir pour croire, »

      Le secret défense existe dans tous les pays du monde, quels qu’ils soient.

       

      Citoyenrené : « êtes vous pour la déclassification de toutes les pièces ? »

      Relatives au 11 septembre ? Oui, mais qu’est-ce qu’il reste à déclassifier à part des éléments pseudo-explosifs qui sortent régulièrement et dont se délectent bizarrement certains conspirationnistes (genre http://www.youtube.com/watch?v=zvidnOZzU7M).

      Citoyenrené : « un esprit intelligent comme le votre ne peut supporter, dans sa lutte, qu’une partie importante des pièces soient hors de portée citoyenne, non ? »

       

      Les déclassifications publiées ces dernières années s’avèrent être d’une importance mineure. Il n’y a guère que certains conspirationnistes qui s’en sont émerveillés… Ils attendaient beaucoup également de Wikileaks, mais comme ils n’ont rien trouvé de ce qu’ils auraient aimé lire, ils en ont conclu que Wikileaks est contrôlé par la CIA. Facile, non ?

      Citoyenrené : « notre but est commun. une nouvelle enquête pour chercher les coupables ne peut que s’insérer dans notre lutte commune pour l’intelligence. je m’en félicite, Andromède. en tant que citoyens, ce que vous êtes tout comme moi, espérons y parvenir »

       

      Alors c’est quand tu veux tu exposer des éléments matériels crédibles. Cela changerait des poncifs inlassablement copiés/collés par des théoriciens du complots.

       

    • Par Laureline (xxx.xxx.xxx.114) 31 juillet 2011 18:53

      Je me demande si c’est intéressant de se lancer dans le business-conspi ?
      Elle est intéressante la « Boutique » reopen, mais combien font-ils de chiffre d’affaire ? Est-ce que ça se vend bien les dvd, livres, magazines et teeshirts ?
      Car les temps sont durs, chômage, précarité, logement impossible… et je me disais que je créerais bien ma petite-entreprise conspirationniste, suffit d’avoir des idées après tout.
    • Par Onegus (xxx.xxx.xxx.251) 1er août 2011 03:19

      Onegus

      Mr moorea/Quirant répond à un article débordant d’arguments factuels par une collection de CV… Hilarant, significatif, mais assez pathétique. Comme on pouvait s’y attendre, le caractère « orienté » de cette publication renforce l’évidence du peu de crédibilité de la thèse du complot alqaedien qu’elle tente de continuer à défendre par tous les moyens, y compris les plus limites.

      Ce document à destination des journalistes et de l’intelligentsia parisienne se voudrait pompeusement être le document de référence qui mettra fin aux questions et aux doutes autour du 11-Septembre… Cependant, comme le montre brillamment cet article, les ficelles des éléments de communication sont si énormes que l’ouvrage n’a plus grand-chose à voir avec la science et les faits du 11-Septembre.

      Un dossier éclairant, mais -effectivement- dans le sens exactement inverse à celui espéré par son instigateur ! smiley

       

       

    • Par Lucadeparis (xxx.xxx.xxx.252) 1er août 2011 20:51

      Lucadeparis

      Les théologiens et autres tenants du géocentrisme (dont même des astronomes comme le plus puissant de l’époque : Tycho Brahe) avaient aussi beaucoup de titres ronflants.
      Invoquer l’argument d’autorité (officielle) est une bien faible argumentation.

    • Par Lucadeparis (xxx.xxx.xxx.252) 1er août 2011 20:56

      Lucadeparis

      « J. Quirant, est agrégé de génie civil option ‘structures et ouvrages’, maître de conférences à l’Université de Montpellier II, docteur en mécanique des matériaux et des milieux complexes, des structures et des systèmes. Il est l’auteur d’un site qui répond à la plupart des thèses conspirationnistes sur le 11 septembre :www.bastison.net. II a aussi écrit deux ouvrages de vulgarisation sur le sujet, dont un dans la collection dirigée par Henri Broch « Une chandelle dans les ténèbres ». »
      Moorea34 veut tellement nous imposer son autorité orgueilleuse qu’il parle de lui à la troisième personne du singulier, à la Alain Delon, faisant croire à une certaine objectivité, alors que Moorea34 et Jérôme Quirant de Montpellier, Hérault (34) ne font qu’un.
      Comme la théorie officielle, il avance masqué.

    • Par Donald Forestier (xxx.xxx.xxx.225) 2 août 2011 15:30

      Ah la la ! Encore un truther qui salive à l’idée de souffler les dix bougies du fameux inside job… et qui prend son plus beau couteau un mois avant pour se découper une belle part de gâteau. Cela devient un fond de commerce, une idée fixe.
      Cet article selon moi cumule un trop grand nombre de défauts pour être pris au sérieux.

      Pour commencer il est beaucoup trop long. On sent la volonté d’embrouiller, de faire perdre pied au lecteur. Elle est loin, la concision des maximes de La Rochefoucault, l’efficacité des portaits de la Bruyère… Le Grand Siècle ne sera jamais dépassé.

      Ensuite il attaque des gens comme Jérôme Quirant, Bricmont, ou Chomsky, ce que je trouve scandaleux. La parole du spécialiste mérite toujours d’être écoutée avec révérence. Le profane face au spécialiste, doit demeurer humble, et n’ouvrir la bouche que si on l’autorise à le faire. Vraiment nous vivions à une époque où tout fout le camp. Je me dis que Molière finalement a eu bien tort de se moquer des docteurs Purgon et Diafoirus dans le malade imaginaire. Certes il n’écrit pas trop mal, et il n’a pas tort sur tout, mais c’est un tort pour moi de remettre en cause la parole d’un spécialiste.

      Les autres spécialistes cités par les truthers, avec les CV ronflants, longs comme le bras, etc, ne m’impressionnent pas. Ce sont certainement des faux, et ce n’est pas moi qui vais perdre du temps à le vérifier.

      Le ton très poli de l’article me semble une ruse. Méfiez vous. Il n’est pas de pire serpent que celui qui utilise des mots suaves ! Cet article sous des dehors sereins cache en fait de la haine, et, piour tout dire, me semble finalement assez outrageux pour les debunkers (que je salue).

      Je note en paticulier un manque de confiance suspect envers les Etats Unis. Ce n’est pas très bien de parler mal de notre plus fidèle allié comme ça. Vraiment ce n’est pas bien ! Vous parlez du rapport du NIST de façon cavalière. Des gens comme Shyam Sunder me semblent sur les vidéo assez sympas et honnêtes, même s’ils ne sont pas trop précis. J’aime bien la tête de ce monsieur en particulier. C’est le genre de personne avec qui j’aimerais passer une soirée pour discuter, il me semble donc un peu méchant d’en parler comme vous le faites.

      Ne vous laissez pas intimider, Mr Moorea François ! Votre cause est louable. Vous êtes quelqu’un dont la réputation est établie sur internet. L’aide que vous m’avez apportée l’année dernière a montré amplement ce que pouvait valoir la parole d’un spécialiste en comparaison de clele d’un profane. Le bon sens et l’esprit critique, qui sont de votre côté, vaincront ! C’est avec plaisir que je vous relis dans vos commentaires agréablement assaisonnés de smileys. Avec votre ami François, vous êtes une sacrée bande de gais lurons ! Les truthers, quant à eux, sont de bien tristes sires…

      Je laisse mon adresse email à l’auteur, au cas où il aurait le courage de répondre point par point à ce commentaire de debunking qui j’imagine le gênra aux entournures :donald.forestier@gmail.com

    • Par Pierre JC Allard (xxx.xxx.xxx.18) 7 août 2011 04:33

      Pierre JC Allard

      @ citoyenneté

       Bien sûr, il faudrait ce débat. mais au point où nous en sommes il est improbable que quiconque change d’avis. C’est l’opinion globale que l’Histoire aura de la gouvernance des USA qui fera qu’une thèse du 911 prévaudra, bien plus que l’inverse.
      Le débat est devenu trop technique pour que je m’y risque . je m’en tiens donc à une parodie…. qui pourrait ne pas être loin de la vérité…
       PJCA
    • Par François (xxx.xxx.xxx.178) 7 août 2011 20:59

      François

      Tous ces auto-experts, reconnus par personne de professionnel, inconnus de la communauté scientifique, plus forts que n’importe quel savant diplômé, mais qui font la leçon à celui qui n’est pas caché par un pseudo à la con de chez ReOpen (joelin, charmord, Armageddon, kikujitoh, Arturo Saw6, Supedro et autres) smiley

      C’est qui c’est pinpins de niveau brevet des collège ? Plus fort qu’un thésard maître de conférence du CNRS spécialiste des structures ?

      Quelle bande de guignols grande gueule smiley

      Vous être ridicule, je comprends que vous restiez caché derrière vos pseudos de maternelle smiley

    • Par Totor le fort (xxx.xxx.xxx.133) 7 août 2011 21:50

      Totor le fort

      Et ta sœur, bouffon, elle est experte en quoi ? Il y a des dizaines de scientifiques tout autant qualifiés que ton Quirant qui contestent les rapports officiels. Alors t’es gentil, tu ranges ton troll à deux balles et tu vas voir ta maman, elle t’a fait un flan…

    • Par François (xxx.xxx.xxx.130) 7 août 2011 22:33

      François

      @ Totor_Poussez_fort

      ReOpen c\\\\\\\’est surtout des scientifique du verbiage pour enfiler des perles smiley

      Toi tu te prépares pour le prix Nobel d\\\\\\\’humour ? smiley

      Le probleme c est qu une association politique comme ReOpen refuse de dire nominalement qui sont ses scientifiques. En France où sont les scientifiques et experts de ReOpen ? Des noms ? Des visages ? Des titres ? Des publications ? Non, personne. smiley

      Mais pourquoi les ReOpenistes qui sont si fort sur le Net à faire la leçon à tout le monde sur les forums (sans censure) n osent pas publier dans une revue specialisees ou participer à des colloques ou des congres reunissant les ingenieurs et scientifiques du monde entier faisant du calcul de structures ? Ca au moins ça aurait de la gueule !  smiley

      ReOpen annonce sur son site : \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ »il convient de preciser que nous comptons parmi nos membres de nombreuses personnes qualifiees, voire d eminents specialistes, dans divers domaines d expertise (justice, geopolitique, aeronautique, architecture, physique, chimie, histoire, sociologie, etc.)\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ »

      Ah, bon ? Mais qui sont-ils ? C est du flan, il n y a personne, et encore moins d eminents sauf au niveau des insultes. C est de la propagande et du marketing de bas etage. smiley

      Regarde, les specialistes de ReOpen se font laminer en direct par un politique (A 21 mn 23) :

      http://www.dailymotion.com/video/xe…

      Alors imaginons-les en face d un specialiste en structure comme les scientifiques qui ont publie dans le numero de l Afis smiley . C est tout juste s il n etait pas question de soucoupes volantes. Alors le coup de faire tomber le WTC7 pour faire disparaitre des papiers smiley

      ReOpen n a pas de publications scientifiques ou techniques à son actif. Ses references sont les magazines \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ »Nexus\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ » et \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ »Les Grands Mysteres de l Histoire\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ », mais Quirant lui est publie dans les \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ »Annales du Bâtiment et des Travaux Publics\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ »  smiley

      Quirant est un specialiste en structures :

      Son laboratoire

      http://www.lmgc.univ-montp2.fr/

      http://www.lmgc.univ-montp2.fr/CS/

      Et à ReOpen ? Personne. Juste une salle de conference avec les specialistes internationaux autour des tables où sont deposees les revelations secretes :

      http://yves.ducourneau.perso.sfr.fr…

      Totor le fort smiley C\\\\\\\’est l\\\\\\\’équipe maternelle de réserve ? smiley

    • Par Totor le fort (xxx.xxx.xxx.239) 8 août 2011 22:15

      Totor le fort

      Mais oui, c’est ça, Françoué le guignol ! ReoPen n’est qu’un média qui traduit et transmet l’info, bouffon, et les scientifiques qui contestent les rapports gouvernementaux sont tous aussi largement qualifiés que ton clown de Quirant et ses copains de l’afis. Quirant n’a strictement rien publié de scientifique sur le 11/9, il publie à compte d’auteur ou dans d’obscures revues partisanes et pseudo-scientifiques comme celle de l’afis. Donc, tu peux continuer à te toucher la nouille sur ton idole autant que tu veux, il n’en demeurera pas moins que c’est un désinformateur grossier qui déshonore l’esprit de la science en travestissant celle-ci pour servir une idéologie mortifère.

      Quant aux résidus propagandistes dans ton genre, à part tirer la chasse, je ne vois pas ce qu’on peut faire pour vous (en dehors des insultes, mollards et autres coup de pompe dans le cul que vous méritez)

    • Par François (xxx.xxx.xxx.130) 9 août 2011 00:22

      François

      Jeux : Spécial ReOpen

      10 ans après les attentats, la controverse scientifique fait (parait-il) rage. Avec 10 ans pour se préparer et revendiquant près de 1500 professionnels (enfin…), citez les dix papiers peer-reviewed les plus importants parmi la masse produite par le \\\ »truth movement\\\ » :

      Hors internet flood, troll and masturbation, quelles sont les actions concrète du \\\ »truth movement\\\ » ?
      tracts ?
      banderoles ?
      Richard Gage se fait payer ses voyages dans le monde ?

      Quel est l\\\’impact réel du \\\ »truth movement\\\ » hors internet ?
      les gens doutent
      nul
      pathétique
      inférieure aux familles des victimes du Bugaled Breiz, groupe de pression extrêmement puissant comptant des soutiens partout dans le monde (d\\\’ailleurs il en est où le sondage qu\\\’ils promettaient en début d\\\’année reopen ? Ils ont abandonné, ils s\\\’en foutent finalement ou les résultats n\\\’ont pas été à la hauteur ?)

      L’enquête rouvrira en ?
      2006 ?
      2007 ?
      2008 ?
      2009 ?
      2010 ?
      2011 ?
      2012 (\\\ »année décisive\\\ »,\\\ »le vent en train de tourner\\\ »,\\\ »le bulldozer de la Vérité\\\ », \\\ »on vous tondra tous, \\\’spice di collabo du NWO\\\ » toussa…) ?

      Les relations entre \\\ »Truthers\\\ » et pompiers de New-York sont ?
      Mauvaises
      Très mauvaises
      La police de New-York demande aux \\\ »Truthers\\\ » de ne pas se manifester à moins de 100m d\\\’une caserne ? (si quelqu’un à d\\\’autre infos ?)

      Les États-Unis sont une société totalitaire, où aucune pensée alternative ne peut s\\\’exprimer, où la censure règne et où les Men in Black exécutent tous dissidents. Néanmoins, citez, parmi les 10 théories de de la conspiration les plus répandues, une qui ne soit pas originaire des USA :
      (perso j\\\’ai trouvé AZF mais pour des Américains ça ne doit rien dire. Faut dire que la seule histoire qu\\\’ils ont jamais entendu sur la DGSE c\\\’est le Rainbow Warrior…)

      De même la Vérité est persécutée aux USA et dans les pays de l\\\’OTAN. Citez néanmoins les cautions scientifiques du \\\ »truth movement\\\ » non-originaires d\\\’un pays de l\\\’OTAN :
      Qui n\\\’est pas dans la Conspiration© ?
      10 ans après les attentats, une nouvelle génération a pu suivre des études scientifiques. Pour savoir quand le \\\ »truth movement\\\ » sera renforcé de tous ces jeunes gens bien formés, compétents et prêts à faire éclater la Vérité©, rappelez le nombre d\\\’années nécessaires à un \\\ »truther\\\ » pour obtenir un master en physique ou mathématique :
      5 ans ?
      11 ans mais une année est rajouté au cursus chaque année ?

      un doctorat ?
      8 ans ?
      11 ans mais une année est rajouté au cursus chaque année ?

      Parmi le \\\ »truth movement\\\ », quelle proportion des adhérents croit également à d\\\’autres théories de la conspirations plus ou moins démentes (Birthers, chemtrails, vaccins, Alex Jones, NWO, complot judéo-sionisto-illuminati, FotL etc) ?
      (Je ne peux pas dire pour Reopen, mais en regardant rapidement les commentaires de l\\\’article de Moorea sur agoravox et l\\\’historique des commentaires de leur auteurs on monte à 80% facilement. Faites-vous votre propre avis)

      Quel pourcentage de la population new-yorkaise défilera pour la \\\ »Vérité\\\ » le 11 septembre 2012
      moins de 0,5% ?
      moins de 0,1% ?
      moins de 0,05% ?

      Les \\\ »truthers\\\ » ont-ils compris pourquoi ont les fait passer sur Fox News ?
      Non
      Non

      Qui n\\\’a pas encore détruit les Twin Towers ?
      Les aliens ?
      Godzilla ?
      Nyan-Cat ?
      Obi-wan Kenobi ?

      Et enfin le compte rendu de réunion 2012 d\\\’une association \\\ »truthiste\\\ » de base : Truther in Chief : Je déclare la session ouverte Truther novice : Je voudrais savoir comment vous voyez l\\\’année. TiC : Bonne, les gens doutent TN : Bien, on a fait quoi comme action concrète au final ? TiC : On a distribué des tracts et agité des banderoles TN : Quels résultats ? TiC : Bons, les gens doutent TN : Euh… ok, mais je voudrais savoir si… TiC : Les gens doutent TN : Mais… TiC : Les gens doutent TN : Attendez, que… TiC : – Tracts – Les gens doutent - ????? – Profit !!! TN : …

  • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 10:15

    citoyenrené

    Joelim,

    merci pour cet article intéressant et pour votre patience d’avoir repris 1 à 1 des points (faibles) des extrémistes de la VO, de ce rapport en tout cas…

    le dogme religieux et la chasse à l’hérésie suinte en effet de leurs arguments et méthodologie, vous le prouvez tout au long de l’article,

    hélas, ils n’ont pas le droit à la diversité ni à la pluralité d’opinion, c’est plutôt comique

    • Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 10:28

      François

      L auteur écrit aussi que :

      Exemple dans le 2ème commentaire sur l article du 26 juillet 2011 sur l imposture des théories alternatives , \\\ »Charmord \\\ » est nommé \\\ »Chatmort \\\ » par \\\ »François \\\ ». Il est significatif de constater une fois de plus que ce sont les défenseurs de la VO qui sont agressifs. \\\ »

      Oubliant les propos de ce \\\ »Charmord \\\ » sur \\\ »François \\\ » :

      \\\ »bon pour l’asile psychiatrique \\\ » , \\\ »François est une ordure \\\ » , \\\ »un être profondément grotesque \\\ » , \\\ »Dieu sait ce qu’il adviendra de la vermine dans son genre \\\ » , \\\ »minable petit debunkonnard \\\ » ,

      Quelle lecture oriéntée smiley

      Et que dire de \\\ »Feste \\\ » et de \\\ »240-185 \\\ », autres ami de ReOpen de Charmord, qui parlent de François ou de Quirant en des termes injurieux, ordurier et diffamatoire ?

