• Accueil
  • > Recherche : resistance 71

13 octobre 2013

¤ Sciences et Nouvel Ordre Mondial : l’escroquerie du Réchauffement Climatique Anthropique reconnue dans la presse de masse au pays du goulag levant…

Classé dans : Bizarreries météo,Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 21 : 44

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/13/sciences-et-nouvel-ordre-mondial-lescroquerie-du-rechauffement-climatique-anthropique-reconnue-dans-la-presse-de-masse-au-pays-du-goulag-levant/

Pour ceux qui suivent la saga de l’escroquerie de la théorie du Réchauffement Climatique Anthropique (RCA), rebaptisée ‘Changement Climatique’ (l’anthropique étant maintenant sous-entendu..) depuis 2009, les informations contenus dans l’article que nous avons traduit ci-dessous ne sont pas nouvelles…

Ce qui est nouveau en revanche est que ceci a été publié en premier lieu sur le Washington Times, organe de presse de masse et non pas « alternatif ». Les idioties et la pseudo-science derrière le dogme politique du GIEC ne peuvent plus être contenues, les faits et données empiriques réelles montrant la stagnation des températures de surface depuis 16 ans, montrent en long, en large et en travers les erreurs et l’escroquerie des soi-disants « modèles informatiques », qui furent biaisés à dessein pour induire en erreur en toute connaissance de cause, non pas par la communauté scientifique dans son ensemble, mais par une clique de vendus au système, siégeant à l’Université d’East Anglia en Angleterre, d’où est parti le ClimateGate salvateur pour la vérité scientifique en Novembre 2009.

Le RCA est mort et bientôt enterré et l’oligarchie envoie ses derniers sbires comme  Nicolas Hulot au casse-pipe de la crédibilité pour soutenir les derniers soubresauts de leur dogme en pleine débandade.

– Résistance 71 –

Le changement climatique est dominé par le cycle de l’eau et non pas par le CO2

Steve Goreham, 7 Octobre 2013, url de l”article: http://communities.washingtontimes.com/neighborhood/climatism-watching-climate-science/2013/oct/7/climate-change-dominated-water-cycle-not-carbon-di/

et http://joannenova.com.au/2013/10/washington-times-climate-due-to-water-cycle-not-carbon-dioxide/#more-31073

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les climatologues sont obsédés par le CO2. Le dernier rapport d’évaluation du GIEC affirne que le “forçage radiant” du CO2 émis par l’humain est la force majeure derrière le changement climatique. Le gaz carbonique est blâmé pour tout: pour les sécheresses, les inondations, les ouragans, la disparition des ours polaires et l’acidification des océans. Mais le climat terrestre est dominé par le cycle de l’eau et non pas par le CO2.

le cycle de l’eau comprend l’eau salée des océans, l’eau douce des rivières et des lacs, les calottes glaciaires et les glaciers. Cela inclut également le flot de l’eau entre les océans, l’atmosphère et la terre sous la forme d’évaporation, de précipitations, de tempêtes et des conditions météorologiques. Le cycle de l’eau contient une grande énergie qui façonne le climat de la Terre, les tendances des températures et les caractéristiques de surface. Les effets de l’eau sont bien plus importants que les effets du CO2 dont on a tant peur.

La lumière solaire rayonne directement sur les tropiques, où beaucoup d’énergie est absorbée et indirectement dans les régions polaires où moins d’énergie est absorbée. La météo sur terre est conduite par la redistribution de la chaleur des tropiques vers les régions polaires. L’évaporation créée des systèmes massifs de tempêtes tropicales, qui véhiculent cette énergie vers le nord, vers des latitudes plus fraîches. Les vents d’altitude avec les fronts de dépressions, les cyclones et les courants océaniques du cycle d’eau de la Terre, redistribuent l’énergie thermique des tropiques vers les régions polaires.

L’Océan Pacifique est la plus grosse caracteristique de la planète Terre, couvrant 1/3 du globe et suffisamment vaste pour contenir toutes les masses terrestres restantes. Les Océans ont 250 fois la masse totale de l’atmosphère et peuvent contenir plus de 1000 fois l’énergie thermique. Les océans ont un effet très puissant, même si mal compris, sur le climat de notre planète. Entre 75 et 90% de l’effet de serre de la terre est causé par la vapeur d’eau et les nuages.

Et pourtant, le GIEC et les modélistes modernes du climat nous proposent qu’en fait c’est la “puce” qui remue le “chien”. La puce étant bien sûr le CO2 et le chien le cycle de l’eau. La théorie du réchauffement anthropique de la planète assume un feedback positif de la vapeur d’eau, forcé par les émissions humaines de gaz à effet de serre.

L’argument est qu’alors que l’air plus chaud peut retenir plus d’humidité, la vapeur d’eau atmosphérique va augmenter alors que la Terre se réchauffe. Comme la vapeur d’eau est un gaz à effet de serre, plus de vapeur d’eau est présumé ajouter un réchauffement à celui causé par le CO2. De fait, la théorie assume que le gaz carbonique contrôle le cycle de l’eau pourtant bien plus puissant.

Depuis les 16 dernières années, la température de la surface de la terre ne s’est pas réchauffée et ce malgré l’augmentation du CO2 atmosphérique… Tous les modèles climatiques avaient prévu une augmentation rapide de la température globale et ce en contradiction avec les données empiriquement collectées. Les modèles d’aujourd’hui sont souvent incapables de prédire les conditions de météo sur une simple saison, loin de là de prédire la tendance climatique à long et très long terme. (more…)

12 octobre 2013

¤ Libye deux ans après : le chaos annoncé est advenu…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 49

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/12/guerre-criminelle-de-lotan-en-libye-ou-en-est-le-pays-depuis-2011/

¤ Libye deux ans après : le chaos annoncé est advenu... dans Politique/Societe 250px-Map_of_traditionnal_provinces_of_Libye_fr.svgGuerre criminelle de l’OTAN en Libye: Où en est le pays depuis 2011 ?…

… Il nage dans la béatitude de la démocratie apportée par les missiles de l’OTAN et les GO djihadistes à sa solde, qui le balkanise, bref que du bonheur. Merci qui ?

– Résistance 71 –

La désintégration de la Libye, Polina Lavrentieva, 9 Octobre 2013, url de l’article: http://www.voltairenet.org/article180499.html

À l’été 2011, Thierry Meyssan assurait qu’il n’y avait pas de printemps arabe en Libye, que la population ne se levait pas contre Mouamar el-Kadhafi, mais que les Occidentaux jouaient avec le mouvement séparatiste de la Cyrénaïque. Deux ans plus tard, c’est fait : Tripoli a perdu tout contrôle à la fois sur la Cyrénaïque et le Fezzan, comme l’ont constaté les envoyés spéciaux des Nations Unies. Les richesses du pays sont désormais aux mains des gangs et des seules multinationales US.

L’on n’arrive pas à arrêter le processus de désintégration de la Libye commencé depuis l’assassinat de Mouamar el-Kadhafi. Un nouveau rapport de l’ONU en témoigne : sur fond de séparation de provinces au sein de la Libye « libérée du dictateur », ont cours des exécutions expéditives, une oppression politique massive et des tortures.

D’après le rapport commun de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) [1] et du Haut-Commissaire de l’ONU pour les Droits de l’Homme, près de 27 personnes sont mortes en prison dans le pays pour la seule fin de l’année 2011 [2]. 8 000 personnes sont détenues dans les geôles du pays. Elles y ont été jetées en 2011 en tant que « partisans de Kadhafi ». La plupart d’entre elles n’a même pas été officiellement l’objet d’une enquête et personne ne sait combien de temps elles resteront à l’ombre, puisque le système judiciaire ne fonctionne quasiment plus.

Le New York Times indique que des gens sont arrêtés maintenant, pour des raisons religieuses ou ethniques, ou s’ils sont suspectés de ne pas être loyaux envers « la démocratie ». Les prisonniers avec lesquels les inspecteurs de l’ONU ont pu parler ont relaté qu’ils étaient battus et torturés par le feu et par la faim dans les prisons.

En avril de cette année, une loi a été votée en Libye pour interdire les tortures et condamner les enlèvements. Mais elle n’a pas de portée effective. Ce n’est qu’une partie du tableau de la désintégration de l’État libyen. Des régions se retirent peu à peu, comme nous le prévoyions il y a deux ans dans ces colonnes. Et cela ne se passe pas non plus sans effusions de sang.

Ainsi, le 27 septembre, le Fezzan a proclamé son indépendance, ou tout au moins sa complète autonomie [3] ; les chefs tribaux en ont ainsi décidé « du fait du mauvais travail du Congrès ». En juin, c’était la région [riche en pétrole] de la Cyrénaïque [4] qui reprenait sa liberté. Des trois régions historiques de la Libye, seule la Tripolitaine en fait toujours partie. Pour l’heure, il n’y a pas de force capable de réunir à nouveau ces trois États historiques qui formaient la Libye depuis 1951.

Polina Lavrentieva

[1] Site internet de la Manul en anglais et en arabe.

[2] “Torture and Deaths in Detention in Libya”, Unismil Report, Octobre 2013.

[3] « Libye « nouvelle » : la région de Fezzan proclame son indépendance », Irib, 27 septembre 2013.

[4] « Ливии официально больше нет. Восток объявил « нефтяное государство » » (La Libye officiellement n’est plus, l’Est se déclare en pétro-État), Odnako, 7 mars 2012.

Traduction 
Louis-Benoît Greffe

Source 
Odnako (Fédération de Russie)
 Hebdomadaire d’information générale. Rédacteur en chef : Mikhail Léontieff.

Lire sur notre site « Une histoire résumée de la Libye » (source : « Le droit des eaux dans les pays musulmans, Volume 2″, bulletin FAO d’irrigation et de drainage, D.A. CAPONERA, Rome 1980)

11 octobre 2013

¤ « Révolution » syrienne, retour sur une arnaque !! par André Lefevbre

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 39

Source : http://french.irib.ir/analyses/articles/item/278158-r%C3%A9volution-syrienne,-retour-sur-une-arnaque-par-andr%C3%A9-lefevbre

merci à Resistance 71 : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/10/guerre-et-ingerence-en-syrie-chronologie-dune-arnaque/

"Révolution" syrienne, retour sur une arnaque !! par André Lefevbre
IRIB-Comme mon « petit malaise » passager avait coupé mon intérêt sur le problème de la Syrie,
j’ai voulu me « recycler » quelque peu.Il est bon, parfois, de faire une « révision » des événements. Ce qui n’est jamais fait par les médias officiels, évidemment.

Au départ, la Syrie est un pays avec une population de 22 millions d’habitants. Il est donc normal de tenir ce chiffre en considération lors de « manifestations » du peuple.

L’éducation, en Syrie, est obligatoire de l’âge de 6 ans à l’âge de 15 ans, soit de la première à la neuvième classe. Par la suite, elle est libre. La scolarité se compose de six années d’études primaires, de quatre années d’études préparatoires (équivalent du collège français), puis d’une formation générale ou professionnelle de trois ans (lycée). La durée des études supérieures est variable : deux ans pour les instituts moyens (études professionnelles ou techniques), quatre ans pour une licence générale, cinq ans pour un diplôme d’ingénieur, etc. Le nombre d’inscrits dans les établissements d’études supérieures est de plus de 150 000 élèves. L’alphabétisation chez les Syriens est de 90 % chez les garçons et de 80 % chez les filles.

Mortalité infantile : inférieure à 23 pour 1 000 naissances

Espérance de vie : 75 ans (avant le début de « libération » évidemment).

Nous ne sommes donc pas du tout devant une société « régressive » et « retardée », comme certains pourraient le croire.

Je me suis demandé de quelle façon le conflit syrien avait débuté. Wikipedia donne certaines informations desquelles j’ai relevé les décisions prise par Bachar al-Assad pour éviter et ensuite, arrêter ce conflit :

Le tout débute le 4 et le 5 février 2011 avec des appels à manifester contre le régime, sur facebook. Les appels ne sont pas suivis. Le gouvernement prend des dispositions pour calmer les esprits; entre autre il bloque l’accès à Facebook.

Après quelques jours de « blocage », le 8 février l’accès à Facebook est rétabli. Cependant, Télérama et le Huffington Post, deux organismes français, clament qu’il s’agit d’un moyen pour mieux repérer les activistes. C’est à se demander pourquoi le gouvernement avait bloqué Facebook au départ? Mais la « logique » ne tient pas devant la nécessité d’accuser, semble-t-il.

Le 17 février 2011 le gouvernement annonce une baisse de taxes sur les produits alimentaires, annonce une augmentation des subventions sur le fioul (essence) et la création d’un fond social qui aidera 420,000 personnes en difficultés. Il reporte les augmentations de prix envisagés et l’instauration de la TVA. Il recrute 67,000 fonctionnaires après avoir muté ou limogé des dizaines de fonctionnaires corrompus.

Malgré ces décisions, le  15 mars a lieu une manifestation de quelques dizaines de personnes (sur 1,7 millions) à Damas qui est rapidement dispersée par les forces de l’ordre.

Le 16 mars environ 150 personnes manifestent à Damas pour demander la libération de détenus politiques. Ils sont dispersés par la police. La plupart sont des militants des droits de l’homme. On entend probablement, ici, l’OSDH « Observatoire syrien des droits de l’homme », qui, on le verra plus loin est soupçonnée de « parti pris »?

Le 18 mars s’organise « l’appel à la dignité » et plusieurs milliers de personnes manifestent à Alep, Damas, Homs, Banias et surtout à Deraa (Deraa est une ville près des frontières avec la Jordanie, le Liban et Israël). Le pouvoir réprime ces manifestations très durement. Des dizaines de manifestants armés ou pas, sont arrêtés. Le même jour se forme le « conseil national de transition temporaire » et est publié sur Facebook.

Le 19 mars une autre manifestation à Deraa lors des funérailles des manifestants tués la veille. La police les disperse avec des gaz lacrimogènes.

Le 20 mars la contestation s’amplifie et 10,000 manifestants (selon les organisateurs) descendent dans les rues de Deraa. Ils rejettent la tentative de médiation d’une délégation gouvernementale. La répression est rigoureuse avec des gaz lacrymogènes et des balles réelles où un manifestant est tué et plusieurs blessés. Le tout tourne à l’émeute. (more…)

7 octobre 2013

¤ Un brevet du CNRS en 2012 : des nano-fibres plastiques hautement conductrices qui se construisent « toutes seules »

Source : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2571.htm

Paris, 20 AVRIL 2012

Deux équipes du CNRS et de l’Université de Strasbourg, menées par Nicolas Giuseppone 1 et Bernard Doudin2, ont réussi à fabriquer des fibres plastiques fortement conductrices, de quelques nanomètres d’épaisseur. Ces nano-fils, qui font l’objet d’un brevet déposé par le CNRS, se construisent « tout seuls » sous la seule action d’un flash lumineux ! Peu coûteux à obtenir et faciles à manipuler contrairement aux nanotubes de carbone3, ils allient les avantages des deux matériaux utilisés à ce jour pour conduire le courant électrique : les métaux et les polymères organiques plastiques4. En effet, leurs remarquables propriétés électriques sont proches de celles des métaux. De plus, ils sont légers et souples comme les plastiques. De quoi relever l’un des plus importants défis de l’électronique du 21e siècle : miniaturiser ses composants jusqu’à l’échelle nanométrique. Ces travaux sont publiés le 22 avril 2012 dans l’édition en ligne avancée de la revue Nature Chemistry. Prochaine étape : démontrer que ces fibres peuvent être intégrées industriellement dans des appareils électroniques comme les écrans souples, les cellules solaires, etc.

Lors de précédents travaux publiés en 20105, Nicolas Giuseppone et ses collègues étaient  parvenus à obtenir pour la première fois des nano-fils. Pour ce faire, ils avaient modifié chimiquement des molécules de synthèse utilisées depuis plusieurs dizaines d’années dans l’industrie pour le processus de photocopie Xerox® : les « triarylamines ». A leur grande surprise, ils avaient observé qu’à la lumière et en solution, leurs nouvelles molécules s’empilaient spontanément de manière régulière pour former des fibres miniatures. Ces fils longs de quelques centaines de nanomètres (1 nm = 10-9 m, soit un milliardième de mètre), sont constitués par l’assemblage dit «supramoléculaire » de plusieurs milliers de molécules.

Les chercheurs ont ensuite étudié en détail, en collaboration avec l’équipe de Bernard Doudin, les propriétés électriques de leurs nano-fibres. Cette fois-ci, ils ont mis leurs molécules en contact avec un microcircuit électronique comportant des électrodes en or séparées de 100 nm. Puis ils ont appliqué un champ électrique entre celles-ci.

Nano-fibres1


© Réalisation graphique M. Maaloum, ICS (CNRS).

Vue d’artiste établie à partir d’une image réelle de microscopie à force atomique (AFM) montrant des fibres supramoléculaires conductrices piégées entre deux électrodes d’or séparées par une distance de 100 nm. Chaque fibre plastique est composée de plusieurs fibrilles, et capable de transporter les charges électriques avec la même efficacité qu’un métal.


Premier résultat important : sous l’action d’un flash lumineux, les fibres se construisent uniquement entre les électrodes. Seconde donnée surprenante : ces structures aussi légères et flexibles que les plastiques se sont révélées capables de transporter des densités de courant extraordinaires, supérieures à 2.106 Ampère par centimètre carré (A.cm-2), approchant celles des fils de cuivre. Cela, avec des résistances d’interfaces avec les métaux6 très faibles : 10 000 fois inférieures à celle des meilleurs polymères organiques actuels.

Désormais, l’objectif des chercheurs est de démontrer que leurs fibres peuvent être intégrées industriellement dans des appareils électroniques miniaturisés tels que les écrans souples, cellules solaires, transistors, nano-circuits imprimés, etc. 

(more…)

6 octobre 2013

¤ Chemtrails et chimiothérapie : une même volonté EUGENISTE à l’oeuvre

Classé dans : Chemtrails et pluies de fils/fibres/etc...,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 28

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/06/science-technologie-et-nouvel-ordre-mondial-le-cas-des-chemtrails/

Science technologie et Nouvel Ordre Mondial: Le cas des  »chemtrails »…

Ceci n’est pas un phénomène nouveau. Il est établi que les gouvernements (principalement dans les pays de l’OTAN il apparaît..), « sèment » l’atmosphère de substances toxiques à terme… Quelle est la véritable raison ? Sommes-nous face a une mesure de terrorisme d’état , une de plus ?…

Quelques éléments de réponse ici…

- Résistance 71 –

Chemtrails et geoingeneering

Richard Sachs, 5 Octobre 2013, url de l’article en français:

http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/10/chemtrails-et-chimiotherapie-plus.html

Il existe des explications différentes données aux chemtrails, pour lesquels des scientifiques qui voudront bien en parler utilisent le terme de « géo-ingénierie » pour rendre sensiblement le largage de métaux toxiques au-dessus de nos têtes et notre empoisonnement ainsi que celui de nos familles plus respectable et, disons, « scientifique ».

Certains des soi-disants « scientifiques » de la géo-ingénierie disent que la géo-ingénierie est nécessaire pour sauver la planète d’un changement climatique désastreux, mais bien sûr cela n’arrive pas en ce moment, c’est juste une proposition. D’autres affirment que rien de tel n’est même envisagé (ce n’est qu’une énorme théorie du complot). Aucun des porte-paroles officiels du gouvernement ne reconnaît ce qui se passe maintenant. Ils sont confiants que vous ne regardez jamais sérieusement vers le ciel, et que si pour une quelconque raison vous le faites, grâce à l’effet abrutissant de l’éducation publique et des médias, vous ne saurez pas ce que c’est que vous voyez.

Le phénomène lui-même est très simple à identifier à l’œil nu. Vous pouvez observer des chemtrails se faire répandre presque tous les jours depuis à peu près n’importe où aux USA, et désormais dans beaucoup d’autres pays (dont la France, ndt). Quand des avions volent à haute altitude, vous pouvez parfois voir une très courte traînée de gaz derrière eux qui disparaît très rapidement. C’est ce qui s’appelle un « contrail », abréviation de condensation trail (traînée de condensation, ndt), provenant de la condensation de la vapeur, et qui apparaît alors que les gouttelettes d’eau se dispersent. Ensuite il y a d’autres avions qui laissent de longues traînées derrière eux qui ne se dispersent pas. Celles-là sont les chemtrails. Elles ne se dispersent pas parce qu’elles sont constituées de particules solides, pas de gouttelettes d’eau.

Ce n’est plus une théorie

Pendant longtemps, commençant quand les chemtrails ont commencé à apparaître dans tous les USA dans les années 90, ceux qui en parlaient étaient rejetés comme des théoriciens illuminés de la conspiration. Mais maintenant, il y a des preuves solides que les chemtrails sont réels. Des patentes décrivent certains des matériaux qui sont pulvérisés. Des lanceurs d’alerte militaires confirment que ces matériaux sont chargés à bord des avions à réaction pour être pulvérisés. Nous avons des preuves vidéo des embouts de pulvérisation sur les avions, et des nuages qui se gonflent des particules pulvérisées. Des échantillons d’air, d’eau et de sols relèvent les mêmes métaux toxiques, dont l’aluminium, le baryum et le strontium, et une liste d’autres matériaux toxiques dans le mélange, qui pleuvent sur nous presque tous les jours. Il n’y a plus de doute sur la question de savoir si cela se produit ou pas, ni subsiste-t-il de doute sur le fait que notre santé et la santé des animaux, des plantes et de la biosphère dans son ensemble sont gravement agressées. Les nano-particules telles que celles qui sont pulvérisées peuvent traverser la barrière sang-cerveau et affecter nos fonctions cérébrales, tout en empoisonnant d’autres parties de notre corps en même temps. L’aluminium et les autres métaux élèvent le pH des sols, réduisent radicalement la santé et les effectifs de toutes les formes de vie, depuis les micro-organismes du sol, en passant par les plantes et les arbres, les animaux, et l’humanité. (more…)

5 octobre 2013

¤ Liste des liens vers les derniers article sur notre site

Classé dans : Perso/Archives — uriniglirimirnaglu @ 9 : 23

Liste des liens vers les derniers article sur notre site

Blogs 38 résultats
Icon
…depuis 1493 ! · ÜriniglirimirnäglÜ
Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/1 0/04/resistance-politique-le-grand-menson ge-qui-regit-le-colonialisme-bulle-papale -de-1493/ Résistance politique: Le grand mensonge qui régit le colonialisme……
05/10/13 03:04 | France | uriniglirimirnaglu.unblog.fr
Icon
¤ Qui lit le blog « Résistance 71″ ? · ÜriniglirimirnäglÜ
Résistance 71 3 Octobre 2013 Pour ceux de nos lecteurs que cela peut intéresser, voici comment se répartit notre lectorat dans le monde. Nous ne parlerons pas ici de chiffre mais de pourcentage. Cette…
04/10/13 09:33 | France | uriniglirimirnaglu.unblog.fr
Icon
…dans la cible ! · ÜriniglirimirnäglÜ
L’Iran devra tomber… Avec ou sans guerre ! Léon Camus 3 Octobre 2013 (texte datant du 9 Septembre 2013) Alors qu’aux États-Unis ce 1er octobre 2013, 800 000 fonctionnaires fédéraux voient leur contrat…
04/10/13 09:31 | France | uriniglirimirnaglu.unblog.fr
Icon
¤ Palestine : destruction ou Paix ? · ÜriniglirimirnäglÜ
La “conférence de paix” occulte la destruction de la Palestine Jacques Bude 2 Octobre 2013 « Mettre fin aux spéculations sur les mirages de la fin de l’occupation et les chimères quant à la création d’un…
04/10/13 09:29 | France | uriniglirimirnaglu.unblog.fr
Icon
…J-Paul POUGALA) · ÜriniglirimirnäglÜ
Le cirque malien: les Africains ont-ils un problème avec la liberté ? Jean Paul Pougala, 23 Septembre 2013, url de l’article: http://www.michelcollon .info/Le-cirque-malien-les-Africains-ont. html?lang=fr…
04/10/13 09:21 | France | uriniglirimirnaglu.unblog.fr (more…)

¤ Le grand mensonge qui régit le colonialisme… depuis 1493 !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 08

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/04/resistance-politique-le-grand-mensonge-qui-regit-le-colonialisme-bulle-papale-de-1493/

(NDÜ : voir aussi http://www.manataka.org/page2528.html )

Résistance politique: Le grand mensonge qui régit le colonialisme… Bulle papale de 1493 !

¤ Le grand mensonge qui régit le colonialisme... depuis 1493 ! dans Outils/Bon à savoir aguirre-o-300x225Nous avons déjà abordé ce sujet notamment dans la seconde partie de notre traduction de l’introduction du livre de Kevin Annett « A découvert: Génocide au Canada passé et présent » ; nous rabordons la « doctrine chrétienne de la découverte » parce qu’elle est le cœur même du problème du colonialisme occidental passé et présent…

Nous disons depuis un bon moment que la solution au problème de l’empire anglo-américain qui sévit sur le monde depuis des décennies, réside dans le torpillage de l’empire depuis l’intérieur. Comment ?… En prenant conscience et en aidant nos frères Indiens à résoudre le colonialisme du continent américain par la révocation de la bulle papale de 1493 (et la précédente de 1455) Inter Cetera dite de la « doctrine de la découverte », fondement du colonialisme euro-centrique depuis cette époque. Le fait est que légalement, moralement et culturellement, tous les pays du continent américain et principalement les Etats-Unis et le Canada, existent sur des terres usurpées, volées à leurs légataires de droit naturel, sur les bases d’une escroquerie religieuse raciste et perverse.

L’avenir de l’humanité dépend des peuples occidentaux conscients et défiants de la doctrine hégémonique qui nous colonise autant que les peuples colonisés (ce n’est qu’une question de degré…), mais voyez ce qu’il se passe dans le monde occidental: sous couvert de la crise, l’oppression colonialiste vient nous opprimer de la même manière qu’elle opprime les colonisés non blancs, les procédés utilisés sont les mêmes…

La résolution de cette affaire de la « doctrine de la découverte » mettra l’empire à genoux et permettra aux peuples dans leur ensemble de reprendre en main leur destinée et de s’émanciper. Cette issue est essentielle, voilà pourquoi nous insistons dessus !

– Résistance 71 –

Le grand mensonge: La doctrine chrétienne de la “découverte”

John Kane

2 Octobre 2013

url de l’article:

http://tworowtimes.com/opinions/columns/lets-talk-native/big-lie-doctrine-christian-discovery/#.Uk1UhuCJJS8

et

http://www.letstalknativepride.blogspot.jp/2013/10/the-big-lie-doctrine-of-christian.html

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Steven Newcomb est l’auteur du livre: “Païens en terre promise: Décoder la doctrine chrétienne de la découverte”. Il est le plus grand spécialiste sur le sujet. Il sera l’invité spécial de la journée conférence sur la survie autochtone de l’université de Buffalo (état de New York) le 14 Octobre 2013 de 18:00 à 20:00. Il sera égalememt invité dans l’émission de radio “Parlons natif.. avec John Kane” le dimanche 13 Octobre de 21:00 à 23:00 EDT sur WWKB ESPN Sports Radio 1520AM LTM, retransmis en stream live sur le blog Native Pride et sur TuneIn app pour PC et smartphones…

Quelque soit votre point de vue sur la religion ou le christianisme en particulier, un mensonge est un mensonge même si c’est l’église qui le dit. Un des plus grands mensonges jamais dit à la face de l’humanité est que “dieu” choisit des “familles” d’individus pour régner sur le reste du monde. Même si beaucoup, y compris un grand nombre d’Américains, qui devraient pourtant être mieux au courant, sont toujours amourachés de la notion de “princes et de princesses”, la plupart d’entre nous relègue maintenant ce stupide conte de fée au niveau des dessins animés de Disney et à la couverture médiatique futile et béate de cette “famille royale” qui n’a aucun sens.

Aujourd’hui, il y a un autre mensonge ancien monumental qui ne veut simplement pas mourir. En tout cas, les Etats-Unis et le Canada espèrent qu’il ne mourra pas de si tôt. La doctrine chrétienne de la découverte est en fait un plus gros mensonge que celui des “monarchies” ordonnées par “dieu”, auquel pratiquement plus personne ne croit. Cette doctrine n’est fondée quasimemt exclusivement que sur une série de décrets papaux du XVème siècle. Pour le dire simplement, le Vatican a décidé que lorsque des chrétiens arrivent sur les terres de païens ou de non-croyants, les chrétiens peuvent saisir leurs terres, leurs possessions et peuvent réduire lesdits païens en esclavage perpétuel. (more…)

4 octobre 2013

¤ Le cirque malien : les Africains ont-ils un problème avec la liberté ? (J-Paul POUGALA)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 38

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/24/conscience-et-resistance-politique-pour-que-les-peuples-africains-seveillent-a-la-persistance-coloniale/

Conscience et résistance politique: Pour que les peuples africains s’éveillent à la persistance coloniale…

¤ Le cirque malien : les Africains ont-ils un problème avec la liberté ? (J-Paul POUGALA) dans Outils/Bon à savoir pougala112Le cirque malien: les Africains ont-ils un problème avec la liberté ?

