• Accueil
  • > Recherche : pluie seche chemtrail

11 novembre 2013

¤ Armes planétaires et modification militaire du climat : chemtrails, géo-ingénierie atmosphérique et guerre contre l’environnement

Source : http://www.cielvoile.fr/article-armes-planetaires-et-modification-militaire-du-climat-chemtrails-geo-ingenierie-atmospherique-et-121039905.html

Samedi 9 novembre 2013
 chemtrails.jpg
NDÜ :

Dans l’article ci-dessous : Remarque sur les contrails persistants (ou traînées de condensation persistantes)

Ce que certains appellent chemtrails, le GIEC et d’autres les considèrent comme des traînées de condensation persistantes, effet normal des gaz d’échappement des avions aujourd’hui.

Dans son livre de 2006, « La guerre météorologique », Jerry Smith explique que les traînées persistantes ne sont pas nécessairement des chemtrails (traînées chimiques). A partir des années 1990, explique-t-il, tous les réacteurs ont été modifiés avec un « double flux de dérivation », qui augmente la consommation de carburant et, qui a comme effet secondaire de laisser des traînées persistantes qui se transforment en cirrus après plusieurs heures. C’est à cette période que les observations de chemtrails ont commencé.

La raison pour laquelle les avions de nos jours laissent des traînées persistantes, explique Marshall Smith, un ancien ingénieur en aéronautique de la NASA, est que les particules de suie dans les gaz d’échappement des anciens avions fournissaient un noyau autour duquel des cristaux de glace se formaient, donnant une traînée. Mais du fait de leur couleur foncée, les particules de suie absorbaient l’énergie solaire qui faisait fondre les cristaux de glace, et dissiper la traînée. Aujourd’hui, les gaz d’échappement d’un avion, plus propres et donc  plus clairs, laissent l’énergie solaire les traverser, ainsi les traînées de condensation persistent et se transforment en ​​cirrus élevés et persistants de  24 à 36 heures.

Smith admet que ce processus n’exclut pas des dispersants métalliques ou biologiques dans les rejets  chimiques d’avions, et il précise également que ces dispersants peuvent être pulvérisés sans laisser de traînées, en fonction de la matière particulaire, de l’humidité et de la température atmosphérique. Mais, plus tard, en 2009, il a publié ce qui suit:

 Donc la « théorie» des chemtrails est que les traînées de condensation des avions sont « normales » si elles disparaissent en quelques minutes, alors que les « chemtrails », ou traînées chimiques persistent pendant des heures, et donc ne seraient pas « normales » et devraient contenir des éléments inconnus qui les rendraient persistantes … Les traînées d’avions persistantes peuvent être entièrement expliquées par la science sans avoir à recourir à un scénario de « théorie du complot ». Elles semblent dues à  l’introduction d’un réacteur à double flux dérivés, à l’amélioration des carburéacteurs (JP- 8) et au « réchauffement climatique ». [13]

http://www.globalresearch.ca/military-weather-modification-chemtrails-atmospheric-geoengineering-and-environmental-warfare

Par Rady Ananda – Global Research – Le 3 Novembre 2013 – Traduction Ciel voilé

Développé en 1988 par le Programme pour l’Environnement des Nations Unies et l’Organisation Météorologique Mondiale des Nations Unies, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) vient de publier son cinquième rapport d’évaluation [1] et maintient son silence sur les applications militaires de modification du climat qui continuent de fausser les données.

« Les phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes » sont liés au changement climatique, alors qu’aucune mention n’est faite sur les programmes gouvernementaux visant délibérément à modifier les conditions météorologiques et à provoquer les tremblements de terre, la sécheresse, la pluie et les tsunamis.

Le programme actuel de modification artificielle du temps, au moins aux États-Unis, date de plus de 70 ans. Des messages d’intérêt public imprimés dans les journaux des années 1960 mettent en garde contre l’intention du gouvernement de modifier la météo.

Life Magazine, dans les années 50 et 60, donnait continuellement des informations sur les programmes de modification du temps aux États-Unis, y compris sur le projet Stormfury qui a détourné la trajectoire des ouragans et réduit leur intensité de 1962 à 1983. Le silence permanent et absolu du GIEC sur ces programmes est assourdissant.