      Les traces sont visibles là :

      http://www.agoravox.fr/tribune-libr…

      joelim vous n \\\’êtes pas sceptique, vous être un militant en mission de ReOpen smiley

    • Par Duke77 (xxx.xxx.xxx.227) 30 juillet 2011 14:22

      Duke77

      A la différence de vous, nous les « sceptiques » ne sommes pas militants pour un groupe défini. C’est vous qui êtes dans le militantisme. Celui du politiquement correct, de ceux qui se rassurent en metant la tête dans le sable pendant que nous occidentaux massacrons des enfants et des adultes innocents pour de faux prétextes. Personnellement, c’est parce que je cultive mon indépendance que je remet en doute la communication de menteurs avérés (gvt Bush/IRAK).

      Pourtant, vous ne pouvez nier leurs techniques : http://www.francetudiant.com/videos…

    • Par Gonzague (xxx.xxx.xxx.87) 30 juillet 2011 14:33

      Gonzague

      « A la différence de vous, nous les « sceptiques » ne sommes pas militants pour un groupe défini. C’est vous qui êtes dans le militantisme »

      100% d’accord. J’invite d’ailleurs tous ceux qui n’auraient pas encore rejoint notre groupe à signer la pétition pour la refermeture éclair de la prochaine enquête internationale indépendante (copyright, TM, etc.). Vous pouvez envoyer vos côtisations à l’ordre de :

      RefermeNeufCentOnze SilTePlait
      Loumintope Corporation
      , 13345 Gonzague County, Pol Pot Boulevard, St Foulzy-lès-Tanches, F. 13345 Cedex France.

      We need you ! Rejoignez-nous sur www.refermeneufcentonze.info

       

    • Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 15:18

      joelimdonateur-d876a

      Marrant l’idée qu’on « oublierait » des propos comme si tout un chacun lisait tout se qui s’écrit partout… smiley
      Votre propos (enfin, si on peut appeler ça un propos : « Chatmort ») est le DEUXIEME commentaire du fil dont vous donnez le lien. Le premier commentaire (de Chamord) est lui tout à fait civilisé.
      Comment donc oublierais-je quelque chose qui n’est pas écrit ? smiley
    • Par Charmord (xxx.xxx.xxx.63) 1er août 2011 23:59

       

      François, est-ce de ce message-ci que tu veux parler ?

      « François, l’indétectable troll nourri à l’EPO désinformante, fait probablement partie de ces debunkers qui passent une grande partie de leur journée à dire que les truthers sont bons bons pour l’asile psychiatrique, qu’ils brodent sur du vent et que leur mouvement est voué à une mort prochaine certaine, dans l’indifférence de chacun, sans s’apercevoir de la contradiction patente que cela que constitue. Irais-je passer le plus clair de mon temps sur des forum qui nourrissent la croyance que Elvis a été emporté par les martiens ? Non, je ne pense pas.

      François, l’indétectable troll, intervient sur divers forums et blogs où l’on élève des critiques contre les thèses proférées par sa charismatique idole J. Quirant, dont il possède une photo dédicacée de son intervention aux Facultés politiques de Lyon, mémorable pour certains mais vraisemblablement, pas pour les mêmes raisons. 

      Il porte alors des attaques personnelles contre le truthers, utilise un langage ordurier, parle pour ne rien dire, répète 80 fois les mêmes choses avec une préférence pour tout ce qui est hors sujet. Ce qu’il aime par dessus tout, c’est utiliser les prénoms et pseudos de ses contradicteurs envers lesquels il voue une haine féroce, allant parfois, jusqu’à fouiller dans leur vie personnelle et dévoiler des éléments inaccessibles au public, comme les seconds prénoms civils, histoire de montrer à l’intéressé que certes, il se fout complètement de ses théories à la noix qui n’emportent l’adhésion de personne et qui sentent le sapin, mais que la vie personnelle de cette personne, c’est cela vraiment qui l’intéresse. Comme Gonzague, en son temps, tiens !

      François n’est pas François. François est une ordure, un paradoxe monté sur ressort, un être profondément grotesque qui fait bien de se dissimuler sous trente six pseudos et d’utiliser une adresse ip indétectable car, le joue où le vent dont il ne cesse de faire état aura tourné et l’aura emporté… Dieu sait ce qu’il adviendra de la vermine dans son genre. »


      Je n’en retranche pas un mot.
  • Par Harfang (xxx.xxx.xxx.249) 30 juillet 2011 10:30

    Harfang

    Excellent article Joelim, qui réhabilite le Doute, qui n’aurait jamais dû cesser d’habiter les vrais scientifiques. Pour moi, toute attitude dogmatique (d’un côté comme de l’autre) est suspecte, et anti-scientifique.

    Concernant le 9/11, je vous rejoint sur une large part : je n’ai pas d’avis prononcé sur l’hypothèse d’un inside job (même si selon moi, une telle hypothèse n’a rien d’absurde dans la mesure ou par le passé, d’autres gouvernements ont utilisé une telle ficelle), même si j’incline plutôt sur la thèse du laisser faire. Ce que je tiens pour sûr, c’est que la VO est pleine de trous plus ou moins gros et d’affirmations plus ou moins mensongères, toute la question étant de savoir si c’est pour masquer une incompétence crasse, ou pour camoufler une participation/connaissance coupable. Je crains hélas, qu’on en sache jamais plus que pour l’assassinat de Kennedy…

  • Par galien (xxx.xxx.xxx.244) 30 juillet 2011 10:46

    Je dois avouer que je n’ai pas eu le courage de lire jusqu’au bout votre article, trop de détails, finalement on finit par s’y perdre et ne jamais trouver le diable qui est pourtant censé si cacher.
    Cet article est un peu à l’image de tout ce qui se fait dans le domaine, un galimatias de faits, d’anecdotes, qui nous éloignent toujours plus d’une vision globale de l’affaire, qui à mon sens elle seule permettrait de démêler l’écheveau.

    Combien d’articles, d’analyses minutieuses, de coupage de cheveux en quatre sur ma moindre petite seconde de vidéo, avec le petit machin à droite qui fait truc ou plouf, ce qui prouve ainsi que c’est bidule qui l’a fait.
    Le raisonnement hypothético déductif, vous le prenez à l’envers, comme tout ce que produisent les truthers, c’est à dire partir du détail pour valider / invalider une thèse générale.
    Ce type de raisonnement est sans intérêt, d’une part car il existera toujours des détails qui iront dans un sens ou dans l’autre, surtout si l’on est devant un scénario de type ’sous fausse bannière ». D’autre part cela fragilise totalement la thèse globale en la rendant dépendante des détails, car former une thèse à partir du détail, c’est aussi en accepter l’invalidation totale par le moindre détail.
    Au final on arrive à la situation actuelle, celle de millions, de milliards de mots produits autour de ce sujet, et finalement rien de bien concret au bout.

    Pour conclure, en suivant la ligne du raisonnement du plus général vers le particulier, je suis arrivé à la conclusion suivante :
    Il est inutile de corréler le WTC du Pentagone, ces deux évènements sont distincts.
    L’attentat contre le WTC est probablement un false flag, à but psychologique fort.
    Le Pentagone ne l’est pas, pas une psy ops, d’où la gène et le silence autour cet évènement.
    Je pense à une vraie attaque de missile de test (pas de doute sur la photo du trou) d’une puissance étrangère par le détournement d’un missile tiré lors des exercices du NORAD au même moment.
    La suite au WTC, sa mise à terre, probablement non prévue au départ, fut la seule solution trouvée pour ’masquer’ cette opération sous faux drapeau ratée, dans laquelle les US se sont fait doubler. Il a aussi fallut détourner un maximum l’attention du PTG.

    • Par galien (xxx.xxx.xxx.244) 30 juillet 2011 10:51

      Je rectifie pour le WTC, false flag ou laisser faire, les ’buts de guerre’ restant les mêmes.

    • Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 15:37

      joelimdonateur-d876a

      Vous savez bien qu’il ne s’agit pas de caricature ou vous n’avez pas parcouru l’article. J’ai mis un résumé à la fin pour les gens pressés. Si mon article est si long c’est que le mois d’août venant j’ai préféré tout publier avant d’un seul coup. Il suffit de ne pas tout lire d’un coup en fait…

      Allez, je vous fait un résumé du résumé : le dossier affirme que le cœur de la tour 1 est tombé en premier, invalidant du même coup la théorie officielle qu’il semble pourtant prôner. Mais apparemment ce n’est pas grave puisqu’on apprend par ailleurs que ce qui est « très argumenté » est propre au mythe et à la croyance. smiley
  • Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 11:27

    Scalpa

    Ca reste le déclencheur de la politique guerrière de l’ administration Bush, si l’armée n’a pu intervenir le jour j elle semblait prête et préparée pour la suite et la sans delai.

  • Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 11:29

    Scalpa

    On connaissait l’auteur le jour même sans qu’il eu besoin d’une enquete.

  • Par joletaxi (xxx.xxx.xxx.209) 30 juillet 2011 11:34

    du clapotis ,du clapotis…

    il n’y a jamais eu d’avions crashés dans les tours, juste un truc tourné à hollywood par les mêmes qui ont réalisé le « fake » du débarquement sur la lune.
    Pas étonnant que les caisses de l’oncle soient vides s’il a fallu grassement payer cette cohorte de comploteurs pour qu’ils se taisent.
    Dailleurs tous les passagers des vols vivent peinards en Grèce,hors impôts ce qui explique la crise monétaire.
    J’aime bien Avox,pas besoin d’acheter des bandes dessinées.
    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 11:42

      citoyenrené

      à Joletaxi

      « il n’y a jamais eu d’avions crashés dans les tours »

      qui prétend cela à part vous ?

      citez svp

    • Par Harfang (xxx.xxx.xxx.249) 30 juillet 2011 12:24

      Harfang

      Jo aime bien user des raccourcis simplistes et des amalgames abracadabrantesques qui sont d’ailleurs en partie dénoncés dans cet article.
      C’est tellement plus facile de signer un « chèque en blanc » aux autorités qui, c’est bien connu, ne racontent jamais de carabistouilles, que de se servir de ses neurones pour se faire sa propre opinion.

      Soyons clairs : certains éléments de ce complot (puisque c’est un complot, quel que que le parti pris qu’on puisse avoir) sont virtuellement inconnaissables, car s’il les preuves matérielles ont existé, elles n’existent plus aujourd’hui, ou sont dissimulées (un peu comme le cadavre d’un certain leader terroriste qui a été l’ennemi public n°1).

      Pour autant, le simple respect des victimes de ces événements aurait justifié une enquête précise, méticuleuse, et indépendante, dont tous les éléments seraient accessibles, ce qui n’a clairement pas été le cas (ne serait-ce que ces fichues simulations). On peut raisonnablement, et c’est mon cas, avoir des doutes. On peut éventuellement avoir des hypothèses, et j’en ai plusieurs, mais difficilement affirmer qu’aucune de ces hypothèses est la vérité absolue. Et ça vaut aussi pour la thèse officielle.

      Partant de là, l’exigence d’une réouverture de l’enquête, de façon indépendante, n’a rien de stupide. Mais il est évident que ça n’arrivera pas car la première enquête a été probablement orientée de façon intentionnelle. Je le redis : ça peut aussi bien être pour masquer l’incompétence des services chargés d’éviter ce genre d’évènements que pour cacher quelque chose de bien plus grave. Mais prétendre, sans argument solide, ou en balayant les arguments des sceptiques d’un revers de la main ou d’une pirouette humoristique ou ironique que la version officielle est vraie à 100% relève du dogmatisme le plus primaire et ne fait nullement honneur à ceux qui s’en réclament.

    • Par ZEN (xxx.xxx.xxx.103) 30 juillet 2011 12:59

      ZEN

      Pas mieux Harfang…
      Merci de l’avoir si clairement exprimé

    • Par boris (xxx.xxx.xxx.61) 30 juillet 2011 17:03

      boris

      Au de lire des bandes dessinées sur la plage, tu ferais mieux de finir ce foutu chateau de sable avant que la marée monte.

  • Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 11:44

    Scalpa

    Daniel Ellsberg celui qui fit tomber Nixon et arreta la guerre au Vietnam en révélant les dossiers secrets du Pentagone dénonce de nos jours encore les plans en cours. Si certains pensent que le Pentagone ne trame rien c’est assez surprenant en référence a ce qui avait été révélé.

  • Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 11:48

    Scalpa

    In god we trust and we hope in us you trust. Big brother is watching you, the show must go on.

  • Par joletaxi (xxx.xxx.xxx.209) 30 juillet 2011 12:13

    Je ne compte pas me lancer dans la polémique qui occupe régulièrement le site, avec des articles que j’avoue je ne lis pas.

    Simplement,en imaginant un complot, je n’en vois pas bien les buts, et surtout, je le trouve irréalisable.
    Si des maffieux, ou des agents peuvent « flinguer » un président, laminer 3.000 personnes est une entreprise d’une autre nature,qui ne trouve des convaincus que sur Avox.
    • Par Harfang (xxx.xxx.xxx.249) 30 juillet 2011 12:38

      Harfang

      Mais que ne ferait-on pas pour justifier au bas mot deux guerres extrêmement coûteuses en hommes et en matériel, la mise en place de lois d’exceptions qui ne seraient jamais passées sans cela, et j’en oublie…

      Je peux bien sur me tromper, je n’ai pas la prétention de détenir la Vérité. Mais on ne peux nier que pour des gens sans scrupules ayant de tels interêts, laisser faire un tel attentat, voire le soutenir (oseraient-ils aller jusqu’à l’organiser ? peut être, peut être pas) ne leur poserait pas forcément de cas de conscience. L’être humain a déjà prouvé qu’il était capable de bien pire.

      L’argument consistant à dire qu’il n’y a pas de mobile pour un inside job est battu en brèche. Maintenant, ça n’est parce qu’un mobile existe qu’il prouve le crime…

    • Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.109) 30 juillet 2011 12:46

      Buzz l'éclair

      Vous avez parfaitement raison !

      Il n’y a que les gogos prépubères néonazis norvégiens d’Avox pour croire à de telles conneries…

      LA PREUVE : http://www.youtube.com/watch?v=aEGGNbgwjAg

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 13:02

      citoyenrené

      « Simplement,en imaginant un complot, »

      l’histoire de ben laden et des 18 pirates aux cutters Vs la 1ere puissance militaire au monde (et de très loin) EST un complot, vous semblez le trouver réalisable

      Joletaxi, vous n’avez pas répondu à ma question sur votre poste précédent, qui prétend « qu’aucun avion ne s’est crashé dans les tours » à part vous ?

      citez, svp

      vous enchainez les illogismes et les erreurs, j’espère pour vous que c’est volontaire sinon il y a « des mouches sous l’abat jour » comme on ne dit plus

    • Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 14:08

      joelimdonateur-d876a

      Buts possibles : en premier lieu faire accepter 2 « guerres des matières premières » à l’opinion ; en second lieu détruire toutes preuves de malversations dans d’importantes affaires financières possiblement liées à l’administration Bush (très proche d’Enron par exemple) ; en troisième lieu détruire les éléments comptables du Pentagone alors qu’une somme faramineuse était devenue comptablement intraçable, avec probablement des gabégies sinon plus derrière. N’est-ce pas bizarre en effet que des terroristes saoudiens réussissent à détruire les éléments des plus grosses affaires financières des Etats-Unis et cela à deux endroits très différents ? Cela est-il forcément un hasard ? L’on sait que les scandales financiers peuvent réduire à néant le pouvoir d’un président. N’est-ce pas la seule chose que l’administration Bush ne contrôlait pas, les études judiciaro-financières indépendantes ?

    • Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 16:36

      joelimdonateur-d876a

      Autre bizzareté très sérieuse, à propos de ces terroristes saoudiens si doués pour détruire les bureaux d’enquêtes financières à 2 endroits différents en même temps (WTC7 et Pentagone) :

      Michael Springmann, ex-consul américain en Arabie Saoudite dans les années 90, « a fourni les visas d’entrée aux USA à la plupart des terroristes présumés qui furent par la suite accusés pour ces attentats. Il n’avait pourtant pas manqué d’alerter les autorités états-uniennes lorsqu’il était en poste, en s’étonnant à la fois du fait que l’on permette à de tels individus de pénétrer aux Etats-Unis pour s’y entraîner (!), et aussi du silence assourdissant des autorités fédérales en réponse à ses questionnements. Aujourd’hui Michael s’interroge toujours sur ces supposés terroristes et exige, comme des centaines de ses ex-collègues, une nouvelle enquête sur le 11-Septembre.

      C’est du factuel là, non ?
    • Par Gonzague (xxx.xxx.xxx.87) 30 juillet 2011 16:50

      Gonzague

      Et bien voilà ! C’est pas compliqué, vous voyez  !
      Je ne vois certes pas le rapport entre ce point ci et l’impossibilité de toucher le Pentagone et les WTC, je ne vois aucun lien entre les visas et la nanothermite invisible, mais il s’agit au moins d’un point à éclaircir.
      On vous répondra naturellement que bien des visas ont été fournis à bien des gens, pas qu’aux pilotes du 11 septembre, et que toutes les vérifications nécessaires n’ont pas été réalisées du fait, entre autres, que les Saoudiens sont historiquement des copains d’amitié des USA. Ceci ne vous conviendra pas. Et vous repartirez sur d’autres points, jusqu’à la fin des temps…

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 17:23

      citoyenrené

      Gonzague,

      à propos de la délivrance des visas à des personnes repérées comme ’dangereuses’, à l’absence de réponse du gvt aux questions de ses employés à ce sujet, votre réponse revient à dire en gros : c’est la faut à pas d’chance

      comme toute cette histoire, entre incompétence et malchance..

      comme le rappelait glorieusement le fils lagardère : « mieux vaut passer pour un incompétent que pour un malhonnête »

      les » visas terroristes » ?, la faute à pas de chance, …les exercices militaires de simulation d’attaques terroristes le même jour ? la faute à pas d’chance, les avions de chasse envoyés à perpet’ ? la faut à pas d chance, ect, ect

    • Par Mmarvinbear (xxx.xxx.xxx.24) 31 juillet 2011 03:35

      Mmarvinbear

      C’est fou comme en quelques mots, un pseudo-quidam révèle sa vraie nature de réopeniste acharné.