Jean Paul Pougala, 23 Septembre 2013, url de l’article: http://www.michelcollon.info/Le-cirque-malien-les-Africains-ont.html?lang=fr

Lorsque hier 19/09/2013, j’ai vu à la télévision la cérémonie de la prestation de serment du nouveau président malien (IBK) à Bamako, j’ai eu un pincement au cœur.Nous avons tous vu le président français menacer la Syrie dans son discours de Bamako. Et lorsqu’en plus la chaine de télévision française TF1 titre son journal télévisé avec ces quelques mots : « Mali : sept mois après, Hollande de retour pour « investir » le nouveau président ». Elle confirme de fait que Monsieur Keita n’est qu’un sous-préfet. Et je me suis posé certaines questions : A quoi cela sert-il au peuple français un tel cirque ? Pour convaincre qui sur cette planète ? Combien d’emplois seront créés en France à partir des millions d’Euros que ce pays a dépensés pour inviter le monde entier à applaudir au cirque malien de ce 19/9/2013 ? Après 21 ans de la démocratie, le Mali nous prouve qu’en Afrique, ce n’est point la démocratie qui va précéder l’économie, bien peut-être l’inverse. Le cirquemalien est la preuve qu’aucun pays au monde n’a jamais résolu ses problèmes grâce à la prétendue « démocratie » et d’alternance politique au pouvoir. Si 20 ans de démocratie malienne finit à la mise sous-tutelle du pays par un chef d’Etat français en mal de popularité dans son pays, c’est que nous avons vraiment touché le fond. Alors qu’est ce qui ne va pas ? Est-ce qu’on verrait le même président français dans les anciennes colonies françaises d’Asie pavoiser de la même manière ?

Pour une fois, plutôt que de voir tous les problèmes dans la méchante France, je m’interroge sérieusement si les Africains n’ont pas un problème avec la liberté. Est-ce que 500 ans d’humiliation et de soumission n’ont pas transformé l’Africain en un animal en cage ? en un animal que même laissé libre de s’échapper, refuse obstinément de partir, de s’envoler à la découverte de la splendeur du ciel bleu ?

Pour le comprendre, je vous invite à analyser le comportement d’autres peuples hors d’Afrique, colonisés par la même France, pour voir si ces pays ont le même comportement que les pays africains. Nous allons choisir deux secteurs dans notre analyse : la Langue et la Monnaie.

1- Le Cambodge

Le Cambodge est une colonie française depuis 1863, jusqu’à la proclamation de son indépendance le 9 novembre 1953, c’est-à-dire après 90 ans d’occupation coloniale française. Indépendance suivie d’une longue guerre civile. Mais peut-on imaginer les dirigeants cambodgiens se comporter avec la même soumission etallégeance vis-à-vis de la France ?

a) La langue : A l’indépendance, les intellectuels sont unanimes sur une chose : Si le français reste la langue officielle du pays, l’indépendance à peine obtenue ne sera jamais effective. Voilà pourquoi le Khmer devient l’unique langue officielle avec son système d’écriture alpha-syllabique de 33 consonnes et 24 voyelles. La langue française comme l’anglais, le chinois ou le russe est relayé au rang de langues étrangères. 

b) La monnaie : Leur BEAC (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) et leur BECEAO (Banque des Etats de l’Afrique de l’Ouest) locale s’appelait : La Banque de l’Indochine créée à Paris le 21 janvier 1875 par deux banques françaises, le CEP (Comptoir d’escompte de Paris) et le CIC (Crédit industriel et commercial) pour servir localement de banque d’émission des colonies d’Asie. Leur « Franc CFA »local émis par cette banque portait deux noms en fonction des pays : Le Franc Pacifique et la Piastre. Par exemple, elle ouvre ses portes aussi dans les comptoirs français de Chine dès 1889, et c’est Mao qui va mettre fin à cette occupation coloniale avec sa monnaie dès 1955. Au Cambodge, à l’indépendance du pays en 1953, la monnaie coloniale française, la PIASTRE sera remplacée par le RIEL qui a pour code international : KHR ;

2- La Syrie

Comparez-vous même 2 pays ex-colonies françaises : Le Mali et la Syrie et répondez à vous même si les dirigeants africains et le peuple africain n’ont pas un sérieux problème d’assumer et de vivre en liberté.

La Syrie et le Liban (en 1920), de même que le Cameroun et le Togo, ont été donnés par la Société des Nations en administration à la France. Alors que dès 1944, la Syrie arrache sa liberté en proclamant de façon unilatérale son indépendance de la France, qui mettra 2 ans pour l’accepter, les autres pays africains vont attendre les années 60 pour recevoir en cadeau l’indépendance de la généreuse et magnanime France.

Après la création de Israël en 1948, les politiciens palestiniens commettent l’erreur stratégique de faire partir une bonne partie de la population. Les Etats-Unis et la France tentent alors de convaincre les dirigeants syriens d’offrir à 500.000 réfugiés palestiniens présents en Syrie, la nationalité syrienne. La somme de 400 millions de dollars est offerte aux dirigeants syriens pour cette opération et ce sont tous les partis politiques qui sont choqués par cette proposition qui signifie tout simplement qu’il n’y aura plus jamais un Etat Palestinien, dès lors que ses citoyens auront été convertis à d’autres nationalités. La tête de file de la protestation, c’est le parti Baas, c’est-à-dire celui dirigé en 2013, par un certain Assad. (more…)

¤ USA / Iran, Obama / Rohani : nouvelle donne, nouvelle stratégie étatsunienne ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 36

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/03/resistance-politique-a-lempire-la-nouvelle-dimension-de-liran/

Résistance politique à l’empire: La nouvelle dimension de l’Iran…

Les Américains ont contacté 5 fois pour demander une rencontre avec Rohani

 

Al Manar

 

2 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=134066&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1

 

Le contact téléphonique entre le président américain Barack Obama et iranien cheikh Hassan Rohani fait toujours parler de lui.
D’autant plus que les informations se contredisent sur la partie qui effectué initialement le contact. Les Iraniens assurant que c’est Obama qui l’a fait.

Mardi, en marge d’une rencontre avec son cabinet, le président iranien a assuré aux journalistes que les Américains l’ont contacté 5 fois pour demander une rencontre, ce qu’il a refusé.
 
Depuis son retour à Téhéran, cheikh Rohani s’est expliqué sur les conditions de ce contact, le premier du genre depuis la révolution et qui n’était pas inscrit dans son calendrier de voyage. 
«  Je ne voulais pas rencontrer Obama. Mais lorsqu’on s’est parlé, je l’ai informé que le peuple iranien refuse les exactions commises par les Etats-Unis et que la solution ne peut être élaborée en peu de temps. Ce que Obama a approuvé », a révélé cheikh Rohani, selon l’agence de presse iranienne Tasnim

Et de poursuivre : «  les Américains ont appelé sur le portable de notre ambassadeur. Et j’ai un peu parlé avec Obama qui a signalé qu’il affrontait beaucoup de problèmes dans son pays ».
Il m’a aussi dit : « vous aussi en Iran affrontez des problèmes, c’est pour cela que nous devons réfléchir sur une solution à ce problème».

Mardi soir, le président iranien a présenté devant le parlement irannien le rapport de son premier voyage aux Nations Unies et les conditions du contact téléphonique. (more…)

¤ Qui lit le blog « Résistance 71″ ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 33

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/03/dissidence-au-nouvel-ordre-mondial-qui-nous-lit/

Dissidence au Nouvel Ordre Mondial: Qui nous lit ?

Résistance 71

 

3 Octobre 2013

 

Pour ceux de nos lecteurs que cela peut intéresser, voici comment se répartit notre lectorat dans le monde.

Nous ne parlerons pas ici de chiffre mais de pourcentage.

Cette statistique a été menée sur la période menant de Février 2012 au 20 septembre 2013

La vaste majorité de notre lectorat (74%) provient de France métropolitaine.

Des 26% restant, voici les pays où nous sommes les plus lus dans l’ordre décroissant:

  • Canada
  • Belgique
  • Algérie
  • Suisse
  • Tunisie
  • Maroc
  • Cameroun
  • Côte d’Ivoire
  • Espagne (1er pays non francophone)

En seconde position des pays non francophones vient:

  • Pays du Goulag Levant (ex-USA) puis :
  • Grande-Bretagne
  • Allemagne
  • Italie
  • Thaïlande (more…)

¤ Caucase, Syrie, Sotchi, Bandar Bin SUltan, Poutine, Tchétchènes… l’Iran dans la cible !

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 31

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/04/geopolitique-complexe-le-caucase-et-la-syrie-dans-le-conflit-larve-entre-la-russie-liran-et-larabie-saoudite/

Géopolitique complexe: Le Caucase et la Syrie dans le conflit larvé entre la Russie, l’Iran et l’Arabie Saoudite…

L’Iran devra tomber… Avec ou sans guerre !

Léon Camus

 

3 Octobre 2013 (texte datant du 9 Septembre 2013)

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/analyses/item/277360-l’iran-devra-tomber-avec-ou-sans-guerre-,-par-léon-camus

Alors qu’aux États-Unis ce 1er octobre 2013, 800 000 fonctionnaires fédéraux voient leur contrat suspendu sine die à l’exception des militaires, la Maison-Blanche a pris acte de l’impossibilité, pour l’instant présent, de nouvelles confrontations armées au Levant ou ailleurs. Que ce soit en Syrie où, malgré le camp des enragés, il a bien fallu se résigner à « temporiser »… laisser du temps au temps aurait dit feu Mitterrand !……

L’Iran est en effet appelé par la logique même du système-monde – sauf rupture historique inattendue – a être absorbé par le Grand Marché Unifié planétaire. Le serpent constricteur est patient qui guette sa proie. Aussi devrions-nous, afin de réduire définitivement l’Iran à de meilleurs sentiments occidentalistes, assister à la mise en œuvre de stratégies de substitutione pour atteindre ce but… moins rapidement sans doute mais moins brutalement et peut-être plus sûrement. C’est là qu’entre en scène le Caucase qui devrait jouer un rôle décisif dans une éventuelle stratégie de contournement ou d’encerclement de l’Iran. C’est en tout cas ce que semble devoir nous révéler la bataille qui se déroule en ce moment même et dans l’ombre, à propos des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi… objet de toute les mauvaises intentions de ce bras armé– décidément présents sur tous les théâtres de déstabilisation, en Syrie, en Irak au Liban, au Maghreb, en Afrique de l’Ouest et au Sahel, et cætera – du Département d’État que sont les djihadistes tchétchènes et consorts.

La place du Caucase dans la crise syrienne

Alors que tous les yeux sont braqués sur Damas, nul ne songe à porter son regard vers le Caucase. Et pourtant ! Opérons un léger retour en arrière. Le 30 juillet le président Poutine recevait en audience privée le Prince Bandar, chef des Service de renseignement séoudiens. Ce dernier, dans le cadre d’un marchandage particulièrement inédit portant sur la sécurité des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi en février 2014, aurait offert à la Russie – avec le plein accord de Washington – en contrepartie de l’acceptation de la chute du régime de Damas, un partenariat particulièrement avantageux pour Moscou, relatif au commerce mondial des hydrocarbures. Ceci dans le cadre d’une « stratégie russo-arabe unifiée » visant à trouver un terrain d’entente sur « les tarifs et les quotas de production qui maintiennent la stabilité des prix sur les marchés mondiaux », proposition assortie d’un compromis favorable quant au gazoduc South Stream rival du projet euro-américain Nabucco [Cf.LondonTelegraph30jui13]. (more…)

¤ Palestine : destruction ou Paix ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 29

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/04/resistance-politique-la-destruction-de-la-palestine-avec-ou-sans-conference-de-la-paix/

Résistance politique: La destruction de la Palestine avec ou sans « conférence de la paix »

La “conférence de paix” occulte la destruction de la Palestine

Jacques Bude

2 Octobre 2013

url de l’article:

http://www.info-palestine.net/spip.php?article14044

 

« Mettre fin aux spéculations sur les mirages de la fin de l’occupation et les chimères quant à la création d’un État palestinien au moyen des négociations, alors que ces tentatives ont échoué de manière cinglante. … L’expérience de vingt années de négociations avec l’entité sioniste prouve que celle-ci, par sa composition, sa nature, son comportement raciste de colonisation et de haine et sa politique ne montre aucune disposition pour une paix véritable qui garantisse au minimum les droits nationaux de notre peuple. … La colonisation s’est poursuivie pendant ces vingt ans de négociations et s’est multipliée par trois, voire par quatre. Tandis que la judaïsation de Jérusalem se propage inexorablement. » – Marwan Barghouti, mars 2012

À de rares exceptions près, les initiatives internationales visant à mettre fin au conflit entre Israéliens et Palestiniens considèrent que le dialogue de paix – négociations sans intervention extérieure – est le seul moyen d’atteindre cet objectif. Cette vision des choses est également largement répandue au niveau du sens commun.

Pourtant les ’conférences de paix’ entre Israéliens et Palestiniens – Madrid (1991), Oslo I (1993-1994), Oslo II (1995), Wye River (1998), Charm El-Cheikh (1999), Camp David (2000), Taba (2001), Charm El-Cheikh (2005), Jérusalem (2006), Annapolis (2007) – n’ont ni réalisé ni même contribué à la paix. Ces ’dialogues de paix’ n’ont ni interrompu, ni même ralenti la colonisation de peuplement et la confiscation des terres dans les territoires occupés en 1967. Ils n’ont pas empêché l’État d’Israël de poursuivre, voire d’accélérer l’installation d’Israéliens juifs dans les territoires occupés – aujourd’hui plus de 500000, soit un Israélien juif sur 10 -, l’implantation de colonies fortifiées, la confiscation et le nettoyage ethnique de terres palestiniennes.

Longtemps les appels à la négociation – au “dialogue de paix“ – entre Israéliens et Palestiniens se sont inscrits dans une rhétorique d’évacuation des territoires occupés en 1967 en échange de la paix. Dans le sillage des Accords d’Oslo, l’Autorité palestinienne s’est totalement engagée dans cette perspective. Il n’en a manifestement pas été de même pour les autorités israéliennes. Avant et après Oslo, tous les gouvernements israéliens ont inscrit leur politique – à l’instar de la politique officiellement prônée par Yitzhak Shamir en 1991 [1] – dans la perspective de la paix en échange de la paix, c’est-à-dire, de la fin des agressions israéliennes en échange de la fin de la résistance à l’occupation et à la colonisation. [2] Ce qui d’ailleurs est conforme à l’essence même de l’État d’Israël.

Intentionnellement ou non, toutes les ’conférences de paix’ ont été des promesses creuses qui ont entravé les Palestiniens, et un moyen d’amener les Israéliens et la communauté internationale à soutenir ou du moins à accepter la colonisation – confiscation des terres et nettoyage ethnique – des territoires occupés en 1967. Par exemple, “l’offre généreuse“ mise au point et utilisée de main de maître par E. Barak à la Conférence de Camp David (2000), a consisté à prétendre que pour arriver à un accord de paix, les autorités israéliennes avaient fait des offres extrêmement généreuses qui avaient été systématiquement rejetées par les Palestiniens. [3] Ce qui est censé prouver que les Palestiniens ne veulent pas la paix mais la destruction d’Israël et par conséquent que, confronté à l’absence d’un partenaire de paix, l’État d’Israël est obligé d’assurer sa sécurité, notamment par la construction d’un “Mur de sécurité“ et par l’implantation de colonies. [4]

L’effet sur l’opinion israélienne et internationale de ces prétendues “offres généreuses“ israéliennes, qui en fait n’ont jamais existé et qui auraient été confrontées à un rejet systématique de la part des Palestiniens, a été stupéfiant. [5] Pourtant les nombreuses et très graves infractions israéliennes aux Droits humains des Palestiniens – crimes de guerre et crimes contre l’humanité – ont été abondamment documentées par des organisations au-dessus de tout soupçon. Force est de constater que la crédulité devient incommensurable dès que l’on invoque de prétendues menaces à la sécurité d’Israël, pourtant de très loin la puissance militaire dominante de la région.

Depuis quelques années et de plus en plus souvent, les masques tombent du côté israélien. Des hautes autorités israéliennes ne font plus allusion à l’évacuation des territoires occupés, au démantèlement des colonies, ni même à la fin de la colonisation en échange de la paix. Par exemple, en réaction à l’attribution du statut d’État observateur à la Palestine par l’ONU le 29 novembre 2012, le Gouvernement israélien a publié le 2 décembre 2012 un communiqué officiel du Premier Ministre Benjamin Netanyahu où on peut lire : “Aujourd’hui nous construisons et nous continuerons à construire à Jérusalem et dans toutes les zones qui se trouvent sur la carte des intérêts stratégiques de l’État d’Israël“ “Il n’y aura pas d’État palestinien sans un dispositif qui garantisse la sécurité des citoyens israéliens. Il n’y aura pas d’État palestinien tant que l’État d’Israël ne sera pas reconnu comme l’État du Peuple juif. Il n’y aura pas d’État palestinien tant que les Palestiniens n’auront pas proclamé la fin du conflit“. [6] Donc le Gouvernement israélien proclame officiellement que les Palestiniens n’auront la paix qu’à condition de laisser les Israéliens coloniser en toute sécurité.

Bien qu’elle continue à évoquer l’échange de la paix contre l’évacuation des Territoires, il y a longtemps que l’Autorité palestinienne a été amenée à souscrire à la perspective de ’la paix en échange la paix’. [7] Du fait de sa totale dépendance à l’égard des États-Unis, de l’Union européenne et de la bonne volonté douanière d’Israël et sans doute surtout afin de préserver les privilèges liés à la gestion de l’occupation, l’Autorité palestinienne réprime ou du moins endigue fermement toute opposition militante à l’occupation, en échange du pouvoir d’administrer sous stricte tutelle israélienne la mosaïque de “réserves“ telle qu’elle existe aujourd’hui. Toutefois, bien que l’État d’Israël – Territoires occupés inclus – soit déjà, à l’image des États-Unis, un État moderne avec ses réserves d’indigènes, les autorités israéliennes ne sont pas encore rassasiées. Il reste des terres à confisquer et à “nettoyer“.

Le fait que l’Autorité palestinienne ne porte pas les graves violations du droit international et humanitaire commises par les autorités israéliennes devant la Cour internationale de Justice de La Haye est à mon sens une manifestation probante de l’acceptation de “la paix en échange de la paix“ par l’Autorité palestinienne.

Au moment de la création de l’État d’Israël, la quasi totalité des Palestiniens vivaient en Palestine mandataire. Ils y étaient propriétaires de 93% du territoire. Aujourd’hui près des 2/3 des Palestiniens vivent à l’extérieur de leur pays d’origine. [8] Ceux qui y vivent – en Israël proprement dit et dans les territoires occupés en juin 1967 – constituent quelque 50% de la population [9], mais ne sont propriétaires que d’environ 11% du sol [10] et d’un pourcentage bien inférieur encore – moins de 5% – des terres cultivables. En Israël proprement dit, la grande majorité des Palestiniens – bien que de nationalité israélienne – vivent dans des lieux restreints, étroitement surveillés et très défavorisés par rapport à ceux où vivent les Israéliens juifs. Dans les Territoires occupés, la situation est bien plus sévère encore. Les Palestiniens y sont progressivement amenés à se cantonner dans des enclaves largement dépouillées de ressources, si ce n’est la charité internationale. Tant en Israël proprement dit que dans les territoires occupés, leurs droits humains sont bafoués, leurs institutions sont soumises à une tutelle draconienne, le harcèlement est omniprésent et la confiscation des terres – notamment dans le Néguev – s’intensifie.

Bref, nous assistons depuis plus de 65 ans à la destruction officielle et délibérée de la société palestinienne par les autorités de l’État d’Israël : colonisation de peuplement, contrôle total des institutions, confiscation des terres et nettoyage ethnique des zones confisquées. Cette destruction – aujourd’hui largement réalisée – se poursuit et s’accélère derrière l’écran de l’actuelle Conférence de paix entre des autorités israéliennes bénéficiant d’une totale impunité et une Autorité palestinienne sous tutelle.

Hors l’application du droit international, s’en remettre à une négociation de paix entre une puissance militaire occupante et la communauté désarticulée qui est à sa merci, c’est s’en remettre à la raison du plus fort, celle de la puissance occupante ; c’est entériner l’occupation, les déplacements de population, les spoliations de terres et de maisons, les punitions collectives, les violences de l’armée, des polices et des milices des colonies, la destruction des infrastructures éducatives, économiques, sanitaires, … ; c’est être complice de la pacification de la communauté opprimée et de sa désarticulation ; c’est avaliser les violations du droit international et des droits humains des Palestiniens : droits à se défendre, à résister à l’occupation, à la sécurité alimentaire, à l’assistance sanitaire, à l’éducation, à la propriété, à la libre circulation, … ; c’est contribuer à assurer l’impunité aux autorités politiques et militaires de l’État d’Israël pour leur politique délibérée de destruction de la société palestinienne ; c’est, en quelque sorte par défaut, être complice de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Il ne s’agit évidemment pas de mettre en question l’existence de l’État d’Israël, d’ailleurs reconnu dans ses frontières de 1949 par la Communauté internationale, l’OLP [11] et, implicitement, le Hamas [12]. Cela s’apparenterait à une incitation au crime contre l’humanité. Il s’agit d’appeler la Communauté internationale : à contraindre un État et ses autorités à respecter le droit international [13] ; à se préoccuper non plus de la pacification d’une zone d’occupation militaire mais du respect des droits humains des victimes d’une occupation illégale et meurtrière, ce qui implique la fin de l’occupation.

Tant que l’État d’Israël ne respecte pas les droits humains des Palestiniens, y compris ceux de nationalité israélienne ; tant que cet État et ses autorités violent gravement le droit international et humanitaire, toute personne – particulièrement tout responsable politique – doit appeler les instances politiques et judiciaires nationales et internationales à remplir leurs obligations de respecter et de faire respecter le droit. Ces instances doivent signifier aux autorités politiques et militaires israéliennes qu’enfreindre au Droit des peuples à disposer d’eux mêmes est un crime contre l’humanité et que ceux qui en sont responsables seront inculpés. Ces instances doivent exiger, sous peine de sanctions et d’inculpations : la fin de l’occupation, du nettoyage ethnique et des confiscations – notamment des terres et de l’eau – et le dédommagement des Palestiniens, notamment en vertu de leur “droit au retour“, entériné par l’ONU, y compris par l’État d’Israël. [14]

Ce n’est que dans le respect du droit international et humanitaire que le rétablissement d’une société palestinienne autonome et viable sera possible et que les soi-disant “dialogues de paix“ entre Israéliens et Palestiniens ne serviront plus uniquement à occulter la destruction de la société palestinienne et à assurer l’impunité de ceux qui en sont responsables.

Notes :

[1] Devenu Premier Ministre, Yitzhak Shamir – ancien chef du Lehi, groupe terroriste, responsable de massacres, entre autres Deir Yassine en avril 1948, perpétrés pour faire fuir les Palestiniens – déclare dans son discours d’ouverture de la Conférence de Paix de Madrid (1991) : ’La nature du conflit n’est pas territoriale. … Nous prions pour que cette rencontre marque la fin de l’hostilité, de la violence, de la terreur et de la guerre ; qu’elle apporte le dialogue, la réconciliation, la coexistence et – par-dessus tout – la paix.’. Voir Le Monde diplomatique, Cahier spécial sur le Proche-Orient, janvier 2006.

[2] On accorde souvent le bénéfice du doute au gouvernement dont I. Rabin était Premier Ministre et Ministre de la Défense. Or, “Quelques mois après la signature de l’Accord d’Oslo, Rabin déclarait « Il n’y a pas de dates sacrées », autrement dit qu’il ne se sentait pas obligé de respecter le calendrier qu’il avait lui-même signé.“ A. Kapeliouk, Le gouvernement israélien prisonnier de ses contradictions, Le Monde Diplomatique, juin 1995. En fait, entre la signature des Accords d’Oslo en Septembre 1993 et l’assassinat de Rabin en février 1995, le nombre de colons a fortement augmenté et les infrastructures de l’occupation se sont considérablement développées. “En 1993, on comptait environ 120000 colons en Cisjordanie ; leur nombre augmente de 40000 sous les gouvernements travaillistes (celui de Rabin, puis celui de Pérès, juin 1993-mai 1996) ; de 30000 sous le gouvernement de droite de Benyamin Netanyahou (mai 1996-mai 1999).“ Alain Gresh, Pourquoi les accords d’Oslo ont-ils échoué ? Blogs du Monde Diplomatique, 22 octobre 2007. Après le massacre de 29 Palestiniens en prière dans une mosquée de Hébron en février 1994, I. Rabin a refusé, contre l’avis de ses ministres, de s’en prendre aux colons. Voir Dominique Vidal, I. Rabin. ’Faucon’, puis ’colombe’, Manières … , p.50.

[3] Pour une analyse de la mise au point, de l’utilisation et des effets de cette technique de légitimation de la politique israélienne, voir Tanya Reinhart, Détruire … p. 59-64.

[4] Cette technique d’occultation de la destruction de la société palestinienne, a été systématiquement utilisée depuis lors. Ainsi en janvier 2009, B. H. Lévy affirme tenir de la bouche même du Premier Ministre de l’époque Ehoud Olmert, la teneur d’une proposition que celui-ci venait de faire à Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne. “Je lui ai fait une offre. 94,5% de la Cisjordanie. Plus 4,5% sous forme d’échange de territoires. Plus un tunnel, sous son contrôle, reliant la Cisjordanie à Gaza et équivalant au 1% manquant. Et, quant à Jérusalem, une solution logique et simple : les quartiers arabes pour lui ; les quartiers juifs pour nous ; et les Lieux Saints sous administration conjointe saoudienne, jordanienne, israélienne, palestinienne, américaine. … L’offre est là. J’attends.“, Extrait de ’Carnets de guerre’, Le Journal du Dimanche du 18 janvier 2009. On notera que cette offre est censée avoir été formulée alors que la dévastation Plomb durci – quelque 1400 tués, 5000 blessés, 10.000 logements détruits ou sévèrement endommagés – était en cours et que la marionnette médiatique de propagande israélienne B. H. Lévy parcourait Gaza à l’intérieur d’un blindé des forces d’invasion israéliennes. Quand on parle d’occulter des crimes de guerre par l’appel au dialogue de paix … .

[5] En Israël, ’Depuis 1993, les sondages avaient constamment montré une majorité autour de 60% en faveur de ’la terre pour la paix’. Après Camp David et les ’négociations’ qui ont suivi, le soutien aux concessions pour la paix est tombé dans les sondages à 30%.’ Tanya Reinhart, Détruire … p. 63-64.

[6] “Today we are building and we will continue to build in Jerusalem and in all areas that are on the map of the strategic interests of the State of Israel.“ “There will be no Palestinian state without an arrangement in which the security of Israeli citizens will be ensured. There will be no Palestinian state until the State of Israel is recognized as the state of the Jewish people. There will be no Palestinian state until the Palestinians declare an end to the conflict.“www.mfa.gov.il/MFA/Government/Commu…

[7] Le principe des Accords d’Oslo qui instaurent l’Autorité palestinienne, était l’évacuation des territoires occupés en juin 1967 en échange de la sécurité de l’État d’Israël. L’Autorité palestinienne s’est résolument engagée dans cette perspective en réprimant toute opposition militante à l’occupation – à l’époque, la première Intifada – afin d’assurer l’évacuation des territoires. Étant donné que les autorités israéliennes n’ont pas respecté leurs engagements, l’Autorité palestinienne s’est trouvée piégée. Paralysée par le mirage des “négociations de paix“, elle a été rapidement réduite à s’en tenir à gérer l’occupation.

[8] Fin 2008 – et la situation s’est encore considérablement dégradée depuis lors – on estimait à 10.600.000 le nombre de Palestiniens dans le monde. Au moins 7.100.000 d’entre eux – soit les 2/3 – étaient des personnes déplacées. 6.600.000 – soit 62% – s’étaient réfugiés à l’étranger et 427.000 étaient des déplacés de l’intérieur. Badil, Survey of Palestinian Refugees and Internally Displaced Persons, 2008-2009, p.56.