Avec des connaissances d’initié, un chapitre du livre paru en 1968 « A moins que la Paix n’arrive : une prévision scientifique des armes à venir »,  prédit le développement de technologies qui utiliseront la planète elle-même comme une arme. Le chapitre « Comment détruire l’environnement» [2] a été écrit par le géophysicien et membre du Comité consultatif scientifique du Président Johnson, le Dr Gordon JF Mac Donald. Il y déclare:

«  La clé de la guerre géophysique est l’identification des instabilités environnementales auxquelles l’ajout d’une petite quantité d’énergie permettrait de dégager de largement plus grandes quantités d’énergie. »

Ce chapitre envisage quatre armes planétaires dont Mac Donald prédit qu’elles seront entièrement développées au XXIème  siècle, à partir de l’état de la recherche à son époque :

• modification du climat;
• génération de tremblement de terre;
• génération de tsunami et de leur direction, et
• Contrôle du comportement de masse via la manipulation électromagnétique de l’ionosphère.

L’idée est reprise dans plusieurs projets de géo-ingénierie détaillés dans le livre d’Eli Kintisch « Détruire la planète », au chapitre intitulé « La poursuite des leviers ». Il explique que  « de petits changements dans le système terrestre peuvent avoir des effets globaux profonds ». [3] (more…)

6 octobre 2012

¤ Des scientifiques tirent le signal d’alarme : la géo-ingénierie pourrait tuer des milliards d’êtres humains !

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 24

article original publié en langue anglaise par Cassandra Anderson le mardi 2 octobre 2012 sur le site http://www.morphcity.com/home/121-scientists-warn-geo-engineering-can-kill-billions-of-people

gates22La géo-ingénierie est un terme générique pour désigner une intervention délibérée sur le climat s’effectuant notamment par le biais d’une pulvérisation du ciel avec des aérosols afin de réfléchir le rayonnement solaire vers l’espace, dans l’objectif de refroidir la planète pour sauver l’environnement et l’humanité des effets du supposé réchauffement climatique d’origine anthropique. Il est évident qu’un tel programme a déjà été mis en œuvre depuis de nombreuses années à l’aide d’aérosols chimiques non identifiés, connus sous le nom de chemtrails.

Une expérience de géo-ingénierie / chemtrails à l’aide d’un ballon pulvérisateur de particules de soufre est prévue dans l’année au Nouveau-Mexique par le scientifique David Keith.

Keith gère pour Bill Gates un fonds pour la recherche scientifique de plusieurs millions de dollars.

Gates a également réuni une équipe de scientifiques lobbyistes qui ont sollicité des aides publiques auprès des gouvernements, pour financer leurs expériences de manipulation du climat avec l’argent des contribuables.

La géo-ingénierie est présentée comme un ultime effort pour sauver les gens et la planète du réchauffement climatique. Mais la vérité est que la géo-ingénierie peut tout à fait modifier les cycles de pluie et provoquer des sécheresses et des famines qui pourraient causer des milliards de morts!

Par conséquent, Bill Gates semble utiliser sa préoccupation au sujet du réchauffement climatique pour masquer sa véritable intention de contrôler les conditions météorologiques et/ou la dépopulation de la planète. (more…)

17 août 2012

¤ Chemtrails, un récit d’initié ?

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... — uriniglirimirnaglu @ 5 : 28

 

Récit d’initié? source : http://www.chemtrails-france.com/temoignages/recit_d_initie/pages/recit_d_initie_001.htm
¤ Chemtrails, un récit d'initié ? dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... 1pixel_noir
1pixel_noir dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...
Texte original (en anglais) sur www.holmestead.ca
Reproduit avec l’autorisation de Brian Holmes
Traduction Chemtrails-France.com
(« Deep Shield » interrogé dans cet article s’est suicidé (?) le 26 septembre 2004)
1pixel_noir
1pixel_noir
Les documents de cette page associés à « Deep Shield » ont récemment (mai 2003) soulevé nombres de questions dont quelques unes suggérant qu’ils puissent provenir d’un « démystificateur » ou même être un canular.Le point central des pages de Holmestead sur les chemtrails est de tenter d’éveiller la conscience sur l’activité illégale des épandages aériens. Le public en général prête peu d’attention au ciel, il lui importe donc peu pour le moment qu’il y ait dix explications possibles pour les épandages.Alors qu’importe si l’histoire ci-dessous n’est pas une énumération complète et détaillée de toutes les possibilités? Ce n’est pas son but et l’ »initié » ne prétend pas savoir tout ce qui se passe dans notre ciel. Ceci pourrait être trouvé dans d’autres services…Ces échanges de questions et réponses se sont déroulés et en ce qui me concerne les réponses sont valables. Les documents sont présentés ici de bonne foi.