      La nouvelle mode, c’est d’accuser les détracteurs du mouvement de multiplier les comptes, sans en apporter évidemment la moindre preuve. Ce qui frise grandement la diffamation publique.
      Mais bon, avec tous les supports douteux qui orbitent autour du mouvement, rien n’est plus étonnant.
      Comment je le sais ?
      Tout simplement parce que notre Jojo use et abuse de la réthorique truffiste, qui consiste en un mélange de mauvaise foi, de questions qui ont des réponses depuis longtemps mais que le mouvement rejette car elles ne vont pas dans le sens souhaité.
      Quelques exemples ?
      « en second lieu détruire toutes preuves de malversations dans d’importantes affaires financières possiblement liées à l’administration Bush (très proche d’Enron par exemple) «   : Enron s’était terminée des mois auparavant. Et les procès tenus par la suite ont condamné les coupables. Cela n’a servi a rien car les américains sont loin d’être cons, ils font comme tout le monde, des copies pour parer à un incendie ou un truc du genre.
      Invoquer donc une telle « excuse » pour justifier un rôle actif du gouvernement US est un non-sens total quand on a vu les résultats.
      «  en troisième lieu détruire les éléments comptables du Pentagone alors qu’une somme faramineuse était devenue comptablement intraçable, avec probablement des gabégies sinon plus derrière. » : c’est la vieille histoire des milliards sois-disant évaporés dans quelques poches rapaces, alors que la lecture des textes et des résumés montrent qu’en réalité, l’argent était là, mais difficilement retraçable en raison de l’anarchie (!) bureaucratique qui a toujours caractérisé le ministère de la Défense. Tous les témoignages l’ont prouvé : l’argent n’a jamais disparu (enfin, pas plus que d’habitude…), c’est juste l’administratif qui merdait.
      C’est dit, redit et rabaché,mais comme cela ne sied pas aux truffes, ils essayent de resservir le même plat pour attirer le gogo.
      « Michael Springmann, ex-consul américain en Arabie Saoudite dans les années 90″ : est le type même de fausse déclaration.
      Ce gars a bossé au service des visas de 87 à 89, en aucun cas dans les années 90, et encore moins 2000 ! Il n’a jamais, lui-même, validé ou refusé les demandes de visa des terroristes du 11/9, au contraire de ce que Reopen s’acharne à répéter, espérant en faire une vérité (« a fourni les visas d’entrée aux USA à la plupart des terroristes présumés qui furent par la suite accusés pour ces attentats).
      Et ça, c’est du factuel !
  • Par François (xxx.xxx.xxx.178) 30 juillet 2011 12:36

    François

    « Oussama Ben Laden n’est pas responsable du 11 septembre… » « Un missile a été envoyé sur le Pentagone… » « Les tours jumelles ont été démolies à l’explosif… »

    Qui n’a pas un jour entendu ces théories du complot à propos du 11 septembre ? Avec la mort d’Oussama Ben Laden et le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 qui approche, les théories du complot sur ces évènements repartent de plus belle. Les partisans de ces thèses alternatives assaillent le net : les forums et les commentaires sous les articles sont envahis de messages arguant de prétendues « preuves scientifiques »…

    Or, il n’en est rien. Aucune des conclusions fournies par les enquêtes techniques (et nous ne parlerons ici que d’enquêtes techniques) n’a pu être remise en cause de manière sérieuse, rationnelle et scientifique.

    L’AFIS s’est entourée des plus grands experts français (professeurs d’université, responsables de centres de recherche, etc.), chacun dans leur domaine de compétence, pour proposer une vulgarisation des résultats scientifiques fournis après souvent de très longues enquêtes.

    Vérité et plausibilité (Jean Bricmont) p. 6

    Les théories conspirationnistes autour du 11 septembre (Phil Molé) p. 7

    Comment assure-t-on la sécurité des constructions ? (Denys Breysse) p. 17

    Les effets du feu (Pierre Carlotti), p. 26

    L’effondrement des Twin-Towers (entretien avec Matthys Levy) p. 33

    Vous avez dit démolition contrôlée ? (entretien avec Jean-Pierre Muzeau) p. 38

    L’effondrement de la tour 7 (Joël Kruppa et Bin Zhao) p. 42

    Affabulation autour des débris métalliques (entretien avec Michel Brillich) p. 50

    Pas d’avion sur le Pentagone ? (Jérôme Quirant) p. 54

    Quelques considérations aéronautiques… (entretiien avec Jean Belotti) p. 58

    La chimie à la rescousse (Emeric Steng) p. 62

    Quand la sismique se met en branle… (Jérôme Quirant) p. 71

    Des statistiques molestées en plein Web par les truthers (entretien avec Nicolas Gauvrit) p. 76

    « 9/11 Truth Movement » entre politique et science (Valery Rasplus) p. 81

    Comment fonctionnent les rumeurs (Gérald Bronner) p. 87

    Si j’étais la CIA attaquant les tours jumelles (Nicolas Gauvrit) p. 94

    • Par Harfang (xxx.xxx.xxx.249) 30 juillet 2011 12:45

      Harfang

      Et dans les années 40, Heisenberg, sans doute l’un des plus grands spécialistes en nucléaire de l’époque, a affirmé aux services scientifiques allemands qu’il était impossible de fabriquer une bombe atomique car il n’y avait pas assez de matière fissile sur Terre. Il y a longtemps eu polémique pour savoir si Heisenberg l’avait fait intentionnellement pour bloquer la recherche allemande dans ce domaine, mais finalement, il semblerait qu’il l’ait fait de bonne foi, sur la base de calculs erronés menés par ses assistants.

      Tout cela pour dire que :
      1/ un expert n’est pas à l’abri de l’erreur (ce qui est valable pour les deux camps)
      2/ une expertise menée sur la base données erronées ou falsifiées, peut être sujette à caution (même remarque)

    • Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.109) 30 juillet 2011 12:51

      Buzz l'éclair

      La science est avec l’AFIS, tout le monde le sait !

      Ce n’est pas un groupe extrémiste de bronzés sympathisants du jihad sanguinaire et barbare qui va nous l’apprendre !

      TOUS les scientifiques sont d’accord, le reste c’est de la merde, des lobotomisés scatophiles défoncés à la résine de sapin mormon !

      LA PREUVE : http://www.youtube.com/watch?v=aEGGNbgwjAg

    • Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 13:20

      citoyenrené

      à François,

      La thèse du gouvernement bush-cheney EST une théorie du complot..

      cet illogisme de votre part ruine la suite de votre commentaire

      « Aucune des conclusions fournies par les enquêtes techniques » vous parlez du NIST ? organe dudit gouvernement, qui, à propos des explosifs, faute d’avoir cherché … n’a pas trouvé ? quelle surprise  !

      une question de géométrie (qui n’a rien à voir) : le périmètre du secret défense est il proportionnel à l’espace démocratique ?

      c’est amusant de voir les pro vo s’accomoder du très large périmètre de la raison d’état dans cette affaire…alors que nous sommes tous de simples citoyens, ’vous’ acceptez sans mot dire cette restriction illégitime, qui empiète sur vos droits de citoyen ! quel zèle ! ça frôle le sacrifice du droit démocratique !

  • Par robin (xxx.xxx.xxx.21) 30 juillet 2011 13:06

    Merci à l’auteur pour cette très utile leçon d’épistémologie.

    Ne croyez vous pas qu’avec l’AFIS, le cercle zététique et quelques augustes laquais servils des vérités officielles on assiste dans des pays dits démocratiques à l’émergence d’un lyssenkoisme (du nom du savant lyssennko) c’est à dire de la fabrication d’une pseduo science officielle qui paré sous les atours de la vraie science est destinée à appuyer un agenda politique bien particulier et pour servir d’arme de propagande et de terrorisme intellectuel ?

     

    • Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 14:17

      joelimdonateur-d876a

      Si bien sûr. J’appelle ça une structure papiste mais ça revient au même. Les scientifiques sérieux participant au dossier ne sont bien sûr pas concernés (et d’ailleurs disent des choses contraires à la VO comme on a pu le voir).

      Je ne vois par contre aucun agenda particulier, juste une tentative désespérée d’imposer une « voix officielle » avec une rhétorique de très bas niveau, ce qui ne peut évidemment que choquer les personnes normalement intelligentes. C’est leur dilemme. Ils ne peuvent pas argumenter sinon ils perdent pied sur les incohérences des détails du dossier. Ils mettent donc toute leur volonté dans la méthode Coué. Le pire c’est qu’ils ne sont pas nombreux. Les scientifiques qu’ils croient de leur côté ne s’intéressent en général pas particulièrement au dossier.
      SI agenda il y a, c’est celui d’essayer de fermer le livre épais du 11 septembre pour l’anniversaire des 10 ans. Mais c’est une tentative désespérée.
    • Par Pyrathome (xxx.xxx.xxx.185) 30 juillet 2011 14:34

      Pyrathomedonateur-d876a

      Bah…ne vous inquiétez pas trop, les US sont quasi ruinés, dans le chaos qui va s’ensuivre, il va y avoir un tsunami de révélations incroyables dont celle du 11 septembre ( entre autres….) les gens qui savent vont se mettre à parler et apporter des preuves et des éléments indiscutables, un déluge de vérités va tomber sur le peuple en pétard, je vois déjà la tête de ceux qui sont aujourd’hui dans le mensonge le plus grossier…..sûr que ça va courir dans tous les sens, ils auront beau se planquer, on les retrouvera pour qu’ils répondent devant leurs juges dans un Nuremberg 2.0 retentissant….et il ne s’agira pas que du 11 septembre seul….mais aussi de tout le reste !!

    • Par Razzara (xxx.xxx.xxx.7) 30 juillet 2011 17:17

      Razzara

      Souhaitons-le Pyrathome, souhaitons-le ….

      Razzara

    • Par Gonzague (xxx.xxx.xxx.87) 30 juillet 2011 17:17

      Gonzague

      « Bah…ne vous inquiétez pas trop, les US sont quasi ruinés, dans le chaos qui va s’ensuivre, il va y avoir un tsunami de révélations incroyables dont celle du 11 septembre ( entre autres….) »

      Quelle bande de crétins ces américains. Soudoyer des milliers de personnes pour qu’ils gardent un secret si lourd, celui du grrrrrrrrand complot, freiner durablement leur économie, déclencher deux guerres qui leur coûtent une fortune, dépenses dont ils ne se relèveront pas, et se retrouver ruiné 10 ans après.
      Il n’y a pas à dire, les américains, c’est vraiment des abrutis.

    • Par Razzara (xxx.xxx.xxx.7) 30 juillet 2011 17:21

      Razzara

      Bof Gonzague, il semble surtout que l’abruti ce soit vous … Mais gardez donc la tête bien enfoncée au fond de votre fondement, après tout c’est votre affaire. Si vous préférez vous complaire dans le dénis de certaines réalités géopolitiques pourtant évidentes, grand bien vous fasse !

      Enfin ce que j’en dis hein.

      Razzara

  • Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 13:08

    Scalpa

    Les experts qui soutiennent la VO ont torts tout simplement par que les tours ont ete construites par ces memes expert qui garantissaient qu’un tel evenement ne pourrait jamais ce produire et par la meme ils se foutent deux fois du monde.

  • Par Gonzague (xxx.xxx.xxx.87) 30 juillet 2011 13:51

    Gonzague

    « Et puis il y a les incrédules de la version officielle. Les sceptiques. Ceux qui se font conspuer tous les jours par les plus virulents debunkers qui ne les nomment guère plus que « conspirationnistes » ou « trouffeurs »"

    Si vous en connaissez, des sceptiques, je vous prierais de me fournir une liste de noms/pseudonymes. Je n’en ai jamais rencontré.

    • Par Harfang (xxx.xxx.xxx.249) 30 juillet 2011 13:56

      Harfang

      Bin il y a moi, déjà…

    • Par Gonzague (xxx.xxx.xxx.87) 30 juillet 2011 14:00

      Gonzague

      Et de quoi doutez-vous exactement ?

        • Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 30 juillet 2011 15:03

          Gonzague : « Si vous en connaissez, des sceptiques, je vous prierais de me fournir une liste de noms/pseudonymes. Je n’en ai jamais rencontré. »

          J’ai surtout vu des « truthers » prétendant ne faire que poser des questions, mais lorsque on creuse un peu dans leurs discours, on s’aperçoit qu’ils ont énoncé leur verdict depuis belle lurette : « c’est un complot ». L’un des plus notoires ayant adopté cette démarche hypocrite est Jean-Marie Bigard. Un certain Thierry Meyssan nous avait également gratifié d’une litanie de questions suspicieuses, histoire de promouvoir son livre au titre accrocheur et affirmatif : « Aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone ».

        •  votes : 15

          Par Francky la Hache (xxx.xxx.xxx.183) 30 juillet 2011 15:05

          Francky la Hache

          Je doute aussi, et je suis un fier représentant de ReOpen911.

          ReOpen911 est un lieu d’information privilégié, où se rencontrent des gens que je trouve parfaitement ouvert d’esprit et soucieux de vivre dans un état de droit. Participer au forum est enrichissant. À l’opposé, une petite ballade sur ras+ blog ou HWfr donne vite la nausée tant les pratiques sont anti-démocratiques ; bon courage à ceux qui veulent tenter.

          À défaut d’avoir un mouvement clair des gouvernements étrangers pour dénoncer le manque d’enquête sérieuse de la part des US, les citoyens sont en devoir de faire pression pour en obtenir une nouvelle. Voilà tout ce qui est nécessaire pour avoir le sentiment de vivre en démocratie.

          Le doute est clair, les mensonges de Bush sont avérés, il est donc indispensable qu’une nouvelle enquête ait lieu. Ce donc est plus scientifique que tous les papelard de Quirant sur le 11/9.

          @ François/Quirant : votre obstination à vous opposer à une nouvelle enquête vous rend coupable, de même votre obstination à ne vous concentrer que sur l’aspect « calcul de structure » n’est pas sérieux. Votre attitude n’est pas scientifique, vous devriez avoir honte.
          (ps : les seuls accents dans les messages de françois sont é et ô à Jérôme Quirant ; narcissique en plus !!! On t’a reconnu depuis le début avec ton pseudo tout frais de la semaine, minus :-> )

        •  votes : -17

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 17:00

          François

          AtMOH a monté ReOpen

          Un expert ? On en est fier smiley

          http://www.dailymotion.com/video/xg…

        •  votes : -17

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 17:01

          François

          La méthode de ReOpen ? Occuper le Net :

          Près de huit ans après, l’effondrement des Twin Towers continue de déchaîner les passions sur Internet. En France, les partisans des thèses « alternatives » se sont structurés autour d’une association, ReOpen 911. Nous avons contacté son fondateur, de son vrai nom Alix Dreux-Boucard, militant chez Jeudi noir et qui se présente comme un « artiste-journaliste-citoyen ».

          Mais les internautes le connaissent sous le pseudonyme AtMOH. Et depuis 2006, il est le nouveau fer de lance des conspirationnistes. Son association, ReOpen911, rassemble plus de 120 membres. Objectif : militer pour l’ouverture d’une enquête internationale et indépendante des Etats-Unis sur les attentats du 11 septembre, mais surtout informer les internautes, en « palliant la déficience » des médias traditionnels.

          Le site Internet attire, selon AtMOH, reçoit près de 5 000 visiteurs uniques par jour.

          Et ne les appelez pas « conspirationnistes », mais « ReOpenistes ». Ils ont ainsi développé une novlangue, où les théories du complot deviennent par exemple des « théories alternatives » à la « VO », c’est à dire à la version officielle que constitue le rapport de la commission nationale sur les attaques terroristes contre les Etats Unis.

          « Il y a aussi un vrai blocage de la part des journalistes »

          Autre point commun : une même frustration vis-à-vis des medias traditionnels. AtMOH déplore :

          « Ils ne font presque jamais appel à nous, on ne rentre pas dans leur logique, car nous ne sommes pas de soi-disant experts, mais des citoyens. Il y a aussi un vrai blocage de la part des journalistes parce que nos thèses sont dérangeantes. »

          Alors pour se faire entendre, les ReOpenistes ont développé des techniques de communications efficaces. Premier principe : occuper le terrain, avec les forums comme champ de bataille. Les sites d’information et les medias citoyens comme Indymedia ou Agoravox regorgent de débats acharnés.

          Et la méthode est souvent la même. Plutôt que d’affirmer leur point de vue, les ReOpenistes posent une série de questions, souvent les mêmes : pourquoi n’a-t-on pas retrouvé de débris après le crash sur le Pentagone ? Pourquoi n’a-t-on jamais entendu parler de la tour numéro 7 ?

          « Poster des infos dans des forums ne traitant pas du sujet »

          Autre terrain de diffusion : Facebook. Reopen 911 dispose de deux groupes qui rassemblent 1 500 membres chacun. Et qu’y trouve-t-on ? Des photos et des videos du 11 septembre. Dans une des sections du forum, on trouve même des « leçons de communication ». Exemple : comment diffuser les thèses alternatives en dehors du cercle d’initiés ? Un membre conseille :

          « Il faut aller poster des infos dans des forums ne traitant pas du sujet et où le public n’est pas sensibilisé. »

          Résultat : sur un grand nombre de forums sans aucun rapport, on trouve des « topics » sur le 11 septembre. Même Doctissimo, ou Aufeminin.com hébergent des fils de discussions où pro et anti-conspirationnistes s’affrontent. Selon AtMOH, « ce sont des initiatives personnelles de membres ou de sympathisants, pas une action structurée de l’association ».

          Reste qu’Internet présente un avantage incomparable :

          « C’est une manière d’être actif sans sortir dans la rue. L’activité associative classique c’est assez austère et ça mobilise beaucoup moins… »

          http://www.rue89.com/desintox-11-se…

        •  votes : 8

          Par Feste (xxx.xxx.xxx.24) 30 juillet 2011 17:42

          Feste

          La methode de francois polluer toute discussion en esperant epuiser les lecteurs

          quant au dossier rue89, merci de le mettre, car c’est grace à lui que j’ai franchi le pas de la VO vers les theses alternatives. Et je ne suis pas le seul à ce que j’ai pu lire

          le gars qui cornaquait les pauvre eleves journalistes est d’ailleurs un pote à Quirant

          Merci donc à ce dossier qui a probablement plus aidé à remplir les rangs des sceptiques qu’autre chose, tellement il semblait une farce. Encore bravo francois pour ta pub

        •  votes : 7

          Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 30 juillet 2011 18:08

          citoyenrené

          François,

          je ne vous connaissais pas, mais en lisant vos commentaires au fur et à mesure, je me dis que vous allez vous rendre malade à force d’autant de mauvaise foi

          j’ai eu la curiosité de voir le lien à propos d’un débat auquel participait Atmoh en oct 2008 sur france 24..
          le lien que vous mettez est totalement bidon, un pauvre montage tronqué, c’est une honte, une totale déformation

          le débat dure 14 mn, au moins auriez vous pu mettre l’intégralité

          ah mais, ça vous desservirait totalement

          plus bas votre citation de l’intox de rue89, là encore totalement bidon..

          vous êtes un serial bidonneur en fait

          vous devez êtes vraiment aux abois pour en arriver là…

        •  votes : -12

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 18:38

          François

          Salut Feste

          Alors on injurie plus aujourd\\\’hui ?

          Pourquoi les branquignoles de ReOpen ne viennent plus confronter leurs arguments chez HFR ? smileyParce que vous vous êtes fait bannir pour vos insultes et votre physique des structures de maternelle smiley

          Revenez sur HFR que l\\\’on rigole. Sur votre forum vous censurez à tout berzingue (chez ReOpen on ne censure pas, on modère smiley )

        •  votes : -11

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 19:17

          François

          Et Quirant n’est pas Meyssan smiley

          http://www.youtube.com/watch?v=Iubi…

        •  votes : 7

          Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.82) 30 juillet 2011 19:19

          Buzz l'éclair

          @ François Quirant,

          Et vous voulez encore qu’on vous prenne au sérieux ? smiley

        •  votes : 4

          Par hervé06 (xxx.xxx.xxx.91) 1er août 2011 18:57

          @ « François »

          Les « balances » finissent toujours très mal !

          Je ne connais pas AtMOH… dont tu viens de dévoiler l’identité quand lui même ne tenait pas à le faire, et ce, déjà à l’époque de la merde de France24 dont tu as posté + haut le lien ;

          et je ne suis pas membre de Reopen911pour autant, même je trouve considérable tout le travail de compilation qu’il ont pu accomplir sur un sujet d’évidence très « protégé » dès la commission initiale des faits (ce dont on a pu se rendre compte en partie grâce à eux)…

          Tu es bien la merde que tu semblais être depuis le début de ce présent débat : bloqué, et très con… (à propos, monsieur je sais tout, c’est pas « patacouffin », mais « patin coufin »…. Vérifie donc tes sources avant de venir dénigrer le travail des autres)

          Et va au diable, sale petite balance !

        •  votes : -4

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 1er août 2011 19:40

          François

          hervé06_Alias240-185

          Mais mon petit tout public sur Internet, je ne balance rien smiley

          http://www.google.fr/#sclient=psy&a…

          Et n\\\’oublie pas le mot de joelim : Il est significatif de constater une fois de plus que ce sont les défenseurs de la VO qui sont agressifs. smiley

        •  votes : -4

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 1er août 2011 20:15

          François

          hervé06_Alias240-185

          Mais mon petit tout est public sur Internet, je ne balance rien :

          http://www.google.fr/#sclient=psy&a…

          Il faut demander à tous ces sites Internet de virer le nom.

          Et n oublie pas le mot de joelim : Il est significatif de constater une fois de plus que ce sont les défenseurs de la VO qui sont agressifs. smiley

          PS : Tu écris que tu n es pas membre de Reopen911 pour autant. Tu l as un peu exprimé publiquement (pour qui fréquente ReOpen) :

          Merci d’avoir pris le temps de traduire ce long interview… Il ne se substitue sans doute pas au livre, mais en donne j’imagine un bon apercu.

          Je ne l’ai pas encore lu, ni même acheté : le prix est quand même conséquent, et mon armoire regorge d’autres « Demi-Lune » non encore achevés pour certains car un peu rébarbatifs et très denses – je pense à La Guerre contre la Vérité… – J »ai par contre intégralement lu celui de Cockburn sur Rumsfeld, « Caligula au Pentagone » : édifiant sur la lubricité du personnage, et comment il parvint notamment à imposer son aspartame et son tamiflu en biaisant… C’est dans ce livre que j’ai découvert le COG, notamment les cessions d’entrainement suivies régulièrement par Cheyney et Rumsfeld sous les gouvernements Clinton, tout ceci en cachette de ce dernier qui pensait le COG suspendu…

          Je comprends les commentaires de certains passés ici avant moi, qui jugent les propos prononcés un peu « intello » et pas assez dans l’accusation directe, mais je trouve au contraire cet entretien très complémentaire à celui d’un Griffin, ou d’un Tarpley, par l’approche calme et toute empreinte de l’expérience d’un homme de 82 ans : le ton est assez consensuel pour l’époque et le lieu de l’entretien (en 2007, Bush n’était pas encore parti…), les questions de l’interviewer quant au « complot » sous-jacent qu’il subodore dans certains propos de PDS, et pour lequel il lui demande de préciser s’il possède des preuves de ses « suggestions », ou bien s’il extrapole, ce à quoi opine PDS, sont très respectueusement posées, sans agressivité ni surenchère. L’équipe de Reopen n’aurait pas traduit ce long entretien, je ne l’aurais jamais écouté. Donc, encore merci à vous !

          juin 27th, 2011 at 19:50

          http://www.reopen911.info/News/2011…

        •  votes : 3

          Par hervé06 (xxx.xxx.xxx.91) 2 août 2011 13:06

          OK pour les liens où apparait l’identité d’AtMOH, tel Rue89 : je l’ignorais…. Ca ne te dédouane toutefois pas de la responsabilité prise par toi de le citer ici, où il ne participe pas… et ca illustre bien la profonde merditude qui t’ habite…

          Quant à citer mon post sur le site des News de Reopen, que j’ai effectivement bien écrit, je te précise que quiconque le souhaite peut le faire, et n’a pas besoin d’être membre de leur association pour cela…C’est mon cas.

          D’ailleurs, puisque tu as été extraire mon post de leur site (de quel temps disposes-tu donc devant toi pour le consacrer à quelque chose de si futile, et faux en plus dans ce que tu en conclus… ? il ne m’étonnerait pas que tu sois payé pour agir ainsi, et sans doute plus qu’à la pige…), l’as-tu donc écouté cet entretien avec Peter Dale Scott ? Avec son age et son pedigree, le ranges-tu lui aussi dans la catégorie des complotistes reopenistes ?
          Tu ferais mieux d’intervenir sur un article pareil, ô combien de qualité (je parle de la teneur de l’interview) que d’aller vider ta haine et ta rancoeur sur cet essai personnel de Joelim où ta verve haineuse coule à flots dans le seul but de provoquer et énerver le quidam lecteur, voire avec de la chance comme tu as eu avec moi (comme avec d’autres plus tôt), le faire ainsi réagir, ce qui pour toi bien entendu vient apporter de l’eau à ton moulin pourri….

          Et tu pourras ainsi avoir le dernier mot, je m’en tape… Ton plaisir est tout autant fugace et éphémère qu’une branlette, et n’apporte pas plus qu’elle à l’humanité…. Ciao !

      •  votes : 14

        Par Pyrathome (xxx.xxx.xxx.185) 30 juillet 2011 14:03

        Pyrathomedonateur-d876a

        Le casus belli dit « sous faux papillons » est aussi vieux que les guerres et n’est pas l’exclusivité américaine !

        Pour info, WIKIPEDIA en regorge…bonne lecture :

         » L’incident de Mukden en 1931, planifié par les Japonais qui accusèrent les Chinois d’avoir perpétré l’attentat, donnant ainsi le prétexte à l’invasion immédiate du sud de la Mandchourie par l’armée impériale japonaise.
        L’incident de Gleiwitz en 1939, monté de toutes pièces par les Allemands pour servir de prétexte à l’invasion de la Pologne par l’Allemagne.
        En septembre 1942, trois détachements du Long Range Desert Group, commandés par le colonel Stirling, avaient investi Tobrouk dans le but d’enlever Erwin Rommel, le commandant du Deutsches Afrika Korps[2]. L’opération échoua du fait que, la veille, un membre du détachement sous uniforme ennemi chargé de l’enlèvement, un israélite d’origine allemande, avait été reconnu par un officier de l’Afrika Korps. Arrêté et interrogé, il avait livré suffisamment d’informations pour que l’opération tourne au fiasco pour les Britanniques. Bien qu’ils aient combattu sous uniforme allemand, les captifs furent traités en prisonniers de guerre[3].
        Le 13 octobre 1944, des rangers de l’OSS du général Donovan s’étaient emparés des postes fortifiés contrôlant le couloir d’Aix-la-Chapelle en combattant sous l’uniforme allemand[4]. C’est, selon Otto Skorzeny, ce qui donna l’idée à Hitler de l’opération Greif.
        L’une des plus célèbres opérations false flag, baptisée Greif (Griffon), partie de l’offensive Rundstedt du 16 décembre 1944, dite bataille des Ardennes, était dirigée par le colonel SS Otto Skorzeny. Montées sur Jeeps, huit équipes de quatre hommes chacune s’étaient infiltrées loin derrière les lignes américaines et avaient semé le désordre, et parfois la panique, par leurs fausses indications et informations. Pour avoir commandé cette opération commando, Otto Skorzeny fut poursuivi, ainsi que ses hommes, pour crime de guerre et subit un procès à Dachau (il fut acquitté, les ordres donnés ayant été de quitter l’uniforme américain avant d’engager tout combat)[3].
        Lors de l’opération Susannah en 1954 (connue aussi sous le nom d’affaire Lavon), un réseau israélien constitué de 13 juifs égyptiens commit une série d’attentats à la bombe incendiaire contre des édifices britanniques et américains au Caire et à Alexandrie. L’objectif était que ces actes de terrorisme soient attribués aux nationalistes égyptiens afin d’empêcher tout rapprochement entre l’Égypte nassérienne et les puissances anglo-saxonnes.
        L’opération Northwoods en 1962, qui consistait notamment en l’organisation d’une série d’attentats contre les États-Unis par l’état-major interarmées américain lui-même, de manière à en imputer la responsabilité au régime cubain. Le but était de justifier aux yeux de l’opinion américaine une intervention des forces armées américaines contre Cuba et d’obtenir l’appui diplomatique, voire militaire, des nations occidentales. L’opération Northwoods, révélée par des documents officiels déclassifiés en 1997, ne fut jamais mise en œuvre car le président J.F. Kennedy s’y opposa.
        Les Protocoles des Sages de Sion, censé être un plan de conquête des juifs est un faux document fabriqué par la police secrète du Tsar Nicolas II et dont la rédaction fut prêtée à des juifs. Il fut repris par des antisémites européens à des fins de propagande, et encore aujourd’hui, des éléments de ce document sont utilisés pour justifier l’existence d’un complot juif qu’il faut combattre.
        Autres cas [modifier]
        Le 18 juillet 64, Néron accusé par certains d’avoir déclenché le grand incendie de Rome accuse lui-même les chrétiens, alors considérés comme de dangereux illuminés sectaires, d’en être les coupables. Cette opération mènera à la persécution des chrétiens sous l’Empire romain.
        L’incendie du Reichstag en 1933 par un communiste isolé Marinus Van der Lubbe, fut longtemps sujet à controverse, car prétexte immédiat à l’écrasement du Parti communiste d’Allemagne par les nazis tout fraîchement au pouvoir. En marge de la version officielle, on suspecte donc autant un complot des nazis, lesquels pourraient avoir eux-mêmes contribué à l’incendie. L’hypothèse est d’autant plus probable, qu’arrivé à Berlin depuis plusieurs jours, Van der Lubbe a essayé plusieurs fois d’incendier des bureaux de poste et commissariats sans y parvenir, alors que le Reichstag a été ravagé par les flammes.
        Le prétendu groupe sioniste « Mouvement d’action et défense Masada  », qui a pratiqué un attentat à la bombe contre une librairie parisienne de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) en octobre 1972, et deux autres attentats à Cannes et à Nice en 1988 était en réalité un groupe néo-nazi, dont les membres ont été arrêtés en 1989, qui cherchaient à attiser la haine en France entre juifs et musulmans de France en utilisant ces attentats false flag[5].
        Selon plusieurs transfuges du FSB (successeur du KGB) dont Alexandre Litvinenko, la série d’attentats dans la région de Moscou qui, pendant deux semaines en 1999, détruisit plusieurs immeubles d’habitation faisant près de 300 morts, serait une opération false flag qui aurait été organisée par les services secrets russes (soupçons augmentés par l’interception d’un attentat par la police locale de Riazan, tentative d’attentat revendiquée ensuite comme exercice par le FSB). Opération false flag ou non, cette vague d’attentats attribués aux Tchétchènes traumatisa la population russe et servit de prétexte au déclenchement de la seconde guerre de Tchétchénie.
        L’Attentat du 8 mai 2002 à Karachi commis par des islamistes, et initialement attribué à Al Qaida, s’est révélé être initié et organisé par l’ISI, les services secrets pakistanais[6].
        Les 6 et 7 septembre 1955, Grecs, Arméniens et Juifs de Turquie subissent deux interminables nuits de cristal : au total 5 317 édifices appartenant aux communautés juive, arménienne et grecque dont 4 214 commerces, 1 004 maisons, 73 églises, une synagogue, deux monastères et 26 écoles sont mis à sac et incendiés. L’élément déclencheur : un attentat contre le domicile d’Atatürk à Thessalonique imputé par le régime d’Ankara aux communistes turcs. De l’aveu même du général de corps d’armée Fatih Güllapoglu, c’est le « département de guerre spéciale » (Özel Harp Dairesi, antenne de la CIA) qui plannifia cet attentat impliquant par ailleurs deux attachés du consulat turc arrêtés en flagrant délit par la police grecque. ».

      •  votes : 17

        Par robin (xxx.xxx.xxx.21) 30 juillet 2011 14:07

        La plus incroyable et formidable réussite de la propagande de la version officielle des attentats du 11 septembre a été de faire passer pour des zozos irrationnels les gens qui doutent c’est à dire qui utilisent précisémment le comportement de base d’une réflexion scientifique….chapeau les collabos !

        •  votes : 9

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 15:03

          joelimdonateur-d876a

          C’est là où ils se plantent. Ils n’arriveront jamais à faire passer le doute pour de la croyance. Ce sont deux choses totalement différentes. Et pourtant ils essayent (citation : « Les mythes du complot, par exemple, remplissent très bien tous ces critères nécessaires au succès de la croyance parce qu’ils sont fondés sur un effet de dévoilement, sont souvent très argumentés et qu’ils frappent les esprits », voir l’article). Suggérer que l’argumentation est le propre de la croyance, c’est comme… prendre un jeu d’enfant et essayer d’insérer les cylindres dans les trous carrés.

      •  votes : 7

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 14:12

        Scalpa

        Les experts garantissent des constructions qui sont étudiées pour résister au pire des scénarios et quand le pire arrive (WTC, Fukushima) ils nous expliquent que finalement c’est possible, ahah les experts quel bande de farceurs.

      •  votes : 7

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 14:16

        Scalpa

        Quand un expert différent des autres a dit que la terre etait ronde tous les autres lui sont tombe dessus et depuis la terre est ronde.

      •  votes : 3

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 14:32

        Scalpa

        Dans n’importe quel domaine le scepticisme n’est pas de bon ton et les autorités en place ont toujours la tendance a le marginaliser allez savoir pourquoi.

      •  votes : 5

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 14:40

        Scalpa

        Ce qui est drôle, c’est la tiédeur des Français alors qu ’au USA les américains eux même sont a l’ origine de la polémique et la ca devient pathetique ou révélateur d ’un asservissement sans bornes.

        •  votes : 13

          Par Francky la Hache (xxx.xxx.xxx.183) 30 juillet 2011 15:14

          Francky la Hache

          Ce n’est pas la faute aux français (un peu quand même), mais surtout la faute aux patrons de presse/merdias/TV qui sont sous la botte du nain et Cie.
          Aucun journaliste* n’a le droit d’essayer de d’organiser un débat ou d’interviewer un anti-VO, ou même un sceptique. (* une rare exception avec G Durand, peu convaincante).
          Preuve : à France 24 ; deux mecs virés pour avoir interviewer un américain sceptique qui organisait un vote d’initiative populaire à New York pour réouvrir l’enquête. Le fait du Prince !

          Pour les dix ans du 11/9, verrons nous dans les médias les points facheux qui légitiment une nouvelle enquête ? Perdu !
          En France la presse est plus muselée que dans beaucoup de pays, quelle honte !!!
          Passons l’Élysée au Karcher et exigeons une presse plus libre !

      •  vote : -1

        Par Axel de Saint Mauxe (xxx.xxx.xxx.4) 30 juillet 2011 15:16

        Axel de Saint Mauxe

        « ≠ »

        Vous faites comment ?
      •  votes : 4

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 15:32

        Scalpa

        « Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement. » Albert Einstein
        Il y a aussi ceux qui marchent sur la VO

         

      •  votes : -5

        Par galien (xxx.xxx.xxx.244) 30 juillet 2011 15:44

        D’un côté comme de l’autre, du thrutter au conformiste, vous vous gourez dans les grandes largeurs sur le 911.

        •  votes : 7

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 16:20

          joelimdonateur-d876a

          Ce serait intéressant que vous argumentiez (sinon je ne vois pas l’intérêt de votre post à part l’auto-admiration). D’autant que vous avez probablement raison, sauf que le truther dont vous parlez est probablement nettement plus sceptique que vous le pensez. Et oui, à force de se tromper sur certains points (forcément, quand on cherche), on finit le plus souvent par rechercher la vérité objective (autant que possible), plutôt que se conforter dans les écrits des autres (ce que font les défenseurs de la VO). Il fût une époque où c’était peut-être l’inverse. Mais maintenant c’est comme ça, je pense que c’est très visible.

          Moi-même m’intéresse à des scénarios très « lights », tels que par exemple : les terroristes saoudiens ont existé et sont montés dans les avions pour les crasher sur leurs objectifs. Mais il est possible que le vol 77 ait été électroniquement dirigé à un emplacement précis du Pentagone (comme par hasard là où les comptes étaient analysés par une entité relativement indépendante, appartenant à la Navy). C’était bien à l’intérieur du Pentagone donc difficile à atteindre, sauf avec la trajectoire que l’on a constatée. D’autre part, le feu qui a pris entre 15 et 16h au WTC7 peut fort bien être criminel et à visée de destruction de preuves (nombreux documents comptables en cours d’examen dans des affaires très sérieuses). Donc vous voyez, nul besoin de démolition contrôlée, quoique la discussion soit légitime à ce sujet puisqu’on attend toujours une version officielle cohérente et qui publie les détails de ses modèles.
        •  votes : 4

          Par galien (xxx.xxx.xxx.244) 30 juillet 2011 16:42

          Le contexte géopolitique pré 911 devrait vous mettre sur la voie.

          Pourquoi pensez vous que c’est un avion sur le ptg et non un missile, pourquoi les batteries anti aériennes ne se sont pas mises en fonction au ptg ?
          Quid de la photo du trou dans le troisième mur d’enceinte ?
          L’intérêt d’un attentat sur le ptg ?
          Que fait le NORAD lors d’un exercice, des ronds dans l’eau ?

          Qui a les moyens de contrôler un aéronef par satellite en 2001 ?

          Répondre à ces questions toutes bêtes c’est déjà y voir plus clair, une fois de plus il faut relativement dissocier les deux évènements pour combler l’incohérence de leur corrélation.

      •  votes : 0

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 15:59

        Scalpa

        « Errare humanum est, perseverare diabolicum »
        l’ erreur est humaine et l’ humain est une erreur.

      •  votes : 14

        Par Francky la Hache (xxx.xxx.xxx.183) 30 juillet 2011 16:17

        Francky la Hache

        Voici un avant goût de ce que les américains eux-mêmes sont capables de dénoncer.
        http://www.youtube.com/watch?v=Rg3t…

        1500+ ingénieurs et architectes doutent et le font savoir. (ceux qui doutent en silence doivent être 100 fois plus nombreux, hélas ; mon affirmation est gratuite, j’en conviens, mais déjà les 1500 sont bien là).

        Il y a une demande importante de part le monde qui réclame une enquête internationale indépendante. Il faudra que cette demande soit écoutée, il y va de la crédibilité (le peu qui reste) des gouvernements. Une perte totale de crédibilité des gouvernements est hélas à prévoir comme le souligne Bruno Fay dans son livre (eau tiède) Complocracy.

        Contrairement à ce que dit francois/Quirant/moorea, ce n’est pas à ReOpen de faire une enquête de son côté et la publier dans une revue à comité de lecture. ReOpen informe et s’associe à une demande internationale pour une enquête indépendante.
        En tant que scientifique, je me borne, ici, à dire que l’enquête officielle est une farce grotesque, inique ; que les propos de Quirant sont orientés, subjectifs…

      •  votes : -8

        Par anarcococo (xxx.xxx.xxx.172) 30 juillet 2011 16:30

        Dans 10 ans (en 2021), le futur site reopenOslo2011 demandera encore une réouverture des enquêtes sur les attentats de Norvège en 2011…

        Combien de nouveaux massacres d’ici là ?

      •  votes : 11

        Par Feste (xxx.xxx.xxx.24) 30 juillet 2011 17:22

        Feste

        Eh oui on retrouve l’habituel Francois de hfr/ras+, qu’on espere ne pas etre un pseudo de plus de quirant, tant cela serait… serait… je ne sais trop quoi

        Pret à flooder et troller pour soutenir la version officielle bushiste, avec le pote gonzague qui s’essaie à l’humour et vient preter main forte et s’echappe des qu’on lui repond sur les faits

        Les votes parlent d’eux memes, surtout sachant la methodologie d’un francois à multi pseudo.

        •  votes : -15

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 19:15

          François

          Comme il écrit dans ce remarquable article \\\’11-Septembre : l’imposture des théories alternatives\\\’ http://www.agoravox.fr/tribune-libr… , faut-il alors organiser des débats avec les affabulateurs de ReOpen qui promeuvent ces théories alternatives ?

          C’est clair que non étant donné que leurs théories fumeuses ne reposent sur aucun fondement scientifique, ils n’usent que de rhétorique. Or, les débats scientifiques se font dans les revues scientifiques, pas dans les médias.

          Si les camelots de ReOpen réclament à cor et à cri ces débats ‘publics’ c’est qu’ils ont bien compris qu’ils ont tout à gagner dans des joutes qui ne seraient que verbales, forcément sans aucune base scientifique puisqu’ils n’en ont pas les compétences.

          Nous sommes donc bien, 10 ans après les faits, toujours en attente d’un article scientifique digne de ce nom qui remettra en cause les conclusions validées par la communauté. Vu le consensus actuel, ce sera même une vraie révolution dans le domaine du calcul de structures et le prix Nobel ne sera alors pas loin pour son auteur !

          ReOpen y travaille mais pour le moment hors de ses revues de référence Nexus et Les Grands Mystères de l’Histoire ils n’ont pas encore passé le cap d’une revue scientifique de bas étage.

           

        •  votes : 8

          Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.82) 30 juillet 2011 21:11

          Buzz l'éclair

          @ François Quirant,

          Toujours dans le raccourci… ReOpen911.info est un site francophone d’information sur les attentats du 11-Septembre et une association demandant la réouverture d’une enquête. Dans cette optique, l’association demande un débat publique pour confronter des experts, mais ReOpen911 dans son entier ne se pose pas en expert. Les correspondants de guerre dans les médias sont-ils des militaires ? Les journalistes sportifs sont-ils des joueurs professionnels ? Non, bien sûr. Néanmoins ils ont une connaissance du sujet qui leur permet d’appliquer légitimement leur regard critique.

          Néanmoins, si des personnes qualifiées, membres ou simples sympathisants de l’association, ou des experts étrangers que nous pourrions vous amener, demandent à débattre face à vous ou aux scientifiques de votre choix, y répondrez-vous ? Oui ou Non ?

          Par ailleurs, n’oubliez pas de répondre à mes précédentes questions….

        •  votes : 8

          Par Feste (xxx.xxx.xxx.162) 31 juillet 2011 00:46

          Feste

          Ah tiens Francois a du se faire taper sur les doigts par quirant, il arrive à ecrire reopen maintenant et pas raies aux pennes par ex, selon le bon gout des debunkers

          pas productif hein ?

        •  votes : -12

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 31 juillet 2011 00:49

          François

          Nan, relis tous mes commentaires j\\\’écris toujours ReOpen smiley

        •  votes : 9

          Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.109) 31 juillet 2011 02:48

          Buzz l'éclair

          @ François Quirant,

          Et vous évitez toujours de répondre à mes questions et de vos propos diffamants…

          Vous vous prétendez infaillible, alors répondez donc :

          Dites-moi juste, toutes ces personnes sont-elles des scientifiques et des professionnels reconnus, ou font-ils juste partie d’une illusion collective : http://www.youtube.com/watch?v=aEGGNbgwjAg

          ReOpen911 est une association apolitique, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer le contraire ?

          Pouvez-vous nous dire à quel titre cette personne fait-elle partie de l’équipe de ReOpen911 ?

          Néanmoins, si des personnes qualifiées, membres ou simples sympathisants de l’association, ou des experts étrangers que nous pourrions vous amener, demandent à débattre face à vous ou aux scientifiques de votre choix, y répondrez-vous ? Oui ou Non ?

          Allez-vous continuer d’esquiver les questions simples que je vous pose et en même temps vos propres propos ?

        •  votes : 5

          Par 240-185 (xxx.xxx.xxx.233) 1er août 2011 10:41

          240-185

          J’ai cru d’abord que c’était QUIRANT qui avait aussi le pseudo FRANÇOIS car QUIRANT a plusieurs pseudos sur AGORAVOX mais Jérôme m’a dit lui même que le pseudo FRANÇOIS est son ami VALERY RASPLUS.

        •  votes : 4

          Par 240-185 (xxx.xxx.xxx.233) 1er août 2011 10:45

          240-185

          D’ailleurs j’ai reçu un message privé de RASPLUS qui me traite de balance et de conspirationniste alors que j’ai toujours été d’accord avec QUIRANT sauf quand il a commencé a raconter des mensonges sur les attentats.

          Mais je peux vous annoncer que QUIRANT sortira bientot un nouveau livre ou SURPRISE (je le trahis exprès) il n’est plus d’accord avec la version officielle. Faut bien qu’il gagne sa vie même s’il avait promis de donner les bénefs a l’UNICEF et qu’il l’a pas fait.

        •  votes : -5

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 1er août 2011 11:17

          François

          Ouah super hé c\\\’est quoi son adresse mail ? héhé ? smiley

        •  votes : -6

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 1er août 2011 11:21

          François

          Sans d ec tu connais vraiment Quirant ?

          Je lui ai posé la question ce soir :

          Tu connais le Mickey matricule 240-185 d Agoravox ?

          Ah, oui. M en parle pas je suis dans tous mes états !

          Sans d ec ?

          Pas plus tard que ce matin, mais je n osais rien dire

          Ben pourquoi ?

          Ben tu sais, quand on marche dans d la merde

          Je me disais aussi l odeur

        •  votes : -5

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 1er août 2011 12:42

          François

          Même à ReOpen ils en ont marre des conneries de Mikey 240-185

          http://forum.reopen911.info/p245900…

          Et c\\\’est Charmord qui l\\\’écrit smiley

      •  votes : 8

        Par aberlainnard (xxx.xxx.xxx.115) 30 juillet 2011 18:23

         

        Pourquoi s’étriper sur des arguments techniques ou soi-disant scientifiques, faisant appel à de multiples disciplines que peu d’entre nous maîtrisons totalement, lorsque le simple bon sens commun suffit à émettre de sérieux doutes sur la version dite « officielle » des événements de cette singulière journée.

        Pour considérer comme vrai le 11 septembre version Administration américaine, il faudrait admettre que la totalité des faits peu probables pris individuellement se soient produits simultanément en une seule journée et en deux ou trois lieux géographiques précis.

         

        Est-il concevable qu’une Nation aussi puissante que les États-Unis concentre ses forces aériennes au Nord-Est du pays, laissant le reste de son territoire quasiment sans moyen d’intervention ce jour précis du 11 sept. La coïncidence est troublante.

        Est-il raisonnable de penser que des pilotes non chevronnés et peu familiarisés avec les types d’appareils utilisés réussissent à vue et « à la main » à faire descendre un avion de ligne depuis une altitude de quelques milliers de mètres volant à 700 ou 800 km/h, à repérer un bâtiment au sol et à l’y précipiter avec un succès de 100% et une telle précision.

        En particulier, la trajectoire d’approche, en boucle descendante, de l’avion du Pentagone et sa course finale en rase-mottes au-dessus d’une pelouse restée intacte pour finir au rez-de-chaussée du bâtiment d’État est tellement unique et si inouïe qu’elle est en soit improbable au sens propre du mot. À moins que l’inexpérience du pilote ait participé à ce hasard si singulier ! ! !

        Il faut garder à l’esprit que la manœuvrabilité et la visibilité vers le sol quand on est assis aux commandes d’un avion de ligne n’a rien à voir avec celles d’un avion de combat.

        Quelle chance aussi de retrouver un passeport en parfait état dans les rues de New York provenant d’un pilote terroriste qui s’est crashé au milieu d’une gerbe de kérosène enflammé !

        Vu le gîte pris par le bloc d’une dizaines d’étages au début de l’effondrement du WTC2 le bon sens (soutenu par la physique élémentaire) impose qu’une partie de sa masse n’était plus en appui sur la partie inférieure de la tour. Le mouvement de basculement ne pouvait que soulager verticalement la structure, direction de la plus grande résistance de ce genre d’ouvrage. Pourquoi imaginer que ce qu’il restait de ce bloc ait pu écraser la centaine d’étages inférieurs, non concernés ou peu concernés par la chaleur des incendies, à la manière d’un marteau pilon, alors qu’on le voit se volatiliser en une gerbe de débris ? (cette gerbe de débris ne pouvait provenir des étages inférieurs, puisqu’on vous le dit, la version officielle exclue l’hypothèse d’explosions !) .

        Le même scénario invraisemblable se reproduit pour le WTC2 le même jour !

        Quant au WT7 ! Voir plus haut, l’argument 2/ du commentaire de moorea34 (30 juillet 13:11)

        « Il y a eu un effondrement interne qui a rendu cette façade instable. Cet effondrement interne est attesté par la chute du penthouse Est dans un premier temps (des vitrages éclatent en dessous prouvant que l’effondrement des planchers s’est produit sur toute la hauteur de la tour) »

        Voilà qui me semble être un cours clair de la procédure à suivre pour réussir une démolition contrôlée parfaite et propre ! La V.O. au secours des « négationnistes » ?  ! !  !

         

        La chaleur intense des incendies a affaibli la structure des tours jusqu’à les faire s’effondrer sur elles-mêmes dit la version « officielle ».

        Ah oui ? Mais alors, comment quelques rares survivants pris au piège dans les étages supérieurs (deux ou trois) ont pu se frayer un chemin vers les étages inférieurs sans brûlures à travers le prétendu brasier infernal de la zone touchée.

        Pourquoi certaines vidéos montrent des survivants accrochés, à mains nues, aux cadres de fenêtres contiguës à la zone éventrée supposée être le siège d’incendies capables d’élever la températures de ces poteaux extérieurs à plusieurs centaines de degrés C, au point d’en amoindrir la résistance jusqu’à provoquer leur effondrement généralisé et uniforme sur eux-mêmes ?

        Moi qui ne peux poser la main et l’y maintenir sur une voiture stationnée en plein soleil, je ne comprends pas.

         

        On pourrait continuer longtemps encore sur d’autres points tout aussi troubles.

        Tout ça fait beaucoup de hasard et d’incohérences réunis en un seul jour !

        Et pourtant, il faut avaler toutes ces couleuvres d’un coup pour croire à la véracité de la version dite « officielle » de l’Administration américaine.

        Une personne normale qui conserve encore un peu de bon sens après avoir confronté les faits aux beaux discours de l’Administration américaine, relayés aveuglément par les médias de masse, ne peut que douter de cette foutue V.O. qui s’invalide par elle-même.

         

        Pour le reste, …  ?

         

         

         

         

        •  votes : 10

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 19:24

          joelimdonateur-d876a

          En particulier, la trajectoire d’approche, en boucle descendante, de l’avion du Pentagone et sa course finale en rase-mottes au-dessus d’une pelouse restée intacte pour finir au rez-de-chaussée du bâtiment d’État est tellement unique et si inouïe qu’elle est en soit improbable au sens propre du mot. À moins que l’inexpérience du pilote ait participé à ce hasard si singulier ! ! !

          Les debunkers disent qu’il s’est entraîné au simulateur. Je l’imagine bien dire à son instructeur : « je ferais bien des centaines d’expériences d’écraser mon bœing sur une cible au sol… ça ne vous dérange pas ? je viens pour apprendre à piloter mais j’ai envie de m’amuser…« … Nul doute que l’instructeur s’en serait rappelé. Le simulateur professionnel étant à but pédagogique, l’instructeur jette bien un œil de temps en temps pour voir ce qui s’y passe… Il doit y avoir des logs… Quant aux simulateurs pour PC, aucune raison qu’il puisse préparer à maîtriser des trajectoires extrêmes.
          Il faut garder à l’esprit que la manœuvrabilité et la visibilité vers le sol quand on est assis aux commandes d’un avion de ligne n’a rien à voir avec celles d’un avion de combat.
          Intéressant, en plus c’est simulable. Le taux de descente final est donné dans le numéro de l’AFIS, sur le graphique un peu plus de 100 mètres pour les dernières 5 secondes. 4500 pieds/minute soit environ 23 m/s sur les 20 dernières secondes. Cela dit la vitesse a dû le faire piquer un peu du nez. Mais peut-être pas suffisamment ? A mon avis on peut déjà vérifier sur un simulateur de vol pour PC, s’il modélise précisément les cockpits de chaque type de boeing. Mais j’imagine que ça a déjà été fait et que ça n’a rien donné ?
        •  votes : 0

          Par Le tocard (xxx.xxx.xxx.50) 30 juillet 2011 21:49

          On ne peut pas aussi exclure la possibilité que les pirates se soient entrainésen simulateur chez certaines puissances etrangères possèdant cette technologie.

          Ainsi dans un référencement d élements de Michael Ruppert il y avait :

          année 2000 (estim.). – le FBI refuse de révéler la date d’une note interne révélant qu’un pays du Moyen-Orient a tenté d’acheter un simulateur de vol. [Source : Los Angeles Times, Le 30 mai 2002]

          Après ca ne peut rien vouloir dire non plus, c était juste une hypothèse a ne pas exclure pour expliquer comment les dits pirates auraient été mieux formés que leur séjour aux usa laissait penser

        •  votes : -10

          Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 30 juillet 2011 22:48

          Aberlainard : « Pourquoi s’étriper sur des arguments techniques ou soi-disant scientifiques, faisant appel à de multiples disciplines que peu d’entre nous maîtrisons totalement, lorsque le simple bon sens commun suffit à émettre de sérieux doutes sur la version dite « officielle » des événements de cette singulière journée. »

          Je rigole quand je découvre certains de tes arguments techniques, notamment le tout dernier de ton message.

          Aberlainard : « Est-il concevable qu’une Nation aussi puissante que les États-Unis concentre ses forces aériennes au Nord-Est du pays, laissant le reste de son territoire quasiment sans moyen d’intervention ce jour précis du 11 sept. La coïncidence est troublante. »

          Voir http://www.youtube.com/watch?v=MLPk…

          Aberlainard  : « Est-il raisonnable de penser que des pilotes non chevronnés et peu familiarisés avec les types d’appareils utilisés réussissent à vue et « à la main » à faire descendre un avion de ligne depuis une altitude de quelques milliers de mètres volant à 700 ou 800 km/h, »

          L’avion a tourné en boucle sur un rayon de 10 km et à un grand maximum de 500 km dans ce virage. C’est ce que les conspirationnistes appellent un « exploit »…

          Aberlainard :« à repérer un bâtiment au sol »

          Ce bâtiment a été repéré visuellement depuis une altitude de 7000 pieds. Il est d’autant plus facilement repérable que qu’il est imposant et situé juste à côté de l’aéroport civil Ronald Reagan lui-même équipé de balises de guidage, et que les navigateurs existaient déjà à cette époque (avec les simulateurs de vol, on pouvait déjà apprendre à utiliser plusieurs modèles de navigateurs confortablement installé dans son fauteuil).

          Aberlainard :« et à l’y précipiter avec un succès de 100% et une telle précision ».

          Le bâtiment du Pentagone a une taille imposante. Où se trouve la précision hormis sa hauteur relativement faible de 24 m ? L’approche sur une piste d’atterrissage demande davantage de précision, mais à vitesse plus faible, certes.

          Aberlainard : « En particulier, la trajectoire d’approche, en boucle descendante, de l’avion du Pentagone et sa course finale en rase-mottes au-dessus d’une pelouse restée intacte pour finir au rez-de-chaussée du bâtiment d’État est tellement unique et si inouïe qu’elle est en soit improbable au sens propre du mot. »

          La pelouse était intacte pour la simple raison que la trajectoire de l’avion était en pente descendante et qu’il a atteint quasiment le niveau du sol à proximité du mur. Il est évident que le kamikaze a répété maintes sa manœuvre sur un ou des logiciels de simulation afin de maximiser ses chances de réussite.

          Aberlainard : « Il faut garder à l’esprit que la manœuvrabilité et la visibilité vers le sol quand on est assis aux commandes d’un avion de ligne n’a rien à voir avec celles d’un avion de combat. »

          Un virage en boucle de rayon 10 km et à 500 km/h n’est pas la trajectoire typique d’un avion de chasse. C’est faisable avec n’importe quel avion de ligne.

          Aberlainard : « Quelle chance aussi de retrouver un passeport en parfait état dans les rues de New York provenant d’un pilote terroriste qui s’est crashé au milieu d’une gerbe de kérosène enflammé ! »

          Quelle chance aussi de retrouver des passeports quasi-intacts suite au crash du vol 7908 en Iran le 15 juillet 2009 : http://www.youtube.com/watch?v=ZGyp…

          Aberlainard : « Vu le gîte pris par le bloc d’une dizaines d’étages au début de l’effondrement du WTC2 le bon sens (soutenu par la physique élémentaire) impose qu’une partie de sa masse n’était plus en appui sur la partie inférieure de la tour. Le mouvement de basculement ne pouvait que soulager verticalement la structure, direction de la plus grande résistance de ce genre d’ouvrage. »

          Voir http://www.youtube.com/watch?v=Kb6e…

          Aberlainard : « Ah oui ? Mais alors, comment quelques rares survivants pris au piège dans les étages supérieurs (deux ou trois) ont pu se frayer un chemin vers les étages inférieurs sans brûlures à travers le prétendu brasier infernal de la zone touchée.

          Pourquoi certaines vidéos montrent des survivants accrochés, à mains nues, aux cadres de fenêtres contiguës à la zone éventrée supposée être le siège d’incendies capables d’élever la températures de ces poteaux extérieurs à plusieurs centaines de degrés C, au point d’en amoindrir la résistance jusqu’à provoquer leur effondrement généralisé et uniforme sur eux-mêmes ? »

          Ton argument est d’une rare bêtise, et pourtant vous êtes nombreux parmi les conspirationnistes à le colporter. Ca dénote le peu d’esprit critique que vous exercez lorsqu’il s’agit d’arguments allant dans le sens de la théorie du complot.

          Un gamin de 10 ans est capable de comprendre que dans tout incendie de grande ampleur, il y a des endroits dévorés par les flammes et d’autres où les occupants peuvent se réfugier voire trouver un passage pour évacuer. Ce que confirment d’ailleurs les cartographies thermiques publiées par le NIST.

          Aberlainard : « On pourrait continuer longtemps encore sur d’autres points tout aussi troubles. »

          Dis plutôt que tu t’es longuement abreuvé de sites conspirationnistes dont tu as repris certains poncifs ici-même, sans prendre de recul.

        •  votes : 6

          Par aberlainnard (xxx.xxx.xxx.115) 31 juillet 2011 21:38

           

          Pour Andromede95

           

          Ce que je veux dire :

          Pris isolément, on peut accepter un ou à la rigueur deux faits qui paraissent incohérents ou qui relèvent du hasard. Mais admettre qu’ils aient pu tous se produire concurremment entre 8 heures et 18 heures, le jour même d’un événement lui-même exceptionnel, ça fait simplement trop.

          Prenons votre exemple du passeport et du lien que vous fournissez : entre retrouver le passeport de 2 personnes parmi les 168 victimes qui étaient à bord du Vol 7908 de la Caspian Airlines (fait suffisamment exceptionnel pour qu’on les montre à la télévision) et la probabilité de trouver, dans la couche de poussière qui couvrait les rues de New York, LE passeport DU pilote terroriste qui s’est crashé CE jour du 11 septembre sur l’une des tours, il y a comme une toute petite différence, au niveau de la probabilité, non ? !

           

          Vous écrivez au sujet du Pentagone :

          « La pelouse était intacte pour la simple raison que la trajectoire de l’avion était en pente descendante« 

          Vous avez raison ! On voit très nettement un Boeing finissant sa trajectoire en pente descendante sur ces rares vidéos « officielles » rendues publiques par les autorités américaines !

          http://www.cbsnews.com/video/watch/?id=1622299n

          http://www.metacafe.com/watch/132227/new_shocking_pentagon_9_11_movie_part_ 1_exclusive/

          Sauf qu’il faut chausser des lunettes Pro-VO très particulières pour voir cela !

           

          Concernant mes remarques sur la manœuvrabilité et la visibilité vers le sol quand on est assis dans le cockpit d’un avion de ligne, c’est juste l’impression que j’ai retenue d’un passage sur simu BOEING en différentes configurations et conditions de vols programmées par un instructeur de la maison du même nom. Rien à voir avec le 11 septembre. C’était aux États-Unis en 2002 à une époque où, comme vous je ne doutais pas de la V.O., simplement parce que je ne m’étais pas encore posé la question.

          Quand en 2007, un ami proche, pas du tout genre « conspirationniste paranoïaque excité » mais plutôt bon père de famille d’un niveau technique et scientifique respectable avec la tête bien sur les épaules, a attiré mon attention sur l’incohérence des propos officiels, ce fut un choc. Et je refusais, dans un premier temps, la possibilité que la thèse officielle fût mise en doute.

          Alors, bien sûr que j’ai consulté les sites qui doutent de la V.O. et aussi ceux qui la soutiennent envers et contre tous ; tout comme vous apparemment ! Où diable voulez-vous que je m’informe sur un tel sujet quand les médias de masse, en France tout particulièrement, ne font que relayer la « bonne parole » officielle, et que les journalistes sont incapables (ou ne prennent pas le temps) de faire leurs propres investigations ?

          J’ai donc longtemps traîné sur les sites des « debunkers » pensant pouvoir me rassurer et lui apporter la contradiction. En vain. Pire ; j’y ai vu des explications proches de ce que je qualifierais de contorsions intellectuelles plus ou moins délirantes (pas toutes bien sûr, mais assurément beaucoup trop) et souvent doublées de mauvaise foi. On en trouve aussi sur certains sites « conspirationnistes » d’ailleurs ! C’est justement là où il faut faire preuve de discernement en se bornant à analyser les faits sans tomber dans des théories encore plus fumeuses que la V.O. !

          J’ai mis longtemps avant d’admettre que je m’étais trompé, et c’est dur ! Mais honnêtement, il y a vraiment trop d’incohérences dans cette V.O.

          Elle ne tient pas debout.

           

        •  votes : 5

          Par aberlainnard (xxx.xxx.xxx.115) 31 juillet 2011 21:52

          Pour joelim
          Merci pour votre article et votre position équilibrée. Je vous rejoins tout à fait.
        •  votes : -6

          Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 31 juillet 2011 23:30

          Aberlainnard : « Prenons votre exemple du passeport et du lien que vous fournissez : entre retrouver le passeport de 2 personnes parmi les 168 victimes qui étaient à bord du Vol 7908 de la Caspian Airlines (fait suffisamment exceptionnel pour qu’on les montre à la télévision) et la probabilité de trouver, dans la couche de poussière qui couvrait les rues de New York, LE passeport DU pilote terroriste qui s’est crashé CE jour du 11 septembre sur l’une des tours, il y a comme une toute petite différence, au niveau de la probabilité, non ? »

          Quelle couche de poussière ? Le fameux passeport a été retrouvé avant le premier effondrement. http://www.9-11commission.gov/staff…

          Aberlainnard : « Vous avez raison ! On voit très nettement un Boeing finissant sa trajectoire en pente descendante sur ces rares vidéos « officielles » rendues publiques par les autorités américaines ! Sauf qu’il faut chausser des lunettes Pro-VO très particulières pour voir cela ! »

          Il me semble que personne n’a affirmé qu’on pouvait voir une trajectoire en pente descendante de l’avion sur ces deux vidéos ; vu leur piètre qualité, leur faible cadence d’enregistrement, et l’éloignement de l’engin :
          http://www.youtube.com/watch?v=j-RU…
          http://www.youtube.com/watch?v=LAZE…
          (lire également les descriptions des ces vidéos)

          Ce sont les données de la boîte noire qui ont parlé :
          http://www.youtube.com/watch?v=4_sb…

          Et je remets le lien sur The FBI is hiding 84 videos of the Pentagon ?

        •  votes : -6

          Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 1er août 2011 00:12

          Aberlainnard : « Prenons votre exemple du passeport et du lien que vous fournissez : entre retrouver le passeport de 2 personnes parmi les 168 victimes qui étaient à bord du Vol 7908 de la Caspian Airlines (fait suffisamment exceptionnel pour qu’on les montre à la télévision) et la probabilité de trouver, dans la couche de poussière qui couvrait les rues de New York, LE passeport DU pilote terroriste qui s’est crashé CE jour du 11 septembre sur l’une des tours, il y a comme une toute petite différence, au niveau de la probabilité, non ? »

          Comme je le disais précédemment, d’après le rapport de la Commission 911, le passeport deSatam Al-Suqam (et non celui de Mohamed Atta comme le disent d’autres « truthers »), a été retrouvé avant le 1er effondrement des Tours Jumelles. Vous êtes nombreux parmi les « truthers » à relayer la bourde selon laquelle ce passeport aurait été retrouvé dans les décombres de Ground Zero, Jean-Marie Bigard en tête de liste : http://www.dailymotion.com/video/x9ritg_bigard-ne-fait-que-colporter-les-poncifs_conspirationnistes

          Cela montre que vous êtes des « truthers » qui ne cherchent que ce qu’ils sont envie de trouver. Votre culture du doute est sélective. Dès lors que vous consultez un site ou une vidéo conspirationniste, le doute n’existe plus, vous n’essayez même pas de recouper avec d’autres sources. Cela ne fait pas crédible pour des gens qui prétendent chercher la vérité.

        •  votes : 8

          Par Pyrathome (xxx.xxx.xxx.185) 30 juillet 2011 19:26

          Pyrathomedonateur-d876a

          Là où il n’y a pas de doute, c’est ton trollage habituel……

        •  votes : 10

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 19:31

          joelimdonateur-d876a

          Pourquoi ? SI mensonge il y a il est utile de le dénoncer, tout simplement parce que rien de durable ne peut être construit sur des mensonges. Et internet est un libre lieu d’expression où on a le droit d’exprimer ses doutes. Vous aussi vous avez ce droit mais je trouve votre argumentation insuffisante : ce n’est pas parce qu’il y aura d’autres complots qu’il ne faut pas résoudre (produire une version cohérente pour) celui-là.

          D’autant plus que les complots non-résolus font un appel d’air à de nouveaux complots. Puisque le premier a réussi ! Ce n’est donc pas une histoire de punir Bush ou Cheney mais quelque chose de beaucoup plus fondamental et qui est fortement liée à la notion de démocratie et de vivre-ensemble.
        •  votes : 4

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 21:25

          joelimdonateur-d876a

          Le doute est à la base de la démocratie et du vivre ensemble ?

          Non. L’élucidation des mensonges.
        •  votes : 9

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 21:41

          joelimdonateur-d876a

          Vous avez-vu le nombre de « mensonges » qui ont été créés par les truffiers depuis 2001 ?
          Ce serait long à compter.

          Euh… En fait, ils sont revenus dessus. Et les debunkers en ont créé pléthore aussi. Mais eux s’y accrochent. Tandis que les incrédules ont compris qu’ils ne se satisferont pas d’une vérité falsifiée, même la leur…
          La grande différence est que les VOïstes suivent une seule voix qui n’est pas la leur (Com. d’enquête gouvernementale et NIST dirigé par le gouvernement), tandis que les incrédules forgent leur propre avis. Ça arrive à ces derniers de se tromper (dossier complexe, rétention d’information de la part de la VO) mais ils mettent-à-jour leurs estimations. C’est ça la supériorité du doute sur la croyance. smiley

          Sur l’affaire d’Oslo les mensonges aussi commencent à s’empiler.
          Alors si vous créez plus de mensonges que vous n’en élucidez, le bilan est assez merdique.
          Oslo n’a rien à voir. Je n’y voit aucun mensonge. Et sur le 11/9 les sceptiques élucident plus de mensonges qu’ils n’en créent (lisez les news de Reopen911). Mais évidemment c’est une question de point de vue. Lisez mon article en détail et dites-moi où je crée un mensonge. Et sinon essayez de comptabiliser le nombre de mensonges que j’élucide, si vous voulez. smiley
        •  votes : 3

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 23:25

          joelimdonateur-d876a

          Stupide remarque : le doute est une croyance

          J’abonde. smiley
        •  votes : 6

          Par Feste (xxx.xxx.xxx.162) 31 juillet 2011 00:49

          Feste

          Mais bon faut avancer, lacher ses marottes et ses TOCs, des complots y en aura d’autres,

          mais pourquoi faudrait il s’arreter d’en parler ? Pour avancer ? C’est çà ? Bizarre comme auto aveuglement

          Sinon je note que vous pensez que c’etait bien un complotCe qui est deja bien, alors complot islamiste ou complot interieur ?

        •  votes : 3

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 31 juillet 2011 18:14

          joelimdonateur-d876a

          Le doute est à la base de la démocratie et du vivre ensemble ?

          Quant au doute, il est ce qui permet d’éviter que les croyances (et leur inévitable conséquence, le totalitarisme) ne dirigent la société humaine.
      •  votes : 6

        Par Marco (xxx.xxx.xxx.95) 30 juillet 2011 20:06

        Merci beaucoup Joelim, j’ai eu beaucoup plaisir à vous lire entièrement. Je partage la plupart de vos critiques et analyses. Il faut continuer à se poser les « bonnes » questions, réfléchir par soi-même, et surtout obtenir cette nouvelle enquête internationnale indépendante (ça va être dur !) qui permettra alors d’en savoir plus sur ces évènements du 11.9.

        •  votes : 7

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 21:30

          joelimdonateur-d876a

          Merci de votre compliment et surtout de m’avoir lu entièrement (je sais que c’est long, il aurait pu y avoir 2 ou 3 articles). Pour l’enquête amha elle ne peut être internationale, c’est aux States de voir ça c’est leur problème. En attendant on a le droit de se marrer devant cette nouvelle religion du 11 septembre qui consiste à dire que le scénario officiel est vrai à 100 %. Et aussi de l’embrayage parfait des médias sur cette question. Enfin quand je dis question… non-question plutôt. smiley

      •  votes : 2

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 20:07

        Scalpa

        La VF ressemble a la VO, la maison blanche est sauve ils ont eu du bol, ca aurait pu etre pire. God bless americaahahah.

      •  votes : 2

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 20:18

        Scalpa

        Faites attention si vous allez aux states prenez un parachute, si un incendie se déclare dans un gratte ciel vous savez ce qu’il vous reste a faire. Un homme averti en vaut deux.

      •  votes : 2

        Par Lorelei (xxx.xxx.xxx.53) 30 juillet 2011 20:23

        Lorelei

        je crois que partout sur la terre les citoyens se méfient de l’infos venu de leurs états et ils ont raisons bien au délà de ceux qu’ils peuvent s’imaginer

      •  votes : 2

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 20:32

        Scalpa

        Bush vous l’ a dit Obama aussi , il faut se mefier des types qui vivent dans les grottes, soit ils ecrivent des livres mystiques (kabbale) soit ils fomentent des attaques contre les empires, dans les deux cas c’est des illuminés et il faut les eliminer.

      •  votes : 6

        Par Le tocard (xxx.xxx.xxx.50) 30 juillet 2011 20:47

        Quand on y pense c est une étrange coincidence que le vol 77 se soit exactement crashé sur la partie du Pentagone contenant les bureaux de la Direction du Renseignement Militaire ( DIA) et de la NAvy parmi lequel figurait les brueaux du renseignement de la navy ( ONI) ( la carte de destruction coincide exactement a ces emplacement ) .PArce que faut quand meme rappelé que 2 des principaux élements démontrant la connaissance préalable des attentats par l administration us sont le fameux projet Able Danger piloté par le DIA, et les fameuses lettres pré 11 septembre du contrroversé lieutenant de l ONI Delmart Vreeland.

      •  votes : 6

        Par Le tocard (xxx.xxx.xxx.50) 30 juillet 2011 20:53

        Et si l on considère la veine d etre en plein excercice Global Guardian (reporté en plus de quelque jours) on se dit que les commanditaires des dits pirates étaient bien infiltrés et/ou avaient de bons informateurs .A moins que toute ceci fasse juste partie de la longue liste de coincidence de ce dossier, comme les grands evènements de l histoire peuvent parfois en etre remplis

      •  votes : 4

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 20:57

        Scalpa

        Si la VO est bâtie comme les tours faudra pas s’etonner qu’un jour elle rejoigne ground zero.

      •  votes : 5

        Par robin (xxx.xxx.xxx.28) 30 juillet 2011 21:16

        Les pro-Vo sont tous les mêmes ;, gros bras , insultes bas du front et grosses listes de CV impressionnants (vrai ou faux d’ailleurs ?) mais dès qu’on parle d’organiser des débats, là il n’y a plus personne, ca fait dans son froc comme des lâches en invoquant une dérobade qui ne convaincra que les collabos à leur solde, que les arguments des anti-VO ne valent pas mieux que le créationisme alors que les bases même des paramètres des simulations qui sont censées valider leurs élucubrations pseudo scientifiques ne sont pas publiables.

      •  votes : 5

        Par Sat is Fay (xxx.xxx.xxx.47) 30 juillet 2011 21:17

        Souvenez vous de ces complexes militaires taillés dans la montagne qui étaient censés accueillir des avions, des chars, avec plusieurs étages, et y en a plusieurs disait Rumsfeld, ce fumier qui schlingue comme il respire !!! et bah que dalle il avait !! il faut toujours croire les officiels !!! mouahaha

      •  votes : 4

        Par Scalpa (xxx.xxx.xxx.135) 30 juillet 2011 21:29

        Scalpa

        Ils auraient pu quand meme faire signer des aveux a Ben avant de l’envoyer dans les fonds marins, c’est pas la place qui manque a Guantanamo ou peut etre que les GI avaient oublié leur stylo dans l ’ helico ?

      •  votes : -12

        Par Clouz0 (xxx.xxx.xxx.47) 30 juillet 2011 21:43

        Clouz0

        Désolé, smiley

        Ne comptez pas sur une réaction de ma part.

        Je suis en vacances depuis ce matin et je n’ai plus aucun compte à rendre à mon officier traitant du Mossad pendant 3 semaines. (et celui de la CIA est lui aussi en vacances).
        Donc rien ne m’oblige à vous expliquer la VO aujourd’hui.
        .
        Youpi !
        •  votes : 7

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 21:50

          joelimdonateur-d876a

          Je vous avoue que je comptais un peu sur les congés payés d’été du Gladio/CIA pour passer mon article. smiley

        •  votes : 6

          Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.109) 30 juillet 2011 22:41

          Buzz l'éclair

          Depuis quand êtes-vous capable d’expliciter quoi que ce soit ?

        •  votes : -13

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 22:43

          François

          HoaxBuster : Renaud, la rubrique Rumeurs du Vrai Papier Journal est en partie consacrée à la rumeur lancée par le Réseau Voltaire et L’Asile Utopique, peux-tu nous expliquer ce qui t’a poussé à la réfuter si rapidement ?

          La rumeur du 11 septembre n’est pas apparue, à l’origine, sous la signature du Réseau Voltaire. Il s’agissait d’une infographie du site L’Asile Utopique et d’un article de Technikart. Ces documents étaient signés Raphaël Meyssan. Tous deux étaient présentés sur un mode ironique, le premier s’intitulant « Pentagone : le jeu des 7 erreurs », le second « Comme un avion sans ailes ». L’argumentation, provocante à souhait mais particulièrement inconsistante, pouvait être immédiatement réfutée par un rapide surf sur le web et la consultation d’un ingénieur en aéronautique. Je m’y suis employé pour Le Vrai Papier Journal, sans imaginer les suites que connaîtrait l’affaire avec la parution du livre de Thierry Meyssan, père de Raphaël. Mais puisqu’aussi bien l’argumentation soutenant la rumeur est là, il n’est pas inutile de rappeler en quoi elle est irrecevable. Examinons les principales affirmations de Raphaël Meyssan.

          « Expliquez pourquoi le Boeing 757-200, pesant près de 100 tonnes et s’écrasant à une vitesse minimum de 400 km/h, n’a abîmé que la façade du Pentagone » [1].

          Les photos aériennes montrent clairement que le Pentagone a été endommagé au-delà de son « premier anneau » (façade). Par ailleurs, dès le 23 septembre, le Washington Post expliquait de façon crédible comment la structure renforcée du Pentagone a résisté au choc [2].

          « Expliquez comment un Boeing de 13,6 m de haut, 47,32 m de long, 38 m d’envergure et un habitacle de 3,5 m a pu s’écraser au rez-de-chaussée de ce bâtiment ».

          La trajectoire de l’avion ne défie aucune loi de la physique et donc de l’aéronautique, aucun obstacle n’étant susceptible de la rendre impossible. L’avion a sectionné au moins un poteau lors de son approche [3].

          « L’avion n’ayant pénétré que le premier anneau du bâtiment et s’étant écrasé au rez-de-chaussée, trouvez sur cette image les débris du Boeing ».

          Si les photos présentées par Raphaël Meyssan ne présentent aucun débris, ceux-ci apparaissent sur d’autres clichés [4]. Par ailleurs, la plus grosse partie des débris a pu être recouverte par l’effondrement du béton. D’autres morceaux de l’appareil ont été projetés à des centaines de mètres, hors du champ des photos présentées.

          « Expliquez pourquoi le ministère de la Défense a jugé utile de recouvrir de cailloux et de sable la pelouse, pourtant intacte après l’attentat ».

          Tout simplement pour faciliter le déplacement des engins de chantiers, procédé on ne peut plus banal.

          « Expliquez ce que sont devenues les ailes de l’avion et pourquoi elles n’ont pas causé de dégâts ».

          L’avion était plein d’un carburant logé… dans les ailes ! En toute logique, celles-ci ont été pulvérisées par l’explosion. On ne risquait pas de les retrouver sur la pelouse du Pentagone.

          « Expliquez pourquoi le chef des pompiers ne peut pas dire où se trouve l’avion ».

          Le chef des pompiers ne fait qu’indiquer qu’il n’a pas assisté au crash. Il existe bien des témoins, nombreux, ayant vu l’avion [5]. « Trouvez dans ces images le lieu de l’impact de l’avion ».

          La question paraît surréaliste au vu de la façade du Pentagone [6]. Et encore faut-il ajouter que l’argumentation de Raphaël Meyssan fait l’impasse sur cette question cruciale : si le vol AA 77 ne s’est pas écrasé sur le Pentagone, où sont passés ses 58 passagers, ses 4 membres d’équipage et ses 2 pilotes ?

          Hoaxbuster : Au-delà des simples faits, as-tu d’autres bonnes raisons de penser qu’il s’agit d’une rumeur parfaitement bidon ? Et, si oui, lesquelles ?

          On comprend bien, à travers ce qui précède, que nous ne sommes pas en présence d’une enquête avec ce que cela comprend de recoupements, de vérifications. Il s’agit de vaines cogitations. Raphaël Meyssan raisonne juste… sur la base d’informations fausses. C’est le propre de la logique paranoïaque. Néanmoins, la chose a sans doute une explication plus prosaïque encore : le webmaster de L’Asile Utopique ne s’est pas donné la peine d’interroger le moindre spécialiste. Un pilote lui aurait indiqué que l’approche de l’appareil n’est en rien étonnante… Un ingénieur en aéronautique lui aurait expliqué que les ailes de l’appareil, pleines de carburant, s’étaient forcément désintégrées… Un pompier l’aurait renseigné sur l’épandage de sable nécessaire au déplacement des engins de chantier… Je compile les rumeurs depuis 1983. Force est de reconnaître qu’elles naissent souvent sur la base de ce genre d’intuitions que l’on ne prend pas la peine de confronter à l’avis des experts ad hoc.

          HoaxBuster : Tu connais bien le Réseau Voltaire, es-tu surpris par la tournure des événements et surtout penses-tu que ce puisse être un magistral coup de marketing viral de Thierry Meyssan ?

          Des intuitions de Raphaël Meyssan au livre de son père, Thierry Meyssan, il y a un gouffre. Là, c’est beaucoup plus difficile à comprendre. Rappelons que le Réseau Voltaire, que préside Thierry Meyssan, est à l’origine de dossiers particulièrement solides concernant l’extrême droite. Faut-il le rappeler, l’enquête du Réseau sur le DPS, le service d’ordre du FN, a motivé une commission d’enquête parlementaire sur le sujet. Et il n’est qu’à consulter la bibliothèque électronique du site de ce Réseau pour comprendre que nous ne sommes pas en présence de plaisantins. Si L’Effroyable imposture de Meyssan relève d’un coup de marketing, il est suicidaire. Ce livre constitue en effet un véritable suicide intellectuel… et politique ! La rumeur du Pentagone faite best-seller, c’est un coup de pouce, involontaire peut-être, mais un coup de pouce quand même, aux théories les plus scabreuses. Je pense à une forme très particulière d’antiaméricanisme qui correspond pour moi à une pensée d’extrême droite. Je pense aussi au négationnisme qui se nourrit de la même argumentation : « C’est techniquement impossible, donc ça n’a pas existé… ». Or, il s’agit là de valeurs aux antipodes de celles du Réseau Voltaire. Plus largement, ce dérapage pose le problème de certaines publications en ligne. Avec peu de moyens et beaucoup de temps libre, on crée l’illusion d’une véritable cyber-presse. C’est oublier que, derrière les artifices de mise en page, il n’y a pas toujours de véritable infra-structure journalistique. Les publications en ligne se résument parfois à un seul et unique rédacteur, sans le garde-fou que constitue une véritable rédaction.

          HoaxBuster : D’après toi, Thierry Meyssan a-t-il mené l’enquête avec une équipe restreinte (comme il le prétend) ou a-t-il obtenu ses informations directement de sources qu’il ne veut (ou ne peut) pas dévoiler ?

          On touche là au fond du problème et, partant, à l’origine de la rumeur. Je pense que Thierry Meyssan a bien reçu des informations en provenance des Etats-Unis. Des informations provenant de milieux réputés « autorisés », peut-être même de l’appareil militaire américain. Le problème, c’est qu’il n’a pas réalisé qu’on lui resservait une rumeur de 15 ans d’âge, relookée pour la circonstance : « L’Horrible Vérité ». Selon celle-ci, le pouvoir, aux États-Unis, serait entre les mains d’une sorte de gouvernement parallèle nommé MJ 12, comité secret charger de gérer… les suites du crash d’une soucoupe volante à Roswell ! Le MJ 12 conspirerait dans le but d’obtenir des extraterrestres une technologie utilisable aux fins militaires, quand bien même faudrait-il pour cela sacrifier des citoyens américains. Ce scénario fait un tabac chez les conspirationnistes, notamment au sein des Milices patriotes, cercles paramilitaires d’extrême droite. Là, le MJ12 est assimilé à un Nouvel Ordre Mondial œuvrant à la domination de la planète. L’« Horrible Vérité » emprunte, de fait, de nombreux éléments au mythe du « complot judéo-maçonnique ». De même, L’Effroyable Imposture s’inspire visiblement de l’« Horrible Vérité ». On retrouve dans l’une et l’autre rumeur un gouvernement parallèle, des citoyens sacrifiés, la recherche d’une technologie militaire spatiale… Quand il s’agit d’expliquer l’Histoire par des complots, les scénarios se suivent et se ressemblent. Comment des militants de gauche peuvent-ils adhérer au conspirationnisme ? Force est de constater que la théorie du complot mondial, chère aux droites extrêmes, séduit aujourd’hui une certaine gauche, sans doute à la faveur du combat antimondialisation.

          [1] Les affirmations reprises ici sont celles de Raphaël Meyssan, « Le jeu des 7 erreurs »,http://www.asile.org.

          [2] http://www.washingtonpost.com/wp-sr….

          [3] http://amigaphil.planetinternet.be/…

          [4] http://cfapp.rockymountainnews.com/…

          [5] http://www.washingtonpost.com/wp-sr…http://www.criticalthrash.com/terror.

          [6] http://amigaphil.planetinternet.be/…

        •  votes : -14

          Par François (xxx.xxx.xxx.130) 30 juillet 2011 22:45

          François

          Une curieuse conception de l’information

          Asile.org est un de ces nombreux journaux électroniques que l’on peut consulter en ligne. Il est à l’origine de la « rumeur du 11 septembre ». Au centre de la polémique, voici quels curieux arguments justificatifs sont apportés par les responsables du site : « Jadis, dans une autre époque, avant l’existence d’Internet, l’information était centralisée. Le citoyen avait vis-à-vis d’elle une relation passive. Il devait se fier à la parole des journalistes. Aujourd’hui, le lecteur-internaute dispose d’un pouvoir de vérification directe. Certains journaux peuvent bien citer des témoins pour accréditer leur version des faits. Chaque internaute dispose des moyens de vérifier l’exactitude ou non des propos rapportés. Ce pouvoir, nous nous en sommes saisis. Vous aussi, lecteurs, vous vous en êtes emparés. Nous avons présenté des images invitant à se questionner. Des lecteurs ont vérifié que ces images n’avaient pas été modifiées ou inventées. Ils en ont cherché d’autres. Ils ont posé de nouvelles questions. Ils ont interrogé d’autres personnes. Ce petit site qui accueillait 8 000 personnes par mois en a rapidement reçu quotidiennement des dizaines de milliers, jusqu’à 85 000 en une seule journée. Comment appeler ce mouvement d’expression et de réflexion de milliers de citoyens ? “Rumeur !” a tranché la presse ».

          Internet abolirait-il la nécessité de la vérification de ses sources ? Transformerait-il chaque internaute en journaliste, pouvant « librement vérifier » ses informations ? Une photo trouvée quelque part, circulant, reproduite… et servant ensuite de « preuve »… quel manque d’esprit critique… quelle curieuse vision de la rigueur journalistique ! Nous savons bien, à Science et pseudo-sciences, combien justement la vérification des sources d’assertions fantaisistes peut-être longue et fastidieuse, mais qu’elle constitue un travail indispensable nécessaire pour se fonder à les dénoncer. Mais peut-être la vraie raison de asile.org est-elle celle que mentionnent les responsables du site eux-mêmes : une fréquentation multipliée par 10…

        •  votes : 9

          Par Buzz l’éclair (xxx.xxx.xxx.109) 30 juillet 2011 23:27

          Buzz l'éclair

          Vous êtes plus doué pour faire des copier-coller que pour justifier vos accusations sur lesquelles je vous ai demandé de vous expliquer.

          Si vous ne pouvais vous justifier, c’est bien qu’il s’agit d’accusations gratuites et malhonnête.

          Je réitère mes questions :

          Dites-moi juste, toutes ces personnes sont-elles des scientifiques et des professionnels reconnus, ou font-ils juste partie d’une illusion collective : http://www.youtube.com/watch?v=aEGGNbgwjAg

          ReOpen911 est une association apolitique, qu’est-ce qui vous permet d’affirmer le contraire ?

          Pouvez-nous nous dire à quel titre cette personne fait-elle partie de l’équipe de ReOpen911 ?

          Néanmoins, si des personnes qualifiées, membres ou simples sympathisants de l’association, ou des experts étrangers que nous pourrions vous amener, demandent à débattre face à vous ou aux scientifiques de votre choix, y répondrez-vous ? Oui ou Non ?

          J’attends…

        •  votes : 2

          Par robin (xxx.xxx.xxx.21) 31 juillet 2011 20:02

          Toujours aussi nullisime ce blaireau

      •  votes : 4

        Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 30 juillet 2011 23:07

        joelimdonateur-d876a

        Hey !… C’est pas une tribune ici. Revenez sur l’article.

      •  votes : 13

        Par Gaspard Delanuit (xxx.xxx.xxx.96) 30 juillet 2011 23:19

        Gaspard Delanuit

        @ L’auteur

        J’ai lu avec attention l’ensemble de votre article, qui est long et bien argumenté. Je n’ai pas noté de failles dans vos raisonnements prudents. Votre texte va dans le sens de ces quelques réflexions, que je vais exposer d’une manière un peu abruptes.
        1 – Dans un débat, ce sont les arguments qui comptent et non les lauriers ou les plumes de perroquets dont on s’affuble. Celui qui oublie cela est tout simplement mort intellectuellement.
        2 – La véritable opposition n’est pas entre les partisans d’une thèse et les partisans d’une autre thèse mais entre les croyants (soumis à l’autorité et voulant soumettre les autres à l’autorité) et les chercheurs pugnaces. Les croyants de toutes les obédiences se ressemblent et pratiquent les mêmes méthode d’inquisition et d’excommunication, quelle que soient leur chapelle ( religion, secte scientiste, parti politique, etc.)
        3 – La supercherie actuelle des médias de masse consiste à faire passer les croyants pour des scientifiques, et les septiques pour des illuminés. Cette inversion est le vernis appliqué sur la pourriture de la colonne centrale de l’église des ancienne certitudes.
        4 – La problématique concernant le 11/9 ne peut pas être pensée uniquement sur le mode technique car c’est un évènement qui par son effet sur le destin du monde et son traitement communicationnel relève de la psychologie des masses. Celui qui se contente d’une approche analytique n’arrivera jamais à couper toutes les têtes du monstre (le mensonge) en même temps. L’approche technicienne est nécessaire mais non suffisante pour dénouer ce noeud de plusieurs fils.
        5 – L’attitude de la population devant le 11/9 constitue une sorte de « traversée de la mer rouge ». On peut voir une ligne de démarcation entre d’un côté ceux qui sont prêts à tout gober pour continuer à croire coûte que coûte, et de l’autre côté ceux qui prennent le risque de douter même si ce doute ouvre des perspectives inquiétantes (ou invisibles). Or, ni la catégorie sociale, ni l’orientation politique, ni le niveau d’études ne coïncident avec cette ligne. On trouve des croyants accrochés à la vision du vieux monde (à ses vieux repères et ses vieux symboles d’autorité) un peu partout. Et on trouve des intrépides même chez des gens très simples d’apparence, qui sont capables de « flairer » l’embrouille.
        •  votes : 7

          Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 31 juillet 2011 00:01

          joelimdonateur-d876a

          Merci d’avoir tout lu. Moi ce qui m’anime c’est la réalité d’une certaine légitimité (comme je l’ai lu sur le blog de maitre-eolas, mais j’ai perdu le lien) d’effectuer une enquête, même personnelle et sans moyen, quand la justice fait défaut de manière criante sur un sujet. Ce ne sont pas les termes exact désolé mais l’idée y est.

          Tout à fait d’accord que ce sont toujours les arguments qui comptent au final, et que la problématique concernant le 11/9 ne soit pas seulement technique. Il y a un aspect méthodologique et idéologique (dans l’autre camp) certain. Et un aspect politique (comme pour l’autre affaire, JFK). Mais tout est lié : le contexte politique détermine le contexte méthodologique qui détermine le contexte technique c-à-d le scénario. smiley Mais Reopen a raison, les aspects techniques sont les plus importants car les plus concrets. Et faire une synthèse de temps en temps est bien utile aussi !… smiley
      •  votes : -6

        Par Bibi32 (xxx.xxx.xxx.210) 30 juillet 2011 23:31

        Bibi32

        Encore un débat stupide et qui ne finira jamais. Pourquoi pas prendre une position intermédiaire ? La VO a bien sûr été arrangée c’est évident, mais pourquoi monter un tel bazar ? Et excusez moi mais les arguments avancés par les anti-VO sont encore plus farfelus que la VO elle même, qui est pourtant pas mal bidouillée !!! Quoi qu’il en soit, il faudrait peut-être passer à autre chose maintenant. Tiens en ce moment, il y a la Lybie. Et, au fait, pourquoi une invasion aussi longtemps après Lockerbie ? Parce que Lockerbie aussi, c’était un coup monté par la CIA, les lybiens n’y étaient pour rien…

      •  votes : 10

        Par Gaspard Delanuit (xxx.xxx.xxx.96) 30 juillet 2011 23:37

        Gaspard Delanuit

        Bibi me fait penser qu’il y a un autre problème important : la paresse intellectuelle. En effet, c’est difficile à démêler, tout ça. Il faut y consacrer de l’énergie, y passer du temps.

        Mais quelques centaines de milliers de morts ( attentats + guerres consécutives ), des enfants aux bras arrachés, des moitiés de visages brûlés, des milliers de maisons détruites, quand même, ça donne des motifs de chercher la vérité, non ?
        • Par Metais (xxx.xxx.xxx.205) 30 juillet 2011 23:42

          C’est fantastique , à chaque fois que j’aperçois quelque chose sur le 11/9 , je plonge , quel con…. ! « Et pourtant , elle tourne » , c’est ma devise…

                Si l’on s’en tient « aux probabilités » , les chances que le scénario officiel du 11/9 se réalise sont proches de zéro. Il faut pour cela que les milliers d’hommes du FBI , des services de renseignements des Usa et de ses Alliés n’aient rien vu venir. Il faut que la totalité des systèmes de défense de la nation la plus militarisée du monde tombent tous en carafe le même jour à la même heure . Il faut que tous les responsables de la défense aérienne soient à la pêche , tous les appareils de cette défense désarmés ou en manoeuvre à l’autre bout du pays , que des amateurs réalisent d’un coup des prodiges que même les pilotes pro. après des années d’entraînement ne sont pas capables de réussir. Il faut que de faibles incendies , pour la première fois au monde , parviennent à faire fondre un nombre incroyable de poutrelles métalliques imposantes et protégées par de l’amiante , ensemble , en même temps afin les édifices tombent bien verticalement et ne basculent pas sur le côté. Il faut qu’en tombant la masse du haut ne rencontre aucune résistance de la partie du bas intacte afin que l’immeuble s’écroule à la vitesse d’une pierre lâchée de la hauteur de l’immeuble. Pour le WC 7 , il faut qu’en quelques heures , sans que personne n’intervienne , cet immeuble de plusieurs dizaines d’étages quasiment intact soit préparé pour une démolition contrôlée….etc , etc . J’en passe et des meilleures…Je crois que Dieu est dans le coup , ce n’est pas possible
          autrement !
          Je vais vous dire , tout cela ressemble à une mauvaise série policière. Tout le monde a vu le gars au volant de sa bagnole tomber dans le ravin et sa bagnole exploser ! Il est là maintenant dans son cercueil , bien mort , les flics et le toubib ont signé des deux mains le certificat de décès , le prêtre l’a béni , les proches pleurnichent…et il y a un petit con qui dit en montrant le crâne du défunt :  » Ce trou ici , j’en suis sûr , c’est un trou de balle ! » . On en est là….
          Bonne chance….
        •  votes : 11

          Par wesson (xxx.xxx.xxx.200) 30 juillet 2011 23:59

          wessondonateur-d876a

          Après donc plus de 150 contributions, il convient de faire un peu les comptes :

          Du coté pro VO, nous avons l’inévitable Quirant, avec ses deux pseudos fantômes à savoir « François » et « Andromede95″. Pour ce dernier, certes le pseudo est un peu ancien, mais le seul et unique sujet de conversation étant le 11 septembre, avec les mêmes tactiques et copier-coller que « François », je dirait que l’œuf est sorti du cul de la même poule !