[9] Selon le Bureau central israélien de statistiques, il y avait en 2011 5.770.9OO Juifs et 1.559.100 Arabes en Israël. Selon le Recensement de la population 2007 de l’UNRWA, il y avait 3.767.126 Palestiniens dans les territoires occupés. Ce qui donne 52% de Juifs et 48% d’Arabes sur le territoire de l’ancienne Palestine mandataire. Le pourcentage de Juifs est probablement surestimé et celui des Arabes, sous-estimé. Apparemment, les statistiques israéliennes prennent en compte tous les Juifs de nationalité israélienne, y compris de double nationalité. Or, un grand nombre d’entre eux – sans doute des centaines de milliers – ne résident pas en Israël. D’autre part, étant donné que le recensement de l’UNRWA date de 2007, la croissance d’environ 3% par an de la population palestinienne des territoires occupés au cours des 5 dernières années, n’est pas prise en compte.

[10] En 1947, les membres de la Communauté juive étaient propriétaires d’environ 7% du territoire de la Palestine mandataire. Entre 1947 et 2009, les autorités israéliennes ont confisqué 82% de ce territoire. Ainsi, sur 89% du territoire de la Palestine mandataire, seuls des Juifs peuvent devenir propriétaires. Badil, Survey …, p.3.

[11] Implicitement en 1988, lorsque le Conseil national palestinien reconnaît les résolutions de l’ONU et explicitement, en 1996, lorsqu’il élimine de sa Charte tous les articles contestant le droit à l’existence de l’État d’Israël.

[12] En 2006, le Hamas signe le document d’’Entente nationale’ qui reconnaît implicitement Israël dans ses frontières de 1967.

[13] Pour une revue rigoureuse des violations du droit international commises par l’État d’Israël et les autorités israéliennes, ainsi que des manquements de l’Union Européenne et de ses États membres à leur obligation de réagir à ces violations, voir Conclusions de la première session internationale du Tribunal Russel sur la Palestine, Barcelone, 1-3 mars 2010. www.russelltribunalonpalestine.com

[14] La résolution 194, adoptée le 11 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations unies, “Décide qu’il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les gouvernements ou autorités responsables“. Cette résolution a été votée par la délégation israélienne.

Jacques Bude est Professeur émérite de psychologie sociale de l’Université libre de Bruxelles. Mère et père morts en déportation. « Enfant caché » sauvé par des gens merveilleux du pays de Liège.

Du même auteur :

L’Appel au dialogue de paix occulte la destruction de la communauté palestinienne – 19 octobre 2011
 La destruction officielle des communautés palestiniennes en Israël-Palestine – 14 octobre 2011

3 octobre 2013

¤ Des génocides étatsuniens, ça existe ?

Classé dans : Complots prouvés,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 33

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/02/media-et-propagande-quon-se-le-dise-les-crimes-du-pays-du-goulag-levant-ne-sont-pas-genocidaires/

Média et propagande: Qu’on se le dise… Les crimes du pays du goulag levant ne sont pas génocidaires…

Les crimes des Etats-Unis ne sont jamais appelés génocide en occident !

Edward Herman avec Algérie Patriotique

28 Septembre 2013

url de l’article original:

http://www.algeriepatriotique.com/article/edward-s-herman-algeriepatriotique-les-crimes-des-etats-unis-ne-sont-jamais-appeles-genocide

Algeriepatriotique : Quelle est votre position par rapport à la crise syrienne ?

Edward S. Herman : Il s’agit d’une guerre par procuration déguisée en guerre civile qui implique l’intervention de nombreux pouvoirs étrangers, et menée par les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite, Israël et la Russie. L’intervention russe est la plus défendable puisqu’elle apporte son aide à un allié de longue date, la Russie étant la seule amie réelle de la Syrie dans la zone méditerranéenne. Les autres intervenants ont essayé de renverser le pouvoir syrien pour le remplacer par une marionnette à leur solde, et de détruire un Etat souverain qui ne serait plus un rival sérieux pour Israël. C’est une situation terrible pour les Syriens et pour le monde, avec un droit international en lambeaux – spécialement le droit contre les agressions, cœur de la charte des Nations unies – et un peuple en train d’être détruit.

Vous avez travaillé sur la propagande des médias. Pouvez-vous nous expliquer le rôle des médias mensongers dans la société capitaliste ?

Les médias aux Etats-Unis sont de grandes entreprises qui dépendent de la publicité institutionnelle pour leur revenu et du gouvernement pour les informations sur les affaires mondiales. Bien que libres légalement, les médias suivent les lignes du gouvernement sur les affaires étrangères et représentent en général les intérêts de l’élite dominante et non ceux du citoyen ordinaire. Cela a fait naître des lanceurs d’alerte comme Julian Assange (Wikileaks) et Edward Snowden qui ont rendu publiques certaines vérités sales de la politique étrangère américaine, et que le gouvernement essaye de mettre en prison. Il y a un simulacre de liberté de parole, mais les médias mainstream suivent les lignes du parti et colportent de gros mensonges, entretenant le public dans l’erreur et la confusion, ce qui permet à l’élite de dépenser d’énormes ressources en alimentant des guerres lointaines, tandis que beaucoup de personnes vivent dans la détresse économique d’une société très délabrée, malgré sa richesse. C’est une société hors contrôle et très dangereuse. (more…)

¤ La Cour Pénale Internationale (CPI) machine de guerre occidentale pour la recolonisation de l’Afrique

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 29

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/02/ingerence-politique-la-cour-penale-international-outil-de-la-recolonisation-de-lafriquee/

Ingérence politique: La cour pénale international outil de la recolonisation de l’Afriquee

Luc Michel

2 Octobre 2013

url de l’article:

http://www.alterinfo.net/LA-CPI-UNE-MACHINE-DE-GUERRE-OCCIDENTALE-POUR-LA-RECOLONISATION-DE-L-AFRIQUE_a95390.html

Le cas Blé Goudé (Côte d’Ivoire) :

Réquisitoire contre la CPI et la pseudo justice internationale

PCN-SPO / Focus / 2013 10 01 /

Focus : Le fait du jour décrypté par Luc MICHEL

pour le Service de Presse du PCN / PCN-SPO

Lu sur le Fil de Belga (Bruxelles)

Ce 1er octobre 2013 :

« Côte d’Ivoire: mandat d’arrêt de la CPI contre Charles Blé Goudé.

La Cour pénale internationale a rendu public mardi un mandat d’arrêt contre un troisième suspect des violences postélectorales ayant déchiré la Côté d’Ivoire en 2010 et 2011: Charles Blé Goudé, chef des « jeunes patriotes » ivoiriens et proche de l’ancien président Laurent Gbagbo » …

# Les juges ont en effet décidé de lever les scellés apposés au mandat d’arrêt, initialement émis le 21 décembre 2011. Car, comme les tribunaux politiques du IIIe Reich nazi où les Cours spéciales de Vichy, la pseudo CPI émet des mandats d’arrêt et des inculpations secrètes. Monstruosités juridiques !

Intervient ici la « gaffe d’Abidjan ». Où une manipulation du camps Ouattara ? L’annonce de la CPI pourrait être liée, selon l’AFP, à la « gaffe » du ministre de la Justice ivoirien, Gnénéma Mamadou Coulibaly, qui avait annoncé il y a dix jours que « Charles Blé Goudé (faisait) effectivement l’objet d’un mandat d’arrêt », ce que ni le gouvernement ivoirien ni la CPI n’avaient jusqu’alors souhaité confirmer.

LA CIBLE BLE GOUDE

Ex-ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo et chef des « jeunes patriotes », activistes pro-Gbagbo, Blé Goudé avait été arrêté le 17 janvier 2013 au Ghana après plus d’un an et demi de cavale et extradé dès le lendemain vers la Côte d’Ivoire, où il est détenu. Après Laurent Gabgbo et son épouse Simone, il est le troisième suspect à faire l’objet d’un mandat d’arrêt de la CPI pour les violences ayant fait plus de 3.000 morts des deux côtés à la suite de l’élection d’Alassane Ouattara, contestée par le président sortant Laurent Gbagbo. La CPI « soupçonne » Charles Blé Goudé, 41 ans, de « quatre chefs de crimes contre l’humanité, à savoir meurtre, viol, persécution et autres actes inhumains, commis entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011 ».

Dans le mandat d’arrêt, les juges aux ordres des USA et de l’OTAN – car c’est bien cela –« estiment qu’il y a des motifs raisonnables de croire (sic) que Charles Blé Goudé recevait des instructions de la part de Laurent Gbagbo, qui le consultait également sur des questions politiques importantes ». Il aurait exercé un « contrôle conjoint sur les crimes, dans la mesure où il avait un pouvoir de contrôle et donnait des instructions directement aux jeunes qui étaient systématiquement recrutés, armés, formés et intégrés à la chaîne de commandement des Forces de défense et de sécurité ivoiriennes (FDS) », selon la même source. Selon les juges, il est également « raisonnable de croire » (resic) que « les attaques lancées par les pro-Gbagbo ont été menées dans le cadre d’un plan commun, pensé par Laurent Gbagbo et son entourage, auquel appartenait Charles Blé Goudé ».

LIQUIDER POLITIQUEMENT LE CAMPS GBAGBO

Le président Laurent Gbagbo est écroué depuis fin 2011 à La Haye par la CPI, qui le « soupçonne de crimes contre l’humanité ». Début juin, les juges avaient indiqué qu’ils avaient besoin de preuves supplémentaires pour décider de mener ou non un procès à son encontre. La procureur-générale de la CI Dialou, une de ces noirs qui servent l’Occident, avait présenté une prestation lamentable et faible. Et les avocats de Gbabdo l’avaient mise en difficulté, notamment lors de la présentation comme preuves truquées de photos prises dans un autre pays africain …

Son épouse Simone fait elle aussi l’objet d’un mandat d’arrêt de la CPI, mais Abidjan refuse de la remettre à la Cour, au motif que la justice ivoirienne est désormais en capacité d’assurer équitablement son procès. (more…)

2 octobre 2013

¤ Quelle solution informatique personnelle à l’espionnage généralisé ?

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 41

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/02/resistance-a-lespionnage-informatique-solution-personnelle-a-une-informatique-corrompue-boycott-et-faites-vous-meme/

Résistance à l’espionnage informatique: Solution personnelle à une informatique corrompue: Boycott et faîtes-vous-même…

Résistance 71

2 Octobre 2013

La question nous a été posée et se pose de manière générale:

Devant la recrudescence des systèmes informatiques compromis tant au niveau du hardware (processeurs avec l’affaire mise à jour des processeurs Intel vPro), que des logiciels (programmes permettant un accès furtif aux ordinateurs à des fins de collectes de données et d’espionnage en tout genre), il est devenu évident que le consommateur est devenu la cible permanente d’un contrôle de ses données personnelles à des fins peu recommandables.

Sommes-nous condamnés à subir ce fait ? Telle est la question qui se pose de manière légitme et de là que pouvons-nous faire pour y remédier ?

Il nous faut distinguer trois cas distincts. Parmi ces cas, deux sont quasiment insolubles malheureusement:

  • Le problème du PC au travail (son achat dépend de l’employeur et non pas de son utilisateur dans la plupart des cas, mais cela peu changer…)
  • Le problème de l’ordinateur portable. Rien ne peut vraiment être fait à ce niveau car le cnsommateur achète un package tout fait, tout en un… sauf que de mettre une énorme pression sur les fabriquants pour qu’ils fassent marche arrière dans la malfaisance de leurs machines.

Le troisième cas touche les ordinateurs PC personnels, à la maison ou de petites entreprises qui ont encore le choix… Là, il y a une solution, pointée par quelques uns de nos lecteurs et par quelques membres de notre réseau. Quelle est-elle ?

Dans un premier temps: Boycott de la grande distribution informatique et des “marques” de ces produits informatiques.

Puis, deux solutions s’offrent à la personne:

  • La personne a des connaissances en informatique ou est désireuse d’en acquérir. Alors, compte tenu du fait qu’il s’agirait de remplacer un ordinateur existant, écran, souris, clavier sont déjà à disposition. Ce dont on a besoin est de la tour informatique ou CPU, qui contient les éléments du hardware nécessaires au fonctionnement de la bécane.
    Il faut donc: identifier ses besoins pour la machine et la construire en conséquence.
    Acheter les éléments au détail chez un détaillant électronique, en évitant les marques connues souvent compromises. Par exemple: ne pas aller acheter un processeur Intel ! Il y en a d’autres non compromis sur le marché… Acheter une carte-mère vierge non formatée et procéder à son formatage soi-même. Toutes les infos à ce sujet sont disponibles en ligne. Puis installer ses logiciels soi-même, là encore, attention aux logiciels compromis (Microsoft, Apple etc…)
  • La seconde possibilité est de faire faire tout cela par quelqu’un de sa connaissance ou qui nous a été recommandé, quelqu’un pour qui c’est toujours un plaisir et intéressant de le faire, ajoutant à cela la possibilité de faire quelque argent supplémentaire en monnayant sa connaissance et son savoir-faire de manière raisonnable… Sans compter que certaines personnes rendront ce service gratuitement pour le simple plaisir de baiser le système !

Le résultat sera que la personne ou la petite entreprise aura un ou plusieurs ordinateurs faits “sur mesure” avec du matériel non compromis et souvent à moindre coût car dans ce cas, on ne paie pas la “marque”. Il vaut mieux payer un informaticien sympa pour le faire meilleur marché que de payer 20 ou 30% plus cher pour une “marque” qui vous vend une merde compromise prête à être exploitée par des tierces parties, non ?

C’est notre position en tout cas. (more…)

¤ Résistance politique : L’arme du boycott…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 39

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/02/resistance-politique-larme-du-boycott/

Commençons le boycott par ceci

Résistance 71

2 Octobre 2013

Beaucoup de gens se posent la question de savoir comment lutter contre l’oligarchie ? La réponse est simple. En l’attaquant là où cela fait le plus mal: le porte-feuille…

Comment ? En boycottant le cœur même du problème consumériste…

Boycotter qui ? Beaucoup d’entreprise certes, mais on peut déjà commencer par ici: la liste 2013 d’Interbrand des 10 plus grandes firmes à l’échelle mondiale.

Le boycott peut commencer ici:

1. Apple

2. Google

3. Coca-Cola

4. IBM

5. Microsoft

6. GE 
(General Electrics)

7. McDonald’s

8. Samsung

9. Intel

10 Toyota

Source: http://uk.finance.yahoo.com/news/apple-named-top-global-brand-202852923.html

N’oublions jamais une chose: Ces guignols n’existent, dominent et écrasent le monde que parce que nous achetons leurs produits…

Pour paraphraser Coluche, cela ne vous interpelle t’il pas de savoir qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que çà ne se vende pas ?…

Nous si et nous pouvons fièrement dire que nous boycottons instinctivement les 4/5 de la liste présentée ci-dessus… Nous pouvons faire mieux, on s’y atèle.

¤ Le discours de « Bibi » à l’Onu n’est que provocation guerrière (Envoyé iranien à l’ONU)

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 38

Source  : http://resistance71.wordpress.com/2013/10/02/guerre-contre-liran-le-clown-bibi-continue-son-numero-sous-le-chapiteau-de-lonu/

Guerre contre l’Iran: Le clown Bibi continue son numéro sous le chapiteau de l’ONU…

Press TV

1er Octobre 2013

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2013/10/01/327101/bibis-un-speech-saberrattling-envoy/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’adjoint ambassadeur de l’Iran aux Nations-Unies a condamné les remarques anti-irnaiennes faites par le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou à la tribune de l’assemblée générale de l’ONU, les qualifiant d”inflammatoires” et l’accusant de “réthorique guerrière”.

“Nous venons juste d’entendre une déclaration tres inflammatoire”, a dit Khodadad Seifi à l’AG de l’ONU mardi, quelques minutes après la fin du discours de Netanyahou, ajoutant, “tout comme l’an dernier, il a continué sa réthorique de guerre contre l’Iran abusant du temps de cette auguste assemblée.”

Le diplomate iranien a aussi prévenu Netanyahou contre tout mauvais calcul en planifiant d’attaquer l’Iran, en réponse à la menace de netanyahou d’agir seul pour arrêter le programme nucléaire iranien.

“Le premier ministre israélien ferait bien mieux de ne même pas penser à attaquer l’Iran, encore moins de s’y préparer”, a dit Seifi.

Seifi a demandé à netanyahou de revoir son histoire de l’Iran au sujet de son engagement dans ses obligations internationales en contraste total avec la défiance de Tel Aviv devant tout traité ou régulation internationales.

“A l’encontre d’Israël, l’Iran n’a pas attaqué et n’attaquera pas quelque pays que ce soit”, a t’il ajouté.

Quoi qu’il en soit, il a noté que “la politique de non-agression de l’Iran remontant à des siècles ne doit en aucun cas être interprêtée comme étant une incapacité à se défendre.”

“Nous avons beaucoup parlé d’armes de destruction massive au Moyen-Orient sans mentionner le fait qu’Israël est le seul pays de la région à posséder tous les types de ces armes, mais ne fait partie d’aucun traité pour les banir.”, a t’il ajouté.

Il a aussi accusé Israël de commettre des crimes dans ses guerres contre les Palestiniens et contre les nations voisines et non-voisines.

Dans son discours à la 68ème AG de l’ONU, netanyahou a dit que l’Iran devait démanteler entièrement son programme nucléaire, répétant ses accusations non fondées que Téhéran cherche en fait à développer des armes nucléaires.

“Israël ne permettra pas à l’Iran d’obtenir des armes nucléaires. Si Israël doit agir seul, alors il le fera”, a t’il clâmé. (more…)

1 octobre 2013

¤ Crisque économique, En-Game, Larry Summers, le gars qui dit à Obama qui embaucher…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 12

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/30/crise-economique-reserve-federale-et-la-fin-du-petrodollar/

Crise économique, réserve fédérale et la fin du pétrodollar…

Une analyse très intéressante dans le contexte du système. Ne perdons pas de vue que LA solution est de mettre un terme à toute cette fumisterie, mais cela donne une bonne perspective de ce qu’il se passe dans la « réalité » de la matrix…

– Résistance 71 –

 

Le “moment syrien” de Ben Bernanke (Réserve Fédérale)

 

Fabrice D. Ristori

 

29 Septembre 2013

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/276868-le-«-moment-syrien-»-de-ben-bernanke,-par-fabrice-d-ristori

 

La confiance des intervenants de marché et des investisseurs, au sens large, en Ben Bernanke et en la Fed est rompue.

L’annonce de Ben Bernanke, président de la Fed, de continuer le plan de rachat d’actifs (QE) semble avoir surpris beaucoup de monde. A tel point que, désormais, les principaux intervenants sur les marchés annoncent avoir perdu toute confiance en Ben Bernanke. Il est vrai que Ben Bernanke n’a cessé depuis 4 ans d’annoncer la fin des plans d’assouplissement monétaire pour mieux affirmer l’inverse lors des réunions de la Fed (FOMC meetings). La Fed a imprimé 3 Trillions de dollars depuis 2007.

La confiance des intervenants de marché et des investisseurs, au sens large, en Ben Bernanke est rompue.

Ben Bernanke ne peut pas stopper le QE et ne le stoppera pas. Au contraire, il l’augmentera prochainement car les marchés ainsi que la solvabilité des banques dépendent directement des plans de rachat d’actifs réalisés par la Fed.

Pourquoi Bernanke ne peut pas stopper le QE

Si la Fed arrête ses rachats d’actifs, les taux d’intérêts vont augmenter et le prix de tous les produits financiers basés sur de la dette vont plonger, la bulle des dérivés de crédit, qui atteint la valeur astronomique de 489,7 Trillions de dollars, soit 7 fois le PIB mondial, va exploser, l’insolvabilité des banques fera à nouveau surface et le marché des bons US s’effondrera. Sans compter l’impact d’une augmentation des taux sur l’immobilier et la consommation.

Le G7, ou les sept pays les plus industrialisés, représentent 50% d’un PIB mondial qui s’élève à 30 trillions de dollars. La dette totale de ces sept pays s’élève à 140 trillions de dollars. Toute augmentation des taux d’intérêts de 1% entraînerait un coût supplémentaire de 1,4 trillion de dollars.

Dans ce contexte, Ben Bernanke ne peut pas stopper le QE.

Le « moment Syrien » de Ben Bernanke

Le parallèle est saisissant avec la perte de crédibilité du président Américain Barack Obama, suite aux événements récents en Syrie. La majorité des pays ne font tout simplement plus confiance de manière aveugle aux annonces et arguments avancés par le gouvernement américain pour justifier ses interventions militaires.

L’opinion publique mondiale commence à s’interroger sérieusement sur les motifs réels des guerres déclenchées ces dernières années. De nombreux pays, comme la Chine et la Russie, savent pertinemment que la tentative de déstabilisation de la Syrie (tout comme en Irak et en Lybie) a beaucoup plus à voir avec la survie du pétrodollar qu’à l’utilisation d’armes chimiques, dont les USA ont été les pionniers (Vietnam, Iran, Irak, etc.).

Sun Tzu disait que « toute guerre est un mensonge ». On constate que les États remettant en cause l’hégémonie du dollar ont systématiquement été déclarés « terroristes » sur la base d’arguments douteux, ces dernières années. Mais les temps changent et les dirigeants internationaux, ceux qui n’ont aucun intérêt à voir le dollar survivre, ont bloqué l’intervention en Syrie. (more…)

29 septembre 2013

¤ Guerre en Syrie et processus de recolonisation…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 17 : 30

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/29/guerre-en-syrie-et-processus-de-recolonisation/

Guerre en Syrie et processus de recolonisation…

Excellente analyse de Michel Collon à laquelle nous adhérons dans l’ensemble. En ce qui nous concerne: il n’y a pas de solutions au sein du système, de l’état qui est lui-même une grande part du ou des problèmes. Il faut en sortir ou il n’y aura pas de solutions.

– Résistance 71 –

 

La guerre en Syrie est un plan de recolonisation dont fait partie l’Algérie

 

Michel Collon

 

27 Septembre 2013

 

url de l’article:

http://www.michelcollon.info/Michel-Collon-a-Algeriepatriotique.html?lang=fr

 

Algeriepatriotique : Comment évaluez-vous le développement de la situation en Syrie en ce moment ?


Michel Collon : Je crois que l’on assiste à un tournant historique. On voit que les Etats-Unis, qui ont été, jusqu’à présent, très arrogants et se permettaient de déclencher des guerres assez facilement, sont maintenant face à une résistance très forte en Syrie, face aussi à un refus de la Russie et face à la résistance croissante des pays du Sud. Le sentiment qui se développe en Amérique latine, en Afrique, dans le monde arabe aussi et en Asie bien entendu, est que les Etats-Unis sont une puissance déclinante, qu’ils mènent une politique égoïste visant seulement à voler les richesses pendant que les peuples restent dans la pauvreté, et qu’il est donc temps de résister à ces guerres qui sont purement économiques, des guerres du fric, et qu’il faut construire un front par rapport aux Etats-Unis et à leurs alliés européens, puisque l’Europe suit les Etats-Unis de manière très docile et hypocrite et est impliquée dans ce système.

Nous avons réalisé une série d’entretiens avec des personnalités aussi divergentes les unes que les autres, notamment Paul Craig Roberts qui fut conseiller de Reagan. Un point revient souvent : dans le monde occidental, aujourd’hui, les anti-guerre par rapport à ceux qui dénonçaient la guerre du Vietnam, par exemple, sont à droite. Pourriez-vous nous faire un commentaire à ce sujet ?


Nous avions, en Europe, un mouvement anti-guerre extrêmement puissant qui s’était développé justement pendant la guerre du Vietnam. Ce mouvement a été très affaibli. On en a vu encore une pointe en 2003 au moment où Bush a attaqué l’Irak et où nous étions des millions dans la rue, mais il faut bien constater que quand les Etats-Unis ont attaqué la Libye, quand ils sont intervenus en Yougoslavie et en Afghanistan, il n’y a pas eu de forte résistance. Je pense qu’il faut analyser le problème en se demandant comment la Gauche européenne qui avait toujours été en principe anti-guerre, anti-coloniale, anti-injustices sociales, se retrouve maintenant, à de très rares exceptions, aux côtés des Etats-Unis et de l’Otan, dans une grande alliance qui englobe Israël, l’Arabie Saoudite, le Qatar et toutes ces dictatures épouvantables qui prétendent qu’elles vont apporter la démocratie en Syrie. Et la gauche européenne marche avec ça ? C’est une comédie et il est très important d’expliquer d’où cela provient. Je pense qu’on a perdu le réflexe de se méfier du colonialisme, de refuser la guerre et de rechercher des solutions politiques aux problèmes. On a perdu cette idée que les nations ont le droit de décider de leur système social, de leur avenir, de leurs dirigeants et que ce n’est pas à l’Occident colonial de dire qui doit diriger tel ou tel pays. Nous avons un grand examen de conscience et une analyse à faire : comment se fait-il que ceux qui devraient être à gauche se retrouvent avec ceux que je considère, moi, comme l’extrême droite, à savoir Israël, l’Arabie Saoudite et le Qatar ?

D’après les informations que nous avons récoltées à travers nos entretiens et qui se confirment, Barack Obama serait otage du lobby israélien, notamment via l’Aipac et ses partisans, comme Susan Rice, Lindsay Graham, etc., et les néo-conservateurs pro-israéliens. Qu’en pensez-vous ?
 (more…)

27 septembre 2013

¤ Technologie et Nouvel Ordre Mondial: La nouvelle puce 3G du processeur Intel vPro permet l’espionnage global des données personnelles…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 32

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/27/technologie-et-nouvel-ordre-mondial-la-nouvelle-puce-3g-du-processeur-intel-vpro-permet-lespionnage-global-des-donnees-personnelles/

Il est effarant de constater que toute avancée technologique depuis quelques décennies n’a été faite que pour deux raisons majeures:

  • Le profit
  • Le contrôle des populations

Souvent sous couvert de « rendre la vie meilleure et plus facile »… La science et la technologie ont été kidnappées par l’oligarchie il y a bien longtemps et il est grand temps que nous nous en apercevions et que nous fassions enfin quelque chose à ce sujet avant que la grille de contrôle du N.O.M ne se soit refermée complètement…

– Résistance 71 –

La puce secrète 3G Intel donne un accès backdoor furtif aux ordinateurs PC

Les processeurs Intel vPro permettent un accès furtif aux ordinateurs même lorsque ceux-ci sont éteints et hors réseau…

 

Paul J. Watson

 

27 Septembre 2013

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/91497/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les processeurs Intel Core vPro contiennent une puce 3G “secrète” qui permet l’incapacitation à distance et un accès backdoor à tout ordinateur, même si celui-ci est éteint.

Bien que cette technologie ne soit pas nouvelle, les préoccupations sur l‘atteinte au domaine privé viennent juste de se faire jour. La puce “secrète” 3G qu’Intel a ajouté à ses processeurs en 2011 n’a pas causé beaucoup de consternation jusqu’à l’affaire de l’espionage de la NSA suite aux révélations du lanceur d’alerte Edward Snowden.

Dans une vidéo promotionnelle pour la technologie, Intel se vante que ces puces donnent en fait plus de sécurité car elles ne demandent pas aux ordinateurs d’être allumés et permettent aux problèmes d’être règlés à distance. La promotion met également en valeur la capacité pour un administrateur d’éteindre à distance des ordinateurs PC et ce “même si l’ordinateur n’est pas connecté au réseau”, ainsi que la capacité à contourner le système de cryptage/chiffrage du disque dur.

“Intel a inclus la puce 3G afin de permettre sa technologie anti-vol Anti Theft 3.0. Et comme cette technologie se trouve sur tous les Core/i3/i5/i7 CPU après Sandy Bridge, cela veut dire que beaucoup de CPU, pas seulement les nouveaux vPro, peuvent avoir la connexion secrète 3G que tout le monde ignorait jusqu’à maintenant”, rapporte Softpedia.

Jeff Mark, directeur de l’ingénierie clientèle chez Intel, a reconnu que le microprocesseur ‘Sandy Bridge’ de la compagnie, qui a été diffusé en 2011, avait la capacité “de terminer et de restaurer un ordinateur perdu ou volé à distance par la puce 3G”.

“Les processeurs Core vPro contiennent un second processeur physique intégré au sein du processeur principal, qui a son propre système opératoire intégré dans la puce elle-même,” écrit Jim Jones. “Tant qu’il est sur secteur et en état de fonctionnement, il peut être réveillé par le processeur Core vPro, qui fonctionne sur le système phantom et qui est capable d’allumer les composants du hardware de manière discrète et à distance et donner accès à ceux-ci.”

Bien que cette technologie soit promue comme étant une facilité pour les experts en informatique afin de résoudre les problèmes d’ordinateurs à distance, cela permet également aux hackers ou aux taupes de la NSA de visionner le contenu total du disque dur de quiconque et ce même lorsque l’ordinateur est éteint et non connecté sur le réseau wi-fi.

Cela permet également à des tierces parties de mettre en panne l’ordinateur à distance par le biais de la puce “secrète” 3G construite au sein des processeurs Intel Sandy Bridge. Les webcams et micros peuvent également être activés à distance.

“Cette combinaison de hardware d’Intel permet à vPro d’avoir accès à des portes d’accès qui opèrent indépendemment des manipulations normales d’utilisation”, rapporte TG Daily. “Ceci inclut les communications out-of-band (les communications qui existent en dehors du cadre de tout ce que la machine peut faire au travers de son système opératoire, OS ou hypervisor), l’observation et la modification du trafic de réseau entrant et sortant. En bref, cela fonctionne secrètement, à l’insu de l’utilisateur et espionne, manipule potentiellement les données.”

Non seulement cela représente t’il un cauchemard en ce qui concerne la vie privée, mais cela augmente aussi dramatiquement le risque de l’espionage industriel. La capacité pour des tierces parties d’avoir accès aux ordinateurs par la puce 3G permettrait également à des informations non voulues d’être implantées sur des disques durs, rendant ainsi possible pour les agences de renseignement et les forces de l’ordre corrompues de piéger les gens (NdT: En injectant à distance par exemple des fichiers de pornographie pédophile sur l’ordinateur d’un dissident…) et mieux les contrôler.

“La finalité de tout cela ? Le processeur Intel Core vPro signe la fin de toute prétention de garder des données privées sur un ordinateur”, écrit Stone. “Si vous pensez que le cryptage/chiffrage, Norton, ou quoi que ce soit d’autre vont être capables de protéger votre vie privée et vos infos personnelles, incluant de ne jamais plus vous connecter sur le web, pensez-y à deux fois. Il y a maintenant bien plus qu’un fantôme dans votre machine.”

25 septembre 2013

¤ Qui est derrière Al Qaïda (et l’attaque du Mall de Naïrobi) ? (le gros secret de polichinelle !!!)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 17

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/25/al-qaida-syrie-escroquerie-de-la-guerre-contre-la-terreur-qui-est-derriere-al-qaida/

Al Qaïda, Syrie, escroquerie de la guerre contre la terreur… Qui est derrière Al Qaïda ?…

Ceci représente la traduction la plus importante que nous ayons faite sur le sujet du terrorisme et de la guerre fictive contre la terreur engagée par l’empire en 2001…

Qui est Al Qaïda ? Qui est derrière ?

Une fois établi, la géopolitique moderne est bien plus compréhensible.

– Résistance 71 –

Les fondateurs et contrôleurs américains d’Al Qaïda exposés

 Gordon Duff, 20 Septembre 2013, url de l’article original: http://www.veteranstoday.com/2013/09/20/us-al-qaeda-founderscontrollers-exposed/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Al Qaïda a été établi sous l’autorité du président Reagan le 27 mars 1985 avec la directive de la sécurité nationale # 166. Ceci mettait en place une grosse organisation secrète qui pouvait s’engager dans des transactions d’armement et financièrea autrement prohibées par la loi.

Des sources de haut niveau au sein de la communauté du renseignement américain sont absolument époustoufflées des récentes politiques du gouvernement, particulièrement en regard de la Syrie. Le consensus veut que le gouvernement agit “en aveugle” et ne se préoccuppe de rien. Des conseillers politiques de haut niveau au sein du gouvernement, opposés à la nouvelle alliance entre la Russie et l’Iran et sur l’avis d’Israël, sont en train de changer la position des Etats-Unis sur la Syrie, maintenant une insurrection ayant un soutien tri-partite de l’étranger.

L’ambassadeur israélien à Washington Michael Oren, agissant comme le porte-parole de facto de la Maison Blanche, explique pourquoi Obama et son gouvernement ont abandonné leur support aux forces modérées d’opposition syrienne en faveur de celles d’Al Qaïda. Ceci est tiré du quotidien du Jerusalem Post:

“L’arc Téhéran-Damas-Beyrouth est le plus grand des dangers”, dit l’envoyé israélien aux Etats-Unis Michael Oren. Les “méchants” soutenus par l’Iran sont bien pires pour Israël que les “méchants” qui ne sont pas soutenus par la république islamique… Le message initial au sujet du problème syrien était que nous avons toujours voulu que le président Al-Assad parte, nous avons toujours préféré les méchants non soutenus par l’Iran plutôt que les méchants soutenus par l’Iran, a t’il dit.

Ceci fut le cas même lorsque ces autres “méchants” étaient affiliés à Al Qaïda, a t’il dit.

Le fait est que les militants d’Al Qaïda sont en train d’éliminer activement les factions rebelles modérées combattant le régime Al-Assad, maintenant avec un clair soutien d’Israël. Ceci veut dire qu’il existe un autre “arc” d’alliance entre Tel Aviv-Al Qaïda et la cabale mondialiste des néoconservateurs, sionistes et criminels financiers.

Les assistant tout au long de la route se trouvent les médias entrepreneuriaux contrôlés et les gouvernements qu’ils ont achetés et fait chanter. Wikipedia affirme qu’Al Qaïda fut fondé par Oussama Ben Laden alors à Peshawar, au Pakistan à la fin des années 1980.

Ceci est une fiction dangereuse

Al Qaïda a été établi sous la directive de sécutité nationale 166 de Ronald Reagan, qui établissait une opération secrète pour effectuer des transactions d’armement et financières qui auraient été autrement interdites par la loi. Ce ne fut jamais créé pour effectuer des opérations terroristes fausse-bannières. Ceci vint par la suite. A l’origine, ce fut organisé afin de permettre des opérations secrètes qui demandaient un très haut degré de déni quelques soient les circonstances.

Al Qaïda est une organisation qui est totalement sous contrôle des agences de renseignement américaines, israéliennes, britanniques et françaises. La véritable fondation d’Al Qaïda, sa supervision, sa véritable hiérarchie sont indiquées ci-dessous. Une organisation similaire a été créée pour gérer le risque de l’expansionisme soviétique en Europe à l’époque, il s’agissait de l’opération Gladio. Eventuellement, Gladio devint une véritable organisation terroriste, opérant en Europe pendant plus d’une décennie.

Choisi pour diriger ce qui est maintenant connu sous le nom d’Al Qaïda fut Oussama Ben Laden alias “colonel Tim Osman” comme il était connu alors.

Ben Laden travailla directement avec les conseillers à la sécurité de la Maison Blanche et de la CIA. Depuis ses QG à Islamabad et Peshawar, Ben Laden coordonnait des activités américaines en Afghanistan et à travers le monde musulman.

En Août 1989, Ben Laden rencontra le conseiller du renseignement à la Maison Blanche Lee Wanta et le patron chef d’antenne locale de la CIA Jimmie Chee pour organiser la rapatriation de 116 missiles Stinger sol-air en inventaire au Pakistan. Des détails et les transcripts de ces réunions sont disponibles, la réunion fut tenue en anglais.

Début 1990, Ben Laden, souffrant d’une maladie rénale déjà bien avancée, fut envoyé par avion dans une facilité américaine dans le golfe persique. De là, Ben Laden s’envola pour Los Angelès, attérissant à l’aéroport Ontario, rencontra Albert Hakim, représentant le président Bush (père), Oliver North (colonel américain, libéré sous caution en appel de l’affaire Iran-Contra), l’amiral William Dickie, l’avocat Glenn Peglau et le général Jack Singlaub, un des fondateurs de la CIA. Hakim était le représentant du président Bush et en charge du projet. “Bud” McFarlane, une figure de l’affaire Iran-Contra, pardonné par le président Bush en 1992, faisait aussi partie de ce groupe.

Ben Laden quitta ensuite LA pour Washington DC. Là il demeura à l’hôtel Mayflower. Des réunions se tinrent au Metropolitan Club de Washington. L’avocat Glenn Peglau demeura au Metropolitan. Tandis qu’il y était, la chambre de Peglau fut visitée par effraction et des “objets” furent dérobés. Il n’y a jamais eu d’archives, classifiées ou publiques, que ce “groupe de travail” fut jamais dissous ni qu’il y ait quelque archive, document que ce soit stipulant que le statut d’Oussama Ben Laden en tant qu’agent de sécurité du gouvernement américain ait été terminé ou annulé. (more…)

¤ Le président bolivien Evo Morales va déposer une plainte contre le gouvernement américain pour crimes contre l’humanité

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 12

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/25/resistance-politique-a-lempire-une-fois-de-plus-lamerique-latine-ouvre-la-voie/

Résistance politique à l’empire: Une fois de plus l’Amérique Latine ouvre la voie…

Le président Evo Morales a été détourné vers Vienne.La Bolivie va poursuivre Obama pour crimes contre l’humanité

Armand Pouliot, 23 Septembre 2013, 

url de l’article: http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-12616.html

En 2002, MacDonald était contraint de fermer tous ses restaurants en Bolivie.  En avril 2013, le président bolivien Evo Morales annonçait l’expulsion de Bolivie de l’USAID, l’agence américaine pour le développement international, en l’accusant de conspiration et d’ingérence dans la politique intérieure bolivienne.

« Plus jamais l’USAID, qui manipule, qui utilise nos frères dirigeants, qui utilise des camarades de la base en leur donnant des aumônes » ! (…)Sûrement, (les Etats-Unis) croiront toujours qu’ici on peut manipuler politiquement, économiquement. Mais ca, c’était dans les temps anciens ». -  Evo Morales dans un discours à la foule pendant un rassemblement pour la Fête du Travail sur la place d’Armes de La Paz, le 1er mai 2013.

Désormais le président Morales s’apprête à poursuive les États-Unis pour crime contre l’humanité.

Le président bolivien Evo Morales va déposer une plainte contre le gouvernement américain pour crimes contre l’humanité. Il a dénoncé les Etats-Unis pour ses tactiques d’intimidation et d’alarmistes après que le jet présidentiel vénézuélien fût interdit de pénétrer dans l’espace aérien américain.

« Je tiens à annoncer que nous préparons un procès contre Barack Obama afin de le condamner pour crimes contre l’humanité”, a déclaré le président Morales lors d’une conférence de presse dans la ville bolivienne de Santa Cruz. Il a stigmatisé le président américain comme un «criminel» qui viole le droit international.

En solidarité avec le Venezuela, la Bolivie va commencer la préparation d’un procès contre le chef d’Etat américain qui se tiendra au tribunal international. En outre, Morales a convoqué une réunion d’urgence de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) pour discuter de ce qui a été condamné par le Venezuela comme étant “un acte d’intimidation par l’impérialisme nord-américain.”

Le président bolivien a suggéré que les membres de la CELAC retirent leurs ambassadeurs des États-Unis afin d’envoyer un message clair à l’administration Obama. Comme mesure supplémentaire, il fera appel aux pays membres de l’Alliance bolivarienne pour les Amériques à boycotter la prochaine réunion de l’ONU. (more…)

23 septembre 2013

¤ Guerre en Syrie : Le chantage de Washington à Moscou…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 13 : 37

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/23/guerre-en-syrie-le-chantage-de-washington-a-moscou/

Comme d’habitude historiquement, un accord avec les yankees n’a pas tenu un mois… Le monde doit réaliser qu’il doit gérer une situation internationale avec les plus gros menteurs et abuseurs de l’histoire de l’humanité. Une fois de plus, demandons et écoutons les autochtones de l’Amérique du Nord et du pays du goulag levant en particulier: 400 « traités » avec les Indiens entre 1776 et la fin du XIXème siècle… AUCUN, AUCUN n’a été respecté ! Cela n’est guère mieux dans le reste du continent américain ou les populations natives luttent contre le terrorisme et le génocide eurocentrique depuis 1492 !…

Signer un accord avec les yankees implique la traditionnelle poignée de main à l’issue. Un bon conseil: toujours compter ses doigts après…

– Résistance 71 –

Syrie et armes chimiques: Washington fait du chantage à Moscou (Lavrov)

RIA Novosti, 22 Septembre 2013

url de l’article original: http://fr.rian.ru/world/20130922/199364510.html

Les Etats-Unis font du chantage à la Russie déclarant que si une résolution ferme sur la Syrie n’est pas adoptée par le Conseil de sécurité de l’Onu, le travail de  l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) serait suspendu, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview accordée à la chaîne de télévision russe Pervy Kanal.

« Nos partenaires américains commencent à nous faire du chantage: si la Russie ne soutient pas une résolution en vertu du chapitre VII au Conseil de sécurité de l’ONU, nous arrêterons de travailler à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques », a indiqué le ministre.

« Il s’agit de renoncer absolument à nos ententes avec (le secrétaire d’Etat américain) John Kerry: d’abord une décision de l’OIAC et seulement ensuite une résolution du Conseil de sécurité de l’Onu, sans toutefois faire mention du chapitre VII », a souligné le chef de la diplomatie russe.

Selon lui, Washington, Paris et Londres veulent une résolution très ferme sous le chapitre VII de la Charte des Nations-Unies qui  prévoit en cas de violation des lois internationales des mesures coercitives, y compris des sanctions et la possibilité de recourir à la force.

Lavrov: L’occident est avant intéressé à prouver sa supériorité

Les pays occidentaux sont avant tout intéressés à prouver leur supériorité au Proche-Orient et non plus à résoudre le problème des armes chimiques en Syrie, déclaré dimanche le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview accordée à la chaîne de télévision russe Pervy Kanal.

« Ils sont avant tout intéressés à prouver leur propre supériorité tandis que la Russie cherche à résoudre le problème des armes chimiques en Syrie. S’il en était autrement, ces pays ne prendraient pas leur position actuelle au Conseil de sécurité de l’Onu », a indiqué le ministre.

Selon lui, certains pays occidentaux ont commencé à insister sur l’adoption par le Conseil de sécurité d’une résolution sous le Chapitre VII de la Charte des Nations Unies qui prévoit un recours à la force, bien avant le début de la réalisation du plan russo-américain sur le démantèlement  de l’arme chimique en Syrie.

Le ministre russe des Affaires étrangères a indiqué qu’il y deux ans, l’Occident s’était posé pour objectif de renverser le régime de Bachar el-Assad.

« A présent, ils ne peuvent pas ne pas avouer qu’ils se sont trompés une fois de plus, tout comme ils s’étaient trompés en Libye en la détruisant par les bombardements et l’ayant placé au bord de la décomposition, tout comme ils l’avaient fait en Irak, ayant laissé le pays dans une situation très précaire », a souligné le chef de la diplomatie russe. (more…)

¤ Le génocide en tant qu’idéal religieux : la chrétienté en pratique (NDÜ : la belle CLAQUE !!!)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 13 : 25

Source :

Colonialisme et génocide au Nouveau Monde: « A découvert: Génocide au Canada passé et présent » Introduction – 2ème partie -

« Février 2008: Le gouvernement Harper déclare que, bien qu’ « un énorme nombre de morts » soit à déplorer dans les pensionnats pour Indiens, aucunes charges criminelles ne seront retenues contre les églises responsables de ces écoles.
11 Juin 2008: Sous une énorme pression, le premier ministre Steven Harper publie des ‘excuses’ officielles au sujet des pensionnats pour Indiens, tout en essayant de minimiser l’extension de la mortalité dans ces écoles en disant simplement que ‘certains y moururent’ ; mais d’autres leaders de partis réfèrent aux fosses communes retrouvées près des écoles. »

~ Kevin Annett ~ (« chronologie du crime: Génocide au Canada dans l’ère moderne)

A découvert: Génocide au Canada passé et présent (Introduction, 3ème édition 2010) ~ 2ème partie ~

(“Hidden No Longer: Genocide in Canada Past and Present”)

1ère partie

Kevin Annett

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

2ème Partie

Le génocide en tant qu’idéal religieux: La chrétienté en pratique

“Si le non-croyant ne se repent pas, c’est le devoir et la tâche de l’église de sauver la communauté en expulsant l’hérétique du monde par la mort” (St Thomas d’Aquin, 1267)

Il n’y a qu’une et une seule sainte église catholique en dehors de laquelle il n’y a aucun salut. Les épées spirituelle et matérielle sont dans les mains de l’église. Il est donc nécessaire pour le salut de toute créature de se soumettre au romain pontife.” (Pape Boniface VIII, 1302)

Envahir, rechercher, capturer, vaincre et soumettre tous les sarazins et païens quels qu’ils soient et les autres ennemis du Christ où qu’ils soient… et réduire leurs personnes à l’état d’esclavage perpétuel…” (Bulle papale Romanus Pontifex, 1455, autorisant la conquête du monde non-chrétien)

La “Chrétienté” est la théorie et la pratique de l’empire universel chrétien qui veut que toute l’humanité doit se trouver sous l’autorité de la papauté romaine ou périr. Comme toute “novlangue” tyrannique, le terme est une version raccourcie de sa signification pleine:

Note du traducteur: Nous devons ici indiquer l’anglais pour une meilleure compréhension sur les mots. Chrétienté en anglais se dit “christendom”, contraction de “christian domination” ~

La racine du “dom” dans le cas présent devient très importante, cela provient du terme “domanus” ou “celui qui subjugue”, le mot latin “dominium” était généralement appliqué à toute partie qui avait conquis une autre, incluant la notion romaine de déité, de propriété et de loi. Ainsi, “domini”, ou dirigeant sacré, s’applique à dieu en tant qu’être conquérant qui règne par la force, le “dominion” est le régime légal établi par un conquérant, etc…

Dans le monde romain dans lequel le christianisme est né, la conquête donnait au vainqueur le pouvoir et la propriété absolus sur les conquis et ce qui avait été conquis, qui perdaient ainsi leur statut, leurs droits, propriétés et terres et étaient réduits en esclavage perpétuel. Ainsi, lorsque l’église chrétienne parvint à obtenir le pouvoir politique et devint un état, elle s’arrogea la domination absolue sur les personnes, croyants ou non-croyants.

Cette suprématie était bien sûr fictive et fut renforcée par un document forgé connu sous le nom du “don de Constantin”, par lequel ce dernier avait été supposé avoir transféré les terres et l’autorité politique de l’empire romain à l’église catholique et son pape Sylvestre 1er au IVème siècle.

Le document fut en fait écrit au IXème siècle, mais sa forgerie n’empêcha pas la papauté de l’utiliser pour justifier sa prise de pouvoir sur tous les royaumes du monde: spécifiquement alors que la papauté cherchait à étendre son contrôle sur son adversaire principal, l’empire romain oriental et son église orthodoxe, juste avant la première croisade du XIème siècle. (more…)

21 septembre 2013

¤ L’escroquerie mondiale du réchauffement climatique : le scepticisme va se généraliser dans les médias « mainstream »…

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/20/science-et-nouvel-ordre-mondial-le-chateau-de-cartes-de-lescroquerie-du-rechauffement-climatique-anthropique-continue-de-seffondrer/

Science et Nouvel Ordre Mondial: Le château de cartes de l’escroquerie du réchauffement climatique anthropique continue de s’effondrer…

Réchauffement Climatique Anthropique le point de non-retour: le scepticisme se généralise…

JoAnne Nova, 18 Septembre 2013, url de l’article original: http://joannenova.com.au/2013/09/skepticism-goes-mainstream-a-tipping-point/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La mouvance mondiale climatique change de bord. Avec l’article de David Rose dans le Daily Mail, de Matt Ridley dans le Wall Street Journal (“We got it wrong on warming“), et cet excellent article de Ross McKitrick du  in the Financial Post, le message sceptique se généralise.

La guerre (climatique) n’est certes pas finie, mais la course à l’information dans la couverture médiatique est montée d’un bon cran. Maintenant et ce pour la première fois, il y a un élément de concurrence, les journaux sérieux ne veulent pas être largués. Les chefs de rédaction ont fini par réaliser que les sceptiques avaient des arguments qui tiennent la route.

En Australie, le grand échec de la taxe carbone dans les récentes élections produit toujours son onde de choc dans les informations, les institutions et l’ambiance générale. Ce fut une défaite cinglante. Des commentaires et des courriels reçus, je sais que ceci fut suivi de près autour du monde.

Le Dr Roy Spencer, un ancien qui a plus de deux décennies d’expérience (en climatologie), se demande si cela est un grand virage amorcé:

 “… les récents évènements sont assez exceptionnels.” “Nous sommes maintenant à un point dans l’ère de l’hystérie sur le réchauffement climatique anthropique où la théorie du RCA du GIEC s’est écrasée devant la dure réalité des observations.”

Ross McKitrick, Canada:

“Pour ceux d’entre nous qui ont suivis le débat sur le climat depuis des décennies, les prochaines années vont être électrisantes. Il y a une très forte probabilité que nous soyons les témoins de la cassure d’un des plus grands paradigmes scientifiques du XXème siècle et les implications sur la politique mondiale pourraient bien être gigantesques… Quelque chose d’énorme va se passer. Les modèles prédisent une chose et les données empiriques montrent autre chose. Les multiples tentatives du passé pour essayer de masquer la différence se désintègrent. Alors que nous sommes au bord de voir l’émergence de données qui pourraient bien chambouler les fondations mêmes de la climatologie générale, ceci n’est pas du tout le moment d’entrer dans des procédures politiques coûteuses et des décisions sur le climat, fondées sur des modèles défectueux menant à l’erreur… Ce qui est généralememt appelé la “vision consensuelle” sur la science climatique est contenue dans la divulgation de données et de résultats de modèles informatiques. Ce qui est souvent réfuté comme étant une vision “sceptique” ou “négationiste”de la science climatique correspond aux observations faites dans le monde réel. Maintenant vous savez comment interpréter ces termes lorsque vous les verrez ou entendrez.”

David Rose, UK, a parlé du fait que le GIEC allait diviser par deux son ratio de réchauffement, ce qui fut diffusé partout dans le monde.. Il est critiqué pour quelques détails (avec justifications) et clarifie que son article va changer de la “moitié” à un “quart”

 “Des scientifiques de pointe du climat confessent: Le réchauffement climatique est juste d’un quart ce que nous pensions et les ordinateurs ont fait des erreurs sur les effets des gaz à effet de serre.”

Les fausses prédictions du premier rapport d’évaluation du GIEC

Pour quiconque désire argumenter les points des prédictions du GIEC en 1990. Voici ce que le GIEC avait exactememt prédit (Here’s exactly what the IPCC predicted) et pourquoi nous savons qu’ils avaient tort, ici figure ma réponse aux trucs de défense du GIEC aux arguments des sceptiques (response to SkepticalScience’s tricks to defend). Voici les questions que les vrais journalistes devraient poser:  journalists could ask  à nos “experts en climatologie” au sujet du rapport de 1990. Voici les loupés majeurs de la défense de Frame et Stone.

Citation de la première page de l’Executive Summary for Policy Makers, FAR 1990

 “Fondé sur les résultats du modèle courant, nous prédisons:

Sous le scenario A des affaires courantes du GIEC, émissions de gaz à effet de serre, un ratio d’augmentation de la température moyenne globale pendant le siècle à venir sera d’environ o,3oC par décennie ‘avec un degré d’incertitude de o,2~0,5oC)

[IPCC FAR summary]

Pas de lézard ici: même si les émissions sont stabilisées aux niveaux de 1990, les températures devraient augmenter de o,2oC par décennie pendant les premières décennies.

See the whole scanned IPCC page in context  here

9 Réponses à “Science et Nouvel Ordre Mondial: Le château de cartes de l’escroquerie du réchauffement climatique anthropique continue de s’effondrer…”

¤ L'escroquerie mondiale du réchauffement climatique : le scepticisme va se généraliser dans les médias
  1. Changement climatique : un rapport secret du pentagone prévoit un nouvel âge de glace

    http://www.brujitafr.fr/article-changement-climatique-un-rapport-secret-du-pentagone-prevoit-un-nouvel-

    1974, le rapport choc de la cia : « les meilleurs climatologues de l’occident » avertissent sur un…
    http://www.brujitafr.fr/article-1974-le-rapport-choc-de-la-cia-les-meilleurs-climatologues-de-l-occident-avertissent-sur-un-ret-119631272.html

  2. Rappelez-vous, Rocard chargé par le Sarko de présenter un rapport sur le réchauffement climatique, et qui prétendait que d’ici 100 à 150 ans nous serions carbonisés selon le rapport du GIEC… Toussa, toussa… Nan, comme d’hab et comme la très bien dit [...] nous sommes la cible. Nous devons avoir peur de tout pour accepter toutes les privations de libertés gnagnagna pour notre bien ! Et oui, depuis 3, 4 ans certains climatologue indépendants (sic) affirment que nous sommes entrés… dans le prochain ère glaciaire. Bon on en est qu’au début, mais on y est. Merci à vous, Résistance 71 et continuez à nous informer.

¤ Résistance mondiale à la realpolitik… De Kissinger à Obama

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 57

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/20/resistance-mondiale-a-la-realpolitik-de-kissinger-a-obama/

¤ Résistance mondiale à la realpolitik… De Kissinger à Obama dans Politique/Societe how-the-chosen-ones-ended-australias-sporting-prowess-and-revealed-its-secret-pastDans un âge de “réalistes” et de vigiles

Peut-on être optimiste ?

John Pilger, 19 Septembre 2013

 url de l’article: http://www.counterpunch.org/2013/09/19/in-an-age-of-realists-and-vigilantes/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le plus important anniversaire de l’année fut le 40ème anniversaire du 11 Septembre 1973 et l’écrasement du gouvernement démocratique au Chili par le général Augusto Pinochet et Henry Kissinger, alors ministre des affaires étrangères américain. Les archives de la sécurité nationale à Washington viennent de poster de nouveaux documents qui révèlent beaucoup à propos du rôle de Kissinger dans une atrocité qui a coûtée des milliers de vies humaines.

Dans des enregistrements audios déclassifiés, on peut entendre Kissinger planifiant avec le président Nixon le renversement du président Salvador Allende. Ils sonnent comme de vrais voyous mafieux. Kissinger met en garde que “l’effet de modèle” qu’a la démocratie réformiste d’Allende peut-être “insidieuse”. Il dit au directeur de la CIA Richard Helms: “Nous ne laisserons pas le Chili descendre dans les égoûts”, ce à quoi Helms répond:”Je suis avec vous là-dessus.” Avec le massacre en cours d’accomplissement, Kissinger réfute un avertissement de ses vétérans de chancellerie concernant la dimension de la répression. Secrètement il dit à Pinochet: “Vous avez rendu un grand service à l’occident”.

J’ai personnellement connu un bon nombre des victimes de Pinochet et de Kissinger. Sara De Witt, étudiante à l’époque, m’a montré l’endroit où elle fut battue, violée et électrocutée. En un jour blafard de la banlieue de Santiago, nous avons été à l’ancien centre de torture connu sous le nom de Villa Grimaldi, où des centaines de personnes, comme elle, souffrirent terriblement et furent assassinées ou “disparues”.

Comprendre la criminalité de Kissinger est vital quand on essaie de mesurer ce que les Etats-Unis appellent la “politique étrangère”. Kissinger demeure une voix influente à Washington, admiré et consulté par Barack Obama. Quand Israël, l’Arabie Saoudite, l’Egypte et le Bahreïn commettent des crimes avec la complicité des Etats-Unis et ses armes, leur impunité et l’hypocrisie d’Obama sont du Kissinger pur sucre. La Syrie ne doit pas avoir d’armes chimiques, mais Israël peut en avoir et les utiliser. L’Iran ne doit pas avoir de programme nucléaire, mais Israël peut avoir plus d’armes nucléaires que la Grande-Bretagne. Ceci est connu sous le vocable de “réalisme” ou de realpolitik par les intellectuels états-uniens et les think-tanks qui clâment une expertise quelconque en “contre-terrorisme” et en “sécurité nationale”, qui ne sont que des termes orwelliens voulant dire juste l’inverse.

Ces dernières semaines, le quotidien the New Statesman a publié des articles de John Bew, un universitaire au département des études de guerre du King’s College, rendu célèbre par le guerrier de la guerre froide Laurence Freedman. Bew se lamente du vote parlementaire qui a stoppé Cameron de rejoindre Obama pour une attaque illégale de la Syrie et de l’hostilité de la plupart de peuple britannique envers le bombardement d’autres nations. Une note à la fn de l’article dit qu’il va “prendre la chair Henry A. Kissinger des affaires étrangères et des relations internationales” à Washington. Si ceci n’est pas de l’humour noir, c’est une profanité envers ceux comme Sara De Witt et les inombrables autres victimes de Kissinger, ainsi que ceux qui sont morts dans l’holocauste de ses bombardements secrets avec Nixon du Cambodge.

Cette doctrine du “réalisme” a été inventée aux Etats-Unis après la seconde guerre mondiale et fut financée par les fondations Ford, Carnegie et Rockefeller, l’OSS (prédécesseur de la CIA) et le CFR. Dans les plus grandes universités, on enseigna aux élèves de regarder et d’analyser les peuples en fonction de leur utilité, de leur degré de disposition, en d’autres termes, en fonction de “leur menace envers nous”. Ce narcissisme servit à justifier de la guerre froide, ses mythes moralisateurs et ses risques cataclysmiques et quand ceci fut terminé, la “guerre contre la terreur”. Un tel “consensus transatlantique” trouve souvent écho en GB avec l’élite britannique si nostalgique de l’ère impérialiste. Tony Blair l’a utilisé afin de pouvoir commettre ses crimes et de les justifier jusqu’à ce que ses mensonges ne le rattrappent. La mort violente de plus de 1000 personnes par mois en Irak fait partie de son héritage et pourtant ses points de vue sont toujours courtisés et son chef collaborateur Allistair Campbell est un conférencier d’après dîners et le sujet d’entretiens obséquieux. Tout le sang versé, semble t’il, a été nettoyé.

La Syrie est le projet courant. Débordé par la Russie et l’opinion publique, Obama a maintenant embrassé “la voie de la diplomatie”. Vraiment ? Un négociateur russe et états-unien sont arrivés à Genève le 12 Septembre, les Etats-Unis ont augmenté leur soutien logistique aux milices affiliées à Al Qaïda avec des armes acheminées clandestinement depuis la Turquie, l’Europe de l’Est et les pays du Golfe. Le parrain n’a aucune intention de faire faux-bond à ses proxies en Syrie. Al Qaïda fut créé par l’opération Cyclone pour armer les moudjahidines en Afghanistan occupé par l’URSS. Depuis lors, les djihadistes ont été utilisés pour diviser les sociétés arabes et pour éliminer la menace du nationalisme pan-arabe aux intérêts occidentaux et à l’expansion coloniale hors-la-loi d’Israël. Voilà le “réalisme” à la Kissinger. (more…)

¤ Résistance politique : Mutation du mouvement politique indien d’Amérique du Sud en force populaire autogestionnaire internationale…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 44

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/20/resistance-politique-mutation-du-mouvement-politique-indien-damerique-du-sud-en-force-populaire-autogestionnaire-internationale/

¤ Résistance politique : Mutation du mouvement politique indien d’Amérique du Sud en force populaire autogestionnaire internationale… dans Outils/Bon à savoir Buen-VivirExcellent article qui nous inspire deux réflexions:

La première: Nous avons mentionné à plusieurs reprises ici-même que l’erreur politique à notre sens qu’avait commise Chavez, a été de ne pas faire plus basculer le peuple vers l’autogestion, tant il est évident que cela est le futur de la société. S’accrocher aux institutions et à l’État est futile, tout cela doit et va disparaître…

La seconde réflexion: Liée à la première, est de constater avec grande satisfaction que le marxisme sud-américain sort enfin de son sarcophage étriqué pour muter, semble t’il ,vers une hybridation empruntant à la pensée et à la pratique anarchistes de l’autogestion, le tout dans le sillage du véritable progressisme social qui émane  des peuples indiens depuis quelques années du Chili (Mapuches) au Chiapas mexicain (EZLN) + Oaxaca en passant par l’Équateur, la Bolivie, le Pérou, le Brésil… Les mouvements d’auto-détermination indigène sont suivis par ceux de l’Amérique du nord et nous confortent  toujours plus à dire que là, véritablement, réside le salut et le futur de nos sociétés.

A bas le colonialisme et son idéologie qui sclérose la société occidentale même, en plus d’opprimer les peuples colonisés. Tendons la main au véritable mouvement d’emancipation politique et sociale.

– Résistance 71 –

Le concept andin de « buen vivir » et « l’écosocialisme »

Jean Ortiz, 18 Septembre 2013

url de l’article original: http://www.legrandsoir.info/le-concept-andin-de-buen-vivir-et-l-ecosocialisme.html

L’humanité est aujourd’hui confrontée à une crise globale, d’une ampleur telle qu’elle met désormais en danger la vie même de l’espèce humaine et des écosystèmes. En Amérique latine, après l’effondrement du « Mur de Berlin », et les années noires (1990) du « Consensus de Washington », la faillite du néolibéralisme a accéléré la recherche d’alternatives « post-néolibérales ». C’est tout naturellement que les notions de « buen vivir », d’ »éco-socialisme » ont pris corps et consistance, même si elles ne sont pas toutes récentes.

Dans les années 1970-1980, en Amazonie brésilienne, le leader des « seringueiros », Chico Mendez, dénonçait déjà le capitalisme prédateur de l’homme et de l’environnement ; il cherchait des solutions alternatives.

Le « buen vivir » ou « Sumak Kawsay » en quechua et « Suma Qamana » en aymara, présenté comme un « nouveau » paradigme communautaire de pensée, de civilisation, est l’une d’elles. Ce « concept fondateur » andin, né de siècles de résistances indiennes, de revendications identitaires, cet appel à « reconstruire la vision de communauté des cultures ancestrales » commence à essaimer. Il est étroitement lié à l’ »ayllu », la forme communautaire aymara d’organisation de la vie.

Dans la cosmovision aymara, « suma » correspond à « plénitude », « sublime », « magnifique », et « qamana » à « vivre », « vivre ensemble ».

En quechua « sumak » peut se traduire par « plénitude », « sublime », « beau », et « kawsay par « vie », « être en étant ».

La reconnaissance actuelle du bien-fondé, de l’originalité, de ces propositions indigènes, de ces visions du monde, de ces principes éthiques, se traduit même par leur inscription dans les constitutions de l’Equateur (2008) et de la Bolivie (2009). La Bolivie, depuis 2009, est devenue officiellement « l’Etat Plurinational de Bolivie », une appellation qui prend en compte et promeut l’existence en son sein de nations, de langues et de cultures différentes.

Le « buen vivir » est en « Amérique indo-afro-latino-américaine » un objectif des processus révolutionnaires équatorien et bolivien, et même vénézuélien. Cette notion s’inscrit dans les cosmovisions indiennes ; elles mêlent le développement humain et celui de la nature, à égalité (les êtres humains, dans la cosmogonie quechua, aymara, guarani, font partie de la nature).

« En termes idéologiques, le « buen vivir » implique la reconstitution de l’identité culturelle d’un héritage ancestral séculaire (…) une politique de souveraineté et de dignité nationale (…) la récupération du droit de relation avec la Mère Terre et la substitution de l’accumulation illimitée individuelle de capital par la récupération intégrale de l’équilibre et de l’harmonie avec la nature ».

Le « buen vivir » considère que « le développement » menace d’anéantir lentement la vie communale et culturelle des communautés indiennes. Il est hostile au luxe, à l’opulence, au gaspillage, au consumérisme… Ce constat pose surtout les questions suivantes : quel « développement » ? Pour quels besoins ? Avec quel cahier des charges ? Pour les militants du « buen vivir », si l’homme fait une pause, il constatera qu’il est au milieu d’un grand vide ontologique, intérieur et extérieur. Le « buen vivir » fait irruption pour contredire la logique capitaliste » suicidaire.

Cette forme de plénitude de vie, d’être ensemble, à parité, en équilibre matériel et spirituel, avec la nature, en symbiose avec les écosystèmes, l’eau, le soleil, les montagnes, les plantes, les insectes, les ancêtres ; porteuse de pratiques autogestionnaires, horizontales, de vie communautaire, peut-elle être importée ? (more…)

19 septembre 2013

¤ Syrie et 3ème guerre mondiale : l’Empire anglo-saxo-turco-wahabbo-sioniste reste sur le sentier de la guerre …

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 19

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/18/syrie-et-3eme-guerre-mondiale-lempire-reste-sur-le-sentier-de-la-guerre/

¤ Syrie et 3ème guerre mondiale : l’Empire anglo-saxo-turco-wahabbo-sioniste reste sur le sentier de la guerre … dans Politique/Societe banksy-west-bank-guerrilla-art%5B1%5DExcellente analyse comme à l’accoutumée de Pepe Escobar. Nous adhérons tout à fait avec cette analyse. Il ne faut pas relâcher la pression publique, car les imbéciles criminels qui nous gouvernent veulent cette guerre coûte que coûte, une guerre de grande envergure, non thermo-nucléaire est ce que recherche l’oligarchie par le truchement de ses marionnettes politiques.

Pour les peuples, ce n’est pas le moment de mollir…

– Résistance 71 –

Les ennemis de la Syrie ne s’arrêteront pas sur le sentier de la guerre

Pepe Escobar Press TV 18 Septembre 2013

url de l’article original : http://www.presstv.ir/detail/2013/09/18/324563/syrian-enemies-wont-give-up-on-war/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le journaliste d’enquête Pepe Escobar dit que les ennemis de la Syrie ne cesseront pas de pousser pour la guerre et avertit que les militants entraînés par la CIA sont déjà entrés dans le pays.

Escobar, qui travaille avec le quotidien Asia Times Online, basé à Hong Kong (et Bangkok), a fait ces remarques pendant un entretien avec la chaîne Press TV Mardi.

Lundi, l’ONU a publié un rapport de ses enquêteurs, qui ont dit que le gaz sarin a été utilisé dans une attaque qui a de manière supposée tuée quelques centaines de personnes dans la grande banlieue de Damas le mois dernier. Le mandat de mission de l’équipe de l’Onu ne comprenanit pas la tâche de définir qui était à blâmer pour l’attaque.

Le secrétaire de l’ONU Ban Ki-Moon a condamné l’utilisation des armes chimiques en Syrie comme un “crime de guerre” et a demandé que les perpétrateurs de cette attaque mortelle soient amenés devant la justice.

Escobar a dit que les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne “veulent une résolution des Nations-Unies impliquant le chapitre 7 de la charte qui induit la possibilité de lancer une guerre contre la Syrie si elle n’obéit pas aux injonctions et ils ne précisent pas de quel type de refus d’obtempérer il s’agirait !…”

“En fait, ils veulent un chapitre 7 du style de l’Irak avec possibilité de résolution pour attaquer. Cela ne passera pas le conseil de sécurité. Nous le savons déjà tous. La russie et la Chine y mettront un veto et les Américains, Français et Britanniques le savent très bien. Donc il s’agira probablement d’une résolution en deux étapes.” A t’il ajouté.

“La seule possibilité d’avoir une résolution maintenant est d’avoir une résolution non contraignante. Plus tard, s’il y a une attaque fausse-bannière, si les inspecteurs de l’ONU sont attaqués par les rebelles par exemple, des tirs de tireurs d’élite, cela est déjà arrivé auparavant, alors tout le monde retourne à l’ONU et son CS et il y aura alors une seconde résolution,” a noté Escobar.

Depuis Mars 2011 la Russie et la Chine ont mis leur veto trois fois au CS de l’ONU contre des propositions de résolutions par les Etats européens menaçant d’une action militaire et de sanctions contre Damas.

Escobar a aussi dit que les forces spéciales qataries et israéliennes sont sur le terrain en Syrie et que l’Arabie Saoudite et la Turquie donnent un soutien logistique aux militants.

“Les gens qui sont entraînés en Jordanie par la CIA ont déjà traversé la frontière, ils sont déjà près de Damas ainsi que les armes soi-disant non-létales dont parlait le gouvernement Obama, cela a déjà commencé.”

“Donc, il y a un flot d’armes vers la Syrie et les rebelles sont reconstruits de fond en comble, depuis la frontière syro-jordanienne jusqu’à la frontière turco-syrienne en passant par la proche banlieue de Damas. Ces gens veulent la guerre, ils n’abandonneront pas. C’est aussi simple que cela,” a conclu Escobar.

Une étude récente de la défense britannique montre qu’il y a plus de 100 000 mercenaires étrangers en Syrie, fragmentés en quelques 1000 différents groupes et qui se battent en Syrie contre le gouvernement et le peuple syrien.

Des extraits de cette étude du ministère de la défense britannique ont été publiés lundi par le consultant de la défense IHS Jane.

L’analyse dit aussi qu’un grand nombre d’extrémistes de pays étrangers sont aussi actifs en Syrie.

La Syrie est troublée par des combats mortels depuis mars 2011. D’après certains rapports, les puissances occidentales et leurs alliés régionaux, spécifiquement le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie, soutiennent les militants agissant de l’intérieur de la Syrie.

D’après l’ONU, plus de 100 000 personnes ont été tuées et plus de 7,8 millions ont été déplacées à cause des violences.

6 Réponses à “Syrie et 3ème guerre mondiale: L’empire reste sur le sentier de la guerre…”

  1. Ca parait évident et de plus ça permet de détourner les populations du regard sur les problémes intérieurs, notamment aux USA pays en quasi faillitte ! qui n’a été sorti d’affaire ( en apparence ) que par l »injection de monnaie de singe de la réserve fédérale et qui repousse le problème.

  2. L Martinez dit :
    septembre 18, 2013 à 8:44

    Effectivement: détourner l’attention des problèmes intérieurs.

    Mais si l’on y regarde bien, pour que Israël puisse bombarder l’Iran, il faut annihiler la défense Syrienne afin que les avions puissent passer.

    D’autre part, Al-Qaida vient de se dissocier des soit-disant rebelles (mercenaires pour la plupart). Ainsi, si les USA, la GB, et la France interviennent, ils ne le feront plus en faveur d’Al-Qaida, ennemi désigné.
    Je sens là une machination…

  3. C’est tout à fait ça, c’est terrifiant, certes, mais parfaitement juste.
    Ce qui a changé tout de même, c’est la vitesse avec laquelle de très nombreuses personnes ont réagi « contre » cette menace de guerre. J’ai le sentiment que nous sommes nombreux, en France, a avoir très vite déchanter après le 6 mai 2012 et j’ai l’impression que notre méfiance est revenue d’un coup. A raison, non ? Cameron, a pris une bonne baffe, ensuite Obama, quand à Hollande, le pauvre, y va prendre cher ! Très cher. Continuez à nous informer et nous continuerons à vous lire afin d’élaborer la suite ! De l’invisible JBL1960

  4. Le général Delawarde, un ancien des régimes spéciaux indique qu’il est faux de prétendre que les « rebelles » n’ont pas les capacités de savoir se servir des armes chimiques, car ils sont entrainés par des agents des services spéciaux, donc connaisseurs pour certains de ces mêmes armes.

    donc encore une pierre dans les marais des mensonges !

    rappelons aussi les mensonges sur Timisoara avec le charnier aux 4 500 victimes prétendues.

    Et le bombardement au phosphore à Gaza en 2009 qui a fait 1 300 victimes, classé comme armes chimiques qui n’a fait réagir personne !

    En Bosnie de même manipulation de la population !

  5. Bonjour

    Moi aussi je pense qu’ils (USraël et ses amis) veulent trop la guerre, elle aura lieu, voir mes posts =

    http://chantaldupille.over-blog.com/article-pourquoi-je-crois-que-la-3e-guerre-mondiale-va-avoir-lieu-chantal-dupille-119949573.html

    http://chantaldupille.over-blog.com/article-la-guerre-sera-t-elle-evitee-grace-a-la-russie-son-role-france-ridiculisee-120040690.html

    cordialement eva R-sistons pseudo pour Chantal Dupille, journaliste-écrivain

17 septembre 2013

¤ Contre une élite mondiale pathocrate ou lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société

Classé dans : Complots prouvés,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 41

Source : http://www.legrandsoir.info/lorsque-les-psychopathes-prennent-le-controle-de-la-societe.html

27 mai 2013
Derrière un masque de respectabilité et d’autorité, liquidateurs d’entreprises & licencieurs en série
¤ Contre une élite mondiale pathocrate ou lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société dans Complots prouvés arton20732-f2dc0
Divers

NdT – Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis « psychopathe » et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon professionnel)

Imaginez – si vous le pouvez – que vous n’avez aucune conscience, aucun sentiment de culpabilité ou de remords et ce quels que soient vos actes, que vous n’êtes jamais freiné par la préoccupation du bien-être d’un étranger, d’un ami ou même d’un membre de la famille. Imaginez que vous n’avez jamais éprouvé de honte, pas une seule fois dans toute votre vie, pour un acte, aussi égoïste, paresseux, nuisible, ou immoral qu’il ait été. Et faites semblant que la notion de responsabilité vous est inconnue, sinon comme un fardeau que d’autres semblent porter sans se poser de questions, comme des imbéciles crédules.

A présent, ajoutez à cet étrange délire une capacité à dissimuler sous un maquillage psychologique le fait que vous êtes radicalement différent des autres. Puisque tout le monde suppose que la conscience est universelle chez les êtres humains, vous n’aurez pratiquement aucun effort à faire pour cacher votre absence de conscience. Vous n’êtes pas limité par un sentiment de culpabilité ou de honte, et vous n’êtes jamais remis en question pour votre sang-froid. L’eau glacée qui coule dans vos veines est si bizarre, si étrangère à leur propre expérience qu’ils n’arrivent que rarement à deviner qui vous êtes.

En d’autres termes, vous n’êtes freiné par aucune contrainte morale, et votre liberté sans bornes de faire exactement ce qui vous avez envie de faire, sans crises de conscience, est invisible aux yeux du reste du monde. Une situation idéale.Vous pouvez faire tout et n’importe quoi mais cette étrange capacité qui vous donne un avantage sur la majorité des gens, limités qu’ils sont par leurs consciences, restera malgré tout votre petit secret.

Si personne n’est là pour vous arrêter, vous pouvez faire tout ce que vous voulez. Si vous êtes né au bon moment, et que vous avez hérité d’un petit pécule, et si vous avez un talent particulier pour attiser la haine et les sentiments de frustration chez les gens, vous pouvez vous arranger pour tuer un grand nombre de personnes sans méfiance. Avec suffisamment d’argent, vous pouvez accomplir la même chose à distance, et vous pouvez vous asseoir tranquillement à l’abri et observer de loin le bon déroulement des opérations, avec une certaine satisfaction….

Comment serait votre vie ? Comment profiteriez-vous de cet avantage, un avantage énorme et secret, sur tous ceux qui sont freinés par leur conscience ?

La réponse dépendra en grande partie de la nature de vos désirs, parce que les gens ne sont pas tous les mêmes. Même ceux qui sont profondément sans scrupules ne sont pas tous les mêmes. Certaines personnes – consciemment ou pas – préfèrent la facilité de l’inertie, tandis que d’autres sont remplis de rêves et d’ambitions sauvages. Certains êtres humains sont brillants et talentueux, certains sont obtus mais la plupart, consciemment ou non, sont quelque part entre les deux. Il y a des violents et des non violents, il y a ceux qui sont motivés par la soif de sang et ceux qui n’ont pas de tels appétits ….

JPEG - 52.6 ko
DSK a encore oublié la clé de sa chambre…

Fou et effrayant – et réel, pour environ 4 pour cent de la population… Le taux de population atteinte d’anorexie est estimé à 3,43 %, chiffre réputé proche d’une épidémie. Et pourtant ce chiffre n’est que très légèrement inférieur à celui de la population dotée d’une personnalité antisociale. Les troubles importants classés dans la catégorie schizophrénie se produisent chez seulement 1 pour cent de [la population] environ – à peine le quart du taux de personnalités antisociales – et les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies disent que le taux de cancer du côlon aux Etats-Unis, considéré comme « alarmant », est d’environ 40 pour 100.000 – cent fois moins que les antisociaux.

La taux élevé de psychopathes dans la société humaine a un effet profond sur le reste de la société qui, elle aussi, est condamnée à vivre sur cette planète, y compris ceux d’entre nous qui n’ont jamais été cliniquement traumatisés. Les individus qui composent ces 4% nuisent à nos relations, nos comptes en banque, nos oeuvres, notre fierté, et à tout notre bien-être sur cette terre. (more…)

8 septembre 2013

¤ Assad serait-il le seul à avoir utilisé des armes chimiques dans l’histoire récente ?

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 12 : 21

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/07/a-propos-darmes-chimiques/

A propos d’armes chimiques…

Pourquoi le cordonnier est-il toujours le plus mal chaussé ? Question existentielle s’il en est !… Au moins ce n’est pas par cynisme ni par hypocrisie…

– Résistance 71 ~

Dix attaques aux armes chimiques dont Washington ne veut pas que vous parliez

Wesley Wessamore 5 Septembre 2013 url de l’article: http://www.infowars.com/10-chemical-weapons-attacks-washington-doesnt-want-you-to-talk-about/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Cela manque d’autorité morale. Nous parlons d’un gouvernement ayant un historique d’utilisation d’armes chimiques contre des innocents de manière bien plus prolifique et mortelle que les quelques accusations concernant les forces du régime d’Assad, provenant d’un complexe militaro-industriel occidental à la gâchette facile et bien décidé à torpiller toute enquête supplémentaire avant de frapper. Voici une liste de 10 attaques chimiques perpétrés par le gouvernement américain ou ses proches alliés contre des populations civiles…

1. L’armée américaine a largué 80 millions de litres de produits chimiques sur le Vietnam entre 1962 et 1971

Pendant la guerre du Vietnam, l’armée arméricaine a épandu 80 millions de litres de produits chimiques, incluant l’agent orange (défoliant) très toxique, sur les forêts et les zones rurales vietnamiennes et des pays voisins, détruisant de manière délibérée les cultures vivrières, l’écologie de la jungle, ravageant les vies de centaines de milliers de civils innocents. Le Vietnam estime que le résultat de ces dix années d’attaques chimiques quelques 400 000 personnes furent tuées ou handicapées, 500 000 bébés sont nés avec des déformités et plus de 2 millions de personnes ont souffert de cancers et autres maladies induites par le contact avec les substances chimiques. En 2012, la Croix Rouge Internationale a estimé qu’un million de personnes au Vietnam ont des infirmités ou des problèmes de santé directement liés à leur exposition à l’agent orange.

2. Israël a attaqué les civils palestineins avec du phosphore blanc en 2008-2009

Le phosphore blanc est une horrible arme chimique incendiaire qui brûle la chair humaine jusqu’à l’os. En 2009, de multiples groupes humanitaires incluant Human right Watch, Amnesty International et la Croix Rouge Internationale ont rapporté que le gouvernement israélien attaquait les civils de leur propre pays avec des armes chimiques. Une équipe d’Amnesty International a déclare avoir trouvé des preuves indiscutables de l’utilisation étendue du phosphore blanc dans des zones de population civile très denses. L’armée israélienne a commencé par nier les accusations, puis a reconnu que cela était vrai.

Après cette cohorte d’accusations faites par ces ONG, l’armée israélienne attaqua même le QG de l’ONU à Gaza avec une arme chimique. Comment voyez-vous toutes ces preuves et faits avérés contre le cas de la Syrie ? Pourquoi Obama n’a t’il pas essayé de bombarder Israël ?

3. Washington a attaqué des civils irakiens avec du phospore blanc en 2004

En 2004, des journalistes intégrés avec l’armée américaine en Irak ont commencé à rapporter l’utilisation de phosphore blanc à Fallujah contre les insurgents irakiens. D’abord l’armée a menti en disant qu’elle n’utilisait le phosphore blanc que pour créer des écrans de fumée ou éclairer des cibles. Puis elle a admis utiliser des armes chimiques volatiles et des armes incendiaires. A cette époque, la RAI italienne diffusa un documentaire titré: “Falujah, le massacre caché”, incluant des vidéos atroces et des photos horribles ainsi que des entretiens avec des témoins oculaires de la ville de Fallujah et des soldats américains révélant comment le gouvernement américain arrosa de manière indiscriminée le feu blanc chimique sur la ville irakienne et fit fondre femmes et enfants.

4. La CIA a aidé Saddam Hussein à massacrer des Iraniens et des Kurdes avec des armes chimiques en 1988

Les archives de la CIA prouvent maintenant que Washington savaient que Saddam Hussein utilisait des armes chimiques (incluant le neurotoxique sarin et le gaz moutarde ypérite) dans la guerre Irak-Iran et continua à abreuver l’armée irakienne de renseignements sur les mouvements de troupes iraniens sachant pertinemment que ces informations seraient utilisées pour l’utilisation d’armes chimiques. A un moment en 1988, Washington avertit Hussein d’un mouvement de troupes iraniennes qui aurait pu mettre un terme à la guerre en la défaveur des Irakiens. En Mars, un Saddam Hussein tout pimpant de ses nouvelles alliances avec Washington attaqua un village kurde tuant 5000 personnes et en blessant 10 000 autres, la vaste majorité étant des civils. Des milliers moururent les annés suivantes des complications, de maladies et de difformités de naissance.

5. L’armée américaine a testé des produits chimiques sur les résidents de banlieues pauvres de la ville de St Louis dans les années 1950

Au début des années 50, l’armée mit en place des diffuseurs motorisés au sommet de hauts bâtiments des banlieues à bas revenus de la ville de St Louis, essentiellement les banlieues pauvres noires et ce incluant des zones urbaines où 70% de la population étaient des enfants de moins de 12 ans. Le gouvernement expliqua alors qu’il expérimentait avec des diffuseurs d’écrans de fumée pour tromper les Russes dans leurs attaques, mais en fait cela diffusait de l’air contaminé avec des centaines de kilos de zinc dadmium sulfide. Le gouvernement admet qu’il y avait un second ingrédient dans le mélange chimique en poudre, mais que ce second ingrédient fut radioactif demeure une information classée secret défense. Bien sûr qu’il l’était. Depuis ce test, un nombre alarmant de personnes de cette zone a développé des cancers. En 1955, Doris Spate naquît dans un de ces bâtiments utilisés par l’armée pour emplir l’air avec des produits chimiques de 1953-4. Son père est mort de manière inexplicable cette même année, elle a vu quatre des ses frères et sœurs mourir de cancers et Doris elle-même survit à un cancer du cervix.

6. La police tire des gaz lacrymogènes sur les manifestants du mouvement Occupy Wall Street en 2011

La violence inouïe de la police contre les manifestants du mouvement Occupy en 2011 fut très bien documentée et inclut l’emploi massif de gaz lacrymogène et autres produits chimiques irritants. Le gaz lacrymogène est interdit à l’utilisation contre un ennemi militaire dans une bataille par la convention sur les armes chimiques. Pourquoi la police de Portland (ou d’ailleurs) n’a t’elle pas la même courtoisie et protection que requiert la loi envers des soldats ennemis sur le champ de bataille ?

7. Le FBI a attaqué hommes, femmes et enfants avec des armes chimiques lors du siège de Waco en 1993

Durant le tristement célèbre siège de Waco au Texas d’une communauté pacifiste religieuse adventiste, le FBI a massivement utilisé des gaz lacrymogènes dans les bâtiments sachant pertinemment que des femmes, des enfants et des nourissons s’y trouvaient. Ce gaz était hautement inflammable et le feu s’y mis, embrasant les bâtiments et brûlant vifs 49 femmes et hommes et 27 enfants, incluant des bébés. Rappelez-vous: attaquer des soldats ennemis avec des gaz lacrymogènes est un crime de guerre. Quel genre de crime est-ce que d’attaquer des bébés avec des lacrymos ?

8. L’armée américaine a couvert l’Irak avec de l’uranium appauvri toxique en 2003

En Irak, l’armée américaine a rempli l’environnement avec des milliers de tonnes de munitions à l’uranium appauvri, un déchet de la production nucléaire toxique et radioactif. Ainsi cela a eu pour résultat de voir la moitié des naissances de bébés a Fallujah avec de graves anormalités. Certains de ces défauts n’avaient été vus que dans des photos de livres publiés sur les effets des tests nucléaires dans les îles du Pacifique. Les cancers et la mortalité infantile ont dramatiquement augmenté dans tout l’Irak. D’après Christopher Busby, le secrétaire européen du comité des risques nucléaires, “ces armes ont totalement détruit l’intégrité génétique de la population irakienne.” Après avoir autorisé deux des quatre rapports publiés en 2012 sur la crise de la santé publique en Irak, Busby a décrit Fallujah comme ayant “le plus haut taux de dommages génétiques de toutes les populations sur lesquelles j’ai enquêté et que j’ai étudiées.”

9. L’armée américaine a tué des centaines de milliers de civils japonais avec du napalm entre 1944 et 1945

Le napalm est un gel collant et hautement inflammable qui a été utilisé comme une arme de terreur par les Etats-Unis. En 1980, les Nations-Unies ont déclaré que l’utilisation de napalm sur les populations civiles était un crime de guerre. C’est exactement  ce que l’armée américaine a fait durant la seconde guerre mondiale, larguant sufissamment de napalm dans un bombardement sur Tokyo pour que 100 000 personnes fussent brûlées vives, en blessant plus d’un million et laissant des millions sans abris dans le bombardement le plus meurtrier de la seconde guerre mondiale.

10. Le gouvernement américain a largué deux bombres nucléaires sur deux villes japonaises en 1945

Bien que les bombes nucléaires ne soient pas réellement des armes chimiques, je pense que nous pouvons ici être d’accord sur le fait que cela fait partie de la même catégorie. Ces armes très certainement dispersent une quantité énorme de produits chimiques radioactifs mortels, qui sont d’horribles armes chimiques si ce n’est pire et par leur nature même, ne sont bonnes qu’à une chose: éradiquer une ville remplie de ses habitants civils. Il est quand même bizarre de constater que le seul régime qui ait jamais utilisé une de ces armes de terreur sur d’autres êtres humains soit celui qui s’active le plus avec la prétention de rendre le monde plus sûr des armes de destruction massive en les enlevant des mains de gouvernements jugés dangereux.

 

(more…)

¤ Attaque chimique du 21 août en Syrie : Meyssan affirme que les enfants morts seraient des victimes de kidnapping par l’ASL…

Classé dans : Complots prouvés,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 10 : 17

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/08/guerre-en-syrie-lenfumage-de-lopinion-publique-sur-les-armes-chimiques-soi-disant-utilisees-par-assad/

Guerre en Syrie: L’enfumage de l’opinion publique sur les armes chimiques soi-disant utilisées par Assad…

Rationalité occidentale Thierry Meyssan

7 Septembre 2013 url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article180127.html

 

Vous avez aimé l’incident du golfe du Tonkin et la guerre du Vietnam, les couveuses koweïtiennes et la première guerre du Golfe, le massacre de Racak et la guerre du Kosovo, les armes de destruction massive irakiennes et la deuxième guerre du Golfe, les menaces sur Benghazi et la guerre de Libye, vous allez adorer le gazage des civils de la ghouta et le bombardement de la Syrie.

Dans une note diffusée par la Maison-Blanche, le directeur US du Renseignement James Clapper affirme que 1 429 personnes ont été tuées lors d’une attaque chimique massive sur une douzaine de localités, le 21 août 2013, dans la ghouta de Damas [1].

Les services français n’ont pas pu procéder sur place à un décompte des victimes, assure une note déclassifiée du coordinateur du Renseignement Alain Zabulon [2]. Cependant, ils en ont vus 281 sur des vidéos, tandis que l’organisation « non-gouvernementale » française, Médecins sans frontières, en a comptés pour eux 355 dans des hôpitaux.

Les services alliés se référent tous à des vidéos. Ainsi les États-uniens en ont collecté une centaine sur YouTube, tandis que les Français n’en ont trouvé que 47. Washington et Paris les considèrent toutes comme authentiques. Pourtant, certaines d’entre elles ont été postées à 7h00 du matin, heure de Damas (ce qui explique qu’elles soient datées du 20 août sur YouTube qui est basé en Californie), mais avec un soleil presque au zénith, ce qui implique qu’elles ont été tournées à l’avance [3].

Tous les observateurs ont noté la forte proportion d’enfants parmi les victimes. Les États-Unis en ont comptés 426, soit plus d’un tiers. Certains, mais ni les services états-uniens, ni leurs homologues français, se sont inquiétés de constater qu’ils avaient presque tous le même âge et qu’ils étaient sans famille pour les pleurer. Plus étrange encore, les gaz auraient tué des enfants et des hommes adultes, mais auraient épargné les femmes (sauf 2).

La large diffusion sur les chaînes satellitaires des images des victimes a permis à des familles alaouites des environs de Lattaquié de reconnaître leurs enfants, enlevés deux semaines auparavant par des « rebelles ». Cette identification a été longue car il reste peu de survivants du massacre perpétré par les alliés des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France dans des villages loyalistes où l’on a découvert, après leur passage début août, plus d’un millier de corps de civils loyalistes dans des charniers.

États-uniens, Britanniques et Français s’accordent à dire que les victimes ont été tuées par un gaz neurotoxique qui pourrait être du sarin ou contiendrait du sarin. Ils déclarent se fonder sur leurs propres analyses, réalisées dans leurs laboratoires sur des échantillons prélevés par chacun de leurs services. Cependant, les inspecteurs de l’Onu, venus sur place récolter d’autres échantillons, ne donneront leur verdict que dans une dizaine de jours. En effet, les analyses pratiquées par les États-uniens, Britanniques et Français sont inconnues du monde scientifique pour lequel la culture des échantillons nécessite un délai beaucoup plus long. (more…)

7 septembre 2013

¤ Guerre occidentale en Syrie : le colonialisme n’a jamais cessé, il est plus que jamais au coeur du monde

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 36

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/06/resistance-politique-lattaque-imperialiste-sur-la-syrie-releve-de-la-meme-ideologie-colonialiste-genocidaire-occidentale/

Résistance politique: l’attaque impérialiste sur la Syrie relève de la même idéologie colonialiste génocidaire occidentale…

Une fois de plus apprenons des Indiens des Amériques. Ils luttent contre le terrorisme depuis 1492 et savent parfaitement de quoi il rertourne. De plus, leurs sociétés traditionnelles contiennent certains éléments de solution à nos problèmes sur cette planète. Comprenons, acceptons nos torts et allions-nous !

N’oublions jamais que la terre ne nous appartient pas… Nous appartenons à la terre. Nuance… Grosse nuance…

– Résistance 71 –

Dur dur de vendre la salade syrienne

Mohawk Nation News, 5 Septembre 2013, url de l’article original: http://mohawknationnews.com/blog/2013/09/05/syria-hard-sell/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Ceux qui dirigent l’entreprise ne connaissent que la guerre. Tout ce qu’ils ont a été volé. Le mensonge originel est la hiérarchie. La guerre permanente est nécessaire pour maintenir les mensonges. La politique d’extermination totale des nations indigènes n’a jamais été abandonnée. Pour nous tuer, nous finir, les banquiers va t’en guerre tirent les ficelles de leurs politiciens dans leur prétendue démocratie. Ils leur ont ordonné de voter pour la guerre.

La raison pour attaquer la Syrie est réelle, imaginée ou mise en scène. La Syrie ne doit pas d’argent à la Banque Mondiale. Elle doit être plongée dans la misère de la dette par les banquiers pour détruire le pays. Les rebelles financés par les Etats-Unis ne sont que des mercenaires payés par l’entreprise tout comme l’étaient les Hessiens en 1778. La guerre révolutionnaire et la guerre civile ne furent que des escroqueries qu’afin de créer une armée pour nous annihiler. Ils créèrent et entrainèrent les “Buffalo soldiers”, soldats anciens esclaves noirs formés pour nous assassiner.

Les Etats-Unis argumentent que ne pas aller en guerre (contre la Syrie) endommagerait leur capacité à mentir. Les sponsors disent à leurs politiciens: “Ce vote pour bombarder la Syrie est très important !” Le monde politicien et les gros banquiers internationaux vont bénéficier grandement de la guerre.

Les investisseurs connaissent les politiciens au travers des chèques qu’ils signent pour les mettre au pouvoir. Ensuite, vient le temps du “remboursement”. (more…)

¤ Syrie et 3ème guerre mondiale : Le pathétisme « guerrier » de François Hollande…

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 56

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/07/syrie-et-3eme-guerre-mondiale-le-pathetisme-guerrier-de-francois-hollande/

Voici une solution que nous proposons pour le règlement de tout « conflit », prenons pour exemple celui de la Syrie. Obama, Hollande and co veulent casser la gueule à Assad ? Ok…

On prend les trois blaireaux, on les met dans une pièce, au milieu un flingue chargé sur une table. Les pitres s’assoient sur une chaise distante de 5m de la table. 1, 2, 3… au signal, que la fête commence ! Le premier qui prend le flingue a gagné, c’est simple, utile et évite la mort de bien des innocents, seuls les guignols claquent… Tout « conflit » devrait être réglé de la sorte. Ceux qui veulent rouler des mécaniques et veulent se battre le font. Faut pas envoyer des pauvres régler çà à leur place, faut faire le boulot soi-même, sans intermédiaire… On verrait alors avec stupeur, que bien des « conflits » ne sont pas si « insolubles » que cela quand ce sont les pitres en lice qui règlent vraiment à coup de flingue leurs différents de  cour de récré… Parce qu’on en est toujours là en fait hein ?… Je te pique tes billes, tu dis rien ou tu prends des claques, puis un gamin se rebiffe… L’agresssion et le vol ne sont pas la nature humaine, ils sont totalement induits par le mode sociétal. Conclusion ?

– Résistance 71 –

 

Syrie à l’attaque !

Georges Stanéchy, 4 Septembre 2013

url de l’article original: http://stanechy.over-blog.com/syrie-a-l’attaque

 

« Hollande déterminé à agir en Syrie, attend le vote américain », apprend-on dans des médias (1).

Si l’on comprend bien, nos députés et nos sénateurs ne seront pas autorisés à voter sur une déclaration de guerre de la France à la Syrie. Evitant, évidemment, avec autant de précaution, tout recours à un référendum.

C’est l’aveu du cynisme aussi imbécile que lâche : nous renonçons à notre souveraineté et notre libre arbitre, pour nous soumettre aux volontés d’un pays étranger…

Afin d’éviter, sans doute, l’erreur de Cameron en Grande-Bretagne qui a vu, sollicitant le vote du parlement britannique, sa proposition rejetée à la majorité et à la surprise générale. Notre gouvernement “socialiste” sachant, aussi, que la majorité de la population, au minimum 70 % d’après tous les sondages publiés ou non publiés, est contre cette aventure coloniale, veut donc passer en force. A l’exemple de tous les autres pays occidentaux, jusqu’en Australie.

Dans tous ces pays, les oligarchies au pouvoir, méprisent la volonté de leurs peuples et utilisent leurs services de renseignements pour forger de fausses preuves légitimant l’emploi de la force contre un pays qui n’est pas leur ennemi. Ce ne sont pas des guerres coloniales et du chômage qu’ils attendent de leurs dirigeants politiques, mais La Paix et des emplois…

Et, bien sûr, en opposition totale avec la charte de l’ONU exigeant la conciliation avant tout usage de la force et, incontournable sur le plan du droit international, l’accord préalable du Conseil de Sécurité.

Ce n’est, on le sait et on n’insistera jamais assez, quels que soient mensonges et désinformations, que la mise en œuvre d’un plan minutieusement établi depuis des décennies dans l’organisation de la prédation occidentale au Moyen-Orient. Et historiquement, s’agissant de la Syrie, la France a toujours démontré un incroyable acharnement contre ce pays… (2)

Notre Président, de concert avec ses acolytes, aboie donc son ordre :«A l’attaque ! »

Qu’importe le prétexte ?… L’essentiel étant d’avoir Bonne Conscience…

On peut se référer, comme mentionné ailleurs, à un des documents exposant dès 1982 le détail de l’opération en cours. Celui d’Oded Yinon, A Strategy for Israel in the Nineteen Eighties (ISBN 0-937694-56-8). (3)

Structuré en paragraphes, on peut lire au numéro 22 :

« Le démembrement total du Liban en 5 provinces sert de précédent pour l’intégralité du monde Arabe y compris l’Egypte, la Syrie, l’Irak et la péninsule arabique qui évoluent déjà dans cette direction.

La dissolution de la Syrie et de l’Irak en entités fondées suivant des critères ethniques et religieux telles qu’au Liban, représente l’objectif prioritaire d’Israël sur le front de l’Est.

La Syrie éclatera, suivant sa structure ethnique et religieuse, en plusieurs entités suivant le modèle libanais : un Etat Shiite alaouite le long de sa côte (méditerranéenne), une Etat Sunnite à Alep, un autre Etat Sunnite à Damas hostile à son voisin du nord (alaouite), et les Druzes qui établiront un Etat, peut-être même dans notre Golan, et certainement dans le Hauran et le nord de la Jordanie.

Cette configuration sera la garantie de la paix et de la sécurité dans la région sur le long terme, et cet objectif est actuellement à notre portée. »

Plan d’action publié en 1982, souvenons-nous…

Devant la détermination implacable des oligarchies occidentales, sur fond de mensonges comme lors des dernières campagnes coloniales en Irak, Afghanistan ou Libye, écoutons le Président Poutine dans sa dernière déclaration, insistant sur le fait qu’en dehors de toutes preuves :

« … L’emploi de la force militaire contre un Etat indépendant et souverain serait inacceptable et ne pourrait être considéré que comme une agression. » (4)

Posant une question piège pour les menteurs et autres désinformateurs : s’il était prouvé que ce soit les mercenaires qui aient employé les gaz toxiques, les pays désireux de bombarder le feraient-ils contre ces pseudos « rebelles » ?…

En attendant, tous les mouvements guerriers dans la région sont suivis, seconde après seconde, par les radars de haute précision et les satellites des forces armées russes qui ont détecté, dès leur mise à feu, deux missiles tirés de sous-marins du centre vers l’est de la méditerranée. (5)

Avertissement à nos traîneurs de sabre : si l’on sait comment entrer dans une guerre, on ne sait jamais comment on peut en sortir…

 

1. 4 septembre 2013, fr.news.yahoo.comles-menaces-damas-renforcent- la-d%C3%A9termination-la France-151304185.html

2. Georges Stanechy, Syrie : La France Asservie, 22 juillet 2011,http://stanechy.over-blog.com/article-syrie-la-france-asservie-80003070.html

3. Oded Yinon, A Strategy for Israel in the Nineteen Eighties, publié par l’Association of Arab-American University Graduates, Inc. Belmont, Massachusetts, 1982, Special Document No1 (ISBN 0-937694-56-8), collection The Zionist Plan for the Middle East, translated and published by Israel Shahak. Cet article avait été édité auparavant dans la revueKivinium (Directions) du Department of Information of the World Zionist Organization.
http://www.informationclearinghouse.info/article33220.htm

4. Putin warns against military action against Syria, bypassing UNSC, [Poutine met en garde contre toute action militaire contre la Syrie, en dehors d’un aval du Conseil de sécurité], 4 septembre 2013, RT,http://rt.com/news/putin-syria-interview-ap-387/

5. Israel claims joint US missile launch in Mediterranean for « target practice », RT, 3 septembre 2013, http://rt.com/news/ballistic-launch-eastern-mediterranean-343/

(more…)

¤ Syrie et 3ème guerre mondiale : les quatre jours qui ont fait trembler la planète

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 53

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/09/05/syrie-et-3eme-guerre-mondiale/

Al Manar, 4 Septembre 2013,

url de l’article: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=128797&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=41&s1=1

La semaine dernière – et jusqu’au discours du président américain samedi soir –, le monde était au bord d’une nouvelle guerre, une fois de plus, dans le monde arabe, mais impliquant des forces régionales et internationales. 
Depuis la visite de l’ancien secrétaire d’État adjoint américain Jeffrey Feltman, en Iran, au début de la semaine dernière, la tension n’a cessé de monter et selon certains médias américains, le monde a vécu les quatre jours les plus difficiles depuis l’effondrement de l’URSS et du pacte de Varsovie.

Que s’est-il donc réellement passé pour amener le président américain à se rétracter après avoir lui-même fixé des lignes rouges concernant l’utilisation des armes chimiques ?

Des sources diplomatiques du Brics révèlent qu’avant l’annulation par les États-Unis de la rencontre entre Kerry et Lavrov prévue la semaine dernière, les négociations entre les deux pays au sujet de la Syrie avaient atteint un point avancé, les Américains ayant accepté l’idée d’un compromis politique, à la seule condition que Bachar el-Assad abandonne le pouvoir, quitte à ce qu’il désigne lui-même son successeur. Les Russes avaient soumis cette idée aux Iraniens qui l’avaient fermement rejetée. Il fallait donc faire en sorte de les contraindre à changer d’avis.

Toujours selon la source diplomatique du Brics, l’émir Bandar ben Sultan, qui a supplanté les responsables qataris dans la lutte contre le régime syrien, avait mis au point un plan pour porter un coup fatal au régime via la capitale Damas. Une unité entraînée en Jordanie avait été préparée dans ce but.

Les rumeurs véhiculées par la presse sur l’imminence de la bataille d’Alep n’étaient que de la poudre aux yeux, visant à détourner l’attention du régime syrien du véritable champ de l’offensive prévue. De même, l’attaque de l’opposition contre 13 villages de Lattaquié visait à obliger le régime à alléger son dispositif de sécurité autour de la capitale pour protéger son fief, Lattaquié.

L’offensive contre la capitale devait avoir lieu sur deux fronts, celui du Nord et celui du Sud, et elle devait coïncider avec une large campagne médiatique, politique, psychologique et sur le terrain contre le Hezbollah pour le pousser à retirer ses troupes de Syrie et à se replier sur la scène interne libanaise.

Mais le régime syrien, selon la source, avait découvert ce plan et il avait lancé une contre-offensive, appelée «le bouclier de la capitale», destinée à élargir le périmètre de sécurité autour de Damas, autour du centre (Homs), jusqu’au littoral de Lattaquié, qui a été déclenchée le 20 août, dans une opération qualifiée de «préventive».

Le régime syrien et ses alliés ont ainsi pris leurs adversaires de court et enregistré une véritable percée. (more…)

28 août 2013

¤ Guerre contre la Syrie : Téhéran pèse dans le bras de fer des axes

Classé dans : Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 19 : 04

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/28/guerre-syrie-teheran-pese-dans-le-bras-de-fer-des-axes/

Pour Téhéran, l’affaire est plus simple: Avec ou sans la Russie, l’effet domino enclenché par l’empire veut qu’après la Syrie c’est le tour de l’Iran, çà fait 34 ans que les yankees n’en dorment plus !…

Plus dure sera la chute… pour Washington !

– Résistance 71 –

Feltmann à Téhéran: le piège

L Mazboudi (Al Manar) 27 Août 2013

url de l’article original: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=127213&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1

Tout observateur avisé ne peut fermer les yeux devant la visite à Téhéran de Jeffrey Feltmann, le secrétaire général adjoint aux affaires politiques des Nations Unies. La question cruciale qui se pose étant de savoir non pas ce qui s’est passé, mais surtout son réel objectif. Sachant qu’il existe une grande différence entre les deux. Et ce qui en a découlé.

Les Iraniens ne sont pas dupes. Ils savent très bien que cette visite, n’a rien à voir avec le poste onusien de Feltmann, mais est inhérente à celle de « haut-commissaire » de son pays pour le Moyen Orient. Ils savent très bien ses réelles affinités politiques, loin des convenances diplomatiques, dont son soutien indéfectible à l’entité sioniste, et son aversion pour tous ceux qui la menacent. Leur nouveau ministre des affaires étrangères, Mohammad-Jawad Zarif est bien placé pour savoir tout cela : il est le politicien iranien qui connait le mieux les Etats-Unis, les Américains, les Nations Unies et les fonctionnaires internationaux.

Quoiqu’il s’agisse « de la première expérience d’un dialogue directe et indirect avec les Etats Unis », cette visite est perçue comme une tentative de tâter le pouls iranien et de transmettre des messages  américains. Au moment où battent au plus fort les tambours d’une guerre occidentalo-golfique contre la Syrie, son alliée indéfectible.

Dans les faits, des sources iraniennes rapportent pour le quotidien libanais AsSafir qu’il y a eu trois tournées de discussions entre les deux diplomates. Leurs thèmes centraux ayant été la conférence de Genève II, et la présumée attaque chimique en Syrie.

S’agissant de la première, les questions de Feltmann se sont concentrées sur la vision iranienne de cette conférence et sur l’initiative de 6 points que Téhéran à mise au point pour régler la crise syrienne.
Après avoir émis certaines remarques sur la proposition iranienne, (les sources ne précisent pas lesquelles) il a dit que Téhéran pouvait jouer un rôle important, en raison de ses liens privilégiées avec le président syrien et son régime.

Paroles trop belles pour être vraies. Elles font croire que Feltmann et par derrière son administration américaine soutiennent un rôle iranien dans la crise syrienne et une solution discutée avec le président syrien. Compte tenu des véritables tendances de la politique américaine, qui veut se débarrasser catégoriquement de Bachar el-Assad, banni pour ses affinités avec Téhéran et le camp de la Résistance, ces suggestions semblent totalement fallacieuses. Leur formulation pourrait en revanche avoir pour but d’amadouer les Iraniens, pour mieux les tromper, sur le deuxième thème de la discussion . (more…)

¤ Le monde enchanté de la monnaie commune (Pierre Khalfa à propos d’un article de Frédéric Lordon)

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 36

Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/pierre-khalfa/010813/le-monde-enchante-de-la-monnaie-commune-propos-d-un-article-de-frederic-lordon

01 AOÛT 2013 |  PAR PIERRE KHALFA

Frédéric Lordon fait dans cet article [1] une critique radicale de la construction européenne. On ne peut que l’approuver lorsqu’il pointe « la singularité de la construction européenne comme gigantesque opération de soustraction politique (…) ni plus ni moins que la souveraineté populaire ». De même, on ne peut que partager sa critique de la proposition de François Hollande d’un gouvernement économique de la zone euro, qui, dans la situation actuelle, serait un pas de plus dans la voie d’un fédéralisme autoritaire qui s’est mis progressivement en place depuis le Traité de Maastricht et qui a connu une accélération considérable avec la crise financière et l’adoption du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) de la zone euro et de diverses directives (six packs, two packs). Sa dénonciation des euros-obligations comme réponse à la crise actuelle est bienvenue, alors que cette idée refait surface régulièrement.

C’est dire les points communs importants qui existent avec Lordon sur l’analyse de la situation actuelle. Le désaccord porte sur la stratégie car il plaide dans cet article pour une sortie de l’euro et la mise en place d’une monnaie commune en lieu et place de la monnaie unique[2]. Pour le dire en deux mots, cette stratégie est illusoire et politiquement nocive.

Tout d’abord, le problème actuel est moins l’euro que les politiques néolibérales. Certes Lordon a raison de pointer la congruence de la politique monétaire actuelle menée par la Banque centrale européenne (BCE) avec les politiques d’austérité. Mais rien ne garantit qu’une sortie de l’euro signifierait la fin de ces dernières. La Grande-Bretagne a gardé sa monnaie nationale et, de plus, sa banque centrale mène, contrairement à la BCE, une politique non conventionnelle de rachat massif des obligations d’Etat. Cela n’empêche pas le gouvernement britannique de mener une des politiques d’austérité parmi les plus dures en Europe. Ce qui témoigne que le problème est ailleurs, problème que Lordon n’évoque pas. Les traités européens et autres directives qui excluent les politiques économiques du débat démocratique et de la décision citoyenne n’ont pas été imposés aux États. Ce sont les gouvernements nationaux qui ont été à la manœuvre pour les mettre en place. (more…)

¤ Ingérence impérialiste en Syrie : Le rôle glauque de Médecins Sans Frontières

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 20

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/27/ingerence-imperialiste-en-syrie-le-role-glauque-de-medecins-sans-frontieres/

N’oublions pas non plus Bernard « MSF » Kouchner, qui fut un ministre va t’en guerre et vociférant de sinistre mémoire. L’infâmie « humanitaire » n’a plus de limites…

– Résistance 71 –

Les “médecins” derrière les allégations d’attaque chimique syrienne aident les terroristes

Tony Cartalucci 26 Août 2013 url de l’article original: http://landdestroyer.blogspot.fr/2013/08/doctors-behind-syrian-chemical-weapons.html#more

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

La “preuve” selon laquelle l’occident monte tout son narratif du gouvernement syrien ayant utilisé des armes chimiques contre un grand nombre de civils repose jusqu’ici entièrement sur l’affirmation faite par “Médecins Sans Ferontières” (MSF). Dans l’article du New York Times « Signs of Chemical Attack Detailed by Aid Group, » il est rapporté:

“un groupe d’aide internationale a dit Samedi que les centres médicaux qu’il soutient près du site suspecté de l’attaque aux armes chimiques près de Damas ont reçu plus de 3000 patients montrant des symptômes consistant avec l’exposition à un agent neurotoxique le matin de l’attaque rapportée.”

De ceux-ci, 355 sont morts, a dit le groupe Médecins Sans Frontières.

La déclaration est la première donnée par une organisation internationale travaillant en Syrie au sujet de l’attaque de mercredi dans les banlieues nord-est de Damas, la capitale.

Alors que cette organisation est souvent décrite par les médias occidentaux comme étant “indépendante”, rien n’est en fait plus éloigné de la vérité

Pour commencer, MSF est totalement financé par les mêmes intérêts financiers entrepreneuriaux se cachant derrière Wall Street et la politique étrangère de Londres, ce incluant le changement de régime en Syrie et son voisin l’Iran. Le propre rapport annuel de MSF  (celui de 2010 est accessible ici: 2010 report can be accessed here )inclut des “mécènes” financiers comme Goldman Sachs, Wells Fargo, Citigroup, Google, Microsoft, Bloomberg, Mitt Romney’s Bain Capital et une myriade d’autres intérêts entrepreneurio-financiers. MSF a aussi des banquiers dans son comité de conseillers incluant Elizabeth Beshel Robinson de Goldman Sachs.

Pour compliquer l’affaire un peu plus des affirmations de MSF sur ses soi-disantes “indépendance” et “aide humanitaire” est le fait que leurs facilités médicales sont placées dans les régions tenues par les terroristes en Syrie, spécialement le long de la frontière avec la Turquie, membre de l’OTAN. Dans une interview avec la radio nationale américaine NPR, Stephen Cornish de MSF a révélé la nature de l’implication de son organisation dans le conflit syrien, lorsqu’il a expliqué que de l’aide était envoyée dans des régions en dehors du contrôle du gouvernement syrien et qu’en fait son organisation établit des facilités dans ces zones. Cornish admet:

Ces derniers mois, nous avons créé des blocs opératoires installés dans une cave, dans une ferme de poulets et un 3ème dans une maison particulière. Nous avons essayé d’organiser ces structures du mieux possible avec toute la technologie moderne possible et des équipes médicales complètes. Elles s’occupaient principalement des blessures des combattants et de civils directememt affligés par le conflit.”

En d’autres termes, l’organisation financée par Wall Street donne un soutien aux militants armés et financés par l‘occident et ses alliés régionaux, dont la plupart se sont révélés être des combattants étrangers, affiliés avec ou appartenant directement à Al Qaïda et sa branche politique des Frères Musulmans. Cette soi-disante organisation “humanitaire internationale” est en fait une fois fois de plus,un rouage dans la machine militaire secrète qui est lancée contre la Syrie et sert en fait de bataillon médical de campagne.

Les “hôpitaux” de Damas soutenus par MSF sont dans des zones maintenant menacées d’être reprises par les forces gouvernementales et ce sont ces facilités que les médfias occidentaux appellent pour donner une “preuve” que d’abord, une attaque chimique a eu lieu et deuxièmement, que ce fut le gouvernement qui l’a perpétrée. Ce que les médias occidentaux ne disent pas à leurs audiences, c’est qu’alors même que MSF admet que ses propres personnels sont absents de ces facilités médicales et n’ont fait qu’envoyer du matériel, en d’autres termes, la preuve n’est qu’une rumeur émanant de zones tenues par les terroristes, juste maquillée et pirouettée en preuve factuelle en provenance d’une organisation internationale soi-disant “digne de confiance”. (more…)

¤ 3ème guerre mondiale en Syrie ?… Message de soutien total de Poutine à Assad

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 13

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/27/3eme-guerre-mondiale-message-de-poutine-a-assad/

27 Août 2013

C’est Dampress qui publie le message de Poutine à Assad  où le président russe annonce son soutien tous azimuts à la Syrie.

C’est le représentant spécial du président Poutine qui, porteur d’un message a rencontré le président Assad et l’a assuré de son plein soutien.  » La Russie ne permettra pas qu’un seul missile ou une seule bombe s’abattent sur le territoire syrien . La Russie se tiendra droit aux côtés de l’Etat syrien » lit-on dans ce message. Ces derniers jours , la Russie n’a eu de cesse de mettre en garde contre toute action militaire contre la Syrie , venant des Etats6Unis et de leurs alliés . Moscou appelle Washington à être prudent , à respecter le droit international , à ne pas commettre une erreur historique.

Source: IRIB

http://french.irib.ir/info/international/item/272049-message-de-poutine-à-assad

 10 Réponses à “3ème guerre mondiale ?… Message de Poutine à Assad”
  1. Ce qui me fait peur dans cette guerre c’est de voir l’obstination de chacun. Plus personne n’ecoute personne, plus personne ne voit plus rien à part ce qu’ils ont décidé c’est à dire la guerre. La mission de l’ ON ne sert à rien j’ai l’impression, les décisions sont déjà prises. Tout ça pour quoi ?…triste monde dirigé par des pantins qui ont des oeillères.

    • Oui, nous l’avons dit par ailleurs dans les commentaires, il n’y a en fait qu’une seule question valide et relevante qui est celle-ci et que personne ne pose:

      LES BANQUIERS ONT-ILS DECIDE QUE LE MOMENT EST VENU POUR LA GUERRE ?

      Ce sont eux qui décident des guerres depuis (au moins) l’ère Napoléon. C’est un fait indiscutable, non seulement décident-ils des guerres… mais ils financent toujours les deux côtés de la belligérance.

  2.  dans Politique/Societe

    Christiane dit :
    août 27, 2013 à 11:59

    Washington et Tel-Aviv meurent d’envie depuis bien longtemps de fondre sur la Syrie, un des pays sur la liste de ceux qu’il
    faut soumettre à l’ empire du mal. D’ une part quoi de mieux qu’une guerre ~~ sur le sol hors des Etats-Unis, bien sûr ~~
    pour dissimuler leur dette abyssale et éviter de fournir à
    l’ Allemagne une explication suite à leur refus de lui rendre sa réserve d’or; d’autre part, quoi de leur propre réserve d’or
    qui aurait, paraît-il disparu de Fort Knox où il était détenu.
    La pire des choses c’est de voir les capitales occidentales continuer à suivre Washington malgré les précédents qui ont prouvé sa fourberie.

  3. Doctorix dit :
    août 27, 2013 à 12:13

    La dette américaine (16.700 milliards de dollars) représente 278.333 dollars pour une famille avec trois enfants.
    200.000 euros, en gros.
    Et ceci pour toutes les familles américaines.
    La seule solution: la guerre mondiale.
    Sauf effondrement de l’Amérique avant, ce qui rendrait bien service à l’humanité, entre nous.
    Finies les guerres, alors. Et finie la mondialisation, peut-être.

  4. Vidéo très importante (en anglais désolé…activez les sous-titres avec le bouton « captions », sélectionnez « french ») qui expose la manipulation et le plan de longue date pour tout ceci, le but ultime étant bien sûr l’Iran.
    Des documents officiels ont été fuités il y a plusieurs mois, indiquant que le gouvernement US soutenait un plan de piéger le gouvernement syrien avec une histoire d’attaque chimique…

    A voir !

  5. Caligula dit :
    août 27, 2013 à 5:06

    Un représentant russe vient de comparer l’Occident à un singe avec une grenade.
    Belle formule…

¤ 3ème guerre mondiale, en Syrie ? L’empire osera-t-il attaquer ? Bandar Bin Sultan remplira-t-il sa mission ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 0 : 11

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/27/3eme-guerre-mondiale-lempire-attaquera-til/

Nonobstant le fait que de sérieux psychopathes gouvernent l’occident à la dérive, nous avons tendance à être d’accord avec cette analyse du journaliste libanais Ghaleb Kandil sur le situation récente en Syrie.

Ci-dessous, une des analyses les plus pertinentes que nous ayons lu ces dernières heures…

– Résistance 71 –

Les menaces américaines visent à couvrir les défaites de Bandar bin Sultan !

Ghaleb Kandil 27 Août 2013 url de l’article: http://french.irib.ir/analyses/articles/item/272066-les-menaces-us-visent-à-couvrir-les-défaites-de-bandar-sultan-par-ghaleb-kandil

La nouvelle affaire des armes chimiques provoquée par la coalition composée des puissances occidentales, d’Israël, des monarchies rétrogrades du Golfe, et exécutée par la mouvance takfiriste, a fait long feu à cause de la vigilance de l’alliance syro-russo-iranienne. Les satellites russes sont en effet très actifs au dessus de la Syrie et les informations recueillies par le commandement militaire syrien prouvent que le « film chimique » vise à servir de prétexte à une agression contre la Syrie, pour compenser les pertes essuyées par les gangs terroristes venus de Jordanie. Ces pertes sont estimées à des milliers de morts et de blessés, tombés dans des embuscades et des contre-offensives menées par l’armée syrienne, notamment autour de Damas et dans le région de Lattaquié, où les troupes régulières ont repris les villages occupés par les terroristes, après y avoir massacré des centaines de civils.

Les médias américains ont répandu des informations sur le déploiement de navires de guerre supplémentaires en Méditerranée et des propos attribués à Barak Obama sur l’examen de diverses options, y compris militaires en Syrie. Pourtant, le président américain et son staff avaient clairement fait comprendre à leurs alliés l’incapacité des Etats-Unis à supporter le prix humain, militaire et financier d’une intervention en Syrie. En outre, une attaque terrestre de l’Otan constituerait une maladresse qui couterait aux Américains beaucoup plus cher que ce qu’ils sont capables de supporter.

Le rôle d’Israël dans l’incitation à une agression contre la Syrie est apparu au grand jour. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu et le président Shimon Peres ont clairement appelé à une intervention directe, affirmant qu’ »il est temps de sortir les armes chimiques de Syrie ». Des arguments qui prouvent que les pays du Golfe et l’Etat hébreu se trouvent, encore une fois, dans la même tranchée. L’étroitesse des choix dont disposent les Etats-Unis et leur alliés est avant tout due à la résistance de l’Etat syrien face à la guerre universelle dont il est la cible. Mais aussi à la détermination de ses alliés. La présence de la flotte russe sur le littoral syrien et en Méditerranée, et le soutien multiforme de l’Iran sont des éléments essentiels. D’ailleurs, ce soutien ne s’est pas démenti ces dernières heures. (more…)

27 août 2013

¤ Escroquerie du réchauffement climatique anthropique : Analyse d’une fraude…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 46

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/25/escroquerie-du-rechauffement-climatique-anthropique-analyse-dune-fraude/

Le jour où la spirale de la mort commença pour le réchauffement climatique anthropique

JoAnne Nova 20 Août 2013 url de l’article original: http://joannenova.com.au/2013/08/the-day-the-global-warming-death-spiral-began/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Commençons la dissection historique. Le réchauffement climatique anthropique (RCA) est un marché mourant et une science zombie.

Le Carbon Capture Report, basé dans l’état de l’Illinois, rassemble quotidiennement les histoires des médias de langue anglaise sur “le changement climatique”. Grâce au conseil de Peter Lang, nous pouvons voir la tendance terminale ci-dessous (NdT: cf les graphes dans l’article original). Le grand pic de la fin 2009 fut la cause de la double gifle du ClimateGate et de Copenhague (alias Hopenhagen). Depuis lors, c’est la Bérézina. Mais ce qui a attiré mon attention fut la chute de la mi-2011 (ou plus précisément du 29 Juillet 2011), lorsque les reportages des médias sur le sujet chutèrent de moitié ; une chute de changement de direction de laquelle ils n’ont jamais vraiment récupéré.

Media Matters et Joe Romm pensent qu’après la nomination de Paul Ingrassia (un climato-sceptique) comme adjoint rédacteur en chef de l’agence Reuters, les reportages sur le “changement climatique” chutèrent de moitié.

Media Matters a trouvé un déclin de 48% dans la couverture médiatique du changement climatique sur une période de six mois après la nomination d’Ingrassia à l’agence en 2011.

Mais Ingrassia a commencé en Avril 2011 et non pas en Juillet. Media Matters compare six mois avant la chute globale de couverture d’Octobre 2010 à Avril 2011 à une période de 6 mois d’Octobre 2011 à Avril 2012. Media Matters et Romm ont loupé le coche.

Le graphe de Carbone Capture Report ci-dessus inclut les dépêches de presse, les articles, les blogs et les tweets. Le changement s’est passé dans les reportages d’information et les tweets, mais ne s’est pas produit dans les blogs avant le 15 Octobre 2011. Lorsque cela se produit, l’utilisation des mots “changement climatique” a chuté de plus de 70% dans les blogs. Que s’est-il passé ? (toute suggestion bienvenue). Est-ce un artifice, cela inclut-il les commentaires ? Est-ce un moment où l’armée des 50 cents a reçu de nouvelles instructions (et pourquoi?), ou, qui sait, peut-être que les salaires des astroturfs n’ont plus été payés ? Je n’ai pas de données la dessus… Les mentions d’ “énergie éolienne” ont aussi similairement chuté la même semaine que la chute des mentions sur le “changement climatique”. Le point juste avant la chute est le 26 juillet 2011.

Les termes “énergie solaire” ont aussi sombré cette semaine, mais se sont rattappés plus ou moins. Ce n’était pas le même schéma.

Je me suis demandée quels évènements ont bien pu causer cette chute. J’ai pensé qu’il y aurait des indices sur la marché du carbone et bingo, la spirale de la mort commença en juin 2011.

Les mentions mondiales de crédits carbone ont atteint un pic sauvage le 10 juillet.

Que se passait-il donc ?

Alors j’ai commencé à chasser l’info

J’ai écrémé des pages et des pages du passé lointain de Climate Depot et de Tom Nelson (continuez à chercher, vous pourriez y trouver des choses que j’ai loupées…)

A la mi-2011 il apparaît que furent publiés quelques sondages pas très bons comme:  Poll: Most see disasters, few climate turn (11 juillet) et la croyance dans le changement climatique ayant diminué de 27 points en 4 ans: Down 27 Percentage Points in Four Years? (12 juillet). Il y avait également des reportages médiatiques sur un nouveau petit âge glaciaire comme “Earth may be headed into a mini Ice Age within a decade “ (14 juillet) et l’article de Christopher Booker “Global warming?A new ice age?” (6 juillet).

Aucun d’eux n’était assez.

Le CCX (Chicago Climate Exchange) s’est effondré à la fin 2010. Ceci ne fut pas le détonateur, bien que cela fut une victime précoce de la même tendance. Les républicains avaient pris le contrôle du parlement en Novembre 2010 et la loi Cap & Trade fut déclarée morte. En février 2011, les énergies renouvelables étaient sorties de l’agenda dans une “Europe frappée d’austérité” et je notais que l’argent quittait la pièce.

Ce qui apparaissait comme étant un indice majeur de cette affaire était un rapport clef publié le 1er juin par la Banque Mondiale qui disait que le marché international du carbone faisait face à de gros problèmes: World Bank warns of ‘failing’ international carbon market[Guardian June 2] . Une autre version disait:  “Carbon credits market at point of collapse”. Ils parlent du marché international CDM, qui n’est pas le même que le marché de l’UE, bien que le Gardian ait obtenu un rapport fuité suggérant que le gros du marché de l’UE était aussi menacé.

“Le marché international des crédits carbone a souffert d’un effondrement presque total, avec seulement 1,5 milliard de dollars échangés l’an dernier,  le plus bas échange depuis que le système s’est ouvert en 2005,  dit un rapport de la Banque Mondiale.

Un marché chancellant des émissions de gaz à effet de serre aux Etats-Unis a aussi plongé et seul le marché intérieur du carbone de l’UE est demeuré en bonne santé avec une valeur de plus de 120 milliards de dollars. Néanmoins, des documents fuités semblent montrer que même ce marché semble être également en danger.

Le marché international des crédits du carbone fut mis en place après les accords du protocole de Kyoto comme moyen d’injecter de l’investissement dans la technologie à basse empreinte carbone du monde en voie de développement.

Sous ce système, connu sous le vocable de Clean Development Mecanism ou CDM (Mécanisme de Dévelopement Propre), des projets comme les panneaux solaires et les stations éoliennes dans les pays en voie de développement sont pourvus de crédits carbones pour chaque tonne de carbone ainsi évitée. Ces crédits sont ensuite achetés par les pays riches pour augmenter leurs cibles de réductions d’émissions.”

Au 25 juin 2011 sur le WUWT, nous pouvons constater que le price de l’UE chutait également. De plus, la Pologne bloquait la législation européenne.  EU Carbon Credit trading takes a dive. In Greece, they could hardly give EU carbon credits away

La semaine dernière la Grèce a commencé à vendre aux enchères ses EUA (European Union Allowances) car elle a besoin de l’argent et probablement d’autres pays vont suivre, incluant le Portugal. Mais ils ne furent pas si chanceux que cela ! Du million de permis, seulement 6000 EUA furent vendus. La raison ? Personne n’achète…

Dans le même temps, la Pologne a bloqué un accord de l’UE sur les émissions de CO2. Elle est la plus grosse productrice de charbon de l’UE et sa part d’électricité produite au charbon (92% en 2004) est la plus haute de tous les pays membres. Elle pousse aussi pour l’extraction du gaz de schiste. Le resultat pour la Pologne: le plus gros PIB de la zone en 2009 et le 3ème en 2010, au sein des 27 états membres.

Finalement, Yvo de Boer a confirmé ce que tout le monde savait: le protocole de Kyoto est mort et enterré.

Qu’en est-il du pic monstrueux dans les histoires de crédits carbone ?

Vers le 10 juillet peut-être, les médias mondiaux finirent par réaliser ce que les traders, les bloggueurs, puis les bureaucrates avaient déjà compris. Le prix de tout ce qui avait à voir avec le crédit carbone chutait. Il est possible que dans un bref sursaut, ils se réveillèrent, l’annoncèrent puis perdirent intérêt. Dans le même temps, tous les groupes qui normalement publiaient des dépêches, se réduisaient ou fermaient et ne pensèrent pas le dire au monde et ainsi l’avalanche d’information sur le changement climatique et l’énergie éolienne ralentit tout comme l’argent investi et les journaleux s’en allèrent écrire sur des industries différentes.

C’est difficile à croire, mais le pic du 10 juillet pourrait avoir quelque chose à faire avec la premier ministre australienne Julia Gillard. Dans un style et un timing impécables, alors que le marché du carbone s’effondrait, Julia Gillard signa la loi de la taxe carbone la plus chère au monde. Elle en annonça les détails le 10 juillet. Elle choisit vraiment le dernier moment possible pour sauter du radeau de survie sur le navire en feu. Et l’Australie a chèrement payé tout cela.

Si Copenhague fut le sommet de l’affaire, les marchés survécurent seulement par l’inertie pendant encore une année, mais sous la surface, les gros joueurs du jeu truqué quittaient la partie sans faire de bruit. Dans le même temps, la Grèce et les autres économie européennes fonçaient dans le mur dans le même temps où la promesse de l’industrie des énergies renouvelables et du marché du carbone prouvaient qu’elles étaient creuses. Le marché du carbone de l’UE maintînt ses prix en 2010, mais n’avait plus la force et quand le rapport de la Banque Mondiale parut, l’argent sérieux mais moyen commença aussi à sortir du marché, et a continué à en sortir depuis lors.

Pure spéculation…

Cela a peut-être pris 18 mois, mais la grande peur du réchauffement climatique anthropique fut testée pour la première fois à Copenhague et elle échoua. La collision avec des décennies de politique monnétaire inepte de l’UE et quelques hivers très rudes ont aidé à sceller son destin. Combien de tout cela est dû au FOIA (Freedom of Information Act, loi sur la liberté de l’information) et au ClimateGate, nous ne le saurons probablement jamais.

Si les médias avaient vraiment rapporté ce qu’il s’était passé avec le ClimateGate à cette époque, ils auraient pu mener les opinions au lieu de n’être que les petits rapporteurs de l’histoire après le fait et de dire au monde ce que celui-ci savait déjà. Les médias de masse sont dans leur propre petite version de la spirale de la mort, largement parce que nous ne leur faisons plus confiance pour nous dire l’information sans mensonges ni omissions. Les journalistes scientifiques auraient pu faire exploser le ballon hyper gonflé de la peur climatique anthropique il y a bien des années s’ils avaient vraiment fait leur boulot. Merci beaucoup à des gens comme Booker, Bolt, Ridley et pour Delingpole. Merci beaucoup aux blogs !

2 Réponses à “Escroquerie du réchauffement climatique anthropique: Analyse d’une fraude…”

  1. ¤ Escroquerie du réchauffement climatique anthropique : Analyse d’une fraude… dans Complots prouvés

    ASSOUA dit :
    août 25, 2013 à 2:04

    Bonjour, je prends plaisir à vous lire et à transmettre vos articles + le lien de votre site. merci pour tout ce travail
    je me permets de partager avec vous les deux vidéos ci-dessous :

    Les « moutons qui manifestent » font rire le Net

    De La Servitude Moderne [Jean-François Brient] Fr 2009

    http://www.dailymotion.com/video/xitxs9_de-la-servitude-moderne-jean-francois-brient-fr-2009_webcam

    d’avance, toutes mes excuses si vous les aviez déjà mise en ligne

    bien cordialement

  2.  dans Outils/Bon à savoir

    shana23 dit :
    août 25, 2013 à 2:22

    Eh oui, les gens qui devraient parler pour faire cesser tous ces mensonges, préfèrent se taire et ne rien faire… pour eux, c’est en fait : courage…FUYONS, !!!!
    Quelle tristesse de voir ce monde de lâches qui sait mais qui s’imagine être à l’abri en se taisant…

¤ Ingérence impérialiste en Egypte : L’axe Washington-Ryad-Aman-Tel Aviv se dessine sur fond de guerre civile…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 37

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/26/ingerence-imperialiste-en-egypte-laxe-washington-ryad-aman-tel-aviv-se-dessine-sur-fond-de-guerre-civile/

Salut, je suis votre nouvel axe du mal

Pepe Escobar 22 Août 2013 url de l’article: http://www.informationclearinghouse.info/article35937.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

J’ai argumenté que ce qui vient juste de se passer en Egypte est un bain de sang qui n’en est pas un, perpétré par une junte militaire responsable d’un coup d’état qui n’en est pas un et ce sous le déguisement d’une “guerre contre le terrorisme” à la sauce égyptienne. Pourtant ce blablatage osé de journaleux, qui aurait pu être écrit par la Maison Blanche, fait partie du jeu. Parmi un brouillard épais et un pirouettage servant  des agendas concurrents, un fait étonnant se démarque. Un sondage il y a seulement 10 jours émanant du Egyptian Center for Media Studies and Public Opinion nous a déjà dit que 69% des gens interrogés étaient contre le coup d’état militaire du 3 juillet orchestré par le pinochesque Abdel Fattah Al-Sisi. Ainsi ce bain de sang qui n’en est pas un ne peut pas être considéré comme légitime, sauf pour une petite clique de moubarakistes (aussi appelés fulool), un ramassis d’oligarques corrompus et “l’état profond” égyptien contrôlé par l’armée.

Le gouvernement des Frères Musulmans mené par Mohamed Morsi a peut-être été franchement incompétent en essayant de réécrire la constitution égyptienne, en incitant les fondamentalistes enragés et en courbant l’échine devant le FMI. Mais on ne doit pas oublier non plus que cela a été couplé avec un sabotage en règle provenant de cet “état profond”. Il est vrai que l’Egypte était et demeure, au bord d’un effondrement économique total et le bain de sang qui n’en est pas un n’a suivi que le changement de signature sur les chèques, du Qatar à l’Arabie Saoudite (et des Emirats Arabes Unis). Comme Spengler l’a bien démontré sur ce site (Asia Times du 8 juillet 2013), l’Egypte demeurera une république bananière sans les bananes et toujours dépendante des étrangers pour en manger. Le désastre économique ne disparaîtra pas, sans parler du ressentiment cosmique pour les Frères Musulmans. En l’état actuel des chose, les gagnants sont ceux de l’axe Maison des Saoud/Israël/Pentagone. Comment ont-ils fait ?

Dans le doute.. Appelez Bandar

En théorie, Washington a été relativement en contrôle à la fois des Frères Musulmans et de l’armée de Sisi. Ainsi vu de la surface, ceci est une situation gagnant-gagnant. Les faucons américains sont pro-Sisi, tandis que les impérialisrtes libéraux sont plus pour les Frères Musulmans (FM), la couverture parfaite parce que les FM est un groupe indigène, religieux, populiste, économiquement néo-libéral, désirant travailler avec le FMI et qui n’a pas menacé Israël. Les FM n’étaient pas un problème pour Washington ni pour Tel Aviv, après tout, leur allié ambitieux du Qatar était leur intermédiaire. La politique étrangère du Qatar comme chacun sait se résume à être les pom-pom girls des Frères Musulmans où que ce soit.

Donc Morsi a dû franchir une ligne rouge assez sérieuse. Peut-être son appel aux Egyptiens sunnites de rejoindre le djihad contre Bachar al-Assad (bien que ceci soit en accord avec la politique du “Assad doit partir” d’Obama…). Sans doute fut-ce sa poussée pour installer une sorte de paradis djihadiste/Califat dans le Sinaï en route vers Gaza. Ceci pointe vers un feu vert du Pentagone et de Tel Aviv pour le coup d’état. Le Sinaï à tout but utile, est géré par Israël. Tel Aviv n’a aucun problème avec l’armée de Sisi et le groupe de soutien saoudien de la junte militaire. La seule chose qui importe à Israël est que l’armée de Sisi maintienne les accords de Camp David. Les FM a contrario, pourrait bien avoir d’autres idées en tête pour le futur. Pour la maison des Saoud, ce ne fut jamais une situation gagnant-gagnant. Les FM au pouvoir en Egypte était un anathème. Dans ce triangle amoureux il reste à déterminer qui a été le plus malin pour remuer le chien (NdT:de l’expression anglophone “the tail which wag the dog”, ou la “queue qui remue le chien”… çà sonne mieux en anglais…)

C’est ici que s’inscrit l’incroyable acte du Qatar qui disparaît. La montée et la chute (soudaine) du Qatar des feux de la rampe de la politique étrangère est strictment lié au vide actuel de leadership au cœur même du Pentagone et de son “arc d’instabilité”. Le Qatar était au mieux une nouvelle bombe du box office, considérant les mouvements de yo-yo du gouvernement Obama et la position attentiste de la Chine. Le Sheikh Hamad al-Thani, l’émir qui finit par se virer lui-même avait clairement dépassé ses limites non seulement en Syrie mais aussi en Irak. Il finançait non seulement des entités des FM mais aussi des djihadistes extrémistes dans le désert. Il n’y a pas de preuves conclusives, parce que personne à Doha ou à Washington ne veut parler, mais l’émir a très certainement été “invité” à se virer lui-même et ce n’est pas par accident que le racket des “rebelles” syriens a été repris par la Maison des Saoud, avec le retour spectaculaire de Bandar Bush, alias le prince Bandar bin Sultan. (more…)

¤ Nouvel Ordre Mondial et crise financière : La cabale des financiers pour déréguler la planète révélée…

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 2 : 02

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/26/nouvel-ordre-mondial-et-crise-financiere-la-cabale-des-financiers-pour-dereguler-la-planete-revelee/

La note confidentielle au cœur de la crise financière Greg Palast 25 Août 2013 url de l’article original en français: http://www.legrandsoir.info/la-note-confidentielle-au-coeur-de-la-crise-financiere-mondiale-vice-com.html

Lorsqu’un petit oiseau a déposé la note confidentielle Fin de Partie (End Game memo) à ma fenêtre, son contenu était tellement explosif, tellement fou et maléfique que je n’arrivais pas à le croire.

La note confirme les délires conspirationnistes les plus fous : à la fin des années 90, de hauts responsables du Trésor US ont secrètement conspiré avec une petite cabale de gros banquiers pour détruire la régulation financière à travers la planète. Quand vous voyez 26,3 pour cent de chômage en Espagne, le désespoir et la faim en Grèce, les émeutes en Indonésie et Detroit en faillite, remontez à la note Fin de Partie qui est la genèse de tout ce sang et toutes ces larmes.

Le fonctionnaire du Trésor qui jouait secrètement à cette Fin de Partie des banquiers s’appelle Larry Summers. Aujourd’hui, Summers est le candidat favori de Barack Obama pour la présidence de la Réserve Fédérale américaine, la banque centrale du monde. Si la note confidentielle est authentique, alors Summers ne devrait pas siéger à la Réserve Fédérale mais moisir au fond d’un donjon réservé à tous ces aliénés criminels du monde de la finance.

La note est authentique.

J’ai du prendre l’avion pour Genève pour obtenir confirmation et obtenir une réunion avec le Secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Commerce, Pascal Lamy. Lamy, le généralissime de la mondialisation, m’a dit : « L’OMC n’a pas été créée par une cabale obscure de multinationales concoctant des complots contre le peuple … Il n’y a pas de riches banquiers fous qui négocient en fumant des cigares ».

Puis je lui ai montré la note.

La note commence avec le larbin de Larry Summers, Timothy Geithner, qui rappelle à son patron d’appeler les pontes de la Finance pour que ces derniers ordonnent à leurs armées de lobbyistes de se mettre en marche :

« Comme nous entrons dans la dernière ligne droite (ie fin de partie) des négociations sur les services financiers à l’OMC, je crois que ce serait une bonne idée pour vous de prendre contact avec les chefs d’entreprise … »

Pour éviter à Summers d’avoir à appeler son bureau pour obtenir les numéros de téléphone (qui, selon la loi américaine, doivent apparaître sur les annuaires publics), Geithner a énuméré les lignes privées de ceux qui étaient à l’époque les cinq dirigeants les plus puissants de la planète. Et les voici :

Goldman Sachs : John Corzine (212) 902-8281

Merrill Lynch : David Kamanski (212) 449-6868

Bank of America : David Coulter (415) 622-2255

Citibank : John Reed (212) 559-2732

Chase Manhattan : Walter Shipley (212) 270-1380

Lamy avait raison : ils ne fument pas des cigares. Il ne restait plus qu’à les appeler. Ce que j’ai fait, et bien sûr, j’ai obtenu un joyeux bonjour personnel de Reed – joyeux jusqu’à ce que je révèle que je n’étais pas Larry Summers. (note : les autres numéros ont été promptement débranchés. Et Corzine ne peut pas être joint tant qu’il fait l’objet d’une mise en accusation.)

Ce n’est pas la petite cabale des conciliabules tenues par Summers et les banksters qui est si troublante. L’horreur est dans l’objectif même de la « fin de partie ». (more…)

24 août 2013

¤ Sur Jacques Vergès, sur les horreurs de la colonisation, l’Algérie post-napoléonnienne

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 03

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/22/pourfendeur-du-colonialisme-et-avocat-controverse-jacques-verges-heros-ou-demon/

Pourfendeur du colonialisme et avocat controversé : Jacques Vergès… Héros ou démon ?…

Beaucoup a été dit et écrit ces derniers jours après le décès de Me Vergès. En ce qui nous concerne, voici ce que nous avons trouvé de mieux pour lui rendre  un certain hommage…

– Résistance 71 –

Jacques Vergès: La dignité humaine

Georges Stanechy, 16 Août 2013, url de l’article original: http://stanechy.over-blog.com/jacques-vergès-la-dignité-humaine

« Die Ehre der menschlichen Vernunft verteidigen »

« Défendre l’honneur de la raison humaine »

Kant (*)

Jacques Vergès vient de nous quitter.

Personnalité unique, hors du commun. A l’immense culture. Pas simplement historique, littéraire, ou juridique du fait de son métier d’avocat, mais aussi géopolitique. Un des très rares dans notre pays, connaissant toutes les coulisses des « pouvoirs », apparents, occultes, fictifs ou réels, avec leurs circuits de « graissage » en argot du milieu, c’est-à-dire de corruption.

En conséquence, il n’était dupe d’aucune arnaque politicienne, médiatique, et électorale de « l’ultralibéralisme » qui n’est, une fois le vernis académique décapé, que de « l’ultracupidité ».

Son vécu, son métissage, son engagement permanent pour la défense de La Dignité Humaine, l’avaient placé au cœur de tous les continents, ethnies, croyances et drames historiques. Tout jeune résistant à l’occupation allemande, il n’avait pu s’engager dans les Forces Françaises Libres (FFL) qu’avec l’autorisation écrite de son père.

Témoin de la tragédie et des horreurs des luttes d’indépendance des colonies européennes, dès la fin de la deuxième guerre mondiale, notamment : Algérie, Madagascar, Indochine… Jusqu’à la guerre du Vietnam provoquée par les USA, ravageant aussi Cambodge et Laos. Toutes les invasions et destructions, dans le cynisme et le mensonge de nos « élites », qui on suivi : écrasement de l’Irak, pulvérisation de la Lybie, saccages actuels de la Syrie et de l’Egypte.

Sans oublier, l’interminable martyre de la Palestine avec ses nettoyages ethniques, son apartheid, ses massacres, tortures et spoliations.