En lisant ces pages, il peut aussi être utile de lire « Les implications politiques du réchauffement du aux gaz à effet de serre: réduction, adaptation et base scientifique«   (en anglais) dans lequel la conclusion du Centre National Américain des Recherches Atmosphériques est que le moyen le plus efficace de réduction (correction) du réchauffement global est l’épandage de composés aérosols réfléchissants dans l’atmosphère au moyen d’avions commerciaux, militaires et privés!

1pixel_noir
La personne impliquée semble avoir une « piste interne » sur le programme d’épandage des chemtrails. L’opportunité s’est présentée de poser des questions spécifiques en rapport avec les épandages aériens et l’ »initié » a répondu à ces questions.Je suis au courant de l’endroit où l’ »initié » travaille et les faits présentés concordent avec le type d’activités qui y sont menées.Les réponses ont le ton de quelqu’un ayant une connaissance réelle mais pour des raisons de confidentialité elles ne sont pas signées. Où la population est mentionnée voir aussi la page sur l’explosion de la démographie de Holmestead (en anglais).C’est un long morceau mais quand vous atteindrez la fin continuez s’il vous plaît car il y a un second article qui suit.

Le 4 avril 2003 quelques questions et réponses supplémentaires ont été ajoutées. (…)

1pixel_noir
1pixel_noir
Le Projet Bouclier
1pixel_noir
Nous citons ici l’entretien avec « Deep Shield »:Ayant lu votre email, je dois dire que vous avez beaucoup de questions. J’écarterais immédiatement ces questions comme étant la tentative frustrée de groupes alternatifs pour mettre fin à ce projet, cependant ces rapports de matériel biologique faisant partie des épandages doivent être abordés. J’accorderais donc autant d’attention que possible à toutes vos questions.
1pixel_noir
1. À quels buts les filaments de polymère mélangés avec du matériel biologique servent ils dans ce scénario?Les polymères font partie du mélange et se forment en filaments et en « touffes ». L’idée est simple et nous vient des araignées. Comme vous pouvez le savoir la toile d’araignée est très légère, certaines araignées nouveau-nées filent un « parachute » pour attraper la brise dominante et voyager loin de leur lieu de naissance. Les araignées sont capables d’atteindre de hautes altitudes et de se déplacer sur de grandes distances pendant de longues périodes. La plupart des éléments utilisés dans les épandages sont plus lourds que l’air, même dans leur forme poudreuse ils sont plus lourds et chutent rapidement. Les mélanger avec des polymères suspend les particules dans l’atmosphère haut au-dessus du sol pendant une plus longue période, donc en théorie nous n’avons pas besoin d’épandre aussi souvent ou autant de produit. Puisque les particules en suspension finalement se concentrent dans la partie la plus basse de l’atmosphère et sont inhalées par toute forme de vie au sol il y a une tentative de neutraliser la croissance des moisissures par l’ajout d’inhibiteurs de croissance des moisissures au mélange – certains d’entre eux pouvant être de nature biologique.La moisissure vient des spores qui se déplacent dans le vent; les polymères peuvent attirer les spores de moisissure à l’aide des charges statiques créées par la friction entre les filaments de polymère et l’atmosphère. Ajoutez un peu de chaleur et d’humidité et les moisissures commencent à se développer. Le polymère est stocké sous forme liquide comme deux produits chimiques séparés. Quand ils sont pulvérisés ils se combinent derrière l’avion « tissant » des chaînes de polymères (filaments). Beaucoup de bricolages ont été fait avec les matrices de polymère ces dernières années. Certains polymères (plastiques) sont non-biodégradables et ajoutent ainsi au problème de la pollution. Différentes formules ont été utilisées, certaines utilisant des agents bactériologiques. Il faudrait que l’on puisse reproduire le même matériau que les araignées fabriquent, il est très solide, extrêmement léger et se dégrade facilement.