          Puis nous avons Gonzague, le mec qui croit en la rationalité de la science, tout en ayant comme avatar le christ de rio.

          Et pour finir l’indispensable clouz0, qui n’a strictement rien à dire et en profite pour nous l’expliquer !

          Voilà, allez t’en rajoute deux pour faire le compte, et ça nous fait 5 qui défendent ici la VO, y’a même pas nounours (mmarvinbear) qui a pas pu venir probablement trop occupé à se donner un petit bout de plaisir bien mérité devant des photos de boxeurs thaïlandais.

          Voilà la réalité de la croyance envers la VO. dès lors que l’on s’adresse à un public proactif par rapport à l’information, il n’y a plus que quelques énergumènes illuminés pour la défendre, et une immense majorité qui sait que on lui a bourré le mou !

          Et le but de ces margoulins n’est certes pas de nous convaincre, mais d’essayer de cantonner ce débat le plus loin possible des médias de masse.

          •  votes : -10

            Par Mmarvinbear (xxx.xxx.xxx.24) 31 juillet 2011 04:06

            Mmarvinbear

            « Voilà, allez t’en rajoute deux pour faire le compte, et ça nous fait 5 qui défendent ici la VO, y’a même pas nounours (mmarvinbear) qui a pas pu venir probablement trop occupé à se donner un petit bout de plaisir bien mérité devant des photos de boxeurs thaïlandais. »  : les asiatiques, c’est pas mon genre…^^

            Sinon bah oui je suis pas trop intervenu ici encore, tout simplement parce qu’il n’ y a rien d’interessant ou de nouveau. Inutile de me répéter encore, et puis, je suis en vacances, alors je peux laisser un peu la place aux autres.
            Au fait, pour ceux que cela intéresse, mon défi d’atteindre les – 100, bin c’est raté. Y’ a même plus assez de réopenistes chez réopen pour passer les – 70.
            Tout fout le camp, ma pauvre dame…
          •  votes : -7

            Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 31 juillet 2011 13:02

            wesson : « Et le but de ces margoulins n’est certes pas de nous convaincre, mais d’essayer de cantonner ce débat le plus loin possible des médias de masse. »

            Je passe les insultes et ton vide argumentaire. Je te rassure, les médias disposent des arguments des uns et des autres sur le Net. A eux de faire la part des choses.
            Mais le jour où les grands médias français carbureront à la logique paranoïaque, cela voudra dire qu’un régime totalitaire aura été mis en place, et que les internautes n’auront le droit de n’exprimer qu’une seule version, celle de la théorie de la conspiration US des attentats du 11 septembre.
          •  votes : 7

            Par citoyenrené (xxx.xxx.xxx.230) 31 juillet 2011 13:14

            citoyenrené

            Mais le jour où les grands médias français carbureront à la logique paranoïaque, (la menace, le complot islamiste peut frapper partout, n’importe quand) cela voudra dire qu’un régime totalitaire aura été mis en place, et que la presse de masse n’aura le droit de n’exprimer qu’une seule version, celle de la théorie de la conspiration « ben laden et les pirates aux cutters » des attentats du 11 septembre.

        •  votes : 5

          Par Ariane Walter (xxx.xxx.xxx.80) 31 juillet 2011 00:11

          Ariane Walter

          Joelim,
          je dirai que j’ai la même conviction en ce qui concerne l’inside job du 11 septembre que Galilée en ce qui concernait la rotation de la terre.
          « Et pourtant elle tourne !  »
          Qu’est-ce qu’on ne lui a pas fait à ce pauvre Galilée ! Nous sommes confrontés à la même chapelle de dominants insolents et stupides.
          Il faudra une sacrée révolution pour que cela soit tiré au clair !

          Bravo pour votre article.

          •  votes : 4

            Par joelim (xxx.xxx.xxx.104) 31 juillet 2011 00:32

            joelimdonateur-d876a

            Merci Ariane, ne soyez pas si dure avec eux. Ils ne font que du suivisme. Bonne nuit.

          •  votes : -7

            Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 31 juillet 2011 01:33

            Ariane Walter : « je dirai que j’ai la même conviction en ce qui concerne l’inside job du 11 septembre que Galilée en ce qui concernait la rotation de la terre. »

            Je suis sidéré par la modestie de certains et certaines… Le fameux Alex Jones a également l’humilité de se comparer à Galilée : « Galilée, qui a affirmé que la terre n’est pas plate, a été emprisonné pendant les dernières années de sa vie, pour avoir dit ça. Mais quelques années après sa mort, il a été reconnu dans le monde entier que la Terre est ronde. Donc j’informe le monde entier, je dis que le 9/11 est un inside job, que la version officielle est fausse ».http://www.youtube.com/watch?v=lIcd…

            Sauf que, à l’époque de Galilée, la question de la Terre ronde était réglée depuis belle lurette. C’est la défense de la thèse de Copernic, l’héliocentrisme, qui a valu à Galilée des années de prison. http://fr.wikipedia.org/wiki/Galile…

        •  votes : 8

          Par Feste (xxx.xxx.xxx.162) 31 juillet 2011 00:56

          Feste

          Merci joelim. Je fais tourner.

          Je précise un point, les tours etaient en partie inutilisée (difficulté à louer, vieillissante) environ 1/4 je crois des locaux et/ou etages n’etaient pas occupés (sans compter les tres nombreux locaux techniques) et nécessitaient un desamiantage (500 millions $ je crois)
          Le desamiantage a bien eu lieu mais gratos, et les pompiers, sauveteurs et riverains en crevent en ce moment à grosse cadence

          •  votes : -11

            Par Mmarvinbear (xxx.xxx.xxx.24) 31 juillet 2011 04:08

            Mmarvinbear

            Faux. En septembre 2001, le taux d’occupation du complexe était de 90 %.

          •  votes : -11

            Par Andromede95 (xxx.xxx.xxx.12) 31 juillet 2011 11:09

            Feste : « Je précise un point, les tours etaient en partie inutilisée (difficulté à louer, vieillissante) environ 1/4 je crois des locaux et/ou etages n’etaient pas occupés (sans compter les tres nombreux locaux techniques) et nécessitaient un desamiantage (500 millions $ je crois) »

            Ce que tu écris là est de la désinformation pure et simple.

            Voir http://www.youtube.com/watch?v=zRCH… et la description que je reproduis ci-après.

            Certains prétendent que le WTC souffrait de « difficultés financières » avant le 11 septembre 2001, ce qui aurait motivé les « démolitions contrôlées » afin de « toucher l’assurance ». Il paraît même que les locations étaient « en baisse constante » et que le désamiantage aurait coûté « plus d’1 milliard ».

            En réalité, malgré la chute des locations suite aux attentats de 1993, le taux d’occupation a remonté à 90% en mai 1998, et au niveau très satisfaisant de 98% en février 2001 (*).

            (*) http://web.archive.org/web/20080507…

            Le prix du m2 avait même atteint près de 10000 dollars, ce qui classait le WTC de New-York au 3è rang parmi les centres commerciaux des USA. Le WTC’s Windows était le restaurant le plus fréquenté du pays.

            Bien que l’amiante fut choisi initialement pour le WTC, son usage a été restreint en 1970, après son application uniquement dans la tour Nord jusqu’au 38è étage. Et jusqu’en 2001, le désamiantage a été réalisé sur la moitié de ces étages. Lors d’un recours engagé en vain contre ses assureurs, le Port Authority avait estimé le coût total des travaux à 200 millions de dollars.

            Suite à l’attentat de 1993, la réparation du WTC a coûté plus de 500 millions. Celle du building Verizon, endommagé par la chute du WTC7, s’est élevée à 1,2 milliards.

            Quant au WTC1, le coût de désamiantage de 200 millions s’avérait nettement supportable, vu sa rentabilité énorme.

            La couverture contre le terrorisme contractée par Larry Silverstein était la norme dans les contrats d’assurance « tous risques », même avant 1993 pour le WTC. Le doublement des indemnités n’a rien à voir avec une supposée clause particulière pré-11 septembre 2001. Les 4,6 milliards qui lui sont dus ne couvrent pas le montant total de reconstruction du site, estimé actuellement à 7 milliards minimum. En résumé, Larry Silverstein n’a tiré aucun profit des attentats, bien au contraire.

            Pour couvrir le reste des coûts de reconstruction, l’Etat de New-York a alloué au site du WTC 3,4 milliards de dollars en Liberty Bonds. En contrepartie, Larry Silverstein a cédé à l’Autorité Portuaire ses droits sur la Tour Liberté et la Tour 5.

            Même si des partisans de la théorie du complot se plaisent à affirmer que le WTC était un gouffre financier avant le 11 septembre 2001, et que Larry Silverstein a réalisé des bénéfices substanciels lors de sa destruction, rien ne saurait être plus éloigné de la réalité.

            En savoir plus :

            http://en.wikipedia.org/wiki/Larry_…

            http://www.911myths.com/html/wtc7__…

             

          •  votes : 2

            Par Pyrathome (xxx.xxx.xxx.71) 31 juillet 2011 12:21

            Pyrathomedonateur-d876a

            Le grand inquiranteur a plusieurs visages, comme ça tout seul, on a l’impression qu’il est nombreux à défendre les mensonges…..le roi de l’illusion, mais perdue
            Ne dites pas qu’il est un grand scientifique, la science a honte pour lui……..

          •  votes : 5

            Par wesson (xxx.xxx.xxx.200) 31 juillet 2011 14:19

            wessondonateur-d876a

             »

            Faux. En septembre 2001, le taux d’occupation du complexe était de 90 %.

            « en admettant ce chiffre, donc sur 108 étages ça nous en fait au moins 11 de vides ….

          •  votes : 6

            Par wesson (xxx.xxx.xxx.200) 31 juillet 2011 15:05

            wessondonateur-d876a

            Tiens allez, on va répondre à « Andromède-Quirant », pour rigoler un peu

             »
            En réalité, malgré la chute des locations suite aux attentats de 1993, le taux d’occupation a remonté à 90% en mai 1998, et au niveau très satisfaisant de 98% en février 2001 (*).

             

            (*) http://web.archive.org/web/20080507…

             »

            Le document mentionné, qui n’est plus disponible sur le site de l’autorité portuaire, est en réalité à vocation publicitaire. Il n’est donc pas étonnant qu’il présente un tableau idyllique de la situation, et pratiquement tous les chiffres qu’il évoque sont invérifiables. Cependant, il nous apprends que – l’occupation de 98% concerne les zones des galeries commerciales, mais la phrase est tournée de telle manière que on pourrait penser que ce taux s’applique aussi aux bureaux. Un chiffre d’ailleurs est donné, 25000 m² de surface inoccupée, ce qui n’est pas négligeable.

            le prix au m2, on est dans l’argumentaire commercial classique des agences immobilières, quand à la fréquentation dudit restaurant, la photo présenté dans la vidéo montre une salle … pratiquement vide !

            Sur l’amiante, la vidéo cite des chiffres sans fournir aucune source. Elle cite même le désamiantage du campus de Jussieu qui aurait couté 264 millions de dollars.

            Extrait du rapport de la court des comptes sur ce désamiantage :

            « A la fin de l’année 2002, l’établissement estimait le coût de
            l’opération à environ 800 M€, en excluant le financement des barres de
            Cassan.
             »

            Le désamiantage de Jussieu a donc couté plus de 1 milliard de $, pour une surface amiantée (190000 m²) 5 fois inférieure à celle du WTC (environ 1 million de m²)

            alors c’est dire si l’estimation à 200 millions $ parait sérieuse.

            sur Larry Sylverstein, la vidéo explique qu’il a pratiquement perdu la chemise, en fournissant un chiffre, 7 milliards, pour la reconstruction.

            Mais au fait, les tours ont été reconstruites ??? non. Donc, ce chiffre de 7 milliards n’est qu’une estimation, pas plus sérieuse que toutes les autres dans cette vidéo, et par conséquent ne saurait être considéré comme de l’argent dépensé, ou même « perdu » comme le suggère la vidéo.

            En attendant, il est un fait indéniable que Silverstein a obtenu au terme d’un procès intenté aux compagnies d’assurance que les attentats soient considérés de manière séparé, et il a bien été payé 2 fois, pour un montant de 4.6 milliards, certes plus faible que ce qu’il espérait, mais qui est quand même 1 milliard plus élevé que ce qu’il avait déboursé pour ces immeubles.

            qu’on le veuille ou non, à ce jour M. Silverstein a réalisé une plus value de 1 milliards de dollars grâce à la destruction des tours du WTC.

          •  votes : -8

            Par Mmarvinbear (xxx.xxx.xxx.64) 1er août 2011 02:42

            Mmarvinbear

            « qu’on le veuille ou non, à ce jour M. Silverstein a réalisé une plus value de 1 milliards de dollars grâce à la destruction des tours du WTC. »

            Oublies tu encore opportunément que Silverstein a réinvesti tout l’argent dans la construction de la Freedom tower, qui va lui couter 4 milliards ?
            Que le coût estimé de la reconstruction du complexe sera d’ à peu près 7 milliards ? Et pas des roupies, hein !
            Ou est le bénéfice ???
            Cette obstination sur l’argent de Silverstein pue l’antisémitisme de bas-étage. Je ne compte plus les truffistes qui mettent dans certains forums en gras la dernière syllabe du nom de famille pour souligner le caractère « juif » du personnage.
            C’est cela aussi, le truffisme : un recyclage permanent des vomissures de l’extrême-droite, pour qui juif = argent facile.
            Pas étonnant que certains sites prennent des militants nazis comme « sources ». Même « loose change » s’en est fait l’écho !
            Bon moi je vais récurer les égouts. Ce sera toujours plus propre qu’ici.
          •  votes : 2

            Par wesson (xxx.xxx.xxx.153) 7 août 2011 13:36

            wessondonateur-d876a

            bonjour nounours,

            « Cette obstination sur l’argent de Silverstein pue l’antisémitisme de bas-étage »

            aaaaahhhh, nous y voici enfin, la tarte à la crème antisémite ….

            Vous savez pourquoi vous ne verrez jamais aucune allusion à la religion d’une personne de ma part ? parce que je m’en fout ! Larry Silverstein serait juif ? la belle affaire, je ne suis pas aux portes de la synagogue pour voir si il vient régulièrement pointer !

            Monsieur Silverstein aurait pu être athé, pentecotiste, bouddhiste ou je ne sais quoi d’autre que cela ne changerai rien du tout au fait que il a acheté 2 tours pour environ 3.3 milliards de dollars, et que une fois détruite et les procès terminés, celles-ci lui ont rapporté 4.6 milliards de dollars, d’où une plus value au bas-mot de 1.3 milliards de dollars, auquel se rajouterons peut-être les dommages et intérêts des autres procès que ce monsieur a intenté aux compagnies aériennes pour « leur manquement à la sécurité ».

            Pour le reste, c’est à dire la reconstruction, il s’agit d’un investissement et quelque soit la somme investie et à moins que ce monsieur ne soit un parfait philanthrope, il s’attend à ce que celle ci lui rapporte, c’est d’ailleurs le principe du capitalisme et de l’investissement privé, non ? Bref, compter cet investissement comme une perte sèche est un argument au mieux d’une rare imbécilité, plus probablement d’une grande malhonnêteté intellectuelle !

            et quand on y associe en plus l’argument de l’antisémitisme, là c’est bingo !

        •  votes : -2

          Par mjk (xxx.xxx.xxx.204) 31 juillet 2011 03:47

          Comment va, Calixte ?

        •  votes : -4

          Par Metais (xxx.xxx.xxx.205) 31 juillet 2011 06:41

          Je me répète , mais il le faut :
                Les  » recherches » concernant le 11/9 ( au cas donc ou pour une raison ou une autre on doute de la version officielle ! ) visant à demander aux USA une nouvelle commission d’enquête ou la « réouverture du dossier » ont atteint pour le moment leurs limites . Le climat de guerre et de passion « patriotique » hier , celui de crise économique demain ne sont pas favorables à ce type d’exigence . Les gens ont maintenant autre chose en tête , le 11/9 a été intégré aux manuels scolaires , c’est un monument de l’Histoire américaine , il a été digéré et aucun responsable politique important ne prendra le risque d’ouvrir cette boite de Pandore sans une raison impérative ! Il faudra une crise très grave peut être , un éclatement du pays , un phénomène plus ample encore que « l’après Viet Nam « pour que cela revienne sur le tapis…et encore !

                   Le « contre-feu » allumé aprés le 11/9 par les organisations juives américaines pour les ( bonnes ou mauvaises ? ) « raisons » que je vous laisse deviner a carrément « diabolisé » toutes les recherches « alternatives » ! Comme pour la « Shoa » , à laquelle ce mécanisme d’auto défense emprunte nombre de ses « caractéristiques » , on n’a plus en face de nous un évènement historique mais un dogme , une croyance religieuse protégée par des interdits rigoureux …..et bientôt sans doute comme pour la Shoa , par des lois , une Inquisition effective avec ses Tribunaux ! Socialement , professionnellement…. il est moins « dangereux » d’aller uriner contre la statue de la Vierge ou d’aller se balader à la « gaypride » avec une plume dans le cul que d’émettre des doutes au sujet de la VO ( comme « ils » disent…)….ce qui explique qu’une majorité de gens « sérieux » , reconnus dans leur profession , possédant une certaine notoriété , une longue et respectable carrière se tiennent éloignés de ce débat qui sent le soufre ( = rien à gagner , que des coups et des insultes à récolter !). Par voie de conséquence ( et pour d’autres « raisons surtout…) les médias s’en écartent ou chantent la messe en hébreux et les populations , sans lesquelles on n’est pas grand chose en démocratie , s’en tapent….
          En conclusion ( et à mon avis toujours ) : la « réouverture de l’enquête » c’est « râpé » et les « démarches » en ce sens devraient donc s’éteindre doucement au fil des ans . Je crois qu’il faut maintenant passer à l’étape suivante ! Je pense par exemple à un Tribunal du type « Russel » , avec au fronton de très beaux vieillards « utiles » et indignés pour attirer les foules et redonner un caractère « honorable » ou « correct » à ce « combat » qui comme je viens de le dire , tourne en rond…
          Amen !
          •  votes : 0

            Par