Ce qui, évidemment, ne lui fut jamais pardonné par notre nomenklatura, au fanatisme colonial viscéral, qui n’a cessé de le diaboliser via ses instruments de propagande que sont nos médias nationaux, « associations » ou ONG spécialisées dans la désinformation. Tout juste s’ils ne le travestissent pas en complice du terrorisme international et, pourquoi pas, en terroriste potentiel ou camouflé !…

De l’action courageuse et tenace de cet Humaniste, deux enseignements fondamentaux sont à retenir :

I )La Justice n’est pas le Lynchage

Face aux Tartuffes qui lui reprochaient de défendre les « mauvaises causes », il rappelait sans cesse qu’une “Justice” authentique se doit de veiller à la défense de n’importe quel criminel ou supposé tel. Défendre un « criminel », pour un avocat, n’est pas se rendre complice, approuver ses actes, ses intentions ou ses convictions.

L’exercice, le fonctionnement, l’esprit ou l’éthique de “La Justice” ne doivent pas être conditionnés, pollués, par l’émotion ou les préjugés d’une opinion publique elle-même instrumentalisée par des intérêts occultes qui n’ont souvent rien à voir avec ceux de la collectivité. Seule une « Justice » sereine, indépendante de toutes pressions, est en mesure de protéger nos libertés publiques et, avant tout : La Dignité Humaine.

De plus, la défense d’un accusé ou mis en examen, sous la présomption d’innocence ou pas, permet le partage, l’exposition d’informations nécessaires à la compréhension des phénomènes de violence, étatique ou individuelle, ou encore d’évolution sociale par l’ensemble des citoyens. Et, de mieux les maîtriser.

Utopie ?… Peut-être, ou certainement.

Quand on voit sur nos plateaux TV ou radios, dans nos journaux, de prétendus « spécialistes de la sécurité publique » affirmer, avec l’arrogance imbécile de ceux qui jouent les détenteurs de secrets d’Etat hors de portée des citoyens ordinaires, que grâce à « l’action efficace des services spéciaux » de nombreux attentats sont déjoués chaque année…

Qui sont-ils, ces soi-disant « terroristes » arrêtés ou neutralisés ?… Où ont-ils été jugés ?… Comment ?… Par qui ?… Quels ont été les peines requises et les peines appliquées ?… Pourquoi notre Nation, ses citoyens, ne seraient-ils pas tenus informés sur l’identité des prétendus « terroristes » arrêtés et sur leurs motivations criminelles ou pas ?…

Une « Justice », dans une démocratie, doit être publique et non pas secrète ou « d’exception ». A moins qu’il ne s’agisse, en l’absence d’éléments probants, d’un roman élaboré par ces soi-disant « services spéciaux » pour dissimuler leur incurie, leur gabegie, tout en créant une ambiance anxiogène aux fins d’encadrer une opinion publique réfractaire à la diminution incessante de ses libertés de pensée, d’expression ou de réunion…

ii) La Bonne Conscience n’est pas La Justice

Jacques Vergès considérait « La Bonne Conscience » comme la pire des pathologies accablant les oligarchies occidentales et leurs opinions publiques formatées. D’être la justification de la Loi du Plus Fort, la Loi des Vainqueurs. « Plus Fort », « Vainqueur », souvent temporaires, car la roue de l’Histoire tourne plus vite qu’on ne l’anticipe…

Soulignant, par exemple, que le procès d’un tortionnaire tel que Klaus Barbie ne devait pas servir de sacrifice du bouc émissaire pour dissimuler les tortures et exactions pratiquées par les forces d’occupation françaises, en Algérie tout particulièrement. Au niveau d’horreur comparable à celui de l’occupant allemand sur notre propre territoire. (more…)

¤ Environnement : Escroquerie du réchauffement climatique anthropique II… Le retour de la taxe carbone !

Classé dans : Bizarreries météo,Outils/Bon à savoir,Perso/Archives,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 9 : 00

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/23/environnement-escroquerie-du-rechauffement-climatique-anthropique-ii-le-retour-de-la-taxe-carbone/

L’ensemble des merdias à la botte des politiques et surtout des banquiers nous gavent de nouveau sur une nouvelle taxe carbone… L’escroquerie généralisée se poursuit encore et toujours alors même que la science réelle, admet qu’il n’y a pas plus de réchauffement climatique anthropique que de beurre en branche !…

Nous assistons à la dernière poussée d’un mythe qui se meurt et que les guignols en charge ne peuvent plus justifier, alors, ils passent en force… C’est toujours çà de pris…  Va quand même falloir penser à dire NON ! à un moment ou un autre.

Toute cette vaste fumisterie du GIEC est politique et aucunement scientifique depuis le départ. Al Gore et Patchauri le patron du GIEC étaient associés dans feu le CCX ou Chicago Carbon Exchange, l’entité de boursicotage sur les échanges internationaux de carbone… ces ordures sont devenus milliardaires en spéculant sur une escroquerie climatique qu’ils contrôlaient de l’intérieur, on attend toujours leur mise en examen, et leur passage devant une cour de justice.. Justice ? Avons-nous dit justice ?…  Pardon,iIl n’y a pas d’abonné au numéro que…..

Jusqu’où ces escrocs peuvent-ils pousser le bouchon ? Les paris sont ouverts !…

– Résistance 71 –

Les théories sur le climat s’effondrent alors que les données et les experts suggèrent un refroidissement global

Alex Newman

22 Août 2013, url de l’article: http://www.infowars.com/climate-theories-crumble-as-data-and-experts-suggest-global-cooling/print/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Les alarmistes du soi-disant réchauffement climatique anthropique (RCA) sont entrés en transe après que les dernières données concernant le climat aient confirmé que la Terre entre apparemment dans une phase de refroidissement, les zones de glace couvrant l’Antarctique ont atteint des niveaux record, les tornades et les ouragans sont au plus bas et bien plus. D’après les experts, les récentes révélations continuent de ridiculiser les affirmations des alarmistes, prouvant comme fausses les théories des Nations-Unies faisant état d’un réchauffement climatique dû à l’humain ainsi que les “modèles climatiques” informatiques largement imprécis et induisant en erreur et qui sont utilisés pour prévoir et forcer une vision apocalyptique afin de d’imposer une taxe carbone et des gouvernements toujours plus centralisés.

Les promoteurs de ce qui est appelé la théorie du “réchauffement climatique anthropique”, qui clâment que la race humaine est à blâmer pour un soi-disant réchauffement global, ont prévenu depuis longtemps qu’augmenter les niveaux de gaz carbonique dans l’atmosphère mènerait à un réchauffement “catastrophique”. Le problème est que même en se fondant sur les données récupérées par les alarmistes climatiques, comme le bureau du MET en GB par exemple ou des agences américaines très variées, ceci montre que le réchauffement global s’est arrêté il y a plus de 15 ans tout comme le New American l’avait rapporté l’an dernier.

Maintenant, une version fuitée du prochain rapport du GIEC mis en avant par les médias suggère que le corps mondial des “scientifiques du climat” a des problèmes pour expliquer publiquement le manque de réchauffement, réchauffement qu’ils avaient pourtant prédit avec tant de conviction. Parmi les explications offertes par les experts supposés de l’ONU: “les cendres des volcans”, “un déclin de l’émanation de chaleur du soleil” ou plus de chaleur “absorbée par les profondeurs des océans”, d’après les agences de presse.

Apparemment néanmoins, le brouillon du rapport de l’ONU, qui doit être publié au cours de l’année prochaine, envisage la possibilité que le climat ne “soit pas aussi sensible au CO2” que les alarmistes et leur modèle maintenant réfuté, voulaient le faire croire. Pourtant, un porte-parole du GIEC, cité dans l’organe du gouvernement de la BBC, longtemps critiquée pour avoir poussé l’escroquerie sur le changement climatique anthropique malgré les preuves réelles du contraire, a averti le public de ne pas trop faire attention au brouillon fuité du rapport car “il est garanti que cela va changer” avant d’être officiellement publié. Les scientifiques et experts qui ont travaillés avec l’entité onusienne ont dit au New American sur une période s’étalant sur plusieurs années que le GIEC n’est intéressé qu’à pousser l’hystérie collective sur le climat et ce indépendemment de ce que les faits empiriques montrent.

Bien sûr, le CO2, un gaz naturel expiré par les humains et tout être vivant et fondamental à la vie sur Terre, a été diabolisé depuis longtemps par les alarmistes climatiques comme étant un “polluant”. Et ce malgré le fait bien connu que les émissions de ce gaz par les humains ne représentent qu’une fraction du 1% des gaz à effet de serre présent naturellement dans l’atmosphère ; de fait les supporteurs des théories du RCA insistent sur le fait que l’humanité doit, sous l’égide de l’ONU, détruire l’économie pour réduire les émissions de gaz et nous sauver d’un soi-disant désastre.

Quoi qu’il en soit, avec les dernières données en date suggérant que les niveaux augmentés de CO2 n’ont pas mené au réchauffement tant attendu, les experts disent qu’il est temps pour l’ONU et ses cohortes de repenser leurs théories controversées. Même les médias de masse dans certains pays, pourtant bastions de longue haleine de l’alarmisme climatique, ont finalement commencé à rapporter des informations sur le refroidissement potentiel de la Terre. Le quotidien Jyllands-Posten du Danemark par exemple, a publié un article explosif le 7 Août au sujet du manque de réchauffement ces 15 dernières années, demandant à des experts qui ont suggérés que la Terre était sans doute en train d’entrer dans un nouveau “petit âge glaciaire”. (more…)

¤ Attaque chimique en Syrie: Le gaz sarin est-il (en) bidon ?…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 8 : 57

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/23/guerre-chimique-en-syrie-le-gaz-sarin-est-il-en-bidon/

Guerre chimique en Syrie: Le gaz sarin est-il (en) bidon ?…

Développement de la campagne de propagande contre la Syrie

Réseau Voltaire 23 Août 2013 url de l’article (avec vidéos): http://www.voltairenet.org/article179901.html

L’opération de propagande selon laquelle l’Armée arabe syrienne aurait fait usage de gaz sarin, le 21 août 2013, dans la banlieue Sud de Damas se poursuit : des déclarations officielles font suite aux articles des médias.

Il ne suffit pourtant que de quelques secondes pour vérifier le trucage : les vidéos du massacre ont été postées la veille, 20 août, sur le site YouTube par le compte « Majles Rif » [1]. La déclaration de l’AFP, répondant à notre article précédant, selon laquelle une des photos qu’elle diffuse porte en code la date du 21 août ne change rien à ce fait.

À Damas même, on ne trouve aucun animal atteint par des gaz, alors qu’une attaque qui aurait fait 1 729 morts, selon le dernier décompte de l’Armée syrienne libre, aurait nécessairement tué ou blessé de nombreux oiseaux et animaux errants.

On trouvera ci-dessous un florilège des participants à cette mascarade.

Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères

John McCain, président de l’International Republican Institute (branche républicaine de la National Endowment for Democracy, organe du département d’État chargé des actions légales de la CIA à l’étranger) [2]

Yuval Steinitz, ministre israélien du Renseignement et des Affaires stratégiques

Ahmed Davutoglu, ministre turc des Affaires étrangères, et Guido Westerwelle, ministre allemand des Affaires étrangères

Carl Bildt, ministre suédois des Affaires étrangères, et William Hague, ministre britannique des Affaires étrangères

 

[1] « Gaz sarin en Syrie : nouvelle opération de propagande », Réseau Voltaire, 22 août 2013.

[2] « La NED, vitrine légale de la CIA », par Thierry Meyssan, Odnako (Fédération de Russie), 6 octobre 2010.

 

2 Réponses à “Guerre chimique en Syrie: Le gaz sarin est-il (en) bidon ?…”

  1. ¤ Attaque chimique en Syrie: Le gaz sarin est-il (en) bidon ?… dans Outils/Bon à savoir

    Doctorix dit :
    août 23, 2013 à 12:55

    Fabius et Al Gore sont vraiment deux enfoirés.
    Ils manient le conditionnel, et pourtant ils affirment la réalité des faits.
    Fabius, spécialement, malgré l’énormité de ce qu’il dit ( en l’occurence que le régime syrien a attendu la présence des observateurs de l’ONU pour balancer du gaz sarin), conclue que c’est un coup de pied de l’âne, au lieu d’en déduire que c’est absurde…
    Par contre, que nos mercenaires jihadistes aient commis ce massacre à cause de la présence de l’ONU est autrement vraisemblable.
    Simplement, ils auraient pu synchroniser leurs montres…

    • Bien sûr du reste il faut TOUJOURS se poser la même question: A qui profite le crime ?
      Pas à Assad c’est sûr, pourquoi le ferait-il ? Aucune raison de le faire, son armée balaie les mercenaires d’Al CIAda depuis plusieurs mois en long en large et en travers avec l’aide stratégique du Hezbollah… Il n’a pas besoin de gazer qui que ce soit.
      Par contre les « rebelles » mercenaires qui prennent branlée sur branlée, eux par contre… y auraient-il un intérêt ??

13 août 2013

¤ La vague de fermetures d’ambassades au moyen orient : un écran de fumée anti-Snowden ?

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 41

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/07/escroquerie-de-la-guerre-contre-le-terrorisme-al-ciada-en-ecran-de-fumee-pour-justifier-lespionnage-global-de-la-nsa/

Escroquerie de la guerre contre le terrorisme: Al CIAda en écran de fumée pour justifier l’espionnage global de la NSA

La vision analytique de Pepe Escobar (Asia Times) n’a d’égal que la truculence de son narratif. Escobar est une des figures la plus respectée du journalisme d’enquête actuel.

– Résistance 71 –

Al Qaïda à la rescousse

Pepe Escobar 5 Août 2013 url de l’article: http://www.informationclearinghouse.info/article35754.htm

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Quand çà se passe mal, on peut toujours compter sur le ministère de la vérité pour faire avaler la pilule.

La fin du Ramadan était imminente. Les classes de discussion du djihad de cette nébuleuse qu’est Al Qaïda de la Péninsule Arabe (AQPA), se firent plus pressantes. Ce fut un festival d’évasion de la Libye au Pakistan en passant par l’Irak, le tout en parfaite synchronisation avec deux fatwas successives énoncées par l’homme de paille éternel, l’ancien acolyte d’Oussama Ben Laden soi-même: Aïman “Docteur Diabolique” al-Zawahiri. Imaginez une réunion de crise organisée en hâte au plus haut niveau du complexe orwellien/panoptique:

“Messieurs, dames, nous avons une occasion en or ici. Nous sommes assiégé par le dissident/traître Edward Snowden, libéré par les soviétiques, et ce hacker terroriste de Greenwald. Snowden est peut-être en train de gagner: même parmi le public américain, il y a une perception grandissante que nous sommes bien plus une menace qu’Al Qaïda. Donc, nous devons montrer que nous protégeons de manière vigilante les libertés. Oui.. Nous allons crier Terra, Terra, Terra !”

Instantanément, nous avons la fermeture, en fanfare, de plein d’ambassades et de consulats américains dans le “monde musulman” et le ministère des AE émet une alerte mondiale à ses ressortissants pour voyager, bientôt relayée par Interpol. La confusion s’ensuit, beaucoup essayant de comprendre si faire le routard en Thaïlande ou manger du caviar frais à Bakou est une bonne façon de ne pas se faire faire sauter le caisson.

Instantanément, nous avons aussi les médias entrepreneuriaux américains et européens, qui tombent  de nouveau amoureux du Terra, Terra, Terra et vouent aux gémonies ceux qui pensent que ceci a quoi que ce soit à voir avec une quelconque islamophobie. Vous pensez que Terra était partie ? Non, Terra est omni-présente, omnisciente, rampante partout. Terra n’en a jamais assez de vous. Trains, bateaux, avions… Nulle part êtes-vous en sécurité. Et pourtant, le renseignement si spécifiquement fabuleux, déterré par le ministère de la vérité, provient de quelque obscur djihadiste, disant sur la toile, que lui et ses potes allaient faire quelque chose de mal, un jour, quelque part, dans quelques endroits multiples et non-spécifiés à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Une fausse-bannière se prépare…

A regarder de plus près ces “milliers” de membres d’AQ libérés, prêts à semer le chaos partout dans le monde, on se rend compte que la plupart pourraient être “nos amis” après tout. L’évasion de Benghazi impliquant probablement 1 000 personnes, ne concerne pas vraiment les amis de l’OTAN du Groupe Libyen Islamiste Armé, leurs milices étant déjà au pouvoir, tout occupé qu’ils sont à dissoudre la Libye en un état déliquescent. Sur la double évasion de Baghdad (environ 1 400 évadés), leur destination est de se rendre en Syrie à travers le désert afin de s’engager dans le djihad aux côtés de leurs amis de la combinaison Obama/Cameron/Hollande/Maison des Saoud et de leurs protégés Jabhat al-Nosrat/État Islamique d’Irak et du Levant.

Mais attendez une minute… S’ils sont “nos amis” en Libye, en Syrie, comment se fait-il qu’ils soient nos ennemis au Pakistan et au Yémen ? (more…)

¤ Qui a ruiné DSK et pourquoi ?

Classé dans : Complots prouvés,Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 34

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/05/rebondissement-de-laffaire-dsk/

Rebondissement de l’affaire DSK…

Russes et iraniens relaient une information confidentielle d’un rapport du FSB russe (services de renseignement) concernant les dessous de l’affaire DSK…

Dans le contexte de l’asile politique accordé à Edward Snowden par la Russie et le déchaînement de l’empire du goulag levant (ex-USA) contre la Russie en représailles, cette information pourrait remettre quelques pendules à l’heure… En tout cas le timing de sa divulgation tombe à point nommé.. dans le silence assourdissant des merdias occidentaux bien évidemment !…

– Résistance 71 –

Qui a ruiné DSK et pourquoi ?

IRIB

4 Août 2013

url de l’article: http://french.irib.ir/info/international/item/268682-qui-a-ruiné-dsk-et-pourquoi

Un nouveau rapport préparé pour le Premier ministre Poutine par le Service de sécurité fédéral ( FSB ) dit que l’ancien chef du Fonds monétaire international (FMI)

Dominique Strauss-Kahn a été inculpé et emprisonné aux États-Unis pour des crimes sexuels pour l’empécher de révéler sa découverte du 14 mai : l’ or des États-Unis situé au Bullion Depository à Fort Knox etait  »manquant ou porté disparu « .

Selon ce rapport secret du FSB, M. Strauss-Kahn était devenu «de plus en plus génant» plus tôt dans le courant du mois les États-Unis ont commencé à retarder la livraison promis au FMI de 191,3 tonnes d’or convenu dans le deuxième amendement de l’accord signé par le Conseil exécutif en avril 1978 qui devaient être vendus pour financer ce qu’on appelle les droits de tirage spéciaux ( DTS ) comme une alternative aux monnaies de réserve. Ce nouveau rapport stipule Strauss-Kahn avait soulevé la question avec des fonctionnaires du gouvernement américain proche du président Obama, il a été “contacté par la CIA qui a apporté la preuve que tout l’ or détenu par les États-Unis «  avait disparu.

Strauss-Kahn reçoit la preuve de la CIA il prend donc des dispositions immédiates pour se rendre a Paris, mais lorsqu’il est contacté par les agents travaillant pour la France de la Direction générale de la sécurité extérieure ( DGSE ) et sachant que les autorités américaines étaient à sa recherche , il s’enfuit de New York vers l’aéroport JFK et les agents lui ordonnent de ne pas prendre son téléphone portable parce que la police des États-Unis pourrait suivre son emplacement exact. (more…)

¤ Nomination du nouvel ambassadeur américain au Caire, Robert S. Ford = guerre civile programmée en Egypte

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 1 : 32

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/08/07/ingerence-imperialiste-au-moyen-orient-la-nomination-du-nouvel-ambassadeur-americain-au-caire-guerre-civile-programmee-en-egypte/

Ce triste sbire de l’empire était l’ambassadeur yankee en Syrie, celui qui avait des contacts directs avec l’ASL dès le début de l’opération occidentale de déstabilisation du régime syrien. Il avait été retiré du théâtre des opérations après un esclandre… Il revient aujourd’hui au Caire. Il est plus que probable que l’empire anglo-américano-sioniste a pris la décision de déclencher une guerre civile en Egypte… Avec cette ordure aux manettes en Egypte, le pays se ménage des lendemains douloureux.

Ceci fait également suite à l’article que nous avions relayé le 14 Juillet dernier concernant la création d’une « armée égyptienne libre ».. Le modus operandi syrien se répète avec le même pourri de Ford aux commandes…

A suivre de très près ! En espérant que le peuple égyptien ne tombe pas dans le piège qui sera tendu…

– Résistance 71 –

Robert S. Ford nommé ambassadeur américain au Caire

Réseau Voltaire 6 Août 2013 url de l’article: http://www.voltairenet.org/article179737.html

Robert S. Ford, actuel ambassadeur des États-Unis en Syrie (bien que basé en Turquie), vient d’être désigné par Barack Obama pour le représenter en Égypte en remplacement d’Ann Peterson, qui deviendrait sous-secrétaire d’État pour le Proche-Orient.

Ancien assistant de l’ambassadeur John Negroponte à Bagdad, Robert S. Ford a organisé les premières manifestations anti-Assad en Syrie, en 2011. Il a tenté, souvent avec succès, de mobiliser les autres ambassadeurs occidentaux pour qu’ils soutiennent les « révolutionnaires ». Lorsqu’il s’est avéré impossible de faire bombarder la Syrie par l’Otan, du fait des doubles vetos chinois et russes, Robert S. Ford a mis en place la « solution nicaraguayenne » avec le général David Petraeus : des centaines de milliers de combattants venant du monde entier tentèrent de renverser le régime.

La nomination de l’ambassadeur Ford au Caire, si elle était confirmée par le Sénat, marquerait probablement la fin de la guerre contre la Syrie et le début de la guerre civile en Égypte. Ainsi, les trois grandes armées étatiques arabes (Irak, Syrie, Égypte) seraient détruites, laissant le Proche-Orient et l’Afrique du Nord sous domination militaire israélienne.

Une délégation des Frères musulmans devrait être reçue dans quelques jours à la Maison-Blanche, en présence de diplomates turcs.

L’Égypte est particulièrement fragile face à une opération de déstabilisation, à la fois du fait de sa situation économique et politique, et par la faiblesse de son armée (500 000 hommes pour 85 millions d’habitants, contre 1 500 000 hommes pour sa police).

30 juillet 2013

¤ Nouvel Ordre Mondial : Monsanto rachète la plus grande armée mercenaire au monde: Blackwater…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 22 : 21

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/26/nouvel-ordre-mondial-monsanto-rachete-la-plus-grande-armee-mercenaire-au-monde-blackwater/

Un des plus gros actionnaires de Monsanto aujourd’hui est Bill Gates, leurs intérêts communs les poussent pour le projet de « révolution verte » en Afrique, c’est à dire que nous allons voir déferler les OGM Monsanto en Afrique, plus que jamais promus par la Fondation Gates comme étant « humanitaires » et « le meilleur moyen de lutter contre la famine » avec les barbouzes de Blackwater faisant le ménage sur place: élimination de la dissidence, élimination des paysans récalcitrants, assistance armée à des « coups de mains » ou protection de dictateurs etc… Bref la routine de la barbouzerie de bas étage quoi…

Frères africains… L’heure est grave et il va falloir être solidaire. Ceci est simplement diabolique !

– Résistance 71 –

Academi (ex-Blackwater) racheté par Monsanto

Réseau Voltaire 26 Juillet 2013 url de l’article original: http://www.voltairenet.org/article179606.html

Academi (ex-Blackwater), la plus puissante armée du monde, indique avoir été cédé, sans indiquer ni le nom de l’acquéreur, ni le montant de la vente.

Selon SouthWeb.org, c’est la multinationale de biotechnologies Monsanto qui est l’heureux acquéreur [1].

Créé en 1901, Monsanto a débuté en fabriquant la saccharine utilisée par Coca-Cola. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fournit l’uranium du projet Manhattan, puis durant la guerre du Vietnam, un puissant herbicide pour défolier la jungle, l’Agent orange. Depuis une trentaine d’années, Monsanto est devenu le leader mondial des organismes génétiquement modifiés. Avec un chiffre d’affaire annuel de 13,5 milliards de dollars, il est la 206e multinationale US.

Academi été créé par Erik Prince en 1997 sous le nom Blackwater Worldwide. La société, dont certains dirigeants sont liés à des Églises évangéliques financées par le Pentagone, a joué en Afghanistan et en Irak un rôle comparable à celui de l’Ordre de Malte durant la guerre du Nicaragua. Elle est présidée par Billy Joe (Red) McCombs (347e fortune des USA), John Aschcroft (ancien Attorney general des États-Unis) et l’amiral Bobby R. Inman (ancien directeur de la National Security Agency et directeur adjoint de la CIA). Academi, qui travaille principalement pour le gouvernement US, a participé à la bataille de Tripoli (Libye) et recrute actuellement des combattants pour faire le jihad en Syrie.

La croissance de Blackwater doit beaucoup au projet de privatisation des armées US défendu par le secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld. Cependant cette politique ayant été un échec et les restrictions budgétaires aidant, Academi ne se voit plus confier par Washington que des contrats de gardiennage ou d’escorte sur des théâtres d’opération et des opérations secrètes « non-revendiquées ». Sa réputation lui a également permis d’obtenir des contrats de mercenariat de petits États, notamment dans le Golfe persique.

Selon SouthWeb, la vente d’Academi correspond à l’entrée de la Bill and Melinda Gates Foundation au capital de Monsanto. Créée par le fondateur de Microsoft et le spéculateur Warren Buffet (les deux premières fortunes des États-Unis), c’est la plus importante fondation « philanthropique » au monde. Elle a notamment lancé, avec la fondation Rockfeller, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) qui vise à étendre l’usage des semences Monsanto sur le continent noir.

[1] “Monsanto Buys Blackwater, the largest mercenary army in the world”, SouthWeb, 20 juillet 2013.

20 juillet 2013

¤ Ingérence impérialiste en Syrie : préparatifs d’intervention militaire à Washington…

Classé dans : Outils/Bon à savoir,Politique/Societe — uriniglirimirnaglu @ 16 : 22

Source : http://resistance71.wordpress.com/2013/07/19/ingerence-imperialiste-en-syrie-palabres-dintervention-militaire-a-washington/

D’après un général du haut-commandement, les Etats-Unis se préparent activement à une action militaire en Syrie

RT 18 Juillet 2013 url de l’article original: http://rt.com/usa/dempsey-syria-us-assad-268/ ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Le président Obama considère l’utilisation de la force militaire en Syrie et le Pentagone a préparé des scenarios possibles pour une intervention des Etats-Unis.

Le général Martin Dempsey, chef d’état-major des armées a dit que le gouvernement Obama délibérait afin de savoir s’il devait ou non utiliser la force brutale de l’armée en Syrie, durant une audition sénatoriale Jeudi matin.

Le Gén. Dempsey a dit que le gouvernement envisageait d’utiliser “des frappes cinétiques” en Syrie et a dit que “cela était envisagé au sein de nos agences gouvernementales”, a rapporté Associated Press depuis Washington.

Dempsey, 61 ans, est le plus haut gradé de l’armée américaine et a été nommé par Obama pour servir un second terme dans le rôle de chef d’état-major. Le comité sénatorial des services armés l’a questionné jeudi matin dans une procédure de nomination lorsque Dempsey a brièvement adressé le sujet de la situation en Syrie.

Le mois dernier, le gouvernement Oama a conclu que le président syrien Bachar Al-Assad avait utilisé des armes chimiques durant des batailles. L’adjoint-conseiller à la sécurité nationale pour les communications stratégiques, Ben Rhodes, avait dit: “La communauté du renseignement estime qu’environ 100 à 150 personnes sont mortes des effets d’armes chimiques détectées lors d’attaques à l’arme chimique en Syrie, mais les données des pertes sont sûrement incomplètes.”

Le président Obama avait dit précédememnt que l’utilisation d’armes chimiques ferait passer une “ligne rouge” et provoquerait sûrement une intervention américaine. Lorsque la Maison Blanche conclût qu’Assad avait utilisé des armes chimiques, Rhodes a dit: “à la fois l’opposition politique et militaire syriennes… reçoivent et recevront une assistance américaine.”

Cette affirmation fut acceuillie avec scepticisme. Le ministère syrien des affaires étrangères qualifiant les accusations d’Obama comme n’étant qu’un “train de mensonges”. Vitaly Chourkine, l’ambassadeur russe à l’ONU a ensuite présenté des preuves fournies par son gouvernement qui suggéraient que c’était en fait l’opposition syrienne qui avait utilisée des armes chimiques. (more…)

1234

Une pause café - Une person... |
LE TECHNICIEN DU RISQUE |
Sauvons les animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vues de Babi
| Mouvement Citoyen Chrétien
| CRC-PHONE IMPACT EXPERT