(more…)

¤ Meteotan, un nouveau blog chemtrailologue

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc... — uriniglirimirnaglu @ 5 : 00

source :   le mardi 17 août 2012 à 4h45 environ

Les contrails ne sont pas des particules d’eau sphériques

IMAGE

Restitution de l’indice de réfraction complexe et de la granulométrie d’une population de particules sphériques à partir de l’indicatrice de diffusion de la lumière

par C. VERHAEGE Ingénieur ENSMA (Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aérotechnique) Soutenue publiquement le 16 octobre 2008, devant la commission d’examen.

L’interaction du rayonnement solaire ou terrestre avec les particules contenues dans l’atmosphère est un phénomène important à quantifier pour d’une part évaluer le réchauffement de la Terre et pour d’autre part en déduire la qualité de cette atmosphère. Afin de mesurer la diffusion de la lumière par un ensemble de particules nuageuses et d’aérosols, deux appareils ont été conçus et réalisés à l’IUT de Montluçon. Le premier est un appareil monté sur avion pour étudier les particules nuageuses. Diffèrents projets de mesures aéroportées ont étés menés en Europe au Japon et au Chili dont les projets Aerocontrail,  ARAT97, Cirrus98, JACCS99 et INCA.

¤ Meteotan, un nouveau blog chemtrailologue dans Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...

Les aérosols (particules en suspension dans l’air) affectent le climat suivant différents processus. Le premier effet est l’influence directe des aérosols sur la lumière via la diffusion et l’absorption. Le second effet est la modification des propriétés radiatives et de la durée de vie des nuages car les aérosols servent de noyaux de condensation pour la formation des gouttelettes en suspension. D’après les derniers rapports de l’IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change) 2001 et 2007, ces processus sont mal quantifiés et leurs incertitudes sont grandes. Ces incertitudes sur le forçage radiatif des aérosols sont du même ordre de grandeur que le forçage des gaz à effet de serre. (more…)

29 décembre 2010

¤ Réchauffement climatique : un auteur de thriller (Jean-Paul JODY) accumule les documents sur son blog

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 22

 source : blog de Jean-Paul JODY, auteur du thriller « La route de Gakona » : http://laroutedegakona.blogspot.com/

13 octobre 2010

OU EST PASSE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ? 1ère partie

Chapitre 27

La ville de Barcelone manquait d’eau, la France envoyait six bateau-citernes depuis le port de Marseille, on envisageait de détourner le cours de l’Ebre pour irriguer les cultures assoiffées. La neige tombait à Bagdad, même les plus anciens n’avaient jamais vu ça. On annonçait que Bangkok serait rayé de la carte en 2020 à cause de la montée des eaux, et aussi qu’il neigeait sur l’Acropole d’Athènes.

La route de Gakona  a été écrit durant l’année 2008, les infos citées dans le roman datent donc de cette période.

Je me souviens, lors de la diffusion sur Arte d’un documentaire élogieux sur les « bio »carburants au Brésil, il y a déjà quelques années, de mon adhésion pleine et entière à ce nouveau mode de propulsion… Avant qu’un éleveur de chèvres breton ne m’ouvre les yeux sur les conséquences désastreuses de ce type de production.

De même, sur le moment, j’avoue avoir été sensible au film d’Al Gore et aux prévisions alarmistes du Giec. 

Après l’hystérie médiatique, et alors qu’une succession de phénomènes climatiques extrêmes – incendies en Russie, inondations au Pakistan- secouent aujourd’hui la planète et semblent confirmer ces prévisions, où est passé le réchauffement climatique ?

Sans revenir sur les détails de la controverse, largement alimentée ailleurs, vous trouverez ci-dessous une compilation de divers éclairages sur le sujet.

(more…)

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT